Libellé préféré : anticoagulothérapie;

requete (CISMeF) : anticoagulothérapie.ti ou (anticoagulants/usage thérapeutique.mc ou vitamine K/antagonistes et inhibiteurs.mc);

Synonyme CISMeF : anticoagulation thérapeutique; traitement par les anticoagulants; traitement anticoagulant;

Requête PubMed (proposée par CISMeF) : %22anticoagulotherapy%22[TIAB] OR (%22anticoagulants/therapeutic use%22[MH] OR %22vitamin K/antagonists and inhibitors%22[MH])

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Suivi de votre traitement anticoagulant oral par antivitamine K : Un accompagnement personnalisé proposé par votre pharmacien
https://www.ameli.fr/sites/default/files/Documents/5461/document/traitement-avk-accompagnement-pharmacien_assurance-maladie.pdf
2018
false
false
false
AMELI - Assurance Maladie En Ligne
France
français
brochure pédagogique pour les patients
formulaire
anticoagulant
Traités
AVK
bouche, sai
anticoagulants
anticoagulants oraux
thérapeutique
pharmacien
anticoagulothérapie
proposant
pharmaciens
antivitamines K
coopération internationale
indènes
acide benzotétronique
vitamine K

---
N1-VALIDE
Prévention vasculaire après un infarctus cérébral ou un accident ischémique transitoire
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1252051/fr/prevention-vasculaire-apres-un-infarctus-cerebral-ou-un-accident-ischemique-transitoire
Ces recommandations ont pour objectif d'améliorer la prise en charge des facteurs de risque et la réalisation du traitement spécifique, en fonction de l’étiologie, après un infarctus cérébral ou un AIT, en vue d’éviter les événements vasculaires : récidive d’AVC, infarctus du myocarde et décès de cause vasculaire. Elles prennent en compte les avis de la commission de la transparence sur les médicaments anticoagulants oraux non AVK (ou anticoagulants oraux d’action directe).
2018
false
true
true
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
219. Facteurs de risque cardio-vasculaire et prévention
335. Accidents vasculaires cérébraux
français
recommandation pour la pratique clinique
infarctus cérébral
accident ischémique transitoire
accident vasculaire cérébral
infarctus du myocarde
adulte
hypertension artérielle
antihypertenseurs
dyslipidémies
Inhibiteurs de l'hydroxyméthylglutaryl-CoA réductase
diabète
tabagisme
consommation d'alcool
obésité
hyperhomocystéinémie
fibrillation auriculaire
vitamine K
anticoagulants
foramen ovale perméable
fibrinolytiques
prothèse valvulaire cardiaque
valvulopathies
antiagrégants plaquettaires
sténose carotidienne
endartériectomie carotidienne
dissection vertébrale
anticoagulothérapie

---
N2-AUTOINDEXEE
Prise en charge d'un patient traité par anticoagulant oral en fonction des structures sanitaires (hôpital, officine) : comment optimiser les échanges ville-hôpital pour une meilleure prise en charge
http://www.sudoc.fr/226472825
Introduction : Les anticoagulants oraux sont des médicaments incontournables mais leur utilisation reste délicate à cause du risque hémorragique. La prise en charge optimale des patients passe par une maîtrise de ces traitements par les professionnels de santé mais également par le patient. La multiplicité des intervenants et les parcours de soins complexes peuvent générer des erreurs médicamenteuses évitables. Le but de ce travail était de décrire la prise en charge de patients sous anticoagulant et d'identifier des pistes d'améliorations et de sécurisation
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
prise en charge personnalisée du patient
anticoagulants oraux
Structure
Traités
communication
anticoagulant
bouche, sai
frais hospitaliers
hôpital
hôpitaux urbains
anticoagulants
anticoagulothérapie
Hôpitaux
Patients
a comme patient
thérapeutique
coopération internationale
hôpitaux
patients

---
N1-SUPERVISEE
Les antagonistes de la vitamine K ou l'héparine de bas poids moléculaire pour le traitement à long terme des caillots sanguins symptomatiques
http://www.cochrane.org/fr/CD002001/les-antagonistes-de-la-vitamine-k-ou-lheparine-de-bas-poids-moleculaire-pour-le-traitement-long
Contexte Des caillots de sang (thromboembolies veineuses) peuvent parfois provoquer des obstructions dans les veines après une opération chirurgicale, un alitement ou de manière spontanée. Ces caillots peuvent être potentiellement mortels lorsqu'ils atteignent les poumons. Les antagonistes de la vitamine K (AVK), dont la warfarine représente 99 %, sont efficaces pour prévenir la formation des caillots sanguins, car ils rendent le sang plus fluide. Les héparines de bas poids moléculaire (HBPM) sont des médicaments qui rendent le sang plus fluide et sont utilisés chez les personnes étant à risque de développer des hémorragies majeures, chez les personnes qui ne peuvent pas prendre des antagonistes de la vitamine K, et chez les femmes enceintes.
2017
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
français
anticoagulothérapie
méta-analyse
vitamine K
héparine bas poids moléculaire
anticoagulants
fibrinolytiques
thromboembolisme veineux
résultat thérapeutique
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
Raticides anticoagulants
http://www.centreantipoisons.be/produits-m-nagers/pesticides/raticides-anticoagulants
Les raticides anticoagulants empêchent le sang de coaguler, ils augmentent donc la tendance aux saignements. Les premiers symptômes d'intoxication apparaissent de 2 à 3 jours après la prise
false
N
Centre antipoison belge
Belgique
français
anticoagulothérapie
intoxication
enfant
adulte
raticides
anticoagulants
brochure pédagogique pour les patients

---
N1-SUPERVISEE
La prévention des caillots sanguins chez les patients atteints de cancer non hospitalisés recevant une chimiothérapie
http://www.cochrane.org/fr/CD008500/prevention-de-caillots-sanguins-chez-les-patients-cancereux-non-hospitalises-recevant-une
Contexte : La thromboembolie veineuse (TEV) complique souvent l'évolution clinique du cancer. Ce risque est encore augmenté par la chimiothérapie, mais l'innocuité et l'efficacité de la thromboprophylaxie primaire chez les patients cancéreux traités par chimiothérapie ne sont pas connues. Objectifs : Évaluer l'efficacité et l'innocuité de la thromboprophylaxie primaire de la TEV chez les patients cancéreux ambulatoires recevant une chimiothérapie comparativement au placebo ou à l'absence de thromboprophylaxie.
2016
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
tumeurs
antinéoplasiques
soins ambulatoires
résultat thérapeutique
anticoagulants
héparine bas poids moléculaire
vitamine K
acide acétylsalicylique
warfarine
apixaban
sémuloparine
anticoagulothérapie
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
thromboembolisme veineux
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Prescription et surveillance des antithrombotiques
- Examen Classant National : Question(s) 175 Module(s) 11 -
http://www.pifo.uvsq.fr/hebergement/cec_mv/175.pdf
anti-agrégants plaquettaires (cibles possibles, médicaments utilisés, indications), antivitamines K (pharmacologie, surveillance biologique, incidents et accidents, contre-indications, indications, éducation du patient et cliniques d'anticoagulants, modalités du relais héparine-AVK, autres problèmes), héparines (pharmacologie de l'héparine standard, surveillance biologique, incidents et accidents de l'héparinothérapie, grandes indications du traitement à l'héparine standard, héparines de bas poids moléculaire), thrombolytiques (pharmacologie, incidents et accidents, indications), exemple type de la conduite pratique d'un traitement anticoagulant pour une phlébite profonde des membres inférieurs ; 25 pages
true
N
3eme cycle / doctorat
2eme cycle / master
Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, Faculté de médecine Paris-Ouest
Paris
France
326. Prescription et surveillance des classes de médicaments les plus courantes chez l'adulte et chez l'enfant. Connaître pour chacune les mécanismes d'action de classe et des produits individuels, les principes du bon usage, les critères de choix d'un médicament en première intention, les causes d'échec, les principaux effets indésirables et interactions
français
antivitamines K
anticoagulothérapie
pharmacologie
cardiologie
fibrinolytiques
agrégation plaquettaire
ordonnances médicamenteuses
continuité des soins
antiagrégants plaquettaires
acide acétylsalicylique
anti-inflammatoires non stéroïdiens
acide acétylsalicylique
antiagrégants plaquettaires
anti-inflammatoires non stéroïdiens
ticlopidine
ticlopidine
vitamine K
anticoagulants
vitamine K
anticoagulants
anticoagulants
anticoagulants
temps de prothrombine
anticoagulants
anticoagulants
anticoagulants
taux normalisé international
héparine
héparine
héparine
héparine
temps partiel de thromboplastine
héparine
thrombopénie
hémorragie
héparine bas poids moléculaire
traitement thrombolytique
fibrinolytiques
fibrinolytiques
fibrinolytiques
fibrinolytiques
hémorragie
streptokinase
antivitamines K
antivitamines K
cours
cas clinique
indènes
acide benzotétronique

---
N1-VALIDE
Accidents des anticoagulants
- Examen Classant National : Question(s) 182 Module(s) 11 -
http://www.besancon-cardio.org/cours/56bis-accidents-anticoagulants.php
http://www.pifo.uvsq.fr/hebergement/cec_mv/182.pdf
complications liées aux héparines (accidents hémorragiques, thrombopénies, autres complications), complications liées aux antivitamines K (accidents hémorragiques, complications non hémorragiques) ; 8 pages
true
N
3eme cycle / doctorat
2eme cycle / master
Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, Faculté de médecine Paris-Ouest
Besançon
Paris
France
français
antivitamines K
anticoagulothérapie
pharmacologie
anticoagulants
héparine
cardiologie
hémorragie
hémorragie
thrombopénie
thrombopénie
thrombopénie
thrombopénie
anticoagulants
vitamine K
facteurs de risque
hémorragie
interactions médicamenteuses
anticoagulants
hémorragie
grossesse
antivitamines K
cours
indènes
acide benzotétronique

---
N1-VALIDE
CSCTA - Centre de Suivi et de Conseil des Traitements Anticoagulants
http://www.cscta.fr/
Objet : L'association a pour objet l'amélioration de la prise en charge et du suivi des traitements antithrombotiques, et plus généralement d'assurer un conseil et un suivi d'autres thérapeutiques, dans le strict respect de l'exercice libéral des professionnels de santé concernés.
false
N
Rouen
France
Seine-Maritime
français
anticoagulothérapie
anticoagulants
association professionnels santé
brochure pédagogique pour les patients

---
N1-SUPERVISEE
Pharmacologie de la thrombose
http://medecine-pharmacie.univ-rouen.fr/jsp/saisie/liste_fichiergw.jsp?OBJET=DOCUMENT&CODE=1266925292022&LANGUE=0
anticoagulants - antiagrégants plaquettaires ; non daté
false
N
2eme cycle / master
Université de Rouen, Faculté de Médecine-Pharmacie
Rouen
France
français
anticoagulothérapie
pharmacologie
thrombose
anticoagulants
antiagrégants plaquettaires
thrombose
cours

---
N1-VALIDE
GIRTAC - Gestion Individuelle Responsable du Traitement AntiCoagulant
Association de patients utilisant des anti-coagulants
http://www.girtac.be/
http://www.girtac.eu/
Les objectifs fixés par l'Association GIRTAC sont les suivants : apporter un support continu aux patients tout au long de leur thérapie sous anticoagulants oraux, échanger les points de vue, voir comment chacun gère son problème et faire part de l'expérience de chacun, obtenir la tranquillité d'esprit et retrouver la qualité de la vie.
false
N
Ellezelles
Belgique
français
anticoagulothérapie
anticoagulants
association patients

---
N1-VALIDE
FA
Plus-value de l’édoxaban versus warfarine?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2012
Contexte: En prévention de la survenue d’un événement embolique artériel (AVC, embolie pulmonaire) chez un patient présentant une fibrillation auriculaire (FA) et un risque thromboembolique accru (évalué par exemple sur un score CHADS2), nous disposons de la possibilité d’instaurer et de maintenir un traitement par anticoagulant voire par aspirine. Ce sont des médicaments anticoagulants oraux qui sont utilisés dans cette indication, soit les classiques antagonistes de la vitamine K (la warfarine étant la mieux étudiée), soit un des nouveaux anticoagulants oraux (NAOs). En plus du dabigatran (inhibiteur de la thrombine) et du rivaroxaban et de l’apixaban (anti facteur Xa), l’édoxaban (anti facteur Xa) se présente sur le marché. Quel est son intérêt versus warfarine, voire versus autres NAOs?
2016
false
false
false
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
lecture critique d'article
fibrillation auriculaire
accident vasculaire cérébral
embolie pulmonaire
anticoagulants
anticoagulothérapie
administration par voie orale
édoxaban
résultat thérapeutique
warfarine

---
N1-VALIDE
Fibrillation et flutter auriculaires: si semblables et si différents !
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2015.02377/
Après ablation d’un flutter auriculaire persistant au cathéter par radiofréquence, menée avec succès, le patient se plaint 3 semaines plus tard d’une nouvelle baisse de performance. L’ECG révèle une fibrillation auriculaire tachycarde. Alors que le flutter et la fibrillation auriculaires présentent des similitudes sous certains aspects, comme par exemple l’indication d’un traitement anticoagulant en fonction du score CHA2DS2-VASc, les causes et les approches thérapeutiques diffèrent, en particulier en termes de stratégie de maintien de la fréquence ou du rythme cardiaque.
2015
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
flutter auriculaire
fibrillation auriculaire
article de périodique
fibrillation auriculaire
électrocardiographie
fibrillation auriculaire
anticoagulants
thromboembolie
ablation par cathéter
antiarythmiques
anticoagulothérapie

---
N1-VALIDE
Les nouveaux anticoagulants oraux pour le traitement de la thrombose veineuse profonde
http://www.cochrane.org/fr/CD010956/les-nouveaux-anticoagulants-oraux-pour-le-traitement-de-la-thrombose-veineuse-profonde
Objectifs : Évaluer l'efficacité d'un traitement par IDT par voie orale et des inhibiteurs du facteur Xa par voie orale pour le traitement de la TVP.
2015
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
français
résumé ou synthèse en français
thrombose veineuse
administration par voie orale
anticoagulants
Inhibiteurs du facteur Xa
antithrombiniques
résultat thérapeutique
récidive
revue de la littérature
anticoagulothérapie

---
N1-VALIDE
Gestion des Anticoagulants Oraux Directs pour la chirurgie et les actes invasifs programmés : propositions réactualisées du Groupe d’Intérêt en Hémostase Périopératoire (GIHP)
http://sfar.org/wp-content/uploads/2015/09/Reactualisation-GIHP_AOD_actes-programmes_Septembre-20151.pdf
Cette réactualisation propose de raccourcir les délais d’interruption préopératoire des AOD dans une démarche sécuritaire...
2015
false
false
false
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
France
français
hémostase chirurgicale
anticoagulants
administration par voie orale
XARELTO
B01AF01 - rivaroxaban
PRADAXA
B01AE07 - étexilate de dabigatran
ELIQUIS
B01AF02 - apixaban
apixaban
embolie et thrombose
complications postopératoires
hémorragie
période préopératoire
recommandation pour la pratique clinique
recommandation de bon usage du médicament
gestion du risque
traitement de relais de l'héparine
période postopératoire
héparine
soins préopératoires
soins postopératoires
sécurité des patients
anticoagulothérapie
Dabigatran
Rivaroxaban
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Actualités dans la prise en charge de la thrombose veineuse profonde (TVP)
http://www.amub.be/revue-medicale-bruxelles/article/actualites-dans-la-prise-en-charge-de-la-thrombose-1117
L’objectif de cet article est de fournir quelques informations utiles au médecin de première ligne pour aborder la TVP
2015
false
false
false
Revue Médicale de Bruxelles
Belgique
français
article de périodique
médecine générale
thrombose veineuse
thrombose veineuse
thrombose veineuse
anticoagulants
administration par voie orale
calendrier d'administration des médicaments
thrombose veineuse
bas de contention
anticoagulothérapie
médecins généralistes

---
N1-VALIDE
La fibrillation atriale non valvulaire : place des nouveaux anticoagulants
http://www.amub.be/revue-medicale-bruxelles/article/la-fibrillation-atriale-non-valvulaire-place-des-n-1122
La fibrillation atriale (FA) majore le risque de mortalité et représente un facteur majeur de risque d’accident vasculaire cérébral. La prévention des complications de la FA repose essentiellement sur le traitement anticoagulant qui est plus efficace que l’aspirine. Les nouveaux anticoagulants comparés aux antivitamines K sont prometteurs pour la prise en charge des malades en FA non valvulaire, en particulier en raison du moindre risque d’hémorragie cérébrale (sous réserve de l’évaluation de la fonction rénale et d’une bonne observance thérapeutique). Cet article fait la synthèse des études et des recommandations disponibles.
2015
false
false
false
Revue Médicale de Bruxelles
Belgique
français
article de périodique
fibrillation auriculaire
anticoagulants
fibrillation auriculaire
accident vasculaire cérébral
accident vasculaire cérébral
sujet âgé
évaluation des risques
vitamine K
hémorragie
anticoagulants
anticoagulothérapie

---
N1-SUPERVISEE
Nouveaux anticoagulants (NACO) et risques associés
http://www.ameli.fr/l-assurance-maladie/statistiques-et-publications/etudes-en-sante-publique/etudes-pharmaco-epidemiologiques/nouveaux-anticoagulants-naco-et-risques-associes.php
L'objectif de cette étude, réalisée à la demande de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), était de comparer le risque d'hémorragie majeure entre les patients débutant un traitement par Naco (dabigatran et rivaroxaban) et ceux débutant un traitement par AVK.
2015
false
false
false
AMELI - Assurance Maladie En Ligne
France
français
rapport
antivitamines K
hémorragie
accident vasculaire cérébral
fibrillation auriculaire
antithrombiniques
anticoagulants
anticoagulothérapie
Dabigatran
Rivaroxaban

---
N1-VALIDE
Interactions médicamenteuses avec les anticoagulants
In Développement et Santé n 206, page 21-24
https://devsante.org/articles/interactions-medicamenteuses-avec-les-anticoagulants
Ces médicaments doivent être prescrits avec prudence et le traitement étroitement surveillé, le rapport entre dose efficace et dose toxique étant peu important. Leur administration en association avec d’autres médicaments peut conduire à des interactions potentiellement dangereuses pouvant entraîner une inefficacité du traitement ou au contraire un surdosage (risque hémorragique). C’est pourquoi il est essentiel de les connaître et d’expliquer précisément au patient la conduite et la surveillance du traitement. La plupart des interactions avec les anticoagulants sont connues pour un médicament donné. On connait beaucoup moins bien les interactions éventuelles concernant plus de deux ou trois médicaments associés. Il faut donc prescrire avec prudence et être sûr que tous les médicaments prescrits sont justifiés...
2015
false
false
false
false
Développement et Santé
France
français
anticoagulants
interactions médicamenteuses
information sur le médicament
thromboembolie
continuité des soins
anticoagulants
administration par voie orale
hémorragie
injections sous-cutanées
B01AA - antivitamines K
héparine
antivitamines K
acide acétylsalicylique
B01AB - groupe de l'héparine
B01AC06 - acide acétylsalicylique
antiagrégants plaquettaires
article de périodique
antivitamines K
anticoagulothérapie
indènes
vitamine K
vitamine K
acide benzotétronique
indènes
acide benzotétronique

---
N1-VALIDE
Nouveaux anticoagulants. Mise au point et enjeux en chirurgie orale
http://www.mbcb-journal.org/articles/mbcb/abs/2013/01/mbcb120044/mbcb120044.html
Dans un premier temps, cet article revient sur les anticoa- gulants classiques et leurs limites. Puis, on passe en revue les nouveaux anticoagulants disponibles et les études qui les concernent. La conclusion ouvre une réflexion sur la révolu- tion en cours dans la prise en charge et la prévention des accidents thromboemboliques car elle doit amener à repenser l’approche de ce type de patient en chirurgie orale
2015
false
false
false
MBCB - Médecine Buccale Chirurgie Buccale
France
français
article de périodique
anticoagulants
anticoagulants
hémorragie buccale
procédures de chirurgie maxillofaciale et buccodentaire
thromboembolie
anticoagulothérapie

---
N1-VALIDE
Prise en charge de la fibrillation atriale en médecine d’urgence - Recommandations de la Société française de médecine d’urgence en partenariat avec la Société française de cardiologie
http://www.sfmu.org/upload/consensus/rpc_fa2015.pdf
Ces recommandations reposent sur une classification qui distingue : la FA « inaugurale » (premier accès) ; la FA « paroxystique » (si l’accès se termine spontanément en moins de sept jours, généralement moins de 48 heures) avec souvent des récidives entrecoupées d’épisodes en rythme sinusal ; la FA « persistante » (si l’accès persiste plus de sept jours) nécessitant un choc électrique ou un traitement pharmacologique pour être réduite, avec souvent des récidives entrecoupées d’épisodes en rythme sinusal ; la FA « permanente » (durée supérieure à un an, la cardioversion est inefficace ou non envisagée).
2015
false
false
true
SFMU - Société Française de Médecine d'Urgence
SFC - Société Française de Cardiologie
France
français
fibrillation auriculaire
fibrillation auriculaire
facteurs de risque
fibrillation auriculaire
évaluation des risques
fibrillation auriculaire
traitement d'urgence
recommandation pour la pratique clinique
algorithme
grossesse
anticoagulants
hospitalisation
défibrillation
fibrillation auriculaire
anticoagulothérapie

---
N1-VALIDE
Gestion péri-opératoire des patients traités par anti-thrombotiques en chirurgie orale
http://www.societechirorale.com/documents/Recommandations/recommandations_festion_peri_operatoire_2015_court.pdf
http://www.societechirorale.com/documents/Recommandations/recommandations_festion_peri_operatoire_2015_argumentaire.doc
http://www.mbcb-journal.org/articles/mbcb/abs/2015/04/contents/contents.html
Objectifs de ces recommandations : Définir, pour chacune des familles d’antithrombotiques, le risque hémorragique en cas de maintien de la thérapeutique antithrombotique en fonction des différentes interventions et/ou gestes invasifs de chirurgie orale ; Formaliser la gestion péri-opératoire des patients traités par antithrombotiques en cas de chirurgie orale
http://dx.doi.org/10.1051/mbcb/2015036
2015
false
true
false
SFCO - Société Française de Chirurgie Orale
SFC - Société Française de Cardiologie
France
français
fibrinolytiques
recommandation pour la pratique clinique
procédures de chirurgie maxillofaciale et buccodentaire
évaluation des risques
hémorragie postopératoire
hémostatiques
vitamine K
anticoagulants
Identifier le risque hémorragique
Risque de processus hémorragique
héparine
antiagrégants plaquettaires
antivitamines K
antivitamines K
article de périodique
arrêt du traitement
anticoagulothérapie
indènes
acide benzotétronique
indènes
acide benzotétronique

---
N1-SUPERVISEE
Accident hémorragiques des anticoagulants, thrombopénie induite par l'héparine
http://www.cnerea.fr/UserFiles/File/national/desc-des/livre-masson-2015/sang/complication-anticoagulants.pdf
Le principal effet secondaire des anticoagulants est l’hémorragie. A titre d’exemple, l’incidence des hémorragies majeures sous AVK est de l’ordre de 5 % avec une mortalité de 0.5% par an.
2015
true
false
false
2eme cycle / master
CNER - Collège National des Enseignants de la Réanimation
France
326. Prescription et surveillance des classes de médicaments les plus courantes chez l'adulte et chez l'enfant. Connaître pour chacune les mécanismes d'action de classe et des produits individuels, les principes du bon usage, les critères de choix d'un médicament en première intention, les causes d'échec, les principaux effets indésirables et interactions
210. Thrombopénie chez l'adulte et l'enfant
français
cours
hémorragie
hémorragie
hémorragie
épreuves classantes nationales
anticoagulothérapie
thrombopénie
anticoagulants
héparine
hémorragie

---
N1-SUPERVISEE
Complications des anticoagulants
http://wiki.side-sante.fr/doku.php?id=sides:ref:reanimation:complications_des_anticoagulants
Le principal effet secondaire des anticoagulants est l'hémorragie. A titre d'exemple, l'incidence des hémorragies majeures sous AVK est de l'ordre de 5 % avec une mortalité de 0.5% par an.
2015
true
false
false
true
2eme cycle / master
CC BY-NC-SA 3.0
SIDES - Référentiel du Collège National des Enseignants de Réanimation
France
326. Prescription et surveillance des classes de médicaments les plus courantes chez l'adulte et chez l'enfant. Connaître pour chacune les mécanismes d'action de classe et des produits individuels, les principes du bon usage, les critères de choix d'un médicament en première intention, les causes d'échec, les principaux effets indésirables et interactions
210. Thrombopénie chez l'adulte et l'enfant
français
cours
anticoagulants
hémorragie
hémorragie
hémorragie
héparine
thrombopénie
pharmacologie
hémorragie induite par un anticoagulant (maladie)
anticoagulothérapie
anticoagulants

---
N1-VALIDE
Traitement initial et préventif secondaire d’une thromboembolie veineuse symptomatique
Intérêt de l’édoxaban?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2013
Contexte: En cas de thrombose veineuse profonde (TVP) proximale ou d’embolie pulmonaire (EP), c’est classiquement une héparine de bas poids moléculaire (HBPM) en SC qui était recommandée avec un relais par antagoniste de la vitamine K (AVK). Une anticoagulation par un nouvel anticoagulant oral non antagoniste de la vitamine K a été plus récemment proposée comme alternative pour le traitement aigu comme pour le traitement intermédiaire. L’édoxaban est le quatrième nouvel anticoagulant oral (NAO), après le rivaroxaban, le dabigatran et l’apixaban, à avoir été évalué pour le traitement aigu et la prévention des récidives d’une thromboembolie veineuse post thromboembolie veineuse. L’édoxaban est-il plus performant qu’un autre anticoagulant oral dans cette indication?
2015
false
false
false
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
lecture critique d'article
thromboembolisme veineux
thromboembolisme veineux
résultat thérapeutique
anticoagulants
anticoagulothérapie
prévention secondaire
embolie pulmonaire
administration par voie orale
édoxaban

---
N1-SUPERVISEE
Anticoagulation versus placebo en cas d'insuffisance cardiaque en rythme sinusal
http://www.cochrane.org/fr/CD003336
http://www.cochrane.org/fr/CD003336/il-nexiste-pas-suffisamment-de-donnees-permettant-de-determiner-si-les-anticoagulants-previennent-lapparition-de-caillots-sanguins-chez-les-patients-avec-une-insuffisance-cardiaque-chronique-qui-sont-en-rythme-cardiaque-normal.
Objectifs : Déterminer si l'anticoagulation orale à long terme réduit le nombre total de décès, les décès cardiovasculaires et les évènements thromboemboliques majeurs chez les patients avec une insuffisance cardiaque.
2014
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
résultat thérapeutique
warfarine
thromboembolie
anticoagulothérapie
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
anticoagulants
défaillance cardiaque

---
N1-SUPERVISEE
L'héparine de bas poids moléculaire pour la prévention de la thromboembolie veineuse chez l'adulte ayant les jambes immobilisées dans un cadre ambulatoire
http://www.cochrane.org/fr/CD006681
Contexte : L'immobilisation de la jambe est associée à la thromboembolie veineuse (TEV). L'héparine de bas poids moléculaire (HBPM) est un traitement anticoagulant qui pourrait être utilisé chez les patients adultes ayant les jambes immobilisées afin de prévenir la thrombose veineuse profonde (TVP) et ses complications. Ceci est une mise à jour de la revue publiée pour la première fois en 2008. Objectifs : Évaluer l'efficacité de l'héparine de bas poids moléculaire dans la prévention de la thromboembolie veineuse chez les patients ayant les jambes immobilisées dans un cadre ambulatoire.
2014
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
résultat thérapeutique
chimioprévention
adulte
anticoagulants
traumatismes de la jambe
anticoagulothérapie
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
thromboembolisme veineux
héparine bas poids moléculaire
jambe
immobilisation

---
N1-SUPERVISEE
Durée du traitement par les antagonistes de la vitamine K et prévention de la récidive chez les patients atteints de thromboembolie veineuse
http://www.cochrane.org/fr/CD001367
Contexte : Actuellement, le traitement secondaire le plus fréquemment utilisé pour les patients présentant une thromboembolie veineuse (TEV) consiste à administrer des antagonistes de la vitamine K (AVK) ciblant un rapport international normalisé (RIN) de 2,5 (plage de 2,0 à 3,0). Cependant, en raison du risque permanent d'hémorragie et de l'incertitude concernant le risque de récidive de TEV, la bonne durée de traitement par AVK pour ces patients fait débat. Plusieurs études ont été réalisées comparant les risques et les bénéfices de différentes durées de traitement par AVK chez des patients atteints de TEV. Ceci est la troisième mise à jour d'une revue publiée pour la première fois en 2000. Objectifs : Évaluer l'efficacité et la sécurité de différentes durées de traitement par les antagonistes de la vitamine K chez des patients atteints de thromboembolie veineuse symptomatique
2014
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
anticoagulants
résultat thérapeutique
thromboembolisme veineux
prévention secondaire
récidive
anticoagulothérapie
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
vitamine K
thromboembolisme veineux
facteur temps

---
N1-SUPERVISEE
Les héparines réduisent le nombre de crises cardiaques mais entraînent davantage d'hémorragies mineures après des syndromes coronariens aigus sans surélévation du segment ST par rapport au placebo
http://www.cochrane.org/fr/CD003462
Objectifs : Déterminer les effets des héparines (HNF et HBPM) par rapport à un placebo pour le traitement des patients atteints de syndromes coronariens aigus sans surélévation du segment ST (angine instable ou IM non ST)
2014
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
syndrome coronarien aigu
résultat thérapeutique
héparine bas poids moléculaire
anticoagulants
anticoagulothérapie
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
héparine

---
N1-SUPERVISEE
Anticoagulation orale chez les patients atteints de cancer n'ayant pas d'indication thérapeutique ou prophylactique pour l'anticoagulation
http://www.cochrane.org/fr/node/34323
http://www.cochrane.org/fr/CD006466
Contexte : Plusieurs études de recherche fondamentale et cliniques ont conduit à l'hypothèse que les anticoagulants oraux pourraient améliorer la survie des patients cancéreux au moyen d'un effet anti-tumoral, en plus de leur effet anti-thrombotique. Objectifs : Évaluer l'efficacité et l'innocuité des anticoagulants oraux chez les patients cancéreux sans indication thérapeutique ou prophylactique pour l'anticoagulation.
2014
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
tumeurs
administration par voie orale
tumeurs
apixaban
warfarine
résultat thérapeutique
warfarine
anticoagulants
anticoagulothérapie
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
anticoagulants

---
N1-SUPERVISEE
Anticoagulants pour les personnes atteintes de cancer avec un cathéter veineux central
http://www.cochrane.org/fr/CD006468
Contexte : La pose d'un cathéter veineux central (CVC) augmente le risque de thrombose chez les personnes atteintes de cancer. La thrombose nécessite souvent le retrait du CVC, entraînant des retards de traitement ainsi qu'une morbidité et une mortalité liées à la thrombose. Objectifs : Évaluer l'efficacité et la sécurité relatives de l'anticoagulation pour la thromboprophylaxie chez les personnes cancéreuses avec un CVC.
2014
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
thrombose
résultat thérapeutique
tumeurs
héparine
vitamine K
anticoagulothérapie
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
voies veineuses centrales
anticoagulants

---
N1-SUPERVISEE
Anticoagulation pour le traitement initial de la thromboembolie veineuse chez des patients atteints de cancer
http://www.cochrane.org/fr/CD006649
Contexte : Par rapport aux patients sans cancer, les patients cancéreux qui reçoivent un traitement par anticoagulants pour la thromboembolie veineuse (TEV) sont plus susceptibles de développer une TEV récurrente. Objectifs : Comparer l'efficacité et l'innocuité de trois types d'anticoagulants parentéraux (c.-à-d. l'héparine de bas poids moléculaire (HBPM) à dose fixe, l'héparine non fractionnée (HNF) à dose ajustée et le fondaparinux) dans le traitement initial de la TEV chez les patients cancéreux.
2014
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
tumeurs
thromboembolisme veineux
héparine
héparine bas poids moléculaire
résultat thérapeutique
anticoagulothérapie
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
anticoagulants

---
N1-SUPERVISEE
Anticoagulation pour le traitement à long terme de la thromboembolie veineuse chez des patients atteints de cancer
http://www.cochrane.org/fr/node/34324
http://www.cochrane.org/fr/CD006650
Contexte : Le cancer augmente le risque d'événements thromboemboliques chez les patients, y compris ceux sous traitement anticoagulant. Objectifs : Comparer l'efficacité et l'innocuité de l'héparine de bas poids moléculaire (HBPM) et des anticoagulants oraux dans le traitement à long terme de la thromboembolie veineuse (TEV) chez les patients cancéreux.
2014
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
tumeurs
héparine bas poids moléculaire
résultat thérapeutique
vitamine K
ximélagatran
antithrombiniques
thromboembolisme veineux
administration par voie orale
anticoagulothérapie
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
thromboembolisme veineux
anticoagulants

---
N1-SUPERVISEE
Anticoagulants pour la prévention des caillots sanguins chez les enfants avec un cathéter veineux central
http://www.cochrane.org/fr/node/32225
Contexte : La prévalence des enfants présentant un diagnostic d'une thrombose veineuse profonde ou d'une embolie pulmonaire a augmenté durant cette dernière décennie. Le facteur de risque de thrombose le plus courant chez les nouveau-nés, les nourrissons et les enfants est la mise en place d'un cathéter veineux central (CVC). À ce jour, on ignore si un traitement anticoagulant à doses prophylactiques avec l'héparine de faible poids moléculaire (HFPM) réduit la thrombose liée au CVC chez les enfants. Objectifs : L'objectif principal de cette revue était de déterminer l'effet de l'HFPM à doses prophylactiques sur la réduction de l'incidence de la thrombose liée au CVC chez les enfants.
2014
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
thrombose veineuse
cathétérisme veineux central
résultat thérapeutique
héparine bas poids moléculaire
chimioprévention
anticoagulothérapie
anticoagulants
enfant
voies veineuses centrales

---
N1-VALIDE
Nouveaux anticoagulants oraux chez les patients atteints de fibrillation atriale, comment éviter les accidents ?
Open Access
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0755498214002590
Cette mise au point passe en revue les situations à risque d’accident, aux deux extrémités du spectre de la fenêtre thérapeutique afin d’éviter les hémorragies graves et les accidents thromboemboliques sous traitement. Les trois nouvelles molécules actuellement disponibles en France et en Europe – dabigatran, rivaroxaban et apixaban – seront étudiées en profondeur, avec un complément d’information pour l’edoxaban, qui n’a pas encore obtenu l’autorisation de mise sur le marché à ce jour dans cette indication.
2014
false
false
false
Elsevier
France
français
fibrillation auriculaire
anticoagulants
administration par voie orale
anticoagulants
interactions médicamenteuses
article de périodique
B01AE07 - étexilate de dabigatran
B01AF01 - rivaroxaban
apixaban
B01AF02 - apixaban
édoxaban
warfarine
facteur xa
antithrombiniques
PRADAXA
XARELTO
ELIQUIS
résultat thérapeutique
insuffisance rénale
facteurs de l'âge
cardioversion électrique
infarctus du myocarde
procédures de chirurgie opératoire
Inhibiteurs du facteur Xa
anticoagulothérapie
Dabigatran
Rivaroxaban
pyridines
pyrazoles
pyridones
thiazoles

---
N1-VALIDE
Surveillance en vie réelle des anticoagulants oraux
http://ansm.sante.fr/S-informer/Presse-Communiques-Points-presse/Surveillance-en-vie-reelle-des-anticoagulants-oraux-Communique
Dans le cadre du plan d’actions mis en place par l’ANSM pour sécuriser l’utilisation des anticoagulants oraux, les résultats de deux études de pharmaco-épidémiologie menées par la CNAMTS et l’ANSM sont rendus publics. Ils ne montrent pas d’augmentation du risque d’événement hémorragique sévère avec les anticoagulants oraux directs[1] (AOD) comparés aux traitements de référence, les antivitamines K (AVK). De même, le passage d’un traitement par AVK à un traitement par AOD n’augmente pas le risque hémorragique sévère. Il n’est pas non plus montré d’augmentation du risque d’AVC ischémique, embolie systémique ou d’infarctus du myocarde avec les AOD comparés aux AVK. Ces études portent sur une très courte période de suivi et la surveillance renforcée doit être poursuivie...
2014
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
anticoagulants
anticoagulants
administration par voie orale
évaluation des risques
hémorragie
surveillance pharmacologique
évaluation médicament
fibrillation auriculaire
embolie pulmonaire
Thrombose veineuse profonde
thrombose veineuse
vitamine K
B01AE07 - étexilate de dabigatran
B01AF01 - rivaroxaban
thromboembolie
études de suivi
France
anticoagulothérapie
Dabigatran
Dabigatran
Rivaroxaban
Rivaroxaban

---
N1-VALIDE
Gestion péri-opératoire des nouveaux anticoagulants oraux - Mise au point
La Presse Médicale Volume 43, Issue 6, Part 1, June 2014, Pages 637–644 - Open Access
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0755498214001389
Les nouveaux anticoagulants oraux représentent un progrès indiscutable comparativement aux anticoagulants injectables et aux classiques anti-vitamines K (AVK). Un certain nombre d’éléments en complique la gestion quoti- dienne péri-opératoire. Outre la diversité des molécules déjà ou bientôt disponibles et la variabilité intra- et interindividuelle importante de la réponse, il faut tenir compte des nombreuses interactions médicamenteuses, des variations dans le temps de la fonction rénale et de nombreux autres paramètres.
2014
false
false
false
Elsevier
France
français
anticoagulants
article de périodique
administration par voie orale
procédures de chirurgie opératoire
soins périopératoires
période périopératoire
urgences
traitement d'urgence
hémorragie
anticoagulothérapie

---
N1-VALIDE
Quelques préoccupations gériatriques avec les nouveaux anticoagulants oraux
http://www.pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/939
Comment adapter les données de la médecine factuelle aux patients particuliers que nous recevons tous les jours a fortiori lorsque leurs caractéristiques s’écartent des standards ?...
2014
false
false
false
Pharmactuel - la revue internationale francophone de la pratique pharmaceutique en établissement de santé
Canada
français
article de périodique
sujet âgé
anticoagulants
anticoagulants
administration par voie orale
fibrillation auriculaire
évaluation des risques
accident vasculaire cérébral
résultat thérapeutique
NACO
anticoagulothérapie

---
N1-SUPERVISEE
Schémas posologiques d'héparine pour prévenir la thrombose artérielle chez les enfants devant subir un cathétérisme cardiaque
http://www.cochrane.org/fr/CD010196/schemas-posologiques-dheparine-pour-prevenir-la-thrombose-arterielle-chez-les-enfants-devant-subir-un-catheterisme-cardiaque
Objectifs : Évaluer l'utilisation d'une faible dose ( 100 unités / kg) par rapport à une dose élevée (? 100 unités / kg) d'héparine non fractionnée administrée par bolus intraveineux au moment de l'introduction du cathétérisme cardiaque (c'est à dire, immédiatement après la ponction artérielle), avec ou sans dose ultérieure d'héparine, pour la prévention de thrombose artérielle post-intervention chez les enfants
2014
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
français
méta-analyse
anticoagulants
chimioprévention
résultat thérapeutique
Thrombose artérielle
résumé ou synthèse en français
anticoagulothérapie
thrombose
héparine
enfant
cathétérisme cardiaque

---
N1-SUPERVISEE
Les inhibiteurs directs de la thrombine par rapport aux antagonistes de la vitamine K chez les patients souffrant de fibrillation auriculaire pour prévenir l'accident vasculaire cérébral (AVC)
http://www.cochrane.org/fr/CD009893/les-inhibiteurs-directs-de-la-thrombine-par-rapport-aux-antagonistes-de-la-vitamine-k-chez-les-patients-souffrant-de-fibrillation-auriculaire-pour-prevenir-laccident-vasculaire-cerebral-avc
Objectifs : Évaluer (1) l'efficacité des traitements anticoagulants de longue durée utilisant des IDT par rapport à ceux utilisant des AVK, ceci au niveau des décès d'origine vasculaire et des évènements ischémiques chez les patients souffrant de FA non valvulaire, et (2) l'innocuité des traitements chroniques par anticoagulants utilisant des IDT par rapport à ceux utilisant des AVK, ceci au niveau (a) des événements hémorragiques majeurs mortels et non mortels, y compris les AVC hémorragiques, (b) des effets indésirables autres que les saignements et les événements ischémiques conduisant à un arrêt du traitement et (c) de la mortalité toutes causes confondues chez les patients souffrant de FA non valvulaire.
2014
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
français
méta-analyse
fibrillation auriculaire
vitamine K
accident vasculaire cérébral
résultat thérapeutique
résumé ou synthèse en français
antithrombiniques
antithrombiniques
anticoagulants
anticoagulothérapie

---
N1-SUPERVISEE
Traitement anticoagulant pour l'embolie pulmonaire sous-segmentaire
http://www.cochrane.org/fr/CD010222/traitement-anticoagulant-pour-lembolie-pulmonaire-sous-segmentaire
Objectifs : Évaluer l'efficacité et l'innocuité du traitement anticoagulant par rapport à l'absence d'intervention chez les patients atteints de d'embolie pulmonaire sous-segmentaire (EPSS) isolée ou accidentelle
2014
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
français
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
résultat thérapeutique
anticoagulothérapie
anticoagulants
embolie pulmonaire

---
N1-SUPERVISEE
Ajout de vitamine K pour améliorer la stabilité de l'anticoagulation chez les patients commençant ou recevant déjà de la warfarine
http://www.cochrane.org/fr/CD009917/ajout-de-vitamine-k-pour-ameliorer-la-stabilite-de-lanticoagulation-chez-les-patients-commencant-ou-recevant-deja-de-la-warfarine
Contexte : Une utilisation efficace de la warfarine consiste à maintenir le rapport international normalisé (RIN) dans une marge thérapeutique relativement étroite. Cependant, les patients répondent largement à leur dose de warfarine. Une forte coagulation peut conduire à un risque accru de saignements excessifs, tandis qu'une faible coagulation peut entraîner une augmentation de la formation de caillots. Certaines preuves indiquent que les patients avec une réponse variable à la warfarine pourraient bénéficier de l'administration concomitante d'une faible dose de vitamine K. Objectifs : Évaluer les effets de la supplémentation concomitante par voie orale à faible dose de vitamine K pour le contrôle de l'anticoagulation chez les patients commençant ou prenant une dose d'entretien de warfarinf
2014
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
français
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
vitamine K
warfarine
anticoagulants
association de médicaments
résultat thérapeutique
anticoagulothérapie

---
N1-VALIDE
Evaluation de l’occlusion de l’appendice auriculaire gauche par voie transcutanée
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1760241/fr/evaluation-de-locclusion-de-lappendice-auriculaire-gauche-par-voie-transcutanee
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1763216/fr/rapport-occlusion-transcutanee-aag
L’objectif de ce travail est d’évaluer les dispositifs de fermeture de l’appendice auriculaire gauche par voie transcutanée et de l’acte professionnel associé en vue de leur remboursement. Cette évaluation a pour objectifs, notamment, de : - définir les indications ; - évaluer l’intérêt des implants de fermeture de l’AAG par voie transcutanée chez des patients en FA non valvulaire, en prévention primaire ou secondaire des AVC en prenant en compte le rapport effet thérapeutique/effets indésirables et la place dans la stratégie thérapeutique ; - déterminer les conditions d’utilisation et de prescription.
2014
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
évaluation technologique
fibrillation auriculaire
thromboembolie
auricule cardiaque gauche
auricule de l'atrium
fermeture chirurgicale
procédures de chirurgie cardiaque
résultat thérapeutique
accident vasculaire cérébral
procédures de chirurgie cardiaque
anticoagulants
anticoagulothérapie

---
N1-VALIDE
Les nouveaux anticoagulants oraux (NACO) en gériatrie - Une contribution du congrès CMPR 2014 avec la collaboration de la Dresse Annemarie Martin Vogt
https://primary-hospital-care.ch/fr/article/doi/phc-f.2014.00774/
Les NACO constituent un progrès thérapeutique indéniable et simplifient le traitement anticoagulant pour de nombreux patients
2014
false
false
false
Primary and Hospital Care
Suisse
français
article de périodique
anticoagulants
administration par voie orale
sujet âgé
anticoagulothérapie

---
N1-VALIDE
Rapport sur les anticoagulants oraux directs (AOD) (antérieurement appelés « nouveaux anticoagulants oraux » ou NACO)
http://www.academie-medecine.fr/rapport-sur-les-anticoagulants-oraux-directs-aod-anterieurement-appeles-nouveaux-anticoagulants-oraux-ou-naco/
http://www.academie-medecine.fr/wp-content/uploads/2014/06/aod2805.pdf
Pendant des décennies, les traitements anticoagulants oraux n’ont comporté qu’une seule classe pharmacologique, celle des antagonistes de la vitamine K (AVK). C’est pourquoi, l’arrivée sur le marché, entre 2008 et 2013, de trois nouveaux anticoagulants oraux directs non AVK (AOD) de mêmes indications thérapeutiques que les AVK mais de mécanismes d’action plus spécifiques, a suscité l’espoir qu’à efficacité égale ou peut-être supérieure, ils pourraient induire moins de complications hémorragiques. Il s’agit d’un antithrombine, le dabigatran, et de deux anti Xa, le rivaroxaban et l’apixaban. Ces anticoagulants ne nécessitent pas de surveillance de leur activité anticoagulante, ce qui est une contrainte en moins par rapport aux AVK mais ce qui, en contrepartie, limite la possibilité d’adaptations posologiques individualisées. Par ailleurs, ils sont actuellement dépourvus d’antidote, un inconvénient non négligeable face aux situations d’urgence traumatique ou chirurgicale. S’ils présentent l’avantage, par rapport aux AVK, de ne pas entraîner d’interactions avec les aliments, ils ne sont pas dénués d’interactions médicamenteuses. Leurs données de pharmacovigilance n’autorisent pas, en l’état actuel, de comparaison avec les AVK mais permettent cependant de préciser les facteurs de risque, par exemple ceux des effets indésirables hémorragiques : âge, insuffisance rénale, poids corporel 50 kg, associations médicamenteuses, pathologies ou interventions à risque hémorragique. Les principaux effets indésirables concernent d’abord les accidents hémorragiques (surtout la sphère digestive et plutôt dans les indications médicales) puis thromboemboliques, plutôt au décours de la chirurgie. Un suivi à long terme s’avère nécessaire pour s’assurer, au-delà des résultats des essais cliniques et des premières données d’utilisation, de leur sécurité à long terme. En prévention de la maladie thromboembolique veineuse en chirurgie orthopédique, leurs avantages principaux versus le traitement héparinique auquel ils sont une alternative particulièrement bienvenue pour des sujets jeunes, sans insuffisance rénale ni hépatique, en l’absence de comorbidités, sont la possibilité d’un traitement oral et l’absence d’obligation de contrôles biologiques répétés. Dans l’indication de la prévention des accidents vasculaires cérébraux et des embolies systémiques chez les patients atteints de fibrillation atriale non valvulaire, il n’existe à l’heure actuelle aucun argument scientifique pour privilégier les nouveaux anticoagulants oraux par rapport aux AVK, à plus forte raison pour remplacer, chez un patient, un traitement AVK efficace et bien toléré par un anticoagulant oral direct, sans parler de la dangerosité inhérente au passage d’un AVK à un nouvel anticoagulant, quelles que soient les précautions prises.
2014
false
false
false
false
Académie Nationale de Médecine
France
français
anticoagulants
administration par voie orale
rapport
anticoagulants
interactions médicamenteuses
thromboembolie
anticoagulants
pyridines
apixaban
pyrazoles
pyridones
fibrillation auriculaire
antithrombiniques
thiazoles
édoxaban
syndrome coronarien aigu
anticoagulants
ELIQUIS
vitamine K
procédures orthopédiques
anticoagulothérapie
Dabigatran
Dabigatran
Rivaroxaban

---
N1-VALIDE
Approche à l’égard des nouveaux anticoagulants oraux en pratique familiale: 1re partie : Comparer les options
http://www.cfp.ca/content/60/11/e504.full
Objectif Comparer les caractéristiques principales des nouveaux anticoagulants oraux (NACO), soit le dabigatran, le rivaroxaban et l’apixaban, et répondre aux questions qui font surface lors de la comparaison de ces agents.
2014
false
false
false
Le Médecin de Famille Canadien
Canada
français
anticoagulants
article de périodique
antithrombiniques
apixaban
accident vasculaire cérébral
fibrillation auriculaire
thromboembolisme veineux
étude comparative
résultat thérapeutique
cas clinique
warfarine
anticoagulants
anticoagulothérapie
Rivaroxaban
Dabigatran
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Approche à l’égard des nouveaux anticoagulants oraux en pratique familiale: 2e partie : Répondre aux questions souvent posées
http://www.cfp.ca/content/60/11/e512.full
Objectif Traiter des différentes éventualités pouvant survenir durant le suivi clinique et la prise en charge prolongés des patients prenant de nouveaux anticoagulants oraux (NACO).
2014
false
false
false
Le Médecin de Famille Canadien
Canada
français
article de périodique
anticoagulants
cas clinique
interactions médicamenteuses
accident vasculaire cérébral
fibrillation auriculaire
thromboembolisme veineux
apixaban
interactions aliments-médicaments
soins préopératoires
anticoagulothérapie
Dabigatran
Rivaroxaban
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Recommandations européennes concernant la prise en charge de l’embolie pulmonaire
http://www.rmlg.ulg.ac.be/aboel.php?num_id=2603&langue=FR
Dans cet article, nous détaillons les recommandations de la Société Européenne de Cardiologie de 2014 concernant la prise en charge de l’embolie pulmonaire
2014
false
false
false
Revue Médicale de Liège
Belgique
français
article de périodique
embolie pulmonaire
embolie pulmonaire
anticoagulants
recommandation pour la pratique clinique
embolie pulmonaire
anticoagulothérapie

---
N1-VALIDE
Recommandations du Centre National de Référence de l'AVC de l'enfant
http://www.chu-st-etienne.fr/avcpediatrie/LesRecommandationsSignes.aspx
Les signes cliniques et l'orientation diagnostique initiale Imagerie en urgence Prise en charge aigüe Maniement pratique des antithrombotiques Thromboses veineuses Moyamoya Codage des AVC de l'enfant Conseils pour la réalisation d'une IRM cérébrale Comment présenter un dossier RCP
2014
false
false
false
CHU Hôpitaux de Saint-Etienne
France
français
accident vasculaire cérébral
enfant
signes et symptômes
accident vasculaire cérébral
imagerie par résonance magnétique
diagnostic par imagerie
accident vasculaire cérébral
traitement d'urgence
anticoagulants
fibrinolytiques
accident vasculaire cérébral
recommandation pour la pratique clinique
thrombose veineuse
anticoagulothérapie
accident vasculaire cérébral

---
N1-VALIDE
Gestion péri-opératoire des nouveaux anticoagulants oraux : peu de données mais plusieurs approches !
http://www.rmlg.ulg.ac.be/aboel.php?num_id=2632&langue=FR
Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) ont vu leurs indications croître ces dernières années. Nombre de patients traités par ceux-ci doivent bénéficier d’une procédure chirurgicale programmée ou urgente. Les risques hémorragiques et thrombotiques péri-opératoires pour un patient varient avec la procédure et les co-morbidités. Les modalités d’interruption de l’administration des NACOs ne sont pas univoques
2014
false
false
false
Revue Médicale de Liège
Belgique
français
article de périodique
anticoagulants
soins périopératoires
évaluation des risques
thrombose
hémorragie
Interventions chirurgicales non urgentes
urgences
intervention chirurgicale d'urgence
procédures de chirurgie opératoire
anticoagulants
anticoagulothérapie

---
N1-VALIDE
Fibrillation auriculaire : progrès récents
http://www.amub.be/revue-medicale-bruxelles/article/fibrillation-auriculaire-progres-recents-1026
http://www.amub.be/revue-medicale-bruxelles/download/1026
La fibrillation auriculaire est le trouble du rythme cardiaque le plus fréquent. Le traitement pharmacologique représente toujours la thérapeutique de première ligne de cette pathologie. Toutefois, l’isolation des veines pulmonaires prend une place de plus en plus importante dans le traitement de cette pathologie, du fait du taux important de récidive et des nombreux effets secondaires observés avec les antiarythmiques actuels. Cet article résume les modifications principales susceptibles d’intéresser le médecin généraliste
2014
false
false
true
Revue Médicale de Bruxelles
Belgique
français
article de périodique
fibrillation auriculaire
évaluation des risques
fibrillation auriculaire
fibrillation auriculaire
anticoagulants
fibrillation auriculaire
thromboembolie
algorithme
ablation par cathéter
fibrillation auriculaire
anticoagulothérapie

---
N1-SUPERVISEE
Rinçage à l'héparine ou avec une solution saline pour empêcher l'occlusion de cathéters veineux centraux chez l'adulte
http://www.cochrane.org/fr/CD008462/rincage-a-lheparine-ou-avec-une-solution-saline-pour-empecher-locclusion-de-catheters-veineux-centraux-chez-ladulte
Contexte : Le rinçage intermittent à l'héparine est une pratique courante visant à maintenir la perméabilité des cathéters veineux centraux. Pourtant, nous n'avons trouvé aucune revue systématique de son efficacité et de son innocuité. Objectifs : Évaluer l'efficacité du rinçage intermittent avec de l'héparine par rapport à une solution de chlorure de sodium à 0,9 % (solution saline physiologique) chez des adultes porteurs de cathéters veineux centraux, en termes de prévention de l'occlusion et de rapport entre les avantages d'ensemble et les risques.
2014
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
français
méta-analyse
cathétérisme veineux central
héparine
anticoagulants
chlorure de sodium
résultat thérapeutique
obstruction de cathéter
adulte
résumé ou synthèse en français
voies veineuses centrales
anticoagulothérapie

---
N1-VALIDE
Gestion péri-interventionnelle des «nouveaux» anticoagulants oraux directs
Rev Med Suisse 2014;10:338-342
https://www.revmed.ch/RMS/2014/RMS-N-416/Gestion-peri-interventionnelle-des-nouveaux-anticoagulants-oraux-directs
Les anticoagulants oraux directs, anti-Xa et anti-IIa sont indiqués en cas de fibrillation atriale ou de maladie thromboembolique veineuse. Par an, un patient anticoagulé sur dix nécessite une intervention chirurgicale programmée ou urgente. Les délais d’arrêt courts avant un geste invasif ne permettent pas l’élimination complète du médicament en cas d’insuffisance rénale ou de polymédication. Avant une intervention à risque hémorragique modéré ou élevé, un arrêt de cinq jours est proposé, le plus souvent sans relais par une héparine. Pour les interventions à faible risque hémorragique, un arrêt de 24 heures avant l’intervention est suffisant. En cas d’interventions urgentes, il faut si possible attendre une ou deux demi-vies au moins avant le geste invasif. L’utilisation préventive de produits procoagulants non spécifiques n’est pas recommandée...
2014
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
administration par voie orale
anticoagulants
facteur xa
soins périopératoires
hémorragie postopératoire
perte sanguine peropératoire
anticoagulants
apixaban
antithrombiniques
antithrombiniques
Inhibiteurs du facteur Xa
arrêt du traitement
anticoagulothérapie
Dabigatran
Rivaroxaban
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Nouveaux anticoagulants oraux : données pharmacologiques à connaître pour la pratique clinique
Rev Med Suisse 2014;10:319-324
https://www.revmed.ch/RMS/2014/RMS-N-416/Nouveaux-anticoagulants-oraux-donnees-pharmacologiques-a-connaitre-pour-la-pratique-clinique
Les nouveaux anticoagulants oraux inhibent de façon spécifique et directe les facteurs de la coagulation activés, la thrombine pour le dabigatran, le facteur Xa pour les -xabans. Les améliorations pharmacologiques apportées par ces médicaments permettent une utilisation à dose fixe et sans suivi biologique. Au niveau pharmacocinétique, il faut souligner le rôle clé de la P-gp (glycoprotéine-P) dans le passage de toutes ces molécules et du CYP3A4 dans le métabolisme des -xabans. Il existe certaines situations cliniques nécessitant une adaptation posologique ou des précautions d’emploi, comme l’insuffisance rénale ou les interactions médicamenteuses. Ces molécules semblent prometteuses mais il faudra surveiller leur tolérance dans certaines populations (patients âgés, insuffisants rénaux et hépatiques, patients polymédiqués)...
2014
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
anticoagulants
administration par voie orale
antithrombiniques
facteur xa
apixaban
thromboembolie
thromboembolie
interactions médicamenteuses
insuffisance rénale
insuffisance hépatique
sujet âgé
obésité
anticoagulants
antithrombiniques
Inhibiteurs du facteur Xa
anticoagulothérapie
Rivaroxaban
Dabigatran
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Gestion des hémorragies lors de traitement par nouveaux anticoagulants oraux : quel challenge ?
https://www.revmed.ch/RMS/2014/RMS-N-416/Gestion-des-hemorragies-lors-de-traitement-par-nouveaux-anti-coagulants-oraux-quel-challenge
Les nouveaux anticoagulants oraux directs (AOD), ciblant directement la thrombine (facteur IIa) ou le facteur Xa, sont actuellement indiqués pour le traitement curatif de la thrombose veineuse profonde et de l’embolie pulmonaire (rivaroxaban, Xarelto) ou pour la prévention des embolies systémiques dans la fibrillation atriale non valvulaire (rivaroxaban ; dabigatran, Pradaxa ; Apixaban, Eliquis). Compte tenu de leur facilité d’utilisation, il est attendu que ces médicaments soient largement utilisés dans des indications au long cours. Au-delà de leur efficacité, ces traitements n’en demeurent pas moins des anticoagulants, potentiellement responsables de complications hémorragiques, et des mesures spécifiques doivent être définies en cas de survenue de telles complications.
2014
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
anticoagulants
hémorragie
hémorragie
hémostase
hémorragie induite par un anticoagulant (maladie)
anticoagulothérapie

---
N1-VALIDE
Bon usage des antithrombotiques
http://ageps.aphp.fr/wp-content/blogs.dir/68/files/2015/05/Recommandations-antithrombotiques-COMEDIMS-APHP-AGEPS-2014-Oct.pdf
Ces recommandations ont été conçues à l’initiative du groupe « Thrombose » du groupe Hospitalier Cochin – Hôtel Dieu – Broca et de la COMEDIMS de l’AP-HP pour contribuer au bon usage des antithrombotiques par les internes et les praticiens de l’AP-HP. Elles ont été rédigées par des médecins spécialistes du domaine, et ont été validées par la COMEDIMS de l’AP-HP. Elles ne se substituent pas aux décisions cliniques des praticiens qui demeurent responsables de leurs prescriptions en toutes circonstances. L’AP-HP ne saurait être tenue responsable de tout préjudice, direct ou indirect, de quelque nature que ce soit, résultant de l’utilisation, même partielle, des informations de ces recommandations. L’AP-HP détient le copyright de ces recommandations...
2014
false
false
true
AP-HP - Assistance Publique - Hôpitaux de Paris
France
français
recommandation de bon usage du médicament
antiagrégants plaquettaires
anticoagulants
thromboembolisme veineux
Thrombose veineuse profonde
antivitamines K
héparine
administration par voie orale
injections sous-cutanées
fondaparinux
bivalirudine
apixaban
danaparoïde
thrombose veineuse
thrombose veineuse
complications postopératoires
fibrillation auriculaire
valvulopathies
implantation de valve prothétique cardiaque
syndrome coronarien aigu
ischémie myocardique
algorithme
adulte
sujet âgé
grossesse
contraceptifs oraux
thromboembolisme veineux
continuité des soins
syndrome des anticorps antiphospholipides
insuffisance rénale
obésité
cachexie
hémorragie
anticoagulants
vitamine K
antithrombiniques
B01A - antithrombotiques
Inhibiteurs du facteur Xa
surveillance pharmacologique
tests hématologiques
taux normalisé international
anticoagulothérapie
Rivaroxaban
Dabigatran
thrombose veineuse
danaproïde
chondroïtines sulfate
chondroïtine sulfate B
héparitine sulfate
indènes
acide benzotétronique
polyosides
hirudines
fragments peptidiques
protéines recombinantes
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Place des nouveaux anticoagulants oraux directs
In Rev Med Suisse 2014;1562-1567
http://www.revmed.ch/rms/2014/RMS-N-439/Place-des-nouveaux-anticoagulants-oraux-directs
L’arrivée des anticoagulants oraux directs (AOD) bouleverse profondément la prise en charge de la fibrillation auriculaire non valvulaire et de la maladie thromboembolique veineuse. En ce qui concerne l’efficacité, ils ont montré leur non-infériorité par rapport aux antivitamines K sans augmentation du taux de saignements (voire même une diminution pour certains). Toutefois, la prudence s’impose chez les patients à risque (patients âgés, de faible poids, insuffisants rénaux ou hépatiques…) et une parfaite connaissance des schémas posologiques et des contre-indications est requise. Leur tolérance au long cours n’est pas encore connue avec précision. Le rapport bénéfices-risques des AOD par rapport aux héparines de bas poids moléculaire chez les patients cancéreux reste à évaluer...
2014
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
anticoagulants
administration par voie orale
résultat thérapeutique
thromboembolisme veineux
fibrillation auriculaire
Inhibiteurs du facteur Xa
antithrombiniques
anticoagulants
B01AE - inhibiteurs directs de la thrombine
B01AF - inhibiteurs directs du facteur Xa
apixaban
édoxaban
évaluation de médicament
évaluation des risques
anticoagulants
hémorragie
anticoagulothérapie
Dabigatran
Rivaroxaban
pyridines
pyrazoles
pyridones
thiazoles

---
N1-VALIDE
Savons-nous utiliser correctement l’aspirine faiblement dosée ?
http://www.revmed.ch/rms/2014/RMS-N-448/Savons-nous-utiliser-correctement-l-aspirine-faiblement-dosee
L’aspirine est probablement le traitement cardiovasculaire le plus notoire et le plus fréquemment utilisé dans la pratique médicale courante. Cependant, ses indications sont en constante évolution. Qu’il s’agisse de prévention primaire avec sa récente approbation européenne chez les patients à haut risque ou bien de prévention secondaire où son utilité est déjà bien établie. En vue de son risque hémorragique, sa prescription en association avec un anticoagulant de type antagoniste de la vitamine K peut être complexe. Le but de cet article est de revoir dans plusieurs situations cliniques la pertinence du traitement d’aspirine.
2014
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
acide acétylsalicylique
article de périodique
prévention primaire
prévention secondaire
anticoagulants
risque
maladies cardiovasculaires
anticoagulothérapie

---
N1-VALIDE
Actualisation du rapport sur les anticoagulants en France : Etat des lieux en 2014 et recommandations de surveillance
http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/901e9c291a545dff52c0b41365c0d6e2.pdf
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Actualisation-du-rapport-sur-les-anticoagulants-en-France-Etat-des-lieux-en-2014-et-recommandations-de-surveillance
En 2013, environ 3 millions de personnes ont reçu au moins un médicament anticoagulant. Leur utilisation, qui concerne une population de plus en plus large, souvent âgée et fragile, est associée à un risque d'accidents hémorragiques dont la prévention et la prise en charge constituent un enjeu majeur de santé publique...
2014
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
embolie et thrombose
embolie et thrombose
information sur le médicament
rapports et études
recommandation de bon usage du médicament
Inhibiteurs du facteur Xa
anticoagulothérapie
Dabigatran
Rivaroxaban
phénindione
acides pipécoliques
chondroïtine sulfate B
héparitine sulfate
chondroïtines sulfate
hirudines
fragments peptidiques
protéines recombinantes
héparine bas poids moléculaire
polyosides
pyridines
Thiophènes
pyrazoles
pyridones
protéine C
anticoagulants
France
utilisation médicament
revue des pratiques de prescription des médicaments
vitamine K
administration par voie orale
injections
héparine
B01AE - inhibiteurs directs de la thrombine
B01AB - groupe de l'héparine
B01AA - antivitamines K
interactions médicamenteuses
anticoagulants
hémorragie
gestion du risque
thrombine
facteur xa
surveillance post-commercialisation des produits de santé
B01AX - autres antithrombotiques
continuité des soins
acénocoumarol
warfarine
fluindione
MINISINTROM 1 mg, comprimé
SINTROM 4 mg, comprimé quadrisécable
COUMADINE 2 mg, comprimé sécable
COUMADINE 5 mg, comprimé sécable
PREVISCAN 20 mg, comprimé quadrisécable
PRADAXA 110 mg, gélule
PRADAXA 150 mg, gélule
PRADAXA 75 mg, gélule
apixaban
XARELTO 10 mg, comprimé pelliculé
ELIQUIS 2,5 mg, comprimé pelliculé
nadroparine
daltéparine
énoxaparine
tinzaparine
FRAXIPARINE
FRAXODI
FRAGMINE
LOVENOX
INNOHEP
fondaparinux
ARIXTRA 10 mg/0,8 ml, solution injectable en seringue pré-remplie
ARIXTRA 2,5 mg/0,5 ml, solution injectable en seringue pré-remplie
ARIXTRA 5 mg/0,4 ml, solution injectable en seringue pré-remplie
ARIXTRA 7,5 mg/0,6 ml, solution injectable en seringue pré-remplie
ACLOTINE 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable
antithrombine-III
argatroban
ARGANOVA 100 mg/ml, solution à diluer pour perfusion
danaparoïde
danaproïde
ORGARAN 750 U.I. anti Xa/0,6 ml, solution injectable en ampoule
bivalirudine
ANGIOX 250 mg, poudre pour solution à diluer pour solution injectable ou pour perfusion
PROTEXEL 50 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable
COUMADINE
ANGIOX
ARIXTRA
ORGARAN
PREVISCAN
PROTEXEL
SINTROM
ACLOTINE
MINISINTROM
PRADAXA
XARELTO
ARGANOVA
ELIQUIS
61469681
64683217
67164882
66048056
62148714
60991573
69449143
68133651
61716295
66209851
61510352
65570603
65693901
65763132
64631925
63245753
60588106
63484283
69340279
3400892340470
3400890840798
3400892695839
3400892807683
3400892382753
3400892807744
3400892807805
3400893234433
3400890226295
3400892315867
3400892113715
3400892113883
3400891669725
3400891839470
3400893208298
3400893208359
3400890751230
3400893720394

---
N1-SUPERVISEE
Anticoagulants (héparine, héparine de bas poids moléculaire et anticoagulants oraux) pour le traitement de la claudication intermittente
http://www.cochrane.org/fr/CD001999
Évaluer les effets de médicaments anticoagulants (héparine, héparine de bas poids moléculaire (HBPM) et anticoagulants oraux) chez les patients souffrant de claudication intermittente (Fontaine stade II) en termes d'amélioration de la capacité de marche (distance de marche sans douleur ou distance de marche absolue), de mortalité, d'événements cardiovasculaires, d'indice de pression tibio-brachiale, de survie sans amputation et d'effets secondaires de ces médicaments.
2014
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
français
anticoagulothérapie
revue de la littérature
anticoagulants
claudication intermittente
résultat thérapeutique
résumé ou synthèse en français

---
N1-VALIDE
Embolies pulmonaires aiguës - Diagnostic et traitement actuels
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2014.01812/
La présentation clinique des embolies pulmonaires est à très large spectre, allant d'une symptomatologie pratiquement absente au choc cardiocirculatoire potentiellement fatal. Malgré les techniques d'examen modernes, les embolies pulmonaires passent souvent inaperçues.
2014
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
embolie pulmonaire
Maladie aigüe
article de périodique
embolie pulmonaire
algorithme
évaluation des risques
anticoagulants
anticoagulothérapie

---
N1-VALIDE
Anticoagulation de la fibrillation atriale par les nouveaux anticoagulants chez la personne âgée : les limites de « l'Evidence-Based Medicine »
Médecine thérapeutique. Volume 20, Numéro 1, 3-14, Janvier-Février-Mars 2014, Revue
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/met/e-docs/00/04/99/39/resume.phtml
Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) secondaires à la fibrillation atriale (FA) sont prévenus par la prescription d'un traitement anticoagulant dès que le score de CHA 2DS 2-VAS c est 1, selon les dernières recommandations de l'European Society of Cardiology (ESC). Les antivitamines K (AVK) ont été pendant des décennies les molécules de référence, avec un bénéfice net démontré même après 75 ans. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACO) ont permis de s'affranchir des contraintes inhérentes à la surveillance biologique des AVK en offrant une action pharmacologique plus stable et en limitant les interactions médicamenteuses. Ces nouvelles molécules n'ont été évaluées à large échelle que chez des sujets d'âge moyen et chez des jeunes seniors, avec peu de données chez les sujets très âgés. Dans cette mise au point, nous allons revoir les indications et les rapports bénéfices/risques du traitement anticoagulant chez le sujet âgé en FA, avec une attention toute particulière sur les NACO et leurs prescriptions chez les sujets âgés.
2014
false
false
false
John Libbey Eurotext
France
français
fibrillation auriculaire
anticoagulants
article de périodique
thrombose
vitamine K
interactions médicamenteuses
recommandation pour la pratique clinique
sujet âgé
évaluation des risques
apixaban
édoxaban
pyridines
thiazoles
pyrazoles
pyridones
antithrombiniques
anticoagulothérapie
Rivaroxaban
Dabigatran
antivitamines K
indènes
acide benzotétronique

---
N1-VALIDE
Quel traitement antithrombotique en prévention secondaire post thromboembolie veineuse?
http://www.minerva-ebm.be/fr/article/26
Quelles sont l'efficacité et la sécurité relatives des anticoagulants oraux et des antiagrégants plaquettaires en prévention secondaire d'une thromboembolie veineuse (TEV) chez des adultes avec une moyenne d'âge de plus de 50 ans?
2014
false
false
false
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
-
Belgique
français
prévention secondaire
thromboembolisme veineux
anticoagulants
antiagrégants plaquettaires
adulte
lecture critique d'article
résultat thérapeutique
anticoagulothérapie

---
N1-VALIDE
Prévention thromboembolique post PTH
Aspirine efficace?
http://www.minerva-ebm.be/fr/article/25
Après la mise en place programmée d'une prothèse de hanche, après 10 jours de traitement par HBPM, l'aspirine est-elle efficace pour la prévention thromboembolique et sûre versus poursuite de cette HBPM, sur 28 jours de traitement?
2014
false
false
false
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
-
Belgique
français
acide acétylsalicylique
anticoagulants
thromboembolie
résultat thérapeutique
arthroplastie prothétique de hanche
prothèse de hanche
héparine bas poids moléculaire
lecture critique d'article
anticoagulothérapie
étude comparative

---
N1-VALIDE
Guide parcours de soins Fibrillation atriale
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1741768/fr/guide-parcours-de-soins-fibrillation-atriale
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1741766/fr/guide-parcours-de-soins-fibrillation-atriale
Indication du niveau de preuve, Les objectifs de ce guide sont d'expliciter les différentes étapes de prise en charge d'un malade ayant une fibrillation atriale (FA) en médecine de ville et notamment en médecine générale et de rendre compte de la multidisciplinarité de la prise en charge ainsi que des principes et des modalités de coordination et de coopération entre les professionnels impliqués.
2014
false
true
true
HAS - Haute Autorité de Santé
-
France
229. Électrocardiogramme : indications et interprétations
français
fibrillation auriculaire
recommandation pour la pratique clinique
prise en charge de la maladie
médecine générale
fibrillation auriculaire
fibrillation auriculaire
anticoagulants
algorithme
continuité des soins
vitamine K
hémorragie
grossesse
anticoagulothérapie
médecins généralistes

---
N1-SUPERVISEE
Anticoagulation et risque hémorragique : prévisible ?
anticoagulants
http://www.minerva-ebm.be/fr/analyses-en-ligne/167
Tout traitement anticoagulant oral (antagoniste de la vitamine K, anti Xa, anti-thrombine) présente un risque hémorragique, semble-t-il plus important dans les 30 premiers jours de traitement. Les scores évaluant ce risque hémorragique sous traitement anticoagulant actuellement proposés sont peu performants. Par ailleurs, ce risque est plus important si le risque d'AVC/embolie systémique est plus important...
2013
false
false
false
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
néerlandais
antivitamines K
hémorragie induite par un anticoagulant (maladie)
anticoagulothérapie
lecture critique d'article
anticoagulants
évaluation des risques
hémorragie
administration par voie orale
facteurs de risque
antivitamines K
antithrombiniques
warfarine
indènes
acide benzotétronique
vitamine K
indènes
acide benzotétronique

---
N1-VALIDE
Carnet d'information et de suivi du traitement par AVK
http://www.ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/027295b45004ada6fe20b8d5b608e7d8.pdf
ce carnet est destiné à rassembler des données indispensables au suivi de votre traitement notamment les résultats de vos examens de laboratoire (INR), à répondre à des questions pratiques, et à permettre de mieux informer les professionnels de santé qui vous suivent
2013
false
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
antivitamines K
anticoagulothérapie
antivitamines K
antivitamines K
B01AA - antivitamines K
surveillance pharmacologique
taux normalisé international
anticoagulants
vitamine K
anticoagulants
formulaire
brochure pédagogique pour les patients
information sur le médicament
indènes
acide benzotétronique

---
N1-SUPERVISEE
Interventions éducatives et comportementales pour le traitement anticoagulant des patients présentant une fibrillation auriculaire
http://www.cochrane.org/fr/CD008600
Évaluer les effets sur le temps dans la marge thérapeutique (TTR) des interventions éducatives et comportementales pour l'anticoagulothérapie orale (ATO) chez des patients présentant une fibrillation auriculaire (FA).
2013
false
N
Centre Cochrane Français
France
français
anticoagulothérapie
revue de la littérature
anticoagulants
fibrillation auriculaire
éducation du patient comme sujet
accident vasculaire cérébral
thérapie comportementale
résultat thérapeutique
résumé ou synthèse en français

---
N1-VALIDE
Nouveaux anticoagulants oraux : publication par la Haute Autorité de Santé d'une fiche de bon usage à l'attention des prescripteurs - Point d'information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Nouveaux-anticoagulants-oraux-publication-par-la-Haute-Autorite-de-Sante-d-une-fiche-de-bon-usage-a-l-attention-des-prescripteurs-Point-d-information/%28language%29/fre-FR
La Haute Autorité de Santé (HAS) a publié en date du 31 juillet 2013 une fiche de bon usage du médicament visant à définir la place des nouveaux anticoagulants non antivitamine K : Pradaxa (dabigatran), Xarelto (rivaroxaban) et Eliquis (apixaban) dans la prévention des accidents thromboemboliques chez des patients atteints de fibrillation auriculaire non valvulaire requérant un traitement anticoagulant oral. Ces recommandations sont en plein accord avec les précautions d'emploi et règles de bon usage préconisées par l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM)...
2013
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
anticoagulothérapie
Rivaroxaban
Dabigatran
administration par voie orale
PRADAXA
PRADAXA 110 mg, gélule
PRADAXA 150 mg, gélule
PRADAXA 75 mg, gélule
B01AE07 - étexilate de dabigatran
XARELTO
XARELTO 10 mg, comprimé pelliculé
XARELTO 15 mg, comprimé pelliculé
XARELTO 20 mg, comprimé pelliculé
B01AF01 - rivaroxaban
anticoagulants
ELIQUIS
ELIQUIS 2,5 mg, comprimé pelliculé
B01AF02 - apixaban
apixaban
thromboembolisme veineux
thromboembolisme veineux
accident vasculaire cérébral
embolie
fibrillation auriculaire
recommandation de bon usage du médicament
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Label de la HAS - Thromboses artérielles et veineuses dans le cadre de l'assistance médicale à la procréation (AMP) : prévention et prise en charge - Argumentaire
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1625647/en/label-de-la-has-thromboses-arterielles-et-veineuses-dans-le-cadre-de-lassistance-medicale-a-la-procreation-amp-prevention-et-prise-en-charge
http://www.agence-biomedecine.fr/IMG/pdf/argumentaire_amp_thromboses.pdf
Cette recommandation a pour objectifs d'assurer une meilleure prise en charge du risque de thrombose et : d'améliorer l'analyse du niveau de risque de thromboses artérielles et veineuses chez les femmes ayant recours à l'AMP, d'harmoniser le recours aux examens permettant d'évaluer le niveau de risque, de préciser les conditions de prescriptions des traitements préventifs et curatifs des thromboses au cours et au décours d'une AMP, in fine de réduire les accidents thrombotiques veineux et artériels évitables lors d'une AMP pour la sécurité des patientes qui ont recours à l'AMP.
2013
false
true
false
Agence de la Biomédecine
France
224. Thrombose veineuse profonde et embolie pulmonaire (voir item 326)
français
anticoagulothérapie
recommandation par consensus
thromboembolisme veineux
thrombose
techniques de reproduction assistée
THROMBOSE ARTERIELLE
artères
thromboembolisme veineux
thrombose
techniques de reproduction assistée
thrombose veineuse
thrombose veineuse
facteurs de risque
grossesse
complications de la grossesse et maladies cardiovasculaires
accident vasculaire cérébral
anticoagulants
héparine bas poids moléculaire

---
N1-VALIDE
L'anticoagulation dans la fibrillation auriculaire et les valvulopathies cardiaques - 9es ACCP-Guidelines pour les traitements antithrombotiques
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2013.01580/
Indication du niveau de preuve,
2013
false
O
Forum Médical Suisse
Suisse
français
anticoagulothérapie
anticoagulants
fibrillation auriculaire
valvulopathies
recommandation pour la pratique clinique
algorithme

---
N1-VALIDE
Thrombocytopénie induite par l'héparine et gestion péri-interventionnelle des traitements antithrombotiques - 9es ACCP-Guidelines pour les traitements antithrombotiques
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2013.01581/
Indication du niveau de preuve, La thrombocytopénie induite par l'héparine (TIH) est un effet secondaire potentiellement grave de l'héparinothérapie, qui se manifeste souvent sur le plan clinique par un syndrome thrombotique
2013
false
false
true
Forum Médical Suisse
Suisse
français
thrombopénie induite par l'héparine
anticoagulothérapie
thrombopénie
héparine
anticoagulants
article de périodique
recommandation pour la pratique clinique
thrombopénie
thrombopénie

---
N1-VALIDE
Traitement des événements thrombo-emboliques veineux - 9es ACCP-Guidelines pour les traitements antithrombotiques
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2013.01578/
2013
false
N
Forum Médical Suisse
Suisse
français
anticoagulothérapie
recommandation pour la pratique clinique
thromboembolisme veineux
algorithme
embolie pulmonaire
anticoagulants

---
N1-VALIDE
Le traitement et la prophylaxie antithrombotique pendant la grossesse et postpartum - 9es ACCP-Guidelines pour les traitements antithrombotiques
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2013.01629/
Durant la grossesse et le postpartum, l'incidence de la maladie thromboembolique veineuse (MTEV) augmente de façon importante. En présence de facteurs de risque prothrombotique surajoutés (notamment en cas de thrombophilie héréditaire ou acquise, d'antécédents personnels ou familiaux de MTEV, d'immobilisation, d'intervention chirurgicale, etc.), ce risque augmente encore. Dans ces situations, l'indication à la prescription d'une prophylaxie antithrombotique doit être discutée.
2013
false
N
Forum Médical Suisse
Suisse
français
anticoagulothérapie
complications de la grossesse et maladies cardiovasculaires
embolie et thrombose
recommandation pour la pratique clinique
article de périodique
grossesse
période du postpartum
prise en charge postnatale
chimioprévention
fibrinolytiques
anticoagulants

---
N1-VALIDE
Le traitement et la prophylaxie antithrombotique chez les nouveau-nés et les enfants - 9es ACCP-Guidelines pour les traitements antithrombotiques
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2013.01630/
L'épidémiologie et la physiopathologie des événements thrombotiques ainsi que les caractéristiques du système de coagulation chez l'enfant nécessitent des directives adaptées pour l'utilisation des médicaments antithrombotiques. La partie pédiatrique des recommandations 2012 de l'ACCP, présentée ici de façon résumée, repose principalement sur des études d'observation et des séries de cas cliniques, comme en 2008. Les recommandations 2012 laissent encore beaucoup de questions sans réponse, qui nécessitent la poursuite des études multicentriques prospectives en cours et davantage de recherche ciblée.
2013
false
N
Forum Médical Suisse
Suisse
français
anticoagulothérapie
recommandation pour la pratique clinique
article de périodique
chimioprévention
fibrinolytiques
anticoagulants
thrombose
enfant
nourrisson
nouveau-né

---
N1-VALIDE
Les nouveaux anticoagulants oraux (Pradaxa, Xarelto, Eliquis) : Des médicaments sous surveillance renforcée - Point d'information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Les-nouveaux-anticoagulants-oraux-Pradaxa-Xarelto-Eliquis-Des-medicaments-sous-surveillance-renforcee-Point-d-information-Actualise-le-09-10-2013/(language)/fre-FR
Les anticoagulants oraux sont des médicaments indispensables dans le traitement des phlébites et embolies pulmonaires, ainsi que dans la prévention des accidents vasculaires cérébraux dans certaines pathologies. Depuis 5 ans, de nouveaux anticoagulants oraux (NACO) sont apparus sur le marché. Ils peuvent, comme les autres anticoagulants, être à l'origine de complications hémorragiques parfois graves. Ces nouveaux anticoagulants font, comme tous les nouveaux médicaments, l'objet d'un suivi renforcé de leur sécurité d'emploi en France et en Europe. Les données de sécurité d'emploi des nouveaux anticoagulants (NACO) ne mettent pas en évidence de risque hémorragique supérieur à celui des anticoagulants de la génération précédente (Antivitamines K). L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) rappelle que la mise en place d'un traitement anticoagulant doit se conformer aux indications, doses et précautions d'emploi spécifiques à chaque médicament. Les patients ne doivent pas arrêter leur traitement sans avis médical...
2013
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
ELIQUIS 5 mg, comprimé pelliculé
anticoagulothérapie
Rivaroxaban
Dabigatran
administration par voie orale
anticoagulants
surveillance post-commercialisation des produits de santé
PRADAXA
PRADAXA 110 mg, gélule
PRADAXA 150 mg, gélule
PRADAXA 75 mg, gélule
XARELTO
XARELTO 10 mg, comprimé pelliculé
XARELTO 15 mg, comprimé pelliculé
XARELTO 20 mg, comprimé pelliculé
ELIQUIS
ELIQUIS 2,5 mg, comprimé pelliculé
apixaban
B01AF02 - apixaban
B01AF01 - rivaroxaban
B01AE07 - étexilate de dabigatran
thromboembolie
avis de pharmacovigilance
recommandation de bon usage du médicament
Mésylate d'étéxilate de dabigatran
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Fibrillation auriculaire non valvulaire - Quelle place pour les anticoagulants oraux non antivitamine K : apixaban (Eliquis ), dabigatran (Pradaxa ) et rivaroxaban (Xarelto ) - Fiche BUM
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1626282/en/fibrillation-auriculaire-non-valvulaire-quelle-place-pour-les-anticoagulants-oraux-non-antivitamine-k-apixaban-eliquis-dabigatran-pradaxa-et-rivaroxaban-xarelto-fiche-bum
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1626266/en/bon-usage-anticoagulants-oraux-non-avk
Les AVK sont la référence dans la prévention des accidents thrombo-emboliques en cas de fibrillation auriculaire. Il n'existe à l'heure actuelle aucun argument scientifique pour remplacer un traitement par antivitamine K efficace et bien toléré par un autre anticoagulant oral. Dans la plupart des cas, les AVK restent les anticoagulants oraux de référence. Les anticoagulants oraux non AVK représentent une alternative. Ils sont, eux aussi, susceptibles d'induire des hémorragies graves. Le choix sera fait au cas par cas, en fonction des facteurs suivants : âge, poids, fonction rénale, qualité prévisible de l'observance, souhait du patient après information adaptée, etc...
2013
false
true
false
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
230. Fibrillation atriale
234. Troubles de la conduction intracardiaque
français
ELIQUIS 5 mg, comprimé pelliculé
antivitamines K
anticoagulothérapie
Rivaroxaban
Dabigatran
fibrillation auriculaire
anticoagulants
administration par voie orale
ELIQUIS
ELIQUIS 2,5 mg, comprimé pelliculé
apixaban
B01AE07 - étexilate de dabigatran
B01AF02 - apixaban
PRADAXA 110 mg, gélule
PRADAXA
PRADAXA 150 mg, gélule
PRADAXA 75 mg, gélule
recommandation de bon usage du médicament
B01AF01 - rivaroxaban
XARELTO
XARELTO 10 mg, comprimé pelliculé
XARELTO 15 mg, comprimé pelliculé
XARELTO 20 mg, comprimé pelliculé
thromboembolie
hémorragie
anticoagulants
antivitamines K
facteurs de risque
interactions médicamenteuses
Observance thérapeutique
avis de la commission de transparence
indènes
acide benzotétronique
vitamine K
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
GORE PROPATEN - Implant de pontage vasculaire synthètique enduit d'héparine
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1648403/fr/gore-propaten
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1648404/fr/gore-propaten-03-septembre-2013-4460-avis
Service attendu Suffisant - l'intérêt thérapeutique de l'implant de pontage vasculaire synthétique GORE PROPATEN dans le traitement des lésions occlusives ou anévrismales des artères infra-inguinales. - l'intérêt de santé publique de l'implant de pontage vasculaire synthétique GORE PROPATEN, compte tenu du caractère de gravité de ces pathologies. Amélioration du service attendu V (absence) par rapport aux implants en ePTFE non enduits (inscrits sous les descriptions génériques « implants de pontage non textile, droits, avec ou sans armature, paroi mince ou standard et quel que soit le matériau non imprégnés de dérivés d'origine animale) chez les patients ayant des lésions occlusives ou anévrismales des artères infra-inguinales. IV (mineure) par rapport aux implants en ePTFE non enduits (inscrits sous les descriptions génériques « implants de pontage non textile, droits, avec ou sans armature, paroi mince ou standard et quel que soit le matériau non imprégnés de dérivés d'origine animale) dans la sous population des patients ayant une pathologie occlusive au stade ischémie critique et nécessitant un pontage fémoro-poplité.
2013
false
N
Suffisant
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
anticoagulothérapie
héparine
évaluation technologique
artériopathies oblitérantes
anévrysme
prothèse vasculaire
implantation de prothèses vasculaires
anticoagulants
résultat thérapeutique

---
N1-VALIDE
Interruption rapide de l'anticoagulation orale : fréquentes situations d'urgence
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2013.01652/
Les anticoagulants oraux antagonistes de la vitamine K (AVK) et inhibiteurs directs du facteur Xa ou de la thrombine (nouveaux anticoagulants oraux (NACO) figurent parmi les médicaments souvent prescrits. Une inhibition rapide de leur effet peut s'avérer indispensable dans plusieurs situations d'urgence. Dont par exemple résultats suprathérapeutiques avec les AVK (avec ou sans hémorragie), hémorragies et interventions ou opérations urgentes. Les NACO nous mettent ainsi en face de nouveaux défis diagnostiques et thérapeutiques. La manière de procéder sera discutée avec 4 exemples de situations fréquentes. Des recommandations nationales et internationales seront si possible intégrées dans la discussion.
2013
false
N
Forum Médical Suisse
Suisse
français
arrêt du traitement
anticoagulothérapie
article de périodique
anticoagulants
administration par voie orale
cas clinique
urgences

---
N1-VALIDE
Anticoagulants et nouveaux anticoagulants
Questions/Réponses
http://www.ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/f6f2d53a601a3f25c5e0eb84dff9dd28.pdf
1. Que sont les anticoagulants ? 2. Quelles sont les grandes classes d'anticoagulants utilisés en pratique clinique ? 3. Quel est le risque de la prescription d'un traitement anticoagulant ? 4. Y a-t-il plus de risques hémorragiques avec les nouveaux anticoagulants oraux ? 5. Je suis traité par un nouvel anticoagulant oral (Pradaxa*, Eliquis*, Xarelto*) dois-je faire des tests biologiques ? 6. Je suis traité par un nouvel anticoagulant oral (Pradaxa*, Eliquis*, Xarelto*), j'ai des tests d'hémostase qui sont perturbés, est-ce normal ? 7. Je suis traité par un nouvel anticoagulant oral (Pradaxa*, Eliquis*, Xarelto*), puis-je prendre d'autres médicaments sans avis médical ? 8. Je suis traité par anticoagulant, puis-je arrêter mon traitement sans avis médical ? 9. Quels sont les signes qui doivent faire craindre un surdosage en traitement anticoagulant ?
2013
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
Inhibiteurs du facteur Xa
anticoagulothérapie
Rivaroxaban
Rivaroxaban
Dabigatran
Dabigatran
anticoagulants
anticoagulants
anticoagulants
administration par voie orale
hémorragie
risque
continuité des soins
PRADAXA
ELIQUIS
XARELTO
thrombine
facteur xa
apixaban
questions réponses
brochure pédagogique pour les patients
information sur le médicament
B01AF01 - rivaroxaban
B01AF02 - apixaban
B01AE07 - étexilate de dabigatran
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Aspirine : Médicament du passé ? Médicament du futur ? Mise en garde avant son utilisation dans la maladie thromboembolique veineuse (MTEV)
Sang Thrombose Vaisseaux. Volume 25, Numéro 4, 205-7, Juillet-Août 2013, Éditorial
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/stv/e-docs/00/04/8D/3B/article.phtml
2013
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
prévention secondaire
anticoagulothérapie
acide acétylsalicylique
thromboembolisme veineux
résultat thérapeutique
article de périodique
anticoagulants
antiagrégants plaquettaires

---
N1-SUPERVISEE
Héparine dans la procréation assistée
http://www.cochrane.org/fr/CD009452
Évaluer si l'administration d'héparine autour du moment de l'implantation (héparine péri-implantation) améliore les résultats cliniques chez les femmes hypofertiles bénéficiant d'une procédure de procréation assistée.
2013
false
N
Centre Cochrane Français
France
français
anticoagulothérapie
revue de la littérature
héparine
anticoagulants
techniques de reproduction assistée
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
Méthodes d'administration d'héparine sous-cutanée au cours de la grossesse
http://www.cochrane.org/fr/CD009136
Comparer l'efficacité et la sécurité de différentes méthodes d'administration d'héparine sous-cutanée (HNF ou HBPM) à des femmes enceintes.'
2013
false
N
Centre Cochrane Français
France
français
anticoagulothérapie
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
héparine
grossesse
injections sous-cutanées
anticoagulants
complications de la grossesse et hémopathies

---
N1-VALIDE
Nouveaux anticoagulants, nouveaux antiplaquettaires : conduites pratiques
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/hpg/e-docs/00/04/8E/77/article.phtml
2013
false
false
false
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
anticoagulothérapie
Chlorhydrate de prasugrel
Dabigatran
Rivaroxaban
anticoagulants
administration par voie orale
clopidogrel
antagonistes des récepteurs purinergiques P2Y
antiagrégants plaquettaires
B01AC04 - clopidogrel
B01AC22 - prasugrel
EFIENT
hémorragie
Antagonistes des récepteurs purinergiques P2Y12
ticagrélor
B01AC24 - ticagrélor
BRILIQUE
procédures de chirurgie opératoire
acide acétylsalicylique
fibrillation auriculaire
embolie
thromboembolie
article de périodique
embolie pulmonaire
thrombose veineuse
procédures orthopédiques
complications postopératoires
PRADAXA
B01AE07 - étexilate de dabigatran
B01AF01 - rivaroxaban
XARELTO
apixaban
B01AF02 - apixaban
ELIQUIS
recommandation de bon usage du médicament
ticlopidine
pyridines
adénosine
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Dabigatran, rivaroxaban et apixaban: le point sur les nouveaux anticoagulants oraux
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2013.01679/
Les nouveaux anticoagulants oraux (NACO) permettent une anticoagulation aussi efficace que les antivitamines K, avec moins d'hémorragies intracrâniennes. L'utilisation des NACO ne nécessite pas de contrôle de routine de l'effet anticoagulant. L'utilisation des NACO modifie le TP et le PTT, mais ces tests ne sont pas utilisables pour tester le taux d'anticoagulation induit par ces molécules. Le respect des limitations d'emplois, en particulier la présence d'une insuffisance rénale ou d'une valve mécanique, est primordial. Assurer une bonne observance thérapeutique reste un enjeu aussi important que le choix d'un médicament particulier...
2013
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
anticoagulothérapie
Rivaroxaban
Dabigatran
B01AE07 - étexilate de dabigatran
anticoagulants
administration par voie orale
B01AF01 - rivaroxaban
apixaban
B01AF02 - apixaban
Observance thérapeutique
procédures de chirurgie opératoire
thromboembolisme veineux
fibrillation auriculaire
thromboembolie
insuffisance rénale
période périopératoire
hémorragie
gestion du risque
article de périodique
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Point sur l'utilisation des nouveaux anticoagulants oraux Pradaxa (dabigatran), Xarelto (rivaroxaban) et Eliquis (apixaban) - Communiqué
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1700943/fr/point-sur-lutilisation-des-nouveaux-anticoagulants-oraux
L'ANSM rappelle qu'à ce jour, la surveillance des NACO ne remet pas en cause le rapport bénéfice/risque de ces spécialités. Les recommandations émises par la HAS énoncent les précautions à suivre lors de la mise en place d'un traitement par NACO afin de limiter les risques hémorragiques. Celles-ci doivent être strictement respectées, en particulier chez le sujet âgé, chez l'insuffisant rénal ou chez le sujet bénéficiant de certaines co-prescriptions (AINS et antiagrégants plaquettaires). Il est également rappelé que les recommandations de sécurité d'emploi du Résumé des Caractéristiques des Produits (RCP) doivent être suivies. Ces traitements doivent être pris de manière très stricte, dans le respect de la prescription médicale et ne doivent, en aucun cas, être modifiés ou arrêtés par le patient sans avis médical...
2013
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
anticoagulothérapie
Rivaroxaban
Dabigatran
anticoagulants
administration par voie orale
PRADAXA
B01AE07 - étexilate de dabigatran
XARELTO
B01AF01 - rivaroxaban
ELIQUIS
apixaban
B01AF02 - apixaban
thromboembolie
thromboembolie
surveillance post-commercialisation des produits de santé
hémorragie
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
information sur le médicament
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Fermeture de l'auricule gauche : alternative utile à l'anticoagulation orale?
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2013.01742/
La fibrillation auriculaire est l'arythmie la plus fréquente chez l'être humain. Son incidence augmente de manière exponentielle, a vec un peu plus de 5% à 50 ans pour atteindre 35% à 80–90 ans. La fibrillation auricu laire non traitée est l'un des grands facteurs de risque d'accidents vasculaires cérébraux (AVC) ischémiques. L
2013
false
N
Forum Médical Suisse
Suisse
français
anticoagulothérapie
fibrillation auriculaire
article de périodique
anticoagulants
administration par voie orale
fibrillation auriculaire
auricule cardiaque gauche

---
N1-SUPERVISEE
Injection intravitréenne d'héparine de bas poids moléculaire et de 5-fluorouracile pour la prévention de la vitréo-rétinopathie proliférante suite à une opération de réapplication de la rétine
http://www.cochrane.org/fr/CD006421
Cette revue avait pour objectif de comparer l'injection intravitréenne d'héparine de bas poids moléculaire (HBPM), seule ou avec du 5-fluorouracile (5-FU), à un placebo, à titre de complément pour la prévention de la VRP après une opération de réapplication de la rétine.
2013
false
N
Centre Cochrane Français
France
français
revue de la littérature
méta-analyse
héparine bas poids moléculaire
anticoagulants
injections intravitréennes
Fluorouracil
vitréorétinopathie proliférante
complications postopératoires
décollement de la rétine
procédures de chirurgie ophtalmologique
étude comparative
résultat thérapeutique
anticoagulothérapie

---
N1-VALIDE
Thrombose porte et cirrhose : faut-il anticoaguler?
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2013.01744/
La prévalence de la thrombose de la veine porte (TPo) chez les patients atteints de cirrhose, en dehors du contexte de carcinome hépatocellulaire, se situe entre 1 et 26%, plus fréquente lors d'hépatopathie avancée.
2013
false
N
Forum Médical Suisse
Suisse
français
thrombose veineuse
cirrhose du foie
article de périodique
thrombose de la veine porte
anticoagulants
veine porte
algorithme
anticoagulothérapie

---
N1-VALIDE
Hémorragie grave et scores prédictifs : étude longitudinale sur 1 an de patients ambulatoires, éduqués, sous AVK.
Thèse du mois - Grenoble
http://theseimg.fr/1/node/147
Les Anti-Vitamines K (AVK) sont la première cause de mortalité et d'hospitalisation iatrogène pour hémorragie grave. Plusieurs études se sont intéressées à la construction et validation de scores de risque hémorragique dans diverses circonstances, jamais en ambulatoire. L'étude Score avait pour objectif chez des patients ambulatoires anticoagulés par AVK, quelle que soit l'indication, et éduqués pour cela, de valider le meilleur score prédictif du risque d'hémorragie grave. A défaut il s'agissait d'en modéliser un nouveau.
2013
false
N
Thèse IMG - Banque de thèses de Médecine Générale
France
français
thèse ou mémoire
antivitamines K
vitamine K
anticoagulants
hémorragie
patients en consultation externe
éducation du patient comme sujet
évaluation des risques
antivitamines K
anticoagulothérapie
médecine générale
médecins généralistes
indènes
acide benzotétronique

---
N1-VALIDE
Utilité d'une anticoagulation avant le diagnostic définitif d'embolie pulmonaire
https://www.revmed.ch/RMS/2013/RMS-372/Utilite-d-une-anticoagulation-avant-le-diagnostic-definitif-d-embolie-pulmonaire
En cas de suspicion d'embolie pulmonaire non massive, l'utilité d'une anticoagulation préemptive (préalable au diagnostic final) reste incertaine. Nous rapportons des éléments de réponse de la littérature, en particulier d'une analyse décisionnelle récemment publiée. Celle-ci suggère un bénéfice d'une anticoagulation préemptive par héparine de bas poids moléculaire en cas de probabilité prétest intermédiaire ou élevée selon le Score de Genève révisé, même avec des délais courts jusqu'au diagnostic (0-3 heures). La situation reste mal précisée chez les patients avec probabilité faible, où l'anticoagulation pourrait être préférée si le médecin anticipe un long délai diagnostique ( 6 heures). Enfin, une anticoagulation rapidement efficace dès confirmation du diagnostic est essentielle pour prévenir des extensions ou récidives de thromboses.
2013
false
N
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
embolie pulmonaire
anticoagulants
article de périodique
algorithme
anticoagulothérapie

---
N1-VALIDE
Héparines et réactions cutanées : du diagnostic à la prise en charge
https://www.revmed.ch/RMS/2013/RMS-380/Heparines-et-reactions-cutanees-du-diagnostic-a-la-prise-en-charge
L'utilisation des héparines dans la prophylaxie et le traitement des maladies thromboemboliques présente des risques non négligeables de réactions cutanées très fréquemment sous-estimés par le praticien. Ces risques provenant souvent d'hypersensibilité retardée ou de thrombocytopénie immune induite par l'héparine potentiellement mortelle, un diagnostic rapide et la mise en place de traitements adaptés sont donc primordiaux. De plus, la majorité des cas étant des urgences, l'exploration immuno-allergologique ne peut être envisagée en premier lieu. Dans ce contexte, une revue des recommandations thérapeutiques ainsi que de la prise en charge est proposée en prenant en considération les traitements les plus récents.
2013
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
héparine
anticoagulants
article de périodique
hypersensibilité retardée
thrombopénie
hypersensibilité retardée
thrombopénie
algorithme
thrombopénie
hypersensibilité retardée
thrombopénie induite par l'héparine
anticoagulothérapie

---
N1-VALIDE
Nouveaux anticoagulants oraux (NACO)
http://www.ameli.fr/professionnels-de-sante/medecins/exercer-au-quotidien/aide-a-la-pratique-memos/les-memos-de-bonne-pratique/nouveaux-anticoagulants-oraux-naco.php
Chez les patients souffrant de fibrillation auriculaire, le risque d'accident vasculaire cérébral (AVC) est multiplié par 5. Pour prévenir la survenue d'un AVC chez ces patients, le traitement repose sur une anticoagulation orale. Le traitement de référence repose sur les antivitamines K (AVK). Depuis juillet 2012, d'autres traitements alternatifs sont disponibles, communément appelés les « nouveaux anticoagulants oraux ou NACO ». Pour en savoir plus sur la place des NACO dans la fibrillation auriculaire, consultez le mémo disponible ci-dessous en téléchargement. Un tableau comparatif des coûts de traitement mensuels est également présenté dans ce mémo...
2013
false
false
false
France
français
fibrillation auriculaire
accident vasculaire cérébral
administration par voie orale
anticoagulants
PRADAXA
XARELTO
ELIQUIS
facteurs de risque
anticoagulants
apixaban
recommandation de bon usage du médicament
B01AF02 - apixaban
B01AE07 - étexilate de dabigatran
B01AF01 - rivaroxaban
pyrazoles
pyridones
anticoagulothérapie
Rivaroxaban
Dabigatran

---
N1-SUPERVISEE
L'aspirine et/ou l'héparine pour les femmes présentant des fausses couches inexpliquées à répétition avec ou sans thrombophilie héréditaire
http://www.cochrane.org/fr/CD004734
Contexte : Dans la mesure où l'hypercoagulabilité peut entraîner des fausses couches à répétition, les agents anticoagulants sont susceptibles d'augmenter les chances de naissances vivantes lors des grossesses ultérieures chez les femmes présentant des fausses couches inexpliquées à répétition, avec ou sans thrombophilie héréditaire. Objectifs : Évaluer l'efficacité et l'innocuité des agents anticoagulants, tels que l'aspirine et l'héparine, chez les femmes ayant des antécédents d'au moins deux fausses couches inexpliquées avec ou sans thrombophilie héréditaire.
2013
false
true
false
Centre Cochrane Français
France
héparine
résultat thérapeutique
thrombophilie
acide acétylsalicylique
anticoagulants
héparine bas poids moléculaire
anticoagulothérapie
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
avortement récidivant
anticoagulants
acide acétylsalicylique

---
N1-VALIDE
Questions et réponses sur l’utilisation du rivaroxaban (Xarelto) dans la pratique
https://www.revmed.ch/RMS/2013/RMS-392/Questions-et-reponses-sur-l-utilisation-du-rivaroxaban-Xarelto-dans-la-pratique
L’arrivée des nouveaux anticoagulants sur le marché met le praticien devant de nombreux challenges quant à la gestion de ces agents dans la pratique quotidienne. Ce document de consensus vise à répondre à la plupart des questions fréquentes que peuvent se poser les médecins concernant la gestion du rivaroxaban et couvre des sujets tels que les indications, les modalités d’introduction au traitement, les interactions médicamenteuses et la gestion péri-interventionnelle.
2013
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
anticoagulants
article de périodique
anticoagulants
anticoagulothérapie
Rivaroxaban
Rivaroxaban

---
N1-SUPERVISEE
Prévention de caillots de sang veineux chez les personnes subissant une amputation du membre inférieur
http://www.cochrane.org/fr/CD010525/prevention-de-caillots-de-sang-veineux-chez-les-personnes-subissant-une-amputation-du-membre-inferieur
Objectifs : Déterminer l'efficacité de la thromboprophylaxie dans la prévention de la TEV chez les personnes subissant une amputation majeure de l'extrémité inférieure.
2013
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
amputation chirurgicale
membre inférieur
thromboembolisme veineux
résultat thérapeutique
anticoagulants
héparine
anticoagulothérapie

---
N1-VALIDE
Gestes invasifs et patients sous anticoagulants oraux : to bridge or not to bridge ?
https://www.revmed.ch/RMS/2013/RMS-N-402/Gestes-invasifs-et-patients-sous-anticoagulants-oraux-to-bridge-or-not-to-bridge
Environ 1% de la population est sous anticoagulants oraux pour prévenir le risque thrombotique lié à une maladie thromboembolique veineuse (MTEV), à une fibrillation auriculaire (FA) ou à la présence d’une valve cardiaque mécanique. Chaque année, 10% de ces patients font l’objet d’une procédure invasive. Un relais anticoagulant avec des molécules à courte durée d’action (bridging) est fréquemment effectué pour minimiser le risque thrombotique péri-interventionnel. Cette pratique semble cependant être associée à une majoration du risque hémorragique. Les recommandations actuelles proposent de réserver le bridging aux patients à haut risque thrombotique, c’est-à-dire ceux avec MTEV récente ( 3 mois), FA avec antécédent d’AVC ou d’AIT (accident ischémique transitoire) et les porteurs de valve cardiaque mécanique. Ces recommandations sont néanmoins rarement appliquées.
2013
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
anticoagulants
administration par voie orale
évaluation des risques
thromboembolisme veineux
hémorragie
procédures de chirurgie opératoire
vitamine K
calendrier d'administration des médicaments
anticoagulothérapie

---
N1-VALIDE
FAMG-Score : proposition fondée sur des scores validés pour une prise en charge appropriée des patients atteints de fibrillation auriculaire en médecine générale
http://www.exercer.fr/numero/105/page/37/
http://www.exercer.fr/numero/105/page/37/pdf/
Une mise au point de la prise en charge de la FA en médecine générale est proposée dans cet article. Une modélisation de la validation d’une procédure de soins en médecine générale est ensuite présentée
2013
false
true
false
Exercer - La revue française de médecine générale
France
français
fibrillation auriculaire
médecine générale
article de périodique
fibrillation auriculaire
fibrillation auriculaire
anticoagulants
anticoagulothérapie
médecins généralistes

---
N1-VALIDE
Consensus d'experts de la Société française de gériatrie et gérontologie et de la Société française de cardiologie, sur la prise en charge de la fibrillation atriale du sujet âgé
Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement. Volume 11, Numéro 2, 117-43, Juin 2013, Gériatrie et gérontologie. Synthèse
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/gpn/e-docs/00/04/88/5B/resume.phtml
La fibrillation atriale (FA) constitue un problème de santé publique avec 600 000 à 1 million de patients concernés en France dont les 2/3 sont âgés de plus de 75 ans. La FA majore le risque de mortalité et représente un facteur majeur de risque d‘accident vasculaire cérébral ischémique (AVC). Chez la personne âgée en FA, les comorbidités sont fréquentes et aggravent le pronostic. La prise en charge de la FA du sujet âgé doit s'accompagner d'une évaluation gériatrique standardisée (EGS) qui apprécie les éléments médicaux, psychosociaux et permet une évaluation fonctionnelle du patient et de sa situation sociale.
2013
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
anticoagulothérapie
fibrillation auriculaire
sujet âgé
recommandation par consensus
fibrillation auriculaire
fibrillation auriculaire
anticoagulants
anticoagulants
questionnaire

---
N1-VALIDE
Bon usage des médicaments antivitamine K (AVK)
http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/6d550a9311848623e57d311cc0ebacbe.pdf
1.La prescription ne se conçoit que dans les indications validées, après évaluation individuelle des risques thrombotique et hémorragique, ainsi que des interactions possibles avec les pathologies et traitements associés. L'évaluation doit aussi tenir compte du contexte médicosocial, de l'âge et des fonctions cognitives du patient, en raison des contraintes liées au traitement. 2. L'INR (International Normalized Ratio), permet de déterminer la dose efficace pour le patient. L'INR « cible » est la valeur d'INR à atteindre pour obtenir un traitement équilibré : - la zone thérapeutique se situe pour la plupart des indications entre 2 et 3 (INR cible de 2,5) ; - il peut être plus élevé chez certains patients porteurs de prothèses mécaniques (jusqu'à 4). 3. L'INR doit être réalisé au minimum une fois par mois (plus fréquemment en début de traitement et à chaque fois que l'on peut craindre sa modification). 4. La réévaluation régulière du bénéfice/risque est indispensable tout au long du traitement par AVK. 5. La prise en charge d'un patient sous AVK nécessite une véritable coordination des soins. En particulier, le biologiste doit connaître l'indication afin de prévenir rapidement le médecin qui suit régulièrement le patient, et le patient en cas de résultats en dehors de la zone cible. 6. La prescription et la délivrance d'un traitement par AVK doivent être accompagnées d'éléments d'éducation thérapeutique. Il faut notamment insister sur la nécessité de : prendre le traitement sans oubli, tous les jours à la même heure ; effectuer régulièrement une prise de sang pour mesurer l'INR ; connaître les situations exposant à un déséquilibre du traitement et les signes évocateurs de surdosage. 7. Un carnet d'information et de suivi doit être remis au patient...
2012
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
prévention secondaire
antivitamines K
anticoagulothérapie
antivitamines K
anticoagulants
vitamine K
recommandation de bon usage du médicament
évaluation des risques
taux normalisé international
continuité des soins
éducation du patient comme sujet
administration par voie orale
SINTROM 4 mg, comprimé quadrisécable
acénocoumarol
SINTROM
PREVISCAN
PREVISCAN 20 mg, comprimé quadrisécable
fluindione
warfarine
warfarine sodique
COUMADINE
COUMADINE 2 mg, comprimé sécable
COUMADINE 5 mg, comprimé sécable
B01AA12 - fluindione
B01AA03 - warfarine
B01AA07 - acénocoumarol
MINISINTROM
MINISINTROM 1 mg, comprimé
thromboembolie
thrombose veineuse
embolie pulmonaire
cardiopathies
cardiopathies
infarctus du myocarde
prothèse valvulaire cardiaque
surveillance pharmacologique
interactions médicamenteuses
grossesse
allaitement maternel
phénindione
62148714
68133651
61510352
64631925
63245753
3400890840798
3400890226295
3400892315867
3400891669725
3400890751230
indènes
acide benzotétronique

---
N1-SUPERVISEE
Endocardite infectieuse
http://unt-ori2.crihan.fr/unspf/2012_Grenoble_Ragazzon_Endocardite/
Mr T. 58 ans est hospitalisé pour altération de l'état général, sueurs et fièvre persistante.
2012
true
true
false
true
UNSPF - Université Numérique des Sciences Pharmaceutiques Francophones
France
dyspnée
asthénie
cas clinique
enseignement pharmacie
endocardite bactérienne
endocardite bactérienne
endocardite bactérienne
anticoagulants
anticoagulants
cardiologie
bactériologie
Z50.0 - rééducation des cardiaques
anticoagulothérapie
endocardite bactérienne
pharmacie

---
N1-SUPERVISEE
Anti-coagulants et anti-arythmiques
http://unt-ori2.crihan.fr/unspf/2012_Grenoble_Provent_Anticoagulants/
Anticoagulants et anti-arythmiques : surveillance des anticoagulants, prise en charge de la Fibrillation auriculaire et anti-arythmiques.
2012
true
true
false
true
UNSPF - Université Numérique des Sciences Pharmaceutiques Francophones
France
fibrillation auriculaire
cas clinique
enseignement pharmacie
sujet âgé de 80 ans ou plus
angine de poitrine
anticoagulants
continuité des soins
cardiologie
anticoagulothérapie
antiarythmiques
pharmacie

---
N1-SUPERVISEE
Item 182 : Accident des anticoagulants
- Examen Classant National : Question(s) 182 Module(s) 11 -
http://campus.cerimes.fr/cardiologie-et-maladies-vasculaires/enseignement/cardio_182/site/html/
http://campus.cerimes.fr/cardiologie-et-maladies-vasculaires/enseignement/cardio_182/site/html/cours.pdf
http://campus.cerimes.fr/cardiologie-et-maladies-vasculaires/enseignement/cardio_182/site/html/1.html
Accidents liées à l'administration d'héparines, Accidents liés aux antivitamines K, Autres anticoagulants, les points essentiels
2012
true
N
true
2eme cycle / master
UMVF - Campus de Cardiologie et maladies vasculaires
France
français
anticoagulothérapie
cours
épreuves classantes nationales
anticoagulants
effets secondaires indésirables des médicaments
héparine
vitamine K
héparine

---
N1-VALIDE
Les nouveaux anticoagulants oraux dans la prise en charge des patients atteints de fibrillation auriculaire : des illusions perdues ?
http://www.exercer.fr/numero/103/page/177/
http://www.exercer.fr/numero/103/page/177/pdf/
Les nouveaux anticoagulants oraux indiqués dans la prévention des accidents vasculaires cérébraux et des embolies systémiques chez les patients atteints de fibrillation auriculaire offrent une commodité d'emploi intéressante. Cependant, cette caractéristique pratique ne doit pas occulter l'évaluation de leurs balances bénéfice/risque, ni leur comparaison avec celle de la warfarine qui est le traitement de référence. Trois grands essais de bonne qualité méthodologique ont testé les nouveaux anticoagulants dans cette indication. Leurs résultats sont contrastés et n'emportent pas la conviction sur le bien-fondé de les prescrire préférentiellement sous prétexte que leur posologie est fixe et qu'ils ne nécessitent pas de contrôle de l'hémostase. La balance bénéfice/risque du dabigatran et du rivaroxaban n'est pas plus favorable que celle de la warfarine. Celle de l'apixaban n'est pas encore complètement évaluée. La prescription de ces nouveaux anticoagulants nécessite une surveillance attentive chez les patients âgés de plus de 75 ans et chez ceux atteints d'insuffisance rénale modérée.
2012
false
false
false
Exercer - La revue française de médecine générale
France
français
anticoagulants
fibrillation auriculaire
article de périodique
antithrombiniques
anticoagulants
apixaban
résultat thérapeutique
pyrazoles
pyridones
anticoagulothérapie
Rivaroxaban
Dabigatran

---
N1-SUPERVISEE
Médicaments antiplaquettaires et anticoagulants pour la prévention de la resténose/réocclusion après un traitement endovasculaire périphérique
http://www.cochrane.org/fr/CD002071
Déterminer si un médicament antithrombotique est plus efficace pour prévenir la resténose ou la réocclusion après un traitement endovasculaire périphérique comparé à un autre médicament antithrombotique, à l'absence de traitement, à un placebo ou à d'autres médicaments vasoactifs.
2012
false
N
Centre Cochrane Français
France
français
résumé ou synthèse en français
méta-analyse
antiagrégants plaquettaires
anticoagulants
résultat thérapeutique
maladie artérielle périphérique
membre inférieur
re-sténose artérielle
Réocclusion artérielle périphérique
procédures endovasculaires
maladie artérielle périphérique
artériopathies oblitérantes
artériopathies oblitérantes
prévention secondaire
anticoagulothérapie

---
N1-SUPERVISEE
Anticoagulation dans la thrombose superficielle des membres inférieurs
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/652_Anticoagulation_dans_la_thrombose_veineuse_superficielle_des_membres_inferieurs.pdf
Le traitement de la thrombose veineuse superficielle (TVS) des membres inférieurs a longtemps été purement symptomatique : mobilisation sous contention veineuse, si les douleurs le permettent (classe II-III), traitements topiques divers (mais ils n’ont jamais démontré d’efficacité…), antalgiques. L’analyse du risque thromboembolique réel des TVS (Bibliomed 647) a permis des recommandations bien argumentées (pneumologues améri-cains, Afssaps), confortées par l’essai CALISTO en 2010.
2012
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
thrombose veineuse
grossesse
thrombose veineuse
anticoagulothérapie
article de périodique
membre inférieur
anticoagulants

---
N1-VALIDE
Outil d'usage optimal sur l'anticoagulothérapie par le dabigatran (PradaxMC) dans le traitement de la fibrillation auriculaire
http://www.inesss.qc.ca/nc/publications/publications/publication/outil-dusage-optimal-sur-lanticoagulotherapie-par-le-dabigatran-pradaxasupmcsup-dans-l.html
L'Institut national d'excellence en santé et en services sociaux (INESSS) a élaboré un guide d'usage optimal sur l'anticoagulothérapie par le dabigatran (PradaxMC) dans le traitement de la fibrillation auriculaire (FA). Le dabigatran est un nouvel anticoagulant oral utilisé en FA. Le 20 avril 2011, l'INESSS a recommandé son inscription aux doses de 110 mg et de 150 mg comme médicament d'exception pour les personnes qui présentent de la FA non valvulaire nécessitant une anticoagulothérapie, selon certaines conditions.
2012
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
français
anticoagulothérapie
Dabigatran
Dabigatran
fibrillation auriculaire
anticoagulants
warfarine
interactions médicamenteuses
hémorragie
anticoagulants
Mésylate d'étéxilate de dabigatran
PRADAXA 110 mg, gélule
PRADAXA
B01AE07 - étexilate de dabigatran
Mésylate d'étéxilate de dabigatran
recommandation de bon usage du médicament
étude comparative
65570603
3400893208298

---
N1-VALIDE
Anticoagulants oraux : nouveaux horizons
http://www.rmlg.ulg.ac.be/aboel.php?num_id=2280&langue=FR
L'anticoagulation est à l'aube d'une ère nouvelle. Longtemps dominé par les héparines et par les agents antivi tamine K, l'arsenal anticoagulant s'étoffe peu à peu. Avec une action directe et réversible ciblant spécifiquement la thrombine (IIa) ou le facteur Xa, ces nouvelles préparations synthétiques à usage oral possèdent une large fenêtre thérapeutique et une pharmacocinétique prévisible. Leurs propriétés permettent de s'affranchir d'un suivi biologique contraignant augmentant le confort et la sécurité des patients. Les différentes études phar macologiques sont prometteuses. Dans certaines indications, ces nouveaux médicaments semblent supérieurs aux anticoagulants «classiques» que ce soit en termes d'efficacité ou de sécurité. Cependant, ils augmentent le risque hémorragique et certaines populations plus fragiles, dont les patients âgés ou encore les insuffisants rénaux, sont particulièrement exposées. Peu de tests sont utilisables au laboratoire pour évaluer leurs effets et aucun antidote n'est actuellement disponible. La voie des nouvelles thérapies anticoagulantes est ouverte. Les indications respectives des héparines, des agents antivitamine K et de chacune de ces nouvelles molécules devront, à l'avenir, être précisées.
2012
false
N
Revue Médicale de Liège
Belgique
français
anticoagulothérapie
anticoagulants
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Antagonistes de la vitamine K versus traitement antiplaquettaire après un accident ischémique transitoire ou un accident vasculaire cérébral ischémique mineur d'origine vraisemblablement artérielle
http://www.cochrane.org/fr/CD001342
Comparer l'efficacité et l'innocuité des antagonistes de la vitamine K et du traitement antiplaquettaire dans la prévention secondaire des événements vasculaires après une ischémie cérébrale d'origine vraisemblablement artérielle.
2012
false
N
Centre Cochrane Français
France
français
anticoagulothérapie
méta-analyse
vitamine K
accident ischémique transitoire
accident vasculaire cérébral
résultat thérapeutique
résumé ou synthèse en français
anticoagulants
antiagrégants plaquettaires

---
N1-SUPERVISEE
Autosurveillance et autogestion du traitement anticoagulant par voie orale
http://www.cochrane.org/fr/CD003839/autosurveillance-et-autogestion-du-traitement-anticoagulant-par-voie-orale
Contexte Les systèmes de test à domicile (parfois appelés systèmes de test au chevet du patient) ont rendu possible pour les personnes sous anticoagulants à long terme de surveiller leur temps de coagulation, mesuré par le rapport international normalisé (RIN). Les patients qui s'autotestent peuvent soit ajuster leur traitement selon un programme dose-RIN prédéterminé (autogestion), soit appeler leur centre de santé pour connaître l'ajustement approprié de la dose (autosurveillance). Plusieurs études et revues systématiques publiées ont suggéré que ces méthodes de surveillance de traitements anticoagulants peuvent être équivalentes ou même plus efficaces que la surveillance par un médecin.
2012
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
français
anticoagulothérapie
méta-analyse
anticoagulants
administration par voie orale
autosoins
évaluation technologique
thromboembolie
résumé ou synthèse en français
résultat thérapeutique

---
N1-SUPERVISEE
Dose de charge de warfarine optimale pour le démarrage d'une anticoagulation orale
http://www.cochrane.org/fr/CD008685
Evaluer l'efficacité de différentes doses de démarrage de warfarine en termes de temps dans la marge thérapeutique, de temps jusqu'à la marge RIN et d'effet sur les événements indésirables graves.
2012
false
N
Centre Cochrane Français
France
français
anticoagulothérapie
revue de la littérature
warfarine
anticoagulants
calcul des posologies
relation dose-effet des médicaments
B01AA03 - warfarine
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
Traitement de la thrombophlébite superficielle de la jambe
http://www.cochrane.org/fr/CD004982
Évaluer l'efficacité et l'innocuité des traitements topiques, médicaux et chirurgicaux chez les patients atteints de TS des jambes.
2012
false
N
Centre Cochrane Français
France
français
anticoagulothérapie
méta-analyse
thrombophlébite
jambe
résultat thérapeutique
anti-inflammatoires non stéroïdiens
anticoagulants
héparine bas poids moléculaire
thromboembolisme veineux
résumé ou synthèse en français
Thrombophlébite superficielle de la jambe

---
N1-SUPERVISEE
Agents antiplaquettaires et anticoagulants pour le traitement de l'hypertensionn
http://www.cochrane.org/fr/CD003186
Réaliser une revue systématique sur le rôle d'un traitement antiplaquettaire et de l'anticoagulation chez les patients souffrant d'hypertension artérielle, incluant ceux où à la fois les pressions artérielles systolique et diastolique sont élevées, mais aussi ceux ayant des hausses isolées de la pression artérielle systolique ou diastolique,
2011
false
N
Centre Cochrane Français
France
français
anticoagulothérapie
méta-analyse
hypertension artérielle
antiagrégants plaquettaires
anticoagulants
résultat thérapeutique
thromboembolie
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
Item 182 : Accidents des anticoagulants
http://campus.cerimes.fr/hematologie/enseignement/hematologie_182/site/html/
syndrome hémorragique sous anticoagulant, autres complications des héparines
2011
true
N
true
2eme cycle / master
UMVF - Campus d'Hématologie
France
français
anticoagulothérapie
cours
épreuves classantes nationales
anticoagulants
hématologie
anticoagulants
thrombopénie

---
N1-VALIDE
Impact d'un guide de bon usage des anticoagulants sur la prescription des héparines de bas poids moléculaire dans un hôpital gériatrique
Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement. Volume 9, Numéro 2, 179-88, Mai 2011, Article original
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/gpn/e-docs/00/04/68/23/resume.phtml
L'objectif de cette étude était d'évaluer l'impact d'une intervention, consistant en l'élaboration et la diffusion d'un guide de bon usage des anticoagulants, sur la qualité de prescription des héparines de bas poids moléculaires (HBPM) dans un hôpital gériatrique parisien. Il s'agit d'une enquête de type « avant-après » intervention.
2011
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
anticoagulothérapie
adhésion aux directives
établissements de soins de long séjour
anticoagulants
héparine bas poids moléculaire
article de périodique
sujet âgé

---
N1-VALIDE
Adéquation entre les prescriptions réalisées et les recommandations CHADS 2 dans un service de gériatrie
Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement. Volume 9, Numéro 1, 39-44, Mars 2011, Article original
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/gpn/e-docs/00/04/65/DF/resume.phtml
La fibrillation atriale (FA) majore le risque d'accident vasculaire cérébral ischémique (AVC). De par l'intérêt démontré en prophylaxie, le traitement anti-vitamine K (AVK) est recommandé pour un score CHADS 2. Pourtant ce traitement reste sous-prescrit dans la population gériatrique. Notre étude avait pour objectif principal d'évaluer le taux de conformité aux recommandations CHADS 2 et pour objectif secondaire de déterminer les variables du non suivi des recommandations pour un score CHADS 2
2011
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
antivitamines K
anticoagulothérapie
sujet âgé
adhésion aux directives
article de périodique
fibrillation auriculaire
vitamine K
anticoagulants
antivitamines K
indènes
acide benzotétronique

---
N1-VALIDE
Utilisation des héparines de bas poids moléculaire (HBPM) chez le patient insuffisant rénal en milieu hospitalier
Journal de Pharmacie Clinique. Volume 30, Numéro 2, 61-74, Juin 2011, Dossier
http://www.jle.com/fr/revues/bio_rech/jpc/e-docs/00/04/69/82/resume.phtml
De nombreux facteurs augmentent considérablement le risque de maladie thromboembolique veineuse (MTEV) chez les patients hospitalisés. Les héparines de bas poids moléculaire (HBPM) constituent une alternative avantageuse à l'héparine non fractionnée (HNF) dès le début du traitement, permettant de conduire un traitement plus sÛr et particulièrement maniable pour une efficacité au moins comparable. Toutes les HBPM disponibles en France permettent de traiter efficacement la MTEV en milieu hospitalier, les traitements prolongés pouvant être poursuivis en ambulatoire. Bien que les indications thérapeutiques diffèrent selon les HBPM, il existe un consensus sur l'utilisation de la nadroparine, l'énoxaparine, la daltéparine et la tinzaparine dans le traitement de la plupart des aspects des MTEV, les trois dernières étant recommandées pour le traitement prolongé de la MTEV chez le patient atteint de cancer.
2011
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
anticoagulothérapie
insuffisance rénale
héparine bas poids moléculaire
anticoagulants
article de périodique
thromboembolisme veineux

---
N1-SUPERVISEE
Héparine non fractionnée ou de bas poids moléculaire pour l'induction d'une rémission dans la colite ulcéreuse
http://www.cochrane.org/fr/CD006774
Effectuer une revue des essais randomisés examinant l'efficacité de l'héparine non fractionnée (HNF) ou des héparines de bas poids moléculaire (HBPM) pour induire une rémission chez les patients atteints de colite ulcéreuse.
2011
false
N
Centre Cochrane Français
France
français
anticoagulothérapie
méta-analyse
rectocolite hémorragique
héparine
héparine bas poids moléculaire
induction de rémission
résultat thérapeutique
anticoagulants
résumé ou synthèse en français

---
N1-VALIDE
Les nouveaux anticoagulants oraux : actualisation de l'intérêt clinique et rôle du médecin généraliste
http://www.amub.be/revue-medicale-bruxelles/download/744
Les nouveaux anticoagulants oraux présentent de nombreux avantages en termes de facilité d'emploi incluant voie orale, doses fixes, absence de suivi biologique, interactions médicamenteuses limitées et fenêtre thérapeutique large. Les résultats des études dans la prévention et le traitement de la thrombose veineuse ainsi que dans la prévention des accidents vasculaires cérébraux chez les malades avec fibrillation auriculaire démontrent clairement que l'efficacité des nouveaux anticoagulants oraux est au moins équivalente voire supérieure au traitement de référence selon les molécules et la posologie. Le praticien aura la possibilité de faire des choix dans le nouvel arsenal thérapeutique des anticoagulants
2011
false
N
Revue Médicale de Bruxelles
Belgique
français
article de périodique
anticoagulothérapie
anticoagulants
médecins généralistes
médecine générale
rôle médical

---
N1-SUPERVISEE
Anticoagulation et antiagrégation: marche à suivre péri-interventionnelle
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2011.07539/
Les buts de la marche à suivre péri-interventionnelle sont la prévention des complications hémorragiques et celle des complications thromboemboliques. Pour la décision individuelle, les risques hémorragiques et thromboemboliques de la maladie de fond doivent être pris en compte au même titre que l’intervention prévue.
2011
false
true
false
Forum Médical Suisse
Suisse
article de périodique
comportement de réduction des risques
accident vasculaire cérébral
thromboembolie
procédures de chirurgie cardiovasculaire
procédures de chirurgie vasculaire
antiagrégants plaquettaires
anticoagulothérapie
anticoagulants

---
N1-SUPERVISEE
L'autogestion de l'anticoagulation orale : un avantage pour certains patients
http://swiss.cochrane.org/sites/swiss.cochrane.org/files/uploads/autogestionanticoagulation.pdf
quels sont les risques thromboemboliques et hémorragiques lors de la gestion de l'anticoagulation orale par le patient
2010
false
N
Cochrane Suisse
Suisse
français
anticoagulothérapie
autosoins
anticoagulants
administration par voie orale
anticoagulants
information scientifique et technique
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
Nouveaux anticoagulants à usage oral en prévention de la thrombo-embolie veineuse en chirurgie orthopédique
http://www.cbip.be/Folia/Index.cfm?FoliaWelk=F37F03B
Deux nouveaux anticoagulants à usage oral, le dabigatran (Pradaxa ) et le rivaroxaban (Xarelto ) sont disponibles depuis octobre 2009 pour la prévention primaire de la thrombo-embolie veineuse (TEV) en chirurgie orthopédique. Bien que ces nouveaux anticoagulants paraissent au moins aussi efficaces qu'une héparine de bas poids moléculaire, une plus-value sur des critères cliniques pertinents, tels que les thromboses veineuses profondes symptomatiques, les embolies pulmonaires et la mortalité, reste à démontrer. En pratique, la balance bénéfices-risques de l'héparine de bas poids moléculaire est mieux connue, et celle-ci reste le traitement de premier choix en prévention primaire de la TEV en chirurgie orthopédique...
2010
false
false
false
CBIP - Centre Belge d'Information Pharmacothérapeutique
Bruxelles
Belgique
français
anticoagulothérapie
Rivaroxaban
Dabigatran
thromboembolisme veineux
anticoagulants
administration par voie orale
PRADAXA
B01AE07 - étexilate de dabigatran
complications postopératoires
procédures orthopédiques
résultat thérapeutique
Mésylate d'étéxilate de dabigatran
article de périodique
B01AF01 - rivaroxaban

---
N1-SUPERVISEE
Fibrillation auriculaire, quels patients anticoaguler ?
https://www.revmed.ch/RMS/2010/RMS-264/Fibrillation-auriculaire-quels-patients-anticoaguler
La fibrillation auriculaire est l’arythmie cardiaque la plus fréquente et son incidence augmente considérablement avec l’âge. La prévention des accidents thromboemboliques est essentielle, en particulier l’accident vasculaire cérébral (AVC), complication la plus grave. Les antivitamines K sont actuellement la classe thérapeutique la plus efficace pour la prévention de ces événements. Toutefois, ils présentent un risque de complications hémorragiques. Aussi, chaque décision de traitement doit être pondérée par l’évaluation individuelle du risque thromboembolique et hémorragique. Le score CHADS2 constitue un modèle de stratification du risque d’AVC chez les patients avec fibrillation auriculaire non valvulaire ; il a l’avantage d’être simple à utiliser, raison pour laquelle il est actuellement le score le plus utilisé en clinique.
2010
false
true
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
fibrillation auriculaire
anticoagulants
thromboembolie
anticoagulothérapie
article de périodique
anticoagulants
fibrillation auriculaire
patients

---
N2-ASUPERVISER
Lectures critiques Prescrire Exercice n 33 - Chasse aux biais !
http://www.prescrire.org/Fr/967211CF76811E81FB625FF51DFE054A/Download.aspx
La bivalirudine (Angiox ) est un anticoagulant commercialisé pour le traitement des patients par intervention coronaire percutanée. Elle est devenue aussi autorisée lorsque cette intervention coronaire percutanée est justifiée par un infarctus du myocarde avec sus-décalage du segment ST à l’électrocardiogramme (lire dans ce numéro page 733). L’évaluation clinique est centrée sur un essai bivalirudine versus héparine antagoniste de la glycoprotéine (GP) IIb/IIIa. Pour vous exercer à la lecture critique de ce type d’essai, l’équipe Prescrire vous propose de lire des extraits de la publication de cet essai, puis de répondre à quelques questions. Suivent les réponses et commentaires de la Rédaction.
2010
false
true
false
Prescrire
France
anticoagulants
anticoagulants
bivalirudine
intervention coronarienne percutanée
intervention coronarienne percutanée
infarctus du myocarde
infarctus du myocarde
infarctus du myocarde
infarctus du myocarde
hirudines
intégrines
cardiologie
anticoagulothérapie
lecture critique d'article
hirudines
fragments peptidiques
protéines recombinantes

---
N1-VALIDE
Prévention et traitement des thromboses veineuses sur cathéter central chez les patients atteints de cancer
http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/organisation/lutte-contre-le-cancer/documents/guides-cepo-pdf/CEPO-Thrombose_sur_cath%C3%A9ter_(2010-06).pdf
Indication du niveau de preuve, Le présent guide a pour objectif de faire état de la documentation scientifique pertinente et vise à évaluer le rôle de la prévention primaire et du traitement curatif des événements thromboemboliques induits par un cathéter chez des patients atteints de cancer. Les questions du traitement de la maladie thromboembolique veineuse non relié au port d'un CVC, du traitement de la thrombose du cathéter et de l'interaction entre la warfarine et la chimiothérapie chez les patients atteints de cancer ne seront pas traitées dans ce guide.
2010
false
false
O
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Québec
Canada
français
anticoagulothérapie
tumeurs
thromboembolisme veineux
cathétérisme veineux central
thrombose veineuse
anticoagulants
thromboembolisme veineux
thrombose veineuse
recommandation professionnelle
voies veineuses centrales

---
N1-SUPERVISEE
Fibrillation auriculaire: quels patients doivent être anticoagulés par voie orale, lesquels non?
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2009.06836/
Une anticoagulation orale (ACO) doit toujours être envisagée dans la fibrillation et le flutter auriculaires. Seulement certains sous-groupes de patients n'en ont pas besoin, surtout ceux ayant une «lone atrial fibrillation » sans autre problème cardiovasculaire...
2009
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
antivitamines K
anticoagulothérapie
administration par voie orale
sélection de patients
fibrillation auriculaire
anticoagulants
facteurs de risque
adulte
sujet âgé
accident vasculaire cérébral
vitamine K
anticoagulants
hémorragie
antivitamines K
article de périodique
indènes
acide benzotétronique

---
N1-SUPERVISEE
Guide du bon usage de l'utilisation des héparines et des AVK
http://www.urgences-serveur.fr/Guide-du-bon-usage-de-l,1603.html
1- Prévention de la maladie 2- Prévention de la maladie 3- Stratégies diagnostiques 4- Traitement curatif de ... 5- Traitement par Antivitamine 6- Accident des anticogulants 7- MTEV et gynécologie 8- Thrombose veineuse profonde 9- Recherche de thrombophilie
2009
true
N
Urgences-Online
Paris
France
français
anticoagulothérapie
thromboembolisme veineux
héparine
vitamine K
thromboembolisme veineux
thromboembolisme veineux
grossesse
héparine
anticoagulants
anticoagulants
recommandation de bon usage du médicament

---
N1-SUPERVISEE
Refludan - Lepirudin
Code ATC : B01AE02
http://www.ema.europa.eu/ema/index.jsp?curl=pages/medicines/human/medicines/000122/human_med_001020.jsp&murl=menus/medicines/medicines.jsp&mid=WC0b01ac058001d124
Refludan est utilisé pour prévenir la coagulation chez les patients atteints de thrombocytopénie induite par l'héparine et de maladie thromboembolique (développement anormal de caillots de sang) nécessitant un traitement antithrombotique par injection, généralement de l'héparine. Le diagnostic doit être confirmé par des tests spécifiques, tels que le test HIPAA (heparin induced platelet aggregation assay) d'activation plaquettaire induite par l'héparine.
2009
false
N
EMA - Agence européenne des médicaments
Royaume-Uni
français
anglais
flux de syndication
anticoagulothérapie
anticoagulants
hirudines
héparine
thromboembolie
fibrinolytiques
fibrinolytiques
fibrinolytiques
fibrinolytiques
hirudines
hirudines
hirudines
anticoagulants
anticoagulants
anticoagulants
résultat thérapeutique
évaluation de médicament
protéines recombinantes
protéines recombinantes
thrombopénie
anticoagulants
hirudines
fibrinolytiques
protéines recombinantes
protéines recombinantes
protéines recombinantes
lépirudine
B01AE02 - lépirudine
hirudines
protéines recombinantes
évaluation médicament
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse

---
N1-VALIDE
Prévention et traitement de la maladie thromboembolique veineuse en médecine
http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/ae4209ebc36d7164d4b7c876ddeaabab.pdf
http://www.sfcardio.fr/sites/default/files/pdf/RBP_MTEV_Recommandations.pdf
Indication du niveau de preuve, Ces recommandations traitent de la prise en charge préventive et curative des MTEV (maladie thromboembolique veineuse) principalement les thromboses veineuses profondes (TVP) proximales et les embolies pulmonaires (EP), en milieu médical. Elles abordent : * La prévention des thromboses veineuses en cas d'affections médicales aiguës avec alitement, en cas d'accident vasculaire cérébral et au décours d'une hémorragie intracrânienne, * Le traitement initial des TVP proximales et des EP, le relais de ce traitement mais aussi le traitement des thromboses veineuses profondes distales et des thromboses veineuses superficielles, ainsi que la durée optimale et la surveillance biologique des traitements anticoagulants.
2009
false
true
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
antivitamines K
anticoagulothérapie
thromboembolisme veineux
thrombose veineuse
bas de contention
héparine
héparine bas poids moléculaire
accident vasculaire cérébral
fibrinolytiques
acide acétylsalicylique
hémorragies intracrâniennes
thrombose
cathétérisme
tumeurs
thrombose veineuse
embolie pulmonaire
Maladie aigüe
soins ambulatoires
thromboembolisme veineux
anticoagulants
temps
vitamine K
filtres caves
anticoagulants
antivitamines K
antivitamines K
recommandation pour la pratique clinique
indènes
acide benzotétronique

---
N1-SUPERVISEE
Nouvelles approches des traitements anticoagulants
http://www.amub.be/revue-medicale-bruxelles/download/561
Les antivitamines K (AVK) constituent le traitement anticoagulant au long cours de référence depuis environ 50 ans. De nouveaux anticoagulants ont fait l'objet d'un développement clinique très important au cours des dernières années, ce qui va probablement avoir un impact significatif sur la pratique quotidienne dans un proche avenir.
2009
false
N
Revue Médicale de Bruxelles
Belgique
français
anticoagulothérapie
anticoagulants
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Étude RE-LY (The Randomized Evaluation of Long-Term Anticoagulation TherapY)
http://www.john-libbey-eurotext.fr/fr/revues/medecine/nro/e-docs/00/04/52/EF/article.phtml
Hypothèse testée : chez les patients éligibles pour les anticoagulants, le dabigatran est non inférieur à la warfarine.
2009
false
false
false
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
anticoagulothérapie
Dabigatran
Dabigatran
anticoagulants
fibrillation auriculaire
warfarine
hémorragie
warfarine
fibrillation auriculaire
B01AA03 - warfarine
B01AE07 - étexilate de dabigatran
étude comparative
article de périodique

---
N1-VALIDE
Item 182 : Accidents des anticoagulants
- Examen Classant National : Question(s) 182 Module(s) 11 -
http://www.lecofer.org/index.php?rub=2cycle&ssrub=cas
http://campus.cerimes.fr/rhumatologie/enseignement/rhumato27/site/html/
objectifs pédagogiques, cruralgie par hématome du psoas, traitement d'un hématome musculaire par surdosage en AVK, infiltration articulaire périphérique et rachidienne sous antiagrégant plaquettaire ou sous AVK, reconnaître une hémarthrose et son origine iatrogène, interactions des AVK avec les médicaments utilisés en rhumatologie, arthropathies hémophiliques
2009
true
N
true
2eme cycle / master
UMVF - Campus de Rhumatologie
France
français
antivitamines K
anticoagulothérapie
épreuves classantes nationales
rhumatologie
anticoagulants
vitamine K
interactions médicamenteuses
Maladie iatrogène
hématome
hématome
signes et symptômes
anamnèse
hématome
injections articulaires
injections rachidiennes
antiagrégants plaquettaires
hémarthrose
Maladie aigüe
hémarthrose
anticoagulants
anticoagulants
antivitamines K
cours
cas clinique
indènes
acide benzotétronique

---
N1-VALIDE
Prise en charge des surdosages, des situations à risque hémorragique et des accidents hémorragiques chez les patients traités par antivitamines K en ville et en milieu hospitalier
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_682188/prise-en-charge-des-surdosages-des-situations-a-risque-hemorragique-et-des-accidents-hemorragiques-chez-les-patients-traites-par-antivitamines-k-en-ville-et-en-milieu-hospitalier
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_682308/surdosage-en-avk-situations-a-risque-et-accidents-hemorragiques-document-destine-aux-medecins-generalistes
http://sfar.org/prise-en-charge-des-surdosages-en-antivitamines-k-des-situations-a-risque-hemorragique-et-des-accidents-hemorragiques-chez-les-patients-traites-par-antivitamines-k-en-ville-et-en-milieu-hospitalier/
http://sfar.org/?p=6761
Indication du niveau de preuve, L'objectif principal est de réduire la morbi-mortalité des accidents liés aux AVK, grâce à la diffusion de stratégies de prise en charge des situations à risque ou des accidents hémorragiques. Les recommandations abordent les questions suivantes : la conduite à tenir en cas de surdosage asymptomatique, la conduite à tenir en cas d'hémorragies spontanées ou traumatiques la conduite à tenir vis-à-vis du traitement par AVK en cas de chirurgie ou d'acte invasif programmé ou bien urgent
2008
false
true
true
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
326. Prescription et surveillance des classes de médicaments les plus courantes chez l'adulte et chez l'enfant. Connaître pour chacune les mécanismes d'action de classe et des produits individuels, les principes du bon usage, les critères de choix d'un médicament en première intention, les causes d'échec, les principaux effets indésirables et interactions
332. Principales intoxications aiguës
français
antivitamines K
anticoagulothérapie
médecins généralistes
vitamine K
mauvais usage des médicaments prescrits
hémorragie
procédures de chirurgie opératoire
héparine
anticoagulants
anticoagulants
médecine générale
hémorragie
gestion des soins aux patients
antivitamines K
antivitamines K
B01AA - antivitamines K
antivitamines K
recommandation pour la pratique clinique
indènes
acide benzotétronique

---
N1-VALIDE
Aspirine ou aspirine anticoagulant en cas d'artérite périphérique?
http://www.minerva-ebm.be/fr/article/550
Quelle est l'efficacité relative d'un traitement antiagrégant ou d'un traitement anticoagulant associé à cet antiagrégant en termes de prévention d'événements cardiovasculaires chez des sujets présentant une artérite périphérique?
2008
false
false
false
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
anticoagulothérapie
anticoagulants
athérosclérose
maladies cardiovasculaires
maladies vasculaires périphériques
antiagrégants plaquettaires
adulte
acide acétylsalicylique
association médicamenteuse
lecture critique d'article

---
N1-VALIDE
Anticoagulant au long cours en cas de thromboembolie veineuse
D-dimères pour décider?
http://www.minerva-ebm.be/fr/article/549
Le dosage des D-dimères permet-il de décider de la poursuite ou non d'un traitement anticoagulant au long cours dans le cadre de la maladie thromboembolique veineuse (MTEV)?
2008
false
false
false
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
anticoagulothérapie
thromboembolisme veineux
produits de dégradation de la fibrine et du fibrinogène
anticoagulants
thromboembolisme veineux
lecture critique d'article

---
N1-SUPERVISEE
Fibrillation auriculaire: qui anticoaguler et quel agent utiliser?
http://www.stacommunications.com/journals/leclinicien/2008/07-juillet%20aout%202008/058-Fibrillation%20auriculaire.pdf
La fibrillation auriculaire (FA) est l'arythmie cardiaque la plus commune. La présence de cette arythmie augmente le risque d'événement thromboembolique de deux à sept fois
2008
false
N
Le Clinicien - la revue de formation médicale continue
Canada
français
anticoagulothérapie
fibrillation auriculaire
anticoagulants
facteurs de risque
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Item n 135 Points particuliers : Relais héparines antivitamines K
http://cemv.vascular-e-learning.net/poly/revisions/Autres/AVK/index.html
Rationnel, Héparines, Cascade coagulative, Antagonistes de la vitamines K1 : mécanismes d'action, surveillance des AVK, algorithme d'ajustement des doses,
2008
false
true
false
false
2eme cycle / master
Campus de Médecine vasculaire - ANGIOWEB
France
antivitamines K
vitamine K
vitamine K
anticoagulants
hématologie
anticoagulothérapie
épreuves classantes nationales
matériel d'enseignement audio-visuel

---
N1-VALIDE
Warfarine ou aspirine pour la fibrillation auriculaire de la personne âgée ?
http://www.minerva-ebm.be/fr/article/508
Question clinique Quelle est l'efficacité de la warfarine versus faible dose d'aspirine en prévention de l'AVC et des thromboembolies artérielles chez des personnes âgées de plus de 75 ans présentant une fibrillation auriculaire ?
2008
false
N
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
anticoagulothérapie
sujet âgé
fibrillation auriculaire
warfarine
acide acétylsalicylique
anticoagulants
antiagrégants plaquettaires
accident vasculaire cérébral
lecture critique d'article

---
N1-SUPERVISEE
Anticoagulation orale au long cours : indications et problèmes
https://www.revmed.ch/RMS/2008/RMS-143/Anticoagulation-orale-au-long-cours-indications-et-problemes
Il existe plusieurs indications établies à l'anticoagulation orale au long cours (ACO), comme la fibrillation auriculaire, les pathologies valvulaires cardiaques et certains cas de maladie thromboembolique veineuse. Le risque principal de ce traitement est l'hémorragie majeure. Cependant, hormis l'estimation des bénéfices et risques de l'ACO au long cours chez un patient donné, plusieurs éléments pratiques interférant avec la gestion de ce traitement devraient être pris en compte. Il s'agit en particulier de l'observance thérapeutique, de facteurs causant des fluctuations importantes de l'INR et de la nécessité de contrôles réguliers. L'implication du patient dans la décision et la gestion du traitement augmente nettement l'efficacité et la sécurité de l'ACO au long cours...
2008
false
true
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
anticoagulothérapie
vitamine K
temps
fibrillation auriculaire
anticoagulants
thromboembolisme veineux
valvulopathies
implantation de valve prothétique cardiaque
continuité des soins
anticoagulants
administration par voie orale
observance du traitement médicamenteux
B01AA - antivitamines K
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Prévention trombo-embolique dans la fibrillation auriculaire: état de la question
http://www.cbip.be/Folia/Index.cfm?FoliaWelk=F34F03D
Récemment, plusieurs publications sont parues en ce qui concerne la prévention thromboembolique dans la fibrillation auriculaire, mais elles ne modifient pas les recommandations existantes. Chez les patients avec un risque thrombo-embolique élevé, les anticoagulants oraux sont plus efficaces que les antiagrégants, même lorsque ces derniers sont utilisés en association. Chez les patients avec un risque thrombo-embolique faible, l'acide acétylsalicylique reste le premier choix. Il a également été observé que les accidents vasculaires cérébraux dus à une fibrillation auriculaire sont de moindre gravité chez les patients déjà sous traitement antithrombotique que chez les patients non traités. 2 pages
2007
false
N
Folia Pharmacotherapeutica
Belgique
français
anticoagulothérapie
thromboembolie
fibrillation auriculaire
anticoagulants
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Héparines de bas poids moléculaire et prothèses valvulaires mécaniques
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/stv/e-docs/00/04/2F/7F/resume.md
Indication du niveau de preuve, De nombreuses études cliniques ont récemment tenté d'évaluer l'efficacité des héparines de bas poids moléculaire (HBPM) chez les patients porteurs de prothèses valvulaires mécaniques (PVMe) dans trois situations à haut risque : la période postopératoire, la grossesse et lors de l'interruption temporaire du traitement par anticoagulants oraux (AVK). Elles ont toujours conclu que l'utilisation des HBPM semblait aussi efficace que celle de l'héparine non fractionnée (HNF) par voie intraveineuse et probablement plus efficace que l'HNF par voie sous-cutanée. Cependant, ces études ne sont que des registres observationnels, et il n'y a jamais eu d'étude randomisée de taille suffisante comparant directement et prospectivement HNF et HBPM dans cette indication. On arrive donc au paradoxe suivant : les HBPM sont mieux évaluées que l'HNF et semblent au moins aussi efficaces et mieux tolérées, mais elles n'ont pas d'AMM chez ces patients. Cet article décrit les études publiées et confronte leurs résultats aux recommandations rédigées par les principales sociétés savantes ...
2007
false
O
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
antivitamines K
anticoagulothérapie
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
grossesse
héparine bas poids moléculaire
anticoagulants
soins postopératoires
vitamine K
thromboembolie
prothèse valvulaire cardiaque
antivitamines K
article de périodique
recommandation pour la pratique clinique
indènes
acide benzotétronique

---
N1-SUPERVISEE
Correction de l'anticoagulation orale : étude d'observation
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2007.06292/
L'anticoagulation orale (ACO) par phenprocoumone ou autres antagonistes de la vitamine K est un traitement très efficace dans la prévention des accidents thromboemboliques. Le risque d'infarcissement cérébral embolique dans la fibrillation auriculaire - indication la plus fréquente - est abaissé d'environ 65%.
2007
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
anticoagulothérapie
anticoagulants
administration par voie orale
anticoagulants
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Fibrillation auriculaire et anticoagulation : update 2007
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2007.06209/
Cet aperçu présente la stratification du risque en fonction des données les plus importantes, pour étayer la spécificité et la sécurité de l'anticoagulation.
2007
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
anticoagulothérapie
fibrillation auriculaire
anticoagulants
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Peut-on évaluer le risque hémorragique lors d'anticoagulation orale ?
http://www.revmed.ch/mh/Revue-medicale-suisse/2007/RMS-131/32657
L'anticoagulation orale est fréquemment utilisée dans la pratique clinique. La complication la plus redoutée liée à l'anticoagulation orale est l'hémorragie majeure. L'incidence de cette complication est de 2-3%/an chez les patients anticoagulés dans les conditions optimales d'études cliniques. Toutefois, en dehors du cadre de ces études, l'incidence peut être considérablement plus élevée. Les facteurs qui influencent le risque hémorragique chez les patients anticoagulés, notamment les facteurs liés à l'anticoagulation orale (intensité, qualité d'anticoagulation), les facteurs liés au patient (caractéristiques démographiques et comorbidités) et à la comédication sont revus dans cet article. Les scores cliniques, outils permettant d'estimer le risque hémorragique chez le patient anticoagulé et facilitant la décision et le suivi thérapeutique, sont aussi abordés.
2007
false
true
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
anticoagulothérapie
hémorragie
anticoagulants
facteurs de risque
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Anticoagulants et risque d'ostéoporose
http://revmed.ch/rms/2007/RMS-115/32325
Les indications pour un traitement anticoagulant sont nombreuses. Il a été suggéré qu'un tel traitement pouvait perturber la santé osseuse, et constituer un facteur de risque d'ostéoporose. Après une revue de la littérature, il est difficile de considérer un traitement anticoagulant comme un risque majeur de fracture. De toute façon, un risque fracturaire éventuel doit être confronté aux indications, parfois vitales, à un traitement anticoagulant...
2007
false
N
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
anticoagulothérapie
anticoagulants
ostéoporose
héparine
risque
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Quand la coagulation s'affole
http://www.fmoq.org/Lists/FMOQDocumentLibrary/fr/Le%20M%C3%A9decin%20du%20Qu%C3%A9bec/Archives/2000%20-%202009/053-060DreCloutier1207.pdf
Comment traiter un saignement chez un patient recevant de l'héparine non fractionnée ou de l'héparine de faible poids moléculaire ? Quand soupçonner une thrombopénie provoquée par l'héparine ? Et si le RIN s'affole ou que le patient sous anticoagulants par voie orale saigne?
2007
false
N
Le Médecin du Québec
Canada
français
anticoagulothérapie
protamine
héparine
antagonistes de l'héparine
anticoagulants
thrombopénie
taux normalisé international
hémorragie
vitamine K
article de périodique
questionnaire
figure

---
N1-SUPERVISEE
Nouveautés dans le traitement de la maladie thrombo-embolique veineuse
http://www.fmoq.org/Lists/FMOQDocumentLibrary/fr/Le%20M%C3%A9decin%20du%20Qu%C3%A9bec/Archives/2000%20-%202009/045-051DrGarceau1207.pdf
les dernière recommandation de l'American College of Chest Physicians (ACCP) parues en 2004 sur la maladie thrombo-embolique servent de base à toute discussion sur le sujet1. Ces quelques lignes vous permettront de prendre connaissance de nouvelles données cliniques publiées au cours des quatre dernières années.
2007
false
N
Le Médecin du Québec
Canada
français
anticoagulothérapie
thromboembolisme veineux
héparine bas poids moléculaire
anticoagulants
warfarine
warfarine
héparine bas poids moléculaire
anticoagulants
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Appareils de surveillance de l'anticoagulothérapie au point de service : une meilleure solution de rechange ?
https://www.cadth.ca/fr/appareils-de-surveillance-de-lanticoagulotherapie-au-point-de-service-une-meilleure-solution-de
Le rapport d'évaluation des technologies de la santé de l'ACMTS sur les appareils de surveillance de l'anticoagulothérapie au point de service examine l'efficacité clinique et la rentabilité des appareils de surveillance au point de service de l'anticoagulothérapie orale de longue durée. Quel est le niveau de fonctionnement de ces appareils ? Offrent-t-ils un bon rapport qualité-prix ou engendrent-t-ils des économies pour le système de soins de santé ? Y a-t-il des critères, tels que la commodité, qui devraient être pris en compte ?
2007
false
true
false
ACMTS - Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé
Canada
français
anticoagulothérapie
anticoagulants
systèmes automatisés lit malade
surveillance pharmacologique
taux normalisé international
administration par voie orale
évaluation technologique
évaluation économique
évaluation médicament
résultat thérapeutique

---
N1-SUPERVISEE
Quixidar - Fondaparinux sodium - fondaparinux sodique - Code ATC : B01AX05
Ce médicament n'est plus autorisé - medicinal product no longer authorised
http://www.ema.europa.eu/ema/index.jsp?curl=pages/medicines/human/medicines/000404/human_med_001007.jsp&murl=menus/medicines/medicines.jsp&mid=WC0b01ac058001d124&jsenabled=true
Quixidar (1,5 mg et 2,5 mg) est utilisé dans la prévention des événements thrombo-emboliques veineux (ETV, troubles provoqués par des caillots sanguins) en cas de chirurgie majeure des membres inférieurs, telle que: prothèse de la hanche, chirurgie du genou ou fracture de la hanche. Il peut également être utilisé chez les patients à haut risque (du fait de leur âge ou d'une maladie) en cas de chirurgie abdominale, en particulier pour cancer, ou lorsqu'ils sont contraints de rester alités du fait d'une affection médicale aiguë...
2007
false
N
EMA - Agence européenne des médicaments
Royaume-Uni
français
anglais
flux de syndication
anticoagulothérapie
membre inférieur
embolie pulmonaire
anticoagulants
polyosides
polyosides
polyosides
anticoagulants
anticoagulants
résultat thérapeutique
évaluation de médicament
thrombose veineuse
thromboembolie
abdomen
procédures de chirurgie opératoire
injections sous-cutanées
polyosides
anticoagulants
fondaparinux
B01AX05 - fondaparinux
polyosides
évaluation médicament
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse

---
N1-VALIDE
Warfarine plus aspirine après un syndrome coronarien aigu
http://www.minerva-ebm.be/fr/article/675
Quels sont les avantages et les risques d'un traitement associant warfarine et aspirine chez des patients ayant présenté un syndrome coronarien aigu?
2006
false
false
false
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
prévention secondaire
anticoagulothérapie
étude comparative
warfarine
anticoagulants
acide acétylsalicylique
fibrinolytiques
association de médicaments
Maladie aigüe
maladie coronarienne
infarctus du myocarde
antiagrégants plaquettaires
résultat thérapeutique
hémorragie
antiagrégants plaquettaires
fibrinolytiques
anticoagulants
acide acétylsalicylique
warfarine
lecture critique d'article

---
N1-VALIDE
La prise en charge des patients sous traitement anti-vitamines K en chirurgie bucco-dentaire
http://www.sfcardio.fr/sites/default/files/pdf/reco_dentaires_avk.pdf
Quelles sont les indications des AVK et les molécules utilisées ? Quels sont les risques de l'arrêt ou de la modification d'un traitement AVK ? Comment évaluer le risque hémorragique en chirurgie bucco-dentaire chez un patient sous traitement AVK ? Comment prévenir le risque hémorragique en chirurgie bucco-dentaire chez un patient sous traitement AVK ? 26 pages
2006
true
true
false
SFC - Société Française de Cardiologie
France
français
antivitamines K
anticoagulothérapie
procédures de chirurgie maxillofaciale et buccodentaire
perte sanguine peropératoire
soins dentaires pour malades chroniques
hémorragie buccale
vitamine K
évaluation des risques
anticoagulants
antivitamines K
B01AA - antivitamines K
gestion des soins aux patients
recommandation pour la pratique clinique
indènes
acide benzotétronique

---
N1-VALIDE
Ximélagatran dans le traitement de la TVP et de la FA
http://www.minerva-ebm.be/fr/article/715
Quelles sont l'efficacité et la sécurité du ximélagatran oral versus traitement par une héparine de bas poids moléculaire (HBPM), suivi par un traitement anticoagulant oral, dans la prévention des récidives de thrombose veineuse profonde (TVP) avec ou sans embolie pulmonaire ?
2006
false
N
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
anticoagulothérapie
thrombose veineuse
anticoagulants
azétidines
fibrillation auriculaire
benzylamines
résultat thérapeutique
benzylamines
azétidines
anticoagulants
héparine bas poids moléculaire
ximélagatran
azétidines
benzylamines
lecture critique d'article
étude comparative

---
N1-VALIDE
Prise en charge des patients sous traitement anti-vitamines K en chirurgie bucco-dentaire - Recommandations
http://www.societechirorale.com/documents/Recommandations/recommandations_avk.pdf
Quelles sont les indications des AVK et les molécules utilisées ? Quels sont les risques de l'arrêt ou de la modification d'un traitement AVK ? Comment évaluer le risque hémorragique en chirurgie bucco-dentaire chez un patient sous traitement AVK ? Comment prévenir le risque hémorragique en chirurgie bucco-dentaire chez un patient sous traitement AVK ? Comment traiter une complication hémorragique chez un patient sous traitement AVK en chirurgie bucco-dentaire ? 26 pages
2006
false
true
true
SFCO - Société Française de Chirurgie Orale
France
français
antivitamines K
anticoagulothérapie
vitamine K
anticoagulants
dentisterie opératoire
hémorragie buccale
évaluation des risques
procédures de chirurgie maxillofaciale et buccodentaire
complications postopératoires
techniques d'hémostase
facteurs de risque
taux normalisé international
antivitamines K
B01AA - antivitamines K
gestion des soins aux patients
recommandation pour la pratique clinique
indènes
acide benzotétronique

---
N1-SUPERVISEE
Oseltamivir (Tamiflu) et warfarine : élévation soupçonnée du RIN
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/bulletin/carn-bcei_v16n1_f.html#1
Du 1er janvier 1999 au 31 octobre 2005, Santé Canada a reçu 19 déclarations d'élévation du ratio international normalisé (RIN) soupçonnée d'être associée à l'utilisation de l'oseltamivir. Ces 19 déclarations concernaient des patients âgés de 46 à 92 ans (âge médian de 84 ans), pour lesquels l'oseltamivir était indiqué comme traitement ou prophylaxie de la grippe. Tous les patients prenaient de la warfarine
2006
false
N
Santé Canada
Ottawa
Canada
français
anticoagulothérapie
oséltamivir
warfarine
taux normalisé international
antiviraux
anticoagulants
interactions médicamenteuses
coagulation sanguine
TAMIFLU
avis de pharmacovigilance

---
N1-SUPERVISEE
Anticoagulant par voie orale et héparine en péri-intervention
qui, quand, comment ?
http://www.fmoq.org/Lists/FMOQDocumentLibrary/fr/Le%20M%C3%A9decin%20du%20Qu%C3%A9bec/Archives/2000%20-%202009/077-080info-comprimee0906.pdf
La principale crainte associée à l'arrêt d'un anticoagulant par voie orale avant une intervention effractive est le risque de thrombose. Le patient n'est plus protégé de façon optimale pendant la période d'arrêt de l'anticoagulant, mais également pendant les premiers jours suivant la reprise du traitement. Par contre, l'anticoagulant par voie orale ou l'héparine augmente le risque de saignement postopératoire....
2006
false
N
FMOQ - Fédération des Médecins Omnipraticiens du Québec
Canada
français
anticoagulothérapie
administration par voie orale
anticoagulants
héparine bas poids moléculaire
évaluation des risques
soins préopératoires
soins postopératoires
Québec
facteurs de risque
thrombose
hémorragie postopératoire
injections sous-cutanées
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Anticoagulation chez l'insuffisant rénal
http://revmed.ch/rms/2006/RMS-55/31092
L'anticoagulation est difficile chez les patients avec insuffisance rénale en raison de troubles de la fonction plaquettaire et de l'élimination rénale de certains anticoagulants. L'emploi de l'héparine non fractionnée et des coumarines nécessite un contrôle régulier par des tests de coagulation appropriés bien qu'une adaptation de leur posologie ne soit pas nécessaire. Un traitement de plus de trois jours par héparines à bas poids moléculaire chez des patients avec clairance à la créatinine l 30 ml/mn nécessite une réduction de moitié de leur posologie et un dosage de l'activité anti-Xa toutes les 48 à 72 heures. L'emploi du danaparoïde et des inhibiteurs directs de la thrombine doit être réservé aux patients qui présentent une thrombopénie induite par l'héparine et sous contrôle régulier des tests de coagulation appropriés.
2006
false
N
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
anticoagulothérapie
insuffisance rénale
anticoagulants
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Anticoagulants et cancer : au-delà de la prévention de la maladie thromboembolique
http://revmed.ch/rms/2006/RMS-83/31744
L'association entre cancer et maladie thromboembolique est bien documentée. La capacité procoagulante des cellules tumorales semble liée à la transformation maligne. Ainsi, l'adjonction d'un anticoagulant (antagoniste de la vitamine K, héparine non fractionnée ou héparine de bas poids moléculaire (HBPM)) pourrait avoir un effet préventif sur la progression tumorale. Certaines études concluent à une augmentation modeste de la survie lors d'adjonction d'une HBPM au traitement conventionnel de chimiothérapie et/ou radiothérapie. Il semble que ce bénéfice soit lié à un effet inhibiteur sur la progression tumorale. Il reste cependant à définir quel type d'HBPM est indiqué, à quelle dose, à quelle durée et dans quels cancers...
2006
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
antivitamines K
anticoagulothérapie
tumeurs
anticoagulants
thromboembolie
thromboembolie
évolution de la maladie
héparine bas poids moléculaire
vitamine K
analyse de survie
antivitamines K
indènes
acide benzotétronique

---
N1-SUPERVISEE
MÉLAGATRAN AstraZeneca 3 mg / 0,3 ml, solution injectable en seringue pré-remplie - EXANTA 24 mg, comprimé pelliculé - Rapport public d'évaluation
http://www.ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/e934f3738b0982422bc1310e6b442dce.pdf
En date du 14 02 2006, AstraZeneca a pris la décision de retirer du marché ses spécialités Exanta 24 mg, comprimé (ximelagatran) et Melagatran AstraZeneca 3 mg/0.3 mL (melagatran), solution injectable dans l'indication approuvée en chirurgie orthopédique programmée (prothèse de hanche ou de genou) en prévention des thromboses veineuses, pour une durée n'excédant pas 11 jours. Cet arrêt de commercialisation est accompagné d'une demande d'abrogation des AMM octroyées pour ces 2 spécialités
2006
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
anticoagulothérapie
azétidines
benzylamines
anticoagulants
thrombose veineuse
complications postopératoires
évaluation médicament

---
N1-SUPERVISEE
Fluoroquinolones et la warfarine : interactions soupçonnées (Les)
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/bulletin/carn-bcei_v14n3_f.html#1
Les fluoroquinolones servent principalement à traiter les infections des voies respiratoires et urinaires, la prostatite, la septicémie ainsi que les infections de la peau, des tissus mous, des os et des articulations1-6. Une activité anticoagulante accrue a été signalée chez des patients qui prenaient de la warfarine en même temps que des fluoroquinolones7,8. Les mécanismes proposés pour cette intéraction sont : le déplacement de la warfarine des sites de liaisons protéiques, la diminution de la flore intestinale produisant la vitamine K et ses facteurs de coagulation ainsi que la diminution du métabolisme de la warfarine9. La plupart des fluoroquinolones sont des inhibiteurs du métabolisme via le cytochrome P450 et pourraient ainsi être responsables de la toxicité d'autres médicaments administrés simultanément en diminuant leur clairance, surtout des médicaments qui présentent un indice thérapeutique faible, comme la warfarine10.
2005
false
N
Santé Canada
Ottawa
Canada
français
anticoagulothérapie
fluoroquinolones
anti-infectieux
warfarine
interactions médicamenteuses
anticoagulants
anticoagulants
raticides
fluoroquinolones
warfarine
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Efficacité de la warfarine en prévention d'une récidive de thrombose veineuse profonde (l')
http://www.minerva-ebm.be/fr/article/776
. Résumé structuré et discussion au sujet de l'article cité en référence, 3 pages
2005
false
false
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
prévention secondaire
récidive
anticoagulothérapie
médecine factuelle
warfarine
anticoagulants
thromboembolisme veineux
résultat thérapeutique
anticoagulants
warfarine
thrombose veineuse
lecture critique d'article

---
N1-VALIDE
Prévention de la maladie thromboembolique veineuse périopératoire et obstétricale : texte court
recommandations pour la pratique clinique
http://sfar.org/?p=6550
http://sfar.org/prevention-de-la-maladie-thromboembolique-veineuse-perioperatoire-et-obstetricale/
Indication du niveau de preuve, quels sont les moyens thérapeutiques (physiques, mécaniques, médicamenteux) disponibles pour la prévention de la maladie thromboembolique veineuse périopératoire et obstétricale et leurs modalités de surveillance ; quelle est l'incidence, sans prophylaxie, des événements thromboemboliques cliniques (thrombose veineuse, embolie pulmonaire) et paracliniques (thromboses phlébographiques, échographiques, diagnostiquées par le test au fibrinogène marqué) ? classer le risque lié à la chirurgie selon 3 classes de risque (faible, modéré, élevé), y compris pour la technique chirurgicale ; quelle est l'efficacité et quels sont les risques des stratégies de prévention en fonction de ces classes de risque ? moyens mécaniques et physiques seuls, héparines, anti-vitamine K, autres antithrombotiques, association de stratégies médicamenteuses et mécaniques ; quand (début de la prophylaxie) et pendant combien de temps ces stratégies doivent-elles être prescrites ? la chirurgie ambulatoire modifie t-elle l'efficacité et le risque de ces stratégies ? le type d'anesthésie modifie t-il l'efficacité et le risque de ces stratégies ? ; 48 pages
2005
false
true
true
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
Paris
France
français
anticoagulothérapie
fibrinolytiques
thromboembolisme veineux
thromboembolisme veineux
héparine
héparine bas poids moléculaire
résultat thérapeutique
complications postopératoires
procédures orthopédiques
évaluation des risques
plaies et blessures
procédures de chirurgie opératoire
chimioprévention
procédures de chirurgie ambulatoire
héparine
héparine bas poids moléculaire
anticoagulants
anticoagulants
arthroscopie
traumatismes du genou
procédures de chirurgie digestive
varices oesophagiennes et gastriques
procédures de chirurgie urologique
procédures de chirurgie gynécologique
facteurs de risque
procédures de chirurgie obstétrique
grossesse
thrombophilie
procédures de chirurgie thoracique
procédures de chirurgie vasculaire
procédures de chirurgie cardiaque
procédures de neurochirurgie
traumatisme du rachis
brûlures
fibrinolytiques
médecine factuelle
recommandation pour la pratique clinique

---
N1-VALIDE
Warfarine ou aspirine pour la prévention de la récidive de l'AVC ischémique ?
http://www.minerva-ebm.be/fr/article/845
pour des patients ayant connu un premier épisode d'accident vasculaire (AVC) ischémique et ne présentant ni sténose carotidienne ni cardiopathie emboligène, la prévention secondaire doit-elle privilégier les agents anticoagulants (warfarine) par rapport aux antiagrégants (aspirine) ?
2004
false
true
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
prévention secondaire
récidive
anticoagulothérapie
acide acétylsalicylique
anticoagulants
accident vasculaire cérébral
accident vasculaire cérébral
warfarine
antiagrégants plaquettaires
encéphalopathie ischémique
lecture critique d'article
étude comparative

---
N1-VALIDE
Principes d'utilisation du traitement anticoagulant chez le sujet âgé en médecine
mini-revue
http://www.john-libbey-eurotext.fr/fr/revues/medecine/stv/e-docs/00/04/06/67/resume.md?type=text.html
http://www.john-libbey-eurotext.fr/fr/revues/medecine/stv/e-docs/00/04/06/67/telecharger.md?code_langue=fr&format=application/pdf&titre=Version PDF
http://www.john-libbey-eurotext.fr/fr/revues/medecine/stv/e-docs/00/04/06/67/article.md?type=text.html
indications des antithrombotiques et âges, recherche de facteurs de risque hémorragique, particularités des antithrombotiques et âge, prescription chez le sujet âgé, suivi des patients, information et éducation du patient, références
2004
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
article de périodique
recommandation pour la pratique clinique
antivitamines K
anticoagulothérapie
anticoagulants
sujet âgé
acide acétylsalicylique
facteurs de risque
vitamine K
héparine bas poids moléculaire
anticoagulants
hémorragie
taux normalisé international
continuité des soins
facteurs de l'âge
anticoagulants
antiagrégants plaquettaires
antiagrégants plaquettaires
anticoagulants
anticoagulants
héparine bas poids moléculaire
éducation du patient comme sujet
embolie et thrombose
embolie et thrombose
hémorragie
fibrinolytiques
fibrinolytiques
fibrinolytiques
fibrinolytiques
fibrinolytiques
héparine bas poids moléculaire
héparine bas poids moléculaire
héparine bas poids moléculaire
antivitamines K
antivitamines K
indènes
acide benzotétronique

---
N1-VALIDE
Ximélagatran dans la prévention et le traitement de la maladie veineuse thromboembolique (Le)
http://cadth.ca/media/pdf/283_ximelagatran_cetap_f.pdf
technologie, stade de la réglementation, groupe cible, pratique courante, données probantes, effets indésirables, administration et coût, taux d'utilisation, question d'implantation, références ; 4 pages
2004
false
N
ACMTS - Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé
Canada
français
anticoagulothérapie
azétidines
anticoagulants
thrombose veineuse
thrombose veineuse
résultat thérapeutique
warfarine
énoxaparine
warfarine
azétidines
énoxaparine
anticoagulants
anticoagulants
azétidines
warfarine
énoxaparine
hémorragie
facteurs de risque
complications postopératoires
risque
essais cliniques comme sujet
benzylamines
benzylamines
benzylamines
ximélagatran
azétidines
benzylamines
étude évaluation
étude comparative
tableau
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Bivalirudine
http://www.cadth.ca/media/pdf/108_No38_bivalirudin_edrug_f.pdf
2003
false
N
ACMTS - Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé
Canada
français
anticoagulothérapie
angioplastie coronaire par ballonnet
angor instable
anticoagulants
acide acétylsalicylique
association de médicaments
fragments peptidiques
hirudines
protéines recombinantes
fibrinolytiques
essais cliniques comme sujet
B01AE06 - bivalirudine
évaluation médicament

---
N1-VALIDE
Thrombophilie et grossesse - Prévention des risques thrombotiques maternels et placentaires
http://www.has-sante.fr/portail/display.jsp?id=c_272236
indication du niveau de preuve ; facteurs de risque de la maladie thrombo-embolique maternelle, facteurs de risque de pathologie vasculaire placentaire, quels examens complémentaires réaliser pour quelles patientes, moyens thérapeutiques, patientes traiter , information à donner aux patientes
2003
false
N
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
anticoagulothérapie
thromboembolie
thromboembolie
thrombophilie
hématome
éclampsie
complications de la grossesse et maladies cardiovasculaires
retard de croissance intra-utérin
mort foetale
analyse chimique du sang
tests hématologiques
communication
grossesse
thrombophilie
facteurs de risque
évaluation des risques
caractéristiques de la population
maladies du placenta
héparine
héparine
héparine bas poids moléculaire
héparine bas poids moléculaire
nouveau-né
foetus
thromboembolie
anticoagulants
anticoagulants
fibrinolytiques
fibrinolytiques
thrombopénie
ostéoporose
thrombophilie
héparine
héparine bas poids moléculaire
anticoagulants
fibrinolytiques
acide acétylsalicylique
acide acétylsalicylique
complications de la grossesse et hémopathies
recommandation par consensus

---
N1-SUPERVISEE
Ximélagatran dans la prophylaxie des diverses complications d'origine thrombotique (Le)
http://www.cadth.ca/media/pdf/108_No47_ximelagatran_edrug_f.pdf
2003
false
N
ACMTS - Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé
Canada
français
anticoagulothérapie
azétidines
benzylamines
anticoagulants
thrombose veineuse
essais cliniques comme sujet
ximélagatran
B01AE05 - ximélagatran
azétidines
benzylamines
évaluation médicament

---
N1-VALIDE
Prise en charge initiale des patients adultes atteints d'accident vasculaire cérébral - aspects médicaux
http://www.has-sante.fr/portail/display.jsp?id=c_272249
indication du niveau de preuve (méthodologie de l'ANAES) ; recommandations, argumentaire (introduction, stratégie diagnostic de L'AVC aigu, prise en charge thérapeutique, surveillance neurologique et paramètres vitaux, unités neuro-vasculaires, organisation de la filière de soins, prise en charge pré-hospitalière rôle des professionnels de santé, informer le public, réduire les détails de transfert des patients, gestes à faire et à ne pas faire au cours de la phase préhospitalière) ; propositions d'actions futures ; 128 pages
2002
false
false
O
false
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
résumé ou synthèse en français
anticoagulothérapie
accident ischémique transitoire
bibliographie médicale
accident vasculaire cérébral
France
Maladie aigüe
accident ischémique transitoire
accident vasculaire cérébral
signes et symptômes
imagerie par résonance magnétique
tomodensitométrie
angiographie cérébrale
accident vasculaire cérébral
encéphalopathie ischémique
artériopathies cérébrales
hémorragie cérébrale
facteurs de l'âge
thrombose intracrânienne
pronostic
accident vasculaire cérébral
hypertension artérielle
accident ischémique transitoire
algorithmes
hypertension artérielle
antihypertenseurs
fibrinolytiques
fibrinolytiques
accident ischémique transitoire
pression sanguine
oxygénothérapie
fièvre
analgésiques non narcotiques
troubles de la déglutition
troubles de la déglutition
nutrition entérale
hyperglycémie
troubles de l'équilibre hydroélectrolytique
insuline
thrombophlébite
embolie pulmonaire
méta-analyse comme sujet
thrombophlébite
embolie pulmonaire
héparine bas poids moléculaire
héparine
héparinoïde
anticoagulants
acide acétylsalicylique
conférences de consensus comme sujet
héparine bas poids moléculaire
dépression
infarctus encéphalique
oedème cérébral
glycérol
mannitol
hyperventilation
mannitol
épilepsie
épilepsie
anticonvulsivants
anticonvulsivants
infarctus cérébral
infarctus cérébral
résultat thérapeutique
acide acétylsalicylique
héparine
essais contrôlés randomisés comme sujet
traitement thrombolytique
facteurs de risque
fibrinolytiques
neuroprotecteurs
réanimation
neuroprotecteurs
thrombose intracrânienne
anticoagulants
accident vasculaire cérébral
hospitalisation
continuité des soins
études d'évaluation comme sujet
transport sanitaire
facteur temps
accident vasculaire cérébral
placebo
unités hospitalières
services des urgences médicales
monitorage physiologique
accident vasculaire cérébral
analyse chimique du sang
éveil
inhibiteurs des canaux calciques
ventilation artificielle
accident vasculaire cérébral
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
échelle de glasgow
médecine factuelle
communication
recommandation pour la pratique clinique
troubles de la déglutition
accident ischémique transitoire
accident vasculaire cérébral

---
N1-VALIDE
Indications et la surveillance du traitement anticoagulant oral (Les)
recommandations de la société française de cardiologie
http://www.sfcardio.fr/sites/default/files/pdf/reco9709.pdf
Indication du niveau de preuve, principes et modalités d'utilisation, maladie veineuse thrombo-embolique, traitement anticoagulant et valvulopathies, prothèses valvulaires cardiaques, fibrillation auriculaire, cardiopathies ischémiques, myocardiopathies dilatées, artériopathies des membres inférieures, grossesse ; 17 pages
1997
true
true
true
SFC - Société Française de Cardiologie
France
français
antivitamines K
anticoagulothérapie
anticoagulants
anticoagulants
vitamine K
embolie
thrombose
thrombose
temps de prothrombine
prothèse valvulaire cardiaque
ischémie myocardique
continuité des soins
médecine factuelle
embolie
valvulopathies
grossesse
antivitamines K
antivitamines K
B01AA - antivitamines K
recommandation
indènes
acide benzotétronique

---
Courriel
16/07/2018


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.