Libellé préféré : Anticoagulants;

substance (CISMeF) : O;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
Profils clinico-biologiques associés à la présence d’un lupus anticoagulant de faible intensité : quelle prise en charge adopter ?
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02091489/document
Le syndrome des antiphospholipides (SAPL) se définie par l’association de signes cliniques, thrombotiques ou obstétricaux, à la persistance d’anticorps antiphospholipides (aPL) incluant le lupus anticoagulant (LA). Toutefois, lorsque le LA est de faible intensité, son implication dans l’apparition des évènements cliniques est discutée. Afin de déterminer les caractéristiques clinico-biologiques associées à la présence d’un LA faible, nous avons étudié les données de 114 patients prélevés entre le 01/09/2016 et le 31/08/2017 pour lesquels seul le temps de venin de vipère Russell dilué (dRVVT) était positif avec un Lupus AntiCoagulant ratio (LAC ratio) de faible intensité (1,20 LAC ratio 1,30), suivi l’évolution du LA dans le temps et analysé la prise en charge proposée par les cliniciens. Le LA faible représentait 27,5% des LA rendus positifs sur cette période. L’association aux autres aPL, anticorps anticardiolipine et anti-β2 glycoprotéine-I, n’a pas été retrouvée chez 98 patients (86,0%). La présence persistante de LA a été confirmée chez 25 patients (54,4% des patients contrôlés) dont 14 (56,0%) ont présenté des signes cliniques de SAPL. Néanmoins, parmi les 25 patients, 13 (52,0%) avaient une cinétique de LA difficile à interpréter à cause de négativations inexpliquées. Le LA faible a été pris en compte par le clinicien chez 18 (72,0%) des 25 patients et 13 d’entre eux ont bénéficié d’un traitement prophylactique. Toutefois, 21 patients (45,7% des patients contrôlés) ont vu leur LA disparaître et 68 patients avec un LA faible (59,6%) n’ont pas été contrôlés ou nécessiteraient un nouveau contrôle. Ces résultats confirment la présence de LA faible persistant associée à des signes cliniques de SAPL justifiant un traitement adapté cependant, devant la diversité des profils clinico-biologiques mis en évidence, la prise en charge reste controversée.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
adoption
anticoagulant
Biologie
asthénie
gestion des soins aux patients
Lupus
biologie
adoption
biologie
inhibiteur lupique de la coagulation
Anticoagulants
anticoagulants

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
17/08/2019


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.