Libellé préféré : F21 - trouble schizotypique;

Définition CIM-10 : trouble caractérisé par un comportement excentrique et des anomalies de la pensée et des affects, ressemblant à celles de la schizophrénie, mais ne comportant aucune anomalie schizophrénique manifeste ou caractéristique à un moment quelconque de lévolution. la symptomatologie peut comporter une froideur affective inappropriée, une anhédonie, un comportement étrange ou excentrique, une tendance au retrait social, des idées de persécution ou des idées bizarres, ne présentant pas les caractéristiques didées délirantes authentiques, des ruminations obsessionnelles, des troubles du cours de la pensée et des perturbations des perceptions, parfois des épisodes transitoires quasi-psychotiques comportant des illusions intenses, des hallucinations auditives ou autres et des idées pseudo-délirantes, survenant habituellement sans facteur déclenchant extérieur. le début du trouble est difficile à déterminer et son évolution correspond habituellement à celle dun trouble de la per sonnalité.;

Description CIM10 : schizophrénie latente; personnalité schizotypique; schizophrénie pré-psychotique; réaction schizophrénique latente; schizophrénie prodromique; schizophrénie borderline; schizophrénie pseudo-névrotique; schizophrénie pseudo-psychopathique;

Libellé CIM-10 : trouble schizotypique;

Index CIM-10 : Personnalité schizotypique; Schizophrénie borderline; Schizophrénie latente; Schizophrénie limite; Schizophrénie pré-psychotique; Schizophrénie prodromique; Schizophrénie pseudo-névrotique; Schizophrénie pseudo-psychopathique; Réaction (à) (de) schizophrénique latente;

Diag improbable pour un âge <= 28 jours : true;

Diag improbable pour un âge > 28 jours et < 1 an : true;

Diag improbable pour un âge compris 1 et 9 ans : true;

Code considérée comme une complication de niveau 2, 3 ou 4 : 2;

Diag associé à un acte (%) : 32;

Détails


Vous pouvez consulter :

trouble caractérisé par un comportement excentrique et des anomalies de la pensée et des affects, ressemblant à celles de la schizophrénie, mais ne comportant aucune anomalie schizophrénique manifeste ou caractéristique à un moment quelconque de lévolution. la symptomatologie peut comporter une froideur affective inappropriée, une anhédonie, un comportement étrange ou excentrique, une tendance au retrait social, des idées de persécution ou des idées bizarres, ne présentant pas les caractéristiques didées délirantes authentiques, des ruminations obsessionnelles, des troubles du cours de la pensée et des perturbations des perceptions, parfois des épisodes transitoires quasi-psychotiques comportant des illusions intenses, des hallucinations auditives ou autres et des idées pseudo-délirantes, survenant habituellement sans facteur déclenchant extérieur. le début du trouble est difficile à déterminer et son évolution correspond habituellement à celle dun trouble de la per sonnalité.

Courriel
16/11/2018


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.