Libellé préféré : urgences;

Définition du MeSH : situations ou conditions ayant une probabilité élevée de nuisances ou de conséquences immédiates représentant un danger pour la vie ou exigeant des premiers soins ou toute autre interposition immédiate. [Traduction effectuée avant 2008];

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

situations ou conditions ayant une probabilité élevée de nuisances ou de conséquences immédiates représentant un danger pour la vie ou exigeant des premiers soins ou toute autre interposition immédiate. [Traduction effectuée avant 2008]

N3-AUTOINDEXEE
Simplifier la prise en charge de l’urgence avec un guichet unique
https://www.santepubliquefrance.fr/docs/simplifier-la-prise-en-charge-de-l-urgence-avec-un-guichet-unique-interview
Les autorités françaises vont créer un numéro d'appel téléphonique national afin d'améliorer le dispositif de prévention du suicide, se conformant ainsi aux recommandations des experts. Ce numéro unique pour les cas d'urgence a fait ses preuves aux États-Unis, au Canada, en Belgique et surtout aux Pays-Bas, selon les études scientifiques disponibles. Sans se substituer aux autres dispositifs d'écoute, ce numéro complétera le dispositif existant.
2020
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
Urgences
traitement d'urgence
urgences

---
N3-AUTOINDEXEE
Déconfinons avec prudence pour ne pas avoir à reconfiner dans l’urgence
http://www.academie-medecine.fr/communique-de-lacademie-deconfinez-vous-mais-pas-trop-vite/
En France métropolitaine, depuis la levée progressive du confinement commencée le 11 mai 2020, les principaux indicateurs épidémiologiques de l’épidémie de Covid-19 (décompte des nouveaux cas confirmés, des hospitalisations, des passages en réanimation et des décès) sont en baisse sur l’ensemble du territoire. Un autre indicateur, le taux de positivité des tests RT-PCR, transmis par le système SI-DEP (système d’information de dépistage) depuis la semaine 20, objective également une diminution régulière (1,3% pour la semaine 24). La surveillance épidémiologique a permis la détection de 272 foyers (clusters) entre le 9 mai et le 24 juin, dont la plupart ont été circonscrits grâce à l’action conjuguée des ARS et des cellules régionales de Santé publique France, évitant jusqu’à présent toute diffusion communautaire. Dans le même temps, l’enquête Santé publique France CoviPrev révèle que l’observance des mesures de prévention recommandées (distanciation physique, lavage des mains, port du masque) n’a cessé de diminuer depuis le 11 mai. Au niveau mondial, la pandémie de Covid-19 est en phase d’accélération, selon le directeur général de l’OMS, avec un million de cas déclarés dans les huit derniers jours. Alors que la situation aux États-Unis fait redouter une seconde vague épidémique, l’Amérique latine est devenue l’épicentre de la pandémie, le cap des 100 000 morts ayant été franchi, dont plus de la moitié au Brésil. En Europe, malgré une décroissance de la courbe épidémique observée dans tous les pays, l’Allemagne doit reconfiner plus de 600 000 personnes dans deux cantons pour contrôler un important foyer de contamination apparu dans le plus grand abattoir d’Europe alors que le Portugal rétablit le confinement dans une partie de la ville de Lisbonne. Ce contexte international inquiétant et le relâchement général observé dans les grandes agglomérations françaises, notamment le 21 juin à l’occasion de la fête de la musique, font craindre un passage en scénario 2 (apparition d’un ou plusieurs clusters critiques signes d’une reprise locale de l’épidémie).
2020
false
false
false
false
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
quarantaine
information scientifique et technique
pandémies
Pression systolique
urgences
pression sanguine
pneumopathie virale
pandémies
pneumopathie virale
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Porte tournante à l'urgence et usagers fréquents rencontrant des problèmes de santé mentale : la perspective des proches
https://corpus.ulaval.ca/jspui/handle/20.500.11794/38150
Le phénomène de la « porte tournante » dans les services d’urgence préoccupe nombre de gestionnaires et le grand public, mais surtout les usagers et leur famille. Plusieurs études s’attardent à décrire les caractéristiques de ces usagers qui consultent fréquemment dans les urgences. Étant donné que la santé mentale en est un enjeu important, ce mémoire s’intéresse aux usagers fréquents des urgences présentant des problèmes de santé mentale et donne la parole aux proches de ceux-ci. Cette étude exploratoire vise à répondre aux deux questions suivantes : quelles sont les vulnérabilités psychosociales des usagers fréquents des urgences selon leurs proches et quel regard ces derniers posent-ils sur cette situation. Afin de répondre à ces questions, huit entretiens semi-dirigés ont été réalisés auprès de proches d’usagers fréquents présentant des troubles de santé mentale de la région de Québec. Les vulnérabilités psychosociales des usagers dont nous ont parlé les proches concernent principalement des difficultés socioéconomiques, l’isolement social, ainsi qu’une santé précaire. Des patterns de consultation similaires permettent de mettre en lumière trois cas de figure chez les usagers examinés dans le cadre de cette recherche : les personnes âgées qui consultent pour des conditions liées au vieillissement ; les usagers qui se présentent pour des épisodes de crise en lien avec leurs troubles de santé mentale ; les individus qui fréquentent l’urgence pour des malaises physiques divers. Quant au regard des proches, les résultats concernent diverses difficultés rencontrées à naviguer dans le système de santé. Les proches interrogés se disent préoccupés par la situation des usagers et ont à coeur de s’impliquer, acceptant souvent de pallier le manque de services et de ressources. Ce mémoire vient appuyer le fait que les usagers fréquents ne peuvent être considérés comme une population homogène et qu’il est nécessaire de leur offrir des soins et services qui répondent à leurs besoins spécifiques ainsi qu'à ceux de leurs proches.
2020
CorpusUL - Dépôt institutionnel de l'Université Laval
Canada
thèse ou mémoire
Santé mentale
Santé mentale
urgences
problème
santé mentale

---
N2-AUTOINDEXEE
Syndrome de Rett
Bonnes pratiques en cas d’urgence
https://www.orpha.net/data/patho/Emg/Int/fr/SyndromedeRett_FR_fr_EMG_ORPHA778.pdf
Le syndrome de Rett est un trouble du neuro-développement rare, d’origine génétique, touchant majoritairement les filles, conduisant à un retard, puis une régression du développement psychomoteur pendant les premières années de la vie conduisant à un polyhandicap spécifique.
2020
Orphanet
France
recommandation professionnelle
Syndrome de Rett
syndrome de rett
urgences
syndrome de rett
Meilleures pratiques
Pratique
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet

---
N2-AUTOINDEXEE
Institutionnalisation de l’action d’urgence renforcée grâce à la formation et à l’apprentissage
https://extranet.who.int/iris/restricted/bitstream/handle/10665/331227/WER9509-eng-fre.pdf
Dans le cadre de la réforme de ses activités en matière de gestion des situations d’urgence sanitaire, l’OMS a adopté un Cadre d’action d’urgence1 pour répondre de manière plus efficace et plus prévisible aux épidémies, aux pandémies et aux problèmes sanitaires liés aux crises humanitaires. Ce cadre intègre les meilleures pratiques mondiales d’un système de gestion des incidents (IMS). Afin de s’assurer que le personnel de l’ensemble de l’Organisation connaisse cette approche et puisse l’utiliser efficacement, le Programme OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire (WHE) a lancé un programme de formation visant à développer les connaissances, les compétences et les attitudes requises pour utiliser l’IMS.
2020
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
France
article de périodique
renforcement
Apprentissage
Apprentissage
apprentissage
Apprentissage
institutionnalisation
renforcement (psychologie)
urgences

---
N2-AUTOINDEXEE
Des mesures d’urgence fédérales pour soigner et protéger les canadiens pendant la pandémie de COVID-19
https://www.cma.ca/sites/default/files/pdf/Media-Releases/CMA-Brief-federal-emergency-measures-pandemic_FR.pdf
1410, pl. des tours Blair / Blair Towers Place, bur. / Suite 500, Ottawa ON K1J 9B9C’est avec un sentiment d’urgence et d’inquiétude que l’Association médicale canadienne (AMC) recommande des mesures d’urgence fédérales qui, si elles sont prises ensemble, assureront que les Canadiens reçoivent les soins appropriés et que des plans de soutien sont mis en œuvre pour protéger la santé publique pendant la pandémie de COVID-19.Bien que le Canada ait fait des progrès considérables depuis l’épidémie de SRAS pour mettre en place une infrastructure, des ressources et des mécanismes de santé publique efficaces, les contraintes significatives liées aux ressources de nos systèmes de santé présentent un défi majeur pour notre réponse à la situation actuelle. Les mesures d’urgence fédérales doivent être élaborées dans le contexte de l’état actuel des ressources de santé : les hôpitaux, partout au pays, sont en surcapacité, des millions de Canadiens n’ont pas accès à un médecin de famille régulier, d’innombrables communautés sont aux prises avec des pénuries en matière de soins, les soins virtuels n’en sont qu’à leurs balbutiements, et la liste continue.
2020
AMC - Association Médicale Canadienne
Canada
COVID-19
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
COVID-19
recommandation de santé publique
Mesures
pandémies
a comme soignant
aidants
urgences
poids et mesures
pneumopathie virale

---
N3-AUTOINDEXEE
Projet de loi d'urgence pour faire face à l'épidémie de covid-19
Avis n 379 (2019-2020) de Mme Sophie PRIMAS, fait au nom de la commission des affaires économiques
http://www.senat.fr/rap/a19-379/a19-379.html
2020
Le Sénat
France
COVID-19
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
COVID-19
rapport
économies
Aplasie du péricarde
Épidémies de maladies
Fracture intertrochantérienne
Fracture intercondylienne de l'humérus
Economie
commerce
urgences
Épidémies
Économie
Affaires
Face
Loi
jurisprudence
Economie
pneumopathie virale

---
N3-AUTOINDEXEE
Projet de loi d'urgence pour faire face à l'épidémie de covid-19
Avis n 380 (2019-2020) de M. Alain MILON, fait au nom de la commission des affaires sociales
http://www.senat.fr/rap/a19-380/a19-380.html
2020
Le Sénat
France
COVID-19
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
COVID-19
rapport
Face
Loi
urgences
Affaires
Épidémies de maladies
Individus
socialisme
jurisprudence
Épidémies
commerce
pneumopathie virale

---
N3-AUTOINDEXEE
Projet de loi organique d'urgence pour faire face à l'épidémie de covid-19
Rapport n 381 (2019-2020) de M. Philippe BAS, fait au nom de la commission des lois
http://www.senat.fr/rap/l19-381/l19-381.html
2020
Le Sénat
France
COVID-19
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
COVID-19
rapport
Organismes
Individus
jurisprudence
Loi
Organismes
Épidémies
rapport albumine/globuline
Organisme
Épidémies de maladies
rapport de recherche
Fracture intercondylienne de l'humérus
Fracture intertrochantérienne
Aplasie pulmonaire
urgences
Face
partie d'un organe
pneumopathie virale

---
N3-AUTOINDEXEE
Taux d'hospitalisation parmi les passages aux urgences pour suspicion de COVID-19 - OSCOUR (pour 10 000 passages)
Données hebdomadaires
https://geodes.santepubliquefrance.fr/index.php#c=indicator&f=0&i=sursaud_corona_hebdo.prop_corona_hospit_sau&s=2020-S11&t=a01&view=map2
2020
SPF - Santé publique France
France
COVID-19
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
COVID-19
carte géographique
Abcès périanal
urgences
hospitalisation
transitoire
ensemble de données
hospitalisation d'urgence
pneumopathie virale

---
N3-AUTOINDEXEE
Taux de passages aux urgences pour suspicion de COVID-19 - OSCOUR (pour 10 000 passages)
Données hebdomadaires
https://geodes.santepubliquefrance.fr/index.php#c=indicator&f=0&i=sursaud_corona_hebdo.prop_corona_pass_sau&s=2020-S11&t=a01&view=map2
2020
SPF - Santé publique France
France
COVID-19
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
COVID-19
carte géographique
ensemble de données
urgences
Abcès périanal
transitoire
pneumopathie virale

---
N3-AUTOINDEXEE
Taux d'hospitalisation parmi les passages aux urgences pour suspicion de COVID-19 - OSCOUR (pour 10 000 passages)
Données quotidiennes
https://geodes.santepubliquefrance.fr/index.php#c=indicator&f=0&i=sursaud_corona_quot.prop_corona_hospit_sau_q&s=2020-03-18&t=a01&view=map2
2020
SPF - Santé publique France
France
COVID-19
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
COVID-19
carte géographique
hospitalisation
urgences
Abcès périanal
transitoire
hospitalisation d'urgence
ensemble de données
pneumopathie virale

---
N3-AUTOINDEXEE
Taux de passages aux urgences pour suspicion de COVID-19 - OSCOUR (pour 10 000 passages)
Données quotidiennes
https://geodes.santepubliquefrance.fr/index.php#c=indicator&f=0&i=sursaud_corona_quot.prop_corona_pass_sau_q&s=2020-03-18&t=a01&view=map2
2020
SPF - Santé publique France
France
COVID-19
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
COVID-19
carte géographique
urgences
ensemble de données
transitoire
Abcès périanal
pneumopathie virale

---
N2-AUTOINDEXEE
Questions-réponses pour les responsables des services de garde d'urgence (SDGU) - Coronavirus (COVID-19)
https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-002490/
Ces directives provisoires sont basées sur l’état des connaissances actuel sur la COVID-19. Les mesures proposées dans ce feuillet s’inscrivent dans la continuité des mesures recommandées dans les services de garde et se veulent en cohérence avec celles-ci.
2020
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
COVID-19
COVID-19
COVID-19
COVID-19
enfant
recommandation
Question-réponse
Urgences
service hospitalier d'urgences
coronavirus
permanence des soins
coronavirus
urgences
pneumopathie virale
infections à coronavirus

---
N2-AUTOINDEXEE
Déficits immunitaires humoraux chez l’adulte
Bonnes pratiques en cas d’urgence
http://www.orpha.net/data/patho/Emg/Int/fr/DeficitImmunitaireCommunVariable_FR_fr_EMG_ORPHA1572.pdf
Les déficits immunitaires humoraux (DIH)peuvent se révéler à l’âge adulte. Ces maladies,liées à un défaut de production d’anticorps sont hétérogènesdans leur âge de début, gravité des symptômes, association à des symptômes non infectieux.
2020
Orphanet
France
recommandation pour la pratique clinique
adulte
Déficit immunitaire humoral
déficits immunitaires
Adulte
Pratique
Meilleures pratiques
adulte
Adulte
urgences
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet

---
N2-AUTOINDEXEE
Urgence Opticien
https://www.urgenceopticien.fr/
Afin d’assurer la permanence des soins en santé visuelle, en lien avec le Ministère des Solidarités et de la Santé, les trois syndicats d’opticiens ont mis en place un dispositif de service minimum destiné aux patients. Celui-ci a pour vocation d’assurer le suivi des demandes urgentes, dans des conditions optimales de sécurité, tant pour le public que pour les personnels.
2020
France
information patient et grand public
annuaire
urgences

---
N3-AUTOINDEXEE
Projet de loi d'urgence pour faire face à l'épidémie de covid-19
http://www.senat.fr/rap/l19-387/l19-387.html
2020
Le Sénat
France
COVID-19
COVID-19
rapport
jurisprudence
Épidémies
Épidémies de maladies
urgences
Loi
Face
face
épidémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus

---
N2-AUTOINDEXEE
Informations aux professionnels exerçant dans les dispositifs et structures de l’hébergement d’urgence
https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/professionnels-du-social-et-medico-social/article/informations-aux-professionnels-exercant-dans-les-dispositifs-et-structures-de
Vous êtes un professionnel de l’hébergement d’urgence. Pour lutter contre la propagation du virus COVID-19, la DGCS met à votre disposition un ensemble de consignes actualisées sur les conduites à tenir dans votre secteur d’intervention.
2020
Ministère des solidarités et de la Santé
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
recommandation
équipement et fournitures
Dispositifs
logement
dispositif
Structure
urgences

---
N3-AUTOINDEXEE
Coronavirus COVID-19 ORGANISATION DES SERVICES D’URGENCES Ile-de-France
Recommandations régionales Île-de-France 22/03/2020
http://aphp.aphp.fr/wp-content/blogs.dir/268/files/2020/03/ARSIdF_recommandations_Urgences_20200322.pdf
2020
ARS Île-de-France
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
recommandation professionnelle
Organisation
français
France
France
Organisation
service hospitalier d'urgences
Urgences
organisateurs embryonnaires
directives de santé publique
coronavirus
coronavirus
Paris
France
organisation
France
Ile-de-France
France
urgences
France

---
N3-AUTOINDEXEE
Questions et réponses de la SFED sur le COVID-19 : quelles sont les conditions pour reprendre une activité endoscopique en dehors des urgences pendant la période d'épidémie ?
http://www.sfed.org/files/files/covid19endo_qr_condrepris.pdf
Comme indiqué dans une question-réponse précédente, il est impératif que les unités d’endoscopie digestive continuent à prendre en charge les urgences digestives nécessitant un geste endoscopique. Du fait des propos récents, le 6 avril 2020, du Ministre de la Santé, Monsieur Olivier VERAN, à propos du dépistage du cancer et en particulier du cancer colo-rectal, la SFED a décidé de modifier ses recommandations concernant les indications des endoscopies digestives.
2020
SFED - Société Française d'Endoscopie Digestive
France
COVID-19
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
information scientifique et technique
Question-réponse
Périodique
endoscopie
urgences
Épidémies de maladies
Épidémies
endoscope
endoscopes
endoscopie
Endoscopie
épidémies
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Les urgences neuro-ophtalmologiques pendant l’infection COVID19. Conseils de prise en charge des patients aux urgences.
https://www.sfo-online.fr/sites/www.sfo-online.fr/files/medias/documents/les_urgences_neuro-ophtalmologiques_pendant_linfection_covid19_28mars20.pdf
2020
SFO - Société Française d'Ophtalmologie
France
COVID-19
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
recommandation professionnelle
infections de l'oeil
Ophtalmologie
prise en charge personnalisée du patient
Infection
a comme patient
traitement d'urgence
Urgences
Ophtalmologistes
Ophtalmologie
maladie infectieuse
Infection
ophtalmologiste
Ophtalmologie
Assistance
neurologie
ophtalmologie
infection
urgences
Ophtalmologistes
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Zero garde veine aux urgences
https://www.euro-pharmat.com/les-publications/download/5392/4706/254
Introduction : Le « garde veine » consiste à perfuser un patient dès son entrée aux Urgences, en posant un cathéter, un perfuseur et une poche de sérum salé ou glucosé pour assurer un accès veineux rapide. De nouveaux Dispositifs Médicaux (DM) ont été référencés comprenant des valves bidirectionnelles montées sur prolongateur et des seringues de rinçage pré-remplies. Ces dispositifs permettraient ainsi de répondre à différents objectifs dont notamment de supprimer la pratique des garde-veines et d’améliorer le confort des patients. L’objectif de cette étude est de suivre les consommations et l’impact financier de ces nouveaux DM.
2020
Euro-Pharmat
France
article de périodique
VEINE
urgences
veines

---
N3-AUTOINDEXEE
Urgences oculaires en période de COVID-19 chez l'adulte
https://www.sfo.asso.fr/files/files/FICHE-INFO-PATIENT_/fiche_adulte_def.pdf
2020
SFO - Société Française d'Ophtalmologie
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
information patient et grand public
Périodique
adulte
urgences
adulte
Adulte
Adulte
oeil, sai
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Urgences oculaires en période de COVID-19 chez l'enfant
https://www.sfo.asso.fr/files/files/FICHE-INFO-PATIENT_/fiche_enfant_def.pdf
2020
SFO - Société Française d'Ophtalmologie
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
information patient et grand public
urgences
Enfant
Enfant
Enfant
enfant
enfant
Enfant
oeil, sai
Périodique
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Recommandations du CNGOF pour la prise en charge aux urgences maternité
https://syngof.fr/wp-content/uploads/2020/03/COVID-19-CNGOF.pdf
Le CNGOF a publié une mise à jour des recommandations pour la prise en charge aux urgences maternité d’une patiente enceinte suspectée ou infectée par le coronavirus (COVID-19) ATTENTION : du fait de l’évolution rapide du nombre de cas et des connaissances médicales, ces prises en charges sont susceptibles d’être modifiées fréquemment. Les autres causes de fièvre pendant la grossesse doivent être éliminées. Le personnel d’accueil des urgences doit porter un masque chirurgical à changer au maximum toutes les 4h. Tous les services doivent s’organiser dans leur établissement en identifiant le réfèrent Risque Epidémiologique et Biologique (REB) local ou départemental avec ses coordonnées et en anticipant les parcours de prise en charge « des cas possibles ».
2020
false
false
false
SYNGOF - Syndicat National des Gynécologues Obstétriciens de France
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
recommandation professionnelle
maternités (hôpital)
directives de santé publique
traitement d'urgence
Urgences
maternité
urgences
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Lignes directrices et gestion des urgences dentaires - Programme québécois de soins buccodentaires de soins d'hygiène quotidiens de la bouche (PQSBHB) en CHSLD - COVID-19
https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-002527/
Document à l’intention des gestionnaires SAPA, des chefs d’unités de soins et des dentistes-conseils.
2020
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
recommandation de santé publique
programmes
avec propreté
bouche
urgences
hygiène buccodentaire
Hygiène
soins
dent, sai
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Projet de loi prorogeant l'état d'urgence sanitaire et complétant ses dispositions
N 415 (version provisoire)
http://www.senat.fr/rap/a19-415/a19-415.html
Réunie le lundi 4 mai sous la présidence de M. René-Paul Savary, vice-président, la commission des affaires sociales a examiné le rapport pour avis de M. Alain Milon sur les articles 2, 3 et 6 du projet de loi n 414 (2019-2020) prorogeant l'état d'urgence sanitaire et complétant ses dispositions. Alors que se profile la levée prochaine du confinement auquel nos concitoyens sont soumis depuis près de deux mois, la commission des affaires sociales a tenu à rappeler le caractère déterminant de la responsabilité individuelle et citoyenne dans l'endiguement à venir d'une possible « nouvelle vague » d'hospitalisations. Les articles 2 et 3 du projet de loi restreignent l'ouverture des mesures individuelles de mise en quarantaine et d'isolement prophylactique contraint aux seuls cas de personnes arrivant sur le territoire national. Il a paru excessif à la commission des affaires sociales, compte tenu de la nature extrêmement contagieuse de l'épidémie de covid-19 et du risque important auquel nous exposerait un échec potentiel de la levée du confinement, de limiter les restrictions sanitaires de liberté d'aller et de venir à ces seuls mouvements et de renvoyer tous les autres cas d'isolement prophylactique au champ de la simple recommandation médicale.
2020
Le Sénat
France
COVID-19
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
rapport
Loi
Dispositifs
disposition (psychologie)
état de santé
jurisprudence
urgences
Artère coronaire gauche d'origine anormale
équipement et fournitures
dispositif
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Projet de loi prorogeant l'état d'urgence sanitaire et complétant ses dispositions
Rapport n 416 (2019-2020)
http://www.senat.fr/rap/l19-416/l19-416.html
Réunie le lundi 4 mai 2020, la commission des lois du Sénat a adopté, sur le rapport de Philippe Bas (Les Républicains - Manche), le projet de loi n 414 (2019-2020) prorogeant l'état d'urgence sanitaire. Ce texte a pour premier objet de prolonger, pour une durée de deux mois, soit jusqu'au 23 juillet prochain, l'état d'urgence sanitaire déclaré le 24 mars dernier sur l'ensemble du territoire national dans le but de doter les pouvoirs publics des prérogatives suffisantes pour prévenir et limiter la propagation de l'épidémie de covid-19. Dans la perspective d'une sortie progressive du confinement à compter du 11 mai, il procède également à plusieurs ajustements du régime de l'état d'urgence sanitaire, en vue de faciliter le rétablissement de la libre circulation des personnes tout en évitant les concentrations de population qui pourraient être délétères sur le plan sanitaire. Il envisage, enfin, la création d'un système d'information de collectes des données individuelles de santé des personnes affectées par le virus et des personnes contact, dans la perspective de lutter contre la propagation de l'épidémie. Au regard des risques sanitaires encore élevés, la commission des lois a souscrit à la nécessité de prolonger l'état d'urgence sanitaire au-delà du délai de deux mois initialement prévu.
2020
Le Sénat
France
COVID-19
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
rapport
Artère coronaire unique
état de santé
dispositif
Dispositifs
rapport de recherche
équipement et fournitures
rapport albumine/globuline
urgences
disposition (psychologie)
Fracture intertrochantérienne
Fracture intercondylienne de l'humérus
Loi
jurisprudence
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Etat d'urgence sanitaire COVID-19
28 avril
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/note_etat_durgence_sanitaire.pdf
2020
false
false
false
Ministère des solidarités et de la Santé
France
COVID-19
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
recommandation de santé publique
état de santé
urgences
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Mesures pour la gestion des cas et des contacts dans les unités d'urgence et d'hospitalisation en santé mentale : recommandations intérimaires - Coronavirus (COVID-19)
Coronavirus (COVID-19)
https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-002597/
Ce document s'adresse principalement aux décideurs et aux gestionnaires du réseau et des établissements de santé, afin de les orienter dans les prises de décision. Il s'adresse également aux équipes de prévention et contrôle des infections (PCI) qui doivent appliquer les recommandations « sur le terrain ».
2020
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
recommandation professionnelle
santé mentale
Mesures
Santé mentale
prise en charge personnalisée du patient
directives de santé publique
poids et mesures
Santé mentale
coronavirus
coronavirus
urgences
hospitalisation d'urgence
hospitalisation
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
La reprise des activités chirurgicales : une urgence sanitaire et une contribution à la reprise économique
http://www.academie-medecine.fr/communique-commun-de-lacademie-nationale-de-medecine-et-de-lacademie-nationale-de-chirurgiela-reprise-des-activites-chirurgicales-une-urgence-sanitaire-et-une-contribution-a-la-reprise-economiqu/
Selon la présidente du Fonds Monétaire International, la pandémie de Covid-19 a entraîné une crise qui « ne ressemble à aucune autre car elle est la combinaison d’une crise sanitaire et d’une crise économique non moins sévère avec un alourdissement de la dette et une récession importante ». Depuis la mise en place du Plan Blanc le 13 mars, 85% des 7,2 millions d’interventions chirurgicales programmées chaque année en France ont été reportées, soit près d’1,1 million d’actes (CNAMTS, ATIH). Il en résulte des risques d’aggravation dus au retard de prise en charge, non seulement en oncologie [1 ] mais également dans les autres disciplines. Il est donc impératif, ainsi que l’a déclaré le ministre chargé de la santé, d’engager rapidement une reprise d’activité dans les établissements de santé publics et privés. Du fait d’une baisse importante de l’activité hors Covid-19, certains établissements, notamment privés, ont demandé à bénéficier du chômage partiel, en plus des 800 000 professionnels sanitaires aidés par le Fond de solidarité.
2020
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
information scientifique et technique
Économie
Economie
économies
réintervention
Economie
urgences
économie
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Avis relatif aux dispositions susceptibles d’être insérées dans le prochain projet de décret pris en application de l’article L3131-15 du code de la santé publique sur l’état d’urgence sanitaire
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=848
Un projet de décret fixant de nouvelles règles en matière d’usage des moyens de transport dans la perspective de la deuxième étape du déconfinement a été adressé au Haut Conseil de la santé publique (HCSP) pour avis. Le HCSP avait déjà rendu : le 24 avril 2020 un premier avis relatif à l’adaptation des mesures barrières et de distanciation sociale pour la maîtrise de la diffusion du SARS-CoV-2, le 14 mai 2020, un avis complémentaire relatif à la distanciation physique entre les passagers à bord des aéronefs de transport commercial dans le cadre du déconfinement et de la reprise progressive des transports. Par ailleurs, Santé publique France a défini le la notion de contact d’un cas, précisant ainsi le risque de contamination. Au total le HCSP considère que : Les dispositions prévues dans le projet de décret concernent, pour une part importante d’entre elles, des mesures ne concernant pas les aspects sanitaires. Le HCSP n’a pas de compétence sur ces aspects. L’accès au lavage des mains et à des produits hydro-alcooliques tel que le HCSP l’a recommandé dans ses différents avis est pris en compte dans ce projet de décret. L’information concernant la distanciation physique assurée par le transporteur telle que préconisée par le HCSP dans ses 2 avis est prise en compte dans le projet de décret. Le respect de la distanciation physique dans les transports en commun est pris en compte selon les recommandations formulées par le HCSP. Le HCSP note que la formulation qu’il a employée est « lorsqu’elle est praticable » et que le décret utilise la formule « si possible » utilisée par l’ECDC dans ses recommandations. Le port du masque est rendu obligatoire durant cette phase dans tous les transports en commun. Cette formulation reprend les recommandations du HCSP.
2020
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
COVID-19
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
recommandation de santé publique
urgences
Santé publique
Acanthocytose
état de santé
Santé publique
Applications
Dispositifs
Applications
équipement et fournitures
prejugé
dispositif
attention
Applications
disposition (psychologie)
santé publique
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Contention mécanique en psychiatrie: revue de la littérature, analyse des pratiques et étude qualitative du vécu des patients aux urgences psychiatriques de Strasbourg
http://www.sudoc.fr/245122842
Introduction : Le recours à la contention mécanique en psychiatrie est sujet à controverse. Sa pratique est hétérogène en France malgré des recommandations de bonnes pratiques. L’objectif de ce travail est de faire le point sur la pratique de la contention, sur ses modalités de mise en œuvre ainsi que sur le vécu des patients concernés, pour tenter d’en dégager des améliorations et des alternatives possibles. Matériel et méthode : Les registres de contention ainsi que les dossiers de tous les patients placés en contention dans le service d’urgences psychiatriques du CHU de Strasbourg durant l’année 2019 ont été étudiés. Les critères examinés étaient : les caractéristiques des patients mis en contention ainsi que les conditions de celle-ci. Les données de la littérature ont été exploitées afin de compléter ce travail. Le vécu des patients a été exploré par une analyse qualitative réalisée à partir d’entretiens semi-dirigés de patients adultes volontaires. Résultats : la fréquence d’utilisation de la contention était de 1,3%, elle est inférieure à ce que repère la littérature. Le profil des patients faisant l’objet d’une telle mesure était comparable aux données existantes. Les patients concernés étaient majoritairement des hommes, âgés d’environ 33 ans, présentant pour la plupart un état d’agitation ou d’agressivité et dont la majorité souffre de troubles psychotiques et en particulier de schizophrénie. Le plus souvent une hospitalisation a suivi la mesure, sous la forme de soins sous contrainte. La contention a été vécue difficilement par une majorité de patients. Discussion : les patients concernés par la contention s’inscrivent souvent dans des soins chroniques, il est donc important de limiter ce vécu difficile de leur prise en charge afin de maintenir une alliance thérapeutique. Les entretiens de reprise permettent d’engager une réflexion en concertation avec le patient sur l’amélioration des conditions de contention et la mise en place de mesures alternatives.
2020
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Pratique
recherche qualitative
Littérature
urgences
littérature de revue comme sujet
a comme patient
mécanique
Psychiatrie
personnes atteintes de troubles mentaux
psychiatres
psychiatre
contention physique
psychiatrie

---
N1-SUPERVISEE
Mastocytoses
Bonnes pratiques en cas d’urgence
http://www.orpha.net/data/patho/Emg/Int/fr/Mastocytoses_FR_fr_EMG_ORPHA98292.pdf
Les mastocytoses sont un groupe de maladies caractérisées par l’accumulation et l’activation anormales de mastocytes dans divers organes (peau, tube digestif, moelle osseuse, foie, rate, os…). La dégranulation mastocytaire peut entraîner des manifestations fonctionnelles : prurit, flushs, choc anaphylactique et oedème de Quincke, troubles digestifs (dont diarrhées, intolérances alimentaires), douleurs (notamment ostéo-articulaires et musculaires), symptômes neuropsychiques (dont céphalées, anxiété, dépression).
2020
false
false
false
Orphanet
France
services des urgences médicales
risque
urgences
angioedème
anaphylaxie
douleur abdominale
diarrhée
hémorragie
douleur osseuse
anesthésie
effets secondaires indésirables des médicaments
recommandation professionnelle
mastocytose
médecine d'urgence

---
N3-AUTOINDEXEE
La méditation de pleine conscience comme outil de prévention face au burnout des internes en médecine: étude de faisabilité aux urgences
http://www.sudoc.fr/242253172
Introduction: La santé mentale des internes en médecine est préoccupante avec probablement des conséquences négatives sur la qualité des soins. La méditation de pleine conscience a prouvé son efficacité dans la réduction du burnout et du stress. Dans le contexte actuel, notamment aux urgences, il semble nécessaire d’aider les soignants afin de réduire le risque d’épuisement professionnel. Cette étude de faisabilité avait pour objectif principal d’évaluer la santé mentale des internes aux urgences, d’étudier l’adhérence à la méditation et l’effet potentiel de cette technique. Matériel et Méthodes: Nous avons réalisé une étude observationnelle, monocentrique chez 43 internes aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg sur huit semaines. Le groupe A (n 12) a médité de manière collective (sessions quotidiennes de 15 minutes encadrées par un expert s’appuyant sur une application) et autonome; le groupe B (n 31) a médité de manière autonome. Ils ont rempli des auto-questionnaires évaluant le burnout, le stress (Perceived Stress Scale), les symptômes anxieux et dépressifs (Hospital Anxiety and Depression Scale), la qualité de vie (WHO Quality Of Life-BREF). Le burnout (Maslach Burnout Inventory) était défini par un score d’épuisement émotionnel EE 27/54 et/ou un score de dépersonnalisation DP 10/30 et/ou un score d’accomplissement personnel AP 34/48. Résultats: Au début de l’étude, 69,8% des internes avaient des symptômes d’anxiété et 32,6% des symptômes dépressifs. La grande majorité des internes (93%) étaient en burnout versus 72,1% à la fin de l’étude. L’âge avancé, le sexe féminin et la présence de maladie somatique étaient associés à une moins bonne santé mentale contrairement à la pratique régulière du sport. Dans le groupe A, entre le début et la fin de l’étude, le score d’anxiété a diminué (p 0,005), les scores de qualité de vie globale et de santé en général ont augmenté (p 0,02 et p 0,002) contrairement au groupe B. Le score d’épuisement professionnel a diminué (p 0,001) dans les deux groupes avec une diminution trois fois plus importante dans le groupe A. Les deux tiers des internes étaient satisfaits du programme (67%) et près de la moitié prête à poursuivre la méditation (44%). Conclusion: Les internes sont en grande majorité en burnout. Notre programme sur huit semaines de méditation collective à l’aide d’une application apparaît comme une bonne introduction à la méditation de pleine conscience. Ses bénéfices sur la santé mentale semblent être supérieurs à la méditation autonome.
2020
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
pleine conscience
outil
urgences
méditation
médecin (médecine interne)
conscience
études de faisabilité
Épuisement professionnel
Face
face

---
N3-AUTOINDEXEE
Etude des patients présentant une bactériémie au Service des Urgences et de son association au score qSOFA
http://www.sudoc.fr/237643111
Introduction : Les patients bactériémiques ont une mortalité élevée (30%). Le diagnostic clinique de bactériémie est difficile et sa prévalence au SU est peu connue. Le score qSOFA, validé pour la détection des patients infectés à haut risque de mortalité pourrait être associé à la bactériémie. L’objectif de cette étude était de déterminer la prévalence de la bactériémie au sein d’une cohorte de patients infectés au Service des Urgences (SU) et d’évaluer une association avec le score qSOFA initial. Méthode : Étude épidémiologique rétrospective monocentrique analysant les patients suspects d’infection. Le diagnostic d’infection était validé par un comité d’adjudication. La prévalence de la bactériémie, les germes incriminés étaient comparés entre les patients avec un qSOFA 2 et 2. Résultats : Sur un an, 839 patients ont été retenus après adjudication (464 hommes ; âge moyen : 64 20 ans). L’infection était documentée chez 434 patients (entérobactéries : 62% ; streptocoques : 10% ; staphylocoques : 10%). Une bactériémie était présente chez 166 patients (20%). Le score qSOFA était 2 chez 141 patients (17%). Le score qSOFA était significativement associé à la bactériémie avec un OR à 2.14 [IC 95% : 1.43 ; 3.21]. Conclusion : Un score qSOFA 2 est associé à une prévalence élevée de bactériémie ce qui renforce son utilité au SU pour instaurer rapidement l’antibiothérapie chez les patients infectés.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
patients
service hospitalier d'urgences
collecte de données
association
a comme patient
Urgences
bactériémie
Bactériémie
bactériémie
urgences

---
N2-AUTOINDEXEE
Sédation procédurale et analgésie aux urgences pédiatriques: Où en sommes-nous? Où va t’on?
https://paediatrica.swiss-paediatrics.org/fr/sedation-procedurale-et-analgesie-aux-urgences-pediatriques-ou-en-sommes-nous-ou-va-ton/
Sur les dernières 30 années, la communauté internationale réalise l’importance de la bonne gestion de la douleur et de l’anxiété chez l’enfant. On part de l’idée que les nourrissons ne ressentent pas vraiment la douleur, jusqu’à prouver que les solutions sucrées sont des antalgiques efficaces chez ces mêmes enfants. Le monitoring se perfectionne, les doses de médicaments sécuritaires sont définies, et le personnel se forme spécifiquement pour la sédation.
2019
Paediatrica - Société Suisse de Pédiatrie
Suisse
article de périodique
analgésie
hypnotiques et sédatifs
analgésie
Analgésiques
état de sédation
urgences
Sédatifs
sédation

---
N3-AUTOINDEXEE
Etude PERCUT: Prescription des Examens de Radiologie du Rachis Cervical pour les Urgences Traumatiques
http://www.sudoc.fr/23778114X
Les traumatismes du rachis cervical sont un motif de recours fréquent aux urgences. Deux principaux algorithmes décisionnels ont été décrits pour réduire le nombre de radiographies du rachis cervical prescrites aux urgences : les critères américains National Emergency X-ray Utilization Study (NEXUS) et les critères canadiens, les Canadian Cervical-Spine Rule (CCR). Ces scores, qui ont largement été développés dans les pays anglosaxons, sont peu diffusés en France et de fait, nous constatons dans notre exercice quotidien des pratiques différentes de prescription. L'objectif de cette étude était d'évaluer rétrospectivement la pertinence des prescriptions d'examens de radiologie du rachis cervical aux urgences selon les critères NEXUS et de l'algorithme des CCR. Il s'agit d'une étude observationnelle multicentrique rétrospective réalisée sur deux périodes d'un mois, une hivernale et une estivale. Nous avons réalisé l'extraction de l'ensemble des patients ayant passé une imagerie du rachis cervical (radiographie, scanner, IRM) sur les serveurs des services de radiologie. Étaient inclus tous les patients de plus de 18 ans, ayant bénéficié d'un acte de radiologie du rachis cervical (radiographie, TDM, IRM) sur prescription du service des urgences et pour un motif traumatique. Le critère de jugement principal était l'indication d'une imagerie du rachis cervical selon les critères NEXUS et/ou les CCR. 315 patients remplissaient les critères d'inclusion dont 311 patients ont bénéficié d'une radiographie et 4 patients ont eu un scanner cervical directement. Les radiographies cervicales n'étaient pas indiquées chez 49% des patients en se basant sur les critères NEXUS et chez 54% des patients après application de l'algorithme décisionnel des CCR. Il existe un nombre important de données manquantes, notamment dans la recherche de la rotation cervicale. Cinquante patients avaient un scanner cérébral ou cranio-cervical après une radiographie cervicale. Les critères NEXUS et CCR sont encore trop peu connus en France. Pourtant, ils pourraient servir de base pour limiter les radiographies cervicales. Les données manquantes sont probablement le signe d'une insuffisance de connaissance des praticiens dans l'examen du rachis cervical. Un nombre important de radiographies cervicales pourrait ainsi être évité si des recommandations formelles étaient mises en place. Le scanner cervical devrait être retenu en première intention dans certaines indications sans radiographie préalable afin de diminuer l'exposition aux rayons ionisants
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
urgences
blessure
prescription
radiologiste
vertèbre cervicale, sai
radiologie
Traumatisme
traumatismes du cou
vertèbres cervicales
Rachis
collecte de données
traumatisme
rachis

---
N3-AUTOINDEXEE
Surveillance de l’utilisation des urgences au Québec par les patients ayant des troubles mentaux
https://www.inspq.qc.ca/publications/2580
Ce rapport de surveillance trace un premier portrait de l’utilisation des services d’urgence des personnes atteintes de troubles mentaux au Québec à partir du Système intégré de surveillance des maladies chroniques du Québec (SISMACQ). L’urgence est le premier lieu où les personnes se retrouvent lorsqu’elles sont en état de crise ou évaluent les autres ressources comme inadéquates, et le dernier lieu lorsque les autres ressources ont été épuisées ou sont inaccessibles. L’urgence est aussi un lieu important de coordination des services de santé, permettant ainsi la mesure d’indicateurs clés comme l’accessibilité, la continuité et l’adéquation des soins à répondre aux besoins des patients.
2019
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
patients
organisation et administration
troubles mentaux
urgences
Québec
a comme patient
trouble mental

---
N1-SUPERVISEE
Nécrolyse épidermique Syndrome de Stevens-Johnson et syndrome de Lyell (nécrolyse épidermique toxique)
Bonnes pratiques en cas d’urgence
http://www.orpha.net/data/patho/Emg/Int/fr/NecrolyseEpidermiqueToxique_FR_fr_EMG_ORPHA537.pdf
Les syndromes de Lyell ou nécrolyse épidermique toxique (NET) et de Stevens-Johnson (SJS) appartiennent au spectre de la nécrolyse épidermique (NE). Ce sont des maladies dermatologiques aiguës très graves caractérisées par la destruction brutale de la couche superficielle de la peau et des muqueuses, et le plus souvent (dans 85 % des cas) induites par un médicament.
2019
false
false
false
Orphanet
France
traitement d'urgence
Indice de gravité de la maladie
Syndrome de Lyell
algorithme
Syndrome de Lyell
Transport sanitaire
guide ressources
recommandation professionnelle
urgences
Syndrome de Lyell
syndrome de Stevens-Johnson
syndrome de Stevens-Johnson
syndrome de Stevens-Johnson
transport sanitaire

---
N3-AUTOINDEXEE
Revue des pratiques aux urgences pédiatriques du CHU Grenoble Alpes concernant la prescription de sérologies EBV et CMV et analyse des facteurs prédictifs de primo infection à EBV
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02292736
Les sérologies de l’EBV et CMV sont prescrites dans des situations cliniques diverses non codifiées. L'objectif de cette étude est de décrire les pratiques actuelles aux Urgences pédiatriques du CHUGA en matière de prescription des sérologies EBV et CMV et d'identifier les facteurs prédictifs d'une primo-infection à EBV dans le but de mieux cibler les prescriptions. Matériels et Méthodes : Étude monocentrique, rétrospective, incluant toutes les sérologies EBV et/ou CMV réalisées aux Urgences pédiatriques du CHUGA du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2017 en contexte de fièvre et/ou d'adénopathies et/ou angine. Résultats : Parmi les 215 sérologies EBV inclues, 46 (21.4%) révèlent une primo-infection. 2 sérologies CMV sont en faveur d’une primo-infection sur 140 prélevées (1,4%) ne permettant pas d’évaluer les facteurs prédictifs. La primo-infection à EBV est significativement associée à un âge médian plus élevé, à des adénopathies, à une angine, à une hépatomégalie et à une splénomégalie. La présence d’une éruption et l’indication d’hospitalisation sont des facteurs protecteurs. La primo-infection à EBV est significativement associée à un taux de plaquettes plus faible, un taux de PNN plus faible, un taux de lymphocytes et lymphocytes stimulés plus élevé, une élévation des ASAT, des ALAT, des GGT et une CRP plus basse. Discussion : La sérologie EBV et CMV sont des examens coûteux et prescrites avec excès. L’examen clinique combiné à un bilan biologique apporte des arguments pertinents pour affirmer le diagnostic et guider la prescription. La primo-infection CMV symptomatique est un événement rare, sa prescription doit être restreinte à des cas exceptionnels.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
infections à virus Epstein-Barr
cytomegalovirus
Infection
Pratique
hôpitaux universitaires
pédiatrie
Pédiatres
analyse statistique factorielle
prescription
pédiatre
urgences
facteur
sérologie
maladie infectieuse
Infection
infection

---
N3-AUTOINDEXEE
Les urgences à l'officine
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02277935
La profession de pharmacien telle qu’elle est aujourd’hui, est l’héritage de siècles d’évolution et de pratique de la médecine. Le métier de pharmacien est en perpétuelle évolution, afin de s’adapter aux besoins sanitaires. En France, le pharmacien d’officine voit désormais ses missions de santé publique se diversifier. La gestion des urgences fait notamment partie de ces missions. Le pharmacien et son équipe officinale, en tant que maillon du système de soins, sont habilités à prendre en charge les patients à l’officine pour des pathologies bénignes, et les orienter vers un service d’urgence pour les cas plus graves. Pour une prise de décision optimale, le pharmacien d’officine se doit d’avoir de bonnes connaissances théoriques et pratiques, ainsi qu’une faculté d’adaptation importante. Une étude réalisée en 2017, par l’auteure, dans les officines de Seine-Maritime, a permis de mettre en évidence que l’ensemble de celles-ci, rencontre des situations d’urgence, relatives, le plus souvent, telles que les brûlures, les coupures, les plaies et les épistaxis. Un ensemble d’outils existe afin d’optimiser ces prises en charge (Dossier Pharmaceutique, fiches d’information professionnelles, aménagement des locaux, etc…). Cette gestion des urgences au sein des officines présente plusieurs intérêts : proximité, accessibilité, rapidité de prise en charge, connaissance de la patientèle, délestage des services d’urgences.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
urgences

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévenir la violence des patients envers les soignants dans le contexte des urgences psychiatriques: à la recherche des stratégies infirmières
http://doc.rero.ch/record/327323?ln=fr
La problématique traite des stratégies infirmières efficaces qui pourraient prévenir le risque de violence envers les soignants chez les patients adultes admis aux urgences psychiatriques. L’application de ces dernières soulève de multiples défis, car la violence dans les soins en psychiatrie est une problématique actuelle de taille depuis plusieurs décennies. Notre travail de Bachelor s’intéresse donc à la recherche et l’identification de ces stratégies infirmières
2019
RERO DOC - Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale
Suisse
thèse ou mémoire
urgences
prévenance
Recherches
recherche
violence
a comme patient
patients
Violence
a comme soignant
aidants

---
N3-AUTOINDEXEE
Dépistage des personnes précaires âgées de 18 à 65 ans consultant aux urgences du CHU de Grenoble grâce au score EPICES
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02326612
La précarité touche entre 12 et 15% de la population française, mais cela représente 35 à 45% des personnes consultant aux urgences. Il semble important de dépister ces patients pour les prendre en charge leur globalité. Donc l’étude repose sur le dépistage des personnes précaires âgées de 18 à 65 ans consultant aux urgences du CHU de Grenoble. C’est une étude observationnelle descriptive, monocentrique, toutes les personnes admises entre 18 et 65 ans étaient incluses sauf présence d’un critère d’exclusion (urgences absolues, personnes illettrées ou ne parlant pas français non accompagnées, personnes confuses non accompagnées, personnes privées de liberté ou sous tutelle) ou les personnes ayant exprimé leur refus. Le recueil des patients s’est déroulé sur cinq journées de 24 heures tirées au sort, un questionnaire était rempli au lit du malade par l’investigateur ou les externes du service. L’objectif principal était de dépister le nombre de personnes précaires âgées de 18 à 65 ans consultant aux urgences du CHU, grâce au score EPICES. 46,2% des personnes incluses sont précaires. La majorité de ces patients sont des hommes, jeunes, fumeur, sans emploi, de nationalité française, sans suivi dentaire, avec des passages répétés aux urgences, pour des motifs psychiatriques ou d’addiction plus fréquemment que les personnes non précaires. Il faut signaler que 45% des personnes précaires avaient un emploi, 84% avaient déclaré un médecin traitant, 82% avaient une complémentaire maladie. L’association absence d’emploi et fumeur actif, expose à 80% au risque d’être précaire. Il est nécessaire de mettre en place des stratégies de dépistage pour une prise en charge plus adaptée.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
personne âgée
consultants
urgences
sujet âgé
Dépistage
sujet âgé de 80 ans ou plus
orientation vers un spécialiste
âgé de plus de 65 ans
dû à
PERSONNE AGEE
Acrogéria
Acanthome épidermolytique
Dépistage de masse
épices
hôpitaux universitaires
sujet âgé de 80 ans ou plus

---
N1-SUPERVISEE
Cardiomyopathie ventriculaire droite arythmogène (CVDA)
Bonnes pratiques en cas d’urgence
http://www.orpha.net/data/patho/Emg/Int/fr/CardiomyopathieVentriculaireDroiteArythmog-ne-_FR_fr_EMG_ORPHA247.pdf
La cardiomyopathie ou dysplasie ventriculaire droite arythmogène (CVDA ou DVDA) est une cardiomyopathie héréditaire caractérisée par un remplacement progressif des myocytes par des adipocytes et de la fibrose, prédominant en sous-épicardique et parfois associé à des infiltrats inflammatoires lympho-plasmocytaires. Elle touche avant tout le ventricule droit au niveau du « triangle de dysplasie » (entre la partie antérieure de l’infundibulum pulmonaire, l’apex et la paroi inféro-postérieure) plus rarement le ventricule gauche...
2019
false
false
false
Orphanet
France
médecine d'urgence
recommandation professionnelle
urgences
dysplasie ventriculaire droite arythmogène

---
N3-AUTOINDEXEE
Identification des femmes victimes de violences consultant dans le service des urgences du CHU de Limoges
http://www.sudoc.fr/240830393
Objectif : Le service des urgences de l'hôpital a souvent le rôle de primo intervenant chez les femmes victimes de violences, leur prise en charge y est réalisée non sans difficultés. Notre objectif principal était d’identifier les femmes consultant aux urgences du CHU de Limoges, victimes ou ayant été victimes de violences, puis d’évaluer leur identification informatique. L’objectif secondaire de l’étude était qualitatif et visait à établir le profil de cette population et d’évaluer sa prise en charge globale. Méthodes : Il s’agit d’une étude monocentrique rétrospective. Le recueil des données issues de l’étude du dossier médical des urgences était réalisé sur deux mois, décembre 2018 et janvier 2019. L’ajout d’un nouvel outil d’identification à la date du 1er janvier avait pour but d’homogénéiser l’identification de ces patientes. Résultats : L’analyse a concerné 141 femmes victimes de violences, d’âge moyen de 33 ans. Dans 43% des cas l’identification informatique était sans lien direct avec les violences subies. Dans 94% des cas étaient retrouvées des violences physiques, dans 57% des cas l’agresseur était le conjoint ou l’ex-conjoint. Dans 73% des cas était établi un certificat médical initial dont l’évaluation psychiatrique était absente dans 87% des cas. Conclusion : Nous n’avons pas conclu à une différence significative sur l’identification, le profil et la prise en charge des patientes entre décembre et janvier. Nous avons constaté plusieurs axes d’améliorations de la prise en charge et orientation des patientes, nous proposons 2 outils d’aide à la prise en charge.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Urgences
consultants
Violence
service hospitalier d'urgences
identification (psychologie)
hôpitaux universitaires
femmes victimes de violence
urgences

---
N3-AUTOINDEXEE
Organisation d'une consultation de médecine générale de premier recours au sein du service d’accueil des urgences à Arles
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02363530
Introduction : l’augmentation constante du nombre de passage dans les services d’urgences français pose le problème de la régulation des flux et de la sectorisation. La mise en place d’une filière courte assurant une consultation de médecine de premier recours a montré son efficacité dans de nombreux hôpitaux. La filière « Circuit Court » au sein du service d’accueil des urgences au Centre Hospitalier d’Arles a été mise en place de façon expérimentale de Janvier à Avril 2018 à l’initiative de l’interne en médecine générale réalisant cette thèse. L’objectif de cette étude est d’évaluer l’impact de la mise en place de cette filière sur la durée de séjour des patients orientés Circuit Court. Matériels et Méthodes : il s’agissait d’une étude monocentrique française au Centre Hospitalier d’Arles incluant le nombre de passages de Janvier à Avril 2018. Les patients inclus dans l’étude étaient ceux orientés « Circuit Court » par l’IAO selon des critères cliniques d’orientation définis par un protocole. Les données d’intérêt ont été recueillies à partir du logiciel informatique Terminal Urgences. Le critère de jugement principal était la durée moyenne de séjour du patient. Résultats : 12067 passages dont 2274 patients étaient orientés « Circuit Court », soit 19% du passage total sur la période de Janvier à Avril 2018. Pris en charge de façon classique, la durée de séjour moyenne était de 275 minutes toutes orientations confondues et de 221 minutes pour les patients « Circuit Court » contre 142 minutes pour les 407 patients inclus dans l’étude (p 0,01). La durée de séjour intra-service allant de la prise en charge par un médecin à la sortie du patient est diminuée à 51,8 minutes pour les patients de l’étude contre 119 minutes pour les patients « Circuit Court » pris en charge de façon classique (p 0,01) et 190 minutes toutes orientations confondues. Conclusion : la mise en place de cette filière « Circuit Court » au sein du service des urgences à Arles a permis une diminution significative de la durée de séjour des patients relevant d’une consultation de médecine de premier recours (p 0,01), passant par une relation médecin généraliste – urgentiste afin d’assurer la permanence des soins de médecine générale, palliant ainsi, sans concurrence à la médecine libérale, à la désertification médicale. Ces conclusions sont confortées par l’ensemble de l’équipe soignante médicale et paramédicale du service des urgences.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
soins de santé primaires
Urgences
Organisation
Médecins de premier recours
Accueil
organisateurs embryonnaires
région mammaire
service hospitalier d'urgences
Médecins
organisation
Organisation
médecine générale
consultants
urgences
médecins de premier recours

---
N3-AUTOINDEXEE
Comptes-rendus des urgences du CHU de Nantes: enquête de satisfaction et attentes des médecins généralistes de Loire-Atlantique
http://www.sudoc.fr/241201748
Introduction : la communication des informations médicales est primordiale dans notre système de santé. Cet échange d'informations entre la ville et l'hôpital est en constante recherche d'amélioration. Nous avons souhaité étudier la qualité du contenu et de la transmission des comptes-rendus de sortie des urgences du CHU de Nantes. Puis faire les point sur les attentes des médecins généralistes de Loire-Atlantique. Matériels et méthodes : nous avons réalisé une enquête d'opinion. Un questionnaire a été envoyé par mail à 739 médecins généralistes libéraux de Loire-Atlantique. Ce questionnaire est composé de 20 questions. Le recueil des données a été effectué de mars à juin 2019. L'analyse des données est exprimée en pourcentage et modélisée en diagramme. Résultats : 129 médecins ont répondus (17.5%). La satisfaction en terme de contenu est bonne (64.6%) à très bonne (15.7%). Le délai de réception est supérieur à 48h (89%) dont 31.5% supérieur à 8 jours. Ce délai de réception est jugé insatisfaisant pour 39.4% et très insatisfaisant pour 16.5%. Les souhaits en termes de mode de transmission favorisent la messagerie sécurisée de santé (92.2%) ou la voie postale et la remise au patient (22.5%). Le délai de réception souhaité est inférieur à 48h pour 69.8% des médecins répondants. Discussion : malgré une satisfaction globale élevée en termes de contenu, des améliorations sont à réaliser dans la qualité et la rapidité de la transmission. Le développement des messageries sécurisées est plébiscité par les médecins généralistes de Loire-Atlantique.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
hôpitaux universitaires
enquêteur
attention
satisfaction personnelle
Satisfaction
attention
collecte de données
urgences
médecins généralistes
Médecins

---
N2-AUTOINDEXEE
Maladie de von Willebrand acquise Conduite à tenir en urgence
http://www.orpha.net/data/patho/Emg/Int/fr/MaladiedevonWillebrand_FR_fr_EMG_ORPHA903.pdf
La maladie de von Willebrand [appelée communément maladie de Willebrand (MW)] est une affection hémorragique héréditaire à transmission autosomique (généralement dominante) due à un défaut génétique de la concentration, la structure ou la fonction du facteur Willebrand (von Willebrand factor : VWF).
2019
Orphanet
France
recommandation professionnelle
maladie de von willebrand acquise
maladies de von willebrand
Maladie de von Willebrand
prise en charge de la maladie
Maladies
maladie de von Willebrand, type plaquettaire
urgences

---
N1-SUPERVISEE
Fibrose pulmonaire idiopathique
Bonnes pratiques en cas d’urgence
https://www.orpha.net/data/patho/Emg/Int/fr/FibrosePulmonaireIdiopathique_FR_fr_EMG_ORPHA2032.pdf
La fibrose pulmonaire idiopathique (FPI) est la forme la plus fréquente de pneumopathie interstitielle diffuse (PID) idiopathique chronique* chez l’adulte. Cette maladie fibrosante chronique, irréversible, de cause inconnue, survient principalement après l’âge de 60 ans, avec une légère prédominance masculine. Deux tiers des patients sont fumeurs ou anciens fumeurs, expliquant la fréquence des comorbidités.
2019
false
false
false
Orphanet
France
médecine d'urgence
recommandation professionnelle
fibrose pulmonaire idiopathique
urgences

---
N3-AUTOINDEXEE
La plus-value en termes de qualité des soins de bénéficier d'infirmières spécialisées en stroke dans les services d'urgence
http://doc.rero.ch/record/328083?ln=fr
ntroduction: L’accident vasculaire cérébral (AVC) est une pathologie cardiovasculaire ayant de nombreuses causes telles que les maladies cardiaques non soignées. L’AVC touche 16'000 personnes par année en Suisse et est la troisième cause de mortalité. Outre le décès, une invalidité est également une conséquence reconnue de l’AVC. Le traitement repose sur une détection alerte des symptômes par les proches et les professionnels, une prise en charge précoce au sein du service des urgences et une administration du traitement dans les temps recommandés. Objectif : Déterminer les avantages des prises en charge de l’AVC aux urgences par des professionnels spécialement formés à l’AVC ou ayant de l’expertise en soins d’urgence. Méthode : Revue de littérature. La recherche a été effectuée sur les bases de données PubMed et Cinahl à l’aide de mots-clés (MeSh et descripteurs Cinahl). La théorie de Novice à Expert de Patricia Benner ainsi que le concept de la qualité des soins serviront de cadre pour les auteures. Résultats : La présence d’infirmières spécialisées permet de diminuer les risques de mortalité, d’invalidité et de réadmission pour le patient victime d’AVC. Un protocole précis effectué par des infirmières spécialisées aux urgences diminue ces risques. Le rôle de l’infirmière dans les soins de l’AVC est vital au service des urgences mais également jusqu’aux soins de réadaptation. Conclusion : Une prise en charge précoce lors d’AVC aigu est primordiale afin de diminuer les risques de mortalité et d’invalidité
2019
RERO DOC - Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale
Suisse
thèse ou mémoire
Spécialisation
service hospitalier d'urgences
Infirmiers spécialisés
Urgences
Soins
qualité des soins de santé
spécialisation
urgences
soins

---
N3-AUTOINDEXEE
Description des patients douloureux chroniques aux urgences et satisfaction de leur prise en charge : étude CHRODOLURG
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02446352
Introduction : si la douleur aiguë aux urgences est aujourd’hui bien décrite, il n’en va pas de même pour la douleur chronique. Celle-ci concerne jusqu’à 40% des patients aux urgences. L’objectif principal était de comparer le niveau de satisfaction des douloureux chroniques et des non douloureux chroniques aux urgences. Matériel et méthode : dans cette étude observationnelle, prospective, monocentrique, réalisée du 2 au 12 janvier 2018 aux urgences du CHU de Bordeaux, tous les patients majeurs admis aux urgences du lundi au vendredi en journée recevaient un questionnaire pour déterminer s’ils étaient porteur d’une douleur chronique, leur niveau de satisfaction et l’intensité de leur douleur. Résultats : deux cent quarante trois patients ont été analysés. 32,9% (80 patients) déclaraient être porteur d’une douleur chronique. 10,2% (25 patients) consultaient pour une exacerbation de leur douleur chronique. 87% des patients étaient satisfaits à très satisfaits de leur prise en charge aux urgences, sans différence significative entre les douloureux chroniques et les autres. Il n’existait pas de différence d’évolution de la douleur dans ces deux groupes de patients entre l’entrée et la sortie des urgences. Discussion : un grand nombre de patients aux urgences présentent une douleur chronique. Ces patients ont davantage recours aux urgences mais seul un tiers d’entre eux consultent pour une exacerbation de leur douleur habituelle. Les douloureux chroniques semblent se montrer aussi satisfaits que les autres de leur prise en charge au urgences. Conclusion : aux urgences, la douleur chronique est fréquente et ne semble pas avoir d’influence sur la satisfaction des patients.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
a comme patient
collecte de données
Satisfaction des patients
Urgences
prise en charge personnalisée du patient
traitement d'urgence
douleur
urgences

---
N3-AUTOINDEXEE
Impact de la consultation des « outils internet » sur la fréquentation des urgences adultes
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02475704
CONTEXTE : Au fil des années, les services d’urgence connaissent une forte croissance des demandes de consultations. Cette augmentation du nombre de passages est un des facteurs participant à la saturation progressive de ces structures de soins. Parallèlement, on constate depuis quelques années un accès facilité aux GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple) permettant aux patients d’avoir accès 24h sur 24h à des informations médicales via des sites internet, blogs et le s réseaux sociaux. Ce surplus d'informations médicales souvent non fiables peut induire une ambiguïté chez les patients quant à la nécessité d’une prise en charge urgente ou différée de leur symptôme. À notre connaissance, aucune étude française n’a évalué l’impact et la prévalence de la consultation d’un site internet à visée médicale avant l'admission aux urgences. L’objectif de notre travail est d’évaluer, chez les patients se présentant dans un service d’urgence, la consultation préalable d’information médicale sur un site internet et la pertinence de cette consultation. MÉTHODE : Il s’agit d’une étude pilote, observationnelle, mono-centrique , prospective réalisée au sein du service des urgences adultes du CHU de Clermont-Ferrand sur la période du 1 1/03/2019 au 24/03/2019, avec recueil anonyme de données à partir de questionnaires remis aux patients dès l’accueil. (NCT03881839) RÉSULTATS : Parmi les 462 patients inclus dans notre étude, 14 % des patients ont consulté internet versus 86%, avec respectivement 50,8% et 58,8 % de diagnostics qualifiant le passage aux urgences de « justifié/pertinent ». Les patients consultant internet ont plus fréquemment entre 18 et 24 ans, un niveau d’étude plus élevé et un téléphone portable. Ils ont confié rechercher une information médicale plusieurs fois par jour ou du moins rechercher des information s médicales très souvent et des symptômes qui ont débuté depuis moins de 5 jours. Après analyse multivariée, le caractère « justifié/pertinent » du passage est moins fréquent chez les patients qui consultent internet tous les jours (OR 0.48, IC95% : 0.28 0.84, p 0.01) et chez ceux consultant des sites internet d’information médicale (OR 0.51, IC95% : 0.24 1.06, p 0.072). En revanche, le caractère « justifié/pertinent » du passage apparaît plus fréquent chez les patients qui présentent des symptômes évoluant depuis moins de 24h (OR 1.85, IC95% : 1.25 2.72, p 0.002) et pour ceux ayant consulté internet (OR 2.11, IC95% : 1.25 3.56, p 0.005). CONCLUSION : Notre étude a principalement montré l’influence sur la venue aux urgences de certains critères comme: l’âge, le niveau d’étude et la date de début des symptômes 5 jours. Elle a également mis en évidence plus de passages « injustifiés » chez les patients fréquentant des sites d’information médicale ou consultant internet quotidiennement. Ainsi, 1 patient consultant sur 5 a cherché de l’information en santé sur internet.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Consultants
adulte
Internet
Adulte
Adulte
outil
orientation vers un spécialiste
urgences
adulte
consultants

---
N3-AUTOINDEXEE
Facteurs de risque, dépistage et prévention des syndromes post-traumatiques à la suite d'un passage aux urgences
http://www.theses.fr/2019BORD0211
Dans le monde entier, des dizaines de millions de personnes sont victimes de blessures mineures et beaucoup d'entre elles sont admises aux urgences. Cela représente chaque année environ 5 millions d'admissions aux urgences en France et près de 40 millions en Europe. Depuis plusieurs années, des études suggèrent que jusqu'à 20 % de ces patients souffriront pendant des mois de symptômes chroniques décrits initialement dans le traumatisme crânien léger (TCL) et appelés ainsi « Syndrome post-commotionnel » (SPC). Aujourd’hui, ces symptômes ont été identifié comme non spécifique du TCL et la plupart des auteurs utilise le terme de « Post-Concussion-Like Symptoms » (PCLS). Une telle combinaison de symptômes peut entraîner une détérioration importante de la qualité de vie sociale et familiale ou retarder le retour au travail ou à l'école. Rien qu'en France, si les résultats décrits dans la littérature sont représentatifs de l'ensemble de la population, jusqu'à un million de personnes pourrait être concernées par cette problématique actuellement mal identifiée de santé publique.Les différents objectifs de ce travail de thèse étaient ainsi :Identifier les facteurs associés à l’apparition de « Post-Concussion like symptoms » à distance d’un passage aux urgences,Élaborer un outil d’évaluation du niveau de risque de développer ces symptômes pour les patients pris en charge aux urgencesIdentifier les interventions qui pourraient être proposer aux urgences comme moyen de prévention.Évaluer l’intérêt de la mise en place d’interventions au cours du passage aux urgences pour prévenir la survenue de ces symptômes.Nous avons retrouvé dans SOFTER 1 que les PCLS à 4 mois sont associés au stress à la sortie des urgences. Puis grâce à l’élaboration d’un outil d’évaluation du niveau de risque, nous avons montré qu’il est possible de conduire des séances d’EMDR au cours du séjour dans les urgences. L’efficacité de cette intervention semblerait en revanche influencée par de nombreux facteurs comme le niveau socio-économique des patients, leur niveau de stress et l’expérience des psychologues.Ainsi, les résultats actuellement disponibles suggèrent que les structures d’urgences pourraient être un lieu privilégié pour repérer et prendre en charge des patients fragiles, à risque de développe des PCLS. L’opportunité offerte par le passage aux urgences pourrait avoir un impact important en termes de santé publique et constituer un outil puissant de santé communautaire pour lutter contre les inégalités de santé.
2019
theses.fr
France
thèse ou mémoire
facteurs de risque
urgences
Dépistage
traumatisme
plaies et blessures
Appréciation des risques
facteur de risque
transitoire
blessure
Traumatisme
Dépistage de masse

---
N2-AUTOINDEXEE
Recours aux urgences pédiatriques par des professionnels de santé: analyse des courriers et du devenir de l'enfant
http://www.sudoc.fr/233018549
La prise en charge des enfants adressés par des professionnels de santé (PDS) au service d'accueil des urgences pédiatriques (SAUP) par une filière spécifique est discutée. Il existe une insatisfaction des cliniciens concernant le courrier médical utilisé. Nous avons réalisé cette étude afin de préciser le taux de satisfaction des besoins exprimés par les adressants. L'analyse qualitative des courriers et l'élaboration d'un courrier type destiné aux PDS adressants un enfant au SAUP faisaient partie des objectifs secondaires. Les courriers des patients adressés entre le 01/11/15 et le 31/10/16 par un PDS à l'Hôpital Femme Mère Enfant de Lyon ont été analysés. L'étude incluait les patients de moins de 18 ans adressés pour un motif médical. Six besoins ont été définis : une demande d'examen paraclinique, d'avis pédiatrique, d'avis surspécialisé pédiatrique, de thérapeutique, d'hospitalisation, d'aide sociale. L'identification des besoins exprimés dans les courriers ainsi que l'analyse de la réponse apportée par le SAUP permettaient de déterminer un taux de satisfaction de ces besoins. Des critères de qualité du courrier ont été définis : sa forme, la présence d'une hypothèse diagnostique et sa concordance avec celle du SAUP, la présence d'un besoin clairement exprimé et de critères cliniques jugés indispensables pour évaluer la gravité de l'enfant. 1085 courriers ont été inclus. 70% des besoins exprimés étaient satisfaits à la suite de la prise en charge au SAUP. Ce taux variait en fonction du type d'adressant (57-100%) et de la nature du besoin exprimé (48-100%). Les principaux besoins étaient une demande d'examen paraclinique et une demande d'avis pédiatrique. Les 3 principaux adressants étaient les généralistes (68%), les pédiatres (19%) et le groupe SOS médecins (9%). La majorité des enfants adressés avaient moins de 3 ans (60%). Les motifs «fièvre» et «gêne respiratoire» représentaient 60% des motifs. 40% des enfants adressés étaient triés par l'IOA comme des « urgences vraies ». Le taux d'hospitalisation (11%) était identique à celui de la population pédiatrique générale consultant au SAUP. 64% des courriers étaient jugés insuffisamment informatifs pour évaluer le degré de gravité clinique et dans 25% des cas les diagnostics n'étaient pas concordants. Seulement 2% des courriers analysés correspondait à un courrier type. Nos résultats suggèrent la nécessité de formation complémentaire à l'urgence pédiatrique des PDS, la nécessité d'alternatives au recours au SAUP et la diffusion de supports pédagogiques concernant les pathologies fréquentes de l'enfant. Pour améliorer la communication ville-hôpital, nous avons proposé un courrier type qui après une phase de diffusion devra faire l'objet d'une évaluation lors d'une prochaine étude
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
urgences
pédiatre
Pédiatres
Enfant
Enfant
Enfant
Courrier
Enfant
enfant
enfant
pédiatrie
service postal

---
N2-AUTOINDEXEE
Fréquence et déterminants de la prescription des antibiotiques chez les patients ayant un prélèvement pour PCR grippe aux urgences
http://www.sudoc.fr/233169415
Contexte : La grippe est une des pathologies infectieuses respiratoire les plus fréquentes. 2 à 8 millions de personnes en sont atteintes en France / an en moyenne. Les antibiotiques n'ont pas leur place dans le traitement de la grippe sauf en cas de suspicion de surinfection ou de co-infection bactérienne. Ces molécules sont trop fréquemment employées dans un contexte viral pur, avec une fréquence supérieure à l'incidence des complications. La fréquence des patients traités par antibiotiques aux urgences parmi ceux ayant une PCR grippe aux urgences n'est pas connue, de même que les facteurs de risque d'être traité par antibiotique aux urgences. Objectif : Déterminer la proportion de patients traités par antibiotiques aux urgences adultes, parmi les patients ayant une PCR prélevée ainsi que les facteurs déterminants de cette prescription. Méthode : Recueil rétrospectif des données concernant les patients ayant eu une PCR grippe prélevée aux urgences adultes du CHU de Nantes au cours de l'épidémie grippale de 2016-2017. Résultats : Ont été inclus 258 patients, 107 PCR étaient positives avec 64,5% [54,7 – 73,5] de sérotype A. 53,5% [47,1 – 59,7] ont bénéficié d'une antibiothérapie aux urgences. La proportion de traitements antibiotiques était similaire dans les groupes PCR positive et négative. 49.5% [40 – 59.4] des PCR positives recevaient des antibiotiques au cours de l'hospitalisation. 95.7% [91-98.4] des patients recevant un antibiotique avaient plus de 30 ans, OR 7 ; 85.5% [75.5 – 91] présentaient au moins une comorbidité, p 0.002, 60%[51.5 – 68.4] avaient une dyspnée, p 0.0002 ; 55%[46.4 – 63.6] un signe de gravité, p 0.002 ; 12.3%[7.3 – 19] une hyperleucocytose 18000/mm3,OR 3.8 ; 41% [33 – 50] présentaient une pneumopathie radiologique, OR 5.3 ; et 80% [83.6 – 94.3] étaient hospitalisés (USI : OR 6.6 ; service MCO : OR 2.6). Une co-infection bactérienne a pu être documentée pour 9,4% des patients grippés. Une PCR positive était responsable d'une baisse de la prescription d'antibiotique au cours de l'hospitalisation. Conclusion : La proportion d'antibiotiques prescrits aux urgences dans le cadre d'une suspicion de grippe est considérable. Plusieurs facteurs de risque sont identifiés dont certains restent discutables. La proportion de documentation des co-infections et des pneumopathies radiologiques par rapport aux prescriptions d'antibiotiques amènent au questionnement sur la part évitable d'antibiothérapie et au manque de recommandation.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
a comme patient
grippe humaine
réaction de polymérisation en chaîne
prescription
urgences
grippe
antibiotique
Grippe
Antibiotiques
grippe
patients
Antibiotiques
antibactériens

---
N3-AUTOINDEXEE
Formation des Infirmiers Diplômés d’Etat à l’utilisation de la colle tissulaire sous supervision médicale à l’accueil des urgences : étude préalable de faisabilité
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01993177/document
Introduction : L’utilisation de colle tissulaire sur une plaie simple est une alternative prouvée aux sutures tout en étant beaucoup plus rapide d’application. Son application à l’accueil des urgences assurerait un gain de temps non négligeable. Objectifs : Evaluer la capacité des IDE travaillant aux urgences à utiliser la colle tissulaire, prouvant la bonne faisabilité, en comparant leur niveau de pratique à des médecins travaillant aux urgences utilisateurs de la colle. Chercher si une différence de pratique existe entre les IOA et les non IOA. Matériel et méthode : Une étude qualitative observationnelle a été menée auprès d’IDE travaillant aux urgences entre septembre et décembre 2018. Une formation à l’utilisation à la colle leur était proposée, incluant une partie théorique et une partie pratique au LADAF de Grenoble. Ils étaient comparés à des médecins travaillant aux urgences utilisateurs de la colle, sous supervision de deux formateurs. Résultats : Onze IDE et six médecins ont participé à l’étude. Il ne semblait pas y avoir de différence d’application de la colle sur une plaie simple entre IDE et médecins. Les IDE semblaient avoir un interrogatoire moins complet que les médecins et discernaient moins bien les plaies compatibles et non compatibles avec la colle tissulaire. Les IOA semblaient avoir un interrogatoire plus complet et discernaient mieux les plaies compatibles et non compatibles que les non IOA. Conclusion : L’application de colle tissulaire sur une plaie simple n’était pas différente entre un IDE et un médecin. Ces résultats conduisent à proposer une étude prospective à plus grande échelle de formation des IDE à l’utilisation de la colle tissulaire.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
enseignement médical
urgences
études de faisabilité
colle
adhésifs tissulaires
Accueil
Supervision
formation au diplôme infirmier (USA)
Infirmiers
organisation et administration
Infirmiers

---
N1-SUPERVISEE
Phénylcétonurie
Conduite à tenir en urgence
https://www.orpha.net/data/patho/Emg/fr/Urgences_Phenylcetonurie-frPro611.pdf
La phénylcétonurie (PCU) est une maladie génétique liée à un déficit en phénylalanine hydroxylase (PAH) qui permet la transformation de la phénylalanine (Phe) en tyrosine (Tyr). Le déficit entraîne une augmentation de la phénylalanine plasmatique qui est toxique pour le cerveau. La phénylcétonurie est une pathologie dont le diagnostic est réalisé par le dépistage néonatal systématique, il n’y a donc pas de problème de diagnostic (hormis