Libellé préféré : Cytochromes;

substance (CISMeF) : O;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Place de l'étude pharmacogénétique des cytochromes CYP2D6 et CYP2C19 dans la prise en charge du patient psychotique : revue de la littérature
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01977033/document
La schizophrénie est une pathologie psychiatrique sévère dont la prévalence mondiale est d'environ 1% et dont les coûts de prise en charge sont élevés notamment en raison d'hospitalisations fréquentes. La première ligne de prise en charge repose principalement sur le traitement médicamenteux par antipsychotiques mais, malgré un large éventail thérapeutique, la pathologie reste incontrôlée pour environ 30% des patients. De plus, les effets secondaires associés à ces traitements peuvent être invalidants et entraîner une mauvaise observance du traitement. La variabilité inter et intra individuelle dans la réponse au traitement est multifactorielle et possède une composante génétique. La pharmacogénétique est une discipline qui s'intéresse à identifier des variantes génétiques mis en cause dans la variabilité de la réponse au traitement ou dans l'apparition et la sévérité des effets secondaires. Dans le cas des antipsychotiques, identifier ces gènes est un challenge important pour améliorer la prise en charge des patients schizophrènes, pour le bénéfice direct du patient mais aussi sur le plan économique. Les gènes codant les enzymes du métabolisme des médicaments (cytochromes CYP2D6 et CYP2C19) sont soumis à des polymorphismes impactant les capacités métaboliques de l'enzyme finale et modifiant ainsi les paramètres pharmacocinétiques des médicaments. Ce travail consiste en une revue de la littérature des études réalisées concernant la pharmacogénétique des CYP2D6 et CYP2C19 en lien avec un traitement antipsychotique, ainsi qu'une discussion sur les implications actuelles de ce génotypage en pratique clinique courante et sur ses aspects pharmaco-économiques.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Pharmacogénétique
cytochrome-c oxydase
cytochrome P-450 CYP2D6
prise en charge personnalisée du patient
Test pharmacogénomique
littérature de revue comme sujet
Cytochrome P-450 CYP2C19
a comme patient
Cytochromes c'
Cytochromes
Littérature
pharmacogénétique
cytochromes c'
cytochromes

---
N1-SUPERVISEE
Les produits destinés aux sportifs peuvent-ils causer des interactions par inhibition des cytochromes CYP2D6 et CYP3A4?
https://www.inspq.qc.ca/toxicologie-clinique/les-produits-destines-aux-sportifs-peuvent-ils-causer-des-interactions-par-inhibition-des-cytochromes-cyp2d6-et-cyp3a4
L’apparition de nombreux produits contenant des amines stimulantes, produits commercialisés dans le but de favoriser la perte de poids ou d’augmenter les performances sportives, représente de nouveaux défis pour les pharmaciens, les toxicologues et les autres professionnels de la santé. En effet, très peu de données sur les possibles interactions pharmacocinétiques de ces produits sont disponibles. Liu et Santillo ont donc tenté de déterminer le potentiel d’inhibition in vivo de 27 amines stimulantes sur les cytochromes CYP3A4 et CYP2D6. Ces composés se sont toutefois avérés être de pauvres inhibiteurs du CYP3A4, sauf en ce qui concerne une inhibition non négligeable chez 9 des amines testées. L’inhibition la plus puissante a été obtenue avec la ß-éthylphénéthylamine. En revanche, le potentiel inhibiteur de ces amines stimulantes était plus puissant sur le CYP2D6. Il semble notamment que, parmi toutes les amines testées, la N-benzyl-2-phényléthylamine était l’amine dont le potentiel inhibiteur était le plus puissant sur ce cytochrome. Une relation structure-activité a aussi été démontrée parmi les 23 substituts de ß-phényléthylamine testés. Toutefois, les résultats obtenus ne peuvent être traduits en interactions médicamenteuses in vivo. Donc, ces risques ne peuvent pas être exclus. Bref, seuls 3 composés ont démontré un potentiel inhibiteur intéressant sur le CYP2D6. Ainsi, la vigilance reste de mise jusqu’à l’obtention de données supplémentaires concernant le potentiel d’interactions médicamenteuses avec les produits destinés aux sportifs.
2017
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
article de périodique
substances améliorant les performances
amines
interactions médicamenteuses
Cytochromes c'
athlètes
Cytochromes
cytochrome P-450 CYP2D6

---
Courriel
12/02/2019


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.