Libellé préféré : Phénylurées;

Synonyme MeSH : Composés phénylurée;

substance (CISMeF) : O;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N1-VALIDE
FOTIVDA (tivozanib), inhibiteur de protéine kinase
Intérêt clinique insuffisant pour justifier son remboursement dans le traitement du cancer rénal métastatique
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2884088/fr/fotivda-tivozanib-inhibiteur-de-proteine-kinase
FOTIVDA a l’AMM dans le traitement de 1ère ligne chez des adultes atteints d’un carcinome à cellules rénales (CCR) avancé et chez des adultes n’ayant jamais reçu d’inhibiteur des voies VEGFR et mTOR suite à une progression de la maladie après un traitement antérieur par cytokine pour leur CCR avancé. Les données disponibles ne permettent pas de quantifier l’impact en termes de morbi-mortalité du fait du profil des patients inclus (70 % en première ligne) et du comparateur, non adapté en 1ère ligne, choisi dans l’étude. Le service médical rendu par FOTIVDA est insuffisant pour justifier une prise en charge par la solidarité nationale dans l’indication :« en traitement de première ligne chez des patients adultes atteints d’un carcinome à cellules rénales (CCR) avancé et chez des patients adultes n’ayant jamais reçu d’inhibiteur des voies VEGFR et mTOR suite à une progression de la maladie après un traitement antérieur par cytokine pour leur CCR avancé...
2019
false
false
false
Insuffisant
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
recommandation de bon usage du médicament
tivozanib
tivozanib
récepteurs aux facteurs de croissance endothéliale vasculaire
antinéoplasiques
antinéoplasiques
néphrocarcinome
métastase tumorale
adulte
résultat thérapeutique
remboursement par l'assurance maladie
L01XE34 - tivozanib
Phénylurées
quinoléines
Phénylurées
quinoléines

---
N1-SUPERVISEE
STIVARGA - CHC
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2825855/fr/stivarga-chc
Dans le traitement des patients adultes atteints d’un carcinome hépatocellulaire (CHC) qui ont été traités antérieurement par sorafenib, le service médical rendu par STIVARGA est important chez les patients avec un bon état général (ECOG 0-1), une fonction hépatique préservée (Child-Pugh A) et ayant bien toléré leur traitement antérieur par sorafenib. Dans le traitement des patients adultes atteints d’un carcinome hépatocellulaire (CHC) qui ont été traités antérieurement par sorafenib, le service médical rendu par STIVARGA est insuffisant pour justifier d’une prise en charge par la solidarité nationale dans toutes autres situations cliniques, en l’absence de données cliniques...
2018
false
false
false
Insuffisant
Faible
HAS - Haute Autorité de Santé
-
France
français
régorafénib
régorafénib
L01XE21 - régorafénib
administration par voie orale
résultat thérapeutique
remboursement par l'assurance maladie
STIVARGA
STIVARGA 40 mg, comprimé pelliculé
adulte
antinéoplasiques
antinéoplasiques
avis de la commission de transparence
carcinome hépatocellulaire
Phénylurées
pyridines
Phénylurées
pyridines

---
N1-VALIDE
Regorafenib (Stivarga) - mise à jour 2018
http://conseil-scientifique.public.lu/fr/publications/oncologie/regorafenib-mise-a-jour-2018.html
Le regorafenib est indiqué en monothérapie dans le traitement des patients adultes atteints : d’un cancer colorectal (CCR) métastatique qui ont été traités antérieurement ou qui ne sont pas éligibles aux traitements disponibles, notamment une chimiothérapie à base de fluoropyrimidine, un traitement par anti-VEGF et un traitement par anti-EGFR. de tumeurs stromales gastro-intestinales (GIST) non résécables ou métastatiques ayant progressé lors d’un traitement antérieur par imatinib et sunitinib ou en cas d’intolérance à ces traitements. d’un carcinome hépatocellulaire (CHC) qui ont été traités antérieurement par sorafenib...
2018
false
false
true
Conseil Scientifique du Luxembourg
Luxembourg
français
recommandation de bon usage du médicament
adulte
régorafénib
L01XE21 - régorafénib
STIVARGA
administration par voie orale
tumeurs colorectales
métastase tumorale
Cancer colorectal métastatique
tumeurs stromales gastro-intestinales
évolution de la maladie
carcinome hépatocellulaire
inhibiteurs de protéines kinases
antinéoplasiques
STIVARGA 40 mg, comprimé pelliculé
analyse de survie
Phénylurées
pyridines

---
N1-SUPERVISEE
FOTIVDA
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2884088/fr/fotivda
Le service médical rendu par FOTIVDA est insuffisant pour justifier une prise en charge par la solidarité nationale dans l’indication :« en traitement de première ligne chez des patients adultes atteints d’un carcinome à cellules rénales (CCR) avancé et chez des patients adultes n’ayant jamais reçu d’inhibiteur des voies VEGFR et mTOR suite à une progression de la maladie après un traitement antérieur par cytokine pour leur CCR avancé...
2018
false
false
false
Insuffisant
HAS - Haute Autorité de Santé
France
tivozanib
tivozanib
L01XE34 - tivozanib
administration par voie orale
résultat thérapeutique
adulte
néphrocarcinome
récepteurs aux facteurs de croissance endothéliale vasculaire
avis de la commission de transparence
Phénylurées
quinoléines
Phénylurées
quinoléines

---
N1-SUPERVISEE
KISPLYX (lenvatinib), inhibiteur de tyrosine kinase
Intérêt clinique insuffisant pour justifier son remboursement dans le cancer du rein avancé en association à l’évérolimus
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2834705/fr/kisplyx-lenvatinib-inhibiteur-de-tyrosine-kinase
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2834705/fr/kisplyx
KISPLYX a l’AMM en association avec l’évérolimus dans le traitement des adultes atteints d’un cancer du rein avancé ayant reçu un traitement antérieur par anti-VEGF (facteur de croissance de l’endothélium vasculaire). La survie sans progression a été améliorée par rapport à l’évérolimus seul (gain absolu de 9,1 mois), avec une absence de bénéfice en survie globale. Le profil de tolérance de l’association lenvatinib/évérolimus est moins favorable que celui de l’évérolimus seul. KISPLYX en association à l’évérolimus, n’a pas de place dans la stratégie de prise en charge du cancer du rein avancé, compte tenu notamment : - de la présence récente dans l’arsenal thérapeutique d’alternatives médicamenteuses (nivolumab et cabozantinib) ayant démontré un bénéfice en survie globale par rapport à l’évérolimus en 2ème ligne et plus dans des études de phase III, - de l’absence de donnée sur l’utilisation de KISPLYX en association à l’évérolimus après échec du nivolumab et du cabozantinib...
2018
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
lenvatinib
résultat thérapeutique
protocoles de polychimiothérapie antinéoplasique
néphrocarcinome
adulte
inhibiteurs de protéines kinases
inhibiteurs de protéines kinases
antinéoplasiques
antinéoplasiques
L01XE29 - lenvatinib
administration par voie orale
protein-tyrosine kinases
récepteurs à activité tyrosine kinase
avis de la commission de transparence
recommandation de bon usage du médicament
remboursement par l'assurance maladie
survie sans rechute
Évérolimus
lenvatinib
Phénylurées
quinoléines
Phénylurées
quinoléines

---
N1-SUPERVISEE
Kisplyx - lenvatinib
https://www.ema.europa.eu/medicines/human/EPAR/Kisplyx
Kisplyx est un médicament anticancéreux utilisé pour traiter les adultes atteints d'un carcinome à cellules rénales avancé (un type de cancer du rein) précédemment traités avec un type de médicament anticancéreux appelé «inhibit eur du facteur de croissance de l'endothélium vasculaire (VEGF)». Kisplyx est utilisé en association à un autre médicament anticancéreux appelé évérolimus...
2016
false
false
false
EMA - Agence européenne des médicaments
Royaume-Uni
français
anglais
flux de syndication
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
évaluation médicament
lenvatinib
agrément de médicaments
Europe
résultat thérapeutique
interactions médicamenteuses
protocoles de polychimiothérapie antinéoplasique
néphrocarcinome
adulte
inhibiteurs de protéines kinases
inhibiteurs de protéines kinases
antinéoplasiques
antinéoplasiques
L01XE29 - lenvatinib
administration par voie orale
protein-tyrosine kinases
surveillance post-commercialisation des produits de santé
grossesse
Allaitement naturel
récepteurs à activité tyrosine kinase
évaluation préclinique de médicament
lenvatinib
Phénylurées
quinoléines
Phénylurées
quinoléines
Phénylurées
quinoléines

---
N1-SUPERVISEE
MODALITES DE PRESCRIPTION DU SORAFENIB
mise à jour 2016
http://www.conseil-scientifique.public.lu/fr/publications/oncologie/sorafenib.html
http://www.conseil-scientifique.public.lu/content/dam/conseil_scientifique/publications/oncologie/sorafenib-2016.pdf
Au 01.01.2016, les indications du sorafénib se lisent comme suit : Traitement du carcinome hépatocellulaire. Traitement du carcinome rénal avancé après échec d’un traitement préalable à base d’interféron alfa ou d’interleukine 2 ou chez des patients pour lesquels ces traitements sont considérés comme inadaptés. Traitement du carcinome thyroïdien progressif, localement avancé ou métastatique, différencié (cancer papillaire/folliculaire/à cellules de Hürthle), réfractaire à l’iode radioactif...
2016
false
false
true
Conseil Scientifique du Luxembourg
Luxembourg
français
ordonnances médicamenteuses
Luxembourg
résultat thérapeutique
analyse de survie
NEXAVAR
L01XE05 - sorafénib
Cancer de la thyroïde
carcinome hépatocellulaire
néphrocarcinome
Kinases raf
antinéoplasiques
inhibiteurs de protéines kinases
récepteurs aux facteurs de croissance endothéliale vasculaire
récepteurs à activité tyrosine kinase
recommandation de bon usage du médicament
métastase tumorale
cancer localement avancé
carcinome thyroïdien
carcinome différencié de la glande thyroïde
Phénylurées
nicotinamide
tumeurs de la thyroïde
nicotinamide
Sorafénib

---
N1-VALIDE
Sommaire des motifs de décision (SMD) portant sur Lenvima
Lenvatinib (sous forme de mésylate de lenvatinib), 4 mg et 10 mg, gélules, voie orale
https://hpr-rps.hres.ca/reg-content/sommaire-motif-decision-detailTwo.php?lang=fr&linkID=SBD00209
Lenvima, un agent antinéoplasique, a été autorisé pour le traitement des patients atteints d'un cancer différencié de la thyroïde, réfractaire à l'iode radioactif, évolutif et localement récurrent ou métastatique...
2016
false
false
false
Santé Canada
Canada
français
anglais
résumé des caractéristiques du produit
administration par voie orale
antinéoplasiques
antinéoplasiques
inhibiteurs de protéines kinases
inhibiteurs de protéines kinases
Appréciation des risques
adulte
tumeurs de la thyroïde
carcinome différencié de la glande thyroïde
carcinome réfractaire
résultat thérapeutique
progression du cancer
agrément de médicaments
évaluation préclinique de médicament
protein-tyrosine kinases
L01XE29 - lenvatinib
Canada
mésilate de lenvatinib
mésilate de lenvatinib
récidive tumorale locale
métastase tumorale
LENVIMA
lenvatinib
lenvatinib
Phénylurées
quinoléines
Phénylurées
quinoléines

---
N1-VALIDE
LENVIMA (lenvatinib), inhibiteur de protéine kinase
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2581320/fr/lenvima
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2581320/fr/lenvima-lenvatinib-inhibiteur-de-proteine-kinase
LENVIMA a l’AMM dans le traitement du carcinome thyroïdien, localement avancé ou métastatique, différencié (papillaire, folliculaire, à cellules de Hürthle) localement avancé ou métastatique, réfractaire à l’iode radioactif et progressif. Aucune étude comparative directe versus NEXAVAR (sorafénib) n’est disponible du fait de leur développement concomitant. Compte tenu de l’allongement de la survie sans progression en l’absence d’impact démontré sur la survie globale et du profil de tolérance, la sélection des patients justifiant d’un traitement systémique par LENVIMA doit prendre en compte différents critères dont la taille maximale des métastases (1 à 2 cm), les symptômes associés à la maladie et sa vitesse de progression...
2015
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
administration par voie orale
antinéoplasiques
antinéoplasiques
inhibiteurs de protéines kinases
inhibiteurs de protéines kinases
Appréciation des risques
adulte
tumeurs de la thyroïde
carcinome différencié de la glande thyroïde
carcinome réfractaire
résultat thérapeutique
analyse de survie
métastase tumorale
cancer localement avancé
avis de la commission de transparence
progression du cancer
L01XE29 - lenvatinib
recommandation de bon usage du médicament
LENVIMA
LENVIMA 4 mg, gélule
LENVIMA 10 mg, gélule
lenvatinib
lenvatinib
Phénylurées
quinoléines
Phénylurées
quinoléines

---
N1-VALIDE
Carcinome hépatocellulaire avancé : importance des essais thérapeutiques
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-475/Carcinome-hepatocellulaire-avance-importance-des-essais-therapeutiques
Dans le carcinome hépatocellulaire, un seul traitement médical est démontré actif : le sorafénib, dont le mode d’action est celui d’une thérapie ciblée bloquant principalement la vascularisation tumorale. Le sorafénib est actuellement utilisé uniquement aux stades avancés inopérables ou en récidive lorsque la maladie est multifocale ou diffuse. Les essais actuels ont pour but d’identifier de nouvelles molécules antitumorales efficaces dans le carcinome hépatocellulaire qui pourraient compléter le sorafénib dans l’arsenal thérapeutique.
2015
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
carcinome hépatocellulaire
antinéoplasiques
Phénylurées
nicotinamide
nicotinamide
Sorafénib

---
N1-SUPERVISEE
STIVARGA (régorafénib), inhibiteur de protéine kinase
Progrès thérapeutique mineur, en troisième ligne de traitement, dans les tumeurs stromales gastro-intestinales non résécables ou métastatiques
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2566483/fr/stivarga
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2566483/fr/stivarga-regorafenib-inhibiteur-de-proteine-kinase
STIVARGA a désormais l’AMM, dans le traitement des tumeurs stromales gastro-intestinales (GIST) non résécables ou métastatiques ayant progressé lors d’un traitement antérieur par imatinib et sunitinib ou en cas d’intolérance à ces traitements. Son efficacité par rapport au placebo a été démontrée en termes de survie sans progression chez des patients ayant un score ECOG de 0 ou 1, au prix d’une toxicité. Les données ne permettent pas d’évaluer une amélioration de la survie globale...
2015
false
false
false
Insuffisant
Faible
HAS - Haute Autorité de Santé
-
France
français
régorafénib
régorafénib
L01XE21 - régorafénib
administration par voie orale
résultat thérapeutique
remboursement par l'assurance maladie
STIVARGA
STIVARGA 40 mg, comprimé pelliculé
adulte
métastase tumorale
antinéoplasiques
antinéoplasiques
Survie sans progression
avis de la commission de transparence
néoplasme malin non résécable
tumeurs stromales gastro-intestinales
recommandation de bon usage du médicament
inhibiteurs de protéines kinases
inhibiteurs de protéines kinases
survie sans rechute
Phénylurées
pyridines
Phénylurées
pyridines

---
N2-AUTOINDEXEE
STIVARGA
régorafénib
http://www.omeditbretagne.fr/lrportal/documents/138946/147010/stivarga-v1_2pat.pdf/57a087cc-f0ff-4795-a3f3-cfdb013c7666
2015
false
false
false
OMéDIT - Bretagne
France
français
recommandation de bon usage du médicament
recommandation patients
régorafénib
régorafénib
STIVARGA
Phénylurées
pyridines

---
N1-SUPERVISEE
STIVARGA
régorafénib
http://www.omeditbretagne.fr/lrportal/documents/138946/147512/stivarga-v1_2pro.pdf/153fe330-50e8-48cd-b4c5-ec4286f9e598
Le régorafénib est un multi-inhibiteur des protéines kinases, y compris des kinases impliquées dans l’angiogenèse tumorale (VEGFR1, 2, 3, TI2), l'oncogenèse (KIT, RET, RAF-1, BRAF, BRAFV600E) et le micro-environnement tumoral (PDGFR, FGFR) STIVARGA est indiqué dans le traitement des patients adultes atteints : - d’un cancer colorectal (CCR) métastatique qui ont été traités antérieurement ou qui ne sont pas éligibles aux traitements disponibles, notamment une chimiothérapie à base de fluoropyrimidine, un traitement par anti-VEGF et un traitement par anti-EGFR. - de tumeurs stromales gastro-intestinales (GIST) non résécables ou métastatiques ayant progressé lors d'un traitement antérieur par imatinib et sunitinib ou en cas d'intolérance à ces traitements...
2015
false
false
false
OMéDIT - Bretagne
France
français
recommandation de bon usage du médicament
interactions médicamenteuses
adulte
effets secondaires indésirables des médicaments
administration par voie orale
régorafénib
continuité des soins
inhibiteurs de protéines kinases
inhibiteurs de protéines kinases
antinéoplasiques
antinéoplasiques
L01XE21 - régorafénib
cancer colorectal métastasique
tumeurs colorectales
tumeurs stromales gastro-intestinales
STIVARGA
régorafénib
régorafénib
Phénylurées
pyridines
Phénylurées
pyridines
Phénylurées
pyridines

---
N2-AUTOINDEXEE
NEXAVAR
sorafénib
http://www.omeditbretagne.fr/lrportal/documents/138946/147010/NEXAVAR+V1_6pat.pdf/0d8346ea-d8e0-49e3-ae5f-0023c7e4f846
2015
false
false
false
OMéDIT - Bretagne
France
français
recommandation de bon usage du médicament
recommandation patients
NEXAVAR
Phénylurées
nicotinamide
Sorafénib

---
N1-SUPERVISEE
NEXAVAR
sorafénib
http://www.omeditbretagne.fr/lrportal/documents/138946/147512/NEXAVAR+V1_6pro.pdf/ee0e68ba-3a95-476d-bae2-29d81088d6ac
Le sorafénib est un inhibiteur de protéine kinase qui diminue la prolifération des cellules tumorales in vitro, ayant des propriétés antiprolifératives et antiangiogénique. Il est habituellement indiqués dans le traitement du : - carcinome hépatocellulaire - carcinome rénal avancé après échec d'un traitement préalable à base d'interféron alfa ou d'interleukine 2 ou chez des patients pour lesquels ces traitements sont considérés comme inadaptés - carcinome thyroïdien progressif, localement avancé ou de Hürthle), réfractaire à l'iode radioactif (Non remboursable et non agréé Collect à la date du 25.07.2014)...
2015
false
false
false
OMéDIT - Bretagne
France
français
recommandation de bon usage du médicament
L01XE05 - sorafénib
administration par voie orale
interactions médicamenteuses
continuité des soins
effets secondaires indésirables des médicaments
Tosylate de sorafénib
Tosylate de sorafénib
antinéoplasiques
antinéoplasiques
inhibiteurs de protéines kinases
inhibiteurs de protéines kinases
carcinome hépatocellulaire
néphrocarcinome
Cancer de la thyroïde
NEXAVAR
Phénylurées
nicotinamide
tumeurs de la thyroïde
Phénylurées
nicotinamide
nicotinamide
Phénylurées
nicotinamide
Sorafénib
Sorafénib

---
N1-SUPERVISEE
NEXAVAR (sorafenib), inhibiteur de protéine kinase
Extension d'indication
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2044336/fr/nexavar
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2044336/fr/nexavar-sorafenib-inhibiteur-de-proteine-kinase
Le service médical rendu par NEXAVAR (sorafénib) est important dans l’extension d’indication de l’AMM « carcinome thyroïdien progressif, localement avancé ou métastatique, différencié (cancer papillaire/folliculaire/à cellules de Hürthle), réfractaire à l’iode radioactif ». Considérant l’absence de démonstration de gain en survie globale et une détérioration de la qualité de vie mais compte tenu de l’allongement de la médiane de survie sans progression de 5 mois (critère principal) et de l’absence d’alternative thérapeutique validée par l’AMM, la Commission de la transparence considère que NEXAVAR (sorafénib) apporte une amélioration du service médical rendu mineure (ASMR IV), en termes d’efficacité, dans la prise en charge du carcinome thyroïdien progressif, localement avancé ou métastatique, différencié, réfractaire à l’iode radioactif...
2015
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
recommandation de bon usage du médicament
remboursement par l'assurance maladie
résultat thérapeutique
NEXAVAR 200 mg, comprimé pelliculé
administration par voie orale
Tosylate de sorafénib
Tosylate de sorafénib
L01XE05 - sorafénib
inhibiteurs de protéines kinases
inhibiteurs de protéines kinases
analyse de survie
métastase tumorale
Cancer de la thyroïde
qualité de vie
NEXAVAR
tumeurs de la thyroïde
Phénylurées
nicotinamide
nicotinamide
Phénylurées
nicotinamide
Sorafénib
Sorafénib

---
N1-VALIDE
LENVIMA - Lenvatinib
https://www.ema.europa.eu/medicines/human/EPAR/LENVIMA
Lenvima est un médicament anticancéreux utilisé pour traiter des patients adultes atteints d'un carcinome thyroïdien différencié, un type de cancer provenant des cellules folliculaires de la glande thyroïde. Lenvima est utilisé lorsque le cancer a progressé ou s'est propagé localement ou à d'autres parties du corps, et ne répond pas à un traitement à l'iode radioactif. Lenvima contient le principe actif lenvatinib. Étant donné le faible nombre de patients touchés par le carcinome thyroïdien différencié, cette maladie est dite «rare». C'est pourquoi Lenvima a reçu la désignation de «médicament orphelin» (médicament utilisé dans le traitement de maladies rares) le 26 avril 2013...
2015
false
false
false
EMA - Agence européenne des médicaments
Royaume-Uni
français
anglais
notice médicamenteuse
résumé des caractéristiques du produit
administration par voie orale
antinéoplasiques
antinéoplasiques
inhibiteurs de protéines kinases
inhibiteurs de protéines kinases
évaluation médicament
Appréciation des risques
adulte
tumeurs de la thyroïde
carcinome différencié de la glande thyroïde
carcinome réfractaire
résultat thérapeutique
progression du cancer
flux de syndication
médicament orphelin
agrément de médicaments
Europe
interactions médicamenteuses
grossesse
Allaitement naturel
évaluation préclinique de médicament
continuité des soins
surveillance post-commercialisation des produits de santé
protein-tyrosine kinases
L01XE29 - lenvatinib
LENVIMA
LENVIMA 4 mg, gélule
LENVIMA 10 mg, gélule
lenvatinib
lenvatinib
Phénylurées
quinoléines
Phénylurées
quinoléines

---
N1-VALIDE
Résumé de l'examen de l'innocuité - NEXAVAR (sorafénib) - Dysfonctionnement de la glande thyroïde
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/reviews-examens/nexavar-fra.php
L'examen des données scientifiques réalisé par Santé Canada a montré des preuves de troubles de la glande thyroïde en association avec l'utilisation du NEXAVAR. À la lumière du présent examen de l'innocuité, Santé Canada a mis à jour l'information posologique canadienne sur le NEXAVAR (sorafénib) de façon à ce que les professionnels de la santé, les fournisseurs de soins et les patients soient mis au courant du risque de dysfonctionnement thyroïdien. La fonction thyroïdienne devrait être surveillée avant et pendant l'utilisation du NEXAVAR...
2015
false
false
false
Santé Canada
Canada
français
anglais
avis de pharmacovigilance
L01XE05 - sorafénib
NEXAVAR
maladies de la thyroïde
antinéoplasiques
risque
crise thyréotoxique
inhibiteurs de protéines kinases
Surveillance des médicaments
continuité des soins
nicotinamide
nicotinamide
Phénylurées
Sorafénib

---
N2-AUTOINDEXEE
REGORAFENIB (STIVARGA)
http://www.conseil-scientifique.public.lu/fr/publications/oncologie/regorafenib.html
2015
false
false
false
false
Conseil Scientifique du Luxembourg
France
français
information sur le médicament
régorafénib
régorafénib
STIVARGA
Phénylurées
pyridines

---
N1-SUPERVISEE
Sorafénib et ostéonécrose de la mâchoire
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/bulletin/carn-bcei_v24n4-fra.php#article3
L'ostéonécrose de la mâchoire (ONM), une maladie grave de l'os de la mâchoire, a été signalée chez des patients traités par le sorafénib. À ce jour, aucun cas canadien n'a été signalé à Santé Canada. Pour réduire le risque d'ONM, les patients devraient maintenir une bonne hygiène buccale. Un examen dentaire et l'adoption de mesures d'hygiène dentaire préventives appropriées devraient être envisagés avant l'instauration de traitements par des médicaments ayant un lien soupçonné avec l'ONM. Les professionnels de la santé sont encouragés à signaler à Santé Canada tous les cas d'ONM soupçonnée d'être associée à l'utilisation du sorafénib...
2014
false
false
false
Santé Canada
Canada
français
article de périodique
Osteonécrose de la mâchoire
L01XE05 - sorafénib
NEXAVAR
administration par voie orale
inhibiteurs de protéines kinases
antinéoplasiques
inhibiteurs de l'angiogenèse
ostéonécrose
ostéonécrose
facteurs de risque
avis de pharmacovigilance
nicotinamide
nicotinamide
Phénylurées
Sorafénib

---
N1-SUPERVISEE
STIVARGA 40 mg, comprimé pelliculé
régorafénib monohydraté
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1743045/fr/stivarga
Inscription. Dans le traitement du cancer colorectal métastatique traité antérieurement ou ne relevant pas des traitements disponibles, notamment une chimiothérapie à base de fluoropyrimidine, un traitement par anti-VEGF et un traitement par anti-EGFR, le service médical rendu par STIVARGA : - est faible chez les patients dont le score de performance est 0-1 - est insuffisant chez les patients dont le score de performance est 1. Compte tenu du profil de tolérance et de la faible quantité d'effet, la Commission considère que STIVARGA n'apporte pas d'amélioration du service médical rendu (ASMR V, inexistante) dans la prise en charge des patients atteints d'un cancer colorectal métastatique en échec ou ne relevant pas des traitements disponibles (chimiothérapie à base de fluoropyrimidine, traitement par anti-VEGF et traitement par anti-EGFR) et dont le score de performance est de 0 ou 1...
2014
false
N
Insuffisant
Faible
HAS - Haute Autorité de Santé
-
France
français
régorafénib
régorafénib
L01XE21 - régorafénib
administration par voie orale
résultat thérapeutique
remboursement par l'assurance maladie
STIVARGA
STIVARGA 40 mg, comprimé pelliculé
adulte
métastase tumorale
tumeurs colorectales
antinéoplasiques
antinéoplasiques
Survie sans progression
avis de la commission de transparence
survie sans rechute
Phénylurées
pyridines
Phénylurées
pyridines

---
N1-SUPERVISEE
Isoproturon
http://www.inrs.fr/accueil/produits/bdd/doc/fichetox.html?refINRS=FT%20283
L'isoproturon (nom ISO) est un herbicide appartenant à la famille des urées substituées. Il est essentiellement utilisé dans les produits phytopharmaceutiques. Les spécialités commerciales phytopharmaceutiques, qui peuvent renfermer l'isoproturon en association avec d'autres herbicides, se présentent le plus souvent sous forme de suspensions concentrées, parfois sous forme de concentrés émulsionnables ou de poudres mouillables.
2011
false
true
false
INRS - Institut National de Recherche et de Sécurité
France
Phénylurées
Phénylurées
Phénylurées
Phénylurées
herbicides
exposition professionnelle
fiche toxicologique
isoproturon

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
21/09/2019


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.