Libellé préféré : vaccination;

requete (CISMeF) : vaccination.ti ou (vaccination.mc ou vaccins.mc);

Acronyme CISMeF : Vx;

Requête PubMed (proposée par CISMeF) : %22vaccination%22[TIAB] OR (%22vaccination%22[MH] OR %22vaccines%22[MH])

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Améliorer le taux de vaccination chez les adolescents
https://www.cochrane.org/fr/CD011895/EPOC_ameliorer-le-taux-de-vaccination-chez-les-adolescents
Cette revue Cochrane cherchait à évaluer les effets des approches visant à augmenter le nombre d'adolescents qui se font vacciner. Les chercheurs Cochrane ont rassemblé et analysé toutes les études pertinentes pour répondre à cette question et en ont trouvé 16. Messages clés Cette revue a montré que plusieurs approches différentes peuvent augmenter le nombre d'adolescents qui reçoivent les vaccins recommandés. Ces approches incluent le fait de dispenser une éducation à la santé, d'offrir des cadeaux et d'adopter des lois. Toutefois, il faut poursuivre les recherches pour comprendre quelles sont les approches les plus efficaces, en particulier dans les pays à faible et moyen revenu.
2020
Cochrane
France
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
vaccination; médication préventive
Vaccine
adolescent
adolescence
vaccination
Vaccins
vaccination
Adolescent
vaccination
Adolescent

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccination et l’officine, répondre aux craintes pour une meilleure couverture vaccinale
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02480948
Parents d’enfants en âge d’être vaccinés, adultes devant faire des rappels vaccinaux ou bien personnes ciblées par des recommandations liées à une situation personnelle, tout le monde, au cours de sa vie sera confronté à la vaccination. S’en remettre entièrement à l’avis des professionnels de santé, des institutions sanitaires ou bien se forger son avis sur les vaccins, chacun peut établir alors sa stratégie concernant la vaccination. Faut-il suivre uniquement les obligations ou bien aller plus loin en suivant toutes les recommandations vaccinales ? Ainsi, la vaccination est un sujet brulant. Que ce soit au niveau professionnel, personnel ou familial, qui n’a pas entendu un proche émettre des doutes sur la sécurité des vaccins ou n’en a soit même émit ? Qui n’a pas lu sur internet, entendu dans la rue ou vu récemment à la télévision des débats sur l’utilité ou la sécurité d’utilisation des vaccins ? Qui n’a pas entendu parler de sclérose en plaque ou d’autisme en lien avec les vaccins ? Face à la multitude d’information à disposition et aux avis tranchés sur le sujet, se forger un avis impartial sur la vaccination parait compliqué et pousse de nombreuse personne à l’hésitation. Quelles sont les conséquences de cette hésitation et des craintes ressenties ? Quelles en sont les causes ? Dans quelle proportion la population est-elle atteinte par cette hésitation ? Dans cette thèse d’exercice, j’ai pris à cœur de définir les craintes et les hésitations mais aussi tenté d’y apporter une réponse étoffée capable de s’adresser aussi bien aux professionnels de santé qu’au grand public.
2020
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
vaccination; médication préventive
peur
Couverture vaccinale
Vaccination
Vaccine
vaccination
vaccination
Vaccins
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
Modifications importantes au calendrier de vaccination des enfants âgés de 6 ans et moins - Information à l'intention des intervenants de la santé
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-002293/
Ce document a pour objectif fournir aux intervenants de la santé l'information en lien avec les modifications au calendrier de vaccination des enfants âgés de moins de 6 ans.
2020
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
information patient et grand public
Vaccine
Vaccination
vaccination
information en santé des consommateurs
vaccination
vaccination
Enfant
calendrier vaccinal
Enfant
vaccination; médication préventive
Calendrier
acouphene
Vaccins
intention
enfant
enfant
Enfant
Enfant
Abcès du canal rachidien
Santé

---
N2-AUTOINDEXEE
TEP-TDM après vaccination antigrippale – un brillant exemple
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2020.08425
La tomographie par émission de positons (TEP-TDM) fait partie du standard diagnostique des tumeurs pulmonaires malignes. Grâce à la représentation de zones de métabolisme accru, pouvant correspondre à des tissus tumoraux métaboliquement actifs, elle joue un rôle essentiel dans le diagnostic et le «staging» des maladies tumorales. Le tissu tumoral n’est toutefois pas le seul à présenter une accumulation du produit radiopharmaceutique. D’autres processus à activité métabolique accrue, comme par exemple les réactions inflammatoires, entraînent également des résultats positifs à la TEP-TDM. Ce fait peut engendrer des incertitudes diagnostiques qui entrainent d’autres examens supplémentaires. Dans notre cas, une mesure répandue, effectuée chaque année de manière saisonnière, a abouti à un résultat TEP-TDM positif: une vaccination contre la grippe.
2020
Forum Médical Suisse
Suisse
article de périodique
vaccins antigrippaux
vaccination; médication préventive
Vaccine
vaccination
Vaccins
tomographie par émission de positons
vaccin contre le virus de l'influenza
Tomographie par émission de positons couplée à la tomodensitométrie

---
N3-AUTOINDEXEE
La surveillance des manifestations cliniques inhabituelles survenant après la vaccination au Québec
https://www.inspq.qc.ca/publications/2635
Le programme québécois de surveillance des manifestations cliniques inhabituelles (MCI) survenant après l’immunisation (programme ESPRI) vise à recueillir les déclarations des professionnels de la santé sur les manifestations cliniques signalées après l’administration des produits immunisants. Ce rapport présente les données obtenues en 2018, qui sont comparées avec celles de la période 2013-2017. Les données proviennent de l’Infocentre de l’Institut national de santé publique du Québec, et la plupart des taux ont été calculés pour les groupes visés par les vaccins recommandés au calendrier de vaccination québécois en fonction des estimations de couverture vaccinale.
2020
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
vaccination; médication préventive
vaccination
Québec
signes et symptômes
organisation et administration
Vaccins
Vaccine
vaccination
clinique de vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
Optimisation du matériel de communication pour vaincre l’hésitation à la vaccination
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/releve-maladies-transmissibles-canada-rmtc/numero-mensuel/2020-46/numero-2-3-6-fevrier-2020/article-5-pratiques-exemplaires-face-reticence-vaccination.html
L’hésitation à la vaccination (soit la réticence à accepter les vaccins recommandés) est un problème complexe qui complique la communication des risques pour les autorités sanitaires publiques et les cliniciens. Des études démontrent que fournir trop de données probantes sur l’innocuité et l’efficacité des vaccins aux personnes hésitantes à la vaccination ne permet pas de diminuer les croyances et craintes associées à l’hésitation. Le présent document a pour objectif de décrire les bonnes pratiques en matière d’élaboration de matériel de communication visant à contrer l’hésitation à la vaccination.
2020
Gouvernement du Canada
Canada
article de périodique
Communication
équipement et fournitures
vaccination; médication préventive
Vaccins
communication
vaccination
Vaccine
Matériaux
vaccination
vaccination
Communication

---
N3-AUTOINDEXEE
Résumé de la déclaration du CCNI sur l'utilisation du vaccin bivalent dirigé contre la protéine de liaison au facteur H (MenB-fHBP) pour la prévention de l’infection à méningocoque du sérogroupe B
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/releve-maladies-transmissibles-canada-rmtc/numero-mensuel/2020-46/numero-2-3-6-fevrier-2020/article-3-ccni-proteine-liaison-bivalente-facteur-h-meningocoque-serogroupe-b.html
Contexte : TrumenbaMC, un vaccin bivalent contre l’infection invasive à méningocoque du sérogroupe B (MenB-fHBP) de la protéine liant le facteur H, a été autorisé au Canada en octobre 2017 pour la prévention de l’infection invasive à méningocoque causée par la bactérie Neisseria meningitidis du sérogroupe B chez les personnes âgées de 10 à 25 ans. Le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) formule des recommandations à l’Agence de santé publique du Canada sur l’utilisation des vaccins contre le méningocoque. Objectif : Résumer les recommandations du CCNI concernant l’utilisation du vaccin MenB-fHBP au Canada.
2020
Gouvernement du Canada
Canada
article de périodique
Vaccins
vaccination; médication préventive
protéines humaines
facteur H du complément
facteur h
protéine
maladie infectieuse
enregistrements
protéines de transport
liaison aux protéines
Protéines
Prévention des infections
Vaccination
vaccination
Protéine de liaison
Vaccine
infections à méningocoques
vaccins
Protéines
neisseria meningitidis sérogroupe B
vaccin
Vaccine
Sérogroupe
neisseria meningitidis
vaccination
vaccine
Sérogroupe

---
N3-AUTOINDEXEE
Le Centre canadien de ressources et d’échange sur les données probantes en vaccination (CANVax) : Une nouvelle ressource permettant de résumer les données probantes sur la vaccination
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/releve-maladies-transmissibles-canada-rmtc/numero-mensuel/2020-46/numero-1-2-janvier-2020/article-3-canvax-ressource-ligne.html
Les progrès scientifiques réalisés autour de la mise au point, de l’utilisation et de l’amélioration des pratiques visant à communiquer les avantages des vaccins sont rapides, et se tenir au courant du vaste ensemble de données à cet égard représente un défi. L’augmentation du nombre de vaccins et le déclin des maladies évitables par la vaccination ont déplacé l’attention du public sur les risques de la vaccination plutôt que sur les risques des maladies.
2020
Gouvernement du Canada
Canada
article de périodique
Vaccins
ressources en santé
vaccination
Ressources
Vaccine
central
vaccination; médication préventive
vaccination
Centre
communication
médecine factuelle
ensemble de données
vaccination
ensemble de données

---
N1-SUPERVISEE
Utilisation du vaccin antigrippal Flucelvax produit sur lignée cellulaire
https://www.inspq.qc.ca/utilisation-du-vaccin-antigrippal-flucelvax-produit-sur-lignee-cellulaire
Mise en contexte Le 7 novembre 2019, le Dr Yves Jalbert demandait au Comité sur l’immunisation du Québec son avis sur la pertinence d’introduire dans le Programme d’immunisation contre l’influenza du Québec de nouveaux vaccins antigrippaux dont le vaccin antigrippal Flucelvax produit sur lignée cellulaire. Recommandation du CIQ Les données disponibles à ce jour ne démontrent pas une supériorité ni une infériorité du vaccin Flucelvax en comparaison avec d’autres vaccins contre l’influenza; sa réactogénicité (douleur au site d’injection) pourrait être plus élevée. Ce vaccin pourrait être utilisé au Québec. Son utilisation dans le contexte du programme gratuit d’immunisation contre l’influenza du Québec sera à déterminer en fonction d’autres facteurs, entre autres, son prix et sa disponibilité.
2020
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
évaluation médicament
grippe humaine
vaccination
vaccins inactivés
Québec
Immunogénicité des vaccins
cellules rénales canines Madin-Darby
vaccination
vaccins antigrippaux

---
N2-AUTOINDEXEE
Feuilles d'information pour les personnes à vacciner
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-002057/
Les feuilles d’information pour les personnes à vacciner contiennent les renseignements à transmettre aux personnes à vacciner pour les aider à prendre une décision éclairée.
2019
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
brochure pédagogique pour les patients
vaccin
Vaccine
vaccination
Vaccine
vaccination
Vaccins
Toilettes
personnes
vaccination; médication préventive
vaccins
feuilles
Personna +
vaccination
vaccine
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
Qu'ont à dire les enfants de 7-8 ans et leurs parents sur la vaccination ?: étude qualitative utilisant le dessin à propos du rappel DTCaP
http://www.sudoc.fr/235486027
Introduction : la vaccination est sujette à discussion en France. Les réticences et le défaut de couverture ont amené à un élargissement de l'obligation vaccinale au 1er Janvier 2018. Dès 6 ans, lors du rappel DTCaP, l'environnement familial, le milieu scolaire et le cabinet de médecine générale sont des lieux où l'enfant adresse ses interrogations. Il est alors récepteur de la commande vaccinale. À cet âge, grâce au dessin, outil de l'examen clinique, l'enfant livre une projection de lui-même et invite à la discussion avec ses parents. Méthodes : étude qualitative, menée en 2018 à Chalonnes-sur-Loire (Maine-et-Loire), à partir d'un échantillon d'enfants scolarisés en CE1, âgés de 7-8 ans, ayant reçu le rappel vaccinal DTCaP des 6 ans. Des dessins ont été réalisés par les enfants, analysés de manière standardisée. Ils ont ensuite été interrogés, tout comme leurs parents lors d'entretiens semi-dirigés indépendants, analysés de manière thématique. L'ensemble des données a été triangulé puis croisé au sein de chaque « groupe famille ». Résultats : 13 enfants et 15 de leurs parents ont participé. L'enfant a présenté le vaccin comme anxiogène car assimilé à une piqûre douloureuse, créant des confusions par rapport à d'autres actes de soins. Les parents sont seuls informateurs de l'objectif vaccinal, utilisant leurs propres souvenirs d'enfant et intégrant une projection collective. L'obligation a majoré un clivage pré-existant, renforçant la frustration de certains et la confiance des autres. Malgré une critique du manque d'information, les familles ont gardé confiance en leur médecin. L'école a été évoquée comme possible lieu vaccinal, aussi bien dans l'éducation que dans la réalisation. Discussion : il semble nécessaire de ne plus centrer le vaccin comme simple vecteur douloureux et de valoriser une consultation d'échange, de présentation de son objectif et d'exploration du ressenti de l'enfant et du vécu vaccinal familial avant le rappel des 6 ans. L'école pourrait être assistée par les étudiants en santé pour améliorer l'éducation au vaccin. En redevenant lieu de vaccination, elle serait effectrice institutionnelle d'une obligation. La bonne tolérance vaccinale de l'enfant d'aujourd'hui semble être une piste pour améliorer l'acceptation vaccinale de demain.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Dessin
vaccination
Enfant
enfant
Enfant
Enfant
enfant
parents
Abcès hépatique
Abcès du poumon
vaccination
7-methylbenzo[a]anthracene
proposant
vaccination; médication préventive
Vaccins
vaccination
vaccination
adenopathie
Vaccine
recherche qualitative
Enfant
parent
benzo[a]anthracènes

---
N3-AUTOINDEXEE
Évaluation du webinaire sur la vaccination contre les virus du papillome humain (VPH) pour les infirmières scolaires - 2018
https://www.inspq.qc.ca/publications/2549
Depuis plusieurs années, la vaccination contre les VPH fait l’objet d’une importante attention médiatique. Afin de soutenir le travail des infirmières vaccinatrices, une formation (de type webinaire avec une session de questions-réponses) leur est offerte annuellement en début de l’année scolaire. Le webinaire offert en septembre 2018 portait entre autres sur les changements annoncés pour le programme de vaccination contre les VPH. Selon les estimations fournies par le Campus virtuel de l’INSPQ, il y avait 304 inscriptions pour cette activité de formation pour une estimation d’approximativement 764 participantes.
2019
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
vaccination
Virus
papillomaviridae
virus de la vaccine
Virus
vaccination; médication préventive
vaccins antiviraux
Vaccine
Papillome
Virus du papillome humain
virus de la vaccine
Fracture induite
études d'évaluation comme sujet
vaccination
Vaccins
papillomavirus humain

---
N3-AUTOINDEXEE
Enquête sur la couverture vaccinale des enfants québécois pour les vaccins administrés avant l’entrée scolaire, 2017
https://www.inspq.qc.ca/publications/2536
Afin d’estimer la couverture vaccinale des enfants pour les vaccins administrés avant l’entrée scolaire, une enquête a été réalisée du 25 septembre au 28 février 2018 auprès d’enfants âgés de 5 à 7 ans. Un peu plus de 65 % des parents des enfants ciblés ont répondu au questionnaire.
2019
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
Enfant
Enfant
Couverture vaccinale
Vaccine
administrateur scolaire
organisation et administration
vaccination
vaccine
Administration
Enfant
vaccination
vaccination
enfant
Vaccins
vaccination; médication préventive
Fracture de fatigue
vaccin
enquêteur
entrée
Administration
Administrateurs
Enfant
enfant
Vaccins
collecte de données
personnel administratif

---
N3-AUTOINDEXEE
Modifications au calendrier de vaccination des adolescents et des adultes contre le tétanos et la coqueluche - Information à l'intention des intervenants de la santé
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-002294/
Ce document a pour objectif de fournir aux intervenants de la santé, l'information en lien avec les modifications au calendrier de vaccination des adolescents et des adultes contre le tétanos et contre la coqueluche.
2019
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
information patient et grand public
vaccination contre la coqueluche
Adulte
intention
Vaccin anticoquelucheux
coqueluche
tétanos
adulte
adolescent
Coqueluche
information en santé des consommateurs
Calendrier
tétanos
vaccination; médication préventive
adolescence
Tétanos
Vaccin contre le tétanos
Vaccins
Santé
vaccination
calendrier vaccinal
Adolescent
Adulte
adulte
anatoxine tétanique
Vaccine
vaccination
Adolescent

---
N2-AUTOINDEXEE
Les individus devraient-ils utiliser les études sur l’efficacité réelle du vaccin antigrippal pour décider s’il y a lieu de se faire vacciner?
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/releve-maladies-transmissibles-canada-rmtc/numero-mensuel/2019-45/numero-6-6-juin-2019/article-2-etudes-efficacite-reelle-vaccin-antigrippal-decider-vacciner.html
Les études sur l’efficacité réelle du vaccin contre la grippe saisonnière peuvent influencer la perception des gens quant à la capacité de ce vaccin de les protéger contre la grippe. Toutefois, les études sur l’efficacité réelle des vaccins sont conçues pour éclairer les décisions sur le plan de la santé publique plutôt que pour la prise de décision individuelle. Cet article présente un aperçu de ce que signifie l’efficacité réelle d’un vaccin et pourquoi ses estimations peuvent varier. La variation individuelle de la réponse au vaccin contre la grippe saisonnière est fondée sur des facteurs de risque, tels que l’âge, l’état de santé global, le statut immunitaire et le risque d’infection et de complications. Par conséquent, la décision d’une personne de se faire vacciner devrait être fondée principalement sur son risque de contracter la grippe et de la transmettre à des personnes vulnérables.
2019
Gouvernement du Canada
Canada
article de périodique
Efficacité réelle
efficacité du vaccin
vaccination
personnes
Vaccins
vaccins antigrippaux
études d'évaluation comme sujet
Vaccine
vaccination; médication préventive
vaccin contre le virus de l'influenza

---
N2-AUTOINDEXEE
Carnet de vaccination
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000321/
Le carnet de vaccination est un outil précieux. C’est le seul document où sont consignés tous les vaccins reçus. Il est important de le conserver durant toute votre vie et de le tenir à jour. Apportez-le à chaque visite médicale !
2019
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
brochure pédagogique pour les patients
vaccination; médication préventive
vaccination
Vaccins
vaccination
vaccination
Vaccine

---
N2-AUTOINDEXEE
Hésitation vaccinale : exemple de la controverse vaccin rougeole-oreillon-rubéole et autisme
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02171019
Bien que la vaccination soit une avancée majeure en termes de santé publique et de réduction de la mortalité, elle est liée depuis ses origines à une hésitation vaccinale. Cette hésitation, retrouvée mondialement, est tout particulièrement présente en France. Ses causes sont multiples, à la fois en lien avec son principe, sa légitimité, ainsi qu’avec les risques suspectés d’être liés à son utilisation. Concernant le vaccin ROR, un des risques suspectés est l’autisme. Cette crainte est apparue à la suite de l’article d’Andrew Wakefield publié dans le Lancet en 1998. Alors que l’article a été prouvé être une fraude scientifique, et que de nombreuses études ont été faites par la suite sans mettre en évidence de lien entre le vaccin et les troubles autistiques, les retombées persistent dans le temps. Les conséquences de cette hésitation sont principalement une couverture vaccinale trop faible, une réapparition de maladies contres lesquelles les vaccins protègent, ainsi que l’apparition de mouvement « anti-vaccinaux ». Plusieurs actions ont été entreprises par les autorités de santé afin de rétablir la confiance et palier aux conséquences parmi lesquelles l’élargissement de l’obligation vaccinale à huit vaccins supplémentaires, ainsi que des mesures de communication au travers notamment de la semaine de la vaccination.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
rubéole
Autisme
vaccination
rubéole
pensée autiste
Rougeole
vaccination; médication préventive
Vaccine
vaccination contre la parotidite infectieuse
Litiges
Vaccins
Vaccin contre la rougeole
vaccin antiourlien
trouble autistique
rougeole
Oreillons
rubéole
oreillons
Désaccords et litiges
Rubéole
vaccin antiourlien
vaccin contre la rougeole
Oreillons

---
N2-AUTOINDEXEE
Faible couverture vaccinale contre les papillomavirus chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes : un manque de proposition du vaccin par les médecins
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02171646
Introduction. En France, il est recommandé de vacciner seulement les jeunes filles contre les infections à HPV, avec deux exceptions pour les hommes : les immunodéprimés de moins de 20 ans (depuis 2014), et les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) de moins de 27 ans (depuis 2016). L'objectif de cette étude était d’explorer la couverture vaccinale contre les HPV chez les HSH, et de déterminer les facteurs associés, notamment la perception et le niveau d’adhésion au vaccin dans cette population, et l'offre vaccinale par les médecins. Matériels et Méthodes. Nous avons diffusé un questionnaire anonyme en ligne destiné aux HSH en France sur différents réseaux sociaux entre le 7 octobre 2018 et le 6 janvier 2019. Ce questionnaire explorait notamment des données sociodémographiques, le statut vaccinal pour les HPV et le VHA, les perceptions concernant la vaccination, et l'offre vaccinale par les médecins. Résultats. Le questionnaire a été complété par 2094 participants (âge 35,4 11 ans). La grande majorité (93,5%) déclarait avoir des relations sexuelles uniquement avec des hommes ; 342 (16,3%) utilisaient la prophylaxie pré-exposition (PrEP). La recommandation de vaccination contre les HPV était connue par 39,2% des participants ; dans l’ensemble, 8,0% étaient vaccinés. Parmi les 501 participants concernés par la recommandation de vaccination (avoir moins de 27 ans en 2016, et donc être dans la cible sur la période 2016-2019), 90 (17,9%) étaient vaccinés ; cette proportion était significativement beaucoup plus élevée parmi les personnes sous PrEP que chez les autres (52,5% vs 15,0%, p 0,01). Concernant la perception de la vaccination de manière générale, sur une échelle de 1 à 10, la médiane de réponse était de 10 [interquartile 25-75 : 8-10] à « être en faveur de la vaccination », 10 [9-10] à « les vaccins sont utiles », et 2 [1-5] à « les vaccins sont dangereux » ; seuls 4,0% (92) jugeaient le vaccin anti-HPV « plutôt » ou « absolument » dangereux. Ces critères ne variaient que faiblement selon le statut vaccinal. Par ailleurs, les participants avaient été informés de la recommandation vaccinale par un médecin quel qu'il soit dans 16,5% des cas, dont 22,9% de ceux ayant moins de 27 ans en 2016. Parmi les 82,6% qui avaient un médecin traitant, 9,9% avaient été informés par celui-ci (sans différence selon l’âge). Par ailleurs, 9,1% avaient été informés par un autre médecin. Enfin, 79,9% des non-vaccinés accepteraient la vaccination si celle-ci leur était proposée, dont 82,2% des personnes ayant moins de 27 ans en 2016. La moitié des participants environ (49,4%) était vacciné contre l’hépatite A. Conclusion. La couverture vaccinale contre les HPV est faible chez les HSH ayant participé à cette étude (8,0%), y compris chez les moins de 27 ans concernés par la recommandation de vaccination (17,9%). Cela semble largement résulter d'un manque de proposition du vaccin de la part des médecins plutôt que d'une opposition à la vaccination par les HSH. Sur ce plan, être dans un programme de PrEP apparait comme un avantage.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Médecins
autre maladie virale; maladie virale non classée ailleurs
médecins
Vaccination
Vaccine
proposita
asthénie
vaccination
Couverture vaccinale
homosexualité masculine
vaccins
Vaccins
faute professionnelle
vaccination; médication préventive
Hommes
vaccin
Vaccine
papillomavirus

---
N3-AUTOINDEXEE
Enquête québécoise sur la vaccination contre la grippe saisonnière, le pneumocoque, le zona et sur les déterminants de la vaccination : 2018
https://www.inspq.qc.ca/publications/2564
Ce rapport de l’Enquête québécoise sur la vaccination contre la grippe saisonnière, le pneumocoque, le zona et sur les déterminants de la vaccination présente les résultats d’une enquête populationnelle réalisée en 2018 au Québec. Des données ont été recueillies sur les couvertures vaccinales contre la grippe, contre le pneumocoque et contre le zona et sur les attitudes et les perceptions sur la vaccination. Rappelons que les groupes ciblés par le programme de vaccination 2017-2018 contre la grippe étaient les personnes âgées de 60 ans ou plus, les enfants en bonne santé âgés de 6 à 23 mois, les personnes âgées de 2 ans ou plus atteintes d’une ou plusieurs maladies chroniques, les personnes qui, dans le cadre de leur travail ou de leurs activités quotidiennes, ont de nombreux contacts avec des personnes présentant un risque élevé de complications de la grippe et les contacts domiciliaires des personnes à risque élevé de complications de la grippe. Les personnes âgées de 65 ans ou plus et celles de 18 à 64 ans à risque accru d’infections invasives à pneumocoque sont ciblées par le programme de vaccination contre le pneumocoque. Les personnes âgées de 50 ans ou plus avec un asthme assez grave pour nécessiter un suivi médical régulier ou des soins hospitaliers sont aussi ciblées par le programme de vaccination contre le pneumocoque. Le vaccin contre le zona est recommandé pour les adultes de 50 ans et plus, mais ce vaccin n’était pas inclus dans le programme de vaccination financé par l’État au moment de l’enquête.
2019
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
grippe
vaccins antigrippaux
Fracture induite
grippe humaine
enquêteur
Vaccine
vaccination
Vaccin contre le zona
vaccins antipneumococciques
herpès zoster
zona
Grippe
streptococcus pneumoniae
Vaccins
Zona
collecte de données
vaccination; médication préventive
vaccination contre la grippe

---
N3-AUTOINDEXEE
Création d'un outil d'aide à l'information sur la vaccination anti HPV à destination des parents
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02181426
La vaccination contre le HPV fait partie des enjeux de santé publique. Ce virus est responsabledu cancer du col de l'utérus et est impliqué dans des cancers anaux, péniens et certainscancers ORL. La France a une couverture vaccinale n’excédant pas les 27 % pour une dose à15 ans. br Il s’agissait d’une étude quantitative descriptive dont l’objectif était de créer un site internet apportant une réponse à toutes les questions que ce vaccin pose. Le contenu du site a été validé par un panel de parents via un questionnaire qui testait la clarté et l’intérêt de 25 items. br Parmi les principaux résultats, tous les items proposés ont bien été compris grâce à la vulgarisation des informations réalisées en amont. Les items les plus plébiscités étaient ceux qui présentaient de façon globale la pathologie, le vaccin et ses modalités. À l’inverse, les informations plus techniques étaient plus en retrait. Enfin, on constatait qu’un tiers des personnes ayant répondu restait indécis et qu’une petite proportion seulement restait défavorable au vaccin. br www.vaccinhpv.com se veut être un complément à l’information dispensée par le médecin qui reste l’élément moteur de la décision des parents. Promouvoir le site aux professionnels de santé est donc un élément important pour la réussite du projet. Pour y parvenir, le site est référencé par KitMédical.fr. Un avis de l’HAS sur l’opportunité d’étendre la vaccination aux garçons est attendu courant 2019. Ces démarches, associées à une meilleure information de la population, pourraient permettre d’améliorer la couverture vaccinale et ainsi prévenir à l’avenir toutes les infections liées aux HPV qui touchent aussi bien les femmes que les hommes.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Vaccine
vaccination
Vaccins
vaccination; médication préventive
outil
autre maladie virale; maladie virale non classée ailleurs
vaccination
parents
Vaccins contre les papillomavirus
parent
Vaccination
émigration et immigration
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
État des lieux des connaissances des médecins généralistes de l'Eure et de la Seine-Maritime concernant la vaccination des voyageurs
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02183532
Introduction br Le tourisme international progresse et les voyageurs sont exposés à des risques infectieux en pleine recrudescence. Les médecins généralistes sont souvent le premier recours pour préparer un séjour à l’étranger. Beaucoup de maladies infectieuses sont évitables par la vaccination. L’objectif était de réaliser un état des lieux des connaissances vaccinales des médecins généralistes en médecine des voyages, les déterminants influençant leurs choix et les sources d’informations qu’ils utilisaient. br Méthode br Étude descriptive comparant les réponses des médecins généralistes aux référentiels validés (BEH voyageurs 2017, calendrier vaccinal 2017) à l’aide de cas cliniques. 231 questionnaires envoyés par mail à des médecins généralistes exerçant dans l’Eure et la Seine-Maritime. Recueil des données du 19 octobre au 16 novembre 2017. br Résultats br 32 questionnaires ont été exploités. Moyenne d’âge de 50.5 ans. 75% participaient à la FMC (congrès à 64.3% et revues médicales à 53.6%). 68.7% faisaient entre [0-5] de vaccination par semaine. 37.5% réalisaient entre [2-5] consultations de voyageurs par mois. 40.6% avaient plus de 5% de patientèle d’origines étrangères provenant surtout d’Afrique du Nord et sub-Saharienne. 35.7% des réponses étaient en adéquation avec le calendrier vaccinal français 2017 et 40.8% avec le BEH des voyageurs 2017. 84.4% des médecins estimaient avoir un niveau faible à moyen en médecine des voyages. Les sources d’informations citées, étaient internet (40%), Santé voyage CHU Rouen (31.1%) et BEH voyageurs (11.1%). br Conclusion br Le niveau de connaissance vaccinal des médecins généralistes était perfectible. Ils auto-évaluaient leurs connaissances en médecine des voyages majoritairement comme faible à moyenne, malgré une confiance élevée en la vaccination. Les sources d’informations à leurs dispositions n’étaient pas toujours pleinement exploitées. La médecine des voyages devrait être mise plus en avant dans la formation des médecins généralistes.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
connaissance
vaccination
médecine d'État
vaccination; médication préventive
Vaccins
connaissance
médecins généralistes
Médecins
vaccination
Vaccine
vaccination
Savoir

---
N3-AUTOINDEXEE
La vaccination contre la grippe chez la femme enceinte
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02269017
L'objectif de notre travail est de s'intéresser aux freins à la vaccination antigrippale chez la femme enceinte. L'intérêt est d'évaluer les informations reçues par les femmes sur la vaccination contre la grippe pendant leur grossesse, de cerner les différents freins à cette vaccination et de réfléchir à un plan d'action destiné aux professionnels de santé qui suivent les femmes enceintes, afin d'informer sur les bénéfices de la vaccination et d'augmenter la couverture vaccinale contre la grippe dans cette population. br Méthodologie br Cette étude multicentrique prospective et descriptive a été réalisée auprès de 253 accouchées à l'aide d'un questionnaire. L'enquête a eu lieu dans deux maternités de Haute-Normandie : le CHU de Rouen (niveau 3) et le CH du Belvédère à Mont Saint-Aignan (niveau 2A). br Résultats br La majorité des femmes enceintes n'ont pas reçu d'informations sur la vaccination contre la grippe pendant leur grossesse. En effet, seules 37% des patientes affirment avoir été informées. Nous avons pu remarquer que la couverture vaccinale chez les femmes enceintes est actuellement insuffisante en France puisque d'après notre enquête, seules 19% des patientes s'étaient faites vacciner pendant la grossesse. Les patientes ayant été informées par un professionnel de santé sont significativement plus vaccinées que les patientes non informées, d'où la nécessité d'une information satisfaisante aux patientes pendant la grossesse. br Conclusion br L'information d'un maximum de femmes enceintes concernant le vaccin antigrippal nous permettrait d'obtenir une couverture vaccinale plus large.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Vaccination
vaccins antigrippaux
vaccination; médication préventive
Vaccine
grossesse
vaccination contre la grippe
femmes enceintes
Grippe
Vaccins
vaccination
grippe
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
Etude des facteurs de la vaccination contre le Papillomavirus humain chez une sélection de jeunes filles de terminale en Seine-Maritime
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02269100
L’objectif de cette étude est d’évaluer auprès des jeunes filles de terminale de Seine-Maritime leurs connaissances au sujet de l’infection à Papillomavirus Humain et sa prévention. br Secondairement, l’intérêt serait de trouver des pistes de compréhension de l’insuffisance de couverture vaccinale et des axes à améliorer afin d’informer plus et mieux les étudiantes pour augmenter le taux de couverture vaccinale. br Matériel et méthode br Cette étude est descriptive et rétrospective. Elle a été réalisée auprès de 232 jeunes filles de terminale de Seine-Maritime à l’aide d’un questionnaire anonyme distribué dans 4 lycées du département. br Résultats br La majorité des étudiantes ont peu de connaissances sur le Papillomavirus humain, son moyen de dépistage et sur sa vaccination. 56% des sujets de notre étude ont été vaccinés. Ce taux est raisonnable au vu du faible taux de la couverture vaccinale anti-HPV en France. Cependant, de nombreux freins à la vaccination ont été mis en lumière, il faut les comprendre afin de pouvoir les combattre. br Conclusion br Une information claire et adaptée doit être délivrée au plus grand nombre de jeunes filles, de garçons et de parents afin d’obtenir une couverture vaccinale plus large.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Filles
phase terminale
Vaccins contre les papillomavirus humains
vaccination
Vaccine
famille nucléaire
collecte de données
papillomavirus humain
facteur
Vaccins contre les papillomavirus
vaccination; médication préventive
papillomaviridae
vaccination
adolescent
Vaccins
autre maladie virale; maladie virale non classée ailleurs
Sélection

---
N3-AUTOINDEXEE
VaccinClic: création et évaluation d’un site web pour répondre scientifiquement aux freins des patients hésitant à se faire vacciner : revue systématique de la littérature, conception du site web VaccinClic et évaluation de son acceptabilité auprès des infirmiers, pharmaciens et sages-femmes
http://www.sudoc.fr/237598108
Contexte : L’hésitation vaccinale est un phénomène grandissant, particulièrement en France. Les professionnels de santé jouent un rôle majeur d’information et de promotion de la vaccination, mais ils présentent des difficultés à répondre aux questions des patients. Les objectifs de ce travail étaient de créer un outil Internet d’aide pour répondre scientifiquement aux freins du patient à la vaccination, puis d’évaluer son acceptabilité auprès des pharmaciens, sages-femmes et infirmiers. Méthode : Une revue systématique de la littérature « parapluie » a été réalisée jusqu’au 31 octobre 2018. La sélection, l’extraction des données et la rédaction ont été effectuées par deux auteurs (comité rédactionnel). La qualité et la validité méthodologique des études ont été évaluées via les échelles PRISMA et AMSTAR. Le comité éditorial, constitué des deux doctorants et d’un médecin généraliste, a rédigé un cahier des charges à partir des critères de qualité d’un site e-santé et a veillé à son respect tout au long de la construction de VaccinClic. La conception du site web a été répartie entre les deux doctorants. Enfin, une étude pilote d’acceptabilité (étude quantitative transversale) s’est déroulée du 20 novembre 2018 au 11 janvier 2019 auprès des professionnels de santé vaccinateurs. Après avoir navigué sur le site VaccinClic, les participants ont répondu à un questionnaire anonyme et disponible en ligne. Résultats : Au total, 162 revues (dont 133 revues systématiques/méta-analyses) ont été incluses et analysées, et ont servi à l’élaboration de synthèses narratives afin de répondre aux différents freins à la vaccination. Les données sont présentées de manière fiable et objective. Le site VaccinClic est disponible en ligne depuis le 18 novembre 2018. Il est conforme au cahier des charges : pratique, utilisable en consultation, en libre accès via Internet et totalement indépendant. Cet outil a été bien accueilli auprès des professionnels de santé étudiés, qui sont satisfaits de sa crédibilité, de son design et de sa navigabilité. 96% jugent le site utile et 92% déclarent qu’ils l’utiliseront à l’avenir : l’outil répond donc à leurs attentes. Conclusion : VaccinClic apporte une réponse scientifique fiable et objective aux freins des patients hésitant à se faire vacciner, de manière indépendante. Les premiers retours très satisfaisants des infirmiers, pharmaciens et sages-femmes sont le point de départ de nouvelles perspectives.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
vaccins
Vaccins
Systématique
frein
Internet
vaccination
Systématique
Vaccine
Littérature
études d'évaluation comme sujet
Sages-femmes
vaccine
Systématique
infirmières sages-femmes
Revue systématique
Infirmiers
vaccin
vaccination
Vaccine
Systématique
pharmacien
a comme patient
patients
vaccination; médication préventive
littérature de revue comme sujet
pharmaciens
vaccination
fécondation
Conception
conception
vaccine
profession de sage-femme
Revue systématique
Infirmiers

---
N3-AUTOINDEXEE
Effets indésirables et réactions secondaires aux vaccins : distinguer le vrai du faux
https://www.infovac.fr/docman-marc/public/fiches/1397-fiche-infovac-effets-inde-sirables
L’innocuité est un impératif majeur pour les vaccins car ils sont administrés à des personnes en bonne sante (souvent des enfants). Si aucun vaccin n’est ni complètement exempt de réactions secondaires ni totalement efficace, la vaccination fait partie des traitements présentant les meilleurs rapports bénéfices-risques. La vaccination a permis une réduction importante de nombreuses maladies, voire une disparition pour certaines, induisant, par contre coup, une focalisation de l’attention sur les manifestations cliniques rapportées après vaccination (effets indésirables). Si certaines de ces manifestations sont effectivement dues aux vaccins (réactions secondaires), d’autres ne sont que le résultat de coïncidences (événements intercurrents), du fait du nombre considérable de vaccinations réalisées (plusieurs millions d’individus chaque année). La majorité des polémiques vaccinales (sclérose en plaques, myofascii te a macrophages, autisme...) ont reçu des réponses scientifiques sans équivoque : il n’y a aucune preuve ou suspicion de preuve démontrant que les vaccins sont impliqués dans ces maladies.
2019
InfoVac France - ligne directe d'information et de consultation sur les vaccins
France
brochure pédagogique pour les patients
vaccination
vaccine
Vaccins
artificiel
vaccins
Vaccine
vaccin
vaccination
vaccination; médication préventive

---
N3-AUTOINDEXEE
Rattrapage des vaccinations chez l'enfant et l'adulte
https://www.infovac.fr/docman-marc/public/fiches/1569-2-rattrapage-des-vaccinations-chez-l-enfant-et-l-adulte-2019
2019
InfoVac France - ligne directe d'information et de consultation sur les vaccins
France
brochure pédagogique pour les patients
vaccination
Adulte
Vaccine
Enfant
Enfant
Vaccins
Vaccine
vaccine
Enfant
enfant
vaccins
adulte
vaccination
vaccination; médication préventive
vaccin
adulte
enfant
Enfant
vaccination
Adulte
vaccine

---
N3-AUTOINDEXEE
Interchangeabilité des vaccins
https://www.infovac.fr/docman-marc/public/fiches/1493-fiche-interchangeabilite
2019
InfoVac France - ligne directe d'information et de consultation sur les vaccins
France
brochure pédagogique pour les patients
vaccination
vaccine
vaccination
Vaccine
vaccination; médication préventive
vaccins
vaccin
Vaccins

---
N3-AUTOINDEXEE
Attitudes et croyances sur la vaccination contre la grippe saisonnière chez les personnes atteintes de maladies chroniques
https://www.inspq.qc.ca/publications/2587
Ce rapport présente les résultats d’entrevues réalisées en 2018 et 2019 auprès de personnes atteintes de maladies chroniques. Des données ont été recueillies sur les attitudes et les perceptions sur la vaccination de la grippe saisonnière auprès d’un échantillon de personnes âgées de 18 à 64 ans atteintes de maladies chroniques. Parmi les principaux constats tirés des entrevues, notons que : Les participants qui ne se font jamais vacciner semblaient vivre leur maladie chronique au quotidien avec moins de contraintes que ceux qui étaient vaccinés régulièrement; Les participants qui ne se font jamais vacciner se percevaient peu à risque de développer des complications de la grippe contrairement à ceux qui se font régulièrement vacciner; Les participants qui se font régulièrement vacciner contre la grippe affirmaient que la vaccination leur procurait un sentiment de protection. Plusieurs avaient contracté une grippe au cours de leur vie et cette expérience était déterminante dans leur perception des risques de cette maladie; Tous les participants ont exprimé des doutes quant à l’efficacité du vaccin, mais cette crainte était nettement plus évoquée par les participants jamais vaccinés contre l’influenza; Le médecin de famille demeure la principale source d’information pour tout ce qui relève de la santé et plusieurs participants ont mentionné consulter régulièrement leur pharmacien à cet effet.
2019
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
Vaccination
Croyances
Vaccins
Maladies
Vaccine
vaccination; médication préventive
Personna +
Grippe
maladie chronique
Maladie chronique
maladie chronique
vaccination contre la grippe
grippe
vaccination
Malade chronique
vaccins antigrippaux
culture (sociologie)
posture
grippe humaine
personnes
attitude

---
N3-AUTOINDEXEE
Ckeck-list pour déterminer l’éligibilité d’une personne à la vaccination à l’officine
http://www.cespharm.fr/fr/Prevention-sante/Catalogue/Vaccination-grippe-a-l-officine-check-list
2019
Ordre National des Pharmaciens
France
information scientifique et technique
vaccination; médication préventive
Vaccins
personnes
Personna +
détermination de l'admissibilité
vaccination
vaccination
vaccination
Vaccine

---
N3-AUTOINDEXEE
Maladies évitables par la vaccination à déclaration obligatoire au Québec : rapport de surveillance 2018
https://www.inspq.qc.ca/publications/2588
Ce document dresse un portrait de la situation épidémiologique des maladies évitables par la vaccination (MEV) au Québec en 2018. Il inclut seulement les maladies à déclaration obligatoire (MADO). Méthodologie L’analyse repose sur une source de données principale, soit le fichier commun dépersonnalisé du registre central des MADO (registre des MADO). L’extraction a été faite le 1er avril 2019. Les nombres de cas de même que les taux bruts d’incidence ont été calculés à partir des variables disponibles.
2019
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
Déclaration obligatoire de maladie
vaccination
vaccination; médication préventive
déclaration obligatoire
organisation et administration
maladie
Notification des maladies
Québec
vaccination
Fracture induite
vaccination
Maladie
Maladies
Vaccine
Vaccins
rapport albumine/globuline
maladie

---
N3-AUTOINDEXEE
La désinformation sur internet à propos des vaccins et le rôle du pharmacien d’officine dans la réinformation
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02355511
Avec l’arrivée d’Internet et des réseaux sociaux, l’humanité est rentrée l’ère de l’information. Paradoxalement, la circulation d’un flux important et non contrôlé d’informations a permis à de fausses informations de circuler menant à l'avènement de l’ère de la désinformation. Cette désinformation se retrouve dans le domaine de la santé et des vaccins. Aujourd'hui, en France, la couverture vaccinale n'est pas suffisante pour protéger toute la population. La désinformation sur les vaccins par le biais d’Internet entraîne un refus de se faire vacciner d'une partie de la population et empêche ainsi l'obtention d'une couverture vaccinale efficace. Il est donc fondamental, pour obtenir une couverture vaccinale performante, de mettre en place une réinformation des patients. Pour être efficace, la réinformation doit se faire sur le même terrain via des campagnes sur Internet, mais également par les différents professionnels de santé directement en contact avec les patients. Le pharmacien de par son accessibilité et ses connaissances est en première ligne pour la réinformation. L'objectif de cette thèse est d'analyser cette désinformation, sa forme et son fond, pour apporter des éléments de réponse efficaces et utilisables par le pharmacien d'officine au comptoir. Pour ce faire, de nombreux exemples directement tirés de sites anti-vaccins illustrent les différents arguments et procédés de désinformation. La réinformation des patients est un enjeu de santé publique et doit être partie intégrante des missions du pharmacien et il doit se former et s'informer pour la mener à bien.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
vaccination; médication préventive
pharmacien
vaccins
Internet
communication
Vaccins
rôle
fausse information
vaccination
proposant
pharmaciens
vaccine
vaccination
vaccin
Vaccine

---
N3-AUTOINDEXEE
Place de la vaccination anti-HPV dans la pratique des médecins généralistes
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02363661
Introduction – En France, la vaccination anti-HPV est recommandée chez les jeunes filles jusqu’à 19 ans et chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) jusqu’à 27 ans. La couverture vaccinale est inférieure à 20% chez les filles et probablement moindre chez les HSH. Nous avons souhaité évaluer la pratique de ce vaccin par les médecins généralistes vis-à-vis de ces deux populations. Matériel et méthode – L’étude a été menée de juin 2018 à janvier 2019 grâce à un questionnaire anonyme, en ligne, qui explorait les perceptions et pratiques des médecins quant à ce vaccin. Résultats – Au total, 337 réponses ont été analysées ; 50,7% des participants réalisaient au moins une consultation gynécologique par semaine et 84,3% pensaient généralement connaître l’orientation sexuelle de leurs patients. Sur une échelle de 0 à 100, l’adhésion des médecins au vaccin pour les filles et les HSH était élevée (médianes de 99 [80-100] et 100 [71,25-100] respectivement). Chez les filles, les médecins vérifiaient le statut vaccinal contre les HPV lors d’une prescription de contraception à une médiane de 60 [20-90], et 59,1% le proposaient avec le rappel du dTcaP des 11-12 ans. 62,8% des participants connaissaient la recommandation visant les HSH et 15,7% avaient déjà proposé ce vaccin à des hommes. Ils se disaient favorables à une vaccination indifférenciée filles/garçons à une médiane de 100 sur 100 [50-100]. Conclusion – L'adhésion à la vaccination anti-HPV des généralistes ayant participé à cette étude est forte, mais il subsiste des occasions manquées de vacciner dans les deux populations. La vaccination indifférenciée des deux sexes améliorerait probablement cet aspect.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
autre maladie virale; maladie virale non classée ailleurs
médecins généralistes
vaccination
Vaccination
rôle médical
Vaccins contre les papillomavirus
Pratique
Médecins
vaccination
vaccination; médication préventive
Vaccine
Vaccins
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
Analyse chez les infirmier.e.s et aides-soignant.e.s travaillant en institution du lien entre l’attitude quant au vaccin antigrippal, et leurs perceptions des conditions de travail
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02365111
Objectif : L’objectif était d’analyser le lien entre le statut vaccinal et/ou l’intention vaccinale contre la grippe des IDE et AS travaillant en institution et leurs perceptions des conditions de travail. Matériels et Méthodes : Entre février et août 2018, un questionnaire anonyme en ligne a exploré les perceptions et l’attitude des IDE et AS vis-à-vis du vaccin antigrippal, ainsi que leurs perceptions du management institutionnel, de rupture du contrat psychologique, d’épuisement de l’altruisme et du caractère excessif de la charge de travail. Résultats : Parmi les 791 participants, (âge 36,9 10 ans, femmes 85,0%, 76,4% d’IDE, 23,6% d’AS), 28,6% étaient vaccinés l’année de l’étude, 13,0% l’année précédente, 8,6% entre 2 et 6 ans auparavant, et 49,8% il y a plus de 6 ans ou jamais. Parmi les non vaccinés l’année de l’étude, l’intention vaccinale future sur une échelle de 1 à 5 était de 1/5 pour 68,5%, 2-3-4/5 pour 16,1%, et 5/5 pour 15,4% d’entre eux. En combinant le statut vaccinal et l’intention vaccinale, une corrélation positive était retrouvée avec le score de perception du management institutionnel et une corrélation négative avec les scores de rupture du contrat psychologique et d’épuisement de l’altruisme. En analyse multivariée, le score de perception du management institutionnel restait positivement corrélé au statut/intention vaccinal.e indépendamment des utilités perçues du vaccin. Conclusion : L’intention vaccinale des IDE et AS en institution semble liée à leurs conditions de travail et leurs relations entretenues avec l’employeur. Ces problématiques devraient être prises en compte pour les futures campagnes de promotion du vaccin dans cette population.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Aides-soignants
Infirmiers auxiliaires
vaccination; médication préventive
perception
vaccins antigrippaux
Vaccins
métier
Infirmiers
perception
a comme soignant
aide-infirmier
posture
Perception
Travail
vaccination
travail
Perception
Vaccine
attitude
Techniques analytiques, diagnostiques, thérapeutiques et équipements
femmes qui travaillent
vaccin contre le virus de l'influenza

---
N2-AUTOINDEXEE
Gestion de la douleur liée à la vaccination
https://www.ssmg.be/wp-content/uploads/RMG/364/RMG364_19-20.pdf
J., une jeune maman de 17 ans, vient en consultation pour la première fois avec sa fille de cinq mois. Je feuillette le carnet ONE et remarque que l’enfant n’a pas encore reçu ses premiers vaccins. Je demande à la maman quelles sont ses intentions vaccinales et nous discutons de la raison du report de ses vaccins. La jeune femme a une peur bleue des piqures et comme son enfant n’est pas en crèche, elle ne voit pas l’intérêt de la faire souffrir
2019
RMG - Revue de la Médecine Générale
Belgique
article de périodique
Vaccine
douleur
vaccination
vaccination
Vaccins
vaccination; médication préventive
gestion de la douleur
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Instruction no DGS/SP1/VSS/DGOS/PF2/DGCS/MSP/2019/185 du 7 août 2019 relative aux mesures de prévention et de contrôle de la grippe saisonnière et Note d’information no DGS/SP1/DGOS/PF2/DGCS/MSP/2019/191 du 3 septembre 2019 relative à la vaccination contre la grippe saisonnière des personnels des établissements sanitaires et médico-sociaux
https://solidarites-sante.gouv.fr/fichiers/bo/2019/19-10/ste_20190010_0000_0126.pdf
la présente note d’information a pour objet de rappeler, à l’occasion du lancement de la campagne de vaccination antigrippale pour la saison 2019-2020, l’importance de la vaccination contre la grippe saisonnière des personnels des établissements de santé et des établissements médico-sociaux.
2019
Ministère des solidarités et de la Santé
France
texte juridique
Grippe
Mesures
Vaccine
grippe humaine
vaccins antigrippaux
Fracture intercondylienne de l'humérus
instruction
Abcès du poumon
vaccination; médication préventive
établissements de soins de long séjour
poids et mesures
Vaccins
personnel de santé
7-methylbenzo[a]anthracene
vaccination
Vaccination
vaccination contre la grippe
Etablissements sanitaires et sociaux
grippe
Socialisme
Etablissements sanitaires et sociaux
vaccination
socialisme
benzo[a]anthracènes

---
N2-AUTOINDEXEE
Déficits immunitaires primitifs et vaccinations
https://www.ceredih.fr/uploads/GL%20vaccins%20IRIS%2016%20novembre%202019%20pour%20PDF%20V2.pdf
2019
CEREDIH - Centre de Référence Déficits Immunitaires Héréditaires
France
cours
vaccine
vaccins
Vaccine
vaccination
vaccination
vaccination
Vaccins
déficits immunitaires
Vaccine
vaccin
vaccination; médication préventive
déficit immunitaire primitif
vaccine

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccination des enfants : perceptions et attentes des parents concernant l'information donnée par leur médecin généraliste ou pédiatre
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02374548
Contexte : La couverture vaccinale insuffisante de certaines maladies conduit à leur recrudescence. En France, pour pallier la méfiance vis-à-vis de la vaccination et améliorer la couverture vaccinale, une obligation vaccinale a été instaurée au 1er Janvier 2018. Dans ce contexte, médecins généralistes et pédiatres sont les premiers interlocuteurs des parents à ce sujet. Objectif : Explorer la perception et les attentes des parents concernant l’information donnée par leur médecin généraliste ou leur pédiatre sur la vaccination de leurs enfants. Méthodes : Une étude qualitative par focus group a été réalisée d’octobre 2018 à juin 2019 auprès de parents d’enfants âgés de 0 à 18 ans à Apt, Marseille et Frontignan (France). Les données recueillies par enregistrement audio ont ensuite été analysées pour faire émerger des catégories conceptuelles. Résultats : Au total, 11 parents ont été interrogés. La majorité était satisfaite de l’information délivrée par leur médecin grâce à ses qualités d’écoute, de disponibilité et son statut. Les parents avaient conscience des bénéfices de la vaccination mais redoutaient des effets secondaires et étaient ainsi partagés entre la responsabilité ou la culpabilité de vacciner. Les médias principalement ou l’entourage entretenaient la crainte des vaccins en véhiculant des informations négatives. Il était donc attendu du médecin davantage de renseignements sur les maladies à protection vaccinale et l’intérêt de s’en protéger. Une consultation dédiée, l’utilisation du carnet de santé ou d’autres supports, des groupes de parole ont été proposés par les parents comme leviers d’une meilleure communication. Conclusion : Notre étude a montré que la majorité des parents avait confiance en leur médecin et était satisfaite de l’information délivrée. Mais celle-ci, parfois incomplète, laissait place aux autres sources d’informations génératrices de doute. Ainsi l’utilisation de supports ou la réalisation de consultation dédiée, pour renforcer la communication, pourrait améliorer l’adhésion vaccinale.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
vaccination; médication préventive
parent
enfant
perception
vaccination
enfant
attention
Perception
vaccination
Pédiatres
perception
vaccination
médecine générale
Médecins
médecins généralistes
pédiatre
Enfant
Perception
Enfant
Vaccins
pédiatrie
information aux parents
Enfant
Information générale
Enfant
attention
Vaccine

---
N2-AUTOINDEXEE
Cocooning : Protéger les enfants en vaccinant l'entourage : Recommandations pratiques pour les maternités et les services de néonatologie
https://www.rp2s.fr/wp-content/uploads/2019_reco-vaccins-cocooning_MAJsept-2.pdf
La vaccination cocooning consiste à protéger les jeunes nourrissons, non encore vaccinés, en vaccinant leur entourage. Elle s’applique principalement pour la coqueluche, la grippe et la rougeole. Stratégie cocooning : 3 niveaux de pratique du cocooning sont envisageables dans les maternités : information aux parents, information prescription vaccinale si éligibilité, ou proposition de vaccination parentale en maternité (ou service de néonatologie). En maternité, la prescription du vaccin est plus efficace que la simple information, et la pratique de la vaccination donne les meilleurs résultats de couverture vaccinale parentale.
2019
Réseau Périnatal des 2 Savoie
France
recommandation professionnelle
directives de santé publique
enfant
vaccination; médication préventive
Vaccins
Enfant
néonatologie
Pratique
maternité
Enfant
vaccins
centres de naissance
Enfant
vaccine
Vaccine
vaccin
Vaccine
Enfant
vaccination
vaccination
vaccination
enfant
vaccine

---
N2-AUTOINDEXEE
Comité consultatif sur la vaccination et la recherche sur la mise en œuvre des vaccins: résumé d’orientation, septembre 2019
https://extranet.who.int/iris/restricted/bitstream/handle/10665/330267/WER9451-52-eng-fre.pdf
L’objectif de l’efficacité totale des systèmes (ETS) est d’aider les pays à sélectionner des produits adaptés à leur contexte afin de promouvoir une couverture vaccinale équitable et de réduire la charge des maladies évitables par la vaccination. Un outil d’aide à la décision a été mis au point pour aider les organismes responsables de l’élaboration des politiques dans les pays à revenu faible et intermédiaire à évaluer les compromis entre les différentes interventions en matière de vaccination. Cet outil a fait l’objet d’un essai pilote au Mali en 2019. L’objectif de cette session du Comité consultatif sur la vaccination et la recherche sur la mise en oeuvre des vaccins (IVIR-AC) était d’examiner l’outil ETS et l’expérience du Mali. Plus précisément, l’IVIR-AC a été invité formuler des commentaires sur la méthode et la validation de cet outil.
2019
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
Vaccins
orientation
Vaccine
comités consultatifs
recherche
vaccination; médication préventive
orientation
vaccination
vaccination
Fracture intercondylienne de l'humérus
Recherches
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Interchangeabilité des vaccins
https://www.infovac.fr/docman-marc/public/fiches/1629-article-interchangeabilite-des-vaccins
2019
InfoVac France - ligne directe d'information et de consultation sur les vaccins
France
article de périodique
vaccine
vaccination; médication préventive
vaccin
vaccins
Vaccine
vaccination
vaccination
Vaccins

---
N2-AUTOINDEXEE
Rattrapage des vaccinations chez l'enfant et l'adulte
https://www.infovac.fr/docman-marc/public/fiches/1630-article-rattrapage-vaccinal
De très nombreuses raisons peuvent conduire un enfant ou un adulte à ne pas être suffisamment protégé contre les maladies à prévention vaccinale. Parmi ces raisons, la négligence, celle des patients/parents ou celle des médecins, est certainement la plus importante. Les infections bénignes sont encore considérées, souvent à tort, comme un motif de report des vaccins. Parfois, d’autres causes sont au premier plan : affections sévères intercurrentes, traitements immunosuppresseurs, biothérapies ou immunoglobulines, accidents de la vie, changement de lieu de résidence, opposition des parents aux vaccins, précarité…
2019
false
false
false
InfoVac France - ligne directe d'information et de consultation sur les vaccins
France
article de périodique
enfant
vaccin
Enfant
Enfant
vaccination
vaccine
Vaccine
vaccination
enfant
Vaccine
Adulte
Adulte
Enfant
vaccination; médication préventive
Enfant
Vaccins
adulte
vaccination
vaccins
adulte
vaccine

---
N3-AUTOINDEXEE
L’hésitation vaccinale et les professionnels de santé : étude des attitudes et pratiques des médecins généralistes, des pédiatres et des pharmaciens vis-à-vis de la vaccination
http://www.theses.fr/2019AIXM0082
Ce travail visait à identifier, caractériser, quantifier l’hésitation vaccinale des professionnels de santé, à en étudier les potentielles variations géographiques et à vérifier l’adhésion de certains professionnels de santé à l’extension de leurs compétences en matière de vaccination. A partir des données quantitatives recueillies dans le cadre d’un panel de MG de ville en 2014, nous avons estimé la prévalence de l’hésitation vaccinale modérée à forte à 14% dans cette population et constaté qu’elle était plus importante chez les MG de PACA par rapport au reste de la France. A partir des données quantitatives d’une enquête chez les pédiatres des Bouches-du-Rhône en 2016, nous avons montré leur très fort engagement dans la vaccination ainsi qu’une faible hésitation vaccinale mais aussi la présence d’incertitudes ciblées sur le vaccin contre les infections à rotavirus. Nos données qualitatives recueillies en 2016-2017 auprès de pharmaciens de la région PACA montrent qu’ils pouvaient eux aussi être hésitants vis-à-vis de certains vaccins. Par ailleurs, ces pharmaciens n’adhéraient pas tous à l’extension de leurs compétences en matière de vaccination et certains s’inquiétaient des réactions des MG et infirmiers. Nos résultats suggèrent que les expériences des professionnels de santé quant aux maladies à prévention vaccinale et aux effets indésirables des vaccins, leur perception de la balance bénéfices/risques des vaccins, leur confiance dans les autorités de santé et leur confiance dans leurs capacités, peuvent être déterminantes dans les recommandations ou conseils qu’ils prodiguent à leurs patients.
2019
theses.fr
France
thèse ou mémoire
vaccination
Santé
vaccination
Vaccine
médecins généralistes
pharmacien
pratique professionnelle
vaccination; médication préventive
posture
vis orthopédiques
Médecins
virus de l'immunodéficience simienne
Vaccin contre le VIS
pharmaciens
attitude
vaccination
collecte de données
Pédiatres
Pratique
dû à
pédiatre
Vaccins
santé
Vaccins contre le SIDA simien

---
N3-AUTOINDEXEE
Le papillomavirus humain et la vaccination anti-HPV en France : comparaison au système australien et étude mettant en évidence les freins à cette vaccination
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02417224
Le papillomavirus est responsable de nombreuses pathologies de la peau et des muqueuses dont les verrues, les condylomes et un certain nombre de cancers : cancers du col de l’utérus, du vagin, du pénis, de l’anus, cancers oro-pharyngés. On estime que 75% des hommes et des femmes sexuellement actifs seront au contact de ce virus durant leur vie. Enfin de prévenir la contamination par le papillomavirus, trois vaccins anti HPV sont disponibles en France. Cependant, notre taux de couverture anti-HPV est très faible en comparaison aux autres pays de l’Union Européenne ou de l’Australie. Quelles en sont les raisons ? Dans un premier temps, nous étudierons le papillomavirus, son épidémiologie, ses infections et traitements. Puis nous comparerons le système de vaccination anti-HPV français au programme national de vaccination australien. Dans un second temps, nous avons élaboré deux questionnaires destinés à la population et aux professionnels de santé et étudié les résultats afin d’identifier les différents freins à la vaccination anti-HPV en France.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Vaccins
France
population d'origine océanique
frein
français
papillomavirus humain
Vaccins contre les papillomavirus humains
vaccination
vaccination; médication préventive
France
collecte de données
Vaccine
France
autre maladie virale; maladie virale non classée ailleurs
France
France
vaccination
Vaccins contre les papillomavirus

---
N3-AUTOINDEXEE
Les craintes de la population liées à la vaccination, enquête auprès du grand public
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02430922
Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, plus de 2 à 3 millions de décès par an sont évités grâce à la vaccination. Cependant, au fil des années, la vaccination a fait l’objet de controverses, et des réticences vis-à-vis de certains vaccins sont apparues. Les exigences en termes de sécurité des vaccins sont désormais très hautes, et la moindre controverse, qu’elle soit vraie ou fausse, suffit à développer de véritables craintes envers les vaccins, à l’origine de refus vaccinaux. Ce travail comporte une enquête auprès du grand public. Il a pour objectif d’évaluer la confiance de la population dans la vaccination, ainsi que de déterminer les craintes qu’elle peut entrainer. Il a également pour but de mettre en évidence les refus de vaccination, et de déterminer la ou les causes de ces refus. Ce travail propose une réflexion sur les possibles mesures à mettre en place afin d’améliorer l’adhésion de la population à la vaccination.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
enquêteur
peur
vaccination
vaccination
population
Vaccine
vaccination
collecte de données
vaccination; médication préventive
Vaccins

---
N3-AUTOINDEXEE
Épidémiologie de l’infection à Clostridioides difficile au Canada : revue de six ans de données en appui au processus décisionnel quant à l’utilisation des vaccins
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/releve-maladies-transmissibles-canada-rmtc/numero-mensuel/2019-45/numero-7-8-4-juillet-2019/article-4-clostridium-difficile-epidemiologie-vaccin-fardeau-de-maladie.html
Contexte : Deux vaccins contre les infections à Clostridioides difficile (ICD) sont présentement évalués en essais cliniques de phase III. Afin de supporter le processus décisionnel quant à l’utilisation de ces vaccins dans les programmes de santé publique, une épidémiologie nationale est nécessaire. Objectifs : Déterminer l’épidémiologie des ICD nosocomiales et non nosocomiales au Canada à l’aide des données de surveillance provinciales, puis consigner les divergences sur le plan des définitions associées aux ICD parmi les programmes de surveillance provinciaux.
2019
Gouvernement du Canada
Canada
article de périodique
vaccine
Processus décisionnel
Epidémiologie
Epidémiologie
prise de décision
Epidémiologie
Vaccine
Vaccins
infection
vaccin
Canada
Epidémiologie
ensemble de données
vaccination
épidémiologie
vaccination; médication préventive
vaccins
Epidémiologie
vaccination
maladie infectieuse
ensemble de données

---
N3-AUTOINDEXEE
Analyse qualitative des perceptions et des freins à la vaccination antigrippale au sein du personnel soignant du Pôle réhabilitation-autonomie-vieillissement au Centre hospitalier universitaire de Nice
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02320139
Introduction : devant le vieillissement de la population générale, la prévention de la transmission du virus de la grippe en période d’épidémie est un enjeu majeur de santé publique. Pour faire face à ces épidémies, les autorités sanitaires nationales recommandent la vaccination antigrippale chez le personnel soignant. Malgré des objectifs de l’HAS fixés à 75% de couverture vaccinale du personnel soignant, elle demeure faible actuellement. L’objectif de notre étude est de déterminer la perception et les freins à la vaccination antigrippale du personnel soignant au sein d’un hôpital gériatrique afin de proposer des alternatives à la stratégie actuelle pour améliorer le taux de vaccination du personnel soignant. Matériel et méthodes : nous avons réalisé une étude observationnelle qualitative en effectuant des entretiens semi dirigés auprès du personnel soignant d’un hôpital gériatrique. Les entretiens ont été menés jusqu’à saturation des données. Après retranscription, les entretiens ont été analysé et contrôlés par deux personnes. Résultats : vingt soignants ont été interrogés de Janvier à Mars 2019. Les résultats de notre étude ont mis en évidence une faible vaccination du personnel paramédical et administratif comparé au personnel médical. Malgré des connaissances limitées sur la vaccination, notre population avait conscience de la gravité de la grippe. Les freins à la vaccination étaient une perte de confiance vis-à-vis de la vaccination compte tenu de son inefficacité et de ses possibles effets indésirables, mais surtout un comportement individualiste du personnel soignant. Ils souhaiteraient recevoir une formation continue par contacts humains sur la vaccination et les avis sur l’obligation vaccinale sont partagés. Conclusion : notre étude a montré que le déficit de vaccination du personnel paramédical et administratif pouvait s’expliquer par un manque de formation sur le sujet, mais surtout une mentalité individualiste et une perte de confiance. La modification de nos attitudes et l’utilisation de méthodes innovantes comme la théorie du « nudge » et l’utilisation de soignants ambassadeurs de la vaccination, à l’aide d’une équipe mobile formée à l’entretien motivationnel, nous permettrait de se rapprocher des objectifs de vaccination fixé par l’HAS.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
autonomie personnelle
Centres hospitaliers universitaires
région mammaire
central
personnel de santé
hôpital
vaccination; médication préventive
Perception
vieillissement
hôpitaux universitaires
Centre
Vaccine
vaccin contre le virus de l'influenza
Vaccins
Perception
vieillissement
perception
vaccination
frein
vaccins antigrippaux
a comme soignant
perception
centres hospitaliers universitaires

---
N3-AUTOINDEXEE
Acceptabilité sociale et efficacité d'un nudge promouvant la vaccination antigrippale auprès de professionnels de santé
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02385264
Contexte : Le nudge correspond à toute modification de l'architecture du choix permettant de l'influencer, sans faire usage de persuasion ni d'incitation financière. Le nudge semble efficace pour augmenter les comportements de vaccination. Thaler a reçu le prix Nobel pour ses travaux valorisant le nudge, mais certains auteurs le considèrent comme une forme de manipulation. L'objectif principal de notre étude était d’évaluer l’efficacité et l’acceptabilité d’un nudge promouvant la vaccination antigrippale des internes de médecine générale. L’hypothèse principale était que l’exposition préalable à un nudge augmente son acceptabilité sociale. br Méthodes : Les participants étaient répartis en trois bras expérimentaux parallèles : un groupe soumis à un nudge, un groupe sans nudge et un groupe témoin. Le nudge consistait à fournir un formulaire de prise en charge à 100% du vaccin antigrippal et les contacts des services de médecine du travail afin d’augmenter la disponibilité cognitive du vaccin. L’étude se déroulait en deux phases et se présentait sous la forme d’une distribution de questionnaires aux participants des trois groupes. br Résultats : L'analyse a porté sur 59 internes nudgés, 36 non nudgés et 66 témoins. Les internes ont jugé, avec un fort consensus, qu'il était très acceptable de nudger leurs pairs ou les patients. L'acceptabilité était meilleure chez les sujets exposés au nudge. Le nudge étudié n'a pas montré d'efficacité en termes de couverture vaccinale, probablement dû au taux de vaccination de notre échantillon très supérieur à ceux de la littérature (effet plafond). br Conclusion : Nous avons montré que l’acceptabilité sociale d’un nudge peut être artificiellement augmentée par l’exposition préalable de la population à un nudge. Cela souligne l’importance d’une analyse éthique des nudges avant leur implémentation. L’approche expérimentale est innovante dans ce contexte et mérite d’être renouvelée.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
personnel de santé
vaccination; médication préventive
socialisme
Acceptabilité sociale
vaccins antigrippaux
Vaccins
Santé
vaccin contre le virus de l'influenza
vaccination
Vaccine
efficacité du vaccin
distance sociale
santé

---
N3-AUTOINDEXEE
Les freins à la vaccination : approche sociétale
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02465144
Autour de nous, circulent des dizaines d’infections dangereuses dont l’unique moyen de protection est la vaccination. Ces maladies, que l’on tente de faire disparaitre ou de limiter sévissent encore, notamment sur le territoire français. Alors pourquoi défier l’obligation vaccinale alors que des milliers de personnes subissent ces infections chaque année sur notre territoire ? L’objet de cette thèse est d’essayer d’identifier ces leviers de refus de la vaccination, d’en connaître leur source afin de proposer d’éventuelles solutions au problème de santé publique majeur créé par cette défiance. Au travers d’une enquête menée auprès de 322 personnes interrogées, nous avons pu vérifier l’existence à la fois consciente et inconsciente de nombreux freins au recours à la vaccination. Ils sont nés de controverses, d’épisodes personnels vécus et ont été entretenus, parfois pendant de longues années, conduisant aujourd’hui à une faible confiance envers ces vaccins dont les bénéfices ont pourtant été prouvés. Un facteur clé est responsable de cette situation actuelle si controversée : la désinformation. Ce conflit déclaré ouvertement entre groupuscules antivaccins et autorités sanitaires au sens large est donc mené autour de l’information, du signal qui doit arriver aux oreilles de la personne qui doit prendre la décision de se faire vacciner. L’information, cet élément crucial que nous, professionnels de santé, nous devons de maîtriser et de transmettre à la personne hésitante en demande, de la meilleure des façons, au meilleur des moments et de la meilleure qualité possible.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
vaccination; médication préventive
vaccination
vaccination
vaccination
Vaccine
Vaccins
frein

---
N3-AUTOINDEXEE
Favoriser la promotion de la vaccination HPV par l'optimisation des connaissances des professionnels de santé : impact d'un e-learning
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02467811
Contexte : La couverture vaccinale anti-papillomavirus n’est que de 18% de la population cible alors que le taux visé par les autorités de santé est de 70%. Améliorer ce taux fait partie du plan cancer 2014-2019. Objectif : Analyser l’impact d’une information vidéo à propos de la vaccination antipapillomavirus chez les professionnels de santé concernés exerçant en région ex-Auvergne, sur leur aptitude à recommander cette vaccination. L’objectif secondaire est d’analyser l’impact de cette vidéo chez ces professionnels sur leurs connaissances concernant cette vaccination. Matériel et méthode : Réalisation d’une étude transversale avant/après de février à juillet 2019. Un questionnaire standardisé a été envoyé aux professionnels (médecins généralistes, pédiatres, gynécologues et sages-femmes) en activité ou en formation, avant et après une information vidéo de 12 minutes créée pour l’étude après revue de la littérature. Le nombre de professionnels recommandant la vaccination HPV et leurs connaissances sur celle-ci ont été mesuré avant et 2 mois après l’information vidéo. Résultats :109 professionnels ont complété l’étude dans sa totalité. La population était constituée en majorité de sages-femmes (31,19%), médecins généralistes (22,02%) et gynécologues obstétriciens (10,09%). Il n’a pas été retrouvé de différences dans la fréquence de recommandation de la vaccination après visualisation de la vidéo (p 0,26). Par contre les professionnels y étaient plus favorables après visualisation de la vidéo (p 0 ,05). L’évaluation subjective des professionnels sur leurs connaissances était meilleure après visualisation de la vidéo pour toutes les questions posées (p 0,0007). L’évaluation objective était similaire avant et après pour les questions les plus simples et statistiquement meilleure après l’intervention pour les questions plus spécialisées (p 0,05). Conclusion : Une formation vidéo courte semble un moyen adapté et apprécié pour améliorer les connaissances sur la vaccination HPV même si nous n’avons pas prouvé d’amélioration de la fréquence de recommandation à court terme.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
connaissance
vaccination
enseignement à distance
autre maladie virale; maladie virale non classée ailleurs
personnel de santé
Vaccins
Vaccine
connaissance
Vaccination
vaccination
vaccination; médication préventive
promotion de la santé
Vaccins contre les papillomavirus
télémédecine
Savoir
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
La vaccination, la meilleure protection - Vaccin contre le Rotavirus
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001838/
En faisant vacciner votre enfant, vous le protégez contre les gastroentérites causées par le rotavirus et leurs complications. Avant la vaccination, plus de 95 % des enfants souffraient d’une gastroentérite à rotavirus avant l’âge de 5 ans.
2019
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
brochure pédagogique pour les patients
Vaccins
Vaccination
Vaccine
vaccination
vaccin contre la vaccine
Vaccins
vaccination
Vaccine
vaccins anti-rotavirus
rotavirus
vaccination; médication préventive
Rotavirus

---
N2-AUTOINDEXEE
Les vaccins : les mythes et les faits
https://www.soinsdenosenfants.cps.ca/handouts/vaccines-myths-and-facts
La vaccination est le principal moyen de vous assurer que votre enfant demeure en bonne santé. Les vaccins sont très sécuritaires. Les raisons de ne pas vacciner votre enfant sont rares. Vous trouverez ci-dessous des mythes et des faits courants au sujet des vaccins.
2019
Soins de nos enfants
Canada
information patient et grand public
vaccination
vaccins
vaccine
vaccination
vaccination
Vaccine
vaccination; médication préventive
Vaccins
vaccin

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccination en Martinique: étude des pratiques et des facteurs déterminants de la décision vaccinale chez les médecins généralistes
http://www.sudoc.fr/234890045
Introduction : La vaccination a pu réduire l’incidence de pathologies autrefois redoutées de par leur fort potentiel de morbi-mortalité. Cependant, une polémique vaccinale venant entacher la réputation de certains vaccins, est responsable d’une méfiance en population générale. En Martinique, le médecin généraliste reste l’un des acteurs principaux en matière de stratégie vaccinale, de par son rôle de conseiller auprès des patients dans leur choix d’accepter ou non la vaccination. Nous avons donc eu pour objectifs de décrire les pratiques vaccinales des médecins généralistes de Martinique, mais aussi leurs freins et motivation à la vaccination. Matériels et Méthodes : Pour ce faire, une étude transversale observationnelle a été réalisée auprès des médecins généralistes libéraux de Martinique. Ces derniers ont pu répondre à un questionnaire anonyme auto-administré par envoi mail et postal, entre octobre 2017 et Février 2018. Résultats : Sur les 155 participants, 92% étaient favorables à la vaccination, et leur adhésion aux recommandations vaccinales restait correcte. Cependant quelques manques subsistaient. En effet, côté auto vaccination antigrippal ou rattrapage vaccinal, beaucoup de médecins étaient peu assidus. D’autres vaccins comme ceux contre le rotavirus, le zona ou l’HPV étaient également moins prescrits par les praticiens, et pour cause, ils étaient considérés comme non utiles ou engendrant des effets secondaires. De plus, devant des patients de plus en plus récalcitrants, les praticiens ne s’estimaient pas toujours confortables dans leurs pratiques et faisaient appel pour la plupart d’entre eux, d’une part, à la sureté des vaccins commercialisés, et d’autre part, à des outils supplémentaires pour les aider dans leurs pratiques vaccinales quotidiennes. Conclusion : L’amélioration de la couverture vaccinale pourrait s’observer en Martinique, grâce à une plus grande implication des pouvoirs publics dans la transmission d’informations claires et positives au grand public. Accompagner les professionnels de santé dans leur formation et leurs pratiques vaccinales quotidiennes, parait également essentiel afin de pallier les difficultés qu’ils rencontrent, face à des patients désinformés et rétifs à la vaccination
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
vaccination
Vaccine
Vaccins
Pratique
vaccination
vaccination
collecte de données
facteur
médecins généralistes
Médecins
vaccination
vaccination; médication préventive

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccination contre l’influenza des patients sous traitement avec un inhibiteur de point de contrôle
https://www.inspq.qc.ca/publications/2507
Le développement d'anticorps ciblant l'interaction entre le récepteur de mort cellulaire programmé 1 (PD-1) et ses ligands (PD-L1 et 2) produits par les cellules tumorales a mené à des développements significatifs dans le pronostic de patients souffrant de divers types de néoplasies solides. En plus d'augmenter l'immunité liée au cancer, l'inhibition de ces voies de signalisation peut aussi mener à des effets adverses reliés à l'immunité. L'immunité spécifique aux infections virales est aussi accrue par le blocage de la cascade de signalisation de PD-1/PD-L1. En lien avec ce mécanisme, des inquiétudes théoriques existent quant à la possibilité d'augmenter le risque de manifestations cliniques inhabituelles reliées à l'immunité secondaire aux inhibiteurs de point de contrôle (MCIRI) à la suite de la vaccination contre l'influenza de patients sous inhibiteurs de point de contrôle.
2019
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
vaccination
vaccination
patients
a comme patient
grippe
Vaccins
vaccination
Vaccine
grippe humaine
vaccination; médication préventive
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
Choix des vaccins à utiliser dans le programme de vaccination contre l’influenza au Québec
https://www.inspq.qc.ca/publications/2482
Dans le contexte de l’avis du Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) sur la révision du Programme d’immunisation contre l’influenza au Québec (PIIQ), le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a demandé à l’Institut national de santé publique du Québec un avis sur le choix du ou des vaccins à utiliser pour les clientèles ciblées par le PIIQ. Des avis sur les formulations des vaccins antigrippaux offerts au Canada ont été produits par le CIQ en 2011 (vaccin contenant l’adjuvant MF59 destiné aux personnes âgées de 65 ans et plus), en 2014 (vaccin quadrivalent contre l’influenza [VQI)], et en 2016 (vaccin à haute dose et vaccin vivant atténué). Ce rapport résume les nouvelles données scientifiques devenues disponibles après la publication de ces avis, ainsi que les informations concernant le vaccin avec l’adjuvant MF59 pédiatrique pour lequel le CIQ ne s’était pas prononcé.
2019
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
programmes de vaccination
grippe humaine
vaccination
vaccination
vaccination; médication préventive
dû à
Vaccins
vaccination
Vaccins
Vaccine
vaccin contre la vaccine
grippe
Québec

---
N2-AUTOINDEXEE
Apport de l'entretien motivationnel dans une consultation de médecine générale pour améliorer l'acceptabilité de la vaccination contre le papillomavirus
http://www.sudoc.fr/234040076
Introduction : La vaccination contre le papillomavirus est un moyen de prévention efficace contre les lésions précancéreuses du col de l'utérus et des études commencent à mettre en évidence son efficacité dans la lutte contre le cancer du col de l'utérus. En France, la méfiance vis-à-vis des vaccins et en particulier du vaccin contre le papillomavirus ne permet pas d'avoir des couvertures vaccinales suffisantes pour faire baisser l'incidence du cancer du col de l'utérus qui reste pourtant un véritable problème de santé publique. L'entretien motivationnel semble être un outil intéressant mais a été peu évalué dans le domaine de la vaccination. Il paraissait donc intéressant d'évaluer son efficacité dans le cadre de la vaccination contre le papillomavirus. Matériel et Méthodes : L'étude quantitative, de cohorte, prospective a été réalisée auprès de 30 parents de jeunes filles non vaccinées contre le papillomavirus. 12 parents ont bénéficié d'un entretien motivationnel et ont rempli un questionnaire électronique et 18 parents n'ont pas bénéficié d'entretien motivationnel et ont rempli un questionnaire papier. Résultats : Une meilleure acceptabilité vaccinale a été constaté dans le groupe ayant bénéficié d'un entretien motivationnel avec 58% (n 7) de parents favorables à la vaccination, 17% (n 2) de défavorables et 25% (n 3) d'indécis. Les parents n'ayant pas bénéficié d'un entretien motivationnel, étaient 39% (n 7) à être favorables à la vaccination, 11% (n 2) à ne pas être favorables et 50% (n 9) à être indécis. Les principaux freins à la vaccination étaient, dans les deux groupes, la peur des effets indésirables et de développer une maladie grave. Tous les parents manquaient de connaissances sur le papillomavirus et le vaccin contre le papillomavirus. Leurs principales sources d'information étaient les médias et le bouche à oreille. Conclusion : Notre étude a mis en évidence un intérêt de l'entretien motivationnel sur l'acceptabilité parentale de la vaccination contre HPV des jeunes filles. Si les résultats de notre étude ne sont pas significatifs en raison du faible effectif, la tendance positive de la pratique d'entretiens motivationnels sur l'acceptabilité des parents est prometteuse. La pratique d'entretiens motivationnels devrait être encouragée et évaluée à plus grande échelle.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
consultants
entretien motivationnel
vaccination
vaccination
Médecins
Vaccine
vaccination
médecine générale
autre maladie virale; maladie virale non classée ailleurs
Vaccins contre les papillomavirus
papillomavirus
Vaccins
vaccination; médication préventive

---
N3-AUTOINDEXEE
Groupes supplémentaires qui pourraient être visés par une vaccination gratuite contre les virus du papillome humain (VPH)
https://www.inspq.qc.ca/publications/2490
À la suite de différentes demandes reçues et pour répondre à la question du MSSS du 24 janvier 2018 qui en découle, à savoir si d’autres groupes devraient être visés par une vaccination gratuite contre les virus du papillome humain (VPH), les données disponibles ont été revues et le présent document a fait l’objet d’une révision par les membres du CIQ à l’automne 2018. Le Programme québécois gratuit de vaccination contre les VPH est parmi les plus étendus répertoriés.
2019
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
vaccins antiviraux
papillomavirus humain
Vaccins
vaccination; médication préventive
vaccination
papillomaviridae
virus de la vaccine
Papillome
Virus
Vaccine
vaccination
Virus du papillome humain
virus de la vaccine
Virus

---
N2-AUTOINDEXEE
Calendrier de vaccination avec deux doses de Rotateq pour la prévention des infections graves à rotavirus
https://www.inspq.qc.ca/publications/2496
Avant l’introduction du vaccin oral contre le rotavirus (RV), ce pathogène était la cause la plus fréquente d’hospitalisation pour gastroentérite aiguë (GEA) chez l’enfant à travers le monde. Au Canada, le RV était la cause majeure d’hospitalisation pour GEA parmi la population pédiatrique : un enfant de moins de 5 ans sur 40 requérait une hospitalisation ou des soins urgents à la suite de cette infection virale. Dans ce contexte, l’introduction de vaccins contre le RV a, sans pour autant éliminer la maladie, eu un impact important sur la morbidité associée.
2019
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
infections à rotavirus
Vaccination
vaccination
RotaTeq
rotavirus
maladie infectieuse
ROTATEQ
Vaccine
vaccination
vaccination
vaccination; médication préventive
calendrier vaccinal
Calendrier
Vaccins
vaccination
Calendrier
vaccins anti-rotavirus
vaccins atténués

---
N2-AUTOINDEXEE
Épidémie d’infections invasives à méningocoque B dans le Beaujolais (Rhône), 2016 : organisation de la vaccination et résultats
https://www.santepubliquefrance.fr/regions/auvergne-rhone-alpes/documents/article/2018/epidemie-d-infections-invasives-a-meningocoque-b-dans-le-beaujolais-rhone-2016-organisation-de-la-vaccination-et-resultats
Introduction – La survenue d’une épidémie d’infections invasives à méningocoque B sur une zone restreinte du département du Rhône a conduit l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes (ARS) à organiser, d’avril à juin 2016, une campagne de vaccination exceptionnelle ciblant les personnes âgées de 2 mois à 24 ans, résidant ou gardées ou scolarisées ou travaillant sur cette zone. Planification de la campagne – Dans un contexte d’accès restreint au vaccin, une offre de vaccination graduée a été proposée, depuis l’offre existante jusqu’au déploiement de centres de vaccination dédiés en passant par la vaccination en milieu scolaire. La gratuité et une pharmacovigilance renforcée ont été garanties. La couverture vaccinale (CV) a été suivie afin d’ajuster le dispositif au fil du temps. Résultats – Sur 4 438 personnes à vacciner résidant dans la zone, 2 038 ont reçu une dose de vaccin Bexsero , 1 716 personnes deux doses et 7 enfants trois doses. La CV estimée globale était de 47% à une dose et de 40% à deux doses. Elle variait selon la classe d’âge et la commune de résidence. La CV à deux doses était de 63% pour les 3-11 ans, de 36% pour les 12-15 ans, de 30% pour les 0-3 ans et de 8% pour les 16-24 ans. Près des trois quart (74%) des doses ont été dispensées en milieu scolaire et 15% par les médecins libéraux. Avec 152 notifications d’effets indésirables (EI) adressées au Centre régional de pharmacovigilance (CRPV) pour 4 069 doses administrées au total, le taux de notification pour 100 doses administrées était de 3,7%. Au total, 309 EI ont été rapportés, pour un profil de tolérance au vaccin qui était globalement conforme aux données du résumé des caractéristiques du produit. Discussion – Les CV les plus hautes ont été obtenues en milieu scolaire. Outre cette facilitation de l’accès à l’information et à la vaccination pour les familles, les séances ont été proposées rapidement après l’alerte. Les CV les plus basses des 0-3 ans et des 16-24 ans posent question, au regard de l’incidence élevée de la maladie dans ces classes d’âge. La méconnaissance du vaccin par les professionnels de santé, l’absence de connaissance sur la durée de protection, un vaccin non accessible initialement en pharmacie et peut-être une certaine défiance de la population envers les vaccinations, ont contribué pour partie à ces résultats.
2019
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
article de périodique
maladie infectieuse
Fracture de Pouteau-Colles
vaccination
infections à méningocoques
Organismes
vaccination
vaccination; médication préventive
Épidémies
Épidémies de maladies
Organisation
Vaccine
ayant comme résultat
invasif
Vaccins
infecté
organisateurs embryonnaires
Organisation
neisseria meningitidis
vaccination
vaccination
organisation

---
N3-AUTOINDEXEE
Impact épidémiologique de la campagne de vaccination contre le méningocoque de sérogroupe B dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, en 2014 : rapport au 30 juin 2018
https://www.inspq.qc.ca/publications/2491
Au Québec, une augmentation de l’incidence des infections invasives à méningocoque de sérogroupe B (IIM-B) a été constatée à partir de 2003 et a été causée par l’émergence d’une souche virulente appartenant au complexe clonal 269. Après une période d’incidence augmentée s’étendant de 2006 à 2013, la fréquence de ces infections a diminué progressivement à partir de la seconde moitié de l’année 2013 pour revenir à sa valeur de base. La région du Saguenay–Lac-Saint-Jean (SLSJ ou RSS02) a été particulièrement touchée avec un taux d’incidence des IIM de sérogroupe B de l’ordre de 3,4 pour 100 000 personnes-années durant les années 2006-2014, contre 0,6/100 000 dans les autres régions.
2019
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
Epidémiologie
vaccination de masse
saints
Epidémiologie
neisseria meningitidis sérogroupe B
Accident domestique
vaccination contre le méningocoque
Epidémiologie
Epidémiologie
Fracture comminutive
épidémiologie
Vaccins
vaccination; médication préventive
Epidémiologie
vaccination
vaccination
régional
Fracture induite
Régions
rapport albumine/globuline
Sérogroupe
Vaccine
arthrose ex
Épidémiologistes
Vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
NOTE D’INFORMATION relative à la reprise de l’approvisionnement des vaccins contre l’hépatite B, ENGERIX B 20 microgrammes/1 ml et HBVAXPRO 10 microgrammes aux centres de vaccinations et aux centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic des infections par les virus de l’immunodéficience humaine et des hépatites virales et des infections sexuellement transmissibles (CeGIDD).
http://circulaire.legifrance.gouv.fr/index.php?action=afficherCirculaire&hit=1&r=43047
La présente note a pour objet d’informer de la reprise de l’approvisionnement des vaccins contre l’hépatite B, ENGERIX B 20 microgrammes/1 ml du laboratoire GLAXOSMITHKLINE et HBVAXPRO 10 microgrammes du laboratoire MSD Vaccins aux centres de vaccinations et aux centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic des infections par les virus de l’immunodéficience humaine et des hépatites virales et des infections sexuellement transmissibles (CeGIDD). La priorisation des publics cibles est maintenue, telle que précisée dans la note d’information N DGS/PP2/DGOS/DSS/2017/72 du 2 mars 2017.
2018
false
false
false
Circulaires.Gouv.Fr, Direction des Journaux Officiels, Site du Premier Ministre
France
français
texte juridique
vaccination; médication préventive
Engerix B
vaccination
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
vaccination
central
vaccin
vaccination contre l'hépatite b
hépatite virale
Twinrix
Vaccins
HBVAXPRO
vaccine
gout (anomalie du)
hepatite virale
maladie virale
Infection
virus de l'hépatite A humaine
anevrysme arteriel .
aucun diagnostic
hepatite
relatif
Centre
vaccination
infection à virus de l'immunodéficience humaine
Dépistage
hépatite virale
Vaccins anti-hépatite B
hepatite
maladies sexuellement transmissibles
vaccination
diagnostic
Vaccine
Hépatite B
centres d'information
hépatites virales humaines
ENGERIX B
vaccins
infection
Dépistage de masse
vaccine
hépatite B
Vaccins anti-hépatite A
vaccins combinés

---
N2-AUTOINDEXEE
Augmentation du nombre de cas de rougeole en France : la vaccination est la seule protection
http://www.santepubliquefrance.fr/Actualites/Augmentation-du-nombre-de-cas-de-rougeole-en-France-la-vaccination-est-la-seule-protection
La rougeole touche actuellement plusieurs régions françaises et l’augmentation rapide du nombre de cas depuis le début de l’année peut faire craindre une nouvelle épidémie importante sur l’ensemble du territoire. Dans ce contexte, Santé publique France publie un point de situation et rappelle que la vaccination est le seul moyen de se protéger contre la rougeole.
2018
false
false
false
SPF - Santé publique France
France
français
information patient et grand public
vaccination contre la rougeole
France
Vaccine
Vaccin contre la rougeole
rougeole
augmenté
Vaccins
France
vaccination
quantité
France
Rougeole
vaccination; médication préventive
vaccination
France
France
français

---
N2-AUTOINDEXEE
Stratégie optimale de vaccination contre la coqueluche au Québec
https://www.inspq.qc.ca/publications/2369
Au Québec, comme dans d’autres pays, le programme de vaccination contre la coqueluche comprend plusieurs doses de vaccin acellulaire (sept) administrées de l’enfance à l’âge adulte. Malgré le nombre élevé de doses de vaccin recommandées, une recrudescence de la circulation de la coqueluche a été notée dans un certain nombre de pays au cours des dernières années. Plusieurs études récentes ont démontré que la durée de protection conférée par le vaccin acellulaire contre la coqueluche est plus courte que ce qui était espéré, ce qui a pu contribuer à cette recrudescence. Ces nouvelles données scientifiques disponibles et les enjeux qu’elles soulèvent invitent à procéder, dans un contexte québécois, à une réflexion globale sur les objectifs du programme de lutte contre la coqueluche de même que sur la stratégie optimale de vaccination contre cette infection.
2018
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
France
français
rapport
coqueluche
vaccination; médication préventive
Vaccin anticoquelucheux
vaccination contre la coqueluche
vaccination
Québec
Vaccine
Coqueluche
Vaccins
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Perceptions et attitudes des internes de médecine générale et des étudiants en maïeutique face à leur vaccination antigrippale : une enquête transversale à la faculté de médecine de Nancy
http://www.sudoc.fr/225469979
Introduction : La grippe est une maladie courante, évoluant par épidémie. De nos jours le moyen de prévention le plus efficace est la vaccination antigrippale (VAG). Elle est recommandée en France dans certains groupes de population à risque et dans certaines professions, comme les professionnels de santé. Dans ces groupes, l’objectif de 75% de couverture vaccinale (CV) fixé par l’OMS est rarement atteint. Notre enquête réalise un état des lieux de la VAG déclarée des internes de médecine générale (IMG) et des étudiants en maïeutique (EM) de l’université de Nancy et évalue leurs perceptions et attitudes concernant leur propre VAG
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
Vaccins
vaccination
vaccination
transverse
vaccin contre le virus de l'influenza
médecine générale
interne
enquêteur
vaccins antigrippaux
perception
étudiant
médecine interne
étudiant médecine
Face
vaccination; médication préventive
médecin (médecine interne)
Perception
Médecins
perception
écoles de médecine
profession de sage-femme
Vaccine
posture
Perception
généralisé
attitude
collecte de données

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccin papillomavirus
http://www.mongeneraliste.be/fiches-patients/vaccin-contre-le-papillomavirus
2018
false
false
false
mongeneraliste.be - Société Scientifique de Médecine Générale
France
français
information patient et grand public
Vaccins contre les papillomavirus
vaccin
Vaccine
vaccination
Vaccins
autre maladie virale; maladie virale non classée ailleurs
vaccination; médication préventive
papillomavirus
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Connaissances, opinion et comportements de la population réunionnaise à l’égard de la vaccination
https://www.ors-ocean-indien.org/IMG/pdf/rapp_kabp_vaccination_reunion_2018.pdf
L’ARS OI a chargé l’ORS OI de mener une étude en population générale à La Réunion, afin d’élargir les connaissances autour de la vaccination pour contribuer à l’élaboration d’actions, d’informations et de recommandations adaptées au contexte réunionnais et à terme, améliorer la couverture vaccinale de la population.
2018
false
false
false
ORS Océan Indien - Observatoire Régional de la Santé de L'Océan Indien - La Réunion / Mayotte
France
français
information scientifique et technique
vaccination
vaccination
comportement
connaissance
vaccination
vaccination; médication préventive
population
Vaccine
vaccination
jugement
Vaccins
Savoir
comportement
connaissance

---
N2-AUTOINDEXEE
Les freins des médecins généralistes à la vaccination
http://www.sfmg.org/publications/les_theses/_les_freins_des_medecins_generalistes_a_la_vaccination.html
Objectif : La vaccination est un moyen efficace pour réduire la morbidité et la mortalité de nombreuses maladies infectieuses. Elle est un enjeu de santé publique. Les médecins généralistes jouent un rôle majeur dans ce dispositif vaccinal en France. L’étude DIVA sur l’engagement des médecins généralistes vis-à-vis de la vaccination a permis de mettre en évidence un groupe de médecins défavorables à la vaccination. Notre objectif était de déterminer les freins à la vaccination dans ce groupe.
2018
false
false
false
SFMG - Société Française de Médecine Générale
France
français
information scientifique et technique
vaccination
Vaccine
vaccination
vaccination
vaccination
médecins généralistes
vaccination; médication préventive
Médecins
généralisé
Vaccins
frein

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccination contre la coqueluche chez la femme enceinte dans un contexte épidémique à Mayotte
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2848157/fr/vaccination-contre-la-coqueluche-chez-la-femme-enceinte-dans-un-contexte-epidemique-a-mayotte
Dans un contexte d'épidémie de coqueluche à Mayotte, le Directeur général de la santé a saisi la Haute Autorité de Santé (HAS), afin qu'elle évalue la pertinence d'une vaccination contre la coque-luche chez la femme enceinte.
2018
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
recommandation de santé publique
épidémies
Coqueluche
femmes enceintes
Vaccins
vaccination contre la coqueluche
vaccination; médication préventive
Mayotte
coqueluche
Vaccin anticoquelucheux
grossesse
vaccination
vaccination
Vaccine
Comores

---
N2-AUTOINDEXEE
La douleur liée à la vaccination chez les 0-6 ans : étude descriptive des pratiques en médecine générale
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01799996
Les injections de vaccins peuvent être perçues comme source de douleurs iatrogènes. Il existe des recommandations concernant l’atténuation de la douleur liée à la vaccination dans certains pays. Cette étude de pratique évalue le geste vaccinal et les moyens mis en oeuvre par les médecins généralistes pour prendre en charge la douleur liée à la vaccination des enfants de la naissance à l’âge de 6 ans.
2018
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
médecins généralistes
Médecins
Abcès du canal rachidien
(c) s.f.m.g. version 2003.2 test
vaccination; médication préventive
vaccination
Etudes générales
Etudes générales
vaccination
vaccination
douleur
collecte de données
douleur
Etudes générales
Vaccins
Etudes générales
généralisé
acouphene
Etudes générales
Etudes générales
vaccination
Médecine générale
Etudes générales
Pratique
Vaccine
médecine générale

---
N2-AUTOINDEXEE
La distraction par le clown thérapeutique pour le soulagement de la douleur et l’anxiété d’enfants en vaccination : une étude pilote
https://papyrus.bib.umontreal.ca/xmlui/handle/1866/20082
La distraction par le clown thérapeutique est une intervention qui semble prometteuse pour le soulagement de la douleur et de l’anxiété procédurale des enfants. Toutefois, aucune étude n’a évalué les effets de cette intervention auprès des enfants, leurs parents et les infirmières et aucune étude n’a été réalisée en contexte de vaccination. Ainsi, une étude pilote avec devis expérimental comprenant deux groupes, clown thérapeutique (CT) et soins usuels (SU), a été réalisée afin d’évaluer la faisabilité, l’acceptabilité et les effets préliminaires de cette intervention sur la douleur et l’anxiété d’enfants ainsi que l’anxiété de leurs parents et de l’infirmière lors de la vaccination de l’enfant.
2018
false
false
false
Papyrus - Université de Montréal
Canada
français
thèse ou mémoire
Enfant
enfant
vaccination
douleur de l'enfant
anxiété
loisir
Pilotes
anxiété
Enfant
vaccination; médication préventive
Thérapeutiques
vaccination
clown
enfant
Enfant
humeur anxieuse
vaccin thérapeutique
douleur
projets pilotes
vaccination
Thérapeutique
distraction
Enfant
Vaccins
Thérapeutique
douleur
Vaccine
anxiete
Pilotes
thérapeutique

---
N2-AUTOINDEXEE
Évaluation qualitative de messages narratifs pour promouvoir la vaccination contre la rougeole auprès de parents canadiens
https://corpus.ulaval.ca/jspui/handle/20.500.11794/29880
En s’appuyant sur un devis qualitatif, ce projet de mémoire avait pour objectif d’explorer comment les perceptions et les attitudes de parents canadiens sont influencées par quatre variations d’un message de promotion de la vaccination contre la rougeole
2018
false
false
false
CorpusUL - Dépôt institutionnel de l'Université Laval
Canada
français
thèse ou mémoire
parents
Vaccin contre la rougeole
vaccination
Évaluation qualitative
vaccination
messager
Vaccins
vaccination; médication préventive
parent
rougeole
études d'évaluation comme sujet
Vaccine
qualitatif
narration
vaccination contre la rougeole
Rougeole

---
N2-AUTOINDEXEE
Les vaccins, une protection éprouvée contre les pathogènes de notre environnement
http://www.encyclopedie-environnement.org/sante/vaccins-protection-eprouvee-contre-pathogenes-environnement/
Cet article offre une série de réflexions face à une société de plus en plus critique vis-à-vis des vaccins. Les vaccins, qui sont une des plus belles découvertes scientifiques de l’histoire de l’humanité, font aujourd’hui polémique dans les pays développés. La vaccination « prophylactique » est un moyen de prévention indispensable contre un certain nombre de maladies infectieuses. Certaines de ces maladies peuvent être strictement humaines (hépatite B, rougeole, méningites bactériennes), d’autres voient leur origine dans l’environnement : à ce titre il faut citer le tétanos (sol contaminé par excréments) (image de bandeau) ou bien encore la poliomyélite (contamination par l’eau et les aliments souillés par l’eau). Même des maladies aussi communes que la grippe peuvent avoir une origine environnementale (les souches de grippe pandémique proviennent de souches aviaires et porcines). Nous exposons ici l’histoire de ces oppositions et résistances à la vaccination, qui sont nées avec les premières mesures de santé publique au XIXe siècle en Angleterre où elles prirent des formes violentes. Nous analysons ensuite les polémiques actuelles sur les vaccins. Nous analysons enfin les conséquences du recul de la vaccination, avant de voir comment se fait la balance entre obligation et recommandation des vaccins.
2018
false
false
false
Encyclopédie de l'environnement
France
français
information patient et grand public
Vaccins
vaccins
Protection de l'environnement
vaccination; médication préventive
Vaccine
vaccine
vaccination
conservation des ressources naturelles
Environnement
vaccin
vaccination
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
La vaccination contre le HPV prévient-elle l’apparition du cancer du col de l’utérus? Produit-elle des effets indésirables ?
http://swiss.cochrane.org/fr/news/la-vaccination-contre-le-hpv-pr%C3%A9vient-elle-l%E2%80%99apparition-du-cancer-du-col-de-l%E2%80%99ut%C3%A9rus-produit
De nouvelles données publiées récemment dans la Bibliothèque Cochrane montrent que la vaccination contre le papillomavirus humain (HPV) protège les jeunes femmes, en particulier celles vaccinées entre 15 et 26 ans, contre les lésions du col de l’utérus. Elles font également le point sur les effets indésirables qui ont été évalués dans le cadre d’essais contrôlés randomisés.
2018
false
false
false
Cochrane Suisse
Suisse
français
information scientifique et technique
vaccination
cancer
Cancer
efficace
Vaccination
Vaccine
cancer
vaccination; médication préventive
tumeur maligne, sai
autre maladie virale; maladie virale non classée ailleurs
vaccination
Vaccins
Cancer
vaccination
Vaccins contre les papillomavirus
vaccination
tumeurs

---
N2-AUTOINDEXEE
Évaluation des connaissances des médecins généralistes du Nord Pas-de-Calais sur le vaccin contre le zona : Zostavax
http://www.sudoc.fr/227802128
Introduction : En France la prévalence du zona est de 20% et le risque de douleurs postzostériennes (DPZ) d’environ 20%. Sa prise en charge est délicate, l’impact socio-économique important. Depuis 2015, la Haute Autorité de Santé (HAS) recommande la vaccination des patients de 65 à 74 ans par le ZostavaxÒ pour la prévention du zona et des DPZ. L’objectif de l’étude était d’évaluer les connaissances des Médecins Généralistes (MG) du Nord-Pas-de- Calais sur le ZostavaxÒ
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
Savoir
Médecins
zona
Zona
Pression systolique
Vaccins
zona
vaccination
vaccination
Vaccine
médecins généralistes
vaccination; médication préventive
Zostavax
connaissance
herpès zoster
vaccin
généralisé
Vaccin contre le zona
Nord-Pas-de-Calais
ZOSTAVAX
connaissance
études d'évaluation comme sujet
pression sanguine

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccination des patients atteints de cancer sous chimiothérapie : enquête de pratiques auprès des médecins généralistes
http://www.sudoc.fr/227569652
Objectifs. Malgré des recommandations spécifiques explicites du haut conseil de santé publique, la couverture vaccinale des patients suivis pour un cancer ou une hémopathie maligne est insuffisante. L'objectif principal de l'étude était d'évaluer la réalisation de la vaccination des patients sous chimiothérapie par leur médecin généraliste
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
collecte de données
atteint
chimiothérapie
traitement médicamenteux
vaccination
Vaccins
a comme patient
cancer
Cancer
médecins généralistes
tumeur maligne, sai
enquêteur
Vaccine
généralisé
cancer
vaccination
Cancer
vaccination
vaccination
Médecins
vaccination; médication préventive
Chimiothérapie
patients
Pratique
chimiothérapie
tumeurs

---
N2-AUTOINDEXEE
Couverture vaccinale et raisons de non-vaccination contre la grippe et le pneumocoque dans le syndrome de Gougerot-Sjögren
http://www.sudoc.fr/226970345
Introduction : Les patients atteints de syndrome de Gougerot-Sjögren primitif (SSp) ont un risque élevé de développer des infections. Certaines de ces infections telles que la grippe et les infections à pneumocoque peuvent être prévenues par les vaccins, qui sont recommandés chez tous les patients atteints de maladies auto-immunes. L’objectif de notre travail était d’évaluer la couverture vaccinale dans le SSp et les raisons de non-vaccination
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
Couverture vaccinale
vaccins antipneumococciques
vaccination contre la grippe
vaccination
vaccination
grippe
vaccins antigrippaux
Vaccination
streptococcus pneumoniae
syndrome de sjögren
Vaccine
syndrome de Gougerot-Sjögren
Syndrome de Sjögren
Grippe
Vaccins
pensée
vaccination; médication préventive
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
Fièvre jaune : un vaccin qui protège toute la vie
In Rev Prescrire 2018 ; 38 (417) : 534-536
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/55147/0/NewsDetails.aspx
Pour les voyageurs qui se rendent dans une zone où sévit la fièvre jaune, la vaccination est la principale mesure préventive...
2018
false
false
false
Prescrire
France
français
résumé ou synthèse en français
vaccination
fièvre
Bagassose
Vaccin antiamaril
Fièvre jaune
Vaccine
Vaccins
Fièvre jaune
amenorrhee
vaccination; médication préventive
Syndrome de l'artère mésentérique supérieure
vaccin contre la fièvre jaune
vaccination
Balanite à plasmocytes de Zoon
Vaccine
vie
Fracture induite
colique nephretique
Vaccins
Fièvre jaune
Vaccination
Acidémie
vaccine
fièvre jaune
vaccins
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Couverture vaccinale antigrippale des rhumatismes inflammatoires chroniques sous traitement biologique et motifs de non-vaccination
http://www.sudoc.fr/22888795X
La maladie et les traitements des patients atteints de rhumatismes inflammatoires chroniques sous biothérapie sont responsables d'une majoration de leur risque infectieux. La vaccination notamment celle antigrippale est donc particulièrement recommandée pour ce groupe de patients. Cependant, on observe un taux de vaccination d'environ 40 % dans la littérature. Nous avons étudié par autoquestionnaire le statut vaccinal antigrippal et les raisons de non-vaccination des patients atteints de rhumatismes inflammatoires chroniques sous biothérapie dans le service de rhumatologie du CHRU de Lille.
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
Couverture vaccinale
Rhumatismes
Vaccine
vaccination
Biologie
Biologie
Traités
rhumatisme
vaccination
biologie
vaccination
biologique
Rhumatisme inflammatoire
vaccination
maladie chronique
chronique
Rhumatisme inflammatoire
rhumatismes inflammatoires
vaccination; médication préventive
Vaccins
inflammation
rhumatisme articulaire aigu
rhumatismes
biologie
coopération internationale

---
N2-AUTOINDEXEE
La vaccination contre le papillomavirus : facteurs intervenants dans la décision de vaccination. Étude quantitative basée sur un double questionnaire distribué aux jeunes filles et à leurs parents
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01840611
Objectifs : identifier des facteurs influençant les parents dans leur décision de faire ou non vacciner leur fille contre l’HPV et étudier l’effet des représentations qu’ils peuvent avoir concernant cette vaccination ; puis étudier les caractéristiques des jeunes filles, pour préciser les résultats obtenus auprès des parents.
2018
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
parents
Vaccins
vaccination; médication préventive
Vaccins contre les papillomavirus
autre maladie virale; maladie virale non classée ailleurs
papillomavirus
parent
vaccination
Questionnaires
jeunes
facteur
quantitatif
vaccination
vaccin contre la vaccine
quantité
double
marketing
collecte de données
ayant une distribution
Filles
Vaccine

---
N2-AUTOINDEXEE
La vaccination antigrippale pendant la grossesse : quels sont les freins émis par les sages-femmes de consultations prénatales ? Étude qualitative menée auprès de dix sages-femmes du Finistère
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01844340
Objectif. Comprendre les freins à la vaccination antigrippale, pendant la grossesse, émis par les sages-femmes de consultations prénatales afin de promouvoir et de sensibiliser à cette vaccination
2018
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
recherche qualitative
vaccins antigrippaux
Consultation
frein
qualitatif
profession de sage-femme
consultants
vaccin contre le virus de l'influenza
vaccination; médication préventive
grossesse
Vaccine
grossesse
grossesse
consultation
Vaccins
grossesse
vaccination
vaccination
femmes enceintes
Sages-femmes
dix
orientation vers un spécialiste

---
N2-AUTOINDEXEE
Mise en place et évaluation d'un e-learning sur le thème de la vaccination auprès des médecins généralistes des Pays de la Loire
http://www.sudoc.fr/229609090
Contexte : la couverture vaccinale est insuffisante en France et la méfiance envers les vaccins est en augmentation. Elle met en difficulté les médecins généralistes qui expriment un besoin de formation sur le sujet. Le e-learning par vignette clinique est un outil de formation en essor qui a montré son efficacité. Objectifs : l'objectif principal était d'évaluer la faisabilité et l'intérêt d'une évaluation formative en ligne sur le thème de la vaccination. Le critère de jugement principal était le taux de réponses aux cas cliniques et la satisfaction des praticiens. Les objectifs secondaires étaient d'évaluer les connaissances des médecins généralistes sur la vaccination ainsi que leur progression après réalisation du e-learning, et de mettre en évidence les déterminants des bonnes réponses
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
Vaccine
vaccination
Médecins
vaccination
vaccination
médecins généralistes
Vaccins
Pays-de-la-Loire
vaccination; médication préventive
enseignement à distance
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Évaluation de l'acceptabilité du vaccin contre le papillomavirus auprès des collégiens et lycéens de sexe masculin de Loire-Atlantique
http://www.sudoc.fr/229656528
L'infection par le papillomavirus humain (HPV) est une des infections sexuellement transmissibles les plus fréquentes touchant l'homme et la femme. En France, les recommandations proposent la vaccination contre le HPV aux filles depuis 2007 et aux hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes depuis 2016. Certains pays ont étendu leurs recommandations vaccinales à l'ensemble des garçons, avec des résultats encourageants concernant l'efficacité et la tolérance. L'objectif de l'étude était d'évaluer l'acceptabilité de cette stratégie et ses déterminants chez les adolescents de sexe masculin en France
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
sexe masculin, sai
vaccin
Vaccine
vaccination
vaccination
Vaccins
vaccination; médication préventive
Vaccins contre les papillomavirus
Sexe
étudiants
Mâle
autre maladie virale; maladie virale non classée ailleurs
papillomavirus
sexe

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccination du prématuré
https://www.rp2s.fr/wp-content/uploads/2018_vaccins-premas_13mars.pdf
Ce document est un guide à destination des pédiatres des unités de néonatologie du RP2S, et des pédiatres et médecins en charge du suivi des enfants nés prématurés, adhérents ou non au réseau de suivi. Sauf mention contraire, il concerne les enfants nés 33 SA.
2018
false
false
false
Réseau Périnatal des 2 Savoie
France
français
recommandation professionnelle
vaccination
vaccination
vaccination; médication préventive
vaccination
Vaccine
Vaccins
immature
prématuré
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccination contre la grippe
http://www.acadpharm.org/dos_public/Communique_vaccin_grippe_2018.10.04_VF.pdf
2018
false
false
false
Académie Nationale de Pharmacie
France
rapport
vaccination
grippe
Grippe
vaccins antigrippaux
Vaccination
vaccination contre la grippe
Vaccine
vaccination
vaccination; médication préventive
Vaccins

---
N2-AUTOINDEXEE
Épidémie d’infections invasives à méningocoque B dans le Beaujolais (Rhône), 2016 : de l’alerte à la prise de décision de vaccination
https://www.santepubliquefrance.fr/regions/auvergne-rhone-alpes/documents/article/2018/epidemie-d-infections-invasives-a-meningocoque-b-dans-le-beaujolais-rhone-2016-de-l-alerte-a-la-prise-de-decision-de-vaccination
Introduction – Entre février et mars 2016, 4 cas d’infections invasives à méningocoque de sérogroupe B (IIMB) sont survenus sur une zone circonscrite du Beaujolais (Rhône). Méthodes – Une investigation épidémiologique a été mise en œuvre afin de décrire les cas, d’identifier d’éventuelles chaines de transmission, de conduire une évaluation du risque dans la population et de proposer des mesures de contrôle. Le Centre national de référence (CNR) des méningocoques a réalisé le typage des souches et vérifié qu’elles étaient couvertes par le vaccin Bexsero . Conformément à l’algorithme décisionnel concernant la vaccination par Bexsero défini dans l’instruction du 24 octobre 2014 de la Direction générale de la santé, une cellule d’expertise multidisciplinaire a été mobilisée pour évaluer la nécessité d’une campagne de vaccination et en définir les modalités. Résultats – Les 4 cas d’IIMB étaient liés à une même souche appartenant au complexe cc32, rare en France. Cette souche était couverte par Bexsero . Le taux d’incidence des IIMB dans la plus petite zone regroupant les cas était de 23/100 000 habitants, dépassant le seuil épidémique. Ce foyer de cas signait l’introduction récente de cette souche et sa circulation active dans la population. À l’issue de la réunion d’expertise multidisciplinaire, l’Agence régionale de santé (ARS) a décidé de proposer la vaccination à la population âgée de 2 mois à 24 ans résidant dans la zone (4 331 personnes) et aux personnes travaillant, étant gardées ou scolarisées dans la zone. Discussion – Cette campagne était la première campagne de vaccination par Bexsero organisée en France. L’étape la plus délicate a été la définition de la population cible, dans un contexte de difficultés d’approvisionnement du vaccin.
2018
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
article de périodique
vaccination; médication préventive
Épidémies
Organismes
vaccination
invasif
neisseria meningitidis
infecté
prise de décision
infections à méningocoques
Vaccins
Fracture de Pouteau-Colles
vaccination
vaccination
maladie infectieuse
vaccination
Vaccine
Épidémies de maladies

---
N2-AUTOINDEXEE
Étude psychosociale sur les freins et leviers à la vaccination en contexte d’épidémie d’infections invasives à méningocoque B, Beaujolais (Rhône), 2016
https://www.santepubliquefrance.fr/regions/auvergne-rhone-alpes/documents/article/2018/etude-psychosociale-sur-les-freins-et-leviers-a-la-vaccination-en-contexte-d-epidemie-d-infections-invasives-a-meningocoque-b-beaujolais-rhone
Lors de la campagne de vaccination contre les infections invasives à méningocoques B ayant eu lieu dans le Beaujolais en 2016, l’Agence régionale de santé a commandité une étude psychosociale pour mieux comprendre les freins et leviers à la vaccination. Une méthodologie en trois volets a été mise en œuvre : étude par questionnaire auprès des parents, étude par entretien auprès des professionnels impliqués, analyse des outils de communication au regard du cadre théorique et des résultats de l’étude. Le fait de percevoir le risque d’être infecté et la perception de l’efficacité du vaccin Bexsero ont été déterminants dans la décision de vaccination. Les communications sur la campagne auraient gagné à être mieux ciblées sur ces éléments. De plus, une information plus en amont des professionnels et un retour sur la campagne plus régulier auraient pu favoriser un rôle de relais plus efficace des professionnels.
2018
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
article de périodique
infecté
vaccination
Épidémies
frein
neisseria meningitidis
infections à méningocoques
Organismes
Vaccine
Fracture de Pouteau-Colles
collecte de données
Épidémies de maladies
vaccination
maladie infectieuse
Vaccins
vaccination; médication préventive
vaccination
invasif
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccination antigrippale des soignants : bénéfices incertains pour les personnes âgées
In Rev Prescrire 2018 ; 38 (421) : 847-849
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/55506/0/NewsDetails.aspx
Pour protéger les personnes âgées vivant en institution, la vaccination antigrippale des soignants est d'efficacité incertaine et expose à peu de risques...
2018
false
false
false
Prescrire
France
français
résumé ou synthèse en français
vaccination
enuresie
Fracture induite
Cardiomyopathie hypertrophique adiastolique
aidants
personne âgée
Artériosclérose de greffe
Vaccine
vaccination
vaccin contre le virus de l'influenza
a comme soignant
sujet âgé
sujet âgé de 80 ans ou plus
Acidémie
Vaccins
vaccination; médication préventive
PERSONNE AGEE
Cardiomyopathie dilatée
vaccins antigrippaux
sujet âgé de 80 ans ou plus

---
N2-AUTOINDEXEE
Prise en charge de la douleur lors de la vaccination des nourrissons: enquête qualitative menée auprès de 13 médecins généralistes en Alsace
http://www.sudoc.fr/231466609
La vaccination du nourrisson est un geste quotidien en médecine générale. Elle est à l’origine de douleur et d’anxiété pour le nourrisson. Une mauvaise prise en charge de cette douleur entraîne une mémorisation et un risque d’anxiété anticipatrice pour les gestes ultérieurs. L’objectif est d’explorer les freins à une prise en charge optimale de cette douleur. Il s’agit d’une étude qualitative avec réalisation de 13 entretiens semi dirigés de médecins généralistes installés en Alsace. Les médecins généralistes interrogés considèrent la vaccination comme un geste douloureux cependant ils utilisent peu ou de façon non optimale les moyens de prévention existant, remettant en cause pour certains leur efficacité, notamment le patch EMLA . Il existe un manque de connaissance concernant la douleur des nourrissons et leur capacité de mémorisation. L’essentiel pour les médecins interrogés semble être l’aspect relationnel, avec le lien médecin, enfant et parents. Une mise en confiance de l’enfant et des parents est nécessaire. Summary :Infant vaccination is a daily gesture in general medicine. It causes pain and anxiety for the infant. Poor management of this pain leads to memory and a risk of anticipatory anxiety for subsequent actions. The goal is to explore the obstacles to optimal management of this pain. This is a qualitative study with 13 semi-directed interviews of general practitioners in Alsace. The general practitioners interviewed consider vaccination a painful gesture, however, they use little or no optimal means of prevention existing, calling into question for some their effectiveness, including the patch EMLA . There is a lack of knowledge about infant pain and their ability to memorize. The essential for the surveyed physicians seems to be the relational aspect, with the link doctor, child and parents. Confidence in the child and parents is necessary.
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Douleur
vaccination
etat febrile ex
Vaccine
vaccination; médication préventive
Vaccins
médecins généralistes
vaccination
Abus de substance
gestion de la douleur
vaccination
douleur
vaccination
Alsace
Médecins
collecte de données
enquêteur

---
N2-AUTOINDEXEE
Internet et les anti-vaccins : comment les idéologies d’une minorité gagnent du terrain en France. Étude qualitative des rhétoriques en matière de vaccination des sites Internet officiels et des sites anti-vaccins
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01920245/document
Selon les derniers résultats du Bulletin épidémiologique de 2016, environ 25% des français seraient aujourd’hui réticents à la vaccination, contre seulement 10% en 2000. Le médecin traitant reste la principale source d’information pour les parents, juste avant Internet. Mais la génération « connectée » devient parent et nous savons déjà, suite à des recherches antérieures, qu’Internet va devenir LE facteur d’influence majeure, en l’occurrence sur la vaccination. br Méthode : br Cette étude comparative étudie la rhétorique employée par 4 sites à vocation antivaccins et celle de 4 sites officiels de santé publique. Les 8 sites se présentent comme des sites d’informations objectives. Le but de l’étude est d’analyser quelques mécanismes à l’oeuvre et les biais cognitifs sur lesquels chaque partie s’appuie pour comprendre l’augmentation de la réticence à la vaccination dans la population française. br Résultats : br Les sites anti-vaccins ont une parfaite maîtrise des vecteurs d’influence du monde d’Internet et surtout du Web 2.0 : Ils rendent leurs visiteurs actifs au sein de leur sites. Ils utilisent des récits et des images fortes pour promouvoir leur idéologie, plaçant ainsi la logique scientifique sur un pied d'égalité avec les expériences personnelles. Les sites officiels, eux, en plus de ne pas s’être adaptés au web 2.0, s’adressent à une population déjà acquise ( les pro-vaccin ) et ne répondent pas aux questions de la population hésitante qui finit par trouver les mauvaises réponses sur des sources alternatives. br Conclusion : br Internet est une boite de Pandore : une interface d’informations incroyable pour promouvoir des idées. Cependant les potentialités de cette interface ne sont que très peu exploitées par la santé publique en terme de vaccination. Les parents se posant des questions sur la vaccination s’orientent par conséquent de plus en plus, sans le vouloir, vers les sites anti-vaccins. A l’heure actuelle, seuls les médecins de familles ont encore une influence positive sur la vaccination. Mais avec la croissance de la consommation d’Internet, cela restera-t-il suffisant ?
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
France
vaccin
France
vaccination
vaccine
vaccination
français
France
Vaccins
vaccination
vaccination; médication préventive
Internet
vaccination
vaccins
France
recherche qualitative
France
Vaccine

---
N2-AUTOINDEXEE
Interventions infirmières favorisant l'adhérence des parents à la vaccination de leurs enfants contre la rougeole dans le domaine de la santé publique: revue de littérature
http://doc.rero.ch/record/323422?ln=fr
La thématique de ce travail de Bachelor repose sur les interventions des soignants afin d'améliorer la couverture vaccinale contre la rougeole. But : Déterminer les interventions infirmières permettant de favoriser l’adhérence des parents à la vaccination contre la rougeole et augmenter la couverture vaccinale
2018
RERO DOC - Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale
Suisse
thèse ou mémoire
Vaccins
enfant
vaccination
Littérature
littérature de revue comme sujet
vaccination; médication préventive
Rougeole
rougeole
Vaccine
vaccination
Santé de l'enfant
parent
parents
adhérences tissulaires
Enfant
Enfant
Enfant
Enfant
vaccination contre la rougeole
soins infirmiers
Vaccin contre la rougeole
adhérence

---
N2-AUTOINDEXEE
Contrer la réticence face à la vaccination dans les programmes de vaccination, les cliniques et les cabinets
https://www.cps.ca/fr/documents/position/la-reticence-face-a-la-vaccination-dans-les-programmes-de-vaccination
Le présent point de pratique contient des conseils fondés sur des données probantes à l’intention des programmes de vaccination provinciaux et territoriaux, des cliniques et des cabinets afin de contrer la réticence face à la vaccination et d’améliorer les taux de vaccination. Les étapes à privilégier s’établissent comme suit : 1) définir les sous-groupes sous-vaccinés (ce qui exige la tenue de registres), les facteurs responsables de la réticence face à la vaccination et les interventions ciblées; 2) enseigner les pratiques exemplaires à tous les dispensateurs de soins qui participent à la vaccination; 3) faire appel à des stratégies fondées sur des données probantes pour accroître les taux de vaccination, y compris les rappels, un emplacement des cliniques et des heures d’ouverture pratiques et des communications adaptées; 4) informer les enfants, les adolescents et les adultes de l’importance de la vaccination pour la santé et 5) travailler en collaboration avec les régions sociosanitaires provinciales et territoriales et avec le gouvernement fédéral, les organismes non gouvernementaux, les leaders communautaires et les services de santé.
2018
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
recommandation professionnelle
programmes de vaccination
vaccination
programme clinique
Vaccine
vaccin contre la vaccine
vaccination; médication préventive
Face
vaccination
Vaccins
clinique de vaccination
face

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccination antigrippale chez les professionnels de santé libéraux en Vendée: étude quantitative des déterminants influençant la vaccination et la non-vaccination
http://www.sudoc.fr/232564841
Contexte. La grippe est un problème de santé publique majeur, à l'origine de complications et de décès dans les populations à haut risque. La vaccination antigrippale est le meilleur moyen de s'en prévenir, et est à ce titre recommandée pour tous les professionnels de santé, chez qui la couverture vaccinale reste néanmoins insuffisante et variable d'une profession à l'autre. Des déterminants de la vaccination antigrippale ont été mis en évidence dans plusieurs études. Objectif. Etudier l'importance des déterminants de la vaccination et de la non-vaccination chez les professionnels de santé libéraux en Vendée. Méthodologie. Etude observationnelle transversale descriptive par questionnaire auto-administré auprès de 6 catégories professionnelles en Vendée. Résultats. 226 réponses ont été analysées, avec un taux de réponse de 64,8%. Le taux de couverture vaccinale antigrippale global était de 39% en 2017-2018. Les médecins étaient les mieux vaccinés (91,5%) et les kinésithérapeutes les moins vaccinés (14,3%). Les déterminants principaux de la vaccination étaient la protection de soi (98%), de l'entourage (95%) et des patients (93%) ; tandis que les déterminants principaux de la non-vaccination étaient les craintes vis-à-vis de la composition du vaccin (80%), l'utilisation d'autres moyens de prévention validés (78%) et la crainte des effets secondaires (68%). Conclusion. Des améliorations sont possibles pour augmenter le taux de vaccination chez les professionnels de santé libéraux, et nos résultats permettent d'ouvrir plusieurs pistes en ce sens.
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
vaccination
Vaccins
Libéralisme
vaccins antigrippaux
collecte de données
Santé
vaccin contre la vaccine
vaccination
vaccin contre le virus de l'influenza
personnel de santé
Vaccine
vaccination; médication préventive
politique
santé

---
N2-AUTOINDEXEE
La vaccination contre la coqueluche : « La stratégie du cocooning »
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01941225/document
L’objectif de ce travail est de s’intéresser aux connaissances des femmes sur la prévention de la coqueluche dans le cadre de la stratégie du cocooning. Secondairement, l’intérêt est de trouver des axes à améliorer afin de mieux informer les patientes et d’obtenir une couverture vaccinale plus large dans l’entourage proche des nouveau-nés et nourrissons. br Matériel et méthodes : Cette étude multicentrique et descriptive a été réalisée auprès de 173 accouchées à l’aide d’un questionnaire anonyme. L’enquête a eu lieu dans deux maternités de niveau trois de Haute-Normandie : le CHU de Rouen ainsi que l’hôpital Jacques Monod du Havre. br Résultats : La plupart des patientes n’ont pas reçu d’information sur la prévention de la coqueluche chez leur nouveau-né que ce soit en santé ou en post-natal. En effet, seules 36% de ces dernières affirment avoir été informées. Nous avons pu constater que la couverture vaccinale chez les femmes nouvellement accouchées est actuellement insuffisante en France puisque seules 32% des patientes interrogées était à jour de leur vaccination anti-coqueluche au moment de l’enquête. Les patientes ayant été informées par un professionnel de santé sont sensiblement plus vaccinées que les autres, d’où la nécessité d’une information de qualité aux patientes au sujet de la prévention de la coqueluche. br Conclusion : L’information d’un maximum de patientes au sujet de la prévention de la maladie et des risques pour l’enfant s’il la contracte nous permettrait donc d’obtenir une couverture vaccinale plus large.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
vaccination; médication préventive
Vaccin anticoquelucheux
vaccination
Vaccins
coqueluche
Coqueluche
vaccination contre la coqueluche
vaccination
Vaccine

---
N2-AUTOINDEXEE
Contenu d’un site internet pédagogique sur la vaccination
http://www.sudoc.fr/232814139
Ce travail de thèse aborde différents points concernant la vaccination. La population est de plus en plus soucieuse et inquiète au sujet des vaccins. La propagande anti-vaccinale utilisant tous les moyens de communications possibles est très présente entraînant un scepticisme grandissant au sein de la population mais aussi du corps médical. Les médecins sont démunis par manque d’outils pour les aider à informer, mais aussi à expliquer et à communiquer avec leurs patients sur l’intérêt et les enjeux de la vaccination tout en luttant contre la désinformation dans ce domaine. Nous proposons un outil pédagogique de type site internet accessible à la compréhension du grand public. Nous abordons l’aspect historique des grandes maladies infectieuses contre lesquelles les vaccins nous protègent. Ces époques précédant le succès vaccinal sont souvent oubliées ou non connues des plus jeunes. Nous abordons ensuite les principales questions et craintes vaccinales rencontrées dans notre pratique et véhiculées par les médias. Enfin, nous revenons sur les grandes polémiques vaccinales en les remettant dans le contexte historique mais aussi politique. Le but est de fournir un argumentaire détaillé avec des références scientifiques afin d’expliquer clairement les bienfaits de la vaccination et de rassurer la population
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
vaccination
Vaccine
pédagogie
Vaccins
vaccination
Internet
vaccination; médication préventive
vaccination
vaccination
enseignement

---
N2-AUTOINDEXEE
Avis 9519 - Vaccination contre le pneumocoque enfants
https://www.health.belgium.be/fr/avis-9519-vaccination-contre-le-pneumocoque-enfants
Vaccination contre le pneumocoque - enfants et adolescents (CSS 9519) (novembre 2018) - Le Conseil Supérieur de la Santé a émis une révision de la fiche de vaccination relative à la vaccination de l’enfant et de l’adolescent contre le pneumocoque. Cette fiche de vaccination est créée au format A5, pour que vous puissiez l’imprimer facilement vous-même, et l’ajoutiez à votre guide de vaccination. Pensez à vérifier vos paramètres d’impression.
2018
SPF - Service Public Fédéral - Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
Belgique
information scientifique et technique
streptococcus pneumoniae
vaccination
vaccination
vaccination
enfant
Vaccins
Enfant
Vaccine
vaccination; médication préventive
Enfant
vaccins antipneumococciques
Enfant
enfant
Enfant
Vaccination
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccination des migrants primo-arrivants : enquête sur les pratiques des médecins généralistes français
http://www.cmge-upmc.org/spip.php?article373
Les personnes migrantes primo-arrivantes sont exposées à des vulnérabilités multiples et à un risque augmenté de maladies infectieuses à prévention vaccinale. Elles présentent pourtant souvent une couverture vaccinale incomplète et/ou un statut vaccinal inconnu. Une étape préalable à l’établissement de recommandations françaises sur la conduite du rattrapage vaccinal des personnes migrantes était de caractériser les pratiques de rattrapage vaccinal des médecins français.
2018
CMGE-UPMC - Collège des médecins généralistes enseignants de l’Université Pierre et Marie Curie
France
thèse ou mémoire
France
France
France
vaccination
vaccination
Pratique
enquêteur
français
vaccination
émigrants et immigrants
médecins généralistes
vaccination
Vaccins
France
France
collecte de données
Vaccine
Médecins
vaccination; médication préventive
Migrants
population de passage et migrants

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccination contre les Papillomavirus humains : acceptabilité et motifs de réticences des mères de filles en âge d'être vaccinées en Alsace sur l'année 2017-2018
http://www.cmge-upmc.org/spip.php?article374
Le vaccin contre le Papillomavirus (HPV) visant à réduire l’incidence du cancer du col de l’utérus (CCU) est disponible depuis 2007 pour les jeunes filles de 11 à 19 ans. En France, dans un contexte de défiance vaccinale et de mise en place de l’obligation vaccinale en 2018, la couverture du vaccin contre le HPV est de seulement 14% contrairement à certains pays où elle atteint 80%. Objectif : Déterminer les facteurs influençant positivement et négativement les mères concernant la décision de faire vacciner leur fille ou non contre le HPV. Méthode : Revue de la littérature des articles publiés à ce sujet et entretiens qualitatifs semi-dirigés de 15 mères de filles en âge d’être vaccinées contre le HPV en Alsace sur l’année 2017-2018. Résultats : Conformément à la revue de la littérature, la confiance dans l’avis du médecin, le manque d’information au sujet du HPV et du vaccin et la peur d’effets secondaires sont retrouvés comme facteurs décisifs. L’âge vaccinal et l’évocation de la vie sexuelle qu’il induit sont aussi décrits comme facteurs de report vaccinal. Plus spécifique à notre étude, une perte de repère de la part des mamans a été identifiée. Le coût, la crainte d’une libération sexuelle et l’induction d’une immunité collective n’ont pas été évoqués dans les entretiens, contrairement à d’autres études. Conclusion : Une meilleure information est nécessaire concernant le HPV et son vaccin, de la part des médecins et des autorités de santé dans le but de favoriser l’adhésion vaccinale. L’extension vaccinale aux garçons et l’initiation de la vaccination à 9 ans peuvent également être des perspectives envisagées
2018
CMGE-UPMC - Collège des médecins généralistes enseignants de l’Université Pierre et Marie Curie
France
thèse ou mémoire
vaccination; médication préventive
Filles
Vaccine
vaccination
vaccin
Vaccine
vaccination
vaccination
vaccination
Vaccins
Fracture de fatigue
papillomaviridae
Vaccins contre les papillomavirus
Alsace
âge
vaccine
autre maladie virale; maladie virale non classée ailleurs
âge maternel
Vaccins contre les papillomavirus humains
Fracture induite
Vaccins
Mères
papillomavirus humain
famille nucléaire
vaccine
vaccins
mères

---
N2-AUTOINDEXEE
La vaccination en médecine générale, synthèse des outils actuels à la disposition du médecin et évaluation de l’utilité et de l’applicabilité d’un nouvel outil « le Carnet de Vaccination Electronique », auprès de médecins d’un cabinet de médecine générale et du centre de vaccination publique de l’Hérault, Institut Bouisson Bertrand, Montpellier
http://www.sudoc.fr/232895384
CONTEXTE : Depuis le 1er Janvier 2018 la vaccination des nourrissons nés après cette date a été rendue obligatoire pour onze vaccins, il est donc plus que jamais nécessaire d’en tenir le registre. Or les informations vaccinales sont toujours référencées sur des supports papiers, carnet de santé ou certificat de vaccination, qui sont fréquemment égarés par le patient ou ses parents à un moment de la vie. Les conséquences sont entre autres une moins bonne prise en charge vaccinale, un suivi altéré, le risque de sur ou sous vaccination et les complications que ça implique pour le patient, et également un surcout pour la société. OBJECTIF: L’objectif de notre étude est de savoir quels sont les outils actuels à la disposition des médecins généralistes français concernant la prise en charge vaccinale de leurs patients, et quel serait l’apport d’un carnet de vaccination électronique tel que celui proposé par mesvaccins.net, en termes d’utilité et d’applicabilité. POPULATION ET METHODE : Nous avons réalisé une étude qualitative par entretiens individuels semi dirigés. Nous avons interrogé 10 médecins : 7 médecins généralistes d’un cabinet de groupe situé à St Just (Hérault) et 3 médecins généralistes travaillant exclusivement au service vaccination de l’Institut Bouisson Bertrand. Nous leur avons fourni gratuitement un accès professionnel au site mes vaccins.net ainsi qu’une courte formation individuelle afin qu’ils puissent créer en ligne des carnets de vaccination électroniques et les partager avec le patient concerné. L’analyse a été une analyse thématique. RESULTATS : Dix entretiens ont été réalisés. Leur analyse a fait émerger que les outils actuels à la disposition des médecins généralistes français pour l’information sont principalement le dictionnaire médical VIDAL, les dernières recommandations vaccinales du ministère de la santé et les recherches sur leur moteur de recherche internet de façon aspécifique. Quant au référencement des vaccins ils déplorent la multiplicité des supports, très chronophage : leur logiciel métier, le carnet de santé, le carnet ou carton de vaccination. Le carnet de vaccination électronique évalué présente pour eux de nombreux avantages pour le médecin comme pour le patient : il est partagé, dématérialisé, intelligent, il facilite le suivi mais il est aussi un support fiable d’informations spécialisées. Mais il présente encore des défauts : il est chronophage, il s’agit d’un support de plus parmi tous les autres, il est peu connu et il partage les défauts des outils informatiques, en particuliers auprès des patients ou médecins les plus âgés. CONCLUSION: Ce tout premier carnet de vaccination électronique semble être un outil novateur qui remplacera peut être l’actuel carnet de santé et la partie « vaccination » des logiciels médicaux afin de faciliter le suivi et l’information des patients. Mais pour cela il lui faudra être généralisé à l’échelle nationale, et idéalement même internationale. Le Dossier Médical Partagé ( DMP) qui devrait se généraliser prochainement sera-t-il le prochain relais ?
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
central
vaccination
Dispositifs
vaccination
électronique
Médecins
Electronique
médecin (médecine générale)
vaccins synthétiques
outil
médecine
Vaccine
dispositif
Médecine générale
médecine d'État
publications
électron
Vaccination
vaccination
Centre
vaccination; médication préventive
Médecins
Instituts
Vaccins
disposition (psychologie)
médecins généralistes
équipement et fournitures
médecins
médecine générale
publications
vaccination
académies et instituts

---
N2-AUTOINDEXEE
La place de la vaccination contre le zona en médecine générale: facteurs favorisant et limitant sa prescription
http://www.sudoc.fr/232934940
Le médecin généraliste joue un rôle central dans la vaccination de la population, élément primordial de la prévention des maladies infectieuses. Si de nombreuses études montrent un rapport bénéfice/risque en faveur des vaccins, la vaccination fait l’objet de spéculations depuis plusieurs années. Le vaccin contre le zona, qui est recommandé pour les patients de 65 à 74 ans, n’est pas obligatoire et sa diffusion est très faible. L’objectif principal de cette étude était de déterminer les facteurs qui, selon les médecins généralistes interrogés, pourraient être des freins ou des facteurs favorisant sa diffusion. Nous avons réalisé une étude qualitative à partir d’entretiens individuels et semi-dirigés auprès de 14 médecins généralistes installés en cabinet libéral dans le Gard et l’Hérault. Les entretiens ont mis en évidence que les freins à la prescription du vaccin contre le zona sont une incidence et un risque de complication de la maladie faibles, l’oubli et le manque de temps en consultation et le manque d’efficacité de cette vaccination ressentie par les médecins, interprétée comme possiblement liée à un manque d’information. Les médecins suggèrent que les campagnes d’informations du grand public, une action de l’assurance maladie, l’obligation vaccinale, et l’initiation de la vaccination à l’hôpital pourraient améliorer la prescription du vaccin. Cette étude révèle que les médecins généralistes manquent d’information sur la fréquence et la gravité du zona et qu’outre cela, l’information du grand public, l’implication des centres hospitaliers voire le caractère obligatoire de la vaccination contre le zona pourraient favoriser une meilleure couverture vaccinale
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
zona
herpès zoster
Médecine
facteurs de risque
facteur
Médecins
Zona
Vaccine
vaccination
zona
Vaccins
rôle médical
Vaccin contre le zona
vaccination; médication préventive
prescription
vaccination
Inutilité médicale
vaccination
médecine

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccination antigrippale à l’officine : expérimentation en Nouvelle-Aquitaine et en Auvergne-Rhône-Alpes
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02018184/document
Alors que la grippe touche des millions de personnes dans le monde entier chaque année et cause des centaines de milliers de décès, en France, une expérimentation menée dans les pharmacies des régions Nouvelle-Aquitaine et Auvergne-Rhône-Alpes permet aux pharmaciens volontaires et ayant suivi une formation de vacciner certains patients, ciblés par les recommandations vaccinales en vigueur, contre la grippe saisonnière. La vaccination étant le moyen de prévention majeur pour limiter la propagation de la grippe durant la période hivernale et la couverture vaccinale contre la grippe étant actuellement loin de l’objectif de santé publique fixé à 75% par l’OMS, l’augmentation pour la population des lieux possibles de vaccination contre la grippe permettrait une augmentation de cette couverture vaccinale. Cette thèse, articulée en deux parties, l’une sur la grippe et l’autre sur l’expérimentation de la vaccination antigrippale à l’officine, présente la maladie grippale dans son ensemble, de sa physiopathologie à ses traitements curatifs et préventifs, et les conditions de réalisation de l’expérimentation dans les deux régions concernées ainsi qu’un bilan de la première année de cette expérimentation.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Auvergne
vaccins antigrippaux
vaccination
Vaccins
vaccination; médication préventive
Vaccine
Aquitaine
Rhône-Alpes
vaccination
vaccin contre le virus de l'influenza

---
N2-AUTOINDEXEE
Quelles sont les connaissances et les croyances sur les vaccinations dans la population consultant en médecine générale, à l'aube des onze vaccins obligatoires ?
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02052080/document
Introduction : la couverture vaccinale en France reste insuffisante pour certains vaccins, principalement car une partie de la population reste méfiante vis-à-vis de ce mode de protection. Pour remédier à ce problème, le gouvernement français a étendu l’obligation vaccinale de 3 à 11 vaccins obligatoires. L’objectif de notre travail était d’évaluer les connaissances et les croyances de la population sur la vaccination en générale et de reconnaître leurs principales sources d'information concernant la santé de leur(s) enfant(s). Méthode : les patients se présentant dans un des cinq cabinets de médecine générale que nous avons choisi en Ile de France ont été inclus pendant le mois de décembre 2017. Il leur a été demandé de répondre à un questionnaire afin de connaître leurs croyances, leurs connaissances et leurs sources d’informations sur la vaccination. Résultats : 500 patients ont été inclus, et seulement 42 patients (8,4%) pouvaient citer les trois vaccins obligatoires au mois de décembre 2017. Concernant l'extension de l'obligation vaccinale, seuls 65,4% savaient qu’elle allait être mise en place, 17,4% y étaient défavorables, même si 36,8% ne se prononçaient pas. Le médecin traitant était une source d’information pour 88,8% des patients et ils étaient 73,7% à avoir confiance en les connaissances des médecins traitants. Conclusion : les patients sont demandeurs d’information et sont confiants envers les médecins traitants. Une consultation dédiée à l’éducation sur la vaccination permettrait aux médecins traitants de prendre le temps de délivrer l’information nécessaire aux patients.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
culture (sociologie)
Croyances
médecine générale
Médecins
population
vaccin
vaccination
Vaccins
vaccins
vaccination; médication préventive
Savoir
Vaccine
vaccination
vaccine
consultants
Vaccine
connaissance
vaccination
Populations générales
vaccination
connaissance
vaccine

---
N2-AUTOINDEXEE
La vaccination, la meilleure protection - Vaccin dcaT-VPI
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001834/
En faisant vacciner votre enfant, vous le protégez contre la diphtérie, la coqueluche, le tétanos, la poliomyélite et leurs complications.
2018
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
brochure pédagogique pour les patients
vulvo-vaginite pustuleuse infectieuse
Vaccine
vaccin contre la vaccine
vaccination
vaccination; médication préventive
Vaccins
vaccins
Vaccine
vaccination
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
La vaccination, la meilleure protection - Vaccin RRO
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001840/
En faisant vacciner votre enfant, vous le protégez contre la rougeole, la rubéole, les oreillons et leurs complications.
2018
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
brochure pédagogique pour les patients
Vaccins
vaccination; médication préventive
vaccination
vaccins
Vaccine
vaccination
vaccination
vaccin contre la vaccine
Vaccine

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccin RRO-Var
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001842/
La vaccination est le meilleur moyen de protection contre la rougeole, la rubéole, les oreillons, la varicelle et leurs complications. La protection contre ces maladies dure toute la vie
2018
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole
vaccin contre la varicelle
enfant
signes et symptômes
rougeole
rougeole
rubéole
rubéole
oreillons
oreillons
varicelle
varicelle
vaccination
vaccins
rapport
Vaccination
vaccins
vaccin
vaccination
vaccination
vaccination; médication préventive
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
Le ressenti des médecins généralistes picards sur la vaccination antipneumococcique des sujets à risque
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02068294
La vaccination antipneumococcique (VAP) dont les recommandations ont été modifiées récemment était une protection efficace. Malgré l’intérêt de cette vaccination et les études récentes, le ressenti des médecins généralistes (MG) à ce sujet n’a pas été étudié depuis les nouvelles recommandations. Une étude qualitative par entretiens semi-dirigés a été réalisée auprès de MG Picards tirés au sort. Leur ressenti sur la VAP a été étudié ainsi que les perspectives d’avenir. L’étude a permis d’interroger 16 MG d’août 2017 à février 2018. Les praticiens étaient favorables à la VAP. Les principaux freins à cette vaccination étaient la méconnaissance des indications, l’oubli, les défauts de communication avec les confrères et les patients, les doutes sur l’efficacité, les défauts d’approvisionnement et rarement, le refus vaccinal. Cette vaccination devait évoluer vers une meilleure visibilité et une meilleure information des généralistes et des patients. L’implication des spécialistes, de l’état mais aussi d’autres professionnels de santé était envisagée. Il semble qu’une amélioration de la formation des MG pour lever les derniers doutes et permettre de limiter les oublis était à entreprendre. L’intervention des spécialistes et de la Sécurité Sociale permettrait de sensibiliser patients et médecins. Des modifications de schéma vaccinal pourraient être entreprises selon le coût d’une telle campagne. La VAP était globalement bien acceptée mais des axes d’amélioration pouvaient encore être trouvés.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Picardie
vaccination
vaccination
Vaccins
Médecins
risque
Vaccine
vaccination; médication préventive
vaccination
médecins généralistes
vaccins antipneumococciques
personnes
personnes

---
N3-AUTOINDEXEE
Étude qualitative de l’argumentaire à la non vaccination contre la grippe saisonnière auprès des personnes de l'environnement immédiat de patients
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02130197
La grippe saisonnière tuerait chaque année entre 290 000 et 650 000 personnes dans le monde. Cette pathologie bénéficie pourtant d’une vaccination. Sa couverture vaccinale est une des plus faibles parmi les vaccins disponibles en Europe. L’objectif de ce travail était de déterminer les raisons de la non vaccination chez les soignants et les proches de patients fragiles, et de développer un argumentaire pour y faire face. Population et méthode : 26 personnes ont été interrogées dans le Finistère, 5 médecins, 6 infirmiers, 8 aides-soignants et 7 proches de patients fragiles via un entretien semi-directif ou par questionnaire manuscrit entre Mai 2017 et Juillet 2018. Le recrutement prenait fin à l’apparition d’une redondance dans les réponses au sein d’un même groupe. Résultats : les causes principales de refus étaient retrouvées l’absence de contraction d’une grippe antérieur, la peur des effets secondaires, l’absence de terrain fragile, l’inefficacité du vaccin et son manque d’accessibilité. Les arguments ont été catégorisés en 6 classes : anxiété, invincibilité, impuissance, maitrise, l’accessibilité et négligence. L’aspect endogène/exogène et le positionnement intellectuel de la réflexion étaient également analysés. Les médecins ont proposés majoritairement des arguments de négligence, contre les arguments d’invincibilité pour les infirmiers et les proches. Les aides-soignants avaient répondu des arguments de chaque catégorie. Conclusion : les arguments retrouvés dans l’étude étaient comparables à ceux de notre revue de littérature. Ils étaient multiples, multifactoriels et identiques depuis le début de la vaccination. Les médias comme Internet et les réseaux sociaux étaient déterminants dans la diffusion d’informations anti-vaccinales. La mauvaise gestion de l’épidémie HN1 en France avait aggravé le fossé entre la population et les autorités de santé. L’amélioration de la communication, des connaissances des personnels de santé et l’implication du médecin traitant dans le processus de vaccination seraient déterminant pour une couverture vaccinale optimale.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
vaccination contre la grippe
grippe humaine
a comme patient
vaccination; médication préventive
Vaccination
vaccins antigrippaux
patients
Vaccins
Grippe
vaccination
environnement
recherche qualitative
Vaccine
personnes
Environnement
Personna +
grippe
vaccination
personnes

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccination contre Haemophilus influenzae
http://www.medqual.fr/images/grandpublic/LA_VACCINATION/FICHES_QUE_FAUT_IL_EN_PENSER/2018-HAEMOPHILUS-GP.pdf
2018
Medqual
France
brochure pédagogique pour les patients
Vaccins
vaccination; médication préventive
vaccination
haemophilus influenzae
Vaccine
Vaccins anti-Haemophilus
vaccination
Haemophilus influenzae
Vaccination
haemophilus influenzae
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccination contre la Diphtérie, le Tétanos et la Poliomyélite
http://www.medqual.fr/images/grandpublic/LA_VACCINATION/FICHES_QUE_FAUT_IL_EN_PENSER/2018-DTP-GP.pdf
2018
Medqual
France
brochure pédagogique pour les patients
tétanos
anatoxine diphtérique
Vaccin antidiphtérique antitétanique
vaccins antipoliomyélitiques
vaccination contre la poliomyélite
Tétanos
Vaccin contre le tétanos
vaccination; médication préventive
vaccination
poliomyélite
Diphtérie
Vaccins
diphterie
Diphtérie
Poliomyélite
Vaccine
vaccination tétanos-diphtérie
anatoxine tétanique
diphtérie
poliomyélite

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccination contre le Pneumocoque
http://www.medqual.fr/images/grandpublic/LA_VACCINATION/FICHES_QUE_FAUT_IL_EN_PENSER/2018-PNEUMOCOQUE-GP.pdf
2018
Medqual
France
brochure pédagogique pour les patients
vaccins antipneumococciques
vaccination
Vaccine
vaccination; médication préventive
Vaccination
Vaccins
vaccination
streptococcus pneumoniae
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccination contre la Méningite
http://www.medqual.fr/images/grandpublic/LA_VACCINATION/FICHES_QUE_FAUT_IL_EN_PENSER/2018-MENINGITE-GP.pdf
2018
Medqual
France
brochure pédagogique pour les patients
méningite
méningite
meningite
Vaccins
Méningite
vaccination
Vaccine
vaccination
vaccination
vaccination; médication préventive

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccination contre l'hépatite B
http://www.medqual.fr/images/grandpublic/LA_VACCINATION/FICHES_QUE_FAUT_IL_EN_PENSER/2018-HEPATITEB-GP.pdf
2018
Medqual
France
brochure pédagogique pour les patients
vaccination; médication préventive
vaccination
Vaccine
Hépatite
Twinrix
Vaccins
Hépatite B
Vaccins anti-hépatite B
hépatite virale
vaccination contre l'hépatite b
hepatite
Vaccination
hépatite B
vaccination
Vaccins anti-hépatite A
vaccins combinés

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccination contre la coqueluche
http://www.medqual.fr/images/grandpublic/LA_VACCINATION/FICHES_QUE_FAUT_IL_EN_PENSER/2018-COQUELUCHE-GP.pdf
2018
Medqual
France
brochure pédagogique pour les patients
Vaccine
coqueluche
Coqueluche
Vaccin anticoquelucheux
Vaccins
vaccination contre la coqueluche
vaccination; médication préventive
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccination contre la tuberculose
http://www.medqual.fr/images/grandpublic/LA_VACCINATION/FICHES_QUE_FAUT_IL_EN_PENSER/2018-TUBERCULOSE-GP.pdf
2018
Medqual
France
brochure pédagogique pour les patients
vaccination bcg
tuberculose
Tuberculose
Tuberculose
vaccination
vaccins antituberculeux
Vaccins
Vaccination
vaccination; médication préventive
Vaccine
tuberculose
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccination contre la Rougeole, les Oreillons et la Rubéole
http://www.medqual.fr/images/grandpublic/LA_VACCINATION/FICHES_QUE_FAUT_IL_EN_PENSER/2018-ROR-GP.pdf
2018
Medqual
France
brochure pédagogique pour les patients
rubéole
Vaccine
Rougeole
Oreillons
Vaccins
rougeole
oreillons
vaccination
vaccination; médication préventive
Rubéole
vaccination contre la rougeole, les oreillons et la rubéole
vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole

---
N3-AUTOINDEXEE
Le sein plus les vaccins, c'est plus malin
https://www.infovac.fr/docman-marc/public/fiches/1448-sein-plus-vaccins-plus-malin
2018
InfoVac France - ligne directe d'information et de consultation sur les vaccins
France
brochure pédagogique pour les patients
vaccination; médication préventive
vaccine
vaccin
région mammaire
vaccination
Vaccins
vaccination
vaccins
Vaccine

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccination anti-papillomavirus : perception et rôle des infirmiers scolaires
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02142110
Introduction : Le cancer du col de l’utérus constitue un problème de santé publique. La morbi-mortalité peut être réduite grâce à la vaccination anti-papillomavirus humain (HPV). Cependant, la couverture vaccinale en France reste actuellement la plus basse d’Europe. Certains pays voisins à couverture vaccinale élevée s’appuient sur les infirmiers scolaires. Qu’en pensent les infirmiers scolaires en France et quel est leur rôle concernant l’information sur la vaccination anti-HPV ? Méthode : Une étude qualitative par entretiens individuels semi-dirigés a été menée de novembre 2017 à mars 2018, auprès d’infirmiers scolaires volontaires de l’enseignement secondaire. Une analyse thématique manuelle avec double codage a été réalisée. Résultats : Douze entretiens ont été analysés. La vaccination anti-HPV était exceptionnellement abordée avec les élèves. Les infirmiers décrivaient un manque d’information concernant la vaccination anti-HPV, limitant leur perception et la délivrance d’une éventuelle information auprès de la population cible. Le manque de temps et la multitude de missions inhérentes à leur métier étaient des barrières dans le développement de leur mission de prévention. Leur mission était tributaire de la hiérarchie et des intervenants extérieurs. Ils ont mis en doute la transparence des laboratoires et se méfiaient des éventuels effets indésirables liés aux adjuvants. D’autres vaccins étaient considérés comme prioritaires et les infirmiers estimaient que les jeunes filles ne se sentaient pas concernées par ce sujet par immaturité ou manque d’intérêt. Ils en référaient au médecin généraliste, perçu comme un pivot central de l’information autour de la vaccination. Ils insistaient sur l’importance des parents, considérés comme décisionnaires et la nécessité de les sensibiliser à cette vaccination pour améliorer la couverture vaccinale. Conclusion : Les infirmiers scolaires semblent actuellement peu investis dans l’information sur la vaccination anti-HPV. Une meilleure information lors de leur formation permettrait de les sensibiliser à cette problématique de santé publique. La participation de cette profession en contact direct de la population cible pourrait améliorer la couverture vaccinale. Il serait intéressant d’envisager la mise en place d’actions communes avec le médecin généraliste, qui est perçu comme un acteur majeur de l’information concernant la vaccination.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Vaccins contre les papillomavirus
perception
Vaccins
vaccination; médication préventive
papillomavirus
Perception
Vaccine
vaccination
autre maladie virale; maladie virale non classée ailleurs
Perception
perception
vaccination
rôle de l'infirmier

---
N3-AUTOINDEXEE
Couverture vaccinale contre la grippe saisonnière chez les femmes enceintes d’Ile-de-France en 2016-2017 et déterminants de non-vaccination
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02303771
Objectifs : les femmes enceintes font partie depuis 2012, des populations cibles pour la vaccination contre la grippe saisonnière, quelque soit le terme de la grossesse. En effet, le risque de forme grave et de décès est plus élevé chez les femmes enceintes que dans la population générale, même sans comorbidités. L’adhésion à cette recommandation semble faible mais la couverture vaccinale (CV) des femmes enceintes n’est pas connue. Notre objectif est d’évaluer la couverture vaccinale antigrippale 2016-2017 et les déterminants de non-vaccination chez la femme enceinte dans une région très peuplée de France. Méthodes : étude observationnelle, prospective, multicentrique durant la saison grippale 2016-2017 dans trois grandes maternités choisies au hasard en Ile de France. Les données ont été recueillies à l’aide d’un questionnaire remis au cours d’un entretien. Une analyse univariée et multivariée a été menée grâce au logiciel R, la variable d’intérêt principale étant « avoir été vaccinée pendant la grossesse ». Résultats : parmi les 317 femmes interrogées de manière aléatoire, 279 ont été incluses dans l’étude (soit un taux de réponse de 88%). Parmi celles-ci, 15% seulement étaient vaccinées contre la grippe saisonnière. L’absence de vaccination était significativement associée à la localisation géographique de la maternité de suivi, à un bas niveau scolaire, à l’absence d’information reçue sur la vaccination, à une mauvaise connaissance sur la grippe et du vaccin, à l’existence d’une hésitation vaccinale et à un parcours de soins inadapté. Conclusion : la couverture vaccinale antigrippale est très faible dans cette région. Les dernières recommandations du HSCP en 2012 et la communication faite sur les risques de la grippe chez les femmes enceintes n’ont semble-t-il pas eu d’impact sur la CV. Une meilleure information des patientes par les professionnels de santé et les autorités sanitaires ainsi que l’envoi d’un formulaire de remboursement dès la déclaration de grossesse pourraient être des solutions.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Ile-de-France
grippe humaine
vaccination
France
France
France
France
Vaccine
Fracture de Pouteau-Colles
Paris
Grippe
Fracture de fatigue
France
Vaccins
Vaccination
Couverture vaccinale
français
grippe
grossesse
vaccination
femmes enceintes
vaccination; médication préventive
grippe
France
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Avis d'experts No. 55 Vaccination contre la grippe saisonnière et la coqueluche pendant la grossesse
https://www.sggg.ch/fileadmin/user_upload/55_Impfen_in_der_Schwangerschaft_FR.pdf
Vacciner pendant la grossesse est une stratégie dont l’efficacité a été démontrée dans le monde entier – par exemple pour le tétanos – et qui est maintenant élargie à la protection contre la grippe et la coqueluche. Ces vaccinations sont déjà recommandées et pratiquées chez les femmes enceintes dans de nombreux pays d’Europe, aux États-Unis et en Australie. La présente lettre d’expert a pour objectif d’exposer les preuves de l’efficacité et de la sécurité de ces vaccins pendant la grossesse et de formuler les recommandations correspondantes pour les femmes enceintes.
2018
SSGO - Société Suisse de Gynécologie et d'Obstétrique
Suisse
recommandation professionnelle
grossesse
coqueluche
grossesse
femmes enceintes
grippe
vaccination
vaccination contre la grippe
Vaccination
coqueluche
Vaccins
grippe humaine
vaccins antigrippaux
Coqueluche
Grippe
Avis d'expert
vaccination; médication préventive
Rosacée
grossesse
coqueluche
Vaccine
expertise
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Quelle conduite à tenir en cas de vaccination ?
polyarthrite rhumatoïde modérée à sévère
http://www.cri-net.com/ckfinder/userfiles/files/fiches-pratiques/JAKi-juillet2018/JAK_12_Vaccination_VDEF_1218.pdf
En pratique : • Selon le RCP, les vaccins inactivés peuvent être réalisés sous JAKi. La réponse vaccinale après vaccination avec un vaccin inactivé est peu diminuée sous JAKi. • La vaccination par un vaccin vivant doit toujours être précédée d’une évaluation de la balance bénéfices (protection vaccinale) / risques (infection vaccinale ou risques liés à une possible réactivation de la maladie en cas d’arrêt des traitements). Un arrêt des immunosuppresseurs, 3 mois avant la vaccination avec un vaccin vivant, est recommandé par le haut conseil de la santé publique (HCSP). En dehors du vaccin contre la fièvre jaune, la poliomyélite orale, et le BCG, en raison de la demi-vie courte des JAKi, un délai d’une semaine apparaît suffisant avant la réalisation d’un vaccin vivant varicelle/zona. • Pour le vaccin contre la fièvre jaune, poliomyélite par voie orale, ROR, grippe orale et BCG, en l’absence de données, des risques liés à ces vaccins et des motivations personnelles liées au patient lui-même, les experts recommandent un arrêt des JAKi, 3 mois avant la réalisation de ces vaccins. La reprise du traitement pourra intervenir au plus tôt 2 semaines après la vaccination, et au mieux 1 mois plus tard. • En cas d’initiation d’un JAKi, la vaccination préventive d’une infection à VZV sera à proposer dès que le vaccin inerte sera disponible. En attendant, si le vaccin vivant par Zostavax est envisagé, il est recommandé de réaliser une sérologie du VZV puis d’arrêter le JAKi, 1 semaine avant la réalisation du vaccin, puis de réintroduire le JAKi au plus tôt 2 semaines après la vaccination en cas de sérologie positive et au moins 4 semaines en cas de sérologie négative. Les traitements immunosuppresseurs associés seront arrêtés 3 mois avant la vaccination par Zostavax .
2018
CRI - Club Rhumatismes et Inflammations
France
recommandation professionnelle
vaccination
vaccination
sévère
vaccination; médication préventive
polyarthrite
prise en charge de la maladie
polyarthrite rhumatoïde
Polyarthrite rhumatoïde
Vaccine
Vaccins
modération
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
La vaccination chez les professionnels soignants : l’exemple d’une étude utilisant la méthode des choix discrets pour analyser les préférences vaccinales contre une maladie aiguë, fréquente et avec risques de complications sévères chez les personnes vulnérables
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02420228
La recommandation vaccinale contre la grippe et la coqueluche pour les personnels de santé s’appuie à la fois sur un but de protection directe et indirecte. En France la couverture vaccinale des soignants reste modérée, voire même faible en fonction des groupes de métier. Le concept d’hésitation vaccinale présente la décision vaccinale comme un continuum pouvant être influencé par de nombreux facteurs témoignant d’une approche pluridisciplinaire. L’analyse conjointe, s’inspirant de l’économie et du marketing social, s’inscrit dans cette optique et permet d’évaluer l’impact combiné et individuel de ces facteurs. Un total de 1809 professionnels soignants a répondu au questionnaire. L’attribut, qui les influence le plus est celui concernant la sureté du vaccin. Ainsi un vaccin présentant un EIG, victime d’une controverse ou récent se verra refusé systématiquement. Les soignants sont aussi sensibles aux attributs concernant la protection indirecte (impact positif), les mesures post décision vaccinale (impact négatif) et son efficacité. On peut constater une homogénéité des préférences parmi les répondants, elles ne varient pas significativement alors que les pourcentages d’acceptions si. Sur les bases de cette étude, on peut émettre l’hypothèse qui sera difficile d’obtenir des progressions importantes de taux de couverture vaccinale antigrippale s’il n’y a pas d’amélioration du vaccin ou de changement juridique. Néanmoins il est nécessaire de s’interroger sur la pertinence éthique et sur le fondement scientifique d’un changement juridique sachant que l’intérêt de protection indirect ne fait pas consensus au sein de la recherche en santé publique.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Préférence des patients
Méthodes d'analyse
Personna +
Méthodes d'analyse
Vaccins
Méthodes d'analyse
risque
vaccination
sévère
complication
Maladies
maladie aiguë
vaccination
aidants
Vaccine
Méthodes d'analyse
vaccination
vaccination; médication préventive
personnes
populations vulnérables
a comme soignant
protestantisme
collecte de données
Maladie aigüe

---
N3-AUTOINDEXEE
Analyse qualitative des informations diffusées sur les forums Internet à propos des vaccins contre le papillomavirus
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01877279
Introduction : depuis 2011, nous assistons en France à une baisse de la couverture vaccinale des adolescentes contre le papillomavirus. Dans une société où les médias sociaux prennent une place de plus en plus importante dans la diffusion des informations sur la santé, il est important de faire le point sur les informations véhiculées par les forums Internet à propos de ces vaccins.
2017
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
diffusion de l'information
papillomavirus
Internet
Vaccins contre les papillomavirus
vaccination; médication préventive
vaccination
diffusion
autre maladie virale; maladie virale non classée ailleurs
vaccin
vaccine
vaccination
diffus
proposant
Vaccine
vaccination
qualitatif
propagation
Vaccins

---
N3-AUTOINDEXEE
Continuité de la vaccination antitétanique en ambulatoire après un passage aux urgences
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01877152
Introduction : lors d’un passage aux services d’accueil des urgences (SAU) pour une plaie à risque tétanigène, le statut vaccinal des patients est recherché par un test de dépistage rapide. En cas de perte de l’immunité, un protocole de revaccination est proposé. L’objectif principal de cette étude est de déterminer si les patients réalisent la deuxième, voire troisième injection de vaccin antitétanique après leur passage au SAU
2017
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
vaccination
transitoire
anatoxine tétanique
vaccination; médication préventive
vaccination
d'urgence
Vaccins
anatoxine tétanique
Vaccination
Vaccine
urgences
vaccination
urgence

---
N3-AUTOINDEXEE
Doit-on douter de la sécurité des vaccins ?? Exemple de l'aluminium
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01986556/document
Depuis les années 1920, la recherche scientifique a trouvé une solution « miracle » pour vaincre certaines maladies mortelles : les vaccins. Alors que les vaccins étaient plus que plébiscités par le passé, les adjuvants aluminiques, composants d’une grande partie d’entre eux, ont été incriminés comme jouant un rôle dans la survenue d’effets secondaires tels que la myofasciite à macrophages (MFM). Au vu du nombre de vaccinations contenant de l’aluminium effectuées chaque année dans le monde, et du nombre infime de cas rapportés, la survenue de la MFM semble fortement pencher en faveur d’une prédisposition génétique. D’autres études cas-témoins à plus large échelle seront toutefois nécessaires pour avoir un reflet plus fiable de la fréquence génétique retrouvée chez les sujets atteints. La balance bénéfice/risque de l’utilisation des adjuvants aluminiques reste, selon les autorités scientifiques, largement en faveur de ces vaccinations.
2017
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Vaccine
vaccination
vaccin
aluminium
sécurité
vaccination; médication préventive
vaccination
Sécurité
aluminium
vaccination
vaccine
vaccins
Vaccins

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccins cocooning : recommandations pratiques pour les maternités et services de néonatologie (mémo ou synthèse)
https://www.rp2s.fr/wp-content/uploads/2016_M%C3%A9mo-vaccins-cocooning_MAJFev2017.pdf
Dans toutes les maternités du RP2S : 1. Informer les parents en anténatal sur le cocooning coqueluche 2. Demander explicitement le carnet de santé ou de vaccination des parents aux consultations prénatales et pour l’accouchement (livret d’accueil…) 3. Prescrire les vaccins à la sortie pour pères et mères si éligibles 4. Autour des naissances à risque (prématurité notamment) : proposer de vacciner en maternité les parents. Cette recommandation s’étend aux services de néonatologie.
2017
false
false
false
Réseau Périnatal des 2 Savoie
France
français
recommandation professionnelle
résumé ou synthèse en français
vaccination
vaccination; médication préventive
vaccination
Pratique
Recommandations
vaccine
Vaccine
vaccins
Vaccins
vaccin
maternité
néonatologie
centres de naissance
vaccination
Counseling directif
ostéosynthèse
directives de santé publique

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccins cocooning : recommandations pratiques pour les maternités et services de néonatologie
https://www.rp2s.fr/wp-content/uploads/2016_reco-vaccins-cocooning_MAJfev2017.pdf
La vaccination cocooning consiste à protéger les jeunes nourrissons, non encore vaccinés, en vaccinant leur entourage. Elle s’applique principalement pour la coqueluche, la grippe et la rougeole. Stratégie cocooning. 3 niveaux de pratique du cocooning sont envisageables dans les maternités : information aux parents, information prescription vaccinale si éligibilité, ou proposition de vaccination parentale en maternité (ou service de néonatologie). En maternité, la prescription du vaccin est plus efficace que la simple information, et la pratique de la vaccination donne les meilleurs résultats de couverture vaccinale parentale.
2017
false
false
false
Réseau Périnatal des 2 Savoie
France
français
recommandation professionnelle
néonatologie
Recommandations
vaccination
centres de naissance
vaccination
Counseling directif
vaccin
Vaccins
vaccine
Vaccine
maternité
vaccination; médication préventive
vaccination
Pratique
vaccins
directives de santé publique

---
N3-AUTOINDEXEE
Efficacité post autorisation de mise sur le marché de la vaccination antigrippale saisonnière contre l’hospitalisation avec une grippe confirmée virologiquement chez l’adulte en Europe
https://hal.archives-ouvertes.fr/tel-01635265
Notre objectif était de mesurer chez les adultes en Europe l’efficacité des vaccins (EV) anti-grippaux saisonniers contre l’hospitalisation avec une grippe confirmée en laboratoire. Nous avons coordonné une étude cas-témoins multicentrique dans 29 hôpitaux de 12 pays entre 2011 et 2017
2017
false
false
false
HAL Archives ouvertes
France
français
thèse ou mémoire
Grippe
vaccination
vaccination; médication préventive
grippe humaine
Europe
adulte
Adulte
démarche
efficacité du vaccin
virologique
Adulte
hospitalisation
vaccin contre le virus de l'influenza
hospitalisation
Virologie
syndrome de Propping-Zerres
Europe
vaccination
grippe
Vaccins
efficace
virologie
grippe
Vaccine
adulte
vaccins antigrippaux
anodontie
région mammaire
dysplasie ectodermique
obstruction du canal lacrymal
ongles malformés
troubles de la pigmentation
anomalies morphologiques congénitales des membres

---
N3-AUTOINDEXEE
Déterminants de la vaccination HPV à la Réunion : une enquête auprès des professionnels de santé et des mères
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01628370
Introduction : le cancer du col touche chaque année 3000 femmes en France et cause 1000 décès par an. La vaccination HPV est disponible en France depuis 2007. La couverture vaccinale à la Réunion est médiocre, autour de 9% des patientes cibles. Méthode : il s’agit d’une enquête d’opinion auprès des professionnels de santé et des mères de patientes en âge d’être vaccinée, à la Réunion
2017
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
vaccination
personnel de santé
Vaccins contre les papillomavirus
vaccination
vaccination
Santé
Réunion
autre maladie virale; maladie virale non classée ailleurs
vaccination; médication préventive
professionnel
Vaccins
Vaccination
Vaccine
déterminé
collecte de données
Santé maternelle
Mères
enquêteur
santé
vaccination
mères

---
N3-AUTOINDEXEE
Facteurs associés à l'acceptation d'une ordonnance de vaccin contre les papillomavirus humains dans quatre cabinets de médecine générale des Hauts-de-France
http://www.sudoc.fr/225720620
Contexte : En 2017, la couverture vaccinale (CV) anti papillomavirus humain (HPV) est très faible en France avec seulement 17% de jeunes filles vaccinées. L'objectif de cette étude était d'étudier les facteurs associés à l'acceptation d'une ordonnance de vaccin anti-HPV, chez les jeunes filles âgées de 11 à 19 ans, consultant dans 4 cabinets de médecine générale des Hauts de France
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
généralisé
France
vaccin
ordonnances
quatre
autre maladie virale; maladie virale non classée ailleurs
vaccination; médication préventive
vaccination
France
Acceptation des soins par les patients
papillomavirus humain
France
Vaccins contre les papillomavirus humains
France
Vaccins contre les papillomavirus
France
vaccination
papillomaviridae
Vaccins
français
Médecins
Vaccine
médecine générale
facte