Libellé préféré : enzymes de réparation de l'ADN;

substance (CISMeF) : O;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N1-SUPERVISEE
Inhibiteurs des voies de réparation de l'ADN pour le traitement du cancer ovarien
http://www.cochrane.org/fr/CD007929
Le cancer de l'ovaire est la sixième forme la plus fréquente du cancer et la septième cause la plus fréquente des décès causés par le cancer chez les femmes à échelle mondiale.Trois quarts des femmes consultent lorsque la maladie s'étend à travers l'abdomen (stade III ou IV) et le traitement comprend une combinaison de chirurgie réductrice et de chimiothérapie à base de platine, avec ou sans taxane. Bien que les réponses initiales à la chimiothérapie sont souvent satisfaisantes, la plupart des femmes expérimenteront une rechute, elles devront se soumettre à davantage de sessions de chimiothérapie et développeront finalement une résistance aux agents de la chimiothérapie.
2010
false
true
false
Cochrane
France
enzymes de réparation de l'ADN
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
tumeurs de l'ovaire

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
14/07/2019


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.