Libellé préféré : tumeurs de la prostate;

Synonyme CISMeF : tumeur prostate;

Synonyme MeSH : Tumeurs prostatiques;

Hyponyme MeSH : Cancer de la prostate; Cancer prostatique;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Cancer de la prostate
Questions - Réponses
https://www.urologie-sante.fr/questions-reponses-sur-le-cancer-de-la-prostate
false
false
false
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
information patient et grand public
Cancer de la prostate
tumeurs de la prostate

---
N1-VALIDE
Recommandations françaises du comité de cancérologie de l’AFU pour le cancer de la prostate : cancer de prostate métastatique hormono-naïf – actualisation 2017
https://www.urofrance.org/base-bibliographique/recommandations-francaises-du-comite-de-cancerologie-de-lafu-pour-le-cancer-0
Plusieurs essais randomisés concernant le cancer de prostate métastatiques hormono-naîfs ont été publiés depuis la dernière mise à jour des recommandations de l’AFU sur le cancer de prostate en 2016. Ces essais amènent à modifier nos pratiques et justifient cette actualisation, en attendant la publication des futures recommandations fin 2018...
2019
false
false
false
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
français
recommandation pour la pratique clinique
tumeurs de la prostate
métastase tumorale
Acétate d'abiratérone
antinéoplasiques
Inhibiteurs de la synthèse des stéroïdes
steroid 17-alpha-hydroxylase
analyse de survie
résultat thérapeutique
taxoïdes
Docetaxel

---
N3-AUTOINDEXEE
Utilisation du dosage de l’antigène prostatique spécifique (APS) pour le dépistage du cancer de la prostate au Québec
http://www.inesss.qc.ca/nc/publications/publications/publication/utilisation-du-dosage-de-lantigene-prostatique-specifique-aps-pour-le-depistage-du-cancer-de-la-p.html
Selon la Société canadienne du cancer, 4 700 nouveaux cas de cancer de la prostate ont été diagnostiqués au Québec en 2016, ce qui en fait le cancer le plus fréquent chez l’homme. Une détection précoce permet un traitement curatif dans une grande proportion de cas. La pratique du dosage de l’antigène prostatique spécifique (APS) pour le dépistage du cancer de la prostate est largement répandue bien qu’il persiste des incertitudes en ce qui a trait aux bienfaits d’une telle stratégie à une échelle populationnelle. Les opinions des sociétés savantes à l’échelle internationale sont souvent divergentes sur la recommandation de procéder ou non au dépistage du cancer de la prostate. Le Collège des médecins du Québec (CMQ) a recommandé en 2013 « d’envisager le dépistage du cancer de la prostate (APS et toucher rectal) chez certains individus » dans le contexte d’une prise de décision partagée et éclairée.
2018
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
français
rapport
cancer
cancer
prostatisme
dépistage du cancer
diagnostic
prostate, sai
symptômes et plaintes de la prostate
dosage de l'antigène prostatique spécifique
cancer de la prostate
antipaludiques
antigène spécifique de la prostate
Québec
dépistage du cancer
tumeurs de la prostate
Cancer de la prostate
Dépistage précoce du cancer

---
N1-VALIDE
Dépistage du cancer de la prostate, choisir de faire ou de ne pas faire le test de dépistage
https://www.decisionbox.ulaval.ca/boite-a-decision/?tx_tmboites_tmboitesmain%5Bclear%5D=1&tx_tmboites_tmboitesmain%5Bboite%5D=60
2018
false
false
false
false
Boîte à décision
Canada
français
prise de décision
information patient et grand public
Dépistage de masse
tumeurs de la prostate
antigène spécifique de la prostate
information scientifique et technique

---
N2-AUTOINDEXEE
Cancer de la prostate
https://www.migesplus.ch/fr/publications/cancer-de-la-prostate
De nombreux hommes sont touchés par le cancer de la prostate. Les informations ci-dessous vous fournissent une description succincte de la maladie. Quels sont les facteurs de risque ? Les symptômes de la maladie ? Découvrez comment le diagnostic est posé, quels sont les différents traitements possibles. Si vous souhaitez en savoir plus, vous trouverez des informations plus détaillées dans la brochure « Le cancer de la prostate ». Avez-vous des questions sur le dépistage ? Consultez la brochure et le livret « Dépistage du cancer de prostate ».
2018
Ligue suisse contre le cancer
Suisse
brochure pédagogique pour les patients
tumeur maligne, sai
Cancer de la prostate
Cancer de la prostate
prostatisme
cancer de la prostate
prostate
prostate, sai
cancer
cancer
tumeurs de la prostate

---
N1-SUPERVISEE
Gestion des effets indésirables dans le parcours de soins : Patients atteints d’un cancer de la prostate, traités par hormono-suppression
https://www.urofrance.org/sites/default/files/fileadmin/medias/afu/comites/cpp/travaux/20181018-ei_parcours_de_soins_prostate-synthese-version_finale.pdf
Ce travail est justifié par la constatation d’une disparité des pratiques évaluées tant sur la prescription des traitements hormono-suppresseurs que les modalités du suivi des patients sous hormono-suppression (osseux, cardiologique, psychologique, sexuel), ou la définition des critères d’inefficacité des traitements. En effet, des effets indésirables (EI) sont engendrés par la suppression hormonale nécessitant des prises en charge parfois lourdes. Ces effets secondaires de la suppression hormonale sont observés sur plusieurs niveaux en particulier sur le plan physique, psychique, métabolique, sexuel ... Ces EI ainsi que leurs traitements impactent de manière non négligeable la qualité de vie de ces patients et sont pris en charge de manière hétérogène engendrant des inégalités dans la prise en charge.
2018
false
false
true
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
antinéoplasiques hormonaux
Antagonistes des androgènes
hormone de libération des gonadotrophines
Antagonistes des androgènes
coeur
appareil locomoteur
fatigue
anxiété
dépression
Troubles de la cognition
gynécomastie
bouffées de chaleur
infertilité masculine
troubles sexuels et troubles de l'identité sexuelle
douleur
qualité de vie
recommandation professionnelle
tumeurs de la prostate
gestion des soins aux patients

---
N2-AUTOINDEXEE
Outil pour faciliter la discussion sur les recommandations de l’INESSS sur le dépistage du cancer de la prostate par dosage de l’antigène prostatique spécifique (APS)
A l’intention des professionnels de la santé
http://www.inesss.qc.ca/fileadmin/doc/INESSS/Rapports/Oncologie/INESSS_outil_depistage_cancer_prostate_FRC.pdf
2018
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
France
français
prise de décision
information patient et grand public
information scientifique et technique
prostatisme
Antigènes
facilitation
antigènes glycanniques associés aux tumeurs
Counseling directif
antipaludiques
outil
dépistage du cancer
prostate, sai
prostate
cancer de la prostate
professionnel
antigène spécifique de la prostate
Santé
tumeurs de la prostate
intention
cancer
cancer
antigène prostatique spécifique
symptômes et plaintes de la prostate
Recommandations
personnel de santé
dépistage du cancer
Prostatisme
diagnostic
Cancer de la prostate
Cancer de la prostate
santé
directives de santé publique
Dépistage précoce du cancer

---
N1-SUPERVISEE
Cancer de la prostate
http://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Cancer-de-la-prostate/Points-cles
La prostate est une glande de l'appareil génital masculin. Le cancer de la prostate correspond au développement de cellules cancéreuses dans la prostate. Dans environ 95 % des cas, il s'agit d'un adénocarcinome, c'est-à-dire d'un cancer glandulaire.
2017
false
false
false
INCa - Institut National du Cancer
France
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
facteurs de risque
tumeurs de la prostate
Dépistage de masse
prostatectomie
curiethérapie
ultrasonothérapie
diphosphonates
sexualité
essais cliniques comme sujet
information patient et grand public
tumeurs de la prostate

---
N1-VALIDE
Les traitements des cancers de la prostate
http://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/Les-traitements-des-cancers-de-la-prostate
Vous avez appris que vous avez un cancer de la prostate. Cette annonce provoque d’importants bouleversements. Elle s’accompagne aussi sans doute de questions sur la maladie et les soins. Ce guide est là pour vous apporter des réponses, vous donner des repères et faciliter vos échanges avec les médecins et les membres de l’équipe soignante.
2017
false
false
false
INCa - Institut National du Cancer
France
français
brochure pédagogique pour les patients
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
antinéoplasiques hormonaux
tumeurs osseuses
douleur
observation (surveillance clinique)
douleur cancéreuse

---
N1-SUPERVISEE
Recours au PSA pour le dépistage du cancer de la prostate : une analyse de la variabilité des pratiques à partir des données collectées par la CPAM de Loire-Atlantique
http://archive.bu.univ-nantes.fr/pollux/show.action?id=8db4244c-4ce8-489b-a6cb-2699a3aec794
Introduction : le bénéfice du dépistage du cancer de la prostate (CaP) par PSA est sujet à controverses. Les institutions s'accordent sur la nécessité d'une décision médicale partagée entre patient et médecin avant de débuter un tel dépistage. Objectif : évaluer les pratiques de dépistage du CaP des médecins généralistes en Loire-Atlantique et l'existence éventuelle de facteurs « médecin »associés à la réalisation de PSA chez leurs patients
2017
false
false
false
Bibliothèque Universitaire de l'Université de Nantes
France
français
thèse ou mémoire
antigène spécifique de la prostate
tumeurs de la prostate

---
N2-AUTOINDEXEE
Rôle de la consommation d'Anti-inflammatoires Non Stéroïdiens (AINS) dans la survenue du cancer de la prostate, du sein, et colorectal en France
http://www.theses.fr/2017SACLS550
Contexte – Les cancers de la prostate, du sein, et colorectaux sont parmi les cancers les plus fréquents dans les pays développés, et, même si plusieurs facteurs de risque sont aujourd’hui bien établis pour ces cancers, leur étiologie reste encore largement à expliquer. L’inflammation chronique est fortement suspectée de jouer un rôle dans la survenue de ces cancers et la présence, dans les tissus tumoraux, d’infiltrats inflammatoires localisés pouvant être considérés comme des lésions précancéreuses, contribue à renforcer l’hypothèse d’un lien possible entre inflammation chronique et cancers. Dans ce contexte, de nombreuses études épidémiologiques se sont intéressées au rôle des Anti-Inflammatoires Non Stéroïdiens (AINS) dans les cancers. En effet, les médicaments ayant des propriétés anti-inflammatoires comme les AINS, dont l’aspirine, et les anti-inflammatoires inhibiteurs sélectifs de la cyclo-oxygénase 2 (COX-2), pourraient diminuer le risque de survenue de ces cancers.Objectifs – L’objectif général de cette thèse a été d’étudier le rôle de la consommation d’AINS, dont l’aspirine, les AINS usuels et les inhibiteurs sélectifs de la COX-2 dans la survenue des cancers de la prostate, du sein et colorectaux.Population et méthodes – Ce travail s’est appuyé sur les données de l’Echantillon Généraliste des Bénéficiaires (EGB) de l’Assurance Maladie pour les trois cancers d’intérêt et sur les données d’une étude cas-témoins réalisée en population générale dans le département de l’Hérault (EPICAP) pour le cancer de la prostate. Pour les données de l’EGB, une cohorte fixe de 426 410 personnes présentes au 1er janvier 2007 a permis d’identifier les cas incidents entre 2008 et 2012 à partir de différents algorithmes. L’exposition aux AINS a été identifiée à partir du 1er janvier 2005 jusqu’à la date de fin d’observation : date de survenue du cancer, date de décès ou date de censure fixée au 31 décembre 2012. Un temps de latence d’au moins un an a été défini entre l’exposition aux AINS et la survenue du cancer d’intérêt. Pour les données d’EPICAP, 819 cas incidents de cancer de la prostate et 879 témoins de population générale, de même âge en moyenne que les cas, ont été interrogés en face-à-face, à l’aide d’un questionnaire standardisé, notamment sur leur consommation d’AINS. [...]
2017
theses.fr
France
thèse ou mémoire
français
France
anti-inflammatoires non stéroïdiens
France
France
tumeur maligne, sai
Cancer du sein
rôle
cancer
tumeurs du sein
agent anti-inflammatoire non stéroïdien
cancer de la prostate
Cancer du sein
prostatisme
tumeurs de la prostate
prostate, sai
Cancer de la prostate
cancer
France
Cancer de la prostate
France

---
N2-AUTOINDEXEE
Les stratégies d'adpatation des conjoint(e)s des hommes atteints d'un cancer de la prostate : une revue de littérature
http://doc.rero.ch/record/305430?ln=fr
Etat des connaissances : Le cancer de la prostate, étant le plus fréquemment diagnostiqué chez l’homme, affecte autant les hommes que leurs familles. Les effets des traitements ont un impact physique et psychosocial sur la relation intime, la sexualité et la continence urinaire et fécale. Les conjoint(e)s et les patients sont confrontés à divers obstacles qui touchent leur qualité de vie et engendrent du stress. But : Identifier et décrire les stratégies d’adaptation mises en place par les conjoint(e)s de ces hommes, afin de faire face aux impacts et aux contraintes engendrés par la maladie et ses traitements.
2017
false
false
false
RERO DOC - Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale
Suisse
français
thèse ou mémoire
hommes
tumeur maligne, sai
Techniques analytiques, diagnostiques, thérapeutiques et équipements
cancer
atteint
revue de la littérature
prostatisme
prostate, sai
littérature de revue
conjoints
cancer de la prostate
littérature de revue comme sujet
cancer
tumeurs de la prostate
Cancer de la prostate
revue de la littérature

---
N3-AUTOINDEXEE
Cancer localisé de la prostate : surveiller sans traiter d'emblée est une option validée
In Rev Prescrire 2017 ; 37 (409) : 853-854
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/53480/0/2017/ArchiveNewsDetails.aspx?page=1
Traiter d'emblée les patients atteints de cancer localisé de la prostate ne réduit pas la mortalité liée au cancer par rapport à une simple surveillance sans traitement d'emblée...
2017
false
false
false
Prescrire
France
français
résumé ou synthèse en français
cancer de la prostate
prostatisme
cancer
Cancer de la prostate
prostate, sai
dans
local
cancer
tumeurs de la prostate
Traités
thérapeutique
tumeur maligne, sai
coopération internationale

---
N2-TITRE
Cancer de la prostate et exposition à des nuisances professionnelles : à propos d'un cas d'angiosarcome
http://www.sudoc.fr/221242929
Ce travail consiste en une revue de la littérature sur la possible association entre l'exposition à certaines substances professionnelles et l'apparition d'un cancer de la prostate. Ce travail sera également illustré par un cas d'angiosarcome de la prostate.
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
tumeur maligne, sai
effets de l'exposition à un agent externe
exposition professionnelle
cancer de la prostate
cancer
proposant
cancer
hémangiosarcome
Cancer de la prostate
hémangiosarcome
prostatisme
tumeurs de la prostate
prostate, sai
professionnel

---
N1-VALIDE
Prise en charge individualisée du cancer localisé de la prostate - Un tour d’horizon de la pratique actuelle
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2017.03042/
https://medicalforum.ch/fr/resource/jf/journal/file/download/article/fms.2017.03042/fms-03042.pdf/
La prise en charge du cancer de la prostate reste vivement débattue en raison d’un rapport incertain entre les bénéfices et les risques des traitements classiques de la maladie localisée. Les spécialistes y répondent par le développement de meilleurs outils diagnostiques et thérapeutiques permettant à ce jour de proposer une prise en charge adaptée au risque individuel. Cet article propose un tour d’horizon de la pratique actuelle afin que le médecin traitant soit à même d’accompagner et de répondre aux questions d’un patient diagnostiqué d’un cancer de la prostate.
2017
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
observation (surveillance clinique)
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
imagerie par résonance magnétique
tumeurs de la prostate
risque

---
N1-VALIDE
Le cancer de la prostate
http://www.arcagy.org/infocancer/localisations/cancers-masculins/cancer-prostate.html
maladie, facteurs de risque, symptômes, diagnostic, dépistage, impact, formes de la maladie, traitement, après traitement, avenir
2016
false
false
false
InfoCancer
France
français
brochure pédagogique pour les patients
figure
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
incidence
prostate
prostate
noeuds lymphatiques
facteurs de risque
tumeurs de la prostate
signes et symptômes
antigène spécifique de la prostate
Dépistage de masse
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
assurance maladie
travail
tumeurs de la prostate
Stadification tumorale
Indice de gravité de la maladie
pronostic
tumeurs de la prostate
continuité des soins
essais cliniques comme sujet
thérapeutique

---
N1-VALIDE
Cancer de la prostate
http://www.prioritesantemutualiste.fr/psm/maladies-examens/cancer-de-la-prostate
La prostate est une glande ayant les proportions d’une châtaigne. Sa mission est de produire le liquide séminal.
2016
false
false
N
false
Priorité Santé Mutualiste
France
français
information patient et grand public
tumeurs de la prostate

---
N1-VALIDE
Cancer de la prostate localisé - Efficacité et innocuité des options thérapeutiques
http://www.inesss.qc.ca/fileadmin/doc/INESSS/Rapports/Oncologie/INESSS-CHUQuebec_Cancer_de_la_prostate_localise.pdf
Cette note informative, fruit d'une collaboration entre l’INESSS et l’UETMIS du CHU de Québec, fait état de la documentation scientifique pertinente comparant l’efficacité et l’innocuité des traitements du cancer de la prostate localisé entre eux. Cette note destinée aux professionnels de la santé, médecins spécialistes et médecins de famille pourra aider ces professionnels à guider leurs patients dans le choix d’une option thérapeutique appropriée selon les valeurs et préférences de ces derniers. Ce document pourra servir de base à l’élaboration éventuelle d’un outil d’aide à la décision pour les patients afin de les aider à mieux comprendre les conséquences possibles des options thérapeutiques et à prendre une décision éclairée.
2016
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
français
information scientifique et technique
médecine générale
tumeurs de la prostate
résultat thérapeutique
prostatectomie
prostatectomie radicale
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
curiethérapie
tumeurs de la prostate
observation (surveillance clinique)
étude comparative
métastase tumorale
prostatectomie
curiethérapie
radiothérapie
qualité de vie
troubles mictionnels
troubles sexuels d'origine physiologique
dysfonctionnement érectile
maladies gastro-intestinales
médecins généralistes
événements indésirables associés aux soins

---
N1-VALIDE
Traitement médicamenteux du cancer de la prostate métastatique
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2016.02607/
Au cours des dernières années, de nouvelles options thérapeutiques pour les hommes atteints d’un cancer de la prostate de stade avancé ont été autorisées. Avec ces modalités thérapeutiques supplémentaires, les médecins traitants se retrouvent face au défi de devoir faire un choix parmi de nombreux traitements. Sur la base des preuves disponibles, des organisations nationales et internationales ont formulé des directives et recommandations. Il n’est cependant pas rare, dans le quotidien clinique, d’être confronté à des problématiques pour lesquelles les preuves sont soit contradictoires, soit inexistantes. Afin de mettre en lumière ces situations, la première Advanced Prostate Cancer Consensus Conference (APCCC) internationale s’est tenue à Saint-Gall en mars 2015.
2016
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
médecine générale
tumeurs de la prostate
tumeurs prostatiques résistantes à la castration
antinéoplasiques
métastase tumorale
tumeurs osseuses
recommandation pour la pratique clinique
observation (surveillance clinique)
médecins généralistes

---
N1-VALIDE
La première prescription du PSA chez l'homme asymptomatique
http://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/La-premiere-prescription-du-PSA-chez-l-homme-asymptomatique
http://www.e-cancer.fr/content/download/145176/1814733/file/Premiere-prescription-PSA-homme-asymptomatique-v3_2016.pdf
Ce document à destination des médecins généralistes, propose des informations sur les bénéfices et les risques du dépistage du cancer de la prostate. Il a pour objectif de les aider dans leur pratique et dans l'information à apporter à leurs patients.
2016
false
false
false
INCa - Institut National du Cancer
France
français
tumeurs de la prostate
antigène spécifique de la prostate
médecine générale
Dépistage de masse
information patient et grand public
adulte
Appréciation des risques
médecins généralistes

---
N1-VALIDE
Le dépistage du cancer de la prostate - S'informer avant de décider
http://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/Le-depistage-du-cancer-de-la-prostate-S-informer-avant-de-decider
http://www.e-cancer.fr/content/download/145120/1813975/file/Depistage-cancer-prostate-s-informer-avant-de-decider_2016.pdf
Cette brochure propose une information complète sur le dépistage du cancer de la prostate pour aider les hommes concernés à mettre en balance les bénéfices attendus par rapport aux risques encourus.
2016
false
false
false
false
INCa - Institut National du Cancer
CMG - Collège de la Médecine Générale
AMELI - Assurance Maladie En Ligne
France
français
brochure pédagogique pour les patients
tumeurs de la prostate
Dépistage de masse
antigène spécifique de la prostate
toucher rectal
Appréciation des risques
prise de décision

---
N1-VALIDE
Place de l’hypofractionnement dans la radiothérapie des cancers de la prostate : revue de la littérature
In Progrès en urologie (2012) 22, 671-677
http://urofrance.org/fileadmin/documents/data/PU/2012/v22i12/S1166708712001029/main.pdf
La radiothérapie des cancers de la prostate a permis, ces dernières années, une alternative à la prostatectomie radicale dans certains cas de cancers localisés, en plus de s’être imposée comme traitement de choix dans les cancers localement avancés, et ceux du sujet âgé. La durée d’un traitement conventionnel de radiothérapie prostatique s’étale sur sept à huit semaines, à raison de quatre à cinq séances par semaine, en ajoutant un temps de préparation d’environ une semaine. Matériel et méthode. — Une revue systématique de la littérature scientifique a été réalisée à partir de Pubmed, ainsi qu’une revue exhaustive des études randomisées rapportées lors des congrès internationaux, permettant l’analyse des nombreux schémas thérapeutiques alternatifs à cette radiothérapie conventionnelle, normofractionnée (c’est-à-dire délivrant des doses par séance entre 1,8 et 2,2 grays). Résultats. — Cinq essais randomisés rapportés depuis 2005, et plusieurs milliers de patients traités en radiothérapie stéréotaxique, ont soulevé de nombreuses questions scientifiques, par ces schémas de radiothérapie alternatifs hypofractionnés (une dose par fraction supérieure à 2,2 grays par séance), plus courts, et d’efficacité antitumorale potentiellement supérieure, avec des avantages pratiques de raccourcissement du temps global de l’irradiation...
10.1016/j.purol.2012.04.002
2016
false
true
false
Elsevier Masson
France
français
article de périodique
tumeurs de la prostate
Hypofractionnement de dose

---
N1-SUPERVISEE
Dépister le cancer de prostate par le dosage de PSA : La pertinence de la méthode est remise en cause
http://www.campus-umvf.cnge.fr/spip.php?article135
De nombreux travaux reflètent des interrogations sur la pertinence d’utiliser le dosage du PSA couplé au toucher rectal afin de dépister le cancer de prostate chez des sujets asymptomatiques. Le Collège National des Généralistes Enseignants et Le Collège de Médecine Générale (CMG) ont clairement exprimé que cette méthode n’est pas pertinente et ne doit pas être systématiquement proposé à ses patients.
2016
true
false
false
Campus de Médecine générale
France
français
cours
médecine générale
utilisations de produits chimiques à des fins diagnostiques
médecins généralistes
médecine générale
pertinence
antigène spécifique de la prostate
tumeurs de la prostate

---
N1-VALIDE
Journée européenne de la prostate
http://www.rfi.fr/emission/20160920-journee-europeenne-prostate-arnaud-mejean
A l’occasion de la 12ème journée européenne de la prostate qui se déroule le 20 septembre, nous faisons le point sur le cancer le plus fréquent chez l'homme. Il représente la deuxième cause de mortalité par cancer chez l'homme. Comment mieux prendre en charge les troubles de la prostate et dépister les cancers ? Quels sont les nouveaux traitements ?
2016
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate

---
N1-VALIDE
Cancer de la prostate : actualité épidémiologique en France
http://invs.santepubliquefrance.fr/beh/2016/39-40/index.html
Cancer de la prostate : faut-il dépister ? - Dépistage individuel du cancer de la prostate chez les hommes de 40 ans et plus, France, 2009-2015. Données du système national d’information inter-régimes de l’Assurance maladie - Infections génito-urinaires et risque de cancer de la prostate : étude EPICAP - Le cancer de la prostate aux Antilles françaises : état des lieux - Le cancer de la prostate : incidence, survie et mortalité en France - Faut-il réaliser une IRM multiparamétrique avant chaque biopsie de prostate ? - QALIPRO : Qualité de vie à long terme des patients traités pour un cancer localisé de la prostate. Étude en population générale
2016
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
français
article de périodique
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
Dépistage de masse
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
qualité de vie

---
N1-SUPERVISEE
Nutrition et cancer de la prostate : quelle prévention et quels risques ?
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01305980
L’analyse bibliographique présentée dans ce manuscrit a été établie à partir des conclusions du rapport WCRF/ AICR (2007), et le rapport actualisé CUP (2014). Elle fait le point sur les aliments, vitamines et oligoéléments protecteurs et ceux à risque de cancer de la prostate
2016
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
régime alimentaire
facteurs de risque

---
N1-SUPERVISEE
Dépistage du cancer de la prostate : état des pratiques des médecins généralistes du Maine et Loire
http://dune.univ-angers.fr/documents/dune6667
Introduction : la légitimité du dépistage du cancer de la prostate (CaP) est sujet à débat et les recommandations divergent. L’objectif de l’étude était d’évaluer les pratiques de dépistage du CaP des médecins généralistes du Maine et Loire. Matériel et Méthodes : enquête descriptive transversale réalisée de juin à juillet 2016. Un questionnaire en ligne a été envoyé à 894 médecins généralistes du Maine et Loire.
2016
false
false
false
DUNE - Dépôt Universitaire Numérique des Etudiants - Université d'Angers
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
pratique professionnelle
tumeurs de la prostate
médecins généralistes
Dépistage précoce du cancer

---
N1-VALIDE
Cancer de la prostate - Recommandations en onco-urologie 2016-2018 du CCAFU
http://www.urofrance.org/base-bibliographique/recommandations-en-onco-urologie-2016-2018-du-ccafu-cancer-de-la-prostate
Objectif.– Le but du Comité de cancérologie de l’Association française d’urologie était de proposer une mise à jour des recommandations dans la prise en charge du cancer de la prostate (CaP). Méthodes.– Une revue systématique (Medline) de la littérature de 2013 à 2016 a été conduite par le CCAFU concernant les éléments du diagnostic, les options de traitement et la surveillance du CaP, en évaluant les références avec leur niveau de preuve.
2016
false
false
true
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
français
recommandation pour la pratique clinique
observation (surveillance clinique)
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate

---
N1-SUPERVISEE
Suivi au long cours de patients atteints de cancer du sein, de cancer colorectal ou de cancer de la prostate par le médecin généraliste ou le médecin spécialiste : une revue systématique de la littérature
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01374012v1
Le cancer est une maladie chronique, nécessitant un suivi régulier, et pluridisciplinaire. Certaines données suggèrent que ce suivi pourrait être réalisé par un médecin généraliste. Nous avons réalisé une revue systématique de la littérature afin de démontrer qu’un suivi par un médecin généraliste pourrait donner de meilleurs résultats sur la morbi-mortalité, la qualité de vie des patients, et à moindre coût
2016
false
true
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
observation (surveillance clinique)
médecins généralistes
tumeurs du sein
tumeurs de la prostate
tumeurs colorectales

---
N1-SUPERVISEE
Effets des dernières publications de la HAS concernant le dépistage du cancer de la prostate par dosage du PSA auprès des médecins généralistes lorrains
http://www.sudoc.fr/203108604
Objectifs : Explorer dans quelle mesure la parution des dernières publications de la HAS a pu modifier la pratique du dépistage du cancer de la prostate par dosage du PSA en médecine générale. Identifier les éléments qui influencent la pratique des généralistes concernant le dosage du PSA. Souligner la spécificité du rôle du généraliste dans une situation d’incertitude sur la difficulté d’établir une balance bénéfice/risque individuelle, nécessitant un dialogue avec les patients.Objectifs : Explorer dans quelle mesure la parution des dernières publications de la HAS a pu modifier la pratique du dépistage du cancer de la prostate par dosage du PSA en médecine générale. Identifier les éléments qui influencent la pratique des généralistes concernant le dosage du PSA. Souligner la spécificité du rôle du généraliste dans une situation d’incertitude sur la difficulté d’établir une balance bénéfice/risque individuelle, nécessitant un dialogue avec les patients.
2016
false
true
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
adhésion aux directives
médecine générale
antigène spécifique de la prostate
médecins généralistes
tumeurs de la prostate
Dépistage précoce du cancer

---
N2-AUTOINDEXEE
Suivi au long cours de patients atteints de cancer du sein, de cancer colorectal ou de cancer de la prostate par le médecin généraliste ou le médecin spécialiste : une revue systématique de la littérature
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01374012
Le cancer est une maladie chronique, nécessitant un suivi régulier, et pluridisciplinaire. Certaines données suggèrent que ce suivi pourrait être réalisé par un médecin généraliste. Nous avons réalisé une revue systématique de la littérature afin de démontrer qu’un suivi par un médecin généraliste pourrait donner de meilleurs résultats sur la morbi-mortalité, la qualité de vie des patients, et à moindre coût.
2016
false
true
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
Littérature
cancer du colon; cancer du rectum
littérature de revue comme sujet
Systématique
continuité des soins
médecin (médecine générale)
Cancer du sein
Médecine générale
long
Patients
Systématique
Cancer de la prostate
la médecine dans la littérature
médecin spécialiste
cancer
cancer
Médecins
prostatisme
tumeurs du sein
Cancer de la prostate
atteint
médecins généralistes
tumeurs de la prostate
Conférence
Systématique
revue de la littérature
tumeur maligne, sai
Spécialistes
Systématique
Cancer colorectal
Cancer du sein
classification
cancer de la prostate
prostate, sai
Cancer colorectal
littérature de revue
a comme patient
médecine générale
patients
revue de la littérature
Conférence
spécialisation
tumeurs colorectales

---
N1-VALIDE
Ablatherm
http://www.bordet.be./fr/infosmed/brochure/divers/ablatherm.htm
http://www.bordet.be./fr/infosmed/brochure/uro/ablatherm.pdf
description du matériel et de la technique
2016
false
false
false
Institut Jules Bordet
Belgique
français
ablation par ultrasons focalisés de haute intensité par voie rectale
tumeurs de la prostate
adénocarcinome
brochure pédagogique pour les patients

---
N1-SUPERVISEE
Ablatherm
http://urofrance.org/nc/lurologie-grandpublic/fiches-patient/resultats-de-la-recherche/html/ablatherm.html
http://urofrance.org/fileadmin/documents/data/FI/2015/hifu/hifu.pdf
Vous avez eu un traitement pour cancer de la prostate par HIFU (ou ultra-sons focalisés de haute intensité par Ablatherm). Des ordonnances peuvent vous avoir été remises pour les examens complémentaires à réaliser avant la consultation de suivi. Un courrier a été adressé à votre médecin traitant pour le tenir informé de votre état de santé.
2015
false
false
false
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
français
brochure pédagogique pour les patients
ablation par ultrasons focalisés de haute intensité par voie rectale
ablation par ultrasons focalisés de haute intensité par voie rectale
tumeurs de la prostate
événements indésirables associés aux soins

---
N1-SUPERVISEE
Cancer de la prostate
http://www.ameli-sante.fr/cancer-de-la-prostate.html
Comprendre; Comment reconnaître ? Quel traitement ? Vivre avec sa maladie; Comment prévenir ?
2015
false
true
false
Améli Santé
France
français
information patient et grand public
tumeurs de la prostate
facteurs de risque
signes et symptômes
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
Dépistage de masse

---
N1-VALIDE
Algorithmes d’investigation, de traitement et de suivi pour le cancer de la prostate
http://www.inesss.qc.ca/fileadmin/doc/INESSS/Rapports/Oncologie/CEPO-GEOQ_Algorithme_cancer_prostate.pdf
Le document présente des sections facilement navigables d’une à l’autre à l’aide d’hyperliens. On y retrouve des algorithmes décisionnels ainsi que les principales recommandations qui s’y rattachent. Un résumé des données probantes et des éléments de discussion sont associés à ces recommandations. Le tout est finalement suivi des principaux protocoles de chimiothérapie utilisés pour le traitement et de l’ensemble des références consultées. Ainsi, à partir d’une thématique dans un algorithme, il est possible de consulter rapidement les recommandations et les données probantes sous-jacentes.
2015
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
français
tumeurs de la prostate
algorithme
tumeurs de la prostate
métastase tumorale
observation (surveillance clinique)
recommandation pour la pratique clinique
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
récidive tumorale locale
tumeurs osseuses
Dépistage de masse
prostatectomie
espérance de vie
Imagerie diagnostique
tumeurs de la prostate
résultat thérapeutique
traitement néoadjuvant
traitement médicamenteux adjuvant
radiothérapie adjuvante
tumeurs de la prostate
Relation dose-effet des rayonnements
curiethérapie
pelvis
antinéoplasiques hormonaux
Antagonistes des androgènes
taux de survie
antinéoplasiques
antinéoplasiques
taxoïdes
tumeurs de la prostate
Docetaxel

---
N1-VALIDE
Cancer de la prostate : un pas en avant - Dépistage individuel par dosage du PSA en fonction des risques
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2015.02361/
La validité du dosage du PSA a surtout été remise en cause par le biais du Prostate Cancer Prevention Trial. D’autres données montrent cependant que la hauteur du taux de PSA initial pourrait être un paramètre pronostique optimal de l’évolution au long cours d’un carcinome cliniquement pertinent et soulignent ainsi le rôle du PSA comme outil de stratification de risque à long terme.
2015
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
antigène spécifique de la prostate
article de périodique
tumeurs de la prostate
Appréciation des risques
Dépistage de masse

---
N1-SUPERVISEE
Cancer de la prostate, de la surveillance aux traitements ciblés
https://www.frm.org/upload/pdf/n140.pdf
La recherche sur le cancer de la prostate progresse rapidement: des avancées récentes ont permis de prolonger de manière significative la vie de certains patients, d’autres travaux de recherche sont en cours pour améliorer le diagnostic précoce ou affiner les choix thérapeutiques. État des lieux d’un champ d’exploration dynamique et prometteur.
2015
false
true
false
FRM
France
français
information patient et grand public
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
Dépistage de masse
tumeurs de la prostate

---
N3-AUTOINDEXEE
Peu probable : Les tomates aident à prévenir le cancer de la prostate
http://www.extenso.org/article/les-tomates-aident-a-prevenir-le-cancer-de-la-prostate/
La tomate regorge d’éléments nutritifs, comme des vitamines, des minéraux et des fibres. Les scientifiques ont également découvert, il y a quelques années, le lycopène, un antioxydant retrouvé en abondance dans la tomate et les produits à base de tomates, mais aussi dans les fraises et le melon d’eau.
2015
false
false
false
Extenso
Canada
français
information patient et grand public
Tomates
prostatisme
tumeurs de la prostate
diagnostic probable
cancer
prostate, sai
cancer de la prostate
tumeur maligne, sai
peu
cancer
prévenance
lycopersicon esculentum
lycopersicon esculentum
Cancer de la prostate

---
N1-VALIDE
Traitement de préservation des organes en cas de cancer de la prostate - Ultrasons focalisésde haute intensité (HIFU)
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2015.02373/
Le développement de nouvelles options thérapeutiques moins invasives dans le traitement du cancer de la prostate se fait urgent. Le traitement focal de la prostate au moyen des HIFU représente une des nouvelles stratégies les plus prometteuses, qui fait actuellement l’objet d’évaluation dans le cadre d’études cliniques
2015
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
tumeurs de la prostate
ablation par ultrasons focalisés de haute intensité par voie rectale
article de périodique
tumeurs de la prostate
image

---
N3-AUTOINDEXEE
Cancer de prostate
http://umvf.cerimes.fr/media/ressIfsi/LimousinP3/media/MEDIA121004140450633
http://umvf.cerimes.fr/media/ressIfsi/LimousinP3/media/MEDIA121004134705116
http://umvf.cerimes.fr/media/ressIfsi/LimousinP3/media/MEDIA121004160857460
Épidémiologie; Quelques pourcentages: données 2000; Évolution de l'incidence par tranche d'âge; Localisation du cancer au sein de la prostate; Qu'est-ce que le PSA?; Les tests de dépistage; Comment dépister?; Bilan du cancer de prostate; Risque de récidive biologique après traitement conventionnel; Critères de choix du traitement à visée curative dans le cancer de la prostate; Paramètre à recueillir; Prostatectomie; Chirurgie robotisée; Radiothérapie externe; Principes de la radiothérapie; Radiothérapie conformationnelle avec modulation d'intensité (RCMI); Avancées technologiques; Comment vérifier le positionnement du patient; TomoTherapy Hi-ART; Curiethérapie; Place du traitement local dans le cancer de la prostate localement avancé; Principes généraux de la surveillance
2015
false
false
false
true
1er cycle / licence
Université de Limoges, Faculté de Médecine
France
français
cours
tumeurs de la prostate
antigène spécifique de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
616.65 - Maladies de l'appareil génital

---
N1-VALIDE
Maladies de la prostate
http://www.rfi.fr/emission/20150918-maladies-prostate
Dans le cadre de la Journée européenne de la Prostate, le 20 septembre 2015, nous dressons un panorama de l’ensemble des maladies de cette glande, à leurs complications éventuelles et aux traitements actuellement disponibles. Cancer de la prostate, hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) ou encore prostatite, ces maladies sont encore trop souvent diagnostiquées à un stade avancé. Ceci s’explique en partie par la réticence des hommes à en parler à leur médecin. Quand se faire dépister ? Quelles sont les techniques de détection et les traitements ? Quelles sont les conséquences sur la vie quotidienne des malades ?
2015
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
tumeurs de la prostate
hyperplasie de la prostate
prostatite
diagnostic
thérapeutique
émission radiophonique

---
N1-VALIDE
Le cancer de la prostate
http://curie.fr/dossier-pedagogique/cancer-prostate-0
Avec 53 000 nouveaux cas en France en 2012, le cancer de la prostate est le plus fréquent des cancers chez l’homme. Fortement lié à l’âge, il touche en majorité les plus de 70 ans.
2015
false
false
false
Institut Curie
France
français
information patient et grand public
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate

---
N1-SUPERVISEE
Médecine nucléaire: Diagnostic et traitement du carcinome prostatique métastatique
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2015.02515/
2015
false
true
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
métastase tumorale
tumeurs de la prostate
Stadification tumorale
tumeurs de la prostate
carcinomes

---
N1-VALIDE
Synthèse sur les bénéfices et les risques d'un dépistage du cancer de la prostate par dosage du PSA
http://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/Synthese-sur-les-benefices-et-les-risques-d-un-depistage-du-cancer-de-la-prostate-par-dosage-du-PSA
http://www.e-cancer.fr/content/download/145111/1813851/file/Synth%C3%A8se-benefices-risques-depistage-cancer-prostate-par-dosage-psa_2016.pdf
En ligne avec l'action 1.10 du Plan cancer 2014-2019, l’Institut national du cancer a souhaité mettre à disposition des médecins un document de synthèse sur le dépistage du cancer de la prostate par dosage de PSA. L’objectif principal est d’accompagner le médecin dans l’information préalable à communiquer aux hommes qui envisagent de s’engager dans cette démarche de dépistage, afin que le patient soit au fait des limites de la démarche, prenne une décision éclairée et ne s’y engage qu’en toute connaissance de cause. En complément d’un état des connaissances sur les bénéfices et les risques associés à l’ensemble de la démarche, ce document apporte également un éclairage nouveau autour des enjeux éthiques et de responsabilité professionnelle.
2015
false
false
false
INCa - Institut National du Cancer
France
français
information scientifique et technique
antigène spécifique de la prostate
tumeurs de la prostate
Dépistage de masse
Appréciation des risques
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
information en santé des consommateurs
tumeurs de la prostate
thérapeutique
événements indésirables associés aux soins

---
N1-SUPERVISEE
Tumeurs de la prostate
http://wiki.side-sante.fr/doku.php?id=sides:ref-trans:imagerie:item_307:start
Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez l'homme de plus de 60 ans. Il représente la deuxième cause de mortalité par cancer. La présence d'antécédents familiaux (frère, père, oncle) constitue son principal facteur de risque.
2015
false
true
false
true
2eme cycle / master
Licence Creative Commons Attribution Pas d’Utilisation Commerciale Partage dans les mêmes conditions (CC BY-NC-SA 3.0 FR) http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/fr/
SIDES - Référentiel Officiel du Collège des Enseignants de Radiologie de France et du Collège National des Enseignants de Biophysique et Médecine Nucléaire
France
français
cours
épreuves classantes nationales
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
radiologie
tumeurs de la prostate

---
N1-VALIDE
Dépistage du cancer de la prostate : partager avec le patient les incertitudes
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-496/Depistage-du-cancer-de-la-prostate-partager-avec-le-patient-les-incertitudes
La décision de faire ou non un dépistage du cancer de la prostate au moyen du test prostate specific antigen, ou PSA, reste un thème difficile à aborder. Le rôle du médecin de premier recours est d’aider le patient à choisir entre une éventuelle diminution de la mortalité due au cancer et le risque de traiter un cancer qui n’aurait peut-être jamais provoqué de symptômes. Trois étapes peuvent rythmer une discussion avec l’homme concerné : présenter le choix, discuter des options et prendre une décision. Un outil d’aide à la décision, tel que celui que nous avons adapté d’une brochure du Collège des médecins du Québec, peut aider dans cette discussion complexe.
2015
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
techniques d'aide à la décision
prise de décision
information en santé des consommateurs

---
N1-VALIDE
Biopsies de la prostate en 2015 : quelle biopsie pour quel patient ?
https://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-497/Biopsies-de-la-prostate-en-2015-quelle-biopsie-pour-quel-patient
L’adoption de l’IRM dans le parcours diagnostique a déterminé la transition des biopsies aléatoires aux biopsies ciblées vers les lésions visibles à l’imagerie. L’utilisation de logiciels rendant possible la fusion d’images IRM et échographiques permet d’améliorer significativement la précision diagnostique de ces biopsies. De plus, pour déterminer l’éligibilité d’un patient à une thérapie focale, davantage de précision diagnostique est requise au niveau de toute la glande ; par conséquent, des biopsies avec une densité d’échantillonnage plus élevée par voie transpérinéale peuvent être proposées.Les nouvelles techniques de biopsie de la prostate permettent une prise en charge personnalisée grâce à une meilleure caractérisation de l’agressivité et de l’extension locale du cancer de la prostate.
2015
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
tumeurs de la prostate
biopsie
imagerie par résonance magnétique

---
N1-SUPERVISEE
Évaluation des déterminants de pratique du dosage des PSA par les médecins généralistes dans le dépistage du cancer de la prostate
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01233397
Contexte : Le dosage de PSA est largement prescrit en France par les médecins généralistes. À l’heure actuelle, la controverse concernant le dépistage du cancer de la prostate par ce dosage, et la divergence d’opinion des instances, font s’interroger sur les motivations des médecins généralistes à prescrire cet examen dans cette indication
2015
false
true
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
tumeurs de la prostate
antigène spécifique de la prostate
médecins généralistes
Dépistage précoce du cancer

---
N1-SUPERVISEE
Le cancer de la prostate
http://assets.krebsliga.ch/downloads/2074.pdf
Cancer - pour les malades comme pour leurs proches, l'annonce du diagnostic est toujours un choc. Du jour au lendemain, l'existence se trouve bouleversée et l'avenir semble remis en question, tandis que l'on oscille entre la peur et l'espoir. Avec le cancer de la prostate, la sexualité est directement touchée, ce qui peut porter un coup à l'image masculine. Chaque homme perçoit son corps et sa virilité d'une façon qui lui est propre et qui est marquée par les influences sociales et le vécu personnel ...
2015
false
false
N
false
Ligue suisse contre le cancer
Suisse
français
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
brochure pédagogique pour les patients
image

---
N1-VALIDE
Cancer de la prostate
http://www.cancer-environnement.fr/318-Prostate.ce.aspx
Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez les hommes. Son incidence a fortement augmenté lors de ces dernières décennies (vieillissement de la population, amélioration des moyens diagnostics et utilisation de la technique de dépistage par PSA). L'âge avancé, l'origine ethnique, et les antécédents familiaux de cancer de la prostate sont des facteurs de risque individuels de cancer de la prostate. Ce sont les seuls facteurs de risques avérés.
2015
false
true
false
Cancer Environnement
France
français
information scientifique et technique
guide ressources
tumeurs de la prostate
exposition environnementale

---
N1-SUPERVISEE
Curiethérapie prostatique
http://urofrance.org/nc/lurologie-grandpublic/fiches-patient/resultats-de-la-recherche/html/curietherapie-prostatique.html
http://urofrance.org/fileadmin/documents/data/FI/2015/curietherapie/curietherapie.pdf
Vous avez été traité d’un cancer de la prostate par curiethérapie prostatique. Après une curiethérapie de la prostate, il vous est recommandé de boire suffisamment ( 1,5l par jour). Des ordonnances vous ont été remises. Ils comprennent le plus souvent un anti inflammatoire, un médicament alpha-bloquant pour faciliter les mictions et éventuellement l’injection quotidienne d’un anticoagulant.
2015
false
false
false
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
français
brochure pédagogique pour les patients
tumeurs de la prostate
curiethérapie
événements indésirables associés aux soins
curiethérapie

---
N1-SUPERVISEE
Cancers de la prostate
http://www.cancer.be/cancerprostate
Par facilité, nous utilisons le singulier 'cancer de la prostate'. Mais il en existe différents types, de sorte qu'il faudrait plutôt parler des ‘cancers de la prostate’, au pluriel. De plus, même dans le cadre de maladies similaires, chaque personne présente des particularités spécifiques.
2014
false
false
false
Fondation contre le Cancer
Belgique
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
Jevtana , Xtandi et Zytiga (cabazitaxel, enzalutamide et abiratérone) : des progrès thérapeutiques pour certains cancers métastatiques de la prostate - Fiche BUM
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1735878/fr/jevtana-xtandi-et-zytiga-cabazitaxel-enzalutamide-et-abiraterone-des-progres-therapeutiques-pour-certains-cancers-metastatiques-de-la-prostate-fiche-bum
Jevtana (cabazitaxel) est un agent cytotoxique de la famille des taxanes, Xtandi (enzalutamide) un inhibiteur des récepteurs aux androgènes et Zytiga (abiratérone) un inhibiteur de la biosynthèse des androgènes. Dans le traitement du cancer métastatique de la prostate, chez les patients asymptomatiques ou peu symptomatiques, après échec d'un traitement par suppression androgénique (patients considérés comme résistant à la castration) ou lorsqu'une chimiothérapie n'est pas encore cliniquement indiquée, Zytiga a l'AMM, en association à la prednisone ou à la prednisolone. Toujours chez les patients ayant un cancer métastatique de la prostate résistant à la castration, Jevtana , Zytiga et Xtandi ont l'AMM* en seconde ligne chez les hommes dont la maladie a progressé pendant ou après une chimiothérapie à base de docétaxel. En seconde ligne après docétaxel, en termes d'efficacité sur la survie globale, Jevtana a montré un allongement de 2,4 mois versus mitoxantrone, Zytiga de 3,9 mois versus placebo et Xtandi de 4,8 mois versus placebo. Le choix entre les trois produits se fera selon le terrain du malade : chez les patients risquant un cumul de toxicité des taxanes ou dont l'état général ne permet pas de supporter une reprise de la chimiothérapie, Zytiga ou Xtandi seront préférés ; chez les patients dont la maladie a progressé rapidement sous hormonothérapie, Jevtana pourrait être proposé, selon les experts consultés, à condition que le traitement précédent par le docétaxel ait été bien toléré...
2014
false
true
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
307. Tumeurs de la prostate
français
JEVTANA
JEVTANA 60 mg, solution à diluer et solvant pour solution pour perfusion
cabazitaxel
L01CD04 - cabazitaxel
perfusions veineuses
métastase tumorale
tumeurs de la prostate
antinéoplasiques
recommandation de bon usage du médicament
XTANDI
XTANDI 40 mg, capsule molle
administration par voie orale
enzalutamide
MDV 3100
L02BB - antiandrogènes
Antagonistes des androgènes
antinéoplasiques hormonaux
ZYTIGA
ZYTIGA 250 mg, comprimé
L02BX03 - abiratérone
steroid 17-alpha-hydroxylase
antienzymes
association de médicaments
analyse de survie
3-Phényl-2-thiohydantoïne
taxoïdes
Acétate d'abiratérone

---
N1-SUPERVISEE
Cancer de la prostate
http://campus.cerimes.fr/urologie/enseignement/urologie_9/site/html/1.html
Contenu ,pour comprendre, introduction, diagnostic, Classification TNM – grade histopronostique, traitements, surveillance, points essentiels, version Enseignants
2014
true
false
true
2eme cycle / master
UMVF - Campus d'Urologie
France
307. Tumeurs de la prostate
cours
épreuves classantes nationales
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
cancer de la prostate
tumeurs de la prostate

---
N1-SUPERVISEE
Le lait cause le cancer de la prostate
valeur de l'affirmation : peu probable
http://www.extenso.org/echelle_credibilite/detail.php/f/1053
http://www.extenso.org/article/le-lait-cause-le-cancer-de-la-prostate/
Aujourd'hui, personne ne peut affirmer, preuves scientifiques à l'appui, que le lait cause le cancer de la prostate...
2014
false
false
false
Extenso
Canada
français
lait
tumeurs de la prostate
brochure pédagogique pour les patients

---
N1-VALIDE
Un outil d’aide à la décision en cas de demande d’un dépistage du cancer de la prostate par PSA
http://kce.fgov.be/fr/publication/report/un-outil-d%E2%80%99aide-a-la-d%C3%A9cision-en-cas-de-demande-d%E2%80%99un-d%C3%A9pistage-du-cancer-de-la-pr
Faut-il ou non se soumettre à un dépistage du cancer de la prostate ? La question tracasse bien des hommes à partir de 55 ans, même lorsqu’ils ne présentent aucun symptôme particulier. Pour les aider à prendre une décision bien informée, deux nouveaux outils ont été mis au point par le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) et par LUCAS KU Leuven (à la demande de la Vlaamse Liga tegen Kanker -VLK). Le premier est prévu pour être utilisé par le médecin au cours de la consultation, tandis que le second est destiné aux patients eux-mêmes.
2014
false
false
false
Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé
Belgique
français
Dépistage de masse
tumeurs de la prostate
antigène spécifique de la prostate
résumé ou synthèse en français
rapport
systèmes d'aide à la décision clinique
information en santé des consommateurs
brochure pédagogique pour les patients

---
N1-VALIDE
Recommandations nationales de bonne pratique pour la prise en charge du cancer localisé de la prostate : seconde partie
http://kce.fgov.be/fr/publication/report/recommandations-nationales-de-bonne-pratique-pour-la-prise-en-charge-du-cancer--0
http://kce.fgov.be/sites/default/files/page_documents/KCE_226Bs_cancer%20de%20la%20prostate_partie2_synthese.pdf
Le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) et le Collège d’Oncologie ont examiné les avancées les plus récentes en matière de traitement des cancers localisés, non métastasés, de la prostate. Un précédent rapport indiquait que, face aux formes les moins agressives de ce cancer, il ne fallait pas nécessairement intervenir tout de suite et que l’on pouvait se contenter de surveiller son évolution. Dans les formes à risque plus élevé, l’ablation de la prostate(prostatectomie) et la radiothérapie restent indiquées. Le traitement par hormonothérapie seule est formellement contre-indiqué dans les cancers localisés car ce traitement a des effets secondaires et pourrait raccourcir l’espérance de vie des hommes traités. En ce qui concerne le traitement par ultrasons (HIFU), en l’absence de nouvelles preuves scientifiques quant à son efficacité, le KCE recommande que ce traitement ne soit pratiqué que dans le cadre d’études cliniques.
2014
false
false
true
Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé
Belgique
français
tumeurs de la prostate
recommandation pour la pratique clinique
résumé ou synthèse en français
algorithme
ablation par ultrasons focalisés de haute intensité par voie rectale
antinéoplasiques hormonaux
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
information en santé des consommateurs

---
N1-VALIDE
Radiothérapie stéréotaxique d'ablation extracrânienne (SABRe)
http://www.inesss.qc.ca/fileadmin/doc/INESSS/Rapports/Oncologie/INESSS_Radiotherapie_stereotaxique_ablation_extracranienne.pdf
La présente note informative répond à une requête de la Direction québécoise de cancérologie pour évaluer l’efficacité et l’innocuité de la radiothérapie stéréotaxique d’ablation extracrânienne dans la prise en charge des cancers pulmonaires, abdominaux et pelviens. Cette modalité de radiothérapie externe hypofractionnée, guidée par imagerie pour suivre les mouvements de la tumeur en temps réel, hautement conformationnelle et précise, consiste à irradier une cible extracrânienne à l’aide d’une dose radicale dont l’efficacité est biologiquement équivalente aux doses conventionnelles.
2014
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
français
évaluation technologique
radiochirurgie
tumeurs de la prostate
radiochirurgie
résultat thérapeutique
événements indésirables associés aux soins

---
N1-VALIDE
Journée européenne de la prostate
http://www.rfi.fr/emission/20140919-1-journee-europeenne-prostate/
A l’occasion de la 10ème Journée européenne de la prostate, nous faisons le point sur le cancer de la prostate qui constitue la troisième cause de mortalité par cancer chez les hommes. Comment mieux dépister les cancers de la prostate ? Comment éviter les sur-diagnostics et sur-traitements ? Quels sont les nouveaux traitements ?
2014
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate

---
N1-VALIDE
Recommandations en onco-urologie 2013 du CCAFU : Cancer de la prostate
http://urofrance.org/nc/science-et-recherche/base-bibliographique/article/html/recommandations-en-onco-urologie-2013-du-ccafu-cancer-de-la-prostate.html
L’objectif de ce travail a été d’établir par le sous-comité prostate du CCAFU des recommandations pour le diagnostic, le bilan, les traitements et la prise en charge des tumeurs de la prostate.
2014
false
false
true
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
français
tumeurs de la prostate
recommandation pour la pratique clinique
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
antigène spécifique de la prostate
Dépistage précoce du cancer
pronostic
Imagerie diagnostique
observation (surveillance clinique)
prostatectomie
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
antinéoplasiques hormonaux
ablation par ultrasons focalisés de haute intensité par voie rectale
antinéoplasiques
cryothérapie
récidive tumorale locale
récidive tumorale locale
récidive tumorale locale
tumeurs de la prostate

---
N1-VALIDE
L’effet du dépistage du cancer de la prostate, dépend-il du taux du PSA à l’âge de 60 ans?
http://www.minerva-ebm.be/fr/article/1048
Question clinique: Le taux de PSA à l’âge de 60 ans est-il corrélé au risque relatif d’incidence de cancer de la prostate, de métastases ou de mortalité liée au cancer de la prostate?
2014
false
false
false
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
lecture critique d'article
tumeurs de la prostate
adulte
antigène spécifique de la prostate
tumeurs de la prostate
métastase tumorale
614.599 946 3 - Incidence et mesures publiques de prévention du cancer de la prostate, des testicules, du scrotum

---
N1-VALIDE
Radiologie: L’IRM multiparamétrique de la prostate - Une condition sine qua non
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2014.02123/
Avec plus de 5600 cas par an, le cancer de la prostate représente en Suisse le type de cancer le plus souvent diagnostiqué chez l’homme et la deuxième cause la plus fréquente de décès
2014
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
tumeurs de la prostate
imagerie par résonance magnétique
image
tumeurs de la prostate

---
N1-VALIDE
Thérapie focale du cancer de la prostate : rationnel, résultats et perspectives
http://www.revmed.ch/rms/2014/RMS-N-453/Therapie-focale-du-cancer-de-la-prostate-rationnel-resultats-et-perspectives
La thérapie focale est une nouvelle stratégie thérapeutique du cancer de la prostate visant à traiter uniquement la partie de la glande atteinte d’une maladie cliniquement significative. Le but est de conserver le bénéfice oncologique des traitements standards du cancer de la prostate tout en diminuant drastiquement la morbidité postopératoire. Des études cliniques sont en cours dans des centres d’excellence évaluant différentes technologies minimalement invasives. Les résultats oncologiques et fonctionnels à moyen terme sont encourageants avec des taux d’incontinence urinaire et de dysfonction érectile bas. Cependant, les résultats oncologiques doivent encore être déterminés à long terme étant donné l’évolution lentement progressive de la maladie dans la plupart des cas.
2014
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
tumeurs de la prostate

---
N1-VALIDE
Prise en charge du cancer de la prostate chez le sujet âgé
http://www.revmed.ch/rms/2014/RMS-N-453/Prise-en-charge-du-cancer-de-la-prostate-chez-le-sujet-age
En Suisse et dans la plupart des pays développés, l’incidence du cancer de la prostate (CaP) augmente, notamment chez les hommes âgés, avec plus de la moitié des CaP diagnostiqués chez les plus de 70 ans. Face à une population âgée très hétérogène, garantir une prise en charge adaptée reste un véritable défi. Une appréciation complète de l’état de santé d’un patient âgé est nécessaire avant l’élaboration d’un plan thérapeutique personnalisé et doit se conduire grâce à des outils de mesure validés tels que le questionnaire G8 (Geriatric 8) et le CISR-G (Cumulative Illness Score Rating-Geriatrics). Cette évaluation optimale du patient sur laquelle vont pouvoir se baser les choix thérapeutiques, qu’ils soient curatifs ou palliatifs, repose donc sur la qualité de la collaboration entre urologues, gériatres, internistes généralistes et autres spécialistes, notamment au sein d’un Centre du cancer de la prostate.
2014
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
tumeurs de la prostate
article de périodique
sujet âgé
évaluation gériatrique
tumeurs de la prostate

---
N3-AUTOINDEXEE
Cancer de la prostate
http://canadiantaskforce.ca/lignesdirectrives/lignes-directrices-publiees/cancer-de-la-prostate/?lang=fr
Ces lignes directrices s’appliquent à tout homme n’ayant pas préalablement reçu un diagnostic du cancer de la prostate. Cela inclut les hommes présentant des symptômes du bas appareil urinaire (nycturie, urgence, fréquence, débit urinaire faible) ou avec l’hyperplasie bénigne de la prostate (HBP).Le GECSSP continuera de surveiller de près les développements scientifiques en matière de dépistage du cancer de la prostate et fera rapport aux Canadiens d’ici cinq ans avec une mise à jour des lignes directrices sur le dépistage du cancer de la prostate 2014.
2014
false
false
false
false
GECSSP - Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs
Canada
français
recommandation professionnelle
résumé ou synthèse en français
tumeur maligne, sai
prostatisme
tumeurs de la prostate
cancer de la prostate
prostate, sai
Cancer de la prostate
cancer
cancer

---
N1-VALIDE
Cancer de la prostate - Qu’est-ce que le cancer de la prostate ? Laissez-nous vous expliquer - ESMO/FAC Patient Guide Series basés sur les recommandations de pratique clinique de ESMO
http://www.esmo.org/content/download/6627/115193/file/FR-Cancer-de-la-Prostate-Guide-pour-les-Patients.pdf
Ce guide pour les patients a été préparé par le Fonds Anticancer comme un service aux patients, afin de les aider ainsi que leurs proches à mieux comprendre le cancer de la prostate et à prendre conscience des meilleures options de traitement disponibles en fonction du sous-type de cancer de la prostate.
2014
false
true
false
ESMO - European Society for Medical Oncology
Suisse
français
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
brochure pédagogique pour les patients

---
N1-SUPERVISEE
Cancer de la prostate
https://www.liguecancer.ch/a-propos-du-cancer/les-differents-types-de-cancer/le-cancer-de-la-prostate/
Chaque année en Suisse, environ 5600 hommes développent un cancer de la prostate, qui est le type de cancer le plus fréquent d'une manière générale. Trente pour cent (30%) de tous les patients cancéreux sont atteints d'un cancer de la prostate. Presque tous ont plus de 50 ans, 60% ayant même plus de 70 ans.
2014
false
false
N
false
Ligue suisse contre le cancer
Suisse
français
tumeurs de la prostate
information patient et grand public

---
N1-SUPERVISEE
Les cancers de la prostate
http://www.fondation-arc.org/cancers-prostate
http://www.fondation-arc.org/sites/default/files/2017-03/brochure_prostate.pdf
La prostate est une glande masculine dont la fonction principale est de produire un liquide qui entre dans la composition du sperme. Elle est le siège de développement d’un des cancers les plus fréquents chez l’homme. La prostate est une glande masculine qui fait partie du système reproducteur masculin. Elle est située dans le petit bassin, juste sous la vessie et devant le rectum. Elle a la forme et la taille d’une châtaigne, et pèse 20 à 25 grammes.
2014
false
false
N
false
Fondation ARC pour la recherche sur le cancer
France
français
tumeurs de la prostate
information patient et grand public

---
N1-SUPERVISEE
Cancer familial de la prostate
http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?Lng=FR&Expert=1331
Le cancer de la prostate est une tumeur maligne fréquente d'origine glandulaire survenant sous trois formes selon l'histoire familiale : sporadique, familiale ou héréditaire ...
2014
false
true
false
Orphanet
France
français
tumeurs de la prostate
cancer familial de la prostate
cancer familial de la prostate
signes et symptômes
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Les cancers en Midi-Pyrénées
http://www.orsmip.org/tlc/cancers_03_02_2014.pdf
Ce dossier fait la synthèse de différentes informations permettant de mieux connaître la pathologie cancéreuse dans notre région. Il donne des chiffres d'incidence pour les principaux cancers en Midi-Pyrénées et dans chacun des départements de la région en utilisant les résultats de l'estimation de l'incidence régionale des cancers que vient de réaliser le réseau Français des registres de cancer.
2014
false
N
ORS MIP - Observatoire Régional de la Santé de Midi-Pyrénées
France
français
information scientifique et technique
tumeurs
tumeurs du sein
tumeurs de la prostate
tumeurs colorectales
France
tumeurs du poumon
tumeurs du col de l'utérus

---
N1-VALIDE
Indications d'un traitement de radiothérapie locale après prostatectomie radicale
http://www.rmlg.ulg.ac.be/aboel.php?num_id=2508&langue=FR
Certains facteurs pathologiques augmentent le risque de récidive du cancer de la prostate après prostatectomie : une extension extra-capsulaire, une tranche de section chirurgicale envahie et/ou un envahissement d'une vésicule séminale. De nombreuses données dans la littérature permettent d'affirmer qu'en présence d'un de ces facteurs de risque, la radiothérapie adjuvante améliore la survie libre de récidive biochimique à 5 et à 10 ans, la survie globale à 10 ans ainsi que la survie sans métastases
2014
false
N
Revue Médicale de Liège
Belgique
français
tumeurs de la prostate
prostatectomie
article de périodique
radiothérapie adjuvante
récidive tumorale locale

---
N1-VALIDE
La curiethérapie prostatique par implants permanents d'iode 125 : résultats après 10 ans d'expérience au CHU de liège
http://www.rmlg.ulg.ac.be/aboel.php?num_id=2509&langue=FR
La curiethérapie prostatique, par implantation permanente de grains radioactifs d’iode 125, offre aux patients atteints d’un cancer localisé de la prostate une alternative attractive au traitement chirurgical. La survie globale et la survie sans récidive biochimique y sont superposables, mais le profil de toxicité est différent.
2014
false
false
Revue Médicale de Liège
Belgique
français
tumeurs de la prostate
iode 125
curiethérapie
article de périodique

---
N3-AUTOINDEXEE
Cancer de la prostate métastasé : l'enzalutamide utile chez certains patients
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/49311/0/2014/ArchiveNewsDetails.aspx?page=1
Dans certains cas d'aggravation de cancer de la prostate métastasé, l'enzalutamide augmente la durée de survie d'environ 5 mois. C'est une alternative à l'abiratérone notamment chez les patients atteints de troubles cardiaques ou hépatiques...
2014
false
false
false
Prescrire
résumé ou synthèse en français
enzalutamide
cancer de la prostate
enzalutamide
tumeurs de la prostate
Cancer
métastase tumorale
ENZALUTAMIDE
cancer
cancer
patients

---
N3-AUTOINDEXEE
Cancer de la prostate localement avancé : traitement
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/48055/0/NewsDetails.aspx
2013
Prescrire
cancer
cancer de la prostate
cancer
tumeurs de la prostate

---
N1-VALIDE
Pesticides
Effets sur la santé
http://www.ipubli.inserm.fr/handle/10608/4819
http://www.ipubli.inserm.fr/bitstream/handle/10608/4820/expcol_2013_pesticides.pdf
https://www.inserm.fr/information-en-sante/expertises-collectives/pesticides-effets-sur-sante
http://presse.inserm.fr/pesticides-effets-sur-la-sante-une-expertise-collective-de-linserm/8463/
Les pesticides regroupent plus d'un millier de substances actives ayant comme caractéristique principale de lutter contre des organismes considérés comme nuisibles (animaux, végétaux, champignons) et sont utilisés principalement en milieu agricole. L'exposition aux pesticides peut se produire directement dans le cadre de leur fabrication ou de leurs utilisations professionnelles ou domestiques, mais aussi indirectement par l'air et l'alimentation. La Direction Générale de la Santé a sollicité l'Inserm pour effectuer un bilan de la littérature scientifique permettant de connaître les risques sanitaires associés à l'exposition aux pesticides, en particulier concernant les pathologies cancéreuses, les maladies neurologiques, la fertilité ainsi que les effets sur le développement du fœtus et de l'enfant. Pour répondre à cette demande, l'Inserm s'est appuyé sur un groupe pluridisciplinaire d'experts constitué d'épidémiologistes spécialistes de la santé environnementale ou de la santé au travail et de biologistes spécialistes de la toxicologie cellulaire et moléculaire. Le groupe d'experts a structuré son analyse en trois parties : l'expologie, l'épidémiologie et la toxicologie.
2013
false
false
false
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
France
français
pesticides
exposition environnementale
recommandation par consensus
lymphome malin non hodgkinien
leucémies
myélome multiple
maladie de Hodgkin
tumeurs de la prostate
tumeurs du testicule
mélanome
tumeurs cutanées
tumeurs du cerveau
maladie de Parkinson
sclérose latérale amyotrophique
maladie d'Alzheimer
Troubles de la cognition
troubles anxieux
trouble dépressif
infertilité
grossesse
développement de l'enfant
tumeurs
enfant
adolescent
cancer chez l'enfant
résidus de pesticides
hémopathies
maladies du système nerveux
tumeurs du sein
maladies métaboliques
mélanome malin cutané
mélanome

---
N3-AUTOINDEXEE
Cancer de la prostate : trop d'effets indésirables du dépistage par dosage du PSA
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/47764/0/2012/ArchiveNewsDetails.aspx
2013
false
false
false
Prescrire
article de périodique
cancer
cancer de la prostate
Dépistage
tumeurs de la prostate
antigène spécifique de la prostate
cancer
Dépistage de masse

---
N3-AUTOINDEXEE
Autodépistage des cancers de la prostate : une interdiction justifiée
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/48531/0/2013/ArchiveNewsDetails.aspx?page=1
Le dépistage du cancer de la prostate par dosage du PSA présente une balance bénéfices-risques défavorable...
2013
false
false
false
Prescrire
Dépistage de masse
résumé ou synthèse en français
autosoins
tumeurs de la prostate

---
N1-SUPERVISEE
Le dépistage du cancer de la prostate - Une décision qui VOUS appartient!
http://www.cmq.org/publications-pdf/p-3-2013-09-01-fr-depistage-cancer-de-la-prostate.pdf
2013
false
false
false
false
CMQ - Collège des Médecins du Québec
Canada
brochure pédagogique pour les patients
antigène spécifique de la prostate
adulte d'âge moyen
sujet âgé
tumeurs de la prostate
prise de décision
événements indésirables associés aux soins
tumeurs de la prostate
Dépistage de masse

---
N1-VALIDE
Immunothérapie : une nouvelle arme contre le cancer de la prostate
https://www.revmed.ch/RMS/2013/RMS-387/Immunotherapie-une-nouvelle-arme-contre-le-cancer-de-la-prostate
Une véritable révolution thérapeutique s’annonce dans l’adénocarcinome de la prostate avec l’arrivée récente de nouvelles armes de traitement : hormonothérapies actives en phase de résistance à la castration, chimiothérapies et stratégies innovantes de radiothérapie. A côté de ces armes, toutes «conventionnelles», le cancer de la prostate est le premier cancer pour lequel une immunothérapie antitumorale, arme pour l’instant encore «non conventionnelle», a été validée en 2010 : le sipuleucel-T. Depuis, l’immunothérapie du cancer de la prostate concentre des efforts de recherches translationnelle et clinique intenses.
2013
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
article de périodique
tumeurs de la prostate
adénocarcinome
immunothérapie active

---
N1-SUPERVISEE
Tumeurs de la prostate
http://campus.cerimes.fr/anatomie-pathologique/enseignement/anapath_33/site/html/
Prérequis; Épidémiologie; Types histologiques; Histoire naturelle; Diagnostic; Facteurs pronostiques avec valeur prédictive indépendante; Principes de la prise en charge
2013
true
true
false
true
2eme cycle / master
UMVF - Campus d'Anatomie pathologique
France
307. Tumeurs de la prostate
cours
616.65 - Maladies de l'appareil génital
tumeurs de la prostate

---
N1-SUPERVISEE
Interventions psychosociales chez les hommes atteints d'un cancer de la prostate
http://www.cochrane.org/fr/CD008529/interventions-psychosociales-chez-les-hommes-atteints-dun-cancer-de-la-prostate
Comme l'incidence et la prévalence du cancer de la prostate continuent d’augmenter, le nombre d'hommes nécessitant une aide et un soutien pour faire face à la maladie et aux symptômes liés au traitement et à leurs effets psychosociaux est susceptible d'augmenter. Objectifs : Évaluer l'efficacité des interventions psychosociales chez les hommes atteints d'un cancer de la prostate dans l'amélioration de la qualité de vie (QdV), de l'auto-efficacité et des connaissances, ainsi quedans la diminution de la détresse, de l’incertitude et de la dépression.
2013
false
false
false
Cochrane
France
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
tumeurs de la prostate
soutien social
soin psychosocial (intervention/thérapie)
Systèmes de soutien psychosocial

---
N1-VALIDE
Biopsie de la prostate
http://www.prioritesantemutualiste.fr/psm/maladies-examens/biopsie-de-la-prostate
L'essentiel Quelles sont les indications de la biopsie de la prostate ? Comment est réalisé l'examen ? Que se passe-t-il après une biopsie de la prostate ? Quels sont les risques de la biopsie de la prostate ? Quelles sont les précautions à prendre avant une biopsie de la prostate ? Références
2013
false
true
false
Priorité Santé Mutualiste
France
français
information patient et grand public
biopsie
tumeurs de la prostate

---
N1-VALIDE
Recommandations nationales de bonne pratique pour la prise en charge du cancer localisé de la prostate : première partie
http://kce.fgov.be/fr/publication/report/recommandations-nationales-de-bonne-pratique-pour-la-prise-en-charge-du-cancer-lo
Indication du niveau de preuve, Ce travail fait partie d'un projet plus large ayant pour objet la rédaction de recommandations de bonne pratique clinique (RBP) relatives au cancer de la prostate. Ce premier rapport concerne plus particulièrement le rôle de la temporisation (watchful waiting) et de la surveillance active (active surveillance) dans le traitement du cancer de la prostate au stade localisé. La majorité des patients présentant un cancer de la prostate à ce stade ont été diagnostiqué à la suite d'un dosage du PSA et sont asymptomatiques. Certains cancers sont toutefois découverts lors d'une résection endoscopique de la prostate (TURP) pour hypertrophie bénigne. Toutes les recommandations de ce rapport sont basées sur l'efficacité clinique ; aucune analyse du rapport coût-efficacité n'a été réalisée. Ces recommandations ont pour vocation d'être utilisées par l'ensemble des prestataires de soins impliqués dans la prise en charge des patients atteints d'un cancer localisé de la prostate après que le diagnostic ait été posé.
2013
false
O
Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé
Bruxelles
Belgique
français
tumeurs de la prostate
recommandation pour la pratique clinique
résumé ou synthèse en français
observation (surveillance clinique)
algorithme

---
N1-VALIDE
Le point sur la Surveillance Active dans le Cancer de la Prostate
http://www.academie-chirurgie.fr/ememoires/005_2013_12_1_043x045.pdf
Le CaP peut être découvert à un stade indolent, ne mettant pas en jeu le pronostic vital ou fonctionnel du patient. Dans le cas d'un CaP indolent, le traitement actif immédiat pourrait ne pas être approprié, responsable d'effets secondaires sans amélioration de la survie ou de la qualité de vie. La SA pourrait être dans le cas d'un cancer indolent une option intéressante, avec les réserves suivantes : s'entourer de toutes les précautions pour confirmer l'indolence du CaP et son absence de progression dans le temps ; s'assurer de la compréhension et de l'adhésion du patient à cette modalité de prise en charge.
2013
false
N
e-Mémoires de l'Académie Nationale de Chirurgie
France
français
tumeurs de la prostate
article de périodique
observation (surveillance clinique)

---
N1-VALIDE
Du nouveau sur le traitement du carcinome prostatique métastatique
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2013.01539/
Depuis notre aperçu dans Swiss Medical Forum 2010 (2010;10[28?29]:483?5), il y a eu une petite révolution dans le domaine du carcinome prostatique métastatique: plusieurs nouveaux traitements se sont établis en très peu de temps, qui peuvent améliorer aussi bien la qualité de vie que la survie globale avec un profil d'effets indésirables généralement bon. Le but du présent aperçu est de présenter en résumé les grandes caractéristiques de ces nouveaux traitements.
2013
false
N
Forum Médical Suisse
Suisse
français
carcinomes
tumeurs de la prostate
métastase tumorale
article de périodique
tumeurs de la prostate
Carcinome de la prostate métastatique

---
N1-VALIDE
Biopsie prostatique
http://www.hopital-dcss.org/soins-services-hopital/informations-medicales/item/371-biopsie-prostatique.html
L'examen qui vous est proposé a pour objectif de réaliser des prélèvements de votre prostate pour en faire une analyse au microscope. S'il en résulte un diagnostic de cancer, votre urologue vous expliquera les différentes possibilités de traitement. Une biopsie négative ne peut cependant pas exclure définitivement l'existence d'un petit cancer.
2013
false
N
Groupe Hospitalier Diaconesses Croix Saint Simon
Paris
France
français
tumeurs de la prostate
ponction-biopsie à l'aiguille
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
Etude sur les délais de prise en charge des cancers du côlon et de la prostate 2012
http://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/Etude-sur-les-delais-de-prise-en-charge-des-cancers-du-colon-et-de-la-prostate-2012
Étude épidémiologique rétrospective multicentrique de cohorte menée dans treize régions : Alsace, Auvergne, Franche-Comté, Lorraine, Picardie, Poitou-Charentes, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Haute-Normandie, Midi- Pyrénées, Pays de la Loire, Rhône-Alpes et, pour la prostate uniquement, Guadeloupe et Martinique.
2013
false
false
false
INCa - Institut National du Cancer
France
français
tumeurs du côlon
tumeurs de la prostate
délai jusqu'au traitement
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Délais de prise en charge des quatre cancers les plus fréquents 2011-2012
http://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/Delais-de-prise-en-charge-des-quatre-cancers-les-plus-frequents-2011-2012
L'objectif de cette étude était de dresser, pour chacun des cancers concernés, un état des lieux des délais de prise en charge les plus traceurs du parcours de soins des patients
2013
false
false
false
INCa - Institut National du Cancer
France
français
délai jusqu'au traitement
information scientifique et technique
tumeurs du sein
tumeurs du poumon
tumeurs du côlon
tumeurs de la prostate

---
N1-VALIDE
Le dépistage du cancer de la prostate - mise à jour 2013
http://www.cmq.org/publications-pdf/p-1-2013-06-01-fr-depistage-cancer-de-la-prostate.pdf
Indication du niveau de preuve, Ces lignes directrices portent sur la décision de procéder au dépistage du cancer de la prostate par toucher rectal et dosage de l'antigène prostatique spécifique (APS). Le dépistage consiste à rechercher, chez les hommes asymptomatiques, la présence ou non d'un cancer de la prostate. Le dépistage ne consiste pas dans le suivi d'hommes qui ont déjà été traités pour un cancer de la prostate. On exclut aussi de la notion de dépistage la prescription d'analyses dans le cadre d'une investigation pour des symptômes et du suivi de certains traitements. Ce guide s'adresse à tous les médecins du Québec, mais particulièrement à ceux qui sont susceptibles de traiter et de suivre des clientèles masculines, notamment les médecins de famille, les internistes, les gériatres et les urologues.
2013
false
false
O
false
CMQ - Collège des Médecins du Québec
Canada
français
tumeurs de la prostate
Dépistage de masse
recommandation pour la pratique clinique
toucher rectal
antigène spécifique de la prostate
tumeurs de la prostate
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
La prostate
http://www.rfi.fr/emission/20130920-1-prostate
http://www.rfi.fr/emission/20130920-2-prostate
A l'occasion de la Journée Européenne de la Prostate, nous ferons un point sur les dernières avancées médicales et chirurgicales. Le cancer de la prostate concerne environ 250 000 hommes en France, un homme sur six entre 60 et 79 ans, et il est à l'origine de 9 200 décès par an. Quels sont les signes de la maladie ? Comment prendre soin de sa prostate ?
2013
false
N
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
tumeurs de la prostate
émission radiophonique
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
Détection précoce du cancer de la prostate - Actualisation du référentiel de pratiques de l'examen périodique de santé (EPS)
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1623737/en/detection-precoce-du-cancer-de-la-prostate
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1623736/en/actualisation-du-referentiel-de-pratiques-de-lexamen-periodique-de-sante-epsdetection-precoce-du-cancer-de-la-prostate
Dans ce Référentiel de pratiques de l'examen périodique de santé des Centres d'Examen de Santé de l'Assurance Maladie sur la détection précoce du cancer de la prostate, la HAS rappelle que la mise en place d'un programme de dépistage du cancer de la prostate par le dosage du PSA sérique total n'est pas recommandée, que ce soit en population générale ou chez les hommes à haut risque. Des données complémentaires sont apportées sur l'histoire de la maladie, l'épidémiologie, les facteurs de risque, les examens diagnostiques, les traitements, la stratégie de détection précoce en fonction de la situation clinique, la place du médecin de CES dans le dispositif.
2013
false
true
false
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
257. Hématurie
français
Dépistage précoce du cancer
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
Dépistage de masse
recommandation pour la pratique clinique
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
antigène spécifique de la prostate
tumeurs de la prostate
toucher rectal
algorithme

---
N1-VALIDE
Le processus décisionnel dans le choix pour la surveillance active du cancer localisé de la prostate
http://kce.fgov.be/fr/publication/report/le-processus-d%C3%A9cisionnel-dans-le-choix-pour-la-surveillance-active-du-cancer-loca
http://kce.fgov.be/sites/default/files/page_documents/KCE_210Bs_cancer_de%20_la_prostate_synthese.pdf
Face à un cancer localisé de la prostate, on peut envisager de débuter la prise en charge par une surveillance active (SA).Dans ce cas, on vérifie régulièrement s'il y a progression du cancer et ondémarre un traitement classique dès que la maladie évolue. La décision de ne pas éliminer d'emblée un cancer n'est toutefois jamais évidente. Le Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé (KCE) s'est intéressé à la manière dont les médecins et les patients perçoivent la SA, aux facteurs qui influencent la décision du malade d'accepter cette forme de prise en charge et à ceux qui poussent le médecin à la lui proposer.
2013
false
N
Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé
Bruxelles
Belgique
français
tumeurs de la prostate
information scientifique et technique
observation (surveillance clinique)
prise de décision

---
N1-VALIDE
Monographie Cancer de la prostate
Revue du Praticien - Prix SPEPS Editorial 2013
http://www.speps.pro/images/speps/evenements/13-2a-cancer%20de%20la%20prostate.pdf
Faut-il traiter les cancers de la prostate ? Dépistage du cancer de la prostate : pourquoi, comment ? Biopsier la prostate : un geste sans risque ? Score de Gleason : de quoi s'agit-il, quelle interprétation ? Quand et comment prescrire un dosage du PSA ? Nouveaux marqueurs du cancer de la prostate. Imagerie dans le cancer de la prostate. Surveillance active du cancer de la prostate à faible risque évolutif. Émergence des thérapies focales du cancer localisé de la prostate. Cancer localisé de la prostate à haut risque de progression. Indications et voies d'abord de la prostatectomie radicale dans le cancer de la prostate Indications et modalités de la radiothérapie (avec ou sans hormonothérapie) dans le cancer de la prostate localisé. La curiethérapie prostatique, une option thérapeutique intéressante, validée dans des indications très précises. Castration pour cancer de la prostate localement avancé ou métastatique Chimiothérapie dans le cancer de la prostate métastatique résistant à la castration. Interprétation des guidelines de prise en charge des cancers de la prostate
2013
false
N
SPEPS - Syndicat de la Presse et de l'Édition des Professions de Santé
France
français
tumeurs de la prostate
article de périodique
tumeurs de la prostate
Dépistage de masse
tumeurs de la prostate
antigène spécifique de la prostate
Imagerie diagnostique
observation (surveillance clinique)
tumeurs de la prostate
prostatectomie
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
métastase tumorale
recommandation pour la pratique clinique
tumeurs de la prostate

---
N1-VALIDE
Le point sur le dépistage du cancer de la prostate par le PSA
http://www.amub.be/revue-medicale-bruxelles/download/934
La détection du cancer de la prostate est principalement basée sur les taux sériques de PSA et le toucher rectal. Une large utilisation du PSA avec le temps a entraîné une augmentation de l'incidence du cancer de la prostate dans les pays aux ressources les plus élevées avec un taux de mortalité moindre comparé aux régions les moins développées du monde. Le dépistage du cancer de la prostate est l'un des sujets les plus controversés dans le domaine de l'urologie
2013
false
N
Revue Médicale de Bruxelles
Belgique
français
tumeurs de la prostate
antigène spécifique de la prostate
Dépistage de masse
article de périodique
toucher rectal
marqueurs biologiques tumoraux

---
N1-VALIDE
Recommandations en onco-urologie 2013 du CCAFU : Cancer de la prostate
http://www.urofrance.org/nc/science-et-recherche/base-bibliographique/article/html/recommandations-en-onco-urologie-2013-du-ccafu-cancer-de-la-prostate.html
Indication du niveau de preuve, L'objectif de ce travail a été d'établir par le sous-comité prostate du CCAFU des recommandations pour le diagnostic, le bilan, les traitements et la prise en charge des tumeurs de la prostate.
2013
false
O
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
français
tumeurs de la prostate
recommandation pour la pratique clinique
article de périodique
biopsie
prostatectomie
tumeurs de la prostate
Imagerie diagnostique
tumeurs de la prostate
antigène spécifique de la prostate
pronostic
observation (surveillance clinique)
tumeurs de la prostate
antinéoplasiques
tumeurs de la prostate
antinéoplasiques hormonaux
tumeurs de la prostate
récidive tumorale locale
métastase tumorale
tumeurs de la prostate

---
N1-VALIDE
Cancer de la prostate et déprivation androgénique : bénéfices d'un accompagnement psychologique
https://www.revmed.ch/RMS/2013/RMS-373/Cancer-de-la-prostate-et-deprivation-androgenique-benefices-d-un-accompagnement-psychologique
La déprivation androgénique est une option thérapeutique pour traiter le cancer de la prostate qui n'est pas dénuée d'effets secondaires physiques et psychiques. Un programme de soins multidisciplinaires ADAPP (Accompagnement lors de déprivation androgénique des patients fragiles atteints d'un cancer de la prostate) a été créé aux Hôpitaux universitaires de Genève pour accompagner les patients et prendre en charge systématiquement les effets secondaires. L'article décrit l'intervention de la psychiatrie de liaison dans ce programme, selon différentes modalités, allant du soutien psychologique au travail psychothérapeutique sur les dynamiques intrapsychiques en jeu tout au long de la prise en soins. Des vignettes cliniques illustrent la pertinence et la nécessité de cette prise en charge.
2013
false
N
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
tumeurs de la prostate
article de périodique
tumeurs de la prostate
cas clinique
Antagonistes des androgènes
Antagonistes des androgènes

---
N3-AUTOINDEXEE
Cancer localisé de la prostate : prise en charge selon le risque évolutif
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/47849/0/2012/ArchiveNewsDetails.aspx
2013
Prescrire
cancer
tumeurs de la prostate
gestion des soins aux patients
cancer
cancer de la prostate
prise de risque

---
N1-VALIDE
ANAMACAP
Association Nationale des Malades du Cancer de la Prostate
http://www.anamacap.fr/
accueil, présentation, adhésion, statuts, organigramme, témoignages, contact, programme, documentation
false
N
Sarrebourg
France
Moselle
français
tumeurs de la prostate
association patients
forum et liste de diffusion

---
N1-VALIDE
Prostatectomie totale
http://www.urofrance.org/fileadmin/documents/data/FI/2002/FI-2002-00110001-1/TEXF-FI-2002-00110001-1.PDF
prostate, raisons de l'intervention, autres possibilités de traitement, préparation à l'intervention, technique opératoire, risques et complications ; 3 pages
false
N
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
français
prostatectomie
tumeurs de la prostate
prostatectomie
complications postopératoires
événements indésirables associés aux soins
prostate
brochure pédagogique pour les patients
figure

---
N1-VALIDE
Prostatiques
http://fr.groups.yahoo.com/group/prostatiques/
Groupe réservé à ceux, malades,médecins ou famille de malades qui s'intéresse à la prostate, au cancer de la prostate, et à ses traitements.
false
N
France
français
forum et liste de diffusion
prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
personnes handicapées

---
N1-SUPERVISEE
Étude des postes de travail en curiethérapie de prostate : exemple d'une démarche de prévention
http://www.rst-sante-travail.fr/rst/dms/dmt/ArticleDMT/VuDuTerrain/TI-RST-TF-199/tf199.pdf
Le service de protection radiologique des armées (SPRA) et l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) ont mené conjointement une étude afin d'évaluer l'exposition radiologique de l'équipe opératoire au cours de curiethérapies de prostate par implants permanents d'iode-125 à l'Hôpital d'instruction des armées du Val-De-Grâce.
2012
false
true
false
RST - Références en Santé au Travail
France
tumeurs de la prostate
exposition professionnelle
radioprotection
curiethérapie
exposition professionnelle
événements indésirables associés aux soins
article de périodique
curiethérapie

---
N1-SUPERVISEE
Pulpectomie testiculaire pour cancer de la prostate
http://www.urofrance.org/fileadmin/documents/data/FI/2012/pulpectomie/pulpectomie.pdf
L’intervention proposée a pour objectif d’enlever le tissu situé dans vos testicules et sécrétant les hormones masculines. Les testicules sont les glandes sexuelles de l’homme. Ils se situent dans les bourses où ils produisent les spermatozoïdes et les hormones masculines (testostérone). Votre maladie de la prostate justifie d’arrêter la sécrétion d’hormones masculines pour enrayer son évolution.
2012
false
true
false
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
pulpectomie
pulpectomie
tumeurs de la prostate
testicule
brochure pédagogique pour les patients
tumeurs de la prostate

---
N1-SUPERVISEE
Inhibiteurs de la 5 alpha réductase et cancer de la prostate
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/664_5_alpha_reductase_et_Kc_prostate.pdf
Le finastéride et le dutastéride, inhibiteurs de la 5 alpha réductase (i5alphaR), sont utilisés dans le traitement de l’hypertrophie prostatique. Ils réduisent le volume prostatique et améliorent les symptômes dans 25% des cas (Bibliomed 449). L’étude PCPT montrait en 2003 que le fi-nastéride était associé à une réduction du nombre de cancers prostatiques incidents (Biblio-med 314). L’étude REDUCE conclut de même avec le dutastéride en 20102.
2012
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
inhibiteurs de la 5-alpha réductase
article de périodique
inhibiteurs de la 5-alpha réductase
tumeurs de la prostate

---
N1-VALIDE
Cancer de la prostate - Guide médecin ALD n 30
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1228378/ald-n-30-guide-medecin-sur-le-cancer-de-la-prostate-revision-janvier-2012
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_725257/ald-n-30-cancer-de-la-prostate
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_725237/ald-n-30-guide-medecin-sur-le-cancer-de-la-prostate
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_725238/ald-n-30-liste-des-actes-et-prestations-sur-le-cancer-de-la-prostate
http://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/Guide-ALD-Cancer-de-la-prostate
L'objectif de ce guide est d'expliciter pour les professionnels de santé la prise en charge optimale et le parcours de soins d'un patient admis en ALD pour cancer de la prostate.
2012
false
true
false
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
257. Hématurie
291. Traitement des cancers : chirurgie, radiothérapie, traitements médicaux des cancers (chimiothérapie, thérapies ciblées, immunothérapie). La décision thérapeutique pluridisciplinaire et l'information du malade
307. Tumeurs de la prostate
français
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
continuité des soins
tumeurs de la prostate
gestion des soins aux patients
recommandation pour la pratique clinique

---
N1-VALIDE
PROSCA - Association de soutien et d'information aux personnes touchées par le cancer de la prostate.
http://www.prosca.net/
PROSCA est une Association de soutien aux personnes touchées par le cancer de la prostate. L'Association a été fondée par des hommes et des femmes qui ont été confrontés ou ont vécu la maladie. La mission de ses membres est de défendre les intérêts des patients, de leurs proches et de leur famille, de les aider dans leur prise en charge et d'améliorer la qualité et la diffusion de l'information
false
N
Genève
Suisse
français
tumeurs de la prostate
association patients

---
N1-VALIDE
ASAP - Association Savoir Patient
http://www.savoirpatient.ch/
Les patient-e-s et leur savoir sont au centre de nos actions. L'ASAP favorise et développe des synergies entre les patient-e-s et les professionnel-le-s de terrain et les chercheur-e-s concerné-e-s dans le but de promouvoir l'amélioration de la qualité de vie.
false
N
Genève
Suisse
français
association patients
réseau coordonné
tumeurs du sein
tumeurs de la prostate
qualité de vie
Relations entre professionnels de santé et patients
Participation des patients

---
N1-VALIDE
Dosage du PSA - Recommandations de la Société suisse d'Urologie (SSU)
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2012.07772/
Ces derniers temps, plusieurs publications sur le recours au PSA (antigène spécifique de la prostate) ont semé le doute. Ce guide tient compte des différentes constellations «Prévention», «Suivi thérapeutique» et «Suivi à long terme». La Société suisse d'Urologie (SGU/SSU) recommande toujours une utilisation réfléchie du test PSA.
2012
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
antigène spécifique de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
recommandation pour la pratique clinique

---
N1-VALIDE
Finastéride (Proscar, Propecia) et dutastéride (Avodart, Jalyn) : augmentation possible du risque de cancer de la prostate de haut grade
Finasteride (Proscar, Propecia) and dutasteride (Avodart, Jalyn): may increase the risk of high-grade prostate cancer
http://www.healthycanadians.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2012/13665a-fra.php
Santé Canada avise les professionnels de la santé et la population que les médicaments d'ordonnance finastéride et dutastéride pourraient être associés à un risque accru de développer un type grave de cancer de la prostate appelé cancer de la prostate de haut grade. Agressif, ce type de cancer évolue et se propage plus rapidement qu'un cancer de la prostate de bas grade. Ce type de cancer est rare, et le risque accru en lien avec le finastéride et le dutastéride est considéré comme très faible...
2012
false
false
false
Santé Canada
Ottawa
Canada
français
anglais
Dutastéride
sulfonamides
risque
administration par voie orale
tumeurs de la prostate
finastéride
inhibiteurs de la 5-alpha réductase
G04CB01 - finastéride
D11AX10 - finastéride
PROPECIA
AVODART
G04CB02 - dutastéride
G04CA52 - tamsulosine et dutastéride
association médicamenteuse
hyperplasie de la prostate
alopécie
Alopécie androgénétique
avis de pharmacovigilance
Tamsulosine

---
N1-VALIDE
CeRePP - Centre de recherche sur les pathologies prostatiques
http://www.cerepp.org/
CeRePP est une association à but non lucratif, dont l'objet est de promouvoir la recherche sur les cancers de l'appareil urinaire et génital de l'homme, et, en particulier, sur les cancers de la prostate. CeRePP regroupe des médecins et chercheurs dont l'objectif scientifique est de permettre le développement de nouveaux marqueurs ou moyens technologiques utiles pour la prévention, le diagnostic et le traitement des pathologies urologiques.
false
N
Paris
France
Paris
français
tumeurs de la prostate
recherche biomédicale
structure recherche
association

---
N1-VALIDE
Cancer de la prostate : identification des facteurs de risque et pertinence d'un dépistage par dosage de l'antigène spécifique de la prostate (PSA) de populations d'hommes à haut risque ?
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1238318/cancer-de-la-prostate-identification-des-facteurs-de-risque-et-pertinence-dun-depistage-par-dosage-de-lantigene-specifique-de-la-prostate-psa-de-populations-dhommes-a-haut-risque
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1238317/rapport-d-orientation-cancer-de-la-prostate
Objectifs Evaluer la pertinence d'un dépistage du cancer de la prostate par dosage du PSA ciblé sur des populations d' hommes considérés comme à « haut risque » de survenue de ce cancer
2012
false
true
false
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
287. Epidémiologie, facteurs de risque, prévention et dépistage des cancers
288. Cancer : cancérogénèse, oncogénétique
français
évaluation technologique
recommandation de santé publique
pertinence
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
Dépistage de masse
antigène spécifique de la prostate
facteurs de risque
tumeurs de la prostate
résultat thérapeutique

---
N1-VALIDE
Cancer de la prostate
http://www.planetesante.ch/Maladies/Cancer-de-la-prostate
Introduction, Problèmes lors de la miction, Diagnostic et traitement, Glossaire, Pour en savoir plus...
2012
false
N
Planète Santé
Genève
Suisse
français
information patient et grand public
tumeurs de la prostate

---
N1-VALIDE
1. Cancer de la prostate
http://www.rfi.fr/emission/20120417-1cancer-prostate
http://www.rfi.fr/emission/20120417-2cancer-prostate
Les dernières analyses de l'ERSPC (European randomized screening study for prostate cancer) confirment la baisse de la mortalité de 21 % en cas de dépistage systématique du cancer de la prostate. Cette analyse est le résultat de 11 ans d'évaluation du dépistage. Mais parallèlement, la Haute Autorité de Santé en France ne conseille pas un dépistage systématique. Comment identifier les cancers de faible volume, peu agressifs ? Comment diminuer le « sur-diagnostic » et le « sur-traitement » ? Pour répondre à ces questions, les urologues intensifient leurs actions d'information, de recommandation et d'innovation.
2012
false
N
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
information patient et grand public
tumeurs de la prostate

---
N1-VALIDE
1. La prostate
http://www.rfi.fr/emission/20120920-1-prostate
http://www.rfi.fr/emission/20120920-2-prostate
A l'occasion de la Journée européenne de la prostate organisée à l'initiative de l'Association Française d'urologie, nous faisons le point sur les dernières avancées médicales et chirurgicales ainsi que sur la prise en charge du cancer de la prostate. Ce dernier concerne environ 250 000 hommes en France, un homme sur six entre 60 et 79 ans et il est à l'origine de 9 200 décès par an. Comment prendre soin de sa prostate ?
2012
false
N
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
tumeurs de la prostate
information patient et grand public
émission radiophonique

---
N1-VALIDE
Curage ganglionnaire pour cancer de la prostate
https://www.urofrance.org/base-bibliographique/curage-ganglionnaire-pour-cancer-de-la-prostate
Rappel anatomique; Principe de l'intervention; Existe-t-il d'autres options?; Technique opératoire; Analyse anatomopathologique; Suites habituelles; Suivi post-opératoire; Risques et complications
2012
false
false
false
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
français
information patient et grand public
tumeurs de la prostate
lymphadénectomie

---
N1-VALIDE
Curiethérapie de la prostate
https://www.urofrance.org/base-bibliographique/curietherapie-de-la-prostate
Rappel anatomique; Pourquoi cette intervention?; Existe-t-il d'autres possibilités?; Technique de la curiethérapie prostatique; Risques et complications; Questions/Réponses
2012
false
false
false
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
français
événements indésirables associés aux soins
tumeurs de la prostate
curiethérapie
information patient et grand public
curiethérapie

---
N1-VALIDE
HIFU : Traitement du cancer de la prostate par ultrasons focalisés de haute intensité
https://www.urofrance.org/base-bibliographique/hifu-traitement-du-cancer-de-la-prostate-par-ultrasons-focalises-de-haute
Rappel anatomique; Principe de l'intervention; Existe-t-il d'autres options?; Description de l'intervention; Préparation à l'intervention; Technique opératoire; Suites habituelles; Suivi post-opératoire; Risques et complications; Cas particulier de récidive locale après radiothérapie externe; Cas des traitements focaux
2012
false
false
false
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
français
information patient et grand public
ablation par ultrasons focalisés de haute intensité par voie rectale
tumeurs de la prostate

---
N1-VALIDE
Traitement hormonal : Suppression androgénique pour le cancer de la prostate
https://www.urofrance.org/base-bibliographique/traitement-hormonal-suppression-androgenique-pour-le-cancer-de-la-prostate
Pourquoi un traitement hormonal?; Comment se fait la suppression androgénique?; Quelles sont les conséquences de la suppression androgénique?; Comment surveiller un traitement hormonal?
2012
false
false
false
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
français
tumeurs de la prostate
information patient et grand public
Antagonistes des androgènes
Antagonistes des androgènes

---
N1-VALIDE
Quelle est la place d'une surveillance active d'un cancer localisé de la prostate?
http://www.minerva-ebm.be/fr/article/133
Quels sont les critères justifiant une surveillance active d'un cancer localisé de la prostate, quels sont les facteurs qui déterminent si celle-ci doit être mise en place, et quelle est l'efficacité de cette approche par rapport à une prise en charge curative d'emblée?
2012
false
false
false
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
614.599 946 3 - Incidence et mesures publiques de prévention du cancer de la prostate, des testicules, du scrotum
tumeurs de la prostate
lecture critique d'article
observation (surveillance clinique)

---
N1-VALIDE
Cancer de la prostate « Dépistage » ou « détection précoce » ?
Médecine. Volume 8, Numéro 3, 129-33, Mars 2012, Concepts et outils
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/med/e-docs/00/04/75/2F/article.phtml
Comme dans de nombreux pays, le cancer de la prostate est le premier cancer de l'homme en France avec plus de 70 000 nouveaux cas en 2010. Son incidence a plus que triplé depuis l'utilisation intensive du dosage sérique du PSA au début des années 1980, sans doute aussi en conséquence du vieillissement de la population, de l'amélioration des techniques diagnostiques et de la déclaration des cas. Sa mortalité tient la troisième place avec 9 300 décès en 2009, soit 3 % des causes de décès chez l'homme après les cancers du poumon et du côlon-rectum. Si l'utilisation du dosage de PSA permet de diagnostiquer plus de cancers de la prostate, l'incertitude demeure, après les résultats contradictoires des deux grands essais randomisés PLCO et ERSPC publiés en 2009, quant à sa capacité à diminuer la mortalité
2012
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
article de périodique
Dépistage de masse
antigène spécifique de la prostate

---
N1-VALIDE
Cancer de la prostate : C la Santé
http://www.youtube.com/watch?v=JD27im7Pw1c&list=PL55758D3BE5375EBC&index=19
Près de 75000 hommes découvrent chaque année en France qu'ils souffrent de la prostate. Ce cancer fréquent survient surtout après l'âge de 50 ans. Aujourd'hui on sait qu'il touchera un français sur huit. Il représente donc la troisième cause de décès par tumeur dans notre pays. Véritable problème de santé publique, cette maladie fait l'objet d'un dépistage massif aujourd'hui controversé. On va y revenir justement dans cette émission. Quelles maladies peuvent toucher la prostate ? Quel est l'intérêt du dépistage systématique du cancer de la prostate après 75 ans ? Y-a-t'il des risques ?
2012
false
N
AP-HM - Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille
Paris
France
français
tumeurs de la prostate
enregistrement vidéo
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
Dépistage du cancer de la prostate
http://www.inesss.qc.ca/fileadmin/doc/INESSS/Rapports/Oncologie/INESSS_resume_litterature_outils_daide_decisions_depistage_cancer_prostate.pdf
Résumé de l'exploration de la littérature scientifique sur les effets des outils d'aide à la décision portant sur le dépistage du cancer de la prostate pour le comité d'experts du Collège des médecins du Québec
2012
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
français
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
Dépistage de masse
évaluation technologique
algorithme
techniques d'aide à la décision
résultat thérapeutique

---
N1-VALIDE
Jevtana et Zytiga : un progrès thérapeutique modéré pour certains cancers métastatiques de la prostate - Fiche BUM
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1357758/jevtana-et-zytiga-un-progres-therapeutique-modere-pour-certains-cancers-metastatiques-de-la-prostate-fiche-bum
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1357763/bum-jevtana-zytiga
Jevtana (cabazitaxel) est un taxane et Zytiga (abiratérone) est un inhibiteur de la biosynthèse des androgènes. Ils ont l'AMM, en association à la prednisone ou à la prednisolone, dans le traitement du cancer métastatique de la prostate résistant à la castration, chez les hommes dont la maladie a progressé pendant ou après une chimiothérapie à base de docétaxel. En termes d'efficacité sur la survie globale, Jevtana a montré un allongement de 2,4 mois versus mitoxantrone et Zytiga de 3,9 mois versus placebo.
2012
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
Acétate d'abiratérone
tumeurs de la prostate
métastase tumorale
avis de la commission de transparence
recommandation de bon usage du médicament
taxoïdes
antinéoplasiques
cabazitaxel
JEVTANA
ZYTIGA

---
N1-VALIDE
Dépistage du cancer de la prostate : le risque médico-légal de la « vraie vie »
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/med/e-docs/00/04/75/2D/resume.phtml
Il n'est pas acceptable que des opérations promotionnelles « bruyantes » ne tiennent compte ni des définitions et données scientifiques actuelles, ni des avis de la majorité des sociétés scientifiques ou institutions sanitaires mondiales. Il n'est pas acceptable que l'opinion de quelques « experts » convaincus de l'utilité d'un dépistage en dépit de son évidente dangerosité soit la seule qui s'exprime dans les prétoires. Il n'est pas acceptable qu'un médecin généraliste se retrouve accusé de faute ou au mieux d'incompétence lorsqu'il n'a pas proposé à un patient chez qui l'on découvre un cancer métastasé un dépistage par PSA quelques années auparavant. Ces préalables s'appuient sur des travaux tous concordants. Il est utile de rappeler brièvement les conclusions des différents groupes de travail multidisciplinaires français sur ce sujet dans le cadre de l'ANAES, puis de la HAS.
2012
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
tumeurs de la prostate
Dépistage de masse
tumeurs de la prostate
article de périodique
adhésion aux directives

---
N1-VALIDE
ARTP
Association pour la recherche sur la tumeur de la prostate
http://www.iartp.org/
L'ambition première de l'ARTP est la promotion et le soutien de la recherche sur les tumeurs prostatiques
présentation de l'association, base documentaire, sélection de liens, banque d'images, accès medline
false
true
false
Castres
France
Tarn
anglais
français
tumeurs de la prostate
association professionnels santé

---
N1-VALIDE
Est-il actuellement fondé de proposer un dépistage du cancer de la prostate ?
https://www.revmed.ch/RMS/2012/RMS-365/Est-il-actuellement-fonde-de-proposer-un-depistage-du-cancer-de-la-prostate
Le cancer de la prostate est la tumeur non dermatologique la plus fréquemment diagnostiquée en Europe. L'opportunité de son dépistage est démontrée par deux études prospectives randomisées regroupant plus de 160 000 patients, mais reste controversée en raison du risque de surtraitement qu'il occasionne, ainsi que des effets secondaires potentiels consécutifs aux différentes thérapies à disposition. Ce contexte, ainsi que celui du patient individuel aboutissent actuellement à inviter celui-ci à une démarche de diagnostic précoce après l'avoir dûment informé. Si le diagnostic est posé, la prise en charge est recommandée dans un centre multidisciplinaire dont le volume de recrutement est significatif.
2012
false
N
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
tumeurs de la prostate
Dépistage de masse
article de périodique
résultat thérapeutique
tumeurs de la prostate

---
N1-SUPERVISEE
Inhibiteurs de la 5-alpha réductase dans la prévention du cancer de la prostate
http://www.cochrane.org/fr/CD007091
Nous avons cherché à évaluer l'efficacité et les risques des I5AR dans la prévention du cancer de la prostate.
2012
false
N
Cochrane
France
français
résumé ou synthèse en français
revue de la littérature
tumeurs de la prostate
résultat thérapeutique
inhibiteurs de la 5-alpha réductase

---
N1-SUPERVISEE
Prostatectomie radicale coelioscopique : des conseils pour vous préparer et mieux vivre les suites opératoires
http://www.hopital-dcss.org/soins-services-hopital/informations-medicales/item/236-prostatectomie-radicale-c%C5%93lioscopique-conseils-vivre-suites-operatoires.html
2012
false
N
Groupe Hospitalier Diaconesses Croix Saint Simon
France
français
brochure pédagogique pour les patients
prostatectomie
laparoscopie
tumeurs de la prostate

---
N1-SUPERVISEE
Prostatectomie radicale versus attente vigilante dans le cancer de la prostate
http://www.cochrane.org/fr/CD006590
Comparer les effets bénéfiques et néfastes de la PR et de l'AV pour le traitement du cancer localisé de la prostate.
2012
false
N
Cochrane
France
français
résumé ou synthèse en français
revue de la littérature
tumeurs de la prostate
prostatectomie
observation (surveillance clinique)
étude comparative

---
N1-SUPERVISEE
Cryothérapie dans le cancer localisé ou localement avancé de la prostate
http://www.cochrane.org/fr/CD005010
L'objectif de la présente revue est de comparer les effets bénéfiques cliniques et économiques relatifs de la cryothérapie aux traitements standard comme traitement primaire du cancer localisé de la prostate.
2012
false
N
Cochrane
France
français
résumé ou synthèse en français
revue de la littérature
tumeurs de la prostate
cryothérapie
résultat thérapeutique
étude comparative

---
N1-SUPERVISEE
Suppression androgénique intermittente versus continue dans le cancer de la prostate
http://www.cochrane.org/fr/CD005009
Évaluer l'efficacité et l'innocuité de la suppression androgénique intermittente (SAI) par rapport à la suppression androgénique continue dans le traitement du cancer prostatique.
2012
false
N
Cochrane
France
français
résumé ou synthèse en français
méta-analyse
tumeurs de la prostate
résultat thérapeutique
Antagonistes des androgènes

---
N1-VALIDE
Le cancer de la prostate : fascicule informatif
http://www.sante.public.lu/fr/publications/c/cancer-prostate-slo/index.html
La Société Luxembourgeoise d'Oncologie (SLO) met à votre disposition ces fiches informatives pour vos patients. Aborder le diagnostic d'un cancer de la prostate lors d'une consultation médicale n'est pas une tâche simple. Pouvoir donner des renseignements complets dépasse largement la durée d'une consultation et la capacité du patient à enregistrer toutes les informations reçues. Ces fiches pourront vous aider à vous consacrer à un contact empathique tout en fournissant des informations que votre patient pourra (re)consulter chez lui selon ses désirs. LE caractère des fiches est volontairement sommaire. Des patients souhaitant approfondir leurs connaissances pourront consulter les sites cités à la fin de la brochure.
2012
false
true
false
Portail Santé - Grand-Duché de Luxembourg
Luxembourg
français
tumeurs de la prostate
information patient et grand public
tumeurs de la prostate

---
N1-VALIDE
Cancer de la prostate (le)
causes, symptômes, diagnostic, traitement, pronostic
http://www.prevention.ch/lecancerdelaprostate.htm
false
N
Swissweb santé publique-prévention-promotion de la santé
Genève
Suisse
français
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
signes et symptômes
information patient et grand public

---
N1-SUPERVISEE
Pathologie: La fusion génique TMPRSS2-ERG dans le cancer de la prostate
Marqueur tumoral de nouvelle génération ?
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2011.07400/
Quelque 5600 hommes développent chaque année en Suisse un cancer de la prostate, mais plus de trois quarts d’entre eux décèderont d’une cause indépendante de ce cancer. La recherche de marqueurs pronostics fiables et de stratégies thérapeutiques efficaces est dès lors d’une importance clinique extrême. L’hétérogénéité moléculaire du cancer de la prostate constitue cependant un gros défi pour le développement d’approches diagnostiques, pronostiques et thérapeutiques adéquates.
2011
false
true
false
Forum Médical Suisse
Suisse
Protéines de fusion oncogènes
Protéines de fusion oncogènes
utilisations de produits chimiques à des fins diagnostiques
article de périodique
tumeurs de la prostate

---
N1-SUPERVISEE
Traitement du cancer de la prostate par ultra-sons focalisés
http://www.oncoprof.net/Generale2000/g07_Chirurgie/Index/idx07_ch03.php
Le traitement par ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU) dans le cancer localisé de la prostate est une technique innovante qui utilise la production d'ultra-sons convergents.
2011
false
true
false
Université de Caen, Basse Normandie
Caen
France
ultrasonothérapie
ultrasonothérapie
tumeurs de la prostate
cours
tumeurs de la prostate

---
N1-SUPERVISEE
Troubles sexuels chez des patients atteints de cancer ou d'hyperplasie bénigne de la prostate
https://www.revmed.ch/RMS/2011/RMS-287/Troubles-sexuels-chez-des-patients-atteints-de-cancer-ou-d-hyperplasie-benigne-de-la-prostate
Dans cet article, la notion de tumeur concerne autant l’hypertrophie bénigne de la prostate que le cancer. Les réactions psycho-émotionnelles de la personne atteinte, qu’elles soient de moindre ou de plus grande intensité, présentent des caractéristiques similaires (surtout pour ce qui est des troubles sexuels concomitants), ce qui implique l’importance dans les deux situations, et aussi le bénéfice, d’une approche de type psychothérapique.
2011
false
true
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
troubles sexuels d'origine physiologique
troubles sexuels d'origine physiologique
troubles sexuels d'origine physiologique
article de périodique
troubles sexuels d'origine physiologique
tumeurs de la prostate
hyperplasie de la prostate

---
N1-SUPERVISEE
Cancers urologiques et génitaux de l'homme
http://espacecancer.sante-ra.fr/Ressources/referentiels/RBU-URO-1106DET.PDF
2011
false
true
false
Réseau Espace Santé-Cancer Rhône-Alpes
France
antinéoplasiques
antinéoplasiques
tumeurs du rein
tumeurs de la vessie urinaire
tumeurs du testicule
Mâle
tumeurs de la prostate
tumeurs du pénis
recommandation professionnelle
tumeurs de l'appareil génital mâle

---
N1-SUPERVISEE
Utilisation du lycopène dans la prévention du cancer de la prostate
http://www.cochrane.org/fr/CD008007
Le cancer de la prostate est une cause fréquente de décès dans les pays développés, pourtant les bénéfices du dépistage du cancer de la prostate restent controversés. Un résultat de test de l'antigène prostatique spécifique (APS) supérieur à 4 ng/ml (nanogrammes/millilitre) est généralement utilisé comme valeur seuil pour déterminer la nécessité d'effectuer des tests supplémentaires afin de diagnostiquer la présence (ou l'absence) de cancer de la prostate. Une augmentation des taux d'APS n'est pas systématiquement associée à un risque accru de cancer de la prostate, puisque les taux d'APS peuvent également augmenter chez les hommes souffrant d'une hypertrophie bénigne de la prostate ou d'une prostatite.
2011
false
true
false
Cochrane
France
caroténoïdes
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
tumeurs de la prostate
Lycopène

---
N1-SUPERVISEE
Radiothérapie adjuvante après prostatectomie radicale dans le cancer de la prostate
http://www.cochrane.org/fr/CD007234
Les hommes ayant eu une prostatectomie radicale (PR) pour un cancer de la prostate n'impliquant pas de ganglions lymphatiques mais s'étendant au-delà de la capsule de la prostate dans les vésicules séminales ou aux marges chirurgicales, présentent un risque accru de rechute. Chez les hommes présentant ces facteurs de risque élevés, la radiothérapie (RT) dirigée sur l'emplacement de la prostate après chirurgie, peut réduire ce risque et être curative.
2011
false
true
false
Cochrane
France
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
radiothérapie adjuvante
tumeurs de la prostate
prostatectomie

---
N1-VALIDE
Surveillance active du cancer de la prostate
https://www.revmed.ch/RMS/2011/RMS-320/Surveillance-active-du-cancer-de-la-prostate
La généralisation du dosage du PSA comme test de dépistage du cancer de la prostate a eu pour effet une importante augmentation de l'incidence de cette maladie ces vingt dernières années. Une meilleure compréhension de l'évolution naturelle de l'adénocarcinome prostatique permet aujourd'hui de stratifier le risque lié à la maladie et de prédire, dans une certaine mesure, les tumeurs non cliniquement significatives au moment du diagnostic. La surveillance active s'est affirmée dernièrement comme une nouvelle stratégie thérapeutique pour permettre de différer ou d'éviter un traitement radical pour les tumeurs à faible risque de progression. Le rôle, les résultats actuels ainsi que les perspectives futures de cette nouvelle option de traitement sont discutés dans cet article.
2011
false
N
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
tumeurs de la prostate
article de périodique
observation (surveillance clinique)

---
N1-SUPERVISEE
Curiethérapie à faible dose chez les hommes atteints d'un cancer localisé de la prostate
http://www.cochrane.org/fr/CD008871
Le cancer localisé de la prostate est une tumeur qui se développe lentement pendant plusieurs années chez la majorité des hommes malades. La curiethérapie à faible dose est une radiothérapie réalisée à courte distance en utilisant des sources radioactives de faible énergie. Elle est recommandée chez les hommes présentant de faibles risques de cancer localisé de la prostate.
2011
false
true
false
Cochrane
France
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
tumeurs de la prostate
curiethérapie

---
N1-SUPERVISEE
Cancer de la prostate
http://www.hopital-dcss.org/soins-services-hopital/informations-medicales/item/235-cancer-prostate.html
Le cancer de la prostate est une maladie fréquente : c’est en France et dans les pays développés occidentaux le premier cancer masculin par ordre de fréquence – 65000 nouveaux cas annuels- et le deuxième par ordre de mortalité après le cancer du poumon, pratiquement à égalité avec le cancer du colon/rectum (source : Globocan 2008) : en France, environ 10000 décès annuels lui sont imputables.
2011
false
true
false
Groupe Hospitalier Diaconesses Croix Saint Simon
France
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
information scientifique et technique
tumeurs de la prostate

---
N1-SUPERVISEE
Cancer de la prostate
http://urofrance.org/nc/science-et-recherche/base-bibliographique/article/html/cancer-de-la-prostate-1.html
http://urofrance.org/fileadmin/documents/data/FI/2011/cancer-prostate/main.pdf
Il peut se présenter sous la forme d’une tumeur localisée (circonscrite à la prostate) ou sous une forme évoluée, avec des métastases ganglionnaires et osseuses. La prostate est une glande hormono-dépendante comme le sein chez la femme.
2011
false
true
false
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
français
brochure pédagogique pour les patients
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate

---
N1-SUPERVISEE
Dutastéride pour éviter un cancer de la prostate ?
http://www.minerva-ebm.be/fr/article/234
Quel est l'effet du dutastéride versus placebo dans le développement d'un cancer de la prostate chez des hommes de plus de 50 ans considérés comme à risque de présenter un cancer de prostate mais avec biopsie négative ?...
2011
false
false
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
néerlandais
lecture critique d'article
Dutastéride
tumeurs de la prostate
risque
inhibiteurs de la 5-alpha réductase
G04CB02 - dutastéride
hyperplasie de la prostate
résultat thérapeutique

---
N1-VALIDE
Le cancer de la prostate à un tournant - Les bases du diagnostic, du traitement et de l'interdisciplinarité
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2011.07657/
Le présent article résume les fondements des options thérapeutiques actuelles et tente d'apporter sa contribution à une meilleure compréhension mutuelle entre les disciplines concernées par le traitement du PCa. Il est destiné à tous les médecins impliqués dans le suivi de ces patients.
2011
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate

---
N1-SUPERVISEE
Suppression androgénique précoce versus différée dans le traitement d'un cancer prostatique avancé
http://www.cochrane.org/fr/CD003506
Le cancer de la prostate est la principale cause de décès par cancer chez les hommes. Les objectifs du traitement administré aux hommes atteints d'un cancer avancé de la prostate sont de prolonger la survie, prévenir ou retarder les symptômes dus à la progression de la maladie, améliorer et maintenir la qualité de vie, réduire la morbidité liée au traitement. Le traitement par suppression androgénique est considéré comme la base du traitement administré aux hommes atteints d'un cancer avancé de la prostate.
2011
false
true
false
Cochrane
France
Antagonistes des androgènes
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
tumeurs de la prostate
intervention médicale précoce

---
N3-AUTOINDEXEE
Opportunité d'un dépistage systématique du cancer de la prostate par le dosage de l'antigène spécifique de la prostate
http://www.urofrance.org/fileadmin/documents/data/PU/2000/PU-2000-00100124/TEXF-PU-2000-00100124.PDF
2010
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
article de périodique
Dépistage
cancer de la prostate
cancer
cancer
Dépistage de masse
tumeurs de la prostate
antigène spécifique de la prostate
antigènes glycanniques associés aux tumeurs

---
N3-AUTOINDEXEE
Traitement hormonal du cancer de la prostate localisé ou localement avancé
http://www.urofrance.org/fileadmin/documents/data/PU/2004/PU-2004-00140433/TEXF-PU-2004-00140433.PDF
2010
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
article de périodique
cancer
hormones
cancer de la prostate
cancer
tumeurs de la prostate

---
N3-AUTOINDEXEE
Alimentation et cancer de la prostate : de la prévention au traitement
http://www.urofrance.org/fileadmin/documents/data/PU/2004/PU-2004-00140573/TEXF-PU-2004-00140573.PDF
2010
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
article de périodique
cancer
tumeurs de la prostate
cancer de la prostate
régime alimentaire
cancer

---
N3-AUTOINDEXEE
PSA et dépistage du cancer de la prostate : Enjeux, controverses et perspectives Le PSAwatch : un POC test prometteur
http://scd.uhp-nancy.fr/docnum/SCDMED_T_2010_EGROT_CHRISTOPHE.pdf
2010
Université Henri Poincaré de Nancy
Nancy
France
thèse ou mémoire
Dépistage
cancer de la prostate
antigène spécifique de la prostate
Dépistage de masse
cancer
tumeurs de la prostate
cancer
pneumonie organisée cryptogénique
Désaccords et litiges

---
N1-SUPERVISEE
Le dépistage du carcinome de la prostate et ses conséquences
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2010.07249/
Chaque homme entre 50 et 70 ans ayant une espérance de vie d’au moins 10 ans et souhaitant un dépistage individuel doit être impérativement informé de la prévalence du carcinome de la prostate, du risque encouru ainsi que des conséquences d’une abstention thérapeutique. S’ils le désirent, les patients ayant un parent de premier degré atteint d’un carcinome de la prostate devraient être dépistés à partir de la 45e année, cela après avoir été dûment informés. Chez les sujets de plus de 70 ans, un test du PSA ne devrait être effectué qu’en cas de suspicion de carcinome de la prostate symptomatique, si une thérapie est envisagée.
2010
false
true
false
Forum Médical Suisse
Suisse
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
adulte d'âge moyen
sujet âgé
antigène spécifique de la prostate
article de périodique
Dépistage de masse
carcinomes

---
N1-SUPERVISEE
Cancer de la prostate : décider ensemble de dépister ou non
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/572_Depistage_cancer_de_la_prostate_Decider_ensemble.pdf
Des essais randomisés de conclusions incertaines (Bibliomed 567), un test de dépistage manquant de sensibilité et de spécificité, beaucoup de diagnostics par excès, donc d’investigations inutiles et d’effets adverses non négligeables chez des hommes à risque faible (Bibliomed 569), des recommandations contradictoires, mais une demande très forte parmi le grand public.
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
Dépistage de masse
Relations médecin-patient
tumeurs de la prostate
article de périodique
tumeurs de la prostate

---
N1-SUPERVISEE
Dépistage du cancer de la prostate : des données pour la décision
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/569_Depistage_cancer_de_la_prostate_Donnees_pour_la_decision.pdf
Les données des essais ERSPC et PLCO ne permettent pas de clore le débat sur la réduction de la mortalité (Bibliomed 567). Il persiste de nombreuses autres incertitudes : qu’en est-il du risque de diagnostics par excès et du « prix à payer » par le patient (investigations inutiles et effets adverses non négligeables chez des hommes à risque faible), que faire après un dépistage « positif », y a-t-il des marqueurs pronostiques ?
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
tumeurs de la prostate
événements indésirables associés aux soins
article de périodique
Dépistage de masse
tumeurs de la prostate

---
N3-AUTOINDEXEE
Quels nouveaux médicaments à l'horizon pour le traitement du cancer avancé de la prostate ?
https://www.revmed.ch/RMS/2010/RMS-250/Quels-nouveaux-medicaments-a-l-horizon-pour-le-traitement-du-cancer-avance-de-la-prostate
En dépit d’avancées significatives dans la compréhension des mécanismes biologiques du cancer de la prostate et de son évolution métastatique, la prise en charge de cette maladie demeure un défi clinique. Nous discutons dans cet article des nouvelles thérapeutiques les plus avancées dans leur développement concernant l’inhibition de la voie du récepteur des androgènes (abiratérone, MDV3100), une nouvelle chimiothérapie (cabazitaxel), un vaccin cellulaire (Sipuleucel-T), l’inhibition de l’angiogenèse (bévacizumab, aflibercept), l’irradiation métabolique osseuse (alpharadine) et un agent protecteur de l’os (dénosumab).
2010
false
true
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
androsténols
abiratérone
tumeurs de la prostate
Dénosumab
article de périodique
tumeurs de la prostate
androsténols

---
N1-SUPERVISEE
Traitement du cancer de la prostate: partager la décision
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/589_Cancer_de_la_prostate_partager%20_la_decision.pdf
La stratégie thérapeutique optimale du cancer de la prostate localisé n'est pas encore établie, entre surveillance active, prostatectomie radicale, radiothérapie et autres. Ce ne sont donc pas les critères risques/bénéfices comparés qui fondent les choix de traitement mais ceux du médecin consulté ou divers critères psychosociaux : le patient est confronté à des conseils médicaux parfois conflictuels (chirurgien, radiothérapeute, oncologue...), ceux de divers média et ceux de parents ou d'amis, l'exposant à des regrets ultérieurs quant aux choix effectués...
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
autonomie personnelle
tumeurs de la prostate
Préférence des patients
exposition professionnelle
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Traitement du cancer de la prostate: sur quoi fonder la décision?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/587_Cancer_de_la_prostate_options_therapeutiques.pdf
L'incidence du cancer de la prostate a considérablement augmenté en France comme partout depuis la mise en oeuvre du PSA, de 33 pour 100 000 personnes-années en 1985, à 121 en 2005 ; sa mortalité a diminué, de 18 pour 100 000 personnes-années en 1985, à 13,5 en 2005. 90% seraient actuellement diagnostiqués au stade localisé.
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Bisphosphonates dans le cancer avancé de la prostate
http://www.cochrane.org/fr/CD006250
Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquemment rencontré chez les hommes dans de nombreux pays occidentaux. Il se caractérise par sa propension à générer des métastases osseuses chez plus de 80 % des patients souffrant d'un stade avancé de la maladie. Les patients sont exposés à des risques de complications, notamment des douleurs, une hypercalcémie, des fractures osseuses et une compression de la moelle épinière. Un traitement hormonal est le traitement de base pour ces patients mais la majorité d'entre eux vont ensuite devenir réfractaires aux hormones.
2010
false
true
false
Cochrane
France
diphosphonates
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
tumeurs de la prostate

---
N1-VALIDE
La prostatectomie radicale assistée par robot
http://www.inesss.qc.ca/nc/publications/publications/publication/la-prostatectomie-radicale-assistee-par-robot.html
Une demande adressée en 2008 à l'Agence d'évaluation des technologies et des modes d'intervention en santé (AETMIS) portait sur l'efficacité, l'innocuité et l'efficience de la chirurgie assistée par robot appliquée principalement à la prostatectomie radicale. Le rapport alors en préparation du Centre fédéral d'expertise des soins de santé de Belgique, publié le 9 février 2009, constitue l'assise de la présente note informative. Les nouvelles données recensées confirment et nuancent à la fois les conclusions de ce rapport quant à la PRAR
2010
false
false
false
AETMIS - Agence d'Evaluation des Technologies et des Modes d'Intervention en Santé
Canada
français
Interventions chirurgicales robotisées
prostatectomie
tumeurs de la prostate
chirurgie assistée par ordinateur
évaluation technologique
résultat thérapeutique

---
N1-VALIDE
Dépistage du cancer de la prostate - Analyse critique des articles issus des études ERSPC et PLCO publiés en mars 2009
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_961182/depistage-du-cancer-de-la-prostate-analyse-critique-des-articles-issus-des-etudes-erspc-et-plco-publies-en-mars-2009
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_961181/depistage-du-cancer-de-la-prostate-analyse-des-nouvelles-donnees-rapport
Objectifs: Réaliser une synthèse des éléments de méthode des publications relatives aux deux essais contrôlés randomisés parus en mars 2009 dans le New England Journal of Medicine (PLCO et ERSPC), afin d'en tirer les points forts, les limites éventuelles et les éléments nécessaires à l'appréciation de la nécessité éventuelle d'inscrire au programme de travail de la HAS la réévaluation de l'opportunité d'un programme de dépistage systématique du cancer de la prostate par dosage du PSA.
2010
false
false
false
false
Haute Autorité de santé
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
recommandation de santé publique
rapport
614.599 946 3 - Incidence et mesures publiques de prévention du cancer de la prostate, des testicules, du scrotum
tumeurs de la prostate
Dépistage de masse
tumeurs de la prostate
évaluation de programme
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
lecture critique d'article

---
N1-VALIDE
Guide Patient ALD n 30 - Cancer de la prostate
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_985394/ald-n-30-cancer-de-la-prostate
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_985407/ald-n-30-guide-patient-la-prise-en-charge-du-cancer-de-la-prostate
Ce guide a pour objectif d'informer le patient admis en ALD, au titre du cancer de la prostate, sur les principaux éléments du traitement et du suivi. Il fournit également plusieurs sources d'informations complémentaires. Ce guide est remis par le médecin traitant et peut constituer un support de dialogue.
2010
false
N
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
tumeurs de la prostate
brochure pédagogique pour les patients

---
N1-VALIDE
Les traitements du cancer de la prostate
http://www.e-cancer.fr/en/component/docman/doc_download/6024-guide-les-traitements-du-cancer-de-la-prostate-2010-
Vous avez appris que vous avez un cancer de la prostate. La survenue de cette maladie provoque d'importants bouleversements. Ce guide a pour objectif de vous accompagner dans la période des traitements qui commence.
2010
false
N
INCa - Institut National du Cancer
France
français
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
brochure pédagogique pour les patients

---
N1-VALIDE
Destruction par ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU) par voie rectale d'un adénocarcinome localisé de la prostate - Rapport d'évaluation
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1019703/destruction-par-ultrasons-focalises-de-haute-intensite-hifu-par-voie-rectale-dun-adenocarcinome-localise-de-la-prostate-rapport-d-evaluation
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1019706/destruction-par-ultrasons-focalises-de-haute-intensite-hifu-par-voie-rectale-dun-adenocarcinome-localise-de-la-prostate-document-d-avis
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1019695/document-d-avis-destruction-par-ultrasons-focalises-de-haute-intensite-hifu-par-voie-rectale-d-un-adenocarcinome-localise-de-la-prostate
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1019694/rapport-destruction-par-ultrasons-focalises-de-haute-intensite-hifu-par-voie-rectale-d-un-adenocarcinome-localise-de-la-prostate
Evaluation de l'efficacité clinique et la sécurité du traitement par HIFU d'un cancer localisé de la prostate dans deux indications: * En première intention curative, d'un adénocarcinome localisé de la prostate T1-2 à risque faible ou intermédiaire, chez un patient âgé de 70 ans ou plus; * En rattrapage après récidive carcinologique locale après radiothérapie externe'
2010
false
true
false
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
307. Tumeurs de la prostate
français
événements indésirables associés aux soins
tumeurs de la prostate
adénocarcinome
ablation par ultrasons focalisés de haute intensité par voie rectale
résultat thérapeutique
tumeurs de la prostate
ablation par ultrasons focalisés de haute intensité par voie rectale
Destruction de lésion de la prostate par ultrasons focalisés de haute intensité, par voie rectale
adénocarcinome
évaluation technologique
évaluation des actes professionnels

---
N1-VALIDE
Dépistage du cancer de la prostate : utilité, buts et perspectives en 2010
https://www.revmed.ch/RMS/2010/RMS-274/Depistage-du-cancer-de-la-prostate-utilite-buts-et-perspectives-en-2010
Selon les derniers résultats d'un sous-groupe de 20 000 patients de l'étude ERSPC, le dépistage du cancer de la prostate augmente significativement la survie spécifique au cancer si l'espérance de vie est d'une quinzaine d'années. Actuellement cependant, seulement 20 % des biopsies de la prostate aboutissent au diagnostic de cancer. Ce faible rendement peut être amélioré par l'emploi de nouveaux outils en cours de validation, tels que les marqueurs sanguins (p2-PSA) ou urinaires (PCA3), ou encore grâce à l'imagerie échographique tridimensionnelle computérisée et l'IRM. Enfin, le résultat du dépistage doit être géré avec nuance, puisqu'environ un tiers des cancers détectés sont peu agressifs cliniquement. Ainsi, une proportion significative d'entre eux peut être incluse dans un protocole de surveillance active.
2010
false
N
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
Dépistage de masse

---
N1-SUPERVISEE
La surveillance active dans la prise en charge du cancer de la prostate précoce
https://www.revmed.ch/RMS/2009/RMS-228/La-surveillance-active-dans-la-prise-en-charge-du-cancer-de-la-prostate-precoce
la prise en charge diagnostique et thérapeutique au stade initial du cancer de la prostate continue à susciter d'importants débats au sein de la communauté médicale impliquée. Etablir un protocole de surveillance active - option thérapeutique validée depuis huit ans dans des conditions définies de la prise en charge du cancer localisé de la prostate - constitue une occasion unique de regrouper les compétences des différents spécialistes du domaine. Cet article présente ce concept
2009
false
N
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Dépistage du cancer de la prostate : actualité
https://www.revmed.ch/RMS/2009/RMS-228/Depistage-du-cancer-de-la-prostate-actualite
Dans le dépistage du cancer de la prostate (CaP), l'utilisation de l'antigène spécifique de la prostate (PSA) est controversée en raison d'une faible spécificité et de la détection de CaP cliniquement non significatif. Une étude récente suggère une diminution de 20% de la mortalité spécifique par le dépistage, avec un haut risque de surdiagnostic. Cette diminution de mortalité d'un cancer fréquent dans une population vieillissante n'est pas négligeable, mais l'augmentation de traitement du CaP dû au dépistage comporte également de potentiels effets secondaires urinaires, sexuels et digestifs. En raison d'un compromis entre un diagnostic précoce et le risque de détection de maladie sans signification clinique, le dépistage du CaP par le PSA n'est pas recommandé comme dépistage de masse et doit être proposé individuellement avec une discussion précise concernant ces implications.
2009
false
N
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
antigène spécifique de la prostate
tumeurs de la prostate
Dépistage de masse
tumeurs de la prostate

---
N1-SUPERVISEE
Facteurs pronostiques et prédictifs du cancer de la prostate
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/bdc/e-docs/00/04/48/9F/resume.phtml?type=text.html
Le cancer de la prostate représente par son incidence un enjeu de santé publique majeur et une part importante de la pratique en oncologie clinique. Comme pour les autres modèles tumoraux, la stratégie thérapeutique est guidée par l'identification de facteurs pronostiques. Pour un cancer de prostate de stade localisé, trois facteurs préthérapeutiques sont validés et couramment utilisés : l'évaluation du stade clinique TNM, le score de Gleason mesuré sur les biopsies prostatiques et le taux sérique d'antigène spécifique prostatique (PSA). Leur combinaison est à la base de multiples classifications pronostiques et a permis l'élaboration de modèles statistiques tels que les nomogrammes. Ces outils sont utilisables pour évaluer le risque d'atteinte ganglionnaire ou osseuse (et permettent donc de définir s'il y a lieu de réaliser un bilan iconographique avant traitement ou non) et permettent de poser l'indication d'un traitement systémique par hormonothérapie en plus du traitement local par radiothérapie, si le patient a des critères de haut risque de rechute. L'intégration dans les modèles pronostiques d'un quatrième critère, la cinétique d'élévation du PSA avant traitement, est en cours. Pour les patients en rechute biologique isolée, le score de Gleason, le temps de doublement du PSA, le délai entre la rechute et le traitement local sont des facteurs pronostiques. Enfin, la mise en évidence de biomarqueurs moléculaires par les techniques de tissue-micro-array, l'analyse des marqueurs biologiques de l'angiogenèse comme l'analyse des cellules tumorales circulantes pourraient contribuer à mieux définir les facteurs pronostiques et prédictifs du cancer de la prostate en situation localisée et en rechute.
2009
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
article de périodique
tumeurs de la prostate
Stadification tumorale
pronostic
récidive

---
N1-SUPERVISEE
Hormono-radiothérapie des adénocarcinomes non métastatiques de la prostate
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/bdc/e-docs/00/04/47/C3/resume.phtml?type=text.html
Les adénocarcinomes prostatiques non métastatiques sont dans la grande majorité des cas curables par chirurgie radicale et/ou irradiation, externe ou interstitielle. Les échecs sont plus fréquents lorsqu'il s'agit de formes localement évoluées. Cela a conduit à développer de nouvelles associations thérapeutiques. L'une d'elles conduit à délivrer en plus de la radiothérapie une hormonothérapie, le plus souvent par un analogue de la LHRH, en situation néo-adjuvante et/ou concomitante et/ou adjuvante. L'analyse des résultats des essais randomisés récents comparant cette association à une radiothérapie exclusive, a montré dans la plupart des cas une amélioration de la probabilité de contrôle de la maladie et dans certains cas de celle de survie globale, ce qui permet actuellement de valider le principe de cette hormono-radiothérapie dans les cancers localement évolués, même si de nombreuses questions demeurent sans réponse claire.
2009
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
article de périodique
Antagonistes des androgènes
tumeurs hormonodépendantes
tumeurs de la prostate
tumeurs hormonodépendantes
tumeurs de la prostate

---
N1-SUPERVISEE
Pesticides et cancer de la prostate : données épidémiologiques
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/bdc/e-docs/00/04/46/C6/resume.phtml?type=text.html
Le cancer de la prostate est devenu le cancer le plus fréquent chez l'homme dans la grande majorité des pays occidentaux. Certains facteurs de risque sont bien identifiés (âge, antécédents familiaux, origine ethnique), mais son étiologie reste largement méconnue. Cependant, la participation de facteurs environnementaux est fortement suspectée. Les substances chimiques d'origine anthropique suscitent de nombreuses interrogations quant à leur rôle dans la survenue de la maladie. Divers travaux ont montré, de manière consistante, la présence d'un excès de risque de cancer de la prostate chez les populations agricoles par rapport à la population générale. L'hypothèse qu'un tel excès de risque soit relié à l'utilisation de pesticides a fait l'objet de nombreuses publications, principalement en Amérique du Nord et en Europe. Pourtant, et jusqu'à ce jour, il n'a pas été possible de mettre en évidence, à quelques exceptions près, une association significative entre l'exposition à un pesticide ou à une famille chimique de pesticides et la survenue du cancer de la prostate. Répondre à cette interrogation exigera dans l'avenir des études rigoureuses comprenant des mesures objectives des expositions et intégrant des facteurs individuels de susceptibilité permettant de préciser les interactions gène-environnement.
2009
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
article de périodique
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
pesticides
Martinique
exposition professionnelle
maladies des agriculteurs

---
N1-VALIDE
Prostate
référentiel concernant les cancers de la prostate
http://www.oncologik.fr/index.php/Prostate
généralités, diagnostic et bilan, anatomo-pathologie, biopsies : technique, classifications, arbres de décision, formes disséminées, formes localisées, hormonothérapie, surveillance
2009
false
N
OncoLogiK
France
français
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
biopsie
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
métastase tumorale
antinéoplasiques hormonaux
essais cliniques comme sujet
continuité des soins
recommandation pour la pratique clinique

---
N3-AUTOINDEXEE
Le dépistage du cancer de la prostate une loterie !
http://www.fmoq.org/Lists/FMOQDocumentLibrary/fr/Le%20M%C3%A9decin%20du%20Qu%C3%A9bec/Archives/2000%20-%202009/051-055DrCauchon1009.pdf
2009
false
true
false
Le Médecin du Québec
Canada
article de périodique
Dépistage
tumeurs de la prostate
Dépistage de masse

---
N3-AUTOINDEXEE
Urologie: carcinome prostatique au stade initial
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2009.07023/
Après les lettres de lecteurs émotives et parfois même polémiques publiées dans le BMS (2009;19:751–2), il est apparu nécessaire de prendre une position professionnelle sur ce thème controversé. Le cancer de la prostate n’est pas une pathologie bénigne.
2009
false
true
false
Forum Médical Suisse
Suisse
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
article de périodique

---
N3-AUTOINDEXEE
Cancer de la prostate
http://www.sante.public.lu/fr/campagnes/2007/cancer-prostate/index.html
Une tumeur maligne ou cancer correspond à la prolifération anarchique et incontrôlée des cellules d'un tissu ou d'un organe. Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez l'homme de plus de 50 ans.
2009
false
true
false
Portail Santé - Grand-Duché de Luxembourg
Luxembourg
Luxembourg
information patient et grand public
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate

---
N1-VALIDE
Traitement anti androgénique pour le cancer de la prostate localisé
http://www.minerva-ebm.be/fr/article/429
Quelle est l'efficacité d'un traitement anti androgénique versus traitement conservateur en cas de cancer localisé de la prostate chez des hommes âgés d¿au moins 66 ans ?...
2009
false
false
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
Antagonistes des androgènes
antinéoplasiques hormonaux
tumeurs de la prostate
tumeurs hormonodépendantes
résultat thérapeutique
analyse de survie
tumeurs de la prostate
tumeurs hormonodépendantes
sujet âgé
études de cohortes
616.994 - Cancers
lecture critique d'article

---
N1-SUPERVISEE
Le dépistage et le traitement du cancer de la prostate
http://www.senat.fr/rap/r08-318/r08-3181.pdf
http://www.senat.fr/noticerap/2008/r08-318-notice.html
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/094000178-rapport-sur-le-depistage-et-le-traitement-du-cancer-de-la-prostate
L'Office parlementaire d'évaluation des politiques de santé (OPEPS), dont la mission est d'éclairer le Parlement sur les conséquences des choix de santé publique, a choisi le cancer de la prostate comme sujet d'étude en 2008, en raison de la fréquence de cette pathologie et du coût de sa prise en charge pour la collectivité. Deuxième cancer le plus fréquent (60 000 nouveaux cas par an environ), le cancer de la prostate certes a fait l'objet d'une attention soutenue des pouvoirs publics, mais demeurent de véritables interrogations sur les modalités de dépistage et de prise en charge.
2009
false
N
Le Sénat
France
français
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
Dépistage de masse
Dépistage de masse
antigène spécifique de la prostate
coûts et analyse des coûts
étude évaluation
recommandation pour la politique de santé
évaluation économique

---
N1-SUPERVISEE
Cancer de la prostate
À dépister ou non?
http://www.minerva-ebm.be/fr/article/371
Question clinique: Un dépistage par PSA tous les 4 ans chez des hommes de 55 à 69 ans réduit-il la mortalité par cancer de la prostate? [...] Malgré le fait que cette étude montre qu'un dépistage du cancer de la prostate, chez des hommes âgés de 55 à 69 ans, apporte une diminution significative de la mortalité liée à ce cancer, un dépistage systématique n'est pas à recommander. Les résultats sont intermédiaires et les données sont insuffisantes pour déterminer le bénéfice exact en termes de QALY et le coût économique. Le dépistage du cancer de la prostate reste donc un choix individuel du patient, bien informé des bénéfices et désavantages...
2009
false
false
false
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
616.65 - Maladies de l'appareil génital
tumeurs de la prostate
Dépistage de masse
antigène spécifique de la prostate
tumeurs de la prostate
lecture critique d'article

---
N1-VALIDE
Emplacement des installations d'ultrasons focalisés de haute intensité et accès aux traitements du cancer de la prostate
http://www.cadth.ca/media/pdf/HIFU_ES_f.pdf
https://www.cadth.ca/fr/emplacement-des-installations-dultrasons-focalises-de-haute-intensite-et-acces-aux-traitements-du
L'objectif de ce rapport est de fournir des renseignements quant à l'accès et à l'emplacement des installations d'UFHI au Canada pour traiter le cancer de la prostate. Le document répond surtout aux questions suivantes : Où sont situés les centres d'UFHI au Canada? Le traitement des cancers de la prostate par des UFHI est-il subventionné à même les fonds publics? L'information non référencée dans ce rapport provient des communications personnelles avec les fabricants d'UFHI
2009
false
true
false
ACMTS - Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé
Canada
français
Installation professionnelle
tumeurs de la prostate
ablation par ultrasons focalisés de haute intensité par voie rectale
rapport

---
N1-VALIDE
Indications de la radiothérapie cancer de la prostate
http://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Cancer-de-la-prostate/Radiotherapie-externe
Une radiothérapie externe consiste à diriger des rayons (on parle aussi de rayonnements ou de radiations), produits par une source externe, au niveau de la prostate pour détruire les cellules cancéreuses en bloquant leur capacité à se multiplier.
2009
false
true
N
false
INCa - Institut National du Cancer
France
français
tumeurs de la prostate
recommandation par consensus

---
N1-SUPERVISEE
Le point sur les traitements du cancer de prostate en Belgique
http://www.amub.be/revue-medicale-bruxelles/download/548
Les auteurs effectuent une revue exhaustive des traitements du cancer de la prostate. De la surveillance active à la place de la chimiothérapie, les différentes modalités thérapeutiques actuellement disponibles en Belgique sont abordées.
2009
false
N
Revue Médicale de Bruxelles
Belgique
français
tumeurs de la prostate
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Fonction sexuelle après prostatectomie radicale : revue et prise en charge en 2009
https://www.revmed.ch/RMS/2009/RMS-228/Fonction-sexuelle-apres-prostatectomie-radicale-revue-et-prise-en-charge-en-2009
Le cancer de la prostate est diagnostiqué chez des hommes de plus en plus jeunes. Il est donc primordial d'améliorer la préservation et la récupération de la fonction sexuelle. Les techniques chirurgicales de la prostatectomie radicale avec épargne nerveuse ont permis d'atteindre des taux élevés de récupération de l'érection dans des collectifs ciblés. Cependant la rareté des protocoles de réhabilitation et de counselling sexuel, bien définis pour le patient et le couple, nous amène à proposer une prise en charge conjointe urologique et sexologique, spécifique.
2009
false
N
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
tumeurs de la prostate
sexualité
prostatectomie
sexe
article de périodique

---
N1-VALIDE
Evaluation des certains nouveaux traitements du cancer de la prostate et de l'hypertrophie bénigne de la prostate
http://kce.fgov.be/fr/publication/report/evaluation-des-certains-nouveaux-traitements-du-cancer-de-la-prostate-et-de-l%E2%80%99hyp
Le Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) a étudié l'utilisation de plusieurs nouvelles techniques, à savoir : les ultrasons (HIFU) dans le traitement du cancer et les lasers dans le traitement des augmentations du volume de la prostate. Ces nouvelles techniques sont-elles aussi efficaces que les techniques classiques ? Entraînent-elles moins de risques et de complications ? Vu qu'il n'y a pas encore suffisamment de données disponibles, le KCE recommande de ne pas rembourser ces techniques pour le moment. Résumé en français, document en anglais
2008
false
N
Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé
Bruxelles
Belgique
français
hyperplasie de la prostate
ablation par ultrasons focalisés de haute intensité par voie rectale
thérapie laser
tumeurs de la prostate
évaluation technologique
résultat thérapeutique

---
N1-SUPERVISEE
Présentation de l'atlas de la mortalité par cancer en France (évolution 1970-2004)
http://lara.inist.fr/bitstream/handle/2332/1481/INSERM_pre_atlas-cancers.pdf
Cet atlas vise à la fois à établir un état des lieux récent des disparités spatiales de mortalité par cancer ainsi qu'une analyse des changements intervenus dans la distribution géographique de la mortalité par cancer
2008
false
N
INCa - Institut National du Cancer
France
français
tumeurs de l'appareil digestif
France
Tumeurs des bronches
tumeurs du poumon
tumeurs de la plèvre
tumeurs de l'oesophage
tumeurs de la vessie urinaire
tumeurs de la prostate
tumeurs du rein
tumeurs du système nerveux central
tumeurs de la thyroïde
mélanome
myélome multiple
lymphomes
leucémies
tumeurs du sein
tumeurs de l'ovaire
tumeurs de l'utérus
atlas
information scientifique et technique
carte géographique

---
N1-SUPERVISEE
Cancer de la prostate
http://www.nhs.uk/translationfrench/Documents/Cancer_of_the_prostate_French_FINAL.pdf
La prostate est une petite glande du pelvis, qui n'existe que chez l'homme. Elle se situe derrière le pénis et la vessie et entoure l'urètre (le tube qui permet d'acheminer l'urine de la vessie vers le pénis). La fonction principale de la prostate est de faciliter la production de sperme.
2008
false
N
NHS
Royaume-Uni
français
tumeurs de la prostate
information patient et grand public

---
N3-AUTOINDEXEE
Traitement du cancer localisé de la prostate : quelle est la place de la prostatectomie radicale robotisée ?
https://www.revmed.ch/RMS/2008/RMS-182/Traitement-du-cancer-localise-de-la-prostate-quelle-est-la-place-de-la-prostatectomie-radicale-robotisee
2008
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
article de périodique
prostatectomie
cancer
cancer
cancer de la prostate
tumeurs de la prostate

---
N1-VALIDE
Recommandations relatives à la brachythérapie de la prostate au moyen de radionucléides permanents
http://www.health.belgium.be/sites/default/files/uploads/fields/fpshealth_theme_file/13060470/Recommandations%20relatives%20%C3%A0%20la%20brachyth%C3%A9rapie%20de%20la%20prostate%20au%20moyen%20de%20radionucl%C3%A9ides%20permanents%20%28f%C3%A9vrier%202008%29%20%28CSS%208262%29.pdf
introduction et question, recommandations, élaboration et argumentation, références, annexes ; 27 pages
2008
false
true
false
Conseil Supérieur de la Santé - Ministère des Affaires Sociales, de la Santé publique et de l'Environnement
Belgique
français
tumeurs de la prostate
curiethérapie
radioprotection
dosimétrie en radiothérapie
iode
recommandation de santé publique

---
N1-VALIDE
Le traitement du cancer de la prostate par ultrasons focalisés de haute intensité
http://www.inesss.qc.ca/nc/publications/publications/publication/le-traitement-du-cancer-de-la-prostate-par-ultrasons-focalises-de-haute-intensite.html
La présente note informative regroupe succinctement les positionnements récents d'associations professionnelles et d'organismes d'évaluation des technologies de la santé, les constats dégagés à partir de revues et d'études publiées par la suite ainsi qu'un aperçu des essais cliniques en cours. Ce tour d'horizon mène à la conclusion que la technologie des UFHI appliquée au traitement du cancer de la prostate apparaît prometteuse à divers égards, mais ne peut s'appuyer à l'heure actuelle sur des données probantes quant à la qualité de vie et la survie des patients à long terme.
2008
false
false
false
AETMIS - Agence d'Evaluation des Technologies et des Modes d'Intervention en Santé
Canada
français
tumeurs de la prostate
ablation par ultrasons focalisés de haute intensité par voie rectale
essais cliniques comme sujet
évaluation technologique
résultat thérapeutique

---
N1-SUPERVISEE
Prévention du cancer de la prostate
http://www.liguecancer.ch/fr/prevention_/prevention_des_differents_types_de_cancer/cancer_de_la_prostate/
De tous les types de cancer, celui de la prostate est clairement le plus fréquent chez les hommes: chaque année, il touche environ 6500 hommes, et près de 1300 en meurent.
2008
false
N
Ligue suisse contre le cancer
Suisse
français
tumeurs de la prostate
Dépistage de masse
information patient et grand public

---
N1-SUPERVISEE
Le risque de cancer de la prostate et l'alimentation, l'activité physique de loisir et le tabagisme
http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/cdic-mcc/27-4/pdf/cdic274-2_f.pdf
Les liens entre le cancer de la prostate et l'alimentation, l'activité physique et le tabagisme ont été évalués à la lumière de données tirées d'une étude cas/témoins en population. L'étude a été réalisée auprès de résidents du nord-est de l'Ontario. 10 pages
2007
false
N
ASPC - Agence de santé publique du Canada
Canada
français
Fumer
tumeurs de la prostate
risque
exercice physique
régime alimentaire
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Etude des traitements du cancer de la prostate
http://www.ameli.fr/l-assurance-maladie/statistiques-et-publications/sante-publique-pratiques-et-organisation-des-soins/les-articles-de-la-revue/pratiques-et-organisation-des-soins-2007-n-1/etude-des-traitements-du-cancer-de-la-prostate.php
Objectif : Etudier les traitements à visée curative pour cancer de prostate effectués en région Centre afin de comparer les pratiques professionnelles aux références professionnelles... 11 pages
2007
false
N
AMELI - Assurance Maladie En Ligne
France
français
tumeurs de la prostate
adhésion aux directives
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Le cancer de la prostate : ce que vous devez savoir
http://www.stacommunications.com/journals/leclinicien/2007/Fevrier%202007/071-Le%20cancer%20de%20la%20prostate.pdf
L'adénocarcinome de la prostate est le cancer le plus diagnostiqué chez les hommes au Canada : environ un homme sur neuf en sera affecté. C'est la troisième cause de décès par cancer dans cette population. L'évolution de la maladie est hétérogène. Certains cancers risquent peu de nuire au patient, alors que d'autres auront une morbidité et une mortalité significatives. Les outils diagnostiques actuels semblent détecter, en grande partie, les cancers cliniquement significatifs. 5 pages
2007
false
N
Le Clinicien - la revue de formation médicale continue
Canada
français
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Le rôle de la radiothérapie dans la prise en charge des carcinomes prostatiques
http://revmed.ch/rms/2007/RMS-114/2608
Cancer le plus fréquent chez l'homme de plus de 50 ans, le carcinome de la prostate est également l'une des principales causes de décès : en Europe, 238 000 hommes ont fait l'objet d'un diagnostic de cancer de la prostate en 2005 et 85 000 en sont décédés la même année. Lorsque la maladie est limitée au niveau pelvien, la prise en charge thérapeutique de ces carcinomes passe généralement par la chirurgie, la radiothérapie et l'hormonothérapie. L'objectif de cet article est de proposer une revue critique des indications et des limitations de la radiothérapie dans le cadre de cette prise en charge multidisciplinaire
2007
false
N
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
événements indésirables associés aux soins
curiethérapie
tumeurs de la prostate
antinéoplasiques hormonaux
carcinomes
évaluation des résultats et des processus en soins de santé
gestion des soins aux patients
article de périodique

---
N3-AUTOINDEXEE
Rôle de PPAR? dans la croissance du cancer de la prostate : de nouvelles pistes thérapeutiques
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/bdc/e-docs/00/04/2B/79/resume.md
2007
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
article de périodique
cancer
croissance
tumeurs de la prostate
cancer
cancer de la prostate
rôle

---
N1-SUPERVISEE
Le sipuleucel-T (Provenge) : immunothérapie cellulaire active dans le cancer de la prostate avancé
Sipuleucel-T (Provenge): Active Cellular Immunotherapy for Advanced Prostate Cancer
http://www.cadth.ca/media/pdf/E0037_Sipuleucel-T_prostate_cancer_cetap_f.pdf
http://www.cadth.ca/media/pdf/E0037_Sipuleucel-T_prostate_cancer_cetap_e.pdf
Le sipuleucel-T (Provenge ) est destiné à l'immunothérapie cellulaire active (vaccin thérapeutique) dans le but de stimuler les lymphocytes T qui ainsi se dirigeront contre les cellules cancéreuses qui expriment l'antigène phosphatase acide prostatique ...
2007
false
N
ACMTS - Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé
Canada
anglais
français
extraits tissulaires
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
immunothérapie active
résultat thérapeutique
Canada
extraits tissulaires
extraits tissulaires
vaccins anticancéreux
vaccins anticancéreux
vaccins anticancéreux
essais cliniques comme sujet
médecine factuelle
analyse de survie
perfusions veineuses
sipuleucel-T
sipuleucel-T
sipuleucel-T
L03AX17 - sipuleucel-T
évaluation médicament

---
N3-AUTOINDEXEE
Les tumeurs sarcomateuses de prostate
À propos de deux cas
https://www.urofrance.org/base-bibliographique/les-tumeurs-sarcomateuses-de-prostate-propos-de-deux-cas
Les sarcomes de la prostate sont des pathologies très rares et au pronostic redoutable. Leur association est possible avec un adénocarcinome prostatique, et le diagnostic n'est alors révélé que lors de l'examen anatomopathologique de la pièce opératoire avec l'analyse immunohistochimique qui permet de les caractériser. En raison de leur potentiel rapidement invasif, il est important de pouvoir les déceler précocement, en particulier chez les sujets jeunes. Certains signes cliniques comme une symptomatologie urinaire obstructive chez un homme jeune, ou rectale chez un sujet âgé doivent en faire évoquer le diagnostic. Nous rapportons dans cet article deux cas de sarcomes prostatiques traités chirurgicalement et nous faisons une revue de la littérature concernant cette pathologie.
2006
false
false
false
false
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
616.994 65 - Tumeurs de l'appareil génital
cas clinique
tumeurs de la prostate

---
N1-SUPERVISEE
Place du PSA dans le dépistage du cancer de la prostate en 2006
http://www.amub.be/revue-medicale-bruxelles/download/250
Le PSA permet une détection précoce du cancer de la prostate. L'essor de son utilisation conduit à diagnostiquer des tumeurs localisées dont le pronostic est plus favorable. L'intérêt du PSA est aujourd'hui discuté dans le cadre d'un dépistage de masse et se pose la problématique de la valeur seuil de PSA. Abaisser cette valeur conduirait à mettre en évidence plus de cancers mais induirait le risque de détecter des tumeurs latentes au potentiel évolutif très faible. Les valeurs de PSA ne permettent pas d'identifier les tumeurs agressives à haut risque de progression car on en retrouve aussi pour des PSA peu élevés 3 ng/ml. L'objectif est d'obtenir, avec une excellente sensibilité et spécificité, le diagnostic des cancers de prostate agressifs, permettant un traitement à visée curative. De nouvelles stratégies de diagnostic précoce sont évoquées et les auteurs revoient l'intérêt du PSA en 2006 pour le dépistage du cancer de prostate. Rev Med Brux 2006 ; 27 : S 225-31
2006
false
N
Revue Médicale de Bruxelles
Belgique
français
antigène spécifique de la prostate
tumeurs de la prostate
Dépistage de masse
tumeurs de la prostate
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Cancer de la prostate traité ou non : quelles données pour le dépistage ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/415_Cancer_prostate_depistage.pdf
La controverse sur le dépistage du cancer de la prostate (KcPr) reste vive. D'un côté l'Association Française d'Urologie (AFU) multiplie les campagnes pour le dépistage, de l'autre les instances professionnelles non spécialisées, américaines comme françaises (ANAES), rappellent qu'aucune étude n'en a prouvé le bénéfice en termes de mortalité1,2. Les controverses sont liées à des incertitudes sur l'histoire naturelle du KcPr, sur le bénéfice du traitement précoce par rapport au traitement à la phase symptomatique et sur le rapport avantages/inconvénients du traitement précoce. Plusieurs études apportent des données nouvelles. Peut-on en tirer des conclusions solides ?
2006
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
tumeurs de la prostate
Dépistage de masse
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
La prévention du cancer de la prostate est possible
http://www.revmed.ch/mh/Revue-medicale-suisse/2006/RMS-48/30903
La prévention dans le cancer de la prostate existe. Le finastéride, bien qu'il diminue globalement l'incidence du cancer, ne peut être recommandé comme chimioprophylaxie, tant que l'on ne sait pas s'il augmente réellement le nombre de cancers agressifs. Par contre, le contrôle du poids, une alimentation équilibrée et variée, riche en licopène, en soja, en acide oméga 3, des suppléments de vitamine E et de sélénium, l'activité physique, la sexualité, l'arrêt du tabac sont sans risque, efficaces et recommandables.
2006
false
true
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
tumeurs de la prostate
comportement en matière de santé
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Dépister le cancer de la prostate Données et incertitudes
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/med/e-docs/00/04/18/25/resume.md?type=text.html
Des données pour décider en médecine générale Nous avons déjà envisagé dans un précédent numéro de Médecine les grands principes du dépistage du cancer : il doit toujours être considéré selon les deux points de vue de la santé publique et du patient. Du point de vue de la santé publique doivent être pris en compte l'importance du problème posé par la maladie, la connaissance de son histoire naturelle, la fiabilité du test, les bénéfices du dépistage en termes de santé publique. Du point de vue du patient, c'est l'acceptabilité du test et des examens qui pourront le suivre, les bénéfices du dépistage sur l'espérance et la qualité de vie. Ce sont ces aspects que nous allons développer ici à propos du cancer de la prostate. Que dire au patient, et surtout comment le dire, a fait l'objet d'une recommandation de l'Anaes en 2004, dont les points-clés ont été présentés antérieurement dans Médecine.
2006
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
qualité de vie
tumeurs de la prostate
Dépistage de masse
espérance de vie
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Dépistage du cancer de la prostate : systématique ou non ?
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/med/e-docs/00/04/18/26/resume.md?type=text.html
La controverse actuelle sur le dépistage du cancer de la prostate porte surtout sur l'aspect « systématique » ou non de cette démarche. Les textes de recommandations de toutes origines ne font généralement pas de distinction entre dépistage « de masse » et dépistage « individuel », à l'exception notable de ceux de l'Anaes française et de l'International Network of Agencies for Health Technology Assessment (INAHTA, qui regroupe maintenant 40 agences d'évaluation en santé). Aucune des agences d'évaluation en santé ne recommande actuellement de dépistage systématique du cancer de prostate. À l'inverse, les urologues américains et français, sur la base de consensus d'experts, préconisent un dosage systématique du PSA chez les hommes de plus de 50 à 70-75 ans. Le texte ci-dessous confronte les points-clés de ces deux positions, à partir des documents français, d'une part celui de l'Association française d'Urologie (AFU), très « militant », d'autre part celui de l'Anaes, opposé à toute systématisation au moins jusqu'à ce que les essais randomisés en cours aient le cas échéant apporté des preuves convaincantes en faveur du dépistage. Soulignons surtout le point-clé 3, commun aux deux textes. Il est d'une actualité brûlante : le dépistage individuel du cancer de la prostate, recommandé ou non, fait actuellement exploser les chiffres d'incidence de ce cancer. Il n'en est que plus indispensable de respecter la décision du patient après une discussion et information objective (mais est-ce encore possible ?) sur les bénéfices et les risques de chaque option.
2006
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
tumeurs de la prostate
Dépistage de masse
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Dépistage du cancer de la prostate : primum non nocere
http://www.john-libbey-eurotext.fr/fr/revues/medecine/med/e-docs/00/04/18/27/resume.phtml
Les campagnes d'information concernant le dépistage du cancer de la prostate sont attrayantes pour les patients et leurs médecins. Elles sous-entendent moins de souffrance et moins de morts de la part d'un cancer fréquent chez l'homme de plus de 50 ans. L'utilisation massive de la mesure du taux de PSA sérique depuis une vingtaine d'années témoigne de l'engouement et des espoirs mis dans ce concept. Les urologues, souvent en première ligne dans sa prise en charge, sont favorables à un traitement précoce du cancer de la prostate car ils savent que pris trop tard le cancer de la prostate ne peut bénéficier que d'un traitement palliatif. Mis bout à bout ces différents arguments pourraient militer pour un dépistage de masse du cancer de la prostate. En effet, pourquoi ne pas faire profiter le plus grand nombre des bénéfices d'un traitement précoce ?
2006
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
tumeurs de la prostate
Dépistage de masse
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Les indices de précision des tests diagnostiques : application au dosage du PSA
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/med/e-docs/00/04/18/28/resume.md?type=text.html
Comme pour tout test diagnostique, on ne peut juger de l'utilité et des limites du dosage du Prostatic Specific Antigen (PSA) dans le dépistage du cancer de la prostate qu'à partir des données factuelles. Revenir aux définitions de la sensibilité et de la spécificité permet de comprendre pourquoi elles sont étroitement liées, ce qui fait que le choix d'un « seuil » est toujours affaire de compromis, avec une part plus ou moins importante d'arbitraire et d'incertitude.
2006
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
antigène spécifique de la prostate
sensibilité et spécificité
tumeurs de la prostate
Dépistage de masse
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Cancer de la prostate - Cancer de la prostate et test PSA
http://www.health.gov.on.ca/fr/public/publications/cancer/psa/psa_test/prostate.aspx
Le cancer de la prostate est le type de cancer le plus fréquemment diagnostiqué chez les hommes aujourd'hui...
2006
false
true
false
Ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario
Canada
français
tumeurs de la prostate
antigène spécifique de la prostate
prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
Dépistage de masse
information patient et grand public

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
19/04/2019


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.