Libellé préféré : vaccins;

Synonyme CISMeF : vaccin;

Définition VIDAL : Solution injectable destinée à immuniser l'organisme contre un virus ou une bactérie. Il existe plusieurs sortes de vaccins : les vaccins vivants atténués : le germe contenu dans le vaccin est vivant mais incapable de provoquer la maladie (BCG, rougeole, rubéole, oreillons...) ; les vaccins préparés à partir de fragments de germes tués : les parties les plus immunisantes du virus ou de la bactérie sont utilisées pour préparer le vaccin (vaccins polio, antihépatite...) ; les vaccins contenant des toxines neutralisées (inactivées) : dans le cas du tétanos, c'est une toxine sécrétée par le germe qui est responsable de la gravité de la maladie. Le vaccin permet l'immunisation contre cette toxine.;

substance (CISMeF) : O;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


Mes Vaccins
MesVaccins est le premier Carnet de Vaccination Électronique (CVE) intelligent, partagé et sécurisé pour smartphone. Il permet d'enregistrer facilement tous vos vaccins et de savoir immédiatement contre quelles maladies vous devriez être protégé. Cette application est une extension du site www.mesvaccins.net ; elle permet de gérer sur son smartphone son compte MesVaccins.net. Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès. 1) Une vaccination personnalisée et intelligente Recommandations selon votre état de santé, vos conditions de vie ou de travail, votre entourage ou un éventuel voyage En cas de perte de votre carnet « papier », le CVE explique ce qu'il faut faire 2) Un carnet sécurisé et agréé Autorisation CNIL n 1485378 Hébergement agréé de données de santé (société IDS) Vous êtes maître de votre carnet et libre de le supprimer à tout moment 3) Un carnet partagé et officialisé Créez vous-même votre carnet Puis partagez-le avec votre médecin ou votre pharmacien, qui le validera Vous pouvez aussi demander à ce professionnel de le créer pour vous 4) L'historique de vos vaccins toujours disponible Rappels vaccinaux par courriel/SMS Accès à la liste des vaccins en cas d'urgence Évite les injections inutiles 5) Des conseils indépendants Outil géré par une association à but non lucratif Aucune participation de l'industrie pharmaceutique 6) Et enfin, c'est gratuit ! Ce carnet est financé par les professionnels de santé Soutenu par l'URPS médecins libéraux d'Aquitaine Outil accessible à tous Reconnus et soutenus par les autorités de santé, le CVE et le site MesVaccins.net ont été plusieurs fois récompensés ; en particulier, ils ont reçu en juillet 2012 le prix technologies et services de la e- santé du Trophée de la e- santé. Selon le Haut Conseil de la santé publique, le système expert du CVE de MesVaccins.net intègre en temps réel les évolutions des recommandations vaccinales et limite aussi bien les sous-vaccinations que les sur-vaccinations.
GP
https://apps.apple.com/fr/app/mesvaccins/id571258719
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.gep.controller&hl=fr
https://www.mesvaccins.net/
IOS
Android
Autre
3.1.3
3.1.3
10/05/19
08/05/19
Syadem
gratuite
Labellisée
Labellisée
vaccination
vaccins
dossiers médicaux électroniques

---
N3-AUTOINDEXEE
Interchangeabilité des vaccins
https://www.infovac.fr/docman-marc/public/fiches/1493-fiche-interchangeabilite
2019
InfoVac France - ligne directe d'information et de consultation sur les vaccins
France
brochure pédagogique pour les patients
vaccination
vaccine
vaccination
Vaccine
vaccination; médication préventive
vaccins
vaccin
Vaccins

---
N1-VALIDE
Calendrier des vaccinations et recommandations vaccinales 2019
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/calendrier_vaccinal_mars_2019.pdf
Le calendrier vaccinal fixe les vaccinations applicables aux personnes résidant en France en fonction de leur âge, émet les recommandations vaccinales «générales» et des recommandations vaccinales «particulières» propres à des conditions spéciales (risques accrus de complications, d’exposition ou de transmission) ou à des expositions professionnelles.
2019
false
false
false
Ministère des solidarités et de la Santé
France
français
recommandation de santé publique
vaccins
vaccination
calendrier vaccinal

---
N1-SUPERVISEE
La vaccination, une victoire pour la vie.
http://sante.public.lu/fr/publications/v/vaccination-brochure-2019/index.html
Cette brochure rappelle que grâce à la vaccination systématique des nourrissons et des jeunes enfants, beaucoup de maladies pour lesquelles la vaccination est recommandée, comme la diphtérie ou la poliomyélite par exemple, n’existent plus dans notre pays. Elle présente les maladies à prévention vaccinale, le calendrier de vaccination ainsi que des réponses à des questions courantes.
2019
false
false
false
Portail Santé - Grand-Duché de Luxembourg
Luxembourg
français
vaccins
calendrier vaccinal
nourrisson
enfant
Contrôle des maladies transmissibles
Luxembourg
brochure pédagogique pour les patients
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Les vaccins : les mythes et les faits
https://www.soinsdenosenfants.cps.ca/handouts/vaccines-myths-and-facts
La vaccination est le principal moyen de vous assurer que votre enfant demeure en bonne santé. Les vaccins sont très sécuritaires. Les raisons de ne pas vacciner votre enfant sont rares. Vous trouverez ci-dessous des mythes et des faits courants au sujet des vaccins.
2019
Soins de nos enfants
Canada
information patient et grand public
vaccination
vaccins
vaccine
vaccination
vaccination
Vaccine
vaccination; médication préventive
Vaccins
vaccin

---
N2-AUTOINDEXEE
Feuilles d'information pour les personnes à vacciner
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-002057/
Les feuilles d’information pour les personnes à vacciner contiennent les renseignements à transmettre aux personnes à vacciner pour les aider à prendre une décision éclairée.
2019
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
brochure pédagogique pour les patients
vaccin
Vaccine
vaccination
Vaccine
vaccination
Vaccins
Toilettes
personnes
vaccination; médication préventive
vaccins
feuilles
Personna +
vaccination
vaccine
vaccination

---
N1-SUPERVISEE
Rattrapage des vaccinations chez l'enfant et l'adulte
https://www.infovac.fr/docman-marc/public/fiches/1569-2-rattrapage-des-vaccinations-chez-l-enfant-et-l-adulte-2019/file
De très nombreuses raisons peuvent conduire un enfant ou un adulte à ne pas être suffisamment protégé contre les maladies à prévention vaccinale. Parmi ces raisons, la négligence, celle des patients/parents ou celle des médecins, est certainement la plus importante. Les infections bénignes sont encore considérées, à tort, comme un motif de report des vaccins. Parfois, d’autres causes sont au premier plan : affections intercurrentes sévères ou chroniques, traitements immunosuppresseurs, biothérapies ou immunoglobulines, accidents de la vie, changement de lieu de résidence, opposition des parents aux vaccins, précarité … Quoiqu’il en soit, il est impératif de proposer un rattrapage vaccinal afin d’assurer une protection optimale au vu des antécédents et du nouvel environnement. Toutes les opportunités de rattrapage doivent être saisies (consultations, hospitalisations, embauche, entrée en collectivité…).
2019
false
false
false
InfoVac France - ligne directe d'information et de consultation sur les vaccins
France
recommandation professionnelle
calendrier vaccinal
adulte
vaccination
enfant
vaccins

---
N1-SUPERVISEE
Recommandations sanitaires 2019 pour les voyageurs (à l’attention des professionnels de santé)
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=719
Ces recommandations sont mises à jour chaque année par le Haut Conseil de la santé publique, en tenant compte du Calendrier vaccinal, des données du Centre national de référence du paludisme, de Santé publique France, de l’Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé et de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de de l’alimentation, de l’environnement et du travail. Elles concernent tous les voyageurs, quelles que soient les destinations, la raison et les conditions de leurs voyages. Elles rappellent l’importance, pour prévenir les maladies liées aux voyages, de la vaccination, de la chimioprophylaxie du paludisme, des mesures de protection contre les moustiques et autres arthropodes, des mesures d’hygiène alimentaire et de lavage des mains. Elles précisent les risques liés aux transports, à l’environnement dont la pollution atmosphérique, et à certaines situations. Les précautions à prendre, avant et pendant le voyage, en fonction des personnes (âge, grossesse, pathologie préexistante, besoin de médicaments, etc.) sont détaillées. Enfin, le chapitre consacré à la prévention de la dissémination de maladies infectieuses au retour du voyage a été largement remanié.
2019
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
médecine des voyages
vaccination
médecine préventive
vaccins
voyage
chimioprévention
paludisme
rougeole
encéphalite japonaise
rage (maladie)
dengue
encéphalites à tiques
fièvre jaune
fièvre typhoïde
hépatite A
hépatite B
infections à méningocoques
poliomyélite
tuberculose
paludisme
recommandation professionnelle

---
N1-SUPERVISEE
Maladies infectieuses et vaccinations chez les requérants d'asile
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2019.08081/
En 2018, l’accès aux soins de santé des requérants d’asile a été amélioré en Suisse: désormais, les vaccinations prioritaires sont déjà proposées dans les centres fédéraux pour requérants d’asile. Les objectifs visés sont la protection vaccinale et la prévention des maladies transmissibles chez les requérants d’asile au sein des centres de la Confédération et des cantons, ainsi que la protection de la population locale.
2019
false
true
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
réfugiés
Camps de réfugiés
accessibilité des services de santé
Épidémies de maladies
article de périodique
vaccination
vaccins
maladies transmissibles

---
N1-VALIDE
L’ANSM publie un rapport qui confirme la sécurité des vaccins obligatoires pour les enfants de moins de 2 ans - Point dInformation
https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/L-ANSM-publie-un-rapport-qui-confirme-la-securite-des-vaccins-obligatoires-pour-les-enfants-de-moins-de-2-ans-Point-dInformation
L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met à disposition du grand public et des professionnels de santé les premières données de pharmacovigilance concernant la sécurité des vaccins obligatoires pour les enfants de moins de 2 ans. Afin d’accompagner l’extension de l’obligation vaccinale chez les nourrissons nés depuis le 1er janvier 2018, l’ANSM a étudié l’ensemble des déclarations d’événements ou effets indésirables notifiés au réseau national des Centres Régionaux de Pharmacovigilance (CRPV) sur la période 2012-2017 précédent l’extension de l’obligation vaccinale afin de disposer d’un état des lieux avant l’obligation vaccinale et sur les 6 premiers mois de sa mise en œuvre. Les données présentées dans ce rapport concernent des déclarations d’effets ou évènements indésirables survenus après vaccination qui ne sont, cependant, pas obligatoirement liés ou dus aux vaccins...
2019
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
rapport
sécurité des patients
nourrisson
vaccination
pharmacovigilance
Vaccination obligatoire
vaccination
vaccins
information patient et grand public

---
N1-SUPERVISEE
Pratiques de rattrapage vaccinal des médecins exerçant en France pour les personnes migrantes arrivant sur le territoire français
https://www.santepubliquefrance.fr/recherche/#search=Pratiques+de+rattrapage+vaccinal+des+médecins+exerçant+en+France+pour+les+personnes+migrantes+arrivant+sur+le+territoire+français
Introduction – Au regard des recommandations françaises, les personnes migrantes sont souvent incomplètement vaccinées. L’objectif de l’étude est d’évaluer les pratiques des médecins exerçant en France en termes de rattrapage vaccinal des personnes migrantes. Méthodes – Par l’intermédiaire de plusieurs sociétés savantes, une enquête sur les pratiques de prévention des maladies infectieuses a été réalisée par auto-questionnaire en 2016-2018 auprès de médecins, exerçant en France, impliqués dans la prise en charge de migrants primo-arrivants, quelle que soit leur spécialité.
2019
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
vaccins
vaccination
rappel de vaccin
Couverture vaccinale
évaluation des pratiques médicales par des pairs
article de périodique
France
population de passage et migrants

---
N2-AUTOINDEXEE
Faible couverture vaccinale contre les papillomavirus chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes : un manque de proposition du vaccin par les médecins
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02171646
Introduction. En France, il est recommandé de vacciner seulement les jeunes filles contre les infections à HPV, avec deux exceptions pour les hommes : les immunodéprimés de moins de 20 ans (depuis 2014), et les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) de moins de 27 ans (depuis 2016). L'objectif de cette étude était d’explorer la couverture vaccinale contre les HPV chez les HSH, et de déterminer les facteurs associés, notamment la perception et le niveau d’adhésion au vaccin dans cette population, et l'offre vaccinale par les médecins. Matériels et Méthodes. Nous avons diffusé un questionnaire anonyme en ligne destiné aux HSH en France sur différents réseaux sociaux entre le 7 octobre 2018 et le 6 janvier 2019. Ce questionnaire explorait notamment des données sociodémographiques, le statut vaccinal pour les HPV et le VHA, les perceptions concernant la vaccination, et l'offre vaccinale par les médecins. Résultats. Le questionnaire a été complété par 2094 participants (âge 35,4 11 ans). La grande majorité (93,5%) déclarait avoir des relations sexuelles uniquement avec des hommes ; 342 (16,3%) utilisaient la prophylaxie pré-exposition (PrEP). La recommandation de vaccination contre les HPV était connue par 39,2% des participants ; dans l’ensemble, 8,0% étaient vaccinés. Parmi les 501 participants concernés par la recommandation de vaccination (avoir moins de 27 ans en 2016, et donc être dans la cible sur la période 2016-2019), 90 (17,9%) étaient vaccinés ; cette proportion était significativement beaucoup plus élevée parmi les personnes sous PrEP que chez les autres (52,5% vs 15,0%, p 0,01). Concernant la perception de la vaccination de manière générale, sur une échelle de 1 à 10, la médiane de réponse était de 10 [interquartile 25-75 : 8-10] à « être en faveur de la vaccination », 10 [9-10] à « les vaccins sont utiles », et 2 [1-5] à « les vaccins sont dangereux » ; seuls 4,0% (92) jugeaient le vaccin anti-HPV « plutôt » ou « absolument » dangereux. Ces critères ne variaient que faiblement selon le statut vaccinal. Par ailleurs, les participants avaient été informés de la recommandation vaccinale par un médecin quel qu'il soit dans 16,5% des cas, dont 22,9% de ceux ayant moins de 27 ans en 2016. Parmi les 82,6% qui avaient un médecin traitant, 9,9% avaient été informés par celui-ci (sans différence selon l’âge). Par ailleurs, 9,1% avaient été informés par un autre médecin. Enfin, 79,9% des non-vaccinés accepteraient la vaccination si celle-ci leur était proposée, dont 82,2% des personnes ayant moins de 27 ans en 2016. La moitié des participants environ (49,4%) était vacciné contre l’hépatite A. Conclusion. La couverture vaccinale contre les HPV est faible chez les HSH ayant participé à cette étude (8,0%), y compris chez les moins de 27 ans concernés par la recommandation de vaccination (17,9%). Cela semble largement résulter d'un manque de proposition du vaccin de la part des médecins plutôt que d'une opposition à la vaccination par les HSH. Sur ce plan, être dans un programme de PrEP apparait comme un avantage.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Médecins
autre maladie virale; maladie virale non classée ailleurs
médecins
Vaccination
Vaccine
proposita
asthénie
vaccination
Couverture vaccinale
homosexualité masculine
vaccins
Vaccins
faute professionnelle
vaccination; médication préventive
Hommes
vaccin
Vaccine
papillomavirus

---
N1-SUPERVISEE
La politique vaccinale en France
https://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/194000640-la-politique-vaccinale-en-france
L'apport des vaccins en santé publique est indéniable : ils ont permis d'éradiquer la variole, et la poliomyélite est près de l'être. La recherche sur les vaccins doit être encouragée car le VIH, les maladies tropicales et la tuberculose la tiennent en échec. Pour lutter contre la désinformation, qui contribue à l'hésitation vaccinale, la transparence et une pédagogie exigeante des autorités de santé sont plus que jamais nécessaires, estime l'OPECST. La sécurité des vaccins doit être garantie par une pharmacovigilance renforcée. En France, une forte résurgence de la rougeole est due à l'hésitation vaccinale et à d'autres facteurs, comme le déclin de l'immunité et, potentiellement, la nature des souches virales circulantes. Les obligations vaccinales ont été étendues en 2018 pour améliorer la couverture vaccinale contre ce virus et sept autres agents pathogènes. La recherche sur les stratégies vaccinales suggère que des obligations ciblées pourraient diminuer l'incidence de la grippe, qui a fait près de dix mille victimes durant l'hiver 2018-2019.
2019
false
false
false
La Documentation Française
France
vaccination
France
vaccins
politique de santé
rapport

---
N3-AUTOINDEXEE
VaccinClic: création et évaluation d’un site web pour répondre scientifiquement aux freins des patients hésitant à se faire vacciner : revue systématique de la littérature, conception du site web VaccinClic et évaluation de son acceptabilité auprès des infirmiers, pharmaciens et sages-femmes
http://www.sudoc.fr/237598108
Contexte : L’hésitation vaccinale est un phénomène grandissant, particulièrement en France. Les professionnels de santé jouent un rôle majeur d’information et de promotion de la vaccination, mais ils présentent des difficultés à répondre aux questions des patients. Les objectifs de ce travail étaient de créer un outil Internet d’aide pour répondre scientifiquement aux freins du patient à la vaccination, puis d’évaluer son acceptabilité auprès des pharmaciens, sages-femmes et infirmiers. Méthode : Une revue systématique de la littérature « parapluie » a été réalisée jusqu’au 31 octobre 2018. La sélection, l’extraction des données et la rédaction ont été effectuées par deux auteurs (comité rédactionnel). La qualité et la validité méthodologique des études ont été évaluées via les échelles PRISMA et AMSTAR. Le comité éditorial, constitué des deux doctorants et d’un médecin généraliste, a rédigé un cahier des charges à partir des critères de qualité d’un site e-santé et a veillé à son respect tout au long de la construction de VaccinClic. La conception du site web a été répartie entre les deux doctorants. Enfin, une étude pilote d’acceptabilité (étude quantitative transversale) s’est déroulée du 20 novembre 2018 au 11 janvier 2019 auprès des professionnels de santé vaccinateurs. Après avoir navigué sur le site VaccinClic, les participants ont répondu à un questionnaire anonyme et disponible en ligne. Résultats : Au total, 162 revues (dont 133 revues systématiques/méta-analyses) ont été incluses et analysées, et ont servi à l’élaboration de synthèses narratives afin de répondre aux différents freins à la vaccination. Les données sont présentées de manière fiable et objective. Le site VaccinClic est disponible en ligne depuis le 18 novembre 2018. Il est conforme au cahier des charges : pratique, utilisable en consultation, en libre accès via Internet et totalement indépendant. Cet outil a été bien accueilli auprès des professionnels de santé étudiés, qui sont satisfaits de sa crédibilité, de son design et de sa navigabilité. 96% jugent le site utile et 92% déclarent qu’ils l’utiliseront à l’avenir : l’outil répond donc à leurs attentes. Conclusion : VaccinClic apporte une réponse scientifique fiable et objective aux freins des patients hésitant à se faire vacciner, de manière indépendante. Les premiers retours très satisfaisants des infirmiers, pharmaciens et sages-femmes sont le point de départ de nouvelles perspectives.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
vaccins
Vaccins
Systématique
frein
Internet
vaccination
Systématique
Vaccine
Littérature
études d'évaluation comme sujet
Sages-femmes
vaccine
Systématique
infirmières sages-femmes
Revue systématique
Infirmiers
vaccin
vaccination
Vaccine
Systématique
pharmacien
a comme patient
patients
vaccination; médication préventive
littérature de revue comme sujet
pharmaciens
vaccination
fécondation
Conception
conception
vaccine
profession de sage-femme
Revue systématique
Infirmiers

---
N3-AUTOINDEXEE
Effets indésirables et réactions secondaires aux vaccins : distinguer le vrai du faux
https://www.infovac.fr/docman-marc/public/fiches/1397-fiche-infovac-effets-inde-sirables
L’innocuité est un impératif majeur pour les vaccins car ils sont administrés à des personnes en bonne sante (souvent des enfants). Si aucun vaccin n’est ni complètement exempt de réactions secondaires ni totalement efficace, la vaccination fait partie des traitements présentant les meilleurs rapports bénéfices-risques. La vaccination a permis une réduction importante de nombreuses maladies, voire une disparition pour certaines, induisant, par contre coup, une focalisation de l’attention sur les manifestations cliniques rapportées après vaccination (effets indésirables). Si certaines de ces manifestations sont effectivement dues aux vaccins (réactions secondaires), d’autres ne sont que le résultat de coïncidences (événements intercurrents), du fait du nombre considérable de vaccinations réalisées (plusieurs millions d’individus chaque année). La majorité des polémiques vaccinales (sclérose en plaques, myofascii te a macrophages, autisme...) ont reçu des réponses scientifiques sans équivoque : il n’y a aucune preuve ou suspicion de preuve démontrant que les vaccins sont impliqués dans ces maladies.
2019
InfoVac France - ligne directe d'information et de consultation sur les vaccins
France
brochure pédagogique pour les patients
vaccination
vaccine
Vaccins
artificiel
vaccins
Vaccine
vaccin
vaccination
vaccination; médication préventive

---
N3-AUTOINDEXEE
Rattrapage des vaccinations chez l'enfant et l'adulte
https://www.infovac.fr/docman-marc/public/fiches/1569-2-rattrapage-des-vaccinations-chez-l-enfant-et-l-adulte-2019
2019
InfoVac France - ligne directe d'information et de consultation sur les vaccins
France
brochure pédagogique pour les patients
vaccination
Adulte
Vaccine
Enfant
Enfant
Vaccins
Vaccine
vaccine
Enfant
enfant
vaccins
adulte
vaccination
vaccination; médication préventive
vaccin
adulte
enfant
Enfant
vaccination
Adulte
vaccine

---
N1-SUPERVISEE
La vaccination, la meilleure protection - Fiches d'information à l'intention des parents
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001040/
Les vaccins amènent le système immunitaire à fabriquer des défenses qu’on appelle les anticorps. Les anticorps protègent ensuite la personne vaccinée lorsqu’elle entre en contact avec la maladie. Il s’agit d’une réaction protectrice tout à fait naturelle du corps humain.
2019
false
true
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Québec
Canada
calendrier vaccinal
vaccins
vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole
vaccins antiméningococciques
vaccins antipneumococciques
vaccins antigrippaux
vaccin diphtérie-tétanos-coqueluche
vaccins anti-rotavirus
enfant
nourrisson
information patient et grand public
vaccination

---
N1-SUPERVISEE
Protocole d'immunisation du Québec (PIQ) - Édition 7
vaccins ; vaccination
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000105/
Cette septième édition du PIQ a été conçue, une fois de plus, à partir du maillage des plus récentes connaissances scientifiques et de l'expertise dans le domaine de l'implantation des programmes d’immunisation. Le PIQ est rédigé par le groupe de travail sur l’acte vaccinal et est entériné par le CIQ. La section des vaccins pour les voyageurs est validée par le CCQSV. Comme par le passé, le PIQ représente un instrument incontournable pour tous les professionnels qui, au jour le jour, font du PQI une réalité sur le terrain. En matière d’immunisation, le PIQ est reconnu par les ordres professionnels comme étant la norme de pratique professionnelle au Québec et ceux-ci demandent à leurs membres de s’y conformer. Continuellement mis à jour, il est l’outil par excellence pour tous les professionnels de la santé impliqués en vaccination et a préséance sur tout autre document en matière de vaccination.
2018
false
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
vaccination de masse
vaccination de masse
vaccination
vaccination
vaccination
vaccins
vaccins
vaccins
vaccins
vaccins
stockage de médicament
vaccination de masse
programmes nationaux de santé
événements indésirables associés aux soins
rapport
vaccins
Québec
vaccination

---
N1-SUPERVISEE
Les interventions en face à face pour informer ou éduquer les parents sur la vaccination infantile
http://www.cochrane.org/fr/CD010038/les-interventions-en-face-face-pour-informer-ou-eduquer-les-parents-sur-la-vaccination-infantile
Question de la revue Le but de cette revue Cochrane était de déterminer si l’information ou l’éducation dispensées en face à face aux parents ou futurs parents amélioraient la situation vaccinale, le niveau de connaissance ou de compréhension de la vaccination chez les parents, les attitudes ou les opinions concernant la vaccination, ou l’intention de faire vacciner les enfants. Nous avons également cherché des données sur d’éventuels effets négatifs de l’intervention, tels que le niveau d’anxiété, et sur le coût de l’intervention et le ressenti des parents. Ceci est une mise à jour d’une revue initialement publiée en 2013. Dans cette mise à jour, nous avons trouvé quatre nouvelles études, pour un total de dix études.
2018
false
false
N
false
Cochrane
France
français
revue de la littérature
vaccins
vaccination
enfant
nourrisson
information en santé des consommateurs
résultat thérapeutique
parents
éducation pour la santé
promotion de la santé
résumé ou synthèse en français

---
N2-AUTOINDEXEE
NOTE D’INFORMATION relative à la reprise de l’approvisionnement des vaccins contre l’hépatite B, ENGERIX B 20 microgrammes/1 ml et HBVAXPRO 10 microgrammes aux centres de vaccinations et aux centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic des infections par les virus de l’immunodéficience humaine et des hépatites virales et des infections sexuellement transmissibles (CeGIDD).
http://circulaire.legifrance.gouv.fr/index.php?action=afficherCirculaire&hit=1&r=43047
La présente note a pour objet d’informer de la reprise de l’approvisionnement des vaccins contre l’hépatite B, ENGERIX B 20 microgrammes/1 ml du laboratoire GLAXOSMITHKLINE et HBVAXPRO 10 microgrammes du laboratoire MSD Vaccins aux centres de vaccinations et aux centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic des infections par les virus de l’immunodéficience humaine et des hépatites virales et des infections sexuellement transmissibles (CeGIDD). La priorisation des publics cibles est maintenue, telle que précisée dans la note d’information N DGS/PP2/DGOS/DSS/2017/72 du 2 mars 2017.
2018
false
false
false
Circulaires.Gouv.Fr, Direction des Journaux Officiels, Site du Premier Ministre
France
français
texte juridique
vaccination; médication préventive
Engerix B
vaccination
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
vaccination
central
vaccin
vaccination contre l'hépatite b
hépatite virale
Twinrix
Vaccins
HBVAXPRO
vaccine
gout (anomalie du)
hepatite virale
maladie virale
Infection
virus de l'hépatite A humaine
anevrysme arteriel .
aucun diagnostic
hepatite
relatif
Centre
vaccination
infection à virus de l'immunodéficience humaine
Dépistage
hépatite virale
Vaccins anti-hépatite B
hepatite
maladies sexuellement transmissibles
vaccination
diagnostic
Vaccine
Hépatite B
centres d'information
hépatites virales humaines
ENGERIX B
vaccins
infection
Dépistage de masse
vaccine
hépatite B
Vaccins anti-hépatite A
vaccins combinés

---
N1-VALIDE
Obligations vaccinales chez le nourrisson
https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/vaccination/documents/obligations-vaccinales-chez-le-nourrisson-rpvp-2018
http://portaildocumentaire.santepubliquefrance.fr/exl-php/vue-consult/spf___internet_recherche/DOC00004165
Afin de réduire les cas de maladies infectieuses, éviter la persistance de foyers épidémiques et améliorer la couverture vaccinale, la loi du 30 décembre 2017 étend le nombre de vaccinations obligatoires chez le nourrisson. A compter du 1er janvier 2018, huit vaccinations, qui étaient recommandées dans le calendrier vaccinal du nourrisson, deviennent obligatoires en plus des trois déjà obligatoires, en France, depuis plus de cinquante ans. Plus de sept enfants sur dix recevaient déjà l’ensemble de ces vaccinations inscrites au calendrier des vaccinations...
2018
false
false
false
INPES - Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé
France
français
recommandation de santé publique
vaccins
vaccination
nourrisson
calendrier vaccinal
maladies transmissibles
législation médicale

---
N1-VALIDE
Boostrix Tetra, Infanrix Quinta, Infanrix Hexa, Fendrix et tous les vaccins de la gamme Havrix, Engerix, Twinrix : fuites de seringues - Lettre aux professionnels de santé
Information destinée aux médecins généralistes, pédiatres, pharmaciens officinaux et hospitaliers, centres de Protection Maternelle et Infantile, centres de vaccination, service de santé des Armées, Services Départementaux d’Incendie et de Secours
https://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Boostrix-Tetra-Infanrix-Quinta-Infanrix-Hexa-Fendrix-et-tous-les-vaccins-de-la-gamme-Havrix-Engerix-Twinrix-fuites-de-seringues-Lettre-aux-professionnels-de-sante
Les professionnels de santé ont été informés d'un risque de fuites avec des seringues de plusieurs vaccins lors de la préparation ou l'administration. En Europe, le taux de survenue est faible (environ 2,6 pour 100 000 doses distribuées) mais la fréquence exacte n’est pas connue et pourrait être plus élevée. Les fuites ne posent pas de problème pour la stérilité du produit. Le risque potentiel serait, en théorie, un sous-dosage, laissant les sujets insuffisamment protégés contre la maladie après immunisation...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
vaccination
vaccins
BOOSTRIXTETRA
BOOSTRIXTETRA, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin diphtérique, tétanique, coquelucheux (acellulaire multicomposé) et poliomyélitique (inactivé), (adsorbé, à teneur réduite en antigènes)
INFANRIX HEXA
INFANRIXQUINTA
INFANRIXQUINTA, poudre et suspension pour suspension injectable. Vaccin diphtérique, tétanique, coquelucheux (acellulaire, multicomposé), poliomyélitique (inactivé) et conjugué de l’Haemophilus type b, adsorbé
INFANRIX hexa, poudre et suspension pour suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin diphtérique(D), tétanique(T), coquelucheux (acellulaire, multicomposé)(Ca), de l'hépatite B (ADNr)(HepB), poliomyélitique(inactivé)(P) et de l'Haemophilus influe
FENDRIX
HAVRIX
HAVRIX 1440 U/1 ml ADULTES, suspension injectable en seringue pré-remplie. vaccin inactivé de l'hépatite A adsorbé
HAVRIX NOURRISSONS ET ENFANTS 720 U/0,5 ml, suspension injectable en seringue préremplie. vaccin inactivé de l'hépatite A adsorbé
ENGERIX B
ENGERIX B 10 microgrammes/0,5 ml, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin de l'hépatite B (ADNr), (adsorbé) (VHB)
ENGERIX B 20 microgrammes/1 ml, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin de l'hépatite B (ADNr), (adsorbé) (VHB)
TWINRIX
TWINRIX ADULTE, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin de l'hépatite A (inactivé) et de l'hépatite B (ADNr) (HAB) (adsorbé)
TWINRIX ENFANT, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin de l'hépatite A (inactivé) et de l'hépatite B (ADNr) (HAB) (adsorbé)
recommandation de bon usage du médicament
fuite au niveau d'un dispositif
risque
panne d'appareillage

---
N1-VALIDE
L’immunisation de l’enfant immunodéprimé : les principes fondamentaux
https://www.cps.ca/fr/documents/position/limmunisation-de-lenfant-immunodeprime
Pour assurer l’immunisation des enfants immunodéprimés, il faut adopter des stratégies de vaccination visant à maximiser la protection tout en minimisant les méfaits. Les dispensateurs de soins de première ligne et les spécialistes qui s’occupent de ces enfants partagent la responsabilité de la vaccination. Des lignes directrices détaillées figurent dans la version à jour du Guide canadien d’immunisation, mais les principes généraux sont exposés dans le présent point de pratique
2018
false
false
false
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
français
recommandation pour la pratique clinique
sujet immunodéprimé
enfant
vaccins
vaccination

---
N1-VALIDE
Situation des approvisionnements en vaccins
Couverture prévisionnelle des besoins en vaccins au niveau national
http://ansm.sante.fr/Dossiers/Vaccins/Situation-des-approvisionnements-en-vaccins/
Dans le cadre de l'extension des obligations vaccinales applicables pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018, l'ANSM a demandé aux laboratoires concernés de mettre à disposition les informations nécessaires au suivi de la couverture des besoins supplémentaires inhérents à cette extension d'obligation. L'extension d'obligation concerne onze valences en primo-vaccination du nourrisson âgés de 0 à 24 mois : Diphtérie - Tétanos - Poliomyélite - Coqueluche - Haemophilus influenzae b - Hépatite B - Pneumocoque - Méningocoque C - Rubéole - Rougeole - Oreillons. Un suivi régulier des approvisionnements, stocks disponibles et ventes des vaccins concernés a été mis en place par les laboratoires et partagé avec l'ANSM dès la fin de l'année 2017. Il permet de surveiller l'adéquation, au niveau national, des unités disponibles avec les besoins définis par le ministère de la santé. L’ANSM informe les professionnels de santé et les associations de patients concernées sur l’évolution de la situation...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
vaccins
France
vaccination obligatoire
nourrisson
enfant

---
N2-AUTOINDEXEE
Plusieurs vaccins de GlaxoSmithKline Inc. : risque potentiel d'administration de doses insuffisantes
canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2018/66674a-fra.php
Ces renseignements visent les vaccins suivants : BOOSTRIX, BOOSTRIX-POLIO, ENGERIX-B, HAVRIX, HAVRIX Junior, INFANRIX-IPV, INFANRIX-IPV/HIB, INFANRIX-hexa, TWINRIX et TWINRIX Junior (voir la section « Produits visés* »). Des fuites ont été observées lors de l’utilisation de seringues à embout enrobé de céramique pour administrer plusieurs vaccins de GlaxoSmithKline Inc. au Canada. Les fuites se sont produites à la jonction de l’embout de la seringue et du raccord de l’aiguille durant la préparation ou l’administration de vaccin à un taux approximatif de 3 pour 100 000 doses distribuées. L’intégrité de la seringue et la stérilité de son contenu n’ont été aucunement compromises. L’administration de vaccins à partir de seringues qui fuient peut se traduire par un risque potentiel d’administration d’une dose insuffisante et donc par une protection insuffisante contre la maladie après la vaccination (voir la section « Information à l’intention des professionnels de la santé »). On invite les professionnels de la santé : à ne pas utiliser la seringue lorsqu’une fuite se produit durant la reconstitution des vaccins lyophilisés; à tenir compte des bienfaits et risques potentiels associés à la décision d’administrer une autre dose lorsque la fuite se produit durant l’injection du vaccin et que le patient reçoit une dose inférieure à la dose standard (voir la section « Information à l’intention des professionnels de la santé »). GlaxoSmithKline Inc. collabore avec Santé Canada pour fournir de l’information concernant les seringues des vaccins qui fuient et les mesures correctives mises en œuvre. L’introduction sur le marché canadien de seringues à embout enrobé de céramique améliorées est prévue en 2018. Toutefois, les seringues à embout enrobé de céramique actuelles et les seringues améliorées seront toutes deux commercialisées jusqu’à la fin de 2019, moment où les stocks de seringues actuelles devraient être épuisés...
2018
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
vaccins
Canada
avis de pharmacovigilance
Sous-dosage accidentel

---
N2-AUTOINDEXEE
Les vaccins, une protection éprouvée contre les pathogènes de notre environnement
http://www.encyclopedie-environnement.org/sante/vaccins-protection-eprouvee-contre-pathogenes-environnement/
Cet article offre une série de réflexions face à une société de plus en plus critique vis-à-vis des vaccins. Les vaccins, qui sont une des plus belles découvertes scientifiques de l’histoire de l’humanité, font aujourd’hui polémique dans les pays développés. La vaccination « prophylactique » est un moyen de prévention indispensable contre un certain nombre de maladies infectieuses. Certaines de ces maladies peuvent être strictement humaines (hépatite B, rougeole, méningites bactériennes), d’autres voient leur origine dans l’environnement : à ce titre il faut citer le tétanos (sol contaminé par excréments) (image de bandeau) ou bien encore la poliomyélite (contamination par l’eau et les aliments souillés par l’eau). Même des maladies aussi communes que la grippe peuvent avoir une origine environnementale (les souches de grippe pandémique proviennent de souches aviaires et porcines). Nous exposons ici l’histoire de ces oppositions et résistances à la vaccination, qui sont nées avec les premières mesures de santé publique au XIXe siècle en Angleterre où elles prirent des formes violentes. Nous analysons ensuite les polémiques actuelles sur les vaccins. Nous analysons enfin les conséquences du recul de la vaccination, avant de voir comment se fait la balance entre obligation et recommandation des vaccins.
2018
false
false
false
Encyclopédie de l'environnement
France
français
information patient et grand public
Vaccins
vaccins
Protection de l'environnement
vaccination; médication préventive
Vaccine
vaccine
vaccination
conservation des ressources naturelles
Environnement
vaccin
vaccination
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
Fièvre jaune : un vaccin qui protège toute la vie
In Rev Prescrire 2018 ; 38 (417) : 534-536
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/55147/0/NewsDetails.aspx
Pour les voyageurs qui se rendent dans une zone où sévit la fièvre jaune, la vaccination est la principale mesure préventive...
2018
false
false
false
Prescrire
France
français
résumé ou synthèse en français
vaccination
fièvre
Bagassose
Vaccin antiamaril
Fièvre jaune
Vaccine
Vaccins
Fièvre jaune
amenorrhee
vaccination; médication préventive
Syndrome de l'artère mésentérique supérieure
vaccin contre la fièvre jaune
vaccination
Balanite à plasmocytes de Zoon
Vaccine
vie
Fracture induite
colique nephretique
Vaccins
Fièvre jaune
Vaccination
Acidémie
vaccine
fièvre jaune
vaccins
vaccination

---
N1-SUPERVISEE
Pénuries de médicaments et de vaccins
Renforcer l'éthique de santé publique dans la chaîne du médicament
http://www.senat.fr/notice-rapport/2017/r17-737-notice.html
La portée et l'impact des pénuries de médicaments sont largement sous-estimés dans le débat public. Il s'agit pourtant d'un problème réel et de plus en plus prégnant, qui affecte au quotidien l'exercice des soignants comme la prise en charge des malades. Outre des conséquences sanitaires majeures, les indisponibilités de médicaments entraînent des risques financiers importants ainsi qu'un gaspillage de temps médical et logistique à tous les niveaux de la chaîne du médicament. Elles contribuent ainsi à la déstabilisation de notre système de soins en même temps qu'elles traduisent une perte d'indépendance sanitaire préoccupante pour la France comme pour l'Europe. En décidant de s'emparer de cette problématique, le Sénat a souhaité faire la lumière sur l'ampleur du phénomène et clarifier les responsabilités en jeu. Il formule par ailleurs un ensemble diversifié de propositions, qui ont pour point commun de viser à redonner davantage de place à la préservation de la santé publique et de l'indépendance sanitaire de la France dans la production de médicaments et de vaccins qu'aux objectifs de maîtrise des coûts. Face à la multiplication des pénuries, il apparaît urgent de replacer l'éthique de santé publique au coeur de la chaîne de mise à disposition du médicament.
2018
false
false
false
false
Le Sénat
France
français
rapport
vaccins
préparations pharmaceutiques
France

---
N1-SUPERVISEE
Interchangeabilité des vaccins
https://www.infovac.fr/index.php?option=com_docman&view=document&alias=1493-fiche-interchangeabilite&category_slug=fiches&Itemid=384
Entre les pénuries à répétition, la multiplicité des présentations vaccinales et la problématique du rattrapage des vaccinations des enfants migrants, le praticien est souvent confronté à la question de l’interchangeabilité des vaccins. Si le nombre de vaccins disponibles aujourd’hui en France, issus de fabricants différents, représente un atout majeur contre le risque de ruptures d’approvisionnement pour les années à venir, il peut être aussi source de nombreuses erreurs de prescription (par le même médecin utilisant dans sa pratique plusieurs vaccins différents ou par un confrère utilisant un vaccin différent) ou de délivrance par les pharmaciens. Les différents vaccins ne sont pas des génériques et ne sont donc pas substituables.
2018
false
false
false
InfoVac France - ligne directe d'information et de consultation sur les vaccins
France
recommandation de bon usage du médicament
vaccination
calendrier vaccinal
coqueluche
diphtérie
hépatite B
infections à haemophilus
méningite
poliomyélite
tétanos
infections à papillomavirus
rougeole
oreillons
rubéole
gastroentérite
infections à rotavirus
varicelle
grippe humaine
hépatite A
rage (maladie)
vaccins

---
N2-AUTOINDEXEE
Internet et les anti-vaccins : comment les idéologies d’une minorité gagnent du terrain en France. Étude qualitative des rhétoriques en matière de vaccination des sites Internet officiels et des sites anti-vaccins
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01920245/document
Selon les derniers résultats du Bulletin épidémiologique de 2016, environ 25% des français seraient aujourd’hui réticents à la vaccination, contre seulement 10% en 2000. Le médecin traitant reste la principale source d’information pour les parents, juste avant Internet. Mais la génération « connectée » devient parent et nous savons déjà, suite à des recherches antérieures, qu’Internet va devenir LE facteur d’influence majeure, en l’occurrence sur la vaccination. br Méthode : br Cette étude comparative étudie la rhétorique employée par 4 sites à vocation antivaccins et celle de 4 sites officiels de santé publique. Les 8 sites se présentent comme des sites d’informations objectives. Le but de l’étude est d’analyser quelques mécanismes à l’oeuvre et les biais cognitifs sur lesquels chaque partie s’appuie pour comprendre l’augmentation de la réticence à la vaccination dans la population française. br Résultats : br Les sites anti-vaccins ont une parfaite maîtrise des vecteurs d’influence du monde d’Internet et surtout du Web 2.0 : Ils rendent leurs visiteurs actifs au sein de leur sites. Ils utilisent des récits et des images fortes pour promouvoir leur idéologie, plaçant ainsi la logique scientifique sur un pied d'égalité avec les expériences personnelles. Les sites officiels, eux, en plus de ne pas s’être adaptés au web 2.0, s’adressent à une population déjà acquise ( les pro-vaccin ) et ne répondent pas aux questions de la population hésitante qui finit par trouver les mauvaises réponses sur des sources alternatives. br Conclusion : br Internet est une boite de Pandore : une interface d’informations incroyable pour promouvoir des idées. Cependant les potentialités de cette interface ne sont que très peu exploitées par la santé publique en terme de vaccination. Les parents se posant des questions sur la vaccination s’orientent par conséquent de plus en plus, sans le vouloir, vers les sites anti-vaccins. A l’heure actuelle, seuls les médecins de familles ont encore une influence positive sur la vaccination. Mais avec la croissance de la consommation d’Internet, cela restera-t-il suffisant ?
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
France
vaccin
France
vaccination
vaccine
vaccination
français
France
Vaccins
vaccination
vaccination; médication préventive
Internet
vaccination
vaccins
France
recherche qualitative
France
Vaccine

---
N1-SUPERVISEE
Guide des normes et pratiques de gestion des vaccins
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001018/
Ce guide s’adresse à toutes les personnes impliquées dans la gestion des vaccins. Il est l’outil de référence en ce qui concerne les normes à appliquer pour assurer la qualité des vaccins. Il vise également à soutenir la mise en place de mesures standardisées pour maintenir les vaccins dans des conditions idéales et en assurer une gestion efficace des vaccins au moment de la réception, de l’entreposage, du transport et de la manipulation...
2018
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
recommandation professionnelle
stockage de médicament
réfrigération
réfrigération
élimination des déchets médicaux
Chaine du froid
étiquetage de médicament
emballage de médicament
Management par la qualité
rapport
vaccins
réfrigération

---
N1-SUPERVISEE
Les parents qui hésitent à faire vacciner leurs enfants : une mise à jour
https://www.cps.ca/fr/documents/position/les-parents-qui-hesitent-a-faire-vacciner-leurs-enfants
La plupart des parents canadiens s’assurent que leurs enfants soient vaccinés aux moments prévus, mais les dispensateurs de soins rencontrent souvent des parents réticents face à la vaccination ou qui refusent les vaccins recommandés. Le présent point de pratique propose aux cliniciens des conseils fondés sur des données probantes afin de composer avec les parents qui hésitent à faire vacciner leur enfant. Les étapes s’établissent comme suit : 1) Comprendre le rôle essentiel du dispensateur de soins dans la prise de décision des parents et ne pas exclure de sa pratique ceux qui refusent la vaccination; 2) utiliser des techniques d’entrevue axées sur la présomption et la motivation pour cibler les inquiétudes précises à l’égard des vaccins; 3) dans une langue claire et concrète, présenter avec justesse et précision les données démontrant les risques des maladies et les avantages des vaccins; 4) soulager la douleur causée par la vaccination et 5) insister sur le fait que la « protection collective » n’est pas garante d’une protection individuelle. La vaccination est l’une des mesures de santé préventives les plus importantes, puisqu’elle a sauvé des millions de vies. Il est prioritaire de répondre aux inquiétudes des parents qui hésitent à faire vacciner leurs enfants.
2018
false
false
false
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
Mouvement anti-vaccination
Refus de la vaccination
recommandation de santé publique
enfant
vaccins
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccination contre les Papillomavirus humains : acceptabilité et motifs de réticences des mères de filles en âge d'être vaccinées en Alsace sur l'année 2017-2018
http://www.cmge-upmc.org/spip.php?article374
Le vaccin contre le Papillomavirus (HPV) visant à réduire l’incidence du cancer du col de l’utérus (CCU) est disponible depuis 2007 pour les jeunes filles de 11 à 19 ans. En France, dans un contexte de défiance vaccinale et de mise en place de l’obligation vaccinale en 2018, la couverture du vaccin contre le HPV est de seulement 14% contrairement à certains pays où elle atteint 80%. Objectif : Déterminer les facteurs influençant positivement et négativement les mères concernant la décision de faire vacciner leur fille ou non contre le HPV. Méthode : Revue de la littérature des articles publiés à ce sujet et entretiens qualitatifs semi-dirigés de 15 mères de filles en âge d’être vaccinées contre le HPV en Alsace sur l’année 2017-2018. Résultats : Conformément à la revue de la littérature, la confiance dans l’avis du médecin, le manque d’information au sujet du HPV et du vaccin et la peur d’effets secondaires sont retrouvés comme facteurs décisifs. L’âge vaccinal et l’évocation de la vie sexuelle qu’il induit sont aussi décrits comme facteurs de report vaccinal. Plus spécifique à notre étude, une perte de repère de la part des mamans a été identifiée. Le coût, la crainte d’une libération sexuelle et l’induction d’une immunité collective n’ont pas été évoqués dans les entretiens, contrairement à d’autres études. Conclusion : Une meilleure information est nécessaire concernant le HPV et son vaccin, de la part des médecins et des autorités de santé dans le but de favoriser l’adhésion vaccinale. L’extension vaccinale aux garçons et l’initiation de la vaccination à 9 ans peuvent également être des perspectives envisagées
2018
CMGE-UPMC - Collège des médecins généralistes enseignants de l’Université Pierre et Marie Curie
France
thèse ou mémoire
vaccination; médication préventive
Filles
Vaccine
vaccination
vaccin
Vaccine
vaccination
vaccination
vaccination
Vaccins
Fracture de fatigue
papillomaviridae
Vaccins contre les papillomavirus
Alsace
âge
vaccine
autre maladie virale; maladie virale non classée ailleurs
âge maternel
Vaccins contre les papillomavirus humains
Fracture induite
Vaccins
Mères
papillomavirus humain
famille nucléaire
vaccine
vaccins
mères

---
N2-AUTOINDEXEE
Quelles sont les connaissances et les croyances sur les vaccinations dans la population consultant en médecine générale, à l'aube des onze vaccins obligatoires ?
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02052080/document
Introduction : la couverture vaccinale en France reste insuffisante pour certains vaccins, principalement car une partie de la population reste méfiante vis-à-vis de ce mode de protection. Pour remédier à ce problème, le gouvernement français a étendu l’obligation vaccinale de 3 à 11 vaccins obligatoires. L’objectif de notre travail était d’évaluer les connaissances et les croyances de la population sur la vaccination en générale et de reconnaître leurs principales sources d'information concernant la santé de leur(s) enfant(s). Méthode : les patients se présentant dans un des cinq cabinets de médecine générale que nous avons choisi en Ile de France ont été inclus pendant le mois de décembre 2017. Il leur a été demandé de répondre à un questionnaire afin de connaître leurs croyances, leurs connaissances et leurs sources d’informations sur la vaccination. Résultats : 500 patients ont été inclus, et seulement 42 patients (8,4%) pouvaient citer les trois vaccins obligatoires au mois de décembre 2017. Concernant l'extension de l'obligation vaccinale, seuls 65,4% savaient qu’elle allait être mise en place, 17,4% y étaient défavorables, même si 36,8% ne se prononçaient pas. Le médecin traitant était une source d’information pour 88,8% des patients et ils étaient 73,7% à avoir confiance en les connaissances des médecins traitants. Conclusion : les patients sont demandeurs d’information et sont confiants envers les médecins traitants. Une consultation dédiée à l’éducation sur la vaccination permettrait aux médecins traitants de prendre le temps de délivrer l’information nécessaire aux patients.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
culture (sociologie)
Croyances
médecine générale
Médecins
population
vaccin
vaccination
Vaccins
vaccins
vaccination; médication préventive
Savoir
Vaccine
vaccination
vaccine
consultants
Vaccine
connaissance
vaccination
Populations générales
vaccination
connaissance
vaccine

---
N2-AUTOINDEXEE
La vaccination, la meilleure protection - Vaccin dcaT-VPI
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001834/
En faisant vacciner votre enfant, vous le protégez contre la diphtérie, la coqueluche, le tétanos, la poliomyélite et leurs complications.
2018
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
brochure pédagogique pour les patients
vulvo-vaginite pustuleuse infectieuse
Vaccine
vaccin contre la vaccine
vaccination
vaccination; médication préventive
Vaccins
vaccins
Vaccine
vaccination
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
La vaccination, la meilleure protection - Vaccin RRO
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001840/
En faisant vacciner votre enfant, vous le protégez contre la rougeole, la rubéole, les oreillons et leurs complications.
2018
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
brochure pédagogique pour les patients
Vaccins
vaccination; médication préventive
vaccination
vaccins
Vaccine
vaccination
vaccination
vaccin contre la vaccine
Vaccine

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccin RRO-Var
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001842/
La vaccination est le meilleur moyen de protection contre la rougeole, la rubéole, les oreillons, la varicelle et leurs complications. La protection contre ces maladies dure toute la vie
2018
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole
vaccin contre la varicelle
enfant
signes et symptômes
rougeole
rougeole
rubéole
rubéole
oreillons
oreillons
varicelle
varicelle
vaccination
vaccins
rapport
Vaccination
vaccins
vaccin
vaccination
vaccination
vaccination; médication préventive
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccin injectable contre la grippe
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001104/
La vaccination est le meilleur moyen de protection contre la grippe et ses complications. Ce vaccin ne protège pas contre le rhume et les infections respiratoires causées par d’autres virus.
2018
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
brochure pédagogique pour les patients
injections
vaccins antigrippaux
injection
Injection
vaccination contre la grippe
vaccination
Vaccination
Vaccins
vaccination; médication préventive
grippe
Vaccine
Grippe
Vaccins
Vaccine
vaccination
vaccine
vaccins

---
N3-AUTOINDEXEE
La vaccination, la meilleure protection - Vaccin injectable contre la grippe
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001844/
En faisant vacciner votre enfant, vous le protégez contre la grippe et ses complications. Ce vaccin ne protège pas contre le rhume et les infections respiratoires causées par d’autres virus.
2018
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
brochure pédagogique pour les patients
vaccination contre la grippe
injection
Grippe
Vaccine
injections
vaccination
Vaccins
vaccin contre la vaccine
Vaccins
vaccination
vaccins antigrippaux
Injection
Vaccine
grippe
vaccination; médication préventive
vaccine
vaccins

---
N3-AUTOINDEXEE
Le sein plus les vaccins, c'est plus malin
https://www.infovac.fr/docman-marc/public/fiches/1448-sein-plus-vaccins-plus-malin
2018
InfoVac France - ligne directe d'information et de consultation sur les vaccins
France
brochure pédagogique pour les patients
vaccination; médication préventive
vaccine
vaccin
région mammaire
vaccination
Vaccins
vaccination
vaccins
Vaccine

---
N1-VALIDE
Réduire les risques d'infection au minimum après une transplantation d'organe en pédiatrie : des conseils aux praticiens
http://www.cps.ca/fr/documents/position/reduire-les-risques-infection-apres-transplantation-organe-pediatrie
Les patients d'âge pédiatrique qui ont subi une transplantation d'organe courent des risques associés à diverses maladies infectieuses. Ils y sont plus susceptibles en raison du traitement immunosuppresseur. Ces patients sont désormais de plus en plus soignés en milieu communautaire. Le présent point de pratique présente des conseils sur les aspects essentiels de la prévention et du traitement d'infections courantes
2018
false
false
N
false
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
français
transplantation d'organe
enfant
Prévention des infections
recommandation pour la pratique clinique
vaccins
vaccination
tests sérologiques
immunosuppresseurs
nourrisson

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccins anti-infectieux et cancers bronchiques
http://oncologik.fr/referentiels/interregion/vaccins-anti-infectieux-et-cancers-bronchiques
Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire de professionnels des réseaux régionaux de cancérologie d'Alsace (CAROL), de Bourgogne (ONCOBOURGOGNE), de Champagne-Ardenne (ONCOCHA), de Franche-Comté (ONCOLIE) et de Lorraine (ONCOLOR), en tenant compte des recommandations nationales, et conformément aux données acquises de la science au 19 mars 2018.
2018
false
false
false
OncoLogiK
France
français
recommandation professionnelle
anti-infectieux
vaccination; médication préventive
vaccination
bronche, sai
vaccination
vaccin
vaccine
vaccins

---
N1-SUPERVISEE
BEH hors-série - Recommandations sanitaires pour les voyageurs, 2017
https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/hepatites-virales/hepatites-b-et-d/documents/article/recommandations-sanitaires-pour-les-voyageurs-2017-a-l-attention-des-professionnels-de-sante
L'Institut de veille sanitaire (InVS) développe des projets d'assistance technique et répond aux urgences épidémiologiques internationales et aux demandes d'expertise du ministère des Affaires étrangères et du ministère chargé de la Santé. Des actions de coopération dans le domaine de la surveillance épidémiologique, de l'informatique appliquée à la santé publique ou de la formation en épidémiologie d'intervention sont ainsi mises en œuvre.
2017
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
Paris
France
recommandation de santé publique
médecine des voyages
vaccins
vaccination
voyage
paludisme
médecine préventive

---
N3-AUTOINDEXEE
Doit-on douter de la sécurité des vaccins ?? Exemple de l'aluminium
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01986556/document
Depuis les années 1920, la recherche scientifique a trouvé une solution « miracle » pour vaincre certaines maladies mortelles : les vaccins. Alors que les vaccins étaient plus que plébiscités par le passé, les adjuvants aluminiques, composants d’une grande partie d’entre eux, ont été incriminés comme jouant un rôle dans la survenue d’effets secondaires tels que la myofasciite à macrophages (MFM). Au vu du nombre de vaccinations contenant de l’aluminium effectuées chaque année dans le monde, et du nombre infime de cas rapportés, la survenue de la MFM semble fortement pencher en faveur d’une prédisposition génétique. D’autres études cas-témoins à plus large échelle seront toutefois nécessaires pour avoir un reflet plus fiable de la fréquence génétique retrouvée chez les sujets atteints. La balance bénéfice/risque de l’utilisation des adjuvants aluminiques reste, selon les autorités scientifiques, largement en faveur de ces vaccinations.
2017
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Vaccine
vaccination
vaccin
aluminium
sécurité
vaccination; médication préventive
vaccination
Sécurité
aluminium
vaccination
vaccine
vaccins
Vaccins

---
N3-AUTOINDEXEE
VACCINS ANTI-HEPATITE A ADULTES -HAVRIX 1440 U/1ml ADULTES, suspension injectable en seringue pré-remplie - Rupture de stock VAQTA 50 U/1 ml, suspension injectable en seringue pré-remplie - Tensions d'approvisionnement
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Ruptures-de-stock-des-medicaments/VACCINS-ANTI-HEPATITE-A-ADULTES-HAVRIX-1440-U-1ml-ADULTES-suspension-injectable-en-seringue-pre-remplie-Rupture-de-stock-VAQTA-50-U-1-ml-suspension-injectable-en-seringue-pre-remplie-Tensions-d-approvisionnement
2017
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
suspension
adulte
seringue
hepatite
vaccin
adulte
vaccins
tension
injections
vaccination
injection
hypertension artérielle
Prairie
hepatite
Vaqta
seringues
suspensions
vaccination; médication préventive
vaccine
VAQTA
rupture
lacération
vaccination
hépatite
hépatite
rupture
Vaccins anti-hépatite A

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévention des infections à HPV : place du vaccin Gardasil 9
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=602
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=603
Le vaccin Gardasil 9 a obtenu le 10 juin 2015 l’autorisation européenne de mise sur le marché chez les filles et les garçons selon un schéma à 3 doses à partir de l’âge de 9 ans, puis le 4 avril 2016, selon un schéma à 2 doses chez ceux âgés de 9 à 14 ans. Il est indiqué pour l’immunisation active des personnes à partir de l’âge de 9 ans contre les maladies liées aux papillomavirus humains (HPV) : lésions précancéreuses et cancers du col de l’utérus, de la vulve, du vagin et de l’anus, verrues génitales. Le vaccin Gardasil 9 contient cinq génotypes d’HPV à haut risque additionnels par rapport au vaccin Gardasil . Le HCSP rappelle que la stratégie actuelle de prévention des infections et des maladies liées aux HPV par la vaccination n’est pas modifiée : chez les filles âgées de 11 à 14 ans, et en rattrapage jusqu’à l’âge de 19 ans révolus ; chez les hommes ayant des rapports avec les hommes jusqu’à l’âge de 26 ans (HSH) ; chez les personnes immunodéprimées. Le HCSP recommande Gardasil 9 dans les situations suivantes : chez les jeunes filles non vaccinées antérieurement, que la vaccination soit initiée par Gardasil 9 selon le schéma à 2 doses chez celles âgées de 11 à 14 ans révolus ; à 3 doses chez celles âgées de 15 à 19 ans révolus ; chez les HSH, que la vaccination soit initiée par Gardasil 9 jusqu’à l’âge de 26 ans (3 doses) ; chez les personnes immunodéprimées, que la vaccination soit initiée par Gardasil 9 . Le HCSP recommande une information large et argumentée auprès des professionnels de santé et du public sur les maladies à HPV, les vaccins et l’efficacité de la vaccination HPV.
2017
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
rapport
Vaccins contre les papillomavirus
Vaccine
Infection
maladie infectieuse
Prévention des infections
GARDASIL
infecté
vaccination; médication préventive
autre maladie virale; maladie virale non classée ailleurs
prepuce adherence-phimosis
Vaccins
Vaccination
vaccination
Gardasil
vaccin
infections à papillomavirus
vaccine
infection
vaccins
vaccination
Vaccin recombinant quadrivalent contre les papillomavirus humains de type 6, 11, 16 et 18

---
N3-AUTOINDEXEE
Erreurs liées aux vaccinations : des mesures pour les éviter
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/52998/0/NewsDetails.aspx
Les conséquences des erreurs liées à la vaccination sont parfois graves et dépendent du patient, du vaccin concerné et du type d'erreur. L'analyse de leurs conséquences permet d'envisager des pistes pour les éviter...
2017
false
false
false
Prescrire
France
français
résumé ou synthèse en français
Mesures
vaccin
vaccination
vaccine
vaccination
Vaccine
vaccination
vaccination; médication préventive
vaccins
poids et mesures
vaccine

---
N2-AUTOINDEXEE
Calendrier vaccinal
http://solidarites-sante.gouv.fr/prevention-en-sante/preserver-sa-sante/vaccination/calendrier-vaccinal
La politique de vaccination est élaborée par le ministre chargé de la santé qui fixe les conditions d’immunisation, énonce les recommandations nécessaires et rend public le calendrier des vaccinations après avis du Haut conseil de la sante publique (HCSP). Le calendrier vaccinal fixe les vaccinations applicables aux personnes résidant en France en fonction de leur âge, émet les recommandations vaccinales générales et des recommandations vaccinales particulières propres à des conditions spéciales (risques accrus de complications, d’exposition ou de transmission) ou à des expositions professionnelles.
2017
false
false
false
false
Ministère des solidarités et de la Santé
France
français
recommandation professionnelle
Vaccins
vaccin
calendrier vaccinal
Vaccination
Recommandations
vaccination
vaccination; médication préventive
Vaccine
Counseling directif
vaccine
vaccination
vaccins
vaccination
directives de santé publique
vaccine

---
N1-VALIDE
Vaccinations avant, pendant et après la grossesse - RPVP 2017
http://portaildocumentaire.santepubliquefrance.fr/exl-php/vue-consult/spf___internet_recherche/DOC00003536
Ce document d'information synthétique destiné aux professionnels de santé rappelle les recommandations actuelles de vaccination avant et pendant la grossesse et également après l'accouchement. Mise à jour : février 2017
2017
false
false
false
INPES - Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé
France
français
information scientifique et technique
grossesse
vaccins
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Note de synthèse de l’OMS sur les vaccins contre la rougeole
http://www.who.int/entity/wer/2017/wer9217/fr/index.html
2017
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
France
français
information scientifique et technique
Rougeole
vaccination
vaccination; médication préventive
vaccins synthétiques
Organisation Mondiale de la Santé
vaccin contre la rougeole
vaccination contre la rougeole
rougeole
Vaccin contre la rougeole
Vaccins
rougeole
vaccins

---
N3-AUTOINDEXEE
Rapport de l’enquête épidémiologique sur l’augmentation des réactions locales importantes et des cellulites à la suite de l’administration des vaccins ProQuad et Infanrix hexa
https://www.inspq.qc.ca/publications/2271
En janvier 2016, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a demandé à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) d’investiguer une augmentation du nombre de réactions importantes au site d’injection survenant à la suite des vaccins administrés lors de la visite prévue pour les nourrissons âgés de 18 mois, qui avaient été déclarées au programme de surveillance passive des effets secondaires possiblement reliés à l’immunisation (ESPRI) en 2015 et d’émettre des recommandations au programme de vaccination, si nécessaire.
2017
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
France
français
rapport
rapport (information)
Administration
études épidémiologiques
INFANRIX HEXA
Épidémiologie
vaccination
vaccination
vaccins
Cellulite sous-cutanée
enquêteur
vaccine
majeur
vaccin
vaccination; médication préventive
PROQUAD
Infanrix hexa
cellulite
rapport albumine/globuline
Cellulite
Épidémiologistes
local
augmenté
rapport de recherche
organisation et administration
épidémiologie
Cellulite sous-cutanée
Vaccin diphtérique - tétanique - coquelucheux acellulaires - antipoliomyélitique inactivé - antihaemophilus B conjugué - antihépatite B
Épidémiologistes
vaccins combinés
vaccin antipoliomyélitique inactivé
vaccin diphtérie-tétanos-coqueluche
Vaccins anti-hépatite B
Vaccins anti-Haemophilus

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccin intranasal contre l'influenza (Flumist ) – Questions et réponses à l'intention des professionnels de la santé
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001752/
Ce document s'adresse aux vaccinateurs et traite du vaccin intranasal contre l’influenza qui est utilisé dans le programme québécois de vaccination contre la grippe.
2017
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
France
français
information scientifique et technique
professionnel
vaccin
grippe humaine
intention
vaccination
vaccins
Santé
Question-réponse
Vaccine
Vaccination
vaccination; médication préventive
personnel de santé
grippe
santé
Question-réponse
vaccine
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccins : pourquoi sont-ils si méfiants ?
https://www.franceculture.fr/emissions/la-methode-scientifique/vaccins-pourquoi-sont-ils-si-mefiants
Quelle est l’histoire du vaccin ? Comment fonctionnent-ils ? Comment a évolué la politique de vaccination en France ? Qu’en est-il dans les autres pays ? Quelles sont les raisons de la défiance populaire à l'égard des vaccins ? Comment parvenir à rassurer la population ?
2017
false
false
false
France Culture
France
français
émission radiophonique
vaccins
vaccination
vaccination
vaccine
vaccin
vaccination; médication préventive

---
N1-VALIDE
Les vaccins contenant de l’aluminium sont sûrs - Communiqué
http://ansm.sante.fr/S-informer/Presse-Communiques-Points-presse/Les-vaccins-contenant-de-l-aluminium-sont-surs-Communique
Aucun signal de sécurité lié à l'aluminium contenu dans les vaccins n'a conduit à ce jour à remettre en cause le rapport bénéfice / risque des vaccins contenant de l’aluminium, en France et à travers le monde. L’ANSM rappelle que ces vaccins sont administrés à des centaines de millions de personnes dans le monde depuis près d’un siècle. L’ANSM tient à rassurer les patients. Les résultats des études de l’équipe du Pr Gherardi, ainsi que l’ensemble des rapports et publications disponibles à ce jour, ne modifient pas ce rapport bénéfice risque positif...
2017
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
vaccins
vaccination
Appréciation des risques
adjuvants immunologiques
aluminium
adjuvant de vaccin
déterminisme génétique
facteurs de risque
Myofasciite à macrophages
Myofasciite à macrophages
fasciite
myosite
fasciite
myosite

---
N2-AUTOINDEXEE
Mise à disposition des vaccins au cabinet des médecins généralistes : proposition d'un dispositif expérimental
http://www.sudoc.fr/219941025
Introduction : En France, la couverture vaccinale des vaccins recommandés reste insuffisante. Le parcours vaccinal actuel, jugé trop chronophage, a été pointé du doigt à de nombreuses reprises, notamment par la dernière concertation citoyenne sur le sujet. Les données de la littérature insistent également sur l'importance d'un accès facile à la vaccination pour améliorer les taux vaccinaux. Nous reprenons ici les chiffres d'une étude expérimentale avec pour objectif principal de montrer que la mise à disposition des vaccins au cabinet des médecins généralistes permet d'améliorer la couverture vaccinale
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
généralisé
vaccination
Dispositifs
vaccination
médecins généralistes
vaccination; médication préventive
vaccins
proposita
disposition (psychologie)
dispositif expérimental
vaccine
dispositif
vaccin
équipement et fournitures

---
N2-AUTOINDEXEE
Etat des lieux des vaccinations anti-hépatites A et hépatites B chez les patients alcooliques chroniques de la Corrèze
http://www.sudoc.fr/224038443
Le Haut Conseil de la Santé Publique préconise dans ses recommandations vaccinales annuelles, de vacciner contre le virus de l’hépatite A tout « patients atteints de pathologies hépatobiliaires susceptibles d’évoluer vers une hépatopathie chronique (notamment dues au virus de l’hépatite B, de l’hépatite C ou à une consommation excessive d’alcool) ». Cette recommandation n’est pas évoquée comme telle pour le virus de l’hépatite B. L’objectif de notre étude était donc de réaliser un état des lieux des statuts vaccinaux et sérologiques du VHA et du VHB, pour une population alcoolique chronique, hospitalisée pour réalisation d’un sevrage en milieu hospitalier, dans le centre hospitalier de Brive (Corrèze)
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
Patients
Hépatite
Hépatite B
Vaccination
Vaccins
Vaccine
Alcooliques
Vaccins anti-hépatite B
patients
hépatite
hépatite B
vaccination
vaccins
maladie chronique
alcoolisme
alcools
Twinrix
adhésion aux directives
vaccine
alcooliques
Vaccins anti-hépatite A
vaccins combinés

---
N2-AUTOINDEXEE
Sclérose en plaques et vaccinations : revue de la littérature de 1995 à nos jours
http://www.sudoc.fr/22536414X
La sclérose en plaques est une pathologie inflammatoire, démyélinisante, chronique du système nerveux central dont les mécanismes physiopathologiques résulteraient de l'interaction entre des facteurs génétiques et environnementaux. Les vaccins font partis des facteurs environnementaux les plus fréquemment incriminés comme facteur déclenchant et d'aggravation de la maladie. Par ailleurs, la multiplication des traitements immunoactifs disponibles dans la SEP engendre des interrogations concernant leur impact sur l'efficacité et la sécurité des vaccins. Notre travail a permis de montrer qu'il n'existe actuellement aucun argument scientifique en faveur d'un lien causal entre vaccination et sclérose en plaques
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
sclerose en plaque
Vaccine
Vaccine
vaccin
Flutter auriculaire
vaccination
littérature de revue
Sclérose en plaques
littérature de revue comme sujet
quotidien
Littérature
vaccins
vaccination; médication préventive
vaccine
vaccination
Vaccins
vaccination
sclérose en plaques
sclérose en plaques
vaccination
sclérose en plaque
revue de la littérature

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccins cocooning : recommandations pratiques pour les maternités et services de néonatologie
https://www.rp2s.fr/wp-content/uploads/2016_reco-vaccins-cocooning_MAJfev2017.pdf
La vaccination cocooning consiste à protéger les jeunes nourrissons, non encore vaccinés, en vaccinant leur entourage. Elle s’applique principalement pour la coqueluche, la grippe et la rougeole. Stratégie cocooning. 3 niveaux de pratique du cocooning sont envisageables dans les maternités : information aux parents, information prescription vaccinale si éligibilité, ou proposition de vaccination parentale en maternité (ou service de néonatologie). En maternité, la prescription du vaccin est plus efficace que la simple information, et la pratique de la vaccination donne les meilleurs résultats de couverture vaccinale parentale.
2017
false
false
false
Réseau Périnatal des 2 Savoie
France
français
recommandation professionnelle
néonatologie
Recommandations
vaccination
centres de naissance
vaccination
Counseling directif
vaccin
Vaccins
vaccine
Vaccine
maternité
vaccination; médication préventive
vaccination
Pratique
vaccins
directives de santé publique

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccins cocooning : recommandations pratiques pour les maternités et services de néonatologie (mémo ou synthèse)
https://www.rp2s.fr/wp-content/uploads/2016_M%C3%A9mo-vaccins-cocooning_MAJFev2017.pdf
Dans toutes les maternités du RP2S : 1. Informer les parents en anténatal sur le cocooning coqueluche 2. Demander explicitement le carnet de santé ou de vaccination des parents aux consultations prénatales et pour l’accouchement (livret d’accueil…) 3. Prescrire les vaccins à la sortie pour pères et mères si éligibles 4. Autour des naissances à risque (prématurité notamment) : proposer de vacciner en maternité les parents. Cette recommandation s’étend aux services de néonatologie.
2017
false
false
false
Réseau Périnatal des 2 Savoie
France
français
recommandation professionnelle
résumé ou synthèse en français
vaccination
vaccination; médication préventive
vaccination
Pratique
Recommandations
vaccine
Vaccine
vaccins
Vaccins
vaccin
maternité
néonatologie
centres de naissance
vaccination
Counseling directif
ostéosynthèse
directives de santé publique

---
N1-SUPERVISEE
Faut-il craindre les adjuvants et autres composants des vaccins ?
In La Revue de la Médecine Générale n 346 octobre 2017
https://www.ssmg.be/images/ssmg/files/RMG/346/RMG346_18-21.pdf
Après vaccination, ce sont principalement les adjuvants qui provoquent les réactions au site d’injection et parfois une fièvre (accompagnée de plaintes telles que myalgies, maux de tête, etc.) qui peut persister quelques jours. Les adjuvants et autres composants aux doses très faibles présentes dans les vaccins n’ont pas de toxicité démontrée. Occasionnellement, une allergie à un de ces composants peut survenir...
2017
false
false
false
RMG - Revue de la Médecine Générale
Belgique
vaccins
vaccins
vaccination
adjuvants immunologiques
Myofasciite à macrophages
émulsifiants
Stabilisants
conservateurs pharmaceutiques
antigènes
maladies auto-immunes
article de périodique
excipients
fasciite
myosite

---
N1-VALIDE
Plan de vaccination suisse 2016
Office fédéral de la santé publique et Commission fédérale pour les vaccinations
https://www.bag.admin.ch/dam/bag/fr/dokumente/mt/i-und-b/richtlinien-empfehlungen/allgemeine-empfehlungen/schweizerischer-impfplan.pdf.download.pdf/schweizerischer-impfplan-fr.pdf
Le plan de vaccination est élaboré par la Commission fédérale pour les vaccinations (CFV) incluant des spécialistes de pédiatrie, de médecine générale, de médecine interne, de maladies infectieuses, d'épidémiologie, et de santé publique en collaboration avec l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) et Swissmedic
2017
false
false
false
OFSP - Office Fédéral de la Santé Publique
France
français
calendrier vaccinal
vaccins
vaccination
Suisse
recommandation de santé publique

---
N1-VALIDE
Livret Vaccination
http://www.acadpharm.org/dos_public/Livret_Vaccination_AnP_VF.pdf
Ce livret représente l’exégèse des principales réflexions et contributions académiques menées entre 2010 et 2015...
2016
false
false
false
Académie Nationale de Pharmacie
France
français
vaccination
programmes de vaccination
vaccins
rôle professionnel
pharmaciens
éducation du patient comme sujet
rapport
comportement méfiant
vaccination
adjuvants immunologiques
maladies transmissibles
recommandation de santé publique

---
N1-SUPERVISEE
Vaccinations
http://www.ameli-sante.fr/vaccinations.html
Comprendre Pourquoi se faire vacciner ? Les vaccins obligatoires Les vaccins recommandés Quand se faire vacciner ?
2016
false
true
false
Améli Santé
France
français
information patient et grand public
vaccination
vaccins
diphtérie
tétanos
poliomyélite
fièvre jaune
Prévention des infections
enfant

---
N1-VALIDE
Les adjuvants aluminiques : le point en 2016
http://www.acadpharm.org/dos_public/Rapport_Adjuvants_aluminiques_VF_CORR_5.pdf
La vaccination, acte individuel de protection pour un bénéfice épidémiologique collectif, a permis le recul, voire la disparition de maladies infectieuses dont les conséquences sont dramatiques tout particulièrement dans les pays non industrialisés. Cependant, on assiste aujourd’hui en France à une baisse de confiance de la population, relayée par les médias, vis-à-vis de la politique vaccinale. Bien plus, l'utilité de certains vaccins et la sécurité des vaccins en général, mais plus particulièrement des vaccins à adjuvants aluminiques, sont remises en question par une partie de la population et du corps médical. Cette situation, à l’origine de débats, rapports et publications contradictoires, est liée à la description d’une lésion histologique post-vaccinale appelée myofasciite à macrophages (MFM), associée à des manifestations cliniques. C’est pourquoi l’Académie nationale de Pharmacie a mis en place un groupe de travail pour ré-analyser, avec rigueur et objectivité, le rapport bénéfice/risque des vaccins contenant un adjuvant aluminique en se fondant sur des éléments scientifiques fournis par les études récentes. Après un rappel des connaissances actuelles sur l’aluminium et les adjuvants aluminiques, seront présentées les données récentes obtenues par les études cliniques et les données actualisées de pharmacovigilance et de pharmaco-épidémiologie ainsi que par les études expérimentales...
2016
false
false
false
Académie Nationale de Pharmacie
France
français
rapport
adjuvants pharmaceutiques
composés de l'aluminium
composés de l'aluminium
adjuvant de vaccin
aluminium
aluminium
composés de l'aluminium
vaccins
pharmacovigilance
Myofasciite à macrophages
Appréciation des risques
Myofasciite à macrophages
Myofasciite à macrophages
injections musculaires
France
Contrôle des maladies transmissibles
vaccination
fasciite
myosite
fasciite
myosite
fasciite
myosite

---
N3-AUTOINDEXEE
Calendrier des vaccinations 2016
http://social-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/calendrier-des-vaccinations-2016
2016
false
false
false
Ministère des solidarités et de la Santé
France
français
information scientifique et technique
Vaccins
vaccination
Vaccine
Vaccination
vaccin
vaccination
calendrier vaccinal
vaccine
vaccine
vaccination
vaccins

---
N1-VALIDE
Vaccins chez le drépanocytaire
https://devsante.org/articles/vaccins-chez-le-drepanocytaire
Plus que chez l’enfant sain, les vaccins ont une importance capitale chez le drépanocytaire. En effet, les infections, en particulier à pneumocoque, sont une des causes majeures de complications graves (pneumonies, méningites), surtout pendant les premières années de la vie. On sait que l’association antibiotiques (pénicillines) vaccin pneumococcique a transformé la vie du drépanocytaire. On doit donc faire de ces deux traitements une priorité.
2016
false
false
false
Développement et Santé
France
français
information scientifique et technique
drépanocytose
vaccins antipneumococciques
vaccins

---
N1-VALIDE
BEH hors-série - Calendrier des vaccinations et recommandations vaccinales 2016
https://www.santepubliquefrance.fr/recherche/#search=BEH+hors-série+-+Calendrier+des+vaccinations+et+recommandations+vaccinales+2016
Le calendrier des vaccinations 2016 introduit une nouvelle recommandation de vaccination contre le zona pour les adultes âgés de 65 à 74 ans révolus, avec un rattrapage possible d’un an pour les personnes âgées entre 75 et 79 ans. Il simplifie la vaccination contre la fièvre jaune : le rappel de cette vaccination n’est plus nécessaire, sauf cas particuliers, pour les résidents du département de la Guyane âgés de 2 ans et plus et pour les personnes issues de la métropole qui y séjournent ou souhaitent s’y rendre.
2016
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
français
vaccins
vaccination
calendrier vaccinal
recommandation de santé publique

---
N1-VALIDE
Vaccination Info Service
http://www.vaccination-info-service.fr/
false
false
false
SPF - Santé publique France
France
français
vaccins
vaccination
calendrier vaccinal
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
MesVaccins.net - Mon carnet de vaccination électronique
https://www.mesvaccins.net/
false
false
false
SPF - Santé publique France
France
français
information patient et grand public
information scientifique et technique
vaccination
vaccins
médecine des voyages

---
N1-VALIDE
MesVaccins
https://itunes.apple.com/fr/app/mesvaccins/id571258719?mt=8
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.gep.controller
MesVaccins est le premier Carnet de Vaccination Électronique (CVE) intelligent, partagé et sécurisé pour iPhone. Il permet d'enregistrer facilement tous vos vaccins et de savoir immédiatement contre quelles maladies vous devriez être protégé. Cette application est une extension du site www.mesvaccins.net ; elle permet de gérer sur son iPhone son compte MesVaccins.net
false
false
false
SPF - Santé publique France
France
français
application mobile
vaccins
vaccination

---
N1-VALIDE
Vaccination des personnes âgées
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=559
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspr20160311_vaccinationpersonnesagees.pdf
Le risque infectieux et plus encore le risque d’infections graves augmente avec l’âge. Les personnes âgées fragiles ou dépendantes sont non seulement plus à risque de contracter une infection que les personnes âgées vigoureuses, mais aussi plus à risque de présenter des complications graves en cas d’infection. Ces éléments justifient de mettre à disposition des professionnels de santé un document pratique spécifiquement dédié à la vaccination des personnes âgées qui a pour principaux objectifs : de faire la synthèse des données épidémiologiques et immunologiques disponibles à ce jour concernant cette population ; de rappeler les recommandations vaccinales qui existent pour les personnes âgées non seulement en routine mais également dans des contextes particuliers (voyages, entrée en institution, existence de co-morbidités...) ; de faire des propositions de communication pour améliorer la couverture vaccinale chez les personnes âgées, de leur entourage et des professionnels de santé qui les prennent en charge.
2016
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
recommandation de santé publique
sujet âgé
Immunosénescence
vaccination
infections bactériennes
maladies virales
vaccins antipneumococciques
anatoxine tétanique
Vaccin anticoquelucheux
Vaccin contre le zona
vaccins antipoliomyélitiques
vaccins antigrippaux
Vaccins anti-hépatite A
Vaccin antiamaril
vaccins antirabiques
vaccins
Vaccin antidiphtérique antitétanique

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccins papillomavirus et syndromes de Guillain-Barré : gérer les incertitudes
In Rev Prescrire 2016 ; 36 (392) : 427-432
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/52058/0/NewsDetails.aspx
Le dépistage organisé par frottis est le meilleur moyen connu de réduire la mortalité par cancers du col de l'utérus. Il faut encore quelques années de recul pour savoir dans quelle mesure le vaccin papillomavirus réduirait cette mortalité. Du côté de ses effets indésirables, il est plausible qu'il expose à un risque rare de syndrome de Guillain-Barré...
2016
false
false
false
Prescrire
France
français
résumé ou synthèse en français
polyradiculonévrite infectieuse aiguë
vaccination
Vaccins
incertitude
syndrome de Guillain-Barré
vaccine
Vaccins contre les papillomavirus
vaccination
papillomavirus
vaccin
vaccins

---
N1-VALIDE
Recommandations sanitaires pour les voyageurs
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=562
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcsp_beh_2016.pdf
Ces recommandations ont été élaborées par le Comité des maladies liées aux voyages et des maladies d’importation et adoptées par le Haut Conseil de la santé publique. Elles tiennent compte notamment du Calendrier vaccinal 2016, des données du Centre national de référence du paludisme, du CNR des arboviroses, de Santé publique France ainsi que, pour les vaccins et médicaments, de l’Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé (ANSM). Elles concernent tous les voyageurs, quelles que soient leur destination et les conditions du voyage. Elles rappellent l’importance, dans la prévention des pathologies liées aux voyages, de la vaccination, de la chimioprophylaxie du paludisme, des mesures de protection contre les moustiques et autres arthropodes, des mesures d’hygiène alimentaire et de lavage des mains.
2016
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
français
voyage
médecine des voyages
recommandation de santé publique
vaccins
vaccination
paludisme
lutte contre les moustiques
diarrhée

---
N1-VALIDE
Lupus Erythémateux Systémique
http://www.fai2r.org/index.php/recommandations/recommandations/lupus-erythemateux-systemique
https://gallery.mailchimp.com/4ee662ef89beb0fc6c927e39f/files/Pr%C3%A9vention_des_infections_au_cours_du_LS_chez_l_adulte_et_l_adolescent.pdf
L’objectif de ce travail était de proposer des recommandations relatives aux modalités des vaccinations, de la prévention de la pneumocystose et du dépistage du cancer du col de l’utérus dans le lupus systémique (LS) chez l’adulte et l’adolescent.
2016
false
false
true
FAI²R - Filière des maladies autoimmunes et autoinflammatoires rares
France
français
recommandation par consensus
lupus érythémateux disséminé
vaccins
vaccination
calendrier vaccinal
adulte
adolescent
sujet âgé
grossesse
maladies virales
infections bactériennes

---
N1-VALIDE
Vaccinations en santé au travail
http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=TC%20154
http://www.inrs.fr/dms/inrs/CataloguePapier/DMT/TI-TC-154/tc154.pdf
http://www.rst-sante-travail.fr/rst/pages-article/ArticleRST.html?ref=RST.TC%20154
En milieu de travail, la vaccination a deux objectifs : - avant tout, protéger les salariés contre un risque professionnel ; - mais aussi, éviter, en les immunisant, qu'ils ne contaminent leur entourage (collègues, patients en milieu de soins...) Elle doit s'intégrer dans une démarche globale de prévention des risques biologiques élaborée par l'employeur en collaboration avec le médecin du travail et le Comité d'hygiène et de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). Son indication reposera sur une évaluation du risque, qu'il s'agisse d'une vaccination obligatoire ou simplement recommandée. Elle ne saurait remplacer les mesures de protection collective et individuelle visant à réduire l'exposition
2016
false
false
false
INRS - Institut National de Recherche et de Sécurité
RST - Références en Santé au Travail
France
français
article de périodique
santé au travail
médecine du travail
vaccins
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
Atténuation de la douleur et de l’anxiété lors de la vaccination – Questionnaire aux vaccinatrices
https://www.inspq.qc.ca/publications/2164
Ce rapport présente les résultats d’une enquête dont l’objectif était de décrire les connaissances des infirmières vaccinatrices et leur perception de l’implantation des mesures recommandées dans le Protocole d’immunisation du Québec (PIQ) depuis novembre 2015 afin d’atténuer la douleur et l’anxiété durant la vaccination.
2016
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
rapport
anxiete
vaccins atténués
vaccin contre la vaccine
atténué par
vaccination
Questionnaires
anxiété
Vaccins
vaccination
humeur anxieuse
douleur
anxiété
douleur
Vaccine
Enquêtes et questionnaires
vaccins
vaccine

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccin intranasal contre l'influenza (Flumist ) – Questions et réponses à l'intention des professionnels de la santé
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001752/
Ce document s'adresse aux vaccinateurs et traite du vaccin intranasal contre l’influenza qui est utilisé dans le programme québécois de vaccination contre la grippe.
2016
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
français
rapport
Question-réponse
Santé
Vaccine
grippe humaine
vaccins
vaccin
personnel de santé
vaccination
Vaccination
professionnel
intention
grippe
Question-réponse
santé
vaccine
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
Avis sur la pertinence d’un programme de vaccination universelle avec le vaccin méningococcique protéinique à quatre composantes au Québec
https://www.inspq.qc.ca/publications/2169
Une campagne de vaccination de masse ciblant les personnes âgées entre 2 mois et 20 ans a été menée en 2014 dans la région sociosanitaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean en vue de contrôler une situation d’incidence élevée d’infections invasives à méningocoque causée par un clone virulent de sérogroupe B. Un vaccin méningococcique protéinique comportant quatre composantes a été utilisé (4CMenB).
2016
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
rapport
pertinence
Vaccins
vaccin contre la vaccine
neisseria meningitidis
vaccination
protéines
protéines humaines
programmes de vaccination
Québec
quatre
composé
Vaccination
protéine
vaccins antiméningococciques
asteraceae
Vaccine
universel
vaccins
vaccination
vaccine
collodion

---
N2-AUTOINDEXEE
Résumé de l'examen de l'innocuité - SOLIRIS (éculizumab) et BEXSERO (vaccin à constituants multiples contre le méningocoque B [recombinant, adsorbé]) - Évaluation du risque potentiel d'hémolyse et de faible taux d'hémoglobine chez les patients traités par Soliris et vaccinés par Bexsero
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/reviews-examens/soliris-bexsero-fra.php
2016
false
false
false
Santé Canada
Canada
français
avis de pharmacovigilance
évaluation des acquis scolaires
hémoglobines
Vaccine
Appréciation des risques
vaccination
neisseria meningitidis
vaccination
plural
éculizumab
hémoglobine a2'
a comme patient
vaccination
SOLIRIS
vaccin
hémoglobine
hémolyse
hémolyse
asthénie
vaccins
hémoglobine a>2<
Traités
vaccine
éculizumab
BEXSERO
hémoglobine a>3<
patients
vaccination contre le méningocoque
vaccine
coopération internationale
vaccins antiméningococciques
anticorps monoclonaux humanisés

---
N1-VALIDE
SCSESSI - Système canadien de surveillance des effets secondaires suivant l'immunisation
http://www.phac-aspc.gc.ca/im/vs-sv/index-fra.php
Le Système canadien de surveillance des effets secondaires suivant l'immunisation (SCSESSI) est un système fédéral-provincial-territorial de surveillance post-commercialisation de la sécurité des vaccins en santé publique. SCSESSI a pour objectifs de : Surveiller continuellement l'innocuité des vaccins commercialisés au Canada; Détecter les hausses de fréquence ou de gravité des réactions liées aux vaccins précédemment décelées; Cerner les effets secondaires précédemment inconnus de l'immunisation qui pourraient être liés aux vaccins (effets secondaires imprévus suivant l'immunisation); Déterminer les secteurs où des études ou des enquêtes plus approfondies s'avèrent nécessaires; Fournir de l'information opportune sur les profils de déclaration des effets secondaires suivant l'immunisation visant les vaccins commercialisés au Canada pouvant éclairer les décisions relatives à l'immunisation...
false
false
false
ASPC - Agence de santé publique du Canada
Canada
français
anglais
vaccins
vaccination
surveillance post-commercialisation des produits de santé
Canada
site institutionnel
Systèmes de signalement des effets indésirables des médicaments
événements indésirables associés aux soins

---
N1-VALIDE
Vaccinations chez les réfugiés adultes - Recommandations pour la pratique quotidienne
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2016.02829/
Rares sont les requérants d’asile qui arrivent en Suisse sans la moindre vaccination, mais ils sont rarement en mesure de présenter un carnet de vaccination. En règle générale, les réfugiés doivent dès lors être considérés comme non vaccinés et être vaccinés le plus rapidement possible conformément à la version actuelle du Plan suisse de vaccination de l’Office fédéral de la santé publique (vaccinations de rattrapage chez les personnes non vaccinées ou partiellement vaccinées). Dans cet article, nous fournissons des recommandations pour une vaccination judicieuse lors du premier contact médical et des consultations suivantes.
2016
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
revue de la littérature
réfugiés
émigrants et immigrants
population de passage et migrants
vaccination
vaccins
médecine générale
médecins généralistes

---
N2-AUTOINDEXEE
Le suivi des vaccinations chez les enfants de médecins généralistes : étude pilote
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01412360
Introduction : Le suivi médical des enfants de médecin ne fait l’objet d’aucune recommandation en France. De plus, peu d’études comparent si le suivi des enfants de médecins généralistes est aussi bien effectué lorsqu’il est réalisé par un parent médecin ou par un autre médecin. Objectif : L’objectif de cette thèse est de proposer un protocole d’étude permettant d’étudier ces 2 types de suivi, en s’appuyant sur le calendrier vaccinal. Une étude pilote a été réalisée afin d’identifier la méthodologie la plus pertinente
2016
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
vaccination
vaccin
pédiatrie
études de suivi
vaccins
Pilotes
projets pilotes
Vaccine
enfant
vaccine
vaccination; médication préventive
généralisé
Enfant
vaccination
médecins généralistes
vaccination
Pilotes
vaccine
enfant

---
N1-SUPERVISEE
Le médecin généraliste picard face aux vaccinations en 2016
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/view/index/docid/1460488
Introduction : l’hésitation de la population face à la vaccination augmente. Les objectifs de couverture vaccinale ne sont pas atteints. Les médecins généralistes ont une forte influence sur la décision des patients de se faire vacciner et sont des acteurs primordiaux de la vaccination. L’objectif principal était d’étudier les faiblesses et les atouts du médecin généraliste pour vacciner. Les objectifs secondaires étaient d’étudier son attitude face à un refus vaccinal et ses moyens pour convaincre un patient de se faire vacciner
2016
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
Refus de la vaccination
vaccination
médecins généralistes
vaccins
médecine générale

---
N1-VALIDE
Recommandations de vaccination chez la femme enceinte : une piqûre de rappel
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-534/Recommandations-de-vaccination-chez-la-femme-enceinte-une-piqure-de-rappel
Alors que pendant longtemps on évitait de vacciner une femme enceinte, hormis contre le tétanos en l’absence de primovaccination, certaines vaccinations sont maintenant recommandées justement pendant la grossesse. C’est le cas pour la coqueluche et la grippe, avec comme objectif d’éviter des complications tant chez le fœtus et la future mère pendant la grossesse que chez le nouveau-né et la mère après la naissance. Cet article a pour but de rappeler ces recommandations, leur justification, ainsi que de répondre à certaines préoccupations souvent relevées par les médecins et leurs patientes. Enfin, certains aspects pratiques de la vaccination sont détaillés.
2016
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
grossesse
femmes enceintes
vaccins antigrippaux
Vaccin anticoquelucheux
vaccins
vaccination

---
N1-VALIDE
Mon patient va recevoir une immunosuppression : quelles vaccinations pour quelle situation ?
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-540/Mon-patient-va-recevoir-une-immunosuppression-quelles-vaccinations-pour-quelle-situation
Le but de cet article est de fournir des informations pratiques concernant la gestion de l’immunisation active chez les patients immunodéprimés (hormis pour les patients transplantés ou en attente de transplantation, dont la prise en charge plus spécifique est assurée la plupart de temps par les centres spécialisés) ou mieux, avant l’introduction d’un traitement immunosuppresseur, afin de minimiser le risque infectieux potentiel
2016
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
immunosuppresseurs
sujet immunodéprimé
cas clinique
vaccins
vaccination
antinéoplasiques

---
N2-AUTOINDEXEE
Renforcer le processus de prise de décision au niveau national pour les politiques vaccinales : où en est-on de la mise en place des Groupes Techniques Consultatifs pour la Vaccination et les Vaccins (GTCV) dans le monde en 2014 ?
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01291544
Introduction : Les Groupes Techniques Consultatifs pour la Vaccination et les Vaccins (GTCV) sont des comités multidisciplinaires d’experts nationaux apportant une aide technique sur les questions relatives aux vaccins et programmes de vaccination aux autorités sanitaires. En approuvant le Plan d’Action Mondial pour les Vaccins (PAMV), les 194 états membres de l’OMS se sont engagés à généraliser leur mise en place avant 2020. Cette étude vise à évaluer le statut des GTCV en 2014 et son évolution depuis 2010, à l’échelle internationale ainsi qu’à identifier les facteurs déterminant cette progression
2016
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
Fracture comminutive
vaccination
renforcement
vaccination
vaccination
Techniques
Techniques
Techniques
vaccins
consultation
prise de décision
Techniques
Vaccine
processus politique
renforcement (psychologie)
Vaccins
vaccin contre la vaccine
Groupes de discussion
vaccination; médication préventive

---
N1-VALIDE
Méthodologie de gradation des recommandations en pratique vaccinale fondée sur le niveau de preuves scientifiques
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=538
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspr20160112_gradationrecovaccbasnivpreuvscie.pdf
Dans ce rapport, le HCSP présente une analyse de la littérature sur les différents systèmes de gradation des recommandations. Il évalue la pertinence de ces systèmes par rapport à la formulation des recommandations vaccinales. Il prend en compte l’application en pratique de la gradation des recommandations à l’échelon national et international et il propose un référentiel de bonnes pratiques de recommandations vaccinales.
2016
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
vaccination
vaccins
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
médecine factuelle
rapport

---
N3-AUTOINDEXEE
vaccinations : situations particulieres
http://www.antibiolor.org/wp-content/uploads/antibioville/antibioville_2015/F2.pdf
2015
false
false
false
Antibiolor
recommandation professionnelle
vaccination
vaccins
vaccination

---
N1-VALIDE
Recommandations sanitaires pour les voyageurs
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=505
https://www.santepubliquefrance.fr/recherche/#search=Recommandations+sanitaires+pour+les+voyageurs
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcsp_beh_21_22_2015.pdf
Ces recommandations ont été élaborées par le Comité des maladies liées aux voyages et des maladies d’importation et adoptées par le Haut Conseil de la santé publique. Elles tiennent compte notamment du Calendrier vaccinal 2014, des données du Centre national de référence du paludisme, du CNR des arboviroses, de l’Institut de veille sanitaire ainsi que, pour les vaccins et médicaments, de l’Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé (ANSM). Elles concernent tous les voyageurs, quelles que soient leur destination et les conditions du voyage. Elles rappellent l’importance, dans la prévention des pathologies liées aux voyages, de la vaccination, de la chimioprophylaxie du paludisme, des mesures de protection contre les moustiques et autres arthropodes, des mesures d’hygiène alimentaire et de lavage des mains. Cette année, une partie importante est consacrée à la prise en compte de maladies d’importation, souvent d’apparence banale au retour de voyages, mais susceptibles de générer des problèmes de santé publique en France par leur capacité à s’y implanter. Ont également été développées, les recommandations relatives à la prévention des maladies thromboemboliques et à la prise en compte du décalage horaire.
2015
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
recommandation de santé publique
voyage
médecine des voyages
vaccination
vaccins
paludisme
lutte contre les moustiques
enfant
grossesse
sujet âgé

---
N1-SUPERVISEE
Comité consultatif mondial de la sécurité vaccinale
http://www.who.int/entity/wer/2015/wer9004/fr/index.html
Le Comité consultatif mondial de la sécurité vaccinale (GACVS), organisme international composé d’experts cliniques et scientifiques, a été créé par l’OMS pour la conseiller, en toute indépendance et avec la rigueur scientifique voulue, sur les problèmes de sécurité vaccinale pouvant avoir une importance mondiale.
2015
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
information scientifique et technique
vaccins contre la dengue
agrément de médicaments
vaccins contre le paludisme
Vaccins contre la maladie à virus Ebola
grossesse
surveillance post-commercialisation des produits de santé
vaccins

---
N3-AUTOINDEXEE
L’importance de faire le suivi des vaccins de votre enfant
http://www.hopitalpourenfants.com/infos-sante/pathologies-et-maladies/limportance-de-faire-le-suivi-des-vaccins-de-votre-enfant
2015
false
false
false
Hôpital de Montréal pour Enfants
France
français
information patient et grand public
vaccination
vaccin
vaccins
enfant
enfant
vaccination
vaccine

---
N3-AUTOINDEXEE
Un vaccin est-il plus sûr que la maladie qu’il prévient?
http://www.hopitalpourenfants.com/infos-sante/pathologies-et-maladies/q-un-vaccin-est-il-plus-sur-que-la-maladie-quil-previent
2015
false
false
false
Hôpital de Montréal pour Enfants
France
français
information patient et grand public
vaccination
Vaccine
Maladie
Maladies
vaccins
maladie
vaccination
vaccin
vaccine
maladie

---
N1-SUPERVISEE
Vaccins
Pourquoi font-ils peur ?
https://www.inserm.fr/information-en-sante/magazine-scienceetsante/science%26sante-ndeg24
http://fr.calameo.com/read/00515445059842d4664b5
Les Français boudent les vaccins. Peur de la piqûre ? C’est plutôt leur composition et leurs effets secondaires présumés qui inquiètent. Alors qu’il y a dix ans la vaccination faisait presque l’unanimité, près de 40 % de la population s’en est détournée ces dernières années. À l’heure de mettre ses vaccins à jour, lors de la semaine de la vaccination, du 20 au 25 avril 2015, Science&Santé se penche sur les modes d’action, les bienfaits et les risques de ces médicaments pas comme les autres, qui sauvent chaque année deux à trois millions de vie dans le monde.
2015
false
true
false
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
France
français
information patient et grand public
article de périodique
vaccins
vaccination
opinion publique
attitude envers la santé
événements indésirables associés aux soins
peur

---
N1-VALIDE
Faut-il en finir avec l'obligation de se faire vacciner ? - Science publique
http://www.franceculture.fr/emission-science-publique-faut-il-en-finir-avec-l-obligation-de-se-faire-vacciner-2015-03-06
Quelles sont aujourd’hui les vaccinations obligatoires et celles qui sont recommandées ? - Que risquent, pénalement, les parents qui refusent de faire vacciner leur enfant ? - Alors que les mouvements anti-vaccin semblent gagner du terrain en France, la critique la plus souvent avancée, celle des effets nocifs des adjuvants des vaccins, est-elle justifiée ? - Que penser de la vaccination contre le papillomavirus qui est recommandé pour les filles à partir de 11 ans et contre laquelle des pétitions circulent ? - Comment et pourquoi la méfiance contre les vaccins, également forte aux Etats-Unis, s’est-elle propagée et faut-il, dans ce contexte, en finir avec l’obligation vaccinale ?
2015
false
false
false
France Culture
France
français
vaccination
vaccins
émission radiophonique
obligatoire

---
N1-VALIDE
Vaccinations : attitudes et pratiques des médecins généralistes
http://drees.social-sante.gouv.fr/etudes-et-statistiques/publications/etudes-et-resultats/article/vaccinations-attitudes-et-pratiques-des-medecins-generalistes
http://drees.social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/er910.pdf
Depuis près de deux siècles, la vaccination est un mode de prévention essentiel des maladies infectieuses et a largement contribué à diminuer la mortalité et la morbidité qui leur sont associées. Les médecins généralistes jouent un rôle pivot dans la vaccination de la population en France. La quasi-totalité des médecins interrogés dans le cadre du panel de médecins généralistes de ville sont favorables à la vaccination en général, et la très grande majorité font confiance aux sources officielles (autorités et agences sanitaires).
2015
false
false
false
false
DREES - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques
France
français
vaccination
vaccins
médecins généralistes
enquête santé
confiance
risque
information en santé des consommateurs
pratique professionnelle
médecine générale
médecins généralistes

---
N1-VALIDE
Vaccination des personnes immunodéprimées ou aspléniques. Recommandations
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=504
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspr20141107_vaccinationimmunodeprime.pdf
La vaccination des personnes atteintes d’une immunodépression congénitale ou acquise, et/ou aspléniques, présente des particularités qui justifient des recommandations spécifiques. Afin de tenir compte des évolutions depuis la publication du premier rapport en 2012, le Haut Conseil de la santé publique a actualisé ses recommandations vaccinales en fonction des situations pour les adultes et pour les enfants : infection par le VIH, transplantation d’organe solide, greffes de cellules souches hématopoïétiques, traitement par chimiothérapie, asplénie ou hyposplénie, maladies auto‑immunes ou inflammatoires chroniques, déficits immunitaires héréditaires. Ces recommandations concernent les vaccinations du Calendrier vaccinal en vigueur et n’abordent pas les vaccins du voyageur.
2015
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
déficits immunitaires
sujet immunodéprimé
adulte
enfant
recommandation de santé publique
Asplénie
rapport
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
transplantation d'organe
transplantation de cellules souches hématopoïétiques
tumeurs
tumeurs hématologiques
maladies auto-immunes
Maladie inflammatoire
maladie chronique
vaccins
vaccination
hyposplénisme
déficits immunitaires
adolescent
vaccins
Contre-indications aux procédures
Contre-indications aux médicaments

---
N1-VALIDE
La santé des enfants
http://www.rfi.fr/emission/20150527-sante-enfants/
En ce moment se déroule à Tours, le congrès de la Société Française de Pédiatrie et de l’Association des Pédiatres de Langue Française. L’occasion de parler des avancées en pédiatrie et les échanges nord sud dans ce domaine. Nous allons mettre l’accent sur la vaccination : Diphtérie, tétanos Polio, BCG, méningite, mais aussi rougeole, oreillons rubéole, hépatite B…. Quels sont les vaccins indispensables ? En effet, on estime qu’encore aujourd’hui 24 millions d’enfants, qui naissent chaque année – n’ont pas reçu en 2007 la totalité des vaccins prévus pendant la première année de vie, c'est-à-dire un enfant sur 5. Ils sont donc exposés à des maladies dangereuses, mortelles. En cause : le manque de ressources, la défaillance des systèmes de santé, les conflits mais aussi l’exclusion sociale et géographique.
2015
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
vaccins
vaccination
enfant
émission radiophonique

---
N1-VALIDE
Réunion du Groupe stratégique consultatif d’experts sur la vaccination, avril 2015 : conclusions et recommandations
http://www.who.int/wer/2015/wer9022/fr/
http://www.who.int/entity/wer/2015/wer9022.pdf?ua=1
Le Groupe stratégique consultatif d’experts (SAGE) sur la vaccination s’est réuni du 14 au 16 avril 2015 à Genève (Suisse). Le présent rapport résume les discussions, conclusions et recommandations auxquelles il est parvenu
2015
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
français
poliomyélite
vaccins antipoliomyélitiques
vaccins
association médicamenteuse
recommandation de santé publique
gestion de la douleur
Douleur au site d’une vaccination
Douleur au site d'injection
Vaccins contre la maladie à virus Ebola
fièvre hémorragique à virus ebola
grossesse
coqueluche
Vaccin anticoquelucheux
calendrier vaccinal

---
N1-VALIDE
Vaccins en rhumatologie pédiatrique
http://www.swiss-paediatrics.org/sites/default/files/11-15.pdf
Pour les enfants avec une maladie rhumatismale (MR) les infections représentent un problème majeur. Différents troubles immunologiques à la base des MR de l’enfant et de l’adolescent, dont l’arthrite juvénile idiopathique (AJI), le lupus érythémateux systémique (LES), la dermatomyosite juvénile et des vasculites primaires, constituent un risque accru d’infections avec leur corollaire de complications...Par cet article nous souhaitons résumer les connaissances et les recommandations actuelles concernant la vaccination des patients avec une MR
2015
false
false
false
Paediatrica - Société Suisse de Pédiatrie
Suisse
français
article de périodique
enfant
adolescent
vaccins
vaccination
recommandation pour la pratique clinique
rhumatismes

---
N1-VALIDE
Centre de vaccinations internationales et de conseils aux voyageurs - Service des maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital Saint-Louis
http://vaccin-voyage-ghparis10.aphp.fr/
conseils aux voyageurs, vaccinations
false
true
false
AP-HP - Assistance Publique - Hôpitaux de Paris
Paris
France
Paris
français
service de santé
vaccins
vaccination
voyage

---
N2-AUTOINDEXEE
Lignes directrices nationales sur l'entreposage et la manipulation des vaccins pour les vaccinateurs
http://canadiensensante.gc.ca/publications/healthy-living-vie-saine/vaccine-storage-entreposage-vaccins/index-fra.php
2015
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
recommandation professionnelle
maniement (psychologie)
vaccins
vaccin contre la vaccine
vaccination
manipulation
Vaccine
recommandations comme sujet
vaccination
vaccine

---
N1-VALIDE
Vaccins et vaccination
Un bénéfice individuel et collectif
https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/vaccins-et-vaccinations
La vaccination consiste à protéger un individu contre une maladie en stimulant son système immunitaire. Les vaccins préventifs permettent de prévenir l’apparition d’une maladie d’origine infectieuse. Les vaccins thérapeutiques permettent quant à eux d’aider le patient à lutter contre une maladie en cours, par exemple un cancer. La recherche vaccinale vise non seulement à développer de nouveaux vaccins, mais aussi à améliorer le confort, la tolérance et l’efficacité des vaccins déjà existant.
2015
false
false
false
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
France
français
vaccins
vaccination
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Vaccination chez les adultes immunodéprimés - Repères pour votre pratique
http://portaildocumentaire.santepubliquefrance.fr/exl-php/vue-consult/spf___internet_recherche/DOC00002784
Ce document reprend pour les médecins les points importants extraits du rapport du Haut Conseil de la santé publique : Vaccination des personnes immunodéprimées ou aspléniques : recommandations. Sont détaillées ici les vaccinations des patients traités par chimiothérapie, des personnes séropositives, des patients transplantés ou en attente d’une transplantation, des patients traités par immunosuppresseurs, biothérapie et/ou corticothérapie pour une maladie auto-immune ou inflammatoire chronique, des patients greffées de cellules souches sanguines. Ne sont pas traités ici les vaccins du voyageur et les vaccinations des personnes présentant un déficit immunitaire héréditaire. Ces personnes immunodéprimées ou sans rate fonctionnelle sont particulièrement exposées aux risques d’infections sévères responsables d’une mortalité importante. La vaccination chez ces personnes présente des particularités qui justifient : • des vaccinations spécifiques pour faire face au risque accru de contracter certaines infections ; • des schémas vaccinaux particuliers pour répondre à la diminution de la réponse immune aux vaccins ; • la contre-indication des vaccins vivants atténués, en raison du risque de maladie infectieuse vaccinale...
2015
false
false
false
INPES - Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé
France
français
déficits immunitaires
sujet immunodéprimé
adulte
recommandation de santé publique
Asplénie
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
transplantation d'organe
transplantation de cellules souches hématopoïétiques
tumeurs hématologiques
maladies auto-immunes
Maladie inflammatoire
maladie chronique
vaccins
hyposplénisme
vaccins
Déficit immunitaire secondaire à la corticothérapie
neutropénie induite par la chimiothérapie
calendrier vaccinal
infection
recommandation de bon usage du médicament
chimiothérapie
traitement corticostéroïde
corticothérapie
Contre-indications aux procédures
Contre-indications aux médicaments

---
N1-VALIDE
Les enfants prématurés, une population à haut risque d’infection qui doit être protégée par la vaccination
http://www.amub.be/revue-medicale-bruxelles/article/les-enfants-prematures-une-population-a-haut-risqu-1102
http://www.amub.be/revue-medicale-bruxelles/download/1102
Cet article fait le point sur les recommandations actuelles pour la vaccination des enfants prématurés
2015
false
false
false
Revue Médicale de Bruxelles
Belgique
français
article de périodique
prématuré
calendrier vaccinal
nouveau-né
vaccination
vaccins

---
N1-VALIDE
Enfant voyageur en zone tropicale : risques et prévention
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-473/Enfant-voyageur-en-zone-tropicale-risques-et-prevention
L’enfant voyage de plus en plus sous les tropiques. Par rapport à l’adulte, le risque de sévérité de la malaria et de déshydratation sur diarrhée, ainsi que le nombre d’épisodes infectieux, sont accrus. Paradoxalement, l’enfant reçoit moins de conseils prévoyage que l’adulte, et certains parents s’opposent aux vaccins. La consultation doit cibler certains sujets de prévention essentiels. Nous présentons les schémas de vaccination selon l’âge pour les fièvres jaune et typhoïde, les hépatites A et B, les encéphalites à tiques et japonaise et la rage. Nous discutons la prévention non médicamenteuse de la malaria, des accidents, du mal d’altitude, et les prescriptions d’antipaludéens, de solution de réhydratation et d’antibiotiques en réserve, en fonction du poids.
2015
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
voyage
médecine des voyages
médecine tropicale
enfant
nourrisson
vaccins
vaccination
paludisme
antipaludiques

---
N1-VALIDE
Le senior en voyage : revue et conseils
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-473/Le-senior-en-voyage-revue-et-conseils
Grâce aux progrès dans les domaines de la santé et des transports, un nombre croissant de personnes âgées voyage. Cette population présente des caractéristiques qui nécessitent d’adapter la consultation prévoyage. Le risque de maladies liées au voyage est associé aux comorbidités préexistantes. En effet, un voyageur âgé en bonne santé n’est pas plus à risque d’être malade pendant le voyage qu’un voyageur plus jeune. Néanmoins, la fréquence et la gravité des complications de certaines maladies liées au voyage sont augmentées. La consultation prévoyage s’occupera, en plus des conseils habituels de prévention et de vaccination, d’identifier les risques de décompensation des comorbidités préexistantes, d’adapter si nécessaire les traitements en cours aux conditions du voyage, et de planifier les soins en cas de décompensation.
2015
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
France
Suisse
français
article de périodique
sujet âgé
voyage
médecine des voyages
vaccins
vaccination

---
N1-VALIDE
Recommandations de vaccination pour les patients atteints d'une maladie rhumatismale inflammatoire
https://www.rheuma-net.ch/fr/dok/sgr-dokumente/behandlung/therapie-fr/autres/373-recommandations-de-vaccination-pour-les-patients-atteints-d-une-maladie-rhumatismale-inflammatoire/file?force-download=1
cas des patients n'ayant pas encore commencé le traitement de fond, cas des patients suivant un traitement de fond à visée immunosuppressive, cas des patients suivant un traitement de fond à visée non-immunosuppressive
2015
false
false
N
false
Société suisse de Rhumatologie - Société suisse de Médecine Physique et Réadaptation
Suisse
français
Contre-indications aux procédures
vaccins
vaccination
rhumatismes
maladie chronique
immunosuppresseurs
antirhumatismaux
recommandation pour la pratique clinique
Contre-indications aux médicaments

---
N3-AUTOINDEXEE
Rapport intérimaire de surveillance de la sécurité de la première dose du vaccin contre le méningocoque de sérogroupe B au Saguenay–Lac-St-Jean
http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1885_Vaccin_Menincogoque_SerogroupeB.pdf
2014
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
rapport
vaccination
rapport albumine/globuline
vaccins
infirmières administratives
sécurité
rapport (information)
vaccination contre le méningocoque
neisseria meningitidis sérogroupe B
vaccination
Vaccine
rapport de recherche
vaccine

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccins et chimiothérapies chez l'adulte
http://espacecancer.sante-ra.fr/Ressources/referentiels/J2R-2013-vaccins-chimiotherapie.pdf
2014
recommandation professionnelle
traitement médicamenteux
vaccination
adulte
vaccins
adulte

---
N2-AUTOINDEXEE
VACCIN GENHEVAC B PASTEUR
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1726950/fr/vaccin-genhevac-b-pasteur
2014
HAS - Haute Autorité de Santé
France
avis de la commission de transparence
GENHEVAC B
GenHevac B Pasteur
vaccination
vaccination
GenHevac B Pasteur
vaccins

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccin méningocoque
information sur le risque tératogène durant la grossesse
http://lecrat.fr/spip.php?page=article&id_article=281
CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
France
information sur le médicament
vaccination
grossesse
grossesse à haut risque
tératogènes
grossesse
grossesse
neisseria meningitidis
vaccins
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccin encéphalite à tiques
information sur le risque tératogène durant la grossesse
http://lecrat.fr/spip.php?page=article&id_article=274
CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
France
information sur le médicament
grossesse
grossesse à haut risque
grossesse
grossesse
vaccins
vaccination
encéphalites à tiques
tératogènes
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccin diphtérie
information sur le risque tératogène durant la grossesse
http://lecrat.fr/spip.php?page=article&id_article=273
2014
CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
France
information sur le médicament
grossesse
vaccination
grossesse à haut risque
tératogènes
grossesse
diphtérie
grossesse
vaccins
diphterie
vaccination

---
N1-SUPERVISEE
Vaccinations chez l'enfant
http://campus.cerimes.fr/media/campus/deploiement/pediatrie/enseignement/vaccination_enfant/site/html/1.html
Pour bien comprendre, Bases immunologiques, Efficacité vaccinale, Vacciner un enfant en pratique courante, Informations aux parents, Modalités d’administration, Principaux vaccins prescrits chez l’enfant, Recommandations générales, Recommandations particulières, Calendrier vaccinal en France, Stratégies vaccinales, Calendrier vaccinal, Rattrapage vaccinal, Annexes.
2014
true
false
false
true
2eme cycle / master
UMVF - Campus de Pédiatrie
France
143. Vaccinations
français
cours
calendrier vaccinal
vaccins
vaccins
vaccins
vaccination
médecine des voyages
efficacité du vaccin
vaccination
vaccins
enfant

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccination contre les infections invasives à méningocoque de sérogroupe C en situation de pénurie de vaccins
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=473
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspa20141107_vaccmeningCenpenurievaccin.pdf
Des difficultés d’approvisionnement de vaccins méningococciques conjugués contre les infections invasives à méningocoque de sérogroupe C (IIM C) sont à prévoir. Dans cet avis, le HCSP a pris en considération les données épidémiologiques et celles de couverture vaccinale. Il rappelle les recommandations vaccinales actuelles et fait le point sur les caractéristiques des vaccins méningococciques disponibles.
2014
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
recommandation de santé publique
vaccine
vaccination
vaccination
neisseria meningitidis sérogroupe C
invasif
vaccination contre le méningocoque
vaccins
maladie infectieuse
vaccination
infecté
infections à méningocoques
vaccin

---
N1-VALIDE
Médecine des voyages: Que comporte-t-elle? Quand faut-il consulter?
http://www.cfp.ca/content/60/12/e571.full
Objectif Définir la pratique de la médecine des voyages, présenter les éléments fondamentaux d’une consultation complète préalable aux voyages à des voyageurs internationaux et aider à identifier les patients qu’il vaudrait mieux envoyer en consultation auprès de professionnels de la médecine des voyages.
2014
false
false
false
Le Médecin de Famille Canadien
Canada
français
médecine des voyages
vaccins
vaccination
article de périodique
algorithme

---
N1-VALIDE
Mise à jour des vaccins avant un voyage - Un article de la série «Questions sur la vaccination»
https://primary-hospital-care.ch/fr/article/doi/phc-f.2014.00727/
De nombreux médecins de famille sont confrontés chaque jour au thème de la vaccination. Alors que beaucoup d’aspects relèvent de la routine, des questions délicates se posent toujours. Il y a sûrement des collègues qui sont de véritables experts en vaccination. Cette série s’adresse volontairement aux médecins manquant encore d’expérience et elle se concentre sur les points pour lesquels les recommandations de la commission fédérale pour les vaccinations n’apportent pas toujours une réponse simple
2014
false
false
false
Primary and Hospital Care
Suisse
français
article de périodique
vaccins
vaccination
médecine des voyages
voyage

---
N1-VALIDE
L'examen médical périodique de l'adulte vivant avec le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) - Guide pour les professionnels de la santé du Québec
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2014/14-308-07W.pdf
Dans un contexte où le traitement des maladies associées au virus de l’immunodéficience humaine (VIH) devient l’enjeu principal du suivi clinique des personnes vivant avec le VIH, la prise en charge de ces patients nécessite une connaissance approfondie des soins de première ligne tout en tenant compte des particularités de l’infection par le VIH. S’inscrivant dans cette approche de suivi clinique global, ce guide contient des recommandations de divers groupes d’experts pouvant être appliquées à la réalité québécoise et au contexte de l‘infection par le VIH. Il a été écrit par un groupe de rédaction et approuvé par le Comité consultatif sur la prise en charge clinique des personnes vivant avec le VIH. Les principales lignes directrices canadiennes ou internationales sur les soins de première ligne quant au dépistage et au suivi ont été révisées ainsi que les recommandations d’experts internationaux sur le suivi des personnes infectées par le VIH. Les recommandations contenues dans ce document intègrent celles qui sont proposées en 2012 par la Direction de santé publique de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, en collaboration avec le Collège des médecins du Québec, pour l’évaluation médicale périodique de l’adulte, lesquelles ont été adaptées au contexte de l’infection par le VIH. Un outil d’aide à la pratique clinique est également disponible.
2014
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
français
infections à VIH
recommandation par consensus
prise en charge de la maladie
continuité des soins
Syndrome d'immunodéficience acquise
vaccins
vaccination
Comportement toxicomaniaque
Appréciation des risques
maladies cardiovasculaires
Fumer
maladies du rein
ostéoporose
tumeurs
Troubles de la cognition
trouble dépressif
contraception

---
N1-VALIDE
Vaccinations
http://www.ameli-sante.fr/vaccinations/reaction-organisme-face-aux-virus.html
La vaccination permet de lutter contre des maladies qui peuvent être graves et qui, pour certaines, ne peuvent pas être traitées de manière efficace. Elle déclenche la formation d'anticorps qui protègent contre ces maladies. On se vaccine pour soi-même, mais aussi pour protéger sa famille et son entourage.
2014
false
false
false
Améli Santé
France
français
information patient et grand public
vaccins
vaccination
calendrier vaccinal

---
N1-VALIDE
Le nouveau calendrier vaccinal est-il adapté à l’ancien prématuré ?
http://www.sfpediatrie.com/sites/default/files/actualites/vaccination_ancien_premature_recos_gpip_2014.pdf
http://www.sfpediatrie.com/actualite/grands-pr%C3%A9matur%C3%A9s-quels-vaccins
http://www.sfpediatrie.com/sites/default/files/recommandations/vaccination_ancien_premature_recos_gpip_2014_0.pdf
Le calendrier vaccinal 2013 répondant à un objectif de simplification à efficacité comparable, a diminué le nombre d’injections recommandées et a en particulier supprimé l’injection effectuée à l’âge de trois mois en population générale. En dehors de la prévention des infections invasives à pneumocoque pour laquelle il est recommandé de maintenir trois doses en primovaccination, la vaccination du prématuré n’est pas abordée dans ce nouveau calendrier. Les grands prématurés peuvent-ils bénéficier de ce nouveau calendrier ou doit-on maintenir chez eux trois injections ? L’objectif de ce travail est de préciser ce point à travers les données disponibles dans la littératur
2014
false
false
false
SFP - Société Française de Pédiatrie
France
calendrier vaccinal
prématuré
nouveau-né
article de périodique
vaccins
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
VACCIN TETANIQUE PASTEUR
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1738597/fr/vaccin-tetanique-pasteur
2014
HAS - Haute Autorité de Santé
France
avis de la commission de transparence
vaccins
VACCIN TETANIQUE
tétanie
vaccination
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
BEXSERO suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin méningococcique groupe B (ADNr, composant, adsorbé)
Code CIS : 64493883
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/extrait.php?specid=64493883
2014
false
false
false
BDPM - base de données publique des médicaments
France
français
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
composé
Vaccins
ADN ribosomique
neisseria meningitidis
asteraceae
seringue
injection
vaccination
Vaccine
suspensions
Vaccination
vaccin
injections
vaccins antiméningococciques
BEXSERO
suspension
seringues
vaccins
vaccine
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
FLUENZ, suspension pour pulvérisation nasale. Vaccin grippal (vivant atténué, nasal)
Cide CIS : 65525113
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/extrait.php?specid=65525113
2014
false
false
false
BDPM - base de données publique des médicaments
France
français
notice médicamenteuse
résumé des caractéristiques du produit
vaccination
suspensions
FLUENZ
nez, sai
Vaccine
pulvérisations nasales
atténué par
vaccin
vaccins
suspension
vaccination
vaccine

---
N1-VALIDE
Abcos Santé
http://www.abcossante.com/
false
N
Paris
France
français
bilan de santé
dépistage multiple
vaccins
vaccination
structure privée

---
N1-VALIDE
Recommandations de vaccination avant et après transplantation d'organe solide
http://www.infovac.ch/fr/?option=com_gd&view=listing&fid=827&task=ofile
Les personnes qui ont besoin d'une transplantation d'organe solide sont particulièrement à risque après transplantation de développer des formes sévères de maladies infectieuses. C'est pourquoi elles devraient autant que possible être vaccinées avant la transplantation. Les personnes en contact étroit devraient également être vaccinées. Les vaccins vivants atténués sont en principe contre-indiqués après une transplantation d'organe solide.
2014
false
false
false
OFSP - Office Fédéral de la Santé Publique
Suisse
français
transplantation d'organe
vaccination
vaccins
article de périodique
recommandation de santé publique

---
N1-VALIDE
Vaccination des personnes avec maladies rhumatismales auto-immunes inflammatoires : résumé des principes et recommandations
http://www.infovac.ch/fr/?option=com_gd&view=listing&fid=830&task=ofile
Les vaccinations sont particulièrement importantes pour les personnes atteintes de maladies rhumatismales auto-immunes inflammatoires. Afin de clarifier quand quelle vaccination peut être administrée à quelles conditions, la Commission fédérale pour les vaccinations a mandaté une revue extensive de la littérature scientifique afin d'en déduire des principes et recommandations spécifiques pour ces patients à risques. Ces derniers sont résumés ici.
2014
false
false
false
OFSP - Office Fédéral de la Santé Publique
Suisse
français
article de périodique
recommandation de santé publique
maladies auto-immunes
rhumatismes
inflammation
vaccins
vaccination
immunosuppresseurs

---
N1-VALIDE
Montaigne Santé - Centre de bilan de santé et de vaccination internationale
http://www.bilan-sante-vaccination-paris.fr/
http://www.montaigne-sante.fr/
Le centre médical Montaigne Santé réalise des bilans de santé ou check up pour une clientèle nationale ou internationale
false
N
Paris
France
français
structure privée
cabinet médical
vaccins
vaccination
dépistage multiple
bilan de santé
dépistage / prévention / check-up de routine

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccins grippaux H1N1v et narcolepsie : un lien à mieux cerner
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/48053/0/NewsDetails.aspx
2013
Prescrire
narcolepsie
vaccins
vaccination

---
N1-VALIDE
Vaccination des enfants - Est-ce important ?
http://www.enfant-encyclopedie.com/fr-ca/vaccination-enfant/est-ce-important.html
http://www.enfant-encyclopedie.com/pages/PDF/vaccination.pdf
Vaccination des enfants et santé cérébrale Effets secondaires neurologiques après la vaccination « Il ne peut pas y avoir une autre cause! » Quand la vaccination entraîne des troubles neurologiques Démystifier le ROR et l'autisme
2013
false
N
Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants
Canada
français
événements indésirables associés aux soins
vaccins
vaccination
enfant
information scientifique et technique
vaccination
vaccins
maladies du système nerveux

---
N1-SUPERVISEE
Vaccins chez la femme enceinte
http://lecrat.fr/spip.php?page=article&id_article=451
Tous les vaccins inactivés, anatoxines ou fragments cellulaires peuvent être utilisés quel que soit le terme de la grossesse...
2013
false
N
CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
France
français
grossesse
vaccins
vaccination
J07 - vaccins
information sur le médicament

---
N1-VALIDE
Vaccination des requérants d'asile dans le canton de Vaud
https://www.revmed.ch/RMS/2013/RMS-385/Vaccination-des-requerants-d-asile-dans-le-canton-de-Vaud
Même si seule une petite proportion de requérants d'asile obtient un permis de résidence définitif, un nombre très significatif reste pour une période prolongée, voire indéfinie dans notre pays, de manière légale ou illégale. Ces requérants d'asile peuvent être soit vecteurs, soit victimes de maladies infectieuses. Certaines de ces maladies peuvent être prévenues par des vaccinations. Cet article résume les récentes décisions qui ont été prises dans le canton de Vaud quant aux vaccinations proposées aux requérants d'asile. Ces nouvelles recommandations privilégient une couverture large d'un maximum de requérants d'asile. Les vaccins contre la varicelle et les papillomavirus sont dorénavant recommandés en plus des vaccinations déjà proposées dans le passé. Finalement, les visites médicales pour les vaccinations seront également une opportunité pour dépister l'hépatite B chronique qui a été négligée jusqu'à présent.
2013
false
N
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
vaccins
vaccination
Suisse
article de périodique
émigrants et immigrants
émigration et immigration
population de passage et migrants
réfugiés

---
N1-VALIDE
Vaccination chez le voyageur immunosupprimé
https://www.revmed.ch/RMS/2013/RMS-385/Vaccination-chez-le-voyageur-immunosupprime
Avec l'augmentation des voyages internationaux et des indications à un traitement immunosuppresseur, il n'est pas rare de devoir conseiller des patients sous traitement immunosuppresseur avant un voyage les exposant à des risques infectieux. La problématique de la vaccination lors d'immunosuppression est double et concerne non seulement son éventuel risque de maladie vaccinale lors de l'administration d'un vaccin vivant atténué, mais aussi son efficacité. Les résultats sont d'autant meilleurs que la réponse immune repose sur une immunité mémoire et, dans les autres cas, des contrôles sérologiques peuvent être utiles afin de confirmer l'efficacité de la vaccination. Nous présentons quelques cas cliniques afin d'illustrer la problématique en pratique clinique.
2013
false
N
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
voyage
sujet immunodéprimé
déficits immunitaires
médecine des voyages
vaccins
vaccination
article de périodique
immunosuppresseurs
cas clinique

---
N1-SUPERVISEE
La vaccination
http://unt-ori2.crihan.fr/unspf/Concours/2013_Angers_Oger_Goncalves_Boquel_Vaccination/index.html
Historique et intérêts de la vaccination. Etat des lieux des vaccinations chez les étudiants en pharmacie d’Angers.
2013
false
true
false
true
UNSPF - Université Numérique des Sciences Pharmaceutiques Francophones
France
français
vaccination
vaccin BCG
vaccin diphtérie-tétanos-coqueluche
vaccins antipoliomyélitiques
vaccins antigrippaux
Vaccins anti-hépatite B
Vaccins contre les papillomavirus
vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole
information patient et grand public
étudiants
vaccins
matériel enseignement
614.47 - Immunisation
vaccination

---
N1-VALIDE
Les réticences à la vaccination. Approche du phénomène à travers les données de la littérature
http://www.rmlg.ulg.ac.be/aboel.php?num_id=2379&langue=FR
Bien qu’ayant toujours existé, les réticences à la vaccination semblent aujourd’hui connaître une force parti - culière. A l’aide des données de la littérature, l’article propose, dans un premier temps, de décrire les ressorts de cette résis - tance. Le recul des maladies infectieuses conduit à une plus grande attention aux effets secondaires des vaccins, de même que l’évolution sociétale conduit les individus à une recherche du risque zéro dans de nombreux aspects de leur vie. A ces phénomènes, s’ajoutent une plus grande méfiance vis-à-vis de l’Etat, ainsi que l’influence des médias, faisant leurs gros titres des possibles effets délétères associés à tel ou tel vac - cin. Les mouvements anti-vaccination participent de cette défiance face à la vaccination, utilisant Internet pour relayer leurs opinions. Dans un deuxième temps, l’article cherche à évaluer la vision générale que la population a de la vaccina - tion. Cette vision reste très largement positive, même si des questionnements demeurent. Une typologie des patients per - met de dégager quatre profils principaux. Enfin, après s’être intéressé à la vision qu’ont les médecins eux-mêmes de la vac - cination, l’article se termine par quelques conseils concernant la manière de concevoir la relation thérapeutique autour de la vaccination.
2013
false
true
false
Revue Médicale de Liège
Belgique
français
article de périodique
vaccination
vaccins
Acceptation des soins par les patients

---
N3-AUTOINDEXEE
Mentions minimales obligatoires pour la publicité des vaccins
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=346
2013
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
recommandation de santé publique
vaccination
vaccins
publicité comme sujet

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccin grippal nasal (Fluenz) chez les enfants : autant en rester au vaccin injectable
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/48499/0/2013/ArchiveNewsDetails.aspx?page=1
Chez les enfants qui justifient d'une prévention de la grippe, le vaccin grippal vivant atténué administré par voie nasale n'a pas été évalué sur les complications de la grippe. Mieux vaut en rester au vaccin injectable...
2013
false
false
false
Prescrire
résumé ou synthèse en français
vaccins
injections
vaccination
enfant
vaccination

---
N1-VALIDE
Immunisation des travailleurs de la santé, des stagiaires et de leurs professeurs - Recommandations
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000254/
Ce guide fait état des dernières recommandations de santé publique relativement à l'immunisation des travailleurs de la santé, des stagiaires et de leurs professeurs qui oeuvrent au sein de milieux qui offrent des soins de santé. Ce guide aborde également le dépistage de la tuberculose au moyen du test cutané à la tuberculine. Il s'adresse principalement aux vaccinateurs qui offrent l'immunisation aux travailleurs de la santé, aux stagiaires et à leurs professeurs ainsi qu'aux personnes des milieux de la santé ou de l'enseignement concernées par l'immunisation de ces groupes.
2013
false
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Québec
Canada
français
recommandation de santé publique
exposition professionnelle
professions de santé
vaccins
vaccination

---
N1-VALIDE
La vaccination à l'âge adulte: de la prévention à la thérapie
http://www.youtube.com/watch?v=hPr1ODh7xf8&feature=youtube_gdata
Mieux se protéger pour protéger son entourage c'est l'objectif de la vaccination prophylactique chez l'adulte. Mais qu'en est-il aujourd'hui de la vaccination thérapeutique ? En 2013, le Pr Pierre-Yves Dietrich a été désigné « Cancer Researcher of the year » aux USA pour ces recherches sur l'immunothérapie pour traiter les tumeurs cérébrales. A découvrir dans ce nouveau numéro de Pulsations TV, le magazine des HUG.
2013
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
enregistrement vidéo
information patient et grand public
vaccination
vaccins

---
N1-VALIDE
Recommandation sur les prophylaxies anti-infectieuses des patients atteints de Déficits Immunitaires Héréditaires
https://www.ceredih.fr/uploads/Reco_ProphylDIP_CEREDIH_2_Long.pdf
https://www.ceredih.fr/uploads/Reco_ProphylDIP_CEREDIH_2_Court.pdf
Indication du niveau de preuve, Cependant, il existe peu de données dans la littérature sur ces mesures prophylactiques, et les attitudes sont souvent variables d'un centre à un autre. Le but de ce travail est de faire la synthèse des données existantes sur les risques infectieux associés à différents déficits immunitaires primitifs, ainsi que sur les mesures prophylactiques évaluées dans la littérature. Dans le but de permettre une prise en charge plus adaptée et homogène d'un centre à l'autre en France, le Centre National de Référence des Déficits Immunitaires Héréditaires (CEREDIH) a émis des recommandations, basées sur les données de la littérature et les avis de différents experts provenant de différentes disciplines.
2013
false
false
O
false
CEREDIH - Centre de Référence Déficits Immunitaires Héréditaires
France
français
antibiothérapie
déficits immunitaires
Prévention des infections
antibioprophylaxie
antibactériens
vaccination
vaccins
recommandation professionnelle
chimioprévention

---
N1-VALIDE
Aluminium et vaccins
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=369
Le Haut Conseil de la santé publique, à la demande de la Direction générale de la santé, a réalisé une revue critique de la littérature sur l'aluminium dans les vaccins et une analyse bénéfices/risques de l'aluminium comme adjuvant dans les vaccins. De plus, dans ce rapport, figurent également des données actualisées de pharmacovigilance, les mécanismes d'action des adjuvants, les alternatives aux adjuvants à base de sels d'aluminium, ainsi que des données toxicologiques sur l'aluminium. Le HCSP estime que les données scientifiques disponibles à ce jour ne permettent pas de remettre en cause la sécurité des vaccins contenant de l'aluminium, au regard de leur balance bénéfices/risques. Il recommande la poursuite des vaccinations conformément au calendrier vaccinal en vigueur et met en garde contre les conséquences, en matière de réapparition de maladies infectieuses, que pourrait avoir une baisse de la couverture vaccinale résultant d'une remise en cause des vaccins contenant de l'aluminium en l'absence de justification scientifique...
2013
false
N
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
vaccins
aluminium
composés de l'aluminium
adjuvants immunologiques
Appréciation des risques
pharmacovigilance
adjuvants immunologiques
Myofasciite à macrophages
rapport
recommandation de santé publique
fasciite
myosite

---
N1-VALIDE
Comité consultatif mondial de la Sécurité vaccinale, 12-13 juin 2013
http://www.who.int/entity/wer/2013/wer8829/fr/index.html
http://www.who.int/entity/wer/2013/wer8829.pdf
Le GACVS a tenu sa 28e réunion à Genève (Suisse), les 12 et 13 juin 2013.2 Il a examiné 7 questions spécifiques: 1) l'expérience de 4 pays d'Asie dans l'utilisation du vaccin pentavalent contenant la valence Haemophilus influenzae type b (Hib); 2) le profil d'innocuité des vaccins antivaricelleux; 3) l'innocuité de la vaccination pendant la grossesse; 4) la surveillance de l'innocuité du vaccin antiamaril pendant les campagnes de vaccination de masse menées en Afrique; 5) le profil d'innocuité des vaccins contre l'encéphalite japonaise; 6) les mises à jour sur le risque de narcolepsie lié à l'utilisation du vaccin contre la grippe pandémique Pandemrix ; et 7) les données récentes sur la surveillance post-autorisation des vaccins anti-papillomavirus humain.
2013
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information scientifique et technique
vaccins
vaccination
grossesse
vaccin contre la varicelle
vaccins antigrippaux
Vaccins contre l'encéphalite japonaise
Vaccin antiamaril

---
N1-VALIDE
Conseils aux voyageurs
http://www.rfi.fr/emission/20130628-1-conseil-voyageurs
http://www.rfi.fr/emission/20130628-2-conseils-voyageurs
Tous les ans, avant les vacances d'été, l'Institut de Veille sanitaire publie des recommandations sanitaires pour les voyageurs. En effet, selon des études reprises par l'Institut de veille sanitaire, le taux de voyageurs malades varie de 15% à 64% en fonction des destinations et des conditions de séjour. Parmi les pathologies les plus fréquentes, on trouve les diarrhées, les affections des voies aériennes, les dermatoses et la fièvre. En France métropolitaine, le paludisme est en recrudescence depuis l'an passé avec 4600 cas recensés et une dizaine de morts. Quels sont les vaccins à prévoir et les précautions à prendre ?
2013
false
N
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
voyage
médecine des voyages
émission radiophonique
information patient et grand public
vaccins
vaccination

---
N1-VALIDE
La vaccination - C la Santé
http://www.youtube.com/watch?v=UbsgbK5AvPk&feature=youtube_gdata
Émission enregistrée en pleine semaine européenne 2013 de la vaccination dans les jardins de l'Hôtel Dieu de Marseille, ancien hôpital construit au 18ème siècle et transformé aujourd'hui en hôtel. C'est l'occasion de parler du nouveau calendrier vaccinal lancé en 2013. Pourquoi se faire vacciner ? À quel âge ? Quels sont les vaccins prioritaires à effectuer ? Les réponses dans l'émission avec nos invités.
2013
false
N
AP-HM - Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille
Paris
France
français
vaccination
vaccins
enregistrement vidéo
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
Réunion du Groupe stratégique consultatif d'experts sur la vaccination, avril 2013 - Conclusions et recommandations
http://www.who.int/entity/wer/2013/wer8820/fr/index.html
http://www.who.int/entity/wer/2013/wer8820.pdf
Le Groupe stratégique consultatif d'experts (SAGE) sur la vaccination s'est réuni du 9 au 11 avril 2013 à Genève (Suisse). Le présent rapport résume les discussions, conclusions et recommandations auxquelles il est parvenu.
2013
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
recommandation de santé publique
vaccins contre la dengue
dengue
vaccins antipoliomyélitiques
poliomyélite
Vaccin antiamaril
fièvre jaune
Vaccins anti-Haemophilus
haemophilus influenzae type B
vaccins contre le paludisme
paludisme
vaccins
vaccination

---
N1-VALIDE
Semaine mondiale de la vaccination
http://www.rfi.fr/emission/20130424-1-semaine-europeenne-vaccination
http://www.rfi.fr/emission/20130424-2-semaine-europeenne-vaccination
Dans le cadre de la Semaine mondiale de la vaccination, s'ouvre aujourd'hui à Abu Dhabi, un sommet qui réunit plus de 300 leaders afin de mobiliser la société internationale. Car encore aujourd'hui un enfant sur 5 ne bénéficie pas des vaccins essentiels. On estime que les vaccins sauvent, chaque année, la vie de 2 à 3 millions d'enfants. D'après l'UNICEF, 1 million et demi d'enfants ne seraient pas morts en 2011, s'ils avaient été vaccinés. En effet, on estime 22 millions d'enfants des pays en développement seraient donc exposés aux maladies dangereuses, faute de vaccins de base, selon un numéro spécial vaccination paru la semaine dernière dans la revue Vaccine. En cause : le manque de ressources, la défaillance des systèmes de santé, les conflits mais aussi l'exclusion sociale et géographique. Pourquoi se faire vacciner ? Quels vaccins faire, et à quel moment ? Est-on vacciné une fois pour toutes ? La vaccination est-elle gratuite ? La vaccination comporte-t-elle des risques ?
2013
false
N
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
information scientifique et technique
vaccination
vaccins
enfant
nourrisson

---
N1-VALIDE
Le programme d'innocuité vaccinale canadien en huit étapes : des notions en matière de vaccination
Paediatr Child Health 2009;14(9):608-11
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2806081/
L'érosion de la confiance du public envers les vaccins semble se poursuivre malgré plus de 20 ans d'efforts pour informer le public des risques des maladies évitables par un vaccin ainsi que des bienfaits et de l'excellent profil d'innocuité des vaccins recommandés pour les enfants. Une démarche élargie s'impose pour assurer et, au besoin, rétablir la confiance du public envers les vaccins. Les dispensateurs de soins qui participent à l'administration des vaccins ont un rôle essentiel à y jouer. Le présent commentaire sur les maladies infectieuses en pédiatrie expose une stratégie pour aider les dispensateurs de soins à accroître la confiance du public envers les vaccins.
2013
false
false
false
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
français
vaccination
vaccins
Canada
adolescent
attitude envers la santé
enfant
nourrisson
programmes de vaccination
article de périodique

---
N1-VALIDE
Mesvaccins.net - Groupe d'Études en Préventologie,
http://www.mesvaccins.net/
Le site MesVaccins.net a été imaginé pour aider patients et professionnels de santé à gérer au mieux un calendrier vaccinal devenu au fil des ans de plus en plus complexe. Animé par une équipe d'experts reconnus en vaccinologie, MesVaccins.net permet de définir pour chaque âge et chaque situation individuelle, un schéma vaccinal adapté
false
N
France
français
vaccins
vaccination
calendrier vaccinal
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
CIC VCP - Centre d'Investigation Clinique de Vaccinologie Cochin-Pasteur
http://www.cicvaccinologie.com/
Le Centre d'Investigation Clinique de Vaccinologie Cochin-Pasteur (CIC VCP) est le seul centre de recherche français dédié à l'évaluation et au développement clinique de nouveaux vaccins. Il réalise des recherches biomédicales de nouveaux candidats vaccins à visée préventive ou thérapeutique et permet l'investigation de nouvelles approches vaccinales issues de la recherche fondamentale.
false
N
Paris
France
Paris
français
vaccins
recherche biomédicale
essais cliniques comme sujet
vaccination
structure recherche

---
N1-VALIDE
www.mesvaccins.ch: le carnet de vaccination électronique suisse
http://www.mesvaccins.ch/
Sur www.mesvaccins.ch, service web sécurisé, vous pouvez gratuitement: créer et gérer votre carnet de vaccination électronique, pour ne pas le perdre... savoir quels vaccins sont utiles ou inutiles pour vous, selon votre situation personnelle (maladie, profession, entourage, voyage) ou vos choix... voir immédiatement si vous êtes bien protégé ou s'il vous manque certains vaccins... choisir les médecins ou pharmaciens que vous autorisez à valider ou compléter votre carnet de vaccination... vous inscrire pour recevoir une notification (SMS, courriel) lorsqu'un vaccin est nécessaire...
false
N
France
français
information patient et grand public
vaccins
vaccination
calendrier vaccinal

---
N1-VALIDE
Centre de Vaccination Air France
http://www.centredevaccination-airfrance-paris.com/
http://www.vaccinations-airfrance.fr/
Le Centre de Vaccination Air France est le seul centre français certifié ISO 9001. Les vaccins pratiqués sont avant tout ceux du voyageur : fièvre jaune pour l'Afrique inter-tropicale, les pays d'Amérique du Sud, vaccins protégeant contre la typhoïde et l'hépatite A et B pour les zones à risques, encéphalite japonaise pour les séjours prolongés dans l'Asie des rizières, vaccin de l'encéphalite à tique pour les voyages entre l'est de la France et l'Asie occidentale, vaccin tétravalent antiméningococcique exigé par l'Arabie Saoudite lors du pèlerinage de La Mecque et conseillé pour plusieurs pays d'Afrique, zone sahélienne, en saison sèche, vaccin antirabique pour les séjours aventures où cette maladie incurable sévit encore, surtout en Asie, vaccin contre la leptospirose pour les personnes pratiquant des activités en eau douce
false
N
Paris
France
Paris
français
service de santé
vaccins
vaccination
voyage
médecine des voyages

---
N1-VALIDE
Réunion du Groupe stratégique consultatif d'experts sur la vaccination, novembre 2011 - Conclusions et recommandations
http://www.who.int/entity/wer/2012/wer8701/fr/index.html
http://www.who.int/entity/wer/2012/wer8701.pdf
Le Directeur du Département Vaccination, vaccins et produits biologiques de l'OMS a présenté un rapport mondial sur la vaccination, mettant en lumière les progrès accomplis récemment, les questions transsectorielles et les perspectives et défis futurs.
2012
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
recommandation de santé publique
vaccination
vaccins

---
N1-VALIDE
Centre de Vaccinations Internationales et de Médecine des Voyages du Tonkin
http://www.vaccination-lyon.com/
Le Centre de Vaccinations Internationales et de Médecine des Voyages du Tonkin, habilité à effectuer la vaccination antiamarile et à délivrer les certificats internationaux de vaccination contre la fièvre jaune, s'engage à répondre à vos attentes, à celle des voyagistes et à vos médecins traitants.
false
N
Villeurbanne
France
Rhône
français
service de santé
vaccins
vaccination
médecine des voyages
voyage
médecine tropicale

---
N1-VALIDE
Institut Bouisson Bertrand - Centre de vaccination Internationale et de Médecine des Voyages de Montpellier
http://www.bouisson-bertrand.fr/
L'Institut, fidèle a ses origines, informe et conseille les voyageurs en matière de prévention des infections succeptibles d'être contractées lors d'un séjour à l'étranger
false
N
Montpellier
France
Hérault
français
service de santé
structure enseignement formation
information patient et grand public
vaccins
vaccination
médecine des voyages
voyage
médecine tropicale

---
N1-VALIDE
Centre de Vaccination Air France
http://www.centredevaccination-airfrance-cdg.com/
Le Centre de Vaccination d'Air France pratique avant tout des vaccinations pour le voyageur : fièvre jaune pour l'Afrique Noire et certains pays d'Amérique du Sud, vaccins protégeant contre la typhoïde et l'hépatite A pour les zones à risques, encéphalite japonaise pour les séjours prolongés dans l'Asie des rizières, vaccin de l'encéphalite à tique pour les voyages entre l'est de la France et l'Asie occidentale, vaccin tétravalent antiméningococcique exigé par l'Arabie Saoudite lors du pèlerinage de La Mecque et conseillé pour plusieurs pays d'Afrique, zone sahélienne, vaccin antirabique pour les séjours aventures où cette maladie incurable sévit encore, surtout en Asie, vaccin oral anticholérique en fonction des épidémies, vaccin contre la leptospirose pour les personnes pratiquant des activités en eau douce.
false
N
Roissy-en-France
France
Val-d'Oise
français
service de santé
vaccins
vaccination
médecine des voyages
voyage
médecine tropicale

---
N1-VALIDE
Vaccination en Ile-de-France
http://www.vaccination-idf.fr/
Calendrier vaccinal 2011 BCG Tuberculose (BCG) Diphtérie Tétanos Poliomyélite Coqueluche Hépatite B Méningocoque C Pneumocoque ROR Rougeole Oreillons Rubéole Papillomavirus Humain (HPV) Grippe Varicelle Rotavirus Vaccination des voyageurs
false
N
France
français
guide ressources
information patient et grand public
vaccins
vaccination
Paris

---
N1-VALIDE
Institut Alfred Fournier
http://www.institutfournier.org/
Fort de ses 70..000 patients annuels et de son recrutement important en microbiologie l'Institut Alfred Fournier a mis en place depuis plusieurs une activité de recherche fondamentale, épidémiologique et clinique dans le domaine des Infections Sexuellement Transmissibles (IST) et des cancers. Les axes de recherche orientés sur la prévention portent sur la recherche appliquée à la clinique et aux patients avec sa dimension épidémiologique, biologique, diagnostique, thérapeutique et sociale. La recherche clinique s'appuie de façon importante sur les outils épidémiologiques en particulier par l'évaluation des méthodes de diagnostic et des nouvelles technologies et de certains facteurs de risque biologiques ou cliniques.
false
N
Paris
France
Paris
français
maladies sexuellement transmissibles
tumeurs
médecine des voyages
voyage
vaccins
vaccination
Syndrome d'immunodéficience acquise
infections à VIH
hépatites virales humaines
service de diagnostic
service de santé

---
N1-VALIDE
Avis relatif aux recommandations vaccinales spécifiques des personnes immunodéprimées ou aspléniques
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/hcspa20120216_recovaccimmuno.pdf
Le Haut Conseil de la santé publique s'est autosaisi par l'intermédiaire du Comité technique des vaccinations (CTV) afin d'émettre des recommandations complémentaires sur la vaccination des sujets faisant état d'une immunodépression ou d'une asplénie. L'objectif était d'élaborer des recommandations spécifiques aux personnes immunodéprimées ou aspléniques afin de les intégrer au calendrier vaccinal, d'en assurer la diffusion et l'application dans le but d'améliorer la couverture vaccinale de ces populations à risque d'infection sévère et in fine diminuer la morbidité et la mortalité de ces patients
2012
false
N
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
vaccination
asplénie
sujet immunodéprimé
vaccins
splénectomie
recommandation de santé publique

---
N1-VALIDE
Le Calendrier des vaccinations et les recommandations vaccinales 2012 selon l'avis du Haut Conseil de la santé publique
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/hcsp_beh_14_15_2012.pdf
https://www.santepubliquefrance.fr/recherche/#search=Le+Calendrier+des+vaccinations+et+les+recommandations+vaccinales+2012+selon+l'avis+du+Haut+Conseil+de+la+santé+publique
Le calendrier vaccinal 2012 introduit de nouvelles recommandations qui concernent les vaccinations contre la grippe saisonnière, les infections invasives à pneumocoque et la tuberculose, le calendrier vaccinal des jeunes enfants à Mayotte ainsi que les vaccinations des personnes immunodéprimées ou aspléniques
2012
false
N
InVS - Institut de Veille Sanitaire
Paris
France
français
vaccins
vaccination
calendrier vaccinal
recommandation de santé publique

---
N1-VALIDE
Recommandations pour la vaccination des patients receveurs de cellules souches hématopoïétiques
bulletin n 21
https://www.bag.admin.ch/dam/bag/fr/dokumente/mt/i-und-b/richtlinien-empfehlungen/empfehlungen-risikogruppen-risikosituationen/empfehlungen-impfung-blut-stammzellen.pdf.download.pdf/receveurs-de-cellules-souches-hematopoietiques.pdf
Les patients recevant une transplantation de cellules souches hématopoïétiques sont profondément, voire totalement immunodéprimés durant les deux années suivant la greffe. Cet état de susceptibilité extrême justifie une réimmunisation complète, indépendamment des vaccinations effectuées avant la transplantation (et des antécédents infectieux du patient), selon un schéma vaccinal adapté. Il est également important que les proches du patient, ainsi que le personnel soignant, soient vaccinés ou que leur statut vaccinal soit vérifié.
2012
false
true
false
OFSP - Office Fédéral de la Santé Publique
Berne
Suisse
français
recommandation pour la pratique clinique
Receveurs de transplantation
transplantation de cellules souches hématopoïétiques
vaccins
vaccination

---
N1-VALIDE
Réunion du Groupe stratégique consultatif d'experts sur la vaccination, avril 2012 - conclusions et recommandations
http://www.who.int/entity/wer/2012/wer8721/fr/index.html
http://www.who.int/entity/wer/2012/wer8721.pdf
Le Groupe stratégique consultatif d'experts (SAGE) sur la vaccination1 s'est réuni du 10 au 12 avril 2012 à Genève (Suisse). Le présent rapport fournit un résumé des discussions, ainsi que des conclusions et des recommandations auxquelles il est parvenu.
2012
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
recommandation de santé publique
vaccins
vaccination

---
N1-VALIDE
ASPC: Recommandations sur la santé des voyageurs par pays
http://www.phac-aspc.gc.ca/tmp-pmv/countries-pays/index-fra.php
2012
false
N
ASPC - Agence de santé publique du Canada
Canada
français
information patient et grand public
Vietnam
République de Corée
médecine des voyages
voyage
vaccins
vaccination
République d'Afrique du sud
Australie
Brésil
Chine
Costa Rica
Cuba
France
Grèce
Inde
Iran
Italie
Jamaïque
Japon
Kenya
Philippines
Mexique
Pakistan
Panama
Pérou
Pologne
République Dominicaine
Royaume-Uni
Thaïlande

---
N1-VALIDE
Les adjuvants vaccinaux : quelle actualité en 2012 ?
http://www.academie-medecine.fr/les-adjuvants-vaccinaux-quelle-actualite-en-2012/
http://www.academie-medecine.fr/wp-content/uploads/2013/07/tap-1177-1181.pdf
Les questions posées pour ce rapport sont les suivantes: 1. Les adjuvants vaccinaux sont-ils nécessaires, en particulier ceux comportant de l'aluminium ? 2 2. Que sait-on actuellement du cheminement de l'aluminium vaccinal dans l'organisme humain ? 3. Existe-t-il des preuves établies d'une possibilité de toxicité neurologique de l'aluminium vaccinal ? 4. Quels sont les nouveaux adjuvants vaccinaux, leur utilité, leur toxicité éventuelle ? 5. L'auto-immunité due aux adjuvants est-elle une menace réelle ?
2012
false
false
N
false
Académie Nationale de Médecine
Paris
France
français
rapport
adjuvants immunologiques
adjuvants pharmaceutiques
vaccins
vaccination
aluminium

---
N1-VALIDE
Vaccins et campagnes publicitaires des firmes pharmaceutiques auprès du grand public
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=274
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/hcspa20120525_pubvaccin.pdf
La loi du 29 décembre 2011, relative au renforcement de la sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé, stipule que les campagnes publicitaires non institutionnelles auprès du public pour des vaccins soumis à prescription médicale ou remboursables ne sont autorisées que sous certaines conditions et notamment que s'ils figurent sur une liste établie pour des motifs de santé publique par arrêté du ministre chargé de la santé, pris après avis du Haut Conseil de la santé publique.
2012
false
N
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
recommandation
vaccins
publicité comme sujet
industrie pharmaceutique

---
N1-VALIDE
Le calendrier des vaccinations et les recommandations vaccinales 2012 selon l'avis du Haut Conseil de la santé publique
http://social-sante.gouv.fr/fichiers/bo/2012/12-07/ste_20120007_0100_0095.pdf
Le calendrier vaccinal 2012 introduit de nouvelles recommandations qui concernent les vaccinations contre la grippe saisonnière, les infections invasives à pneumocoque et la tuberculose, le calendrier vaccinal des jeunes enfants à Mayotte ainsi que les vaccinations des personnes immunodéprimées ou aspléniques.
2012
false
N
Ministère de la Santé et des Sports - France
Paris
France
français
recommandation de santé publique
vaccins
vaccination
calendrier vaccinal

---
N1-VALIDE
La vaccination : un acte individuel pour un bénéfice collectif
http://www.acadpharm.org/dos_public/Recommandations_SEance_vaccination_17_10_2012_VF_du_24.10_2012_Conseil.pdf
2012
false
N
Académie Nationale de Pharmacie
France
français
vaccins
vaccination
recommandation de santé publique

---
N1-VALIDE
GAVI, quels progrès pour la vaccination dans les pays en développement ?
http://www.rfi.fr/emission/20121205-1-gavi-quels-progres-vaccination-pays-developpement
Depuis sa création, il y a 12 ans, Gavi a permis d'éviter le décès de 5 millions et demi d'enfants. Mais il reste encore 19 millions d'enfants issus de pays en développement qui ne sont toujours pas vaccinés contre des maladies courantes, c'est-à-dire un enfant sur 5, cela les rend plus vulnérables aux infections, pouvant entrainer la mort. Le Forum qui se tient cette semaine en Tanzanie réunit 700 participants dont plus de 40 ministres de la santé et des finances des pays du sud. Quel est le rôle de GAVI ? Quels sont les vaccins introduits dans les pays en développement depuis 10 ans ? Comment fonctionne cette Alliance ?
2012
false
N
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
pays en voie de développement
vaccins
vaccination
émission radiophonique
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
Quel est l'intérêt de la vaccination ?
http://www.rfi.fr/emission/20121206-1-quel-est-interet-vaccination
http://www.rfi.fr/emission/20121206-2-quel-est-interet-vaccination
22 millions d'enfants, principalement dans les pays en développement, ne sont toujours pas vaccinés contre les maladies courantes et potentiellement mortelles. Un chiffre qui après avoir baissé pendant 10 ans, est de nouveau en augmentation. Pourquoi ? Comment atteindre les populations les plus défavorisées ? Les vaccins sont ils réellement adaptés aux pays en développement ? sont ils suffisamment abordables financièrement ?
2012
false
N
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
vaccination
vaccins
émission radiophonique
information patient et grand public
pays en voie de développement

---
N1-SUPERVISEE
Vaccins antinicotines pour le sevrage tabagique
http://www.cochrane.org/fr/CD007072
Les objectifs de la présente revue sont d'évaluer l'efficacité des vaccins antinicotines pour le sevrage tabagique et pour la prévention des rechutes, et d'évaluer la fréquence et le type des événements indésirables associés à l'usage des vaccins antinicotines.
2012
false
N
Cochrane
France
français
méta-analyse
Arrêter de fumer
résultat thérapeutique
vaccins
nicotine
résumé ou synthèse en français

---
N1-VALIDE
Guide d'intervention santé-voyage - Situation épidémiologique et recommandations 2012
http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1441_GuideSanteVoyage.pdf
Ce guide, élaboré par le Comité consultatif québécois sur la santé des voyageurs, s'adresse principalement aux intervenants oeuvrant en santé des voyageurs (infirmières, médecins, etc.). Il se veut un outil de travail facile d'utilisation, présentant de façon concise une synthèse des informations sur la situation épidémiologique prévalant dans chaque pays en regard des principales maladies infectieuses d'importance en santé des voyageurs, ainsi qu'une synthèse des recommandations d'immunisation et de chimioprophylaxie s'y rapportant.
2012
false
N
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Québec
Canada
français
vaccination
vaccins
voyage
médecine des voyages
diarrhée
tuberculose
altitude
paludisme
maladies virales
santé mondiale
médecine tropicale
recommandation de santé publique
carte géographique
diarrhée des voyageurs

---
N1-VALIDE
Réunion du Groupe stratégique consultatif d'experts de la vaccination, avril 2007 : conclusions et recommandations - Révision des lignes directrices relatives à la vaccination par le BCG des nourrissons exposés au risque d'infection par le VIH
http://www.who.int/wer/2007/wer8221/fr/index.html
Le Groupe stratégique consultatif d'experts (SAGE) de la vaccination rend compte au Directeur général de l'OMS sur des questions qui vont de la recherche-développement de vaccins à la vaccination. Son mandat s'étend au-delà de la vaccination de l'enfant à toutes les maladies évitables par la vaccination. Le Groupe d'experts s'est réuni les 17 et 18 avril 2007 à Genève (Suisse). 16 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
Vaccins contre les papillomavirus
vaccins
vaccination
vaccin BCG
infections à VIH
nourrisson
sous-type H5N1 du virus de la grippe A
vaccins antigrippaux
grippe chez les oiseaux
grippe humaine
vaccins
Afrique
Asie
recommandation de santé publique

---
N1-VALIDE
Les troubles envahissants du développement : Aucune relation causale avec les vaccins
http://www.cps.ca/fr/documents/position/les-troubles-envahissants-du-developpement-aucune-relation-causale-avec-les
immunisation contre la rougeole, la rubéole et les oreillons - les vaccins contenant du thimérosal
2012
false
N
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
français
anglais
événements indésirables associés aux soins
Troubles généralisés du développement de l'enfant
vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole
vaccination
thiomersal
conservateurs pharmaceutiques
vaccins
article de périodique

---
N1-VALIDE
Vaccination des enfants
http://www.enfant-encyclopedie.com/fr-ca/vaccination-enfant/selon-les-experts.html
Est-ce important ? Que savons-nous ? Que peut-on faire ? Selon les experts Dossier complet Perspectives Messages-clés
false
N
Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants
Canada
français
vaccins
vaccination
enfant d'âge préscolaire
nourrisson
trouble autistique
vaccins
calendrier vaccinal
développement de l'enfant
information scientifique et technique
article de périodique

---
N1-VALIDE
InfoVac
http://www.infovac.ch/
accueil, espace vaccinations, vaccins, pour tous, pour les pros, actualités, liens utiles
false
N
Suisse
français
vaccination
vaccins
information patient et grand public
site institutionnel
assistance par téléphone

---
N1-VALIDE
Comité consultatif mondial de la Sécurité vaccinale, 12-13 décembre
http://www.who.int/entity/wer/2008/wer8304.pdf
http://www.who.int/wer/2008/wer8304/fr/index.html
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
événements indésirables associés aux soins
vaccination
vaccins
syndrome de Guillain-Barré
polyarthrite rhumatoïde
encéphalite japonaise
maladie de Kawasaki
recommandation

---
N1-VALIDE
Infovac, ligne directe d'information et de consultation sur les vaccinations
http://www.infovac.fr/
InfoVac-France est une ligne directe d'information et de consultation sur les vaccinations créée en Janvier 2003 en collaboration avec InfoVac-Suisse, ACTIV et le Groupe de Pathologie Infectieuse Pédiatrique de la Société Française de Pédiatrie.
false
N
France
français
vaccins
vaccination
réseau coordonné

---
N1-VALIDE
Cours international francophone de vaccinologie
http://www.vaccinologie.org/
Un Cours international francophone de vaccinologie (CIFV) a été créé à l'Université Victor Segalen Bordeaux 2 en partenariat avec le Service de santé des armées et avec le parrainage de la Société de pathologie exotique. Les étudiants qui suivent ce cours et soutiennent un mémoire peuvent obtenir le diplôme universitaire de vaccinologie. Le CIFV est également un module avancé du mastère « Sciences de la vie et de la santé », mention « Complexes pathogènes tropicaux », accrédité par le réseau d'universités européennes TropEd.
false
N
Bordeaux
France
Gironde
français
vaccins
vaccination
structure enseignement formation

---
N1-VALIDE
Point sur les vaccins et la vaccination dans le monde (Le)
http://whqlibdoc.who.int/hq/2002/9242545783.pdf
point sur les différentes lacunes en matière de vaccination, avenir, état de la vaccinologie (vaccins peu utilisés, éradication des maladies, vaccins prioritaires, vaccins négligés) ; 116 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
rapport
vaccins
vaccination

---
N1-VALIDE
Vaccins et produits biologiques 2000/2001
points forts
http://apps.who.int/iris/handle/10665/67716?locale=es
plan stratégique, projets prioritaires (polio en cours d'éradication, progression de l'introduction de nouveaux vaccins, sécurité de la vaccination), points forts dans le domaine de l'innovation (développement de nouveaux vaccins, standards de qualité et de sécurité pour les produits biologiques), points forts dans le domaine des systèmes de vaccination (renforcer les services, contrôle, surveillance, évaluation, qualité, logistique et gestion), points forts dans le domaine du contrôle accéléré des maladies ; 6 pages
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
vaccination
vaccins
vaccination
vaccination
maladies endémiques
documents

---
N1-VALIDE
Association pour l'aide à la médecine préventive
http://www.aamp.org/
présentation de l'association, recherche en vaccinologie, programmes internationaux, formations, partenariats, publications et contacts.
false
N
France
français
anglais
médecine préventive
vaccination
vaccins
maladies transmissibles
Afrique
association professionnels santé

---
N3-AUTOINDEXEE
RABIPUR, poudre et solvant pour solution injectable. Vaccin rabique pour usage humain préparé sur cultures cellulaires
CIS : 60163226 ;
http://agence-prd.ansm.sante.fr/php/ecodex/extrait.php?specid=60163226
2012
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
vaccination
VACCIN RABIQUE
poudres
humains
injections
vaccination
vaccins
techniques de culture cellulaire
RABIPUR

---
N3-AUTOINDEXEE
REPEVAX, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin diphtérique (contenu réduit en antigène), tétanique, coquelucheux acellulaire et poliomyélitique (inactivé), (adsorbé)
CIS : 67619892 ;
http://agence-prd.ansm.sante.fr/php/ecodex/extrait.php?specid=67619892
2012
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
antigènes
diphtérie
suspensions
coqueluche
diphterie
poliomyélite
REPEVAX
seringues
tétanie
vaccins
poliomyélite
vaccination
vaccination
coqueluche
injections

---
N3-AUTOINDEXEE
REVAXIS, suspension injectable en seringue préremplie. vaccin diphtérique, tétanique et poliomyélitique (inactivé), (adsorbé)
CIS : 60917345 ;
http://agence-prd.ansm.sante.fr/php/ecodex/extrait.php?specid=60917345
2012
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
tétanie
injections
REVAXIS
vaccination
seringues
vaccination
diphterie
vaccins
suspensions
diphtérie
poliomyélite
poliomyélite

---
N3-AUTOINDEXEE
ROUVAX, poudre et solvant pour suspension injectable, vaccin vivant hyperatténué contre la rougeole
CIS : 60043248 ;
http://agence-prd.ansm.sante.fr/php/ecodex/extrait.php?specid=60043248
2012
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
suspensions
vaccination
rougeole
vaccination
ROUVAX
vaccins
rougeole
injections
poudres

---
N3-AUTOINDEXEE
VACCIN TETANIQUE PASTEUR, suspension injectable en seringue préremplie vaccin tétanique adsorbé
CIS : 68747507 ;
http://agence-prd.ansm.sante.fr/php/ecodex/extrait.php?specid=68747507
2012
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
vaccination
seringues
suspensions
injections
vaccins
tétanie
vaccination
VACCIN TETANIQUE

---
N3-AUTOINDEXEE
PANDEMRIX suspension et émulsion pour émulsion injectable. Vaccin grippal pandémique (H1N1)v (virion fragmenté, inactivé, avec adjuvant)
CIS : 63343973 ;
http://agence-prd.ansm.sante.fr/php/ecodex/extrait.php?specid=63343973
2012
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
virion
injections
sous-type H1N1 du virus de la grippe A
émulsions
suspensions
vaccination
PANDEMRIX
vaccination
vaccins
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
CELVAPAN, suspension injectable. Vaccin grippal pandémique (H1N1) (virion entier, cultivé sur cellule Vero, inactivé)
virus de la grippe entier, inactivé, souche A/California/7/2009 (H1N1)v - CIS : 66384167 ;
http://agence-prd.ansm.sante.fr/php/ecodex/extrait.php?specid=66384167
2012
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
cellules vero
sous-type H1N1 du virus de la grippe A
grippe humaine
CELVAPAN
virion
suspensions
grippe
injections
vaccins
vaccination
vaccination
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
PANENZA, suspension injectable en flacon multidose. Vaccin grippal pandémique (H1N1) (virion fragmenté, inactivé)
virus de la grippe fragmenté, inactivé, souche A/California/7/2009 (H1N1)v - souche analogue (NYMC X-179A) - CIS : 66304783 ;
http://agence-prd.ansm.sante.fr/php/ecodex/extrait.php?specid=66304783
2012
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
grippe
grippe humaine
vaccination
sous-type H1N1 du virus de la grippe A
PANENZA
vaccination
pandémies
virion
injections
vaccins
suspensions

---
N2-AUTOINDEXEE
PANENZA, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin grippal pandémique (H1N1) (virion fragmenté, inactivé)
virus de la grippe fragmenté, inactivé, souche A/California/7/2009 (H1N1)v - souche analogue (NYMC X-179A) - CIS : 68229315 ;
http://agence-prd.ansm.sante.fr/php/ecodex/extrait.php?specid=68229315
2012
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
virion
grippe
seringues
vaccins
PANENZA
vaccination
pandémies
vaccination
injections
suspensions
sous-type H1N1 du virus de la grippe A
grippe humaine

---
N2-AUTOINDEXEE
ENCEPUR 1,5 microgrammes/0,5 ml, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin de l'encéphalite à tiques (inactivé, adsorbé)
VIRUS DE L'ENCEPHALITE A TIQUES SOUCHE K23
http://agence-prd.ansm.sante.fr/php/ecodex/extrait.php?specid=69431992
2012
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
vaccins
virus de l'encéphalite à tiques (sous-groupe)
vaccination
Encepur
injections
ENCEPUR
suspensions
seringues
vaccination
Encepur

---
N3-AUTOINDEXEE
FOCETRIA, suspension injectable en récipient multidose. Vaccin grippal pandémique (antigène de surface, inactivé, avec adjuvant)
Code CIS : 63100868
http://agence-prd.ansm.sante.fr/php/ecodex/extrait.php?specid=63100868
2012
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
antigènes de surface
antigène de surface de l'hépatite b
vaccination
vaccination
vaccins
suspensions
pandémies
injections

---
N3-AUTOINDEXEE
FOCETRIA, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin grippal pandémique (antigène de surface, inactivé, avec adjuvant)
Code CIS : 64566840
http://agence-prd.ansm.sante.fr/php/ecodex/extrait.php?specid=64566840
2012
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
seringues
vaccins
pandémies
vaccination
vaccination
injections
suspensions
antigènes de surface
antigène de surface de l'hépatite b

---
N3-AUTOINDEXEE
Point d'information sur la suspension du vaccin Hexavac
http://www.ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/21e0fcf8d8918c2f45759e1acb3d55eb.pdf
2012
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
évaluation médicament
vaccination
suspensions
Hexavac
vaccins
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Questions / Réponses - Vaccins
http://www.ansm.sante.fr/Afssaps-media/Publications/Questions-Reponses-Vaccins
2012
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
répertoire
vaccination
vaccins

---
N2-AUTOINDEXEE
VAQTA 25 U/0,5 ml, suspension injectable en seringue pré-remplie. Vaccin contre l'hépatite A, inactivé, adsorbé
code CIS : 66339492
http://agence-prd.ansm.sante.fr/php/ecodex/extrait.php?specid=66339492
2012
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
vaccins
vaccination
hepatite
injections
hepatite
seringues
hépatite
vaccination
suspensions

---
N2-AUTOINDEXEE
TETAVAX, suspension injectable en seringue préremplie vaccin tétanique adsorbé
http://agence-prd.ansm.sante.fr/php/ecodex/extrait.php?specid=63715815
2012
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
injections
vaccination
tétanie
suspensions
vaccins
VACCIN TETANIQUE
vaccination
seringues

---
N3-AUTOINDEXEE
Recommandations de l'Académie nationale de Pharmacie sur les vaccinations
http://www.acadpharm.org/dos_public/Recommandation_concernant_la_vaccination_anti_rougeole_VF.pdf
2012
Académie Nationale de Pharmacie
France
recommandation
vaccination
vaccination
recommandations comme sujet
pharmacie
vaccins

---
N1-SUPERVISEE
Voyages avec des nourrissons ou des enfants
http://www.phac-aspc.gc.ca/tmp-pmv/info/infants-enfants-fra.php
Les enfants de moins de 15 ans représentent une petite, mais non moins importante, proportion des voyageurs.Leur petit corps et leur système immunitaire immature font en sorte qu’ils ont des besoins particuliers en voyage. Il y a plusieurs choses dont il faut tenir compte lorsqu'on voyage avec des enfants. Il est important de consulter un fournisseur de soins de santé ou de vous rendre dans une clinique santé-voyage pour discuter de vos plans de voyage, préférablement six semaines avant votre départ.
2012
false
true
false
false
ASPC - Agence de santé publique du Canada
Canada
médecine des voyages
enfant d'âge préscolaire
paludisme
vaccins
transports
mal des transports
maladies transmissibles
stress physiologique
information patient et grand public
voyage
enfant
nourrisson

---
N1-SUPERVISEE
Les voyageurs âgés
http://www.phac-aspc.gc.ca/tmp-pmv/info/old-age-fra.php
Les voyageurs âgés de 60 ans et plus représentent une proportion de plus en plus importante des voyageurs canadiens. Si vous êtes un voyageur âgé, il se peut que vous soyez atteint de troubles médicaux dont il faut tenir compte avant et pendant votre voyage. Il est important de consulter un fournisseur de soins de santé ou de vous rendre dans une clinique santé-voyage pour discuter de vos plans de voyage, préférablement six semaines avant votre départ.
2012
false
true
false
ASPC - Agence de santé publique du Canada
Canada
sujet âgé
médecine des voyages
voyage
vaccins
vaccins antigrippaux
Vaccin antiamaril
transports
chutes accidentelles
diarrhée
coup de chaleur
information patient et grand public

---
N3-AUTOINDEXEE
Faut il vacciner vos filles contre le cancer du col ?
http://umvf.cerimes.fr/media/ressWikinu/Gynecologie/College/Lansac-Vaccin_KC_col_FMC.pdf
Fléau mondial: 2ème cancer chez la femme; Taux de mortalité en Europe; France: 8ème rang des cancers féminins; Les lésions précancéreuses sont à l’origine de stress et d’anxiété pour les femmes concernées; Pourquoi le cancer du col?; HPV: manifestations cliniques; Rôle de l’HPV; L’infection à papillomavirus touche les adolescents et tue les adultes; HPV: mode d’action; Lésions histologiques - HPV induites; Comment l’infection à papillomavirus mène au cancer cervical; Une immunité optimisée grâce à un vaccin qui mime la particule virale; Principe de la vaccination par HPV VLP L1; La vaccination devrait précéder l’infection au papillomavirus; Quel schéma vaccinal?; Vaccin et Grossesse; Les problèmes en suspens; Recommandations du conseil supérieur d’hygiène de France et DGS (9 Mars 2007); Les effets du dépistage organisé UK; La prévention
2012
false
false
false
true
UVP5 - Wikinu médecine
Paris
France
614.47 - Immunisation
cours
vaccination
famille nucléaire
vaccination
cancer
cancer
vaccins
Filles

---
N3-AUTOINDEXEE
Pour une amélioration de la politique vaccinale en France
vaccins vaccination
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/hcspr20120525_ameriopolvaccinale.pdf
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=271
Une réflexion a été engagée par la Direction générale de la santé dans l’objectif d’améliorer la protection vaccinale en France. Le HCSP a été saisi le 26 mars 2012 afin de faire part de ses observations sur le Programme national d’amélioration de la politique vaccinale 2012-2017 qui est décliné en cinq axes stratégiques et douze actions. Il était demandé au HCSP d’identifier les aspects qu’il considère comme prioritaires, ainsi que les points manquants ou insuffisamment développés. Le rapport présente pour chacune des actions du Programme, l’analyse réalisée par le HCSP en fonction de plusieurs critères, pertinence, priorité, existence des outils et/ou des conditions de mise en œuvre. D’une manière générale, le HCSP a jugé ce plan de manière très positive tout en y apportant des remarques complémentaires. Le HCSP a également identifié des points additionnels qui mériteraient une réflexion, notamment relatifs aux modalités d’acquisition et de fourniture des vaccins à la population en dehors de situations exceptionnelles, et à la mise en œuvre et au financement d’études permettant de valider des stratégies vaccinales lorsque les données disponibles sont considérées comme insuffisantes.
2012
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
recommandation de santé publique
politique
France
vaccins
vaccination
vaccination

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
12/09/2019


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.