Libellé préféré : modération;

Traduction automatique contrôlée du MeSH : Abstinence concernant l'alcool.;

Synonyme CISMeF : tempérance alcoolique;

Synonyme MeSH : sobriété; tempérance;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
Effet de la médication psychostimulante sur l'éveil et les fonctions cognitives suivant un traumatisme crâniocérébral modéré à sévère
https://corpus.ulaval.ca/jspui/handle/20.500.11794/37935
Au Canada et au Québec, des dizaines de milliers d’individus sont touchés chaque année par les séquelles consécutives à un traumatisme craniocérébral (TCC) (Brain Injury Canada, 2018). Des déficits de l’attention, de la mémoire épisodique, de la mémoire de travail et des fonctions exécutives sont fréquemment observés et persistants chez cette population. Le but de cette recherche effectuée à double insu était de venir étudier si l’administration d’une médication psychostimulante en phase précoce, en l’occurrence l’Amantadine ou le Méthylphénidate, pouvait réduire la durée de l’amnésie post-traumatique (APT) chez les participants en comparaison à l’évolution naturelle suivant le TCC (groupe placebo). L’étude visait également à documenter si la continuité de cette médication pouvait possiblement avoir un impact sur l’amélioration des différentes fonctions cognitives en phase de réadaptation. Enfin, il était également visé de documenter les effets potentiels de la médication psychostimulante sur les habitudes de vie et la qualité de vie de l’individu. Initialement, une étude randomisée contrôlée à double-insu était privilégié pour la présente étude. Or, des difficultés de recrutement majeures ont mené à une révision des analyses prévues, résultant en la présentation d’études de cas multiples. En phase précoce, l’analyse de l’évolution des participants ne permet pas de soutenir un impact clair de la médication psychostimulante sur les mesures d’éveil. Un effet de l’âge est cependant observé, où les jeunes participants ( 40 ans) présentent une durée d’APT plus courte que les participants plus âgés ( 40 ans). En phase de réadaptation, l’utilisation d’une médication psychostimulante ne permet pas d’observer une amélioration plus rapide ou marquée des fonctions cognitives. La majorité des participants, tous groupes confondus, présentent toujours des déficits cognitifs cliniquement significatifs au dernier temps de mesure de l’étude (T4 ; huit semaines post-APT). La présence d’une surcharge cognitive et affective associée à la survenue du TCC apparaît également nuire à la récupération fonctionnelle optimale des participants. Ainsi, la présente étude confirme l’hétérogénéité interindividuelle des séquelles suivant un TCC. Considérant la faisabilité limitée d’un traitement psychostimulant auprès de cette population et l’impact mitigé de ces molécules sur l’évolution des participants, des traitements alternatifs devraient être envisagés afin de cibler les difficultés cognitives, psychologiques et sociales répertoriées et persistantes suivant le TCC.
2020
CorpusUL - Dépôt institutionnel de l'Université Laval
Canada
thèse ou mémoire
médicament
éveil
traumatisme
vigilance
stimulants du système nerveux central
Traumatisme
cognition
cognition
traitement médicamenteux
modération
psychostimulant
traumatismes cranioencéphaliques
sévère
blessure

---
N3-AUTOINDEXEE
Prise en charge de l’obésité modérée à sévère: identification des freins à un suivi dédié par le médecin généraliste, le point de vue des patients
http://www.sudoc.fr/236100319
INTRODUCTION : L’obésité est un problème de santé publique dont la prévalence ne cesse de s’accroître au fil des années. En France, la Haute Autorité de Santé a publié des recommandations plaçant le médecin généraliste (MG) au centre de la prise en charge de premier recours. L’objectif de cette étude est de décrire le vécu de l’excès de poids et d’identifier les freins à un suivi dédié du poids par le MG des patients en obésité modérée à sévère (IMC compris entre 30 et 39,9 kg/m2). MÉTHODE : Il s’agissait d’une étude qualitative par entretiens semi-dirigés auprès de patients recrutés en consultation de médecine générale. L’analyse des entretiens a été menée selon la méthode de théorisation ancrée. RÉSULTATS : Onze patients ont été interrogés (6 femmes et 5 hommes). Ils ont fait part de vécus difficiles de leur excès de poids liés notamment à la stigmatisation de la société et à l’image de soi. Leurs croyances les poussaient à pratiquer une forte restriction cognitive lors des démarches de perte pondérale qui étaient essentiellement motivées par la santé. Pour les freins au suivi avec le MG, les jugements de valeur du MG, et le manque de temps pour l’écoute ont été soulignés. Les attentes de perte de poids élevées des patients ou leurs expériences passées négatives pouvaient constituer des freins. Modifier ses habitudes alimentaires semblait compliqué pour eux. Ils attendaient du MG d’être encouragés et non culpabilisés, ainsi qu’une reconnaissance de leur maladie. CONCLUSION : Ces résultats rappellent l’importance de l’écoute pour la prise en charge de la personne obèse dans sa globalité par le MG.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
obésité
Obésité
Prise en charge de l'obésité
a comme patient
obésité
patients
médecine générale
dû à
identification (psychologie)
modération
Vision
frein
Obésité
médecins généralistes
Médecins

---
N3-AUTOINDEXEE
Les bénéfices du télétravail. Mobilité modérée : réduction du stress et des émissions de gaz à effets de serre
https://rfst.hypotheses.org/tissandier-patrice-mariani-rousset-sophie
Le télétravail consiste en la possibilité de réaliser son activité professionnelle hors des locaux de l’employeur grâce aux technologies de l’information et de la communication. Forme d’organisation du travail à distance engendrant des avantages, mais aussi des contraintes, le télétravail interroge la société dans ses dimensions environnementales, économiques et humaines. Face à ce constat, cet article propose d’étudier l’impact du télétravail sur la qualité de vie des télétravailleurs ainsi que sur la mobilité. Ce projet pluridisciplinaire a reposé sur deux points : le recrutement dans deux entreprises-pilotes puis le suivi longitudinal de télétravailleurs en phase d’expérimentation, qui a permis de saisir l’ensemble des modifications engendrées par cette nouvelle organisation via l’intermédiaire de questionnaires réguliers ; une modélisation des déplacements domicile-travail et leurs simulations couplées à un calcul des pollutions émises en fonction de différents taux de télétravailleurs. Malgré les aspects contraignants, les résultats montrent les conséquences positives dues à l’absence de mobilité – tant sur la santé individuelle (moins de fatigue, meilleure gestion du temps) que collective (moins de pollution et d’usage des infrastructures, gestion des locaux).
2019
RFST
France
article de périodique
Stress
gaz
mobilité
absence de stress
Gaz à effet de serre
Stress
stress
émission
modération
stress physiologique

---
N3-AUTOINDEXEE
L’accompagnement au-delà du stade modéré par les ergothérapeutes en ESA : un acte surérogatoire influencé par leurs valeurs
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02269924
Les ergothérapeutes travaillant au sein des Équipes Spécialisées Alzheimer (ESA) interviennent pour des personnes atteintes de cette pathologie neurodégénérative et leurs aidants. Selon les rapports d’activités, les ergothérapeutes interviennent parfois au-delà des prérogatives du cahier des charges qui préconise une intervention du stade précoce à modéré de la maladie. L’objectif de cette recherche est de savoir comment les valeurs de l’ergothérapeute participent à la décision d’un accompagnement au-delà du stade modéré. Ces facteurs décisionnels de l’intervention ont été étudié à travers une méthode clinique et une analyse thématique auprès de quatre ergothérapeutes. Il apparaît que leurs interventions au-delà du stade modéré, résultent d’une empathie de la part des ergothérapeutes face à la détresse des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée et de leur aidant. La compassion et l’intégrité participent dans la décision d’intervenir, afin de réaliser un accompagnement, résultant de la bienveillance des ergothérapeutes.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
extrasystoles auriculaires
modération
Ergothérapeutes
ergothérapeute

---
N3-AUTOINDEXEE
Intérêt du transfert des acquis de la rééducation cognitive en ergothérapie sur la qualité de vie des adultes traumatisés crâniens sévères à modérés
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02269114
Les troubles cognitifs constituent une conséquence importante des Traumatismes crâniens sources de handicap impactant considérablement la qualité de vie des patients. Les ergothérapeutes jouent un rôle important dans le transfert des acquis de la rééducation cognitive des patients traumatisés crâniens au quotidien, son effet sur leur qualité de vie constitue ainsi l’objectif principal de ce travail. Un protocole d’étude observationnelle prospective longitudinale de 6 mois d’une cohorte de patients traumatisés crâniens suivis en Service d’accompagnement médico-social pour adultes handicapés (SAMSAH) dans les Bouches du Rhône, au moyen d’évaluations de la qualité de vie par l’échelle QOLIBRI (Qualité de vie après traumatisme crânien) et du transfert d’acquis par l’échelle IADL (Échelle d’activités instrumentales de la vie courante), a été établi. L’aboutissement de l’étude aurait pu permettre de mieux comprendre l’importance de l’évaluation de la qualité de vie des patients TC à travers la généralisation des acquis au quotidien.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
cognition
adulte
contretransfert
Adulte
ergothérapie
Adulte
Transfert (psychologie)
réadaptation fonctionnelle
traumatismes cranioencéphaliques
blessure
adulte
modération
cognition
Traumatisme crânien
qualité de vie
traumatisme
ergothérapie
crâne, sai
sévère

---
N3-AUTOINDEXEE
Effets de la musicothérapie réceptive, individuelle et personnalisée sur les troubles du comportement chez les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et syndromes apparentés, à un stade modéré à sévère (MMS 20), résidants en EHPAD
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02188059
Objectif : Évaluer les effets de la musicothérapie réceptive, individuelle et personnalisée sur les troubles psycho-comportementaux, chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, à un stade modéré à sévère, et résidents en EHPAD. br Type d’étude : Il s’agissait d’une étude observationnelle, prospective, bicentrique, contrôlée, randomisée, en simple aveugle, en groupe parallèle avec un groupe bénéficiant de séances de musicothérapie réceptive et un groupe témoin recevant les soins standard. La durée d’étude était de 12 semaines avec une période de suivi de quatre semaines. br Méthode : 47 patients ont été randomisés en deux groupes. Un groupe témoin et un groupe recevant des séances de musicothérapie, d’une durée de 30 minutes, trois fois par semaine, pendant 12 semaines avec un période de suivi de quatre semaines. Notre critère de jugement principal était le NPI, mesuré avant, à la fin des séances, et quatre semaines après la fin des séances. L’objectif secondaire était d’évaluer si les séances de musicothérapie réceptive pouvaient faire diminuer la prescription de psychotropes. br Résultats : Nous avons observé une diminution du NPI de façon statistiquement plus importante dans le groupe musicothérapie comparé au groupe témoin (p 0.048). L’effet bénéfique de ces séances avait tendance à persister quatre semaines après la fin des séances (p 0.029). En revanche, il n’a pas été mis en évidence de diminution de prescription des psychotropes. br Conclusion : La musicothérapie réceptive a permis de faire diminuer la fréquence de survenue des troubles psycho-comportementaux mais pas de diminuer la prescription des psychotropes.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
modération
comportement
apparence personnelle
Acanthome à cellules claires
syndrome
comportement de maladie
sévère
établissements de soins de long séjour
maladie d'alzheimer
musicothérapie
maladie d'Alzheimer
Trouble du comportement
famille
Personna +
Maladies
Troubles du comportement
dû à
troubles du comportement
Personnes apparentées
troubles mentaux

---
N2-AUTOINDEXEE
Que font les médecins généralistes devant une anémie modérée chez les patients de plus de 80 ans ?
http://www.sudoc.fr/231484496
Environ 20% des sujets de plus de 80 ans présentent une anémie modérée en ambulatoire. Majoritairement d'origine multifactorielle, elle a un impact sur leur morbi mortalité et leur qualité de vie. L'objectif de ce travail était d'évaluer la prise en charge par les médecins généralistes d'une anémie modérée entre 10 et 12 g/dl d'hémoglobine chez ces patients. Cette enquête de pratique quantitative, descriptive, observationnelle et transversale a été réalisée entre avril 2017 et février 2018. 117 réponses sur les 1 112 questionnaires envoyés par mail auprès de médecins généralistes exerçant en région Rhône Alpes ont été statistiquement analysées grâce au Logiciel R version 3.1.0. 90,6% des médecins interrogés considéraient un taux d'hémoglobine entre 10 et 12 g/dl comme une anémie et 85,5% l'exploraient chez ces patients. Devant une anémie microcytaire, 85,5% d'entre eux demandaient un bilan martial, 70,9 % un bilan inflammatoire et 53,8% une créatininémie. Devant une anémie normo ou macrocytaire, 83,8% demandaient un bilan vitaminique (B12, folates), 55,6% un bilan inflammatoire, 63,2% une créatininémie et 47,9% une TSH. Devant une anémie ferriprive, l'endoscopie digestive était demandée par 59,8% d'entre eux. Au total, les médecins interrogés suivaient globalement les recommandations officielles, bien qu'un nombre certain d'entre eux n'est pas suffisamment pris en compte cette anémie ni optimisé son exploration. Des formations complémentaires en hémato gériatrie et des recommandations sur un bilan initial à réaliser devant la découverte d'une anémie permettraient une meilleure prise en charge de ces patients
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
médecins généralistes
Adénoaméloblastome
anémie
crampe musculaire
Anémie
anemie
a comme patient
anémie
patients
Médecins
modération

---
N2-AUTOINDEXEE
Quelle conduite à tenir en cas d'associations médicamenteuses ?
polyarthrite rhumatoïde modérée à sévère
http://www.cri-net.com/ckfinder/userfiles/files/fiches-pratiques/JAKi-juillet2018/JAK_14_Association_Med_VDEF_1218.pdf
Anti-inflammatoires non stéroïdiens/corticothérapie - Traitements de fond synthétiques - Médicaments ciblés - Autres médicaments
2018
CRI - Club Rhumatismes et Inflammations
France
recommandation professionnelle
association de médicaments
prise en charge de la maladie
polyarthrite rhumatoïde
Médicaments
Polyarthrite rhumatoïde
modération
sévère
association médicamenteuse
médicament
polyarthrite

---
N2-AUTOINDEXEE
Quelle conduite à tenir en cas de voyage ?
polyarthrite rhumatoïde modérée à sévère
http://www.cri-net.com/ckfinder/userfiles/files/fiches-pratiques/JAKi-juillet2018/JAK_13_Voyage.pdf
Voyager est-il autorisé ? Quelles vaccinations proposer avant un traitement par JAKi ? Peut-on prendre une prophylaxie anti-paludéenne après un traitement par JAKi ? Quelles mesures associées ?
2018
CRI - Club Rhumatismes et Inflammations
France
recommandation professionnelle
modération
Polyarthrite rhumatoïde
voyage
sévère
polyarthrite
prise en charge de la maladie
polyarthrite rhumatoïde

---
N2-AUTOINDEXEE
Quelle conduite à tenir en cas de vaccination ?
polyarthrite rhumatoïde modérée à sévère
http://www.cri-net.com/ckfinder/userfiles/files/fiches-pratiques/JAKi-juillet2018/JAK_12_Vaccination_VDEF_1218.pdf
En pratique : • Selon le RCP, les vaccins inactivés peuvent être réalisés sous JAKi. La réponse vaccinale après vaccination avec un vaccin inactivé est peu diminuée sous JAKi. • La vaccination par un vaccin vivant doit toujours être précédée d’une évaluation de la balance bénéfices (protection vaccinale) / risques (infection vaccinale ou risques liés à une possible réactivation de la maladie en cas d’arrêt des traitements). Un arrêt des immunosuppresseurs, 3 mois avant la vaccination avec un vaccin vivant, est recommandé par le haut conseil de la santé publique (HCSP). En dehors du vaccin contre la fièvre jaune, la poliomyélite orale, et le BCG, en raison de la demi-vie courte des JAKi, un délai d’une semaine apparaît suffisant avant la réalisation d’un vaccin vivant varicelle/zona. • Pour le vaccin contre la fièvre jaune, poliomyélite par voie orale, ROR, grippe orale et BCG, en l’absence de données, des risques liés à ces vaccins et des motivations personnelles liées au patient lui-même, les experts recommandent un arrêt des JAKi, 3 mois avant la réalisation de ces vaccins. La reprise du traitement pourra intervenir au plus tôt 2 semaines après la vaccination, et au mieux 1 mois plus tard. • En cas d’initiation d’un JAKi, la vaccination préventive d’une infection à VZV sera à proposer dès que le vaccin inerte sera disponible. En attendant, si le vaccin vivant par Zostavax est envisagé, il est recommandé de réaliser une sérologie du VZV puis d’arrêter le JAKi, 1 semaine avant la réalisation du vaccin, puis de réintroduire le JAKi au plus tôt 2 semaines après la vaccination en cas de sérologie positive et au moins 4 semaines en cas de sérologie négative. Les traitements immunosuppresseurs associés seront arrêtés 3 mois avant la vaccination par Zostavax .
2018
CRI - Club Rhumatismes et Inflammations
France
recommandation professionnelle
vaccination
vaccination
sévère
vaccination; médication préventive
polyarthrite
prise en charge de la maladie
polyarthrite rhumatoïde
Polyarthrite rhumatoïde
Vaccine
Vaccins
modération
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Quelle conduite à tenir en cas de grossesse ?
polyarthrite rhumatoïde modérée à sévère
http://www.cri-net.com/ckfinder/userfiles/files/fiches-pratiques/JAKi-juillet2018/JAK_11_Grossesse_VDEF_1218.pdf
En l’absence de données suffisantes, les inhibiteurs de Janus Kinases (JAKi) sont contre-indiqués pendant la grossesse et une contraception efficace est requise lors de l’instauration du traitement.
2018
CRI - Club Rhumatismes et Inflammations
France
recommandation professionnelle
grossesse
sévère
grossesse
grossesse
prise en charge de la maladie
polyarthrite rhumatoïde
modération
femmes enceintes
Polyarthrite rhumatoïde
polyarthrite

---
N2-AUTOINDEXEE
Quelle conduite à tenir en cas de chirurgie et soins dentaires ?
polyarthrite rhumatoïde modérée à sévère
http://www.cri-net.com/ckfinder/userfiles/files/fiches-pratiques/JAKi-juillet2018/JAK_10_Chirurgie_VDEF_1218.pdf
La réalisation d’une intervention chirurgicale chez un patient ou une patiente souffrant d’une polyarthrite rhumatoïde (PR) justifiant un traitement par un inhibiteur de JAK (JAKi) peut, théoriquement, conduire à une complication infectieuse et/ou un retard de cicatrisation.
2018
CRI - Club Rhumatismes et Inflammations
France
recommandation professionnelle
chirurgie générale
Polyarthrite rhumatoïde
chirurgie dentaire
chirurgie dentaire
prise en charge de la maladie
modération
sévère
Chirurgie
polyarthrite rhumatoïde
soins dentaires
intervention ou service bucco-dentaire
polyarthrite

---
N2-AUTOINDEXEE
Comment optimiser le traitement par JAKi ?
polyarthrite rhumatoïde modérée à sévère
http://www.cri-net.com/ckfinder/userfiles/files/fiches-pratiques/JAKi-juillet2018/JAK_03_Optimisation_VDEF_1218.pdf
Théoriquement, plusieurs situations peuvent justifier d’une optimisation du traitement par inhibiteur de JAK (JAKi) : 1- une réponse partielle au décours de l’introduction du traitement ; 2- une récidive des symptômes malgré un échappement après une bonne réponse initiale ; 3- une réponse complète et stable depuis plusieurs mois.Les Résumés des Caractéristiques du Produit (RCP) disponibles pour le baricitinib (1) et le tofacitinib (2) ne mentionnent pas la possibilité d’augmenter les doses. Les données existent avec le tofacitinib mais le laboratoire commercialisant ce médicament n’a pas déposé de demande pour la dose de 10 mg x2/jour.
2018
CRI - Club Rhumatismes et Inflammations
France
recommandation professionnelle
sévère
polyarthrite rhumatoïde
Polyarthrite rhumatoïde
polyarthrite
modération

---
N2-AUTOINDEXEE
Que faire en cas d’antécédent ou d’apparition d'infections bactériennes ?
polyarthrite rhumatoïde modérée à sévère
http://www.cri-net.com/ckfinder/userfiles/files/fiches-pratiques/JAKi-juillet2018/JAK_05_%20Infections%20bact_09102018.pdf
En pratique : Avant traitement : - Les situations à haut risque infectieux (sepsis récent sur prothèse, ulcères cutanés chroniques, cathétérisme urinaire à demeure), doivent être considérés comme des contre-indications au traitement. Des antécédents d’infections sévères, opportunistes ou récurrentes ainsi que les facteurs classiquement associés aux infections (diabète, broncho-pneumopathie chronique, âge, etc) doivent inciter à une surveillance plus étroite d’un patient sous JAKi. - Avant de débuter un traitement, le médecin devra : vérifier le statut vaccinal du patient et suivre les recommandations en vigueur relatives aux vaccinations ; dépister le risque de tuberculose latente par l’interrogatoire, une radiographie du thorax et plutôt un test IGRA qu’une IDR à la tuberculine. Un traitement prophylactique de la tuberculose sera à envisager en cas de tuberculose latente ou de doute de tuberculose latente (test IGRA indéterminé). Le JAKi pourra être initié après au moins 3 semaines d’une antibiothérapie prophylactique de la tuberculose. • En cas d’infections bactériennes sous JAKi : - Le choix de l’antibiothérapie sera guidé par le contexte de l’infection. L’antibiothérapie devra au moins être prolongée 8 jours après correction des signes cliniques d’infection. Le JAKi sera arrêté temporairement ou définitivement en fonction de l’infection. - Dans tous les cas, la durée de l’antibiothérapie sera adaptée à la situation clinique, elle devra au moins être prolongée 8 jours après correction des signes cliniques d’infection.
2018
CRI - Club Rhumatismes et Inflammations
France
recommandation professionnelle
Infection
sévère
modération
polyarthrite rhumatoïde
polyarthrite
antécédents
Polyarthrite rhumatoïde
maladie infectieuse bactérienne
infections bactériennes
présentations de cas

---
N2-TITRE
Efficacité de l’administration en continu d’oxygène à long terme chez le patient BPCO stable avec une hypoxémie modérée ?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2127
Question clinique Chez les patients BPCO en état stable mais avec une hypoxémie modérée au repos ou à l’effort, l’administration à long terme d’oxygène allonge-t-elle la survie ou le temps de la première hospitalisation quelles qu’en soient les causes ? Conclusion Les résultats de cette RCT montrent que l’oxygénothérapie à long terme ne doit pas être prescrite systématiquement chez les patients BPCO en état stable présentant une hypoxémie modérée au repos ou la nuit et durant l’exercice si la désaturation n’était présente qu’à l’effort. Elle n’allonge ni la survie ni le moment de la première hospitalisation quelles qu’en soient les causes.
2017
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
France
français
article de périodique
diminution de l'apport d'oxygène
persistant
oxygène
long
modération
a comme patient
maladie pulmonaire obstructive chronique
patients
oxygène
Administration
OXYGENE
Hypoxémie
broncho-pneumopathie chronique obstructive
efficace
modéré
stable
Rendement
oxygène

---
N3-AUTOINDEXEE
LOI no 2015-136 du 9 février 2015 relative à la sobriété, à la transparence, à l’information et à la concertation en matière d’exposition aux ondes électromagnétiques (1)
http://legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?cidTexte=JORFTEXT000030212642
2015
false
true
false
Legifrance
France
français
clair
effets de l'exposition à un agent externe
A 313 50 000 UI
relatif
ACICLOVIR BIOGARAN 200 mg, comprimé
Exposition
A 313 200 000 UI
jurisprudence
A 313 50 000 U.I., capsule molle
modération
CONCERTA
rétinol
argentum follium
Loi
comportement coopératif
ipecacuanha
Rayonnements électromagnétiques
Exposition

---
N3-AUTOINDEXEE
Urgences pédiatriques : les moyens permettant d'identifier et de limiter les complications et les conséquences lors d'un traumatisme crânio-cérébral léger à modéré
http://doc.rero.ch/record/257029?ln=fr
Cette revue de littérature vise à déterminer des outils validés permettant à l’infirmière d’identifier des TCC légers à modérés à risque de développer des complications et des conséquences. La finalité de cette revue est d’améliorer la qualité des soins infirmiers dès l’admission d’un enfant aux urgences pédiatriques jusqu’à la récupération complète de ses symptômes.
2015
false
false
false
RERO DOC - Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale
Suisse
français
thèse ou mémoire
marginal
traumatismes cranioencéphaliques
pédiatre
Inutilité médicale
d'urgence
urgences
modération
identifié
modéré
léger
traumatisme cranio-cerebral
pédiatrie
à la limite
urgence
blessure
cerveau, sai
complication

---
N3-AUTOINDEXEE
« Et vous trouvez ça drôle ? » La perméabilité à l'humour du patient atteint de la maladie d'Alzheimer au stade modéré à modérément sévère
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01497078
La maladie d’Alzheimer, ainsi que l’humour, ont, séparément, fait l’objet de nombreux travaux. Toutefois, peu de recherches existent quant à la croisée de ces deux domaines. Pour cette raison et dans un souci de réhabilitation des sujets atteints de la maladie d’Alzheimer, nous avons voulu évaluer la perméabilité à l’humour de ces patients au stade modéré à modérément sévère via l’élaboration d’un protocole, d’un atelier sur l’humour et d’un questionnaire à destination des soignants de l’accueil de jour de France Alzheimer 06
2015
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
Humour
maladie d'alzheimer
patients
a comme patient
Ça
sévère
maladie d'Alzheimer
perméabilité
modéré
ouvert
modération
atteint

---
N3-TITRE
Maladie de Canavan modérée
http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?lng=FR&Expert=314918
2014
Orphanet
information scientifique et technique
modération
maladie de Canavan

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
20/02/2020


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.