Libellé préféré : abortifs;

Définition du MeSH : Substances chimiques qui interrompent la grossesse après implantation. [Traduction effectuée avant 2008];

Synonyme MeSH : Abortifs post-conceptionnels; Agents abortifs; Médicaments abortifs; Abortifs postconceptionnels;

substance (CISMeF) : O;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

Substances chimiques qui interrompent la grossesse après implantation. [Traduction effectuée avant 2008]

N1-SUPERVISEE
Traitement médical en cas de décès fœtal précoce (moins de 24 semaines)
https://www.cochrane.org/fr/CD002253/traitement-medical-en-cas-de-deces-foetal-precoce-moins-de-24-semaines
Quelle est la problématique ? Une fausse couche est la mort spontanée et/ou l'expulsion d'un embryon ou d'un fœtus de l'utérus avant qu'il ne soit capable de survivre seul. Cette mort naturelle d'un embryon ou d'un fœtus (interruption spontanée d’une grossesse ou mort fœtale in utero, selon la durée de la grossesse) peut être identifiée par échographie avant l'apparition de symptômes comme la perte de sang et la douleur abdominale. Parfois, un embryon ne s'est même pas développé ( œuf clair ). Dans le passé, le traitement d'un embryon ou d'un fœtus décédé se faisait habituellement par dilatation et curetage (D&C), mais des médicaments ont maintenant été développés pour remplacer le recours à la chirurgie, ce qui pourrait être utile pour l'expulsion. Le misoprostol et le gemeprost sont des analogues synthétiques de la prostaglandine E qui peuvent stimuler l'expulsion de l'embryon ou du fœtus de l'utérus. La mifépristone bloque l'activité de la progestérone, une hormone qui permet le maintien de la grossesse. Ces médicaments, ainsi que d'autres similaires, peuvent être utiles pour provoquer l'expulsion chez les femmes ayant une interruption spontanée de la grossesse et peuvent être utilisés jusqu’à 24 semaines d’aménorrhée. L’absence d’intervention dans l'attente d'une expulsion spontanée reste également possible. Les femmes qui conservent l'embryon ou le fœtus décédé peuvent subir des hémorragies sévères ou développer une infection utérine. Ces complications restent cependant rares. Par contre, des effets secondaires gastro-intestinaux tels que les nausées, diarrhées, crampes, douleurs abdominales et fièvre ont été rapportés avec le misoprostol.
2019
false
true
false
false
Cochrane
France
mort foetale
abortifs
misoprostol
mifépristone
avortement provoqué
administration par voie orale
administration par voie vaginale
essais contrôlés randomisés comme sujet
Mort foetale précoce
misoprostol
avortement spontané
médecine factuelle
alprostadil
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français

---
N1-VALIDE
Avortement médical
http://www.jogc.com/article/S1701-2163(16)39086-7/abstract
Objectif La présente directive clinique passe en revue les données probantes traitant des paramètres entourant l’offre d’un avortement provoqué médical au premier trimestre, dont les critères d’admissibilité, le counseling, le consentement, les schémas posologiques fondés sur des données probantes et les facteurs particuliers à prendre en considération pour les cliniciens qui offrent des services d’avortement médical.
10.1016/j.jogc.2016.04.001
2016
false
false
true
SOGC - Société des Obstétriciens et Gynécologues du Canada
Canada
français
recommandation pour la pratique clinique
avortement provoqué
avortement provoqué
méthotrexate
misoprostol
avortement provoqué
abortifs
âge gestationnel
grossesse
Contre-indications aux procédures
événements indésirables associés aux soins

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
19/10/2019


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.