Libellé préféré : urgentologie;

Synonyme CISMeF : médecine d'urgence; médecine urgence;

vrai Meta (CISMeF) : O;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N1-SUPERVISEE
Transports sanitaires
Tout savoir sur leur prise en charge financière par les établissements de santé
https://solidarites-sante.gouv.fr/professionnels/gerer-un-etablissement-de-sante-medico-social/transports-sanitaires
Depuis octobre 2018, la prise en charge du coût du transport de patients hospitalisés ou sortant d’un établissement de santé a évolué. Parmi tous les transports dits « sanitaires » – qui couvrent également les moyens aériens ou maritimes – cette réforme concerne uniquement les transports terrestres entre hôpitaux, cliniques et/ou toute autre structure de santé.
2020
false
false
false
Ministère des solidarités et de la Santé
France
transport sanitaire
transport sanitaire
information scientifique et technique
transport sanitaire

---
N2-AUTOINDEXEE
Déclaration sur la réunion du Comité d’urgence du Règlement sanitaire international (RSI) concernant la flambée de nouveau coronavirus (2019-nCoV)
https://www.who.int/fr/news-room/detail/23-01-2020-statement-on-the-meeting-of-the-international-health-regulations-(2005)-emergency-committee-regarding-the-outbreak-of-novel-coronavirus-(2019-ncov)
La réunion du Comité d’urgence convoquée par le Directeur général de l’OMS au titre du Règlement sanitaire international (RSI) (2005) pour examiner la flambée de nouveau coronavirus 2019 en République populaire de Chine a eu lieu le mercredi 22 janvier 2020, de 12 heures à 16 heures 30, heure de Genève (HEC), et le jeudi 23 janvier 2020, de 12 heures à 15 heures 10. Le Comité a pour rôle de donner son avis au Directeur général qui prend la décision finale sur la question de savoir si la flambée constitue ou non une urgence de santé publique de portée internationale (USPPI). Le Comité fournit aussi des conseils en matière de santé publique ou suggère de manière formelle, selon les besoins, des recommandations temporaires.
2020
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
SARS-CoV-2
COVID-19
information scientifique et technique
microtraumatismes répétés
coronavirus
Fracture intercondylienne de l'humérus
processus de groupe
contrôle social formel
coronavirus
enregistrements
urgences

---
N3-AUTOINDEXEE
Simplifier la prise en charge de l’urgence avec un guichet unique
https://www.santepubliquefrance.fr/docs/simplifier-la-prise-en-charge-de-l-urgence-avec-un-guichet-unique-interview
Les autorités françaises vont créer un numéro d'appel téléphonique national afin d'améliorer le dispositif de prévention du suicide, se conformant ainsi aux recommandations des experts. Ce numéro unique pour les cas d'urgence a fait ses preuves aux États-Unis, au Canada, en Belgique et surtout aux Pays-Bas, selon les études scientifiques disponibles. Sans se substituer aux autres dispositifs d'écoute, ce numéro complétera le dispositif existant.
2020
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
Urgences
traitement d'urgence
urgences

---
N3-AUTOINDEXEE
Porte tournante à l'urgence et usagers fréquents rencontrant des problèmes de santé mentale : la perspective des proches
https://corpus.ulaval.ca/jspui/handle/20.500.11794/38150
Le phénomène de la « porte tournante » dans les services d’urgence préoccupe nombre de gestionnaires et le grand public, mais surtout les usagers et leur famille. Plusieurs études s’attardent à décrire les caractéristiques de ces usagers qui consultent fréquemment dans les urgences. Étant donné que la santé mentale en est un enjeu important, ce mémoire s’intéresse aux usagers fréquents des urgences présentant des problèmes de santé mentale et donne la parole aux proches de ceux-ci. Cette étude exploratoire vise à répondre aux deux questions suivantes : quelles sont les vulnérabilités psychosociales des usagers fréquents des urgences selon leurs proches et quel regard ces derniers posent-ils sur cette situation. Afin de répondre à ces questions, huit entretiens semi-dirigés ont été réalisés auprès de proches d’usagers fréquents présentant des troubles de santé mentale de la région de Québec. Les vulnérabilités psychosociales des usagers dont nous ont parlé les proches concernent principalement des difficultés socioéconomiques, l’isolement social, ainsi qu’une santé précaire. Des patterns de consultation similaires permettent de mettre en lumière trois cas de figure chez les usagers examinés dans le cadre de cette recherche : les personnes âgées qui consultent pour des conditions liées au vieillissement ; les usagers qui se présentent pour des épisodes de crise en lien avec leurs troubles de santé mentale ; les individus qui fréquentent l’urgence pour des malaises physiques divers. Quant au regard des proches, les résultats concernent diverses difficultés rencontrées à naviguer dans le système de santé. Les proches interrogés se disent préoccupés par la situation des usagers et ont à coeur de s’impliquer, acceptant souvent de pallier le manque de services et de ressources. Ce mémoire vient appuyer le fait que les usagers fréquents ne peuvent être considérés comme une population homogène et qu’il est nécessaire de leur offrir des soins et services qui répondent à leurs besoins spécifiques ainsi qu'à ceux de leurs proches.
2020
CorpusUL - Dépôt institutionnel de l'Université Laval
Canada
thèse ou mémoire
Santé mentale
Santé mentale
urgences
problème
santé mentale

---
N2-AUTOINDEXEE
Repérer et prendre en charge un patient suspect d’infection à nouveau Coronavirus 2019
INFORMATION pour les SAMU et autres soignants de 1ère ligne (au 3 février 2020)
https://www.coreb.infectiologie.com/UserFiles/File/procedures/20200203-2019-ncov-fichesoignantscoreb-3fev-vf.pdf
Depuis le 12 décembre 2019 des cas de pneumonies liées à un nouveau coronavirus, différent du SRAS et du MERS, ont été rapportés. Au 2 février 2020, le « 2019-nCoV » a infecté plus de 15 000 personnes, principalement en Chine ; en France, 6 cas ont été rapportés. Dans ce contexte, il est essentiel que dès le 1er contact d’un patient suspect avec le système de soin, soit organisé par les 1ers soignants (dont SAU), le recours rapide à l’expertise clinique et épidémiologique, en appelant le Centre 15 ou directement l’infectiologue* référent (ES habilité 2019-nCoV), après application stricte des mesures de protection, tout en recherchant les diagnostics alternatifs les plus probables (cf. MARS des 14, 22 et 29 janvier 2020 – collaborations SFMU, SRLF, SMV, SPILF, CNR, SF2H, SpF). *Si justifié, l’infectiologue référent est le pédiatre infectiologue.
2020
false
false
false
Infectiologie.com
France
COVID-19
SARS-CoV-2
recommandation professionnelle
a comme patient
a comme soignant
Autres
infections à coronavirus
maladie infectieuse
Autres
Autres
services des urgences médicales
patients
Autres
Infection
aidants
Fracture intercondylienne de l'humérus
Autres
Autres
Autres
coronavirus
Autres
Fracture intertrochantérienne
Autres
Autres
Autres

---
N3-AUTOINDEXEE
La méditation de pleine conscience comme outil de prévention face au burnout des internes en médecine: étude de faisabilité aux urgences
http://www.sudoc.fr/242253172
Introduction: La santé mentale des internes en médecine est préoccupante avec probablement des conséquences négatives sur la qualité des soins. La méditation de pleine conscience a prouvé son efficacité dans la réduction du burnout et du stress. Dans le contexte actuel, notamment aux urgences, il semble nécessaire d’aider les soignants afin de réduire le risque d’épuisement professionnel. Cette étude de faisabilité avait pour objectif principal d’évaluer la santé mentale des internes aux urgences, d’étudier l’adhérence à la méditation et l’effet potentiel de cette technique. Matériel et Méthodes: Nous avons réalisé une étude observationnelle, monocentrique chez 43 internes aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg sur huit semaines. Le groupe A (n 12) a médité de manière collective (sessions quotidiennes de 15 minutes encadrées par un expert s’appuyant sur une application) et autonome; le groupe B (n 31) a médité de manière autonome. Ils ont rempli des auto-questionnaires évaluant le burnout, le stress (Perceived Stress Scale), les symptômes anxieux et dépressifs (Hospital Anxiety and Depression Scale), la qualité de vie (WHO Quality Of Life-BREF). Le burnout (Maslach Burnout Inventory) était défini par un score d’épuisement émotionnel EE 27/54 et/ou un score de dépersonnalisation DP 10/30 et/ou un score d’accomplissement personnel AP 34/48. Résultats: Au début de l’étude, 69,8% des internes avaient des symptômes d’anxiété et 32,6% des symptômes dépressifs. La grande majorité des internes (93%) étaient en burnout versus 72,1% à la fin de l’étude. L’âge avancé, le sexe féminin et la présence de maladie somatique étaient associés à une moins bonne santé mentale contrairement à la pratique régulière du sport. Dans le groupe A, entre le début et la fin de l’étude, le score d’anxiété a diminué (p 0,005), les scores de qualité de vie globale et de santé en général ont augmenté (p 0,02 et p 0,002) contrairement au groupe B. Le score d’épuisement professionnel a diminué (p 0,001) dans les deux groupes avec une diminution trois fois plus importante dans le groupe A. Les deux tiers des internes étaient satisfaits du programme (67%) et près de la moitié prête à poursuivre la méditation (44%). Conclusion: Les internes sont en grande majorité en burnout. Notre programme sur huit semaines de méditation collective à l’aide d’une application apparaît comme une bonne introduction à la méditation de pleine conscience. Ses bénéfices sur la santé mentale semblent être supérieurs à la méditation autonome.
2020
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
pleine conscience
outil
urgences
méditation
médecin (médecine interne)
conscience
études de faisabilité
Épuisement professionnel
Face

---
N3-AUTOINDEXEE
Trachéotomie en réanimation
https://www.srlf.org/55-tracheotomie-en-reanimation/
Question 1 : Quels sont les bénéfices attendus de la trachéotomie ? Question 2 : Quelles sont les indications de la trachéotomie en réanimation ? Question 3 : Dans quel timing faut il envisager une trachéotomie pour un patient ventilé ?
2020
SRLF - Société de Réanimation de Langue Française
France
document sonore
réanimation
trachéotomie
incision de la trachée

---
N3-AUTOINDEXEE
Dépistage des personnes précaires âgées de 18 à 65 ans consultant aux urgences du CHU de Grenoble grâce au score EPICES
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02326612
La précarité touche entre 12 et 15% de la population française, mais cela représente 35 à 45% des personnes consultant aux urgences. Il semble important de dépister ces patients pour les prendre en charge leur globalité. Donc l’étude repose sur le dépistage des personnes précaires âgées de 18 à 65 ans consultant aux urgences du CHU de Grenoble. C’est une étude observationnelle descriptive, monocentrique, toutes les personnes admises entre 18 et 65 ans étaient incluses sauf présence d’un critère d’exclusion (urgences absolues, personnes illettrées ou ne parlant pas français non accompagnées, personnes confuses non accompagnées, personnes privées de liberté ou sous tutelle) ou les personnes ayant exprimé leur refus. Le recueil des patients s’est déroulé sur cinq journées de 24 heures tirées au sort, un questionnaire était rempli au lit du malade par l’investigateur ou les externes du service. L’objectif principal était de dépister le nombre de personnes précaires âgées de 18 à 65 ans consultant aux urgences du CHU, grâce au score EPICES. 46,2% des personnes incluses sont précaires. La majorité de ces patients sont des hommes, jeunes, fumeur, sans emploi, de nationalité française, sans suivi dentaire, avec des passages répétés aux urgences, pour des motifs psychiatriques ou d’addiction plus fréquemment que les personnes non précaires. Il faut signaler que 45% des personnes précaires avaient un emploi, 84% avaient déclaré un médecin traitant, 82% avaient une complémentaire maladie. L’association absence d’emploi et fumeur actif, expose à 80% au risque d’être précaire. Il est nécessaire de mettre en place des stratégies de dépistage pour une prise en charge plus adaptée.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
personne âgée
consultants
urgences
sujet âgé
Dépistage
sujet âgé de 80 ans ou plus
orientation vers un spécialiste
âgé de plus de 65 ans
dû à
PERSONNE AGEE
Acrogéria
Acanthome épidermolytique
Dépistage de masse
épices
hôpitaux universitaires
sujet âgé de 80 ans ou plus

---
N3-AUTOINDEXEE
Les motifs de recours des courriers des médecins généralistes et leur réalisation aux urgences
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02333827
Introduction : 20% des 21 millions de passages annuels aux urgences sont accompagnés d’un courrier. Son utilisation pourrait être optimisée dès l’arrivée du patient aux urgences. L’objectif est d’analyser le motif de recours aux urgences contenu dans les courriers des médecins généralistes et la réalisation de leur demande. Matériel et méthode : Recueil de tous les patients majeurs avec un courrier de médecin généraliste sur l’hiver 2018-2019 aux urgences d’Annecy. Analyse des motifs de recours aux urgences (demande d’hospitalisation, hypothèse diagnostique, demande de ressources, thérapeutique spécifique, tableau de symptômes, demande sociale) et leur réalisation. Résultats : 1013 courriers ont été recueillis (12.3% des admissions), 729 demandes ont été réalisés sur les 976 motifs de recours soit 74,7%. 132 hospitalisations sur les 164 demandées soit 80.5% vs 385 sur les 826 avec un motif autre, soit 46.6%, (p 0.01). 218 hypothèses diagnostiques ont été confirmées sur un total de 333, soit 66.3% (p 0.01). 54 des thérapeutiques spécifiques ont été faites sur les 62 demandes, soit 87.1% (p 0.01). La biologie était prescrite pour 163 cas soit 94.8%, l’imagerie pour 193 patients soit 76.9% et l’avis spécialisé pris pour 160 cas soit 74.8% (p 0.01). Conclusion : Il existe une bonne concordance entre le motif de recours contenu dans les courriers des médecins généralistes et la prise en charge aux urgences, notamment en cas de demande d’hospitalisation. Le courrier influence le parcours du patient aux urgences et pourrait servir de prescription médicale anticipée dès l’accueil.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Médecins
médecins généralistes
Courrier
service postal
médecine d'urgence

---
N1-SUPERVISEE
Cardiomyopathie ventriculaire droite arythmogène (CVDA)
Bonnes pratiques en cas d’urgence
http://www.orpha.net/data/patho/Emg/Int/fr/CardiomyopathieVentriculaireDroiteArythmog-ne-_FR_fr_EMG_ORPHA247.pdf
La cardiomyopathie ou dysplasie ventriculaire droite arythmogène (CVDA ou DVDA) est une cardiomyopathie héréditaire caractérisée par un remplacement progressif des myocytes par des adipocytes et de la fibrose, prédominant en sous-épicardique et parfois associé à des infiltrats inflammatoires lympho-plasmocytaires. Elle touche avant tout le ventricule droit au niveau du « triangle de dysplasie » (entre la partie antérieure de l’infundibulum pulmonaire, l’apex et la paroi inféro-postérieure) plus rarement le ventricule gauche...
2019
false
false
false
Orphanet
France
médecine d'urgence
recommandation professionnelle
urgences
dysplasie ventriculaire droite arythmogène

---
N1-SUPERVISEE
Quel effet a le soutien psychologique via la vidéo en temps réel comparé au soutien téléphonique pour aider les gens à arrêter de fumer?
https://www.cochrane.org/fr/CD012659/quel-effet-le-soutien-psychologique-la-video-en-temps-reel-compare-au-soutien-telephonique-pour
Contexte Les logiciels de communication vidéo, comme Skype et FaceTime, permettent aux professionnels fournissant un soutien psychologique ou des conseils (’counsellors’ en anglais) de voir et d'entendre les gens sur Internet pour les aider à arrêter de fumer. Le conseil/suivi psychologique via la vidéo pourrait aider un grand nombre de personnes à arrêter de fumer car plus de quatre milliards de personnes utilisent Internet et que les logiciels de communication vidéo sont gratuits.
2019
false
false
false
Cochrane
France
Arrêter de fumer
Assistance
communication par vidéoconférence
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
assistance par téléphone

---
N1-VALIDE
Ceftriaxone (Rocéphine et génériques) – Rappel sur les voies d’administration - Lettre aux professionnels de santé
https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Ceftriaxone-Rocephine-R-et-generiques-Rappel-sur-les-voies-d-administration-Lettre-aux-professionnels-de-sante
Après échanges avec des professionnels de santé, le message contenu dans la lettre envoyée le 22 octobre est mis à jour afin de prendre en compte certaines situations pour lesquelles la voie sous-cutanée peut s'avérer indispensable au regard bénéfice/risque pour le patient...
2019
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
recommandation de bon usage du médicament
ceftriaxone
antibactériens
J01DD04 - ceftriaxone
CEFTRIAXONE
ROCEPHINE
injections sous-cutanées
ROCEPHINE 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM)
ROCEPHINE 1 g/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV)
CEFTRIAXONE ALMUS 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM)
CEFTRIAXONE ARROW 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM)
CEFTRIAXONE ARROW 500 mg/2 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM)
CEFTRIAXONE ARROW 1 g/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV)
CEFTRIAXONE BIOGARAN 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM)
CEFTRIAXONE BIOGARAN 1 g/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV)
CEFTRIAXONE CRISTERS 1 g/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV)
CEFTRIAXONE CRISTERS 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM)
CEFTRIAXONE EG 1 g/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV)
CEFTRIAXONE EG 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM)
CEFTRIAXONE EVOLUGEN 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM)
TRIACEFAN 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM, SC)
CEFTRIAXONE GERDA 1 g/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV)
CEFTRIAXONE GERDA 2 g, poudre pour solution injectable
CEFTRIAXONE GERDA 1 g, poudre pour solution injectable
CEFTRIAXONE MYLAN 250 mg, poudre pour solution injectable
CEFTRIAXONE MYLAN 500 mg, poudre pour solution injectable
CEFTRIAXONE MYLAN 1 g, poudre pour solution injectable
CEFTRIAXONE MYLAN 2 g, poudre pour solution injectable IV
CEFTRIAXONE MYLAN 500 mg/5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV)
CEFTRIAXONE MYLAN 1 g/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV)
CEFTRIAXONE MYLAN 500 mg/2 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM)
CEFTRIAXONE MYLAN 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM)
CEFTRIAXONE PANPHARMA 1 g, poudre pour solution injectable
CEFTRIAXONE PANPHARMA 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM)
CEFTRIAXONE PANPHARMA 2 g, poudre pour solution pour perfusion
CEFTRIAXONE RPG 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM)
CEFTRIAXONE SANDOZ 1 g/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV)
CEFTRIAXONE SANDOZ 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM)
CEFTRIAXONE TEVA SANTE 1 g/10 mL, poudre et solvant pour solution injectable (IV)
CEFTRIAXONE TEVA SANTE 1 g/3,5 mL, poudre et solvant pour solution injectable (IM)
CEFTRIAXONE ZENTIVA 1 g/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV)
CEFTRIAXONE ZENTIVA 500 mg/5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV)
CEFTRIAXONE ZENTIVA 500 mg/2 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM)
CEFTRIAXONE ZENTIVA 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM)
CEFTRIAXONE ZYDUS 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM)

---
N3-AUTOINDEXEE
Identification des femmes victimes de violences consultant dans le service des urgences du CHU de Limoges
http://www.sudoc.fr/240830393
Objectif : Le service des urgences de l'hôpital a souvent le rôle de primo intervenant chez les femmes victimes de violences, leur prise en charge y est réalisée non sans difficultés. Notre objectif principal était d’identifier les femmes consultant aux urgences du CHU de Limoges, victimes ou ayant été victimes de violences, puis d’évaluer leur identification informatique. L’objectif secondaire de l’étude était qualitatif et visait à établir le profil de cette population et d’évaluer sa prise en charge globale. Méthodes : Il s’agit d’une étude monocentrique rétrospective. Le recueil des données issues de l’étude du dossier médical des urgences était réalisé sur deux mois, décembre 2018 et janvier 2019. L’ajout d’un nouvel outil d’identification à la date du 1er janvier avait pour but d’homogénéiser l’identification de ces patientes. Résultats : L’analyse a concerné 141 femmes victimes de violences, d’âge moyen de 33 ans. Dans 43% des cas l’identification informatique était sans lien direct avec les violences subies. Dans 94% des cas étaient retrouvées des violences physiques, dans 57% des cas l’agresseur était le conjoint ou l’ex-conjoint. Dans 73% des cas était établi un certificat médical initial dont l’évaluation psychiatrique était absente dans 87% des cas. Conclusion : Nous n’avons pas conclu à une différence significative sur l’identification, le profil et la prise en charge des patientes entre décembre et janvier. Nous avons constaté plusieurs axes d’améliorations de la prise en charge et orientation des patientes, nous proposons 2 outils d’aide à la prise en charge.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Urgences
consultants
Violence
service hospitalier d'urgences
identification (psychologie)
hôpitaux universitaires
femmes victimes de violence
urgences

---
N3-AUTOINDEXEE
Premiers Secours : état des lieux des connaissances des internes militaires inscrits à l’Université pour l’année 2017-2018
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02361329
Introduction : les internes se préparent à une activité particulière, en métropole comme en Opérations. Ces futurs médecins seront amenés à prendre en charge des pathologies diverses et variées sans soutien de professionnels de secours. Ils seront donc les initiateurs, les réalisateurs et les superviseurs de la mise en place des gestes de premiers secours jusqu’à l’évacuation vers une destination médicalement plus adaptée. L’objectif de cette étude a donc été d’évaluer les connaissances des futurs médecins militaires dans ce domaine. Méthode : nous avons créé un questionnaire de 40 QCM évaluant les connaissances théoriques globales en premiers secours, et 7 QCM détaillant le curriculum laboris. Il a été distribué aux internes des promotions ECN 2015 2016 et 2017 en formation dans les différents Hôpitaux des Armées. Un seuil de 70% de bonnes réponses a été fixé pour définir la réussite au test. Le critère de jugement principal était de définir la proportion de réussite au test. Le critère de jugement secondaire était d’identifier les sous-thèmes du questionnaire ayant posé le plus de problème. Résultats : quatre-vingts douze questionnaires ont été analysés, 47% des internes ont réussi le test. Les proportions de bonnes réponses s’étendent de 56,21% à 84,02%. L’analyse du critère de jugement secondaire montre des difficultés dans la réponse aux sous thèmes sur les urgences neurologiques et les atteintes circonstancielles. La proportion de bonnes réponses étant inférieure à 25%. Discussion : au vues des résultats, nous avons proposé une fiche de compétences à compléter par l’interne et son référent au cours de son cursus. Une analyse des pratiques semble importante en complément de l’évaluation théorique, et peut faire l’objet d’un autre travail de thèse. De plus, l’acquisition théorique et pratique ne semble plus suffisante, la simulation serait une solution d’avenir dans la formation en santé, avec l’appui de la Haute Autorité de Santé. Conclusion : la formation aux Premiers Secours nécessite des ajustements et une prise en compte pour une utilisation importante des personnels de santé militaire. Les évolution pédagogiques et informatiques nous attirent vers la simulation pour le développement de toutes les facettes techniques ou non de la formation.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Savoir
connaissance
universités
connaissance
Fracture de fatigue
Fracture induite
premiers secours
personnel militaire
médecin (médecine interne)

---
N3-AUTOINDEXEE
Organisation d'une consultation de médecine générale de premier recours au sein du service d’accueil des urgences à Arles
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02363530
Introduction : l’augmentation constante du nombre de passage dans les services d’urgences français pose le problème de la régulation des flux et de la sectorisation. La mise en place d’une filière courte assurant une consultation de médecine de premier recours a montré son efficacité dans de nombreux hôpitaux. La filière « Circuit Court » au sein du service d’accueil des urgences au Centre Hospitalier d’Arles a été mise en place de façon expérimentale de Janvier à Avril 2018 à l’initiative de l’interne en médecine générale réalisant cette thèse. L’objectif de cette étude est d’évaluer l’impact de la mise en place de cette filière sur la durée de séjour des patients orientés Circuit Court. Matériels et Méthodes : il s’agissait d’une étude monocentrique française au Centre Hospitalier d’Arles incluant le nombre de passages de Janvier à Avril 2018. Les patients inclus dans l’étude étaient ceux orientés « Circuit Court » par l’IAO selon des critères cliniques d’orientation définis par un protocole. Les données d’intérêt ont été recueillies à partir du logiciel informatique Terminal Urgences. Le critère de jugement principal était la durée moyenne de séjour du patient. Résultats : 12067 passages dont 2274 patients étaient orientés « Circuit Court », soit 19% du passage total sur la période de Janvier à Avril 2018. Pris en charge de façon classique, la durée de séjour moyenne était de 275 minutes toutes orientations confondues et de 221 minutes pour les patients « Circuit Court » contre 142 minutes pour les 407 patients inclus dans l’étude (p 0,01). La durée de séjour intra-service allant de la prise en charge par un médecin à la sortie du patient est diminuée à 51,8 minutes pour les patients de l’étude contre 119 minutes pour les patients « Circuit Court » pris en charge de façon classique (p 0,01) et 190 minutes toutes orientations confondues. Conclusion : la mise en place de cette filière « Circuit Court » au sein du service des urgences à Arles a permis une diminution significative de la durée de séjour des patients relevant d’une consultation de médecine de premier recours (p 0,01), passant par une relation médecin généraliste – urgentiste afin d’assurer la permanence des soins de médecine générale, palliant ainsi, sans concurrence à la médecine libérale, à la désertification médicale. Ces conclusions sont confortées par l’ensemble de l’équipe soignante médicale et paramédicale du service des urgences.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
soins de santé primaires
Urgences
Organisation
Médecins de premier recours
Accueil
organisateurs embryonnaires
région mammaire
service hospitalier d'urgences
Médecins
organisation
Organisation
médecine générale
consultants
urgences
médecins de premier recours

---
N2-AUTOINDEXEE
Recommandations en urgence relatives au centre hospitalier du Rouvray à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime)
https://www.cglpl.fr/2019/recommandations-en-urgence-relatives-au-centre-hospitalier-du-rouvray-a-sotteville-les-rouen-seine-maritime/
Au Journal Officiel du 26 novembre 2019 et en application de la procédure d’urgence, la Contrôleure générale a publié des recommandations relatives au centre hospitalier du Rouvray à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime). L’article 9 de la loi du 30 octobre 2007 permet au Contrôleur général des lieux de privation de liberté, lorsqu’il constate une violation grave des droits fondamentaux des personnes privées de liberté, de saisir sans délai les autorités compétentes de ses observations en leur demandant d’y répondre. La ministre des solidarités et de la santé ainsi que la ministre de la justice ont été destinataires de ces recommandations, un délai de trois semaines leur a été donné pour répondre.
2019
CGLPL - Contrôleur général des lieux de privation de liberté
France
rapport
services des urgences médicales
hôpital
Centre
relation centrée
hôpitaux
directives de santé publique
Centres d'urgences
central

---
N3-AUTOINDEXEE
Impact d'une échographie cardiaque réalisée par un médecin urgentiste sur les modifications de prise en charge des patients
http://www.sudoc.fr/241064465
Établir un diagnostic précis et rapidement est un enjeu en termes de diminution de morbi-mortalité. En quelles mesures l'échographie cardiaque pourrait-elle permettre une modification de prise en charge diagnostique, thérapeutique, d'orientation et de demande d'exploration complémentaire ? 103 patients ayant bénéficié d'une échographie cardiaque durant leur hospitalisation ont été inclus. L'échographie cardiaque était responsable de 40 % de traitement (58 % pour les diurétiques, 24 % pour les anticoagulants, 30 % pour les antibiotiques), de 58 % de modification de diagnostic et de 29 % d'exploration complémentaire. Elle est responsable de nombreuses dé-prescriptions, notamment sur les diurétiques, diminuant ainsi leurs effets secondaires et impact sur la morbidité. Les indications de l'échographie cardiaque aux urgences pourraient donc être étendues, systématisées ou intégrées dans des protocoles diagnostiques.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Échographie
médecine d'urgence
prise en charge personnalisée du patient
Médecins
a comme patient
échographie
coeur, sai
Médecins
Médecine
échocardiographie

---
N3-AUTOINDEXEE
Evaluation des comptes-rendus d’urgence par les médecins généralistes de la région montpellieraine
http://www.sudoc.fr/241129176
Introduction : La communication entre ville et hôpital s’est structurée depuis quelques décennies. Afin de d’harmoniser les pratiques, plusieurs instances ont effectué des recommandations concernant le contenu des comptes-rendus médicaux et le délai de transmission de ces derniers. Il a été montré qu’un défaut d’information pouvait être l’origine d’accidents iatrogènes et de réhospitalisations. Matériel et méthodes : La recherche a été faite selon une approche quantitative. Un questionnaire informatique a été envoyé à 1026 médecins généralistes via l’Ordre des Médecins de l’Hérault. Le questionnaire étudie le nombre de comptes-rendus reçus ; leur délai et leur mode de transmission ; évalue la pertinence des différentes sections des comptes-rendus au moyen d’une note. Résultats : 91,5% des médecins estimaient recevoir moins de huit comptes-rendus pour dix passages aux urgences. Le nombre de comptes-rendus utiles en pratique était de 6,5 sur dix en moyenne. Le délai était inférieur à huit jours dans 56,1% des cas, et considéré comme nonconvenable à 68,3%. Les modes de transmission étaient principalement par voie postale à 80,5% et en main propre à 69,5% alors que le mode de transmission souhaité était par messagerie sécurisée à 81,7%. Les sections les plus plébiscitées étaient celle en rapport avec le parcours du patient aux urgences et aux outils utilisés. Les sections les moins plébiscitées étaient celle en lien avec les caractéristiques intrinsèques du patient. Les médecins préféraient recevoir des comptes-rendus synthétiques ne mentionnant que les pathologies notables, un examen ciblé, et un résumé des faits marquants. Ils étaient plutôt demandeurs de recevoir à part les examens réalisés avec l’intégralité des résultats. Conclusion : Les médecins généralistes héraultais estiment de pas recevoir l’intégralité des comptes-rendus et le délai de transmission est jugé non convenable. La messagerie sécurisée est le mode transmission unique souhaité, en opposition au format papier aujourd’hui utilisé. Les médecins sont en faveur d’un compte-rendu plus synthétique. Les sections en rapport avec le parcours du patient et les outils utilisés aux urgences sont plébiscitées. Il existe une demande de réception des examens radiologiques et biologiques à part du compte-rendu des urgences. Les comptes-rendus actuels ne semblent pas uniformes, en réponse à quoi nous proposons une notice à destination des services d’urgence
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
régional
Médecins
médecine d'urgence
médecins généralistes
Régions
études d'évaluation comme sujet

---
N3-AUTOINDEXEE
Comptes-rendus des urgences du CHU de Nantes: enquête de satisfaction et attentes des médecins généralistes de Loire-Atlantique
http://www.sudoc.fr/241201748
Introduction : la communication des informations médicales est primordiale dans notre système de santé. Cet échange d'informations entre la ville et l'hôpital est en constante recherche d'amélioration. Nous avons souhaité étudier la qualité du contenu et de la transmission des comptes-rendus de sortie des urgences du CHU de Nantes. Puis faire les point sur les attentes des médecins généralistes de Loire-Atlantique. Matériels et méthodes : nous avons réalisé une enquête d'opinion. Un questionnaire a été envoyé par mail à 739 médecins généralistes libéraux de Loire-Atlantique. Ce questionnaire est composé de 20 questions. Le recueil des données a été effectué de mars à juin 2019. L'analyse des données est exprimée en pourcentage et modélisée en diagramme. Résultats : 129 médecins ont répondus (17.5%). La satisfaction en terme de contenu est bonne (64.6%) à très bonne (15.7%). Le délai de réception est supérieur à 48h (89%) dont 31.5% supérieur à 8 jours. Ce délai de réception est jugé insatisfaisant pour 39.4% et très insatisfaisant pour 16.5%. Les souhaits en termes de mode de transmission favorisent la messagerie sécurisée de santé (92.2%) ou la voie postale et la remise au patient (22.5%). Le délai de réception souhaité est inférieur à 48h pour 69.8% des médecins répondants. Discussion : malgré une satisfaction globale élevée en termes de contenu, des améliorations sont à réaliser dans la qualité et la rapidité de la transmission. Le développement des messageries sécurisées est plébiscité par les médecins généralistes de Loire-Atlantique.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
hôpitaux universitaires
enquêteur
attention
satisfaction personnelle
Satisfaction
attention
collecte de données
urgences
médecins généralistes
Médecins

---
N2-AUTOINDEXEE
Maladie de von Willebrand acquise Conduite à tenir en urgence
http://www.orpha.net/data/patho/Emg/Int/fr/MaladiedevonWillebrand_FR_fr_EMG_ORPHA903.pdf
La maladie de von Willebrand [appelée communément maladie de Willebrand (MW)] est une affection hémorragique héréditaire à transmission autosomique (généralement dominante) due à un défaut génétique de la concentration, la structure ou la fonction du facteur Willebrand (von Willebrand factor : VWF).
2019
Orphanet
France
recommandation professionnelle
maladie de von willebrand acquise
maladies de von willebrand
Maladie de von Willebrand
prise en charge de la maladie
Maladies
maladie de von Willebrand, type plaquettaire
urgences

---
N1-VALIDE
PRENOXAD naloxone (chlorhydrate de) dihydraté
Inscription
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2891870/fr/prenoxad
Le service médical rendu par PRENOXAD est important dans l’indication de l’AMM : « PRENOXAD est indiqué chez l’adulte dans le traitement d’urgence des surdosages aux opioïdes, caractérisés ou suspectés, se manifestant par une dépression respiratoire et/ou une dépression du système nerveux central, dans l’attente d’une prise en charge par une structure médicalisée. L’utilisation de PRENOXAD ne se substitue pas aux soins d’urgence dispensés par une structure médicale. »...
2019
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
résultat thérapeutique
remboursement par l'assurance maladie
adulte
traitement d'urgence
chlorhydrate de naloxone
antagonistes narcotiques
V03AB15 - naloxone
Opioïdes
mauvais usage des médicaments prescrits
injections
PRENOXAD
PRENOXAD 0,91 mg/ml, solution injectable en seringue préremplie
naloxone
analgésiques morphiniques

---
N2-AUTOINDEXEE
Recours aux urgences pédiatriques par des professionnels de santé: analyse des courriers et du devenir de l'enfant
http://www.sudoc.fr/233018549
La prise en charge des enfants adressés par des professionnels de santé (PDS) au service d'accueil des urgences pédiatriques (SAUP) par une filière spécifique est discutée. Il existe une insatisfaction des cliniciens concernant le courrier médical utilisé. Nous avons réalisé cette étude afin de préciser le taux de satisfaction des besoins exprimés par les adressants. L'analyse qualitative des courriers et l'élaboration d'un courrier type destiné aux PDS adressants un enfant au SAUP faisaient partie des objectifs secondaires. Les courriers des patients adressés entre le 01/11/15 et le 31/10/16 par un PDS à l'Hôpital Femme Mère Enfant de Lyon ont été analysés. L'étude incluait les patients de moins de 18 ans adressés pour un motif médical. Six besoins ont été définis : une demande d'examen paraclinique, d'avis pédiatrique, d'avis surspécialisé pédiatrique, de thérapeutique, d'hospitalisation, d'aide sociale. L'identification des besoins exprimés dans les courriers ainsi que l'analyse de la réponse apportée par le SAUP permettaient de déterminer un taux de satisfaction de ces besoins. Des critères de qualité du courrier ont été définis : sa forme, la présence d'une hypothèse diagnostique et sa concordance avec celle du SAUP, la présence d'un besoin clairement exprimé et de critères cliniques jugés indispensables pour évaluer la gravité de l'enfant. 1085 courriers ont été inclus. 70% des besoins exprimés étaient satisfaits à la suite de la prise en charge au SAUP. Ce taux variait en fonction du type d'adressant (57-100%) et de la nature du besoin exprimé (48-100%). Les principaux besoins étaient une demande d'examen paraclinique et une demande d'avis pédiatrique. Les 3 principaux adressants étaient les généralistes (68%), les pédiatres (19%) et le groupe SOS médecins (9%). La majorité des enfants adressés avaient moins de 3 ans (60%). Les motifs «fièvre» et «gêne respiratoire» représentaient 60% des motifs. 40% des enfants adressés étaient triés par l'IOA comme des « urgences vraies ». Le taux d'hospitalisation (11%) était identique à celui de la population pédiatrique générale consultant au SAUP. 64% des courriers étaient jugés insuffisamment informatifs pour évaluer le degré de gravité clinique et dans 25% des cas les diagnostics n'étaient pas concordants. Seulement 2% des courriers analysés correspondait à un courrier type. Nos résultats suggèrent la nécessité de formation complémentaire à l'urgence pédiatrique des PDS, la nécessité d'alternatives au recours au SAUP et la diffusion de supports pédagogiques concernant les pathologies fréquentes de l'enfant. Pour améliorer la communication ville-hôpital, nous avons proposé un courrier type qui après une phase de diffusion devra faire l'objet d'une évaluation lors d'une prochaine étude
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
urgences
pédiatre
Pédiatres
Enfant
Enfant
Enfant
Courrier
Enfant
enfant
enfant
pédiatrie
service postal

---
N1-VALIDE
Rappel de lots de médicaments à base d’irbésartan - Point d'Information
https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Rappel-de-lots-de-medicaments-a-base-d-irbesartan-Point-d-Information
L’ANSM a été informée par le laboratoire Arrow Génériques de l’identification de NDEA à des taux supérieurs aux limites fixées par l’agence européenne du médicament (EMA) dans des lots d’irbésartan. Un rappel des lots concernés est organisé le jeudi 10 janvier 2019. Il s’agit du premier rappel de lots de sartan, autre que le valsartan.Cette action s’inscrit dans le cadre des investigations en cours concernant le défaut de qualité de certains médicaments appartenant à la classe des sartans...
2019
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
Contamination de médicament
médicaments génériques
N-Éthyl-N-nitroso-éthanamine
Retraits de médicaments pour raisons de sécurité
avis de pharmacovigilance
assistance par téléphone
IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE
IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE ARROW GENERIQUES 150 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé
IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE ARROW GENERIQUES 300 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé
IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE ARROW GENERIQUES 300 mg/25 mg, comprimé pelliculé
dérivés du biphényle
tétrazoles
Irbésartan

---
N1-VALIDE
Midazolam
Mesures additionnelles de réduction du risque
https://www.ansm.sante.fr/Activites/Surveillance-des-medicaments/Mesures-additionnelles-de-reduction-du-risque/Liste-des-MARR-en-cours/Midazolam
Carnet individuel de suivi des crises est destiné aux parents du patient à l'instauration du traitement. Il devra être complété après chaque crise et être apporté à chaque consultation. Un document destiné au patient et à son entourage Comment administrer Buccolam ? accompagne le carnet. Ces documents ont été mis à jour suite à l'identification du risque d’inhalation / ingestion du capuchon de seringues pré-remplies...
2019
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
gestion du risque
midazolam
continuité des soins
Surveillance des médicaments
BUCCOLAM
BUCCOLAM 2,5 mg, solution buccale
BUCCOLAM 5 mg, solution buccale
BUCCOLAM 7,5 mg, solution buccale
BUCCOLAM 10 mg, solution buccale
crises épileptiques
formulaire
brochure pédagogique pour les patients
N05CD08 - midazolam
recommandation de bon usage du médicament

---
N2-AUTOINDEXEE
Limitation et arrêt des thérapeutiques en médecine d’urgence pré-hospitalière: une uniformité des pratiques ?
http://www.sudoc.fr/233067728
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Prairie
abstention thérapeutique
Thérapeutique
Médecins
Pratique
Thérapeutiques
médecine d'urgence
Thérapeutiques
thérapeutique

---
N2-AUTOINDEXEE
Fréquence et déterminants de la prescription des antibiotiques chez les patients ayant un prélèvement pour PCR grippe aux urgences
http://www.sudoc.fr/233169415
Contexte : La grippe est une des pathologies infectieuses respiratoire les plus fréquentes. 2 à 8 millions de personnes en sont atteintes en France / an en moyenne. Les antibiotiques n'ont pas leur place dans le traitement de la grippe sauf en cas de suspicion de surinfection ou de co-infection bactérienne. Ces molécules sont trop fréquemment employées dans un contexte viral pur, avec une fréquence supérieure à l'incidence des complications. La fréquence des patients traités par antibiotiques aux urgences parmi ceux ayant une PCR grippe aux urgences n'est pas connue, de même que les facteurs de risque d'être traité par antibiotique aux urgences. Objectif : Déterminer la proportion de patients traités par antibiotiques aux urgences adultes, parmi les patients ayant une PCR prélevée ainsi que les facteurs déterminants de cette prescription. Méthode : Recueil rétrospectif des données concernant les patients ayant eu une PCR grippe prélevée aux urgences adultes du CHU de Nantes au cours de l'épidémie grippale de 2016-2017. Résultats : Ont été inclus 258 patients, 107 PCR étaient positives avec 64,5% [54,7 – 73,5] de sérotype A. 53,5% [47,1 – 59,7] ont bénéficié d'une antibiothérapie aux urgences. La proportion de traitements antibiotiques était similaire dans les groupes PCR positive et négative. 49.5% [40 – 59.4] des PCR positives recevaient des antibiotiques au cours de l'hospitalisation. 95.7% [91-98.4] des patients recevant un antibiotique avaient plus de 30 ans, OR 7 ; 85.5% [75.5 – 91] présentaient au moins une comorbidité, p 0.002, 60%[51.5 – 68.4] avaient une dyspnée, p 0.0002 ; 55%[46.4 – 63.6] un signe de gravité, p 0.002 ; 12.3%[7.3 – 19] une hyperleucocytose 18000/mm3,OR 3.8 ; 41% [33 – 50] présentaient une pneumopathie radiologique, OR 5.3 ; et 80% [83.6 – 94.3] étaient hospitalisés (USI : OR 6.6 ; service MCO : OR 2.6). Une co-infection bactérienne a pu être documentée pour 9,4% des patients grippés. Une PCR positive était responsable d'une baisse de la prescription d'antibiotique au cours de l'hospitalisation. Conclusion : La proportion d'antibiotiques prescrits aux urgences dans le cadre d'une suspicion de grippe est considérable. Plusieurs facteurs de risque sont identifiés dont certains restent discutables. La proportion de documentation des co-infections et des pneumopathies radiologiques par rapport aux prescriptions d'antibiotiques amènent au questionnement sur la part évitable d'antibiothérapie et au manque de recommandation.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
a comme patient
grippe humaine
réaction de polymérisation en chaîne
prescription
urgences
grippe
antibiotique
Grippe
Antibiotiques
grippe
patients
Antibiotiques
antibactériens

---
N2-AUTOINDEXEE
Violences physiques volontaires en milieu de travail: Étude au sein de la Consultation de médecine légale et d’urgences médico-judiciaires des Hôpitaux universitaires de Strasbourg
http://www.sudoc.fr/233253122
la violence physique en milieu de travail est en majorité décrite dans la littérature au sein du secteur de la santé. Or, tous les travailleurs peuvent être confrontés à ce phénomène, quelle que soit leur profession. La connaissance de la typologie de ces agressions ainsi que de leurs conséquences physiques, psychiques et profe