Libellé préféré : fièvre Q;

Synonyme CISMeF : Coxiellose; Fièvre du Queensland; Fièvre des abattoirs; Grippe des Balkans;

Synonyme MeSH : Maladie de Derrick-Burnet; Fièvre à Coxiella burnetii;

Hyponyme MeSH : Fièvre Q aiguë; Infection à Coxiella burnetii;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
Pneumopathie aiguë communautaire de l’adulte immunocompétent et fièvre Q : connaissances et perceptions des médecins généralistes de Guyane française
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01916720/document
INTRODUCTION : La fièvre Q (FQ), ou infection à Coxiellaburnetii, est décrite pour la première fois en Guyane en 1955. Les pneumopathies aiguës communautaires (PAC) représentent environ 90 % des FQ symptomatiques en Guyane française. Les médecins généralistes (MG) étant en première ligne dans la prise en charge de ces deux pathologies, l’objectif de cette thèse était d’évaluer les connaissances et perceptions des MG de Guyane sur ces deux sujets liés. MÉTHODE : Un auto-questionnaire a été distribué aux MG de Guyane entre février et juillet 2017. Ont été exclus de l’étude les MG exerçant en milieu hospitalier. RÉSULTATS : Parmi les 113 MG identifiés sur la période d’étude, 54 (47,8%) ont répondu au questionnaire. La moyenne d’âge était de 47.9 ans ( 11.6) et le sex ratio (H/F) de 1.25. En ce qui concerne les PAC, ils voyaient 5 PAC/ mois pour 90.7% d’entre eux (49/54). Ainsi, 59.2% (32/54) prescrivaient systématiquement une radiographie de thorax, 64.8% (35/54) utilisaient de l’amoxicilline chez un sujet jeune sans antécédent particulier, et 77.8% (41/54) de l’amoxicilline acide clavulanique chez un sujet âgé insuffisant cardiaque chronique. Enfin, 79.8%, (42/54) reconvoquaient systématiquement les patients et un peu plus de la moitié les reconvoquaient à 48h (24/42, 57.1%). Par contre, 75.9% (41/54) n’utilisaient pas de score de gravité et 61.1% (33/54) n’avaient pas pris connaissance des dernières recommandations. Les MG les plus jeunes ( 40 ans) étaient significativement plus à jour dans le traitement des PAC des sujets jeunes (p 0,014) ou des sujets âgés (p 0,04). En ce qui concerne la FQ, les MG avaient des connaissances qu’ils ne mettaient pas forcément en pratique en cas de PAC en Guyane. Les médecins généralistes de l’île de Cayenne (N 33, 61.1%) par rapport aux médecins des autres communes ont répondu de façon significative que l’incidence de la FQ en Guyane était en augmentation ces 20 dernières années (p 0.02), qu’une échographie cardiaque trans-thoracique était nécessaire en cas de diagnostic positif (p 0.011). Ils prescrivaient de façon significative des sérologies FQ une fois par semaine ou par mois (p 0.001) sur 5 PAC prises en charge chaque mois. Le profil significativement associé à la prescription d’amoxicilline doxycycline chez un sujet jeune sans antécédent était le fait d’exercer sur l’île (p 0,046). 59.3% (32/54) des médecins généralistes de notre étude se sentent mal informés sur la FQ et 98.1% (53/54) seraient intéressés par des enseignements post-universitaires. DISCUSSION/CONCLUSION : La majorité des médecins interrogés n’a pas pris connaissance des dernières recommandations sur les pneumopathies, ce qui est en accord avec la littérature. La FQ est encore peu connue des MG malgré son poids en Guyane mais on constate qu’à Cayenne, ils semblent plus sensibilisés et à jour sur certains points du traitement ou des examens complémentaires. La prise en charge des PAC et de la FQ n’est pas optimale en médecine de ville. Des actions de formations permettraient de sensibiliser des nombreux acteurs pour une meilleure prise en charge des PAC et de la FQ en ambulatoire.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
pneumopathie aigue
fièvre q
Perception
fièvre
adulte
Adulte
maladies pulmonaires
adulte
Fièvre Q
pneumopathie aigue
perception
Adulte
perception
Savoir
médecins généralistes
connaissance
Médecins
Pneumopathie
Guyane française
Perception
fièvre Q
connaissance
pneumonie communautaire

---
N2-AUTOINDEXEE
Fièvre Q
http://www.inrs.fr/publications/bdd/eficatt/fiche.html?refINRS=EFICATT_Fi%C3%A8vre%20Q
Agent pathogène, données épidémiologiques, pathologie, que faire en cas d'exposition ? Démarche médico-légale, éléments de référence
false
false
false
INRS - Institut National de Recherche et de Sécurité
France
français
information scientifique et technique
fièvre Q
fièvre
fièvre q

---
N2-AUTOINDEXEE
Étude sur les maladies transmises par les tiques, Franche-Comté, 2010-2012 - Borréliose de Lyme, encéphalite à tique, anaplasmose granulocytaire, TIBOLA, LAR, tularémie, fièvre Q
https://www.santepubliquefrance.fr/recherche/#search=Étude+sur+les+maladies+transmises+par+les+tiques,+Franche-Comté,+2010-2012+-+Borréliose+de+Lyme,+encéphalite+à+tique,+anaplasmose+granulocytaire,+TIBOLA,+LAR,+tularémie,+fièvre+Q+
Cette première étude en Franche-Comté a pour objectif principal d’estimer l’incidence de sept maladies transmises par les tiques (borréliose de Lyme, encéphalite à tique, anaplasmose granulocytaire, TIBOLA, LAR, tularémie, fièvre Q)
2017
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
français
article de périodique
collecte de données
tique
fièvre
anaplasmose
Maladies transmises par les tiques
fièvre récurrente
maladie de Lyme
anaplasmose
encéphalites à tiques
fièvre Q
encéphalite
tularémie
maladie
fièvre q
Borrélioses
tularémie
maladies transmises par les tiques
borrélioses

---
N2-AUTOINDEXEE
Coxiella burnetii, agent de la fièvre Q
http://www.nrcresearchpress.com/doi/abs/10.1139/cjm-2015-0551
La fièvre Q est une zoonose de répartition mondiale excepté la Nouvelle-Zélande. Elle est due à une bactérie intracellulaire : Coxiella burnetii. Cette infection passe souvent inaperçue car la manifestation principale de la forme aiguë de la maladie est un syndrome pseudogrippal spontanément résolutif. C’est l’épidémie qui a eu lieu aux Pays-Bas qui a attiré l’attention sur cette maladie qui était moins étudiée auparavant. Cette synthèse résume la description de la bactérie (taxonomie, cycle intracellulaire et génomique) mais également la maladie (description, diagnostic, pathogénie et épidémiologie). Enfin, la vaccination de l’humain et des animaux est également analysée.
2016
false
false
false
Revue canadienne de microbiologie
France
français
article de périodique
fièvre q
coxiella burnetii
fièvre
coxiella burnetii
fièvre Q

---
N3-AUTOINDEXEE
Épidémie de fièvre Q liée à la visite d’une ferme d'élevage, Vaucluse-Drôme
https://www.santepubliquefrance.fr/recherche/#search=Épidémie+de+fièvre+Q+liée+à+la+visite+d’une+ferme+d'élevage,+Vaucluse-Drôme
2016
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
français
rapport
ferme
Épidémies de maladies
fièvre
Épidémies
élevage
fermé
fièvre Q
fièvre q
épidémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Fièvre Q : étude de séroprévalence chez des professionnels d'élevage de petits ruminants dans le sud-est de la France
http://www.inrs.fr/accueil/produits/mediatheque/doc/publications.html?refINRS=TF%20213
2014
INRS - Institut National de Recherche et de Sécurité
information scientifique et technique
élevage
collecte de données
fièvre Q
fièvre
Séroprévalence
maladies à prions
France

---
N3-AUTOINDEXEE
Fièvre Q
Maladie animale
http://www.oie.int/fileadmin/Home/fr/Media_Center/docs/pdf/Disease_cards/Q-FEVER-FR.pdf
OIE
France
information scientifique et technique
fièvre Q
maladies de l'animal
fièvre

---
N1-VALIDE
Fièvre Q : une zoonose souvent méconnue
https://www.revmed.ch/RMS/2013/RMS-383/Fievre-Q-une-zoonose-souvent-meconnue
La fièvre Q est une zoonose causée par une bactérie Gram négative intracellulaire stricte, Coxiella burnetii. Les animaux représentent le réservoir principal et la transmission aux hommes se fait généralement par inhalation d'aérosols contaminés. La fièvre Q aiguë est le plus souvent bénigne. Symptomatique, elle peut se manifester sous la forme de trois tableau cliniques majeurs : un syndrome pseudo-grippal, une hépatite granulomateuse ou une pneumonie atypique. Les sujets présentant des facteurs de risque tels que des patients porteurs de valvulopathies, de prothèses vasculaires, les femmes enceintes ainsi que les personnes immunosupprimées, représentent une population à risque d'infection chronique, dont la forme la plus fréquente est l'endocardite.
2013
false
N
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
fièvre Q
article de périodique
fièvre Q
fièvre Q

---
N1-VALIDE
Fièvre Q. Recommandations de prise en charge
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=401
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspr20130524_fievreQrecoprisecharge.pdf
Le Haut Conseil de la santé publique a réalisé un bilan des connaissances disponibles concernant les risques de transmission à partir des élevages excréteurs, de complications pour les femmes enceintes et leurs foetus, de formes chroniques et les personnes susceptibles d'en développer. Il émet des recommandations sur la prise en charge diagnostique et thérapeutique des personnes infectées et une conduite à tenir vis-à-vis des personnes exposées.
2013
false
N
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
fièvre Q
recommandation pour la pratique clinique
fièvre Q
Appréciation des risques
fièvre Q
fièvre Q
grossesse
femmes enceintes
foetus
coxiella burnetii
fièvre Q
enfant
adulte
antibactériens
fièvre Q
vaccins antibactériens
exposition professionnelle
rapport
antibiothérapie

---
N1-VALIDE
La fièvre Q : une cause d'état fébrile sans foyer en Suisse
https://www.revmed.ch/RMS/2012/RMS-357/La-fievre-Q-une-cause-d-etat-febrile-sans-foyer-en-Suisse
ous décrivons deux cas de fièvre Q qui se sont présentés avec une fièvre prolongée sans foyer clinique chez des femmes en bonne santé habituelle. Le diagnostic n'a été établi qu'à l'issue de plusieurs jours d'investigation. La présentation clinique de la fièvre Q, infection intracellulaire par Coxiella burnetii, est variable et peu spécifique, tant en phase aiguë que chronique. Ainsi, la fièvre Q entre dans le diagnostic différentiel d'une fièvre d'origine indéterminée et doit être recherchée par sérologie. Cet article fait un rappel de la clinique de la fièvre Q et de l'utilisation des sérologies pour le diagnostic et le suivi.
2012
false
N
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
fièvre Q
article de périodique
cas clinique
fièvre Q

---
N3-AUTOINDEXEE
Épidémie de fièvre Q dans une usine de traitement de viande, Maine-et-Loire
https://www.santepubliquefrance.fr/recherche/#search=Épidémie+de+fièvre+Q+dans+une+usine+de+traitement+de+viande,+Maine-et-Loire
2010
InVS - Institut de Veille Sanitaire
Paris
France
information scientifique et technique
Épidémies de maladies
viande
fièvre
fièvre Q

---
N1-VALIDE
Coxiella burnetii
fiches techniques santé/sécurité
http://www.phac-aspc.gc.ca/lab-bio/res/psds-ftss/coxiella-burnetii-fra.php
description, danger pour la santé (pathogénicité, épidémiologie, gamme d'hôtes, dose infectieuse, mode de transmission, période d'incubation, transmissibilité), dissémination (réservoir, zoonose, vecteurs), viabilité (sensibilité aux médicaments, sensibilité aux désinfectants, inactivation par des moyens physiques, survie à l'extérieur de l'hôte), aspects médicaux (surveillance, premiers soins et traitements, immunisation, prophylaxie), dangers pour le personnel de laboratoire (infections liées ou acquises au laboratoire, sources et échantillons, dangers primaires et particuliers), précautions recommandés (exigences de confinement, vêtements protecteurs, autres protections), renseignements relatifs à la manipulation (déversements, élimination, entreposage), renseignements divers
2010
false
N
ASPC - Agence de santé publique du Canada
Canada
français
coxiella burnetii
coxiella burnetii
fièvre Q
fièvre Q
transmission de maladie infectieuse
fièvre Q
Réservoirs de maladies
zoonoses
Vecteurs de maladies
désinfectants
fièvre Q
Personnel de laboratoire d'analyses médicales
exposition professionnelle
vêtements de protection
gestion des déchets
Période d'incubation de la maladie infectieuse
recommandation

---
N3-TITRE
Fièvre Q et milieu professionnel : où en est-on ?
http://www.rst-sante-travail.fr/rst/dms/dmt/ArticleDMT/MiseAuPoint/TI-RST-TP-10/tp10.pdf
La fièvre Q, bien que pouvant être grave pour certaines catégories de populations et concerner de nombreux salariés au contact des animaux (surtout bovins, caprins, ovins) et de leur environnement, reste une maladie méconnue peu souvent évoquée par les médecins. Les éleveurs, vétérinaires, inséminateurs, personnels d'abattoir et d'équarrissage sont principalement exposés.
2010
false
true
false
RST - Références en Santé au Travail
France
français
exposition professionnelle
article de périodique
fièvre Q

---
N1-SUPERVISEE
La fièvre Q
Module 02 : Les infections materno-foetales bactériennes
http://umvf.cerimes.fr/media/ressMereEnfant/IMF/MAURIN_Max_P02/index.htm
Projet mère-enfant ; fièvre Q : épidémiologie, épidémie dans les Alpes, formes cliniques aiguës et chroniques, fièvre Q et femme enceinte, diagnostic sérologique, autres techniques de diagnostic, traitement, prophylaxie
2010
true
false
false
true
Projet Mère-Enfant Ministère des Affaires Étrangères et Européennes Année 2008-2012 - Tous droits réservés
Mère-enfant
Paris
France
français
616.922 5 - Fièvre Q
transmission verticale de maladie infectieuse
coxiella burnetii
fièvre Q
fièvre Q
femmes enceintes
fièvre Q
fièvre Q
matériel d'enseignement audio-visuel

---
N1-VALIDE
Biotox/Piratox
http://www.ansm.sante.fr/Dossiers-thematiques/Biotox-Piratox
fiches BIOTOX de prise en charge thérapeutique destinées aux professionnels de santé habilités à appliquer les instructions du plan BIOTOX ; Notices BIOTOX des médicaments destinées aux personnes potentiellement exposées à un agent biologique pour lesquelles un traitement médicamenteux a été prescrit ; fiches PIRATOX de prise en charge thérapeutique destinées aux professionnels de santé habilités à appliquer les instructions du plan PIRATOX
2008
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
antibiothérapie
bioterrorisme
maladie du charbon
peste
tularémie
brucellose
fièvres hémorragiques virales
variole
toxines botuliniques
botulisme
amoxicilline
ciprofloxacine
doxycycline
quinolinone
association triméthoprime-sulfaméthoxazole
traitement d'urgence
cyanures
gaz moutarde
intoxication par l'arsenic
composés de l'arsenic
bioterrorisme
enfant
rifampicine
composés organothiophosphorés
phosphines
anti-infectieux
adulte
Agents de guerre biologique
fièvre Q
morve
mélioïdose
clarithromycine
antibactériens
ofloxacine
roxithromycine
arsine
léwisite
phosphine
phosphines
composés de l'arsenic
recommandation pour la pratique clinique
notice médicamenteuse

---
N1-VALIDE
Fièvre Q
http://social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Zoonoses_en_milieu_professionnel_-_fievre_q.pdf
dossier grand public (agent responsable, réservoir, répartition géographique, mode de contamination, signes cliniques, diagnostic, traitement, prévention), dossier professionnels de santé : conduite à tenir devant une fièvre Q
2008
false
true
false
Ministère de la Santé et des Sports - France
Paris
France
français
recommandation de santé publique
information patient et grand public
fièvre Q
fièvre Q
signes et symptômes
fièvre Q
fièvre Q
France

---
N3-AUTOINDEXEE
Question Réponse concernant le maintien des femmes enceintes dans les locaux où sont manipulés des échantillons et cadavres d'animaux susceptibles dêtre contaminés par Coxiella Burnetti, à l'origine de la fièvre Q
http://www.rst-sante-travail.fr/rst/dms/dmt/ArticleDMT/QuestionsReponses/TI-RST-QR-11/qr11.pdf
2007
false
false
false
INRS - Institut National de Recherche et de Sécurité
France
article de périodique
animaux
grossesse
coxiella
fièvre Q
cadavre
femmes enceintes
fièvre

---
N1-SUPERVISEE
Fièvre Q
http://agriculture.gouv.fr/sites/minagri/files/documents/pdf/fievre_q190905net.pdf
Quel agent responsable ? Quelle maladie chez l'homme ? Quelle maladie chez l'animal ? Quelles mesures collectives de prévention ? Quelle conduite à tenir pour éviter d'être contaminé ? ...
2005
false
N
Ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation, de la Pêche et des Affaires rurales [français]
France
français
coxiella burnetii
fièvre Q
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
Epidémie de fièvre Q dans la vallée de Chamonix (Haute-Savoie)
Juin-septembre 2002
https://www.santepubliquefrance.fr/recherche/#search=Epidémie+de+fièvre+Q+dans+la+vallée+de+Chamonix+(Haute-Savoie)
investigation de l'épidémie humaine (matériel et méthodes, résultats, discussion), investigations vétérinaires (matériel et méthode, résultats, mesures prises) conclusion, recommandations, références, annexes ; 68 pages
2005
false
N
InVS - Institut de Veille Sanitaire
Paris
France
français
bovins
capra
fièvre Q
fièvre Q
France
enquêtes de santé
caractéristiques de la population
fièvre Q
élevage
fièvre Q
fièvre Q
Vecteurs de maladies
zoonoses
signes et symptômes
études cas-témoins
exposition environnementale
ovis
fièvre Q
incidence
enquête santé
résumé ou synthèse en français
carte géographique
graphique
tableau
recommandation de santé publique

---
N1-VALIDE
Investigation sur des cas groupés de fièvre Q. Montoison (Drôme)
https://www.santepubliquefrance.fr/recherche/#search=Investigation+sur+des+cas+groupés+de+fièvre+Q%2E+Montoison+(Drôme)
introduction, matériel et méthodes, résultats (études descriptive des cas, étude cas-témoin, enquêtes des services vétérinaires), mesures prises, discussion et conclusion, propositions de recommandations, références, annexes, 44 pages
2003
false
N
InVS - Institut de Veille Sanitaire
Paris
France
français
fièvre Q
enquêtes de santé
fièvre Q
évaluation de résultat (soins)
France
fièvre Q
études cas-témoins
exposition environnementale
fièvre Q
géographie
enquête santé

---
N1-VALIDE
Fièvre Q
Réponses du Service de renseignements du CCHST
http://www.cchst.ca/reponsessst/diseases/qfever.html
la fièvre Q et sa cause, transmission, symptômes, tests de détection, traitement recommandé, problème pour les travailleurs, métiers à risque, prévention en milieu de travail
1999
false
N
CCHST - Centre Canadien d'Hygiène et de Sécurité au Travail
Canada
français
fièvre Q
fièvre Q
fièvre Q
signes et symptômes
exposition professionnelle
fièvre Q
précautions universelles
santé environnementale
information patient et grand public
recommandation

---
N1-VALIDE
Fièvre Q
http://www.cnrs.fr/infoslabos/reglementation/docs-PDF/fievreq.pdf
extrait du document concernant les zoonoses, maladies animales transmises à l'homme ; présentation générale de la maladie, agent, épidémiologie, manifestations chez l'animal, mode de transmission, manifestations chez l'homme, diagnostic et traitement, prévention chez l'animal et chez l'homme
1997
false
N
CNRS
Paris
France
français
fièvre Q
documents

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
20/10/2019


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.