Libellé préféré : rééducation pulmonaire;

requete (CISMeF) : maladies de l'appareil respiratoire/rééducation et réadaptation.mc;

Synonyme CISMeF : réhabilitation pulmonaire; réadaptation pulmonaire;

Requête PubMed (proposée par CISMeF) : respiratory tract diseases/rehabilitation

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
L’optimisation de la réadaptation pulmonaire en cas de maladie pulmonaire obstructive chronique – des enjeux pratiques
https://cts-sct.ca/wp-content/uploads/2018/02/5-Directives-cliniques-SCT-Re%CC%81adaptation-pulmonaire.pdf
La participation à une réadaptation pulmonaire (RP) est la norme de soins pour les patients ayant une maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) qui demeurent symptomatiques malgré une thérapie aux bronchodilatateurs. Cependant, des questions sont soulevées à l’égard d’aspects précis du programme de RP, y compris le lieu optimal d’exécution de la réadaptation, les éléments du programme de réadaptation, la durée de la réadaptation, les populations ciblées et le moment de la réadaptation. Le présent document a été compilé pour aborder précisément ces questions cliniques d’importance au moyen d’un processus d’analyse systématique probant dirigé par un groupe d’experts interprofessionnels représentatifs. Les données probantes révèlent qu’il n’y a pas de différences dans les principales issues de la RP entre les patients en milieu non hospitalier (milieu communautaire ou à domicile) et hospitalier. Il est fortement préconisé de recommander que les patients ayant une MPOC amorcent la RP dans le mois suivant une exacerbation aiguë, en raison des avantages liés à l’amélioration de la dyspnée, à la tolérance à l’exercice et à la qualité de vie liée à la santé découlant des soins usuels. De plus, les bienfaits de la RP sont évidents tant chez les hommes que chez les femmes, de même que chez les patients ayant une MOPC modérée, grave ou très grave. L’analyse indique également d’offrir des programmes de RP plus longs, de plus de six à huit semaines, aux patients ayant un MPOC et que, même si l’entraînement aérobique est la base de la RP, l’endurance et la capacité fonctionnelle peuvent s’accroître grâce à un entraînement aérobique et musculaire.
2010
false
false
false
SCT - Société Canadienne de Thoracologie
France
français
recommandation professionnelle
Maladies pulmonaires
Pratique
réadaptation fonctionnelle
rééducation pulmonaire
Maladie chronique
maladie pulmonaire obstructive chronique
Maladie chronique
Maladies
broncho-pneumopathie chronique obstructive

---
Courriel
22/09/2018


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.