Libellé préféré : pyrazoles;

Synonyme MeSH : Dérivés de pyrazole; Dérivés du pyrazole;

Traduction automatique contrôlée du MeSH : Azoles de deux azotes aux positions 1,2, à côté l'un de l'autre, en opposition avec les IMIDAZOLES dans lequel ils sont aux positions 1,3.;

substance (CISMeF) : O;

Codes EINECS : 206-017-1;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
ELIQUIS apixaban
Renouvellement d'inscription (CT)
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2826829/fr/eliquis
Service Médical Rendu (SMR) Important Le service médical rendu par ELIQUIS reste important : - en prévention de l'AVC et de l'ES chez les patients ayant une FANV et présentant un ou plusieurs facteurs de risque. - dans le traitement de la thrombose veineuse profonde et de l’embolie pulmonaire et la prévention de leurs récidives chez l'adulte. La Commission souligne que les données disponibles (étude AMPLIFY) portent sur des patients ayant majoritairement reçu une HBPM, une HNF ou du fondaparinux à la phase aiguë (24-36ème heures) de l’événement thromboembolique veineux. - en prévention primaire des événements thromboemboliques veineux chez les patients adultes ayant bénéficié d'une chirurgie programmée pour prothèse totale de hanche ou de genou Amélioration du service médical rendu (ASMR) IV (mineur) Les spécialités ELIQUIS apportent une amélioration du service médical rendu mineure (ASMR IV) par rapport à la warfarine dans la prévention de l’accident vasculaire cérébral et de l’embolie systémique chez les patients adultes atteints de fibrillation atriale non valvulaire et présentant un ou plusieurs facteurs de risque. Les nouvelles données disponibles ne sont pas susceptibles de modifier l’appréciation précédente de la Commission, qui considère qu’ELIQUIS apporte une amélioration du service médical rendu mineure (ASMR IV) en termes d’efficacité par rapport à l’énoxaparine pour la prévention des événements thromboemboliques veineux chez les patients adultes bénéficiant d’une intervention chirurgicale programmée pour prothèse totale de hanche ou de genou. V (absence) Les nouvelles données disponibles ne sont pas susceptibles de modifier l’appréciation précédente de la Commission, qui considère que les spécialités ELIQUIS n’apportent pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) dans la stratégie thérapeutique de traitement de la thrombose veineuse profonde (TVP) et de l’embolie pulmonaire (EP) et la prévention de la récidive de TVP et d’EP chez l’adulte, qui comprend les AVK et les anticoagulants oraux non-AVK.
2018
false
false
false
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
ELIQUIS 2,5 mg, comprimé pelliculé
ELIQUIS 5 mg, comprimé pelliculé
apixaban
B01AF02 - apixaban
ELIQUIS
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Apixaban (ELIQUIS )
http://www.thromboclic.fr/medecin/recommandations/recommandations_sur_apixaban.html
Précautions à prendre à l’initiation du traitement par Apixaban (ELIQUIS ) afin de limiter le risque de survenue d’accidents hémorragiques...
2018
false
false
false
Thromboclic
France
français
recommandation de bon usage du médicament
hémorragie
ajustement du risque
administration par voie orale
apixaban
ELIQUIS
ELIQUIS 2,5 mg, comprimé pelliculé
ELIQUIS 5 mg, comprimé pelliculé
initiation du traitement
Inhibiteurs du facteur Xa
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Les anticoagulants oraux
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2851086/fr/les-anticoagulants-oraux
Il existe 2 classes d’anticoagulants oraux : les anticoagulants oraux antivitamine K (AVK) utilisés en cas de fibrillation auriculaire (valvulaire ou non valvulaire) et les anticoagulants oraux d’action directe (AOD) utilisés en cas de fibrillation auriculaire non valvulaire...
2018
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
recommandation de bon usage du médicament
anticoagulants
anticoagulants
administration par voie orale
antivitamines K
antivitamines K
fibrillation auriculaire
mauvais usage des médicaments prescrits
apixaban
Dabigatran
antithrombiniques
Inhibiteurs du facteur Xa
Rivaroxaban
édoxaban
B01AF - inhibiteurs directs du facteur Xa
B01AE - inhibiteurs directs de la thrombine
grossesse
Observance par le patient
continuité des soins
hémorragie
procédures de chirurgie opératoire
perte sanguine peropératoire
hémorragie
XARELTO
PRADAXA
ELIQUIS
B01AA - antivitamines K
PREVISCAN
fluindione
acénocoumarol
SINTROM
MINISINTROM
COUMADINE
warfarine
pyridines
thiazoles
phénindione
phénindione
indènes
4-Hydroxycoumarines
vitamine K
vitamine K
indènes
4-Hydroxycoumarines
vitamine K
pyrazoles
pyridones

---
N1-SUPERVISEE
IMBRUVICA (ibrutinib), inhibiteur de tyrosine kinase de Bruton (BTK) - (LCM)
Progrès thérapeutique modéré par rapport à TORISEL en termes de survie sans progression et de profil de tolérance dans le traitement du lymphome à cellules du manteau en rechute ou réfractaire.
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2770187/fr/imbruvica-lcm
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2770187/fr/imbruvica-ibrutinib-inhibiteur-de-tyrosine-kinase-de-bruton-btk-lcm
IMBRUVICA a l’AMM dans le traitement des adultes atteints d’un lymphome à cellules du manteau (LCM) en rechute ou réfractaire (R/R). Un bénéfice d’IMBRUVICA en termes de survie sans progression par rapport au temsirolimus a été mis en évidence dans une étude, sans différence sur la survie globale entre les groupes IMBRUVICA et temsirolimus, dans cette maladie où le besoin médical est partiellement couvert. IMBRUVICA a montré un profil de tolérance moins défavorable par rapport au temsirolimus en termes d'événements indésirables de grades 3 (67,6% versus 87,1% respectivement)...
2017
false
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
administration par voie orale
remboursement par l'assurance maladie
résultat thérapeutique
IMBRUVICA
IMBRUVICA 140 mg, gélule
ibrutinib
ibrutinib
médicament orphelin
L01XE27 - ibrutinib
adulte
lymphome à cellules du manteau récidivant
lymphome réfractaire à cellules du manteau
lymphome à cellules du manteau
inhibiteur de la tyrosine kinase de Bruton, humain
protein-tyrosine kinases
inhibiteurs de protéines kinases
inhibiteurs de protéines kinases
analyse de survie
Recherche comparative sur l'efficacité
temsirolimus
recommandation de bon usage du médicament
Survie sans progression
PCI 32765
PCI 32765
protéines de transport
pyrazoles
pyrimidines
pyrazoles
pyrimidines
sirolimus
sirolimus
survie sans rechute

---
N1-VALIDE
NOTE d'AST relative à la concentration maximale en fipronil à ne pas dépasser dans les ovoproduits et autres produits transformés à base d'œufs, pour que l'exposition du consommateur reste inférieure à la valeur toxicologique de référence aiguë
https://www.anses.fr/fr/system/files/ERCA2017SA0183.pdf
A partir des données françaises de consommation, quelle concentration maximale en fipronil ne doit pas été dépassée dans les produits transformés de consommation à base d’oeufs pour que l’exposition du consommateur reste inférieure à la valeur toxicologique de référence aiguë pour le fipronil...
2017
false
false
false
ANSES
France
français
valeurs limites d'exposition
information scientifique et technique
France
administration par voie orale
fipronil
oeufs
pizza
biscuit
sauce
assaisonnement
pâtes alimentaires
pain
mets salés
dessert (substance)
produit de l'oeuf
nouilles aux oeufs
Industries des oeufs et ovoproduits
gâteau
sandwich
crème anglaise
fipronil
pyrazoles
pyrazoles

---
N1-VALIDE
NOTE de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail relative à une demande d'appui scientifique et technique (AST) relatif aux risques pour la santé humaine liés à la présence de fipronil dans des œufs destinés à la consommation
https://www.anses.fr/fr/system/files/AUT2017SA0178.pdf
l’Anses a été interrogée sur les trois questions suivantes : ‐ Analyser les données toxicologiques disponibles relatives au fipronil au regard du risque pour l’homme par ingestion de denrées contaminées ; ‐ Procéder à une évaluation du risque pour les populations préalablement identifiées (jeunes enfants, femmes enceintes, adultes) lié à la consommation de produits de volailles contaminés (oeufs, viandes) ; ‐ Formuler des recommandations de gestion du risque pour les produits transformés dans lesquels auraient été incorporés des oeufs contaminés...
2017
false
false
false
ANSES
France
français
information scientifique et technique
valeurs limites d'exposition
fipronil
fipronil
oeufs
France
oeufs de volaille
insecticides
Belgique
facteurs de risque
gestion du risque
volaille
exposition environnementale
pyrazoles
pyrazoles

---
N1-VALIDE
Evaluation des risques liés à la consommation d’œufs et de produits à base d’œufs contaminés au fipronil [Mise à jour le 21 août 2017]
https://www.anses.fr/fr/content/evaluation-des-risques-li%C3%A9s-%C3%A0-la-consommation-d%E2%80%99%C5%93ufs-et-de-produits-%C3%A0-base-d%E2%80%99%C5%93ufs-contamin%C3%A9s
L’Anses a publié son évaluation des risques pour la santé humaine en cas d’ingestion d’œufs contaminés par le fipronil, substance active insecticide et acaricide utilisée frauduleusement dans des élevages aux Pays-Bas et en Belgique. Au vu des données disponibles sur la toxicité de cette substance et des concentrations de fipronil observées dans les élevages concernés en Belgique et aux Pays-Bas, et en prenant en compte les habitudes de consommation des Français, le risque de survenue d’effets sanitaires apparaît très faible. Concernant les produits transformés à base d’œufs, l’Agence a également estimé une limite à ne pas dépasser pour que l’exposition reste inférieure à la valeur toxicologique de référence aiguë (ARfD) si des produits à base d’œufs contaminés étaient consommés, celle-ci est de 0,23 mg de fipronil par kg...
2017
false
false
false
ANSES
France
français
valeurs limites d'exposition
fipronil
fipronil
oeufs
oeufs
France
oeufs de volaille
Belgique
facteurs de risque
volaille
Pays-Bas
évaluation des risques
étude évaluation
consommation alimentaire
produit de l'oeuf
résidus de pesticides
résidus de pesticides
consommation d'oeuf
pyrazoles
pyrazoles

---
N3-AUTOINDEXEE
Leucémie lymphoïde chronique : un élargissement abusif de l'utilisation de l'ibrutinib
In Rev Prescrire 2017 ; 37 (403) : 335-336
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/53068/0/NewsDetails.aspx
ans la leucémie lymphoïde chronique, l'Agence européenne du médicament (EMA) a élargi abusivement l'autorisation de l'ibrutinib (Imbruvica ) en première ligne dans la leucémie lymphoïde chronique, bien au-delà des résultats des essais comparatifs...
2017
false
false
false
Prescrire
France
français
résumé ou synthèse en français
leucémie
leucémie chronique lymphocytaire à cellules B
blessures combinees severes
Leucémie lymphoïde
leucémie lymphoïde chronique à cellules b/lymphome à petits lymphocytes (voir aussi m-96703)
ibrutinib
élargissement
ibrutinib
conjonctivite par agression
leucémie lymphoïde
PCI 32765
pyrazoles
pyrimidines

---
N1-VALIDE
Anticoagulation et fibrillation auriculaire
http://kce.fgov.be/fr/publication/report/anticoagulation-et-fibrillation-auriculaire
Les anticoagulants sont des médicaments qui sont prescrits, entre autres, aux personnes atteintes d’un trouble du rythme cardiaque appelé fibrillation auriculaire, pour diminuer leur risque d’accident vasculaire cérébral (AVC). Depuis quelques années, de « nouveaux anticoagulants oraux » ou NOAC sont arrivés sur le marché. Leur usage est plus pratique que celui des « anciens » puisqu’ils ne nécessitent plus de prises de sang de contrôle tous les mois. Mais leur prix est aussi nettement plus élevé : ils représentent pour notre assurance maladie un coût annuel supplémentaire qui avoisine les 100 millions d’euros. Le Centre fédéral d’Expertise des Soins de santé (KCE) a mené une analyse critique des données existantes sur ces médicaments et a découvert que leurs avantages ne sont pas aussi évidents qu’il y paraît. En effet, si leur efficacité est supérieure à celle des anciens médicaments… ce n’est que de quelques dixièmes de pourcents, et à condition qu’ils soient bien utilisés. Trois problèmes se posent en effet : (1) Parmi les patients sous anticoagulants, certains n’en retirent aucun bénéfice parce que le risque d’AVC que l’on cherche à éviter est à peu près équivalent, chez eux, au risque d’hémorragie dû au traitement. (2) De nombreux patients reçoivent des doses de NOAC réduites, dont nous ne savons pas si elles sont efficaces. (3) Comme les NOAC ne nécessitent plus de prises de sang de contrôle tous les mois, les médecins ne sont plus en mesure de vérifier si leurs patients ont une anticoagulation suffisante. Le KCE appelle donc à la vigilance : il se peut que bon nombre de patients sous NOAC ne soient en réalité pas correctement protégés...
2017
false
false
false
Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé
Belgique
français
anticoagulants
anticoagulants
fibrillation auriculaire
résultat thérapeutique
accident vasculaire cérébral
continuité des soins
analyse coût-bénéfice
Adhésion au traitement médicamenteux
évaluation des risques
hémorragie
vitamine K
antivitamines K
Rivaroxaban
édoxaban
Dabigatran
apixaban
Inhibiteurs du facteur Xa
antithrombiniques
Belgique
rapport
information sur le médicament
étude comparative
anticoagulants
évaluation économique
surveillance pharmacologique
NACO
indènes
4-Hydroxycoumarines
pyridines
thiazoles
pyrazoles
pyridones

---
N1-SUPERVISEE
IMBRUVICA (ibrutinib), inhibiteur de tyrosine kinase de Bruton (BTK)
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2746213/fr/imbruvica
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2746213/fr/imbruvica-ibrutinib-inhibiteur-de-tyrosine-kinase-de-bruton-btk
Le service médical rendu par IMBRUVICA est important dans l’extension d’indication « En monothérapie, pour le traitement des patients adultes atteints d’une leucémie lymphoïde chronique (LLC) non précédemment traités, non éligibles à un traitement à base de fludarabine à pleine dose ». Le service médical rendu par IMBRUVICA est insuffisant dans l’extension d’indication « En monothérapie, pour le traitement des patients adultes atteints d’une leucémie lymphoïde chronique (LLC) non précédemment traités, éligibles à un traitement à base de fludarabine à pleine dose »...
2017
false
false
false
Insuffisant
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
recommandation de bon usage du médicament
ibrutinib
ibrutinib
administration par voie orale
résultat thérapeutique
L01XE27 - ibrutinib
IMBRUVICA 140 mg, gélule
adulte
inhibiteurs de protéines kinases
inhibiteurs de protéines kinases
inhibiteur de la tyrosine kinase de Bruton, humain
inhibiteur de la tyrosine kinase de Bruton, humain
remboursement par l'assurance maladie
médicament orphelin
leucémie chronique lymphocytaire à cellules B
IMBRUVICA
PCI 32765
PCI 32765
pyrazoles
pyrimidines
pyrazoles
pyrimidines
protéines de transport
protéines de transport

---
N3-AUTOINDEXEE
REVOLADE 25 mg, poudre pour suspension buvable - REVOLADE 75 mg, comprimé pelliculé
Mise à disposition de comprimés dosés à 75 mg et de sachets de poudre à 25 mg pour suspension buvable en complément des comprimés à 25 mg et 50 mg déjà disponibles.
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2748397/fr/revolade
Le service médical rendu par REVOLADE 75 mg, comprimé pelliculé et REVOLADE 25 mg, poudre pour suspension buvable est important : chez le patient âgé de 1 an et plus présentant un PTI chronique, réfractaire aux autres traitements (par exemple corticoïdes, immunoglobulines) ; chez le patient adulte présentant une aplasie médullaire acquise sévère qui est soit réfractaire à un traitement immunosuppresseur antérieur soit lourdement pré-traité et qui n’est pas éligible à une transplantation de cellules souches hématopoïétiques. Insuffisant Le service médical rendu par REVOLADE 75 mg, comprimé pelliculé et REVOLADE 25 mg, poudre pour suspension buvable est insuffisant dans le traitement de la thrombopénie chez le patient adulte ayant une infection chronique par le virus de l’hépatite C (VHC), lorsque le degré de la thrombopénie est le principal facteur empêchant l’initiation ou limitant la possibilité de maintenir un traitement optimal à base d’interféron. Amélioration du service médical rendu (ASMR) V (absence) Dans le traitement : du PTI chronique, réfractaire aux autres traitements (par exemple corticoïdes, immunoglobulines) chez le patient âgé de 1 an et plus, de l’aplasie médullaire acquise sévère (AMS) chez l’adulte qui est soit réfractaire à un traitement immunosuppresseur antérieur soit lourdement pré-traité et qui n’est pas éligible à une transplantation de cellules souches hématopoïétiques, ces spécialités sont des compléments de gamme qui n’apportent pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) par rapport aux présentations déjà inscrites.
2017
false
false
false
Insuffisant
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
B02BX05 - eltrombopag
eltrombopag
administration par voie orale
eltrombopag 75 mg comprimé
eltrombopag (produit)
comprimés
suspension buvable
REVOLADE
hydrazines
pyrazoles
benzoates

---
N1-VALIDE
Imbruvica (Ibrutinib) - Nouvelles recommandations importantes relatives au risque de réactivation du virus de l’hépatite B - Lettre aux professionnels de santé
Information destinée aux oncologues, hématologues, hépatologues, gastro-entérologues, médecins,internistes et pharmaciens hospitaliers
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Imbruvica-R-Ibrutinib-Nouvelles-recommandations-importantes-relatives-au-risque-de-reactivation-du-virus-de-l-hepatite-B-Lettre-aux-professionnels-de-sante
Des cas de réactivation du virus de l’hépatite B (VHB) ont été rapportés chez des patients traités par ibrutinib (IMBRUVICA ). Par conséquent, les recommandations sont les suivantes : Tous les patients doivent faire l’objet d’un dépistage d’infection par le VHB avant l’initiation d’un traitement par IMBRUVICA . Pour les patients dont la sérologie pour l’hépatite B est positive, une consultation chez un médecin spécialisé en hépatologie est recommandée avant instauration du traitement. Les patients traités par IMBRUVICA, dont la sérologie pour l’hépatite B est positive, doivent être surveillés et traités selon la prise en charge médicale usuelle dans la prévention de la réactivation du VHB...
2017
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
administration par voie orale
recommandation de bon usage du médicament
ibrutinib
ibrutinib
L01XE27 - ibrutinib
IMBRUVICA
IMBRUVICA 140 mg, gélule
hépatite B
réactivation du virus de l'hépatite B (trouble)
risque
avis de pharmacovigilance
dépistage systématique
continuité des soins
hépatite B
tests sérologiques
hépatite B
PCI 32765
PCI 32765
pyrazoles
pyrimidines
pyrazoles
pyrimidines

---
N1-SUPERVISEE
IMBRUVICA (ibrutinib), inhibiteur de tyrosine kinase de Bruton (BTK)
En traitement de la macroglobulinémie de Waldenström : - Progrès thérapeutique mineur en 2ème ligne ou plus - Intérêt clinique insuffisant en 1ère ligne
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2742289/fr/imbruvica
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2742289/fr/imbruvica-ibrutinib-inhibiteur-de-tyrosine-kinase-de-bruton-btk
Le service médical rendu par IMBRUVICA est important en deuxième ligne ou plus de traitement de la macroglobulinémie de Waldenström. Le service médical rendu par IMBRUVICA est insuffisant pour une prise en charge par la solidarité nationale en première ligne de traitement de la de la macroglobulinémie de Waldenström en l’absence de donnée dans cette situation...
2016
false
false
false
Insuffisant
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
administration par voie orale
remboursement par l'assurance maladie
résultat thérapeutique
IMBRUVICA
IMBRUVICA 140 mg, gélule
ibrutinib
ibrutinib
L01XE27 - ibrutinib
adulte
inhibiteur de la tyrosine kinase de Bruton, humain
protein-tyrosine kinases
inhibiteurs de protéines kinases
inhibiteurs de protéines kinases
macroglobulinémie de Waldenström
recommandation de bon usage du médicament
PCI 32765
PCI 32765
pyrazoles
pyrimidines
pyrazoles
pyrimidines
protéines de transport

---
N1-SUPERVISEE
Effets à long terme des médicaments amaigrissants chez les patients hypertendus
http://www.cochrane.org/fr/CD007654/les-effets-long-terme-des-medicaments-amaigrissants-chez-les-personnes-presentant-une-elevation-de
Objectifs principaux : Évaluer les effets à long terme d'une perte de poids induite pharmacologiquement avec de l'orlistat, de la sibutramine ou du rimonabant sur : - la mortalité toutes causes confondues - la morbidité cardiovasculaire - les événements indésirables Objectifs secondaires : - variations de la pression artérielle systolique et/ou diastolique - perte de poids même si la sibutramine et le rimonabant ont été retirés du marché.
2016
false
false
false
Cochrane
France
français
méta-analyse
résultat thérapeutique
hypertension artérielle
agents antiobésité
surpoids
anorexigènes
lactones
orlistat
rimonabant
sibutramine
pipéridines
pyrazoles
cyclobutanes
résumé ou synthèse en français

---
N1-VALIDE
REVOLADE (eltrombopag), agoniste des récepteurs à la thrombopoïétine (AMS)
Progrès thérapeutique mineur dans la prise en charge de l’aplasie médullaire acquise sévère, réfractaire et inéligible à l’allogreffe
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2671734/fr/revolade-ams
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2671734/fr/revolade-eltrombopag-agoniste-des-recepteurs-a-la-thrombopoietine-ams
Le service médical rendu par REVOLADE (eltrombopag) est important dans l’extension d’indication de l’AMM « chez les patients adultes présentant une aplasie médullaire acquise sévère (AMS) qui sont soit réfractaires à un traitement immunosuppresseur antérieur soit lourdement pré-traités et qui ne sont pas éligibles à une transplantation de cellules souches hématopoïétiques »...
2016
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
résultat thérapeutique
recommandation de bon usage du médicament
eltrombopag
eltrombopag
administration par voie orale
B02BX05 - eltrombopag
REVOLADE 25 mg, comprimé pelliculé
REVOLADE 50 mg, comprimé pelliculé
anémie aplasique
adulte
récepteurs à la thrombopoïétine
REVOLADE
hydrazines
pyrazoles
benzoates
hydrazines
pyrazoles
benzoates

---
N1-VALIDE
REVOLADE (eltrombopag) - Risque d'hépatotoxicité sévère
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2016/59916a-fra.php
L’administration de REVOLADE peut causer une hépatotoxicité sévère et, potentiellement, une lésion hépatique mortelle. Des cas de lésions hépatiques médicamenteuses sévères avec REVOLADE ont été rapportés chez des patients durant les essais cliniques et post-commercialisation. Pour atténuer le risque d’hépatotoxicité sévère et, potentiellement, de lésion hépatique mortelle, les professionnels de la santé devraient : Doser l’alanine aminotransférase (ALT), l’aspartate aminotransférase (AST) et la bilirubine sériques avant d’entreprendre le traitement par REVOLADE, toutes les 2 semaines durant la phase d’ajustement posologique, puis 1 fois par mois lorsque la dose stable est établie. Cesser l’emploi de REVOLADE si les concentrations d’ALT : augmentent jusqu’à représenter 3 fois ou plus la limite supérieure de la normale (LSN) chez des patients affichant une fonction hépatique normale ou; augmentent jusqu’à représenter 3 fois ou plus les concentrations initiales, ou plus de 5 fois la LSN, selon le chiffre le plus bas, chez des patients affichant une hausse des transaminases avant le traitement. La monographie de produit canadienne de REVOLADE a été mise à jour afin de refléter cette nouvelle information sur l’innocuité...
2016
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
avis de pharmacovigilance
lésions hépatiques dues aux substances
eltrombopag
B02BX05 - eltrombopag
REVOLADE
recommandation de bon usage du médicament
continuité des soins
surveillance pharmacologique
administration par voie orale
alanine transaminase
aspartate aminotransferases
bilirubine
analyse chimique du sang
surveillance post-commercialisation des produits de santé
Canada
brochure pédagogique pour les patients
hydrazines
pyrazoles
benzoates

---
N1-VALIDE
ADEMPAS (riociguat) - Nouvelle contre-indication pour les patients atteints d'hypertension pulmonaire associée à une pneumonie interstitielle idiopathique (HP-PII)
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2016/59816a-fra.php
Les patients atteints d’HP-PII ne devraient pas être traités par ADEMPAS. Si des patients atteints d’HP-PII sont traités par ADEMPAS, ce traitement devrait être discontinué et leur état clinique surveillé étroitement. On a mis fin plus tôt que prévu à l’étude RISE-IIP, qui portait sur les effets d’ADEMPAS chez les patients atteints d’hypertension pulmonaire associée à une pneumonie interstitielle idiopathique (HP-PII) en raison d’un risque accru de mortalité et d’effets indésirables graves chez les sujets souffrant d’HP-PII qui étaient traités par ADEMPAS. La monographie de produit canadienne sera mise à jour pour refléter la contre-indication concernant l’utilisation d’ADEMPAS chez les patients atteints d’HP-PII...
2016
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
avis de pharmacovigilance
hypertension pulmonaire
riociguat
C02KX05 - riociguat
ADEMPAS
administration par voie orale
pneumopathies interstitielles idiopathiques
Contre-indications aux procédures
pyrazoles
pyrimidines
Contre-indications aux médicaments

---
N1-VALIDE
Riociguat (Adempas) :contre-indication chez les patients avec hypertension pulmonaire associée à une pneumopathie interstitielle idiopathique - Lettre aux professionnels de santé
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Riociguat-Adempas-contre-indication-chez-les-patients-avec-hypertension-pulmonaire-associee-a-une-pneumopathie-interstitielle-idiopathique-Lettre-aux-professionnels-de-sante
Il est recommandé aux professionnels de santé que la specialité Adempas (riociguat) ne soit pas utilisée chez les patients présentant une hypertension pulmonaire associée à une pneumonie interstitielle idiopathique. Cette recommandation fait suite à l’évaluation d’un signal d’augmentation de la mortalité et des évènements indésirables graves dans un essai clinique multicentrique international étudiant les effets du riociguat chez ces patients. Le résumé des caractéristiques du produit ainsi que la notice patient de la spécialité ADEMPAS vont être modifiées afin d'y mentionnner cette contre indication...
2016
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
riociguat
ADEMPAS
ADEMPAS 0,5 mg, comprimé pelliculé
ADEMPAS 1 mg, comprimé pelliculé
ADEMPAS 1,5 mg, comprimé pelliculé
ADEMPAS 2 mg, comprimé pelliculé
ADEMPAS 2,5 mg, comprimé pelliculé
hypertension pulmonaire
recommandation de bon usage du médicament
pneumopathies interstitielles idiopathiques
C02KX05 - riociguat
administration par voie orale
Contre-indications aux procédures
pyrazoles
pyrimidines
Contre-indications aux médicaments

---
N1-VALIDE
Nouveaux anticoagulants par voie orale (NOAC Non-vitamin k antagonist Oral Anti-Coagulants)
http://www.centreantipoisons.be/professionnels-de-la-sant/articles-pour-professionnels-de-la-sant/nouveaux-anticoagulants-par-voie
es NOAC's sont déjà utilisés depuis quelques années comme alternatives aux anti-vitamines K (Coumarines). Ils ont l’avantage de pouvoir être prescrits à doses fixes et de ne pas nécessiter de contrôles sanguins. Mais en cas de saignement, il n’y a jusqu’à présent pas d’antidote et ils coutent plus cher. Toutefois, certaines études internationales montreraient que leur coût plus élevé est compensé par l’économie réalisés sur la surveillance biologique. En Belgique, il y a actuellement 2 types de NOAC's sur le marché: Un inhibiteur direct de la thrombine: dabigatran (Pradaxa ) Deux inhibiteurs du facteur Xa : apixaban (Eliquis ) et rivaroxaban (Xarelto )...
2016
false
false
false
Centre antipoison belge
Belgique
français
néerlandais
recommandation pour la pratique clinique
administration par voie orale
Rivaroxaban
XARELTO
ELIQUIS
B01AF01 - rivaroxaban
anticoagulants
apixaban
Inhibiteurs du facteur Xa
hémorragie
hémorragie
hémorragie
B01AF02 - apixaban
B01AE07 - étexilate de dabigatran
PRADAXA
Dabigatran
antithrombiniques
hospitalisation
soins ambulatoires
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Médicaments ciblant ALK : crizotinib, céritinib
Anticancéreux par voie orale : informer, prévenir et gérer leurs effets indésirables
http://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/Medicaments-ciblant-ALK-crizotinib-ceritinib
Les molécules concernées par ces recommandations sont les inhibiteurs de protéine kinase ciblant ALK : crizotinib et céritinib. Ces médicaments sont utilisés comme traitements des cancers du poumon non à petites cellules avec anomalies d’ALK...
2016
false
false
false
INCa - Institut National du Cancer
France
français
recommandation de bon usage du médicament
inhibiteurs de protéines kinases
crizotinib
L01XE16 - crizotinib
carcinome pulmonaire non à petites cellules
céritinib
L01XE28 - céritinib
récepteurs à activité tyrosine kinase
antinéoplasiques
administration par voie orale
inhibiteurs de protéines kinases
crizotinib
céritinib
effets secondaires indésirables des médicaments
continuité des soins
interactions médicamenteuses
communication interdisciplinaire
facteurs de risque
surveillance pharmacologique
crizotinib
céritinib
XALKORI
ZYKADIA
carcinome pulmonaire non à petites cellules
Réarrangement du gène ALK positif
Protéine ALK, homme
recommandation patients
recommandation pour la pratique clinique
anaplastic lymphoma kinase
pyrazoles
pyridines
pyrimidines
sulfones
pyrazoles
pyridines
pyrimidines
sulfones
pyrazoles
pyridines
pyrimidines
sulfones
récepteurs à activité tyrosine kinase

---
N1-VALIDE
Médicaments ciblant BCR-ABL : Imatinib, Dasatinib, Nilotinib, Bosutinib, Ponatinib - Médicament ciblant JAK : Ruxolitinib
http://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/Medicaments-ciblant-BCR-ABL-Imatinib-Dasatinib-Nilotinib-Bosutinib-Ponatinib-Medicament-ciblant-JAK-Ruxolitinib-Anticancereux-par-voie-orale-informer-prevenir-et-gerer-leurs-effets-indesirables
Anticancéreux par voie orale : informer, prévenir et gérer leurs effets indésirables...
2016
false
false
false
INCa - Institut National du Cancer
France
français
recommandation pour la pratique clinique
antinéoplasiques
administration par voie orale
effets secondaires indésirables des médicaments
effets secondaires indésirables des médicaments
diffusion de l'information
éducation du patient comme sujet
interactions médicamenteuses
Dasatinib
Mésilate d'imatinib
Protéines de fusion bcr-abl
inhibiteurs de protéines kinases
L01XE06 - dasatinib
L01XE01 - imatinib
nilotinib
L01XE08 - nilotinib
bosutinib
ponatinib
ruxolitinib
janus kinases
L01XE24 - ponatinib
L01XE18 - ruxolitinib
L01XE14 - bosutinib
continuité des soins
grossesse
INCB018424
dérivés de l'aniline
nitriles
quinoléines
Imidazoles
pyridazines
pyrimidines
pyrazoles

---
N2-AUTOINDEXEE
Évaluation des effets des néonicotinoïdes et du fipronil sur la biodiversité et la santé
Avis 9241
http://www.health.belgium.be/fr/avis-9241-neonicotinoides
Dans cet avis scientifique sur la politique en matière de santé publique, le Conseil Supérieur de la Santé de Belgique se penche sur l’étude WIA sur l'impact des néonicotinoïdes et du fipronil sur la biodiversité et les écosystèmes, et replace les conclusions de cette étude ainsi que celles d’une étude similaire, plus récente, réalisée par l’EASAC dans le contexte plus large de la politique belge et européenne sur les pesticides et celui du rôle des services écosystémiques dans la promotion de la santé humaine.
2016
false
false
false
Conseil Supérieur de la Santé - Ministère des Affaires Sociales, de la Santé publique et de l'Environnement
Belgique
français
recommandation professionnelle
efficace
évaluation des impacts sur la santé
fipronil
biodiversité
Santé
études d'évaluation comme sujet
santé
pyrazoles

---
N1-VALIDE
Anticoagulants oraux directs (ACOD) : une aide à la prescription dans la pratique quotidienne
In Rev Med Suisse 2016; volume 12. 2102-2112
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-542/Anticoagulants-oraux-directs-ACOD-une-aide-a-la-prescription-dans-la-pratique-quotidienne
L’introduction des anticoagulants oraux directs (ACOD) à large échelle représente une avancée majeure dans la prise en charge des patients présentant une maladie thromboembolique veineuse ou une fibrillation auriculaire, accompagnée de nouveaux défis. Ceux-ci doivent être relevés en se basant sur les données scientifiques associées à des considérations pragmatiques. L’acquisition d’une connaissance croissante de ces médicaments et la possibilité d’avoir recours à des documents d’aide pratique permettent certainement d’augmenter la sécurité de prescription de ces médicaments pour les patients. Le but de cet article est de présenter des suggestions fondées sur les données scientifiques et les recommandations internationales pour la prescription des ACOD dans la pratique clinique, sur la base des questions fréquemment posées aux auteurs...
2016
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
thromboembolisme veineux
antithrombiniques
administration par voie orale
fibrillation auriculaire
médecine factuelle
recommandation de bon usage du médicament
récidive
thromboembolisme veineux
antithrombiniques
B01AF - inhibiteurs directs du facteur Xa
Inhibiteurs du facteur Xa
facteur IIa
B01AE07 - étexilate de dabigatran
Dabigatran
Rivaroxaban
apixaban
édoxaban
interactions médicamenteuses
continuité des soins
examens biologiques
tests de la fonction rénale
hémorragie
procédures de chirurgie opératoire
héparine
antivitamines K
sécurité des patients
facteur IIa
prothrombine
pyrazoles
pyridones
pyridines
thiazoles
indènes
4-Hydroxycoumarines
vitamine K
vitamine K

---
N1-VALIDE
Anticoagulants oraux directs : quelques considérations pratiques
In Rev Med Suisse 2016; volume 12. 1453-1459
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-529/Anticoagulants-oraux-directs-quelques-considerations-pratiques
La prise en charge des événements thromboemboliques et leur prévention est historiquement basée sur l’utilisation des antivitamines K et des héparines. Depuis 2009, l’arrivée sur le marché d’anticoagulants oraux directs (AOD), avec la validation successive d’indications, a modifié le paysage de l’anticoagulation et de sa prise en charge. L’avantage principal de cette nouvelle génération de substances est un effet anticoagulant plus prédictible, sans nécessité de suivre l’activité anticoagulante. En pratique clinique, certaines situations requièrent néanmoins une utilisation prudente des AOD. Cet article propose une revue de quelques considérations pratiques et de situations spécifiques issues des pratiques hospitalière et ambulatoire...
2016
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
administration par voie orale
anticoagulants
thromboembolie
thromboembolie
B01AF - inhibiteurs directs du facteur Xa
B01AE - inhibiteurs directs de la thrombine
sujet âgé
tumeurs
cirrhose du foie
obésité
continuité des soins
interactions médicamenteuses
antidotes
accident vasculaire cérébral
résultat thérapeutique
anticoagulants
Dabigatran
Rivaroxaban
apixaban
édoxaban
anticoagulants
Contre-indications aux procédures
pyrazoles
pyridones
pyridines
thiazoles
Contre-indications aux médicaments

---
N1-SUPERVISEE
XALKORI
crizotinib
http://www.omeditbretagne.fr/lrportal/documents/138946/147512/xalkori-v1_2pro.pdf/e6711f8c-92c6-4a2f-8b91-c004286050a9
Le crizotinib est un agent antinéoplasique et le 1er inhibiteur de tyrosine kinase ciblant la mutation ALK (Anaplastic Lymphoma Kinase) dans le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC). XALKORI est indiqué dans le traitement des patients adultes ayant reçu au moins un traitement antérieur pour un cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) anaplastic lymphoma kinase (ALK)-positif et avancé...
2015
false
false
false
OMéDIT - Bretagne
France
français
recommandation de bon usage du médicament
crizotinib
administration par voie orale
continuité des soins
antinéoplasiques
antinéoplasiques
L01XE16 - crizotinib
inhibiteurs de protéines kinases
inhibiteurs de protéines kinases
protein-tyrosine kinases
carcinome pulmonaire non à petites cellules
anaplastic lymphoma kinase
crizotinib
crizotinib
XALKORI
pyrazoles
pyridines
pyrazoles
pyridines
pyrazoles
pyridines
récepteurs à activité tyrosine kinase

---
N1-SUPERVISEE
IMBRUVICA
IBRUTINIB
http://www.omeditbretagne.fr/lrportal/documents/138946/147512/imbruvica-v1_1pro.pdf/252d37b1-553b-4158-9b0a-e3d286769b53
L’Ibrutinib est un agent antinéoplasique, inhibiteur de la tyrosine kinase de Bruton (BTK). La BTK est une molécule des voies de signalisation du récepteur antigénique des cellules B (BCR) et du récepteur des cytokines. La voie du BCR est impliquée dans la pathogénèse de plusieurs hémopathies malignes à cellules B. L’ibrutinib inhibe efficacement la prolifération et la survie in vivo des cellules B malignes, ainsi que la migration cellulaire et l'adhésion au substrat in vitro. est indiqué pour le traitement des patients adultes atteints de : - lymphome à cellules du manteau (LCM) en rechute ou réfractaire. - leucémie lymphoïde chronique (LLC) ayant reçu au moins un traitement antérieur, ou en première ligne en cas de délétion 17p ou de mutation TP53 chez les patients pour lesquels une immuno-chimiothérapie est inadaptée....
2015
false
false
false
OMéDIT - Bretagne
France
français
recommandation de bon usage du médicament
ibrutinib
L01XE27 - ibrutinib
administration par voie orale
interactions médicamenteuses
continuité des soins
effets secondaires indésirables des médicaments
antinéoplasiques
antinéoplasiques
inhibiteur de la tyrosine kinase de Bruton, humain
inhibiteur de la tyrosine kinase de Bruton, humain
inhibiteurs de protéines kinases
inhibiteurs de protéines kinases
protein-tyrosine kinases
lymphome à cellules du manteau
leucémie chronique lymphocytaire à cellules B
IMBRUVICA
ibrutinib
ibrutinib
PCI 32765
pyrazoles
pyrimidines
PCI 32765
PCI 32765
pyrazoles
pyrimidines
pyrazoles
pyrimidines
protéines de transport
protéines de transport

---
N1-SUPERVISEE
IMBRUVICA (ibrutinib), inhibiteur de tyrosine kinase de Bruton (BTK)
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2049868/fr/imbruvica
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2049868/fr/imbruvica-ibrutinib-inhibiteur-de-tyrosine-kinase-de-bruton-btk
Le service médical rendu par IMBRUVICA est important dans les indications « traitement des patients adultes atteints d’une leucémie lymphoïde chronique (LLC) ayant reçu au moins un traitement antérieur, ou en première ligne en cas de délétion 17p ou de mutation TP53 chez les patients pour lesquels une immuno-chimiothérapie est inadaptée » et « traitement des patients adultes atteints d’un lymphome à cellules du manteau (LCM) en rechute ou réfractaire »...
2015
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
administration par voie orale
remboursement par l'assurance maladie
résultat thérapeutique
IMBRUVICA
IMBRUVICA 140 mg, gélule
ibrutinib
ibrutinib
médicament orphelin
L01XE27 - ibrutinib
adulte
lymphome à cellules du manteau récidivant
lymphome réfractaire à cellules du manteau
lymphome à cellules du manteau
leucémie chronique lymphocytaire à cellules B
leucémie chronique lymphocytaire à cellules B
inhibiteur de la tyrosine kinase de Bruton, humain
protein-tyrosine kinases
inhibiteurs de protéines kinases
inhibiteurs de protéines kinases
analyse de survie
recommandation de bon usage du médicament
PCI 32765
PCI 32765
protéines de transport
pyrazoles
pyrimidines
pyrazoles
pyrimidines

---
N1-VALIDE
Médicaments ciblant BCR-ABL : imatinib, dasatinib, nilotinib, bosutinib, ponatinib - Médicament ciblant JAK : ruxolitinib / Anticancéreux par voie orale : informer, prévenir et gérer leurs effets indésirables
http://www.e-cancer.fr/content/download/126025/1524695/file/Médicaments%20ciblant%20BCR-ABL.pdf
Ce document s’adresse aux professionnels de santé, hématologues, cancérologues, médecins généralistes, pharmaciens et infirmiers notamment ; il constitue un outil d’aide à la pratique pour le suivi partagé des patients recevant un anticancéreux par voie orale utilisé en hématologie (thérapies ciblant BCR-ABL ou ciblant JAK). Ce document propose des mesures à mettre en oeuvre pour prévenir certains effets indésirables, les modalités de leur détection précoce et les conduites à tenir en cas de toxicité avérée...
2015
false
false
false
INCa - Institut National du Cancer
France
français
recommandation pour la pratique clinique
recommandation de bon usage du médicament
administration par voie orale
antinéoplasiques
effets secondaires indésirables des médicaments
L01XE01 - imatinib
L01XE06 - dasatinib
nilotinib
L01XE08 - nilotinib
bosutinib
L01XE14 - bosutinib
ponatinib
L01XE24 - ponatinib
inhibiteurs de protéines kinases
L01XE18 - ruxolitinib
ruxolitinib
janus kinases
diffusion de l'information
continuité des soins
relations hôpital-médecin
relations hôpital-patient
Relations médecin-patient
interactions médicamenteuses
grossesse
protein-tyrosine kinases
inhibiteur de tyrosine kinase
Dasatinib
Mésilate d'imatinib
INCB018424
pyrazoles
dérivés de l'aniline
nitriles
quinoléines
Imidazoles
pyridazines

---
N2-AUTOINDEXEE
Ibrutinib - Imbruvica
https://www.cancercareontario.ca/en/system/files_force/ibrutinib%20pour%20le%20patient.pdf
2015
false
true
false
Action Cancer Ontario
Canada
français
information sur le médicament
brochure pédagogique pour les patients
IMBRUVICA
ibrutinib
ibrutinib
PCI 32765
pyrazoles
pyrimidines

---
N1-SUPERVISEE
Apixaban : moins d’hémorragies qu’avec les AVK ?
http://www.minerva-ebm.be/fr/analyses-en-ligne/300
Cette méta-analyse de 5 RCTs comparant l’apixaban à un AVK dans diverses indications (fibrillation auriculaire, thromboembolie veineuse et prothèse totale de genou) montre un risque hémorragique et de décès moindre sous apixaban, mais l’hétérogénéité des résultats est considérable et un biais de mention de certains résultats est possible.
2015
false
true
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
résumé ou synthèse en français
information scientifique et technique
hémorragie
antivitamines K
apixaban
indènes
4-Hydroxycoumarines
vitamine K
pyrazoles
pyridones

---
N1-SUPERVISEE
XALKORI
crizotinib
http://www.omeditbretagne.fr/lrportal/documents/138946/147010/xalkori-v1_3pat.pdf/67bc6941-c2eb-43d1-8e92-c874f05e0947
Ce médicament est prescrit et renouvelé par votre médecin hospitalier spécialiste en cancérologie ou en oncologie médicale. Il est disponible dans les pharmacies de ville...
2015
false
false
false
OMéDIT - Bretagne
France
français
recommandation de bon usage du médicament
recommandation patients
crizotinib
L01XE16 - crizotinib
interactions médicamenteuses
effets secondaires indésirables des médicaments
administration par voie orale
antinéoplasiques
antinéoplasiques
crizotinib
XALKORI
crizotinib
pyrazoles
pyridines
pyrazoles
pyridines
pyrazoles
pyridines

---
N1-VALIDE
XALKORI (crizotinib) gélules à 200 et 250 mg pour voie orale : ajout d’une nouvelle mise en garde concernant l’insuffisance cardiaque - Lettre aux professionnels de santé
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/XALKORI-crizotinib-gelules-a-200-et-250-mg-pour-voie-orale-ajout-d-une-nouvelle-mise-en-garde-concernant-l-insuffisance-cardiaque-Lettre-aux-professionnels-de-sante
Des cas d’insuffisance cardiaque sévère, pouvant être d’issue fatale, ont été rapportés chez des patients atteints de cancer du poumon non à petites cellules ALK-positif traités par crizotinib.Une insuffisance cardiaque (insuffisance cardiaque, insuffisance cardiaque congestive, diminution de la fraction d’éjection, insuffisance ventriculaire gauche, œdème pulmonaire).) est survenue chez des patients avec ou sans affection cardiaque préexistante, traités par crizotinib. L’apparition de signes et symptômes d'insuffisance cardiaque (dyspnée, œdème, rapide prise de poids) doit être surveillée.Si des symptômes d'insuffisance cardiaque apparaissent, des mesures adaptées telles qu’une interruption du traitement, une diminution des doses ou un arrêt du traitement doivent être envisagées...
2015
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
crizotinib
L01XE16 - crizotinib
XALKORI
XALKORI 200 mg, gélule
XALKORI 250 mg, gélule
administration par voie orale
défaillance cardiaque
carcinome pulmonaire non à petites cellules
surveillance pharmacologique
anaplastic lymphoma kinase
inhibiteurs de protéines kinases
pyrazoles
pyridines
récepteurs à activité tyrosine kinase

---
N2-AUTOINDEXEE
IMBRUVICA 140 mg, gélule - ibrutinib
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/extrait.php?specid=63012197
2015
false
false
false
BDPM - base de données publique des médicaments
France
français
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
IMBRUVICA
IMBRUVICA 140 mg, gélule
ibrutinib
capsules
ibrutinib
ACTONEL
PCI 32765
pyrazoles
pyrimidines

---
N1-VALIDE
Nouveaux anticoagulants oraux chez les patients atteints de fibrillation atriale, comment éviter les accidents ?
Open Access
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0755498214002590
Cette mise au point passe en revue les situations à risque d’accident, aux deux extrémités du spectre de la fenêtre thérapeutique afin d’éviter les hémorragies graves et les accidents thromboemboliques sous traitement. Les trois nouvelles molécules actuellement disponibles en France et en Europe – dabigatran, rivaroxaban et apixaban – seront étudiées en profondeur, avec un complément d’information pour l’edoxaban, qui n’a pas encore obtenu l’autorisation de mise sur le marché à ce jour dans cette indication.
2014
false
false
false
Elsevier
France
français
fibrillation auriculaire
anticoagulants
administration par voie orale
anticoagulants
interactions médicamenteuses
article de périodique
B01AE07 - étexilate de dabigatran
B01AF01 - rivaroxaban
apixaban
B01AF02 - apixaban
édoxaban
warfarine
facteur xa
antithrombiniques
PRADAXA
XARELTO
ELIQUIS
résultat thérapeutique
insuffisance rénale
facteurs de l'âge
cardioversion électrique
infarctus du myocarde
procédures de chirurgie opératoire
Inhibiteurs du facteur Xa
anticoagulothérapie
Dabigatran
Rivaroxaban
pyridines
pyrazoles
pyridones
thiazoles

---
N2-AUTOINDEXEE
ADEMPAS 2,5 mg, comprimé pelliculé - riociguat
Code CIS : 61875550
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/extrait.php?specid=61875550
2014
false
false
false
BDPM - base de données publique des médicaments
France
français
résumé des caractéristiques du produit
pilule
pellicules
comprimés
riociguat
ADEMPAS 2,5 mg, comprimé pelliculé
ADEMPAS
compression
séborrhée sèche
61875550
riociguat
riociguat
pellicules
pyrazoles
pyrimidines

---
N2-AUTOINDEXEE
ADEMPAS 2 mg, comprimé pelliculé - riociguat
Code CIS : 60203795
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/extrait.php?specid=60203795
2014
false
false
false
BDPM - base de données publique des médicaments
France
français
résumé des caractéristiques du produit
pellicules
60203795
ADEMPAS 2 mg, comprimé pelliculé
riociguat
compression
séborrhée sèche
riociguat
ADEMPAS
riociguat
comprimés
pilule
pellicules
pyrazoles
pyrimidines

---
N2-AUTOINDEXEE
ADEMPAS 1,5 mg, comprimé pelliculé - riociguat
Code CIS : 60025054
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/extrait.php?specid=60025054
2014
false
false
false
BDPM - base de données publique des médicaments
France
français
résumé des caractéristiques du produit
séborrhée sèche
riociguat
riociguat
pilule
pellicules
60025054
ADEMPAS
riociguat
compression
ADEMPAS 1,5 mg, comprimé pelliculé
comprimés
pellicules
pyrazoles
pyrimidines

---
N2-AUTOINDEXEE
ADEMPAS 1 mg, comprimé pelliculé - riociguat
Code CIS : 66086562
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/extrait.php?specid=66086562
2014
false
false
false
BDPM - base de données publique des médicaments
France
français
résumé des caractéristiques du produit
comprimés
riociguat
séborrhée sèche
ADEMPAS
riociguat
compression
ADEMPAS 1 mg, comprimé pelliculé
riociguat
pellicules
66086562
pilule
pellicules
pyrazoles
pyrimidines

---
N2-AUTOINDEXEE
ADEMPAS 0,5 mg, comprimé pelliculé - riociguat
Code CIS : 64832942
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/extrait.php?specid=64832942
2014
false
false
false
BDPM - base de données publique des médicaments
France
français
résumé des caractéristiques du produit
séborrhée sèche
riociguat
ADEMPAS 0,5 mg, comprimé pelliculé
riociguat
64832942
pilule
pellicules
comprimés
riociguat
ADEMPAS
compression
pellicules
pyrazoles
pyrimidines

---
N2-AUTOINDEXEE
ELIQUIS 5 mg, comprimé pelliculé - apixaban
Code CIS : 61902218
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/extrait.php?specid=61902218
2014
false
false
false
BDPM - base de données publique des médicaments
France
français
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
pilule
pellicules
apixaban
61902218
ELIQUIS
compression
comprimés
séborrhée sèche
apixaban
apixaban
pellicules
pyrazoles
pyridones

---
N3-AUTOINDEXEE
Imbruvica (ibrutinib), Zydelig (idelalisib), Xultophy (insuline degludec/liraglutide), Accofil (filgrastim), Busulfan Fresenius Kabi (busulfan) : retour sur la réunion de juillet 2014 du CHMP - Point d'Information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Travaux-de-l-Agence-Europeenne-des-Medicaments-EMA-Comite-des-medicaments-a-usage-humain-CHMP/Imbruvica-ibrutinib-Zydelig-idelalisib-Xultophy-insuline-degludec-liraglutide-Accofil-filgrastim-Busulfan-Fresenius-Kabi-busulfan-retour-sur-la-reunion-de-juillet-2014-du-CHMP-Point-d-Information
2014
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
Filgrastim
Réunion
insuline
insuline
busulfan
busulfan
filgrastim
ibrutinib
busulfan
PCI 32765
protéines recombinantes
Facteur de stimulation des colonies de granulocytes
pyrazoles
pyrimidines

---
N1-VALIDE
ADEMPAS (riociguat), antihypertenseur pour l’hypertension artérielle pulmonaire
Pas d’avantage clinique démontré dans l’hypertension artérielle pulmonaire de classe fonctionnelle II ou III par rapport aux traitements disponibles. Progrès thérapeutique mineur dans l’hypertension pulmonaire thromboembolique chronique de classe II ou III, inopérable ou persistante/récurrente après traitement chirurgical.
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1761611/fr/adempas
ADEMPAS a l’AMM dans le traitement de : - l’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) en classe fonctionnelle OMS II ou III, en monothérapie ou en association avec un antagoniste des récepteurs de l’endothéline - l’hypertension pulmonaire thromboembolique chronique en classe fonctionnelle OMS II ou III, inopérable ou persistante/récurrente après traitement chirurgical. Son efficacité a été démontrée contre placebo sur l’amélioration du périmètre de marche avec une quantité d’effet modérée dans les deux indications, et en l’absence de données d’efficacité sur la morbi-mortalité. Il ne peut pas être utilisé en association avec les inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5. Le risque d’hémorragie pulmonaire est accru avec le riociguat chez les patients fréquemment sous traitement anticoagulant, en cas de facteurs de risque tels que des épisodes d’hémoptysie grave récents. Le service médical rendu par ADEMPAS est modéré dans l’hypertension artérielle pulmonaire de classe fonctionnelle II ou III chez les patients adultes, en monothérapie ou en association avec un antagoniste des récepteurs de l’endothéline, dans le but d’améliorer la capacité à l’effort. le service médical rendu par ADEMPAS est modéré dans l’hypertension pulmonaire thromboembolique chronique de classe fonctionnelle II ou III, inopérable, ou persistante ou récurrente après traitement chirurgical, dans le but d’améliorer la capacité à l’effort.
2014
false
false
false
Modéré
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
ADEMPAS 0,5 mg, comprimé pelliculé
ADEMPAS 1 mg, comprimé pelliculé
ADEMPAS 1,5 mg, comprimé pelliculé
ADEMPAS 2 mg, comprimé pelliculé
ADEMPAS 2,5 mg, comprimé pelliculé
administration par voie orale
riociguat
hypertension pulmonaire
adulte
association de médicaments
résultat thérapeutique
Hypertension pulmonaire thromboembolique chronique
médicament orphelin
riociguat
recommandation de bon usage du médicament
C02KX05 - riociguat
ADEMPAS
pyrazoles
pyrimidines
pyrazoles
pyrimidines

---
N1-VALIDE
Approche à l’égard des nouveaux anticoagulants oraux en pratique familiale: 1re partie : Comparer les options
http://www.cfp.ca/content/60/11/e504.full
Objectif Comparer les caractéristiques principales des nouveaux anticoagulants oraux (NACO), soit le dabigatran, le rivaroxaban et l’apixaban, et répondre aux questions qui font surface lors de la comparaison de ces agents.
2014
false
false
false
Le Médecin de Famille Canadien
Canada
français
anticoagulants
article de périodique
antithrombiniques
apixaban
accident vasculaire cérébral
fibrillation auriculaire
thromboembolisme veineux
étude comparative
résultat thérapeutique
cas clinique
warfarine
anticoagulants
anticoagulothérapie
Rivaroxaban
Dabigatran
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Approche à l’égard des nouveaux anticoagulants oraux en pratique familiale: 2e partie : Répondre aux questions souvent posées
http://www.cfp.ca/content/60/11/e512.full
Objectif Traiter des différentes éventualités pouvant survenir durant le suivi clinique et la prise en charge prolongés des patients prenant de nouveaux anticoagulants oraux (NACO).
2014
false
false
false
Le Médecin de Famille Canadien
Canada
français
article de périodique
anticoagulants
cas clinique
interactions médicamenteuses
accident vasculaire cérébral
fibrillation auriculaire
thromboembolisme veineux
apixaban
interactions aliments-médicaments
soins préopératoires
anticoagulothérapie
Dabigatran
Rivaroxaban
pyrazoles
pyridones

---
N1-SUPERVISEE
Imbruvica - ibrutinib
https://www.ema.europa.eu/medicines/human/EPAR/Imbruvica
Imbruvica est un médicament anticancéreux utilisé dans le traitement de deux types de cancer du sang: la leucémie lymphoïde chronique et le lymphome à cellules du manteau. Ces deux cancers affectent un type de globules blancs appelés lymphocytes B. Dans la leucémie lymphoïde chronique, Imbruvica est utilisé chez les patients qui ont reçu au moins un traitement antérieur, et chez les patients qui présentent des mutations génétiques dans leurs cellules cancéreuses appelées délétion 17p ou mutation TP53, qui les rendent inappropriés au traitement par l'association de médicaments de chimiothérapie et d'une immunothérapie (traitements qui stimulent le système immunitaire pour tuer les cellules cancéreuses). Dans le lymphome à cellules du manteau, Imbruvica est utilisé chez les patients dont la maladie ne répond pas au traitement ou est réapparue après un traitement antérieur. Étant donné le faible nombre de patients touchés par ces maladies, celles-ci sont dites «rares». C'est pourquoi Imbruvica a reçu la désignation de «médicament orphelin» (médicament utilisé dans le traitement de maladies rares)...
2014
false
false
false
EMA - Agence européenne des médicaments
Royaume-Uni
français
anglais
résultat thérapeutique
flux de syndication
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
évaluation médicament
ibrutinib
ibrutinib
agrément de médicaments
Europe
antinéoplasiques
antinéoplasiques
médicament orphelin
leucémie chronique lymphocytaire à cellules B
lymphome à cellules du manteau
L01XE27 - ibrutinib
leucémie chronique lymphocytaire à cellules B
administration par voie orale
capsules
inhibiteur de la tyrosine kinase de Bruton, humain
inhibiteurs de protéines kinases
inhibiteurs de protéines kinases
surveillance pharmacologique
continuité des soins
interactions médicamenteuses
grossesse
Allaitement naturel
évaluation préclinique de médicament
IMBRUVICA
IMBRUVICA 140 mg, gélule
PCI 32765
PCI 32765
pyrazoles
pyrimidines
pyrazoles
pyrimidines
protéines de transport

---
N1-VALIDE
Rapiscan 400 microgrammes, solution injectable (régadénoson) : nouvelles recommandations - Lettre aux professionnels de santé
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Rapiscan-R-400-microgrammes-solution-injectable-regadenoson-nouvelles-recommandations-Lettre-aux-professionnels-de-sante
Des cas d’accidents vasculaires cérébraux, dont certains ont été observés après une augmentation cliniquement significative de la pression artérielle, une hypotension sévère ou une aggravation d'une fibrillation auriculaire, ont été rapportés après l’administration de régadénoson. Des cas de prolongation de crises convulsives après l’administration d’aminophylline ont été rapportés. L’administration d’aminophylline n’est pas recommandée si le seul but est de faire cesser une crise convulsive induite par le régadénoson...
2014
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
recommandation de bon usage du médicament
RAPISCAN
RAPISCAN 400 microgrammes, solution injectable
régadénoson
régadénoson
accident vasculaire cérébral
Crises convulsives
aminophylline
régadénoson
C01EB21 - régadénoson
utilisations de produits chimiques à des fins diagnostiques
crises épileptiques
purines
pyrazoles
purines
pyrazoles
purines
pyrazoles
Contre-indications aux médicaments

---
N1-VALIDE
Pourquoi, quand et comment doser les nouveaux anticoagulants oraux ?
N 416 Articles thématiques : Angiologie-hémostase
https://www.revmed.ch/RMS/2014/RMS-N-416/Pourquoi-quand-et-comment-doser-les-nouveaux-anticoagulants-oraux
Plusieurs anticoagulants oraux directs (AOD) sont maintenant largement utilisés dans la prévention et le traitement de la maladie thromboembolique. Contrairement aux antagonistes de la vitamine K, les AOD possèdent une pharmacocinétique et une pharmacodynamique prédictibles. C’est pourquoi, ils sont administrés le plus souvent à dose fixe sans suivi de la coagulation en routine. Cependant, pour certaines sous-populations ou circonstances cliniques, la mesure de l’exposition au médicament peut être utile : suspicion de surdosage, patients présentant un événement hémorragique ou thrombotique en cours de traitement, patients en insuffisance rénale, ou ceux nécessitant une chirurgie urgente. Cet article fournit des lignes de conduite pratiques et résume l’influence des AOD sur les tests classiques de coagulation...
2014
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
thromboembolie
continuité des soins
surveillance pharmacologique
anticoagulants
administration par voie orale
B01AF01 - rivaroxaban
B01AF02 - apixaban
B01AE07 - étexilate de dabigatran
apixaban
facteurs de risque
tests de coagulation sanguine
défaillance rénale chronique
XARELTO
PRADAXA
ELIQUIS
facteur xa
antithrombiniques
Inhibiteurs du facteur Xa
Rivaroxaban
Dabigatran
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Nouveaux anticoagulants oraux : données pharmacologiques à connaître pour la pratique clinique
Rev Med Suisse 2014;10:319-324
https://www.revmed.ch/RMS/2014/RMS-N-416/Nouveaux-anticoagulants-oraux-donnees-pharmacologiques-a-connaitre-pour-la-pratique-clinique
Les nouveaux anticoagulants oraux inhibent de façon spécifique et directe les facteurs de la coagulation activés, la thrombine pour le dabigatran, le facteur Xa pour les -xabans. Les améliorations pharmacologiques apportées par ces médicaments permettent une utilisation à dose fixe et sans suivi biologique. Au niveau pharmacocinétique, il faut souligner le rôle clé de la P-gp (glycoprotéine-P) dans le passage de toutes ces molécules et du CYP3A4 dans le métabolisme des -xabans. Il existe certaines situations cliniques nécessitant une adaptation posologique ou des précautions d’emploi, comme l’insuffisance rénale ou les interactions médicamenteuses. Ces molécules semblent prometteuses mais il faudra surveiller leur tolérance dans certaines populations (patients âgés, insuffisants rénaux et hépatiques, patients polymédiqués)...
2014
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
anticoagulants
administration par voie orale
antithrombiniques
facteur xa
apixaban
thromboembolie
thromboembolie
interactions médicamenteuses
insuffisance rénale
insuffisance hépatique
sujet âgé
obésité
anticoagulants
antithrombiniques
Inhibiteurs du facteur Xa
anticoagulothérapie
Rivaroxaban
Dabigatran
pyrazoles
pyridones

---
N2-AUTOINDEXEE
JAKAVI
ruxolitinib
http://www.omeditbretagne.fr/lrportal/documents/138946/147512/jakavi-v1_1_pro.pdf/69608a0a-504e-49f2-acd6-56d1e17ae5c7
2014
false
false
false
OMéDIT - Bretagne
France
français
recommandation de bon usage du médicament
JAKAVI
ruxolitinib
INCB018424
pyrazoles

---
N2-AUTOINDEXEE
JAKAVI
ruxolitinib
http://www.omeditbretagne.fr/lrportal/documents/138946/147010/jakavi-v1_1_pat.pdf/1f8ccc37-d32b-488a-925a-3fa49bdab087
2014
false
false
false
OMéDIT - Bretagne
France
français
recommandation de bon usage du médicament
recommandation patients
ruxolitinib
JAKAVI
INCB018424
pyrazoles

---
N2-AUTOINDEXEE
Ruxolitinib - Jakavi
https://www.cancercareontario.ca/en/system/files_force/ruxolitinib%20pour%20le%20patient.pdf
2014
false
true
false
Action Cancer Ontario
Canada
français
information sur le médicament
brochure pédagogique pour les patients
JAKAVI
ruxolitinib
INCB018424
pyrazoles

---
N1-VALIDE
Anticoagulation de la fibrillation atriale par les nouveaux anticoagulants chez la personne âgée : les limites de « l'Evidence-Based Medicine »
Médecine thérapeutique. Volume 20, Numéro 1, 3-14, Janvier-Février-Mars 2014, Revue
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/met/e-docs/00/04/99/39/resume.phtml
Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) secondaires à la fibrillation atriale (FA) sont prévenus par la prescription d'un traitement anticoagulant dès que le score de CHA 2DS 2-VAS c est 1, selon les dernières recommandations de l'European Society of Cardiology (ESC). Les antivitamines K (AVK) ont été pendant des décennies les molécules de référence, avec un bénéfice net démontré même après 75 ans. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACO) ont permis de s'affranchir des contraintes inhérentes à la surveillance biologique des AVK en offrant une action pharmacologique plus stable et en limitant les interactions médicamenteuses. Ces nouvelles molécules n'ont été évaluées à large échelle que chez des sujets d'âge moyen et chez des jeunes seniors, avec peu de données chez les sujets très âgés. Dans cette mise au point, nous allons revoir les indications et les rapports bénéfices/risques du traitement anticoagulant chez le sujet âgé en FA, avec une attention toute particulière sur les NACO et leurs prescriptions chez les sujets âgés.
2014
false
false
false
John Libbey Eurotext
France
français
fibrillation auriculaire
anticoagulants
article de périodique
thrombose
vitamine K
interactions médicamenteuses
recommandation pour la pratique clinique
sujet âgé
évaluation des risques
apixaban
édoxaban
pyridines
thiazoles
pyrazoles
pyridones
antithrombiniques
anticoagulothérapie
Rivaroxaban
Dabigatran
antivitamines K
indènes
4-Hydroxycoumarines

---
N1-VALIDE
Apixaban pour le traitement de la thromboembolie veineuse
http://www.minerva-ebm.be/fr/article/65
Quelles sont l'efficacité et la sécurité de l'apixaban dans le traitement aigu d'une thromboembolie veineuse documentée et la prévention précoce (6 mois) d'une récidive chez des adultes?
2013
false
false
false
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
thromboembolisme veineux
résultat thérapeutique
lecture critique d'article
pyrazoles
pyridones
fibrinolytiques
apixaban

---
N1-SUPERVISEE
FA: apixaban versus aspirine en prévention des thromboembolies
http://www.minerva-ebm.be/fr/article/236
Question clinique : Chez des patients présentant une fibrillation auriculaire (FA) et à risque accru d’AVC, quelles sont l’efficacité (prévention d’AVC ou d’embolie systémique) et la sécurité (risque hémorragique) de l’apixaban versus aspirine ?
2011
false
true
false
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
fibrillation auriculaire
accident vasculaire cérébral
pyrazoles
pyridones
lecture critique d'article
thromboembolie
apixaban
acide acétylsalicylique
ASPIRINE

---
N1-VALIDE
Avis de l'Anses relatif à l'inscription de substances dans le règlement (CE) n 2003/2003 dans le cadre de la 6ème ATP
https://www.anses.fr/fr/system/files/DPR2011sa0207.pdf
2011
false
N
ANSES
Bron
France
français
information scientifique et technique
chélateurs
acide édétique
acide ligninesulfonique
lignine
3-methylpyrazole
cyanoguanidine
guanidines
pyrazoles
1,2,4-triazole
triazoles
acide édétique
acide N,N'-bis(2-hydroxybenzyl)- éthylènediamine-N,N'-diacétique

---
N1-SUPERVISEE
Acomplia : Nouvelles informations et mises en garde un an après sa commercialisation
http://www.ansm.sante.fr/Infos-de-securite/Communiques-de-presse/Acomplia-R-Nouvelles-informations-et-mises-en-garde-un-an-apres-sa-commercialisation/(language)/fre-FR
Acomplia (rimonabant) est commercialisé depuis mars 2007. Une analyse des données acquises depuis un an confirme le profil de sécurité d'Acomplia notamment vis-à-vis du risque de troubles dépressifs et permet désormais de préciser que ces troubles surviennent majoritairement en début de traitement. En conséquence, le résumé des caractéristiques du produit a été modifié pour intégrer de nouvelles mises en garde et recommandations de surveillance pendant le traitement. Par ailleurs, l'Afssaps présente également le premier bilan de pharmacovigilance d'Acomplia en France...
2008
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
obésité
pipéridines
pyrazoles
surveillance post-commercialisation des produits de santé
trouble dépressif
gestion du risque
rimonabant
A08AX01 - rimonabant
pipéridines
pyrazoles
information sur le médicament

---
N1-SUPERVISEE
Acomplia (rimonabant) : nouvelles mises en garde concernant les troubles depressifs
http://www.ansm.sante.fr/Infos-de-securite/Lettres-aux-professionnels-de-sante/Acomplia-rimonabant-nouvelles-mises-en-garde-concernant-les-troubles-depressifs-Lettre-aux-professionnels-d-esante/%28language%29/fre-FR
Des troubles dépressifs peuvent survenir au cours d'un traitement par Acomplia (rimonabant), tout particulièrement lors de son initiation. Ainsi, il est recommandé que les patients soient attentivement surveillés en début de traitement, à la recherche de symptômes évocateurs de troubles psychiatriques, en particulier de dépression...
2008
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
Contre-indications aux procédures
pyrazoles
pyrazoles
pipéridines
pipéridines
trouble dépressif
dépression
surveillance post-commercialisation des produits de santé
gestion du risque
rimonabant
A08AX01 - rimonabant
pipéridines
pyrazoles
avis de pharmacovigilance
brochure pédagogique pour les patients
résumé des caractéristiques du produit
Contre-indications aux médicaments

---
N1-VALIDE
Acomplia (rimonabant)
http://www.ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/b127b4381c6aa5c30627e8b7c7bfc6a0.pdf
Acomplia (rimonabant) est un médicament qui a obtenu une autorisation de mise sur le marché européenne en juin 2006. Il est indiqué dans le traitement des sujets obèses (IMC 1 30 kg/m 2), ou en surpoids (IMC 27 Kg/m 2) avec des facteurs de risque associés (diabète de type 2, dyslipidémie) en association à un régime hypocalorique et à l'exercice physique.
2008
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
Contre-indications aux procédures
pipéridines
pyrazoles
pyrazoles
pipéridines
obésité
trouble dépressif
pipéridines
gestion du risque
pyrazoles
effets secondaires indésirables des médicaments
rimonabant
rimonabant
rimonabant
A08AX01 - rimonabant
pipéridines
pyrazoles
brochure pédagogique pour les patients
recommandation de bon usage du médicament
information sur le médicament
avis de pharmacovigilance
Contre-indications aux médicaments

---
N1-SUPERVISEE
Zimulti - Rimonabant - Code ATC : A08AX01
Ce médicament n'est plus autorisé - medicinal product no longer authorised
https://www.ema.europa.eu/medicines/human/EPAR/Zimulti
ZIMULTI est utilisé en association à un régime et à de l'activité physique pour traiter les patients adultes: obèses (surpoids important) avec un indice de masse corporelle (IMC) supérieur ou égal à 30 kg/m², ou présentant un surpoids (IMC supérieur ou égal à 27 kg/m²) ainsi que d'autre(s) facteur(s) de risque, comme un diabète de type 2 ou une dyslipidémie (taux anormaux de graisse dans le sang).
2008
false
N
EMA - Agence européenne des médicaments
Royaume-Uni
anglais
français
flux de syndication
évaluation de médicament
obésité
pipéridines
pyrazoles
résultat thérapeutique
pipéridines
pyrazoles
agents antiobésité
adulte
grossesse
Allaitement naturel
comprimés
administration par voie orale
évaluation préclinique de médicament
facteurs de risque
interactions médicamenteuses
pipéridines
pyrazoles
pipéridines
pipéridines
pyrazoles
pyrazoles
pipéridines
pyrazoles
pipéridines
pyrazoles
récepteur cannabinoïde de type CB1
rimonabant
A08AX01 - rimonabant
pipéridines
pyrazoles
évaluation médicament
notice médicamenteuse
résumé des caractéristiques du produit

---
N1-SUPERVISEE
Acomplia - Rimonabant - Code ATC : A08AX01
Ce médicament n'est plus autorisé - medicinal product no longer authorised
https://www.ema.europa.eu/medicines/human/EPAR/Acomplia
ACOMPLIA est utilisé en association à un régime et à de l'activité physique pour traiter les patients adultes obèses (surpoids important) avec un indice de masse corporelle (IMC) supérieur ou égal à 30 kg/m², ou présentant un surpoids (IMC supérieur ou égal à 27 kg/m²) ainsi que d'autre(s) facteur(s) de risque, comme un diabète de type 2 ou une dyslipidémie (taux anormaux de graisse dans le sang).
2008
false
N
EMA - Agence européenne des médicaments
Royaume-Uni
français
anglais
flux de syndication
Contre-indications aux procédures
obésité
pipéridines
pipéridines
pyrazoles
pyrazoles
récepteur cannabinoïde de type CB1
évaluation de médicament
résultat thérapeutique
adulte
comprimés
administration par voie orale
pipéridines
pyrazoles
agents antiobésité
pipéridines
pyrazoles
pipéridines
pipéridines
pyrazoles
pyrazoles
facteurs de risque
interactions médicamenteuses
grossesse
Allaitement naturel
pyrazoles
pipéridines
pyrazoles
pipéridines
évaluation préclinique de médicament
rimonabant
A08AX01 - rimonabant
pipéridines
pyrazoles
évaluation médicament
notice médicamenteuse
résumé des caractéristiques du produit
Contre-indications aux médicaments

---
N1-SUPERVISEE
Le médicament du mois. Rimonabant (Acomplia ) : premier antagoniste des récepteurs CB1 du système endocannabinoïde
http://www.rmlg.ulg.ac.be/aboel.php?num_id=1699&langue=FR
Les bandelettes sous-urétrales sans tension ont révolutionné le traitement chirugical de l'incontinence urinaire d'effort chez la femme depuis dix ans. La voie trans-obturatrice de dedans en dehors, développée il y a cinq ans dans notre Institution, connaît une diffusion mondiale. La technique est simple et reproductible et l'incidence des complications est réduite. Les taux de guérison de l'incontinence d'effort sont de près de 90% à 3 ans. Ces bons résultats sont confirmés dans la littérature internationale.
2008
false
N
Revue Médicale de Liège
Belgique
français
rimonabant
pipéridines
pyrazoles
récepteur cannabinoïde de type CB1
article de périodique

---
N1-VALIDE
Suspension de l'autorisation de mise sur le marché d'Acomplia
http://www.ansm.sante.fr/Infos-de-securite/Lettres-aux-professionnels-de-sante-Points-d-information/Suspension-de-l-autorisation-de-mise-sur-le-marche-d-Acomplia-R/(language)/fre-FR
2008
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
pipéridines
pyrazoles
troubles mentaux
agrément de médicaments
rimonabant
pipéridines
pyrazoles
avis de pharmacovigilance

---
N1-VALIDE
Prévention de l'ulcère récidivant : COXIBs IPP ?
http://www.minerva-ebm.be/fr/article/583
Question clinique. l'association d'un inhibiteur de la pompe à protons à un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) spécifique de la cyclo-oxygénase 2 (COXIBs) est-elle plus efficace que le seul COXIBs en prévention de la récidive d'un ulcère hémorragique ?
2007
false
N
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
oméprazole
anti-inflammatoires non stéroïdiens
pyrazoles
sulfonamides
antiulcéreux
hémorragie de l'ulcère gastroduodénal
inhibiteurs de la pompe à protons
hémorragie de l'ulcère gastroduodénal
inhibiteurs des cyclooxygénases
lecture critique d'article

---
N1-SUPERVISEE
Rimonabant - Acomplia
http://lecrat.fr/spip.php?page=article&id_article=760
Le rimonabant est un antagoniste sélectif de certains récepteurs cannabinoïdes (du cannabis). Il est utilisé, en association au régime et à l'activité physique, dans le traitement des patients obèses (IMC 30 kg/m2), ou en surpoids (IMC 27 kg/m2) avec facteurs de risque associés (diabète de type 2 ou dyslipidémie).
2007
false
N
CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
France
français
grossesse
Allaitement naturel
récepteurs de cannabinoïdes
pipéridines
pyrazoles
agents antiobésité
rimonabant
A08AX01 - rimonabant
pipéridines
pyrazoles
information sur le médicament

---
N1-SUPERVISEE
Acomplia - Renforcement des informations portant sur la sécurité d'emploi
http://www.ansm.sante.fr/Infos-de-securite/Communiques-de-presse/Acomplia-R-Renforcement-des-informations-portant-sur-la-securite-d-emploi/(language)/fre-FR
En juin 2007, l'Emea a engagé une réévaluation de l'ensemble des données disponibles portant sur les effets psychiatriques d'Acomplia depuis sa mise sur le marché européenne. L'Agence européenne a conclu que la balance bénéfice/risque reste positive mais recommande aujourd'hui de contre-indiquer ce médicament chez les patients souffrant de dépression caractérisée ou traités par un antidépresseur, en raison de risques d'effets secondaires psychiatriques...
2007
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
Contre-indications aux procédures
agents antiobésité
agents antiobésité
dépression
trouble dépressif
obésité
surpoids
pipéridines
pipéridines
pyrazoles
pyrazoles
rimonabant
pipéridines
pyrazoles
avis de pharmacovigilance
Contre-indications aux médicaments

---
N1-VALIDE
Mise sur le marché d'Acomplia - Informations sur la sécurité d'emploi
http://www.ansm.sante.fr/Infos-de-securite/Communiques-de-presse/Mise-sur-le-marche-d-Acomplia-R-Informations-sur-la-securite-d-emploi/(language)/fre-FR
Le médicament Acomplia a obtenu une AMM européenne en juin 2006 dans le traitement des sujets obèses, ou en surpoids (IMC 27 Kg/m 2) avec des facteurs de risque associés (diabète de type 2, dyslipidémie) en association à un régime hypocalorique et à l'exercice physique. La posologie recommandée est de un comprimé à 20mg par jour. Il est disponible uniquement sur prescription médicale et a le statut de médicament d'exception 2. Son remboursement est réservé aux patients obèses et diabétiques de type 2, insuffisamment contrôlés par une monothérapie par metformine ou par sulfamide, et dont l'HbA1c 3 est comprise entre 6.5% et 10%.
2007
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
pyrazoles
obésité
agents antiobésité
pipéridines
gestion du risque
surveillance post-commercialisation des produits de santé
rimonabant
A08AX01 - rimonabant
pipéridines
pyrazoles
recommandation de bon usage du médicament

---
N1-VALIDE
Rimonabant
Le nouveau médicament contre l'obésité?
http://www.minerva-ebm.be/fr/article/637
Quel est l'effet du rimonabant versus placebo sur le poids corporel et sur les facteurs de risque cardio-vasculaire, chez des patients obèses?
2006
false
false
false
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
616.398 - Obésité
perte de poids
obésité
résultat thérapeutique
pipéridines
pyrazoles
maladies cardiovasculaires
facteurs de risque
récepteur cannabinoïde de type CB1
adulte
rimonabant
pipéridines
pyrazoles
lecture critique d'article

---
N1-VALIDE
Traitement pharmacologique et chirurgical de l'obésité. Prise en charge résidentielle des enfants sévèrement obèses en Belgique.
http://kce.fgov.be/fr/publication/report/traitement-pharmacologique-et-chirurgical-de-lob%C3%A9sit%C3%A9-prise-en-charge-r%C3%A9sidentiel
Les solutions au problème de société que constitue l'obésité, sont à trouver dans des approches multisectorielles visant à améliorer l'alimentation et à encourager l'activité physique. Dans l'ensemble, ces solutions ne sont pas du domaine médical; cependant la prise en charge clinique fait partie de la réponse à l'épidémie d'obésité. Changer le mode de vie reste l'approche la plus importante ; d'autre part des traitements médicamenteux ou chirurgicaux (chirurgie bariatrique) sont de plus en plus utilisés. Ces derniers sont le sujet de cette étude. Nous avons utilisé une méthodologie standardisée d'évaluation de technologie de santé afin d'analyser leur efficacité, leur rapport coût/efficacité, et les conséquences des résultats de cette analyse, pour les décideurs en Belgique. Ce rapport inclut également une analyse de la prise en charge résidentielle de longue durée des enfants souffrant d'obésité sévère en Belgique. ; 174 pages
2006
false
N
Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé
Bruxelles
Belgique
français
anglais
obésité pédiatrique
obésité pédiatrique
obésité
obésité
enfant
Belgique
adolescent
analyse coût-bénéfice
responsabilité légale
Chirurgie bariatrique
résultat thérapeutique
agents antiobésité
lactones
anorexigènes
cyclobutanes
pipéridines
pyrazoles
perte de poids
Chirurgie bariatrique
adulte
gestion des soins aux patients
recommandation pour la politique de santé
évaluation technologique

---
N1-SUPERVISEE
Les innovations thérapeutiques dans les pathologies métaboliques : l'ézétimibe (Ezétrol), l'acide nicotinique (Niaspan), les acides oméga-3 (Omacor), le rimonabant (Acomplia).
http://www.amub.be/revue-medicale-bruxelles/download/192
Dans le domaine des dyslipidémies et du syndrome métabolique, quatre molécules innovantes sont revues : L'ézétimibe (Ezétrol ) est un inhibiteur sélectif de l'absorption intestinale du cholestérol alimentaire. L'administration d'ézétimibe avec une statine à faible dose entraîne une réduction de LDL de même ampleur que la plus haute dose de la statine seule. Cette combinaison permet de mieux atteindre les objectifs thérapeutiques. L'acide nicotinique modifie favorablement toutes les lipoprotéines (y compris la Lp(a)). La forme galénique retard “ extended release ” de l'acide nicotinique (Niaspan ) est une nouvelle présentation, avec moins d'effets secondaires (flushing et hépatoxicité) que l'acide nicotinique. Cette nouvelle préparation représente une option efficace dans le traitement des dyslipidémies, mais sa place dans l'arsenal thérapeutique devra encore être précisée. Les acides gras polyinsaturés oméga-3 (Omacor ) réduisent la mortalité cardiovasculaire et principalement les arythmies fatales en post-infarctus. Leurs effets favorables sont liés surtout à des actions anti-inflammatoires et anti-arythmogènes. Ils s'ajoutent à la prise en charge de la prévention secondaire du post-infarctus. L'inhibition du système endocannabinoïde par un inhibiteur sélectif des récepteurs CB1 (le rimonabant ou Acomplia ) réduit l'appétit et le poids, tout en augmentant l'insulino-sensibilité et l'adiponectine. Les résultats des études cliniques sur l'obésité et la dépendance au tabac sont très encourageants. Rev Med Brux 2005 ; 26 : S 393-405 ...
2005
false
false
false
Revue Médicale de Bruxelles
Belgique
français
Ézétimibe
hypolipémiants
acides gras omega-3
pipéridines
acide nicotinique
anticholestérolémiants
pyrazoles
acide docosahexaénoïque
acide eicosapentanoïque
rimonabant
Omacor
association médicamenteuse
article de périodique

---
N1-VALIDE
Evaluation des risques pour la santé humaine liés à une exposition au fipronil
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/054000278/index.shtml
contexte réglementaire, quelles sont les sources et les voies d'exposition de l'homme au fipronil ? quels sont les points de la toxicité du fipronil à considérer au regard du risque pour l'homme ? comment sont dosés le fipronil, ses métabolites et ses produits de dégradation ? comment sont déterminés les niveaux de résidus de fipronil dans l'alimentation ? quel est le niveau d'exposition de l'homme au fipronil par la voie alimentaire et par l'eau ? quel est le niveau d'exposition professionnelle au fipronil ? quel est le niveau d'exposition de l'homme lié à l'utilisation de médicaments vétérinaires à base de fipronil ? quel est le niveau d'exposition de l'homme lié à l'utilisation de produits phytosanitaires destinés aux jardins amateurs et de produits biocides à base de fipronil ? ; 173 pages
2005
false
N
La Documentation Française
Paris
France
français
pyrazoles
insecticides
exposition environnementale
législation sur les produits chimiques ou pharmaceutiques
exposition professionnelle
pyrazoles
pyrazoles
insecticides
évaluation des risques
rapport
étude évaluation

---
N1-SUPERVISEE
FIPRONIL
http://www.cdc.gov/niosh/ipcsnfrn/nfrn1503.html
2004
false
N
NIOSH - National Institute for Occupational Safety and Health
États-Unis d'Amérique
français
pyrazoles
fipronil
pyrazoles
fiche toxicologique

---
Courriel
13/10/2018


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.