Libellé préféré : infections urinaires;

requete (CISMeF) : infections urinaires.ti ou (anti-infectieux urinaires.mc OU infections urinaires.mc[majeur] OU cystite.mc[majeur] OU urétrite.mc[majeur] OU néphrite.mc[majeur] OU ((maladies urologiques.mc[majeur] OU voies urinaires.mc[majeur]) ET (infections bactériennes.mc OU mycoses.mc OU maladies parasitaires.mc OU maladies virales.mc)));

Requête PubMed (proposée par CISMeF) : %22urinary tract infections%22[TIAB] OR (%22anti-infective agents, urinary%22[MH] OR %22urinary tract infections%22[MAJR] OR %22cystitis%22[MAJR] OR %22urethritis%22[MAJR] OR %22nephritis%22[MAJR] OR ((%22urologic diseases%22[MAJR] OR %22urinary tract%22[MAJR]) AND (%22bacterial infections%22[MH] OR %22mycoses%22[MH] OR %22parasitic diseases%22[MH] OR %22virus diseases%22[MH])))

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
Gestion de l’infection urinaire chez l’enfant
https://www.ssmg.be/wp-content/uploads/RMG/374/RMG374_06-11.pdf
Le médecin généraliste est bien souvent le premier soignant contacté quand un enfant est malade. Face à une fièvre sine materia qui dure depuis 48 h, il convient d’exclure une infection urinaire. La prise en charge varie selon l’âge de l’enfant mais aussi selon le type d’infection urinaire (basse ou haute). À cela s’ajoute la nécessité de réaliser un bilan d’imagerie devant certains tableaux (infection urinaire haute).
2020
RMG - Revue de la Médecine Générale
Belgique
article de périodique
Enfant
Infection urinaire
enfant
maladie infectieuse des voies urinaires
Enfant
infections urinaires
enfant
infections urinaires
Enfant
Enfant

---
N2-AUTOINDEXEE
Infections urinaires et SEP (Nouveauté septembre 2020)
https://sfsep.org/sep-et-infections-urinaires/
Les infections urinaires sont fréquemment rencontrées au cours de la sclérose en plaques en raison de facteurs de risque intrinsèques (vessie neurologique) et extrinsèques (traitements immunosuppresseurs). Le sur-risque de morbi-mortalité doit donc être pris en compte. Par ailleurs, la mise en jeu du système immunitaire au cours des infections urinaires pourrait être un facteur déclenchant de poussée ou d’aggravation neurologique. Le dépistage et le traitement de ces infections deviendraient là aussi déterminant dans la prise en charge de la maladie. Enfin, une des raisons de ces recommandations et non des moindre est environnementale et économique. En effet, l’antibio-résistance est une préoccupation majeure actuellement et nécessite de préciser les indications à visée curative et prophylactique dans cette pathologie en limitant la consommation inappropriée d’antibiotique.
2020
SFSEP - Société Francophone de la Sclérose En Plaques
France
recommandation professionnelle
infections urinaires
maladie infectieuse des voies urinaires
sclérose en plaques
Infection urinaire
infections urinaires

---
N3-AUTOINDEXEE
Infections Urinaires Masculines
http://www.medqual.fr/images/grandpublic/Les_maladies_infectieuses/Maladies_infectieuses/E_%C3%A0_K/2020-INFECTIONS-URINAIRES-HOMMES.pdf
2020
false
false
false
Medqual
France
brochure pédagogique pour les patients
infections urinaires
Infection urinaire
sexe masculin, sai
infections urinaires
maladie infectieuse des voies urinaires

---
N2-AUTOINDEXEE
Traitement des infections urinaires pédiatriques – recommandations de consensus 2020
https://www.paediatrieschweiz.ch/fr/traitement-des-infections-urinaires-pediatriques-recommandations-de-consensus/
Ces recommandations s’adressent aux professionnels de la santé prenant en charge des enfants (0-16 ans) en ambulatoire ou en milieu hospitalier. Les recommandations concernent les infections urinaires (IU) d’enfants avec ou sans facteurs de risque préexistants, y compris les enfants avec des malformations rénales ou des voies urinaires (CAKUT: Congenital anomalies of the kidney and urinary tract). Les recommandations ne sont pas applicables aux enfants avec un déficit immunitaire primaire ou acquis ou une IU nosocomiale.
2020
Pédiatrie suisse
Suisse
article de périodique
recommandation professionnelle
directives de santé publique
Pédiatres
consensus
pédiatrie
Fracture intertrochantérienne
Infection urinaire
pédiatre
maladie infectieuse des voies urinaires
infections urinaires
recommandations de consensus
infections urinaires
recommandations de consensus

---
N3-AUTOINDEXEE
Les infections urinaires chez le sujet âgé – Diagnostic
https://www.cpias-nouvelle-aquitaine.fr/wp-content/uploads/2019/06/urps-plaquette-diagnostic-vdef-mai-2019-1.pdf
2019
CPIAS - Centre d’appui pour la Prévention des Infections Associées aux Soins de Nouvelle Aquitaine
France
information scientifique et technique
infections urinaires
aucun diagnostic
âge
Sujet âgé
infections urinaires
diagnostic
maladie infectieuse des voies urinaires
Infection urinaire
sujet âgé de 80 ans ou plus
sujet âgé

---
N2-AUTOINDEXEE
Infection urinaire chez l'homme
https://sante.fr/infection-urinaire-chez-lhomme?parent=1281894
Infection des voies urinaires d’origine bactérienne...
2019
false
false
false
Antibio'Malin
France
français
brochure pédagogique pour les patients
Homme
Homme
maladie infectieuse des voies urinaires
Homme
Homme
Homme
homo sapiens
Infection urinaire
humains
Homme
Homme
Homme
infections urinaires
infections urinaires
Homme

---
N2-AUTOINDEXEE
Infection urinaire chez la femme
https://sante.fr/infection-urinaire-chez-la-femme?parent=1281894
Infection des voies urinaires d’origine bactérienne ...
2019
false
false
false
Antibio'Malin
France
français
brochure pédagogique pour les patients
infections urinaires
Infection urinaire
infections urinaires
maladie infectieuse des voies urinaires
Femelle
Femelle

---
N3-AUTOINDEXEE
Place de la bandelette urinaire dans le diagnostic des infections urinaires simples en médecine générale
http://www.sudoc.fr/236948172
INTRODUCTION : les infections urinaires (IU) sont un des principaux motifs de consultation en soins primaires, participant à l’émergence de résistances aux antibiotiques. La SPILF recommande d’utiliser la bandelette urinaire (BU). Nos objectifs étaient de rechercher les déterminants à l’utilisation de la BU puis de comparer ses performances aux autres stratégies. METHODE : Analyse statistique : les données ont été recueillies (modèle ECOGEN) par des internes lors des consultations pour IU. Revue systématique : nous avons utilisé les bases PubMed , Cochrane et WoS (analyse PRISMA). Les articles concernant un test ou une procédure diagnostique avec l’ECBU comme gold-standard ont été inclus. RESULTATS : Analyse : 41 consultations ont été incluses, le recours à la BU était de 32 %. Celui-ci était corrélé à l’âge, au nombre de signes fonctionnels (-) et à la réalisation d’un examen complet ( ). Revue : 14 études sur 230 ont été incluses. La recherche de leucocytes et/ou nitrites était supérieure à l’anamnèse. CONCLUSION : le recours à la BU est faible et inapproprié. Pourtant c’est l’outil le plus performant. Les stratégies alternatives sont à investiguer.
2019
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
infections urinaires
Médecins
diagnostic
infections urinaires
bandelettes réactives
Infection urinaire
appareil urinaire, sai
aucun diagnostic
maladie infectieuse des voies urinaires
bandelettes urinaires
médecine générale

---
N2-AUTOINDEXEE
Facteurs de risque de contracter une infection urinaire à Escherichia coli producteur de beta-lactamases à spectre élargi en santé communautaire: une revue systématique de la littérature
http://www.sudoc.fr/236785516
Introduction : la prévalence des bactéries résistantes Escherichia coli productrices de béta-lactamases à spectre élargi (E. coli BLSE) dans les infections urinaires communautaires ne cesse d’augmenter depuis les années 2000. Dans ce contexte d’accroissement des échecs des antibiothérapies probabilistes, de la morbi-mortalité et des coûts liés à ces infections, nous avons mené une revue systématique de la littérature pour identifier les facteurs de risque de contracter une infection urinaire à E Coli BLSE en santé communautaire. Méthode : les bases de données MEDLINE, Cochrane Library, EMBASE and Web of Science ont été interrogées jusqu’en mars 2019 sans restriction de langues ni de dates. Les études quantifiant des facteurs de risque de contracter une infection urinaire communautaire à E. coli BLSE en dehors du contexte hospitalier ont été incluses par deux lecteurs indépendants. La qualité des études a été évaluée grâce à l’échelle NewCastle-Ottawa. La revue a été rédigée selon les recommandations du groupe PRISMA. Résultats : sur 5597 études retrouvées, 16 études observationnelles ont été incluses, représentant 12,138 patients. Seules 2 études étaient antérieures à 2012. La répartition géographique était variée. Les facteurs de risque les plus fréquemment retrouvés, associés à des Odds Ratio (OR) élevés étaient : la prise antérieure d’antibiotique (particulièrement les pénicillines, les céphalosporines et les fluoroquinolones) avec des OR de 2,18 à 21,42, les hospitalisations antérieures (OR 2,92 à 7,23), des infections urinaires antérieures (OR 1,34 à 4,24) et le diabète (OR 1,36 à 3,68). Les voyages en zone d’endémie, les baignades en eau douce, un traitement immunosuppresseur, le sondage urinaire ainsi qu’un âge supérieur à 55 ans étaient également identifiés chacun par une étude de bonne qualité. Conclusion: Ces résultats pourrait permettre une meilleure adaptation des antibiothérapies probabilistes selon les profils de patients. Les études ultérieures devraient compléter les recherches en direction des facteurs environnementaux.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
facteur de risque
infection à escherichia coli
contraction
Infection urinaire
infections urinaires
infections à escherichia coli
Systématique
Systématique
littérature de revue comme sujet
facteurs de risque
élargissement
maladie infectieuse des voies urinaires
Systématique
Revue systématique
bêta-Lactamases
infections urinaires
Littérature
risque d'infection
Systématique
bêta-lactamase
santé

---
N3-AUTOINDEXEE
Les infections urinaires chez le sujet âgé – Traitement
https://www.cpias-nouvelle-aquitaine.fr/wp-content/uploads/2019/06/urps-plaquette-traitement-vdef-mai-2019-1.pdf
2019
CPIAS - Centre d’appui pour la Prévention des Infections Associées aux Soins de Nouvelle Aquitaine
France
information scientifique et technique
Infection urinaire
Sujet âgé
sujet âgé de 80 ans ou plus
âge
maladie infectieuse des voies urinaires
infections urinaires
infections urinaires
sujet âgé

---
N3-AUTOINDEXEE
Les infections urinaires chez le sujet âgé – Réalisation des examens para-cliniques
https://www.cpias-nouvelle-aquitaine.fr/wp-content/uploads/2019/06/urps-plaquette-realisation-vdef-mai-2019-1.pdf
2019
CPIAS - Centre d’appui pour la Prévention des Infections Associées aux Soins de Nouvelle Aquitaine
France
information scientifique et technique
infections urinaires
infections urinaires
maladie infectieuse des voies urinaires
examen physique
examen physique
Sujet âgé
sujet âgé de 80 ans ou plus
Infection urinaire
âge
sujet âgé

---
N3-AUTOINDEXEE
Prise en charge des infections urinaires chez l'adulte en milieu hospitalier
https://conseil-scientifique.public.lu/fr/publications/antibiotherapie/prise-en-charge-des-infections-urinaires-chez-ladulte-en-milieu-hospitalier.html
2019
Conseil Scientifique du Luxembourg
Luxembourg
recommandation professionnelle
frais hospitaliers
Infection urinaire
Hôpitaux
infections urinaires
gestion des soins aux patients
infections urinaires
hôpital
Adulte
adulte
maladie infectieuse des voies urinaires
Adulte
adulte

---
N3-AUTOINDEXEE
Infections urinaires récidivantes : problématique de l’utilisation répétée d’antibiotiques et alternatives par phytothérapie, homéopathie et aromathérapie
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02057491/document
Le choix de mon sujet de thèse s’inscrit à la fois dans une démarche personnelle, afin d’en apprendre plus sur l’utilisation de traitements naturels, mais aussi dans le but d’informer le public comme les professionnels sur le sujet puisque de plus en plus de personnes sont en demande de conseils à ce propos. J’ai choisi le sujet des infections urinaires car c’est une pathologie récurrente, tout particulièrement chez les femmes qui parfois connaissent ce problème tout au long de leur vie. Me sentant impactée par cette problématique, j’avais envie de trouver des alternatives aux traitements antibiotiques classiquement proposés et prescrits par les médecins, qui peuvent à terme et au fil des utilisations se révéler improductifs. Mais j’avais aussi envie d’un retour à des méthodes à la fois naturelles et efficaces. C’est pourquoi j’ai développé dans ce travail 3 thérapeutiques répondant à ces critères : la phytothérapie, l’aromathérapie et l’homéopathie, en détaillant leur définition, leur mode de fonctionnement, de quelle façon les utiliser et surtout, dans quels cas. J’explique également pourquoi certaines personnes à risque ne peuvent pas toujours se passer d’antibiotique, et pourquoi il faut toujours rester méfiant dans le conseil officinal et ne pas se lancer aveuglément et systématiquement, tous patients confondus, vers des traitements plus naturels. Le pharmacien, en tant que professionnel de santé, a un rôle majeur dans le conseil thérapeutique et doit pouvoir répondre aux questions des patients à ce sujet. L’adaptation, l’écoute et la vigilance sont essentiels afin de fournir une qualité de soin optimale, en prenant en compte la maladie bien entendu, mais également les particularités du patient.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
maladie infectieuse des voies urinaires
antibiotique
récurrent
infections urinaires
Antibiotiques
aromathérapie
homéopathie
Récidivisme
Infection urinaire
Antibiotiques
Phytothérapie
infections urinaires
à répéter
antibactériens
phytothérapie

---
N2-AUTOINDEXEE
Avis d'experts No. 58 Infections des voies urinaires aiguës et récidivantes
https://www.sggg.ch/fileadmin/user_upload/58_Franz_Harnwegsinfekt__Juni_2018.pdf
Les infections des voies urinaires aiguës (IVU) font partie des infections bactériennes les plus fréquentes rencontrées dans la pratique gynécologique. Les IVU concernent la moitié de toutes les femmes et un quart d’entre elles au moins souffrent d’une récidive. Le taux de guérison spontanée est élevé, de 50% à 70%, et seules 1% à 3% des IVU simples non traitées évoluent vers une pyélonéphrite. L’urine en soi n’est pas stérile. Une bactériurie asymptomatique est présente chez 1% à 3% des jeunes femmes et chez 13.6% à 22.4% des femmes ménopausées ne vivant pas dans un EMS. Chez les femmes qui ne sont pas enceintes, le dépistage de routine de la bactériurie asymptomatique au cabinet médical n’est pas indiqué, ni son traitement en cas de découverte fortuite. La bactériurie asymptomatique doit uniquement être recherchée et traitée en prévision d’interventions urogynécologiques. D’après les données les plus récentes, un dépistage de la bactériurie asymptomatique avec antibiothérapie consécutive n’est pas nécessaire chez les femmes enceintes.
2018
SSGO - Société Suisse de Gynécologie et d'Obstétrique
Suisse
recommandation professionnelle
infections urinaires
Voies urinaires
infections urinaires
récurrent
Récidivisme
expertise
maladie infectieuse des voies urinaires
Acroangiodermatite
Voies urinaires
Infection urinaire
Avis d'expert
voies urinaires

---
N2-AUTOINDEXEE
Pertinence de l'antibiogramme ciblé dans la prise en charge des infections urinaires communautaires: étude auprès des médecins généralistes du Poitou-Charentes
http://www.sudoc.fr/231565720
Objectif : L'antibiogramme ciblé est une mesure visant à restreindre la prescription des antibiotiques dits « critiques » en santé humaine en limitant la liste des antibiotiques testés transmise au prescripteur. L'objectif principal de ce travail était d'évaluer la pertinence potentielle de cet outil dans la prise en charge des infections urinaires communautaires par les médecins généralistes du Poitou-Charentes. Matériels et méthodes : Il s'agissait d'une étude quasi-expérimentale de type avant-après à l’aide d’un questionnaire en ligne comprenant trois cas cliniques : une cystite aiguë à risque de complication (CC1), une pyélonéphrite aiguë simple (CC2) et une infection urinaire masculine (CC3). Pour réaliser leurs choix de prescription, les participants étaient d'abord soumis à un antibiogramme standard pour chaque clinique. Dans un second temps, chacun des trois cas cliniques étaient à nouveau successivement proposé, en remplaçant l'antibiogramme standard par l'antibiogramme ciblé. Il a alors été déterminé si la conformité par rapport aux recommandations nationales était différente selon l'antibiogramme utilisé. La conformité était dite « stricte » si l'antibiotique choisi correspondait au premier choix proposé dans les recommandations nationales et « élargie » si la molécule choisie faisait partie d’une liste prédéfinie, incluant les antibiotiques de 1ère ou 2ème (voire de 3ème ou 4ème) intention selon la situation clinique considérée. Résultats : Le taux de participation global était de 18,4% (132/716). Tous participants confondus, l'antibiogramme ciblé a permis une amélioration du taux de conformité « stricte » de 17,4 points pour le CC1 (43,2% contre 25,8%, p 0,05), de 16,6 points pour le CC2 (49,2% contre 32,6%, p 0,05) et de 7,5 points pour le CC3 (68,9% contre 61,4%, p 0,05). L'amélioration du taux de conformité « élargie » était de 35,6 points pour le CC1 (82,6% contre 47%, p 0,05), de 6,8 points pour le CC2 (96,2% contre 89,4%, p 0,05) et de 10,6 points pour le CC3 (90,9% contre 80,3%, p 0,05). En excluant les participants ayant choisi de reconsulter l'antibiogramme standard après l'obtention de l'antibiogramme ciblé, l'antibiogramme ciblé a permis une amélioration du taux de conformité « stricte » de 19,5 points pour le CC1 (47,5% contre 28%, p 0,05), de 17,7 points pour le CC2 (51,6% contre 33,9%, p 0,05) et de 8,4 points pour le CC3 (74,2% contre 65,8%, p 0,05). L'amélioration du taux de conformité « élargie » était alors de 39 points pour le CC1 (90,7% contre 51,7%, p 0,05), de 7,3 points pour le CC2 (99,2% contre 91,9%, p 0,05) et de 11,6 points pour le CC3 (98,3% contre 86,7%, p 0,05). Conclusion : L'utilisation de l'antibiogramme ciblé dans la prise en charge des infections urinaires communautaires en Poitou-Charentes semble être pertinente.
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
gestion des soins aux patients
Etudes générales
Etudes générales
médecins généralistes
infections urinaires
collecte de données
Poitou-Charentes
infections urinaires
Antibiogramme
Etudes générales
Etudes générales
Etudes générales
Médecins
Infection urinaire
Poitou-Charentes
maladie infectieuse des voies urinaires
Etudes générales
Etudes générales

---
N2-AUTOINDEXEE
État des lieux des connaissances des médecins généralistes de quatre secteurs de santé de la Vienne et des Deux-Sèvres quant à la dernière recommandation des infections urinaires et l'évaluation de leurs pratiques professionnelles
http://www.sudoc.fr/229809839
Introduction : Les infections urinaires sont en deuxième position des infections bactériennes communautaires. La dernière recommandation de l'AFSSAPS de 2015 des infections urinaires propose une antibiothérapie adaptée et la lutte contre l'antibiorésistance. L'évaluation des pratiques professionnelles apparait comme un outil indispensable de la bonne évolution des connaissances et de l'acquisition de ces nouvelles pratiques thérapeutiques. Objectifs : Objectif primaire : évaluation des connaissances des médecins généralistes de quatre secteurs de Vienne et des Deux-Sèvres sur la dernière recommandation des infections urinaires de 2015. Objectif secondaire : réévaluation des connaissances après formation des médecins généralistes sur cette recommandation
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
adhésion aux directives
maladie infectieuse des voies urinaires
Pratique
connaissance
Infection urinaire
médecins généralistes
intermédiaire
médecine d'État
Counseling directif
connaissance
professionnel
infections urinaires
deux
Recommandations
Savoir
quatre
pratique professionnelle
santé
infections urinaires
Médecins

---
N2-AUTOINDEXEE
Prise en charge d’un premier épisode d’infection urinaire fébrile chez l’enfant de plus de 3 mois sans antécédent en Gironde : enquête d’opinion sur les pratiques en médecine libérale
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01716082
Introduction : la Société Française de Pédiatrie et le Groupe de pathologie infectieuse pédiatrique ont publié de nouvelles recommandations de prises en charge des infections urinaires fébriles de l’enfant en 2015. Une antibiothérapie par voie orale d’emblée est désormais possible dès trois mois. Notre objectif est d’évaluer les pratiques devant une infection urinaire fébrile de l’enfant de plus de trois mois
2018
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
adhésion aux directives
collecte de données
Libéralisme
Enfant
antécédents
Pratique
épisode de
Enfant
fièvre
enquêteur
infections urinaires
premier
maladie infectieuse des voies urinaires
Enfant
Médecins
médecine
fièvre
infections urinaires
Enfant
Infection urinaire
enfant
gestion des soins aux patients
enfant
anamnèse
jugement
politique
présentations de cas

---
N3-AUTOINDEXEE
Grossesse et infection urinaire basse : préférer le céfuroxime
In Rev Prescrire 2018 ; 38 (421) : 837-842
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/55502/0/NewsDetails.aspx
La fosfomycine trométamol est plus facile à prendre (prise unique), que le céfuroxime ou l'association amoxicilline acide clavulanique, mais ses effets à court terme sur l'enfant exposé au premier trimestre de la grossesse sont moins connus. Choisir en première intention le céfuroxime est plus prudent...
2018
false
false
false
Prescrire
France
français
résumé ou synthèse en français
Carcinose
Infection urinaire
Carcinome séreux papillaire de l'ovaire
infections urinaires
grossesse
Artériosclérose de greffe
Fracture induite
grossesse
infections urinaires
Complications infectieuses de la grossesse
Acidémie
céfuroxime
enuresie psychogene
céfuroxime
grossesse
Grossesse
maladie infectieuse des voies urinaires
CEFUROXIME
grossesse

---
N2-AUTOINDEXEE
Antibiothérapie dans les infections des voies urinaires hautes et optimisation des relations ville/hôpital
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02007148/document
Objectif : l’objectif principal de notre étude est de vérifier que la mise en place au Service d’Accueil des Urgences (SAU) d’un nouveau protocole de prise en charge de la pyélonéphrite aiguë (PNA) en ambulatoire permet d'augmenter la réévaluation clinique et thérapeutique des patients dans les 72 h par leur généraliste. Matériels et méthode : Nous avons réalisé une enquête de cohorte, rétrospective de type avant/après concernant des patients de 3 mois à 100 ans ayant consulté les urgences d’Arles entre le 01/01/17 et le 24/03/18 sortis avec un diagnostic de PNA aiguë communautaire. Ont été exclus les patients hospitalisés, les patients institutionnalisés ou n’ayant pas de médecin traitant (MT). Le suivi était réalisé en appelant les MT des patients. Le critère d’évaluation principal était l’augmentation, après la mise en place de notre protocole, du nombre de patients revus par leur MT dans les 72 h suivants leur prise en charge au SAU. Les critères d’évaluation secondaires étaient le pourcentage de récupération des résultats définitifs d’ECBU par les patients, l’occurrence des différents signes clinico-biologiques évocateurs d’un tableau de PNA et l’écologie bactérienne dans cette pathologie. L’échantillon avant protocole comportait 58 patients et après protocole 50 patients. Les populations étaient comparables en termes de sexe et d’âge. Résultats : le résultat sur le critère principal montrait une amélioration de 26,6 % entre les deux groupes avec p égale à 0.003 ( 0.05). Concernant les critères secondaires, ils montraient une amélioration de l’adaptation de l’antibiothérapie par les MT (p 0,05), de la récupération des ECBU par les patients, et une amélioration des pratiques professionnelles. Conclusion : notre étude montre que la mise en place de notre protocole a permis une amélioration de la prise en charge des PNA aux urgences et dans leur suivi. Des études futures pourraient explorer l’adaptation par le médecin traitant des traitements initiés aux urgences. On pourrait également envisager la mise en place d’une procédure plus évidente pour récupérer l’ECBU.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
infections urinaires
Infection urinaire
infections urinaires
maladie infectieuse des voies urinaires
antibiothérapie
Voies urinaires
Voies urinaires
voies urinaires

---
N2-AUTOINDEXEE
La prise en charge des infections urinaires chez l'enfant en médecine générale: enquête de pratiques auprès de 98 médecins généralistes de Midi Pyrénées
http://www.sudoc.fr/23247947X
Introduction : L'infection urinaire est une infection bactérienne fréquente en pédiatrie. De nombreuses recommandations ont été publiées ces dernières années, en raison de l'émergence préoccupante de bactéries résistantes et afin de diminuer les divergences de prise en charge. Néanmoins, l'application de ces recommandations en médecine générale est parfois complexe bien qu'elles favorisent désormais la prise en charge ambulatoire dès l'âge de 3 mois. L'objectif principal de cette étude était d'évaluer la pratique des médecins généralistes concernant la prise en charge de ces infections chez l'enfant en 2017. Méthodes : Enquête de pratiques, descriptive, prospective réalisée à l'aide d'un questionnaire envoyé à 240 médecins généralistes de Midi-Pyrénées, de façon aléatoire, de Septembre 2017 à Décembre 2017 inclus. Résultats : 98 questionnaires ont été inclus : 57 femmes, 41 hommes, installés en semi-rural dans 43% des cas. La pédiatrie représente 22% en moyenne des consultations en médecine générale. La BU est sous utilisée avec comme obstacle principal le recueil des urines chez les enfants non continents. A contrario, l'ECBU est utilisé dans 94% des suspicions d'IU chez l'enfant. Il est prescrit de façon excessive dans 55% des cas après le traitement d'une PNA. Malgré l'absence de recommandation sur l'imagerie et le bilan biologique, la prescription semble homogène au sein des médecins généralistes. L'antibiothérapie est respectée dans l'ensemble mais il persiste des prescriptions inadaptées d'antibiotiques : 55% des médecins prescrivent l'amoxicilline dans la cystite et 51% l'amoxicilline-acide clavulanique dans la PNA. Seulement 27% des médecins utilisent l'antibiothérapie injectable par voie IM chez l'enfant. 42% des médecins hospitalisent systématiquement un enfant en cas de PNA. Discussions : Les infections urinaires sont probablement sous diagnostiquées en médecine générale chez l'enfant. Les difficultés de recueil des urines chez le nourrisson limitent la pratique de la BU en cabinet. Compte tenu de la diminution des pédiatres, les médecins généralistes, qui sont en première ligne, doivent être sensibilisés à ces problèmes infectieux chez l'enfant et continuer à se former. Une élaboration conjointe avec les médecins généralistes des prochaines recommandations permettrait une amélioration probable des pratiques en ambulatoire.
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
maladie infectieuse des voies urinaires
infections urinaires
pyrènes
infections urinaires
Médecins
Infection urinaire
gestion des soins aux patients
Enfant
Enfant
médecins généralistes
Médecine
Enfant
Midi-Pyrénées
pédiatrie
enquêteur
Enfant
Enfant
pyrène
enfant
Pratique
collecte de données
médecine
enfant

---
N2-AUTOINDEXEE
A propos des infections de l'appareil urinaire féminin : compétences et limites du pharmacien d'officine
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01932614/document
Les infections de l'appareil urinaire, deuxième pathologie infectieuse, s'expriment autour de la cystite par un cortège de signes très variés. Les récidives fréquentes, et décourageantes, poussent la femme vers l'automédication. La thérapeutique est variée, complexe, évolutive ; les modalités de prescriptions ne font pas consensus. Les personnalisations thérapeutiques dépendent du patient, de sa maladie et... du médecin. Que de questions pour notre cliente ! Cette complexité se devait d'être clarifiée pour qu'un conseil judicieux puisse être accessible au pharmacien. Il orientera ainsi la malade, des règles hygiéno-diététiques à l'hospitalisation d'urgence.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Appareil urinaire
Infection urinaire
dispositif
infections urinaires
voies urinaires
pharmacien
sexe féminin, sai
pharmaciens
Appareil urinaire
proposant
aptitude
maladie infectieuse des voies urinaires
Inutilité médicale
Appareil urinaire
Compétence
Appareil urinaire
Appareil urinaire
compétence
infections urinaires
capacité mentale

---
N3-AUTOINDEXEE
Le médecin généraliste et les infections urinaires basses communautaires (cystites simples), chez la femme de 15 à 75 ans : évaluation des pratiques professionnelles en fonction des nouvelles recommandations du SPILF de juin 2014
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01827796
Introduction : l'infection urinaire basse communautaire reste un motif fréquent de consultation en médecine générale et représente une part importante de la prescription d'antibiotique en ville. L'évolution de résistances bactériennes fait que la prescription d'antibiotiques reste un problème de santé publique majeur. En 2014 le SPILF a sorti de nouvelles recommandations concernant les infections urinaires. Notre étude a pour objectif d'établir un état des lieux de l'impact de ces nouvelles recommandations pour le diagnostic et le traitement de la cystite simple chez le médecin généraliste
2017
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
adhésion aux directives
Femelle
Acrosyndrome
simple
Acanthocytose
maladie infectieuse des voies urinaires
Médecins
professionnel
Fracture comminutive
Infection urinaire
médecins généralistes
Cystite
Pratique
généralisé
infections communautaires
pratique professionnelle
infections urinaires
médecine communautaire
Recommandations
a une évaluation
infections urinaires
cystite
médecine générale
Counseling directif
cystite
Infection communautaire

---
N3-AUTOINDEXEE
Étude de la sensibilité des bactéries aux antibiotiques prescrits en première intention par les médecins généralistes dans les infections urinaires communautaires
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01293414
Introduction : Les médecins généralistes (MG) sont confrontés à une augmentation des résistances bactériennes aux antibiotiques les plus utilisés dans les infections urinaires (IU) et doivent en conséquence adapter leurs prescriptions à l’évolution de l’écologie bactérienne. Objectif : Évaluer si les antibiotiques prescrits en première intention par les MG dans les IU présentaient un seuil de résistance inférieur à 20% pour les cystites aiguës simples et à 10% pour les cystites à risque de complication, les pyélonéphrites aiguës et les IU masculine
2016
false
true
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
infections urinaires
infections urinaires
Antibiotiques
antibiotique
Antibiotiques
prescription
intention
sensibilité
médecine communautaire
infections communautaires
Infection communautaire
Sensibilité
bactéries
Médecins
médecins généralistes
maladie infectieuse des voies urinaires
bactérie
collecte de données
Infection urinaire
antibactériens
sensibilité et spécificité

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
09/01/2021


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.