Libellé préféré : recherche qualitative;

Synonyme CISMeF : étude qualitative;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
L'humilité, quelle place dans la pratique du médecin généraliste ?: une étude qualitative
http://www.sudoc.fr/232376514
Ce travail, issu d'une réflexion personnelle, est une recherche sur les représentations de l'humilité par le médecin dans la pratique de son activité de médecin généraliste. L'humilité est une vertu ancienne de part l'histoire des idées mais aussi moderne comme en témoigne la fréquence de son usage aujourd'hui. Toutefois, explicitement absente du corpus hippocratique, elle est peu souvent nommée en médecine. Cette absence lexicale ne reflète pas une présence implicite. Des recherches bibliographiques nous ont permis de remarquer que l'humilité pouvait s'inscrire dans différents champs de la pratique du médecin généraliste. Dans la relation entre le médecin et le patient, l'humilité est une condition des principes éthiques de respect de l'autonomie du patient, de bienfaisance et de justice. Dans son rapport aux autres membres d'une équipe de soins, le médecin utilise l'humilité dans ses relations humaines mais aussi dans l'organisation de l'équipe. Enfin, confronté à une science en perpétuelle évolution et à un champ d'expertise aussi vaste, le médecin généraliste perçoit l'humilité dans la connaissance de ses capacités et de ses limites, ce qui l'invite à une volonté de progression et permet, par la remise en cause, de faire de lui quelqu'un de meilleur. Notre étude a souligné une représentation positive de l'humilité dans la pratique des généralistes. L'humilité dans la relation médecin-malade est ainsi associée à la patience, l'écoute et la disponibilité, source de respect et de reconnaissance du patient qui permettent de construire une relation plus humaine. Les aspects limitant l'humilité sont surtout dus au médecin lui-même et à sa compréhension du malade. Dans le domaine du travail en équipe, l'humilité est perçue dans le partage du pouvoir et l'ouverture à d'autres connaissances en replaçant le patient au centre des préoccupations des soignants. Enfin dans le domaine cognitif, l'humilité est associée à une reconnaissance de ses limites, une volonté de progression et de persévérance et une meilleure connaissance de soi-même à la fois en tant que médecin et en tant qu'Homme.
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Etudes générales
rôle médical
Etudes générales
Médecins
recherche qualitative
Pratique
Etudes générales
Médecine générale
Etudes générales
Etudes générales
Etudes générales
Etudes générales
médecins généralistes
médecine générale

---
N2-AUTOINDEXEE
Comment aborder l’orientation sexuelle des patients consultant en médecine générale: étude qualitative réalisée dans les Hauts-de-France
http://www.sudoc.fr/23252369X
Contexte : Les minorités sexuelles regroupées sous l’acronyme LGBTQ représentent une population vulnérable sur le plan bio-psycho-social. Il semble important que le médecin généraliste (MG) connaisse l’orientation sexuelle (OS) des personnes qu’il suit afin de garantir un accompagnement centré sur la personne, tout au long du parcours de vie, de santé et de soins. Cette étude a pour objectif de comprendre les stratégies mises en place par les MG pour parler d’OS avec les personnes suivies en soins primaires. Méthode : Étude qualitative par entretiens semi structurés établis autour d’un guide d’entretien, réalisée auprès de MG dans la région des Hauts de France. Les informations ont été recueillies jusqu’à l’obtention d’une suffisance des données. Une analyse thématique de verbatims a été effectuée avec le logiciel NVivo11. Résultats : Onze MG ont participé à l’étude. Les questions autour de l’OS ont une importance reconnue auprès des MG. Ils profitent en général des motifs de consultation pour aborder ce sujet. Ils préfèrent utiliser des questions ouvertes ou avec propositions de réponses « un, une, ou des » pour obtenir une réponse précise. Ils rapportent de nombreux freins : le manque de temps, leurs craintes et représentations vis-à-vis des patients et de leurs attentes, et leurs expériences de formation et d’exercice. Ils proposent alors différentes stratégies de communications mises en jeu dans la relation qu’ils développent avec les patients, pour faciliter l’abord de la question dans le respect de l’intimité. Conclusion : Il existe une hétérogénéité d’accompagnement des personnes LGBTQ par les MG, résultants de nombreux déterminants intervenant dans la rencontre entre le MG et le patient.
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
français
France
patients
Orientation sexuelle
France
Médecins
orientation d'un patient
orientation sexuelle
consultants
Médecine
France
France
France
recherche qualitative
orientation
comportement sexuel
médecine

---
N2-AUTOINDEXEE
Reflux gastro-oesophagien du nourrisson: ressenti des parents dans la prise en charge en soins primaires ambulatoires : étude qualitative par entretiens auprès des parents de nourrissons concernés
http://www.sudoc.fr/232530351
Introduction : Le reflux gastro-oesophagien (RGO) du nourrisson est un motif de consultation quotidien en cabinet de médecine générale et de pédiatrie. Les médecins sont confrontés à une complexité diagnostique et thérapeutique, associée à des inquiétudes parentales marquées. L’objectif de cette étude est d’analyser le ressenti des parents dans la prise en charge du RGO pathologique en soins primaires ambulatoires. Méthode : L’étude était qualitative par théorisation ancrée. Les critères d’inclusion étaient représentés par des parents de nourrissons souffrant de RGO pathologique, ou en ayant souffert au maximum dans les quatre dernières années. Des entretiens individuels semi-dirigés ont été réalisés entre décembre 2017 et avril 2018. Les entretiens étaient retranscrits puis analysés grâce au logiciel de codage NVivo QSR 11. La réalisation de quatorze entretiens a permis d’atteindre la saturation des données. Résultats : Les parents ressentent globalement une inquiétude rapide, par précocité des symptômes dès les premières semaines de vie. Le sentiment d’incompréhension est amplifié par une erreur fréquente de diagnostic initial, avec impression de banalisation des professionnels de santé. Paradoxalement, le délai de consultation médicale est souvent retardé, par complexité parentale à cerner les plaintes chez les nourrissons, et intrication de signes qu’ils jugent sans gravité. Concernant le recours médical, leurs attentes englobent une attitude empathique avec écoute et explications, une disponibilité et une réactivité des praticiens. Le recours aux médecines alternatives et complémentaires s’explique par nécessité de trouver des solutions pour apaiser l’inconfort du nourrisson. Par besoin de communication et de soutien, la place de l’entourage est essentielle, et une documentation personnelle est souvent entreprise. Le retentissement parental associe épuisement physique et moral, altération de la qualité de vie, et une forte culpabilité avec sentiment d’impuissance. Poser le diagnostic et trouver le traitement permettant d’obtenir le bien-être du nourrisson représente leur critère principal de soulagement. Conclusion : Evoquer plus précocement le diagnostic de RGO pathologique du nourrisson permettrait de diminuer la surconsommation de soins engendrée. Recadrer sa prise en charge exclusivement en ambulatoire pourrait diminuer le passage aux urgences pédiatriques, grâce à une relation de confiance médecin-parents primordiale pour leur réassurance.
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
principal
soins de santé primaires
soins de santé primaires
nourrisson
recherche qualitative
parent
reflux gastro-oesophagien
Entretien
Parents
placement en famille d'accueil
reflux gastro-oesophagien
entretiens comme sujet
soins ambulatoires
entretien
parents

---
N2-AUTOINDEXEE
Représentations et vécu des médecins généralistes concernant l'élargissement de l'obligation vaccinale chez les nourrissons: étude qualitative auprès de 16 médecins généralistes du département de l'Hérault
http://www.sudoc.fr/232636877
Introduction : Depuis le premier janvier 2018 le calendrier vaccinal des nourrissons a évolué, les huit vaccins anciennement recommandés sont dorénavant obligatoires, portent à onze le nombre total de vaccins obligatoires chez les enfants de moins de deux ans. Objectif principal : Dans ce contexte nous nous sommes interrogés sur les perceptions des médecins généralistes concernant la vaccination obligatoire, et sur l'impact que cette réforme avait eu sur leur pratique quotidienne. Méthodes : Nous avons réalisé une enquête qualitative par entretiens individuels semi-dirigés auprès de seize médecins généralistes exerçant dans l'Hérault. Résultats : Les médecins de notre étude sont très clairement favorables à l'élargissement de l'obligation vaccinale chez les nourrissons, ils ont salué l'uniformisation des statuts entre les vaccins qui apparaît comme une mesure cohérente. Pour eux cette obligation était nécessaire face à la réémergence de certaines maladies épidémiques et elle devrait être efficace pour augmenter les taux de couverture vaccinale. Certains médecins regrettent le caractère imposé de cette réforme et s'interrogent d'un point de vue éthique, néanmoins pour la plupart les enjeux escomptés dépassent la liberté de choix des parents, et l'obligation permet de lutter contre la désinformation médicale. La réforme, parfois mal comprise dans la population générale, a généré un afflux de questions de la part des parents qui peut-être chronophage, mis part cela elle n'a entraînée que peu de modifications dans la pratique quotidienne des médecins. Conclusion : L'extension de l'obligation vaccinale a été appréciée par la majorité des médecins généralistes, conscients de son utilité en terme de santé publique. Elle semble également avoir était bien acceptée du côté des parents sous réserve d'explications et d'informations complémentaires
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Etudes générales
Acantholyse
Etudes générales
élargissement
Etudes générales
Médecins
médecins généralistes
recherche qualitative
Etudes générales
Etudes générales
Etudes générales
Etudes générales

---
N2-AUTOINDEXEE
Utilisation du smartphone par le médecin généraliste en consultation: ressenti des patients. Étude qualitative par entretiens semi dirigés
http://www.sudoc.fr/23266689X
le smartphone, véritable incarnation du bouleversement technologique actuel, a récemment fait évoluer les pratiques médicales. Par une étude qualitative de 22 entretiens semi dirigés, nous avons recueilli le ressenti des patients lors de son utilisation par le médecin en consultation et avons évalué l’impact sur la relation de soins. Les résultats montrent que les patients sont globalement favorables à cette pratique. Néanmoins, quelques précautions sont à prendre lors de la manipulation du smartphone. Si l’impact sur la relation de soins est généralement positif ou neutre, il se dégrade lorsque le patient ne se sent plus écouté. Véritable support des projections de chacun, le smartphone s’intègre dans la consultation comme une troisième personne. Se crée alors un nouvel équilibre, où médecin, patient et smartphone interagissent. Pour l’optimiser, il convient de respecter certaines règles, qui correspondent à de grands principes déontologiques régissant notre métier. En conclusion, cette étude sociologique dégage un résultat intéressant qui invite les médecins à être attentifs au bon usage de leur smartphone.
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
médecins généralistes
Ordiphone
Entretien
Médecins
recherche qualitative
patients
a comme patient
médecine générale
entretiens comme sujet
entretien

---
N2-AUTOINDEXEE
Déterminants de la prise en charge des douleurs zostériennes de la personne âgée en cabinet de médecine générale: étude qualitative dans le département du Gard
http://www.sudoc.fr/23269737X
Introduction : le zona est 3 à 4 fois plus fréquent chez les plus de 65 ans. Il est pourvoyeur de douleurs aiguë et parfois chronique, avec un retentissement sur la qualité de vie (QDV) majeur dans cette population. Les médecins généralistes sont alors fréquemment en première ligne pour initier une thérapeutique appropriée. Objectif : observer les déterminants de la prise en charge des algies zostériennes chez le sujet âgé, en cabinet de médecine générale, afin de l’optimiser. Matériel et Méthode : il s’agit d’une étude qualitative réalisée entre Décembre 2017 et Avril 2018 auprès généralistes du Gard par le biais d'entretiens semi-dirigés. Résultats : 11 généralistes ont été rencontrés et il a pu être distingué 4 thèmes déterminants. Le patient : dont l'environnement, les comorbidités-médications, les représentations de l'affection ou du traitement peuvent interférés. Le praticien dont la connaissance des thérapeutiques, du zona, de son patient ou ses habitudes de prescription, ont un impact sur sa décision. Le zona qui selon son retentissement sur la QDV, son intensité, sa phase ou sa qualité douloureuse peut moduler la prise en charge. Et en dernier lieu, les traitements dont principalement l’iatrogénie, le manque d’efficacité, la clarté et la diffusion de leur recommandation sont susceptibles d'influencer le choix thérapeutique des généralistes. Conclusion : Ce travail a permis de mettre en lumière de nombreux facteurs entrant en ligne de compte dans cette population afin de mieux comprendre les pratiques des généralistes en cas de douleur zostérienne, dans le but de l’optimiser
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
recherche qualitative
sujet âgé de 80 ans ou plus
personne âgée
sujet âgé
PERSONNE AGEE
Gestion de cabinets
Médecins
gestion de la douleur
Douleur
médecine
détermination de l'admissibilité
douleur
sujet âgé de 80 ans ou plus
douleur

---
N2-AUTOINDEXEE
Quels sont les éléments qui déterminent la prise en charge de l’exacerbation d’asthme chez l’enfant de 3 à 16 ans par les médecins généralistes de la Loire ?: étude qualitative
http://www.sudoc.fr/232737746
Introduction L’asthme est la maladie chronique la plus fréquente chez l’enfant et sa prévalence augmente. Il existe un écart entre les recommandations actuelles concernant l’exacerbation de l’asthme chez l’enfant et la pratique des médecins en ambulatoire. L’objectif de cette étude était d’identifier les éléments qui influent sur la prise en charge des médecins et dans un deuxième temps de cibler les difficultés qu’ils rencontrent. Méthode Nous avons réalisé une étude qualitative à l’aide d’entretiens semi-dirigés auprès des médecins généralistes de la Loire. Pour cela quinze médecins ont été interrogés entre mars et juin 2018 jusqu’à saturation des données. Une analyse thématique a été réalisée. Résultats La majorité des exacerbations d’asthme rencontrées par les médecins sont de gravité légère à modérée. La prise en charge est hétérogène selon les médecins. 10 médecins sur 15 utilisent la mesure du DEP, 8 médecins sur 15 réalisent un traitement sur place et font des démonstrations des dispositifs d’inhalation. 1 médecin seulement sur 15 utilise un plan d’action personnalisé. Tous les médecins sont conscients de l’importance de l’éducation thérapeutique mais ils manquent de temps à sa réalisation. Conclusion Le lieu d’exercice des médecins la fréquence à laquelle ils sont confrontés à cette situation, le matériel dont ils disposent, conditionnent leur prise en charge et peuvent générer une certaine appréhension vis à vis de cette pathologie. Par ailleurs, les médecins rencontrent des difficultés pour poser le diagnostic d’exacerbation d’asthme. Ils manquent également de supports pour les aider dans leur pratique. Pourtant des outils existent, ainsi mieux les diffuser auprès des médecins généralistes et, faciliter l’accès aux EFR et aux écoles de l’asthme, seraient utile dans leur prise en charge
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Enfant
Enfant
Médecins
asthme
Etudes générales
Etudes générales
lucite - allergie solaire
Acantholyse
Etudes générales
Etudes générales
Enfant
Enfant
médecins généralistes
asthme
pédiatrie
Enfant
détermination de l'admissibilité
Asthme
Etudes générales
recherche qualitative
asthme
asthme
asthme
enfant
éléments
Etudes générales
dû à
Etudes générales
élément chimique
enfant

---
N2-AUTOINDEXEE
Etude qualitative par focus groupes sur la relation entre les médecins généralistes et les masseurs kinésithérapeutes: échanges interdisciplinaires entre professionnels de santé pour améliorer la communication et la prise en charge des patients en soins primaires
http://www.sudoc.fr/232758492
Contexte : L’observatoire National de la démographie des professionnels de santé constate en 2009 que la relation entre le médecin généraliste et le kinésithérapeute est « unilatérale et asymétrique ». L’échange se résume bien souvent à l’ordonnance de prescription. Ce constat amène à s’interroger sur la communication et les relations interprofessionnelles entre médecins généralistes et kinésithérapeutes. Objectifs : Premièrement, d’analyser l’interaction entre médecins généralistes et kinésithérapeutes et son influence sur la prise en charge des patients en soins primaires. Secondairement, de définir les pistes d’améliorations des relations interprofessionnelles et de qualité de soins. Méthodes : Etude qualitative par focus groupes. Deux réunions ont été réalisées, le premier et les quinze février 2018 à la maison médicale de Narbonne à 20h. Le nombre de médecin et de kinésithérapeute était de trois dans chaque focus pour permettre un échange équilibré. Le débat était enregistré avec un magnétophone. L’animateur avec son guide d’entretien animait le débat. Le verbatim a été analysé de manière thématique. Résultats : Le constat était : le manque de temps, une relation unilatérale, la méconnaissance du métier de l’autre, un langage différent, le manque de formation sur la prescription, l’ordonnance détaillée est une contrainte, le bilan diagnostic est administratif, le patient est source d’incompréhension. Les solutions étaient : travailler ensemble, faire confiance et favoriser l’autonomie du kinésithérapeute, simplifier l’ordonnance et le BDK, parler le même langage, développer les moyens de communications, les dossiers médicaux partagés, les réunions pluridisciplinaires, la formation médicale continue, les maisons de santés. Conclusion : Les relations entre médecin généraliste et kinésithérapeute sont à développer dans l’intérêt du patient. La multiplication des moyens de communication, des rencontres pluridisciplinaires, et le développement de maisons de santé sont des pistes. Travailler ensemble et faire confiance aux compétences de chacun
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
soins de santé primaires
cabinets de groupe
principal
médecins généralistes
Etudes générales
a comme patient
Etudes générales
Etudes générales
Etudes générales
Médecins
Etudes générales
Communication
Communication
communication sur la santé
soins de santé primaires
prise en charge personnalisée du patient
Etudes générales
recherche qualitative
soins aux patients
masseur
Etudes générales
groupes focalisés

---
N2-AUTOINDEXEE
Place de la nourriture dans les relations familiales d'adolescents présentant une boulimie: étude qualitative par photo-elicitation
http://www.sudoc.fr/232795266
La boulimie (bulimia nervosa) est un trouble ps