Libellé préféré : médecins;

Définition du MeSH : Personnes autorisées à pratiquer la médecine. [Traduction effectuée avant 2008];

Synonyme CISMeF : praticien; docteurs (médecine);

Synonyme MeSH : Docteurs en médecine;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

Personnes autorisées à pratiquer la médecine. [Traduction effectuée avant 2008]

N3-AUTOINDEXEE
Lettres de sortie
Que lisent les médecins installés?
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2020.08473
Lors de discussions informelles, il découle souvent que la lettre de sortie est perçue par les médecins hospitaliers (en formation) comme un fardeau administratif responsable d’un grand nombre d’heures supplémentaires tant d’un point de vue médical qu’administratif. Pour les médecins installés, elle semble être perçue comme un fourre-tout d’information rarement pertinent. De ces éléments souvent soulevés et discutés, nous avons voulu déterminer quelle en est la part de vérité.
2020
Forum Médical Suisse
Suisse
article de périodique
correspondance comme sujet
sortie
Lettre
médecins
Médecins
lettre

---
N2-AUTOINDEXEE
Utilisation de tests rapides en ambulatoire pour les angines à streptocoques afin d'orienter les médecins dans la prescription d’antibiotiques pour les angines dans le cadre des soins primaires
https://www.cochrane.org/fr/CD012431/ARI_utilisation-de-tests-rapides-en-ambulatoire-pour-les-angines-streptocoques-afin-dorienter-les
Problématique de la revue Les tests rapides ambulatoires peuvent-ils contribuer à réduire l'utilisation d'antibiotiques chez les personnes souffrant de maux de gorge aigus dans le cadre des soins primaires ? Contexte Le mal de gorge est l'une des raisons les plus fréquentes des visites de soins primaires. Il peut être causé par des virus ou des bactéries. L'espèce bactérienne la plus fréquemment identifiée dans les cas de maux de gorge est le streptocoque du groupe A (angine à streptocoques). Les antibiotiques sont couramment prescrits pour les personnes présentant un mal de gorge, bien que la majorité des maux de gorge soit causée par des virus, auquel cas les antibiotiques sont inefficaces et inutiles. La crainte principale du traitement par antibiotiques porte sur le risque d’effets secondaires et d’apparition de résistances aux antibiotiques, responsables d’infections difficiles à traiter.
2020
Cochrane
France
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
streptococcus
médecins
orientation
prescription
soins de santé primaires
antibiotique
Angine
principal
orientation
mal de gorge streptococcique
Médecins
pharyngite
Antibiotiques
Antibiotiques
Soins
antibactériens
soins de santé primaires
soins

---
N2-AUTOINDEXEE
Téléconsultation en situation de pandémie - Rappel des obligations déontologiques des médecins
http://www.cmq.org/page/fr/teleconsultation-en-situation-de-pandemie-rappel-des-obligations-des-medecins.aspx
En cette période de défis majeurs en matière de santé publique et dans un contexte où l’accès aux soins est limité, plusieurs médecins se tournent actuellement vers la téléconsultation, que ce soit par téléphone ou au moyen des plateformes sécuritaires autorisées par le ministère de la Santé et des Services sociaux, soit Zoom, Teams et Reacts.
2020
CMQ - Collège des Médecins du Québec
Canada
COVID-19
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
Déontologie
consultation à distance
déontologie
médecins
Médecins
pandémies
pneumopathie virale

---
N3-AUTOINDEXEE
Taux d'actes médicaux SOS Médecins pour suspicion de COVID-19 (pour 10 000 actes médicaux)
Données hebdomadaires
https://geodes.santepubliquefrance.fr/index.php#c=indicator&f=0&i=sursaud_corona_hebdo.prop_corona_sos&s=2020-S11&t=a01&view=map2
2020
SPF - Santé publique France
France
COVID-19
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
carte géographique
maladie veno-occlusive hépatique
médecins
ensemble de données
Médecins
Abcès périanal
pneumopathie virale

---
N3-AUTOINDEXEE
Taux d'actes médicaux SOS Médecins pour suspicion de COVID-19 (pour 10 000 actes médicaux)
Données quotidiennes
https://geodes.santepubliquefrance.fr/index.php#c=indicator&f=0&i=sursaud_corona_quot.prop_corona_sos_q&s=2020-03-18&t=a01&view=map2
2020
SPF - Santé publique France
France
COVID-19
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
carte géographique
Abcès périanal
maladie veno-occlusive hépatique
ensemble de données
médecins
Médecins
pneumopathie virale

---
N2-AUTOINDEXEE
Épidémie Covid 19 dans les EHPAD : Permettre aux médecins et aux soignants d’exercer leur mission en accord avec leur devoir d’humanité
http://www.academie-medecine.fr/epidemie-covid-19-dans-les-ehpad-permettre-aux-medecins-et-aux-soignants-dexercer-leur-mission-en-accord-avec-leur-devoir-dhumanite/
La fulgurance de la crise sanitaire due au Covid 19 a créé une rupture d’équilibre entre les besoins des patients et les ressources en personnels, produits et matériels disponibles. Le manque de moyens se fait ressentir avec une acuité particulière dans les structures qui accueillent les personnes âgées et dépendantes. Dans les établissements qui les hébergent, ces personnes pâtissent d’un isolement accru, et les personnels de santé souffrent de ne pouvoir honorer les valeurs qui les animent, faute de bénéficier des conditions de soin requises. Pour les familles, l’annonce du décès d’un proche est d’autant plus traumatisante qu’elle s’accompagne de mesures d’hygiène sanitaire qui transgressent leur droit fondamental au recueillement. Face à ce constat très grave, l’Académie considère comme une urgence de pourvoir les établissements de personnes âgées en masques et en tests de dépistage, autant à destination des patients que des personnels et ce dès les premiers symptômes.
2020
false
false
false
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
COVID-19
sujet âgé
information scientifique et technique
Épidémies
Épidémies de maladies
médecins
établissements de soins de long séjour
aidants
a comme soignant
Missions religieuses
Médecins
épidémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus

---
N2-AUTOINDEXEE
Position du Conseil national de l’Ordre des médecins sur les décisions médicales dans un contexte de crise sanitaire et d’exception
http://www.academie-medecine.fr/wp-content/uploads/2020/04/20.4.7-CNOM-D%C3%A9cisions-m%C3%A9dicales-dans-un-contexte-de-crise-sanitaire-et-dexception.pdf
L’état d’urgence sanitaireactuel en France a des conséquences majeures, par une pression inédite, sur le système de santé, notamment sur l’offre de soins et la prise en charge des patients.La situation dans de très nombreux établissements publics et privés de santé, médico-sociaux, comme les EHPAD, voire en ambulatoire atteint un niveau alarmant. Certains n’hésitent pas à l’assimiler à une situation de catastrophe sanitaire. Les problèmes posés aux médecins concernés s’avèrent effectivement de plus en plus difficiles à gérer, en raison du déséquilibre entre les moyens humains, thérapeutiques, matériels, voire médicamenteux disponibles et les situations, souvent complexes, graves et urgentes, auxquelles ils doivent faire face. Il en résulte pour les médecins des conditions d’exercice en rupture avec le mode normal de prise en charge des patients, qui peuvent les placer devant des interrogations déontologiques majeures et des cas de conscience face auxquels ils se trouvent désemparés.L’état d’urgence sanitaire actuel en France a des conséquences majeures, par une pression inédite, sur le système de santé, notamment sur l’offre de soins et la prise en charge des patients. La situation dans de très nombreux établissements publics et privés de santé, médico-sociaux, comme les EHPAD, voire en ambulatoire atteint un niveau alarmant. Certains n’hésitent pas à l’assimiler à une situation de catastrophe sanitaire. Les problèmes posés aux médecins concernés s’avèrent effectivement de plus en plus difficiles à gérer, en raison du déséquilibre entre les moyens humains, thérapeutiques, matériels, voire médicamenteux disponibles et les situations, souvent complexes, graves et urgentes, auxquelles ils doivent faire face. Il en résulte pour les médecins des conditions d’exercice en rupture avec le mode normal de prise en charge des patients, qui peuvent les placer devant des interrogations déontologiques majeures et des cas de conscience face auxquels ils se trouvent désemparés.
2020
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
crise
médecins
Assistance
Médecins

---
N2-AUTOINDEXEE
Répondre à des questions thérapeutiques pour aider les médecins canadiens à optimiser la prise en charge de l’asthme chez leurs patients pendant la pandémie de COVID-19
https://cts-sct.ca/wp-content/uploads/2020/04/F-Final_CTS-COVID-19-Asthma-Position-Statement.pdf
Le présent énoncé de position vise à offrirdes conseils rapides aux médecins canadiens qui traitent des patients asthmatiques pendant la pandémie de COVID-19. Les recommandations s’appuient sur un nombre très limité de données directes publiées, sur des inférences tirées de données indirectes et sur les recommandations d’autres organismes internationaux qui publient desdirectives. En tant que telles, ces recommandations sont principalement fondées sur l’avis d’experts et nous recommandons que les décisions de traitement soient individualisées.
2020
Lignes directrices canadiennes en santé respiratoire
Canada
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
recommandation professionnelle
asthme
Asthme
Thérapeutiques
Médecins
asthme
Thérapeutiques
prise en charge personnalisée du patient
pandémies
Thérapeutique
asthme
médecins
a comme patient
asthme
thérapeutique

---
N2-AUTOINDEXEE
Répondre à des questions thérapeutiques pour aider les médecins canadiens à optimiser la prise en charge de la MPOC chez leurs patients pendant la pandémie de COVID-19
https://cts-sct.ca/wp-content/uploads/2020/04/F-Final-CTS-COVID-19_COPD-Position-Statement.pdf
Le présent énoncé de position vise à offrir des conseils rapides aux professionnels canadiens des soins de santé pour le traitement de patients ayant la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) pendant la pandémie de COVID-19. Les recommandations s’appuient sur un nombre très limité de données publiées, sur des inférences tirées de données indirectes et sur les recommandations d’autres organismes internationaux qui publient des directives. En tant que telles, ces recommandations sont principalement fondées sur l’avis d’experts et nous recommandons que les décisions de traitement soient individualisées.Par ailleurs, ces recommandations sont sujettes à changer, à mesure que les informationssur la COVID-19 et ses effets seront mieux comprises. Nous comptons mettre à jour ces conseilslorsque de nouvelles informations émergeront; nous recommandons aux lecteurs de surveiller périodiquement les mises à jour sur le site Web de la Société canadienne de thoracologie.
2020
Lignes directrices canadiennes en santé respiratoire
Canada
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
recommandation professionnelle
a comme patient
Médecins
Thérapeutique
pandémies
Thérapeutiques
maladie pulmonaire obstructive chronique
médecins
prise en charge personnalisée du patient
Thérapeutiques
thérapeutique

---
N2-AUTOINDEXEE
Document d’appui aux médecins Canadiens pour l’optimisation de la prise en charge des patients avec troubles respiratoires du sommeil pendant la pandémie de la COVID-19.
https://cts-sct.ca/wp-content/uploads/2020/04/F-Final-CTS-COVID-19-SDB-Position-Statement.pdf
Les troubles respiratoires du sommeil (TRS)regroupent un éventail de maladiescourantes chroniquescomme l’apnée obstructive du sommeil (AOS), de loin la plus répandue, et les troubles centraux du sommeil (p. ex., associés à une maladie neuromusculaire, à l’utilisation d’opioïdes, ou àl’insuffisance cardiaque congestive). Leur diagnostic repose sur l’observationde diversesanomalies de la respirationet d’autresparamètresphysiologiqueslors d’un test effectué au laboratoire du sommeil ou à domicile. Plusieurs de ces patients utilisent des appareils àpression positivependant la nuit–par exemple, des appareils depression positive continue (PPC), depression positive bi-niveaux(BPAP) ou d’autres modesde ventilationplus complexes (p. ex.,ventilationauto-asservie(VAA ou ASV)).Les troubles respiratoires du sommeil (TRS)regroupent un éventail de maladies courantes chroniques comme l’apnée obstructive du sommeil (AOS), de loin la plus répandue, et les troubles centraux du sommeil (p. ex., associés à une maladie neuromusculaire, à l’utilisation d’opioïdes, ou à l’insuffisance cardiaque congestive). Leur diagnostic repose sur l’observation de diverses anomalies de la respiration et d’autres paramètres physiologiques lors d’un test effectué au laboratoire du sommeil ou à domicile. Plusieurs de ces patients utilisent des appareils à pression positive pendant la nuit–par exemple, des appareils dépression positive continue (PPC), dépression positive bi-niveaux (BPAP) ou d’autres modes de ventilation plus complexes (p. ex., ventilation auto-asservie(VAA ou ASV)).
2020
Lignes directrices canadiennes en santé respiratoire
Canada
COVID-19
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
recommandation professionnelle
pandémies
médecins
prise en charge personnalisée du patient
trouble du sommeil
troubles respiratoires
maladie de l'appareil respiratoire
Trouble du sommeil
papier
Médecins
Troubles de la veille et du sommeil
a comme patient
Troubles du sommeil

---
N2-AUTOINDEXEE
Aide médicale à mourir et objection de conscience des médecins : pour un débat plus nuancé
https://journals.openedition.org/ethiquepublique/4669
Le débat en bioéthique et en éthique médicale sur l’objection de conscience des professionnels de la santé souffre d’au moins deux grandes lacunes. D’une part, l’enjeu de l’objection de conscience est appréhendé comme étant indépendant et sui generis, alors qu’il ne peut être dissocié de la réflexion en philosophie et en droit sur la liberté de conscience et sur les demandes d’exemption à des règles d’application générale. D’autre part, les écrits en éthique appliquée pour ou contre le droit à l’objection de conscience des professionnels de la santé s’appuient rarement sur une analyse du discours et de l’expérience morale desdits professionnels. En nous appuyant sur une étude qualitative menée auprès de 20 médecins objecteurs de conscience, nous arguons que le législateur a eu raison de reconnaître un droit à l’objection de conscience pour les professionnels de la santé et plaidons en faveur d’une conception plus riche et généreuse du droit à l’objection de conscience. La non-reconnaissance du droit à l’objection de conscience forcerait les objecteurs de conscience à choisir entre leur liberté de conscience et l’égalité des chances sur le plan de l’accession à la profession médicale. Nous soutenons qu’une reconnaissance du droit à l’objection de conscience des médecins doublée d’une obligation diriger les patients vers une instance administrative compétente permet le mieux de concilier les droits fondamentaux des parties concernées.
2020
OpenEdition
France
article de périodique
Aide médicale
conscience
conscience
médecins
suicide assisté
objectifs
Médecins
aide médicale

---
N3-AUTOINDEXEE
Liste d’actions à mener par un médecin coordonnateur d’EHPAD dans le contexte Covid19
Covid19 - Gériatrie - Version 02 avril 2020
http://aphp.aphp.fr/wp-content/blogs.dir/268/files/2020/04/Geriatrie_Boite-a-outils_todolist-medecin-coordonateur-EHPAD_20200402.pdf
Définir et organiser dans l’EHPAD un secteur dédié Covid identifié en amont de l’épidémie possible. Connaitre les procédures en cas de:-patients suspects ou confirmés Covid .-de patients Covid-de retour d’hôpital ou entrant de novo. S’assurer du niveau de formation et de performancede son équipe pour les mesures de précaution:hygiène des mains, utilisation de moyens de protection. Disposer des affiches concernant l’hygiène pour les soins à un patient Covid :lavage des mains, habillage-déshabillage, port du masque et des lunettes, etc.
2020
AP-HP - Assistance Publique - Hôpitaux de Paris
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
recommandation professionnelle
médecins
Médecine
Gériatrie
gériatrie
établissements de soins de long séjour
listes d'attente
coordination
Gériatrie
Fracture intertrochantérienne
Médecins
médecine
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Les possibilités pour les établissements de sante de recruter des praticiens a diplôme hors union européenne (PADHUE) dans le cadre de l’épidémie de COVID-19
Coronavirus COVID-19
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/communication-eps-ars-padhue-covid19.pdf.pdf
Dans le contexte de l’épidémie de Covid-19, des praticiens diplômés hors union européenne (PADHUE), non autorisés à exercer la médecine en France1, se portent volontaires en renfort de l’activité de la communauté médicale et soignante. Afin de répondre à ces candidatures, les établissements doivent distinguer 3 cas de figure : les PADHUE actuellement en exercice ou en période probatoire dans un établissement de santé et souhaitant soit augmenter leur quotité de temps de travail, soit prêter main forte dans un établissement plus exposé à un afflux de patients la situation spécifique des PADHUE dans certains territoires ultra-marins la candidature de PADHUE n’exerçant pas actuellement en France.
2020
Ministère des solidarités et de la Santé
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
recommandation de santé publique
coronavirus
Épidémies
Épidémies de maladies
aptitude
médecins
Union européenne
coronavirus
établissements de santé
épidémies
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Réalisation du test de dépistage du cancer colorectal: comparaison entre médecins traitants bénéficiant ou non d'une infirmière de santé publique ASALEE, en Bourgogne Franche Comté, de 2016 à 2017
http://www.sudoc.fr/244785279
Cette étude évaluait l' impact du protocole ASALEE sur le dépistage du cancer colorectal. METHODES : Il s'agissait d'une étude rétrospective exhaustive comparative du nombre de tests de dépistage du cancer colorectal réalisés durant la campagne 2016-2017 en Bourgogne Franche Comté, selon l'affiliation ou non des médecins généralistes au protocole ASALEE. Certaines variables sociodémographiques pouvant influer sur les résultats ont également été analysées. RESULTATS : L'étude comportait 2078 médecins généralistes en 2016/2017 en Bourgogne Franche Comté. 96 d'entre eux (4,6 %) étaient signataires du protocole ASALEE. Le résultat principal de notre étude montrait que les médecins ASALEE avaient un meilleur taux de dépistage (37,5 % versus 34,5 % ; 3%), quelque soit le sexe. Cet écart était retrouvé ( 5%) dans la patientèle des médecins ASALEE de plus de 60 ans, mais s'inversait (-0,4%) chez les jeunes médecins. Leur taux de dépistage était supérieur lorsqu'ils exerçaient seuls (40,1%, soit 6.3% versus 36,8 % soit 1,8 %) ou lorsqu'ils exerçaient en ville ( 3,9 % versus 1,9% dans la patientèle rurale), ou dans les communes multipolarisées ( 5.1%). Les zones APL contenant le plus de médecins ASALEE avaient de meilleurs résultats (jusqu'à 5 % de réalisation du test), et ce quelque soit l'indice de défavorisation sociale Fdep09 (jusqu'à 4 %). Leur patients isolés étaient mieux dépistés (jusqu'à 6,1 % de réalisation du test). CONCLUSION : L'étude montre un impact ASALEE, quelque soit les facteurs sociodémographiques pouvant influer sur les résultats, avec 3% de réalisation du dépistage du cancer colorectal sur la campagne 2016 2017 en Bourgogne Franche Comté.
2020
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Médecins
Médecins
Bourgogne
dépistage du cancer
infirmières en santé publique
dû à
médecine d'État
cancer
infirmier de santé publique
Tests de dépistage du cancer
Fracture de Pouteau-Colles
Franche-Comté
Fracture de fatigue
Cancer
médecins généralistes
Santé publique
Dépistage précoce du cancer
médecins

---
N3-AUTOINDEXEE
Évaluation de la prise en charge des patients graves par les Médecins Correspondants du SAMU : adéquation avec les recommandations de bonne pratique et pistes d’amélioration
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02747292
Les médecins correspondants du SAMU (MCS) sont des médecins généralistes amenés à prendre en charge des patients en situation d’urgence médicale lorsque le délai d’arrivée du SMUR dépasse 30 minutes. L’objectif de l’étude est de mesurer l’adéquation de la prise en charge des patients graves (arrêt cardio-respiratoire, infarctus du myocarde avec élévation du segment ST, traumatisme grave) par les MCS avec les recommandations. Méthode : c’est une étude prospective observationnelle multicentrique portant sur les interventions MCS réalisées entre le 2 février 2019 et le 5 mai 2019 sur l’arc Nord Alpin. Le critère de jugement principal est fondé sur l’adéquation entre la prise en charge effectuée et les recommandations. Cette adéquation a été évaluée par trois observateurs indépendants : un interne, un expert urgentiste et un expert MCS. Résultats : 113 patients ont été inclus. La prise en charge de ces patients a été jugée optimale dans 69% des cas. L’intubation orotrachéale pose difficulté dans 46.9% des cas. L’utilisation de l’acide tranexamique et du mannitol sont en inadéquation avec les protocoles dans respectivement 76.9% et 83.3 % des cas. Le bloc ilio-facial est réalisé dans 20 % des cas nécessaires. Conclusion : la prise en charge des patients graves par les MCS est en adéquation avec les recommandations dans 69% des cas. Ce chiffre est supérieur à ceux retrouvés dans la littérature. Il atteste de la qualité du travail réalisé par les MCS. Nous avons mis en évidence certaines difficultés sur le plan des gestes techniques et décisions thérapeutiques. Ces difficultés seront à approfondir lors des prochaines formations et à discuter en matière de stratégies.
2020
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Meilleures pratiques
prise en charge personnalisée du patient
recueil de correspondance
correspondance comme sujet
médecins
études d'évaluation comme sujet
services des urgences médicales
Pratique
évaluation et prise en charge du patient
adhésion aux directives
Médecins
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
recueil de correspondance

---
N3-AUTOINDEXEE
Quels sont le ressenti et les attentes des patients sur la communication non verbale de leur médecin traitant ?
http://www.sudoc.fr/245218920
Objectif : Les généralistes semblent de plus en plus conscients de l’importance de leur sens relationnel avec leurs patients. Ils doivent apprendre les clés de la communication. Au sein de ces apprentissages, il existe tout un volet encore bien souvent sous-estimé : la communication non verbale (CNV). L’objectif de cette étude est d'explorer le ressenti et les attentes des patients sur la communication non verbale de leur médecin traitant. Méthode : Une étude qualitative par entretiens semi-dirigés a été menée auprès de dix patients de médecine générale âgés de 18 à 75 ans. Résultats : D’après les patients interrogés, la communication non verbale peut avoir un impact considérable sur la relation médecin-malade mais aussi sur le diagnostic, l’observance et même les résultats cliniques. Le panel des composantes de la CNV est très large. Il va du comportement du médecin, à son environnement, à son organisation... La CNV est multiforme et omniprésente. De plus, la variété d’interprétations possibles par les patients est elle aussi sans limite. En tant que médecin, être conscient de l’impact que peut avoir un choix ou un geste (volontaire ou non) sur la perception du patient paraît primordial. C’est la condition pour pouvoir le comprendre et développer une relation thérapeutique la plus positive possible. Conclusion : Les patients mettent en avant le rôle fondamental que peut jouer la CNV au sein d’une consultation de médecine générale. Au vu de sa complexité, iI pourrait être intéressant d’envisager une sensibilisation obligatoire sur le sujet afin de former des praticiens réflexifs sur leur pratique, en particulier dans ce domaine. De nombreuses pistes sont évoquées par les patients : réflexion des étudiants sur leurs attentes personnelles en tant que patient, jeux de rôles, groupes d’échanges de pratiques centrés sur le sujet.
2020
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
attention
patients
Communication
Médecine
attention
Communication
Médecins
médecins généralistes
a comme patient
Médecins
communication non verbale
médecine
médecins

---
N3-AUTOINDEXEE
Médecins, pouvoir et légitimité: étude de cas de l'implication des médecins dans la gouvernance en santé
http://www.sudoc.fr/24621158X
L'administration du système de santé s'appuie sur des médecins, qui s'impliquent dans sa gouvernance au sein des administrations ou d'organisations parties prenantes. Ces individus n'exercent le plus souvent pas ou plus d'activité clinique, mais endossent des rôles sociaux liés à leur profession, et se construisent une légitimité hors du monde clinique. A travers un prisme sociologique, nous proposons une description du rôle social des médecins en administration, ainsi qu'une étude des facteurs de légitimité des médecins qui s'impliquent dans la gouvernance en santé. Au travers de ces éléments, nous décrivons une vision hétérogène du professionnalisme médical, qui s'appuient sur deux modèles conceptuels de la médecine, le modèle hippocratique et le modèle social.
2020
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Médecins
présentations de cas
étude de cas
gouvernement
médecins
collecte de données
santé

---
N1-SUPERVISEE
Référencement des outils numériques COVID-19 dédiés aux professionnels
https://sante.fr/covid-numerique-pro
Afin d’accompagner les professionnels et établissements sanitaires et médico-sociaux dans leur choix d’outils numériques pertinents dans la lutte contre l’épidémie, le Ministère des Solidarités et de la Santé a établi dans l’urgence un référencement des solutions disponibles qui permettent, par exemple, de réaliser un suivi à distance (télésurveillance), de fluidifier la coordination entre différents professionnels de santé ou de faciliter la gestion d’un établissement. Pour être publiés, les outils doivent respecter plusieurs prérequis (voir ci-après). Les professionnels et établissements sont invités à filtrer les outils publiés par critère (implantation régionale, fonctionnalités, facilité d’installation, sécurisation…) afin d’être orientés vers les solutions susceptibles de leur convenir au mieux.
2020
false
false
false
ANS
France
COVID-19
médecins
infirmières et infirmiers
pratique professionnelle
consultation à distance
gestion des soins aux patients
infections à coronavirus
services de soins à domicile
télémédecine
COVID-19
COVID-19
logiciel
information scientifique et technique
pneumopathie virale

---
N3-AUTOINDEXEE
Élaboration d'un protocole de formation à l'échographie pulmonaire à destination des médecins urgentistes
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02432943
Introduction : les dernières recommandations préconisent l’utilisation de l’échographie pulmonaire dans l’orientation diagnostique d’une dyspnée aux urgences. br Matériels & Méthodes : nous avons réalisés une étude monocentrique, descriptive et observationnelle du 8 avril au 2 septembre 2019. 8 médecins urgentistes ont suivi un protocole de formation à l’échographie pulmonaire. Plusieurs réunions ont permis d’élaborer un protocole de formation en 3 phases : br -une phase théorique : 4 courtes vidéos d’enseignement théorique orientés sur la sémiologie échographique pleurale. br -une phase pratique : cours d’enseignement pratique aux urgences. br -autoformation : évaluation de la pertinence et de la fréquence de réalisation des échographies pulmonaires via un suivi constant des échographies réalisées pendant 5 mois. br Le critère d’évaluation principal était l’évaluation du niveau de compétences des opérateurs au début et à la fin de la formation via un test d’interprétation de 23 clips vidéo d’échographie pleurale. br Résultats : au cours des cinq mois d’étude, la moyenne générale des candidats a significativement augmenté ( 2.6 points), le taux d’incertitude a diminué (de 10% à 1.6%) et 1 apprenant sur 4 atteignait un niveau comparable au groupe d’experts Winfocus. 75% des apprenants ont été satisfaits de la formation et l’ont trouvée longue et peu difficile. br Discussion : le protocole a démontré des perspectives encourageantes mais le faible échantillon et le manque de données échographiques a limité les corrélations statistiques. Une étude auprès d’internes en cours de formation pourrait démontrer des résultat plus significatifs. br Conclusion : l’enseignement de l’échographie pulmonaire n’est pas standardisé. Ce protocole respecte les recommandations internationales en terme de pédagogie mais présente des limites. Il doit être testé sur un nouvel échantillon afin d’augmenter la robustesse de l’étude.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
médecine d'urgence
Médecins
poumon, sai
pneumologie
échographie
Médecins
émigration et immigration
échographie
médecins

---
N3-AUTOINDEXEE
Le médecin, la publicité et les déclarations publiques
http://www.cmq.org/publications-pdf/p-1-2019-03-26-fr-medecin-publicite-et-declarations-publiques.pdf
Le Code de déontologie des médecins a été modifié afin d’y intégrer une section spécifique traitant de la publicité et des déclarations publiques faites par les médecins. Ces changements réglementaires, entrés en vigueur le 22 juillet 2010, ainsi que le présent guide font suite aux travaux du Groupe de travail sur les règles de publicité et de marketing formé par le Conseil d’administration du Collège des médecins du Québec.
2019
false
true
false
false
CMQ - Collège des Médecins du Québec
Canada
recommandation de bon usage du médicament
publicité comme sujet
médecins

---
N3-AUTOINDEXEE
Points de vue d'adolescents ayant réalisé un passage à l'acte suicidaire : quelles attentes ont-ils de leur relation à leur médecin traitant
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02517075
Introduction : en France, le suicide constitue la seconde cause de mortalité chez les adolescents, en faisant un problème majeur de santé publique. L’objectif de recherche de ce travail consiste à analyser à travers le vécu d’adolescents ayant réalisé un passage à l’acte suicidaire, leurs attentes vis-à-vis de leur médecin généraliste, en matière de relation et de prise en charge. Matériel et Méthode : une étude qualitative par entretiens semi dirigés a été menée auprès d’adolescents pris en charge initialement pour une tentative de suicide au C.H.U de Nîmes. Résultats : dix adolescents âgés de 13 à 18 ans ont été rencontrés. L’analyse thématique a permis de répondre à l’objectif principal. Les adolescents attendent de leur médecin traitant une écoute empathique et sans jugement, ils souhaitent être reçus seuls en consultation et dans le respect du secret médical. Le médecin généraliste doit rechercher derrière un motif de consultation somatique des demandes secondaires et rappeler ses fonctions de prise en charge somatique mais aussi psychologique ou relationnelle. Conclusion : le médecin généraliste peut représenter une personne ressource pour son patient adolescent en situation de souffrance psychologique. L’ancienneté de la relation est pour cela un atout majeur. L’instauration d’une consultation semestrielle pourrait permettre d’améliorer la relation médecin-adolescent et de favoriser le dialogue.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Adolescent
Médecine
Adolescent
Médecins
médecins généralistes
transitoire
adolescent
adolescence
attention
passage à l'acte
Vision
Médecins
attention
médecine
médecins

---
N3-AUTOINDEXEE
Accès aux soins primaires chez les patients précaires : à propos d'une permanence d'accès aux soins de santé de ville à Marseille. Étude qualitative sur les expériences et ressentis des professionnels de santé partenaires du dispositif PASS de ville de Médecins du Monde à Marseille
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02518580
Introduction : une permanence d’accès aux soins de santé (PASS) de ville a été créé en 2019 à Marseille par Médecins Du Monde (MDM) pour permettre l’accès immédiat aux soins primaires ambulatoires, des populations précaires ayant un obstacle à l’accès aux droits et aux soins. Objectif : explorer les expériences et vécus des professionnels de santé partenaires du dispositif qui reçoivent ces patients. Matériels et méthode : une étude qualitative a été menée auprès des professionnels de santé du dispositif, recrutés par échantillonnage raisonné, de juin à septembre 2019. Des entretiens semi-dirigés ont exploré leurs expériences et ressentis vis-à-vis du dispositif. Ils ont fait l’objet d’une analyse de contenu inductive. Résultats : au total, 11 professionnels ont été interviewés. Ces derniers adoptaient des démarches de prises en charges spécifiques bien qu’ils considéraient les patients du dispositif comme identiques au reste de leurs patientèles. Pour les patients du dispositif présentant des droits potentiels, ils prenaient en charge les demandes de soins considérées comme urgentes et différaient celles considérées comme non urgentes dans l’attente de l’obtention définitive des droits prévus par le dispositif. Pour les patients du dispositif qui ne pouvaient prétendre à une couverture médicale, les professionnels maximiser la prise en charge des soins tout en minimisant leurs coûts qui était supporté par MDM. L’interprétariat téléphonique professionnel proposé par le dispositif n’a pas été saisi par les professionnels pour résoudre la barrière de la langue. L’accompagnement des patients par des bénévoles de MDM était perçu comme bénéfique pour les patients mais les professionnels n’y trouvaient pas de bénéfices dans l’amélioration de leurs prises en charge. Ce dispositif était ressenti comme un atout pour la prise en charge des populations précaires ayant un obstacle à l’accès aux soins et leurs intégrations dans un circuit de soins primaires ambulatoires. La garantie de paiement proposé par le dispositif était également ressentie comme un atout pour la prise en charge de ces patients. Certains professionnels n’ont pas encore ressenti de réel suivi dans la prise en charge des patients et exprimaient la persistance de limites à l’accès aux soins (prise en charge des pathologies psychiatriques). Des pistes d’améliorations ont été soulevées : créer un lien avec les PASS hospitalières, augmenter le recrutement des professionnels dont des médecins spécialistes, créer une équipe de professionnels partenaires de proximité au niveau géographique centré autour d’un médecin généraliste également partenaire. Conclusion : cette étude a mis en évidence les points positifs du dispositif et montré le bénéfice perçus sur la prise en charge des populations précaires du point de vue des soignants.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Médecins
Accès aux soins
recherche qualitative
permanence des soins
proposant
disposition (psychologie)
santé mondiale
soins de santé primaires
Santé dans le monde
personnel de santé
Soins de santé
principal
Médecins
Dispositifs
soins aux patients
soins de santé primaires
dispositif
équipement et fournitures
a comme patient
Santé en zone urbaine
services de santé en milieu urbain
médecins
prestations des soins de santé

---
Prise en charge de l’anémie chez les patients relevant de médecine palliative: résultats de l’étude Hb-PAL, enquête menée auprès des praticiens d’équipes mobiles et d’unités de soins palliatifs sur le territoire métropolitain français
http://www.sudoc.fr/234572868
L’anémie est un problème fréquent en médecine palliative. Les recommandations en France dans ce domaine sont pourtant limitées et il y a peu d’études disponibles dans la littérature sur ce sujet. Cette étude est la première à évaluer la prise en charge de l’anémie chez les patients relevant de médecine palliative par les praticiens d’EMSP et d’USP sur le territoire français métropolitain. Le nombre de praticiens ayant répondu à cette étude est de 140. Elle a permis de mettre en évidence notamment que la transfusion de CGR était le traitement de première intention pour quasiment l’ensemble des répondants (95%). L’indication d’un traitement était motivée par les symptômes présentés comme une asthénie, une dyspnée ou une altération de la qualité de vie. Ces symptômes pourront effectivement être améliorés rapidement (deux jours) après une transfusion de CGR mais les bénéfices remarqués ne perdurent pas sur la durée (à 14 jours). L’utilisation de l’EPO semble anecdotique et pourrait bénéficier d’études plus spécifiques. La correction des carences vitaminiques et martiales qui n’a pas été développée dans cette étude pourrait également justifier un travail de recherche.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Anémie
notropis volucellus
unités sanitaires mobiles
Médecins
anemie
Equipe de soins
médecine
soins palliatifs
anémie
Soins palliatifs
Comportement d'orientation
France
France
France
mobilité
médecins
Équipement
anémie
a comme patient
évaluation de résultat (soins)
soins palliatifs
études de résultat
collecte de données
prise en charge personnalisée du patient
France
enquêteur
France
français
ayant comme résultat

---
N3-AUTOINDEXEE
Que veulent les médecins ?
https://www.conseil-national.medecin.fr/publications/actualites/grand-debat-veulent-medecins
Dans le cadre du Grand débat national et de l’examen du projet de loi « Ma Santé 2022 », le Conseil national de l’Ordre avait organisé, le 12 février, un débat réunissant les acteurs du système de santé pour échanger ensemble sur la loi à venir et sa mise en œuvre. picture_as_pdf Les propositions qui ont émergé ont été publiées sur le site du Conseil national. En parallèle, le Conseil national a également souhaité inviter l’ensemble des médecins à prendre la parole et faire part de leurs propositions sur son site internet. Ils font état d’un système de santé à bout de souffle, qu’il est urgent de réformer. Une préoccupation majeure partagée par les Français qui se sont exprimés dans le cadre du Grand débat, la santé s’étant spontanément « invitée » dans les discussions, comme indiqué par le Premier ministre Edouard Philippe lors de la restitution du 8 avril.
2019
false
false
false
CNOM - Conseil National de l'Ordre des Médecins
France
information scientifique et technique
Médecins
médecins

---
N1-SUPERVISEE
Les aspects légaux, déontologiques et organisationnels de la pratique médicale au Québec (ALDO-Québec)
http://www.cmq.org/publications-pdf/p-1-2019-04-18-fr-aldo-quebec.pdf
En 1988, les quatre facultés de médecine du Québec et le Collège des médecins du Québec décidaient de produire un document à l’intention des résidents en médecine. Ce document traitait d’aspects de la pratique médicale propres au Québec. Ces aspects étaient surtout de nature légale, déontologique et organisationnelle, d’où l’acronyme ALDO-Québec. Le document ALDO a fait l'objet de plusieurs révisions et vise toujours à fournir l’information jugée nécessaire à une bonne pratique médicale au Québec. Il traite de l’organisation du système de santé, de la déontologie médicale et des nombreuses lois qui s’appliquent. Il fait d'ailleurs l'objet de sessions de formation obligatoires organisées par le Collège des médecins.
2019
false
false
false
CMQ - Collège des Médecins du Québec
Canada
pratique professionnelle
pratique professionnelle
pratique professionnelle
législation médicale
médecins
rapport
Déontologie médicale
Québec

---
N3-AUTOINDEXEE
Description du parcours de soins et des difficultés de prise en charge des patients céphalalgiques chroniques, migraineux et de tension, adressés au CETD du CHU de Nantes: enquête quantitative avec regards croisés patients et médecins
http://www.sudoc.fr/235089982
Introduction/ Objectif : la migraine et la céphalée de tension sont les plus fréquentes des céphalées primaires. L'évolution vers la forme chronique suite à de multiples facteurs dont notamment l'anxiété, la dépression, le mésusage ou l'abus médicamenteux n'est pas anecdotique. Cette chronicisation entraine un fort retentissement dans la vie des patients et amène avec elle son lot de difficultés pour le patient et les soignants. Notre objectif était d'identifier les difficultés de prise en charge des céphalalgiques chroniques en médecine générale grâce à la vision croisée MG/patient sur le parcours de soin et le profil des céphalalgiques adressés au CETD du CHU de Nantes. Matériels et Méthodes : étude non interventionnelle, quantitative épidémiologique et descriptive menée de façon mono centrique et rétrospective de janvier à août 2018. La population se composait d'une part