Libellé préféré : Facteurs psychologiques;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
Facteurs associés à la douleur psychologique chez des patients souffrant de dépression
http://www.sudoc.fr/241032636
Introduction : La douleur psychologique est souvent considérée comme centrale dans le passage à l’acte suicidaire. Mais il reste à en identifier les déterminants. Notre objectif était d’identifier les facteurs cliniques associés à la douleur psychologique chez des sujets déprimés et d’évaluer le lien avec la suicidalité. Méthode : Nous avons recruté 515 patients déprimés aux urgences post urgences psychiatriques du CHU de Montpellier. La douleur psychologique actuelle et maximale sur les 15 derniers jours a été mesurée à la l’aide d’une échelle numérique parallèlement à plusieurs facteurs sociodémographiques et cliniques (dépression, impulsivité, labilité affective, raisons de vivre, histoire de trauma dans l’enfance, comorbidités psychiatriques). Résultats : La douleur psychologique actuelle et moyenne ont différents facteurs associés en commun, notamment le fait d’être fumeur, d’avoir un trouble anxieux, un trouble du comportement alimentaire, un PTSD, de prendre des anxiolytiques, à la dépression, à la douleur physique actuelle et maximale et à l’impulsivité totale. De manière intéressante, les deux douleurs psychologiques ont aussi des facteurs associés qui leur sont propres. La douleur psychologique actuelle est associée au fait d’être une femme, à la prise d’antipsychotique, aux tentatives de suicide non violentes. Quant à la douleur psychologique maximale, elle est associée à l’âge, au trouble bipolaire, à l’abus d’alcool, à la non prise d’antiépileptique, à la non prise de lithium, aux maltraitances dans l’enfance et à l’intensité affective. Parmi les symptômes dépressifs, ceux expliquant partiellement la douleur psychologique sont la tristesse à 45% pour la douleur ps chologique actuelle et la tristesse et la culpabilité chacune à 26% pour la douleur psychologique maximale. Enfin pour le lien entre les idées suicidaires et la douleur psychologique, il est montré que la douleur psychologique maximale était significativement plus importante chez les patients suicidants par rapport aux patients non suicidants. Conclusion : La douleur psychologique est une dimension à part entière à laquelle la dépression participe mais elle ne peut être confondue avec cette dernière. Elle joue un rôle dans le risque suicidaire et pourrait être une cible thérapeutique pertinente
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
dépression
psychologie
Processus du bouc émissaire
Psychologie
patients
douleur
Douleur
facteur
Facteurs psychologiques
dépression
trouble dépressif
a comme patient
depression
dépression
douleur

---
N3-AUTOINDEXEE
Approche intégrative des facteurs biologiques et psychologiques associés au pronostic des troubles de l'humeur
http://www.theses.fr/2017AIXM0615
Les troubles de l’humeur sont des troubles psychiatriques fréquents et constituent un ensemble hétérogène caractérisés par un fardeau personnel, sanitaire et social considérable. Le pronostic de ces troubles est aggravé par un risque suicidaire accru, la présence de comorbidités psychiatriques et somatiques. Dans une démarche préventive, il parait essentiel d’identifier des facteurs biologiques ou psychologiques pouvant prédire l’aggravation du pronostic de ces troubles. Cette thèse porte sur des éléments majeurs du pronostic des deux principaux troubles de l’humeur à savoir, le trouble dépressif caractérisé et le trouble bipolaire. Dans un premier temps, nous avons tenté d’identifier un biomarqueur du risque suicidaire chez les patients dépressifs à partir d’une approche gène-candidat. Nous avons montré que l’expression génétique de l’ARN messager de SLC6A4 obtenu à partir du sang périphérique, permet de prédire l’aggravation des idées suicidaires au cours du suivi de patients souffrant d’un épisode dépressif majeur. Dans un second temps, nous avons exploré les facteurs cliniques et neuropsychologiques associés à une faible qualité de l’observance médicamenteuse chez les patients bipolaires euthymiques. Les résultats de notre étude suggèrent que les patients bipolaires auraient plus de risque de rencontrer des problèmes d’observance lorsqu’ils rapportent de nombreux effets indésirables liés aux traitements et un faible nombre d’hospitalisations antérieures. De plus, chez les patients bipolaires les plus âgés uniquement, la qualité de l’observance semble également associée aux capacités cognitives des patients et plus spécifiquement au fonctionnement exécutif.
2017
theses.fr
France
thèse ou mémoire
facteur
Facteurs psychologiques
trouble de l'humeur
Troubles de l'humeur
troubles de l'humeur
troubles de l'humeur
Trouble de l'humeur
pronostic
Biologie
biologie
Troubles de l'humeur
facteurs biologiques
psychologie
Troubles de l'humeur
Troubles de l'humeur
Psychologie
pronostic

---
N3-AUTOINDEXEE
Facteurs psychologiques intervenant dans la réponse au stress chez les préposés aux bénéficiaires travaillant auprès d'une clientèle Alzheimer en centre d'hébergement qui présente des symptômes comportementaux
http://hdl.handle.net/20.500.11794/26824
À l’heure actuelle, il est estimé que 60% des personnes hébergées dans les centres d’hébergement publics du Québec seraient atteintes de la maladie d’Alzheimer. De ce nombre, plusieurs manifesteraient des symptômes comportementaux associés à la démence. Les préposés aux bénéficiaires représentent le corps de métier le plus en contact avec les personnes hébergées dans les unités et, de par la nature de leurs tâches, ils seraient plus à risque d’être exposés à des troubles comportementaux. Étant donné que ces comportements peuvent constituer une source de stress pour les préposés aux bénéficiaires, la présente étude vise à estimer la contribution d’un ensemble de variables sur leur niveau de détresse psychologique.
2016
false
true
false
CorpusUL - Dépôt institutionnel de l'Université Laval
Canada
français
thèse ou mémoire
centre d'hébergement
Symptômes comportementaux
maladie d'Alzheimer
femmes qui travaillent
stress psychologique
facteur
Stress
symptôme
Symptôme
Facteurs psychologiques
comportement
nervosité
Centre
patients
Stress
Infirmiers auxiliaires
logement
Psychologie

---
N3-AUTOINDEXEE
La nature et le rôle des variables psychologiques comme facteurs de maintien du trouble lié à l'horaire de travail
https://corpus.ulaval.ca/jspui/handle/20.500.11794/26289
Pour les travailleurs de nuit, le sommeil revêt un caractère particulier. En effet, le travail de nuit implique de modifier le cycle éveil-sommeil en fonction de l’horaire de travail, ce qui amène les travailleurs à dormir le jour alors que leur horloge biologique interne favorise plutôt l’éveil. Certains travailleurs en viennent à développer un trouble du sommeil qui s’appelle le trouble lié à l’horaire de travail (THT). Cette thèse doctorale vise à élargir la conceptualisation actuelle dominante de ce trouble, en étudiant les cognitions, les comportements incompatibles avec le sommeil et les processus anxieux comme facteurs de maintien du THT. Le premier objectif vise à étudier la nature des cognitions avant l’endormissement dans le THT. Le deuxième objectif est d’étudier la présence de cognitions dysfonctionnelles et de comportements incompatibles avec le sommeil dans le THT. Un dernier objectif vise à explorer le thème des inquiétudes concernant le sommeil et la présence du processus de catastrophisation avant l’endormissement dans le THT.
2015
false
true
false
CorpusUL - Dépôt institutionnel de l'Université Laval
Canada
français
thèse ou mémoire
Psychologie
travail
métier
facteur
psychologique
nature
Travail
trouble
rôle
Facteurs psychologiques
psychologie

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
13/08/2020


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.

Facteurs psychologiques - CISMeF





Libellé préféré : Facteurs psychologiques;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
Facteurs associés à la douleur psychologique chez des patients souffrant de dépression
http://www.sudoc.fr/241032636
Introduction : La douleur psychologique est souvent considérée comme centrale dans le passage à l’acte suicidaire. Mais il reste à en identifier les déterminants. Notre objectif était d’identifier les facteurs cliniques associés à la douleur psychologique chez des sujets déprimés et d’évaluer le lien avec la suicidalité. Méthode : Nous avons recruté 515 patients déprimés aux urgences post urgences psychiatriques du CHU de Montpellier. La douleur psychologique actuelle et maximale sur les 15 derniers jours a été mesurée à la l’aide d’une échelle numérique parallèlement à plusieurs facteurs sociodémographiques et cliniques (dépression, impulsivité, labilité affective, raisons de vivre, histoire de trauma dans l’enfance, comorbidités psychiatriques). Résultats : La douleur psychologique actuelle et moyenne ont différents facteurs associés en commun, notamment le fait d’être fumeur, d’avoir un trouble anxieux, un trouble du comportement alimentaire, un PTSD, de prendre des anxiolytiques, à la dépression, à la douleur physique actuelle et maximale et à l’impulsivité totale. De manière intéressante, les deux douleurs psychologiques ont aussi des facteurs associés qui leur sont propres. La douleur psychologique actuelle est associée au fait d’être une femme, à la prise d’antipsychotique, aux tentatives de suicide non violentes. Quant à la douleur psychologique maximale, elle est associée à l’âge, au trouble bipolaire, à l’abus d’alcool, à la non prise d’antiépileptique, à la non prise de lithium, aux maltraitances dans l’enfance et à l’intensité affective. Parmi les symptômes dépressifs, ceux expliquant partiellement la douleur psychologique sont la tristesse à 45% pour la douleur ps chologique actuelle et la tristesse et la culpabilité chacune à 26% pour la douleur psychologique maximale. Enfin pour le lien entre les idées suicidaires et la douleur psychologique, il est montré que la douleur psychologique maximale était significativement plus importante chez les patients suicidants par rapport aux patients non suicidants. Conclusion : La douleur psychologique est une dimension à part entière à laquelle la dépression participe mais elle ne peut être confondue avec cette dernière. Elle joue un rôle dans le risque suicidaire et pourrait être une cible thérapeutique pertinente
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
dépression
psychologie
Processus du bouc émissaire
Psychologie
patients
douleur
Douleur
facteur
Facteurs psychologiques
dépression
trouble dépressif
a comme patient
depression
dépression
douleur

---
N3-AUTOINDEXEE
Approche intégrative des facteurs biologiques et psychologiques associés au pronostic des troubles de l'humeur
http://www.theses.fr/2017AIXM0615
Les troubles de l’humeur sont des troubles psychiatriques fréquents et constituent un ensemble hétérogène caractérisés par un fardeau personnel, sanitaire et social considérable. Le pronostic de ces troubles est aggravé par un risque suicidaire accru, la présence de comorbidités psychiatriques et somatiques. Dans une démarche préventive, il parait essentiel d’identifier des facteurs biologiques ou psychologiques pouvant prédire l’aggravation du pronostic de ces troubles. Cette thèse porte sur des éléments majeurs du pronostic des deux principaux troubles de l’humeur à savoir, le trouble dépressif caractérisé et le trouble bipolaire. Dans un premier temps, nous avons tenté d’identifier un biomarqueur du risque suicidaire chez les patients dépressifs à partir d’une approche gène-candidat. Nous avons montré que l’expression génétique de l’ARN messager de SLC6A4 obtenu à partir du sang périphérique, permet de prédire l’aggravation des idées suicidaires au cours du suivi de patients souffrant d’un épisode dépressif majeur. Dans un second temps, nous avons exploré les facteurs cliniques et neuropsychologiques associés à une faible qualité de l’observance médicamenteuse chez les patients bipolaires euthymiques. Les résultats de notre étude suggèrent que les patients bipolaires auraient plus de risque de rencontrer des problèmes d’observance lorsqu’ils rapportent de nombreux effets indésirables liés aux traitements et un faible nombre d’hospitalisations antérieures. De plus, chez les patients bipolaires les plus âgés uniquement, la qualité de l’observance semble également associée aux capacités cognitives des patients et plus spécifiquement au fonctionnement exécutif.
2017
theses.fr
France
thèse ou mémoire
facteur
Facteurs psychologiques
trouble de l'humeur
Troubles de l'humeur
troubles de l'humeur
troubles de l'humeur
Trouble de l'humeur
pronostic
Biologie
biologie
Troubles de l'humeur
facteurs biologiques
psychologie
Troubles de l'humeur
Troubles de l'humeur
Psychologie
pronostic

---
N3-AUTOINDEXEE
Facteurs psychologiques intervenant dans la réponse au stress chez les préposés aux bénéficiaires travaillant auprès d'une clientèle Alzheimer en centre d'hébergement qui présente des symptômes comportementaux
http://hdl.handle.net/20.500.11794/26824
À l’heure actuelle, il est estimé que 60% des personnes hébergées dans les centres d’hébergement publics du Québec seraient atteintes de la maladie d’Alzheimer. De ce nombre, plusieurs manifesteraient des symptômes comportementaux associés à la démence. Les préposés aux bénéficiaires représentent le corps de métier le plus en contact avec les personnes hébergées dans les unités et, de par la nature de leurs tâches, ils seraient plus à risque d’être exposés à des troubles comportementaux. Étant donné que ces comportements peuvent constituer une source de stress pour les préposés aux bénéficiaires, la présente étude vise à estimer la contribution d’un ensemble de variables sur leur niveau de détresse psychologique.
2016
false
true
false
CorpusUL - Dépôt institutionnel de l'Université Laval
Canada
français
thèse ou mémoire
centre d'hébergement
Symptômes comportementaux
maladie d'Alzheimer
femmes qui travaillent
stress psychologique
facteur
Stress
symptôme
Symptôme
Facteurs psychologiques
comportement
nervosité
Centre
patients
Stress
Infirmiers auxiliaires
logement
Psychologie

---
N3-AUTOINDEXEE
La nature et le rôle des variables psychologiques comme facteurs de maintien du trouble lié à l'horaire de travail
https://corpus.ulaval.ca/jspui/handle/20.500.11794/26289
Pour les travailleurs de nuit, le sommeil revêt un caractère particulier. En effet, le travail de nuit implique de modifier le cycle éveil-sommeil en fonction de l’horaire de travail, ce qui amène les travailleurs à dormir le jour alors que leur horloge biologique interne favorise plutôt l’éveil. Certains travailleurs en viennent à développer un trouble du sommeil qui s’appelle le trouble lié à l’horaire de travail (THT). Cette thèse doctorale vise à élargir la conceptualisation actuelle dominante de ce trouble, en étudiant les cognitions, les comportements incompatibles avec le sommeil et les processus anxieux comme facteurs de maintien du THT. Le premier objectif vise à étudier la nature des cognitions avant l’endormissement dans le THT. Le deuxième objectif est d’étudier la présence de cognitions dysfonctionnelles et de comportements incompatibles avec le sommeil dans le THT. Un dernier objectif vise à explorer le thème des inquiétudes concernant le sommeil et la présence du processus de catastrophisation avant l’endormissement dans le THT.
2015
false
true
false
CorpusUL - Dépôt institutionnel de l'Université Laval
Canada
français
thèse ou mémoire
Psychologie
travail
métier
facteur
psychologique
nature
Travail
trouble
rôle
Facteurs psychologiques
psychologie

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
13/08/2020


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.