Libellé préféré : virologie;

vrai Meta (CISMeF) : O;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Prise en charge en assistance médicale à la procréation (AMP), en préservation de la fertilité et en don de gamètes dans les départements français d’Amérique (DFA) et en métropole dans le contexte du déclin de la circulation du virus Zika
https://www.agence-biomedecine.fr/IMG/pdf/2018-003_reco_amp_et_zika_v5_09-02-2018_.pdf
Ces recommandations concernent les couples souhaitant une AMP, les patients souhaitant bénéficier d’une préservation de la fertilité et les personnes souhaitant donner des gamètes, lorsque les personnes concernées ou leur partenaire résident dans les départements français d’Amérique (DFA) ou en métropole après avoir séjourné récemment dans une zone de circulation active du virus Zika. Les recommandations visent à réduire le risque d’infection par le virus Zika au cours de la grossesse en prenant en compte à la fois le risque de transmission vectorielle et le risque de transmission par voie sexuelle.
2018
false
false
false
false
Agence de la Biomédecine
France
français
recommandation par consensus
Infection par le virus Zika
circulant
virus zika
France
Assistance médicale à la procréation
condom
français
Don
gestion des soins aux patients
don dirigé de tissus
amériques
AMP
assistant médical
virus
préservation de la fertilité
fertilité
Gamètes
don
AMP
cellules germinales

---
N1-SUPERVISEE
Les vaccins pour la prévention de la grippe chez les adultes en bonne santé
http://www.cochrane.org/fr/CD001269/les-vaccins-pour-la-prevention-de-la-grippe-chez-les-adultes-en-bonne-sante
L'objectif de cette revue Cochrane, dont la première version a été publiée en 1999, était de résumer les recherches sur les effets de l'immunisation des adultes en bonne santé par les vaccins antigrippaux durant la saison grippale. Nous avons utilisé des informations provenant d'essais randomisés comparant des vaccins à des vaccins factices ou à l'absence de vaccins. Nous nous sommes concentrés sur les résultats des études portant sur des vaccins à base de virus grippaux inactivés, qui sont développés en tuant le virus de la grippe avec un agent chimique et qui sont administrés par injection à travers la peau. Nous avons évalué les effets des vaccins sur la réduction du nombre d'adultes contractant une grippe confirmée et du nombre d'adultes présentant des symptômes semblables à la grippe tels que des maux de tête, une température élevée, de la toux et des douleurs musculaires (maladie semblable à la grippe ou syndrome grippal, SG). Nous avons également évalué les admissions à l'hôpital et les effets indésirables des vaccins. Les données observationnelles incluses dans les précédentes versions de la revue ont été retenues pour des raisons historiques, mais celles-ci n'ont pas été mises à jour en raison de leur absence d'influence sur les conclusions de la revue.
2018
false
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
français
méta-analyse
vaccins antigrippaux
grippe humaine
résultat thérapeutique
adulte
résumé ou synthèse en français

---
N2-AUTOINDEXEE
NOTE D’INFORMATION relative à la reprise de l’approvisionnement des vaccins contre l’hépatite B, ENGERIX B 20 microgrammes/1 ml et HBVAXPRO 10 microgrammes aux centres de vaccinations et aux centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic des infections par les virus de l’immunodéficience humaine et des hépatites virales et des infections sexuellement transmissibles (CeGIDD).
http://circulaire.legifrance.gouv.fr/index.php?action=afficherCirculaire&hit=1&r=43047
La présente note a pour objet d’informer de la reprise de l’approvisionnement des vaccins contre l’hépatite B, ENGERIX B 20 microgrammes/1 ml du laboratoire GLAXOSMITHKLINE et HBVAXPRO 10 microgrammes du laboratoire MSD Vaccins aux centres de vaccinations et aux centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic des infections par les virus de l’immunodéficience humaine et des hépatites virales et des infections sexuellement transmissibles (CeGIDD). La priorisation des publics cibles est maintenue, telle que précisée dans la note d’information N DGS/PP2/DGOS/DSS/2017/72 du 2 mars 2017.
2018
false
false
false
Circulaires.Gouv.Fr, Direction des Journaux Officiels, Site du Premier Ministre
France
français
texte législatif
vaccination / médication préventive
Engerix B
vaccination
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
vaccination
central
vaccin
vaccination contre l'hépatite b
hépatite virale
Twinrix
Vaccins
HBVAXPRO
vaccine
gout (anomalie du)
hepatite virale
maladie virale
Infection
virus de l'hépatite A humaine
anevrysme arteriel .
aucun diagnostic
hepatite
relatif
Centre
vaccination
infection à virus de l'immunodéficience humaine
Dépistage
hépatite virale
vaccin antihépatite B
hepatite
maladies sexuellement transmissibles
vaccination
diagnostic
Vaccine
Hépatite B
centres d'information
hépatites virales humaines
ENGERIX B
vaccins
infection
dépistage systématique
vaccine
hépatite B
vaccins antihépatite A
vaccins combinés

---
N2-AUTOINDEXEE
Maladie à virus Ebola (MVE)
http://www.inrs.fr/publications/bdd/eficatt/fiche.html?refINRS=EFICATT_Maladie%20%C3%A0%20virus%20Ebola%20(MVE)
Agent pathogène, données épidémiologiques, pathologie, que faire en cas d'exposition ? Démarche médico-légale, éléments de référence
false
false
false
INRS - Institut National de Recherche et de Sécurité
France
français
information scientifique et technique
fièvre hémorragique à virus ebola
Virus
maladie à virus ebola
Maladie
virus
maladie

---
N2-AUTOINDEXEE
La prise en charge et le traitement des personnes infectées par le virus de l'hépatite C - Guide pour les professionnels de la santé du Québec
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-002023/
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-002024/
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-002025/
L’infection par le virus de l’hépatite C représente encore aujourd’hui un défi quant à sa prise en charge et à son traitement. L’arrivée des antiviraux à action directe rend toutefois plus aisée la prise en charge des personnes infectées et permet de leur offrir un traitement plus efficace, mieux toléré, qui permet d’éradiquer le virus chez la vaste majorité d’entre elles. Cette nouvelle réalité requiert une grande mobilisation des professionnels de la santé ainsi qu’un encadrement de la pratique clinique, surtout de première ligne, pour maximiser l’offre d’une prise en charge optimale aux personnes infectées par le virus de l’hépatite C dans toutes les régions du Québec. Les recommandations figurant dans le présent guide sur la prise en charge et le traitement des personnes infectées par le virus de l’hépatite C ont été approuvées par le Comité consultatif sur le VIH et le VHC.
2018
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
français
recommandation pour la pratique clinique
Virus de l'hépatite C
Hépatite
Virus
Infection
Hépatite C
virus de l'hépatite
personnes
Traités
Québec
Santé
précis
hepacivirus
gestion des soins aux patients
hépatite
virus
infection
hépatite C
virus de l'hépatite
personnes
thérapeutique
charge virale
Québec
santé
personnel de santé
coopération internationale
précis

---
N3-AUTOINDEXEE
Néonicotinoïdes : l’Anses publie son second rapport d’étape sur les alternatives et les conclusions de ses travaux d’expertise sur l’impact sur la santé humaine de ces substances actives
https://www.anses.fr/fr/content/n%C3%A9onicotino%C3%AFdes-l%E2%80%99anses-publie-son-second-rapport-d%E2%80%99%C3%A9tape-sur-les-alternatives-et-les
En application de la loi « Pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages », l’Anses a engagé des travaux visant à évaluer des alternatives chimiques et non chimiques à l’usage de préparations phytopharmaceutiques à base de néonicotinoïdes, dont le rapport final sera publié au second trimestre 2018. Dans le second rapport d’étape publié ce jour, les alternatives aux usages sur vigne, betterave industrielle et fourragère, céréales à paille, maïs et laitue ont été identifiées et des indicateurs de risques leur ont été appliqués. Ces éléments seront intégrés dans un rapport final qui concernera l’ensemble des usages phytopharmaceutiques des néonicotinoïdes, ainsi qu’une actualisation des alternatives identifiées pour chaque usage. Concernant l’impact des néonicotinoïdes sur la santé humaine, l’expertise réalisée à la demande des ministres chargés de la santé et de l’environnement ne met pas en évidence d’effet nocif, pour des usages respectant les conditions d’emploi fixées par les autorisations de mise sur le marché. Toutefois, s’agissant du thiaclopride, compte tenu des caractéristiques de danger de la substance et de l’accroissement important de son utilisation, l’Agence recommande de réduire au maximum ses usages.
2018
false
false
false
ANSES
France
français
rapport
homo sapiens
humains
alternant
Activation du métabolisme
ACTIVIR
Anses
rapport albumine/globuline
expertise
rapport de suivi
santé
baies (géographie)
rapport de recherche

---
N2-ASUPERVISER
Avis et recommandations sur la prévention et la prise en charge des IST en Guyane et dans les Antilles françaises
https://cns.sante.fr/rapports-et-avis/avis-outre-mer-2018/
Le Directeur général de la santé et la Directrice générale des outre-mer ont saisi le Conseil national du sida et des hépatites virales (CNS) le 15 mai 2017 sur les modalités de mise en oeuvre de la stratégie nationale de santé sexuelle (SNSS) en Guyane et aux Antilles s’agissant de l’infection par le VIH, les hépatites virales et les autres infections sexuellement transmissibles (IST).
2018
false
false
false
CNS - Conseil National du SIDA
France
français
recommandation pour la pratique clinique
Antilles
maladies sexuellement transmissibles
Guyane française
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise

---
N2-AUTOINDEXEE
KALETRA
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2831910/fr/kaletra
Inscription d'une solution buvable adaptée à l’extension d’indication chez les jeunes enfants et nourrissons âgés de 14 jours à 2 ans. Service Médical Rendu (SMR) Important Le service médical rendu par KALETRA, solution buvable, est important dans l’extension d’indication aux enfants âgés de 14 jours à 2 ans. Amélioration du service médical rendu (ASMR) V (absence) Cette nouvelle présentation est un complément de gamme qui n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) par rapport aux autres présentations de KALETRA actuellement disponibles.
2018
false
false
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
KALETRA
Kaletra
association lopinavir ritonavir
ritonavir
lopinavir
association médicamenteuse

---
N2-AUTOINDEXEE
Augmentation du nombre de cas de rougeole en France : la vaccination est la seule protection
http://www.santepubliquefrance.fr/Actualites/Augmentation-du-nombre-de-cas-de-rougeole-en-France-la-vaccination-est-la-seule-protection
La rougeole touche actuellement plusieurs régions françaises et l’augmentation rapide du nombre de cas depuis le début de l’année peut faire craindre une nouvelle épidémie importante sur l’ensemble du territoire. Dans ce contexte, Santé publique France publie un point de situation et rappelle que la vaccination est le seul moyen de se protéger contre la rougeole.
2018
false
false
false
SPF - Santé publique France
France
français
information patient et grand public
vaccination contre la rougeole
France
Vaccine
Vaccin contre la rougeole
rougeole
augmenté
Vaccins
France
vaccination
quantité
France
Rougeole
vaccination / médication préventive
vaccination
France
France
français

---
N1-VALIDE
Recommandations AFEF pour l'élimination de l'infection par le virus de l'hépatite C en France
http://www.afef.asso.fr/ckfinder/userfiles/files/recommandations-textes-officiels/recommandations/VF%20INTERACTIF-%20RECO-VHC%20AFEF.pdf
Ces recommandations AFEF (Association Française pour l’Etude du Foie) visent à obtenir le plus rapidement possible l’élimination de l’infection par le virus de l’hépatite C (VHC) en France, si possible avant 2025. L’élimination est définie comme une diminution de 90 % des nouvelles infections, associée à une réduction de la mortalité liée au VHC de 65 %. L’Organisation Mondiale de la Santé a fixé cet objectif pour 2030.
2018
false
false
true
AFEF - Association Française pour l'Etude du Foie
France
français
recommandation pour la pratique clinique
hépatite C
hépatite C
hépatite C
observation (surveillance clinique)
France
éradication de maladie
dépistage systématique
continuité des soins
antiviraux
charge virale
mesure de la charge virale du virus de l'hépatite C
co-infection
association sofosbuvir velpatasvir
EPCLUSA
Glécaprévir 100 mg + pibrentasvir 40 mg comprimé
détermination du génotype
hépatite C
génotype
résistance virale aux médicaments
Cirrhose décompensée
cirrhose du foie
inhibiteur de la protéase NS3/4A du virus de l'hépatite C
inhibiteurs de protéases
inhibiteur de la protéine NS5A du virus de l'hépatite C
transplantation hépatique
algorithme
Sofosbuvir
carbamates
association médicamenteuse
composés hétérocycliques avec 4 noyaux ou plus

---
N1-VALIDE
Avis suivi de recommandations sur la notification formalisée aux partenaires
https://cns.sante.fr/rapports-et-avis/avis-notification-2018/
Les infections sexuellement transmissibles (IST) sont, partout dans le monde, extrêmement fréquentes et parfois graves lorsqu’elles favorisent la survenue de cancers, provoquent des troubles de la fertilité voire menacent la vie des patients qui en sont atteints. Parce qu’elles passent souvent inaperçues avant la survenue de complications, elles nécessitent une optimisation des stratégies mises en oeuvre pour rendre leur dépistage plus efficace. Dans le cadre d’une approche ciblée vers les personnes les plus exposées au risque d’IST, le dépistage des partenaires sexuels des personnes chez qui un diagnostic d’IST a été porté représente une stratégie efficace, car elle permet de leur proposer une prise en charge précoce si nécessaire et d’interrompre la chaine de transmission. La stratégie de notification au partenaire est formalisée dans plusieurs pays qui ont mis en place un accompagnement structuré du patient dans cette démarche ; ce n’est pas le cas en France.
2018
false
false
false
CNS - Conseil National du SIDA
France
français
recommandation
maladies sexuellement transmissibles
partenaire sexuel
confidentialité
notification des maladies à déclaration obligatoire

---
N2-AUTOINDEXEE
Perceptions et attitudes des internes de médecine générale et des étudiants en maïeutique face à leur vaccination antigrippale : une enquête transversale à la faculté de médecine de Nancy
http://www.sudoc.fr/225469979
Introduction : La grippe est une maladie courante, évoluant par épidémie. De nos jours le moyen de prévention le plus efficace est la vaccination antigrippale (VAG). Elle est recommandée en France dans certains groupes de population à risque et dans certaines professions, comme les professionnels de santé. Dans ces groupes, l’objectif de 75% de couverture vaccinale (CV) fixé par l’OMS est rarement atteint. Notre enquête réalise un état des lieux de la VAG déclarée des internes de médecine générale (IMG) et des étudiants en maïeutique (EM) de l’université de Nancy et évalue leurs perceptions et attitudes concernant leur propre VAG
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
Vaccins
vaccination
vaccination
transverse
vaccin contre le virus de l'influenza
médecine générale
interne
enquêteur
vaccins antigrippaux
perception
étudiant
médecine interne
étudiant médecine
Face
vaccination / médication préventive
médecin (médecine interne)
Perception
Médecins
perception
écoles de médecine
profession de sage-femme
Vaccine
posture
Perception
généralisé
attitude
collecte de données

---
N2-AUTOINDEXEE
FLUARIXTETRA
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2839011/fr/fluarixtetra
Mise à disposition de trois nouvelles présentations (deux présentations avec aiguille(s) et une présentation en boite de 10) en complément des deux présentations actuellement inscrites. Service Médical Rendu (SMR) Important Le service médical rendu par FLUARIXTETRA, suspension injectable en seringue pré remplie est important dans l’indication de l’AMM et pour les populations recommandées. Amélioration du service médical rendu (ASMR) V (absence) Ces spécialités sont des compléments de gamme qui n’apportent pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) par rapport aux présentations déjà inscrites.
2018
false
false
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
FLUARIXTETRA

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccin papillomavirus
http://www.mongeneraliste.be/fiches-patients/vaccin-contre-le-papillomavirus
2018
false
false
false
mongeneraliste.be - Société Scientifique de Médecine Générale
France
français
information patient et grand public
Vaccins contre les papillomavirus
vaccin
Vaccine
vaccination
Vaccins
maladie virale autre/non classée ailleurs
vaccination / médication préventive
papillomavirus
vaccination

---
N1-VALIDE
Boostrix Tetra, Infanrix Quinta, Infanrix Hexa, Fendrix et tous les vaccins de la gamme Havrix, Engerix, Twinrix : fuites de seringues - Lettre aux professionnels de santé
Information destinée aux médecins généralistes, pédiatres, pharmaciens officinaux et hospitaliers, centres de Protection Maternelle et Infantile, centres de vaccination, service de santé des Armées, Services Départementaux d’Incendie et de Secours
ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Boostrix-Tetra-Infanrix-Quinta-Infanrix-Hexa-Fendrix-et-tous-les-vaccins-de-la-gamme-Havrix-Engerix-Twinrix-fuites-de-seringues-Lettre-aux-professionnels-de-sante
Les professionnels de santé ont été informés d'un risque de fuites avec des seringues de plusieurs vaccins lors de la préparation ou l'administration. En Europe, le taux de survenue est faible (environ 2,6 pour 100 000 doses distribuées) mais la fréquence exacte n’est pas connue et pourrait être plus élevée. Les fuites ne posent pas de problème pour la stérilité du produit. Le risque potentiel serait, en théorie, un sous-dosage, laissant les sujets insuffisamment protégés contre la maladie après immunisation...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
vaccination
vaccins
BOOSTRIXTETRA
BOOSTRIXTETRA, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin diphtérique, tétanique, coquelucheux (acellulaire multicomposé) et poliomyélitique (inactivé), (adsorbé, à teneur réduite en antigènes)
INFANRIX HEXA
INFANRIXQUINTA
INFANRIXQUINTA, poudre et suspension pour suspension injectable. Vaccin diphtérique, tétanique, coquelucheux (acellulaire, multicomposé), poliomyélitique (inactivé) et conjugué de l’Haemophilus type b, adsorbé
INFANRIX hexa, poudre et suspension pour suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin diphtérique(D), tétanique(T), coquelucheux (acellulaire, multicomposé)(Ca), de l'hépatite B (ADNr)(HepB), poliomyélitique(inactivé)(P) et de l'Haemophilus influe
FENDRIX
HAVRIX
HAVRIX 1440 U/1 ml ADULTES, suspension injectable en seringue pré-remplie. vaccin inactivé de l'hépatite A adsorbé
HAVRIX NOURRISSONS ET ENFANTS 720 U/0,5 ml, suspension injectable en seringue préremplie. vaccin inactivé de l'hépatite A adsorbé
ENGERIX B
ENGERIX B 10 microgrammes/0,5 ml, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin de l'hépatite B (ADNr), (adsorbé) (VHB)
ENGERIX B 20 microgrammes/1 ml, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin de l'hépatite B (ADNr), (adsorbé) (VHB)
TWINRIX
TWINRIX ADULTE, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin de l'hépatite A (inactivé) et de l'hépatite B (ADNr) (HAB) (adsorbé)
TWINRIX ENFANT, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin de l'hépatite A (inactivé) et de l'hépatite B (ADNr) (HAB) (adsorbé)
recommandation de bon usage du médicament
fuite au niveau d'un dispositif
risque
panne d'appareillage

---
N1-VALIDE
Vaccination contre la rougeole avant l'âge de 12 mois suite à l'arrêt de commercialisation du vaccin monovalent ROUVAX
Recommandation vaccinale
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2844107/fr/vaccination-contre-la-rougeole-avant-l-age-de-12-mois-suite-a-l-arret-de-commercialisation-du-vaccin-monovalent-rouvax
La HAS actualise les situations pour lesquelles une vaccination contre la rougeole est requise avant l'âge de 12 mois : prophylaxie post-exposition ; voyage en zone d’endémie ; infection par le VIH ou attente de transplantation. Dans ces situations, la HAS recommande désormais que les nourrissons âgés de moins de 12 mois reçoivent un vaccin trivalent ROR. Comme précédemment, ils devront recevoir par la suite les deux doses de vaccin trivalent ROR prévues par le calendrier vaccinal en vigueur (une dose à partir de 12 mois et une dose entre 16 et 18 mois) en respectant un intervalle minimal de un mois entre les doses. Ainsi, le vaccin trivalent ROR remplace le vaccin monovalent rougeoleux lorsque la vaccination contre la rougeole est requise avant l'âge de 12 mois. La HAS rappelle que la vaccination n'est pas recommandée pour les nourrissons avant l'âge de 6 mois. Enfin, la HAS déplore l'arrêt de commercialisation du vaccin ROUVAX et l'absence de demande d'autorisation de mise sur le marché dans cette classe d'âge par les laboratoires commercialisant les vaccins trivalents ROR...
2018
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
nourrisson
rougeole
vaccination
recommandation de santé publique
Vaccin contre la rougeole
Vaccin contre la rougeole
ROUVAX
R.O.R. VAX
ROUVAX pdre/solv p susp inj SC IM
retraits du marché de médicaments
calendrier vaccinal
rappel de vaccin
J07BD01 - rougeole, virus vivant atténué
R.O.R. VAX pdre/solv p susp inj
prophylaxie après exposition
voyage
infections à VIH
transplantation
Immunogénicité des vaccins
effet indésirable du vaccin antirougeoleux
complication d'une vaccination
vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole
J07BD52 - rougeole en association aux oreillons et à la rubéole, virus vivants atténués

---
N1-VALIDE
Vaccins antirabiques: Note de synthèse de l’OMS – avril 2018
http://www.who.int/wer/2018/wer9316/fr/
Le présent document remplace la note de synthèse de l’OMS sur les vaccins antirabiques publiée en 2010. Il présente de nouvelles données scientifiques dans le domaine de la rage et de l’utilisation des vaccins antirabiques, en mettant l’accent sur la faisabilité programmatique, la simplification des schémas de vaccination et l’amélioration du rapport coût-efficacité. Les recommandations concernent les 2 principales stratégies de vaccination, à savoir la vaccination préventive post-exposition et la vaccination préventive pré-exposition. Dans le cadre de la prophylaxie post-exposition (PPE), des recommandations portant sur l’utilisation des immunoglobulines antirabiques sont également fournies.
2018
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
français
recommandation de santé publique
rage (maladie)
vaccins antirabiques

---
N1-VALIDE
Évolution de la stratégie de gestion en cas d’épidémie de rougeole importante sur le territoire national
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=651
Le HCSP rappelle la définition des niveaux épidémiques en région et sur le territoire national. Il précise les modalités d’adaptation de la stratégie de signalement et de surveillance des cas de rougeole ainsi que de la priorisation de la confirmation biologique. Il propose une déclinaison des mesures de gestion en période épidémique, notamment l’organisation de campagnes de vaccination au plus près des collectivités concernées. Il insiste sur l’importance de la mise en ouvre d’actions d’information et de communication sur la maladie et sa prévention par la vaccination.
2018
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
information scientifique et technique
rougeole
Vaccin contre la rougeole
rougeole

---
N2-AUTOINDEXEE
INSTRUCTION N DGOS/R4/DGS/SP2/2018/94 du 5 avril 2018 relative à la compétence territoriale et au fonctionnement des comités de coordination de la lutte contre les infections sexuellement transmissibles et le virus de l’immunodéficience humaine (COREVIH)
http://circulaire.legifrance.gouv.fr/index.php?action=afficherCirculaire&hit=1&r=43300
La présente instruction a pour objet le décret du 28 avril 2017 relatif à la coordination de la lutte contre les infections sexuellement transmissibles et le virus de l’immunodéficience humaine (COREVIH). Outre le cadre général, elle vise à apporter aux ARS des précisions sur l’extension du champ d’action et des missions des COREVIH aux IST dans une approche globale de santé sexuelle. La présente instruction vise également à préciser les modalités de la gouvernance régionale, les moyens financiers alloués ainsi que le rapport d’activité d’un COREVIH.
2018
false
false
false
Circulaires.Gouv.Fr, Direction des Journaux Officiels, Site du Premier Ministre
France
français
texte législatif
relatif
aptitude
Virus
instruction
maladies sexuellement transmissibles
Compétence
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
lutte contre l'infection
Virus
Virus
Fracture induite
Lutte
coordination
Humains
infection à virus de l'immunodéficience humaine
compétence
virus
capacité mentale
humains

---
N1-VALIDE
UE14 - Infectieux
DFGSM3 - Université Paris Descartes
https://mediasd.parisdescartes.fr/#/browse?in=dir&dirid=552e55ce7d6b973d929b76fc
Médias.d est la vidéothèque des ressources produites par les membres, les intervenants extérieurs, ou encore les partenaires de l'université Paris Descartes. Dans cet onglet, vous trouverez tous les cours concernant l'infectiologie.
2018
true
false
false
false
2eme cycle / master
Université Paris Descartes - Faculté de médecine
France
français
infectiologie
matériel d'enseignement audio-visuel
virus
antibactériens
infections bactériennes et mycoses
génétique microbienne
résistance bactérienne aux médicaments
anti-infectieux
vaccination
pleuropneumonie
maladies virales
myocardite
péricardite
méningite
encéphalite
antirétroviraux
bactéries
maladies parasitaires
infections à virus à ARN
virus à ADN

---
N2-AUTOINDEXEE
Les IST
http://www.rfi.fr/emission/20180508-ist
Syphilis, blennorragie, verrues génitales, chlamydiae, etc. Les infections sexuellement transmissibles (IST) ont de profondes répercussions sur la santé sexuelle et reproductive dans le monde. Il existe plus de trente agents infectieux, bactéries, virus ou parasites, transmissibles de cette manière. Selon l’OMS, chaque jour, plus d’un million de personnes contractent des infections sexuellement transmissibles. Quels sont les traitements et les moyens de prévention ?
2018
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
maladies sexuellement transmissibles

---
N2-AUTOINDEXEE
Travail en animalerie. Comment se protéger des zoonoses ?
http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=ED%206302
Ce dépliant présente, sous forme illustrée, les bonnes pratiques en matière de prévention des zoonoses applicables au quotidien dans une animalerie de compagnie.
2018
false
false
false
INRS - Institut National de Recherche et de Sécurité
France
français
brochure pédagogique pour les patients
zoonoses
métier
travail
zoonose
Travail
Zoonose

---
N2-AUTOINDEXEE
BARACLUDE
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2844755/fr/baraclude
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions. Service Médical Rendu (SMR) Important le service médical rendu par BARACLUDE reste important dans l’indication de l’AMM.
2018
false
false
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
BARACLUDE
Baraclude
entécavir
guanine

---
N2-AUTOINDEXEE
PRIORIX
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2844531/fr/priorix
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions. Service Médical Rendu (SMR) Important le service médical rendu par PRIORIX reste important dans l’indication de l’AMM, dans les populations recommandées dans le calendrier vaccinal en vigueur .
2018
false
false
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
Priorix
PRIORIX
vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole

---
N2-AUTOINDEXEE
ZOVIRAX
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2847921/fr/zovirax
Maintien du remboursement sauf pour la forme crème : avis défavorable au remboursement. Service Médical Rendu (SMR) Important Le service médical rendu par ces spécialités reste important dans les indications de l’AMM pour : - ZOVIRAX 200 mg, comprimé et ZOVIRAX 200 mg/5 ml, suspension buvable en flacon - ZOVIRAX 800 mg, comprimé et ZOVIRAX 800 mg/10 ml, suspension buvable en flacon - ZOVIRAX 250 mg et 500 mg , poudre pour solution injectable - ZOVIRAX 3%, pommade ophtalmique Insuffisant le service médical rendu ZOVIRAX 5% crème est insuffisant au regard des thérapies existantes pour justifier d’une prise en charge par la solidarité nationale dans le traitement de la primo-infection génitale à virus Herpès simplex et des récurrences ultérieures éventuelles.
2018
false
false
Insuffisant
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
Zovirax
ZOVIRAX
aciclovir

---
N2-AUTOINDEXEE
SOVALDI
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2848084/fr/sovaldi
Service Médical Rendu (SMR) Important le service médical rendu par SOVALDI, en association à la ribavirine, est important dans l’extension d’indication pour le « traitement de l’hépatite C chronique chez les adolescents âgés de 12 à moins de 18 ans ». Amélioration du service médical rendu (ASMR) III (modéré) Compte tenu : - des données disponibles chez l’adulte qui démontrent une efficacité virologique importante, - des données disponibles (étude de phase II) chez l’adolescent âgé de 12 à 18 ans, suggérant un profil d’efficacité et de tolérance comparable à celui décrit chez l’adulte, - des limites de la stratégie de traitement actuelle de cette population, fondée sur l’utilisation de l’interféron associé à la ribavirine, la Commission considère que SOVALDI (sofosbuvir), en association à ribavirine, apporte une amélioration du service médical rendu modérée (ASMR III) dans la prise en charge de l’hépatite C chronique chez les adolescents âgés de plus de 12 ans.
2018
false
false
Modéré
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
Sovaldi
SOVALDI
Sofosbuvir

---
N2-AUTOINDEXEE
HARVONI
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2848077/fr/harvoni
Service Médical Rendu (SMR) Important le service médical rendu par HARVONI est important dans l’extension d’indication pour le « traitement de l’hépatite C chronique chez les adolescents âgés de 12 à moins de 18 ans ». Amélioration du service médical rendu (ASMR) III (modéré) Compte tenu : -des données disponibles chez l’adulte qui démontrent une efficacité virologique importante, -des données disponibles (étude de phase II) chez l’adolescent âgé de 12 à 18 ans, suggérant un profil d’efficacité et de tolérance comparable à celui décrit chez l’adulte, -des limites de la stratégie de traitement actuelle de cette population, fondée sur l’utilisation de l’interféron associé à la ribavirine, la Commission considère que HARVONI (sofosbuvir/ lédipasvir) apporte une amélioration du service médical rendu modérée (ASMR III) dans la prise en charge de l’hépatite C chronique chez les adolescents âgés de plus de 12 ans.
2018
false
false
Modéré
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
Harvoni
HARVONI
association lédipasvir sofosbuvir
benzimidazoles
fluorènes
Uridine monophosphate

---
N2-AUTOINDEXEE
CELSENTRI
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2848372/fr/celsentri
Service Médical Rendu (SMR) Important le service médical rendu par les spécialités CELSENTRI, est important dans l’extension d’indication chez l’adolescent et l’enfant (âgé de 2 ans ou plus et pesant au moins 10 kg), infectés par le VIH-1 à tropisme détecté uniquement CCR5, prétraités et en échec virologique. Amélioration du service médical rendu (ASMR) IV (mineur) Compte tenu : - des données disponibles chez l’adulte démontrant son efficacité immuno-virologique dans le traitement de l’infection par le VIH-1 à tropisme détecté uniquement CCR5, en association avec d’autres médicaments antirétroviraux, chez des patients en échec virologique, - des données disponibles (étude de phase II) chez les enfants et les adolescents à partir de 2 ans, suggérant un profil d’efficacité et de tolérance comparable à celui décrit chez l’adulte, Comme chez l’adulte, CELSENTRI (maraviroc), en association à un traitement antirétroviral optimisé, apporte une amélioration du service médical rendu mineure (ASMR IV) dans la prise en charge des enfants et des adolescents à partir de 2 ans infectés par le VIH-1 à tropisme détecté uniquement CCR5, prétraités et en échec virologique.
2018
false
false
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
Celsentri
CELSENTRI
maraviroc
cyclohexanes
triazoles

---
N1-SUPERVISEE
Recrudescence de la Rougeole - 2018 - Repères pour votre pratique
http://inpes.santepubliquefrance.fr/CFESBases/catalogue/detaildoc.asp?numfiche=1848
Ce document destiné aux professionnels de santé permet de faire un point épidémiologique, clinique et diagnostique dans un contexte de recrudescence de la Rougeole en France. État des connaissances : avril 2018.
2018
false
false
false
false
INPES - Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé
France
français
recommandation professionnelle
rougeole
Vaccin contre la rougeole

---
N1-VALIDE
Prescription d’antiviraux et grippe saisonnière
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=652
- données d’efficacité d’un traitement antiviral lors d’un épisode de grippe saisonnière ; - indications de prescription et du traitement antiviral en cas de grippe saisonnière (préventif, préemptif et curatif) tenant compte de l’ensemble des effets secondaires et des contre-indications ; - conditions de prescription : durée de traitement et posologie.
2018
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
recommandation de santé publique
grippe humaine
antiviraux
sialidase

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccination anti-HPV : pourquoi tant de difficultés ? : le point de vue de médecins généralistes
http://www.sudoc.fr/227182235
Introduction : Le cancer du col est un problème de santé publique en France, évitable grâce à la prévention primaire : la vaccination et à la prévention secondaire : le frottis cervico-utérin. Pourtant, la couverture vaccinale est faible en France. L’objectif de l’étude est de déterminer les difficultés rencontrées par le médecin généraliste pour prescrire le vaccin anti-HPV
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
Vision
vaccination
Vaccins
généralisé
vaccination / médication préventive
Médecins
Vaccins contre les papillomavirus
maladie virale autre/non classée ailleurs
Vaccination
Vaccine
médecins généralistes
vaccination
vaccination
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Évaluation qualitative de messages narratifs pour promouvoir la vaccination contre la rougeole auprès de parents canadiens
https://corpus.ulaval.ca/jspui/handle/20.500.11794/29880
En s’appuyant sur un devis qualitatif, ce projet de mémoire avait pour objectif d’explorer comment les perceptions et les attitudes de parents canadiens sont influencées par quatre variations d’un message de promotion de la vaccination contre la rougeole
2018
false
false
false
CorpusUL - Dépôt institutionnel de l'Université Laval
Canada
français
thèse ou mémoire
parents
Vaccin contre la rougeole
vaccination
Évaluation qualitative
vaccination
messager
Vaccins
vaccination / médication préventive
parent
rougeole
études d'évaluation comme sujet
Vaccine
qualitatif
narration
vaccination contre la rougeole
Rougeole

---
N1-VALIDE
La vaccination prophylactique contre les papillomavirus humains pour prévenir le cancer du col de l’utérus et ses précurseurs
http://www.cochrane.org/fr/CD009069/la-vaccination-prophylactique-contre-les-papillomavirus-humains-pour-prevenir-le-cancer-du-col-de
Objectifs : Évaluer les effets néfastes et la protection des vaccins prophylactiques anti-papillomavirus humains (HPV) contre les lésions précancéreuses du col de l’utérus et les infections par HPV16/18 chez les adolescentes et les femmes.
2018
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
français
résumé ou synthèse en français
Vaccins contre les papillomavirus
tumeurs du col de l'utérus
adolescent
adulte
revue de la littérature

---
N1-VALIDE
Anomalies du tube neural rapportées chez des enfants nés de mères traitées par du dolutégravir au moment de la conception
Information destinée aux professionnels de santé dans le cadre de la prise en charge de l’infection par le VIH, infectiologues, virologues, gynécologues, obstétriciens, pédiatres, spécialistes en santé sexuelle et spécialistes VIH, pharmaciens, médecins généralistes
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Anomalies-de-fermeture-du-tube-neural-chez-les-enfants-nes-de-meres-traitees-par-le-dolutegravir-pendant-la-grossesse-Point-d-information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Anomalies-du-tube-neural-rapportees-chez-des-enfants-nes-de-meres-traitees-par-du-dolutegravir-au-moment-de-la-conception-Lettre-aux-professionnels-de-sante
Tivicay (dolutégravir), Triumeq (dolutégravir, abacavir, lamivudine), Juluca (dolutégravir, rilpivirine) Dans une large étude observationnelle en cours menée au Botswana et évaluant des issues de grossesse, l'étude Tsepamo, une analyse préliminaire a identifié 4 cas d'anomalies du tube neural (AFTN) chez 426 nourrissons nés de femmes ayant pris du dolutégravir en association avec d’autres antirétroviraux avant la conception. Cela représente une incidence d’AFTN d'environ 0,9% par rapport à l’incidence attendue dans l’étude d'environ 0,1%...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
anomalies du tube neural
grossesse
dolutégravir
J05AX12 - dolutégravir
inhibiteurs de l'intégrase du vih
infections à VIH
malformations dues aux médicaments et aux drogues
recommandation de bon usage du médicament
premier trimestre de grossesse
nouveau-né
TIVICAY
TIVICAY 10 mg, comprimé pelliculé
TIVICAY 25 mg, comprimé pelliculé
TIVICAY 50 mg, comprimé pelliculé
administration par voie orale
association médicamenteuse
TRIUMEQ
TRIUMEQ 50 mg/600 mg/300 mg, comprimé pelliculé
J05AR13 - lamivudine, abacavir et dolutégravir
J05AR21 - dolutégravir et rilpivirine
composés hétérocycliques 3 noyaux

---
N1-VALIDE
TIVICAY, TRIUMEQ et JULUCA (médicaments contenant du dolutégravir) – Risque possible d'anomalies du tube neural
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2018/66998a-fra.php
Selon les premières constatations de l’étude Tsepamo menée actuellement au Botswana, il existerait un risque accru d’anomalies du tube neural (ATN) touchant le cerveau, la colonne vertébrale et la moelle épinière chez des nourrissons nés de mères traitées par le dolutégravir au moment de la conception. Aucun cas n’a été signalé chez des nourrissons nés de mères ayant amorcé un traitement par le dolutégravir durant la grossesse. Bien que l’expérience liée à la prise de dolutégravir durant la grossesse soit limitée, les données tirées d’études sur des animaux, du Registre de l’emploi des antirétroviraux chez la femme enceinte, des essais cliniques et de la pharmacovigilance n’ont fait ressortir aucun problème d’innocuité similaire. On invite les professionnels de la santé : à éviter de prescrire du dolutégravir aux femmes en âge de procréer qui tentent de devenir enceintes, sauf si aucune autre option thérapeutique adéquate n’est disponible; à tenir compte des risques et bienfaits du traitement par le dolutégravir lorsqu’il est prescrit aux femmes en âge de procréer; à informer les femmes en âge de procréer du risque potentiel d’ATN lors de la prise du dolutégravir au moment de la conception ou, par mesure de précaution, durant le premier trimestre de grossesse; à faire passer un test de grossesse aux femmes en âge de procréer avant l’instauration du traitement; à conseiller aux femmes en âge de procréer qui prennent du dolutégravir d’éviter de tomber enceintes et d’utiliser un moyen de contraception efficace tout au long du traitement; à instaurer un autre schéma thérapeutique lorsqu’une grossesse est confirmée durant le premier trimestre et la prise de dolutégravir...
2018
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
avis de pharmacovigilance
anomalies du tube neural
grossesse
dolutégravir
J05AX12 - dolutégravir
inhibiteurs de l'intégrase du vih
infections à VIH
malformations dues aux médicaments et aux drogues
recommandation de bon usage du médicament
premier trimestre de grossesse
nouveau-né
TIVICAY
TIVICAY 10 mg, comprimé pelliculé
TIVICAY 25 mg, comprimé pelliculé
TIVICAY 50 mg, comprimé pelliculé
administration par voie orale
association médicamenteuse
TRIUMEQ
TRIUMEQ 50 mg/600 mg/300 mg, comprimé pelliculé
J05AR13 - lamivudine, abacavir et dolutégravir
J05AR21 - dolutégravir et rilpivirine
composés hétérocycliques 3 noyaux

---
N1-VALIDE
Nouveaux renseignements de sécurité pour les femmes qui utilisent le dolutégravir, un médicament servant à traiter le VIH
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2018/67010a-fra.php
Au cours d'une étude au Botswana, des cas d’anomalie congénitale graves au tube neural ont été observés chez environ 1 % des bébés dont la mère utilisait du dolutégravir au moment de la conception. Les patientes qui utilisent du dolutégravir ne doivent pas cesser son utilisation avant d’avoir consulté leur professionnel de la santé, au risque d’aggraver l’infection à VIH. Les femmes qui souhaitent tomber enceintes et qui utilisent du dolutégravir doivent analyser les différents traitements possibles avec leur médecin avant de tomber enceintes. Les femmes qui utilisent du dolutégravir doivent éviter de tomber enceintes et utiliser une contraception efficace. Les femmes qui tombent enceintes pendant un traitement au dolutégravir doivent consulter immédiatement leur professionnel de la santé...
2018
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
anomalies du tube neural
grossesse
dolutégravir
J05AX12 - dolutégravir
inhibiteurs de l'intégrase du vih
infections à VIH
malformations dues aux médicaments et aux drogues
premier trimestre de grossesse
nouveau-né
TIVICAY
TIVICAY 10 mg, comprimé pelliculé
TIVICAY 25 mg, comprimé pelliculé
TIVICAY 50 mg, comprimé pelliculé
administration par voie orale
association médicamenteuse
TRIUMEQ
TRIUMEQ 50 mg/600 mg/300 mg, comprimé pelliculé
J05AR13 - lamivudine, abacavir et dolutégravir
J05AR21 - dolutégravir et rilpivirine
brochure pédagogique pour les patients
composés hétérocycliques 3 noyaux

---
N1-VALIDE
Prévention et traitement antiviral du zona
FICHE DE BONNE PRATIQUE & BON USAGE
http://www.omedit-centre.fr/portail/gallery_files/site/136/2953/5062/8134.pdf
Le traitement doit être administré précocement, au plus tard avant la 72ème heure suivant l’apparition des premières lésions...
2018
false
false
false
OMéDIT Centre
France
français
zona
zona
antiviraux
vaccination
ZOSTAVAX
Vaccin contre le zona
ZOVIRAX
ZELITREX
recommandation de bon usage du médicament
aciclovir
valaciclovir
sujet immunodéprimé
transmission de maladie infectieuse du patient au professionnel de santé
enfant
adulte
adolescent
aciclovir
valine
valine

---
N1-VALIDE
Prévention et traitement antiviral de la varicelle
http://www.omedit-centre.fr/portail/gallery_files/site/136/2953/5062/8133.pdf
FICHE DE BONNE PRATIQUE & BON USAGE
2018
false
false
false
OMéDIT Centre
France
français
recommandation de bon usage du médicament
varicelle
varicelle
antiviraux
grossesse
sujet immunodéprimé
nouveau-né
enfant
adolescent
adulte
aciclovir
ZOVIRAX
VARILRIX
injections veineuses
vaccin contre la varicelle
vaccination
VARIVAX
administration par voie orale
valaciclovir
transmission verticale de maladie infectieuse
aciclovir
valine
valine

---
N1-SUPERVISEE
Les vaccins pour la prévention de la grippe chez les enfants en bonne santé
http://www.cochrane.org/fr/CD004879/les-vaccins-pour-la-prevention-de-la-grippe-chez-les-enfants-en-bonne-sante
L'objectif de cette revue Cochrane, publiée pour la première fois en 2007, était de résumer la recherche concernant la vaccination des enfants en bonne santé âgés de 16 ans ou moins au moyen de vaccins antigrippaux pendant les saisons grippales. Nous avons utilisé les informations provenant d'essais randomisés comparant l'un ou l'autre de deux types de vaccins à des vaccins factices ou à l'absence d'intervention. Le premier type de vaccin est basé sur des virus grippaux vivants mais affaiblis (on parle alors de vaccins vivants atténués contre la grippe) et est administré par voie nasale. Le second est préparé en tuant des virus de la grippe à l'aide d'un agent chimique (virus inactivé) et est administré par injection à travers la peau.
2018
false
false
N
false
Centre Cochrane Français
France
français
méta-analyse
vaccins antigrippaux
grippe humaine
enfant
résultat thérapeutique
nourrisson
résumé ou synthèse en français

---
N1-VALIDE
L'utilisation d'antiviraux contre l'influenza : des conseils pour les praticiens en 2012-2013 - Sommaire relatif à la pédiatrie
http://www.cps.ca/fr/documents/position/utilisation-antiviraux-contre-influenza-aommaire-pediatrique-2012-2013
Le présent point de pratique résume l'utilisation d'antiviraux pour prendre en charge l'influenza chez les enfants et les adolescents pendant la saison 2012-2013. Il contient des extraits de la mise à jour complète des recommandations canadiennes sur l'utilisation des antiviraux pour prévenir et traiter l'influenza qui a été publiée récemment à l'intention des cliniciens. Il s'attarde également à l'antivirothérapie en pédiatrie. Le document de base contient de l'information détaillée sur le recours sélectif à la chimioprophylaxie et souligne l'importance des infections bactériennes secondaires (Streptococcus pneumoniae, Staphylococcus aureus sensible à la méthicilline et S aureus résistant à la méthicilline) dans les cas de grave influenza.
2018
false
false
N
false
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
français
grippe humaine
antiviraux
enfant
nourrisson
recommandation pour la pratique clinique
adolescent
algorithme

---
N1-SUPERVISEE
Les vaccins pour la prévention de la grippe chez les personnes âgées
http://www.cochrane.org/fr/CD004876/les-vaccins-pour-la-prevention-de-la-grippe-chez-les-personnes-agees
L'objectif de cette revue Cochrane, dont la première version a été publiée en 2006, était de résumer les recherches sur les effets de l'immunisation des personnes âgées (personnes âgées de 65 ans ou plus) avec le vaccin antigrippal au cours de la saison de grippe. Nous avons utilisé des informations provenant d'essais randomisés comparant le vaccin antigrippal avec un vaccin factice ou à l'absence de vaccin. Les vaccins contre la grippe étaient préparés en traitant des virus de la grippe avec un agent chimique qui tue le virus (virus inactivé), et la vaccination était administrée par injection à travers la peau. Nous voulions évaluer les effets des vaccins sur la réduction du nombre de personnes âgées présentant une grippe confirmée, du nombre de personnes âgées qui présentaient des symptômes semblables à ceux de la grippe tels que maux de tête, température élevée, toux et douleurs musculaires (syndrome grippal) et les effets néfastes de la vaccination. Nous avons cherché des preuves de l'impact de la grippe ou des syndromes grippaux tels que les hospitalisations, les complications et le décès. À l'avenir, nous ne mettrons cette revue à jour que lorsque de nouveaux essais ou vaccins seront disponibles.
2018
false
false
N
false
Centre Cochrane Français
France
français
méta-analyse
vaccins antigrippaux
sujet âgé
grippe humaine
résultat thérapeutique
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
Prevymis létermovir
http://www.ema.europa.eu/ema/index.jsp?curl=pages/medicines/human/medicines/004536/human_med_002200.jsp&mid=WC0b01ac058001d124
Prevymis est un médicament antiviral utilisé pour prévenir la maladie causée par le cytomégalovirus (CMV) chez les adultes ayant subi une greffe allogène de cellules souches hématopoïétiques pour remplacer leur moelle osseuse. La greffe allogène de cellules souches hématopoïétiques consiste à utiliser des cellules souches prélevées sur un donneur pour remplacer les cellules de la moelle osseuse du receveur afin de former une nouvelle moelle osseuse produisant des cellules sanguines saines. De nombreuses personnes sont porteuses du CMV, mais ce dernier est généralement inactif et ne cause pas de dommages. Cependant, le CMV peut s’activer chez les patients dont le système immunitaire est affaibli, comme dans le cas de ceux qui ont reçu une greffe de cellules souches. Étant donné le faible nombre de patients touchés par la maladie à CMV, cette maladie est dite «rare». C’est pourquoi Prevymis a reçu la désignation de «médicament orphelin» (médicament utilisé dans le traitement de maladies rares) le 15 avril 2011...
2018
false
false
false
EMA - Agence européenne des médicaments
Royaume-Uni
français
anglais
flux de syndication
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
évaluation médicament
létermovir
agrément de médicaments
Europe
résultat thérapeutique
médicament orphelin
transplantation de cellules souches hématopoïétiques
allogreffes
transplantation allogénique de cellules souches hématopoïétiques
antiviraux
antiviraux
infections à cytomégalovirus
Réactivation d’une infection à cytomégalovirus
administration par voie orale
perfusions veineuses
terminase
antienzymes
antienzymes
grossesse
allaitement maternel
interactions médicamenteuses
J05 - antiviraux à usage systémique
surveillance post-commercialisation des produits de santé
adulte
sujet âgé
évaluation préclinique de médicament
létermovir
AIC246
acétates
quinazolines
AIC246
endodeoxyribonucleases
acétates
quinazolines

---
N1-SUPERVISEE
Les vaccins contre le rhume
http://www.cochrane.org/fr/CD002190
Evaluer l'efficacité clinique et l'innocuité des vaccins utilisés pour prévenir le rhume chez les personnes en bonne santé.
2017
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
français
méta-analyse
rhume banal
résultat thérapeutique
vaccins antiviraux
résumé ou synthèse en français

---
N3-AUTOINDEXEE
Comité scientifique sur les zoonoses et l’adaptation aux changements climatiques : rapport annuel 2016
https://www.inspq.qc.ca/publications/2281
En 2015, l’Institut national de santé publique du Québec a mis en place le Comité scientifique sur les zoonoses et l’adaptation aux changements climatiques afin de soutenir le ministère de la Santé et des Services sociaux et les directions de santé publique dans leurs responsabilités de prises de décisions et d’élaboration de politiques. Le mandat du Comité est de fournir une expertise au niveau des méthodes d’analyse, de surveillance et de recherche en plus d’effectuer une évaluation des risques. Il est le lieu d’expertise-conseil de recherche et, de communication dans le domaine des zoonoses liées au climat, en collaboration avec d’autres comités et instances. Depuis sa création, le Comité a priorisé les mandats de groupes d’experts et adapté des avis scientifiques, des recommandations et des rapports afin de soutenir scientifiquement la gestion des risques associés aux zoonoses, cette gestion étant sous la responsabilité des décideurs des différentes instances.
2017
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
France
français
rapport
rapports annuels comme sujet
changeant
zoonoses
zoonose
changement climatique
adaptation
rapport albumine/globuline
annuel
Adaptation
Rapports annuels

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccination contre les virus du papillome humain (VPH) des femmes vues en colposcopie
https://www.inspq.qc.ca/publications/2292
À long terme, les individus ayant déjà eu des lésions ou subi un traitement pour une maladie reliée aux VPH sont à risque accru de faire une autre maladie reliée à ces virus. La vaccination contre les VPH pourrait réduire ce risque. Cependant, les études effectuées à ce sujet sont généralement d’une faible qualité méthodologique et leurs résultats sont contradictoires. Les études randomisées qui ont servi à l’homologation des vaccins contre les VPH et plusieurs analyses des données de suivi ont conclu qu’il n’y a pas d’évidence que le vaccin ait un effet sur l’issue d‘infections prévalentes ou de lésions (progression/élimination) déjà présentes au moment de la vaccination. Les données sur la vaccination contre les VPH des individus âgés de plus de 45 ans sont limitées. À notre connaissance, il n’y a pas de données sur l’efficacité des vaccins contre les VPH lorsqu'ils sont administrés aux individus âgés de 46 ans et plus ayant déjà eu des lésions ou subi un traitement chirurgical pour une maladie reliée aux VPH. Après discussion, le CIQ considère donc que les données présentement disponibles sont insuffisantes pour recommander des changements aux indications de vaccination contre les VPH présentes au PIQ. Le CIQ réitère que les bénéfices attendus de la vaccination sont maximaux lorsque la vaccination est administrée avant le début des activités sexuelles et qu’ils diminuent avec l’âge. Le CIQ considère que les données disponibles ne supportent pas de repousser les limites supérieures d’âge à la vaccination au-delà de celles homologuées et actuellement au PIQ. Le CIQ profite de l’occasion pour redire que les vaccins contre les VPH n’ont pas d’effet thérapeutique. Les données indiquent que la vaccination contre les VPH n'est pas efficace pour traiter une infection ou une lésion associée aux VPH déjà présente au moment de la vaccination.
2017
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
France
français
rapport
Femelle
Femmes
vaccination
Virus du papillome humain
vaccins antiviraux
endoscopie du vagin
papillomavirus humain
vaccination / médication préventive
virus de la vaccine
papillomaviridae
virus de la vaccine
colposcopie
Femelle
femmes
virus de la vaccine

---
N1-SUPERVISEE
Vaccination anti papillomavirus des homosexuels en cabinet de médecine générale
http://www.sudoc.fr/203674170
Contexte Les études montrent une augmentation de l'incidence du cancer anal, lié aux HPV, chez les hommes et notamment chez les homosexuels. Le HCSP a recommandé en février 2016 la vaccination des homosexuels en CEGIDD. L'objectif de ce travail était d'évaluer l'acceptabilité des médecins généralistes à vacciner cette nouvelle population cible en cabinet libéral
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
médecins généralistes
médecine générale
Vaccins contre les papillomavirus
Minorités sexuelles
Homosexuels

---
N2-AUTOINDEXEE
Sommaire des motifs de décision - Gardasil 9 - Santé Canada
https://hpr-rps.hres.ca/reg-content/sommaire-motif-decision-detailTwo.php?lang=fr&linkID=SBD00222
2017
false
false
false
France
français
santé
Gardasil
GARDASIL
Canada
Vaccin recombinant quadrivalent contre les papillomavirus humains de type 6, 11, 16 et 18

---
N1-SUPERVISEE
Maviret - glécaprévir / pibrentasvir
http://www.ema.europa.eu/ema/index.jsp?curl=pages/medicines/human/medicines/004430/human_med_002151.jsp&mid=WC0b01ac058001d124
Maviret est indiqué dans le traitement de l'infection chronique par le virus de hépatite C (VHC) chez l'adulte...
2017
false
false
false
EMA - Agence européenne des médicaments
Royaume-Uni
français
anglais
flux de syndication
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
agrément de médicaments
Europe
résultat thérapeutique
surveillance post-commercialisation des produits de santé
association médicamenteuse
antiviraux
antiviraux
comprimés
administration par voie orale
hépatite C chronique
adulte
interactions médicamenteuses
grossesse
allaitement maternel
inhibiteur de la protéase NS3/4A du virus de l'hépatite C
inhibiteur de la protéase NS3/4A du virus de l'hépatite C
inhibiteur de la protéine NS5A du virus de l'hépatite C
inhibiteur de la protéine NS5A du virus de l'hépatite C
évaluation préclinique de médicament
J05AX - autres antiviraux
benzimidazoles
benzimidazoles
ABT-493
ABT-493
MAVIRET
MAVIRET 100 mg/40 mg, comprimé pelliculé
quinoxalines
sulfonamides
quinoxalines
sulfonamides

---
N2-AUTOINDEXEE
La prévention du virus du SIDA
http://www.rfi.fr/emission/20170830-prevention-virus-sida
Qu'est-ce-qui est demandé aujourd'hui par les associations pour améliorer la prévention face au virus du SIDA? Pourquoi une mise sous traitement précoce est importante pour les personnes infectées?
2017
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
virus de l'immunodéficience humaine
Virus
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
sida
Syndrome d'immunodéficience acquise
Syndrome d'immunodéficience acquise
virus

---
N1-VALIDE
Consensus sur la prévention des infections par le virus respiratoire syncytial (VRS) avec l’anticorps humanisé monoclonal palivizumab (Synagis )
In Paediatrica, Vol. 28, N 2, 2017
http://www.swiss-paediatrics.org/sites/default/files/13-15_1.pdf
Par rapport aux recommandations formulées en 1999, 2002 et 2004, cette nouvelle révision contient des prises de position concernant les nourrissons chez qui à la naissance a été dépistée une mucoviscidose et les nourrissons atteints d’amyotrophie spinale...
2017
false
false
false
SSP - Société Suisse de Pédiatrie
Suisse
français
article de périodique
Palivizumab
J06BB16 - palivizumab
Suisse
nouveau-né
enfant
nourrisson
recommandation pour la pratique clinique
SYNAGIS
antiviraux
infections à virus respiratoire syncytial
mucoviscidose
amyotrophies spinales infantiles
hospitalisation
facteurs de risque
prématuré
immunisation passive
injections musculaires
infections à virus respiratoire syncytial

---
N2-AUTOINDEXEE
Lutter contre les IST chez les jeunes
http://www.rfi.fr/emission/20170919-lutter-contre-ist-jeunes
En février 2017, le Conseil national du sida et des hépatites virales (CNS) a publié ses recommandations sur la prévention et la prise en charge des Infections Sexuellement Transmissibles (IST) chez les adolescents et les jeunes adultes. Ces recommandations s’inscrivent dans un contexte d’augmentation de l’incidence des IST, chez les jeunes âgés de 15 à 29 ans, entraînant des conséquences importantes en termes de santé individuelle, physique et psychique, et de santé publique.
2017
false
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
maladies sexuellement transmissibles
jeunes
adolescent

---
N1-SUPERVISEE
Obstacles à la vaccination contre la grippe et le pneumocoque chez les personnes âgées de plus de 75 ans atteintes d’un cancer : attentes des médecins généralistes
http://www.sudoc.fr/204197821
Introduction. Les sujets âgés atteints d’un cancer sont plus à risque d’infections sévères grippe/pneumocoque avec une majoration du nombre d’hospitalisations et de la mortalité par rapport à une population en bonne santé. Bien que la vaccination contre la grippe et le pneumocoque soit recommandée, le taux de vaccination parmi ces patients atteints d’un cancer est faible. Objectif. Évaluer les attentes et besoins des médecins généralistes afin d’améliorer la couverture vaccinale contre la grippe et le pneumocoque chez les personnes âgées de plus de 75 ans atteintes d'un cancer (ainsi que la prévalence de la couverture vaccinale, les facteurs explicatifs de la non-vaccination et les attentes des médecins référents du cancer)
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
tumeurs
médecins généralistes
vaccins antipneumococciques
vaccins antigrippaux
sujet âgé de 80 ans ou plus

---
N1-SUPERVISEE
Symtuza darunavir / cobicistat / emtricitabine / tenofovir alafenamide
http://www.ema.europa.eu/ema/index.jsp?curl=pages/medicines/human/medicines/004391/human_med_002165.jsp&mid=WC0b01ac058001d124
Symtuza est un médicament antiviral utilisé pour traiter les infections par le virus de l’immunodéficience humaine de type 1 (VIH-1) chez les adultes et les adolescents (âgés de plus de 12 ans et pesant au moins 40 kg). Le VIH-1 est un virus qui provoque le syndrome d'immunodéficience acquise (SIDA). Symtuza contient les principes actifs darunavir, cobicistat, emtricitabine et ténofovir alafénamide...
2017
false
false
false
EMA - Agence européenne des médicaments
Royaume-Uni
français
anglais
flux de syndication
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
évaluation médicament
association médicamenteuse
Darunavir
Cobicistat
agrément de médicaments
Europe
résultat thérapeutique
Emtricitabine
ténofovir alafénamide
agents antiVIH
agents antiVIH
infections à VIH
surveillance post-commercialisation des produits de santé
adulte
adolescent
administration par voie orale
comprimés
Inhibiteurs du cytochrome P-450 CYP3A
Inhibiteurs du cytochrome P-450 CYP3A
inhibiteurs de protéase du VIH
inhibiteurs de protéase du VIH
inhibiteurs de la transcriptase inverse
inhibiteurs de la transcriptase inverse
GS 7340
J05 - antiviraux à usage systémique
grossesse
allaitement maternel
interactions médicamenteuses
évaluation préclinique de médicament
Ténofovir
Darunavir
Cobicistat
ténofovir alafénamide
Emtricitabine
GS 7340
adénine

---
N1-SUPERVISEE
Vosevi - sofosbuvir / velpatasvir / voxilaprevir
http://www.ema.europa.eu/ema/index.jsp?curl=pages/medicines/human/medicines/004350/human_med_002153.jsp&mid=WC0b01ac058001d124
Vosevi est indiqué pour le traitement de l’infection chronique par le virus de l’hépatite C (VHC) chez les adultes...
2017
false
false
false
EMA - Agence européenne des médicaments
Royaume-Uni
français
anglais
flux de syndication
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
sulfonamides
sulfonamides
composés macrocycliques
composés macrocycliques
Sofosbuvir
velpatasvir
carbamates
composés hétérocycliques avec 4 noyaux ou plus
agrément de médicaments
Europe
résultat thérapeutique
surveillance post-commercialisation des produits de santé
administration par voie orale
hépatite C chronique
antiviraux
antiviraux
adulte
interactions médicamenteuses
grossesse
allaitement maternel
protéine NS5 du virus de l'hépatite C
protéine NS-5A du virus de l'hépatite C
inhibiteur de la protéase NS3/4A du virus de l'hépatite C
Protéines virales non structurales
protéases à sérine
évaluation préclinique de médicament
J05AP56 - sofosbuvir, velpatasvir et voxilaprévir
VOSEVI
VOSEVI 400 mg/100 mg/100 mg, comprimé pelliculé
Sofosbuvir
velpatasvir
carbamates
composés hétérocycliques avec 4 noyaux ou plus
association médicamenteuse

---
N1-VALIDE
Vaccination contre les infections causées par le papillomavirus humain
https://www.health.belgium.be/fr/avis-9181-papillomavirus-humain
Dans cet avis scientifique sur la politique en matière de santé publique, le Conseil supérieur de la santé de Belgique émet des recommandations sur la prévention des infections à papillomavirus humain chez les enfants et les adolescents
2017
false
false
false
SPF - Service Public Fédéral - Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
Belgique
français
recommandation de santé publique
enfant
adolescent
infections à papillomavirus
Vaccins contre les papillomavirus
tumeurs du col de l'utérus

---
N2-AUTOINDEXEE
Approche des représentations des médecins généralistes sur la vaccination anti-HPV à l’aide d’un modèle évaluant les opinions, les pratiques et les informations délivrées aux patients
http://www.cmge-upmc.org/spip.php?article354
Le cancer du col de l’utérus (CCU) touche plus de 3 000 femmes et est responsable de plus de 1 000 décès par an en France. On dispose de deux moyens de prévention ; le frottis cervico-utérin en prévention secondaire et, depuis quelques années, deux vaccins anti-papillomavirus (HPV). Ces derniers n’ont pas échappé à la polémique sur la sécurité des vaccin
2017
false
false
false
CMGE-UPMC - Collège des médecins généralistes enseignants de l’Université Pierre et Marie Curie
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
Représentation
Vaccination
patient informé
arrière-faix
Évaluation
maladie virale autre/non classée ailleurs
information en santé des consommateurs
généralisé
Vaccins contre les papillomavirus
accouchement (procédure)
Patients
vaccination / médication préventive
vaccination
vaccination
médecins généralistes

---
N2-AUTOINDEXEE
Pratique de médecins généralistes remplaçants concernant le dépistage et la prévention des infections sexuellement transmissibles : enquête qualitative réalisée en Hauts-de-France
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/view/index/docid/1529246
Les infections sexuellement transmissibles (IST) sont toujours un enjeu de santé publique en France. Plusieurs études ont prouvé l'importance des médecins généralistes remplaçants (MR) dans le système de soins mais aucune ne s'est intéressée à leur rôle concernant les IST. L'objectif principal de cette étude qualitative par entretiens auprès de 10 remplaçants ( 4 hommes, 6 femmes, âge moyen 31 ans) a été d'identifier la pratique des MR concernant le dépistage et la prévention des IST dans les Hauts-de-France. Les objectifs secondaires ont été d'en connaître les freins, les facteurs facilitants et de déterminer si les MR développent une attitude spécifique concernant les IST.
2017
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
Remplacement professionnel
maladie infectieuse
enquêteur
médecins généralistes
Dépistage
lutte contre l'infection
généralisé
qualitatif
Infection
diagnostic
accomplissement
maladies sexuellement transmissibles
français
France
collecte de données
médecine préventive
infecté
dépistage systématique
infection

---
N1-SUPERVISEE
Motifs de refus de la vaccination anti papillomavirus étude qualitative réalisée auprès des parents de jeunes filles entre 11 et 19 ans en Haute Normandie
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/view/index/docid/1547255
En France, on compte chaque année 2800 cancers du col utérin dont 1100 décès. Le cancer du col utérin se situe donc au 12ème rang des cancers féminins en France. Pourtant, la couverture vaccinale HPV est actuellement la plus basse d’Europe, elle atteint à peine, 13,7% pour 3 doses. Méthode : Cette étude qualitative par entretiens semi-dirigés auprès de treize parents de jeunes filles de 11 à 19 ans en Haute-Normandie, vise à mettre en évidence les freins à cette vaccination dans cette population.
2017
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
Vaccins contre les papillomavirus
Refus des vaccinations
adolescent

---
N2-AUTOINDEXEE
GARDASIL 9, suspension injectable. Vaccin Papillomavirus Humain 9-valent
Inscription : Intérêt clinique important dans la prévention des lésions ano-génitales précancéreuses et cancéreuses mais pas d’avantage clinique démontré par rapport à GARDASIL
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2796800/fr/gardasil-9
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2796800/fr/gardasil-9-vaccin-papillomavirus-humain-9-valent
GARDASIL 9 a l’AMM dans l’immunisation active contre les maladies liées à certains papillomavirus humains (HPV) : verrues génitales et lésions précancéreuses et cancéreuses du col de l’utérus, de la vulve, du vagin et de l’anus. Sa composition inclut cinq types d’HPV supplémentaires (HPV 31, 33, 45, 52 et 58) par rapport à GARDASIL, qu’il est destiné à remplacer. Il induit une réponse immunitaire comparable à celle de GARDASIL vis-à-vis des principaux HPV pathogènes (HPV 6, 11, 16 et 18) et son efficacité en termes de prévention des cancers reste à démontrer...
2017
false
false
false
Important
Faible
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
vaccination
Vaccins contre les papillomavirus
infections à papillomavirus
GARDASIL
états précancéreux
états précancéreux de l'appareil reproducteur féminin
condition précancéreuse anale
tumeurs de l'anus
tumeurs du col de l'utérus
J07BM03 - Papillomavirus (humain types 6, 11, 16, 18, 31, 33, 45, 52,58)
injections musculaires
tumeurs de la vulve
tumeurs du vagin
recommandation de bon usage du médicament
Immunogénicité des vaccins

---
N1-SUPERVISEE
Motifs de non-vaccination contre la grippe chez les personnes âgées de plus de 65 ans dans la haute vallée de l’Aude
http://www.sudoc.fr/204750210
Introduction : La grippe est une maladie responsable d’épidémies, elle est responsable de 14 400 décès pour l’hiver 2016 en France. Les personnes âgées contractent des formes plus graves de grippe. La couverture vaccinale diminue chaque année chez les personnes âgées de 65 ans et plus alors qu’il s’agit du meilleur traitement préventif. Objectif : Identifier les motifs de non-vaccination contre la grippe chez les personnes âgées de 65 ans et plus dans trois cantons de la Haute Vallée de l'Aude : Quillan, Limoux et Couiza
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
grippe humaine
sujet âgé
vaccins antigrippaux

---
N1-SUPERVISEE
La prescription des bilans de dépistage du VIH, des hépatites virales et des autres infections sexuellement transmissibles en médecine générale : analyse des pratiques, attentes des médecins et perspectives d’avenir
http://www.sudoc.fr/204754062
Contexte : en 2017, les maladies sexuellement transmissibles représentent un problème de santé publique et nécessitent d’être dépistées chez le plus grand nombre afin d’éviter leur diffusion. Le médecin généraliste est l’acteur principal dans le dépistage qui est une mission complexe. Objectif : analyser les pratiques de dépistage en médecine générale, recueillir les attentes des médecins en matière d’aide à la prescription et envisager des perspectives d’avenir pour améliorer le dépistage du VIH, des hépatites virales et des autres IST en France
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
médecins généralistes
maladies sexuellement transmissibles
médecine générale
hépatites virales humaines
infections à VIH

---
N3-AUTOINDEXEE
Instruction N DGOS/PF2/2017/301 du 23 octobre 2017 relative à l’actualisation de l’annuaire national des structures d’étude et de traitement de la douleur chronique et au recueil de leurs données de file active et d’activité 2017
http://circulaires.legifrance.gouv.fr/pdf/2017/10/cir_42708.pdf
La présente instruction a pour objet d’organiser l’actualisation pour 2018 de l’annuaire rassemblant les coordonnées des structures d’étude et de traitement de la douleur chronique (SDC) identifiées par les ARS, et le recueil de leurs données d’activité et de file active 2017.
2017
false
false
false
Circulaires.Gouv.Fr, Direction des Journaux Officiels, Site du Premier Ministre
France
français
information scientifique et technique
Traités
douleur chronique
collecte de données
centres antidouleur
ensemble de données
répertoire
instruction
thérapeutique
douleur après traitement
douleur chronique
relatif
ACTIVIR
activateurs orthodontiques

---
N1-VALIDE
Utilisation du vaccin contre la grippe saisonnière VAXIGRIPTETRA
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2800989/fr/utilisation-du-vaccin-contre-la-grippe-saisonniere-vaxigrip-tetra
Dans le cadre de la procédure de mise sur le marché du vaccin contre la grippe VAXIGRIP TETRA, la HAS émet des recommandations afin de déterminer la place de ce vaccin dans le cadre de la stratégie vaccinale existante vis-à-vis de la prévention de la grippe saisonnière. VAXIGRIPTETRA est un vaccin grippal quadrivalent inactivé injectable indiqué dans l’immunisation active des adultes et des enfants à partir de 3 ans. Il s’agit d’un vaccin à virion fragmenté contenant quatre souches de virus grippal : deux de type A (H1N1 et H3N2) et deux de type B (appartenant aux lignées Yamagata et Victoria), soit une souche de virus B supplémentaire par rapport à la formulation trivalente de ce vaccin (VAXIGRIP) disponible en France depuis 1998 et indiquée à partir de l’âge de 6 mois. La HAS a pris en considération les données d’immunogénicité et de tolérance disponibles pour ce vaccin qui sont détaillées dans cette évaluation. La HAS considère que le vaccin VAXIGRIP TETRA peut être utilisé selon son AMM actuelle (à partir de l’âge de 3 ans) et dans le cadre de la stratégie vaccinale française vis-à-vis de la grippe saisonnière, consistant à éviter les formes graves et les décès...
2017
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
vaccins antigrippaux
vaccination
enfant
recommandation de bon usage du médicament
grippe humaine
vaccins antigrippaux
agrément de médicaments
vaccins inactivés
adulte
sous-type H1N1 du virus de la grippe A
sous-type H3N2 du virus de la grippe A
virus influenza B
J07BB02 - grippe, inactivé, virus fragmenté ou antigène de surface

---
N2-AUTOINDEXEE
Décision de limitation et arrêt des thérapeutiques actives : intérêt d’une procédure au sein de l’hôpital Saint Vincent de Paul
http://www.sudoc.fr/220015295
Contexte : Les décès au sein des services d’urgences en France sont fréquents, avec l’accueil de personnes en fin de vie dans une atmosphère qui ne s’y prête pas. Les recommandations de la Société Française de Médecine d’Urgence encouragent la mise en oeuvre d’une procédure et d’une organisation des décisions de limitation ou d’arrêt thérapeutique. Méthode : Etude rétrospective portant sur 444 patients décédés à l’hôpital en 2016, excluant les décès survenus en pédiatrie, chirurgie et gynécologie obstétrique. Le travail relève les éléments démographiques et médicaux des patients décédés ainsi que leurs statuts concernant la limitation thérapeutique
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
marginal
ACTIVIR
activateurs orthodontiques
saints
hôpitaux
procédure
arrêté
abstention thérapeutique
hôpital
Thérapeutique
région mammaire
à la limite
Procédures
thérapeutique
méthodes

---
N1-SUPERVISEE
Couverture vaccinale anti-pneumococcique et antigrippale chez les patients traités par immunosup