Libellé préféré : Contre-indications aux procédures;

Hyponyme MeSH : Contre-indications chirurgicales; Contre-indications thérapeutiques;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N1-SUPERVISEE
Les cinq examens et traitements sur lesquels les médecins et les patients devraient s’interroger
https://choisiravecsoin.org/wp-content/uploads/2017/05/Hematologie.pdf
Éviter la perfusion d’IgG en traitement de première intention chez les patients présentant une thrombocytopénie auto-immune (TAI). Durant l’interruption d’un traitement par la warfarine, avant une intervention, éviter l’administration d’un traitement de rechange comme la prise d’une dose complète d’héparine de faible poids moléculaire (HFPM) ou d’une héparine non fractionnée (HNF) à moins d’un risque élevé de thrombose. Éviter d’ordonner un dépistage de la thrombophilie chez la femme ayant eu une fausse couche précoce. Éviter d’ordonner une biopsie à l’aiguille fine (BAF) si l’on soupçonne un lymphome. Éviter l’administration de transfusions en ne s’appuyant que sur un seuil d’hémoglobine établi de façon arbitraire.
2018
false
false
false
false
Canada
purpura thrombopénique idiopathique
hémoglobines
transfusion sanguine
perfusion
cytoponction
Contre-indications aux procédures
Contre-indications aux médicaments
héparine bas poids moléculaire
warfarine
avortement spontané
thrombophilie
lymphomes
recommandation au médecin
information scientifique et technique

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
13/12/2019


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.