Libellé préféré : hôpitaux communautaires;

Synonyme CISMeF : centre hospitalier départemental;

Acronyme CISMeF : CHD;

Synonyme MeSH : Hôpital communautaire; Hôpital de proximité; Hôpital local; Hôpitaux de proximité; Hôpitaux locaux;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Auto-questionnaire d'observance thérapeutique à destination des patients vivant avec le VIH (PVVIH) suivis en consultation au CHD de La Roche-sur-Yon: un outil afin d'orienter vers l'éducation thérapeutique (ETP)
http://www.sudoc.fr/234912227
Contexte : depuis 2012, un programme d'ETP est mis en place pour tous les PVVIH suivis en région Pays de la Loire qui le souhaitent. Dans l'objectif d'améliorer l'information des patients (et de leurs médecins) nous avons pris le parti sur le site de La Roche-sur-Yon de distribuer un auto-questionnaire d'observance thérapeutique à destination de l'ensemble des PVVIH suivis en consultation et des médecins qui les suivent. Objectif : Aborder les éventuelles difficultés liées à la prise du traitement antirétroviral (ARV) et évoquer à cette occasion les séances ETP afin de les orienter dans un second temps. Méthode : étude proposée en consultation de suivi VIH entre le 01/03/17 et le 30/09/2017 et comportant : - un questionnaire évaluant l'observance (entre 0 et 100%) du patient, rempli par le médecin avant la consultation ; - un auto-questionnaire rempli par le patient en salle d'attente, portant sur l'observance thérapeutique, le nombre de comprimés pris par jour, la charge virale (CV) et le souhait de s'inscrire à des séances ETP. Nous avons extrait les données épidémiologiques à partir du dossier informatisé Nadis . En aval des questionnaires, les patients étaient contactés par l'équipe ETP selon les critères d'orientation suivants : - Réponse « OUI je souhaite m'inscrire à des séances ETP » ; - la méconnaissance de leur charge virale ; - plus d'un oubli de prise d'ARV par mois ; - une observance évaluée par le patient 95%. Résultats : nous avons inclus 299 patients (66% de la file active des PVVIH suivis au CHD de la Roche-sur-Yon), 106 patients répondaient aux critères d'orientation et 63 patients ont eu au moins une séance ETP au 28/02/2018. Nos patients sont majoritairement des hommes, nés en France, âgés en moyenne de 50 ans et séropositifs depuis une quinzaine d'années. Soixante-six pourcent des patients inclus ont un score EPICES supérieur ou égale à 30 (taux de remplissage : 18.7 %). La CV est majoritairement indétectable (96% des patients). Ils prennent en moyenne deux comprimés ARV par jour. Soixante et un pourcent (184 patients) n'ont pas de comorbidités. Les comorbidités les plus représentées sont les cancers, la dépression et les pathologies cardio-vasculaires. L'observance thérapeutique évaluée par les patients est à 96 %et ne correspond que dans 71% des cas, à celle évaluée par les médecins (25 % sous-estiment l'observance de leur patient). Les patients orientés en ETP semblent être plus jeunes (p 0.00346), sont séropositifs depuis moins longtemps (p 0.0086) et ont un score EPICES comparable à ceux qui n'ont pas été orientés en ETP (p 0.91). Les événements de vie et le soutien ont été les deux principaux motifs d'orientation. Conclusion: Cet auto-questionnaire a permis d'aborder l'observance en consultation avec les patients et de repérer un besoin en ETP pour 36 % d'entre eux dont 59 % ont pu bénéficier d'au moins une séance (13 patients ont été inclus dans le programme depuis le 28/02/2018). L'ETP est indispensable à la prise en charge de toute maladie chronique permettant d'aborder des questions d'observance mais aussi de façon beaucoup plus large de qualité de vie avec la maladie.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
virus de l'immunodéficience humaine
vih
outil
observation de l'état du patient
émigration et immigration
hôpitaux communautaires
orientation
Thérapeutique
orientation
Éducation
Consultants
Questionnaires
éducation du patient comme sujet
Enquêtes et questionnaires
orientation vers un spécialiste
Observance par le patient
Thérapeutique
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
patients
Thérapeutiques
thérapeutique
éducation
consultants

---
N2-AUTOINDEXEE
Évaluation de l'adhérence des prescripteurs du service d'accueil des urgences du centre hospitalier de Martigues au référentiel local sur l'antibiothérapie
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01949466/document
Introduction : la lutte contre l’antibiorésistance est un enjeu majeur de santé publique. Cette lutte passe par la bonne prescription des antibiotiques. La majorité des prescriptions dans les services d’accueil des urgences (SAU) est probabiliste avec la nécessité d’émettre une hypothèse microbiologique. Au SAU du centre hospitalier de Martigues, un référentiel local sur l’antibiothérapie (« Antibioguide ») a été rédigé en accord avec les recommandations actuelles. L’objectif principal était d’évaluer l’adhérence des prescripteurs du SAU du CHM au référentiel local. Un des objectifs secondaires était de déterminer des facteurs influençant l’adhérence. Matériels et Méthode : l'étude était observationnelle, descriptive, prospective, monocentrique du 1er mars au 31 mai 2017. Tous les patients majeurs ayant reçu une antibiothérapie étaient inclus. A été extrait des dossiers médicaux et logiciel biologique les caractéristiques du patient, le diagnostic, les prélèvements infectieux effectués, l’antibiothérapie débutée, la destination (externe ou hospitalisé) du patient et le taux de CRP. L’antibiothérapie débutée était comparée à celle du référentiel. L’attitude du prescripteur était classée : respect du référentiel, non-respect, antibiothérapie non référencée ou non renseignée. Résultats : 631 patients ont été inclus dont 379 sortants et 252 hospitalisés. Les 6 spécialités les plus fréquentes étaient : la traumatologie, la pneumologie, l’urologie-néphrologie, les infections cutanées, la gastro-entérologie et l’ORL-stomatologie. Pour les sortants, l’association amoxicilline-acide clavulanique était la plus utilisée (39,6%). L’utilisation des C3G (seuls ou en association) représentait 46,8% des prescriptions totales. Le respect du référentiel s’élevait à 55,5%. En supprimant les antibiothérapies non référencées et non renseignées, le respect s’élevait à 72,8%. La traumatologie et l’urologie-néphrologie étaient les mieux respectés (83%-100% et 82%-91%). La pneumologie et la gastro-entérologie avaient des taux d’adhérence plus faibles (52%-65% et 38%-58%). Aucune différence significative était retrouvée entre les sortants et les hospitalisés, entre les patients prélevés et non prélevés et entre les patients avec CRP supérieure et inférieure à 50. Conclusion : le taux d’adhérence au référentiel local antibiothérapie au SAU du CHM est de 55,5%. En supprimant les antibiothérapies non référencées et non renseignées, le taux de respect est alors de 72,8%.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Centre d'accueil d'urgence
antibiothérapie
adhérences tissulaires
central
Centres d'urgences
service hospitalier d'urgences
Centre
hôpital
Centre d'accueil d'urgence
adhérence
hôpitaux communautaires
services des urgences médicales

---
N2-AUTOINDEXEE
Point de vue des médecins généralistes sur leurs patients à risque de réhospitalisation potentiellement évitable en 2015 : étude dans le service de médecine du CHD Vendée, site de Montaigu
https://nantilus.univ-nantes.fr/vufind/Record/PPN20071449X
Le contexte économique et l'évolution de l'offre de soins à l'hôpital nécessitent une rationalisation des efforts. Dans le but de diminuer également le coût humain que représente la réhospitalisation évitable, des mesures se mettent en place avec plus ou moins d'efficacité. Cette étude qualitative a été réalisée auprès des médecins généralistes ayant dans leur patientèle un cas de réhospitalisation évitable. Elle a permis de mettre en valeur les priorités des médecins généralistes en la matière.
2017
false
false
false
Bibliothèque Universitaire de l'Université de Nantes
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
médecins généralistes
patients
généralisé
médecine
a comme patient
réadmission du patient
collecte de données
risque
hôpitaux communautaires
Vision
site

---
N1-VALIDE
ANCHL - Association Nationale des Centres Hospitaliers Locaux
http://www.anchl.fr/
L’association a pour objectifs principaux la promotion, la défense et la reconnaissance des Centres Hospitaliers Locaux dans le paysage de santé en France. Elle représente plus de 300 établissements sur le territoire métropolitain et les Outre-Mer.
false
false
false
Lamballe
France
Côtes-d'Armor
français
association
hôpitaux communautaires

---
N1-VALIDE
AGHL - Association nationale des médecins généralistes des hôpitaux locaux
http://www.aghl.fr/
Article 2 : Cette Association a pour buts : de promouvoir l'exercice mixte de la médecine générale en ville et à l'Hôpital Local de promouvoir un exercice coordonné des soins primaires, entre l'hôpital local et le secteur ambulatoire de proximité. de rassembler tous les Médecins Généralistes exerçant ou ayant exercé en Hôpital Local de promouvoir et sauvegarder la place du Médecin Généraliste exerçant en Hôpital Local d'émettre des propositions visant à améliorer les conditions d'exercice des Médecins intervenant à l'Hôpital Local de développer toutes actions pour promouvoir la place de l'Hôpital Local dans le système hospitalier français et la défendre...'
false
N
Saint-Pourçain-sur-Sioule
France
Allier
français
médecins généralistes
médecine générale
hôpitaux communautaires
association professionnels santé

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
08/10/2019


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.