Libellé préféré : psychiatrie;

Définition du MeSH : Science médicale concernant l'origine, le diagnostic, la prévention et le traitement des troubles mentaux. [Traduction effectuée avant 2008];

Synonyme MeSH : médecine mentale;

Terme MeSH Related : psychiatres;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

Science médicale concernant l'origine, le diagnostic, la prévention et le traitement des troubles mentaux. [Traduction effectuée avant 2008]

N3-AUTOINDEXEE
Place de la psychiatrie dans la prise en charge de la dysphorie de genre chez l'adulte
http://www.sudoc.fr/241712173
Longtemps considéré comme trouble mental, le transsexualisme est maintenant connu sous le terme de dysphorie de genre dans la classification internationale de psychiatrie, c’est à dire le DSM. Il n’est question que de la souffrance et de la détresse psychique que peut ressentir toute personne présentant une identité de genre dissonante du sexe biologique assigné à la naissance. La place du psychiatre, controversée par les associations militantes qui prônent la dépsychiatrisation, reste importante dans la prise en charge de cette dysphorie, tant sur le point diagnostique que thérapeutique. Le psychiatre détermine l’absence de contre-indication absolue en vue d’une réassignation hormono-chirugicale, propose une prise en charge adaptée pour les comorbidités psychiatriques afin d’optimiser les résultats de cette réassignation. Son rôle est aussi thérapeutique et d’accompagner ces personnes si elles le souhaitent, dans un but d’améliorer leur qualité de vie, dans une société qui reste encore stigmatisante. Encore peu connue de la sphère médicale, la dysphorie de genre devrait être enseignée à tous les médecins, pour améliorer la prise en charge et l’accueil de ces personnes.
2020
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Adulte
adulte
adulte
psychiatre
psychiatrie
Adulte
gestion des soins aux patients
dysphorie sexuelle
Dysphorie de genre

---
N3-AUTOINDEXEE
Enquête sur la compréhension du secret professionnel par les professionnels en psychiatrie et par l’entourage de personnes souffrant de troubles psychiques: quelles implications dans la communication entourage-professionnels ?
http://www.sudoc.fr/245213430
Les enjeux de la communication entre professionnels et entourage de personnes souffrant de troubles psychiques, sont nombreux et importants : éthique, clinique et thérapeutique, sociétal. Plusieurs études montrent que le cadre médico-légal du secret professionnel est perçu comme un des principaux facteurs limitant cette communication, source d’une insatisfaction partagée par l’entourage et par les professionnels. L’objectif de notre étude est de décrire la compréhension du secret professionnel par les professionnels en psychiatrie et par l’entourage de personnes souffrant de troubles psychiques afin de mieux saisir ses implications dans leur communication. Les réponses de 127 professionnels en psychiatrie et 84 proches de personnes souffrant de troubles psychiques à des auto-questionnaires sur le secret professionnel et leurs représentations de la communication entourage-professionnels ont été incluses. D’une manière générale, les professionnels considèrent la communication avec l’entourage plus satisfaisante que l’entourage ne l’estime lui-même. Par ailleurs, leur compréhension du secret professionnel apparait hétérogène. Selon leur fonction et leur ancienneté, les professionnels se positionnent différemment sur les conditions de prise de contact avec l’entourage, sur la possibilité de rencontrer l’entourage seul sans l’accord du patient, sur le fait d’informer l’entourage en cas de refus du patient soigné sans son consentement ou ayant un diagnostic ou pronostic grave, ainsi que sur le contenu du secret professionnel. De plus, la comparaison des réponses entre les professionnels et l’entourage met en évidence des compréhensions généralement opposées, excepté pour la réception d’information de l’entourage sans l’accord du patient et la nécessité de l’accord du patient avant toute prise de contact des professionnels vers l’entourage. En conclusion, notre étude objective une diversité de compréhensions du secret professionnel et des représentations de la communication entre l’entourage et les professionnels. Le cadre juridique actuel apparaît insuffisamment précis et/ou difficilement applicable en psychiatrie où l’évaluation de la capacité du patient à exprimer sa volonté est une problématique centrale. Formation des professionnels, réflexion en équipe et référence collégiale nationale sur l’application concrète du secret professionnel permettraient une compréhension plus homogène et une harmonisation des pratiques de communication avec l’entourage. Du côté de l’entourage, notre étude suggère qu’une information plus systématique sur le cadre légal du secret professionnel et sur celui de l’alliance thérapeutique est nécessaire pour contribuer à un vécu plus satisfaisant des soins de leur proche. Au final, communiquer entre les professionnels et l’entourage sur le secret professionnel s’avère une nécessité, dans l’intérêt de la personne en soins.
2020
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
compréhension
Trouble de la communication
Communication
Psychiatrie
troubles de la communication
trouble de l'acquisition du langage
confidentialité
collecte de données
enquêteur
sécrétions
personnes
Communication
compréhension
psychiatre
Secret
Personna +
psychiatrie

---
N1-SUPERVISEE
Consignes et recommandations applicables à l’organisation des prises en charge dans les services de psychiatrie et les établissements sanitaires autorisés en psychiatrie
Fiche établissements autorisés en psychiatrie
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid-19_consignes_services_psychiatrie.pdf
Les établissements autorisés en psychiatrie, au même titre que l’ensemble des établissements, adaptent leur prise en charge pour la mise en œuvre des consignes gouvernementales décidées face à l’augmentation rapide du nombre de cas COVID-19 en France. Cette fiche rédigée le 22 mars 2020 dans le contexte du passage au stade 3 de l’épidémie au niveau national,vise à accompagner les acteurs dans ces réorganisations urgentes.
2020
false
false
false
Ministère des solidarités et de la Santé
France
COVID-19
COVID-19
service hospitalier de psychiatrie
troubles mentaux
soins ambulatoires
continuité des soins
consultation à distance
internement d'un malade mental
hospitalisation
temps
recommandation professionnelle
prise en charge personnalisée du patient
psychiatrie
hôpitaux psychiatriques
pneumopathie virale
infections à coronavirus

---
N3-AUTOINDEXEE
Personnes sans domicile fixe touchées par une maladie psychiatrique et COVID
Recommandations régionales Île-de-France 26/03/2020
http://aphp.aphp.fr/wp-content/blogs.dir/268/files/2020/03/ARSIdF_recommandations_SDF-et-psychiatrie_20200326.pdf
2020
ARS Île-de-France
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
recommandation professionnelle
France
psychiatre
Paris
maladie
France
Maladie
toucher
Ile-de-France
directives de santé publique
Maladies
France
sans-abri
Maladie
psychiatres
France
sensibilité tactile
France
troubles mentaux
français
Personna +
Psychiatrie
maladie
psychiatrie
France

---
N2-AUTOINDEXEE
Approches et interventions de soutien pour les personnes qui nécessitent des soins psychiatriques et qui ont ou sont à risque d’avoir la Covid-19
https://www.inesss.qc.ca/covid-19/services-sociaux/approches-et-interventions-de-soutien-pour-les-personnes-qui-necessitent-des-soins-psychiatriques-et-qui-ont-ou-sont-a-risque-davoir-la-covid-19.html
Basé sur la littérature disponible au moment de sa rédaction, et tout en tenant compte des limites de la méthode de recension utilisée, l’INESSS est en mesure de dégager les constats suivants
2020
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
COVID-19
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
recommandation professionnelle
personnes
Personna +
risque
soins infirmiers en psychiatrie
soins gratuits
Psychiatrie
psychiatres
psychiatre
Soins
personnes
psychiatrie
soins
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Délestage des lits en milieu psychiatrique et mesures alternatives à l'hospitalisation
https://www.inesss.qc.ca/covid-19/services-sociaux/delestage-des-lits-en-milieu-psychiatrique-et-mesures-alternatives-a-lhospitalisation.html
Basé sur la littérature disponible au moment de sa rédaction, et tout en tenant compte des limites de la méthode de recension utilisée, l’INESSS est en mesure de dégager les constats suivants
2020
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
COVID-19
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
recommandation professionnelle
psychiatre
poids et mesures
hospitalisation
psychiatres
lits
hospitalisation
Mesures
psychiatrie
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
COVID-19 et psychiatrie infanto-juvénile
http://www.academie-medecine.fr/communique-de-lacademie-covid-19-et-psychiatrie-infanto-juvenile/
L’épidémie de COVID-19 prend un visage particulier chez l’enfant et l’adolescent avec de faibles indices de morbi-mortalité dans cette tranche d’âge et une possibilité de transmission occulte de l’infection dans la population. Depuis le début de l’épidémie, les soins pédopsychiatriques ont connu une réduction massive des hospitalisations à temps plein ou à temps partiel et avec un large recours aux téléconsultations. L’objectif était de rendre disponible des lits d’hospitalisation pour les patients atteints par le coronavirus. Cette modification des pratiques de soin a parfois conduit à des décompensations psychiques imposant un retour à des formes classiques de prise en charge. Dans le même temps, des patients ont trouvé un nouvel équilibre à l’aide d’un suivi ambulatoire à distance qui apparaît de plus en plus précaire au fur et à mesure que le confinement se prolonge.
2020
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
information scientifique et technique
psychiatre
psychiatrie
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Covid-19 et Psychiatrie
http://www.academie-medecine.fr/communique-de-lacademie-nationale-de-medecine-covid-19-et-psychiatrie/
Les conséquences de l’épidémie de Covid-19 sur les malades mentaux et les soins psychiatriques sont majeures et alarmantes. Il faut souligner notamment : – la fragilité particulière de ces patients, liée à la fréquence des déficits organiques associés et à la difficulté de leur faire observer les gestes barrières ou de recourir aux soins que leur état de santé nécessite, du fait de l’inhibition due à leur pathologie et aux traitements ; – l’application difficile des mesures de confinement en chambre chez les malades mentaux hospitalisés quand la prévention de la contagion l’exige ; – le risque important de rupture du suivi et des soins, donc de rechute, chez les malades mentaux suivis en ambulatoire en raison d’une moindre accessibilité des consultations, et ses conséquences sur leur état de santé et sur leur entourage ; – le risque de transmission nosocomiale du SARS-CoV-2 dans les établissements psychiatriques comme dans tous les établissements de santé. Au total, l’ampleur de la situation épidémique actuelle expose les patients psychiatriques à une perte de chance consécutive à un éventuel abandon des soins. Cette préoccupation majeure concerne aussi tous les sujets présentant des symptômes de souffrance psychique (anxiété, dépression, angoisses, voire bouffées délirantes, pensées suicidaires, …) favorisés par les conditions de confinement.
2020
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
information scientifique et technique
psychiatrie
psychiatre
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Respect de la liberté d’aller et venir des patients dans les services de psychiatrie en période de déconfinement
Fiche établissement de Santé
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid-19_fiche_lav_psy.pdf
La présente fiche vise à proposer des éléments de repères destinés à favoriser le respect de la liberté d’aller et venir en psychiatrie durant la période de déconfinement malgré la poursuite de la circulation du COVID-19.
2020
Ministère des solidarités et de la Santé
France
COVID-19
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
recommandation professionnelle
Respect
liberté
ouvert
services de santé
Périodique
personnes atteintes de troubles mentaux
psychiatre
a comme patient
établissements de santé
Psychiatrie
psychiatrie
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Le tiers face aux soins psychiatriques sans consentement : analyse de l’expérience vécue
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02612508
INTRODUCTION : Les familles jouent un rôle essentiel dans l'accompagnement des patients en psychiatrie. Elles alertent et peuvent demander l'hospitalisation en tant que tiers lorsque l'état de leur proche se dégrade. L'objectif de cette étude est d'analyser le vécu des tiers lors de la signature d'une mesure de soins sans consentement de type SPDT, et de recueillir leurs attentes, leurs craintes et leurs motivations. MÉTHODE : Les investigateurs ont utilisé une méthode de recherche qualitative. Les critères éthiques ont été respectés. Le recrutement a été fait au CHUGA, au CHAI et à l’UNAFAM. Ils ont analysé et triangulé les données de façon thématique grâce au logiciel NVIVO12. RÉSULTATS : Le vécu des 16 tiers interrogés était hétérogène. Ce vécu pouvait être positif lorsque les tiers exprimaient des sentiments de soulagement, de satisfaction, de confiance et d'espoir mais aussi négatif lorsqu'il s'agissait de sentiments de tristesse, de culpabilité, de peur et d'être en difficulté. Les tiers ont aussi exprimé leurs motivations, leurs attentes et leurs craintes au moment de la signature. Les facteurs influençant le vécu des tiers étaient variables d’un sujet à l’autre, et des perspectives d'amélioration ont été évoquées dans les entretiens. CONCLUSION : L’expérience des tiers est hétérogène. Il semble qu’un meilleur accompagnement lors de la mise en place de la mesure mais également avant et après pourrait améliorer leur vécu et peut-être également la prise en charge du patient. D’autres études pourraient explorer ce dernier point.
2020
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Psychiatrie
consentement d'un tiers
Face
psychiatres
Soins
Traitement psychiatrique involontaire
psychiatre
psychiatrie
face
soins

---
N3-AUTOINDEXEE
L'expertise psychiatrique pénale en France : débats actuels et perspectives d'évolution
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02863670
Les motifs et les circonstances d'un crime ont toujours été au centre des discussions et des débats en société et au tribunal. Les psychiatres ou médecins de l'âme, ont peu à peu investi la lourde tâche d'expliquer le passage à l'acte par un discours de vérité pour une famille endeuillée, une société apeurée et une justice aux aguets. L'expertise psychiatrique pénale a pris de plus en plus de place dans le dispositif médico-judiciaire que ce soit au cours d'une garde à vue, après un crime ou une peine de prison. Les experts ne cessent de tirer la sonnette d'alarme devant le constat actuel d'un système expertal en souffrance. Les deux symptômes cardinaux de cette souffrance sont la surreprésentation des personnes souffrant de troubles psychiatriques en détention et la baisse alarmante de la démographie des experts. Parmi les évolutions possibles de ce système, la mise en place d'un consensus clinique médico-légal de l''irresponsabilité pénale, une réécriture plus claire de l'article 122-1 du Code pénal et la publication de recommandations de bonne pratique, semblent être une priorité. La création d'un canevas, à l'image de nos voisins belges, permettrait d'uniformiser les pratiques. En outre, il semblerait important de rendre obligatoire une formation en psychiatrie médico-légale ce qui permettrait un enseignement approfondi, indispensable à la pratique de l'expertise pénale. Enfin, certains auteurs, proposent une réorganisation de la pratique en favorisant le travail collectif. D'une équipe soignante résolument pluridisciplinaire, adaptable au cas par cas, jusqu'à la création de véritables centres d'évaluation, ce travail d'équipe permettrait un éclairage pluriel sur des cas graves et/ou complexes. Le système expertal suédois que nous présentons dans ce travail est un exemple de centre d’évaluation.
2020
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
France
psychiatre
expertise
psychiatrie
France
France
français
psychiatres
France
France

---
N3-AUTOINDEXEE
Le « chez-soi d’abord » revue de la littérature d’un modèle à destination des personnes sans-abri souffrant de pathologies psychiatriques sévères
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02863824
Introduction : pour certains patients souffrant de pathologies psychiatriques sévères, d’autant plus lorsqu’il existe un trouble lié à l’usage de substance comorbide, l’accession ou le maintien dans un logement peut représenter un obstacle majeur au rétablissement. Pour ces personnes requérant un haut niveau d’accompagnement, les solutions proposées actuellement se révèlent largement insuffisantes. Méthodes : une recherche de toutes les études portant sur le Housing First publiées jusqu’en février 2020 a été réalisée. Les articles ont été recensés à partir de la base de données électronique PubMed, grâce à une recherche des termes MeSH suivants : « Housing » et « Psychiatry », ainsi qu’une recherche PubMed avec le mot clé : « Housing First ». Cinquante-huit publications correspondant aux critères de recherche et dont le contenu avait un intérêt significatif pour la revue de la littérature ont été incluses. Résultats : ce programme s’est révélé probant auprès d’une population parmi les plus vulnérables, souffrant systématiquement d’une pathologie psychiatrique grave, à 50% d’une pathologie médicale non psychiatrique et à 80% d’une comorbidité addictive. 85% des personnes se maintiennent dans le logement après deux ans. Par rapport au groupe témoin bénéficiant de l’offre de soin habituelle on constate une amélioration de leur santé, qualité de vie et insertion. Les durées de séjour en hospitalisation sont diminuées de 50%. Le coût total annuel du programme est totalement compensé par les coûts évités calculés en comparaison avec l’offre habituelle. Discussion : les principaux défis pour le déploiement du dispositif ainsi que les principaux enseignements de l’expérimentation sont discutés. L’actualité, ainsi que les pistes de développement futures, concernant le « chez-soi d’abord » en France, sont présentées.
2020
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Soi
sévère
Pathologie
Pathologie
psychiatre
Psychiatrie
psychiatres
littérature de revue comme sujet
PATHOLOGIE
émigration et immigration
Pathologie
Personna +
Pathologie
sans-abri
personnes atteintes de troubles mentaux
Pathologie
Pathologie
personnes
Pathologie
Littérature
Pathologie
moi
psychiatrie
personnes

---
N3-AUTOINDEXEE
Impact de la médiation animale sur l’alliance thérapeutique patient/ergothérapeute/animal en psychiatrie
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02866059
Les troubles psychiques, selon l’Organisation Mondiale de la Santé, touchent un quart de la population mondiale. Ces troubles engendrent des symptômes qui impactent la vie quotidienne des personnes. Les ergothérapeutes peuvent travailler avec l’animal pour faciliter l’entrée en relation avec le patient. L’objectif de cette recherche est d’étudier l’impact de la médiation animale sur l’alliance thérapeutique établi avec le patient ayant des troubles psychiques. Une méthode expérimentale a été menée par le biais d’un protocole de recherche. Afin d’évaluer l’impact de l’animal sur l’alliance thérapeutique, l’évaluation « Working Alliance Iventory (WAI) sera utilisée. Grâce à une méthode expérimentale et à la WAI, un protocole de recherche a été élaboré mais n'a pas été testé. Le protocole consiste à tester l'alliance thérapeutique établie avec l'ergothérapeute et l'animal en santé mentale à travers trois questionnaires WAI. Pour la suite, il serait intéressant d’axer la recherche sur une méthode longitudinal qui permettrait d’observer l’évolution de l’alliance thérapeutique dans le temps.
2020
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Thérapeutiques
animal
Animaux
Alliance thérapeutique
psychiatrie
négociation
psychiatre
Médiation
panthera uncia
Animaux
Animaux
Animal
Animal
Animal
Médiateur
Animal
Animaux
Thérapeutique
Animaux
Animal
Animal
animaux
Animal

---
N3-AUTOINDEXEE
Contention mécanique en psychiatrie: revue de la littérature, analyse des pratiques et étude qualitative du vécu des patients aux urgences psychiatriques de Strasbourg
http://www.sudoc.fr/245122842
Introduction : Le recours à la contention mécanique en psychiatrie est sujet à controverse. Sa pratique est hétérogène en France malgré des recommandations de bonnes pratiques. L’objectif de ce travail est de faire le point sur la pratique de la contention, sur ses modalités de mise en œuvre ainsi que sur le vécu des patients concernés, pour tenter d’en dégager des améliorations et des alternatives possibles. Matériel et méthode : Les registres de contention ainsi que les dossiers de tous les patients placés en contention dans le service d’urgences psychiatriques du CHU de Strasbourg durant l’année 2019 ont été étudiés. Les critères examinés étaient : les caractéristiques des patients mis en contention ainsi que les conditions de celle-ci. Les données de la littérature ont été exploitées afin de compléter ce travail. Le vécu des patients a été exploré par une analyse qualitative réalisée à partir d’entretiens semi-dirigés de patients adultes volontaires. Résultats : la fréquence d’utilisation de la contention était de 1,3%, elle est inférieure à ce que repère la littérature. Le profil des patients faisant l’objet d’une telle mesure était comparable aux données existantes. Les patients concernés étaient majoritairement des hommes, âgés d’environ 33 ans, présentant pour la plupart un état d’agitation ou d’agressivité et dont la majorité souffre de troubles psychotiques et en particulier de schizophrénie. Le plus souvent une hospitalisation a suivi la mesure, sous la forme de soins sous contrainte. La contention a été vécue difficilement par une majorité de patients. Discussion : les patients concernés par la contention s’inscrivent souvent dans des soins chroniques, il est donc important de limiter ce vécu difficile de leur prise en charge afin de maintenir une alliance thérapeutique. Les entretiens de reprise permettent d’engager une réflexion en concertation avec le patient sur l’amélioration des conditions de contention et la mise en place de mesures alternatives.
2020
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Pratique
recherche qualitative
Littérature
urgences
littérature de revue comme sujet
a comme patient
mécanique
Psychiatrie
personnes atteintes de troubles mentaux
psychiatres
psychiatre
contention physique
psychiatrie

---
N3-AUTOINDEXEE
L'entretien d'explicitation: intérêt d'une approche phénoménologique pour une psychiatrie de précision : aspects cliniques, et illustration en recherche à partir d'études en Réalité Virtuelle
http://www.sudoc.fr/242245463
Nous nous proposons dans ce travail de décrire le concept de « psychiatrie de précision », en soulignant les avancées qu'il pourrait permettre, mais aussi les différents questionnements qu'il soulève. Nous présenterons dans ce contexte une technique d'entretien novatrice, au sous bassement phénoménologique : l'entretien d'explicitation. Cet entretien permet la description par le sujet des aspects préréflexifs de son expérience, et doncune caractérisation fine des phénomènes cliniques pertinentspour lui. Après avoir évoqué la méthodologie de cet entretien, et ses différentes utilisations cliniques possibles en psychiatrie, ce travail se propose également d'illustrer les apports de cet entretien à la recherche clinique dans notre spécialité. Nous nous appuyons pour celasur la présentation de certains des entretiens d'explicitation menés au coursdes études REVISTIM X et XX. Ces études se proposaient d'étudier les effets thérapeutiques de l'association tDCS - Réalité Virtuelle pour, respectivement, le traitement de l'intolérance visuelle à la hauteur et des ruminations anxieuses. Ces études cherchaient également à évaluer le vécu des patients au cours de l'expérience, dans un paradigme neurophénoménologique. Dans ce contexte de recherche, l'entretien d'explicitation peut fournir, notamment par le biais de l'analyse microphénoménologique, des informations précieuses sur la structure d'une expérience pour le sujet.Nous montrerons que l'entretien d'explicitation pourrait être un outil de choix pour l'avènement d'une véritable psychiatrie de précision, centrée sur la rencontre du patient, pouvant proposer des traitements personnalisés.
2020
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Entretien
Recherche
psychiatrie
Étude clinique
Ouvrage d'illustrations
entretiens comme sujet
ayant l' aspect
recherche biomédicale
Recherches
psychiatre
Réalité de synthèse
entretien
recherche
Étude clinique
Ouvrage d'illustrations

---
N2-AUTOINDEXEE
Histoire de la psychothérapie institutionnelle et de la psychiatrie de secteur : un point de vue privilégié sur le parcours d'Edmée et de Philippe Koechlin
https://www.canal-u.tv/video/universite_de_rouen/histoire_de_la_psychotherapie_institutionnelle_et_de_la_psychiatrie_de_secteur_un_point_de_vue_privilegie_sur_le_parcours_d_edmee_et_de_philippe_koechlin.48441
Dans l’après-guerre, dans un « plus jamais ça », après les 40 000 morts de faim dans les hôpitaux psychiatriques, les psychiatres militants luttent avec les soignants pour une nouvelle psychiatrie. Il y a eu Saint Alban sous l’impulsion de Paul Balvet, et puis de François Tosquelles à partir de 1939. Le numéro de la revue Esprit (en 1952), montre la participation des intellectuels et de la société. La psychothérapie institutionnelle est nommée (1952 Daumezon et Koechlin), puis une nouvelle organisation passe dans les textes officiels avec la « circulaire sur le secteur » de mars 1960. Nicole Koechlin, de son point de vue privilégié de fille de psychiatres de service public, toute leur vie dans une démarche très militante pour une psychiatrie ouverte, a pu d’abord assister comme enfant (née en 1954), puis elle-même comme psychiatre dans un service de secteur, participer de cette évolution. Car l’« Asile », tel Protée, avec ses clivages à l’oeuvre tant au niveau de l’individu, que de l’institution et de la société est sans cesse recommencé… ainsi que notre lutte.
2019
Canal U
France
matériel d'enseignement audio-visuel
psychiatre
Vision
psychiatrie
psychothérapie
histoire
Histoire
psychothérapie

---
Quel suivi somatique en ambulatoire pour les patients psychotiques chroniques ?: Étude qualitative sur des secteurs psychiatriques de l'Eurométropole de Strasbourg
http://www.sudoc.fr/234435887
L'objectif de ce travail était d'étudier les raisons et les causes du déficit de prise en charge somatique des patients psychotiques chroniques au niveau ambulatoire, ainsi que de réfléchir aux solutions envisageables pour remédier à cette situation. Les patients psychotiques chroniques présentent une espérance de vie diminuée en moyenne d'une dizaine d'années comparée à la population générale. Cette surmortalité est due en partie à la fréquence élevée des pathologies somatiques et des facteurs de risque cardio-vasculaires qu'ils présentent. Malgré ce constat, les patients psychotiques ont un suivi par un médecin généraliste moins important que la population générale. Nous avons réalisé une double étude qualitative auprès des professionnels de santé de psychiatrie exerçant dans les structures psychiatriques ambulatoires de l'Eurométropole de Strasbourg dépendant de l'établissement de santé mentale l'Epsan ainsi qu'auprès des médecins généralistes installés dans les zones géographiques correspondant aux mêmes secteurs de psychiatrie. Nous avons pu mettre en évidence que de nombreuses avancées ont été faites depuis quelques années dans la prise en charge somatique des patients psychotiques chroniques. Malgré cela, les efforts à fournir restent importants. Il est primordial de dépasser le clivage entre psychiatrie et somatique et proposer, comme pour chaque patient, une prise en charge globale et pluridisciplinaire. L'éducation thérapeutique, incluant notamment la prévention primaire et la prise en charge des facteurs de risque cardiovasculaires, ainsi que le mode et l'hygiène de vie est l'un des axes majeurs de la prise en charge et reste encore largement à développer.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
psychiatre
maladie chronique
psychiatres
psychiatrie
patients en consultation externe
continuité des soins
recherche qualitative
a comme patient

---
Droit à la sante et droit à l’autonomie: paradoxe insoluble en psychiatrie ? A propos des règles de restriction des libertés en hospitalisation complète
http://www.sudoc.fr/234590963
La psychiatrie, comme les autres spécialités de médecine, doit s’interroger sur ses pratiques, les analyser et parfois les remettre en cause. Nous évoquons ici les règles de restriction des libertés appliquées en hospitalisation complète. Aujourd’hui un cadre légal nous permet de prodiguer des soins psychiatriques à une personne souffrant de troubles psychiques sans son consentement avec la possibilité de la priver d’une partie de ses libertés et de ses droits fondamentaux. Les règles de restriction des libertés reposent avant tout sur des bases historiques et théoriques. La législation ne délimite pas les modalités de réalisation de ces soins ; c’est au praticien d’en définir la nécessité et la proportionnalité. L’évaluation objective de l’impact psychopathologique de ces contraintes en termes de bénéfices et de préjudices est rarement effectuée. Plusieurs organismes internationaux nous invitent au respect des libertés des personnes présentant un handicap psychique et à favoriser leur autonomie en encourageant les initiatives militant pour leur inclusion dans la cité. Cette mise en perspective a pour but d’appréhender les enjeux de demain concernant certaines de nos pratiques dans les services d’hospitalisation complète psychiatrique.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
menstruation
hospitalisation
liberté
ouvert
psychiatrie
droit
psychiatre
santé
hospitalisation
proposant

---
N1-VALIDE
Cercle d'excellence sur les psychoses
http://www.cercle-d-excellence-psy.org/
Un cercle d'excellence est une structure au sein de laquelle sont partagées les connaissances relatives à certaines pathologies, dans notre cas, “les psychoses”. Nous l'avons voulu européen, car nous avons beaucoup à apprendre de nos voisins. Il est ouvert à tous intervenants, médecins, psychologues, neuropsychologues, chercheurs, infirmiers etc..., spécialistes ou non, confrontés à ces pathologies. Notre approche est médicale...
2019
false
false
false
France
français
association professionnels santé
troubles psychotiques
psychiatrie

---
N3-AUTOINDEXEE
Vitamine D et pathologies psychiatriques
http://www.sudoc.fr/233082999
La vitamine D a été étudiée dans de nombreuses pathologies allant des pathologies osseuses aux pathologies cardio-vasculaires puis plus récemment aux pathologies neurologiques et psychiatriques. L'objectif de ce travail est de comprendre pourquoi et comment la vitamine D pourrait jouer un rôle dans la neurobiologie des pathologies psychiatriques, avec l'hypothèse d'un rôle dans l'inflammation. Une revue de la littérature permet de répondre à cette question et de faire un état des lieux des études cherchant à comparer le statut vitaminique D de personnes souffrant de pathologies psychiatriques avec celui de la population générale. Pour compléter cette revue bibliographique mettant en évidence le peu de données françaises, une étude rétrospective a été menée sur 604 patients hospitalisés en psychiatrie en France. Les résultats, entre autres, soutiennent l'hypothèse que la population psychiatrique est plus carencée que la population générale en vitamine D, notamment les patients souffrant de schizophrénie. De cette étude et des données de la littérature en découlent des suggestions sur le rôle probable de la vitamine D dans l'inflammation mais aussi sur l'intérêt clinique de la supplémentation en vitamine D et l'intérêt de futures études.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Psychiatrie
Pathologie
Pathologie
psychiatre
vitamine D
Pathologie
psychiatres
Pathologie
Vitamine
troubles mentaux
Pathologie
Pathologie
Pathologie
Pathologie
PATHOLOGIE
vitamine d
psychiatrie

---
N3-AUTOINDEXEE
Le patient psychotique chronique et sa santé bucco-dentaire: étude d'une population suivie en ambulatoire sur un secteur de psychiatrie adulte en Loire-Atlantique
http://www.sudoc.fr/235041475
Introduction : les patients psychotiques constituent une population à risque sur le plan de la santé générale. La santé bucco-dentaire est un déterminant essentiel de la santé globale. L'étude présentée ici a pour but de décrire la santé bucco-dentaire telle qu'elle est vécue par les patients psychotiques suivis en ambulatoire. L'évaluation de moteurs et freins potentiels constitue un objectif secondaire. Matériels et Méthodes : étude épidémiologique, transversale, isolée, prospective et réalisée sur la base d'auto-questionnaires proposés aux patients psychotiques des CMP du G07 d'avril à juin 2018. Résultats : 54 questionnaires ont été renseignés : 26 femmes et 28 hommes. L'âge moyen était de 47 ans. Il y avait 56% de fumeurs, 26% consommaient de l'alcool. Les principales comorbidités HTA, diabète, dyslipidémie, BPCO étaient comprises entre 5 et 10%. 43% des personnes interrogées déclaraient avoir des dents manquantes non remplacées. 83% de la population réalisait des actes d'hygiène quotidiens. L'évaluation du score de qualité de vie orale add-GOHAI était de 50,1 soit une qualité de vie orale moyennement satisfaisante. L'analyse par catégorie du score GOHAI relevait un retentissement important de la sphère buccale sur la qualité de vie des patients psychotiques, tant dans ses aspects fonctionnels que psycho-sociaux et symptomatiques. Cependant aucune caractéristique de la population ne permettait d'établir un lien significatif avec un meilleur score de qualité de vie orale. Une consultation dentaire avait été réalisée dans l'année pour 46% des patients dont 52% pour un suivi et 46% pour une urgence. Ils consultaient majoritairement les cabinets de ville. Les principaux motifs de consultation étaient, respectivement, détartrage/contrôle dentaire et douleur. Les facteurs favorisant la consultation étaient les compétences techniques et relationnelles, la prise en charge de la douleur. Parmi les facteurs limitant l'accès au suivi dentaire on retrouvait des freins intrinsèques au patient et à sa maladie, des freins économiques et techniques. Enfin il y avait un manque de coordination des soins de la part des professionnels de santé. Conclusion : malgré une évaluation subjective de la santé bucco-dentaire, les résultats sont assez comparables aux autres études portant sur le sujet. Le bilan bucco-dentaire est semblable à celui d'une population en situation de précarité. Une attention particulière devrait être portée sur la santé bucco-dentaire de ces patients. Pour cela, il est nécessaire d'avoir un circuit de soins adapté et une formation des professionnels de santé impliqués dans le suivi des patients psychotiques.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
a comme patient
études de suivi
Adulte
maladie chronique
patients
adulte
psychiatrie
adulte
Santé de la population
suivi psychiatrique
Adulte

---
N3-AUTOINDEXEE
Mécanismes neuropsychologiques transdiagnostiques en présence de troubles psychiatriques dans un contexte de maltraitance
https://corpus.ulaval.ca/jspui/handle/20.500.11794/33728
Les personnes ayant vécu de la maltraitance à l’enfance et à l’adolescence sont susceptibles de présenter des troubles psychiatriques variés. Par ailleurs, la comorbidité entre divers troubles est souvent la règle plutôt que l’exception en contexte de maltraitance. En présence de troubles psychiatriques multiples et comorbides, l’approche transdiagnostique offre un cadre conceptuel intéressant permettant d’explorer les dimensions et les facteurs de risque communs aux troubles psychiatriques. Selon l’approche transdiagnostique, les dimensions et les facteurs de risque partagés entre les troubles psychiatriques peuvent être notamment de nature génétique, neurobiologique, psychologique et neuropsychologique. Actuellement, très peu d’études ont permis d’identifier les mécanismes neuropsychologiques affectés par la maltraitance chez les personnes souffrant de plusieurs troubles psychiatriques. Ainsi, l’objectif général de cette thèse est d’explorer les mécanismes neuropsychologiques associés à la présence de maltraitance chez les personnes atteintes de troubles psychiatriques variés. La première étude de cette thèse, une méta-analyse, a mis en lumière des mécanismes neuropsychologiques transdiagnostiques chez les personnes atteintes de divers troubles psychiatriques. Plus précisément, la maltraitance exerce un impact significatif sur la mémoire de travail, la mémoire épisodique verbale, l’intelligence et la vitesse de traitement de l’information. La deuxième étude, une étude empirique, a exploré le rôle des atteintes neuropsychologiques dans la présence de symptômes psychiatriques chez les adolescents qui ont vécu de la maltraitance et atteints de troubles psychiatriques variés et comorbides. Cette étude a révélé que la récupération en mémoire épisodique visuelle et la planification constituent des prédicteurs de la variance des symptômes extériorisés chez les adolescents. Ainsi, une altération de ces mécanismes exécutifs serait susceptible d’influencer la variance des symptômes extériorisés chez les adolescents souffrant de divers troubles psychiatriques. Les travaux de cette présente thèse s’inscrivent dans une première tentative d’exploration des dimensions neuropsychologiques communes entre des troubles psychiatriques dans une perspective transdiagnostique. En effet, des mécanismes neuropsychologiques affectés par la maltraitance et communs chez des personnes atteintes de divers troubles psychiatriques ont été identifiés. De plus, certains mécanismes neuropsychologiques représentent des prédicteurs des symptômes extériorisés chez les adolescents. En somme, cette thèse permet d’approfondir la relation complexe entre la maltraitance, les mécanismes neuropsychologiques et la présence de symptômes psychiatriques selon le cadre conceptuel de l’approche transdiagnostique.
2019
CorpusUL - Dépôt institutionnel de l'Université Laval
Canada
thèse ou mémoire
mécanique
troubles mentaux
Maltraitance
neuropsychologie
psychiatres
Psychiatrie
psychiatre
psychiatrie

---
N3-AUTOINDEXEE
Coordination des soins des patients dépressifs : perceptions croisées entre psychiatres et médecins généralistes
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02127897
Contexte : Le médecin généraliste est le premier professionnel consulté lors de symptômes de santé mentale. Mais deux médecins sur trois se disent insatisfaits de la coopération avec les professionnels spécialisés. Les objectifs étaient de confronter les perceptions des médecins généralistes et des psychiatres sur leur coopération dans la prise en charge des patients dépressifs, de mettre en évidence les freins à une bonne coopération, ainsi que des pistes d’améliorations. Méthode : Etude qualitative par entretiens semi dirigés auprès de généralistes de l’Isère, puis de psychiatres de l’Isère. Analyse thématique selon méthode IPA des 2 sous-groupes par 2 investigateurs et confrontation des thèmes. Résultats : 7 généralistes et 7 psychiatres ont participé. L’étude a exploré l’état actuel de la coordination des soins et ses obstacles au travers de 4 dimensions : les perceptions du rôle de chacun, la communication, l’adressage et les pratiques de chacun. Les limites des psychiatres n’étaient pas perçues par les médecins généralistes, une offre de soins insuffisante a été soulignée ainsi qu’un manque de confiance et de communication entre les intervenants. Discussion : Les résultats de l’étude concordent avec la littérature. Plusieurs pistes d’améliorations semblent répondre aux obstacles mis en évidences comme plus de rencontres, formations et projets locaux interdisciplinaires ou le développement d’outils numériques. Le projet de loi « ma santé 2022 » semble vouloir répondre à ces attentes des professionnels de santé.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
médecins généralistes
psychiatres
dépression
depression
a comme patient
hybridation génétique
soins aux patients
depression
coordination
Perception
personnes atteintes de troubles mentaux
dépression
perception
Perception
perception
trouble dépressif
psychiatre
dépression
Médecins
soins infirmiers en psychiatrie
psychiatrie

---
N3-AUTOINDEXEE
Évaluation de l’utilisation et des coûts des soins de santé psychiatriques associés à l’autisme au Québec et impact de l’usage des médicaments psychoactifs dans la survenue de l’obésité chez les jeunes autistes.
https://papyrus.bib.umontreal.ca/xmlui/handle/1866/21819
Introduction: L’optimisation de l’utilisation des soins de santé psychiatriques chez les jeunes autistes revêt une grande importance étant donné l’augmentation de la prévalence des cas diagnostiqués, les coûts associés pour le système de santé ainsi que l’impact potentiel et méconnu de l’usage hors indication de multiples médications psychoactives sur la santé de ces jeunes à long terme. Dans cette perspective, trois études ont été réalisées afin 1) de caractériser l’évolution de l’utilisation des médicaments psychoactifs chez des jeunes autistes sur une période de 5 ans suivant leur diagnostic; 2) de décrire l’utilisation des soins de santé psychiatriques et les coûts directs associés chez ces jeunes pendant la même période; 3) d’évaluer l’association entre l’utilisation des médicaments psychoactifs et la survenue de l’obésité chez les jeunes autistes. Méthodologie: Pour le premier et deuxième objectif, une cohorte de jeunes autistes nouvellement diagnostiqués (cas incidents), âgés de 25 ans ou moins entre 1998 et 2010 a été constituée à partir des banques de données médico-administratives du régime public d’assurance maladie du Québec (RAMQ). Chez les assurés du régime public d’assurance médicaments, l’utilisation des médicaments et polypharmacies psychoactives, des autres soins de santé psychiatriques payés à l’acte (hospitalisations, visites médicales) et les coûts qui leur étaient associés ont été évalués jusqu’à 5 ans suivant le diagnostic, ainsi que stratifiés par groupe d’âge. Les prédicteurs de l’usage des différentes classes de médicaments psychoactifs, des autres soins psychiatriques et des coûts associés ont été évalués. Pour le troisième objectif, une étude cas-témoin imbriquée dans une cohorte de jeunes autistes âgés de 18 ans et moins (cas prévalents), issue des banques de la RAMQ entre 1993 et 2011, a été menée afin d’identifier les facteurs associés à la survenue de l’obésité. Les facteurs considérés dans l’étude comprenaient le milieu de résidence, la prestation d’aide sociale, ainsi que la présence de comorbidités neuropsychiatriques. L’impact des différentes classes de médications psychoactives a été évalué et la courbe dose-réponse aux antipsychotiques atypiques a été explorée. [...]Conclusion: L’analyse de l’usage des médications psychoactives et autres soins de santé psychiatriques en situation réelle dans notre cohorte de jeunes autistes met en évidence une utilisation importante de ressources pour le système de santé. L’utilisation croissante de médication psychoactive, qui pourrait aussi contribuer au problème d’obésité chez les jeunes autistes, contraste avec le manque de preuves soutenant l'utilisation de médicaments psychoactifs à long terme chez ces personnes. Cette pratique pourrait aussi être préoccupante si utilisée à la place d'autres modalités de traitement non pharmacologiques. Nos résultats soulignent l’importance de réaliser des recherches afin d’identifier les approches thérapeutiques, médicamenteuses ou non, assurant une prise en charge optimale et à long terme. Ceci, tant dans une optique d’optimisation des ressources au niveau du système de santé que d’augmentation de la qualité de vie des personnes autistes et de leurs familles.
2019
Papyrus - Université de Montréal
Canada
thèse ou mémoire
obesite
Québec
troubles liés à une substance
adolescent
trouble autistique
psychiatre
obésité
pensée autiste
Psychiatrie
psychiatres
coûts des soins de santé
Autisme
Obésité
médicament
Acceptation des soins par les patients
obésité
obésité
Obésité
soins infirmiers en psychiatrie
Médicaments
psychiatrie

---
N1-SUPERVISEE
Soigner les maladies mentales : pour un plan de mobilisation nationale
http://www.academie-medecine.fr/soigner-les-maladies-mentales-pour-un-plan-de-mobilisation-nationale/
Les malades mentaux demeurent les invisibles de nos sociétés, la maladie mentale restant marquée, dans notre imaginaire collectif, par l’étrangeté et l’idée du handicap. Trop nombreux sont ceux qui paient un lourd tribut à la stigmatisation et au renoncement thérapeutique. Pourtant des progrès considérables ont déjà été accomplis durant les 50 dernières années. L’identification des désordres neurobiologiques sous-jacents à ces maladies, la mise en évidence du poids de l’environnement dans leur déclenchement annoncent des avancées majeures en matière de recherche et surtout de traitement. Les données de l’épidémiologie, le poids et le coût des maladies mentales rendent indispensable une évolution radicale des investissements en recherche et dans l’organisation graduée de l’offre de soins. Pour la psychiatrie du XXIème siècle, l’objectif n’est plus de prendre en charge et d’accompagner les malades mais de guérir les maladies mentales. Pour y parvenir, une mobilisation nationale et internationale à l’image de celle qui fut engagée il y a quelques années contre le cancer est indispensable.
2019
false
false
false
Académie Nationale de Médecine
France
prestations des soins de santé
psychiatrie
rapport
troubles mentaux
personnes atteintes de troubles mentaux
programmes gouvernementaux

---
N3-AUTOINDEXEE
Ressenti et vécu des tiers dans les soins psychiatriques à la demande d'un tiers
http://www.sudoc.fr/237248301
En psychiatrie, la situation des proches du malade présente des particularités au regard des autres domaines de la médecine. Ils ont un rôle de proche aidant, supportant parfois un véritable fardeau au quotidien et ils peuvent également être confrontés à des modalités de soins sans consentement les impliquant dans des décisions légales complexes. Ce travail de thèse présente les ressentis des proches de patients atteints de maladies psychiatriques lorsqu'ils sont amenés à formuler une demande de Soins Psychiatriques à la Demande d'un Tiers. Cette étude qualitative prospective monocentrique menée au CH G. Daumezon à Bouguenais (44) par entretiens semi-dirigés suivis de rappels téléphoniques à distance, nous a permis de délimiter trois grands types de ressentis : la culpabilité, l'acceptation et la sidération. Les tiers sont souvent très inquiets à l'idée d'une éventuelle rancœur de leur proche malade, ils ont une compréhension de cette mesure de soins et de ce qu'elle implique assez limitée lié à un manque d'information ou de disponibilité pour recueillir cette information initialement. Ils sont d'ailleurs très surpris de l'intervention du juge des libertés et de la détention. Les rapports des familles avec l'hôpital peuvent parfois être houleux, ce qui s'explique par un manque de communication et des représentations préalables négatives des familles vis-à-vis de ce type d'institution. Nous avons pu délimiter différentes pistes d'amélioration, à commencer par la systématisation d'une intervention du médecin auprès des tiers aux urgences afin de les dédouaner et de les déculpabiliser face au patient. Par la suite, développer un temps de rencontre et d'écoute avec les tiers semble nécessaire. Différentes associations et programmes existent désormais pour accompagner les familles, ce qui répond à une évolution récente de la place de la famille face à la maladie mentale. L'existence d'équipes mobiles d'interventions de crise et, depuis 2011, d'une mesure de Soins Psychiatriques en cas de Péril Imminent n'impliquant pas la famille semblent être des alternatives possibles pour répondre aux enjeux actuels.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
soins infirmiers en psychiatrie
Psychiatrie
psychiatres
psychiatre
Soins
psychiatrie
soins

---
N3-AUTOINDEXEE
Étude des déterminants du choix des praticiens de la santé mentale par les médecins généralistes en Loire-Atlantique
http://www.sudoc.fr/237200015
Introduction : la prise en charge par les médecins généralistes des soins en rapport avec la santé mentale est de plus en plus fréquente. Cependant, pour affronter cette demande grandissante, les médecins doivent faire face à de multiples déterminants qui influenceront leur manière de conduire leur prise en charge, et notamment concernant le choix des praticiens pouvant les aider dans cette démarche. Objectif : montrer quels sont les déterminants permettant aux médecins généralistes de choisir parmi les praticiens de la santé mentale, et pouvant les aider dans la prise en charge des patients. Méthode : étude quantitative se concentrant sur les médecins généralistes installés en Loire-Atlantique. Elle a été réalisée par l'intermédiaire d'un envoi de questionnaire par courriel aux médecins généralistes grâce au Conseil de l'Ordre du 44. Résultats : sur les 62 médecins ayant accepté de répondre à l'étude, 87,1 % jugent la pathologie à traiter comme facteur influençant le plus leur décision, puis viennent les compétences du professionnel à 70,9 %, le souci d'accessibilité à 64,5 %, le statut social à 56,4 %, la personnalité du patient à 43,5 % et la connaissance personnelle du thérapeute à 35,5 %. Cependant, ces déterminants doivent faire face à des contraintes, le souci d'accessibilité étant le plus marqué (59,7 %), puis vient le statut social (54,6 %), les autres facteurs étant bien moins cités. D'autres facteurs entrent en compte, comme le manque de connaissances de base, le manque de formation ressenti (63 % des médecins interrogés), la difficulté de connaître les compétences et la formation des professionnels de la santé mentale autres que les psychiatres (moins de 50 % connaissent la formation des psychologues et encore plus pour les autres praticiens). Pour 70 % des médecins il n'y a pas d'échanges formalisés entre praticiens, cela complique le choix dans la coordination des soins. L'outil psychothérapeutique pourrait être intéressant, car pratiqué par de nombreux praticiens de la santé mentale. Il est reconnu utile par 79 % médecins généralistes, mais demeure sans doute insuffisamment connu pour bien le conseiller aux patients. Conclusion : dans le champ de la santé mentale, il existe une réelle nécessité de revoir les moyens de coordonner les soins afin d'améliorer l'accessibilité de certains spécialistes et de proposer une offre de soins pouvant répondre à cette demande grandissante. Les contraintes à prendre en compte sont cependant différentes selon les territoires concernés, mais l'amélioration de la formation des futurs médecins généralistes dans le champ de la santé mentale est sans doute une priorité, afin de bien répartir la demande de soins à venir.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
psychiatrie
collecte de données
médecins généralistes
Santé mentale
santé mentale
Médecins
Santé mentale

---
N3-AUTOINDEXEE
Ordre public et enfermement psychiatrique, entre liberté, santé, et dangerosité: épistémologie, praxis, et cybernétique
http://www.sudoc.fr/236905821
INTRODUCTION. Le pouvoir d’enfermement de la psychiatrie est remis en cause par la CDPH de l’ONU. Dans les débats sur son application, l’enfermement est considéré entre liberté, santé et dangerosité. Ils font apparaître une scission entre usagers et professionnels. La mise en application de la CDPH reste un sujet de recherche peu étudié. MÉTHODE. Nous avons d’abord conduit une étude épistémologique de l’enfermement psychiatrique via une analyse bibliométrique des réseaux des termes MeSH des publications scientifiques portant sur l’internement d’un malade mental. Ensuite, nous avons mené une étude portant sur 3506 mesures de soins psychiatriques sur décision du représentant de l’État dans 16 départements français entre 2012 et 2016 - données provenant du Centre Collaborateur de l’OMS de Lille. Pour évaluer l’applicabilité de l’article 14 de la CDPH, nous avons testé l’hypothèse de la loi épidémiologique, analysé les liens entre taux d’internement et criminalité et réalisé une analyse lexicale de questionnaires de personnes internées. Enfin, nous avons discuté l’enfermement et l’articulation avec les concepts connexes sur le modèle cybernétique. RÉSULTATS. Nous avons pu mettre en évidence que l’épistémologie de l’internement repose sur une dialectique entre les notions de liberté, santé, et dangerosité. Notre analyse a trouvé une corrélation entre internement et criminalité invalidant l’hypothèse de la loi épidémiologique (p .001). L’analyse en réseau montre une corrélation plus forte avec les délits sur les biens que sur les personnes. L’internement varie avec la superficie des zones d’intervention. L’analyse de discours ne montre pas de dysfonctionnement du rôle des représentants de l’État mais interroge les motifs de mesure. Nous avons construit une modélisation de différentes régulations possibles par la psychiatrie des comportements sociaux. DISCUSSION. La réduction des pratiques d’enfermement est fréquemment abordée par la littérature scientifique sous l’angle éthique. En interrogeant la légitimité de l’enfermement, la CDPH de l’ONU transforme l’éthique de l’enfermement en une métaphysique, interrogeant l’épistémologie de la discipline. Les caractéristiques de la psychiatrie ne correspondent pas au rôle qui lui est demandé, occasionnant un nombre important de violations des droits humains. Des modèles plus efficients de régulation peuvent être mis en place en utilisant les modèles des droits humains tels que le handicap psychosocial ou le rétablissement en santé mentale.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
épistémologie
psychiatres
liberté
Savoir
cybernétique
psychiatrie
psychiatre
santé
ouvert

---
N3-AUTOINDEXEE
Étude descriptive des populations diabétiques hospitalisées en psychiatrie
http://www.sudoc.fr/23765279X
Résumé : les principales causes de mortalité des patients présentant des troubles psychiatriques sévères sont les pathologies cardio-vasculaires. Cependant leur dépistage et le suivi somatique de ces patients est insuffisant. Nous avons réalisé une étude rétrospective incluant 208 patients diabétiques hospitalisés en psychiatrie, toutes pathologies confondues. L'objectif était de décrire les caractéristiques du diabète en comparaison avec la population générale et d'analyser le suivi somatique. La prévalence du diabète traité était importante; 8%. Notre population était plus jeune que la population générale. Le suivi clinico- biologique du diabète et des pathologies associées était insuffisant. Les complications somatiques étaient fréquentes. Les psychoses chroniques étaient les pathologies les plus fréquentes et 70% des patients étaient traités par antipsychotiques. L'amélioration de la prise en charge somatique en psychiatrie nécessite une approche coordonnée, multidisciplinaire et globale.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
hospitalisation
population
diabète
psychiatre
psychiatrie
Diabète
collecte de données
hospitalisation

---
N3-AUTOINDEXEE
Évaluation de l'intérêt du suivi nutritionnel en consultation médicale chez le patient alcoolique dépendant avec troubles psychiatriques comorbides
http://www.sudoc.fr/238147266
L'évaluation du suivi nutritionnel des patients alcooliques dépendants est peu réalisée en pratique clinique aussi bien en secteur hospitalier mais également en suivi ambulatoire. Paradoxalement, les conduites addictives ont un impact sur le métabolisme nutritionnel de cette population de patients. Nous avons réalisé une étude de cas concernant cinq patients alcooliques dépendants avec troubles psychiatriques comorbides suivis au CAPPA de Nantes. L'objectif de ce travail était d'évaluer l'impact du suivi nutritionnel sur leurs conduites addictives, leur hygiène de vie, leur santé mentale mais surtout sur leur évolution pondérale. Nous avons effectué une évaluation nutritionnelle standardisée associée à une fiche synthétique des repères de consommations alimentaires du PNNS. Cette étude nous a permis de mettre en exergue pour l'ensemble des patients une consolidation de l'alliance thérapeutique associée à un meilleur investissement des soins. Ces outils d'évaluation nutritionnels, pourraient être intégrés à la consultation médicale addictologique et servir de base à l'élaboration d'un programme d'éducation thérapeutique centré sur la nutrition en vu d'un meilleur accompagnement de ce profil de patient.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Alcools
Alcooliques
alcool
Alcoolisme
Psychiatrie
comorbidité
continuité des soins
a comme patient
Alcoolisme
Polypathologie
consultation médicale
dépendance alcoolique
psychiatres
Alcoolisme
personnes atteintes de troubles mentaux
alcoolisme
évaluation des symptômes
Évaluation de l'état nutritionnel
alcoolisme
psychiatre
Trouble psychiatrique
alcools
alcooliques
psychiatrie

---
N3-AUTOINDEXEE
Soins psychiatriques et santé mentale en milieu pénitentiaire: état des lieux dans le Nord de la France
http://www.sudoc.fr/23828526X
Contexte. La prévalence des troubles psychiatriques est élevée dans les prisons françaises. Pourtant, l’efficience des dispositifs de soins en place (unités sanitaires en milieu pénitentiaire (USMP), services médico-psychologiques régionaux (SMPR) et unités d’hospitalisation spécialement aménagées (UHSA)) est peu étudiée. L’objectif de cette thèse est d’évaluer, dans les 20 prisons du Nord de la France (Hauts-de-France, Eure, Seine-Maritime), l’organisation des soins psychiatriques en matière d’offre et de recours, ainsi que leur adéquation aux besoins des personnes incarcérées. Méthode. Nous avons réalisé une étude descriptive à partir de bases médico-administratives et de résultats d’enquête. Les données suivantes ont été collectées, pour chaque établissement pénitentiaire, pour l’année 2016 : 1) effectifs et taux d’occupation des postes pour les professionnels de la santé mentale, 2) taux d’hospitalisation en psychiatrie (UHSA ou secteur de psychiatrie générale), 3) données relatives à la santé mentale des personnes détenues (issues de l’enquête « santé en population carcérale » réalisée entre 2014 et 2017 dans 8 maisons d’arrêt du Nord et du Pas-de-Calais) et 4) taux de suicide (données de l’administration pénitentiaire). Résultats. L’offre de soins est incomplète et inégale selon les prisons : 40% des postes de psychiatres ne sont pas pourvus dans les USMP étudiées. L’accès à l’UHSA varie considérablement selon l’établissement d’origine : logiquement, plus celui-ci est éloigné de l’UHSA, moins les personnes incarcérées y sont hospitalisées. La prévalence des troubles psychiatriques est importante au sein des maisons d’arrêt étudiées : en moyenne, les personnes détenues souffrent d’au moins 1 trouble psychiatrique à leur arrivée en détention. La demande est en adéquation avec l’offre de soins : il existe une corrélation positive entre le nombre moyen de troubles par personne et 1) le taux de soignant(e)s, 2) le taux d’hospitalisation en psychiatrie. Soixante-huit suicides ont été enregistrés entre 2013 et 2016 et le taux moyen de suicide dans les prisons du Nord de la France est de 210 pour 100 000, suggérant une mortalité par suicide importante dans cette région. Conclusion. Malgré les avancées qu’a permis la création des UHSA, l’accès aux soins reste problématique, étant donné l’éloignement géographique de certains établissements, le nombre de places limité en UHSA, les effectifs médicaux insuffisants dans les USMP.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
psychiatres
Psychiatrie
Santé mentale
état mental
France
état de santé
France
France
soins infirmiers en psychiatrie
psychiatre
Soins de santé
France
prestations des soins de santé
santé mentale
France
Santé mentale
français
psychiatrie

---
N3-AUTOINDEXEE
Les modalités juridiques psychiatriques coercitives ambulatoires une double revue systématique mixte de la littérature: à l’international et en France
http://www.sudoc.fr/238345416
Contexte : La liberté et la contrainte sont deux concepts débattus dans le champ de la psychiatrie depuis son origine et qui restent d’actualité. Les pays industrialisés qui ont développé un système de soin en santé mentale ont connu un virage ambulatoire pour des raisons humaniste, économique et dans un contexte de découverte des neuroleptiques. Les modalités psychiatriques coercitives ambulatoires (MPCA) sont présentes dans 75 juridictions dans le monde. En France, ces mesures existent sous le nom de « Programme de soins » depuis la loi du 5 juillet 2011 révisée en 2013. Au regard de la complexité des notions que recouvrent les MPCA, le terme peut prendre des noms différents. À notre connaissance, il n’existe pas de revue systématique mixte s’attachant à décrire les modalités d’applications de ces mesures en France et à l’international. Ce travail s’inscrit dans une réflexion plus large, initiée par le GCS-CCOMS pour la Recherche et la Formation en Santé Mentale de Lille, visant à construire une recherche pour décrire les pratiques de soins ambulatoires sans consentement en psychiatrie en France. Méthode : Les littératures internationale et française sur le sujet ont été explorées par le biais d’une double revue systématique mixte convergente. La revue internationale a pour objectif d’identifier les thématiques principales des chercheurs relatives aux MPCA. La revue nationale a pour objectif d’identifier les sujets relatifs aux PDS traités dans la littérature française. PubMed, PsychINFO et Scopus ont été interrogés pour la revue internationale. 7 banques de données et 7 répertoires ont été interrogés pour la revue nationale. Les critères d’inclusion et de non inclusion ont été basés sur des critères pertinents pour les contextes juridiques et de la littérature. La qualité des articles a été analysée à l’aide des grilles AMSTAR2 pour la revue internationale et MMAT pour la revue nationale. Pour chaque revue, une analyse quantitative (Analyse des Données Textuelles, type lexicométrie) a été réalisée à l’aide du logiciel IRaMuTeQ. La méthodologie qualitative pour la revue internationale était une analyse thématique et, pour la revue française, une méta ethnographie. Résultats : 57 revues internationales et 45 articles français ont été sélectionnés. Des spécificités françaises et internationales apparaissent et plusieurs informations entrent en résonnance entre les deux littératures. Il existe un paradoxe entre un contexte médiatique qui renforce la stigmatisation et une avancée des Droits des personnes. L’utilisation des modalités et des contenus des MPCA sont hétérogènes. Ils existent des facteurs décisionnels divers. Les personnes concernées sont souvent des hommes présentant un syndrome de la porte tournante en psychiatrie et un risque de passage à l’acte auto ou hétéro agressif. Les autres acteurs sont les médecins psychiatres et les soignants, les familles et des intervenants judiciaires. Les débats, parfois vifs, entre les auteurs se polarisent sur la question des Droits et, plus récemment, sur l’évaluation de l’efficacité des MPCA. Enfin, les auteurs évoquent des alternatives aux MPCA issues du champ du rétablissement. Conclusion : Ce travail propose une analyse de la littérature française et internationale sur les MPCA, appelées PDS en France qui s’inscrivent dans une longue histoire des liens entre libertés et contraintes en psychiatrie. Cet état de l’art sur le sujet réaffirme sa complexité, située à l’interface d’enjeux juridiques, éthiques, sociétaux et sanitaires.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
psychiatres
Systématique
Systématique
psychiatrie
France
Systématique
double
français
France
France
Systématique
France
psychiatre
Revue systématique
France
coercition
Revue systématique

---
N3-AUTOINDEXEE
Agitation hétéro-agressive chez les enfants et les adolescents: enjeux pour le psychiatre au 21ème siècle
http://www.sudoc.fr/240728548
En tant que psychiatres, nous sommes régulièrement amenés à rencontrer des enfants et des adolescents ayant eu des épisodes d’agitation hétéro-agressive. Leur accueil est souvent source d’angoisse voire de détresse, aussi bien pour les patients et leur entourage que pour les soignants les prenant en charge. Ces situations complexes, à la frontière entre la médecine, le domaine social et la justice, nous questionnent sur la légitimité, le sens et les limites de nos prises en charge pour ces patients. Nous avons rédigé cette thèse afin de pouvoir mieux comprendre les comportements hétéro-agressifs de ces enfants et de ces adolescents et mieux appréhender les enjeux liés à ces situations. Pour cela, nous avons consacré notre première partie à l’étude du cadre conceptuel. Nous y avons notamment développé des réflexions autour des enjeux nosologiques et éthiques soulevés par ces situations. Nous avons ensuite examiné dans notre deuxième partie les apports de différentes approches théoriques, médicales et non médicales, dans la compréhension de ces comportements. Nous avons enfin regroupé dans notre troisième partie un ensemble de données issues de la littérature sur les caractéristiques de ces enfants et de ces adolescents, les circonstances d’apparition et les différentes étiologies de ces épisodes.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
psychiatre
Enfant
Agression
enfant
Enfant
Agitation
Enfant
pédopsychiatrie
Agitation
psychiatres
stress physiologique
Psychiatrie
Enfant
Enfant
agressivité
agitation
agitation psychomotrice
psychiatrie
enfant

---
N3-AUTOINDEXEE
Mise en place d'un protocole de directives anticipées incitatives en psychiatrie en France
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02389958
Contexte : les hospitalisations sous contrainte sont en hausse malgré de sérieuses préoccupations d'ordre éthique. Parmi les mesures visant à réduire les admissions sous contrainte, les Directives Anticipées en Psychiatrie (DAP) sont les plus prometteuses, notamment les formes intensives et facilitées. Objectifs : mettre en place une forme intensive de Directives Anticipées Psychiatriques (DAP), les Directives Anticipées Incitatives en Psychiatrie (DAiP), avec une aide à la rédaction par des travailleurs de santé pairs. Méthodologie : de janvier 2019 à janvier 2021, une étude associant un essai contrôlé randomisé multicentrique et une approche qualitative est menée avec analyse en intention de traiter. Déroulement : sept hôpitaux dans trois villes françaises : Lyon, Marseille et Paris. Les assistants de recherche rencontrent chaque participant à l’inclusion, 6 mois et 12 mois après l'inclusion pour des entrevues. Participants : 400 personnes avec un diagnostic DSM-V de trouble bipolaire I, de schizophrénie ou de troubles schizo-affectifs, ayant été admis sous contrainte aux soins depuis moins de 12 mois, étant capables de consentir (Mc-CAT-CR), ayant plus de 18 ans, et pouvant comprendre le français. Interventions : le groupe expérimental (DAiP) (attendu n 200) est invité à remplir un document décrivant son plan de crise et ses volontés en cas de perte de capacité mentale. Les personnes rencontrent un pair spécialement formé pour les aider. Ils sont invités à nommer une personne de confiance et à partager le document avec cette personne et son psychiatre. Le groupe soins habituels (n 200 prévu) est suivi sans modification. Critères de jugement : le critère je jugement principal est le taux d'hospitalisation sous contrainte au cours du suivi de 12 mois. Les critères secondaires comprennent l'alliance thérapeutique (4-PAS), l'empowerment (ES), le rétablissement (RAS), la qualité de vie (S-QoL18), les symptômes de santé mentale (MCSI), l’insight (SUMD), la gravité de la maladie (ICG), la satisfaction (CSQ8) et les coûts généraux. Discussion : l'implication des pairs aidants, les potentielles barrières de la mise en place des DAiP, les questions méthodologiques et l’importance de l’évaluation qualitative seront discutés.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
France
psychiatrie
France
France
France
motivation
France
français
directives anticipées
psychiatre

---
N2-AUTOINDEXEE
Les biomarqueurs en psychiatrie
http://www.academie-medecine.fr/wp-content/uploads/2020/01/Les-biomarqueurs-en-psychiatrie-2019-11-20-VOT%C3%89.pdf
La psychiatrie demeurait une discipline quasi exclusivement clinique faute de marqueurs paracliniques confirmant ou infirmant le diagnostic ou l'évolution. La recherche a pourtant mis en évidence de possibles ou putatifs biomarqueurs sériques, du liquide cérébro-spinal, de neuroimagerie, d'électrophysiologie et de psychophysiologie cognitivocomportementale et neuro-développementale. Ce rapport analyse les possibles biomarqueurs de pathologies majeures : troubles bipolaires, schizophrénies, conduites suicidaires, troubles du spectre de l'autisme, trouble obsessionnel compulsif, troubles du comportement alimentaire, maladie d'Alzheimer. Les biomarqueurs révèlent des altérations structurelles ou fonctionnelles de nature génétique, épigénétique, conformationelle, neurobiologique (notamment des neurotransmetteurs), endocrinologique et immuno-psychiatrique. La plupart des affections psychiatriques s'accompagnent de dysfonctionnements plus ou moins sévères immuno-génétiques et immuno-infectieux. Comme dans toute pathologie d'évolution chronique, dans le domaine des maladies mentales, les biomarqueurs de l'inflammation méritent une attention particulière. L'avancée vers une médecine personnalisée permettra de mieux définir des stratégies de prévention, de dépistage (susceptibilité, vulnérabilité), de diagnostic, et de suivi thérapeutique pour ces pathologies dont les coûts, en France, représentent 8% des dépenses de santé.
2019
Académie Nationale de Médecine
France
rapport
psychiatrie
psychiatre
marqueurs biologiques

---
N3-AUTOINDEXEE
Les manifestations psychiatriques des borrélioses de Lyme : des enjeux majeurs au cœur d'une médecine rationnelle et relationnelle
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02459715
Introduction : la maladie de Lyme pourrait générer une riche symptomatologie persistante aspécifique à l’origine d’une intense souffrance. Au centre d’attentions soutenues, elle menace la relation médecin-malade. Matériel et méthode : l'objectif de cette thèse est d’étudier le lien potentiel entre la maladie de Lyme et les manifestations psychiatriques les plus couramment rapportées. Pour cela, nous réalisons une revue de la littérature sur PubMed. Résultats : malgré l’hétérogénéité des résultats des 87 articles retenus, se dessine néanmoins une prévalence plus importante d’anxio-dépression et de troubles cognitifs dans les formes tardives et persistantes de la maladie de Lyme, sans surmortalité suicidaire. La qualité de vie est altérée dans les formes persistantes de la maladie de Lyme. En revanche, les symptômes psychotiques ne concernent majoritairement que des cas rapportés. Conclusion : la symptomatologie psychique retrouvée traduit essentiellement une forme persistante de maladie de Lyme actuellement au cœur du débat scientifique et politique. Les enjeux actuels sont à la hauteur de la souffrance des patients et la reconstruction d’une relation médecin-malade fragilisée par la vulnérabilité des patients est l’objectif crucial des prochains centres de consultation spécialisés, qui devront allier le relationnel à la connaissance scientifique.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
psychiatrie
Coeur
psychiatres
Médecine
Borrélioses
psychiatre
maladie de Lyme
Coeur
coeur
fièvre récurrente
Médecins
Borrélioses
Borréliose
médecine
borrélioses

---
N3-AUTOINDEXEE
Évaluation des liens entre la radicalisation islamiste et la psychiatrie
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02492110
En 2017, la déclaration du ministre de l'intérieur, relative à la mobilisation de l'ensemble des hôpitaux psychiatriques afin de parer à la menace terroriste, a déclenché de vives réactions. Depuis, le croisement du fichier FSPRT, de nature judiciaire, et du fichier HOPSYWEB, de nature médical, est possible. Lorsqu'il révèle une correspondance, les agents placés sous autorité du représentant de l'état en sont informés. Les pouvoirs publics supposent donc l'existence d'un lien entre radicalisation islamiste et psychiatrie. L'objectif de ce travail est d'évaluer les liens existants entre radicalisation islamiste et psychiatrie, à travers une revue de la littérature. Dans une première partie, ont été traités certaines définitions nécessaires, un historique de la genèse du terrorisme islamiste actuel et un état des lieux du terrorisme national et international. Dans une seconde partie, sont exposés les résultats des études scientifiques et sociologiques concernant le lien entre radicalisation islamiste et psychiatrie. La troisième partie porte sur la prise en charge des revenants et le rôle que la psychiatrie peut y jouer. La plupart des études montrent l'absence de modèle psychopathologique lié à la radicalisation islamiste. Il n'est pas remarqué significativement plus de pathologies psychiatriques dans la population de radicalisés qu'en population générale. Cependant, certains invariants sociologiques et psychologiques sont retrouvés chez les radicalisés et auteurs d'attentats français. Des quelques observations judiciaires et médicales des revenants, il apparait qu'ils seraient plus sujets à des troubles liés au traumatisme et au stress selon le DSM5. En conclusion, la radicalisation islamiste doit probablement être prise en charge de façon plurielle engageant surtout la sphère sociale et politique.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Islam
psychiatrie
islam
études d'évaluation comme sujet
psychiatre

---
DICOSEMIOPSY
Les troubles psychiatriques font partie des toutes premières maladies ayant bénéficié de descriptions cliniques précises. Il résulte de cette longue histoire une certaine hétérogénéité des termes utilisés. Ainsi, selon les courants de pensée, un même temps peut désigner plusieurs entités et de nombreux synonymes peuvent coexister pour décrire un phénomène clinique. Basée sur les principaux ouvrages de référence au niveau international dans la discipline, l'appli DICOSEMIOPSY comporte la définition de plus de 300 termes utilisés en psychiatrie ainsi qu'une illustration vidéo pour les signes et symptômes clés grâce à des saynettes tournées avec des acteurs professionnels. Les définitions utilisées dans cette application sont en parfaite adéquation avec les programmes et les supports officiels des études de premier et deuxième cycles des études médicales en France.
PDS
http://www.asso-aesp.fr/semiologie/outils-pratiques/dicosemiopsy/
https://apps.apple.com/us/app/dicosemiopsy/id1320817121?mt=8&ign-mpt=uo%3D4
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.aesp.dicosemiopsy
IOS
Android
1.0.1
1.0.2
2017-12-11
2017-12-17
Ali Amad
gratuite
Aucun
Aucun
false
AESP - Association pour l'Enseignement de la Sémiologie Psychiatrique
troubles mentaux
Dictionnaires médicaux comme sujet
psychiatrie
signes et symptômes

---
N2-AUTOINDEXEE
A propos d’un programme de sensibilisation des partenaires institutionnels de la Psychiatrie en milieu pénitentiaire: enjeux, élaboration, mise en oeuvre, évaluation et perspectives d’évolution
http://www.sudoc.fr/233180206
le Pole 67P16 de l’Etablissement Public de Santé Alsace Nord (EPSAN) délivre à la Maison d’Arrêt de Strasbourg des soins psychiatriques et addictologiques sous la forme de prises en charges ambulatoires et en hébergement thérapeutique. Cet exercice se complète d’une activité de psychiatrie de liaison assurant l’articulation entre les patients et les partenaires institutionnels situés dans leur environnement (encadrement pénitentiaire, corps enseignant, protection judiciaire de la jeunesse, institution judiciaire, mission de lutte contre la radicalisation violente et unité de soins somatique). Nous partageons avec eux la responsabilité de tout mettre en oeuvre pour que, conformément à la loi du 18 janvier 1994, l’accessibilité aux soins psychiatriques des détenus soit aussi aisée que pour la population générale. Ces professionnels, en particulier l’encadrement pénitentiaire, sont les interlocuteurs directs des détenus et constituent de ce fait le premier maillon de la chaine les menant vers le soin, mais parfois brisée par des connaissances erronées sur la maladie mentale. De ce constat est né le projet d’un programme de sensibilisation à destination de nos partenaires afin qu’ils puissent contribuer à améliorer la prise en charge psychiatrique des détenus sans pour autant se substituer aux professionnels de santé mentale. Quinze à vingt personnes sont formées chaque trimestre lors de sessions de deux jours se tenant à l’EPSAN sur le site de Brumath. Cette formation, dont l’efficacité pédagogique des premières sessions a été objectivée par une évaluation des acquis, fut très bien accueillie par le public. Après en avoir considéré les enjeux, nous relatons l’élaboration, la mise en oeuvre, et le déploiement de ce programme lors des deux premières sessions de mars et juin 2018. Nous terminons par une réflexion sur les perspectives d’évolution de ce projet.
2019
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Programmes
psychiatrie
hypersensibilité
proposant
psychiatre
programmes

---
N2-AUTOINDEXEE
La place de la psychiatrie en prison en France: réflexion institutionnelle concernant la psychiatrie pénitentiaire française, son histoire, sa situation actuelle, son avenir
http://www.sudoc.fr/233182357
la prison et la psychiatrie sont deux institutions bien souvent associées par analogie, comme en témoigne leur regroupement dans la catégorie des lieux de privation de liberté. Dans le cadre d’un tel rapprochement, l’idée qu’en France la psychiatrie intervienne au sein même de la prison, peut sembler une évidence. Or, le fait de soigner la souffrance psychique en prison n’a rien d’intuitif, au contraire, tant le soin et la sanction peuvent être des fonctions antagonistes, tant guérir et punir peuvent être des objectifs antinomiques. À partir de ce constat initial, de cette évidence paradoxale, nous avons souhaité questionner la place de la psychiatrie en milieu carcéral. En réalisant une étude et une synthèse de la littérature française sur le sujet, nous avons souhaité répondre à la problématique suivante : Comment et pourquoi la psychiatrie s’est-elle implantée en prison en France ? Reprendre tout d’abord l’histoire de la psychiatrie en milieu pénitentiaire en France, nous a permis de comprendre le phénomène d’acculturation qui a sous-tendu l’éclosion puis l’évolution de cette discipline. Identifier cette dynamique nous a ensuite permis de saisir, d’une part, l’originalité du dispositif de psychiatrie pénitentiaire français en comparaison aux dispositifs des autres pays ; et d’identifier, d’autre part, le caractère transversal de la psychiatrie en milieu carcéral. Une transversalité donnant à la psychiatrie pénitentiaire des spécificités tant pratiques que cliniques. C’est parce que ces spécificités touchent parfois à certains fondements éthiques et déontologiques de la psychiatrie, qu’existe actuellement une divergence de point de vue des auteurs et praticiens au sujet de l’avenir de la psychiatrie pénitentiaire en France ; entre d’un côté, les partisans d’une psychiatrie pénitentiaire totalement indépendante, et de l’autre, les partisans d’une psychiatrie pénitentiaire sur le modèle de la psychiatrie de liaison.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
réflexe
histoire
psychiatre
réflexe
Histoire
Réflexes
prévision
prisons
psychiatrie
prison
Réflexes

---
N2-AUTOINDEXEE
Collaboration entre médecins généralistes et psychiatres dans la prise en charge des patients en situation de burn out: pratiques et attentes des médecins généralistes et des psychiatres d'un secteur de psychiatrie de Loire-Atlantique
http://www.sudoc.fr/233254722
Le syndrome d'épuisement professionnel ou burn out est un phénomène d'actualité dans notre société. Il comprend trois dimensions : l'épuisement professionnel, la dépersonnalisation et la perte de l'accomplissement personnel. De nombreuses études ont été menées sur le burn out afin de le définir, et d'élaborer des stratégies de prévention et de prise en charge. Cependant, les recommandations pour sa prise en charge en médecine générale sont peu nombreuses. Le médecin généraliste est le premier acteur dans le dépistage de ce syndrome. Il effectue également le suivi du patient et un accompagnement tout au long de son parcours. Lors des situations aiguës, il fait intervenir un psychiatre. Les publications faisant état de difficultés de collaboration entre médecins généralistes et psychiatres sont nombreuses dans la littérature. Nous avons réalisé une étude qualitative basée sur la méthode des focus group. L'objectif est de décrire les pratiques et attentes des médecins généralistes et des psychiatres dans la prise en charge des patients en situation de burn out. Nous avons interrogé des médecins généralistes et des psychiatres hospitaliers d'un secteur de psychiatrie de Loire-Atlantique. Nous avons mis en évidence que la collaboration est rare, mais globalement satisfaisante contrairement à la collaboration actuelle dans les autres pathologies de santé mentale. Médecins généralistes et psychiatres la considèrent peu nécessaire dans cette pathologie. Les médecins des deux spécialités ont une vision commune du syndrome. Ils rencontrent les mêmes difficultés mais trouvent chacun leur place dans cette prise en charge complexe.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
prise en charge personnalisée du patient
psychiatrie
attention
médecins généralistes
Médecins
psychiatre
a comme patient
psychiatres
personnes atteintes de troubles mentaux
Pratique
attention

---
N2-AUTOINDEXEE
Questions posées à la psy - Bilan d'un demi-siècle de transmission et pratiques (audio)
https://www.canal-u.tv/video/universite_de_rouen/questions_posees_a_la_psy_bilan_d_un_demi_siecle_de_transmission_et_pratiques.48275
L’extension multiforme et continue des demandes faites à la psy. (psychiatrie, psychothérapies, psychanalyse, conseil...) bouscule la réponse aux demandes et l’organisation des soins. Des nouvelles formes du mal-être contemporain et de souffrance font leur apparition. En un demi-siècle, la psychiatrie s’est énormément transformée, tant dans son organisation intra qu’extrahospitalière (et ceci de façon positive). De nouvelles relations d’aide et de soins sont mises en place. La psychanalyse est mise en cause dans ses fondements théoriques. Ce sont toutes ces questions qui pourront être abordées ainsi que les relations entre l’exclusion, la précarité et les pathologies, l’art et la folie, en prenant appui sur une pratique de soins d’un demi-siècle, tant auprès des patients les plus difficiles hospitalisés à temps plein que de personnes vivant dans la rue.
2019
false
false
false
false
Canal U
France
congrès ou conférence
psychiatrie
psychiatrie
616.89 - Troubles mentaux
psychanalyse
hôpitaux psychiatriques
service hospitalier de psychiatrie
soins infirmiers en psychiatrie
marginalisation sociale
pratique professionnelle
Relations entre professionnels de santé et patients
gestion des soins aux patients
fermeture d'établissement de santé
psychiatrie
psychiatrie
psychiatrie légale
psychothérapie
matériel d'enseignement audio-visuel
Pratique
Transmissions
Bilan

---
N2-AUTOINDEXEE
Conception et validation d'un questionnaire explorant la dimension éthique du soin, du point de vue du patient, lors de l'hospitalisation en psychiatrie
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02005666/document
Objectif : nous détaillons ici les différentes étapes de construction et de validation d'un questionnaire d'évaluation du vécu, par les patients, de l'hospitalisation psychiatrique sous l'angle de l'éthique médicale : le questionnaire de dimension éthique du soin (QDES) Méthodes : les items ont été élaborés à partir de l'expérience clinique d'experts, d'entretiens semi-directifs réalisés auprès de patients hospitalisés et d'une revue de la littérature. Le tri d'items et la validation du questionnaire reposent sur l'analyse de distribution des réponses aux items et les analyses en composantes principales. Résultats : le QDES comporte 16 items répartis en quatre dimensions (effets de l'hospitalisation, relation avec les soignants, sentiments liés à l’hospitalisation, ambiance dans le service) restituant 61,6 % de la variance totale. Les coefficients alpha de Cronbach, compris entre 0,70 et 0,85, témoigne d'une bonne cohérence interne. Conclusion : le QDES est un outil d'évaluation du vécu, par les patients, de l’hospitalisation psychiatrique au regard d'une perspective éthique, qui présente des propriétés psychométriques satisfaisantes. Il pourra, après validation finale, être utilisé dans la pratique courante, la réflexion institutionnelle et la recherche clinique.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
psychiatre
Éthique
a comme patient
éthique clinique
patients hospitalisés
prise en charge préconceptionnelle
conception
Enquêtes et questionnaires
Plan des questionnaires
Éthique
Vision
Soins aux patients
psychiatrie
hospitalisation
éthique
soins aux patients

---
N2-AUTOINDEXEE
Promotion de la santé mentale chez les étudiants en santé: l'expérience de la Faculté de médecine et de pharmacie de Poitiers
http://www.sudoc.fr/23303482X
Plusieurs enquêtes menées chez les étudiants en santé montrent qu'ils sont en souffrance. En effet ces enquêtes mettent en avant un niveau de burnout, d'anxiété et de dépression plus important que la population générale. L'objectif principal de notre étude était d'évaluer le bien-être chez les étudiants en santé et secondairement de savoir si celui-ci était lié ou non avec le burnout, la dépression, l'anxiété et la consommation de toxiques. Le score moyen de bien-être était de 48,87 et la médiane de 49,50 chez les 292 répondants à notre étude. Le risque de burnout concernait 24% des répondants, 17% avaient un risque faible, 5% moyen et 2% sévère. L'anxiété était présente chez 39% des étudiants ayant répondu et la dépression chez 7%. Nombreux étaient les étudiants à avoir expérimenté la consommation de divers toxiques : 78% avaient déjà expérimenté l'alcool, 52% le tabac, 37% le cannabis, environ 3% les drogues stimulantes, les hallucinogènes et les opiacés, enfin environ 1,4% avaient déjà consommé de la cocaïne ou un dérivé et 0,7% des nouveaux produits de synthèse. Il n'y avait pas de différence statistiquement significative du bien-être en fonction du sexe, de l'âge, du statut matrimonial, de la parentalité, de l'année dans la formation ou de la réussite au concours. Mais il existait une différence en fonction de la formation, les étudiants en PACES semblaient avoir un score plus faible de même que les étudiants en orthophonie. Il existait une corrélation significative entre le bien-être et le burnout dans son ensemble mais aussi avec chacune des sous-échelle. Le bien-être était inversement corrélé avec l'anxiété et la dépression. Il ne semblait pas exister de lien entre le bien-être et la consommation d'alcool, de tabac, et de psychotropes. La pratique d'une activité sportive ou culturelle améliorait significativement le score de bien-être cependant seulement un tiers des étudiants en pratiquait une. Dans ce contexte, la faculté de Médecine et de Pharmacie de l'université de Poitiers a mis en place un chœur d'étudiants dont les répétitions ont eu lieu au sein du pôle régional de cancérologie, où elles ont pu bénéficier indirectement aux personnels soignants et aux patients. Les retours des participants et des spectateurs (professionnels et patients) sont encourageants et appellent à poursuivre cette initiative.
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Santé mentale
étudiant médecine
écoles de médecine
faculté de pharmacie
étudiant
Santé mentale
santé mentale
psychiatrie
Médecins
promotion de la santé
Pharmacie

---
N2-AUTOINDEXEE
De soi à l’autre, une rencontre pour se différencier : accompagner l’ancrage à la réalité dans un groupe ouvert de relaxation en psychiatrie adulte
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02075128/document
En psychiatrie adulte, les troubles liés à la perception du corps-propre perturbent le rapport à l’environnement et entravent la communication avec autrui. La médiation relaxation, par un travail sur l’ancrage corporel et les limites, permet à la fois un apaisement des angoisses et un renforcement du lien à la réalité. Proposer un groupe de relaxation conjugue les actions thérapeutiques du groupe en tant que tel et de la relaxation. Dans le cadre d’un groupe ouvert, c’est l’aménagement du dispositif et le propre engagement corporel du psychomotricien qui assureront contenance et sécurité pour soutenir le travail groupal.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
psychiatre
Adulte
moi
Adulte
Soi
adulte
relaxation
adulte
psychiatrie

---
N3-AUTOINDEXEE
Rétablissement et réhabilitation psychosociale : représentations dans une population de professionnels en psychiatrie
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02096342/document
Introduction : le concept de rétablissement, mis en œuvre à travers la réhabilitation psychosociale, est de plus en plus répandu dans les politiques de santé mentale en France et à l’étranger. L’objectif est de recueillir sans à priori les opinions, attentes et représentations de professionnels de psychiatrie publique sur la réhabilitation psychosociale et le rétablissement. Méthodes : des professionnels du secteur de psychiatrie et des internes de DES ont été sollicités pour répondre à des questionnaires/interviews semi dirigés sur la réhabilitation psychosociale et le rétablissement de janvier à avril 2018 sur différentes régions françaises. Deux personnalités politique du monde de la santé ont été sollicitées pour apporter leur point de vue sur le développement de ces pratiques. Le logiciel Iramuteq a été utilisé pour analyser le corpus de texte par une approche mixte quantitative et qualitative. Résultats : soixante réponses de professionnels et 192 d’internes DES ont été recueillies. Les professionnels connaissent les structures et quelques outils mais n’ont pas intégré la posture et les pratiques. Les internes ont recours et utilisent ces pratiques lorsqu’ils ont connaissance d’un dispositif au niveau de leur lieu d’exercice. Discussion : les pratiques orientées rétablissement ne peuvent se mettre en place que par la création d’un dispositif territorial intégré localement et nationalement. Celui-ci doit répondre à des missions explicites d’évaluations, de soins, de formation, de diffusion et de recherche appliquée.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
psychiatre
Réadaptation psychiatrique
Psychiatrie
population
psychiatrie

---
N3-AUTOINDEXEE
La psychiatrie computationnelle : vers une nouvelle approche théorique de la psychopathologie
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02112675
L’étiologie des maladies psychiatriques est encore mal connue, malgré d’importants progrès en neurosciences et en psychopharmacologie. La limite que rencontrent ces approches tient probablement à l’absence de modèles explicatifs permettant de lier causalement les symptômes psychiatriques et les données neurobiologiques. Cette thèse aborde une nouvelle approche théorique de la psychopathologie, la psychiatrie computationnelle, dont l’objectif est de proposer et de tester empiriquement des hypothèses quant aux algorithmes implémentés par le cerveau, à l’origine des comportements observés. Pour cela, nous présentons deux grands types de modèles computationnels. Premièrement, les modèles issus de l’apprentissage par renforcement et de la neuro-économie, permettent de redéfinir les symptômes traduisant une altération de la prise de décision (addiction, impulsivité, compulsions, apathie). Deuxièmement, nous examinons en quoi les modèles bayésiens d’inférence probabiliste apportent un éclairage sur les symptômes psychotiques. Enfin, nous discutons dans un troisième temps les limites et perspectives de l’approche computationnelle en psychiatrie.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
psychiatrie
psychopathologie
Psychopathologie
psychiatre

---
N3-AUTOINDEXEE
Utilisations actuelles et impact du Big Data en psychiatrie
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02115073
Le succès du traitement algorithmique des données massives dans le domaine commercial suscite l’engouement des pouvoirs publics, du secteur privé et de la recherche biomédicale pour un déploiement massif des technologies du Big Data en santé. La promesse d’une transformation du soin par l’exploitation des données afin de réaliser des prédictions individuelles rejoint le discours autour d’une médecine prédictive, préventive, personnalisée et participative. Ce travail s’attache dans un premier temps à définir le Big Data en décrivant ses techniques et son architecture, et en retraçant son contexte politique et culturel, notamment dans le domaine de la santé. Cette recontextualisation permet, dans un deuxième temps, d’évaluer l’impact du Big Data sur la pratique clinique en psychiatrie. Une revue sélective de la littérature médicale et scientifique identifie d’abord des exemples d’utilisation du Big Data dans la découverte scientifique, et dans la classification, la prédiction et le suivi de pathologies psychiatriques. Une critique méthodologique de ces études montre que l’utilisation du Big Data en psychiatrie est encore au stade préliminaire, loin de la révolution des pratiques annoncées, et que la complexité méthodologique de la recherche en psychiatrie ne pourra pas être contournée de sitôt. Ensuite, partant de différentes grilles de lecture, une analyse critique du Big Data en psychiatrie montre que cette technologie soulève des interrogations autour de l’éthique, de l’épistémologie et de la subjectivité. Une réflexion sur ces interrogations sous l’angle de la clinique est proposée ici, avec une incitation à l’approfondir davantage.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
psychiatre
psychiatrie

---
N3-AUTOINDEXEE
La contention physique en psychiatrie : étude du vécu soignant et perspectives actuelles
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02115470
À toute époque, la contention physique a fait partie intégrante de la prise en charge des malades mentaux, pratique à vocation sécuritaire le plus souvent, parfois outil thérapeutique. Sa recrudescence dans les services psychiatriques constatée depuis les années 2000 la replace aujourd'hui au centre des préoccupations du personnel soignant et des usagers, mais aussi des législateurs et des politiciens. L'objectif de cette étude épidémiologique descriptive transversale du vécu soignant, jusqu'alors peu exploré, est de mettre en exergue le positionnement des soignants confrontés à cette pratique. Les résultats montrent une charge émotionnelle intense, avec dominance de la culpabilité, de la frustration et du sentiment d'échec. Cet acte reste néanmoins considéré comme difficile mais nécessaire. Une volonté de changement est perceptible, avec émergence de voies d'amélioration, comme la généralisation des formations à la gestion de la violence et l'ouverture de temps de parole en équipe autour des expériences de mises sous contention. Au vu des résultats et par l'observation d'autres modèles d'organisation des soins, une réflexion sur l'usage de ce moyen de contrainte semble incontournable, intégrant une dimension éthique. Les recommandations récentes et la loi en vigueur visent la réduction de la contention, désignée comme dernier recours, et une meilleure traçabilité de son utilisation. Accorder les pratiques des établissements de santé mentale à ces aspirations ne pourra se faire sans inclure les soignants ni leur en offrir les moyens humains et matériels.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
psychiatre
Physique
collecte de données
psychiatrie
contention physique
a comme soignant
aidants

---
N2-AUTOINDEXEE
Organisation et fonctionnement du dispositif de soins psychiatriques, 60 ans après la circulaire du 15 mars 1960
https://www.vie-publique.fr/sites/default/files/rapport/pdf/184000071.pdf
Un Français sur trois est susceptible de souffrir de troubles mentaux au cours de sa vie. Le dispositif de soins psychiatriques s'est profondément transformé depuis la circulaire fondatrice de 1960 sur la sectorisation, qui visait à développer les soins ambulatoires par une équipe pluridisciplinaire responsable de la prise en charge de tous les patients de son territoire. Ce modèle dit « sectorisé » n'est qu'une partie du dispositif de soins qui comprend également les professionnels libéraux, les cliniques privées et quelques établissements de service public non sectorisés. Depuis 1960, le nombre de lits a été fortement réduit, cependant que les soins ambulatoires se sont développés et diversifiés ; parallèlement, la part des établissements privés lucratifs a augmenté. Au terme de ses travaux portant spécifiquement sur l'organisation et le fonctionnement du dispositif de soins (et non sur les pratiques des professionnels), la mission propose de nouvelles perspectives afin de garantir un égal accès de tous à des soins psychiatriques de qualité.
2018
false
false
false
false
La Documentation Française
France
français
rapport
disposition (psychologie)
circonférentiel
soins infirmiers en psychiatrie
état post-
Dispositifs
fonction psychiatrique
organisation
mars
Psychiatrie
psychiatres
dispositif
organisateurs embryonnaires
Soins
équipement et fournitures
psychiatrie
soins

---
N1-VALIDE
Psychai - Portail documentaire du CH Alpes-Isère
http://www.psychai.fr/
Spécialisé en Psychiatrie, Santé Mentale, Soins infirmiers, Psychologie, et domaines connexes, le centre de documentation du CH Alpes-Isère est un lieu ressource pour l'ensemble de professionnels du CHAI, des professionnels extérieurs, ainsi que pour les étudiants de l'IFSI-IFAS de Saint-Egrève
false
false
false
Saint-Egrève
France
Isère
français
bibliothèque médicale
psychiatrie

---
N2-AUTOINDEXEE
Impacts traumatiques aigus et chroniques des troubles schizophréniques sur les aidants familiaux - Du sous-repérage de l’épuisement des aidants et des traumatismes vicariants en psychiatrie
L’Information psychiatrique 2018 ; 94 (3) : 169-75
http://www.jle.com/fr/revues/ipe/e-docs/impacts_traumatiques_aigus_et_chroniques_des_troubles_schizophreniques_sur_les_aidants_familiaux_311744/article.phtml
Les notions d’épuisement, de burn out ou encore de syndrome de stress post-traumatique familial sont quasi absentes de la littérature psychiatrique professionnelle, alors qu’elles existent dans d’autres disciplines comme la gérontologie ou les soins palliatifs. Pourtant depuis les années 1950, d’abord avec les thérapies familiales, puis avec la psychoéducation, un travail spécifique avec les familles comportant un membre porteur de trouble schizophrénique a été développé. Les signes repérés par ces courants dans le fonctionnement familial (double liens, émotions exprimées, communication déviante) entretiennent d’étroites parentés avec le burn out des aidants ou le syndrome de stress post-traumatique familial. Il s’agit alors de repérer les familles confrontées à un tel phénomène, afin de mettre en œuvre un suivi familial spécifique qui tienne compte des effets traumatiques tant aigus que chroniques, ainsi que des effets de perte d’autonomie. Ce dispositif vient compléter les dispositifs de groupes de pairs et psychoéducatifs
2018
false
false
false
John Libbey Eurotext
France
français
article de périodique
psychiatres
Usure de compassion
Schizophrénie
psychiatrique
schizophrenie
Acrosyndrome
trouble
Schizophrénie
convulsion febrile
psychiatre
traumatisme
plaies et blessures
schizophrénie
Fracture induite
maladie chronique
schizophrénie chronique
épuisement
aidants
Adénocarcinome lobulaire
Schizophrénie
blessure
Albinisme oculocutané
schizophrénie
psychiatrie

---
N2-AUTOINDEXEE
Aide à la rédaction des certificats et avis médicaux dans le cadre des soins psychiatriques sans consentement d’une personne majeure à l’issue de la période d’observation de 72 heures
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2837675/fr/aide-a-la-redaction-des-certificats-et-avis-medicaux-dans-le-cadre-des-soins-psychiatriques-sans-consentement-d-une-personne-majeure-a-l-issue-de-la-periode-d-observation-de-72-heures
La prise en charge d’une personne en soins psychiatriques sans consentement implique que soient établis des certificats médicaux, ou que soient rendus des avis médicaux, dans les situations et délais prévus par la loi. Cependant, cette dernière ne précise pas leur contenu. Cette fiche mémo présente des éléments permettant aux psychiatres de répondre à l’exigence de produire des certificats ou avis médicaux suffisamment circonstanciés pour fonder la légalité des décisions administratives ou judiciaires. Les situations envisagées sont celles qui découlent chronologiquement de la période d’observation de 72 heures consécutive à l’admission en soins psychiatriques sans consentement d’une personne majeure.
2018
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
recommandation pour la pratique clinique
psychiatres
Évaluation préopératoire
observation
psychiatre
jugement
épisode de soins
Soins
avec une période
personnes
préparation du certificat médical
majeur
Période
soins infirmiers en psychiatrie
psychiatrique
Personna +
aide médicale
Acrophobie
Rédaction médicale
Psychiatrie
psychiatrie
soins
Période

---
N2-AUTOINDEXEE
Repérage et accompagnement des victimes de violences sexuelles / la place du psychiatre traitant. A propos d’une enquête auprès des psychiatres du Maine-et-Loire
http://www.sudoc.fr/226269825
Introduction : les violences sexuelles ont des conséquences psychotraumatiques spécifiques et graves. Malgré leur fréquence, le poids des représentations sociales dominantes qui s’exercent sur les victimes entraine souvent une sous-estimation de leur prévalence, un isolement et un vécu de culpabilité. Les conduites dissociatives et la mémoire traumatique notamment peuvent déstabiliser les proches et les professionnels. Les prises en charge médico-sociale et juridique peuvent en être retardées, inadaptées, jusqu’à l’origine d’une sur-victimisation. Le psychiatre aura un rôle majeur dans leur accompagnement. Objectifs : établir un état des lieux des pratiques, des connaissances et du point de vue des psychiatres sur le thème du repérage, de l’accompagnement et de l’orientation de ces victimes. Identifier les difficultés spécifiques associées à ces pratiques
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
Traités
psychiatre
thérapeutique
collecte de données
violence
psychiatres
psychiatrique
enquêteur
psychiatrie
abus sexuel
proposant
maine
Violence
violence sexuelle
infractions sexuelles
coopération internationale

---
N1-VALIDE
Le référentiel officiel du Collège de Psychiatrie
https://wiki.side-sante.fr/doku.php?id=sides:ref:psy:start
Les enseignants universitaires de psychiatrie de France ont contribué, par le biais du Collège National Universitaire de Psychiatrie (CNUP) et de l'Association pour l'Enseignement de la Sémiologie Psychiatrique (AESP) à l'élaboration de ce manuel clair et exhaustif portant sur le nouveau programme de l'eECN. Il s'agit du seul et unique ouvrage de référence universitaire : il est donc utilisé pour l'élaboration des dossiers des ECNi en lien avec le SIDES.
2018
false
false
false
false
SIDES - référentiel officiel du Collège de Psychiatrie
France
français
épreuves classantes nationales
matériel enseignement
psychiatrie
troubles psychotiques
troubles de l'humeur
troubles anxieux
Psychiatrie et psychologie
troubles liés à une substance
troubles mentaux
troubles mentaux
troubles mentaux
Relations entre professionnels de santé et patients

---
N1-VALIDE
UE12 - Neurosensoriel et neuropsychiatrie
DFGSM3 - Université Paris Descartes
https://mediasd.parisdescartes.fr/#/browse?in=dir&dirid=559e776e0da8c4370d048a14
Médias.d est la vidéothèque des ressources produites par les membres, les intervenants extérieurs, ou encore les partenaires de l'université Paris Descartes. Dans cet onglet, vous trouverez tous les cours concernant la neurologie et la psychiatrie.
2018
true
false
false
false
2eme cycle / master
Université Paris Descartes - Faculté de médecine
France
français
matériel d'enseignement audio-visuel
neurologie
psychiatrie
régions du corps
système nerveux
antiparkinsoniens
analgésiques
maladies du système nerveux
antidépresseurs
neurophysiologie
système stomatognathique
sensation
phonation
déglutition
anticonvulsivants
neuroleptiques
électroencéphalographie
électrophysiologie
sommeil
troubles liés à une substance
comportement et mécanismes comportementaux
appareil locomoteur

---
N2-AUTOINDEXEE
Impact des séquelles physiques et psychiques des tentatives de suicide sur la prise en charge des suicidants, par l’équipe de psychiatrie de liaison, au CHU de Lille
http://www.sudoc.fr/22742218X
Résumé : Introduction : A Lille, en 2016, 32% de l’activité de psychiatrie de liaison du CHU concernait la prise en charge d’un patient suicidant. S’assurer que celle-ci se fait dans les meilleures conditions possibles est un enjeu important pour la pratique courante de l’équipe de psychiatrie de liaison du CHU de Lille. Dans ce contexte, nous nous sommes interrogés sur le retentissement que peuvent engendrer les séquelles psychiques et physiques d’une tentative de suicide sur la prise en charge psychiatrique des patients. L’objectif principal de cette étude est d’étudier l’impact des complications physiques sur la prise en charge psychiatrique
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
tentative de suicide
psyché, sai
Tentative de suicide
Suicide
suicide
suicide (tentative)
psychiatrie
psychiatre
suicide
hôpitaux universitaires
Équipement
physique
gestion des soins aux patients
physique
Suicide
séquelle
psychiatrique
Suicide
tentative de suicide
Physique

---
N3-AUTOINDEXEE
Chevauchement entre psychiatrie et épilepsie
http://www.rfi.fr/emission/20180612-chevauchement-entre-psychiatrie-epilepsie
L'épilepsie est l'affection neurologique la plus fréquente (0,5 % à 0,7 %), après la migraine et concerne en France, près de 1 % de la population. Des troubles psychiatriques peuvent précéder, accompagner et compliquer différentes formes d’épilepsie, à tous les âges de la vie. Ils ont un impact considérable, non seulement en termes de souffrance psychique et de qualité de vie, mais également sur le contrôle des crises épileptiques et sur l'efficacité et la tolérance des traitements antiépileptiques.
2018
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
épilepsie
epilepsie
imbrication
epilepsie
psychiatrie
psychiatrique
Epilepsie
psychiatre
épilepsie

---
N2-AUTOINDEXEE
Analyse du vécu et des enjeux relationnels des médecins généralistes et psychiatres, dans le cadre de rencontres régulières : une étude qualitative en Isère
http://www.sudoc.fr/228327458
Introduction : La santé mentale est un enjeu de santé publique reconnu. Les troubles mentaux sont associés à des comorbidités importantes pour le patient, ainsi qu’à des répercussions majeures sur sa vie socio-professionnelle et familiale. Par conséquent, ces pathologies nécessitent un suivi rapproché et spécialisé, dans lequel psychiatres et médecins généralistes jouent un rôle important. Le manque de communication et de coopération entre ces médecins est bien connu et s’avère être délétère pour le patient. Plusieurs études mettent en évidence un besoin réciproque de renforcer cette collaboration, et les rencontres pluri-professionnelles font souvent partie des pistes d’amélioration proposées par les médecins. Dans ce sens, il existe à Grenoble un modèle de rencontres régulières entre psychiatres de CMP et médecins généralistes de centres de santé d’un même secteur géographique. Objectifs : L’objectif de cette étude était d’analyser le vécu des médecins généralistes et des psychiatres d’un même secteur géographique autour de ce modèle de rencontres, et secondairement d’en analyser les enjeux relationnels qui en découlent
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
recherche qualitative
Médecins
médecins généralistes
psychiatre
psychiatrique
qualitatif
psychiatres
psychiatrie
généralisé

---
N2-AUTOINDEXEE
Contention physique en Psychiatrie : évaluation et Amélioration des Pratiques (EPP/APP) dans deux Établissements Publics de Santé Mentale en Bretagne
http://www.sudoc.fr/229011349
La pratique de la contention physique, dont l’histoire est intimement liée à celle de la psychiatrie, a toujours suscité des controverses au sein du monde médical et soignant. En février 2014, la survenue à l’EPSM Jean-Martin Charcot d’un événement indésirable grave (EIG) lié à la contention physique, a été l’élément déclencheur d’une démarche d’Évaluation et d’Amélioration des Pratiques Professionnelles (EPP/APP) au sein de l’établissement. Nous avons évalué les pratiques selon la méthode de l’Audit Clinique. Après une première évaluation, un plan d’actions d’amélioration a été mis en œuvre, puis l’impact sur les pratiques en a été apprécié par une seconde itération
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
Bretagne
Santé mentale
deux
santé mentale
établissements de santé
évaluation physique
psychiatre
psychiatrique
Santé mentale
Bretagne
Pratique
contention physique
intermédiaire
psychiatrie
Physique
études d'évaluation comme sujet

---
N1-VALIDE
Coordination entre le médecin généraliste et les différents acteurs de soins dans la prise en charge des patients adultes souffrant de troubles mentaux
états des lieux, repères et outils pour une amélioration
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2874187/fr/coordination-entre-le-medecin-generaliste-et-les-differents-acteurs-de-soins-dans-la-prise-en-charge-des-patients-adultes-souffrant-de-troubles-mentaux-etats-des-lieux-reperes-et-outils-pour-une-amelioration
Le médecin généraliste est un acteur majeur de la prise en charge des troubles mentaux. Il participe à la détection et au traitement des troubles et accompagne les patients dans le cadre d’une prise en charge globale. On constate en France une coordination insuffisamment développée entre le médecin généraliste et les professionnels spécialisés en psychiatrie et santé mentale notamment. Cette situation peut aboutir à des ruptures de soins, susceptibles d’avoir des conséquences importantes pour le patient, tant sur le plan psychiatrique que somatique. Pour répondre à ces enjeux, la HAS propose un guide pour aider les professionnels à développer et renforcer la coordination interprofessionnelle dans la prise en charge des patients adultes souffrant de troubles mentaux. Il présente des expériences d’amélioration conduites en France et à l’étranger ainsi que des repères et outils mobilisables de façon isolée ou combinée et en fonction des besoins, des ressources et des contraintes des professionnels.
2018
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
rapport
guide
médecine générale
médecins généralistes
communication interdisciplinaire
continuité des soins
adulte
troubles mentaux
psychiatrie

---
N2-AUTOINDEXEE
Évaluation de la collaboration entre médecins du travail et psychiatres
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01894359/document
Objectif : le maintien dans l’emploi des salariés atteints d’un trouble psychiatrique est difficile. L’objectif de notre étude était d’évaluer la collaboration entre médecins du travail et psychiatres afin de savoir si elle doit être améliorée. Méthode : nous avons réalisé une étude transversale descriptive et quantitative par questionnaire diffusé en ligne. Notre population cible était les médecins du travail exerçant dans un service interentreprises d’Ile-de-France. Résultats : 106 médecins du travail ont répondu au questionnaire. 58,5% jugeaient la collaboration avec les psychiatres comme étant plutôt mauvaise. 60,4% contactaient souvent ou très souvent les psychiatres par courrier, 68% les contactaient jamais ou rarement par téléphone. 56,6% estimaient que les psychiatres leur répondaient souvent ou très souvent et 93,4% estimaient que les psychiatres les contactaient spontanément jamais ou rarement. Après sollicitation, les psychiatres répondaient plutôt bien aux attentes des médecins du travail concernant les informations médicales et plutôt mal concernant la prise en charge socioprofessionnelle. Les médecins du travail pensaient que les psychiatres ne comprenaient pas bien leur métier, qu’ils étaient réticents à leur transmettre des informations médicales et qu’ils avaient des doutes sur leur indépendance professionnelle. Conclusion : notre étude a montré que selon les médecins du travail, la collaboration entre médecins du travail et psychiatres doit être améliorée. Des études ultérieures permettraient de compléter nos résultats.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
psychiatrie
médecins du travail
métier
Médecine du travail
psychiatre
Médecins
psychiatres
Travail

---
N2-AUTOINDEXEE
Contention physique: étude qualitative régionale sur le vécu des soignants en psychiatrie adulte
http://www.sudoc.fr/231538197
La problématique de la contention physique en psychiatrie adulte interroge aussi bien les soignants et les usagers en santé mentale que les politiciens et les législateurs. L'objectif de cette étude qualitative est d'étudier le discours de soignants sur une situation vécue de contention physique a posteriori en utilisant une analyse thématique. Les résultats montrent un vécu de violence et de peur sur la situation. La thématique du lien relationnel est centrale dans le discours du soignant. Le vécu du soignant a montré l'influence des facteurs liés à la psychopathologie du patient, liés à l'environnement avec la sécurité des locaux et le nombre de soignants, ainsi que des facteurs liés à la perception et à la réflexion des soignants dans la prise de décision d'une mesure de contention et du retrait de cette dernière. Pour les soignants, elle est associée à des représentations de dernier recours, de nécessité et de protection. Son mécanisme a pu être décrit comme physique par certains ou psychique par d'autres. L'utilisation de la contention comme un outil thérapeutique et l'effet d'apaisement ne font pas consensus pour les participants. Ces derniers ont pu également aborder leur perception des alternatives et améliorations à apporter à cette pratique. Au vu des résultats, il semble nécessaire de favoriser les alternatives à la pratique de la contention physique et d'accompagner les soignants et les patients dans leurs vécus. The problem of the physical restraint in adult psychiatry questions as well the nursing and the users in mental health as the politicians and the legislators. The objective of this qualitative study is to explore the caregivers' ex post discourse about a situation experienced of physical restraint, using a thematic analysis. Results show a lived experience of violence and fear about this situation. Theme of the relationship is central to the caregiver's discourse. The caregiver's experience has shown the influence of factors related to the psychopathology of the patient, to the environment with the security of premises and number of caregivers, as well as factors related to perception and thought of the caregivers in the decision about the use of physical restraint and ending the use of restraint. For caregivers, it is associated with representations of last resort, necessity and protection. Its mechanism could be described as physical by some or psychic by others. The use of restraint as a therapeutic tool and the calming effect do not make consensus for the contributors. They were also able to discuss their perceptions of alternatives and improvements to be made to this practice. Considering the results, it seems necessary to promote alternatives to the practice of physical restraint and to accompany caregivers and patients in their experiences.
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
aidants
recherche qualitative
adulte
Adulte
a comme soignant
Etudes régionales
psychiatre
contention physique
Adulte
adulte
psychiatrie
Etudes régionales

---
N2-AUTOINDEXEE
Qu'en est-il de la place du rêve en psychiatrie aujourd'hui ?
http://www.sudoc.fr/232277044
L'objectif de cette thèse est d'évaluer la place actuelle du rêve dans la psychiatrie clinique et théorique. Pour répondre à cet objectif, deux méthodes ont été utilisées. D'abord une revue de la littérature sur Pubmed en Anglais associée à une étude des occurrences des mots dream et nightmare dans les DSM IV et V. Ensuite un sondage en ligne auprès de 513 confrères et consœurs sur leurs pratiques par rapport à cette question. Les résultats de l'étude des occurrences des mots dream et nightmare dans le DSM montrent que la sémiologie diagnostique du rêve est cantonnée à la clinique du traumatisme. Les résultats de la revue de la littérature semblent montrer qu'il y aurait un intérêt clinique dans d'autres domaines comme l'évaluation du risque suicidaire, le dépistage précoce de décompensations psychotiques ou encore l'évaluation de l'humeur. L'enquête en ligne montre qu'environ deux tiers des psychiatres sondés explorent fréquemment la question du rêve et qu'un tiers ne l'explorent que rarement. Enfin, les jeunes psychiatres font remonter qu'il n'existe aucune formation spécifique sur la question ni aucune sémiologie en dehors du traumatisme. Les situations cliniques dans lesquelles cette question est fréquemment explorée sont celles du traumatisme, des troubles anxieux et dépressifs et des troubles du sommeil. Au vu de ces résultats, il semble que la clinique du rêve ait toujours sa place en psychiatrie mais que celle-ci pourrait possiblement être étendue à d'autres domaines que le traumatisme. The main objective of this thesis was tc evaluate the current position of dream in clinical and theoretical psychiatry. Methods: Tc this end, two methods have been used. First, for the theoretical part, a literature review has been performed in english on Pubmed along with a study of the occurences of the words dream and nightmare in DSM IV and V. Then, for the clinical part, 1 interviewed 513 psychiatrist through an online Googleform about their habbits around this question. Results: the DSM IV and V analysis showed thaldream and nightmare words are confined tc traumatic disorders. The literature review suggested new fields for dream exploration in psychiatry as evalutating suicidai risk or for early detection of high psychosis risk. The online in.terview highlights thalIwo third of the psychia\rists frequently investigate the dreams of their patiehts. One third investigate it rarely. Young practitionners LUlderlined thal there is actuaily r{o senii'Oiogy of dream and no specifie formation about it besid'e ·for P.TSD. f)reams explorations are currently used for traumatic, anxiety, depressive and sleep disorders. ln view of this elements, the clinical question of dream exploration still appears relevant in psychiatry and should be rethinked and extended tc differents areas out of the PTSD.
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
psychiatre
psychiatrie
rêve

---
N2-AUTOINDEXEE
Migration et santé mentale – quel rôle pour les médecins de famille?
https://primary-hospital-care.ch/fr/article/doi/phc-f.2018.01848/
Les médecins de famille sont des personnes de confiance essentielles pour les gens qui arrivent en Suisse après avoir fui la guerre et la torture. Cette confiance doit s’instaurer avec le temps; pour ce faire, le cabinet médical est un lieu important.
2018
Primary and Hospital Care
Suisse
article de périodique
psychiatrie
Santé mentale
Santé mentale
Médecins
santé mentale
Rôle
Médecins
rôle médical
rôle
médecins

---
N2-AUTOINDEXEE
Activités thérapeutiques à médiation en psychiatrie infanto-juvénile: aspects théoriques et cliniques
http://www.sudoc.fr/232416435
Les activités thérapeutiques à médiation constituent une modalité de soin actuellement très répandue en psychiatrie infanto-juvénile. Ce terme recouvre des pratiques hétérogènes en terme de référentiel théorique comme de cadre-dispositif, et l’utilisation d’un médiateur est insuffisante pour définir un soin à médiation à valence psychothérapeutique. Dans une activité bien menée avec un cadredispositif adapté, le médiateur peut remplir différentes fonctions, rattachables à des étapes du développement psycho-affectif de l’enfant. Le jeu, activité principale de l’enfant, est un des tout premiers médiateurs à avoir été utilisé en pratique clinique en pédopsychiatrie, mais le jeu structuré en particulier a été relativement peu étudié. C’est avec un double objectif que nous présentons une expérience clinique d’activité « jeux de société » auprès d’un groupe d’adolescents : nous cherchons à dégager les conditions pour qu’une activité à médiation en groupe puisse être thérapeutique, ainsi que les propriétés de ce médiateur particulier qu’est le jeu structuré.
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
ayant l' aspect
Thérapeutique
Thérapeutiques
Thérapeutiques
psychiatre
Médiateur
psychiatrie
Médiation
thérapeutique
négociation

---
N2-AUTOINDEXEE
Violence envers le personnel infirmier en psychiatrie carcérale: travail de Bachelor
http://doc.rero.ch/record/323674?ln=fr
Le personnel infirmier dans les unités de psychiatrie carcérale se voit souvent faire face à la violence des détenus. Cette dernière engendre de nombreuses conséquences tant physiques que psychologiques ou encore professionnelles. Notre revue de littérature tente de répondre à la question de recherche suivante : En quoi la relation de confiance que l'infirmier peut instaurer dans la prise en soin de patients en psychiatrie carcérale peut-elle diminuer les risques de passage à l'acte violent envers le personnel soignant ? La théorie de soin axée sur la relation thérapeutique d'Hildegarde Peplau, nous a permis d'appuyer nos éléments de réponses
2018
RERO DOC - Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale
Suisse
thèse ou mémoire
psychiatrie
violence au travail
personnel infirmier
métier
Violence
psychiatre
Travail

---
N2-AUTOINDEXEE
Représentations de la psychiatrie dans la culture populaire et stigmatisation: l’exemple de Arkham Asylum
http://www.sudoc.fr/232645728
Arkham Asylum est un roman graphique publié aux États-Unis en 1989 par DC Comics. Il raconte deux histoires en parallèle : celle d'un psychiatre, le Dr Amadeus Arkham, et de la création de l'asile Elizabeth Arkham pour les malades mentaux criminels, et celle de Batman qui se confronte lui-même à sa propre folie au cours d'un périple dans l'asile d'Arkham actuel. Ce comic book offre un terrain de réflexion sur les représentations de la psychiatrie dans la culture populaire et de son impact en termes de stigmatisation. Le concept stigmatisation, qu'elle soit publique ou auto-stigmatisation, peut se définir à travers un modèle cognitivo-social qui inclut des aspects émotionnels, cognitifs et comportementaux : respectivement le stéréotype, le préjugé, et la discrimination, dans un contexte de différence de pouvoir. Il existe trois stratégies principalement utilisées dans la lutte contre la stigmatisation : la protestation, l'éducation et le contact. Les représentations de la psy