Libellé préféré : Accès restreint;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


Unité de soins palliatifs avec lits (USP) et équipe mobile de soins palliatifs (EMSP) évolution des concepts
1996
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6296211
DESFOSSES G
L'auteur analyse successivement les points communs et différences entre Unités de Soins Palliatifs avec lits (USP) et Equipe Mobile de Soins Palliatifs (EMSP), les avantages et inconvénients de l'une et l'autre des structures et expose ensuite des réflexions concernant l'évolution des concepts.
44
23-29
Accès restreint
Divers

---
La mort dans les groupes de parole de personnes âgées en institution
1994
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6330412
THEVENET G
Travaillant comme psychologue en service de gériatrie, l'auteur a pu recueillir au cours de groupes de parole, des propos de personnes âgées sur la mort. Dans le souci d'écouter et comprendre, le groupe de parole se révèle un lieu propice, qui associe animation, convivialité et thérapeutique.
37
51-56
Mort; Psychothérapie groupe; Représentation mentale; Témoignage; Vieillard
Accès restreint
Divers

---
Accompagnement et soins palliatifs : un travail d'équipe
1995
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6339489
CHATAIGNIER B
DINNEMATIN D
SALAMAGNE M
LIBOREL-POCHOT H
DIEN M
LASSAUNIERE J
PLAGES B
STUMP N
SEVESTRE G
ERMOLIEFF A
Fédération Jusqu'à La Mort Accompagner La Vie. (J.A.L.M.A.L.V.). Grenoble
La diversité des articles de ce numéro met en évidence à la fois la richesse de l'accompagnement d'équipe, mais aussi ses balbutiements, ses hésitations, ses échecs, ses blessures et ses cicatrices : un accompagnement de fin de vie à domicile ; les soins palliatifs, un travail en équipe ; vivre au pluriel dans une unité de soins palliatifs ; les modèles organisationnels à l'hôpital, l'interdisciplinarité ; travail en équipe, mythe ou réalité ; être bénévole dans une unité de soins palliatifs ; une semaine à Compton Hospice ou le retour des isles.
40
A domicile; Mort; Multidisciplinaire; Soin; Traitement palliatif; Travail équipe; Travail; Volontaire
Accès restreint
Sante publique. Hygiene-medecine du travail
Divers

---
Les peurs face au mourir. 1ère partie
1995
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6339609
DELUMEAU J
LEBOUL D
GIRON P
DESCHAMP D
MOREL M
HERVIER S
PERRIN J
ROCHE J
Ce fascicule aborde une réflexion sur l'angoisse face à la mort et les peurs qu'elle engendre d'un point de vue collectif et historique. Les aspects psychologique et philosophique de l'angoisse face à la mort, les conséquences sur les comportements sociaux sont également traités. Ce fascicule concerne plus particulièrement le vécu des personnes confrontées à l'idée de mort dans leur vie, des malades en fin de vie et des peurs des familles (d'après l'éditorial).
41
Définition; Expérience personnelle; Histoire; Mort; Peur; Représentation mentale
Accès restreint
Sante publique. Hygiene-medecine du travail
Divers

---
Les peurs face au mourir : 2ème partie
1995
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6339689
MOLLIER A
LANHOR M
LASSAUNIRE J
PROTIN M
RUSZNIEWSKI M
GIRAUD F
PELLAT A
Jusqu'à la Mort Accompagner la Vie. (J.A.L.M.A.L.V.). Paris
Ce deuxième fascicule consacré à la peur face à la mort ainsi que les moyens d'y faire face sont évoqués.
42
Formation; Mort; Médecin; Personnel sanitaire; Représentation mentale; Volontaire
Accès restreint
Sante publique. Hygiene-medecine du travail
Divers

---
La mort dans les groupes de parole de personnes âgées en institution
1994
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6357347
THEVENET G
Travaillant comme psychologue en service de gériatrie, l'auteur a pu recueillir au cours de groupes de parole, des propos de personnes âgées sur la mort. Dans le souci d'écouter et comprendre, le groupe de parole se révèle un lieu propice, qui associe animation, convivialité et thérapeutique.
37
51-56
Mort; Psychothérapie groupe; Représentation mentale; Témoignage; Vieillard
Accès restreint
Sante publique. Hygiene-medecine du travail
Divers

---
La lutte contre les vecteurs de l’onchocercose en Afrique de l’Ouest : description d’une logistique adaptée à un programme de santé publique de grande envergure
1994
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6357702
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=4&iss=6&page=389
HOUGARD J
POUDIOUGO P
ZERBO G
et al
Au sein du programme de lutte contre l’onchocercose en Afrique de l’Ouest, la stratégie visant à interrompre la transmission du parasite par élimination du vecteur reste, malgré l’utilisation récente à grande échelle d’un médicament microfilaricide, une méthode de lutte privilégiée qui a déjà libéré de nombreuses régions de cette maladie. Cette stratégie n’aurait pu faire cependant la preuve de son efficacité si le Programme ne s’était doté, dès le départ, d’un soutien logistique adapté à l’ampleur, à la fréquence et à la durée des opérations (3 000 à 27 000 km de rivières traitées selon la saison, à un rythme hebdomadaire, toute l’année et durant environ quatorze ans). Aussi, les auteurs ont jugé qu’après vingt ans de mise à l’épreuve hebdomadaire, une description de la lutte antivectorielle, sous ses aspects organisationnels, méritait d’être abordée. La logistique, telle qu’elle est présentée dans cet article, se divise en cinq secteurs d’activités. Le premier concerne toutes les activités relatives à la gestion des insecticides et des carburants. Le deuxième comprend les opérations aériennes et terrestres ainsi que celles en rapport avec la surveillance hydrologique des rivières traitées. Le troisième recouvre l’ensemble des activités relatives à l’évaluation de l’impact des traitements, tant au niveau des simulies que de la faune aquatique non-cible. Le quatrième regroupe toutes les opérations liées à la transmission, à la saisie et à l’exploitation des résultats obtenus dans chacun des secteurs d’activités énumérés précédemment. Quant au cinquième, il concerne les activités de coordination ainsi que les moyens humains et financiers mis au service de tout ce dispositif. À l’issue de cette description, les auteurs passent brièvement en revue les aspects logistiques des autres grands programmes de lutte contre les insectes entrepris dans le monde avant de conclure sur l’intérêt que représente cette description des activités du Programme pour de futures actions de lutte, tant dans le domaine de la santé que celui de l’agriculture.
6
389-398
4
Insecta; Onchocercose; Pesticide
Synthèse
1
Novembre
Accès restreint
Sante publique. Hygiene-medecine du travail
Environnement. Conditions de vie

---
L’Initiative de Bamako : espoir ou illusion? Réflexions autour de l’expérience béninoise
1994
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6358685
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=4&iss=4&page=281
GBEDONOU P
MOUSSA Y
FLOURY B
et al
En Afrique, le financement communautaire des services de santé est devenu incontournable pour certains pays. Au Bénin, l’expérience de l’Initiative de Bamako a démarré, pour la majorité des formations sanitaires, en 1988 et est passée dans les faits à ce jour. Avec trois années de recul, les auteurs posent certaines questions essentielles concernant l’autofinancement et tentent d’y répondre objectivement : quel est l’impact du paiement des actes sur la fréquentation des formations sanitaires ? Quelles en sont les recettes, les charges d’exploitation et les bénéfices ? Quel rôle joue le comité de gestion ? L’expérience peut-elle être compromise par des indélicatesses ? La question de l’équité est également abordée ainsi que celle des facteurs intervenant dans la couverture des coûts permettant une approche économique de l’Initiative de Bamako dont l’avenir, au Bénin, semble prometteur.
4
281-288
4
Autofinancement; Coût; Financement; Gestion; Service santé; Soin santé primaire; Utilisation
Option
1
Juillet
Accès restreint
Sante publique. Hygiene-medecine du travail
Généralités

---
« Silence on meurt... » La famine dans le Damergou à l’épreuve des faits
1995
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6359906
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=5&iss=2&page=115
MESLET B
CLOUZEAU J
DAOUDA A
Ce travail relate l’importance d’une enquête rapide mais sérieuse pour évaluer une situation nutritionnelle précaire dans un contexte médiatique tapageur, réalisée en juillet 1993, dans l’arrondissement de Tanout, le Damergou, département de Zinder, au Niger. En octobre 1992, le Service d’alerte précoce (SAP) du département évalue le déficit de la production agricole de l’arrondissement. Une stratégie d’assistance alimentaire est mise en place sur ces critères avec des distributions de vivres dès le mois de mai. Courant juin 1993, un organisme non gouvernemental s’appuie sur une presse à sensation pour dramatiser la situation et déclare que 75 % des enfants souffrent de malnutrition et que 56 000 personnes sinistrées sont incapables de se déplacer pour aller chercher de la nourriture. La spirale des surenchères à l’aide internationale est lancée sur de simples présomptions, sans doute justifiées mais pas vérifiées. Les premières expertises que le niveau central fait immédiatement réaliser ne permettent pas de dégager d’évaluations fiables ni de recommandations pertinentes. La Direction départementale de la santé de Zinder décide de réaliser une enquête nutritionnelle anthropométrique rapide (ENAR) sur un échantillon représentatif de la population de cet arrondissement. Il s’agit d’une enquête en grappes qui porte sur 29 villages, un échantillon de 1 088 enfants de 6 mois à 6 ans et leurs mères. Ces 29 villages représentent 10 % de la population de l’arrondissement \; 2,8 % des familles ont émigré depuis la dernière récolte \; le prix moyen de la tiya (2,5 kg) de mil à 183 F CFA (cours normal en période de soudure) et les réserves de petit bétail de 8,6 têtes par famille ne révèlent pas de crise due à un déstockage massif \; le taux d’attaque de la rougeole dans le mois précédant l’enquête (0,5 %) ne témoigne pas d’un caractère épidémique \; les décès déclarés du mois précédent ne révèlent pas de surmortalité \; le taux d’enfants souffrant de malnutrition (&lt\; -2 ET) est estimé à 21,4 % ( 1,9), dont 5 % gravement atteints (&lt\; -3 ET). Cette situation est préoccupante, mais sans commune mesure avec la première évaluation. Des comparaisons avec des enquêtes similaires révèlent que les résultats observés dans cette étude correspondent à la situation chronique des zones rurales du Niger en période de soudure. Il est toutefois démontré que, même dans une situation d’urgence, un diagnostic précis peut être établi dans un délai raisonnable. Les informations fournies par ce type d’enquête ont le mérite d’être précises et fiables. Elles constituent une véritable aide à la décision.
2
115-123
5
Aide décision; Enquête; Famine; Malnutrition
Option
1
Mars
Accès restreint
Sante publique. Hygiene-medecine du travail
Généralités

---
Indicateurs de santé dans la population d’un complexe agro-industriel du Sud Cameroun
1995
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6360107
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=5&iss=3&page=167
COT M
LE HESRAN J
MIAILHES P
et al
Pour étudier la répercussion sur l’état sanitaire de la population de l’implantation d’un programme de développement agro-industriel (culture de la canne à sucre) au Cameroun dans les années 60 (ville de Mbandjock), nous avons analysé la distribution des prévalences des principales pathologies parasitaires par quartier, groupe ethnique, âge et sexe. Trois enseignements peuvent être retirés de ce travail :- dans la zone d’étude, le développement économique ne semble pas s’être accompagné d’une dégradation de l’état de santé, puisqu’au contraire les pathologies recherchées se sont avérées moins fréquentes que dans les régions avoisinantes \;- les pathologies importées (loase, schistosomoses) ne se sont manifestement pas implantées localement en dépit des concentrations de population entraînées par l’installation du complexe agro-industriel \;- les parasitoses sévissant à l’état endémique dans la région (paludisme, onchocercose, helminthiases et protozooses intestinales) sont essentiellement groupées dans quelques quartiers (pas nécessairement défavorisés sur le plan socio-économique) qui devraient faire l’objet de mesures d’intervention intégrées.
3
167-180
5
Enquête; Etude comparative; Filariose; Indicateur; Industrie alimentaire; Parasitose; Population; Quartier; Santé
Étude originale
1
Mai
Accès restreint
Sante publique. Hygiene-medecine du travail
Généralités

---
Mise en place d’un programme de formation pour les personnels de santé dans un pays en situation instable, le Cambodge
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6396848
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=3&page=186
GAGNAYRE R
IVERNOIS J
BIBERSON P
RATHAT C
Une lente amélioration de la situation générale du Cambodge a amené Médecins sans frontières à participer activement à son évolution sanitaire. Son action s'est focalisée sur la formation d'infirmiers spécialisés en anesthésie-réanimation, dont le Cambodge avait un besoin très important. Cette formation, qui a débuté en septembre 1991, a pour objectif de préparer les étudiants à des conditions d'exercice variables et, les rendre capables de s'adapter et de résoudre un problème de façon pertinente. Il est également prévu de former des enseignants cambodgiens en anesthésie-réanimation, ce qui permettra la mise en place d'une formation supérieure.
3
186-194
3
Anesthésie; Formation; Réanimation
Note méthodologique
1
Mai
Accès restreint
Divers

---
Douleur physique
1986
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6418477
Association Jusqu'à la Mort Accompagner la Vie. (J.A.M.A.L.V.). Paris
6
3-43
A domicile; Analgésique; Cancérologie; Chirurgie; Douleur morale; Douleur; Evaluation; Questionnaire; Relation soignant soigné; Soin; Traitement
Accès restreint
Divers

---
Aspects philosophiques de la vérité
1986
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6418889
HIGGINS R
Problème de l'information du malade atteint de cancer avec un pronostic fatal en France en 1986: Représentation de sa propre mort par le personnel hospitalier qui fait obstacle au pouvoir médical.
5-10
1986; Hôpital; Information; Malade; Mort; Personnel sanitaire; Pronostic; Tumeur maligne
Accès restreint
Divers

---
Les soignants et les familles en long séjour
1987
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6420960
DESFORGES E
Relation famille-personne âgée-personnel de santé lors d'une entrée en institution en France en 1987: Etablissement de nouveaux rapports entre la famille et le vieillard placé suite à une perte d'autonomie, accompagnement du mourant.
8
4-8
1987; Autonomie; Personnel sanitaire; Vieillard
Accès restreint
Divers

---
La mort du grand vieillard
1987
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6420961
PHILIBERT M
Différences d'approche de la mort par la personne âgée en France en 1987: La conception de la mort dépend de celle du vieillissement: considéré soit comme déchéance et incapacité, soit comme possibilité de progrès et de sagesse.
8
35-39
1987; Mort; Vieillard
Accès restreint
Divers

---
L'approche des personnes âgées en fin de vie
1987
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6420962
ROPARY F
Accompagnement du mourant à domicile et en institution pour personnes âgées en France en 1987: Stades du deuil: perte d'autonomie, régression, état dépressif. Importance de la relation soignant-soigné et du maintien à domicile.
8
9-29
1987; Autonomie; Etat dépressif; Relation soignant soigné; Vieillard
Accès restreint
Divers

---
L'accompagnement face aux cocktails lytiques
1987
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6421505
PHAMBA E
10
19-23
Consommation; Douleur; Mort; Médicament; Relation médecin malade; Traitement palliatif
Accès restreint
Divers

---
L'accompagnement de l'agonisant et de ses proches par l'église protestante
1987
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6421506
GUINAND R
10
35-37
Religion
Accès restreint
Divers

---
L'accompagnement dans l'église catholique
1987
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6421507
BOSSAN R
10
39-41
Religion
Accès restreint
Divers

---
L'élaboration rituelle
1987
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6421537
BAUDRY P
Vision sociologique de la mort, élaboration de la ritualité et socialisation du mourir en réaction à l'individualisation en France en 1987.
10
5-11
1987; Mort
Accès restreint
Divers

---
L'agonie
1987
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6421538
LASSAUNIERE J
Manifestations cliniques et psychologiques de l'agonie et angoisse de la famille et du personnel hospitalier à la proximité de la mort en France en 1987.
10
13-16
1987; Hôpital; Mort; Personnel sanitaire
Accès restreint
Divers

---
PHAMBA (E.)
1987
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6421539
Dimension philosophique des soins palliatifs en France en 1987: L'auteur s'insurge contre une pratique d'euthanasie qui consiste à injecter au malade une perfusion d'analgésiques et de neurolytiques, à son insu, le plongeant dans l'inconscience. L'accompagnement du mourant doit comprendre l'information au malade et le contrôle de la souffrance.
10
19-23
1987; Douleur morale; Euthanasie; Information; Malade; Traitement palliatif
Accès restreint
Divers

---
Les rites funéraires dans les sociétés maghrébines
1987
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6421540
MOZZO-COUNIL F
Prise en charge collective de la souffrance et de l'angoisse face à la mort par la ritualisation au Maghreb en 1987.
10
25-28
1987; Douleur morale; Mort
Accès restreint
Divers

---
La présence auprès des agonisants dans le judai sme
1987
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6421541
ELKAIM P
Devoirs et règles concernant la maladie, l'agonie et la mort dans la religion juive en France en 1987.
10
29-31
1987; Maladie; Mort; Religion
Accès restreint
Divers

---
Les besoins des personnes en fin de vie
1987
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6421848
SCHAERER R
DESFORGES E
PILOT J
FLORIET P
JOMAIN C
Ensemble de petits articles traitant des différents besoins de la personne en phase terminale et de ses conséquences (besoins physiques, naturels liés à la dépendance psychologique, besoins de la famille qui accompagne, souffrance des soignants).
11
15-23
Affect affectivité; Comportement; Demande; Douleur; Dépendance; Malade; Personnel sanitaire; Relation familiale; Santé; Support social
Accès restreint
Divers

---
Les besoins spirituels
1988
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6424036
Fédération Jusqu'à la Mort Accompagner la Vie. (J.A.L.M.A.L.V.). Paris
12
Besoin; Malade; Religion
Accès restreint
Divers

---
Réflexions autour de l'euthanasie
1988
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6424358
Fédération Jusqu'à la Mort Accompagner la Vie. (J.A.L.M.A.L.V.). Paris
Comment le problème de l'euthanasie se pose à notre société ? Qu'est-ce que l'euthanasie ? Comment la souffrance physique et morale peut-elle conduire à demander la mort ? Comment un médecin, dans son combat contre la mort, en vient-il à la provoquer et à le dire ? Témoignage sur l'accompagnement du mourant. Témoignage d'une infirmière, d'une aide soignante, d'une ancienne malade, d'un médecin et d'une parente. Réflexion d'un psychanalyste sur les enjeux du débat pour la société.
13
Douleur morale; Définition; Euthanasie; Expérience personnelle; Infirmier; Mort; Médecin; Relation médecin malade; Religion; Traitement palliatif
Accès restreint
Divers

---
Besoins et souffrance des soignants
1988
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6424639
Fédération Jusqu'à la Mort Accompagner la Vie. (J.A.L.M.A.L.V.). Paris
Souffrance des soignants (personnel hôtelier, aide soignante, infirmière, médecin) au contact des malades en phase terminale et de la mort. Réflexion avec ceux qui accompagnent ces soignants.
14
Douleur morale; Hôpital; Infirmier; Médecin; Personnel sanitaire
Accès restreint
Divers

---
Hôpital : lieu d'accueil et de soins
1989
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6428026
Réflexions sur diverses expériences de soins palliatifs à l'hôpital en France: souffrance, accueil, liberté du malade, humanisation.
19
Hôpital; Traitement palliatif
Accès restreint
Divers

---
Mourir chez soi
1990
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6430348
Le désir de mourir chez soi est manifeste chez la plupart des personnes âgées. Ce numéro décrit plusieurs expériences d'accompagnement des mourants à domicile, propose une information sur les aides et les hébergements offerts aux personnes âgées dépendantes, le témoignage d'une personne qui ne souhaite pas mourir chez elle et un cas clinique, témoignage des difficultés et des aspects positifs d'une fin à domicile.
20
A domicile; Etude cas; Hospitalisation; Logement habitation; Mort; Soin; Traitement palliatif; Témoignage; Vieillard
Accès restreint
Divers

---
La souffrance physique
1990
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6430714
Traitement de la douleur du cancéreux en phase terminale, prise en charge pluridisciplinaire du patient en France.
21
Douleur morale; Malade; Traitement palliatif; Traitement; Tumeur maligne
Accès restreint
Divers

---
La souffrance physique
1990
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6430719
Jusqu'à la Mort Accompagner la Vie. (J.A.L.M.A.L.V.). Paris
Numéro consacré au Traitement de la douleur et des autres composantes de la souffrance physique en phase terminale. Les différents articles traitent notamment de la douleur cancéreuse, de l'utilisation de la morphine, de la multidisciplinarité dans la prise en charge des malades en phase terminale, des soins palliatifs aux Pays-Bas, de la prise en charge de la douleur au domicile du patient.
21
A domicile; Douleur morale; Douleur; Malade; Morphine; Multidisciplinaire; Relation soignant soigné; Soin; Stade terminal; Symptomatologie; Traitement palliatif; Traitement; Travail; Tumeur maligne; Témoignage
Accès restreint
Divers

---
L'accompagnement spirituel
1990
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6431015
Fédération Jusqu'à la Mort Accompagner la Vie. (J.A.L.M.A.L.V.). Paris
Fascicule consacré aux besoins spirituels des mourants, qu'ils soient croyants ou athées, au rôle des soignants et des aumôniers.
22
Relation soignant soigné; Religion
Accès restreint
Divers

---
Les présupposés et les illusions de l'accompagnement
1990
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6431496
Après six ans d'existence de la fédération Jusqu'à la Mort Accompagner la Vie, les auteurs réfléchissent sur les chemins parcourus et s'interrogent sur les décalages entre leurs hypothèses de départ, leurs objectifs et les réalités. Thèmes abordés : la prise en charge globale des malades, l'approche de la mort, les motivations des soignants en soins palliatifs, le vécu du mourant et des accompagnants.
23
Expérience personnelle; Maladie; Mort; Motivation; Personnel sanitaire; Relation soignant soigné; Traitement palliatif; Vieillard
Accès restreint
Divers

---
Communication et accompagnement : communication avec le malade en fin de vie
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6433129
Textes des interventions du premier congrès de l'Association Européenne de Soins Palliatifs à Paris du 17 au 19 Octobre 1990. Thèmes abordés : mort, angoisse et communication ; la communication avec le malade atteint d'un cancer ; les difficultés de la communication avec la personne âgée en fin de vie ; la communication avec l'enfant douloureux.
24
Communication; Douleur; Enfant; Malade; Stade terminal; Tumeur maligne; Vieillard
Accès restreint
Divers

---
Communication et accompagnement. 2ème partie : communication autour du malade en fin de vie
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6433536
Compte-rendus de conférences relatives à la communication dans l'accompagnement et les soins palliatifs lors du 1er congrès de l'Association européenne de soins palliatifs, à Paris, en octobre 1990. Les thèmes abordés sont : le médecin face aux questions des patients atteints de maladies graves, les interactions entre douleur et communication, la communication avec les familles après le deuil, les infirmières et la communication, la communication avec l'équipe soignante.
25
Communication; Deuil; Douleur; Infirmier; Médecin; Relation soignant soigné; Traitement palliatif
Accès restreint
Divers

---
Ethique et identité de JALMALV : premières approches
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6434293
Compte-rendu de l'assemblée tenue à Nantes les 19 et 20 avril 1991 sur l'ethique et l'identité de JALMALV. Thèmes abordés : la maîtrise de la mort, le soutien des familles, le respect de la liberté et l'information du malade, l'identité de JALMALV par rapport à l'euthanasie, à la lai cité, aux théories et aux pratiques irrationnelles en soins palliatifs, à la formation.
27
Ethique; Euthanasie; Mort; Traitement palliatif
Accès restreint
Divers

---
Accompagnement et communication non verbale
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6438261
33
Dessin; Kinésithérapeute; Musique; Peinture(art); Psychothérapie; Sensibilité tactile
Accès restreint
Divers

---
Estimation du taux de transmission du VIH de la mère à l’enfant : problèmes méthodologiques et estimations actuelles Rapport de deux ateliers de travail (Gand, Belgique, 17-20 février 1992 et 3-5 septembre 1993) Groupe international de travail sur la transmission mère-enfant du VIH
1994
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6445821
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=4&iss=2&page=73
DABIS F
Groupe international de travail sur la transmission mère-enfant du (V.I.H.). Gand
Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale. (I.N.S.E.R.M.). Unité 330. Bordeaux
Durant les huit dernières années, de nombreuses études de cohorte ont été réalisées pour estimer le taux de transmission mère-enfant du VIH. Nombre d’entre elles ont rencontré des problèmes de collecte et d’analyse des données rendant difficile la comparaison des taux de transmission. Deux séminaires sur les aspects méthodologiques de l’étude de la transmission mère-enfant du VIH et l’estimation de son taux se sont tenus à Gand, en Belgique, en février 1992 et septembre 1993. Quatorze équipes de chercheurs y ont participé, et ont présenté le résultat des études menées en Afrique Centrale (5), en Afrique de l’Est (3), en Europe (2), à Haïti (1) et aux États-Unis (3). Une évaluation critique de ces études a été effectuée dans quatre grands domaines : procédures d’enrôlement et de suivi, critères diagnostiques et définitions de cas, mesure et comparaison des taux de transmission mère-enfant et, enfin, déterminants de la transmission. Les taux de transmission rapportés variaient de 13 à 32 % dans les pays industrialisés et de 25 à 48 % dans les pays en développement. Néanmoins, aucune comparaison directe ne pouvait être faite en raison des différences de méthode de calcul entre les études. Après une synthèse des informations disponibles, une méthodologie commune a été élaborée au cours du premier atelier en 1992. Un consensus a été obtenu sur les définitions des signes/symptômes liés au VIH et du Sida pédiatrique et sur les décès causés par le VIH. La classification des enfants nés de mères infectées par le VIH-1, selon leur statut présumé d’infection par le VIH pendant les 15 premiers mois de leur vie, a permis l’élaboration d’une méthode directe de calcul du taux de transmission. Une méthode indirecte a été également mise au point pour les études comprenant un groupe de référence d’enfants nés de mères séronégatives pour le VIH. Cette approche standardisée a été ensuite appliquée aux données disponibles afin d’actualiser les estimations précédentes et de permettre une comparaison des taux de transmission du VIH-1 de la mère à l’enfant dans treize études. Ces taux de transmission ont été calculés avec les méthodes directe et indirecte, présentés et analysés lors du second atelier en 1993. Les taux de transmission calculés avec l’estimation intermédiaire de la méthode directe s’échelonnaient de 12,7 à 42,1 %. Les estimations du taux de transmission obtenues avec la méthode indirecte variaient de 20,7 à 42,1 %. Les taux de transmission calculés à l’aide de la méthode directe dans les pays industrialisés s’étendaient de 14 à 25 %. Dans les pays en développement, ces taux allaient de 13 à 42 % avec la méthode directe et de 21 à 43 % avec la méthode indirecte. La plupart des études donnaient des taux de transmission entre 25 et 30 %. D’une manière générale, les deux méthodes donnent une estimation raisonnable du taux de transmission. Le risque de transmission du VIH-1 de la mère à l’enfant tend à être plus élevé chez les enfants nés de mères séropositives pour le VIH en Afrique qu’en Europe. Il est vraisemblable qu’il n’y a pas une explication unique de cette différence et les déterminants de la transmission sont probablement différents entre les populations. Cette méthodologie peut s’appliquer maintenant à toutes les études ayant un suivi suffisant. Cette étape est essentielle pour identifier les déterminants de la transmission et pour le développement d’essais d’intervention visant à réduire ou interrompre la transmission mère-enfant du VIH-1.
2
73-86
4
Synthèse
1
Mars
Accès restreint
Sante publique. Hygiene-medecine du travail
Généralités

---
Pratique du football d’entretien et taux de lipides sanguins athérogènes chez les sujets obèses
2001
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=885174
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=10&iss=6&page=393
DANSOU P
TOLLY P
YEHOUENOU B
TOSSOU R
HADONOU M
La pratique régulière d'un exercice d'aérobie a théoriquement la possibilité d'induire un profil lipidique favorable chez des sujets obèses. Cette modification des lipides permet de lutter contre les risques de l'athérosclérose. L'objectif de la présente étude est de déterminer l'influence de la pratique du football d'entretien, sport intermittent, sur la concentration plasmatique des variables lipidiques chez des sujets obèses. Trente sujets obèses dont 22 pratiquent le football d'entretien à raison de deux heures par semaine pendant quatre mois et 8 sédentaires témoins constituent l'échantillon dont l'âge varie de 25 à 55 ans. Des mesures anthropométriques et des bilans de lipides athérogènes ont été réalisés au début et à la fin de la période expérimentale. Les résultats montrent que tous les sujets souffrent d'une obésité mixte et les valeurs lipidiques indiquent des risques athérogènes variables d'un sujet à l'autre. Cependant, aucune différence statistique n'a été observée entre les valeurs des lipides athérogènes au début et à la fin de l'expérimentation chez les sujets entraînés. Par conséquent, le régime d'activités physiques subi par les sujets ne modifie pas de façon favorable le profil lipidique chez ces sujets obèses. Il est aussi difficile de vouloir imposer à la fois une intensité de travail aux sujets pratiquant un sport collectif comme le football d'entretien. En conclusion, la pratique du football d'entretien à raison de deux heures par semaine n'est pas efficace comme moyen thérapeutique pour lutter contre les risques d'athérosclérose. Cependant, la pratique régulière d'un sport individuel à dominante aérobie ainsi que des conseils diététiques sont en mesure de combattre les risques athérogènes chez les sujets obèses.
6
393-397
10
Analyse biochimique; Athérosclérose; Complication; Epidémiologie; Etat nutritionnel; Exercice physique; Football; Homme; Lipide; Obésité; Prévention
Etudes originales
26
Février
Accès restreint
Obésité
Médecine tropicale

---
Standards, Options et Recommandations pour la prise en charge chirurgicale des patientes atteintes de cancer de l'endomètre
2001
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=909022
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=0007-4551&vol=88&iss=2&page=181
BREMOND A
BATAILLARD A
D'ANJOU J
DESCAMPS P
FARSI F
GUASTALLA J
LAFFARGUE F
RODIER J
VINCENT P
PIGNEUX J
THOMAS L
ACHARD J
FERVERS B
FONDRINIER E
LANSAC J
BAILLY C
HOFFSTETTER S
BASUYAU J
Contexte. La Fédération nationale des centres de lutte contre le cancer (FNCLCC) et les Centres régionaux de lutte contre le cancer (CRLCC), en collaboration avec des partenaires des secteurs public (CHU, CHG), privé et certaines sociétés savantes ont entrepris depuis 1993 d'élaborer des recommandations pour la pratique clinique en cancérologie: les « Standards, Options et Recommandations » (SOR). L'objectif de l'opération SOR est d'améliorer la qualité et l'efficience des soins aux patients atteints de cancer en fournissant aux praticiens une aide à la décision facilement utilisable. La méthodologie d'élaboration des SOR repose sur une revue et une analyse critique des données de la littérature scientifique par un groupe d'experts pluridisciplinaire, permettant de définir, sur la base du niveau de preuve scientifique et du jugement argumenté des experts, des « Standards », des « Options » et des « Recommandations ». Avant publication, les SOR sont revus par des experts indépendants. Objectifs. Définir, sur la base d'une revue de la littérature et de l'accord d'experts, des Standards, Options et Recommandations pour la prise en charge chirurgicale des patientes atteintes de cancer. Méthodes. Un groupe de travail multidisciplinaire mis en place par la Fédération nationale des centres de lutte contre le cancer a revu les données scientifiques disponibles concernant la chirurgie du cancer de l'endomètre. Après sélection des articles, synthèse des résultats et rédaction des SOR, le document a été soumis pour relecture et approbation à des relecteurs indépendants et aux 20 Comités techniques et médicaux des CRLCC. Résultats. Les principales recommandations sont: 1) Dans la grande majorité des cas, la chirurgie est le traitement initial, aussi bien pour les formes localisées que pour les stades plus avancés, lorsque le geste chirurgical est possible. 2) La chirurgie est adaptée à l'état de la patiente et au stade du cancer. 3) La chirurgie des stades I et II comporte une hystérectomie totale, extrafasciale avec annexectomie bilatérale. Le geste peut être élargi en cas d'atteinte cervicale macroscopique, et une omentectomie est recommandée en cas de type papillaire séreux. Une lymphadénectomie pelvienne peut être réalisée pour obtenir un staging précis chez les patientes en bon état général et sans facteurs de mauvais pronostic. Une lymphadénectomie lombo-aortique peut être réalisée pour déterminer l'envahissement ganglionnaire lombo-aortique. 4) Pour les stades III et IV, une chirurgie radicale doit être pratiquée chaque fois que c'est possible. Sinon, la chirurgie doit être la plus complète possible associée à un traitement complémentaire. Dans les cas les plus avancés, une chirurgie de réduction tumorale est réalisée.
2
181-198
88
Article synthèse; Chirurgie; Choix; Endomètre; Etalon; Femelle; Homme; Protocole thérapeutique; Recommandation; Traitement; Tumeur maligne
Standards, Options et Recommandations
19
Mars
Accès restreint
Chirurgie de l'appareil génital et de la glande mammaire

---
Fiche n 42 : Gène : Ha-ras, N-ras et Ki-ras - Catégorie : Oncogène
2001
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=909432
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=0007-4551&vol=88&iss=2&page=131
SOUSSI R
ZALCMAN G
2
131-133
88
Activité biologique; Article synthèse; Gène onc; Génétique; Homme; Localisation; Propriété; Tumeur maligne
Gènes et Cancers
19
Mars
Accès restreint
Généralités

---
Les pancréatites chroniques en Afrique francophone de l’Ouest « de la Mauritanie au fleuve Zaïre »
1992
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5194814
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=2&iss=1&page=35
KLOTZ F
DEBONNE J
AUBRY P
Les auteurs tentent de faire le point sur la fréquence et l’étiologie des pancréatites chroniques en Afrique francophone de l’Ouest. C’est à partir des données de la littérature et d’études personnelles en Afrique de l’Ouest qu’ils constatent, sur des éléments anamnestiques, clinico-biologiques et radiologiques la faible fréquence des pancréatites chroniques calcifiantes. Ils retrouvent l’étiologie alcoolique prédominante et un très faible pourcentage de syndrome de pancréatite tropicale lié à la malnutrition.
1
35-39
2
Alcoolisme; Calcification; Chronique; Epidémiologie; Facteur risque; Homme; Malnutrition; Pancréatite; Répartition géographique; Santé publique
Étude originale
1
Janvier
Accès restreint
Autres maladies. Sémiologie
Médecine tropicale

---
Les différents types d’enquête épidémiologique
1992
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5194816
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=2&iss=1&page=49
DRUCKER J
MOREN A
DABIS F
- Les enquêtes d’observation cast-émoins et de cohorte sont les outils de base de l’épidémiologiste.- Chaque type d’enquête a des avantages et des inconvénients. La décision d’adopter l’une ou l’autre méthodologie dépend du facteur de risque et de la maladie étudiés, du jugement de l’épidémiologiste, ainsi que des moyens qui seront à sa disposition.- En pratique, on commence en général l’étude d’une relation facteur de risque-maladie par une enquête cas-témoins et l’on poursuit avec une enquête de cohorte si l’on juge nécessaire ou souhaitable de confirmer les résultats de l’enquête cas-témoins.- En dehors des études expérimentales, la mise en évidence d’une association entre le facteur de risque et la maladie ne permet pas de conclure de façon absolue à l’existence d’une relation causale. Cependant, la satisfaction de plusieurs des critères de causalité permet d’affirmer, avec une très forte probabilité, l’existence d’une relation causale. Dans de nombreuses circonstances, l’enquête épidémiologique d’observation constitue l’étape ultime de l’étude d’une telle relation, lorsque l’approche expérimentale s’avère impraticable.
1
49-54
2
Causalité; Choix; Epidémiologie; Etude cohorte; Facteur risque; Méthodologie; Santé publique
Note méthodologique
1
Janvier
Accès restreint
Généralités
Méthodologie

---
Le vaccin anti- i HÃ mophilus /i b : prévention contre la plus fréquente des méningites de l’enfant
1992
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5194833
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=2&iss=1&page=9
REINERT P
Les infections systémiques à Hœmophilus influenzae b, et en particulier les méningites, constituent un problème majeur en pathologie pédiatrique. La mise au point de vaccins conjugués aux anatoxines tétaniques et diphtériques, ou aux protéines du méningocoque, administrables dès le 2e mois de vie, a permis une protection proche de cent pour cent en Finlande depuis trois ans. Ce nouveau vaccin doit être associé au vaccin Diphtérie, Tétanos, Coqueluche pour ne pas alourdir le calendrier vaccinal.
1
9-11
2
Bactériose; Enfant; Haemophilus influenzae; Méningite; Prévention; Santé publique; Système nerveux pathologie; Vaccin; Vaccination
Synthèse
1
Janvier
Accès restreint
Vaccins, immunsérums, immunoglobulines et anticorps monoclonaux thérapeutiques

---
Populations réfugiées : Priorités sanitaires et conduites à tenir
1992
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5194834
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=2&iss=1&page=13
MOREN A
RIGAL J
Au cours des deux dernières décennies, l’aide aux populations déplacées ou réfugiées s’est professionnalisée. Les techniques d’intervention reposent maintenant sur des priorités clairement définies et des conduites à tenir standardisées. Les données épidémiologiques y occupent une place de choix et contribuent à déclencher une alerte précoce en cas d’épidémie et à évaluer l’impact des programmes entrepris. Elles fournissent en outre aux décideurs des informations quantifiées sur lesquelles devraient reposer les décisions de santé publique au sein des populations réfugiées.
1
13-21
2
Aide internationale; Besoin; Epidémiologie; Homme; Morbidité; Mortalité; Programme sanitaire; Ressource; Réfugié; Santé publique; Soin santé primaire
Synthèse
1
Janvier
Accès restreint
Mesures de prévention et actions
Populations particulières (famille, femme, enfant, personne âgée...)

---
Étude clinique et épidémiologique de l’ulcère de Buruli chez le jeune au Bénin
1992
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5194835
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=2&iss=1&page=23
JOSSE R
ANDRES L
ZINSOU C
ANAGONOU S
GUEDENON A
BOTINEAU M
CATRAYE J
FOUNDOHOU J
TOUZE J
Les auteurs rapportent les résultats cliniques, bactériologiques et thérapeutiques d’une étude portant sur 74 enfants et adolescents béninois porteurs d’ulcères cutanés à Mycobacterium ulcerans (Ulcère de Buruli). Les lésions sont très souvent à un stade avancé : stade 3 pour 77 % des patients. La confirmation bactériologique ne peut pas être toujours obtenue : 37 bacilles alcoolo-acido-résistants détectés pour 45 malades prélevés. Les traitements médicaux à base de drogues anti-tuberculeuses ou anti-hanseniennes restent encore décevants, nécessitant souvent le recours à une chirurgie parfois mutilante, dont l’exérèse - greffe dermo-épidermique - demeure cependant l’indication préférentielle (50 à 75 % de bons résultats).
1
23-27
2
Adulte jeune; Epidémiologie; Exploration bactériologique; Exploration clinique; Mycobacterium ulcerans; Santé publique; Traitement; Ulcère Buruli
Étude originale
1
Janvier
Accès restreint
Dermatoses bactériennes

---
Aménagements hydro-agricoles et santé : peut-on concilier les deux ?
1992
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5338099
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=2&iss=2&page=85
DOUMENGE J
L’affrontement des critères d’aménagement hydro-agricole et des conditions épidémiologiques des maladies à transmission hydrique devrait aboutir à un équilibre non préjudiciable pour l’homme demeurant en zone tropicale. Néanmoins la répartition des maladies à transmission hydrique est favorisée par les conditions climatiques indépendantes de l’action de l’homme, mais aussi par la couverture végétale des zones où sévissent paludisme, onchocercose ou bilharzioses. L’approche des écosystèmes doit être menée afin de juger de l’influence de l’action humaine sur de tels systèmes pathogènes. Les répercussions de la création de retenues d’eau ou de périmètres irrigués varient selon les lieux, même dans les zones tropicales sèches, et l’exposition des populations à des maladies nouvellement implantées continue à apparaître régulièrement. Seule la prise en compte de la modification des écosystèmes et de l’impact sur les sociosystèmes des aménagements hydro-agricoles devrait permettre une adéquation entre l’homme et son environnement.
2
85-90
2
Agriculture; Aménagement milieu; Développement agricole; Ecosystème perturbé; Epidémiologie; Homme; Irrigation; Maladie tropicale; Pays en développement; Qualité eau; Santé publique
Synthèse
1
Mars
Accès restreint
Généralités
Médecine tropicale

---
Épidémie de méningite à Bongor, Tchad, 1988-1989
1992
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5338101
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=2&iss=2&page=99
NORVAL P
MESLET B
BOUCHET B
Une épidémie de méningite à méningocoque du sérogroupe A est décrite en 1988-1989, dans le district de Bongor au Tchad. Le recueil des cas de méningite et des décès est exhaustif à Bongor ville. La vaccination antiméningococcique de masse faite en 1988 est évaluée par une enquête en grappes et par l’efficacité vaccinale un an et demi après la vaccination. En 1988, le taux d’attaque des cas de méningite est de 5 ‰ à Bongor contre 0,4 ‰ en zone rurale. 50 des 72 décès recensés en ville pendant l’épidémie peuvent être dus à la méningite, portant le taux d’attaque à 7,9 ‰ à Bongor. En 1989, le taux d’attaque est de 2,1 âÇ à Bongor et de 0,9 ‰ dans le reste du district. La couverture vaccinale anti-méningococcique est de 90 % et l’efficacité vaccinale est de 75,6 % en 1989. Le nombre de cas de méningite évités est de 79 [36-180]. La vaccination et la première pluie de 1988, sans que l’on puisse distinguer l’effet de l’une ou de l’autre, ont raccourci l’évolution de l’épidémie. Le nombre de cas, de décès et de séquelles évités, en 1989, justifie la campagne vaccinale, même en fin d’épidémie. Les cérémonies mortuaires des Massas sont invoquées comme un facteur de contamination et de propagation de l’épidémie.
2
99-105
2
Analyse coût efficacité; Economie santé; Epidémiologie; Homme; Immunoprotection; Méningite; Méningococcie; Santé publique; Vaccination
Étude originale
1
Mars
Accès restreint
Bactérioses du système nerveux. Myosites bactériennes
Médecine tropicale

---
La perception sociale du SIDA dans le milieu urbain de Yaoundé
1992
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5338104
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=2&iss=2&page=130
SAME-EKOBO A
LOHOUE J
SOLLE G
KOUINCHE A
Mille vingt sujets âgés de 15 ans et plus, choisis au hasard dans le milieu urbain de Yaoundé, ont été interrogés. Outre l’analyse du statut socioprofessionnel des répondants, le questionnaire comportait 12 questions sur la connaissance du SIDA, 14 questions sur la perception des risques de santé liés à cette maladie, et 14 questions sur les mesures souhaitées pour la prévention. L’entretien qui durait 20 à 30 minutes se passait à domicile. Le taux de réponse élevé se situait à 97,4 % des sujets interrogés. Les résultats révèlent l’efficacité de la campagne d’information sur le SIDA menée par le ministère de la Santé Publique. L’existence de la maladie est bien admise par les habitants de Yaoundé, bien qu’il persiste parmi eux la croyance fausse en certains modes de transmission du SIDA. Il apparaît que la radio et la télévision camerounaises devraient modifier la forme de leurs messages d’information sur le SIDA qui sont souvent trop moralisateurs et parfois quelque peu « terroristes ». Il persiste une certaine confusion entre la notion de prévention et celle d’exclusion sociale des sujets atteints de SIDA. Enfin, les populations urbaines de Yaoundé ont grandement besoin d’informations sur l’accessibilité aux méthodes de dépistage du SIDA.
2
130-134
2
Attitude; Connaissance; Croyance; Homme; Immunodéficit acquis syndrome; Milieu urbain; Perception sociale; Santé publique
Option
1
Mars
Accès restreint
Immunodéficits
Médecine tropicale

---
Transfert de technologies « à risque » vers les pays en développement
1992
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5365364
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=2&iss=3&page=153
LA DOU J
Vingt pour cent des déchets globaux de l’industrie des pays du Nord sont expédiés dans les pays du Sud. Au cours des deux dernières décennies, l’exportation de déchets toxiques a été multipliée suivant les régions par 10 ou par 20. La communauté européenne économique produit à elle seule 30 millions de tonnes de déchets, alors que les installations dont elle dispose ne peuvent en traiter que 10 millions. La plupart des pays riches ne disposent pas de lois sur l’environnement s’appliquant à l’étranger. D’autres pays exportent des industries génératrices de déchets toxiques. Les industries s’implantent d’autant plus facilement dans les pays du Sud qu’elles peuvent échapper au règlement sur l’environnement, et sur les conditions de travail existant dans leur propre pays. Le pourcentage d’accidents mortels est nettement plus élevé dans les pays nouvellement industrialisés que dans les pays développés. L’organisation internationale du travail estime qu’il y a 180 000 morts par an pour 110 millions d’accidents du travail. Sur le plan médical, un certain nombre d’affections qui pourraient être totalement évitées comme la silicose, touchent de nombreuses villes du Sud-Est asiatique. Certains pays exportent à prix très préférentiel de l’amiante vers les pays du Tiers-Monde où la majorité des ouvriers et les communautés avoisinantes ignorent les dangers de ce matériau. La plupart des pesticides interdits dans la majorité des pays industrialisés sont vendus et utilisés sans restriction dans le Tiers-Monde. On considère qu’actuellement 220 000 morts par an sont attribuables aux pesticides ! Le programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) s’est associé à un certain nombre de pays pour décourager l’exportation de dangers toxiques et tenter d’implanter une réglementation. Les postes de consultants en médecine de travail dans certains pays en développement doivent être considérablement augmentés. L’application des structures de la médecine du travail et de la sécurité professionnelle dans le Tiers-Monde devraient se mettre en place progressivement. Certaines organisations internationales sont déjà très actives en ce domaine.
3
153-160
2
Evacuation déchet; Exposition professionnelle; Homme; Industrie; Législation; Pays en développement; Pollution; Réglementation; Santé et environnement; Santé publique; Sécurité travail; Transfert technologie
Synthèse
1
Mai
Accès restreint
Environnement. Conditions de vie
Médecine tropicale

---
Expérience de recouvrement des coûts médicamenteux au CHNSS, Burkina-Faso
1992
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5365365
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=2&iss=3&page=161
TALL F
ROODENBEKE E
NACRO B
ZAONGO U
TRAORE A
SICARD J
En Afrique au sud du Sahara, les services de santé souffrent d’une baisse constante des budgets alloués. Les ministres de la Santé de la région Afrique ont adopté en 1987, sous l’égide de l’OMS, une stratégie de recouvrement des coûts au niveau du district sanitaire, appelée « Initiative de Bamako ». Le problème du financement des prestations au niveau des hôpitaux reste à résoudre. Une expérience de recouvrement des coûts médicamenteux est menée dans le service de pédiatrie du Centre Hospitalier National Souro Sanou de Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) depuis novembre 1989, à partir d’un stock de médicaments fournis par l’UNICEF. Les fonds générés ont permis : au niveau du service et de l’hôpital, de renouveler le stock, d’assurer le salaire de deux manœuvres, d’acheter des produits d’entretien, de motiver le personnel et de participer au fonctionnement général de l’établissement \; au niveau de la collectivité, la mise à disposition immédiate des médicaments indispensables et la prise en charge gratuite des indigents.
3
161-165
2
Coût; Economie santé; Financement; Gestion hospitalière; Homme; Hôpital; Malade; Médicament; Pédiatrie; Santé publique
Étude originale
1
Mai
Accès restreint
Etablissements sanitaires et sociaux
Economie. Gestion
Médecine tropicale

---
Les habitudes tabagiques. Le rôle de l’enseignant et du médecin généraliste en matière de prévention
1992
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5365366
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=2&iss=3&page=166
FRYDMAN M
Après plusieurs années de recherches consacrées, dans une première phase, à la prévention du tabagisme dans le contexte scolaire, l’auteur a orienté ses travaux vers la formation des enseignants et des médecins généralistes. De vastes enquêtes effectuées au sein de la Communauté française de Belgique ont montré que, chez les enseignants, la fréquence du tabagisme ne diffère pas significativement de celle relevée dans les autres catégories professionnelles. Parmi les médecins, la proportion de fumeurs, bien qu’inférieure à la moyenne générale, reste cependant trop importante, surtout chez les psychiatres, les gynécologues et, assez paradoxalement, chez les cardiologues. Les jeunes médecins, par contre, fument peu. Par ailleurs, ces études ont révélé que les premiers comme les seconds restent particulièrement démunis en cette matière. L’auteur en arrive à plaider en faveur d’un programme de sensibilisation des enseignants et des omnipraticiens dont l’intervention devrait se révéler complémentaire au regard d’une action destinée à atteindre l’ensemble de la population.
3
166-170
2
Comportement; Connaissance; Education sanitaire; Enquête; Enseignant; Homme; Médecin; Programme sanitaire; Prévention; Santé publique; Spécialité médicale; Tabagisme
Étude originale
1
Mai
Accès restreint
Mesures de prévention et actions
Populations particulières (famille, femme, enfant, personne âgée...)

---
Infection placentaire et paludisme urbain à Bobo-Dioulasso, Burkina Faso
1992
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5365368
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=2&iss=3&page=176
MOLEZ J
BOSSENO M
TRAORE G
CARNEVALE P
GAZIN P
L’infestation placentaire par les Plasmodium a été étudiée à Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) pendant deux ans, de juillet à décembre, chez 342 parturientes au total. Ce travail complète les précédentes enquêtes (entomologique, parasitologique et clinique) concernant l’étude du paludisme urbain dans la seconde ville du Burkina Faso. P. falciparum est la seule espèce observée. Le taux d’infection placentaire est de 14 %. Il est plus élevé en novembre et décembre que durant les quatre mois précédents. Il est également significativement plus élevé chez les femmes habitant à proximité du cours d’eau qui traverse la ville que chez celles habitant les autres quartiers de la ville. L’étude de l’infestation placentaire apparaît être un indicateur sensible de l’infestation palustre au sein d’un milieu urbain globalement peu favorable à la transmission.
3
176-179
2
Epidémiologie; Femme; Gestation; Marqueur épidémiologique; Milieu urbain; Paludisme; Placenta pathologie; Plasmodium falciparum; Santé publique; Surveillance sanitaire
Étude originale
1
Mai
Accès restreint
Paludisme
Médecine tropicale

---
La rédaction scientifique : les méthodes
1992
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5365369
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=2&iss=3&page=180
MAISONNEUVE H
3
180-183
2
Information biomédicale; Littérature scientifique; Méthode étude; Rédaction
Note méthodologique
1
Mai
Accès restreint
Generalites

---
Principes de l’analyse brute des données en épidémiologie
1992
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5365370
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=2&iss=3&page=184
DABIS F
DRUCKER J
MOREN A
3
184-190
2
Analyse donnée; Analyse statistique; Epidémiologie; Méthodologie; Santé publique
Note méthodologique
1
Mai
Accès restreint
Généralités
Epidémiologie

---
Approche évaluative des campagnes nationales d’information pour la prévention du Sida : l’exemple français
1992
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5365371
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=2&iss=3&page=191
MOATTI J
BELTZER N
DAB W
LOUNDOU A
QUENEL P
ANES A
POLLAK M
L’article présente une tentative d’évaluation de l’impact des campagnes nationales d’information sur le Sida à partir des résultats de la première enquête sur les connaissances, attitudes, croyances et comportements face à l’infection à VIH dans un échantillon représentatif (n \ 1000) de la population française de 18 ans et plus (mars 1990). Ces résultats confirment une contribution positive de ces campagnes à la prise de conscience par la population de l’existence des risques de transmission du VIH. Cette prise de conscience ne s’est pas accompagnée d’une montée des attitudes sociales d’intolérance à l’égard des personnes atteintes et de l’adhésion à des politiques ouvertement cœrcitives et discriminatoires de lutte contre l’épidémie. Il semble cependant que les campagnes d’information aient pu involontairement contribué à renforcer l’adhésion d’une partie de la population à l’idée de dépistage obligatoire du VIH, ceci en dépit des prises de position clairement hostiles à une telle obligation de la part des pouvoirs publics et de la plupart des experts de santé publique. En matière d’adoption de comportements individuels de prévention, l’analyse multidimensionnelle fait apparaître une relation significative entre l’usage effectif de préservatifs dans les douze derniers mois et la reconnaissance par les répondants d’une influence des campagnes d’information. L’article discute les difficultés méthodologiques que soulève ce type d’évaluation des campagnes nationales d’information ainsi que leur contribution possible aux arbitrages délicats que doivent sans cesse effectuer les responsables de santé publique en matière de prévention du Sida.
3
191-201
2
Attitude; Campagne de masse; Comportement; Condom; Evaluation; Immunodéficit acquis syndrome; Information public; Mass media; Perception sociale; Programme sanitaire; Prévention; Santé publique
Note méthodologique
1
Mai
Accès restreint
Mesures de prévention et actions
Populations générales

---
Les maladies de l’enfant liées à l’eau en milieu urbain
1992
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5484178
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=2&iss=2&page=77
TESSIER S
Enjeux prioritaires concernant les pays tropicaux, cet article fait le point sur l’influence des concentrations humaines, de l’urbanisation et des pénuries répétées d’eau sur la santé de l’enfant. L’ensemble des pathologies transmises par l’eau représente dans les pays en voie de développement près de 80% des motifs de consultation, sans pour autant omettre le rôle de la pollution chimique et plus particulièrement de l’emploi d’insecticides ou d’engrais nitrés dont les répercutions médicales chez l’enfant se feront sentir plus tardivement. L’industrialisation non planifiée responsable de telles agressions chimiques pourrait avoir des répercutions catastrophiques sur l’état de santé d’enfants déjà affaiblis par les pathologies transmissibles généralement rencontrées dans les pays du Sud. L’action d’éducation sanitaire ne doit pas dans cette optique omettre les conséquences psychologiques et comportementales, chez l’enfant, d’une urbanisation anarchique ne tenant pas compte de l’approvisionnement fiable et régulier en eau potable.
2
77-84
2
Approvisionnement eau; Composé chimique; Enfant; Hygiène; Maladie inflammatoire; Milieu urbain; Morbidité; Pays en développement; Pollution eau; Qualité eau; Santé publique; Urbanisation
Synthèse
1
Mars
Accès restreint
Généralités
Analyse. Etat de santé
Médecine tropicale

---
La surveillance épidémiologique de la chimiorésistance de i Plasmodium falciparum /i aux antimalariques au Cameroun
1992
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5484179
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=2&iss=2&page=106
LOUIS J
HENGY C
GAZIN P
TREBUCQ A
GARDON J
FADAT G
CARBEVALE P
LOUIS F
L’apparition de la chimiorésistance de Plasmodium falciparum aux antimalariques oblige à adapter les recommandations thérapeutiques et à lever au maximum la pression médicamenteuse. Dans cet esprit, l’OCEAC a mis en place au Cameroun un système de surveillance épidémiologique basé sur la pratique de tests in vivo simplifiés, la réalisation du semi-microtest de Le Bras et Deloron dans sa version isotopique et l’évaluation de l’efficacité clinique et parasitologique de différents schémas thérapeutiques. Ces travaux permettent de faire les recommandations suivantes :- à domicile, dans le traitement présomptif de l’accès fébrile, la chloroquine à la dose de 25 mg/kg en 3 jours garde sa place à condition d’en limiter la prescription systématique à l’enfant de moins de 5 ans \;- en revanche, au niveau des formations sanitaires où vont aboutir les échecs de ces traitements domiciliaires, il serait préférable de prescrire, en première intention, une fois fait le diagnostic parasitologique, l’amodiaquinebase à la dose de 35 mg/kg sur 3 jours \;- en traitement de 2e ligne, on doit continuer d’avoir recours, autant que faire se peut à la quinine per os, ce qui permet de préserver l’efficacité des antimalariques les plus récents. Ces propositions ne sont concevables que dans l’hypothèse du maintien d’une surveillance de la chimiosensibilité du Plasmodium falciparum aux antimalariques pour laquelle le personnel national a été formé. Il va de soi que, conformément aux missions qui lui sont imparties, le soutien de l’OCEAC est acquis aux autres États membres dans l’un ou l’autre des volets de leur programme national de lutte contre cette endémie prioritaire.
2
106-113
2
Antipaludique; Chimiothérapie; Chloroquine; Epidémiologie; Homme; Modalité traitement; Paludisme; Plasmodium falciparum; Quinoléine dérivé; Santé publique; Sensibilité résistance; Surveillance sanitaire
Étude originale
1
Mars
Accès restreint
Antiparasitaires
Médecine tropicale

---
Facteurs étiopathogéniques et aspects cliniques de l’asthme à Bamako
1992
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5537541
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=2&iss=1&page=29
KEITA B
TOURE A
SANGARE S
Nous rapportons les résultats d’une étude rétrospective portant sur 602 cas d’asthme colligés en 6 ans dans le Service de pneumophtisiologie de l’hôpital du Point G à Bamako.La maladie asthmatique apparaît comme une affection fréquente à Bamako, avec une prévalence estimée à 12,59 % parmi les consultants externes tous venants. Les deux sexes sont intéressés dans des proportions identiques. La notion d’antécédents familiaux d’asthme ou d’allergie retrouvée dans plus de la moitié des cas (61,90 %), a mis en relief la prépondérance du terrain atopique, avec une hypersensibilité à un ou plusieurs allergènes d’origines animales, microbiennes et parasitaires dans 80,35 % des cas. Les crises d’asthme surviennent surtout en saison sèche (63,78 %), période correspondant à la floraison de nombreuses espèces végétales (60,13 %). L’asthme paroxystique intermittent est la forme clinique la plus fréquente (77,40 %) suivie de l’asthme à dyspnée continue (17,80 %). Parmi les associations morbides, les parasitoses sont les plus fréquemment retrouvées.
1
29-34
2
Asthme; Epidémiologie; Exploration clinique; Forme clinique; Homme; Pathogénie; Prévalence; Rétrospective; Santé publique
Étude originale
1
Janvier
Accès restreint
Bronchopneumopathie obstructive chronique, asthme
Médecine tropicale

---
La mortinatalité en milieu hospitalier au Burkina Faso
1992
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5537542
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=2&iss=1&page=45
MEDA N
TRAORE G
MEDA H
CURTIS V
En Afrique, le taux de mortinatalité demeure très élevé. Le problème est rarement étudié. Une étude a été menée sur tous les cas de mort-nés à la maternité de l’hôpital national Souro Sanou de Bobo-Dioulasso (Burkina-Faso) de novembre 1988 à juillet 1989 afin de décrire l’ampleur du problème et de rechercher les facteurs étiologiques à l’origine de ces décès.Le taux hospitalier de mortinatalité observé est de 73,9 pour 1 000, ce qui est plus de 10 fois plus élevé que les taux enregistrés dans les pays développés. Les auteurs soulignent la difficulté de l’interprétation des taux hospitaliers. Plus de la moitié des cas provenaient du milieu rural. Quatre causes médicales expliquaient la plupart des cas de mort-nés : les dystocies (49 %), les hémorragies placentaires (16 %), les complications funiculaires (10 %) et l’infection du liquide amniotique (9 %). Il est proposé des mesures visant à l’amélioration de la prise en charge des grossesses et des accouchements à même de contribuer efficacement à la réduction de la mortinatalité.
1
45-48
2
Biais méthodologique; Enregistrement; Epidémiologie; Etat sanitaire; Etiologie; Hôpital; Mort né; Mortalité; Nouveau né; Santé publique
Étude originale
1
Janvier
Accès restreint
Généralités
Analyse. Etat de santé
Médecine tropicale

---
La rédaction scientifique : le résumé
1992
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5537543
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=2&iss=1&page=55
MAISONNEUVE H
Trop de résumés contiennent des erreurs : énoncé de résultats non donnés dans l’article, de résultats différents de ceux de l’article, résumé trop long avec des phrases « creuses » sans signification, emploi à tort de nombreuses abréviations, commentaire des résultats des autres auteurs, mauvais emploi du temps des verbes (seuls les temps du passé sont utilisés dans un résumé).Un échantillon systématique de 33 résumés d’articles originaux publiés en 1989 a permis d’apprécier la qualité des résumés en fonction d’une liste de 32 critères [4]. La plupart des résumés contenaient quelques renseignements liés à chaque critère d’évaluation, mais ne fournissaient pas suffisamment de détails pour aider le lecteur à comprendre l’article. Toutes les analyses sur la qualité des résumés ont montré la nécessité d’utiliser les résumés structurés [1]
1
55-58
2
Document publié; Documentation médicale; Elaboration résumé; Littérature scientifique; Recommandation
Note méthodologique
1
Janvier
Accès restreint
Generalites

---
L'enfant et le deuil
2000
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6167043
BACQUE M
GLORION F
DE KERGOLAY M
HANUS M
VARAIGNE F
DELAGE M
OPPENHEIM D
ERNOULT A
DILL F
LEFEBVRE M
THEVENOT S
La perte d'un être aimé durant son enfance est toujours un drame et un réel risque pour l'équilibre psychologique et le développement ultérieur. Pourtant, ce risque a longtemps été ignoré. L'approche et l'accompagnement du deuil de l'enfant sont très récents. Ce fascicule réunit l'expérience d'auteurs très autorisés dans ce domaine, leur tentative d'aide et de soutien d'enfants endeuillés ainsi que des témoignages d'adultes ayant vécu eux-mêmes ces situations ou ayant dû accompagner des enfants particulièrement vulnérables. Trois axes orientent la réflexion des auteurs : le soutien psychologique à l'enfant endeuillé ; l'enfance, l'adolescence et la fratrie en deuil ; l'enfant endeuillé et l'école. (D'après l'éditorial).
63
Adolescent; Biographie; Deuil; Douleur morale; Ecole; Ecoute thérapeutique; Enfant; Fratrie; Mort; Psychothérapie; Relation familiale; Relation parent enfant; Trouble comportement social; Témoignage
Accès restreint
Divers

---
Mécanismes psychologiques qui portent une équipe soignante du côté de l'acharnement thérapeutique
2001
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6175020
DIRICQ C
PAYEN M
Les médecins disposent aujourd'hui de possibilités importantes afin de faire reculer la mort. Ceci leur impose de nouvelles responsabilités. Dans les décisions qu'ils vont prendre, interviennent non seulement des outils et des savoirs médicaux mais aussi des éléments plus subjectifs et inconscients. Le travail en équipe où vont s'exprimer les doutes et les enjeux médicaux, psychologiques, sociaux et familiaux permet de placer le patient au centre des débats et de bénéficier de compétences diverses. L'analyse d'une situation clinique illustre la difficulté d'une équipe à prendre du recul et permet d'appréhender les éléments pouvant mener à un acharnement thérapeutique. (Introd.).
64
39-44
Aide décision; Attitude; Soin palliatif
Accès restreint
Divers

---
L'infirmière et la demande d'euthanasie : comment y faire face
2001
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6175026
MITAINE L
S'appuyant sur des exemples concrets, l'auteur examine le rôle du soignant-accompagnant lors d'une demande d'euthanasie. Comment trouver du sens à la pratique dans certaines situations extrêmes de la vie ? De quelles ressources dispose l'infirmière face à la demande d'euthanasie ? Comment peut-elle s'y préparer ? Selon l'auteur, deux attitudes peuvent aider à comprendre la souffrance exprimée par le malade à travers la demande de mourir : l'empathie et la compassion. Les notions d'interdisciplinarité et de travail en équipe prennent également tout leur sens dans cette situation.
64
64-66
Attitude; Euthanasie; Infirmier; Relation soignant soigné; Soin palliatif
Accès restreint
Divers

---
L'acharnement thérapeutique et un dossier sur l'euthanasie
2001
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6175030
RICOEUR P
GLORION B
LASSAUNIERE J
et al
Les contributions réunies dans ce document sont regroupées sous trois aspects : les aspects éthiques et la pratique médicale par rapport à l'acharnement thérapeutique (déontologie médicale, processus décisionnel, conséquences dans une équipe) - Les aspects juridiques et économiques liés au renoncement thérapeutique - Quelques aspects sur la pratique des soignants. La deuxième partie du fascicule explore quelques réflexions sur l'euthanasie, notamment par rapport aux grands vieillards puis sur la manière dont l'infirmier peut faire face à ce type de demande d'euthanasie.
64
Attitude; Coût social; Déontologie; Etude critique; Euthanasie; Personnel sanitaire; Relation soignant soigné; Responsabilité pénale; Soin palliatif
Accès restreint
Divers

---
La dignité en fin de vie : un mot dont le sens évolue
2001
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6175094
CADORE B
BOUCAND M
DELL'ACCIO E
et al
Même si la dignité est inhérente à tous les membres de la famille humaine selon la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, elle est, dans une première partie, à préserver, à faire découvrir, à confirmer dans la relation de soins, notamment en institution d'accueil pour personnes âgées dépendantes. Autre volet traité dans ce numéro, celui de la souffrance, de la douleur que l'on ne peut calmer. Pourrait-elle faire perdre sa dignité au malade ? Le soignant respecte-t-il toujours la dignité du patient en souffrance ? Et qu'en est-il de la dignité du soignant face à certains comportements de soignés ?.
65
Autonomie; Douleur morale; Dépendance; Ethique; Personne âgée; Relation soignant soigné
Accès restreint
Divers

---
La dignité en fin de vie : un mot dont le sens évolue
2001
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6176897
CADORE B
BOUCAND M
DELL'ACCIO E
DURIEUX M
JOUBERT C
KEBERS C
PERRIER M
JUDEAUX A
LEBLANC-BRIOT M
Dossier sur la dignité en fin de vie structuré en trois parties : la dignité et la relation de soins, dignité et personne âgée, la souffrance peut elle porter atteinte à la dignité ?.
65
1-42
Autonomie; Corps; Douleur morale; Démence; Dépendance; Ethique; Logement collectif; Milieu familial; Personne âgée; Psychothérapie; Relation soignant soigné; Soin palliatif
Accès restreint
Divers

---
Les deuils inavouables
1999
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6186461
DOHMEN B
BACQUE M
BRUNET M
DURIEUX M
HANUS M
BEAUME-SOULAGE V
LEGRAND M
LONGET S
FERRARINI Y
LACHAL C
Ce dossier consacré au deuil comporte 3 grandes parties présentant des situations diverses analysées par des thérapeutes, des expériences de terrain et un témoignage d'une fille sur le deuil de son père.
57
3-56
Adulte; Affect affectivité; Animal; Culpabilité; Deuil; Douleur morale; Démence Alzheimer; Enfant; Etat dépressif; Homosexualité; Mort; Mortalité; Mécanisme défense; Personne âgée; Psychologie; Périnatal; Relation conjugale; Relation intergénération; Relation parent enfant; Relation soignant soigné
Accès restreint
Divers

---
Le discours des religions sur la mort
1999
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6189317
Fédération Jusqu'à La Mort Accompagner La Vie. (J.A.L.M.A.L.V.). Grenoble
Numéro spécial sur les discours des religions concernant la mort. Il expose d'abord une approche anthropologique et sociologique des paroles des religieux sur la mort. Il donne ensuite la parole aux religieux eux-mêmes ainsi qu'à des psychologues. Des témoignages viennent compléter ce dossier.
59
Anthropologie; Christianisme; Hindouisme; Islamisme; Judaïsme; Mort; Religion; Représentation mentale; Sociologie; Témoignage
Accès restreint
Divers

---
Les groupes de parole de soignants : une aventure à vivre !
1999
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6192713
RUSZNIEWSKI M
LANGENDORFF F
Les groupes de parole sont un bon exemple de situation où tolérance et respect de l'autre jouent un rôle essentiel. Martine Ruszniewski, psychologue en unité de soins palliatifs, répond à plusieurs interrogations : qu'est-ce qui pousse à participer à des groupes de parole ? Qu'est-ce qui en empêche ? Quels problèmes posent leur conduite ? Quelles formes prennent les résistances des soignants ? Comment les reconnaître ? (D'après la NDLR).
58
22-28
Entretien; Psychologue; Rôle professionnel; Soin palliatif
Accès restreint
Divers

---
L'exception d'euthanasie
2000
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6194533
VESPIEREN P
L'auteur, directeur du Département d'éthique biomédicale au Centre Sèvres (Paris), commente le contenu du rapport Fin de vie, arrêt de vie, euthanasie présenté le 3 mars 2000 par le Comité consultatif national d'éthique (CCNE).
61
81-84
Compte rendu; Etude critique; Euthanasie; Proposition
Accès restreint
Divers

---
La confrontation à une demande d'euthanasie ou l'ultime épreuve de la compassion
2000
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6197897
DESMICHELLE D
Dans cette première partie, l'auteur aborde le sens de la demande d'euthanasie, rappelant que, le plus souvent, ce n'est pas le caractère incurable de la maladie qui sous-tend la demande. Il examine ensuite les motivations des partisans de l'euthanasie puis se penche sur la dimension et le sens de la fin de vie. Il aborde enfin les effets de l'euthanasie sur la famille et notamment au niveau du travail de deuil.
62
55-66
Culpabilité; Ethique; Euthanasie; Milieu familial; Motivation
Accès restreint
Divers

---
La mort en débat : le poids des mots
2000
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6197898
JANIN D
JOHANNOT Y
DESCHAMPS D
CHERPITEL N
et al
Dans une première partie, les auteurs abordent les rapports entre langage, réalité et inconscient, évoquent l'ambiguité de la parole, la place prise par l'écrit en thérapie quand la parole fait défaut, s'interrogent sur les modes différents de discussion selon les cultures. Une seconde partie traite des techniques de l'animation de réunion, des échanges au sein de l'association elle-même, de la dissymétrie qu'engendrent, au cours d'un débat, des arguments de nature différente. La dernière partie s'attarde sur la manière dont passe la communication dans la pratique des adhérents à Jalmalv.
62
Communication orale; Ecoute thérapeutique; Ethique; Etude critique; Langage; Relation soignant soigné; Soin palliatif
Accès restreint
Divers

---
Le long mourir
2000
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6198017
DELOMIER Y
Dossier spécial sur le long mourir, période de mort qui se prolonge et qui n'en finit plus. Trois thèmes structurent le numéro : la personne âgée et ceux qui l'entourent, les lieux d'accueil et la place de JALMALV, témoignages des divers acteurs.
60
Deuil; Démence; Identité personnelle; Logement collectif; Milieu familial; Personne âgée; Relation familiale; Relation soignant soigné; Représentation mentale; Soin palliatif; Sénescence; Témoignage; Volontariat
Accès restreint
Divers

---
Conséquences de la mort violente sur les survivants
1998
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6215204
BACQUE M
Mort violente ne signifie pas seulement mort brutale. Elle dénomme plutôt tout ce qui fait violence et ses conséquences à court et long terme sont loin d'être négligeables écrit Marie Frédérique Bacqué. Après s'être interrogée sur les circonstances dans lesquelles on peut dire que la mort est violente, l'auteur se penche sur les complications du deuil qu'elle engendre, étudiant les paramètres qui composent un deuil traumatique. (D'après le texte).
54
5-8
Accident; Deuil; Douleur morale; Milieu familial; Mort; Mécanisme défense
Accès restreint
Divers

---
Les rêves envolés
1998
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6215205
DOHMEN B
L'auteur, psychothérapeute, étudie la problématique du deuil périnatal, notamment après une fausse-couche. Qu'éprouvent les parents ? Quelle aide peut-on leur apporter pour éviter un renforcement ou une chronicisation du deuil ? Comment prendre en compte la souffrance des différents membres de la famille (Grands-parents, fratrie, couple) ? Comment accompagner les parents lors d'une grossesse suivante ?.
54
9-15
Avortement; Complication; Deuil; Douleur morale; Foetus; Fratrie; Milieu familial; Mort; Mortalité; Parent; Secondaire; Spontané
Accès restreint
Divers

---
L'accident de la route
1998
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6215209
LAVILLE P
PILLOT J
Les accidents de la route restent l'une des premières causes de mort violente auxquelles nous sommes confrontés. Ils peuvent susciter des désirs de vengeance ou au moins de punition des coupables. L'interview de P. Laville, membre de la Ligue contre la violence routière, permet de comprendre comment évolue le travail de deuil dans de telles circonstances.
54
23-26
Accident circulation; Accident; Deuil; Douleur morale; Entretien; Milieu familial; Mort; Mécanisme défense; Témoignage
Accès restreint
Divers

---
Le suicide
1998
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6215214
HANUS M
Cet écrit s'insère dans une suite d'études consacrées à la mort violente. Comment trouver un sens à la mort provoquée par l'individu lui-même ? Quels traumatismes particuliers engendrent le suicide chez l'endeuillé ?.
54
16-17
Deuil; Douleur morale; Milieu familial; Mort; Suicide
Accès restreint
Divers

---
Psychologie et mission professionnelle - Services funéraires
1998
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6215215
BERCHOUD J
Les employés des Pompes Funèbres Générales sont confrontés continuellement à des endeuillés sous le choc d'un décès très récent. Leur attitude par rapport aux familles peut jouer un rôle très important dans un moment particulièrement difficile. L'auteur relate son expérience professionnelle dans les cas de mort violente. (D'après la NDLR).
54
19-22
Accident; Deuil; Douleur morale; Milieu familial; Mort; Rôle professionnel
Accès restreint
Divers

---
Le rire fou des chimères
1998
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6217000
DIDIERJEAN A
Dans ce fascicule entièrement consacré à la douleur et à la souffrance, l'auteur, psychanalyste, s'interroge sur le rapport du patient à sa souffrance et sur les enjeux énigmatiques qui peuvent la localiser sur le corps en points douloureux. Que sous-tend le désir de localiser la douleur aussi bien pour le patient que pour le médecin, engagés dans un faux dialogue, où il n'est pas sûr que la réponse positive à la demande énoncée être soulagé soit réellement souhaitée par le patient ? (R.A.).
55
40-44
Douleur morale; Douleur; Etude critique; Psychanalyse; Représentation sociale; Théorie
Accès restreint
Divers

---
Où se bal (l) ade la douleur morale ?
1998
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6217003
GROSSHANS D
PIROT F
Douleur physique et douleur morale sont intimement liées. Elles sont inhérentes au fait même d'être vivant et l'individu tente de leur trouver un sens. Nous souffrons de la souffrance de l'autre mais imaginer de pouvoir l'éradiquer relève d'une mythologie de notre époque. (NDLR).
55
52-54
Douleur morale; Douleur; Etude comparative; Etude critique
Accès restreint
Divers

---
Table ronde : douleur (s) et religion (s)
1998
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6217004
KAISER J
AVIRON VIOLET P
LATAHY M
et al
Cette rencontre, organisée entre un protestant, un catholique, un musulman et un juif, vise à donner, aux soignants et aux bénévoles accompagnants, quelques repères lorsqu'ils seront en situation de questionnements religieux ou spirituels sur le sens de la douleur. (NDLR).
55
45-51
Christianisme; Douleur; Entretien; Islamisme; Judaïsme; Relation soignant soigné; Religion; Représentation sociale; Soin palliatif
Accès restreint
Divers

---
Douleur et soins : médecine de la personne
1998
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6217005
LE BRETON D
L'individu manifeste et peut-être éprouve une souffrance de façon différente selon la culture à laquelle il appartient et selon son histoire personnelle. Faute d'entendre la plainte, le groupe social isole la personne qui souffre et, comme l'exprime l'auteur, ce n'est pas seulement d'un traitement dont le malade a besoin, mais d'une reconnaissance en tant que sujet, d'une parole attentive, d'une écoute, d'un contact physique, d'une présence. (NDLR).
55
55-58
Douleur; Ecoute thérapeutique; Etude critique; Soin palliatif; Traitement
Accès restreint
Divers

---
Ces malades qui disent ne pas avoir mal : réflexions autour de la non expression de la douleur en fin de vie
1998
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6217007
MARX E
PHILIPPON R
WAGNER J
Certains malades, confrontés à des situations de fin de vie connues pour être douloureuses, disent ne pas souffrir, laissant les soignants perplexes, parfois angoissés. En niant la douleur, le patient tente-il de nier la mort ? Quelle attitude adopter à l'égard de son déni ? (R.A.).
55
31-34
Douleur; Dénégation; Etude cas; Etude critique; Soin palliatif
Accès restreint
Divers

---
Vers une société sans douleur
1998
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6217008
MULLER A
La réflexion de l'auteur invite à se demander quel sens ont la douleur et la plainte douloureuse : la douleur contient une part liée à l'histoire personnelle du patient qui est de son ressort et à laquelle lui seul peut donner sens, affirme-t-il. Dès lors, peut-on rêver d'une société sans douleur ?.
55
21-23
Douleur; Etude critique; Maladie; Perception; Représentation mentale; Représentation sociale
Accès restreint
Divers

---
Quoi de neuf dans la prise en charge de la douleur depuis 1990 ?
1998
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6217011
WAGNER J
Sans contrôle de la douleur, il n'existe pas d'accompagnement satisfaisant. Cet écrit se penche sur les nouveautés apparues dans la prise en charge de la douleur, tant sur le plan biologique, pharmacologique que législatif, au cours des huit ans passés.
55
7-10
Douleur; Etude critique; Evolution; Innovation; Réglementation; Santé; Soin palliatif; Technologie
Accès restreint
Divers

---
Les personnes âgées : ces oubliées du traitement de la douleur
1998
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6217012
WARY B
Quelle est la prévalence de la douleur chez la personne âgée ? Comment savoir si un patient âgé a réellement mal ? Existe-t-il des méthodes d'évaluation adaptées aux sujets âgés ? Le service de soins palliatifs du CHR de Metz-Thionville a mené l'enquête et propose l'utilisation de l'échelle visuelle analogique Doloplus, débouchant sur l'utilisation de protocoles de traitement antalgique chez les seniors.
55
13-19
Douleur; Echelle évaluation; Enquête; Evaluation; Personne âgée; Prévalence; Santé; Soin palliatif
Accès restreint
Divers

---
Les deuils périnataux
1999
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6227413
DELAISI DE PARSEVAL G
Ces pages, extraites de l'ouvrage La part de la mère, s'inscrivent dans une étude sur différents types de deuils inavouables. Qu'il s'agisse de mort in utero, d'interruption médicale de grossesse ou de fausse couche, les réactions de deuil des parents et de la famille sont très importantes, quand bien même il s'agit d'enfants potentiels qui n'ont jamais partagé le quotidien de leur famille. La première partie de cet écrit relate l'expérience d'un groupe de parole sur le deuil périnatal ; la seconde partie s'attache à différencier, en termes de souffrances parentales mais aussi en termes de reconnaissance juridique, la mort foetale in utero de celle consécutive à une interruption médicale de grossesse ; la dernière partie aborde la problématique des funérailles d'un enfant mort-né.
57
27-33
Avortement thérapeutique; Avortement; Biographie; Deuil; Douleur morale; Foetus; Généalogie; Milieu familial; Mort né; Mort; Mortalité; Parent; Représentation mentale; Spontané; Tardif
Accès restreint
Divers

---
Deuils inavouables : le poids du secret et une estime de soi abîmée
1999
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6227414
FERRARINI Y
Lors d'un décès dans un couple d'homosexuel (le) s, celui (celle) des deux qui reste est souvent évincé (e) par les familles. L'un deux relate la souffrance à laquelle ils (elles) sont alors confronté (e) s. (NDLR).
57
44-45
Couple; Deuil; Discrimination; Douleur morale; Homosexualité; Mort; Représentation sociale
Accès restreint
Divers

---
De l'attachement à un animal
1999
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6227415
LEGRAND M
Deux récits, analysés par l'auteur, composent cet article. Le premier relate la perte d'un cheval par une enfant ; le second la perte d'un chien, animal de compagnie d'une personne âgée. Ils témoignent de l'importance que peut prendre, à tout âge, l'attachement affectif à un animal.
57
36-39
Affect affectivité; Animal; Deuil; Enfant; Etude cas; Mort; Personne âgée; Support social; Témoignage
Accès restreint
Divers

---
Vieillir et accompagner ses parents âgés
1997
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6238313
Fédération Jusqu'à La Mort Accompagner La Vie. (J.A.L.M.A.L.V.). Grenoble
Ce numéro s'intéresse au rôle des familles dans la prise en charge d'un parent âgé dépendant. Il décrit les difficultés auxquelles ces familles se heurtent mais évoque également les différentes possibilités de prise en charge du dépendant et de sa famille.
51
Autonomie; Charge mentale; Démence; Dépendance; Relation familiale; Vieillard
Accès restreint
Divers

---
Les rituels contemporains d'accompagnement et d'obsèques dans différentes cultures
1998
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6240062
BAUDRY P
BIOT C
NAKACHE T
EL BOUJARFAOUI H
WILLIAM P
KONE T
LOIODICE C
WAGNER J
ABRY D
PITTET E
Quelques représentants de grands courants religieux et philosophiques présentent leurs rituels funéraires. Le but est de nous permettre ainsi qu'aux soignants et aux accompagnants de personnes en fin de vie de mieux comprendre, de respecter et de faciliter les rituels propres à chacun. On trouvera donc des relations entre les religions catholique, musulmane, juive, la pensée bouddhiste tibétaine, la culture tzigane, la pensée animiste.
52
Culture; Enfant; Mort; Religion; Témoignage
Accès restreint
Divers

---
Les rituels contemporains d'accompagnement et d'obsèques dans différentes cultures
1998
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6244877
BAUDRY P
BIOT C
NAKACHE T
et al
Après une approche des concepts de ritualité et de ritualisation, ce fascicule aborde, par l'intermédiaire de représentants des grands courants religieux et philosophiques, les rituels funéraires attachés à différentes cultures. Sont ainsi traités les rituels concernant les religions catholique, musulmane, juive, la pensée bouddhiste tibétaine, la culture tsigane et la pensée animiste. Dans un second temps, les auteurs se sont penchés sur les nouveaux comportements lors des funérailles (Internet et les rites funéraires virtuels, toilette mortuaire, rites funéraires et enfants). Des témoignages concluent l'ensemble de ces écrits. (Inspiré de l'éditorial).
52
Adulte; Bouddhisme; Christianisme; Deuil; Enfant; Islamisme; Judaïsme; Mort; Religion; Représentation mentale; Témoignage
Accès restreint
Divers

---
Vieillir et accompagner ses parents âgés
1997
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6244878
COMPAGNE B
GRANDMOTTET P
VILLEZ A
et al
L'explosion démographique des grands vieillards n'est pas sans poser problème, matériellement, financièrement et affectivement. Ce fascicule aborde les problèmes de prise en charge familiale ou institutionnelle, des vieillards dépendants ; l'épuisement psychique des familles ; l'aide familiale apportée par les pouvoirs publics ou les associations ; les contraintes du maintien à domicile ; l'accompagnement d'un proche atteint de démence ; des témoignages de soignants ou de familles.
51
Aide sociale; Descendance; Douleur morale; Démence sénile; Gérontologie; Politique; Relation intergénération; Témoignage; Vieillard
Accès restreint
Divers

---
Les enjeux de l'euthanasie
1998
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6249671
SOMERVILLE M
CHARDOT C
BOTBOL-BAUM M
PEYRARD C
RENAULT M
KEBERS C
COSTES M
POISAT A
PERRIER M
Fascicule consacré au thème de l'euthanasie : légalisation ou non légalisation ? le débat belge sur l'euthanasie ; les questions soulevées par l'euthanasie ; la demande d'euthanasie ; les problèmes de communication en milieu hospitalier et enfin des témoignages sur ce sujet.
53
Communication; Douleur morale; Euthanasie; Hôpital; Mort; Relation soignant soigné; Témoignage
Accès restreint
Divers

---
L'originalité du débat belge sur l'euthanasie : au-delà du conflit de principe
1998
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6252369
BOTBOL-BAUM M
En Belgique, la discussion autour de la légalisation de l'euthanasie fut à l'origine d'un large débat dont l'auteur expose ici certains argumentaires. (NDLR).
53
21-26
Etude critique; Euthanasie; Réglementation
Accès restreint
Divers

---
A propos de la dépénalisation législative de la mort donnée pour soulager
1998
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6252370
CHARDOT C
L'auteur nous informe sur les législations de Hollande, des Etats Unis et d'Australie où l'euthanasie a été légalisée. Puis il situe les conditions dans lesquelles le débat a eu lieu en France. (NDLR).
53
16-20
Etude comparative; Euthanasie; Réglementation
Accès restreint
Divers

---
La demande d'euthanasie
1998
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6252375
KEBERS C
Cet article relate le contenu d'une réflexion sur la demande d'euthanasie, au cours d'une formation à l'écoute du malade et du mourant. Témoignages et paroles des participants (soignants, famille et bénévoles) apportent ici une note vivante et crédible. (D'après la NDLR).
53
33-38
Etude critique; Euthanasie; Soin palliatif
Accès restreint
Divers

---
Des questions soulevée par l'euthanasie
1998
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6252376
PEYRARD C
L'auteur, psychanalyste, développe les dimensions implicites qui se cachent dans la demande d'euthanasie : la demande de représentation ; la demande de relation ; la demande de reconnaissance et la demande de vie.
53
27-30
Euthanasie; Psychanalyse; Relation soignant soigné; Théorie
Accès restreint
Divers

---
Les problèmes de communication en milieu hospitalier
1998
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6252377
Lors de la préparation des médicaments, la responsabilité du pharmacien hospitalier est engagée. L'un d'entre-eux, ayant souhaité signer cet article de ses initiales, témoigne de sa réaction face à l'ordonnance d'un médicament pouvant entraîner la mort.
53
39-41
Dispensation médicament; Ethique; Euthanasie; Milieu hospitalier; Pharmacien; Prescription; Responsabilité professionnelle; Témoignage
Accès restreint
Divers

---
Légaliser l'euthanasie : pourquoi maintenant ?
1998
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6252378
SOMERVILLE M
Les débats en cours dans divers pays concernant la législation de l'euthanasie nécessitent de poser la question clairement. L'auteur développe ici une série d'arguments pour ou contre qui mettent en évidence la complexité du problème, notamment au regard des données culturelles et éthiques. (NDLR).
53
5-15
Ethique; Etude critique; Euthanasie; Réglementation
Accès restreint
Divers

---
Le temps qui dure - le temps qui passe
1996
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6262343
LANDRY D
CAZIN B
MONTAGNE B
SCHAERER R
VARAIGNE F
MITAINE L
GLORION F
DESFORGUES E
LE BLANC-BRIOT M
OMBREDANNE M
PERRIER M
Des soignants s'interrogent sur la valeur donnée à la notion de temps. Notion symbolique, individuelle, subjective qui prend tout son sens pour des personnes, âgées, démentes, en état végétatif chronique, malades, en fin de vie.
47
3-54
Concept; Démence; Etat végétatif; Malade; Philosophie; Qualité vie; Relation soignant soigné; Soin palliatif; Temps; Vieillard
Accès restreint
Divers

---
Documents officiels récents relatifs aux soins palliatifs
1996
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6296208
MATRAY B
De nombreuses dispositions officielles récentes, dont certaines ont désormais force de loi, viennent de concrétiser en France, l'intention des pouvoirs publics de poursuivre et d'amplifier la mise en oeuvre des soins palliatifs en faveur des grands malades. Quatre groupes de textes méritent d'être prioritairement retenus. IL s'agit des articles 37 et 38 du Code de déontologie médicale dans sa nouvelle rédaction ; des articles 710.1 et 710.3.2 du Code de la Santé publique concernant les établissements de santé et leur projet d'établissement ; de la Charte du patient hospitalisé, avec la circulaire de la Direction Générale des Hôpitaux qui la diffuse ; de la Charte des bénévoles, dont le Ministère des Affaires Sociales a confié la diffusion aux Préfets de Département.
44
6-11
Déontologie; Entreprise; Médecin; Projet; Volontaire
Accès restreint
Divers

---
Représentations de la mort et soins palliatifs de 1986 à 1996
1996
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6296209
HERVIER S
L'auteur s'interroge sur l'image de la mort dix ans après la mise en place des soins palliatifs en France. L'esprit de ce mouvement a-t-il changé dix ans après ? Quelle réflexion aujourd'hui ? La mort est-elle encore cachée ? L'image de la belle mort est-elle restaurée, celle de la bonne mort transformée ? Les soins palliatifs ont-ils changé le regard de nos contemporains sur la mort ?.
44
12-17
Mort; Représentation mentale; Vieillard
Accès restreint
Divers

---
Pourquoi des unités de soins palliatifs en gérontologie ?
1996
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6296210
MAUGOURD M
NOIRARD D
ABADIE M
MOUSSA H
Alors que la médecine gérontologique est par essence une médecine palliative, on voit actuellement se créer en France au sein des services de Gérontologie des unités de soins palliatifs gérontologiques. Ce fait témoigne de la nécessité actuelle de leur existence et appelle aussi inévitablement un certain nombre de questions quant aux raisons de leur création, leur intégration à l'ensemble du service et l'avenir pour ce type d'unités.
44
30-33
Gérontologie; Vieillard
Accès restreint
Divers

---
Étude d’un foyer de bilharziose à i S. intercalatum /i à Ayanabo (Gabon)
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=4694762
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=2&page=104
BOUYSSOU M
MARTIN-PREVEL Y
APPRIOU M
TRIBOULEY J
TRIBOULEY-DURET J
RIPERT C
Un antigène caractéristique du genre Schistosoma est décelé dans les urines de sujets atteints de bilharziose à S. intercalatum à l’aide d’un anticorps monoclonal.Trois techniques sont choisies pour la détection de l’antigène urinaire : l’inhibition de l’hémagglutination passive, l’hémagglutination reverse et le test ELISA sandwich afin d’évaluer la prévalence de la bilharziose à S. intercalatum dans le village d’Ayanabo au Gabon. Les résultats obtenus avec ces trois techniques sont comparés à ceux des examens classiques, coprologiques et séro-immunologiques, effectués avant l’instauration du traitement des gîtes à Bulinus forskalii, situés à proximité du village, et avant l’administration systématique de Praziquantel à tous les habitants âgés de moins de 30 ans, ainsi qu’à tous les sujets émettant des œufs dans les selles.
2
104-111
3
Anticorps monoclonal; Diagnostic; Dépistage; Epidémiologie; Foyer infectieux; Méthode immunologique; Méthode étude; Prévalence; Schistosoma intercalatum; Schistosomiase
Étude originale
1
Mars
Accès restreint
Schistosomiases
Médecine tropicale

---
La poliomyélite dans le cercle de Niono Bilan de huit années de soins de rééducation primaires dans le Sahel malien
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=4694763
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=2&page=112
PROVOOST P
Les soins de rééducation primaires (SRP) ont été définis au séminaire de Bamako en janvier 1982. Ils préconisent une rééducation simple, prise en charge par les parents dans le cadre familial. Les 123 000 habitants du cercle de Niono (Sahel malien) se répartissent en 227 villages sur 23 400 km2. 1,5 % de ces terres sont irriguées \; très peuplées, elles sont gérées par l’Office du Niger. La prévalence de la poliomyélite est dix fois plus élevée dans l’Office du Niger que dans le reste du cercle. L’incidence de la maladie augmente jusqu’au démarrage du Programme élargi de vaccination (1988). Soixante-dix-huit pour cent des cas surviennent au cours des quatre mois de forte chaleur. Les paralysies des membres inférieurs sont cent fois plus fréquentes que celles des membres supérieurs. Les soins de rééducation primaires ont débuté à Niono fin novembre 1983. Seule la première consultation a lieu au local des SRP \; toutes les autres se déroulent dans les familles.La sensibilisation vise à expliquer que la rééducation permet de limiter les séquelles de la maladie et peut être prise en charge par les parents. Cette sensibilisation est transmise de multiples façons : séminaires, stages, réunions, interviews à la radio, films vidéo, pièces de théâtre, écrits divers...C’est à la famille que revient le rôle essentiel dans un tel type de rééducation. On n’utilise que du matériel « familier », disponible ou fabriqué sur place, ainsi que des objets d’usage courant.Tenant compte de la psychologie du milieu, on veillera à lutter contre le fatalisme, à être à l’écoute des familles, à expliquer le pourquoi des exercices, à démystifier la maladie et les soins, ainsi qu’à favoriser un climat de confiance. Quatre-vingt-huit pour cent des familles ont accueilli favorablement ce type de rééducation. Près de 95 % des enfants rééduqués dès les premières semaines remarchent sans séquelles notables. L’évaluation humaine se mesure à la motivation des parents : respect des rendez-vous à domicile, persévérance dans la poursuite de la rééducation.Pour la majorité des familles, la poliomyélite se présente non plus comme une fatalité, mais comme un combat.
2
112-123
3
Epidémiologie; Handicap physique; Homme; Milieu familial; Poliomyélite antérieure; Réadaptation physique; Rééducation; Santé publique; Soin santé primaire; Traitement
Étude originale
1
Mars
Accès restreint
Maladies du système nerveux
Médecine tropicale

---
La rédaction scientifique : construire et présenter les figures
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=4694764
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=2&page=124
MAISONNEUVE H
2
124-127
3
Document publié; Littérature scientifique; Recommandation; Représentation graphique
Note méthodologique
1
Mars
Accès restreint
Generalites

---
Le programme élargi de vaccination en Afrique Centrale : indicateurs et résultats
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=4787470
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=3&page=149
TREBUCQ A
LOUIS J
L’année 1990 ayant été déclarée « Année d’immunisation universelle des enfants », de nombreuses enquêtes d’évaluation de couverture vaccinale ont été menées fin 1990 et début 1991 en Afrique centrale. Les résultats des pays membres de l’OCEAC (Congo, République Centrafricaine, Guinée-Équatoriale, Gabon, Tchad et Cameroun) sont présentés ici. L’objectif de 80 % de couverture vaccinale fixé par les institutions internationales a été atteint pour les 4 premiers pays cités. A l’occasion de ces enquêtes, différents indicateurs ont été définis pour aider à mieux cerner certaines composantes du PEV : couverture vaccinale brute et corrigée, indices PAVE, indicateurs d’accessibilité, de complétude, de non-respect du calendrier vaccinal, d’efficience des services, de structure et d’élimination du tétanos néonatal.
3
149-154
3
Enfant; Enquête; Evaluation; Immunoprotection; Indicateur; Mère; Politique sanitaire; Programme sanitaire; Vaccination
Synthèse
1
Mai
Accès restreint
Généralités
Planification. Prévention (méthodes). Intervention. Evaluation
Médecine tropicale

---
Épidémiologie du paludisme sur les hautes terres malgaches depuis 1878
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=4787471
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=3&page=155
BLANCHY S
RAKOTONJANEBELO A
RANAIVOSON G
RAJAONARIVELO E
Le paludisme est décrit sur les côtes malgaches depuis le XVI sup e /sup siècle, mais la première épidémie liée à l’introduction de i P. falciparum /i n’est survenue sur les hautes terres qu’en 1878. La deuxième épidémie, de 1896, a permis l’installation d’une transmission endémique jusqu’à la campagne d’éradication des années 1950. L’arrêt progressif des activités antipaludiques dans les années 1970 a permis une réinfestation progressive des hautes terres et la survenue d’une épidémie meurtrière de 1986 à 1988 qui redevient endémique depuis 1989. Ces trois épidémies ont en commun une répartition géographique hétérogène, un mode de transmission instable et une très forte morbidité-mortalité. Le triangle épidémiologique repose sur la prémunition de la population, les espèces plasmodiales, la bioécologie d’ i A. arabiensis /i et d’ i A. funestus /i . Les facteurs climatiques (température et pluviométrie), géographiques (drainage), agricoles (irrigation) qui règlent également la riziculture sont les principaux responsables de l’hétérogénéité de la distribution et de l’instabilité de la transmission. La misère physiologique et le manque de disponibilité ou d’accessibilité des antipaludiques rendent compte de la forte morbidité-mortalité.
3
155-161
3
Epidémiologie; Historique; Homme; Montagne; Morbidité; Mortalité; Paludisme; Variation géographique; Variation saisonnière
Synthèse
1
Mai
Accès restreint
Paludisme
Médecine tropicale

---
Alimentation de sevrage et interventions nutritionnelles au Congo
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=4787473
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=3&page=168
CORNU A
TRECHE S
MASSAMBA J
DELPEUCH F
Au Congo les états de dénutrition apparaissent tôt et leur prévalence est particulièrement élevée pendant la période du sevrage. En vue d’aider à l’élaboration et à la mise en œuvre d’interventions nutritionnelles (éducation, amélioration de l’alimentation de sevrage) des données relatives à l’alimentation des enfants de moins de 24 mois, en milieu rural et en milieu urbain, ont été collectées. La pratique de l’allaitement maternel est encore généralisée et de longue durée, en dépit d’une tendance au raccourcissement en milieu urbain. En revanche les pratiques alimentaires, notamment de sevrage, et la qualité des bouillies contribuent fortement au mauvais état nutritionnel et aux déficits de croissance des enfants. En milieu rural les bouillies sont données trop tôt puis arrêtées également trop tôt pour être remplacées sans véritable transition par les aliments du plat familial. En milieu urbain l’utilisation des bouillies de sevrage est plus rationnelle et les enfants sont amenés plus progressivement au sevrage total. Leur alimentation est également moins monotone. Les bouillies préparées localement sont toutes de qualité médiocre, notamment au plan énergétique. Des solutions peuvent être proposées pour les améliorer. Elles devront tenir compte des aspects culturels des pratiques alimentaires. Elles devront également ne pas se traduire pour les mères par un surcroît de travail. Les différences positives constatées en milieu urbain laissent penser que des changements efficaces sont possibles à moyen terme.
3
168-177
3
Aliment pour nourrisson; Aliment; Consommation alimentaire; Education nutritionnelle; Etat nutritionnel; Fréquence; Malnutrition; Milieu urbain; Nourrisson; Repas; Sevrage
Étude originale
1
Mai
Accès restreint
Enquêtes nutritionnelles. Ressources et besoins alimentaires
Médecine tropicale

---
Impact des effluents d’un complexe agro-industriel sucrier sur la distribution des mollusques dulçaquicoles à Mbandjock (Cameroun)
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=4787474
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=3&page=178
TAKOUGANG I
TCHOUNWOU P
BARBAZAN P
Des prospections malacologiques ont été entreprises dans la zone sucrière de Mbandjock (Cameroun). La distribution des mollusques est discutée suivant les types d’habitat. L’incidence des effluents du complexe agroindustriel (Sosucam) sur la faune malacologique est évaluée. En général, un faible degré de pollution est favorable à la faune malacologique alors qu’une forte pollution lui est nuisible. La présence de i Bulinus globosus /i est mise en évidence. Ce mollusque, hôte intermédiaire de i Schistosoma haematobium /i , était absent lors des prospections antérieures. L’extension de i Bulinus globusus /i dans la localité devrait faire l’objet d’une surveillance à long terme.
3
178-182
3
Effet polluant; Effluent; Impact environnement; Industrie alimentaire; Industrie sucrière; Mollusca; Pollution eau; Répartition spatiale; Santé publique
Étude originale
1
Mai
Accès restreint
Action de la pollution et effets secondaires des pesticides sur les protozoaires et les invertébrés
Médecine tropicale

---
La rédaction scientifique : la discussion
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=4787475
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=3&page=183
MAISONNEUVE H
3
183-185
3
Discussion; Document publié; Littérature scientifique; Recommandation; Statistique
Note méthodologique
1
Mai
Accès restreint
Generalites

---
Publicité pharmaceutique en Afrique francophone
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=4787476
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=3&page=195
CHIRAC P
PIKON A
POINSIGNON Y
VITRY A
Des critiques ponctuelles sont parfois adressées aux laboratoires pharmaceutiques sur la qualité des publicités pharmaceutiques qu’ils publient dans les pays en développement. La présente étude, qui apporte des données quantitatives sur les publicités publiées en Afrique francophone, confirme ces critiques. Quarante et une publicités seulement, sur les 141 parues de manière répétée dans six revues médicales et paramédicales diffusées en Afrique francophone en 1990, se conforment aux règles d’objectivité applicables en France. Les indications des médicaments sont absentes dans 5 publicités et élargies dans 42 autres \; les effets indésirables sont absents de 37 publicités et incomplets dans 20 autres \; les contre-indications sont absentes de 30 publicités et incomplètes dans 19 autres. Les laboratoires pharmaceutiques ne respectent pas systématiquement un code de conduite éthique dans le domaine de la publicité. Cette attitude pose un problème de santé publique et ternit l’image de marque des laboratoires concernés.
3
195-199
3
Analyse statistique; Industrie pharmaceutique; Information incomplète; Médicament; Publicité; Réglementation; Santé publique
Option
1
Mai
Accès restreint
Etablissements sanitaires et sociaux
Industries pharmaceutiques

---
Le paludisme à i Plasmodium falciparum /i : situation actuelle et perspectives
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=4890200
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=4&page=217
TOUZE J
CHARMOT G
4
217-219
3
Chimiothérapie; Epidémiologie; Homme; Paludisme; Plasmodium falciparum; Santé publique; Statistique; Traitement
Avant-propos
1
Juillet
Accès restreint
Paludisme

---
Typologie du paludisme en Afrique
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=4890201
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=4&page=220
MOUCHET J
CARNEVALE P
COOSEMANS M
FONTENILLE D
RAVAONJANAHARY C
RICHARD A
ROBERT V
Les résultats très inégaux des campagnes de lutte antipaludique ont fait ressortir la diversité épidémiologique du paludisme et la nécessité d’adapter les stratégies d’interventions aux diverses situations. Cette diversité est due, certes, aux espèces parasitaires et à la réponse des populations face à l’infection, mais surtout aux modalités de la transmission qui provoquent à la fois les phénomènes morbides et les réactions de défense de l’homme. La transmission est liée à la présence de vecteurs plus ou moins compétents, à leur abondance et à leur rythme saisonnier, facteurs qui dépendent tous, à différents niveaux, de l’environnement. Au niveau intercontinental, la biogéographie régit la répartition des diverses espèces d’anophèles. Dans l’Afrique intertropicale, on trouve partout An. gambiae s.s. ou An. arabiensis ou An. funestus et, plus souvent, plusieurs de ces espèces ensemble. C’est pourquoi ce continent constitue un énorme foyer ininterrompu de Plasmodium falciparum qui produit 85 % des cas de paludisme du monde alors qu’il n’héberge que 8 % de sa population.Au niveau régional, et dans l’Afrique intertropicale en particulier, le paludisme présente plusieurs faciès épidémiologiques :- les faciès équatorial et tropical où le paludisme est stable. Toute la population est touchée et développe une prémunition pendant la prime enfance au prix d’une mortalité infanto-juvénile élevée, les adultes sont ensuite peu touchés par la maladie \;- les faciès sahélien où la stabilité du paludisme est intermédiaire \;- les faciès sahélo-saharien, austral et montagnard, où le paludisme est instable. L’irrégularité de la transmission n’entraîne pas le développement d’une prémunition et, au cours de certaines années pluvieuses et/ou chaudes, des épidémies, touchant toutes les classes d’âges, peuvent éclater.Quatre de ces faciès se retrouvent à Madagascar. Les autres îles périafricaines se rattachent à l’un ou l’autre de ces types.Au niveau local, ces faciès peuvent être localement modifiés par les cours d’eau, les reliefs et les sols.Quant à l’anthropisation du milieu, elle se traduit par une modification des couverts végétaux (notamment la déforestation), des modifications du réseau hydrographique (forages, barrages, irrigation), et par l’urbanisation. En ville, il y a beaucoup moins de transmission que dans les zones rurales, l’immunité des citadins en est réduite et, lorsqu’ils sont contaminés, ils présentent souvent des formes graves de la maladie.Il faut également tenir compte des facteurs événementiels que sont les catastrophes naturelles et les changements climatiques, les déplacements des travailleurs et des réfugiés politiques, ainsi que les traitements insecticides. Le développement rapide des transports crée un risque d’importation de parasites et de vecteurs dans le monde entier. Les facteurs intervenant au niveau local, avec l’anthropisation du milieu, ont des conséquences différentes suivant les faciès où ils se produisent et, a fortiori, suivant les régions biogéographiques. La riziculture irriguée, par exemple, a provoqué une épidémie de paludisme au Burundi, en faciès montagnard, où la maladie était instable \; elle a été neutre au Burkina Faso, en faciès tropical, où elle était stable. Les niveaux de diversifications rencontrés en Afrique se retrouvent dans les autres continents.
4
220-238
3
Article synthèse; Epidémiologie; Facteur milieu; Forme clinique; Homme; Paludisme; Santé publique; Variation géographique
Étude originale
1
Juillet
Accès restreint
Paludisme
Médecine tropicale

---
Données entomologiques sur le paludisme urbain en Afrique tropicale
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=4890202
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=4&page=239
CARNEVALE P
ROBERT V
LE GOFF G
FONDJO E
MANGA L
AKOGBETO M
CHIPPAUX J
MOUCHET J
L’urbanisation, un des phénomènes sociaux les plus importants de cette fin de siècle, s’accompagne de nombreux changements écologiques qui retentissent sur la faune culicidienne. Nous rapportons, ici, les résultats des études exécutées par divers auteurs, à Pikine (Sénégal) en zone sahélienne, à Ouagadougou et Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) en zone soudanienne, à Cotonou (Bénin) en zone côtière lagunaire et à Brazzaville (Congo) en zone équatoriale.Outre l’occupation des sols par les infrastructures urbaines qui limite spatialement les surfaces disponibles pour les gîtes des anophèles, la pollution domestique, notamment les détergents, rend les eaux de surface impropres au développement du vecteur majeur An. gambiae. En revanche, elle favorise Culex quinquefasciatus qui s’est adapté à ces nouveaux environnements et constitue, désormais, le moustique urbain, devenant même un marqueur de l’urbanisation. De façon générale, quelques conclusions s’imposent :- la transmission du paludisme est une réalité en milieu urbain, mais elle est quantitativement inférieure à celle sévissant dans la zone rurale environnante \;- les milieux urbains sont très hétérogènes et les conditions entomologiques sont donc très variables, d’une ville à l’autre et d’un quartier à l’autre de la même ville \;- les indices parasitologiques classiques sont en accord avec les informations entomologiques \; ils sont moins élevés que ceux des villages avoisinants \;- la zone périurbaine constitue un milieu intermédiaire, les indices entomologiques et parasitologiques étant supérieurs à ceux du centre ville et inférieurs à ceux de la zone rurale.Sur le plan clinique, la situation est rendue complexe par les nombreux facteurs sociaux (autotraitements, facilités d’accès aux soins...). Mais il apparaît que l’immunité antipalustre est plus faible chez les citadins que chez les ruraux, de sorte que le paludisme maladie peut toucher toutes les classes d’âge et que des accès pernicieux ont pu être notés chez les adultes.
4
239-245
3
Epidémiologie; Homme; Paludisme; Répartition géographique; Santé publique; Site reproduction; Transmission; Vecteur; Zone tropicale; Zone urbaine
Synthèse
1
Juillet
Accès restreint
Invertebres
Vecteurs. Hôtes intermédaires
Médecine tropicale

---
Surveillance épidémiologique du paludisme instable
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=4890203
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=4&page=247
BLANCHY S
RAKOTONJANABELO A
RANAIVOSON G
En s’appuyant sur leur expérience à Madagascar, les auteurs rappellent les déterminants et indicateurs de risque d’instabilité du paludisme liés à l’espèce plasmodiale, aux vecteurs ou aux caractéristiques de la population. La stratification permet l’identification de zones géographiques ou de populations à paludisme instable \; la surveillance épidémiologique a pour but de détecter les épidémies, d’évaluer en routine les tendances dans la situation du paludisme, de suivre l’efficacité des médicaments. La surveillance repose sur un réseau d’alerte constitué par les formations sanitaires et sur un réseau de surveillance formé par des stations sentinelles. La détection et le suivi des tendances de la morbidité par paludisme constituent le principal objectif de la surveillance épidémiologique qui évalue l’efficacité des actions entreprises. La surveillance comprend également l’évaluation parasitologique et, surtout, entomologique de la transmission et le suivi de la chimiosensibilité de P. falciparum. La surveillance épidémiologique est alors le moteur de la lutte antipaludique. Elle permet de définir des stratégies adaptées, moins coûteuses et plus efficaces. Lorsque le paludisme est instable, épidémique et à forte mortalité, il est nécessaire de disposer d’un service de lutte vertical capable d’agir directement sur les structures de soins, de mener la lutte antivectorielle et d’effectuer la surveillance épidémiologique. C’est rarement le cas, il est alors nécessaire de disposer d’une coordination efficace.
4
247-255
3
Antipaludique; Epidémiologie; Homme; Instabilité; Organisation; Paludisme; Réseau; Santé publique; Sensibilité résistance; Surveillance sanitaire; Système santé
Synthèse
1
Juillet
Accès restreint
Paludisme
Médecine tropicale

---
Le diagnostic du paludisme : actualités et perspectives
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=4890205
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=4&page=280
AMBROISE-THOMAS P
PINEL C
PELLOUX H
PICOT S
Le diagnostic de paludisme repose encore sur l’identification microscopique de plasmodium sur des étalements de sang fixés et colorés. En pays non endémique, ce diagnostic de paludisme-infection est synonyme de celui de maladie palustre. La double difficulté est liée aux faibles parasitémies fréquemment observées, et, trop souvent, à la formation insuffisante des biologistes pour ces examens particuliers, ce qui explique les diagnostics tardifs aux conséquences gravissimes. En zones de transmission, le problème est pratiquement inverse. Les parasitémies sont très fréquentes mais seules doivent être prises en compte celles qui atteignent un seuil suffisant pour évoquer le diagnostic de paludisme-maladie. En outre, l’identification de certaines formes évolutives (gamétocytes) présente une importance épidémiologique particulière. Récemment, une méthode d’examen basée sur la séparation par centrifugation en tubes capillaires et sur la coloration par l’acridine orange a apporté de nouvelles possibilités. Cette méthode est cependant exposée à certains risques d’erreurs et elle ne permet pas l’identification précise de l’espèce plasmodiale. Elle peut être précieuse, en zone non endémique, surtout pour des biologistes non spécialisés et pour des parasitémies très faibles ou nulles (diagnostic d’exclusion). Son intérêt en zone de transmission est, en revanche, plus discutable. La sérologie, avec les techniques et les réactifs actuellement disponibles, renseigne mieux sur les antécédents palustres plus ou moins récents que sur l’existence d’un paludisme encore évolutif. Son interprétation est donc souvent difficile. L’avenir est peut-être à l’identification des Plasmodium sans reconnaissance morphologique au microscope, grâce à l’utilisation de sondes moléculaires. Rien ne permet cependant de dite quand ces méthodes seront réellement au point et pratiquement utilisables. Leur sensibilité et leur précision devraient grandement améliorer le diagnostic du paludisme-infection. Il est également vraisemblable que d’autres examens biologiques encore à l’étude permettront, en zone d’endémie, de préciser le diagnostic du paludisme-maladie.
4
280-284
3
Diagnostic; Exploration parasitologique; Homme; Microscopie; Méthode immunologique; Paludisme; Plasmodium; Sonde moléculaire; Sérologie; Technique
Synthèse
1
Juillet
Accès restreint
Paludisme

---
Les formes atypiques du paludisme d’importation
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=4890206
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=4&page=285
TOUZE J
HOVETTE P
LE BRAS M
LAROCHE R
Au retour d’une zone impaludée, le paludisme peut revêtir des aspects inhabituels dont la fréquence a augmenté ces dernières années avec l’extension de la chimiorésistance de Plasmodium falciparum. De nombreuses atypies ont été décrites : portage asymptomatique de P. falciparum, accès fébriles pauciparasitaires, prolongation de la période d’incubation, formes viscérales chroniques avec splénomégalie volumineuse, cytopénies isolées, rechutes tardives avec une autre variété plasmodiale. Ces formes cliniques atypiques sont à l’origine d’un retard diagnostique préjudiciable. L’apport récent de l’ultracentrifugation avec coloration à l’acridine orange permet un diagnostic parasitologique plus rapide.
4
285-288
3
Atypique; Diagnostic; Forme clinique; Homme; Importation; Paludisme
Synthèse
1
Juillet
Accès restreint
Paludisme

---
Paludisme et grossesse
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=4890207
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=4&page=289
BRICAIRE F
DANIS M
GENTILINI M
La grossesse accroît le risque et la sévérité du paludisme. Gravité pour la mère certes, mais gravité surtout pour l’enfant. Les conséquences peuvent être lourdes, l’anémie et l’hypothermie perturbant les échanges placentaires et aggravant le pronostic fœtal. L’atteinte placentaire est d’ailleurs élevée au cours du paludisme. Le paludisme néonatal est en revanche rare. L’importance d’un traitement rapide et adapté est donc primordial, justifiant une bonne connaissance des antipaludiques utilisables. La quinine reste l’arme principale. La chloroquine et le proguanil peuvent être utilisés sans risque. La méfloquine contre-indiquée (comme l’halofantrine) ne semble pas entraîner d’effet toxique chez l’enfant. La prophylaxie chez la femme enceinte est également de première importance, choisie en fonction des zones géographiques et de la possibilité d’emploi des antipaludiques.
4
289-292
3
Antipaludique; Femelle; Foetus; Gestation; Homme; Paludisme; Physiopathologie; Toxicité
Mise au point
1
Juillet
Accès restreint
Divers (allergie médicamenteuse, mutagènes, tératogènes...)

---
Les bases de la chimiorésistance de i Plasmodium falciparum /i et ses différents profils
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=4890208
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=4&page=293
LE BRAS J
BASCO L
CHARMOT G
La résistance à la pyriméthamine et au proguanil provient d’une mutation ponctuelle, souvent unique, dans le gène de la dihydrofolate réductase \; une seule mutation ne donne de résistance que pour l’un ou l’autre et les bi-résistances proviennent de plusieurs mutations. La résistance à la chloroquine est liée à un phénotype de sortie rapide du médicament hors de la vacuole digestive de l’hématozoaire. Cet efflux est assuré par une glycoprotéine trans-membranaire, ou Pgp, voisine de celle qui est responsable du phénotype de multirésistance de certaines cellules cancéreuses. Cependant, un ou plusieurs autres gènes, encore mal déterminés, interviennent. Des médicaments pouvant inhiber l’affinité supposée de la Pgp pour la chloroquine font l’objet de recherches.
4
293-301
3
Antimétabolite; Antipaludique; Chloroquine; Homme; In vitro; In vivo; Mécanisme action; Plasmodium falciparum; Pyriméthamine; Réaction croisée; Résistance multiple; Sensibilité résistance
Synthèse
1
Juillet
Accès restreint
Antiparasitaires

---
Les antimalariques : situation actuelle et perspectives
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=4890209
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=4&page=302
PETERS W
La propagation de souches poly-résistantes de P. falciparum pose de sérieux problèmes en ce qui concerne la conception de stratégies prophylactiques contre le paludisme. Plusieurs alternatives seront exposées en relation avec la place des médicaments et des autres méthodes de protection. Actuellement, les mesures antimoustiques sont privilégiées tandis que l’utilisation prophylactique des quelques médicaments antimalariques disponibles décline. En outre, les problèmes de résistance complexifient le traitement du paludisme. Il existe de bonnes thérapies pour le paludisme aigu, qu’il s’agisse d’une simple crise sans complication ou d’un cas de paludisme grave : une protection immédiate grâce à la quinine administrée par voie parentérale. Cet article donne un bref aperçu des nouveaux médicaments antimalariques, en particulier ceux de la série des artémisinines.
4
302-307
3
Antipaludique; Chimiothérapie; Etude générale; Homme; Prévention; Traitement
Synthèse
1
Juillet
Accès restreint
Antiparasitaires

---
Place de l’artéméther parmi les dérivés du qinghaosu
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=4890210
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=4&page=308
BOUGNOUX M
ANCELLE T
L’artéméther est un nouvel antipaludique, dérivé du qinghaosu, qui est lui-même un antipaludique extrait d’Artemisia annua. Ce principe actif original a été découvert en Chine en 1971. L’artéméther est développé par les Laboratoires Rhône-Poulenc Rorer et actuellement utilisé dans certaines zones impaludées. Son activité parasiticide s’exerce contre les formes asexuées endo-érythrocytaires de Plasmodium falciparum. Il semble également actif sur P. vivax. Le mécanisme d’action, qui est différent de celui des autres antimalariques, est incomplètement élucidé mais lui confère une activité sur les souches chloroquino-résistantes. Des souches résistantes au qinghaosu ont pu être induites au laboratoire chez des rongeurs infectés, mais n’ont pas été observées en clinique. Les caractéristiques de l’utilisation de l’artéméther chez l’homme sont : la remarquable rapidité d’élimination du plasmodium circulant et, à moindre degré, la rapidité de la défervescence thermique après mise au traitement. Actuellement, l’artéméther est uniquement disponible en solution huileuse pour injection intramusculaire mais d’autres formes galéniques sont à l’étude. La place exacte de l’artéméther dans le traitement des formes graves de paludisme, et notamment du neuropaludisme, sera précisée par les résultats des études cliniques actuellement en cours.
4
308-313
3
Antipaludique; Artéméther; Chimiothérapie; Homme; Mécanisme action; Traitement
Synthèse
1
Juillet
Accès restreint
Antiparasitaires

---
La prophylaxie du paludisme
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=4890211
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=4&page=315
COULAUD J
La prophylaxie du paludisme est de plus en plus difficile à réaliser en pratique en raison de difficultés logistiques et des résistances aux insecticides d’une part, du coût des médicaments et de la résistance des plasmodies d’autre part. Comme le vaccin, sans être totalement utopique, apparaît bien lointain et probablement limité dans son efficacité et sa durée de prévention, la situation présente n’est pas facile à gérer. Elle est dominée par la chimiorésistance des hématozoaires à la chloroquine et à de nombreux autres anti-malariques. Les conséquences ne sont pas limitées à une difficulté de choix d’un produit prophylactique actif. En zone d’endémie, le paludisme paraît en effet plus présent et plus sévère. Parmi les moyens de protection mécanique et clinique des individus, le traitement résiduel intradomiciliaire convient tout particulièrement à la protection des communautés sédentaires, dans des régions où les vecteurs principaux sont endophiles. La moustiquaire imprégnée d’insecticides permet de créer un véritable piège à anophèles. Cette méthode de protection convient tout particulièrement aux personnes itinérantes et aux personnes résidant dans des régions où les principaux vecteurs sont de nature exophile. Le facteur limitant reste le coût. La chimioprophylaxie antipaludique a pour but de prévenir le paludisme chez un sujet sain. Il est donc inacceptable, dans ce cadre, que soit proposé un médicament susceptible d’effets indésirables sévères ou potentiellement mortels même de fréquence très faible. Quatre médicaments peuvent être utilisés avec chacun leurs avantages et leurs inconvénients, isolément ou en association : la chloroquine, le proguanil, l’association proguanil-chloroquine, la méfloquine. Les cyclines et la triple association (Fansimef ) commencent à être utilisées, mais de façon restreinte et leur efficacité reste à valider. Pour les populations exposées des zones d’endémies, la prévention repose d’abord sur le lutte contre les anophèles. L’utilisation de moustiquaires imprégnées diminue considérablement le nombre de piqûres infestantes sans gêner l’acquisition d’anticorps. La chimioprophylaxie collective n’est plus officiellement recommandée. La stratégie est désormais basée sur le traitement systématique des fièvres par un amino-4-quinoléine. Cette attitude pratique est reconnue et conseillée par l’OMS. Elle n’est pas toujours favorablement accueillie sur le terrain par les personnels de santé au contact des enfants impaludés. Pour les voyageurs, la chimioprophylaxie doit être conseillée dès lors que la transmission existe. Le choix du médicament dépend d’abord de l’existence ou non d’une chloroquinorésistance. Aucune chimioprophylaxie ne peut plus garantir une protection absolue (notamment pour les zones 2 et 3). Il importe donc que le voyageur puisse disposer d’un autotraitement. Les femmes enceintes non immunes doivent être obligatoirement protégées. Pour les séjours prolongés après plusieurs années, l’abandon de la prophylaxie peut être envisagé mais avec prudence. Dans tous les cas d’abandon de la chimioprévention la nécessité d’un traitement précoce et adapté devra être particulièrement soulignée. Pour ce qui est de la prophylaxie du paludisme à P. vivax, la chloroquine assurera la prévention du paludisme d’invasion. La prophylaxie des rechutes ne pourrait être assurée que par la primaquine, non disponible en France.
4
315-322
3
Antipaludique; Chimiothérapie; Homme; Insecticide; Lutte sanitaire; Paludisme; Prévention; Répulsif; Santé publique; Sensibilité résistance; Traitement
Synthèse
1
Juillet
Accès restreint
Antiparasitaires

---
Les coûts du paludisme et son impact socio-économique en Afrique
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=4890212
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=4&page=323
WERY M
COOSEMANS M
Pour évaluer de manière précise ce que coûte le paludisme à une communauté, il est classique de distinguer les coûts indirects et directs. Les études et opérations récentes mettent en évidence l’imprécision et certaines contradictions dans les chiffres obtenus. Le coût d’un adulte au repos à cause d’un accès simple de paludisme dépendra de son niveau de qualification, de sa place dans la communauté et de la durée de l’inactivité qui varie, selon les études, de 1 à 6 jours. Le coût du décès prématuré d’un adulte productif, et plus encore celui d’un enfant, sont difficiles à évaluer. La fréquence des accès doit être calculée pour chaque groupe d’âge et par période au cours de l’année. Ces trois éléments permettent d’apprécier le manque à gagner d’un groupe, d’une entreprise confrontée avec le paludisme. Ce sont les coûts indirects. Entre 0 et 60 % des consultations dans les Centres de santé sont des cas de paludisme selon le pays et le moment de l’année. Le prix des traitements dépend du médicament employé. La chloroquine reste le traitement le plus courant, elle est suivie par l’association sulfodoxine-pyriméthamine et la quinine. On a estimé à 0,5 Ecu la dépense par habitant et par an pour le traitement des accès de paludisme à Kinshasa, dans une zone chloroquinosensible. Les cas nécessitant une hospitalisation coûtent plus cher et ils constituent 11 % des accès au Burkina Faso. La létalité du paludisme est difficile à calculer vu l’imprécision du diagnostic et la localisation périphérique du phénomène. Le coût de la prévention par pulvérisations intradomiciliaires au malathion coûte 2,2 Ecus d’insecticide et, en moyenne, 3 Ecus de main-d’œuvre par pulvérisation et par parcelle d’après les actions entreprises au Burundi, soit un total de 0,57 Ecu par habitant. La prévention par moustiquaires imprégnées coûte entre 0,5 et 1,5 Ecu par personne et par an d’après la provenance du matériel et l’endroit de la confection de la moustiquaire. La production locale coûte plus cher que les importations d’Asie. Différentes études ont démontré que l’utilisation des moustiquaires imprégnées réduisait de 60 % environ le nombre d’accès. En admettant un coût direct conservé (l’économie de 60 % sur les traitements étant consacrée au financement des moustiquaires), le coût total du paludisme dans une région africaine pourrait être réduit de moitié. L’accès aux Centres de soins est souvent rendu difficile par l’éloignement et la faiblesse du malade : guérisseurs, pharmacies privées, agents de santé communautaires s’y substituent et sont le plus souvent utilisés par les malades. Les ruptures de stock des médicaments essentiels pourraient être évitées par la mise en application de l’« Initiative de Bamako ». La promotion des moustiquaires devrait être faite, car il apparaît de plus en plus que les communautés désirent contribuer à des actions spécifiques si leur efficacité est garantie.
4
323-330
3
Analyse coût; Economie santé; Homme; Impact socioéconomique; Lutte sanitaire; Mortalité; Paludisme; Prévention; Santé publique; Soin
Synthèse
1
Juillet
Accès restreint
Paludisme
Médecine tropicale

---
Les réponses immunes contre les stades sanguins asexués de i Plasmodium falciparum /i et leurs cibles antigéniques
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=4896657
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=4&page=256
MERCEREAU-PUIJALON O
La mise au point de vaccins contre le paludisme se heurte à la redoutable complexité du parasite. Le cycle de développement parasitaire peut être interrompu à plusieurs étapes par les défenses immunitaires. Les recherches de ces dernières années ont mis en évidence un grand nombre de mécanismes possibles agissant in vitro sur les stades sanguins asexués de P. falciparum et identifié beaucoup d’antigènes reconnus au cours de ces réactions. Bien que la plupart de ces antigènes induisent une réponse immune chez l’homme à la suite d’infections palustres, on ne sait pas si ces mêmes antigènes interviennent ou non dans l’immunité protectrice. On connaît encore mal les mécanismes qui opèrent in vivo chez l’homme pour permettre aux individus de se protéger contre le paludisme. La réponse humaine n’a encore été que très peu étudiée dans ses aspects fonctionnels. Cette revue résume nos connaissances sur ces points.
4
256-266
3
Antigénicité; Article synthèse; Déterminant antigénique; Immunogénicité; Paludisme; Plasmodium falciparum; Réponse immune; Stade développement
Synthèse
1
Juillet
Accès restreint
Déterminants antigéniques, haptènes, antigènes artificiels

---
Épitopes plasmodiaux exprimés en surface des hépatocytes infectés. Leur rôle dans la protection
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=4896658
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=4&page=267
MAZIER D
Dans la protection induite par immunisation avec des sporozoïtes irradiés, il est maintenant bien établi que la cible de certains mécanismes effecteurs est non pas le sporozoïte mais le stade qui lui succède, le stade hépatique. Le rôle joué par les épitopes plasmodiaux exprimés en surface des hépatocytes infectés apparaît comme primordial. Ces épitopes peuvent être la cible d’une cytotoxicité restreinte au CMH impliquant les lymphocytes T de type CD8 ou CD4 , et d’une cytotoxicité dépendante des anticorps (ADCC). Dans une perspective vaccinale, parallèlement à l’identification de nouveaux épitopes, il est important : 1) d’apprécier le polymorphisme et la restriction génétique de ces épitopes, 2) de définir les constructions induisant les meilleures réponses effectrices et 3) de découvrir et d’analyser les mécanismes d’échappement que le parasite met en place quand il s’y trouve confronté.
4
267-273
3
Cellule infectée; Déterminant antigénique; Hépatocyte; Immunité; In vitro; Plasmodium falciparum; Relation hôte parasite; Réaction ADCC
Synthèse
1
Juillet
Accès restreint
Cycle évolutif. Relation hôte-agent. Pouvoir pathogène
Invertebres

---
Hypothèse : effet de l’inoculum sur l’évolution de la charge parasitaire dans le paludisme à i Plasmodium falciparum /i
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=4896659
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=4&page=274
CHARMOT G
LE BRAS J
COULAUD J
Une anophèle infectée par P. falciparum inoculerait environ 30 sporozoïtes (extrêmes de 1 à 900) lors de la piqûre contaminante. Une stimulation de l’évolution de la parasitémie asexuée évoque l’apparition de la fièvre en 1 à 7 jours après la phase hépatocytaire (5 à 7 jours), selon l’inoculum. Une forte charge parasitaire, impliquant des signes de gravité dès la première semaine, pourrait résulter d’un inoculum massif.
4
274-275
3
Anopheles; Densité; Evolution; Infestation; Paludisme; Parasitémie; Piqûre; Plasmodium falciparum; Vecteur
Mise au point
1
Juillet
Accès restreint
Paludisme

---
Des vaccins contre le paludisme
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=4896660
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=4&page=331
LAGARDERE B
4
331-335
3
Déterminant antigénique; Paludisme; Vaccin
Mise au point
1
Juillet
Accès restreint
Paludisme

---
Transmission materno-fœtale du VIH : expérience à l’hôpital Sainte-Justine, Montréal
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5114893
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=5&page=361
LAPOINTE N
HANKINS C
SAMSON J
HANDLEY M
L’incidence de l’infection à VIH dans la population féminine augmente rapidement et peu d’attention a été accordée aux problèmes spécifiques de cette infection chez la femme. L’impact du VIH sur l’évolution clinique et immunologique des femmes enceintes demeure mal défini \; nous décrivons les différentes pistes de recherches explorées lors de l’interraction entre la grossesse et l’infection à VIH. Une revue des principales études prospectives mères-enfants fait ressortir la variabilité des taux de transmission. Certains facteurs associés à la transmission du VIH de la mère à l’enfant, ainsi que les plus récentes hypothèses concernant le risque de transmission materno-fœtale, sont discutés. Nous abordons également le rôle du placenta et du lait maternel lors de la transmission du virus de la mère à l’enfant puis nous terminons avec l’importance du diagnostic néonatal de l’infection à VIH.
5
361-368
1
Article synthèse; Diagnostic; Femelle; Foetus; Gestation; Homme; Hémopathie; Immunodéficit acquis syndrome; Immunopathologie; Lait maternel; Nouveau né; Passage transplacentaire; Santé publique; Transmission; Virus immunodéficience humaine
Synthèse
1
Décembre
Accès restreint
Immunodéficits

---
Fièvres prolongées inexpliquées : étiologies et approche diagnostique
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5114894
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=5&page=369
LORTHOLARY O
GUILLEVIN L
Les FPI restent un problème diagnostique et parfois thérapeutique préoccupant. Les maladies infectieuses représentent l’étiologie principale, parmi lesquelles un tiers sont d’origine tuberculeuse. Viennent ensuite les cancers et les maladies inflammatoires. Le bilan initial doit comporter des prélèvements bactériologiques, un examen otorhinolaryngologique et stomatologique, puis rapidement un scanner abdominal qui a une rentabilité diagnostique de 28 %. Les tests thérapeutiques aux antituberculeux, anti-inflammatoires non stéroïdiens et corticoïdes restent toujours utiles en cas de négativité du bilan para-clinique.
5
369-374
1
Article synthèse; Diagnostic; Epreuve pharmacologique; Etiologie; Exploration; Fièvre; Homme
Synthèse
1
Décembre
Accès restreint
Generalites

---
Traitement des β-thalassémies en Algérie
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5114895
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=5&page=375
COLONNA P
HENNI T
Les gènes β-thalassémiques affectent 1,5 % des Algériens \; 500 à 600 sujets homozygotes ou hétérozygotes composites (S- et C-β-thalassémiques) naissent chaque année \; le traitement conventionnel ne peut leur être appliqué systématiquement dans tout le pays. Quatre équipes ont publié les résultats d’un essai de traitement systématique et leurs résultats sont présentés. On conclut que les mesures les plus efficaces pour améliorer l’évolution sont, par ordre de faisabilité : un suivi régulier des patients \; l’antibiothérapie préventive et la supplémentation en folates \; la splénectomie dès qu’elle est possible \; la transfusion de sang phénotypé dans les groupe Rhésus et Kell \; la vaccination contre l’hépatite \; la chélation du fer.
5
375-380
1
Chimiothérapie; Chirurgie; Etude comparative; Homme; Hémoglobinopathie; Hémopathie; Maladie héréditaire; Prévention; Santé publique; Thalassémie β; Traitement; Transfusion
Étude originale
1
Décembre
Accès restreint
Anémies. Hémoglobinopathies

---
Comparaison de l’efficacité de deux programmes de contrôle de la trypanosomiase humaine africaine
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5114896
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=5&page=381
FOURNIER P
SAM-ABBENYI A
La trypanosomiase humaine africaine (THA) est un problème de santé publique important dans plusieurs pays d’Afrique dont le Cameroun. Le foyer de Fontem est le second en importance des six foyers majeurs de ce pays. Traditionnellement, la THA y a été contrôlée par l’intermédiaire d’un programme vertical constitué par une équipe mobile qui soumet la population à un dépistage de masse annuel. Ce programme s’applique toujours dans les parties centrale et nord du foyer. Dans la partie sud de ce foyer, une approche différente, de type horizontal, a été adoptée. Les activités de dépistage de la THA ont été intégrées à un programme de soins de santé primaires qui bénéficie d’un bon support communautaire. L’objectif de cette étude est de comparer l’efficacité de ces deux approches. Entre 1983 et 1988, 800 cas de THA ont été déclarés dans le foyer de Fontem, 732 d’entre eux étaient originaires de cette zone, 333 résidant là où s’applique le programme vertical et 399 là où s’applique le programme horizontal. L’efficacité d’un programme est définie comme étant sa capacité à dépister activement les cas qui proviennent de la zone géographique où il s’applique. L’efficacité du programme horizontal (85 %) est nettement supérieure à celle du programme vertical (64 %) qui par ailleurs s’avère inconstant dans le temps (30 % en 1985) et peu apte à dépister les adultes jeunes (49 % pour les 15-29 ans). L’efficacité du programme vertical décroît au fur et à mesure que l’on s’éloigne de la ville de Fontem où l’équipe mobile est basée. Les cas diagnostiqués par le programme horizontal le sont à un stade beaucoup plus précoce ce qui fait que leur évolution est plus favorable. Le programme horizontal offre à sa population de référence une excellente protection vis-à-vis de la THA. Durant la période étudiée, aucun décès ou encéphalopathie par THA n’ont été déclarés dans la partie sud du foyer de Fontem. En revanche, dans la zone où s’applique le programme vertical on dénombrait 12 décès et 6 encéphalopathies. La stratégie d’intervention de type horizontal paraît donner des résultats supérieurs à l’approche classique de type contrôle des grandes endémies. Néanmoins le programme horizontal utilisait des méthodes diagnostiques plus sensibles et plus spécifiques, ce qui contribue également à sa supériorité sur le programme vertical. L’intégration de moyens diagnostiques performants à un programme de soins de santé primaires qui rejoint une fraction importante de la population, semble une démarche toute indiquée dans le cas du dépistage de la THA.
5
381-387
1
Dépistage; Etude comparative; Homme; Politique sanitaire; Programme sanitaire; Santé publique; Soin santé primaire; Surveillance sanitaire; Trypanosomiase africaine
Étude originale
1
Décembre
Accès restreint
Trypanosomiase
Médecine tropicale

---
Facteurs associés au retard de taille d’enfants de 0 à 5 ans dans une vallée andine
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5114897
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=5&page=388
SAUTIER D
Une enquête d’évaluation de l’état nutritionnel (anthropométrie et examen clinique) a été répétée à trois saisons, dans quatre villages d’une vallée andine étages entre 1 200 et 3 600 mètres et représentatifs d’écologies différentes. 339 enfants de moins de six ans ont été observés. Ils sont en moyenne petits pour leur âge, mais de poids normal pour leur taille. L’hypoxie peut contribuer à expliquer la forte prévalence et la précocité du retard de taille dans les villages de haute altitude. Mais cette prévalence reste élevée à basse altitude \; et des différences de retard de taille sont observées parmi les enfants d’un même village. L’amaigrissement relatif observé à l’époque du sevrage évoque des facteurs nutritionnels et infectieux. L’analyse globale des quatre villages rehausse les liaisons entre retard de taille et variables materno-infantiles. L’analyse séparée par village permet d’identifier des facteurs associés au retard de taille pour des populations vivant dans le même environnement écologique. Un critère écologique d’échantillonnage peut être utile pour les enquêtes nutritionnelles en milieu rural.
5
388-396
1
Altitude; Anthropométrie; Biométrie corporelle; Enfant; Enquête; Etat nutritionnel; Facteur milieu; Milieu rural; Retard staturopondéral; Santé publique
Étude originale
1
Décembre
Accès restreint
Enquêtes nutritionnelles. Ressources et besoins alimentaires

---
La rédaction scientifique : le titre
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5114898
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=5&page=397
MAISONNEUVE H
5
397-399
1
Document publié; Information biomédicale; Littérature scientifique; Titre
Note méthodologique
1
Décembre
Accès restreint
Generalites

---
Rôle de l’allaitement maternel dans la transmission du VIH : innocent ou coupable ?
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5114899
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=5&page=400
VAN DE PERRE P
LEPAGE P
HOMSY J
DABIS F
Les avantages de l’allaitement maternel sont bien connus. Récemment, cette vision positive a été contrebalancée par le risque potentiel de transmission du virus de l’immunodéficience humaine de type I (HIV I). Cet article présente une synthèse des connaissances actuelles sur les aspects virologiques de la transmission par le lait des rétrovirus animaux et humains, ainsi qu’un résumé des principales données virologiques et épidémiologiques disponibles sur le rôle de l’allaitement maternel dans la transmission mère-enfant du VIH I. Au terme de cette analyse, il apparaît que le risque de transmission du VIH 1 par l’allaitement est faible bien que biologiquement plausible, d’où la recommandation actuelle de l’Organisation mondiale de la Santé de continuer la promotion de l’allaitement dans les pays en voie de développement, même chez les mères infectées par le VIH. De nombreuses questions essentielles concernant ce mode de transmission ne sont cependant pas encore résolues. Ceci justifie que l’on fasse deux propositions : 1) concevoir et réaliser des études épidémiologiques prospectives, contrôlées et éthiquement irréprochables destinées à mesurer précisément les risques encourus et l’impact en termes de santé publique de ce mode de transmission du VIH \; 2) moduler et reformuler les recommandations actuelles sur l’allaitement dans le cadre d’une infection par le VIH 1.
5
400-405
1
Article synthèse; Epidémiologie; Hémopathie; Immunodéficit acquis syndrome; Immunopathologie; Lait maternel; Mère; Nouveau né; Santé publique; Transmission; Virus immunodéficience humaine
Option
1
Décembre
Accès restreint
Immunodéficits

---
Anthropologie de la santé et éducation pour la santé
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5114900
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=5&page=406
JAFFRE Y
L’éducation pour la santé n’a souvent été pensée et décrite que sous la forme d’une transmission de message. Ce modèle théorique conduit à décrire les populations sous la forme de « groupes cibles » et les pratiques sociales uniquement sous le terme de « comportement ». Ce vocabulaire ne peut rendre compte de la complexité des actions préventives. La diversité de celles-ci est liée aux modes de transmission des pathologies, et aux diverses articulations entre des propositions techniques médicales et leur possible application sociale. En termes de formation et d’action, ceci implique de repenser la place de l’anthropologie de la santé dans les cursus de formation en santé publique. Plus qu’un cours autonome, sa fonction est de confronter pour chaque « chapitre médical », les propositions techniques avec un ensemble de savoirs, représentations et pratiques populaires. Parallèlement, il importe d’initier des recherches en sciences sociales tenant compte des difficultés des praticiens de « terrain ». Cette démarche doit avoir pour but, non plus seulement de dispenser un savoir de type anthropologique à des étudiants de santé publique, mais de les former à une capacité de dialogue avec les populations et les patients dont ils ont la charge.
5
406-414
1
Education sanitaire; Environnement social; Ethnie; Formation professionnelle; Homme; Milieu culturel; Personnel sanitaire; Programme enseignement; Prévention; Santé publique
Option
1
Décembre
Accès restreint
Enseignement. Déontologie. Ethique. Réglementation
Divers

---
Le défi de la lutte contre le paludisme en Afrique tropicale : place et limite de la lutte antivectorielle
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5114902
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=4&page=277
MOUCHET J
ROBERT V
CARNEVALE P
RAVAONJANAHARY C
COOSEMANS M
FONTENILLE D
LOCHOUARN L
Le paludisme en Afrique tropicale reste un problème dont la gravité et l’urgence dépassent les ressources locales. Il se pose comme un défi à la solidarité internationale, en particulier dans le domaine de la protection des populations locales, basée uniquement, en attendant le vaccin, sur la lutte antivectorielle. Les perspectives dans ce domaine sont bien différentes selon les caractéristiques épidémiologiques du paludisme en particulier de sa stabilité. La lutte contre le paludisme stable exige des techniques très performantes. Les diverses méthodes de lutte antilarvaire sont peu indiquées. Les pulvérisations intradomiciliaires d’insecticide rémanent sont plus efficaces dans les zones forestières que dans les savanes humides. Mais elles doivent être poursuivies sans limitation de temps, car l’arrêt des traitements est aussitôt suivi par un retour du paludisme à son niveau antérieur. Les moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes offrent de bonnes perspectives mais leur emploi est limité par des facteurs anthropo-économiques. La lutte contre le paludisme instable est moins exigeante. Les traitements intradomiciliaires sont en général efficaces et leur périodicité peut être plus espacée \; la protection individuelle devrait être efficace \; dans certaines situations (pas dans toutes), la lutte antilarvaire et l’aménagement de l’environnement peuvent être envisagés. Cet inventaire critique des moyens de lutte actuellement disponibles contre les anophèles ne laisse que peu de marge de manœuvre en particulier dans les zones stables. Il faut donc utiliser au mieux les armes disponibles en veillant à leur adéquation aux contextes locaux. Les échecs antérieurs nécessitent la prise en compte des facteurs économiques et socioculturels pour assurer la poursuite des opérations sans limite prévisible de temps.
4
277-288
1
Aménagement milieu; Article synthèse; Culicidae; Insecticide; Lutte biologique; Lutte chimique; Lutte génétique; Lutte intégrée; Lutte sanitaire; Paludisme; Prévention; Santé publique; Stabilité; Vecteur; Zone tropicale
Synthèse
1
Octobre
Accès restreint
Invertebres
Vecteurs. Hôtes intermédaires
Médecine tropicale

---
Le diabète sucré en Afrique tropicale
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5114904
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=4&page=305
BURESI D
SILICANI-AMOROS P
Soixante-dix pour cent de la population diabétique mondiale vit en zone inter-tropicale. Dans cette zone, la plupart des observateurs tentent d’individualiser, à côté des formes classiques de la maladie, des diabètes liés aux malnutritions. Ces formes de diabète se caractérisent par leur survenue dans le jeune âge, les antécédents de malnutrition du sujet, une insulino-requérance variable et une résistance remarquable à la cétose (Diabète Type J ou Type Z). Toutefois, la malnutrition ne peut expliquer toutes les spécificités du diabète en milieu tropical. Des arguments épidémiologiques et nutritionnels font penser que des facteurs génétiques et environnementaux sont en cause. Le diabète « classique », quant à lui, présente peu de différences avec celui qui est observé en Europe, et se développe parallèlement à la sédentarisation et à l’urbanisation, ceci étant particulièrement vrai du diabète non insulino-dépendant. Le diagnostic, souvent tardif, ainsi que les difficultés de prise en charge thérapeutique en zone rurale, expliquent la faible espérance de vie des patients diabétiques et la grande fréquence des complications infectieuses.
4
305-309
1
Diabète; Endocrinopathie; Epidémiologie; Etat nutritionnel; Facteur risque; Homme; Malnutrition; Zone tropicale
Synthèse
1
Octobre
Accès restreint
Etiopathogénie. Dépistage. Explorations. Résistance tissu cible
Médecine tropicale

---
Étude du coût des rougeoles graves en milieu hospitalier sub-sahélien
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5114905
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=4&page=311
TALL F
NACRO B
BOZENEC B
PRAZUCK T
Une épidémie de rougeole survenue à Bobo-Dioulasso offre l’occasion aux auteurs d’étudier le coût des rougeoles graves en milieu hospitalier sub-sahélien, d’évaluer les différentes charges et leurs répercussions, ainsi que leurs incidences sur l’économie de la famille et de la collectivité. Les auteurs font des recommandations pour réduire la mortalité et pour diminuer les charges et le coût global dus à la rougeole.
4
311-316
1
Analyse coût; Economie santé; Homme; Hospitalisation; Hôpital; Mortalité; Rougeole; Santé publique
Étude originale
1
Octobre
Accès restreint
Viroses respiratoires et orl

---
Tableaux, graphiques, diagrammes
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5114906
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=4&page=317
MOREN A
DABIS F
DRUCKER J
4
317-323
1
Analyse donnée; Epidémiologie; Méthodologie; Organisation information; Présentation information; Santé publique
Note méthodologique
1
Octobre
Accès restreint
Généralités
Méthodologie

---
La rédaction scientifique
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5114908
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=4&page=325
MAISONNEUVE H
4
325-326
1
Document publié; Information biomédicale; Littérature scientifique
Note méthodologique
1
Octobre
Accès restreint
Generalites

---
Point de vue sur les liens unissant VIH et pratiques rituelles en Afrique tropicale
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5114909
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=4&page=327
DENIAUD F
LIVROZET J
REY J
Certains rites africains tels que l’excision et la circoncision, les scarifications et la fraternité de sang, ont été impliqués dans le risque de transmission du VIH le plus souvent par voie sanguine lorsque ces pratiques utilisent des instruments non stériles. Cependant la circoncision pourrait intervenir à deux niveaux : il semble que l’homme non circoncis ait un risque augmenté de contamination sexuelle par le VIH \; d’autre part le danger existe par voie sanguine lors des circoncisions en série à différents âges selon les ethnies. L’excision est couramment pratiquée parmi les ethnies vivant entre le Tropique du Cancer et le 4e Parallèle Nord : il peut s’agir de clitoridectomie simple, d’excision proprement dite ou d’infibulation. Les scarifications, principalement au niveau de la face, sont réalisées lors des cérémonies secrètes de l’initiation. Les pratiques médicales traditionnelles (incisions, scarifications) peuvent présenter un risque. En attendant des études séro-épidémiologiques rigoureuses sur ces pratiques, il faudrait promouvoir l’utilisation de matériel stérile par l’éducation des populations à travers les chefs coutumiers et les tradithérapeutes.
4
327-333
1
Circoncision; Croyance; Facteur risque; Homme; Hémopathie; Immunodéficit acquis syndrome; Immunopathologie; Milieu culturel; Médecine traditionnelle; Rite; Santé publique; Tatouage; Virus immunodéficience humaine; Zone tropicale
Option
1
Octobre
Accès restreint
Immunodéficits
Médecine tropicale

---
L’éducation du patient : rôle de la formation pédagogique des soignants
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5114910
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=4&page=334
GAGNAYRE R
D'IVERNOIS J
Si l’éducation du patient est intimement liée à l’éducation pour la santé, de nombreuses recherches ont permis de mieux préciser ses principes et ses buts. En particulier, celui d’amener le patient et son entourage dans le cas d’affections chroniques à une meilleure gestion de sa maladie, de son traitement afin de prévenir les complications. Actuellement, l’éducation du patient est reconnue comme partie intégrante de la thérapeutique de certaines affections chroniques (diabète, asthme). Elle se caractérise, pour l’essentiel, par un transfert de compétences des soignants vers les soignés dont l’efficacité est conditionnée par la compétence pédagogique des personnels de santé en charge de l’éducation. Compte tenu de la variété des besoins, des motivations, des profils d’apprentissage et des représentations de santé des patients, les programmes d’éducation doivent être, autant que possible, diversifiés et personnalisés. Les professionnels de santé doivent savoir les planifier et sélectionner des méthodes d’apprentissage et d’évaluation appropriées. Ils doivent par ailleurs, savoir intégrer les programmes d’éducation dans l’organisation des soins. Pour toutes ces raisons, la formation du patient requiert une compétence pédagogique qui ne peut être acquise qu’au moyen d’une formation spécifique pour laquelle les auteurs discutent les principes et les objectifs et proposent un modèle qu’ils ont développé en France.
4
334-338
1
Education sanitaire; Formation professionnelle; Homme; Personnel sanitaire; Programme enseignement; Prévention; Santé publique
Option
1
Octobre
Accès restreint
Enseignement. Déontologie. Ethique. Réglementation
Divers

---
Infection à VIH et parasitoses en zone tropicale
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5114911
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=3&page=189
VEAS F
REY J
Une des caractéristiques essentielles de l’infection à VIH en Afrique est son association fréquente avec les maladies infectieuses et parasitaires. Ces associations peuvent être de trois ordres \; soit une simple conséquence de l’immunodéficience, soit être provoquée par une interaction spécifique au niveau intracellulaire, en cas de co-infection du même type de cellule ou intercellulaire par l’intermédiaire de différents médiateurs, soit enfin une association conjoncturelle due à un facteur de confusion iatrogène. Concernant le paludisme, les données sont contradictoires \; les enquêtes rétrospectives ne montrent pas de relation entre les fréquences des deux affections mais un certain nombre de cliniciens insistent sur la clinique grave du paludisme chez l’adulte en rapport avec l’infection à VIH. L’hypothèse est soulevée des rapports de l’infection à VIH avec la chimiorésistance à la chloroquine qui en Afrique s’est étendue parallèlement à l’infection à VIH.Pour les schistosomiases, il n’y a pas de données épidémiologiques mais quelques études en laboratoire montrent que des informations rétrovirales peuvent être transportées par des schistososmes et que les protéines virales et parasitaires présentent des homologies. Pour la trypanosomiase africaine, les études rétrospectives ne montrent pas de lien significatif entre la séropositivité à VIH et la parasitémie, mais, hors Afrique, des relations cliniques, biologiques et épidémiologiques ont été mises en évidence entre VIH et leishmanies d’une part, VIH et Trypanosoma cruzi d’autre part.Plusieurs études récentes montrent in vitro des relations entre le VIH et les protozoaires intestinaux et génitaux. Quant aux parasitoses ubiquistes, elles n’ont pas la même importance relative en Afrique que sous nos latitudes. En conclusion, nous pensons que ces inter-relations sont importantes pour la compréhension de la pathogénicité des VIH et de l’épidémiologie africaine des VIH et pour l’avenir des programmes de lutte contre le SIDA et contre les parasitoses.
3
189-201
1
Article synthèse; Association morbide; Homme; Immunodéficit acquis syndrome; Parasitose; Virus immunodéficience humaine; Zone tropicale
Synthèse
1
Août
Accès restreint
Immunodéficits

---
Évaluation de la qualité d’informations obstétricales et périnatales au Québec
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5114912
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=3&page=209
DANZON A
INFANTE-RIVARD C
LE COUTOUR X
Les banques de données administratives et celles constituées à partir de statistiques démographiques sont devenues des sources d’informations fréquemment utilisées à des fins de recherche et de planification sanitaire. L’objectif de cette étude était d’évaluer la qualité des informations issues de deux fichiers hospitaliers et d’un fichier démographique, pour des variables reliées aux naissances et aux accouchements. La méthodologie utilisée a consisté à estimer l’amplitude des écarts dans l’enregistrement d’un événement entre les diverses banques de données. Les principaux résultats montraient que : 1) la qualité des données se rapportant à des événements dont la définition n’est pas ambiguë (par exemple, naissances vivantes, accouchements, césariennes) était très satisfaisante \; et 2) pour les événements dont la définition peut varier (mort-nés, décès néonatals précoces, malformations congénitales), de grands écarts existaient entre les diverses banques de données, en particulier pour les hôpitaux à forte capacité en lits d’obstétrique et de type universitaire. Ces résultats devraient permettre à l’utilisateur éventuel des banques de données étudiées d’analyser leur validité ou leur fiabilité.
3
209-214
1
Banque donnée; Démographie; Enregistrement donnée; Fiabilité; Fichier; Foetus pathologie; Gestation pathologie; Homme; Hôpital; Information biomédicale; Nouveau né pathologie; Obstétrique; Santé publique; Validité
Étude originale
1
Août
Accès restreint
Documentation médicale informatisée

---
Peut-on satisfaire les besoins en calcium, magnésium, phosphore sans apports de produits laitiers ? Le cas du Togo
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5114914
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=3&page=221
BILABINA I
Le travail effectué avait pour objectif de réaliser une enquête sur la consommation alimentaire dans un échantillon de la population féminine au Togo, de déterminer la composition en calcium, magnésium, phosphore dans les aliments couramment consommés et l’apport alimentaire quotidien en ces minéraux. L’enquête a porté sur 187 femmes âgées de 20 à 60 ans, réparties en quatre tranches d’âge : 20 à 29 ans, de 30 à 39 ans, de 40 à 49 ans et de 50 à 60 ans.L’analyse chimique des aliments couramment consommés, révèle que les produits de base (céréales, tubercules) ainsi que les fruits sont pauvres en Ca, Mg et P. Le taux de ces trois éléments minéraux obtenus par les poissons fumés ou séchés est important. Enfin, la teneur du Ca dans les légumes est plus élevée que celle du Mg et de P. L’évaluation des apports alimentaires indique que la consommation journalière moyenne en Ca, Mg et P diminue avec l’âge. D’une manière générale, la consommation quotidienne en Mg et P est satisfaisante dans toutes les tranches d’âge. Cependant, les apports en Ca sont proches des normes recommandées seulement dans les trois premières tranches d’âge, et sont loin de couvrir les besoins dans celle de 50 à 60 ans.Remarquons, pour terminer, que si les apports alimentaires en ces minéraux (excepté le Mg), au Togo, sont inférieurs à ceux des pays occidentaux (notamment en France), le rapport Ca/P du régime de l’échantillon de population étudiée est plus élevé (0,70) que celui du régime français (0,45).
3
221-227
1
Aliment; Alimentation; Besoin nutritif; Elément minéral; Femelle; Homme; Nutrition; Santé publique
Étude originale
1
Août
Accès restreint
Enquêtes nutritionnelles. Ressources et besoins alimentaires
Médecine tropicale

---
Les chemins de la décision
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5114916
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=3&page=235
LACRONIQUE J
3
235-240
1
Analyse décision; Arbre décision; Homme; Médecin; Méthodologie; Personnel sanitaire; Prise décision; Santé publique
Note méthodologique
1
Août
Accès restreint
Etablissements sanitaires et sociaux
Acteurs de santé

---
La pandémie cholérique en 1991 après 20 ans d’immobilisme
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5114917
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=3&page=241
FELIX H
L’auteur fait le point sur deux siècles d’épidémie cholérique à l’occasion de l’émergence du choléra en Amérique latine en janvier 1991. Il rappelle l’attitude des autorités sanitaires internationales qui, suite à une période d’indifférence pendant laquelle le choléra a pu diffuser en Afrique de l’Est et en Afrique Centrale, n’auraient pas été sensibles aux arguments des hommes de terrain convaincus de la transmission interhumaine du vibrion cholérique. Une analyse précise du réveil de l’infection cholérique au Pérou permet de faire le point sur les directives mal adaptées de prévention et de traitement diffusées dès la confirmation des premiers cas. L’auteur propose, suite à un rappel de la physiopathologie du choléra, des méthodes de prise en charge simples des malades et des actions de prévention adaptées aux pays défavorisés.
3
241-251
1
Choléra; Dissémination; Epidémiologie; Historique; Homme; Pays en développement; Politique sanitaire; Prévention; Répartition géographique; Santé publique; Surveillance sanitaire; Transmission homme homme; Vibrio cholerae
Option
1
Août
Accès restreint
Choléra
Médecine tropicale

---
Infection et pouvoir pathogène : réflexions à propos de l’Herpèsvirus 6
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5114940
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=4&page=300
AGUT H
L’Herpèsvirus humain 6 (HHV-6) est un virus lymphotrope récemment identifié, qui présente de nombreuses analogies avec les autres Herpèsvirus humains, en particulier le cytomégalovirus. L’infection par l’HHV-6 est largement répandue mais son pouvoir pathogène n’est pas encore bien connu. L’HHV-6 est l’agent de l’exanthème subit et a été récemment mis en cause dans des hépatites ainsi que dans des infections opportunistes telles que des pneumopathies. En revanche, son rôle comme co-facteur est loin d’avoir été prouvé dans l’infection à VIH ainsi que dans des maladies systémiques (sarcoïdose, syndrome de Sjögren) et dans la genèse des lymphomes. L’étude de l’infection à HHV-6 est en fait assez complexe mais doit être poursuivie avec des techniques virologiques améliorées et des protocoles structurés. Le progrès des connaissances paraît nécessaire pour ce virus potentiellement accessible à une chimiothérapie antivirale spécifique.
4
300-304
1
Diagnostic; Epidémiologie; Exploration virologique; Herpesvirus hominis 6; Homme; Pouvoir pathogène; Sérologie; Technique; Virose
Synthèse
1
Octobre
Accès restreint
Divers

---
Le TNF α en pathologie infectieuse : place et perspectives
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5114941
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=5&page=357
TOUZE J
SIMON F
HOVETTE P
PEYRON F
LE BRAS M
LAROCHE R
Le TNF α ou cachectine est une monokine sécrétée par le couple monocyte-macrophage. Elle est connue depuis longtemps pour ses propriétés cachectisantes et antitumorales. Plus récemment, sa place en pathologie infectieuse a été précisée. Il s’agit d’une monokine ambivalente douée de propriétés bénéfiques et protectrices dans la défense vis-à-vis des agents infectieux : stimulation de la phagocytose, activation des polynucléaires éosinophiles, intervention dans la bactéricidie et dans la défense vis-à-vis des agents viraux et fungiques. Elle est capable en revanche d’avoir des effets délétères : médiateur du choc septique, rôle dans le déclenchement des complications du paludisme. Le contrôle de sa synthèse est complexe, faisant intervenir d’autres médiateurs (prostaglandines, interleukines, interféron γ). Les effets biologiques du TNF α ont ouvert la voie à des essais thérapeutiques : anticorps anti-TNF α, association interféron γ-TNF α.
5
357-360
1
Article synthèse; Chimiothérapie; Cytokine; Facteur nécrose tumorale α; Homme; Infection; Inflammation; Traitement
Synthèse
1
Décembre
Accès restreint
Divers. Antibiotiques à activités multiples

---
Prévalence de l’endémie lépreuse en Afrique centrale : méthodologie d’enquête et résultats (1985-1989)
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5124109
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=1&page=9
LOUIS J
MERLIN M
GELAS H
COTTENOT F
JOSSE R
TREBUCQ A
DREVET D
DESFONTAINE M
HAMONO B
CODDY-ZITSAMELE R
SIMA A
HENGY C
Les auteurs rapportent les résultats d’enquêtes nationales de prévalence de l’endémie lépreuse réalisés de 1985 à 1989 - à partir d’une méthodologie de sondage en grappes sur échantillons randomisés de population - dans cinq pays d’Afrique centrale : Cameroun, Congo, Gabon, Guinée-Équatoriale et République Centrafricaine.Les taux de prévalence s’établissent entre 6 et 14 ‰. Ces taux, globalement supérieurs à ceux relevés dans les registres de suivi des malades, ainsi que le fort pourcentage de mutilation chez les nouveaux dépistés, témoignent de l’importance de l’effort à accomplir par les programmes nationaux de lutte. Le taux de détection est plus élevé chez les hommes (5,5 ‰) que chez les femmes (4,4 ‰), globalement 20 ‰ des dépistés sont des multibacillaires avec, respectivement, 23 ‰ chez les hommes et 11 ‰ chez les femmes.Un seul facteur de risque a été nettement individualisé : le fait d’avoir des antécédents familiaux de lèpre - ce qui amène à préconiser de renforcer les stratégies de dépistage actif des contacts des malades ainsi que leur surveillance attentive.
1
9-14
1
Analyse amas; Epidémiologie; Facteur risque; Homme; Lèpre; Prévalence; Santé publique
Synthèse
1
Avril
Accès restreint
Lèpre
Médecine tropicale

---
Les origines sociales des inégalités de santé en Équateur
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5124110
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=1&page=25
FASSIN D
On traite souvent de la pauvreté dans le Tiers Monde comme s’il s’agissait d’un phénomène conjoncturel et marginal : or elle est, au contraire, un fait structurel et central des sociétés en développement, ainsi que le montre l’étude des inégalités de santé. Le cas de l’Équateur sert d’illustration à ce propos. Deux éléments y caractérisent l’épidémiologie de la mortalité : les écarts importants entre provinces et la tendance de ces disparités à se creuser. Les différences spatiales et les évolutions historiques renvoient à des mécanismes sociaux de production des inégalités. Ici, les statistiques ne permettent pas d’appréhender la complexité des déterminations et la dynamique des processus, et les sciences sociales contribuent à cette compréhension grâce aux observations prolongées et aux récits biographiques. Les divers facteurs économiques, physiques, culturels intervenant dans la production des inégalités devant la maladie et les soins peuvent ainsi apparaître. Mais une analyse globale oblige à passer de ce niveau social au niveau politique, pour analyser la façon dont le contexte international influe sur la marge de manœuvre qui est laissée aux pouvoirs publics, et dont les sociétés gèrent leurs disparités dans le domaine de la santé.
1
25-32
1
Accessibilité; Classe sociale; Etat sanitaire; Homme; Inégalité; Mortalité; Pauvreté; Politique sanitaire; Politique économique; Répartition géographique; Santé publique; Soin; Statut socioéconomique; Système santé
Synthèse
1
Avril
Accès restreint
Généralités
Systèmes de santé. Protection sociale
Médecine tropicale

---
Le paludisme en Afrique au sud du Sahara : comparaison entre les milieux urbains et ruraux
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5124111
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=1&page=33
GAZIN P
La transmission du paludisme par les anophèles est conditionnée par les données climatiques. Elle est intense et permanente tout au long de l’année dans les régions équatoriales, saisonnière et longue en région soudanienne, saisonnière et brève en région sahélienne. Ces importantes différences dans la quantité et le rythme des piqûres potentiellement infectantes ne se traduisent pas par des différences chez l’homme, ni dans les indices parasitologiques ou sérologiques, ni dans la morbidité palustre.Un seul milieu apparaît bien particulier en terme de paludisme : il s’agit des quartiers de peuplement dense de la plupart des grandes villes. La transmission y est très faible : moins d’une piqûre potentiellement infectante par homme et par an. Le taux de prévalence parasitaire est bas. L’immunité antipalustre est d’acquisition tardive. Le paludisme n’en apparaît pas moins comme une des premières pathologies, particulièrement chez les enfants.La constatation de l’absence de lien entre la quantité de transmission et la gravité de la maladie palustre incite à beaucoup de prudence dans la conception de programmes de lutte antipaludique.
1
33-38
1
Climat; Epidémiologie; Facteur milieu; Homme; Milieu rural; Milieu urbain; Paludisme; Santé publique; Transmission; Variation géographique; Zone tropicale; Zone équatoriale
Synthèse
1
Avril
Accès restreint
Paludisme
Médecine tropicale

---
Antipaludiques et grossesse
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5124112
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=1&page=39
BRICAIRE F
DANIS M
GENTILINI M
La sévérité potentielle du paludisme chez la femme enceinte nécessite une bonne connaissance de la toxicité des antipaludiques. La quinine et la chloroquine non dénuées de toute toxicité peuvent être utilisées sans problème. Seul le proguanil s’est montré anodin et peut être prescrit sans restriction. La pyriméthamine associée aux sulfamides ou aux sulfones est potentiellement une substance à risque. L’expérience n’a cependant révélé aucun accident grave.Les amino alcools (méfloquine-halofantrine) sont contre-indiqués en l’absence de données suffisantes. Toutefois, l’expérience acquise avec la méfloquine permet déjà d’être rassurant, autorisant sans doute une utilisation curative en zone de chloroquino-résistance, en maintenant la contre-indication en prophylaxie.Il reste de toute façon essentiel de traiter en urgence un accès palustre lors de la grossesse, en tenant compte dans le choix thérapeutique du bénéfice attendu par rapport au risque potentiel encouru avec une prescription médicamenteuse. Des schémas thérapeutiques peuvent être proposés en fonction de l’existence d’une chloroquinorésistance ou non, tant en curatif, qu’en prophylaxie.
1
39-46
1
Amine; Antifolate; Antipaludique; Article synthèse; Femelle; Gestation; Homme; Quinine; Quinoléine dérivé; Sensibilité résistance; Toxicité
Synthèse
1
Avril
Accès restreint
Divers (allergie médicamenteuse, mutagènes, tératogènes...)

---
SIDA et infections à VIH : l’hypothèse de co-facteurs transmissibles
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5124113
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=1&page=47
PIALOUX G
MONTAGNIER L
L’isolement d’un rétrovirus appelé VIH et la démonstration, au moins partielle, de son rôle dans la pathogénie du SIDA ont certainement contribué à la compréhension de la maladie et donné d’importantes voies de recherche pour contrôler l’épidémie.Quoi qu’il en soit, l’origine de cette épidémie et les mécanismes précis de la pathogénie du SIDA demeurent mystérieux, et la possibilité que d’autres facteurs (viraux, bactériens, mycoplasmiques, nutritionnels ou comportementaux) puissent contribuer à l’histoire naturelle de l’infection n’a jamais été exclue.Les études sur l’histoire naturelle de l’infection VIH démontrent qu’il existe une importante variation dans l’évolution clinique et le taux de passage d’un individu à un autre vers le SIDA, et aussi une variation importante dans la réponse clinique aux thérapeutiques anti-rétrovirales dont l’efficacité a été démontrée in vitro. Des données récentes suggèrent que quelques agents pourraient jouer le rôle de co-facteurs : des virus (CMV, Herpès virus, HHV 6, HTLV 1) ou des mycoplasmes. Ces données sont résumées ici. Des études prospectives restent nécessaires pour documenter clairement le rôle de ces candidats co-facteurs dans l’histoire naturelle de l’infection VIH.
1
47-51
1
Association morbide; Cofacteur; Homme; Hémopathie; Immunodéficit acquis syndrome; Immunopathologie; Mycoplasma; Pathogénie; Virus immunodéficience humaine
Étude originale
1
Avril
Accès restreint
Immunodéficits

---
Quelques aspects du risque infectieux transfusionnel en France et dans les pays de l’Afrique sub-saharienne
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5124114
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=1&page=53
FOURNEL J
Depuis le développement de l’épidémie de SIDA, le risque d’une contamination post-transfusionnelle alimente de plus en plus nos craintes à l’égard de la transfusion, alors que, parallèlement, cette thérapeutique n’a jamais été plus sûre que de nos jours, en raison des multiples contrôles et des mesures de sélection des donneurs qui ont été institués. Le problème conserve, cependant, un caractère parfois dramatique dans les pays où les endémies, l’hygiène de vie et le niveau de la santé publique ne permettent de prélever du sang que parmi une population déjà fortement contaminée. Donner aux structures transfusionnelles les moyens humains, matériels et administratifs de fonctionner est un objectif prioritaire mais dont la réalisation demandera du temps. Sensibiliser les utilisateurs de la transfusion aux stratégies d’économie de sang représente donc l’urgence dans un tel contexte.
1
53-58
1
Appareil digestif pathologie; Donneur sang; Dépistage; Facteur risque; Foie voie biliaire pathologie; Homme; Hygiène; Hémopathie; Hépatite virale; Immunodéficit acquis syndrome; Immunopathologie; Paludisme; Politique sanitaire; Prévention; Santé publique; Transfusion
Étude originale
1
Avril
Accès restreint
Immunodéficits

---
Le SIDA en Haïti : connaissances, attitudes, croyances et comportements de la population
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5124115
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=1&page=59
ADRIEN A
CAYEMITTES M
BERGEVIN Y
Le SIDA est maintenant un des problèmes majeurs de santé publique en Haïti. Nous proposons de rapporter une étude sur les connaissances, attitudes, croyances et comportements liés au SIDA. L’enquête a pour objectif de définir la distribution et les déterminants socio-culturels des facteurs de risque de transmission du SIDA et de contribuer ainsi à l’orientation des efforts de prévention.Nous avons identifié en premier lieu les modèles de comportement et avons constitué des groupes de rencontres thématiques formés d’individus sexuellement actifs.Nous avons mis en place un questionnaire distribué à 1 300 hommes et à 1 300 femmes âgés de 15-49 ans. Nous avons adopté un plan d’échantillonnage stratifié de ménages, par grappes à trois niveaux. Le recrutement a commencé en décembre 1989 et s’est terminé en février 1990.Les premiers éléments révèlent que 98,5 % de notre échantillon ont déjà entendu parler du SIDA. En revanche, nous avons rencontré de nombreuses idées fausses concernant les modes de transmission. Les principaux résultats de cette étude concernent la multiplicité de partenaires sexuels, l’influence de la vulnérabilité économique des femmes sur leur comportement sexuel, et enfin l’impact des croyances locales :- 19 femmes, comparativement à 280 hommes, ont rapporté avoir eu plus d’un partenaire sexuel au cours du mois précédant l’enquête. Le comportement à risque le plus élevé est retrouvé dans la population dont le niveau d’éducation est le plus élevé \;- 37 % des personnes interrogées imaginent que l’infection puisse être transmise par un sort. Cette croyance est partagée par les hommes et les femmes avec une prédominance chez les hommes.Le SIDA s’ajoute aux autres problèmes de santé en Haïti. La prévention de cette maladie doit donc s’intégrer à la stratégie de soins de santé primaires déjà en place. Il s’agit d’un engagement à long terme qui dépasse largement les campagnes ponctuelles d’éducation ou de formation. La tâche qui reste à accomplir est immense et un effort concerté et national s’avère essentiel.
1
59-67
1
Attitude; Comportement sexuel; Condom; Connaissance; Croyance; Environnement social; Facteur risque; Homme; Hémopathie; Immunodéficit acquis syndrome; Immunopathologie; Milieu culturel; Santé publique
Option
1
Avril
Accès restreint
Immunodéficits

---
La surveillance de l’infection à VIH à Brazzaville
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5124116
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=1&page=69
M'PELE P
LOUKAKA J
GUERMA T
Pour surveiller l’épidémie d’infections à VIH à Brazzaville, quatre types d’enquêtes sont menés : prévalence de l’infection parmi des échantillons de femmes enceintes et de malades atteints de MST \; prévalence de l’infection chez l’ensemble des donneurs de sang \; évaluation de la prévalence chez les patients hospitalisés un jour donné \; notification de tous les cas de SIDA hospitalisés. Les résultats montrent une prévalence stable de 7 % chez les femmes enceintes, une prévalence en augmentation chez les patients atteints de MST (17,5 %) et chez les donneurs de sang (17,2 %), enfin une prévalence de 46 à 54 % dans les services de médecine des hôpitaux.La quasi-stagnation de l’épidémie chez les femmes enceintes et les jeunes semble être liée à l’intense campagne de prévention menée dans le pays. En revanche, un effort supplémentaire doit être fait parmi les patients atteints de MST. Enfin, la charge très importante pour le système de soins que représente le SIDA doit faire envisager de nouvelles approches de soins.
1
69-74
1
Analyse risque; Dépistage; Epidémiologie; Homme; Hémopathie; Immunodéficit acquis syndrome; Immunopathologie; Programme sanitaire; Prévalence; Santé publique; Surveillance sanitaire; Sérologie; Virus immunodéficience humaine
Option
1
Avril
Accès restreint
Immunodéficits
Médecine tropicale

---
Quel futur pour l’hôpital ? Libres opinions à partir d’expériences diversifiées
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5124118
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=1&page=83
BRODIN M
FONTAINE A
LOMBRAIL P
GOTTOT S
PIVIN J
COLLET G
Le financement public des établissements hospitaliers de grande taille se fait rarement sur la base des coûts de fonctionnement réels des établissements. Les politiques nationales et les pratiques locales se conjuguent pour réduire les possibilités de recouvrement des coûts auprès d’une grande partie de la clientèle. En pratique, les malades supportent toutefois des charges importantes, notamment le coût des médicaments acquis en dehors de l’hôpital, la rémunération informelle de personnels hospitaliers, etc. Le management de l’hôpital est difficile, autant par l’absence de contrôle réel sur les procédures de financement et de recouvrement des coûts, que par le peu de maîtrise de la gestion des personnels hospitaliers. L’amélioration de la situation est à rechercher par une démarche de décentralisation de certaines responsabilités du gouvernement vers l’hôpital, et à l’intérieur de celui-ci. Les propositions présentées associent l’introduction d’un management participatif à l’échelle de l’hôpital et du service, le développement d’une autonomie de gestion de l’hôpital et du service pour certains budgets, l’amélioration des circuits de prescription et de distribution des médicaments, une révision des règles d’attribution de la gratuité des soins ou de la carte d’indigence, le développement de liens avec les institutions locales de recherche pour développer des procédures d’évaluation, l’augmentation du contrôle national sur l’utilisation de certaines aides internationales.
1
83-88
1
Budget; Décentralisation; Financement; Gestion hospitalière; Gouvernement; Hôpital; Organisation hospitalière; Organisation santé; Santé publique
Option
1
Avril
Accès restreint
Etablissements sanitaires et sociaux
Economie. Gestion

---
Physiopathologie du paludisme à i Plasmodium falciparum /i
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5161526
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=2&page=117
CHARMOT G
Des travaux récents sur la physiopathologie des formes graves du paludisme ont permis de :- Préciser le mécanisme moléculaire de la cytoadhérence dans les capillaires profonds des hématies hébergeant des hématozoaires âgés de plus de 24 heures. Des protéines identifiées d’origine parasitaire présentent une affinité, variable selon les classes, pour des récepteurs situés sur la surface des cellules endothéliales capillaires, d’où séquestration des hématies parasitées. Les rosettes formées par l’adhérence entre hématies saines et parasitées accroissent la séquestration. Celle-ci est favorable à la croissance du parasite endo-globulaire, mais entraîne surtout par réduction de la perfusion, des souffrances viscérales intriquées, cérébrales en particulier.- Mettre en évidence le rôle de certaines cytokines, en particulier le facteur de nécrose tumorale. Celles-ci, d’une part induisent la synthèse de récepteurs sur les cellules endothéliales, et d’autre part, lorsqu’elles sont en quantité excessive, entraînent ou aggravent des désordres métaboliques comme dans d’autres maladies infectieuses. Leur taux est d’autant plus élevé que l’état clinique est plus sévère, du moins le plus souvent.Ces notions récentes n’ont pas encore reçu d’application thérapeutique, mais des espoirs peuvent être soulevés avec prudence.
2
117-123
1
Adhérence; Cytokine; Etude générale; Homme; Paludisme; Physiopathologie; Plasmodium falciparum
Synthèse
1
Juin
Accès restreint
Paludisme

---
Risque d’exposition au sang pour le personnel soignant : mise en place d’une surveillance active
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5161527
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=2&page=124
BOUVET E
BRÜCKER G
DESCAMPS J
ABITEBOUL D
FOURRIER A
Une enquête multicentrique prospective sur l’exposition au sang des infirmières a été réalisée pendant l’année 1990 dans 17 hôpitaux français métropolitains. Cette étude a permis de mesurer l’incidence des accidents avec exposition au sang (0,038 par infirmière et par mois). Les piqûres prédominent (73 % des cas), mais 59 % des accidents auraient été évités si les précautions universelles d’hygiène avaient été appliquées. La conduite de cette enquête semble provoquer une baisse des accidents dans les services participants. Les accidents paraissent plus fréquents avec les patients VIH positifs.
2
124-129
1
Contamination; Epidémiologie; Equipe soignante; Etude longitudinale; Exposition professionnelle; Homme; Hôpital; Immunodéficit acquis syndrome; Infirmier; Risque accidentel; Sang; Santé publique; Surveillance
Étude originale
1
Juin
Accès restreint
Immunodéficits

---
Étude clinique et épidémiologique de la leishmaniose cutanée au Niger
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5161528
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=2&page=130
DEVELOUX M
BLANC L
GARBA S
HAROUNA MAMOUDOU
RAVISSE P
CENAC A
Les aspects cliniques et épidémiologiques de 64 cas parasitologiquement prouvés de leishmaniose cutanée au Niger sont présentés. L’affection s’observe avec une fréquence maximale dans la tranche d’âge 10-30 ans. La majorité des lésions apparaissent entre juillet et décembre, pendant et après la saison des pluies.Les patients sont essentiellement des ruraux mais la transmission urbaine existe. Les lésions sont le plus souvent multiples, siégeant préférentiellement aux membres supérieurs et/ou inférieurs. Deux formes cliniques prédominent : ulcéro-croûteuse et ulcéreuse humide. Tous ces aspects sont semblables à ceux décrits dans d’autres pays d’Afrique sahélienne.
2
130-134
1
Epidémiologie; Homme; Leishmaniose; Santé publique
Étude originale
1
Juin
Accès restreint
Leishmaniose
Médecine tropicale

---
SIDA : une enquête de comportement à l’île Maurice
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5161529
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=2&page=135
CHAN KAM C
GUILLAUME A
Dans les pays en développement où la situation économique est préoccupante, les nouvelles dépenses de santé qu’engendre l’apparition du SIDA sont insupportables pour des budgets déjà insuffisants et grevés par les politiques d’ajustement structurel. Il est peu probable que dans ces pays des traitements efficaces et abordables soient disponibles dans les prochaines années. La prévention devient l’arme privilégiée dans la lutte contre le SIDA pour prévenir et ralentir l’infection par le virus VIH : le rôle de l’information et de l’éducation s’avère primordial. L’Organisation mondiale de la Santé, dans le cadre du programme général sur le SIDA, a lancé dans de nombreux pays des enquêtes sur les connaissances, attitudes, comportements et pratiques (CACP) relatives au SIDA. De telles enquêtes permettent aux responsables des programmes de lutte de mettre sur pied des campagnes de prévention plus efficaces car fondées sur une meilleure appréciation des connaissances, croyances et attitudes, particulièrement dans les pays où la prévalence est basse.Une enquête de ce type a été réalisée en 1989 à l’île Maurice. Les résultats présentés ici ont guidé les éducateurs sanitaires et responsables de la communication en développant des messages pertinents, en concentrant les interventions sur certains groupes cibles. Cette enquête a permis de mobiliser de nombreux partenaires sociaux dans la lutte contre le SIDA et suscité un intérêt dans différents domaines tels la sexualité et les comportement le cadre du SIDA.
2
135-140
1
Attitude; Comportement; Connaissance; Croyance; Facteur risque; Homme; Immunodéficit acquis syndrome; Perception; Programme sanitaire; Prévention; Santé publique
Étude originale
1
Juin
Accès restreint
Immunodéficits
Médecine tropicale

---
Du bon usage des taux en épidémiologie
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5161530
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=2&page=141
DABIS F
DRICKER J
MOREN A
2
141-143
1
Epidémiologie; Incidence; Méthodologie; Prévalence; Santé publique; Taux
Note méthodologique
1
Juin
Accès restreint
Généralités
Méthodologie

---
La trichinose du cheval : une énigme à rebondissements
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5161531
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=2&page=144
ANCELLE T
Une nouvelle épidémie de trichinose liée à la consommation de viande de cheval a été décrite en mars 1991 en Auvergne. Une vingtaine de cas a été identifiée. Il s’agit de la 7e épidémie de ce type en 15 ans (la 4e en France). L’originalité de cet épisode réside dans la découverte d’un morceau de viande chevaline infecté par une larve de trichine. La carcasse contaminée, importée des États-Unis au mois de février, proviendrait d’un abattoir du Nebraska.Plusieurs points de discussion sont évoqués : le faible nombre de cas observés, l’échec des mesures de contrôle et les hypothèses sur le mode de contamination du cheval. Cet épisode offre l’occasion de proposer une méthodologie d’investigation calquée sur les méthodes propres aux toxi-infections alimentaires. Les principales mesures de prévention ainsi que les conséquences socio-économiques d’une épidémie de trichinose sont rappelées.
2
144-154
1
Contrôle qualité; Epidémie; Epidémiologie; Foyer infectieux; Homme; Hygiène; Intoxication alimentaire; Méthodologie; Trichinose; Viande cheval; Vétérinaire
Note méthodologique
1
Juin
Accès restreint
Trichinose

---
Évaluation des farines de sevrage produites au centre horticole et nutritionnel de Ouando (Bénin)
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5161532
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=2&page=155
CHAULIAC M
FRANCOIS M
TREILLON R
MASSE-RAIMBAULT A
Une évaluation de la chaîne alimentaire des farines de sevrage produites dans un atelier semi-artisanal proche des principaux centres urbains du Bénin a été réalisée en 1986. Des entretiens avec les différents acteurs de la chaîne ont eu lieu (fournisseurs de matières premières, responsables de l’atelier, revendeurs, acheteurs) et des analyses nutritionnelles, microbiologiques et économiques ont été faites. Les principaux résultats permettent de souligner la bonne « image de marque » des farines dont cent tonnes sont produites annuellement. Les familles consommatrices sont très majoritairement issues de classes urbaines moyennes. Le défaut d’information des personnels de santé, des revendeurs et des familles conduit à de trop fréquentes erreurs de prescription, de préparation et d’utilisation qui peuvent, faute d’étude spécifique, faire douter de leur réel impact sur l’état nutritionnel des enfants durant la période de sevrage. Des modifications de la chaîne de fabrication de l’atelier paraissent nécessaires pour améliorer la qualité des produits : hygiène du personnel, réduction des manipulations, achat et maintenance de certains outils, amélioration de l’emballage. Un effort de meilleur contrôle du coût de fabrication et une rectification de la politique de prix permettraient de minimiser les subventions étatiques et de limiter les erreurs d’achat. La maîtrise du circuit d’approvisionnement et de distribution est un élément très positif qui montre l’intérêt de cette production pour le développement local. Il paraît souhaitable de multiplier les ateliers de ce type en profitant de l’expérience acquise plutôt que d’augmenter la production au risque de dépasser la capacité de contrôle de la chaîne. La difficulté à atteindre les populations rurales ou urbaines pauvres souligne l’importance de l’adoption de stratégies multiples pour améliorer l’état nutritionnel des enfants les plus exposés au risque de malnutrition.
2
155-163
1
Aliment pour nourrisson; Analyse coût; Commercialisation; Contrôle microbiologique; Contrôle qualité; Etat nutritionnel; Farine céréale; Malnutrition; Nourrisson; Politique alimentaire; Procédé fabrication; Production artisanale; Santé publique; Sevrage
Option
1
Juin
Accès restreint
Enquêtes nutritionnelles. Ressources et besoins alimentaires
Médecine tropicale

---
L’anthropologie nutritionnelle : aspects socio-culturels de l’alimentation
1991
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=5161533
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=1&iss=2&page=165
HUBERT A
Cet article couvre les aspects non nutritionnels de l’alimentation. Il résume les diverses étapes méthodologiques utilisées par les anthropologues de l’alimentation pour décrire et analyser un système alimentaire dans toute sa complexité sociale et culturelle. Il insiste sur l’alimentation comme moyen d’expression symbolique des groupes humains et sur l’importance qu’il y a de le comprendre pour toute action en Santé Publique.
2
165-168
1
Alimentation; Anthropologie; Comportement alimentaire; Environnement social; Homme; Milieu culturel; Santé publique
Option
1
Juin
Accès restreint
Enquêtes nutritionnelles. Ressources et besoins alimentaires

---
Encéphalopathie néonatale précoce du nouveau-né à terme : place de l’anoxie et du traitement par hypothermie
2014
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=29046295
http://www.jle.com/10.1684/mtp.2014.0535
PINQUIER D
CHADIE A
CARDOSO G
JADAS V
RONDEAU S
MARRET S
p Les critères permettant d’attribuer une encéphalopathie néonatale précoce voire une paralysie cérébrale à une anoxie périnatale aiguë i intra partum /i sont stricts et exceptionnellement tous réunis. L’action conjuguée de plusieurs facteurs i ante- /i ou i per partum /i est souvent constatée. L’hypothermie est recommandée car elle améliore le pronostic mais doit être conduite selon des critères rigoureux cliniques et électroencéphalographiques. Les autres stratégies de neuroprotection restent difficiles à établir. Le suivi doit être prolongé même en l’absence de paralysie cérébrale car les séquelles cognitives sont fréquentes. /p
4
225-234
17
Anoxie; Encéphalopathie; Handicap; Hypothermie; Hypoxie; Ischémie; Maladie; Nouveau né; Précoce; Prééclampsie; Pédiatrie; Substance blanche; Traitement
Dossier
1
Octobre
Accès restreint
Nouveau-né. Nourrisson
Generalites
Pathologie mère, foetus, gestation
Psychologie. Psychophysiologie
Nouveau-né. Nourrisson

---
La lutte contre la méningite à méningocoque en Afrique : ne crions pas trop tôt victoire !
2014
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=29046296
http://www.jle.com/10.1684/mtp.2014.0539
REINERT P
p Régulièrement, dans 26 pays subsahariens, du Sénégal à l’Éthiopie, menaçant plus de 400 millions d’individus, surviennent les plus grandes épidémies depuis les grandes pestes du Moyen Âge. Elles sont dues essentiellement au méningocoque A. Ainsi, entre 1988 et 1997, 700 000 cas ont été recensés entraînant plus de 100 000 morts. Dès 1974, un vaccin méningococcique A-C fut utilisé avec un succès partiel dû à une couverture vaccinale insuffisante. Enfin, en 2010, un vaccin méningococcique A conjugué à une protéine tétanique (Men Arriva) coût : 0,5 dollar la dose, dont les anticorps bactéricides induits sont 20 fois supérieurs au vaccin précédent ont permis, dans certaines régions une quasi-disparition des méningites à méningocoque A. Malheureusement, dès 2009, une épidémie de méningocoque à W135 est survenue au Burkina-Faso qui s’est étendue au Tchad et au Niger. En 2006, quelques cas de méningite à méningocoque X ont été observés au Niger. Alors que l’on croyait le problème résolu par le vaccin méningococcique A. Il faut maintenant envisager la mise au point d’un vaccin méningococcique A - W135, et qui va poser un problème majeur de surcoût. /p
4
235-241
17
Méningite; Méningococcie; Neisseria meningitidis; Précoce; Pédiatrie; Surveillance; Vaccin
Dossier
1
Octobre
Accès restreint
Generalites
Bactérioses du système nerveux. Myosites bactériennes

---
Virus Ebola
2014
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=29046297
http://www.jle.com/10.1684/mtp.2014.0537
HAAS H
p L’épidémie qui frappe l’Afrique de l’Ouest en 2014 est l’une des plus importantes qu’ait provoquée le virus Ebola depuis sa découverte en 1976. Cette zoonose est responsable d’un taux de létalité élevé (70 %). La transmission interhumaine est possible uniquement par contact avec les liquides biologiques humains lorsque les signes cliniques sont présents, en particulier la fièvre. Les manifestations cliniques au début sont comparables à un banal syndrome grippal, accompagné de diarrhée et vomissements, évoluant rapidement vers un tableau hémorragique dans un contexte de défaillance polyviscérale. Il n’existe actuellement aucun traitement spécifique validé. Plusieurs molécules sont en cours d’évaluation. Cependant, la meilleure solution pour stopper cette épidémie serait une campagne de vaccination à large échelle. Plusieurs difficultés se posent : accomplir rapidement les différentes étapes de la recherche et du développement des candidats vaccins, mettre en place les essais cliniques, puis le passage à une vaccination à grande échelle qui suppose une infrastructure et une logistique adaptées, en intégrant la nécessité d’une chaîne du froid (conservation à -80  C). Cela nécessitera aussi de prendre en compte les perceptions des populations concernées sur les vaccins en général. /p
4
242-247
17
Epidémie; Pédiatrie; Santé publique; Virus Ebola
Dossier
1
Octobre
Accès restreint
Generalites
Divers

---
Chikungunya et dengue en France en 2014
2014
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=29046298
http://www.jle.com/10.1684/mtp.2014.0538
HAAS H
p En 2014, essentiellement dans le sud de la France, plusieurs patients ont présenté des cas de dengue et/ou de chikungunya, dont certains sont des cas autochtones. Le sud de la France est une zone où le vecteur principal, i Aedes albopictus /i , est définitivement endémique. Les virus dengue et chikungunya (CHKV) sont des arbovirus. Ils provoquent dans la majorité des cas un tableau pseudo-grippal parfois très invalidant notamment par les arthralgies. D’autres manifestations plus sévères peuvent se rencontrer, hépatique, neurologiques ou dermatologiques pour le CHKV, ou de dengue hémorragique, pouvant parfois être létales. Le diagnostic peut se faire par la sérologie ou la recherche d’ARN par RT-PCR. Ces deux maladies sont à déclaration obligatoire. /p
4
248-253
17
Autochtone; Dengue; Pédiatrie; Santé publique; Transmission; Virus Chikungunya
Dossier
1
Octobre
Accès restreint
Generalites
Dengues
Divers

---
Quoi de neuf dans la chirurgie des tumeurs de l’enfant ?
2014
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=29046299
http://www.jle.com/10.1684/mtp.2014.0540
PHILIPPE-CHOMETTE P
GRAPIN-DAGORNO C
TILEA B
p La chirurgie des tumeurs de l’enfant bénéficie de l’évolution des techniques chirurgicales dans plusieurs domaines. Les indications de la vidéochirurgie s’étendent et se précisent. Celle-ci offre les avantages d’une approche mini-invasive et d’une magnification de l’image, qui facilite l’approche chirurgicale de certaines tumeurs d’accès difficile, notamment dans le cadre des tumeurs neuroblastiques. Les indications de la néphrectomie laparoscopique en cas de néphroblastome restent quant à elles limitées et encore controversées. Le concept de « chirurgie d’épargne néphronique » qui limite l’exérèse du parenchyme rénal, voit ses indications se préciser dans le cadre du néphroblastome. Des techniques utilisées initialement chez l’adulte se développent chez l’enfant : nous citerons les exemples de la cryopréservation des gonades, et de la chimiothérapie hyperthermique intrapéritonéale (CHIP). /p
4
254-260
17
Cancérologie; Chimiothérapie; Chirurgie miniinvasive; Enfant; Epargne; Gonade; Intrapéritonéal; Psychopharmacologie; Pédiatrie; Tumeur
Dossier
1
Octobre
Accès restreint
Enfant
Generalites
Psychologie. Psychophysiologie
Enfant

---
Répercussions internes du fixateur externe
2014
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=29046300
http://www.jle.com/10.1684/mtp.2014.0534
ROQUEBERT P
SCELLES R
GUILLER S
p Cette recherche s’intéresse à ce que les enfants disent des répercussions du fixateur externe, appareil utilisé en chirurgie orthopédique. À partir de la méthode clinique et dans le cadre de leur suivi hospitalier, trois filles et quatre garçons âgés de 7 à 20 ans ont été rencontrés en consultation pendant huit mois. Ils y ont évoqué leurs inquiétudes liées à ce fixateur. Nous avons mené des entretiens centrés sur leur vécu de l’intervention et ses conséquences, et fait dessiner les enfants. Dans une approche phénoménologique, nous avons effectué une analyse thématique des discours et des éléments non verbaux, ainsi qu’une analyse des dessins. Il s’agissait d’évaluer le fonctionnement de ces enfants et de repérer les i théories infantiles /i développées à propos de ce corps « différent », avec ce que cela suppose d’angoisse et de défenses. La pose de l’appareil occasionne d’importantes répercussions sur la vie de l’enfant, affectant ses liens aux autres. Le fixateur n’est pas un élément i externe /i , il impacte la vie intrapsychique et relationnelle des enfants. Cette étude montre la nécessité d’accompagner l’enfant dans les suites de cette intervention en prenant en compte son environnement familial et non familial (école, loisirs). /p
4
261-271
17
Enfant; Externe; Interne; Orthopédie; Psychologie; Pédiatrie; Traitement
Article original
1
Octobre
Accès restreint
Enfant
Generalites
Psychologie. Psychophysiologie
Enfant

---
Un état des lieux de la maltraitance des jeunes enfants en France. Les enjeux psychiques dans la relation mère-enfant
2015
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=29121346
https://www.cairn.info/revue-devenir-2014-4-page-261.htm
GOVINDAMA Y
10.3917/dev.144.0261
Les mauvais traitements et les violences mortelles portés à de jeunes enfants sont devenus un souci de santé publique en France. Ce travail présente un bref historique de la question, et présente l'état des lieux et des causes en fonction des différents types de violences. La prédominance des violences mortelles des bébés conduit à repérer, à la lumière de la clinique singulière, la persistance d'un fantasme d'infanticide sous-jacent dans les maltraitances qui se réalise dans la mort des bébés. L'hypothèse que ce fantasme d'infanticide serait universel et inhérent à la maternité est discutée à travers une recherche clinique anthropologique. Deux cas cliniques illustrent notre propos. Un projet de recherche en cours sur les maltraitances sur les enfants de 0 à 3 ans, leur appartenance culturelle et leurs effets sur leur développement, est présenté dans la conclusion pour approfondir cette hypothèse.
4
261-290
26
Enfant maltraité; Enfant; Environnement social; Etude cas; Facteur risque; Fantasme; Infanticide; Maltraitance; Milieu culturel; Relation mère enfant
Revues
20
Avril
Accès restreint
Enfant
PSYCHOPATHOLOGIE. PSYCHIATRIE
Enfant

---
Le stress prénatal et le développement humain : une réponse adaptative à un environnement adverse ou un effet tératogène au développement de l’enfant ?
2015
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=29121347
https://www.cairn.info/revue-devenir-2014-4-page-291.htm
GARON-CARRIER G
10.3917/dev.144.0291
Le stress est souvent considéré comme un facteur prédisposant à plusieurs pathologies physiques et mentales. Durant la période de la grossesse, il peut affecter le développement du fœtus de diverses manières, entre autres, par une transmission hormonale de la mère au fœtus, une réduction de la circulation sanguine reliée au placenta ou encore, une modification dans les habitudes de vie de la mère. De plus en plus d'études effectuées sur les humains tendent à montrer un effet délétère du stress prénatal sur le développement de l'axe hypothalamo-hypophysosurrénal (HHS), et dont les conséquences associées à un dysfonctionnement de cet axe se manifestent dans plusieurs sphères développementales au long cours (sociale, cognitive, physique). Néanmoins, le stress est aussi associé à des effets bénéfiques chez l'individu et selon la conception évolutive, permettrait d'assurer la survie de l'espèce. En ce sens, est-ce que le stress prénatal n'a que des conséquences néfastes? Selon l'hypothèse de la programmation fœtale, le stress prénatal est adaptatif et favorise la survie de l'individu si l'enfant se retrouve dans un environnement postnatal stressant et hostile. D'après le modèle diathèse-stress, le stress prénatal constitue une vulnérabilité dont les conséquences ne se manifestent qu'en présence d'un environnement postnatal adverse. Puis, selon l'hypothèse de la susceptibilité à l'influence environnementale, les effets du stress prénatal relève d'une différence individuelle dans la plasticité de l'individu.
4
291-305
26
Article synthèse; Développement postnatal; Enfant; Homme; Prénatal; Réponse adaptative; Stress; Tératogenèse; Tératogène
Revues
20
Avril
Accès restreint
Enfant
Psychologie. Psychophysiologie
Enfant

---
Développer les compétences psychosociales des enfants et des parents : pourquoi et comment ?
2015
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=29121348
https://www.cairn.info/revue-devenir-2014-4-page-307.htm
LAMBOY B
GUILLEMONT J
10.3917/dev.144.0307
Introduite dans les années 90 par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la notion de compétences psychosociales prend aujourd'hui une ampleur considérable dans le champ de la prévention et de l'éducation pour la santé. Les données accumulées ces dernières années montrent que les compétences psychosociales (de l'enfant et des parents) occupent une place centrale dans le développement de l'enfant et sont un déterminant majeur de la santé physique et psychique. Les résultats de la recherche interventionnelle confirment la nécessité d'agir précocement si l'on souhaite favoriser les comportements favorables à la santé et promouvoir efficacement la santé et le bien-être. En effet, de nombreuses actions de prévention visant à développer les compétences psychosociales de l'enfant et des parents ont fait la preuve de leur efficacité dans différents domaines: santé mentale, addictions, santé sexuelle... Cet article présente une synthèse des connaissances sur les compétences psychosociales (définition, données d'observation, données d'intervention en prévention).
4
307-325
26
Aptitude sociale; Article synthèse; Développement social; Enfant; Habileté; Parent; Promotion santé; Prévention; Santé mentale; Santé publique; Santé
Revues
20
Avril
Accès restreint
Enfant
Psychologie. Psychophysiologie
Enfant

---
Paludisme : perspectives des recherches en entomologie médicale à Madagascar
1995
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=2960241
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=5&iss=6&page=406
LAVENTURE S
RABARISON P
MOUCHET J
ANDRIANAIVOLAMBO L
RAKOTOARIVONY I
RAJAONARIVELO E
MARRAMA L
Les études entomologiques du paludisme à Madagascar avaient surtout concerné le comportement des vecteurs vis-à-vis des insecticides. L’arrêt des pulvérisations intradomiciliaires et l’absence de chloroquine ont permis la recrudescence de la maladie sur les plateaux dans les années 80. Ce phénomène a fait ressortir l’hétérogénéité de la transmission dans l’île. Il a été nécessaire de définir les caractéristiques entomologiques des quatre principaux faciès de transmission malgaches. Ces enquêtes ont permis de fournir aux services de Santé publique les bases épidémiologiques pour organiser les mesures de lutte et de prévention. Dans le paysage très anthropisé des plateaux, la nature des vecteurs, leur densité et leur compétence vectorielle présentent de grandes variations locales. Les études entomologiques cherchent à préciser les différents facteurs humains et environnementaux qui modulent la transmission et constituent des facteurs de risque épidémique. Cette approche microépidémiologique facilitera l’analyse et la comparaison des résultats cliniques et biologiques obtenus dans les différents foyers. La recherche en entomologie médicale permettra également de proposer des schémas de lutte adaptés aux différentes situations.
6
406-411
5
Climat; Densité; Epidémiologie; Facteur milieu; Habitat; Insecticide; Lutte chimique; Lutte sanitaire; Paludisme; Pesticide; Relation homme environnement; Répartition géographique; Santé publique; Vecteur
Compte rendu des journées du Réseau Paludisme à Madagascar (Antananarivo, 12-13 janvier 1995)
1
Novembre
Accès restreint
Vecteurs. Hôtes intermédaires
Médecine tropicale

---
Des croyances aux comportements : diarrhées et pratiques d’hygiène au Burkina Faso
1994
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=3327712
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=4&iss=5&page=359
KANKI B
CURTIS V
MERTENS T
TRAORE E
COUSENS S
TALL F
DIALLO I
Une étude pluridisciplinaire a été menée dans la ville de Bobo-Dioulasso au Burkina Faso. L’étude visait à identifier des interventions pour le contrôle des maladies diarrhéiques chez les enfants. Une combinaison de méthodes qualitatives et quantitatives a permis d’explorer les croyances et pratiques des mères, en relation avec les diarrhées. Dix causes différentes ou ensembles de causes de la diarrhée ont été recensés, entre autres, la dentition, les candidoses buccales et la transgression de l’interdit sexuel postnatal. Des pratiques susceptibles de favoriser la contamination fécale-orale ont été identifiées : 32 % des selles des enfants n’aboutissent pas dans des latrines, soit que la défécation ait lieu à même le sol, soit que les selles faites dans un pot ou dans un linge soient jetées en plein air. Les mains des mères sont quotidiennement en contact avec les selles des enfants lors du nettoyage à l’eau de l’anus de l’enfant après la défécation \; ces contacts sont rarement suivis de lavage de mains au savon. Plusieurs facteurs peuvent expliquer la persistance de telles pratiques et il sera difficile de les changer. Néanmoins, il semble que les informations sanitaires sur la prévention de la diarrhée soient insuffisantes, en partie parce qu’elles ne renseignent pas les mères sur le risque le plus important dans leur situation (les voies de transmission fécale-orale des pathogènes de la diarrhée). Une meilleure conception des messages d’Éducation pour la Santé qui identifierait les pratiques à risque et les croyances qui les pérennisent ainsi que des efforts nationaux d’assainissement permettront certainement de promouvoir l’hygiène personnelle et domestique.
5
359-366
4
Comportement maternel; Croyance; Diarrhée; Education sanitaire; Enfant; Hygiène; Milieu culturel; Prévention; Santé publique
Étude originale
1
Septembre
Accès restreint
Autres maladies. Sémiologie
Médecine tropicale

---
La supplémentation en vitamine A est-elle un obstacle à des stratégies alimentaires durables ?
1994
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=3327713
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=4&iss=5&page=367
DELISLE H
On assiste actuellement, au moyen de programmes spécifiques, à un effort renouvelé de lutte contre les carences en micro-nutriments dont l’avitaminose A, qui menace la survie et la santé de quelque 200 millions de jeunes enfants dans les pays en développement. Même en l’absence de signes cliniques oculaires, la carence en vitamine A est un important facteur de mortalité infanto-juvénile et il a été récemment démontré que la supplémentation pouvait entraîner une réduction sensible de la mortalité. De ce fait, de nombreux programmes centrés sur la distribution de capsules de vitamine A fortement dosées aux enfants d’âge préscolaire ont été entrepris, tout en reconnaissant que cette supplémentation médicamenteuse n’est qu’une mesure initiale devant s’inscrire, en principe, dans une stratégie à plus long terme qui se fonde surtout sur l’alimentation incluant l’allaitement maternel. Dans les régions aux prises avec une telle carence, des aliments riches en ?-carotène (pro-vitamine A) sont en effet disponibles ou pourraient l’être davantage, et ne sont pas hors de portée pour les plus démunis, mais ils sont peu consommés. Dans la réalité toutefois, il s’avère que la supplémentation en vitamine A peut entraîner une médicalisation excessive du problème, ce qui entretient la dépendance de l’extérieur et nuit à la mise en œuvre d’une prévention durable, notamment via une production et une consommation accrue d’aliments riches en vitamine A et surtout en ?-carotène. En outre, la couverture de la population cible par la supplémentation est souvent insuffisante, le risque de surdosage existe chez les nourrissons et la distribution des capsules combinée à la vaccination mériterait d’être davantage examinée dans ses effets sur la réponse vaccinale. Les programmes qui visent à améliorer les apports en vitamine A par le jardinage et la communication nutritionnelle sont encore peu nombreux, mais les données disponibles indiquent qu’ils peuvent amener progressivement aux changements diététiques escomptés. Ces programmes ont par ailleurs d’autres effets positifs, tant en termes de nutrition que de développement, bienfaits rarement associés à la supplémentation. Trop peu de ces programmes axés sur l’alimentation ont été évalués dans leur impact sur le statut en vitamine A, comparativement aux programmes de supplémentation. Cette lacune mérite d’être comblée, car elle nuit à la promotion de solutions alimentaires auprès des décideurs.
5
367-374
4
Carence vitaminique; Chimiothérapie; Education nutritionnelle; Enfant; Etude générale; Homme; Programme sanitaire; Prévention; Régime alimentaire enrichi; Rétinol; Santé publique; Traitement
Option
1
Septembre
Accès restreint
Sante publique. Hygiene-medecine du travail
Mesures de prévention et actions
Populations générales

---
Connaissance et pratique d’hygiène par les gérants des « cafétérias » à Yaoundé, Cameroun
1994
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=3328070
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=4&iss=5&page=375
TCHOUNWOU P
SAMNIG-NYOBE A
Une étude exploratrice et descriptive a été menée pour évaluer la pratique des règles d’hygiène alimentaire et l’état de salubrité dans les cafétérias de Yaoundé II. La méthode probabiliste d’échantillonnage a permis la sélection randomisée de quatre-vingts cafétérias et de leurs gérants, chez qui un questionnaire et une grille d’observations ont été distribués. Les résultats de cette étude ont montré que les cafetiers de Yaoundé II n’ont pas suffisamment de connaissances sur les règles d’hygiène alimentaire. En effet, 32 cafetiers (40 %) ne connaissent aucune voie de contamination des aliments ni aucune maladie liée à la mauvaise hygiène alimentaire. Quant à la pratique des règles d’hygiène, elle est nulle puisque la totalité des cafetiers interrogés ne se lavent pas les mains avant de manipuler les aliments. Près de 94 % d’entre eux ne portent pas de tablier et ils sont 66 % à ne pas protéger le pain des mouches et des poussières. Par ailleurs, 16,25 % des cafétérias disposent d’un seau à ordures fermé. Cette situation pourrait compromettre l’état de santé des usagers, dont le nombre paraît de plus en plus important à cause de la récession économique. Des mesures devraient être prises en vue d’une réglementation et d’une meilleure gestion de ces cafétérias pour assurer la protection de la santé des clients.
5
375-378
4
Aliment; Connaissance; Contamination; Employé; Enquête; Homme; Hygiène; Pratique professionnelle; Restaurant; Santé publique
Note de recherche
1
Septembre
Accès restreint
Sante publique. Hygiene-medecine du travail
Environnement. Conditions de vie
Air. Sol. Eau. Déchet. Alimentation
Médecine tropicale

---
Jugements de jeunes Ivoiriens sur des images de prévention du Sida
1994
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=3328074
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=4&iss=5&page=315
VAUTRIN-SOARES E
SOARES DE CEITA A
DENIAUD F
REY J
L’affiche demeure dans la prévention contre le Sida un moyen médiatique privilégié. Mais encore faut-il que les messages préventifs qui y sont diffusés soient adaptés aux réalités du terrain et bien compris par la population ciblée. C’est le principal enseignement tiré du présent travail effectué auprès de 120 élèves ivoiriens de la région de Bouaké et portant sur la perception de onze dessins réalisés par des jeunes Français et Ivoiriens et deux peintures d’un artiste ivoirien (I. Diarra). En effet les résultats obtenus révèlent que les sujets privilégient avant tout des représentations claires, simples et directes du Sida et en particulier lorsqu’elles sont en rapport direct avec des scènes de la vie courante. Au contraire les dessins montrant une analogie entre Sida et humour, Sida et amour (dessins français), préservatif et gris-gris, habit et protection sont refusés. On note par ailleurs que le milieu et l’âge des élèves n’interviennent pas dans le choix (ou le rejet) des images \; de même la couleur ne semble pas non plus constituer un élément déterminant dans la décision des sujets. Les enseignements tirés de ce travail soulignent aussi la difficulté de faire passer un message à un public trop général et la nécessité de privilégier des images adaptées à un public ciblé. Manifestement conscients des dangers de la maladie, ces jeunes Ivoiriens refusent donc tout message rassurant ou inversement alarmiste sur le Sida, et expriment leur perplexité devant toute image trop compliquée ou trop abstraite.
5
315-324
4
Adolescent; Affiche; Education sanitaire; Enfant; Information public; Perception sociale; Prévention; SIDA; Santé publique
Étude originale
1
Septembre
Accès restreint
Sante publique. Hygiene-medecine du travail
Mesures de prévention et actions
Populations particulières (famille, femme, enfant, personne âgée...)
Médecine tropicale

---
Réactions aux événements de vie chez 215 sujets porteurs du virus de l’immuno-déficience humaine
1994
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=3328075
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=4&iss=5&page=325
DUFOURCQ E
GENTILINI M
Les événements vécus par les porteurs du VIH peuvent-ils influer sur leur état de santé ? Pour éclairer cette question, nous avons constitué, avec la collaboration de porteurs du VIH, un auto-questionnaire mis à la disposition des sujets volontaires résidant en France. 215 dossiers de répondants séropositifs purent ainsi être comparés à 46 dossiers de répondants séronégatifs pris comme témoins. À partir des données ainsi recueillies, nous avons élaboré une liste de 50 événements de vie adaptée à la population séropositive.Cette étude montre que :- devant les événements de la vie courante, les comportements des séronégatifs et des séropositifs ne diffèrent pas significativement et sont plutôt le reflet de notre civilisation. En revanche, les réponses des toxicomanes et des non-toxicomanes diffèrent, les premiers ayant tendance à occulter leur passé ancien \;- après la découverte de leur séropositivité et après leur première prise d’AZT, les sujets modifient leur comportement selon trois modes identifiables : « l’ascèse », « la fuite » ou la « remise en ordre ». Ces enchaînements de conduites volontaires peuvent modifier progressivement ou brutalement le terrain médical des porteurs du VIH \;- des liaisons chronologiques existent entre des événements de vie marquants et le déclenchement de zonas : sur 64 porteurs VIH dont le dossier a pu être consulté avec leur accord, 5 cas de zonas, soit la totalité des cas recensés, interviennent immédiatement après un choc événementiel. En revanche, la liaison entre les événements de vie et l’évolution du nombre des lymphocytes CD4 par mm3 reste difficilement interprétable \;- avant-même d’être validée, la liste d’événements de vie, telle qu’elle a été constituée par et pour la population séropositive, est utilisable comme indicateur rapide d’équilibre de vie. Un nombre d’items remplis supérieur à 8 permet de suspecter une rupture d’équilibre pouvant entraîner, à terme, des comportements pathogènes.
5
325-333
4
Attitude; Comportement; Enquête; Evénement existentiel; Homme; SIDA; Séropositivité; Virus immunodéficience humaine
Étude originale
1
Septembre
Accès restreint
Personnalité, comportement et santé
Psychologie. Psychanalyse. Psychiatrie
Psychologie. Psychophysiologie

---
À propos d’un cas d’échinococcose probablement dû à i Echinococcus vogeli /i , (Rausch et Bernstein, 1972) en provenance du Surinam
1994
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=3328076
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=4&iss=5&page=335
NOZAIS J
CHIGOT J
SEIGNALET C
ASTAGNEAU P
HOANG C
GAY F
DANIS M
Les auteurs rapportent un cas d’échinococcose hépatique et péritonéale due à Echinococcus vogeli en provenance du Surinam, avec présence d’un arc 5 en immuno-électrophorèse et aspects épidémiologiques, anatomo-pathologiques et d’imagerie en faveur du diagnostic d’espèce.
5
335-339
4
Diagnostic; Echinococcose; Etude cas; Histopathologie; Homme; Imagerie médicale; Immunoélectrophorèse; Mâle
Étude originale
1
Septembre
Accès restreint
Echinococcoses
Médecine tropicale

---
Prévalence de l’anémie du nouveau-né au Mali
1994
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=3328077
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=4&iss=5&page=341
DIALLO D
SIDIBE H
DIAKITE S
DOUMBIA S
YVART J
TCHERNIA G
Cette étude est une approche épidémiologique et étiologique de l’anémie du nouveau-né. L’analyse de 199 dossiers de nouveau-nés étudiés dans une maternité de Bamako montre une prévalence importante de l’anémie définie selon les normes de l’OMS (56,8 %). Un taux d’hémoglobine inférieur à 13g/dl est retrouvé chez 36,2 % des nouveau-nés. L’anémie n’est correlée ni aux déterminants sociodémographiques des parents ni aux antécédents obstétricaux de la mère \; elle ne semble pas non plus influencée par le taux d’hémoglobine de la mère. Les hémoglobinopathies de structure, l’infestation palustre ou la carence en folates ne jouent pas de rôle déterminant. Des arguments permettent de penser que la carence en fer occupe une place importante. Ces données font apparaître l’anémie néonatale comme un grave problème de santé publique au Mali et soulignent l’intérêt de son dépistage systématique et d’une réflexion sur son étiologie conduisant à une politique efficace de prévention et de prise en charge.
5
341-345
4
Anémie; Epidémiologie; Etiologie; Facteur risque; Nouveau né; Prévalence; Santé publique
Étude originale
1
Septembre
Accès restreint
Anémies. Hémoglobinopathies
Médecine tropicale

---
Espace urbain et risque anophélien à Pikine (Sénégal)
1994
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=3328078
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=4&iss=5&page=347
SALEM G
LEGROS F
LEFEBVRE-ZANTE E
NDIAYE G
BOUGANALI H
NDIAYE P
BADJI A
TRAPE J
L’hétérogénéité spatiale et sociale des villes africaines fait que les facteurs de risque de paludisme-infection et de paludisme-maladie se combinent différemment dans les sous-ensembles urbains. De l’étude menée à Pikine (Sénégal), il ressort un lien fort entre proximité de la grande dépression marécageuse, densité anophélienne et gouttes épaisses positives, mais de micro-différences apparaissent à une échelle plus fine, en relation avec les sources de pollution. La croissance et la densification exceptionnellement rapides de Pikine se traduisent par le comblement progressif des gîtes à moustiques intra-urbains et l’exposition de la population excentrée aux nuisances des marécages périphériques, notamment ceux creusés pour satisfaire les besoins en produits maraîchers. Toutefois, le site particulier de Pikine fait que les quartiers anciens restent exposés à un risque anophélien important. Si les fractions de la population et de la superficie exposées à fort risque de transmission diminuent d’année en année, les effectifs et les surfaces exposées augmentent au rythme de croissance de la ville. La superposition de la géographie du risque anophélien avec celles de la densité de la population et du niveau socio-économique individualise trois grands types de situations écologiques : densité forte de population, proximité des gîtes et niveau socio-économique élevé dans la partie la plus ancienne de Pikine \; densité moyenne de population, éloignement des gîtes et faible niveau socio-économique dans la partie centrale de la ville \; densité faible de population, proximité des niayes et céanes, faible niveau socio-économique sur les fronts d’urbanisation. La démarche géographique permet ainsi de distinguer des zones à risques paludéens spécifiques.
5
347-357
4
Analyse risque; Anopheles; Densité population; Milieu urbain; Paludisme; Répartition géographique; Santé publique; Statut socioéconomique; Transmission homme homme; Urbanisation; Vecteur
Synthèse
1
Septembre
Accès restreint
Paludisme
Médecine tropicale

---
La ville : un échelon pertinent de gestion des problèmes de santé de la population
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=3764655
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=5&page=349
BERRAT B
En France, l’initiative communale a toujours été essentielle en matière de santé publique. Depuis la décentralisation (1982), les communes sont notamment invitées à développer des politiques de promotion de la santé, prenant en compte les caractéristiques sociales et culturelles de la population, et favorisant la coordination entre les différents acteurs - médicaux et autres - intervenant dans le champ de la santé. Cette démarche rencontre néanmoins différents obstacles : complexité du système de santé français, résistances des professionnels médicaux à se départir de leur pouvoir, réticences des professionnels du secteur social devant un domaine qu’ils maîtrisent peu et une éventuelle « médicalisation » du social, difficultés à mobiliser les habitants...
5
349-351
3
Décentralisation; Echelon municipal; Homme; Politique sanitaire; Prévention; Santé publique; Ville
Synthèse
1
Septembre
Accès restreint
Sante publique. Hygiene-medecine du travail
Généralités
Systèmes de santé. Protection sociale

---
Villes et santé, une approche : les diagnostics santé DSQ
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=3764656
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=5&page=352
DESCLAUX A
Au cours des dernières années, la santé publique a pu développer son approche de la ville avec le programme de développement social des quartiers (DSQ), qui envisage la santé au même titre que l’éducation ou l’insertion dans 400 quartiers urbains français « en difficultés ». Ce programme a permis la réalisation de bilans de santé communautaires, souvent expérimentaux au niveau de leur méthodologie, en préalable à la réalisation de projets. L’exemple de « diagnostics santé » réalisés dans cinq sites DSQ de Midi-Pyrénées révèle les priorités des quartiers : troubles psychologiques et fonctionnels multi-factoriels qui touchent surtout les personnes les moins bien insérées, environnement, difficultés d’accès économique et social aux soins, promotion de la santé, information locale et coordination des interventions, dysfonctionnements du dispositif local. L’échelle du quartier paraît, face à ces problèmes, très pertinente pour la prise en compte globale de la santé. Les enquêtes et actions de santé menées dans le cadre du DSQ constituent un matériau important susceptible d’enrichir la réflexion sur la santé et la ville.
5
352-357
3
Décentralisation; Développement social; Echelon local; Homme; Politique sanitaire; Politique sociale; Quartier; Santé publique; Ville
Synthèse
1
Septembre
Accès restreint
Sante publique. Hygiene-medecine du travail
Généralités
Planification. Prévention (méthodes). Intervention. Evaluation

---
L’enfant et les offres de soins en ville
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=3764657
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=5&page=358
TESSIER S
Les offres de soins pour l’enfant en ville suivent les divisions classiques en secteurs moderne, populaire et traditionnel. Bien que les informations manquent parfois sur les deux derniers, ils jouent un rôle essentiel dans les recours aux soins décidés par les mères. Les structures modernes n’ont, en réalité, pas été conçues pour une pathologie strictement urbaine mais traduisent les caractéristiques centralisatrices de la cité pour les ressources et les services. Ces services, préventifs et curatifs, sont organisés en ville sur les mêmes principes qu’en zone rurale bien qu’ils y soient plus accessibles et généralement de meilleure qualité. Cependant l’examen des diverses publications montre que les améliorations observées en ville sont peut-être amplifiées selon les optiques envisagées (effet des moyennes, non-prise en compte des enfants des bidonvilles...). Les difficultés majeures rencontrées pour l’évaluation de tels services sont liées au peu d’information disponible et au conflit entre les différentes perspectives. Si maladies et épidémiologie peuvent être assez facilement appréhendées et font l’objet des efforts sociaux de nombreux intervenants, il n’en est pas de même du «mal-être» de l’enfant ou de ses parents qui motive un recours aux soins pour l’enfant. L’offre de soins en ville est une résultante, au sein d’un contexte socio-économique et culturel donné, de toutes ces tendances et dépend à la fois des possibilités économiques, des traditions de protection sociale, et en fin de compte des choix des parents.
5
358-366
3
Enfant; Pays en développement; Politique sanitaire; Politique sociale; Santé publique; Service santé; Système santé; Ville
Synthèse
1
Septembre
Accès restreint
Sante publique. Hygiene-medecine du travail
Généralités
Planification. Prévention (méthodes). Intervention. Evaluation

---
Alimentation de rue : situation et perspectives d’action
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=3764658
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=5&page=367
GERBOUIN-REROLLE P
CHAULIAC M
MASSE-RAIMBAULT A
Le processus d’urbanisation des pays en développement s’accompagne de l’adoption par les citadins de nouvelles pratiques alimentaires et l’alimentation de rue constitue un des éléments marquants de cette évolution. La préparation et la vente d’aliments dans la rue est une activité du secteur informel permettant à une population urbaine marginale d’avoir une source de revenus. Les consommateurs y trouvent une alimentation peu coûteuse et diversifiée. Cependant, des problèmes se posent : risques sanitaires, fragilité économique et relations difficiles avec l’administration. L’analyse de certaines expériences permet de définir quelques principes et pistes de travail pour des actions visant à connaître l’impact sur le consommateur et à améliorer la qualité des produits et la stabilité économique de ces micro-entreprises.
5
367-374
3
Alimentation; Aspect économique; Comportement alimentaire; Contrôle qualité; Homme; Hygiène; Pays en développement; Rue; Santé publique; Urbanisation; Ville
Synthèse
1
Septembre
Accès restreint
Sante publique. Hygiene-medecine du travail
Environnement. Conditions de vie
Air. Sol. Eau. Déchet. Alimentation
Médecine tropicale

---
Utilisation des services de santé en zone urbaine par des patients originaires d’Afrique sub-saharienne infectés par le VIH
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=3764660
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=5&page=382
CHOUAÏD C
HALLEY DES FONTAINES V
SALVIA C
L’objectif de cette étude est de répertorier les problèmes posés par la prise en charge, en milieu hospitalier, des patients originaires d’Afrique subsaharienne infectés par le VIH et d’identifier la spécificité de leur mode de recours aux soins. La méthode retenue est celle des entretiens semi-dirigés, portant sur les conditions d’existence des patients, sur leur environnement familial, affectif et socio-professionnel et sur leur attitude vis-à-vis des soins. L’étude a eu lieu dans trois hôpitaux différents de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris, de mai à décembre 1991. Cinquante patients originaires d’Afrique sub-saharienne, infectés par le VIH, ont été inclus dans l’étude. Les résultats mettent en évidence l’extrême précarité de la situation administrative, professionnelle et sociale de ces patients. L’hôpital est leur premier et principal mode de recours aux soins, mais l’adhésion au système de soins est faible. Plusieurs facteurs interviennent dans cette mauvaise adhésion : un état psychologique souvent mal équilibré, l’incompréhension fréquente du système de soins hospitalier, les convictions religieuses et la foi en une guérison miracle ainsi qu’une gestion difficile de la vie quotidienne centrée sur la recherche de travail, de logement et les démarches administratives. La mise en place de consultations multidisciplinaires, intégrant les aspects médicaux, psychologiques et sociaux, pourrait contribuer à une réponse plus adaptée aux besoins de ces patients. Par ailleurs, les actions d’information et de prévention doivent tenir compte du fait que la famille et les proches jouent un rôle moindre par rapport à celui des communautés religieuses qui apparaissent comme un élément essentiel de soutien de ces patients.
5
382-386
3
Accessibilité; Africain; Effet psychologique; Environnement social; Homme; Hôpital; Immigrant; Milieu urbain; SIDA; Santé publique; Soin; Système santé
Étude originale
1
Septembre
Accès restreint
Sante publique. Hygiene-medecine du travail
Mesures de prévention et actions
Populations particulières (famille, femme, enfant, personne âgée...)

---
Le « succès » des services d’accueil des urgences : l’hôpital malade de la ville
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=3764661
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=5&page=389
LOMBRAIL P
5
389-390
3
Accessibilité; Homme; Hôpital; Milieu urbain; Organisation hospitalière; Santé publique; Service hospitalier; Système santé; Urgence
Option
1
Septembre
Accès restreint
Sante publique. Hygiene-medecine du travail
Etablissements sanitaires et sociaux
Organisation

---
Promotion de santé et populations défavorisées : intérêts et limites des actions d’un Comité d’éducation à la santé
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=3764662
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=5&page=391
MARTIN F
FERRIERE N
COQUART A
La pratique associative d’un Comité d’éducation à la santé dans une agglomération urbaine de moyenne importance a permis de mener une démarche communautaire de santé dans différents dispositifs sociaux. La participation à la zone d’éducation prioritaire a permis de dynamiser une action communautaire globale sur des objectifs concrets valorisants (la santé des enfants). Le savoir-faire acquis par les promoteurs de ces actions s’est enrichi de pratiques et d’outils pédagogiques d’éducation à la santé adaptés à ces actions. Les actions de promotion de santé dans le cadre du développement social urbain nécessitent motivation des chefs de projet, des décideurs locaux, et participation des habitants sur des objectifs et des pratiques souvent éloignés des modèles bio-médicaux traditionnels d’éducation à la santé. Des actions de proximité, interactives, et des actions de formation de travailleurs médico-sociaux dans le cadre de la maîtrise d’œuvre permettent d’adapter la démarche communautaire aux aspects socio-culturels. Les limites de la pensée complexe récursive tiennent aux difficultés qu’ont les habitants de ces quartiers à se construire une identité reconnue et acceptée. Le dispositif RMI permet d’articuler démarche individuelle et collective dans des actions de promotion de santé centrées sur la réhabilitation et l’estime de soi dans le projet d’insertion. Les limites de ces actions dans le cadre de différents dispositifs sociaux soulignent la pertinence et l’actualité de la nécessaire mise en œuvre des dispositions de la charte d’Ottawa sur la promotion de la santé.
5
391-398
3
Développement social; Education sanitaire; Homme; Milieu urbain; Organisation santé; Pauvreté; Politique sociale; Prévention; Santé publique; Service santé
Option
1
Septembre
Accès restreint
Sante publique. Hygiene-medecine du travail
Mesures de prévention et actions
Populations particulières (famille, femme, enfant, personne âgée...)

---
Promotion de la santé et marginalité
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=3764663
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=5&page=399
LACRONIQUE J
5
399-400
3
Campagne de masse; Communication; Education sanitaire; Homme; Marginalité; Mass media; Pauvreté; Prévention; Santé publique
Option
1
Septembre
Accès restreint
Sante publique. Hygiene-medecine du travail
Mesures de prévention et actions
Populations particulières (famille, femme, enfant, personne âgée...)

---
Pourquoi un Institut de la Ville ?
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=3764664
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=5&page=401
GENTILINI M
DUNETON P
GOYET F
CHIEZE F
L’urbanisation croissante au Nord comme au Sud entraîne des modifications majeures des conditions de vie. Les conséquences sanitaires de ces modifications ont été longtemps ignorées, mais depuis quelques années, la réflexion s’organise et des actions spécifiques sont conduites sur ce sujet. L’accès aux soins des exclus, le statut de personnes âgées, la protection de l’enfance, la violence, la toxicomanie sont quelques-uns des domaines dans lesquels action et réflexion se développent. L’Université de médecine, en dehors de quelques collaborations ponctuelles avec des municipalités ou des associations, ne s’est pas encore réellement investie dans ce domaine où les besoins sont immenses : la sémiologie des troubles de santé en ville reste à décrire. L’Institut de la Ville, créé au sein de l’Institut des Cordeliers/Faculté de médecine de Paris, souhaite devenir un pôle de réflexion, de conseil sur tout ce qui concerne la santé et la ville. Réflexion de fond et sur les stratégies, soutien et évaluation d’action, formation des intervenants médicaux ou non, tels sont les grands axes sur lesquels l’Institut de la Ville travaillera dans un partenariat très ouvert à toutes les équipes déjà engagées sur ce thème.
5
401-405
3
Education sanitaire; Homme; Organisme coordination; Pauvreté; Politique sanitaire; Prévention; Santé publique; Urbanisation; Ville
Propositions - Actions - Projets
1
Septembre
Accès restreint
Sante publique. Hygiene-medecine du travail
Généralités
Planification. Prévention (méthodes). Intervention. Evaluation

---
Étude du thème de la maladie dans la littérature destinée aux enfants d’âge préscolaire
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=3860285
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=6&page=425
FRECHETTE L
Le présent article est issu d’une recherche globale sur la prévention et la promotion de la santé par le biais de la littérature enfantine. L’auteur aborde ici plus spécifiquement l’étude du thème de la maladie dans les livres pour les enfants d’âge préscolaire. Les écrits sur le développement du concept de la maladie chez les enfants se regroupent au sein de trois cadres théoriques : celui du développement cognitif de type « piagétien », celui de la théorie de l’expectancy dérivée de l’apprentissage social et, plus récemment, celui encore modeste de l’approche écologique qui tient compte de l’influence des facteurs sociaux sur l’élaboration de la représentation de la maladie. Parmi les moyens favorisant le développement de l’enfant et l’évolution de ses représentations, la littérature enfantine occupe une place privilégiée. Outre le plaisir de la lecture, elle touche les enfants en tant que véhicule de valeurs, source d’informations et de propositions de comportements en rapport avec les diverses facettes de leur vie. Cette recherche, dans le cadre de la prévention en santé, a étudié la fréquence avec laquelle le thème de la maladie dans les livres pour enfants en langue française est abordé. Elle a surtout analysé la façon dont le sujet est traité dans l’image et dans le texte ainsi que les messages sociosanitaires véhiculés auprès des enfants par cette littérature. Elle s’est penchée plus spécifiquement sur les personnages et les lieux associés à la maladie, de même que sur les comportements et attitudes en rapport avec la maladie et sur le message d’ensemble se dégageant des ouvrages portant sur la maladie.
6
425-432
3
Age préscolaire; Attitude; Enfant; Littérature enfantine; Maladie; Prévention; Représentation sociale
Synthèse
1
Novembre
Accès restreint
Sante publique. Hygiene-medecine du travail
Mesures de prévention et actions
Divers

---
Aspects relationnels de la malnutrition infantile en milieu urbain africain
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=3860286
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=6&page=433
BOUVILLE J
La malnutrition protéino-énergétique demeure une des toutes premières causes de mortalité infantile dans les pays en développement. Le rôle d’une perturbation des relations mère-enfant dans l’étiologie de la malnutrition est souvent cité, mais rarement mis en évidence. L’étude s’efforce de mieux comprendre la structuration du lien entre les symptômes de l’enfant et certaines spécificités comportementales et alimentaires caractéristiques de sa situation au quotidien. Les observations écrites et filmées des interactions avec l’entourage de douze enfants - dont six souffrent de malnutrition - de 12 à 20 mois à Yaoundé, au Cameroun, ont fait apparaître les tendances suivantes : les enfants souffrant de malnutrition vivent dans un environnement plus instable et moins « chaleureux », réclament plus d’attention et (n’)obtiennent (que) davantage de contact alimentaire que les enfants bien portants de l’echantillon. Une prise en compte des dimensions psychosociales et culturelles de la malnutrition, complémentaire des approches économiques et nutritionnelles plus répandues, peut permettre d’éviter l’écueil qui consiste à « plaquer » un savoir ethnocentrique - même techniquement exact - sur une réalité méconnue. La mise en place de programmes plus ciblés et appropriés nécessite le transfert de mécanismes adaptatifs, acceptés et familiers culturellement, d’un secteur de la population (familles d’enfants bien portants) à un autre (enfants souffrant de malnutrition).
6
433-440
3
Alimentation; Enfant; Environnement social; Malnutrition; Milieu familial; Milieu urbain; Relation mère enfant; Santé publique
Étude originale
1
Novembre
Accès restreint
Autres maladies métaboliques liées à l'alimentation (malnutrition, carences alimentaires et vitaminiques...)
Médecine tropicale

---
De l’accouchement traditionnel à l’accouchement moderne au Sénégal
1993
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=3860287
http://www.jle.com/medline.phtml?issn=1157-5999&vol=3&iss=6&page=441
ENEL C
PISON G
LEFEBVRE M
Les conditions d’accouchement dans une zone rurale de Basse-Casamance, au Sénégal, ont considérablement évolué ces dernières décennies. Les femmes accouchaient autrefois le plus souvent dans le fond de la cour de leur maison, sans précaution d’asepsie, et allaient ensuite se reposer quelques jours dans un endroit que l’on désigne actuellement par le terme « maternité traditionnelle ». En une vingtaine d’années, entre 1950 et 1970, les femmes ont délaissé ces maternités traditionnelles pour aller accoucher dans des maternités créées à l’intérieur de structures médicales de type occidental. Les accouchements se déroulent désormais dans des conditions plus favorables, avec pour conséquence une diminution très importante de la mortalité néonatale. Cette évolution exemplaire est attribuable à une politique de construction de maternités et d’incitation à les utiliser, facilitée par la tradition de séjourner plusieurs jours hors du domicile après un accouchement.
6
441-446
3
Accouchement; Etat sanitaire; Milieu rural; Mortalité; Médecine occidentale; Médecine traditionnelle; Nouveau né; Organisation santé; Santé publique; Système santé
Étude originale
1
Novembre
Accès restreint
Sante publique. Hygiene-medecine du travail
Généralités
Analyse. Etat de santé
Médecine tropicale

---
Courriel
17/09/2018


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.