Libellé préféré : Maladies métaboliques;

Synonyme CISMeF : Erreurs innées du métabolisme;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Ramadan et diabète : est-ce un problème ? Considérations pratiques et apport de la mesure continue de la glycémie - In : Médecine des Maladies Métaboliques, 2015, 9 (6), pp.591-599
https://hal-univ-rennes1.archives-ouvertes.fr/hal-01243038
Le mois religieux du Ramadan est caractérisé par l’abstention de toute consommation d’aliments ou de liquides du lever au coucher du soleil. Cette pratique modifie de manière considérable les habitudes alimentaires. Le repas de rupture du jeûne (Iftar), souvent riche en glucides rapides, entraîne, chez les patients diabétiques, une brusque montée de la glycémie, qui peut conduire à une hyperglycémie soutenue et chronique sur l’ensemble de la période nocturne si le repas de rupture du jeûne est suivi soit par un dîner consommé 2 à 3 heures après, soit par plusieurs collations, soit par les deux à la fois. Si l’on inclut le repas pris avant l’aube (Sohour), la consommation cumulée de glucides sur la période nocturne peut atteindre les 500 grammes. Dans ces conditions, il n’est pas étonnant que l’équilibre glycémique des patients diabétiques, en particulier de ceux qui sont insulino-traités, soit profondément perturbé pendant le Ramadan
2015
false
true
false
HAL Archives ouvertes
France
français
article de périodique
médecine
Maladies métaboliques
Mesures
glycémie
maladie métabolique
persistant
problème
diabète
maladies métaboliques
poids et mesures

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
19/08/2019


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.