Libellé préféré : virus;

Définition du MeSH : Petits agents infectieux aux génomes constitués, soit d'ADN, soit d'ARN (jamais des deux), sans métabolisme propre et dans l'incapacité de se multiplier en dehors des cellules vivantes. [Traduction effectuée avant 2008];

Hyponyme MeSH : Zoophaginae; Virus animaux; Virus animal;

Définition VIDAL : Organisme microscopique qui pénètre dans les cellules de l'hôte, où il se reproduit. Beaucoup plus petits que les bactéries, les virus sont insensibles aux antibiotiques. Ils peuvent parfois être détruits par des substances antivirales.;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

Petits agents infectieux aux génomes constitués, soit d'ADN, soit d'ARN (jamais des deux), sans métabolisme propre et dans l'incapacité de se multiplier en dehors des cellules vivantes. [Traduction effectuée avant 2008]

N2-AUTOINDEXEE
Mesures à prendre pour la prise en charge du corps d’un patient décédé infecté par le Covid-19 (virus SARS-CoV-2) En établissements médico-sociaux (EMS) (26/03/2020)
http://antibioresistance.fr/ressources/covid19/CPIAS_COVID_EMS_PDL_DCD_VPRIMO.pdf
2020
Répias
France
COVID-19
COVID-19
recommandation professionnelle
Infection
Socialisme
Virus
Virus
mesures à prendre de la part du patient
poids et mesures du corps
prise en charge personnalisée du patient
Mesures du corps
aucunes mesures à prendre de la part du patient
établissements de soins de long séjour
virus du SRAS
infection
virus
Virus
maladie infectieuse
socialisme
virus
pneumopathie virale
infections à coronavirus

---
N2-AUTOINDEXEE
Se préparer maintenant pour anticiper un retour du virus à l’automne
Avis du Conseil scientifique COVID-19 du 27 juillet 2020
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/avis_conseil_scientifique_27_juillet_2020.pdf
Cet avis n 8 de stratégie globale du Conseil scientifique a quatre caractéristiques principales : 1. Il s’inscrit dans la continuité des scénarios et du plan P2R de l’avis 7 du Conseil scientifique : plusieurs des hypothèses émises début juin se voient devenir une réalité en France et à l’étranger 2. A court terme, il s’inscrit dans un contexte français où récemment le virus circule de façon plus active, avec une perte accentuée des mesures de distanciation et des mesures barrières : l’équilibre est fragile et nous pouvons basculer à tout moment dans un scénario moins contrôlé comme en Espagne par exemple. 3. A moyen terme, cet avis envisage ce que pourrait être une reprise de la circulation du virus à un haut niveau à l’automne 2020. La réponse à cette probable deuxième vague devra être différente de la réponse à la première vague, car nous disposons d’outils pour y répondre. Elle devra s’appuyer sur un choix politique et sociétal et pas seulement sanitaire. 4. Enfin, cet avis a pour but d’inciter fortement les autorités à préparer, à anticiper tous les scénarios possibles quelles que soient leurs difficultés. Les décisions devront faire l’objet d’une discussion avec la société civile et une nouvelle politique de communication devra être menée. L’été 2020 est différent de l’été 2019, tant pour les citoyens, que pour les médecins et les spécialistes de santé publique.
2020
Ministère des solidarités et de la Santé
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
recommandation de santé publique
Accident cérébrovasculaire
Assistance
Fracture intertrochantérienne
Virus
virus
virus
Virus
Préparation
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Services de buanderie : risques de transmission du virus responsable de la COVID-19 et pistes d’action
https://www.irsst.qc.ca/covid-19/avis-irsst/id/2672/services-de-buanderie-risques-de-transmission-du-virus-responsable-de-la-covid-19-et-pistes-daction
Ce document est destiné aux gestionnaires et aux travailleurs des services publics de buanderie desservant le secteur de la santé et des services sociaux. Les travailleurs des services de buanderie sont des acteurs essentiels pour soutenir le secteur de la santé et des services sociaux dans la lutte contre la COVID-19.
2020
IRSST - Institut de Recherche Robert-Sauvé en Santé et en Sécurité du Travail
Canada
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
recommandation
Virus
risque
virus
virus
Transmissions
Virus
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Modalités de mobilisation des personnels dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus COVID-19
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid-19_vademecum_mobilisation_personnels_sante.pdf
Dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus Covid-19, d’importants besoins en renforts de personnels de santé se manifestent aussi bien dans les établissements qu’en médecine de ville. Afin d’y répondre, les Agences régionales de santé (ARS) et les établissements de santé peuvent s’appuyer sur plusieurs dispositifs. Afin de permettre une meilleure appropriation de ces dispositifs, ce vadémécum vise à les présenter et propose un cadre de référence pour les prioriser et les articuler entre eux.
2020
Ministère des solidarités et de la Santé
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
recommandation de santé publique
virus
Virus
lutte
Lutte
virus
COVID-19
coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu
Virus
mobilisation
Betacoronavirus
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Informations sur la conduite à tenir par les professionnels relatifs à la prise en charge du corps d’un patient décédé infecté par le virus SARS-CoV-2
Employeurs et directeurs d’établissements ou services accueillant des personnes âgées et handicapées
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid-19_conduite-a-tenir_professionnels_esms-prise-en-charge_corps_patient_decede-paph_270232020.pdf
Dans le cadre de l’évolution de l’épidémie de COVID 19 sur le territoire, en phase épidémique, cettefiche vous présente la conduite à tenir dans vos établissements médico-sociaux pour la prise en charge du corps d’un patient décédé infecté par le virus SARS-CoV-2.Cette fiche s’appuie sur l’avis du Haut Conseil de la santé publique relatif à la prise en charge du corps d’un patient cas probable ou confirmé COVID19 du 24 mars 2020.
2020
Ministère des solidarités et de la Santé
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
recommandation de santé publique
Handicap
prise en charge de la maladie
virus
limitation de la fonction non classée ailleurs; incapacité non classée ailleurs
handicap
corps humain
Virus
Virus
charge virale
personnes handicapées
Parties du corps
Handicap
défense du patient
services d'aide à domicile
a comme patient
maladie infectieuse
prise en charge personnalisée du patient
personne âgée
infection
Handicap
Chargés des relations avec les patients
Accueil
PERSONNE AGEE
sujet âgé de 80 ans ou plus
virus du SRAS
sujet âgé
Virus
relations interprofessionnelles
Infection
sujet âgé de 80 ans ou plus
virus
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Eau, assainissement, hygiène et gestion des déchets en rapport avec le virus responsable de la COVID-19
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/331922/WHO-2019-nCoV-IPC_WASH-2020.3-fre.pdf
Ces orientations provisoires complètent les documents sur la lutte anti-infectieuse en résumant les orientations de l’OMS sur l’eau, l’assainissement et les déchets médicaux en rapport avec les virus, y compris les coronavirus. Elles sont destinées aux professionnels et aux prestataires de services œuvrant dans le domaine de l’eau et de l’assainissement, ainsi qu’aux prestataires de soins de santé qui souhaitent en savoir plus sur les risques et les pratiques en matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène (en anglais, water, sanitation and hygiene, soit WASH).
2020
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
recommandation de santé publique
hygiène
rapport de recherche
eau
embolisation d'artère utérine
Hygiène
virus
Amélioration du niveau sanitaire
COVID-19
Eau
coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu
rapport albumine/globuline
Déchets
Virus
Virus
gestion des déchets
détritus
eau
virus
avec propreté
Eau
Amélioration du niveau sanitaire
pandémies
Betacoronavirus

---
N3-AUTOINDEXEE
Maladie à virus Ebola
http://www.medqual.fr/images/grandpublic/Les_maladies_infectieuses/Maladies_infectieuses/E_à_K/2020-EBOLA.pdf
2020
false
false
false
Medqual
France
brochure pédagogique pour les patients
Virus
Virus
Maladie
fièvre hémorragique à virus ebola
Virus
maladie à virus ebola
Maladie
Maladies
maladie
virus

---
N2-AUTOINDEXEE
Détection des virus grippaux par la méthode de réaction en chaîne par polymérase après transcription inverse: analyse sommaire du programme d’évaluation externe de la qualité de l’OMS
https://www.who.int/wer/2020/wer9506/fr/
Depuis plus de 65 ans, le Système mondial OMS de surveillance de la grippe et de riposte (GISRS) assure la surveillance des virus grippaux au niveau mondial.1 Il existe actuellement plus de 140 établissements reconnus par l’OMS comme centres nationaux de lutte contre la grippe. Certains pays en possèdent plusieurs. Le réseau de laboratoires compte également 6 centres collaborateurs de l’OMS, 4 laboratoires essentiels de réglementation et d’autres groupes de travail établis pour traiter de questions spécifiques qui se font jour.
2020
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
France
article de périodique
réaction de polymérisation en chaîne
Organisation Mondiale de la Santé
transcription génétique
Évaluation qualitative
virus
Méthodes
programmes
virus grippal
Virus
virus
enquêteur
évaluation de programme
protestantisme
chaîne
Virus
études d'évaluation comme sujet

---
N2-AUTOINDEXEE
COVID-19 Quel masque porter à l’hôpital et en EHPAD ?
au sein d'une zone de circulation active du virus (cluster)
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/port_masque_ps_hopital-ehpad.pdf
2020
false
false
false
Ministère des solidarités et de la Santé
France
COVID-19
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
sujet âgé
recommandation professionnelle
algorithme
Virus
virus
Virus
Activir
activation virale
ACTIVIR
masques
Virus
herpèsvirus humain de type 3
région mammaire
hôpital
hôpitaux
établissements de soins de long séjour
virus
aciclovir
pneumopathie virale

---
N2-AUTOINDEXEE
Cœur, virus SARS-CoV-2 et COVID-19
https://sfcardio.fr/actualite/coeur-virus-sars-cov-2-et-covid-19
Un nouveau coronavirus d’origine zoonotique est apparu en Chine à la fin de l’année 2019 (1) et s’est rapidement étendu dans ce territoire, affectant secondairement près de 100 pays dans le monde en mars 2020.
2020
SFC - Société Française de Cardiologie
France
COVID-19
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
information scientifique et technique
coeur
Coeur
Coeur
Virus
Virus
virus du SRAS
virus
Virus
virus
pneumopathie virale

---
N2-AUTOINDEXEE
L’épidémiologie à jour sur la COVID-19 (causée par le virus SARS-CoV-2) chez les enfants et les conseils s’y rapportant : mars 2020
https://www.cps.ca/fr/documents/position/lepidemiologie-a-jour-sur-la-covid-19-causee-par-le-virus-sars-cov-2-chez-les-enfants-et-les-conseils-sy-rapportant-mars-2020
En décembre 2019, l’apparition de la COVID-19 attribuable à un nouveau coronavirus et la propagation qui s’en est suivie dans le monde ont incité l’Organisation mondiale de la Santé à déclarer une pandémie le 11 mars 2020, la première à être causée par un coronavirus. Ce virus semble provenir de la chauve-souris et avoir ensuite été transmis aux humains par l’intermédiaire d’un mammifère. La plupart des médecins connaissent les coronavirus « habituels » responsables du rhume banal. Depuis 20 ans, deux autres coronavirus, le SARS-CoV-1 et le MERS-CoV, ont toutefois été les instigateurs de graves maladies et épidémies. Malgré les connaissances très incomplètes sur la COVID-19, on a constaté toute l’efficacité de la propagation entre personnes au début de la pandémie actuelle, et on estime que chaque nouveau cas de COVID-19 infecte en moyenne de deux à trois personnes. À titre comparatif, chaque cas de rougeole contamine en moyenne 16 personnes et chaque cas de grippe, une personne.
2020
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
COVID-19
COVID-19
recommandation professionnelle
Epidémiologie
Assistance
Epidémiologie
enfant
Enfant
Epidémiologie
mars
Fracture intertrochantérienne
virus du SRAS
Epidémiologie
Enfant
Enfant
enfant
Enfant
rapport de recherche
Virus
Virus
rapport albumine/globuline
virus
Epidémiologie
épidémiologie
Virus
virus
pneumopathie virale
infections à coronavirus

---
N2-AUTOINDEXEE
Covid-19 : Compléments sur les stratégies de prévention de la diffusion du SARS-CoV-2 en EAJE et milieu scolaire
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=911
Par cet avis complémentaire, le HCSP précise ses recommandations du 9 septembre 2020 concernant les stratégies de prévention de diffusion du SARS-CoV-2 en établissement d’accueil du jeune enfant (EAJE) et en milieu scolaire. Le HCSP prend en considération que les enfants sont peu à risque de forme grave et peu actifs dans la transmission du SARS-CoV-2. Le risque de transmission existe surtout d’adulte à adulte et d’adulte à enfant et rarement d’enfant à enfant ou d’enfant à adulte. Les transmissions surviennent surtout en intra-famille ou lors de regroupements sociaux avec forte densité de personnes en dehors des établissements scolaires. Le port du masque par les adultes dans les classes primaires accueillant des enfants de moins de 11 ans vise surtout à protéger les enfants d’une contamination par des adultes porteurs du virus et asymptomatiques.
2020
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
recommandation de santé publique
enfant
Virus
Enfant placé en famille d'accueil
Abcès médiastinal
Fracture intertrochantérienne
Accueil
Enfant
Jeûne
virus du SRAS
virus
Enfant
enfant
établissements scolaires
Enfant
Virus
Virus
Enfant
diffusion
jeûne
virus
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Caractéristiques génétiques et antigéniques des virus grippaux A zoonotiques et mise au point de virus vaccinaux candidats pour se préparer à une pandémie ; Fonctionnement de la surveillance de la paralysie flasque aiguë (PFA) et incidence de la poliomyélite, 2020
https://www.who.int/wer/2020/wer9513/fr/
2020
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
France
article de périodique
antigène m1^a^
antigène ok^a^
antigène at^a^
poliomyélite aiguë
poliomyélite
antigène le^x^
antigène g0^a^
antigène jn^a^
antigène le^s^
antigène le^a^
antigène pr^a^
Génétique
antigène be^a^
antigène mi^a^
antigène wr^a^
antigène pr>a<
antigène an^a^
dû à
antigène chr^a^
antigène nijhuis
antigène a>2<b
antigène jk^a^
Virus
antigène kn^a^
antigène li^a^
Génétique
antigène pt^a^
antigène 'n'
antigène lu^a^
pandémies
antigène rg^a^
antigène le^d^
antigène yh^a^
antigène lw^b^
antigène ht^a^
antigène vr
antigène tr^a^
antigène wd^a^
incidence
antigène vg^a^
antigène re^a^
antigène r1^a^
antigène ri^a^
antigène lw^a^
antigène sd^a^
antigène du groupe sanguin c
Fracture intertrochantérienne
antigène rb^a^
antigène a>1<b
antigène st^a^
antigène bp^a^
poliomyélite
antigène yt^a^
antigène in^a^
antigène en^a^fs
antigène c
antigène le^b^
antigène ol^a^
antigène le^ns^
antigène cs^a^
paralysie flasque
antigène or^a^
génétique
antigène n^a^
antigène mt^a^
antigène en^a^kt
antigène sw^a^
antigène fy^a^
antigène os^a^
gène
antigène yk^a^
antigène je^a^
antigène le^bl^
antigène js^a^
antigène sf^a^
antigène rh42
antigène tj^a^
Paralysie
antigène jc^a^
antigène mo^a^
virus
viverridae
antigène en^a^ts
antigène dr^a^
antigène th^a^
organisation et administration
antigène lan
antigène a>1> le^b^
antigène di^a^
virus grippal
Virus
antigène tg^a^
virus
Antigènes
antigène m^a^
antigène le^bh^
Cytisus
antigène er^a^
antigène hg^a^
antigène fr^a^
antigène a>2<
antigène wk^a^
genetta
antigène sk^a^
antigène kp^a^
antigène bx^a^
antigène a>x<
antigène
antigène xg^a^
antigène rd^a^
antigène sc2
Préparation
antigène ch^a^
antigène mcc^a^
antigène bg^a^
antigène a>3<
antigène m'
antigène ny^a^
antigène zt^a^
antigène cl^a^
antigène a>m<
antigène u1^a^
antigène le^c^
antigène do^a^
antigène jo^a^
antigène gy^a^
antigène dh^a^
antigène s1^a^
antigène jr^a^
antigène cr3
antigène en^a^fr
antigène a.m.
antigène au^a^
antigène ls^a^
paralysie
antigène to^a^
antigène es^a^
antigènes
antigène a>1< le^d^
Genettes
antigène a>3<b
Génétique
antigène rh^a^
antigène co^a^

---
N3-AUTOINDEXEE
Quelle conduite à tenir pour la prise en charge de pathologies chirurgicales vitréo-rétiniennes en cette période d’épidémie de Covid-19 à virus SARS-CoV-2 ?
https://www.sfo-online.fr/sites/www.sfo-online.fr/files/medias/documents/quelle_conduite_a_tenir_pour_la_prise_en_charge_de_pathologies_chirurgicales_vitreo-retiniennes_en_cette_periode_depidemie_de_covid-19_02avril20_v3.pdf
2020
SFO - Société Française d'Ophtalmologie
France
COVID-19
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
recommandation professionnelle
Pathologie
virus
Virus
Pathologie
Virus
Pathologie
rétine
Virus
Épidémies de maladies
rétinopathies
PATHOLOGIE
Pathologie
prise en charge de la maladie
Pathologie
Périodique
virus du SRAS
Pathologie
Épidémies
Pathologie
Pathologie
virus
épidémies
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Quelle conduite à tenir pour le suivi des patients glaucomateux en cette période d’épidémie de Covid-19 à virus SARS-CoV-2 ?
https://www.sfo-online.fr/sites/www.sfo-online.fr/files/medias/documents/quelle_conduite_a_tenir_pour_le_suivi_des_patients_glaucomateux_-_covid-19__0.pdf
2020
SFO - Société Française d'Ophtalmologie
France
COVID-19
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
recommandation professionnelle
a comme patient
prise en charge de la maladie
Épidémies de maladies
virus
Virus
virus du SRAS
Périodique
Épidémies
continuité des soins
Virus
Virus
épidémies
virus
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Recommandations aux États Membres pour améliorer les pratiques d’hygiène des mains par un accès universel à des postes publics d’hygiène des mains afin d’aider à prévenir la transmission du virus de la COVID-19
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/331854/WHO-2019-nCoV-Hand_Hygiene_Stations-2020.1-fre.pdf
Les données actuelles indiquent que le virus de la COVID-19 se transmet par des gouttelettes respiratoires ou par contact.La transmission par contact se produit lorsque des mains contaminées touchent les muqueuses de la bouche, du nez ou des yeux ; le virus peut également être transféré d’une surface à une autre par des mains contaminées, ce qui facilite la transmission par contact indirect. Par conséquent, l’hygiène des mains est extrêmement importante pour prévenir la propagation du virus de la COVID-19.
2020
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
recommandation de santé publique
hygiène des mains
virus
Virus
avec propreté
Pratique
Transmissions
Hygiène
directives de santé publique
désinfection des mains
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
tous les membres
Virus
prévenance
Virus
membres
hygiène des mains
virus
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Le virus SARS-CoV-2 et la maladie Covid-19 : données moléculaires
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02547282
Comprendre les mécanismes moléculaires utilisés par le virus permettra de dégager des stratégies de diagnostic, de prise en charge et de traitement efficace des patients symptomatiques mais aussi asymptomatiques. Après avoir proposé un point complet sur le virus SRAS-Cov-2 le 19 mars 2020,nous apportons aujourd'hui un éclairage sur les données moléculaires.
2020
HAL Archives ouvertes
France
COVID-19
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
article de périodique
Maladies
Maladie
ensemble de données
Maladie
Virus
Virus
Maladies
Virus
virus
virus du SRAS
maladie
ensemble de données
maladie
virus
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Mes conseils Covid
Des conseils personnalisés pour agir contre le virus
https://mesconseilscovid.sante.gouv.fr/
2020
Ministère des solidarités et de la Santé
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
information patient et grand public
Virus
Virus
virus
virus
Assistance
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Prévenir la transmission de virus à diffusion hématogène des travailleurs de la santé infectés aux patients : résumé d’une nouvelle ligne directrice pour le Canada
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/releve-maladies-transmissibles-canada-rmtc/numero-mensuel/2019-45/numero-12-5-decembre-2019/article-3-prevention-transmission-virus-transmissibles-sang-milieu-soins-sante.html
Contexte : Bien qu’il soit clairement établi que les virus à diffusion hématogène (VDH), notamment le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), le virus de l’hépatite C (VHC) et le virus de l’hépatite B (VHB), sont transmis des patients aux travailleurs de la santé (TS), la transmission de ces virus des TS aux patients lors de la prestation des soins de santé a également été signalée. Au vu des avancées notoires réalisées dans la prévention des infections, les outils de diagnostic et les régimes de traitement, et des améliorations majeures apportées à la méthodologie d’élaboration des lignes directrices, il était nécessaire d’élaborer une ligne directrice fondée sur des données probantes pour remplacer le document consensuel canadien de 1998 relatif à la prise en charge des TS infectés par un VDH. Objectif : Cet article résume la Ligne directrice canadienne pour la prévention de la transmission de virus à diffusion hématogène par des travailleurs de la santé infectés en milieux de soins.
2019
RMTC
Canada
article de périodique
a comme patient
Transmissions
virus
Santé
Infection
Infection
diffusion
prévenance
transmission de maladie infectieuse
virus
patients
maladie infectieuse
personnel de santé
Canada
Virus
Virus
santé
infection

---
N2-AUTOINDEXEE
Programme de surveillance de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) au Québec : rapport annuel 2018
https://www.inspq.qc.ca/publications/2611
Contexte Au Québec, l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) fait l’objet d’une collecte de données épidémiologiques à des fins de surveillance continue de l’état de santé de la population depuis avril 2002. Ce rapport décrit principalement les caractéristiques des personnes vivant avec le VIH (PVVIH) nouvellement diagnostiquées en 2018, ainsi que la tendance des nouveaux diagnostics de la maladie depuis 2009.
2019
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
infections à VIH
Québec
vih
Humains
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
Infection
programmes
infection à virus de l'immunodéficience humaine
virus de l'immunodéficience humaine
Virus
organisation et administration
Fracture induite
Virus
rapport de recherche
Virus
rapport albumine/globuline
Rapport annuel
humains
virus

---
N2-AUTOINDEXEE
Mesures de prévention et de contrôle des virus respiratoires, incluant l’influenza, dans les milieux de soins : caractéristiques des agents infectieux
https://www.inspq.qc.ca/publications/2623
Durant toute l’année, mais particulièrement pendant la période hivernale au Québec, le virus de l’influenza ainsi que d’autres virus respiratoires circulent dans la communauté et les milieux de soins. Certains de ces virus respiratoires peuvent avoir un impact important dans les milieux de soins. À l’automne 2018, 7 fiches ayant pour thème Mesures de prévention et de contrôle des virus respiratoires, incluant l’influenza, dans les milieux de soins ont été publiées par l’INSPQ. Suite à l’application de ces nouvelles recommandations au cours de l’hiver 2018-2019 et dans l’optique d’un processus d’amélioration continue, une mise à jour de ces fiches a été effectuée à l’automne 2019.
2019
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
recommandation professionnelle
virus de la grippe A
Virus
virus de l'influenza
Mesures
poids et mesures
Virus
agent infectieux
soins
Virus
virus

---
N3-AUTOINDEXEE
Epidémiologie des comorbidités respiratoires chez les patients infectés par le Virus de l’Immunodéficience Humaine: étude sur la base nationale des données du PMSI de 2007 à 2014
http://www.sudoc.fr/233054138
Depuis la mise en place des thérapies antirétrovirales, de nouvelles pathologies respiratoires non infectieuses émergent chez les patients infectés par le Virus de l’Immunodéficience Humaine (VIH). L’objectif de notre travail était de déterminer leur prévalence et d’évaluer le risque que représente l’infection par le VIH dans la survenue de ces pathologies.Méthodes: À partir de la base de données nationale du Programme de Médicalisation des Systèmes d’Informations (PMSI), nous avons calculé la prévalence d’un panel de pathologies respiratoires chez les patients infectés par le VIH hospitalisés de 2007 à 2013. Le risque de développer une pathologie respiratoire non infectieuse chez les patients infectés par le VIH a été évalué sur un modèle d’étude exposé vs. non exposé.Résultats: 133 850 patients infectés par le VIH ont été hospitalisés de 2007 à 2013. La prévalence annuelle des pathologies respiratoires infectieuses diminuait. En revanche, celles de la Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO), de l’insuffisance respiratoire chronique, des néoplasies bronchiques, de l’embolie pulmonaire, de l’emphysème, de l’apnée du sommeil, et de la fibrose pulmonaire augmentaient significativement. L’infection par le VIH apparaissait comme un facteur de risque de développer un emphysème, une BPCO, une fibrose pulmonaire, une néoplasie bronchique, une hypertension artérielle pulmonaire et une insuffisance respiratoire chronique. Ce risque variait selon l’âge et le sexe des patients. Conclusions: Ces résultats confirment l’émergence des pathologies respiratoires non infectieuses chez les patients infectés par le VIH traités par antirétroviraux. Ils invitent à proposer un dépistage systématique des pathologies respiratoires de ces patients infectés par le VIH.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Fossette cornéenne de Fuchs
a comme patient
Infection
Epidémiologie
bases de données comme sujet
comorbidité
Fracture comminutive
Virus
maladie infectieuse
dû à
Epidémiologie
Epidémiologie
sujet immunodéprimé
Base de données
Polypathologie
Epidémiologie
base
collecte de données
infections de l'appareil respiratoire
Epidémiologie
épidémiologie
virus
virus
immunodéficience
Virus
Infection respiratoire
infection
base de données

---
N3-AUTOINDEXEE
La prophylaxie préexposition au virus de l'immunodéficience humaine : Guide pour les professionnels de la santé du Québec
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000313/
La prophylaxie préexposition (PPrE) est l’une des stratégies visant à contrôler l’épidémie d’infections à VIH. Basée sur le traitement préventif des personnes à risque au regard de cette infection, elle consiste en l’administration de médicaments actifs contre le VIH avant une exposition potentielle. La PPrE fait partie d’une stratégie de prévention combinée qui inclut des interventions comportementales comme le counseling sur l’usage du condom et sur la réduction des risques. Les recommandations figurant dans le présent guide sur l’utilisation de la PPrE ont été approuvées par le Comité consultatif sur le VIH et le VHC. Elles sont entérinées par la Direction générale de la santé publique.
2019
false
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
français
rapport
Virus
Québec
précis
virus de l'immunodéficience humaine
traitement prophylactique
professionnel
Humains
Santé
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
personnel de santé
virus
précis
humains
santé

---
Bact Attack
Prépare toi à défendre l’Infection Fight Simulator (IFS) des attaques de micro-organismes et deviens le maître du laboratoire grâce à Sonia ta partenaire qui te guidera et t’aidera à maîtriser toutes les techniques ! C'est une course contre la montre qui t'attend avec Bact'Attack ! Le but du jeu est d’éviter l’infection. Pour t'aider dans cette mission tu auras à ta disposition plusieurs moyens pour défendre l’IFS et gagner les différentes missions qui te seront confiées. A chaque victoire, tu cumuleras des points de recherche que tu pourras utiliser pour débloquer les niveaux supérieurs ou bien disposer de supers pouvoirs. Tu pourras aussi découvrir dans la partie encyclopédie des explications sur les micro-organismes, les bactéries qui nous protègent, l'histoire des antibiotiques et bien d'autres surprises. Ce jeu est développé avec le soutien scientifique de la SPILF. A toi de jouer et de faire le meilleur score !
GP
https://apps.apple.com/fr/app/bact-attack/id1303514338
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.sanofi.fr.bactattack
http://www.bactattack.com/
IOS
Android
Autre
2.0.1
2.0.3
24/07/19
22/07/19
Sanofi-aventis groupe
gratuite
Labellisée
Labellisée
false
Microorganisme
infections bactériennes
bactéries
antibactériens
virus
adolescent
jeune adulte

---
N2-AUTOINDEXEE
Prise en charge en assistance médicale à la procréation (AMP), en préservation de la fertilité et en don de gamètes dans les départements français d’Amérique (DFA) et en métropole dans le contexte du déclin de la circulation du virus Zika
https://www.agence-biomedecine.fr/IMG/pdf/2018-003_reco_amp_et_zika_v5_09-02-2018_.pdf
Ces recommandations concernent les couples souhaitant une AMP, les patients souhaitant bénéficier d’une préservation de la fertilité et les personnes souhaitant donner des gamètes, lorsque les personnes concernées ou leur partenaire résident dans les départements français d’Amérique (DFA) ou en métropole après avoir séjourné récemment dans une zone de circulation active du virus Zika. Les recommandations visent à réduire le risque d’infection par le virus Zika au cours de la grossesse en prenant en compte à la fois le risque de transmission vectorielle et le risque de transmission par voie sexuelle.
2018
false
false
false
false
Agence de la Biomédecine
France
français
recommandation par consensus
Infection par le virus Zika
circulant
virus zika
France
Assistance médicale à la procréation
condom
français
Don de cadeaux
gestion des soins aux patients
don dirigé de tissus
amériques
AMP
assistant médical
virus
préservation de la fertilité
fertilité
Gamètes
Don de cadeaux
AMP
cellules germinales

---
N2-AUTOINDEXEE
Maladie à virus Ebola (MVE)
http://www.inrs.fr/publications/bdd/eficatt/fiche.html?refINRS=EFICATT_Maladie%20%C3%A0%20virus%20Ebola%20(MVE)
Agent pathogène, données épidémiologiques, pathologie, que faire en cas d'exposition ? Démarche médico-légale, éléments de référence
false
false
false
INRS - Institut National de Recherche et de Sécurité
France
français
information scientifique et technique
fièvre hémorragique à virus ebola
Virus
maladie à virus ebola
Maladie
virus
maladie

---
N2-AUTOINDEXEE
INSTRUCTION N DGOS/R4/DGS/SP2/2018/94 du 5 avril 2018 relative à la compétence territoriale et au fonctionnement des comités de coordination de la lutte contre les infections sexuellement transmissibles et le virus de l’immunodéficience humaine (COREVIH)
http://circulaire.legifrance.gouv.fr/index.php?action=afficherCirculaire&hit=1&r=43300
La présente instruction a pour objet le décret du 28 avril 2017 relatif à la coordination de la lutte contre les infections sexuellement transmissibles et le virus de l’immunodéficience humaine (COREVIH). Outre le cadre général, elle vise à apporter aux ARS des précisions sur l’extension du champ d’action et des missions des COREVIH aux IST dans une approche globale de santé sexuelle. La présente instruction vise également à préciser les modalités de la gouvernance régionale, les moyens financiers alloués ainsi que le rapport d’activité d’un COREVIH.
2018
false
false
false
Circulaires.Gouv.Fr, Direction des Journaux Officiels, Site du Premier Ministre
France
français
texte juridique
relatif
aptitude
Virus
instruction
maladies sexuellement transmissibles
Compétence
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
Prévention des infections
Virus
Virus
Fracture induite
Lutte
coordination
Humains
infection à virus de l'immunodéficience humaine
compétence
virus
capacité mentale
humains

---
N3-AUTOINDEXEE
La sérologie du virus Herpes simplex : trucs, attrapes et tromperies!
https://www.inspq.qc.ca/publications/2462
La sérologie est un outil précieux pour le diagnostic de certaines infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) et pour le counseling sur la prévention de leur transmission. Ne pas comprendre comment l’utiliser ni savoir comment en évaluer les limites peut toutefois s’avérer très dangereux. Poser un diagnostic erroné d’herpès génital ou rassurer faussement un patient sur l’absence d’infection peut avoir des conséquences néfastes pour cette personne, ses nouveaux partenaires sexuels et ses enfants à naître!
2018
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
simplexvirus
Herpès
herpes simplex
Herpès
virus simplex
Virus
sérologie
Virus
herpès
herpes
Virus
virus
herpès

---
N2-AUTOINDEXEE
Facteurs prédictifs d’aggravation chez les patients infectés par le virus de la grippe au service d’accueil des urgences
http://www.sudoc.fr/232281610
Introduction. La grippe est une maladie infectieuse respiratoire aiguë d’origine virale, qui sévit chaque année, habituellement entre novembre et avril dans l’hémisphère nord. Elle a été responsable, depuis le début du XXéme siècle, de plusieurs pandémies faisant des millions de morts. Depuis l'apparition du virus type H1N1 en 2009, il a été remarqué une atteinte croissante des adultes de moins de 65 ans et sans comorbidité, population jusqu’alors non concernée par les campagnes vaccinales. Matériel et méthodes. Nous avons réalisé une étude cas-témoins observationnelle, rétrospective au CHU de Limoges, du 1er Décembre 2017 au 30 Avril 2018, à la recherche de facteurs prédictifs d’aggravation, cliniques ou biologiques, chez les patients atteints de grippe dont le diagnostic était confirmé par un test PCR multiplex après prélèvement naso-pharyngé aux urgences. 134 malades ont donc été inclus et répartis en 2 groupes, les patients traités à domicile ou en hospitalisation conventionnelle appartenaient au groupe « guérison » et ceux nécessitant une prise en charge en soins intensifs ou réanimation ou décédés à 28 jours constituaient le groupe « aggravation ». Résultats. 19% des patients se sont aggravés après le passage au SAU et les principaux critères précoces identifiés étaient un score qSOFA positif, une hyperlactatémie, l’hypoxémie gazométrique et la désaturation clinique en oxygène. Conclusion. Notre étude a permis de mettre en évidence des facteurs clinico-biologiques prédictifs d’aggravation significatifs. Leur suivi lors des prochaines épidémies pourrait permettre d’améliorer la prise en charge des patients atteints par cette maladie et en diminuer sa morbidité. Introduction. Influenza is an acute respiratory viral infectious disease that occurs every year, usualy between November and April in the northern hemisphere. Since the beginning of the 20th century of the H1N1-type virus in 2009, there has been a growing incidence of infected adults under 65 years of age and without comorbidity, a population previously unaffected by vaccination campaigns. Material and methods. We carried out an observational case-control study, retrospective at Limoges University Hospital, from December 1st, 2017 to April 30th, 2018, searching for clinical or biological worsening factors, in flu patients whose diagnosis was confirmed by a multiplex PCR test after nasopharyngeal uptake. 134 patients were included and divided into 2 groups, patients treated at home or in conventional hospitalization belonged to the group ‘cure” and those requiring an intensive care unit or died 28 days later were the group “aggravation”. Results. 19% of patients worsened and the primary early outcomes identified were positive qSOFA score, hyperlactatemia, hypoxemia, and low saturation of oxygen. Conclusion. Our study has shown significant clinical and biological factors predictive of aggravation. Their follow-up during the next epidemics could improve the management of patients suffering from this disease and reduce its morbidity.
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Accueil
grippe humaine
facteur
service hospitalier d'urgences
grippe
virus
Urgences
patients
virus
infection
Virus
Grippe
maladie infectieuse
grippe
a comme patient
Virus
urgences

---
N2-AUTOINDEXEE
Facteurs prédictifs d’aggravation chez les patients infectés par le virus de la grippe au service d’accueil des urgences
http://www.sudoc.fr/23228282X
Introduction. La grippe est une maladie infectieuse respiratoire aiguë d’origine virale, qui sévit chaque année, habituellement entre novembre et avril dans l’hémisphère nord. Elle a été responsable, depuis le début du XXéme siècle, de plusieurs pandémies faisant des millions de morts. Depuis l'apparition du virus type H1N1 en 2009, il a été remarqué une atteinte croissante des adultes de moins de 65 ans et sans comorbidité, population jusqu’alors non concernée par les campagnes vaccinales. Matériel et méthodes. Nous avons réalisé une étude cas-témoins observationnelle, rétrospective au CHU de Limoges, du 1er Décembre 2017 au 30 Avril 2018, à la recherche de facteurs prédictifs d’aggravation, cliniques ou biologiques, chez les patients atteints de grippe dont le diagnostic était confirmé par un test PCR multiplex après prélèvement naso-pharyngé aux urgences. 134 malades ont donc été inclus et répartis en 2 groupes, les patients traités à domicile ou en hospitalisation conventionnelle appartenaient au groupe « guérison » et ceux nécessitant une prise en charge en soins intensifs ou réanimation ou décédés à 28 jours constituaient le groupe « aggravation ». Résultats. 19% des patients se sont aggravés après le passage au SAU et les principaux critères précoces identifiés étaient un score qSOFA positif, une hyperlactatémie, l’hypoxémie gazométrique et la désaturation clinique en oxygène. Conclusion. Notre étude a permis de mettre en évidence des facteurs clinico-biologiques prédictifs d’aggravation significatifs. Leur suivi lors des prochaines épidémies pourrait permettre d’améliorer la prise en charge des patients atteints par cette maladie et en diminuer sa morbidité.
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
virus
Urgences
infection
facteur
service hospitalier d'urgences
virus
grippe humaine
grippe
patients
grippe
a comme patient
Grippe
Virus
Accueil
Virus
maladie infectieuse
urgences

---
N2-AUTOINDEXEE
Mesures de prévention et de contrôle des virus respiratoires, incluant l’influenza, dans les milieux de soins : caractéristiques des agents infectieux
https://www.inspq.qc.ca/publications/2481
L'orientation prise par le Comité sur les infections nosocomiales du Québec (CINQ) pour la réalisation de ce document, est d’émettre des recommandations pour certains virus respiratoires pouvant avoir un impact dans les milieux de soins incluant l'influenza. Une révision complète des documents existants ainsi qu’une revue de la littérature scientifique actuellement disponible ont permis la mise à jour et l’émission de recommandations afin de répondre à une demande accrue d’informations concernant les mesures requises en présence de différents virus respiratoires. Les nouvelles publications démontrent bien l’impact de ces autres virus en milieu de soins ainsi que leur rôle lors d’éclosions. Puisque les connaissances sur ces agents pathogènes peuvent évoluer constamment, les membres du CINQ assureront un suivi des informations à ce sujet et pourront émettre une mise à jour de ces recommandations si des changements importants sont publiés. Certaines recommandations découlent d’un consensus des experts du CINQ puisqu’aucune recommandation officielle ou application explicite n’était abordée dans les documents consultés.
2018
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
Mesures
Virus
Virus
Virus
virus de la grippe A
virus de l'influenza
soins
agent infectieux
poids et mesures
virus

---
N2-AUTOINDEXEE
Efficacité des pratiques en matière d’hygiène des mains dans la prévention de l’infection par le virus de la grippe en milieu communautaire : examen systématique
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/releve-maladies-transmissibles-canada-rmtc/numero-mensuel/2019-45/numero-1-3-janvier-2019/article-2-prevenir-grippe-hygiene-mains.html
Contexte : L’hygiène des mains est une mesure reconnue et efficace dans la prévention et la lutte contre les infections dans les établissements de soins de santé. Toutefois, l’efficacité des pratiques d’hygiène des mains dans la prévention de la grippe et de sa transmission en milieu communautaire n’est pas clairement établie. Objectif : Repérer, examiner et synthétiser les données disponibles sur l’efficacité de l’hygiène des mains dans la prévention de la grippe présumée ou confirmée en laboratoire et sa transmission en milieu communautaire. Méthodologie : Un protocole d’examen systématique des données a été établi avant le début de l’examen. Trois bases de données électroniques (MEDLINE, Embase et la Bibliothèque Cochrane) ont été consultées pour repérer les études pertinentes. Deux examinateurs ont filtré séparément les titres, les résumés et les textes intégraux des études à partir des bases de données interrogées. L’extraction des données et l’évaluation de la qualité des études retenues ont été effectuées par un seul examinateur puis validées par un second examinateur. Les études retenues ont été synthétisées et analysées de manière narrative. Résultats : Au total, 16 études ont été retenues aux fins de l’examen. Les études étaient de faible qualité méthodologique, et on a constaté une forte variabilité des protocoles, des milieux, du contexte et des indicateurs de recherche. Neuf études ont évalué l’efficacité des interventions ou des pratiques d’hygiène des mains pour la prévention des cas de grippe présumés ou confirmés en laboratoire dans le milieu communautaire; une différence significative a été constatée dans six études, tandis que trois études n’ont pas montré une telle différence. Sept études ont évalué l’efficacité des pratiques d’hygiène des mains pour la prévention de la transmission de la grippe présumée ou confirmée en laboratoire en milieu communautaire; une différence significative a été notée dans deux études, tandis que cinq études n’ont pas montré une telle différence. Conclusion : L’efficacité de l’hygiène des mains contre l’infection par le virus de la grippe et sa transmission en milieu communautaire est difficile à déterminer à partir des données disponibles. Considérant que l’efficacité des pratiques d’hygiène des mains a été éprouvée dans d’autres contextes, il n’existe aucune donnée probante indiquant qu’il faut cesser ces pratiques pour réduire le risque d’infection par le virus de la grippe et sa transmission en milieu communautaire.
2018
RMTC
Canada
article de périodique
Prévention des infections
examen systematique
Hygiène
grippe
Virus
Pratique
virus
virus
Systématique
Virus
études d'évaluation comme sujet
Systématique
grippe humaine
maladie infectieuse
Infection communautaire
hygiène des mains
infections communautaires
avec propreté
désinfection des mains
Systématique
grippe
Grippe
Systématique
hygiène des mains

---
N2-AUTOINDEXEE
Rôle du tissu adipeux dans les infections respiratoires par le virus Influenza ou la bactérie : streptococcus pneumoniae
http://www.theses.fr/2018LIL2S009
Longtemps décrit comme un simple tissu de réserve énergétique, le tissu adipeux blanc est, depuis l’identification de la leptine en 1994, considéré comme un véritable organe endocrine. En effet, ce tissu secrète de nombreuses hormones et cytokines agissant de manière paracrine et endocrine pour contrôler le métabolisme énergétique. Par ailleurs, en plus des préadipocytes et des adipocytes, le tissu adipeux blanc contient également des cellules immunes innées et adaptatives ; lui conférant ainsi un rôle important dans le développement et le contrôle de l’immunité. Cependant, le rôle joué par le tissu adipeux blanc dans les infections - notamment pulmonaires - reste encore peu étudié. C’est dans ce cadre général que s’est inscrit ce travail de Thèse. La susceptibilité accrue des individus obèses (expansion du tissu adipeux blanc) à l’infection par le virus de la grippe (influenza) est largement étayée dans la littérature. Nous avons évalué l’impact de l’infection par le virus influenza sur le tissu adipeux blanc, chez des souris minces et des souris obèses. Nos résultats montrent que, de manière inattendue, le virus est détecté dans les tissus adipeux, sous-cutané (inguinal) et viscéral (périgonadique), de souris infectées par voie intra-nasale (détection du génome viral par RT-qPCR). La présence de virus dans le tissu adipeux est associée à l’augmentation de la sécrétion de cytokines pro- et anti-inflammatoires, à la diminution de l’expression de gènes impliqués dans la lipolyse et la lipogénèse, et à l’augmentation de l’expression des gènes impliqués dans l’induction d’une réponse immune anti-virale. De manière intéressante, l’infection par le virus influenza est associée au brunissement du tissu adipeux sous-cutané chez les souris minces. Chez les souris obèses, l’infection par le virus de la grippe n’induit pas l’effet dépôt spécifique observé chez la souris mince et ne montre pas de brûnissement au niveau du tissu adipeux sous-cutané 7 jours p.i. In vitro, nous montrons que le virus influenza peut infecter les préadipocytes et les adipocytes (lignée murine et cellules primaires humaines). Cependant, alors que le virus effectue la totalité de son cycle dans l’adipocyte, le préadipocyte libère très peu, voire pas, de nouveaux virions infectieux (PCR, transcriptomique, technique de plages de lyse, microscopie confocale et électronique). Ainsi nos résultats, très originaux, identifient le tissu adipeux blanc comme un nouveau tissu cible de l’infection par le virus de la grippe, in vivo. Au sein de ce tissu, les préadipocytes et les adipocytes sont potentiellement infectés par le virus, comme le montrent nos données in vitro, les adipocytes seuls permettant la production de nouvelles particules infectieuses.Contrairement à l’infection grippale, les données épidémiologiques et/ou expérimentales concernant la susceptibilité des obèses à l’infection par la bactérie Streptococcus pneumoniae sont contradictoires, du fait de l’utilisation de différents modèles d’obésité d’origine génétique et de sérotypes de pneumocoques. Dans ce projet, nous avons utilisé un modèle d’obésité d’origine nutritionnelle ; le modèle de souris nourries par un régime enrichi en lipides. Nous montrons que les souris obèses infectées (sérotype Sp1) développent un syndrome de type méningite, mortel, tandis que les souris minces contrôlent l’infection. Si les réponses pulmonaires à l’infection sont comparables entre les souris minces et obèses (dénombrement des colonies bactériennes, histologie, PCR, ELISA, cytométrie en flux), le nombre de bactéries dans le cerveau est significativement plus élevé chez les souris obèses, associé à une altération de la perméabilité de la barrière hématoencéphalique [...]
2018
theses.fr
France
thèse ou mémoire
Virus
tissu adipeux
Virus
Infection respiratoire
rôle
infections de l'appareil respiratoire
Infection
virus des bactéries
maladie infectieuse
streptococcus pneumoniae
streptococcus pneumoniae
tissu adipeux
virus de la grippe A
Bactéries
virus de l'influenza
Virus
virus
infection
bactéries

---
N2-AUTOINDEXEE
Des virus suivis à la trace (2/4) Ebola : 40 ans d'épidémie
https://www.franceculture.fr/emissions/lsd-la-serie-documentaire/des-virus-suivis-la-trace-24-ebola-40-ans-depidemie
Ebola juste une affaire de médecin ?
2017
false
false
false
France Culture
France
français
émission radiophonique
ebolavirus
virus d'ebola
Virus
Épidémies
Épidémies de maladies
virus
épidémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Point sur le virus émergent d’influenza aviaire H5N8
https://www.anses.fr/fr/content/point-sur-le-virus-%C3%A9mergent-d%E2%80%99influenza-aviaire-h5n8
Début janvier, 18 pays européens avaient déclaré à l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) la présence de foyers du virus influenza aviaire hautement pathogène H5N8, responsable d’une épizootie d’influenza aviaire dans plusieurs de ces pays : Allemagne, Autriche, Croatie, Danemark, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Serbie, Suède, Suisse, République Tchèque et Royaume-Uni. L’Anses, de par sa participation à la Plateforme d’épidémiosurveillance en santé animale (Plateforme ESA), ses activités de recherche et de référence sur l’influenza aviaire, et ses activités d’évaluation des risques sanitaires en santé animale, est particulièrement impliquée dans la surveillance de l’influenza aviaire et de la propagation du virus H5N8 en France.
2017
false
false
false
ANSES
France
français
information scientifique et technique
Sous-type H5N8 du virus de la grippe A
grippe chez les oiseaux
virus de l'influenza
virus de la grippe A
Virus
virus

---
N2-AUTOINDEXEE
Recommandations sur la prévention et le traitement du virus Zika pour les professionnels de la santé au Canada
http://canadiensensante.gc.ca/publications/diseases-conditions-maladies-affections/committee-statement-treatment-prevention-zika-declaration-comite-traitement-prevention/index-fra.php
Objectif : Résumer les données probantes actuelles liées au virus Zika et fournir des lignes directrices à l’intention des professionnels de la santé sur la prévention des infections et la prise en charge de la maladie chez les patients. Les Canadiens qui voyagent dans des régions touchées par le virus Zika ou qui en reviennent, ainsi que leurs partenaires, constituent la principale population de patients visée par nos recommandations.
2017
false
false
false
ASPC - Agence de santé publique du Canada
Canada
français
recommandation pour la pratique clinique
Infection par le virus Zika
Traités
médecine préventive
professionnel
Counseling directif
Recommandations
virus
traitement préventif
virus zika
Santé
thérapeutique
Canada
personnel de santé
coopération internationale
directives de santé publique
santé

---
N2-AUTOINDEXEE
La prévention du virus du SIDA
http://www.rfi.fr/emission/20170830-prevention-virus-sida
Qu'est-ce-qui est demandé aujourd'hui par les associations pour améliorer la prévention face au virus du SIDA? Pourquoi une mise sous traitement précoce est importante pour les personnes infectées?
2017
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
virus de l'immunodéficience humaine
Virus
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
sida
Syndrome d'immunodéficience acquise
Syndrome d'immunodéficience acquise
virus

---
N2-AUTOINDEXEE
Évolution des recommandations sanitaires concernant le virus Zika à l’issue de la phase épidémique dans les territoires français d’Amérique (TFA)
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=595
Les autorités sanitaires de Guadeloupe, Guyane, Martinique ont déclaré la « fin de la phase d’épidémie de Zika » en octobre-novembre 2016, Saint-Barthélemy et Saint-Martin en février 2017. Cependant, le virus continue de circuler, un risque résiduel d’infection par le virus Zika, et d’embryofœtopathies persiste donc
2017
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
recommandation de santé publique
Infection par le virus Zika
épidémies
Counseling directif
virus
Recommandations
virus zika
en évolution
France
amériques
français
a une évolution
phase
Domaine vital

---
N2-AUTOINDEXEE
Infections à virus grippaux émergents HxNy
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/coreb/proced-grippe-hx-ny-spilf-coreb-actu-17-fev-17-1.pdf
Dans un contexte d’alerte des autorités sanitaires françaises et internationales concernant des récents foyers de grippe aviaire H5N8 en France sans cas humain documenté, et de cas humains de nouveaux virus influenza A essentiellement dus à H5N1 et H7N9, l’objectif de l’actualisation, ici présentée, de la procédure publiée en février 2014 est d’apporter aux premiers médecins qui verront les premiers patients les éléments d’information nécessaires leur permettant d’exercer de façon harmonisée et opérationnelle leur double mission d’acteur de soins et de santé publique, et notamment de dépister précocement les patients suspects d’infection à HxNy.
2017
false
true
false
false
Infectiologie.com
France
français
recommandation professionnelle
virus
grippe humaine
maladie infectieuse
virus
infecté
Infection
virus grippal
infection

---
N2-AUTOINDEXEE
Des virus suivis à la trace (1/4) La peste : fléau d'hier, péril d'aujourd'hui ?
https://www.franceculture.fr/emissions/lsd-la-serie-documentaire/des-virus-suivis-la-trace-14-la-peste-fleau-dhier-peril
25 millions de personnes meurent de la peste au XIVe siècle. Yersinia pestis, toujours d'actualité !
2017
false
false
false
France Culture
France
français
émission radiophonique
peste
virus
virus
peste

---
N3-AUTOINDEXEE
État des lieux de la formation des médecins généralistes en Haute Normandie en 2016 sur la veille sanitaire : exemple de la maladie à virus Ebola
http://www.sudoc.fr/195595416
La France a connu ses dernières années plusieurs alertes sanitaires de niveau mondial, la dernière en date fut celle à virus Ebola en 2014. Les médecins généralistes sont en première ligne d’exposition face au risque d’épidémie. Cette étude vise à évaluer la formation, l’organisation des soins et des mesures de protection des médecins généralistes en terme de veille sanitaire et d’évaluer leur préparation à une nouvelle menace mondiale. Pour réaliser ces objectifs, cette étude qualitative a été menée sous forme de focus groupe
2016
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
Virus
formé
médecins généralistes
maladie à virus ebola
médecine d'État
surveillance de la santé publique
fièvre hémorragique à virus ebola
généralisé
Maladie
virus
maladie

---
N3-AUTOINDEXEE
Maladie à virus Zika
http://social-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/virus-zika
2016
false
false
false
Ministère des solidarités et de la Santé
France
français
information patient et grand public
Infection par le virus Zika
virus zika
Maladies
Maladie
maladie
virus
maladie

---
N3-AUTOINDEXEE
Recommandations professionnelles pour la prise en charge en AMP, en préservation de la fertilité et en don de gamètes dans les départements français d’Amérique et en métropole dans le contexte de l’épidémie à virus Zika - Actualisation 18 mars
http://syngof.fr/wp-content/uploads/2016/04/2016-003-Biomedecine-Reco-AMP-et-Zika-.pdf
2016
false
false
false
SYNGOF - Syndicat National des Gynécologues Obstétriciens de France
France
français
recommandation professionnelle
Infection par le virus Zika
France
préservation de la fertilité
amériques
Counseling directif
mars
virus zika
AMP
Gamètes
don dirigé de tissus
professionnel
fertilité
Épidémies de maladies
virus
français
Don de cadeaux
Recommandations
condom
Épidémies
gestion des soins aux patients
cellules germinales
Don de cadeaux
directives de santé publique
épidémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Virus ZIKA et femme enceinte ou en âge de procréer
http://syngof.fr/wp-content/uploads/2016/02/virus_zika_et_grossesse_cnpgo_version_1.3_recos.pdf
http://www.cngof.fr/briefcase/Presse/2016/Zika%20CNPGO.pdf
2016
false
false
false
false
SYNGOF - Syndicat National des Gynécologues Obstétriciens de France
France
français
information scientifique et technique
Infection par le virus Zika
grossesse
femme âgée
femmes enceintes
virus
virus zika

---
N2-AUTOINDEXEE
Virus Zika : risque de transmission par le lait maternel
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=578
Des études récentes montrent la présence du virus Zika dans les liquides biologiques (le sang et le sperme), ce qui a conduit le Haut Conseil de santé publique à donner un avis sur la prévention de la transmission sexuelle du virus Zika (actualisé le 20 juin 2016). La présence du virus Zika également observée dans le lait maternel pose la question du risque de transmission de ce virus par le lait. Le HCSP a pris en compte le fait qu’une infection par le virus Zika peut être associée à des troubles neurologiques quel que soit l’âge, cependant il n’a pas été décrit d’infections plus graves ou plus fréquentes chez les nouveau-nés. Aucune étude clinique n’apporte à ce jour d’éléments en faveur d’une transmission de la maladie de la mère à l’enfant par l’intermédiaire du lait maternel. Par ailleurs, les avantages de l’allaitement maternel sont multiples. Aussi, le HCSP ne recommande pas de dispositions particulières : pour les femmes qui allaitent leur enfant, en cas d’antécédent d’infection à virus Zika, d’infection présente ou en cas d’exposition au risque dans une zone d’endémie, pour la préparation et les modalités de délivrance des laits distribués par les lactariums, en métropole comme dans les zones d’endémie, compte tenu de l’absence de virus infectieux après pasteurisation du lait maternel.
2016
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
information scientifique et technique
Infection par le virus Zika
lait humain
Lait
lait maternel
virus
risque
virus zika
lait

---
N3-AUTOINDEXEE
Évaluation économique du diagnostic moléculaire du virus influenza
http://www.inesss.qc.ca/nc/publications/publications/publication.html?PublicationPluginController%5Bcode%5D=FICHE&PublicationPluginController%5Buid%5D=460&PublicationPluginController%5BbackUrl%5D=%252Fnc%252Fpublications%252Fpublications.html&cHash=3f59d4b476a478467eebe68fc02e863d
Les tests de diagnostic rapide (TDR) sont actuellement utilisés par certains établissements pour établir le diagnostic de l’influenza. Toutefois, comme ils sont dotés d’une faible sensibilité, ils ne peuvent permettre d’exclure une infection par le virus. Ainsi, les résultats négatifs sont considérés, dans certains cas, comme étant positifs. Le patient est alors pris en charge en attendant la confirmation par transcription inverse suivie de la réaction en chaîne par polymérase (RT-PCR), ce qui occasionne parfois des délais importants. L’évaluation de publications scientifiques et l’analyse de l’expérience de deux établissements dotés d’une RT-PCR rapide permettent à l’INESSS de conclure que son implantation en remplacement des TDR et de la RT-PCR traditionnelle pour le diagnostic de l’influenza pourrait s’autofinancer et permettre des économies substantielles. Toutefois, cette conclusion peut varier en fonction de plusieurs facteurs, dont : la prévalence de l’influenza; l’âge de la population cible; la technologie utilisée, le nombre d’analyses et son coût.
2016
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
français
rapport
avis de la commission de transparence
Diagnostic
virus de l'influenza
aucun diagnostic
Économies
anatomopathologie moléculaire
virus de la grippe A
Économie
coûts et analyse des coûts
Virus
virus
diagnostic
économies
études d'évaluation comme sujet
économie

---
N3-TITRE
Analyses de laboratoire recommandées pour le dépistage de l'infection par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH)
https://www.inspq.qc.ca/publications/1976
Dans le cadre de la mise à jour du Guide québécois de dépistage des infections transmissibles sexuellement et par le sang (GQDITSS), le Service de lutte contre les ITSS du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec a mandaté l’Institut national de santé publique du Québec afin de réviser la littérature et formuler des recommandations concernant les analyses de laboratoire à effectuer dans un contexte de dépistage de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH).
2015
false
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
rapport
infection de laboratoire
Dépistage de masse
Dépistage
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
directives de santé publique
Recommandations
analyse de laboratoire
Humains
infection à virus de l'immunodéficience humaine
virus de l'immunodéficience humaine
recommandations comme sujet
Counseling directif
Virus
vih
humains
virus

---
N3-AUTOINDEXEE
Procédure de prise en charge des appels pour suspicion de fièvre à virus Ebola (FVE)
http://www.sfmu.org/upload/consensus/infections/ppc_ebola_sudf_sfmu.pdf
2015
false
false
false
SFMU - Société Française de Médecine d'Urgence
France
français
recommandation professionnelle
charge virale
fièvre
fièvre hémorragique à virus ebola
gestion des soins aux patients
Procédures
méthodes
appellation
Fièvre
procédure
fièvre
virus d'ebola
Virus
fièvre
virus

---
N3-AUTOINDEXEE
Bactériophages et phagothérapie: utilisation de virus naturels pour traiter les infections bactériennes
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4665175/
L’utilisation des bactériophages, prédateurs naturels des bactéries, est une technique pionnière efficace de lutte contre les infections bactériennes. Tombée dans l’oubli depuis un demi-siècle du coté occidental de l’ex-rideau de fer, elle fait toujours partie de l’arsenal thérapeutique des pays de l’ex-Europe de l’Est, au point de constituer une arme de choix dans la politique de santé publique de ces pays. l’émergence de bactéries multirésistantes et le risque de revenir à l’ère pré-antibiotique ont fait ressortir la phagothérapie de l’oubli injuste auquel elle avait été confinée. la biologie et la place du bactériophage dans la nature sont décrites ici. les tenants et les aboutissants de la phagothérapie et les conditions de son retour sur le devant de la scène sont explicitées
2015
false
false
false
PMC - PubMed Central
États-Unis d'Amérique
français
article de périodique
Phagothérapie
maladie infectieuse bactérienne
bactériophages
Traités
coopération internationale
infections bactériennes
virus
thérapeutique
naturel
virus des bactéries
Virus
virus

---
N3-AUTOINDEXEE
Caractéristiques génétiques et antigéniques des virus grippaux zoonotiques et mise au point de virus vaccinaux candidats pour se préparer à une pandémie Rapport mensuel des cas de dracunculose, janvier 2014
http://www.who.int/entity/wer/2014/wer8911/fr/index.html
2014
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
article de périodique
antigènes
pandémies
adaptation sociale
Genettes
génétique
virus
rapport (information)
dracunculose

---
N3-AUTOINDEXEE
Infections à virus grippaux émergents HxNy , Groupe SPILF - COREB* 2014
http://www.sfmu.org/upload/consensus/Grippe-SPILF-COREB.pdf
2014
false
false
false
SFMU - Société Française de Médecine d'Urgence
recommandation professionnelle
grippe humaine
virus

---
N3-AUTOINDEXEE
Virus Nipah
Maladie animale
http://www.oie.int/fileadmin/Home/fr/Media_Center/docs/pdf/Disease_cards/NIPAH-FR.pdf
OIE
France
information scientifique et technique
virus Nipah
maladies de l'animal
virus

---
N3-AUTOINDEXEE
Virus Exanthem
http://www.dermis.net/dermisroot/fr/11971/diagnose.htm
false
true
false
DermIS.net
Allemagne
information scientifique et technique
exanthème
exantheme
virus

---
N3-AUTOINDEXEE
Virus transmissibles à l'homme par voie orale
http://www.anses.fr/sites/default/files/documents/MIC-Ra-VirusOral.pdf
2013
ANSES
Bron
étude évaluation
virus
administration par voie orale
humains

---
N1-SUPERVISEE
Les microARN, des acteurs essentiels de la relation hôte-virus
http://www.jle.com/fr/revues/bio_rech/vir/e-docs/00/04/8F/AA/resume.phtml
Les microARN sont des petits ARN régulateurs retrouvés dans presque tous les eucaryotes. Ils participent à la régulation de processus fondamentaux tels que la différenciation tissulaire ou le contrôle du cycle cellulaire. De façon intéressante, certains virus renferment leurs propres gènes de miARN. Ces derniers peuvent agir en cis et cibler le génome viral, ou en trans et affecter l’expression des ARNm de l’hôte.
10.1684/vir.2013.0538
2013
false
true
false
John Libbey Eurotext
France
article de périodique
MicroARN
interactions hôte-pathogène
régulation de l'expression des gènes
MicroARN
virus

---
N1-VALIDE
Conséquences médicales des variations de la température ambiante et des variations climatiques
http://www.academie-medecine.fr/consequences-medicales-des-variations-de-la-temperature-ambiante-et-des-variations-climatiques-2/
Il y a entre le changement global du climat auquel nous assistons et l'augmentation de la fréquence et de la gravité des événements extrêmes (comme les pluies excessives, les sécheresses et les vagues de chaleur) une relation de cause à effet maintenant solidement établie. Ce travail a pour objet l'analyse des conséquences médicales prévisibles de ce type de changements qu'ils soient progressifs ou subis et en se restreignant aux changements de la température externe.
2012
false
false
N
false
Académie Nationale de Médecine
Paris
France
français
changement climatique
changement climatique
exercice physique
coup de chaleur
changement climatique
climatisation
virus
maladies cardiovasculaires
rapport

---
N1-VALIDE
BAOBAB
BAse d'OBservation des Agents Biologiques
http://www.inrs.fr/accueil/produits/bdd/baobab.html
Cette base de données est une aide à l'évaluation des risques biologiques. Elle contient des fiches synthétiques destinées à un large public. La base reprend tous les agents biologiques infectieux classés par la réglementation, en apportant pour chacun des informations réglementaires et épidémiologiques. A l'aide du moteur de recherche, il est possible de connaître le groupe de risque auquel appartient un agent biologique, de trouver les réservoirs de cet agent (espèce animale, eau, sol..), les voies de transmission etc.
false
N
INRS - Institut National de Recherche et de Sécurité
France
français
virus
bactéries
champignons
parasites
prions
maladies professionnelles
déclaration obligatoire
Réservoirs de maladies
maladies virales
infections bactériennes
mycoses
maladies parasitaires
maladies à prions
Appréciation des risques
base de données
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Microbiologie - Le monde Microbien : Partie 1 : Microbes et Microbiologie
http://unf3s.cerimes.fr/media/paces/Grenoble_1112/drouet_emmanuel/drouet_emmanuel_p01/drouet_emmanuel_p01.pdf
http://unf3s.cerimes.fr/media/paces/Grenoble_1112/drouet_emmanuel/drouet_emmanuel_p01/index.htm
Qu’est-ce que la microbiologie?; Que sont les microbes? : La forme dominante de la vie sur terre, Microbes et maladies?, Les microbes et la science; Les différents types de microbes.
2012
false
true
false
true
PACES / bac 1
UNESS - Université Numérique en Santé et Sport
France
français
cours
microbiologie
bactéries
bactéries
virus
virus
microbiote
matériel d'enseignement audio-visuel
microbiologie

---
N1-VALIDE
IRIC
Institut de Recherche en Immunovirologie et Cancérologie
http://www.iric.ca/
mission, structure, membres, recherche (équipes, axes de recherche, plateformes, services), rayonnement, vie académique, communiqués, contact, recrutement, liens utiles
false
N
Canada
français
anglais
oncologie médicale
virus
structure recherche

---
N1-VALIDE
Viruses and food
http://www.health.belgium.be/fr/viruses-and-food-css-8386
Les virus transmissibles directement via les aliments et l?eau représentent actuellement la source d'un problème majeur de santé publique dans de nombreuses régions du monde. Ces virus se retrouvent dans le tractus gastro-intestinal via ces voies alimentaires directes de transmission et peuvent être à l?origine de gastro-entérites ou d'hépatites. Ce problème est qualifié d?émergent et demande que lon consacre une attention particulière à linformation des autorités, du consommateur et des secteurs professionnels en ce qui concerne les denrées alimentaires à risque élevé et les méthodes de travail.
2010
false
false
N
false
Conseil Supérieur de la Santé - Ministère des Affaires Sociales, de la Santé publique et de l'Environnement
Belgique
anglais
français
maladies d'origine alimentaire
microbiologie alimentaire
virus
maladies virales
maladies d'origine alimentaire
maladies virales
recommandation
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
Classification virale - Méthodes de diagnostic en virologie
http://unt-ori2.crihan.fr/unspf/2010_Lille_Goffard_Virologie/co/01_generalites_web.html
Ce cours est destiné aux étudiants en pharmacie en troisième année qui commencent leur préparation à l'internat. Il n'y a pas de pré-requis particulier, sinon l'envie de découvrir la virologie. Les buts de ce cours sont :de définir la notion de particule virale, de présenter les éléments constituants les virus, de présenter les éléments de la classification virale, de présenter les principes généraux de la réplication virale, de présenter les grands principes du diagnostic en virologie, de présenter différentes techniques de diagnostic utilisées en virologie.
2010
true
true
false
true
UNSPF - Université Numérique des Sciences Pharmaceutiques Francophones
France
virologie
virion
virus
réplication virale
cours
questions à choix multiple
enseignement pharmacie
virus
maladies virales
Maladies virales

---
N3-AUTOINDEXEE
Virus Oropouche, Amapa, Brésil. Note d'information
https://www.santepubliquefrance.fr/recherche/#search=Virus+Oropouche,+Amapa,+Brésil%2E+Note+d'information
2009
InVS - Institut de Veille Sanitaire
Paris
France
information scientifique et technique
virus
Brésil

---
N3-AUTOINDEXEE
Virus de la fièvre hémorragique Alkhurma
https://www.santepubliquefrance.fr/recherche/#search=Virus+de+la+fièvre+hémorragique+Alkhurma
2009
InVS - Institut de Veille Sanitaire
Paris
France
information scientifique et technique
virus
fièvre
fièvre
hémorragie

---
N3-AUTOINDEXEE
Epidémiologie du virus CCHF : Albanie, Bulgarie, Grèce, Iran, Kosovo, Russie et Turquie. 1er octobre 2008
https://www.santepubliquefrance.fr/recherche/#search=Epidémiologie+du+virus+CCHF+%3A+Albanie,+Bulgarie,+Grèce,+Iran,+Kosovo,+Russie+et+Turquie%2E+1er+octobre+2008
2008
InVS - Institut de Veille Sanitaire
Paris
France
information scientifique et technique
Turquie
Russie
virus
épidémiologie
Bulgarie
Grèce
Iran
Albanie

---
N1-VALIDE
Chapitre 3 - La réaction inflammatoire. Les inflammations
http://campus.cerimes.fr/anatomie-pathologique/enseignement/anapath_3/site/html/
généralités, déroulement général des différentes étapes de la réaction inflammatoire, les fibroses, les réactions inflammatoires à corps étrangers, inflammation granulomateuse épithélioïde, inflammation liée aux infections virales, inflammations d'origine parasitaire et mycotique pathologies auto-immunes, pathologies des greffes et transplantation de cellules tissus et organes
2005
true
N
true
1er cycle / licence
UMVF - Campus d'Anatomie pathologique
France
français
anatomopathologie
inflammation
réaction inflammatoire aigüe
granulome à corps étranger
granulome
maladies virales
maladies parasitaires
mycoses
immunologie en transplantation
médiateurs de l'inflammation
cirrhose du foie
maladies auto-immunes
hypersensibilité
parasites
fibrose
virus
cours
microscopie

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
25/09/2020


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.