* Les méta-termes correspondent à des spécialités biologiques ou médicales concernées par un ou plusieurs mots clés (ou arborescences de mots clés), qualificatifs, ou types de ressources. D'autres termes bénéficient également de cette structure, lorsque leur thématique le justifie, exemple enseignement et éducation. Voir la liste.

Recherche Doc'CISMeF filtrée pour cette spécialité :


Libellé préféré : santé publique;

vrai Meta (CISMeF) : false;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Répertoire des interventions efficaces ou prometteuses en prévention et promotion de la santé
https://www.santepubliquefrance.fr/a-propos/services/interventions-probantes-ou-prometteuses-en-prevention-et-promotion-de-la-sante/repertoire-des-interventions-efficaces-ou-prometteuses-en-prevention-et-promotion-de-la-sante
Ce répertoire a pour but d’aider les décideurs et les acteurs locaux à choisir des interventions adaptées pour répondre à leurs besoins, à valoriser une prévention scientifiquement fondée et à permettre l’articulation entre la recherche et les pratiques de terrain. Il présente, dans une première étape, des programmes soit déjà implantés, soit en cours d’étude, d’expérimentation ou de déploiement. Il n’est pas exhaustif et donc voué à s’enrichir de nouvelles actions. Certains titres renvoient à une fiche de synthèse contenant le résumé de l’intervention, les contacts, les ressources, les publications. Le niveau d’efficacité de chaque intervention sera ajouté ultérieurement après analyse par des experts relecteurs.
2020
SPF - Santé publique France
France
répertoire
médecine préventive
répertoire
promotion de la santé
répertoires comme sujet

---
N3-AUTOINDEXEE
Rapport du troisième forum mondial des pays éliminant le paludisme, 18-20 juin 2019, Wuxi (Chine)
Prévention de la transmission des infections en milieu de soins
https://extranet.who.int/iris/restricted/bitstream/handle/10665/330455/WER9503-eng-fre.pdf
L’OMS a convoqué les représentants de 21 pays qui pourraient éliminer le paludisme d’ici 2020 (les pays de l’initiative E-2020) au troisième forum mondial des pays éliminant le paludisme, organisé à Wuxi (Chine) du 18 au 20 juin 2019. Les représentants des programmes nationaux de lutte antipaludique des ministères de la santé de 20 des 21 pays concernés ont participé au forum. Les autres participants étaient des représentants de l’Argentine, de l’Arménie, de l’Ouzbékistan, des Philippines et de Vanuatu, des membres du personnel de l’OMS, des membres du Comité de supervision de l’élimination du paludisme et des observateurs issus des principaux donateurs. Une délégation de Chine a participé en tant qu’observateur. Le personnel de l’OMS a fait des présentations techniques sur un programme pilote d’appui infranational à l’élimination du paludisme, sur la politique du Programme mondial de lutte antipaludique (GMP) et sur les procédures de certification. Le président du Comité de supervision de l’élimination du paludisme a formulé des recommandations pour parvenir à l’élimination.
2020
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
France
article de périodique
rapport albumine/globuline
soins
troisième
Acanthome épidermolytique
paludisme
Paludisme
Fracture intercondylienne de l'humérus
Transmissions
paludisme
maladie infectieuse
rapport de recherche
paludisme
transmission de maladie infectieuse
paludisme
Paludisme
Prévention des infections
Chine

---
N3-AUTOINDEXEE
Épidémiologie descriptive d’une consultation spécialisée sur le Trouble du Déficit de l’Attention-Hyperactivité de l’adulte au Centre hospitalier universitaire de Strasbourg, et analyse de l’évolution des patients à un an
http://www.sudoc.fr/233189335
Le TDA-H est un trouble fréquent, également chez l’adulte, touchant autour de 3% de la population. Il augmente le risque de trouble psychiatrique et a des conséquences sociales importantes. Il est pourtant peu reconnu chez l’adulte et peu pris en charge en France. Le service de Psychiatrie 2 des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg propose des consultations spécialisées pour l’évaluation diagnostique et la prise en charge du TDA-H chez l’adulte. Les caractéristiques de ces patients et l'impact de ces consultations sur les soins proposés n'ont pas encore été étudiés systématiquement en France. Nous avons réalisé une étude descriptive des caractéristiques cliniques et démographiques des patients ayant sollicité un avis spécialisé pour le TDAH de l’adulte, ainsi qu’une évaluation préliminaire de l’évolution à un an en termes de suivi, maintien sous traitement médicamenteux et effets perçus de celui-ci. 137 patients, 61% d’hommes, âge moyen de 33 ans, ayant consulté entre novembre 2016 et janvier 2018 ont été inclus. 22% ne résidaient pas en Alsace. 62% étaient adressés par un médecin, 29% se présentaient d’eux même. Un TDA-H de présentation combinée était diagnostiqué dans 60% des cas, inattentive pour 28%, hyperactive-impulsive pour 7%. Le diagnostic était posé à l’âge adulte dans 80% des cas. 64% des patients présentaient au moins une comorbidité psychiatrique, le trouble dépressif étant au premier plan (43%). 43% des patients recevaient déjà un traitement psychotrope. 45% avaient une consommation actuelle de toxique hors tabac, et 55% une consommation passée de toxique hors tabac. A un an, sur 76 patients diagnostiqués entre novembre 2016 et mai 2017, un traitement médicamenteux a été proposé pour 81% d’entre eux et 74% ont reçu une prescription. 11 de ces patients n’ont pas pu être recontacté. 43 de ces patients ont répondu à notre questionnaire d’évaluation de l’évolution à un an et ont été inclus dans l’analyse. Le traitement était en majorité (95%) du Méthylphénidate. 49% avaient interrompu le traitement sur l’année, majoritairement pour cause d’effet indésirable. Peu de patients ont rapporté des difficultés à obtenir un renouvellement de leur traitement. 70% rapportaient une amélioration de leur état général et 74% ont ressenti un impact positif du diagnostic et du traitement médicamenteux sur leur évolution. Les analyses réalisées montrent une forte demande de consultation spécialisée avec un taux élevé d’adressage individuel, ainsi qu’un diagnostic tardif à l’âge adulte du trouble. La majorité de patients se sont vu prescrire un traitement médicamenteux. Celui-ci était fréquemment interrompu dans l’année suivant la prescription, principalement en raison d’effets indésirables.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Adulte
Epidémiologie
orientation vers un spécialiste
a comme patient
Epidémiologie
Trouble de l'attention
Hyperactivité
hôpitaux universitaires
dû à
Trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité
Centres hospitaliers universitaires
spécialisation
hyperactivité avec déficit de l'attention
adulte
central
trouble de l'attention
épidémiologie
Epidémiologie
Epidémiologie
adulte
Consultants
Adulte
Epidémiologie
Centre
hôpital
patients
consultants
centres hospitaliers universitaires

---
N3-AUTOINDEXEE
La prise en charge des céphalées aux urgences chez la femme en particulier lors de la grossesse
http://www.sudoc.fr/235255955
Plus de 40000 patients ont franchi les portes des urgences de l’hôpital de Hautepierre aux HUS durant l’année 2018. Nous nous sommes intéressés aux femmes en âge de procréer ayant consulté pour céphalée. L’objectif principal de cette étude était de mettre en évidence les particularités de diagnostic et de prise en charge des femmes enceintes consultant pour céphalée aux urgences. Cette étude rétrospective, monocentrique, rassemblant toutes les patientes en âge de procréer consultant pour céphalée aux urgences des HUS entre le 1er juillet 2017 et 30 septembre 2018 a inclus 284 patientes, dont 12 étaient enceintes. Les femmes enceintes représentent 4% de la population étudiée. Après une analyse descriptive des deux populations, une analyse comparative a été réalisée. Parmi les caractéristiques des céphalées amenant à consulter on a mis en évidence : une EVA élevée, un début brutal, des céphalées inhabituelles, une localisation majoritairement frontale, une photophobie. Dans les deux groupes, 80 % des patientes ont bénéficié d’examens complémentaires. Si dans le groupe des femmes enceintes l’IRM cérébrale était l’examen de prédilection, dans le groupe des femmes non enceintes, la TDM était prescrite pour 90% d’entre elles. Les étiologies retrouvées sont très majoritairement des céphalées primaires quel que soit le groupe. Le traitement antalgique le plus utilisé était le paracétamol avec une différence de prise en charge dans les deux groupes. On a pu mettre en évidence que le fait d’avoir un début brutal augmentait de 2,8 fois la probabilité de prescrire une imagerie cérébrale. Les données observées suivent donc globalement les données de la littérature quant à la prise en charge des céphalées, à l’exception de la thérapeutique qui pourrait être plus adaptée aux différents types de céphalées. La prévalence des femmes enceintes consultant aux urgences pour ce motif a été trop faible pour pouvoir évaluer de manière significative les différences de prise en charge.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Urgences
cephalee
grossesse
Femelle
grossesse
grossesse
grossesse
céphalées
traitement d'urgence
céphalée
femmes enceintes
Céphalée
urgences
Femelle

---
N1-SUPERVISEE
Guide d'intervention en hygiène et salubrité face au Clostridium difficile – Lignes directrices
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-002316/
Le document Guide d’intervention en hygiène et salubrité face au Clostridium difficile – Lignes directrices présente et explique notamment la démarche suggérée en hygiène et salubrité en présence de cette bactérie. Deux stratégies y sont proposées, avec leurs niveaux d’intervention respectifs. Ce guide s’adresse principalement au personnel des services d’hygiène et de salubrité des établissements. Les intervenants travaillant en prévention et contrôle des infections (PCI), ainsi qu’en santé et sécurité du travail y trouveront aussi des informations pertinentes. Ce guide est une mise à jour des lignes directrices publiées par le MSSS en 2008, qui avaient pour objectif de soutenir les milieux de soins dans l’optimisation des mesures d’hygiène et de salubrité, afin de contrôler la transmission de cette bactérie.
2019
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
infections à clostridium
infections à clostridium
Contrôle des maladies transmissibles
désinfectants
désinfection
Management par la qualité
recommandation pour la pratique clinique
clostridium difficile
hygiène

---
N3-AUTOINDEXEE
Programme québécois de brossage supervisé des dents avec un dentifrice fluoré en service de garde éducatif à l'enfance et à l'école primaire - Cadre de référence à l'intention des gestionnaires et des intervenants de santé dentaire publique
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001929/
Ce cadre de référence vise à soutenir le déploiement du Programme québécois de brossage supervisé des dents avec un dentifrice fluoré en service de garde éducatif à l’enfance et à l’école primaire. Il est destiné aux gestionnaires et aux intervenants de santé dentaire publique. Il nomme les principes directeurs et décrit les objectifs à atteindre et les principaux paramètres à respecter pour assurer la mise en place des activités de façon efficace, efficiente et sécuritaire.
2019
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
rapport
Santé publique
programmes
Supervision
fluor
organisation et administration
principal
dent, sai
odontologie en santé publique
infirmières administratives
brossage dentaire
enfance
fluor
FLUOR
écoles primaires
permanence des soins
intention
établissements scolaires
dentifrices

---
N2-AUTOINDEXEE
Approcher les municipalités pour partager des connaissances : les conseils de fonctionnaires municipaux aux acteurs de la santé publique
https://www.inspq.qc.ca/publications/2526
Comment s'y prendre pour partager efficacement des connaissances de santé publique avec le milieu municipal? Dans ce document, nous présentons les conseils donnés par des fonctionnaires de municipalités canadiennes. Pour les acteurs de la santé publique qui souhaitent partager des connaissances afin d'influencer les politiques municipales ayant un impact sur la santé, plusieurs questions se posent : Si je souhaite partager des connaissances avec une municipalité, qui approcher? Que fait déjà la municipalité dans mon domaine de travail? Comment établir le premier contact? Quels types de connaissances les fonctionnaires municipaux jugent-ils utiles? Comment entretenir de bonnes interactions? Quel échéancier prévoir? Pourquoi officialiser une collaboration avec une municipalité, et sous quelle forme?
2019
false
true
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
santé publique
villes
politique publique
diffusion de l'information
rapport
connaissance
Acteurs de santé
Fonctionnaires
connaissance
Municipalités
Santé publique
Acteurs de santé
Assistance
Savoir
acteur
administration locale
Assistance

---
N2-AUTOINDEXEE
Résoudre les problèmes vicieux: facteurs clés et ressources
https://www.inspq.qc.ca/publications/2530
Ce document s'inscrit dans une série de documents, de webinaires, et d'ateliers sur les problèmes vicieux. Ce document vise à mettre en lumière certains facteurs clés et quelques ressources pour aborder les problèmes vicieux, en plus d'offrir aux lecteurs des exemples concrets pour les résoudre. Nous espérons qu'il sera utile aux acteurs de santé publique pour orienter la manière d'aborder certains problèmes précis que doivent surmonter leurs organisations et qu'il les outillera à cette fin.
2019
true
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
politique publique
santé publique
comportement coopératif
compréhension
rapport

---
N1-SUPERVISEE
Recommandations en matière de prévention, maîtrise et prise en charge des patients porteurs de bactéries multi-résistantes aux antibiotiques (MDRO) dans les institutions de soins.
https://www.health.belgium.be/sites/default/files/uploads/fields/fpshealth_theme_file/avis_9277_mdro.pdf
L’émergence rapide des germes multi-résistants (MDRO) constitue une menace générale de santé publique à laquelle la Belgique n’échappe pas plus que les autres pays. Les bactéries regroupées sous le vocable « MDRO » (Multi Drug Resistant Organisms) représentent un ensemble hétérogène de micro-organismes ayant comme point commun d’avoir acquis une résistance à la plupart des classes d’antibiotiques normalement actifs sur ceux-ci et d’être responsables de diverses pathologies infectieuses variées. Il a été bien démontré que les infections causées par des MDRO entraînaient plus fréquemment une hospitalisation des patients, qu’elles étaient associées à des coûts directs et indirects majorés, à une augmentation de la durée d’hospitalisation et qu’elles affectaient de manière péjorative le pronostic clinique (taux de complication et de mortalité plus important que celui associé aux mêmes types d’infections causées par des bactéries sensibles aux antibiotiques).
2019
false
true
false
false
SPF - Service Public Fédéral - Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
Belgique
Multirésistance bactérienne aux médicaments
infections bactériennes
transmission de maladie infectieuse
Dépistage de masse
décontamination
antibactériens
organisme multirésistant
bactérie multirésistante
recommandation professionnelle
prise en charge personnalisée du patient

---
N3-AUTOINDEXEE
L' anticipation des situations d'urgence en fin de vie à domicile: pratique des soignant.e.s
http://www.sudoc.fr/235479403
L'accompagnement des patients en fin de vie au domicile est essentiel pour 70 % des français, selon un sondage de l'IFOP de 2017. La proportion d'hospitalisation double au cours du dernier mois de vie. 44 % des patients décédés en hospitalisation pour soins palliatifs étaient passés par un service d'urgence. Concrètement, comment les soignants (équipe médicale et paramédicale) anticipent-ils les situations d'urgence en fin de vie ? L'objectif de notre étude était de recueillir leurs pratiques sur l'anticipation de ces situations de soins. Une étude qualitative à travers des entretiens semi-dirigés a été réalisée en ambulatoire auprès de deux populations, en Bretagne et en Rhône-Alpes : médecins généralistes d'une part et infirmier.ère.s, aides-soignant.e.s et kinésithérapeutes d'autre part. L'urgence en fin de vie a été définie comme complexe, paradoxale et imprévisible. Les paramédicaux l'ont décrite comme un dépassement de leurs compétences. La mort a pu être évoquée par les médecins comme une urgence. Dans la population paramédicale, les déterminants de l'anticipation étaient liés aux aidants, au patient, au médecin, aux autres soignants ainsi qu'à la situation elle-même. Dans la population médicale, les déterminants étaient médicaux et psychosociaux (intrinsèques et extrinsèques). La place des aidants, les représentations de la fin de vie et le souhait du patient influençaient l'anticipation de tous et toutes les professionnel.le.s. L'interprofessionnalité ressortait comme un pilier des moyens de l'anticipation des situations d'urgence en fin de vie. L'apprentissage par l'expérience et par le partage d'expérience est un point fort de notre étude. A partir de nos résultats, nous avons défini l'urgence en fin de vie comme plurifactorielle : biologique, psychologique et social (de proximité et société). Nous l'avons intégrée dans notre modèle de théorisation basée sur la définition de l'anticipation (A.Villate) comme la rencontre de la prévision, prédiction et prévention. Une application de ce modèle devrait permettre d'améliorer la pratique
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
aidants
a comme soignant
Techniques analytiques, diagnostiques, thérapeutiques et équipements
urgences
vie
Pratique

---
N2-AUTOINDEXEE
Épidémie d’infections invasives à méningocoque B dans le Beaujolais (Rhône), 2016 : organisation de la vaccination et résultats
https://www.santepubliquefrance.fr/regions/auvergne-rhone-alpes/documents/article/2018/epidemie-d-infections-invasives-a-meningocoque-b-dans-le-beaujolais-rhone-2016-organisation-de-la-vaccination-et-resultats
Introduction – La survenue d’une épidémie d’infections invasives à méningocoque B sur une zone restreinte du département du Rhône a conduit l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes (ARS) à organiser, d’avril à juin 2016, une campagne de vaccination exceptionnelle ciblant les personnes âgées de 2 mois à 24 ans, résidant ou gardées ou scolarisées ou travaillant sur cette zone. Planification de la campagne – Dans un contexte d’accès restreint au vaccin, une offre de vaccination graduée a été proposée, depuis l’offre existante jusqu’au déploiement de centres de vaccination dédiés en passant par la vaccination en milieu scolaire. La gratuité et une pharmacovigilance renforcée ont été garanties. La couverture vaccinale (CV) a été suivie afin d’ajuster le dispositif au fil du temps. Résultats – Sur 4 438 personnes à vacciner résidant dans la zone, 2 038 ont reçu une dose de vaccin Bexsero , 1 716 personnes deux doses et 7 enfants trois doses. La CV estimée globale était de 47% à une dose et de 40% à deux doses. Elle variait selon la classe d’âge et la commune de résidence. La CV à deux doses était de 63% pour les 3-11 ans, de 36% pour les 12-15 ans, de 30% pour les 0-3 ans et de 8% pour les 16-24 ans. Près des trois quart (74%) des doses ont été dispensées en milieu scolaire et 15% par les médecins libéraux. Avec 152 notifications d’effets indésirables (EI) adressées au Centre régional de pharmacovigilance (CRPV) pour 4 069 doses administrées au total, le taux de notification pour 100 doses administrées était de 3,7%. Au total, 309 EI ont été rapportés, pour un profil de tolérance au vaccin qui était globalement conforme aux données du résumé des caractéristiques du produit. Discussion – Les CV les plus hautes ont été obtenues en milieu scolaire. Outre cette facilitation de l’accès à l’information et à la vaccination pour les familles, les séances ont été proposées rapidement après l’alerte. Les CV les plus basses des 0-3 ans et des 16-24 ans posent question, au regard de l’incidence élevée de la maladie dans ces classes d’âge. La méconnaissance du vaccin par les professionnels de santé, l’absence de connaissance sur la durée de protection, un vaccin non accessible initialement en pharmacie et peut-être une certaine défiance de la population envers les vaccinations, ont contribué pour partie à ces résultats.
2019
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
article de périodique
maladie infectieuse
Fracture de Pouteau-Colles
vaccination
infections à méningocoques
Organismes
vaccination
vaccination; médication préventive
Épidémies
Épidémies de maladies
Organisation
Vaccine
ayant comme résultat
invasif
Vaccins
infecté
organisateurs embryonnaires
Organisation
neisseria meningitidis
vaccination
vaccination
organisation

---
N3-TITRE
Politique concernant la prévention, la promotion et les pratiques organisationnelles favorables à la santé et au mieux-être des personnes au travail
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000260/
Le ministère de la Santé et des Services sociaux reconnaît l’importance déterminante de la contribution de son personnel à la réalisation de sa mission et à la prestation de services de qualité aux citoyens. Dans cet esprit, la Politique concernant la prévention, la promotion et les pratiques organisationnelles favorables à la santé et au mieux-être des personnes au travail établit les lignes directrices visant à favoriser la santé physique et psychologique du personnel, sa sécurité ainsi que son mieux-être au travail, lesquelles misent notamment sur la prévention et la responsabilisation des personnes par rapport à la prise en charge de leur santé.
2019
false
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
France
français
rapport
mieux
santé au travail
personnes
métier
médecine préventive
politique organisationnelle
promotion de la santé

---
N3-AUTOINDEXEE
Avis de l'Anses relatif à la construction d'une méthode d'imputabilité des signalements d'effets indésirables de nutrivigilance
https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT2018SA0026.pdf
La loi «Hôpital, Patients, Santé et Territoires» (2009-879) du 21 juillet 2009 a confié à l'Anses « la mise en œuvre du système de vigilance sur les nouveaux aliments, les compléments alimentaires, les aliments qui font l'objet d'adjonction de substances à but nutritionnel ou physiologique ainsi que sur les produits destinés à une alimentation particulière ». L’objectif de ce dispositif de vigilance sanitaire, intégré dans le dispositif de sécurité sanitaire français, est d’améliorer la sécurité du consommateur en identifiant rapidement les effets indésirables aigus liés à la consommation de ces denrées alimentaires, afin de recommander la mise en place de mesures correctives ou préventives par les décisionnaires.
2019
false
true
false
false
ANSES
Bron
France
surveillance post-commercialisation des produits de santé
sécurité des produits de consommation
compléments alimentaires
aliments
recommandation

---
N1-VALIDE
Guide de prévention des infections dans les résidences privées pour aînés
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000056/
Ce guide s’adresse aux exploitants des résidences et à leur personnel ainsi qu'aux intervenants du réseau de la santé qui œuvrent auprès de ces résidences. Le guide contient des recommandations adaptées à ces milieux de vie et des outils pour prévenir la transmission des infections dans les résidences. Ce guide est constitué de trois sections principales soit : les principes et pratiques de bases en prévention des infections (hygiène des mains, équipement de protection personnelle, hygiène personnelle des résidents, préparation des repas, vaccination, etc.); les mesures spécifiques à appliquer pour les infections rencontrées fréquemment dans ces milieux y compris les situations d'éclosions (par exemple le Clostridium difficile ou la grippe) ; des outils, en annexe, pour faciliter la prévention des infections. Tous ont un rôle à jouer dans la prévention des infections dans les résidences privées pour aînés et parfois des gestes aussi simples que l'hygiène des mains peuvent faire une différence.
2019
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
français
Prévention des infections
établissements de soins de long séjour
sujet âgé
transmission de maladie infectieuse
gale
infections à enterobacteriaceae
gastroentérite
grippe humaine
pédiculoses
punaises des lits
infections à staphylocoques
staphylococcus aureus résistant à la méticilline
zona
désinfection des mains
recommandation de santé publique
Entérocoques résistants à la vancomycine

---
N2-AUTOINDEXEE
Politique gouvernementale de prévention en santé
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001753/
Avec la Politique gouvernementale de prévention en santé – Un projet d’envergure pour améliorer la santé et la qualité de vie de la population, le gouvernement se dote d’un cadre intersectoriel structurant pour agir sur les facteurs qui ont un impact déterminant sur la santé. La Politique vise l’ensemble des Québécois et, lorsque nécessaire, cible avec plus d’intensité les populations vulnérables dans le but de réduire les inégalités sociales de santé. En lien avec cette vision d’un Québec en santé, le gouvernement se donne 9 cibles à atteindre d’ici 2025 afin de suivre les progrès réalisés sur le plan de la qualité de vie et de la santé physique et mentale de la population. Ces cibles ambitieuses donneront une impulsion à la mobilisation des acteurs de tous les paliers d’intervention.
2019
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
rapport
politique de santé
Gouvernement
médecine préventive
gouvernement

---
N3-AUTOINDEXEE
Evaluation, en application de l'article L 1412-1-1 du code de la santé publique, du rapport de synthèse du Comité consultatif national d'éthique pour les sciences de la vie et de la santé à la suite du débat public organisé sous forme d'états généraux préalablement à la révision de la loi de bioéthique
https://www.vie-publique.fr/rapport/268706-revision-de-la-loi-bioethique-evaluation-du-rapport-du-ccne
Le rapport présente une analyse des raisons de l'intervention du Comité consultatif national d'éthique pour les sciences de la vie et de la santé (CCNE) dans l'organisation, entre janvier et mai 2018, des états généraux de la bioéthique. Il évoque la méthode ainsi que les enseignements et pistes d'action retenus par le CCNE.
2019
false
false
false
La Documentation Française
France
rapport
Loi
éthiciens
comités consultatifs
rapport albumine/globuline
Vie
organisation
attitude envers la santé
Applications
organisateurs embryonnaires
Applications
attention
consultation d'éthique
Santé publique
Science
état de santé
Applications
études d'évaluation comme sujet
bioéthique
Organisation
Éthique
Santé publique
disciplines des sciences biologiques
jurisprudence
Dicrocoeliose
ostéosynthèse
comités d'éthique
Organisation
vie
santé publique
science

---
N2-AUTOINDEXEE
Gestion des urgences : leçons à tirer du secteur aérien
https://www.cehjournal.org/article/gestion-des-urgences-lecons-a-tirer-du-secteur-aerien/
Une urgence ophtalmologique ne devrait pas être une surprise : la préparation et la pratique font toute la différence.
2019
Revue de Santé Oculaire Communautaire
France
article de périodique
air
urgences

---
N3-AUTOINDEXEE
Questions-réponses sur les urgences ophtalmologiques
https://www.cehjournal.org/article/questions-reponses-sur-les-urgences-ophtalmologiques/
Ce questionnaire est conçu pour vous aider à tester votre compréhension des concepts présentés dans ce numéro et à réfléchir sur ce que vous avez appris.
2019
Revue de Santé Oculaire Communautaire
France
article de périodique
ophtalmologie
ophtalmologiste
urgences
Ophtalmologie
Ophtalmologie
Ophtalmologistes
Question-réponse

---
N2-AUTOINDEXEE
Sédation procédurale et analgésie aux urgences pédiatriques: Où en sommes-nous? Où va t’on?
https://paediatrica.swiss-paediatrics.org/fr/sedation-procedurale-et-analgesie-aux-urgences-pediatriques-ou-en-sommes-nous-ou-va-ton/
Sur les dernières 30 années, la communauté internationale réalise l’importance de la bonne gestion de la douleur et de l’anxiété chez l’enfant. On part de l’idée que les nourrissons ne ressentent pas vraiment la douleur, jusqu’à prouver que les solutions sucrées sont des antalgiques efficaces chez ces mêmes enfants. Le monitoring se perfectionne, les doses de médicaments sécuritaires sont définies, et le personnel se forme spécifiquement pour la sédation.
2019
Paediatrica - Société Suisse de Pédiatrie
Suisse
article de périodique
analgésie
hypnotiques et sédatifs
analgésie
Analgésiques
état de sédation
urgences
Sédatifs
sédation

---
N3-AUTOINDEXEE
Sévérité de l’épidémie de dengue à La Réunion : données de surveillance des cas hospitalisés, avril 2017 à décembre 2018
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2019/19-20/2019_19-20_3.html
Introduction – Une épidémie de dengue a été observée à La Réunion en 2018, faisant suite à une circulation virale à bas bruit en 2017. Une surveillance des cas de dengue hospitalisés a été mise en place. Cette étude a comme objectifs de décrire les caractéristiques des cas hospitalisés, d’évaluer l’exhaustivité de cette surveillance ainsi que la sévérité de l’épidémie. Matériel et méthodes – Les caractéristiques des cas hospitalisés pendant plus de 24 heures entre avril 2017 et décembre 2018 ont été décrites. L’exhaustivité de la surveillance a été évaluée pour la période d’avril 2017 à juin 2018 par la méthode de capture-recapture, à partir des données du Programme de médicalisation des systèmes d’information (PMSI) et de la surveillance de Santé publique France – Océan Indien. Résultats – Entre avril 2017 et décembre 2018, 168 cas hospitalisés ont été identifiés par Santé publique France – Océan Indien, soit 2% des cas confirmés ou probables signalés au cours de la même période. Vingt-huit cas (18%) étaient sévères et 112 (70%) présentaient au moins un signe d’alerte. Cinq patients (3%) sont décédés. Cette surveillance a permis de décrire l’évolution du nombre de cas hospitalisés et de caractériser la sévérité de ces cas. Son exhaustivité était toutefois estimée à 50% entre avril 2017 et juin 2018. Conclusion – Les pourcentages de cas hospitalisés et de formes sévères parmi ces cas sont inférieurs à ceux décrits lors des dernières épidémies en Guyane et en Nouvelle-Calédonie. Le suivi de la sévérité de l’épidémie a été possible grâce à cette surveillance. Des pistes d’amélioration sont cependant envisagées concernant les modalités de cette surveillance.
2019
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
Dengues
processus de groupe
organisation et administration
Dengue
Fracture induite
hospitalisation
dengue
hospitalisation
Fracture de fatigue
Épidémies
dengue
ensemble de données
Épidémies de maladies
épidémies
ensemble de données

---
N3-AUTOINDEXEE
Épidémiologie de la lèpre en Nouvelle-Calédoniede 1983 à 2017
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2019/21/2019_21_2.html
La Nouvelle-Calédonie (NC) est une collectivité française de la région Asie-Pacifique où la lèpre est toujours présente. La surveillance épidémiologique des cas notifiés de 1983 à 2017 comptabilise 342 cas. Depuis 1988, la prévalence globale annuelle est inférieure à 1/10 000 habitants, seuil d’endémicité fixé par l’Organisation mondiale de la Santé. Néanmoins, l’étude révèle une zone de surendémie sur l’île de Bélep (lieu d’implantation de la première léproserie) où le taux de détection moyen annuel 2007-2017 est de 126,5/100 000 habitants. Sur les 10 dernières années, la prédominance de formes multibacillaires et la découverte de nouveaux cas de lèpre pédiatriques démontrent la persistance d’une transmission en NC. Suite à cette étude, des mesures de santé publique et des études approfondies ont été mises en place.
2019
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
Epidémiologie
Epidémiologie
Fracture de fatigue
dû à
Fistule bronchopleurale
lèpre
Epidémiologie
lèpre
Lèpre
épidémiologie
Lèpre
Epidémiologie
Epidémiologie

---
N3-AUTOINDEXEE
Baromètre de Santé publique France 2016. Contraception. La contraception d'urgence : des délais de prise toujours sous-estimés
https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/sante-sexuelle/documents/rapport-synthese/barometre-de-sante-publique-france-2016.-contraception.-la-contraception-d-urgence-des-delais-de-prise-toujours-sous-estimes
2019
SPF - Santé publique France
France
rapport
contraception
santé publique
France
Fracture de Pouteau-Colles
ESTIMA
France
France
estimateur
Force de la main
français
contraception post-coïtale
Respect
France
France
Santé publique
Contraception d'urgence

---
N3-AUTOINDEXEE
Baromètre de santé publique France 2015. Tabac et cancer
https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/tabac/documents/enquetes-etudes/barometre-de-sante-publique-france-2015.-tabac-et-cancer
2019
SPF - Santé publique France
France
rapport
nicotiana tabacum
tabac
France
France
santé publique
français
Cancer
cancer
France
France
Cancer
France
tumeur maligne, sai
Santé publique
Fracture de Maisonneuve
tumeurs

---
N3-AUTOINDEXEE
Baromètre de Santé publique France 2017. Usage de la cigarette électronique, tabagisme et opinions des 18-75 ans
https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/tabac/documents/enquetes-etudes/barometre-de-sante-publique-france-2017.-usage-de-la-cigarette-electronique-tabagisme-et-opinions-des-18-75-ans
2019
SPF - Santé publique France
France
rapport
France
Santé publique
santé publique
Fumer du tabac
Vapotage
France
Tabagisme
Tabagisme
Acanthome épidermolytique
Fracture de fatigue
France
Acrosyndrome
Cigarettes électroniques
France
Electronique
français
tabagisme
électron
France
Dispositifs électroniques d'administration de nicotine

---
N3-AUTOINDEXEE
Lieux d'achat du tabac entre 2014 et 2018 : résultats du Baromètre de Santé publique France
https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/tabac/documents/enquetes-etudes/lieux-d-achat-du-tabac-entre-2014-et-2018-resultats-du-barometre-de-sante-publique-france
POINTS CLÉS : en 2018, parmi les adultes, 77,8 % des fumeurs de cigarettes (manufacturées ou roulées) ont déclaré avoir acheté leur tabac dans un bureau de tabac en France lors de leur dernier achat. Cette proportion est stable par rapport à 2014 (78,7 %) mais en diminution par rapport à 2017 (81,3 %) ; la part de ceux ayant réalisé leur dernier achat dans un pays limitrophe était de 16,4 % en 2018 (proportion non significativement différente de celle observée en 2014 et 2017), ce taux étant plus élevé dans les régions Grand-Est et Hauts-de-France ; en 2018, parmi les adultes, 44,3 % des fumeurs de cigarettes ont déclaré avoir acheté du tabac à l'étranger au moins une fois au cours des douze mois précédant l'enquête.
2019
SPF - Santé publique France
France
rapport
nicotiana tabacum
France