Libellé préféré : Accès libre;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


Intoxication accidentelle à l'arsenic par une pierre de collection
2001
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=930415
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2002025
GOULLE J
KOLLY C
LACROIX C
DUQUENOY A
GAUSSIN G
LE LUYER B
10.1051/ata/2002025
L'objectif de ce travail est de présenter un cas d'intoxication à l'arsenic par une pierre de collection et de proposer des mesures pour éviter ce type d'accident. L'observation que nous rapportons concerne un nourrisson de 17 mois qui joue avec les pierres de collection de son frère aîné. Celles-ci font partie d'un assortiment de pierres que l'on peut se procurer dans les magasins de souvenirs ou sur les marchés, sans qu'aucune mention ne soit faite de leur dangerosité éventuelle. Le jeune Flavian est surpris par sa mère avec des pierres dans la bouche. La mère le fait cracher et élimine le maximum de particules puis lui rince la cavité buccale à l'eau. Elle se rend aux Urgences Pédiatriques, l'enfant ne présente pas de symptomatologie clinique particulière. Les pierres, de couleur jaune vif, sont identifiées comme étant de l'orpiment ou sulfure naturel d'arsenic (As sub 2 /sub S sub 3 /sub ). Le dosage de l'arsenic (As) est réalisé par spectrométrie d'absorption atomique électrothermique au four graphite, équipé d'un dispositif Zeeman pour la correction du bruit de fond (Spectra AA 800 avec GTA 100 Varian). La méthode des ajouts dosés que nous utilisons a été mise au point et validée au laboratoire selon les critères usuels. Le dosage spécifique de l'As inorganique, la seule forme d'As toxique, est effectué après extraction par le chloroforme. L'As urinaire inorganique, montre une élévation très importante du rapport urinaire As/créatinine à 327 μg/g (sujet exposé 50 μg/g en fin de semaine de travail). Un contrôle de l'As sanguin et urinaire réalisé trois mois plus tard s'avère normal. Cette observation pose un réel problème de santé publique: minerais en vente libre, sans aucune mention, qui plus est destinés aux enfants alors qu'il s'agit de divers sels de métaux dont la toxicité peut être redoutable. Nous proposons un étiquetage adapté mentionnant la dangerosité éventuelle du minerai et l'emploi d'emballages inviolables pour les minéraux toxiques.
1
30-34
13
A domicile; Accident; Arsenic; Collection; Enfant; Etiquetage; Etude cas; Intoxication; Pierre; Prévention; Voie orale
Accès libre
Métaux et composés minéraux divers

---
Identification de la prednisone et de la méthylprednisolone dans les cheveux par HPLC-ES-MS
2001
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=930505
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2002024
CIRIMELE V
KINTZ P
GOULLE J
LUDES B
10.1051/ata/2002024
Cet article décrit une méthode de dosage de la prednisone et de la méthylprednisolone par chromatographie liquide haute performance couplée à la spectrométrie de masse par une interface de type electrospray. Les cheveux ont été prélevés chez 11 patients sous corticothérapie après avoir obtenu leur consentement oral. Dans la majorité des cas, ce traitement faisait suite à une greffe. Les cheveux ont été préalablement lavés par deux bains successifs de dichlorométhane et réduits en poudre dans un broyeur à boulet. La solubilisation des composés a été réalisée par incubation de 100 mg de poudre de cheveux dans du tampon Soerensen (16h à 40 C) en présence de 50 ng de cortisol-d sub 3 /sub utilisé en temps qu'étalon interne. La purification a été réalisée sur cartouches Isolute C18 suivie d'une extraction liquide-liquide par de l'éther à pH alcalin. La phase organique finale a été évaporée puis l'extrait sec repris dans 30 μl de méthanol. La séparation chromatographique des composés a été réalisée sur une colonne Novapack C18 à l'aide d'un gradient d'acétonitrile de 20 à 60 % en 4 min. Le détecteur utilisé était Un spectromètre de masse Perkin Elmer Sciex API 100. La réponse du détecteur était linéaire pour des concentrations de prednisone et de méthylprednisolone variant de 20 à 2000 pg/mg. Les rendements d'extraction pour des cheveux surchargés en corticostéroïdes à la concentration finale de 250 pg/mg étaient de 70 % pour la prednisone et 75 % pour la méthylprednisolone. A cette même concentration, la répétabilité intra-jour était de 8 % pour la prednisone et 12 % pour la méthylprednisolone. Les limites de détection, déterminées pour un rapport signal/bruit de fond équivalent à 2, étaient de 15 pg/mg pour la prednisone et 10 pg/mg pour la méthylprednisolone. Lors de cette étude, la prednisone a pu être identifiée dans les cheveux de 9 patients sur 10 traités par Cortancyl (30 à 130 pg/mg, moyenne 65 pg/mg). La méthylprednisolone a pu être dosée (15 pg/mg) dans les cheveux de l'unique patient traité par Médrol .
1
23-29
13
Analyse quantitative; Cheveu; Chromatographie HPLC; Corticostéroïde; Dopage; Dépistage; Détection; Electrospray; Homme; Matériel biologique; Prednisolone; Prednisone; Spectrométrie masse; Sportif
Accès libre
Méthodes de contrôle

---
Mécanismes de la redistribution post-mortem des xénobiotiques : le point sur l'état actuel des connaissances
2001
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=930972
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2002023
PELISSIER-ALICOT A
GAULIER J
CHAMPSAUR P
MARQUET P
10.1051/ata/2002023
Les concentrations des molécules obtenues à partir d'échantillons post-mortem ne sont pas forcément le reflet des concentrations au moment du décès. Ces concentrations post-mortem peuvent varier soit en fonction des différents sites de prélèvement, soit en fonction du délai entre le décès et la réalisation des prélèvements. Ces phénomènes ont été regroupés sous le terme de redistribution post-mortem. Les mécanismes présidant à ces phénomènes de redistribution sont complexes et multifactoriels. Ils dépendent en premier lieu de l'évolution des phénomènes cadavériques. En période post-mortem précoce, certains organes, qualifiés d'organes réservoirs peuvent relarguer les xénobiotiques concentrés avant le décès. Il s'agit essentiellement du tractus gastro-intestinal, du foie, des poumons ou du myocarde. La lyse cellulaire et plus tardivement la putréfaction favorisent également les phénomènes de redistribution. Le profil physico-chimique et pharmacocinétique des xénobiotiques semble être également un facteur déterminant, mais ces aspects sont moins bien connus. La seule certitude actuelle repose sur le fait que les molécules lipophiles à large volume de distribution subissent d'importants phénomènes de redistribution. L'étude de la littérature montre cependant que cette explication est largement insuffisante pour de nombreuses molécules. D'autre part, l'éventualité de la poursuite du métabolisme de certaines molécules en période post-mortem immédiate doit être envisagée. D'un point de vue pratique, il est impératif de pouvoir disposer de prélèvements autopsiques multiples afin de limiter les difficultés d'interprétation et d'approcher les mécanismes présidant à ces phénomènes de redistribution. Enfin, nous pensons qu'il est nécessaire de quantifier les variations observées, vraisemblablement sous forme de pourcentage, afin d'harmoniser l'interprétation de ces phénomènes.
1
1-17
13
Aspect médicolégal; Cadavre; Composé chimique; Distribution; Homme; Lyse; Médecine légale; Médicament; Pharmacocinétique; Postmortem; Toxicocinétique; Xénobiotique
Accès libre
Généralités. Méthodes

---
Le “pot belge” : compositions, contextes et finalités d'usage
2001
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=930973
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2002022
MURA P
MARQUET P
GOUBAULT C
PAPET Y
LACHATRE G
10.1051/ata/2002022
Cet article rapporte le bilan de deux années d'analyses de produits de saisies consécutives à la découverte du pot belge, un produit dopant largement utilisé dans le monde sportif et en particulier dans le milieu du cyclisme. Cette pratique, qui existe depuis le début des années 1980, consiste à s'injecter en intramusculaire 0,5 ml de pot belge, avant. puis pendant la compétition. Les analyses ont été réalisées par chromatographie gazeuse couplée à la spectrométrie de masse, par chromatographie liquide haute performance avec détection à barrette de diodes et par chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse. Cinq types différents de pot belge ont ainsi pu être identifiés. La caractéristique commune consistait en une très forte concentration d'amphétamine (14 à 52 mg/ml). Selon les échantillons, elle était associée à tout ou partie des substances suivantes : héroïne (12,5 μg/ml), cocaïne (2,3 à 9 μg/ml), éthanol, acide acétylsalicylique, carbasalate calcique, phénacétine, éthenzamide, butanamides et caféine. Les auteurs rapportent les circonstances dans lesquelles les sportifs peuvent être amenés à utiliser ce moyen de dopage, ainsi que les risques engendrés par une telle pratique compte tenu des concentrations observées pour chacun de ces produits.
1
18-22
13
Amphétamine dérivé; Analyse chimique; Analyse quantitative; Association toxique; Cocaïne; Composition chimique; Cyclisme; Dopage; Ester; Homme; Héroïne; Préparation illicite; Sportif; Voie intramusculaire
Accès libre
Intoxications médicamenteuses. Dopage

---
Intoxication aiguë mortelle par un herbicide, la bentazone
2001
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=930975
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2002029
TURCANT A
PUECH M
CAILLEUX A
HARRY P
BRUHAT C
VICQ N
LE BOUIL A
ALLAIN P
10.1051/ata/2002029
Un agriculteur de 56 ans est transporté en ambulance vers l'hôpital 1h (HI) après l'ingestion volontaire de 500 ml de FIGHTER (bentazone, 480 g/L eau). Il présente une vigilance normale, une polypnée, une diarrhée profuse et des vomissements. Pendant le trajet, le patient devient très agité, transpire beaucoup et présente une brutale difficulté respiratoire conduisant à un arrêt cardiaque. Une hypertonie musculaire généralisée extrême rend impossible l'intubation trachéale (H1,5). Les gestes de réanimation sur place sont sans succès et le patient décède environ 2h après l'ingestion. L'analyse d'un échantillon de plasma et d'urine péri-mortem, par CLHP-UV-DAD après extraction par le dichlorométhane, ne montre ni strychnine ni autres médicaments ou toxiques à l'exception du citalopram ([plasma] 0, 1 mg/L) et de la bentazone. Les concentrations plasmatique et urinaire de bentazone, mesurées soit par CPG, soit par CLHP après précipitation des protéines (plasma) ou simple dilution (urine), sont respectivement égales à 1500 et 1000 mg/L. L'identification de la bentazone (P.M. 240) est confirmée par ses spectres de masse sous forme non dérivée (ESI sup - /sup . m/z 239, 197, 175, 132) et sous forme méthylée (EI sup /sup , m/z 254, 212, 175). Le métabolite 6-hydroxylé (EI sup /sup , m/z 284, 242, 163; ESI sup - /sup , m/z 255, 213, 191, 148) ainsi que le dérivé N-glucuronide de la bentazone (ESI sup - /sup , m/z 415, 239) sont pris en évidence dans l'urine.
1
54-58
13
Analyse quantitative; Diagnostic; Etude cas; Homme; Intoxication; Liquide biologique; Mort; Métabolite; Pesticide; Suicide; Toxicité; Voie orale
Accès libre
Toxicologie des pesticides, engrais et autres produits chimiques à usage agricole

---
Toxicomanie d'un anesthésiste au fentanyl : la preuve formelle par analyse des cheveux en utilisant la CPG/SM/SM
2001
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=931270
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2002028
VILLAIN M
CIRIMELE V
LUDES B
KINTZ P
10.1051/ata/2002028
Un médecin anesthésiste exerçant en Suisse est soupçonné d'usage détourné de fentanyl. Afin de palier aux limitations des analyses urinaires, négatives pour le fentanyl à plusieurs reprises, une recherche au niveau capillaire a été réalisée, pouvant déterminer une éventuelle exposition répétée à ce médicament. Pour cela, une méthode par chromatographie gazeuse couplée à un spectromètre de masse tandem a été mise au point, comprenant une incubation de la poudre de cheveux dans du tampon Soerensen et une purification sur colonne Isolute C18. Ce procédé validé (linéaire entre 20 et 1000 pg/mg, limite de détection de 20 pg/mg et rendement d'extraction de 82 % pour une concentration de 100 pg/mg), a permis de doser le fentanyl à la concentration de 644 pg/mg. Celle ci est très importante en regard des concentrations retrouvées dans la littérature et signifie que ce médecin consomme de façon régulière ce stupéfiant.
1
49-53
13
Abus; Analyse quantitative; Anesthésique général; Anesthésiste; Cheveu; Chromatographie phase gazeuse; Chronique; Diagnostic; Détection; Etude cas; Fentanyl; Homme; Matériel biologique; Opiacés; Personnel sanitaire; Spectrométrie masse tandem; Toxicomanie
Accès libre
Toxicomanies

---
Adaptation d'une méthode colorimétrique à la mesure automatisée de l'activité catalytique des cholinestérases dans un plasma et dans un hémolysat de sang total
2001
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=931271
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2002027
CHIANEA D
ADAM F
CAPRON J
CORBE H
10.1051/ata/2002027
La mesure de l'activité des cholinestérases dans le plasma permet le diagnostic d'une intoxication aiguë ou chronique par un inhibiteur des chlolinestérases. D'après la littérature, l'activité intra-érythrocytaire est un marqueur pertinent dans les intoxications chroniques et constitue un meilleur indicateur des effets biologiques des inhibiteurs des cholinestérases que l'activité plasmatique. Les auteurs proposent une adaptation de la méthode colorimétrique manuelle en mode bi-réactif Cholinestérase MPR2 Roche. La technique proposée permet la mesure automatisée à 37 C de l'activité des cholinestérases dans un plasma ou dans un hémolysat de sang total sur analyseur multiparamétrique Cobas Mira ABX Diagnostics; l'activité intra-érythrocytaire est obtenue par calcul à partir des deux activités précédentes et de l'hématocrite. La technique est linéaire entre 19 et 959 U/L. Trente sérums et trente hémolysats de sang total ont été analysés avec la technique proposée et avec une méthode de référence en mode mono-réactif: Cholinestérase [PTC] Sigma Diagnostics. La comparaison des résultats rend compte d'un facteur de corrélation égal à 0,99 pour les échantillons plasmatiques et à 0,91 pour les hémolysats de sang total. L'automatisation réduit les imprécisions liées à l'utilisation de petits volumes de prise d'essai (4 μl) et de réactif déclenchant (28 μl). Elle permet de rendre un résultat dans un délai de cinq minutes après traitement des échantillons biologiques. L'emploi d'un bi-réactif est économiquement rentable particulièrement pour l'analyse ponctuelle de petites séries d'échantillons biologiques: les réactifs sont stables pendant six semaines à 4 C et à l'abri de la lumière après reconstitution.
1
41-48
13
Activité enzymatique; Analyse quantitative; Anticholinestérasique; Carbamate organique; Cholinesterase; Colorimétrie; Diagnostic; Homme; Inhibiteur enzyme; Intoxication; Liquide biologique; Organophosphoré; Pesticide; Plasma sanguin; Sang
Accès libre
Toxicologie des pesticides, engrais et autres produits chimiques à usage agricole

---
Intérêt de l'extraction en phase solide en toxicologie : exemple d'extraction de 15 substances toxiques et médicamenteuses par 7 colonnes SPE différentes par un protocole unique
2001
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=931290
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2002026
SADEG N
DUMONTET M
10.1051/ata/2002026
Nous voyons apparaître sur le marché de nouvelles colonnes d'extraction en phase solide avec de nouvelles matrices dédiées pour l'extraction, en une seule étape, de toxiques divers et les fabricants proposent pour ce faire, des protocoles spécifiques pour le conditionnement des colonnes, le choix des tampons, les phases de lavage et d'élution des toxiques à extraire. Nous avons utilisé un protocole unique pour l'extraction en une seule étape de médicaments acides, neutres et basiques. Un protocole d'extraction en général est un compromis entre la sélectivité et le taux de rendement, Seul le taux de rendement est déterminé dans notre étude. Le protocole d'extraction utilisé est le suivant : conditionnement par méthanol et tampon phosphate pH 4,4, passage de l'échantillon, lavage par la solution tampon pH 4,4 et élution par le méthanol. La colonne OASIS extrait correctement les différents médicaments analysés. Aux conditions utilisées, les colonnes Certify, MN Drugs Isolute HCX et Speed Flow ABN extraient faiblement les molécules basiques et neutres. En effet, les analytes basiques ne sont pas élués et restent accrochés à la matrice ; il faudra, pour augmenter la force éluante, alcaliniser l'éluat par du NH sub 4 /sub OH par exemple. Ceci permettra de créer Un recul d'ionisation et donc de décrocher ces analytes de la phase stationnaire. Ces médicaments basiques sont donc correctement élués lorsque l'on rajoute de l'ammoniac au solvant d'élution (méthanol). Par contre, les médicaments acides sont faiblement extraits car peu retenus par la phase stationnaire. Pour améliorer le rendement d'extraction par ces colonnes, il faudra modifier les conditions de l'étape de lavage selon les molécules à extraire. En effet, le mécanisme de rétention est fonction du choix des tampons et de leurs pH. La colonne MNHR-P extrait seulement les médicaments acides. La colonne Isolute HAX est intéressante par ses performances, mais donne de faibles taux de rendement pour le méthotrexate et les salicylés. Les colonnes OASIS, Speed Flow ABN et MN HR-P sont indiquées pour l'extraction sur sang total, ce qui n'est pas le cas pour les autres colonnes étudiées et ceci est une donnée importante en Toxicologie médico-légale.
1
35-40
13
Analyse quantitative; Colonne extraction; Composé chimique; Extraction SPE; Médicament; Méthodologie; Toxique
Accès libre
Méthodes de contrôle
Généralités. Méthodes

---
Mort subite chez un patient traité pour schizophrénie réfractaire par clozapine (Leponex sup /sup )
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26752149
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2012017
AKNOUCHE F
QUATREHOMME G
GUIBERT E
EYRAUD M
BUTI R
FARGEOT K
KINTZ P
10.1051/ata/2012017
Introduction: Les auteurs se proposent de mettre en évidence la cause du décès d'une jeune fille hospitalisée pour un épisode schizophrénique et décédée treize jours plus tard. Description du cas: Suite à l'absence d'élément retrouvé lors de l'autopsie et compte tenu de l'aspect subit et inattendu du décès, différentes expertises toxicologiques et anatomo-pathologiques se sont succédé. Le traitement au moment du décès consistait en: Leponex sup /sup (clozapine) 25 à 50 mg per os, Tercian sup /sup (cyamémazine) 300 mg per os, Théralène sup /sup (alimémazine) 30 gouttes per os, et Imovane sup /sup (zopiclone) 7,5 mg per os si besoin et Loxapac sup /sup (loxapine) en cas d'agitation importante. Lors de l'autopsie, un œdème pulmonaire d'origine toxique a été mis en évidence. Résultats: Les analyses toxicologiques ont révélé que les concentrations sanguines suite à l'administration des doses prescrites étaient en dehors des fourchettes thérapeutiques habituelles retrouvées. Dans le sang fémoral, la concentration de loxapine trouvée est de 65 ng/mL, celle de clozapine à 660 ng/mL, d'alimémazine à 250 ng/mL et de cyamémazine à 540 ng/mL. Conclusion: La prescription médicale, en termes de doses prescrites, d'association des médicaments, et la surveillance a été conforme aux règles de l'art. L'hypothèse de la prise surajoutée de médicaments est au premier plan. La cause du décès retenue est la mort subite par effet délétère cardio-vasculaire.
3
145-148
24
Antipsychotique atypique; Arrêt cardiocirculatoire; Clozapine; Etude cas; Homme; Mort subite; Neuroleptique; Psychotrope; Schizophrénie; Toxicité; Traitement
Accès libre
Divers (allergie médicamenteuse, mutagènes, tératogènes...)
Schizophrénie
PSYCHOPATHOLOGIE. PSYCHIATRIE
Schizophrénie

---
Une observation de suicide d’un vétérinaire par pentobarbital et dexmédétomidine
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26752150
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2012018
ZANIFE D
SCHMITT C
BALZANI C
ICHAI C
LAVRUT T
TICHADOU L
DE HARO L
10.1051/ata/2012018
Introduction: Il existe dans la littérature médicale peu de références rapportant des observations d'intoxication volontaire humaine par euthanasiants pour animaux. Les auteurs présentent le cas d'un vétérinaire de 38 ans qui s'est injecté, pour se suicider, deux euthanasiants pour animaux utilisés dans sa pratique courante. Méthode: Il s'agit d'une observation du centre antipoison de Marseille qui a été consulté pour une aide à la prise en charge de cette intoxication inhabituelle. Résultat: Le patient s'est administré du pentobarbital, barbiturique qui n'est plus utilisé en médecine humaine en France et de la dexmédétomidine, un agoniste sélectif des récepteurs α2-adrénergiques aux propriétés hypnotiques et analgésiques. Lorsqu'elle l'a découvert, la famille, travaillant également dans le domaine vétérinaire, lui a aussitôt administré l'antidote de la dexmédétomidine et contacté les urgences. L'équipe médicale arrivée sur place a trouvé le patient en arrêt cardio-respiratoire, avec un score de Glasgow à 3. Malgré une prise en charge en service spécialisé, le patient décédera au bout de 13 jours des complications anoxiques de son arrêt respiratoire. Discussion: Le rôle du pentobarbital et de la dexmédétomidine dans la symptomatologie du patient, ainsi que l'influence de l'administration de l'antidote sont discutés dans cet article. Conclusion: Il paraît important que les professionnels de santé soient informés de l'existence de ces produits vétérinaires et de leurs propriétés pharmacologiques afin de prendre en charge au mieux les patients potentiellement intoxiqués avec ces molécules.
3
149-151
24
Anesthésique général; Atipamézole; Dexmédétomidine; Etude cas; Euthanasie; Homme; Hypnotique; Intoxication médicamenteuse; Pentobarbital; Psychotrope; Suicide; Sédatif; Vétérinaire
Accès libre
Intoxications médicamenteuses. Dopage
Suicide
Acteurs de santé
PSYCHOPATHOLOGIE. PSYCHIATRIE
Suicide

---
Relations entre le flux salivaire et le taux élevé des Streptocoques mutans et des Lactobacilles salivaires chez l'enfant diabétique de type 1
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26854638
MESSA SAVI DE TOVE M
BAKAYOKO-LY R
KOFFI N'GUESSAN A
Ce travail avait pour but d'examiner les interrelations entre le faible débit salivaire et le nombre élevé des colonies de Streptocoques mutans et de Lactobacilles salivaires chez des enfants ayant un diabète sucré de type 1. L'enquête a été effectuée sur 158 enfants âgés de 5 à 12 ans (128 enfants diabétiques et 30 enfants témoins non diabétiques ne souffrant d'aucune maladie systémique) ; ils ont été sélectionnés dans une clinique pédiatrique et le centre hospitalier universitaire de Lomé (Togo), spécialisés dans le traitement des enfants diabétiques. Il s'agit d'une étude transversale comparative. Chaque groupe d'enfants a été divisé en deux tranches d'âge: de 5-8 ans et de 9-12 ans. Le débit salivaire a été évalué chez tous les patients, chaque enfant a subi un test salivaire à l'aide du « CTR bactéria de Vivadent » afin de déterminer les colonies salivaires de Streptocoques mutans et de Lactobacilles. Les 128 enfants diabétiques de type I présentent une hyposialie avec un débit salivaire de 0,59 ml.min sup ―1 /sup (la valeur normale est de 0,70 ml.min sup ―1 /sup ). La salive de ces enfants renferme une quantité importante de colonies de Streptocoques mutans et de Lactobacilles. La formation de plaque dentaire bactérienne est à l'origine de la carie et de l'inflammation des tissus parodontaux chez l'enfant diabétique de type 1. Des conseils de prophylaxie individuelle doivent être prodigués par le médecin dentiste pédiatrique.
1
3-6
19
Diabète de type 1; Débit; Enfant; Stomatologie; Streptococcus mutans
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Etiopathogénie. Dépistage. Explorations. Résistance tissu cible

---
Appréciation du préjudice de la malnutrition protéino-énergétique sur la santé bucco-dentaire de l'enfant
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26854639
MESSA SAVI DE TOVE M
BAKAYOKO-LY R
ARTHUR N'GUESSAN K
KONE K
AFFIBA E
KATTIE AKA L
La présente étude avait pour but d'étudier les conséquences de la malnutrition protéino-énergétique sur la santé bucco-dentaire des enfants. Matériel et méthode: L'enquête a été réalisée sur 200 sujets. Le premier groupe était composé de 100 enfants malnutris (44 filles, 56 garçons), le deuxième groupe de 100 enfants (46 filles, 54 garçons) indemnes, en bonne santé. Les enfants étaient âgés de 3 à 5 ans. Cette sélection a été réalisée au sein de l'hôpital de la ville de Tabligbo (Togo). La denture de tous les enfants a été examinée, le taux de dents cariées relevé. L'hygiène bucco-dentaire, les gingivites et les lésions muco-gingivales ont été notées. Les données obtenues pour chaque groupe d'enfants ont été comparées statistiquement. Résultats: Les garçons malnutris (64,1 %) avaient significativement (P 10- sup 3 /sup ) plus de dents cariées. 90 enfants malnutris (soit 90 %) présentaient de façon significative (P 10 sup ―8 /sup ) une gingivite sévère associée à une mauvaise hygiène bucco-dentaire. Conclusion: Les résultats de cette étude montre que la malnutrition constitue une des causes des caries dentaires et des parodontopathies rencontrées chez les enfants.
1
7-10
19
Cavité buccale; Enfant; Malnutrition protéino-énergétique; Pathologie dentaire; Santé bucco-dentaire; Stomatologie
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Maladies non tumorales

---
Nouveaux anticoagulants. Mise au point et enjeux en chirurgie orale
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26854640
LANSONNEUR C
GUILLOU P
HACQUARD A
DEVISSE M
LELIEVRE J
LE GAL G
BOISRAME-GASTRIN S
10.1051/mbcb/2012044
Les anti-vitamines K (AVK) et les héparines non fractionnées (HNF), accompagnées depuis la fin des années 80 des héparines de bas poids moléculaire (HBPM), ont constitué, pendant des décennies, les thérapeutiques de choix dans la prévention et dans la prise en charge des accidents thromboemboliques. Les anticoagulants parentéraux d'action rapide (HNF et HBPM) sont utilisés dans la phase initiale et les anticoagulants oraux de longue durée d'action (AVK) indiqués pour le traitement au long cours de ces pathologies. Ces dernières années, les efforts de recherche sur les traitements anticoagulants ont visé à obtenir des bénéfices en termes d'efficacité, de délai d'action, d'affinité de liaison aux facteurs de la coagulation, de surveillance thérapeutique. Pour ce faire, différentes étapes de la cascade de la coagulation ont été ciblées, notamment l'inhibition de la thrombine et l'inhibition du facteur Xa. Ainsi, le fondaparinux et l'idraparinux sont des pentasaccharides de synthèse dérivés de la portion de l'héparine se liant à l'antithrombine. Celle-ci inhibe fortement le facteur Xa de manière indirecte. Le fondaparinux présente l'avantage de ne pas entraîner de thrombopénie. Il s'administre par une unique injection journalière sous-cutanée. Pour l'idraparinux, il suffit d'une injection par semaine également sous-cutanée. L'action inhibitrice anti-Xa marquée d'une part et la demi-vie supérieure à celle des anticoagulants injectables classiques d'autre part, doivent être prises en compte lors de la programmation d'intervention en chirurgie orale chez ces patients. Encore plus récemment, deux nouvelles molécules viennent d'être mises sur le marché. Cette nouvelle famille d'antithrombotiques oraux est représentée par un anti-Xa direct (rivaroxaban) et un anti-IIa direct (dabigatran). Ces deux molécules présentent l'avantage de ne pas avoir les inconvénients des différents anticoagulants classiques. Il existe désormais un anticoagulant oral facile à manier qui ne nécessite aucune surveillance ni aucun ajustement thérapeutique. On assiste donc à une révolution dans la prise en charge et la prévention des accidents thromboemboliques qui doit amener à repenser l'approche de ce type de patient en chirurgie orale. En effet, la prévention du risque hémorragique chez les patients sous AVK était jusqu'ici bien codifiée et basée sur l'INR. L'absence d'antagoniste pour ces nouveaux anticoagulants oraux risque probablement de nous amener à modifier profondément notre prise en charge en chirurgie orale ?.
1
11-19
19
Anticoagulant; Antithrombotique; Cavité buccale; Chirurgie; Dabigatran étexilate; Fondaparinux sodique; Hémorragie; Héparine; Rivaroxaban; Stomatologie; Traitement
06
Février
mbcb120044
Accès libre
Sang. Coagulation sanguine. Système réticuloendothélial
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Ostéonécroses des maxillaires dues aux bisphosphonates administrés par voie intraveineuse: incidence et facteurs de risque
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26854641
GUNEPIN M
DERACHE F
DE JAUREGUIBERY J
BLADE J
GISSEROT O
CATHELINAUD O
BEDRUNE B
RIVIERE D
10.1051/mbcb/2012049
Administrés par voie intraveineuse, les bisphosphonates trouvent de nombreuses indications en oncologie et en hématologie (prise en charge des myélomes multiples, prévention des complications osseuses de certaines tumeurs malignes avancées, traitement des hypercalcémies malignes). Depuis 2003, de nombreuses publications ont rapporté un effet indésirable grave imputable aux bisphosphonates: l'ostéonécrose des maxillaires (ONM). Une revue de la littérature portant sur 10 ans de recherche montre que les données épidémiologiques relatives à cette pathologie restent contradictoires. L'incidence des ONM couramment acceptée (0,8 à 12 %) semble sous-estimée en raison des limites méthodologiques des études disponibles (durée de suivi des patients limitée, absence d'examen bucco-dentaire systématique, inhomogénéité des échantillons, etc.). L'absence de consensus autour des facteurs de risque de survenue des ONM résulte de ces mêmes limites méthodologiques. Ce manque de données hypothèque la compréhension des ONM et donc leur prévention et leur prise en charge thérapeutique. Un recueil systématisé et exhaustif des cas de ONM et de leur contexte de survenue (pathologie primaire, données relatives au traitement par bisphosphonates, facteurs de risque, etc.) devrait permettre de pallier ce problème.
1
21-31
19
Antiostéoclastique; Antiostéoporotique; Bisphosphonates; Facteur risque; Homme; Incidence; Maxillaire; Mâchoire; Métastase osseuse; Ostéonécrose; Stomatologie; Traitement; Tumeur maligne; Voie intraveineuse
06
Février
mbcb120049
Accès libre
Os, articulations et tissu conjonctif. Antiinflammatoires
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Ostéopathies d'origine vasculaire

---
Traitement orthodontique dans Les fentes labio-palatines au Mexique
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26854642
BELJOUR E
DOMINGUEZ M
ROSAS RAMIREZ M
YUDOVICH BURAK M
10.1051/mbcb/2012043
Les patients ayant une fente labio-palatine (FLP) présentent diverses anomalies maxillo-faciales, associées à un faible potentiel de croissance et de développement des structures. En fonction de leurs manifestations phénotypiques, les FLP sont classées en formes modérées ou sévères. Pendant toutes les étapes de la croissance, les patients doivent être intégrés dans un programme individualisé de contrôle et de stimulation. Par ailleurs, les interventions chirurgicales peuvent comporter des séquelles qui majorent parfois certaines anomalies. Le traitement orthodontique est donc nécessaire et même capital pour obtenir les résultats désirés et assurer un état final harmonieux. Cet article présente un ensemble de mesures (interventions d'orthodontie et d'orthopédie maxillaire) dont l'application permet d'aboutir aux objectifs correspondant aux différentes étapes du développement du sujet et qui s'intègre dans le traitement golbal.
1
33-38
19
Bec de lièvre; Fente palatine; Fissure congénitale; Homme; Maxillaire; Orthodontie; Orthopédie; Soin; Stomatologie; Traitement
06
Février
mbcb120043
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Maladies non tumorales

---
Carcinome épidermoïde buccal chez le sujet jeune: présentation d'un cas
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26854643
D'ELBEE J
ELLA B
FRICAIN J
10.1051/mbcb/2012042
Depuis plusieurs années, l'incidence des carcinomes épidermoïdes buccaux et oropharyngés augmente chez les sujets jeunes. Cette augmentation ne serait pas due aux facteurs de risque classiques des cancers buccaux: tabac, alcool. Un nouveau cas de carcinome épidermoïde lingual est rapporté chez une jeune femme de 21 ans sans aucun antécédent. L'aspect clinique était celui d'une petite ulcération douloureuse et persistante sur le bord latéral gauche de la langue. Le traitement par glossectomie partielle de la langue mobile a permis une rémission totale.
1
39-43
19
Carcinome épidermoïde de la cavité buccale; Carcinome épidermoïde; Cavité buccale; Etude cas; Femme; Langue; Stomatologie; Ulcération
06
Février
mbcb120042
Accès libre
Tumeurs

---
Volet osseux et interception tissulaire appliqués au dégagement et à l'avulsion des canines incluses
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26854644
BAUMANN B
RIDOUX C
SAEZ P
10.1051/mbcb/2012041
L'approche chirurgicale des canines incluses a été largement décrite. Les progrès de l'imagerie ont permis d'améliorer les techniques et de faciliter le choix de la voie d'abord. La chirurgie orale doit préserver les volumes osseux afin de ne pas hypothéquer une éventuelle chirurgie reconstructrice ou une réhabilitation prothétique. L'objectif de cet article est de décrire une alternative aux techniques actuelles dans la conservation des volumes osseux lors du dégagement ou de l'avulsion de canines incluses qu'elles soient maxillaires ou mandibulaires. Afin de combler le defect osseux et de limiter l'invagination de la muqueuse, certains auteurs proposent l'utilisation de biomatériaux, d'autres de greffe osseuse à partir d'un site donneur. Nous proposons la réalisation et le repositionnement d'un volet osseux, technique que nous présentons dans deux cas cliniques.
1
45-52
19
Avulsion; Canine; Libération; Os; Stomatologie; Voie abord
06
Février
mbcb120041
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Tumeur à cellules granuleuses de la langue: présentation d'un cas et revue de la littérature
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26854645
HASNI W
SOUID K
BOUGUEZZI A
ZAGHBANI A
YAAKOUBI T
YOUSSEF S
BOUGHZALLA A
10.1051/mbcb/2012048
Les tumeurs à cellules granuleuses (TCG) sont des tumeurs rares de siège ubiquitaire avec une prédilection pour la région cervico-faciale. Dans la cavité buccale, elles sont souvent localisées sur la langue. Elles sont plus fréquentes chez la femme avec un sex-ratio de 3/1 et un pic de fréquence dans la quatrième et la cinquième décennies. Elles sont le plus souvent bénignes ; des formes malignes ont été décrites dans 1 à 3 % des cas. Elles sont caractérisées par la prolifération de grandes cellules à cytoplasme abondant, granuleux et éosinophile. En raison de leur potentiel récidivant et de leur histologie semblable à celle des formes malignes, l'exérèse chirurgicale complète est recommandée. L'immunohistochimie aide souvent au diagnostic. Les auteurs rapportent l'observation d'une femme âgée de 26 ans consultant pour un nodule de 13 mm, jaunâtre, bien limité, localisé sur le bord droit de la langue et évoluant depuis un an. L'exérèse chirurgicale a été réalisée et l'examen histologique a montré la présence d'une prolifération non encapsulée, infiltrant le muscle strié, faite d'un amas de cellules globuleuses souvent fusiformes, recouverte par un épithélium hyperplasique d'aspect pseudoépithéliomateux. Les cellules avaient un cytoplasme abondant, éosinophile, granuleux et PAS positif. L'étude immunohistochimique a révélé une positivité de la protéine S100 et la NSE. L'ensemble des constatations a permis de conclure à une tumeur à cellules granuleuses sans critères histologiques de malignité. Les suites ont été simples. Au contrôle postopératoire à 18 mois, il n'y avait pas de récidive.
1
53-58
19
Etude cas; Homme; Immunohistochimie; Langue; Revue bibliographique; Stomatologie; Tumeur cellule granuleuse Abrikossoff; Tumeur maligne
06
Février
mbcb120048
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Tumeur maligne ou kératokyste ? A propos d'un cas
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26854646
BAUMANN B
RIDOUX C
LINDNER V
SAEZ P
10.1051/mbcb/2012050
La découverte radiologique fortuite d'une lésion radiotransparente envahissant les maxillaires représente souvent un défit diagnostique pour le clinicien. Cet article présente le cas d'un patient adressé initialement pour une tumeur maligne. Les étapes de la prise en charge sont détaillées depuis la consultation jusqu'au diagnostic final de kératokyste. Toutes les étapes du traitement sont présentées et les différentes possibilités thérapeutiques envisagées. Le diagnostic clinique et radiologique entre une tumeur maligne et un kératokyste est parfois difficile ; pour cette raison, le kératokyste odontogène est de plus en plus considéré comme une néoplasie kystique bénigne.
1
59-62
19
Etude cas; Homme; Stomatologie; Tomodensitométrie; Tumeur maligne
06
Février
mbcb120050
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Thrombose de l'artère palatine ?
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26854647
D'ELBEE J
FRICAIN J
10.1051/mbcb/2012051
Les ulcérations palatines sont le plus souvent dues à une étiologie traumatique, dysimmunitaire, infectieuse ou tumorale. Un cas d'ulcération palatine unilatérale intéressant le territoire irrigué par l'artère palatine chez un patient présentant une polyglobulie est rapporté. Les antécédents d'accident vasculaire cérébral, de thrombose porte et la correspondance entre l'ulcération et le territoire d'irrigation de l'artère palatine ont fait poser le diagnostic d'ulcération palatine secondaire à une thrombose de l'artère palatine homolatérale.
1
63-64
19
Artère; Polyglobulie; Stomatologie; Thrombose des artères
06
Février
mbcb120051
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Maladies vasculaires des membres. Pathologie de la veine cave. Maladies vasculaires diverses
Polyglobulies

---
Influence du site de prélèvement sur l’étude cinétique et métabolique de l’éthanol
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=27124875
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2012022
ROUSSEL O
RISEDE P
BAUD F
HOUZE P
10.1051/ata/2012022
Objectif: L'analyste n'obtenant pas toujours les mêmes prélèvements sanguins, nous proposons d'étudier l'influence du site de prélèvement sanguin sur l'étude cinétique et métabolique de l'éthanol. Méthode: Sur un modèle animal, le rat mâle Sprague-Dawley âgé de 7 à 9 semaines, les cinétiques sanguines de l'éthanol, sériques de l'acétate et du lactate, artérielles et veineuses, sont déterminées respectivement par analyse de l'espace de tête en chromatographie en phase gazeuse et électrophorèse capillaire de zone. L'animal est cathétérisé soit au niveau d'une artère fémorale, soit au niveau d'une veine caudale. Résultats: Lors de la phase d'absorption, l'éthanolémie artérielle croît plus rapidement et plus intensément que l'éthanolémie veineuse ; après la phase de distribution, elles tendent à se confondre. Contemporainement, les acétates, métabolites de l'éthanol, apparaissent plus concentrés dans le compartiment artériel que veineux périphérique; les lactates, produits indirects du métabolisme de l'éthanol, présentent une cinétique artérielle similaire à celle de l'acétate, les concentrations veineuses restant anormalement élevées pendant l'étude. Conclusion: Le sang veineux prélevé lors de cette étude n'a pas donné accès à la réalité cinétique et métabolique de l'éthanol. Ainsi, en comparaison avec le compartiment artériel, l'éthanol et l'acétate sont présents en quantité moindre dans le sang veineux, l'éthanol y apparaissant plus lentement. Le sang veineux prélevé s'est même avéré inadapté à l'étude cinétique des lactates. Cette étude confirme, si nécessaire, que les résultats et l'interprétation d'une analyse sont préconditionnés par le prélèvement lui-même, ce dernier n'étant pas toujours réalisé sous les indications d'un analyste.
4
165-175
24
Acétate; Boisson alcoolisée; Cinétique; Ethanol; Lactate; Métabolisme; Méthode; Prélèvement; Sang; Toxicocinétique
Accès libre
Alcoolisme et intoxication aigue par l'éthanol

---
L’argon : utilisations, toxicité et stratégie analytique en toxicologie médicolégale
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=27124877
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2013025
VARLET V
BOUVET A
AUGSBURGER M
10.1051/ata/2013025
Bien qu'intrinsèquement non toxiques, les gaz nobles comme l'argon entraînent à fortes concentrations une déplétion d'oxygène pouvant mener jusqu'à l'asphyxie. Si l'argon se retrouve dans la circulation générale, celui-ci peut même être responsable d'embolies parfois fatales. Cependant, les propriétés d'inerties physicochimiques de ce gaz le rendent très utile dans de nombreuses applications actuelles. Ces applications étant en constante augmentation, il n'est pas rare d'observer proportionnellement des intoxications parfois létales liées à ce gaz. Ainsi, devant le manque d'harmonisation des prélèvements d'échantillons biologiques afin de mettre en évidence de telles intoxications aux gaz nobles et devant l'augmentation du nombre de cas, il devient nécessaire d'établir un état des lieux sur l'utilisation de l'argon, sa toxicité et la stratégie analytique à adopter dans le contexte médico-légal.
4
185-192
24
Argon; Article synthèse; Aspect médicolégal; Echantillonnage; Gaz; Revue bibliographique; Stratégie; Toxicité; Toxicologie
Accès libre
Gaz, fumées

---
Recommandations pour la prescription, la réalisation et l’interprétation des examens de biologie médicale dans le cadre des intoxications graves
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=27124878
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2012023
Groupe de travail pluridisciplinaire SFTA-SFBC-STC-SRLF-SFMU-CNBH « Toxicologie et biologie clinique »
10.1051/ata/2012023
Un groupe de travail pluridisciplinaire « Toxicologie et biologie clinique » constitué de membres appartenant à la Société française de toxicologie analytique (SFTA), à la Société française de biologie clinique (SFBC), à la Société de toxicologie clinique (STC), à la Société de réanimation de langue française (SRLF), à la Société française de médecine d'urgence (SFMU), et au Collège national de biochime (CNBH), propose une réactualisation des recommandations de pratique professionnelle à l'attention des biologistes non spécialistes en toxicologie et plus largement de tous les professionnels de santé impliqués dans la prise en charge des patients gravement intoxiqués. Parmi les documents de synthèse élaborés dans la publication initiale, seul le tableau des principales intoxications graves a été réactualisé, les autres annexes demeurant toujours d'actualité. Ce tableau traite des intoxications liées à cinquante-cinq différents xénobiotiques. Il en rappelle les principaux symptômes, les paramètres biologiques marqueurs utiles de toxicité, les méthodes d'identification ou de dosage disponibles en urgence ainsi que leur pertinence et le délai recommandé de réalisation. Un consensus sur la place des examens biologiques et toxicologiques dans la prise en charge des intoxications a été recherché. Un nouveau tableau réactualise la liste des principaux antidotes utilisés. Un paragraphe sur l'intérêt et la place du criblage toxicologique a été rajouté.
4
193-208
24
Biologie; Criblage; Examen laboratoire; Homme; Interprétation; Intoxication; Recommandation; Toxicologie
Accès libre
Généralités. Méthodes

---
Quatre manières de contribuer à la satisfaction du patient hospitalisé : Les éléments Basiques, Plus, Clés et Secondaires
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=27163395
https://www.cairn.info/revue-journal-de-gestion-et-d-economie-medicales-2012-6-page-367.htm
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01793171
LLOSA S
10.3917/jgem.126.0367
alinea L’objectif de cette étude est de mieux comprendre la construction de la satisfaction des patients hospitalisés en cliniques privées. Elle souhaite constater et vérifier qu’il existe quatre modes de contribution des éléments d’un séjour hospitalier à la satisfaction des patients. Elle se réfère au modèle Tétraclasse de Llosa [1] utilisé largement dans d’autres catégories de services. A côté de l’attention et de l’information donnée au malade et à ses proches qui sont déterminants et prioritaires, l’étude souligne le rôle particulier des critères hôteliers et notamment de la restauration comme élément de différentiation. Cette analyse pragmatique permet aux dirigeants d’établissement de mieux exploiter l’information contenue dans les enquêtes de satisfaction et de hiérarchiser les actions à entreprendre pour améliorer la satisfaction. /alinea
6
367-377
30
Association médicamenteuse; Clinique; Homme; Hospitalisation; Hôpital; Malade; Restauration; Santé publique; Satisfaction; Secondaire
Articles originaux
01
Mars
Accès libre
Economie. Gestion
Divers

---
Les représentations sociales de l'appareil judiciaire : principes organisateurs, expériences et postures idéologiques
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=27374529
https://www.cairn.info/revue-internationale-de-psychologie-sociale-2013-1-page-35.htm
FIEULAINE N
KALAMPALIKIS N
HAAS V
BEAL A
S'inspirant de la pertinence et de l'originalité de la recherche princeps de Robert et Faugeron (1978) sur les représentations sociales de la justice, cet article porte sur l'actualisation de leur instrument de mesure et sur l'évolution diachronique du système représentationnel. Les données recueillies auprès de 263 étudiants à partir du questionnaire actualisé font apparaître des conceptions de la justice organisées autour de trois principes organisateurs (ostracisme, défiance et idéalisation), corrélés aux postures idéologiques (conservatisme, optimisme et pessimisme social) et ancrés dans les niveaux variés d'expériences de la justice. Nos résultats confirment l'intérêt et la validité de l'approche et de l'outil développé par Robert et Faugeron, et ouvrent différentes perspectives de recherche dans le champ de la psychologie sociale de la justice.
1
35-59
26
Homme; Idéologie; Justice; Questionnaire; Représentation sociale; Validation test
11
Juin
Accès libre
Psychométrie. Sociométrie
Attribution, perception et cognition sociale
Psychologie. Psychophysiologie
Psychométrie. Sociométrie
Attributioné perception et cognition sociale

---
« Je pense, donc je résiste » : théorie de justice et personnalité dans l'explication de la résistance au changement
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=27374530
https://www.cairn.info/revue-internationale-de-psychologie-sociale-2013-1-page-61.htm
ANGEL V
STEINER D
Intégrant une approche dispositionnelle de la résistance au changement (Oreg, 2003, 2006; Piderit, 2000), nous en examinons les origines sociocognitives, en combinant la personnalité et les cognitions liées à la justice. Suite à une proposition gouvernementale de réforme modifiant le contrat de travail, nous avons conduit une enquête sur internet, suivant la méthode « boule de neige », auprès de 297 individus concernés par cette réforme. Nos résultats confirment partiellement les travaux d'Oreg (2006). La résistance dispositionnelle influence la perception de justice et l'attitude de résistance. Ces résultats montrent également le lien entre la perception de justice et l'attitude de résistance. Enfin, nos résultats contribuent au développement de la théorie de justice, par l'établissement d'un lien entre les contrefaits et l'attitude de résistance. Nos résultats soulèvent de nombreuses questions quant à l'émergence de la résistance au changement. Des voies pour des développements pratiques et théoriques sont énoncées dans la discussion.
1
61-99
26
Attitude; Equité; Homme; Justice; Milieu culturel; Personnalité; Représentation sociale; Résistance changement
11
Juin
Accès libre
Attribution, perception et cognition sociale
Psychologie. Psychophysiologie
Attributioné perception et cognition sociale

---
Enquête en ligne et masquage/démasquage des opinions sensibles : une autre approche des effets de contexte
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=27374531
https://www.cairn.info/revue-internationale-de-psychologie-sociale-2013-1-page-101.htm
GUEGAN J
MOLINER P
VIDAL J
Les travaux dans le domaine du masquage d'opinions sensibles suggèrent que les répondants interrogés de façon classique masqueraient certaines opinions socialement indésirables. Cependant, la validité écologique de ces études reste mitigée. La présente recherche se propose d'introduire une nouvelle méthode mobilisant les spécificités de l'enquête en ligne anonyme pour atténuer les effets de masquage. Cette méthode permet de parer aux inconvénients de la technique de substitution, classiquement utilisée dans les études sur le masquage, et d'en aborder expérimentalement les limites. 183 participants ont produit des termes relatifs à la population Rom, selon les deux consignes de la technique de substitution, en répondant via Internet ou selon un mode d'administration papier/crayon en présentiel. Les résultats suggèrent que la technique de substitution n'est peut-être pas la plus adaptée pour rendre compte des effets de masquage et fournissent de nouveaux éléments de discussion sur le masquage et les processus impliqués.
1
101-124
26
Anonymat; Collecte donnée; Enquête; Homme; Internet; Méthodologie; Norme sociale; Préjugé; Psychologie sociale; Stéréotype
11
Juin
Accès libre
Méthodologie. Expérimentation
Psychologie. Psychophysiologie
Méthodologie. Expérimentation

---
Intoxications aiguës graves chez l’adulte en réanimation médicale
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=27462278
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2013030
CHARRA B
HACHIMI A
BENSLAMA A
MOTAOUAKKIL S
10.1051/ata/2013030
Objectif: Analyser l'épidémiologie des intoxications aiguës graves et les facteurs pronostiques en réanimation médicale. Patients et méthodes: C'est une étude rétrospective analytique des intoxications aiguës graves en réanimation médicale. Ont été inclus tous les patients d'âge 14 ans, admis au service de réanimation médicale pour intoxication aiguë, qu'elle soit confirmée par le patient ou son entourage, ou devant une symptomatologie évocatrice. Nous avons recueilli les paramètres démographiques, épidémiologiques, scores de gravité (indice de gravité simplifié (IGS II), acute physiology and chronic health evaluation (APACHE II), poisoning severity score (PSS)), et évolutives. Résultats: Durant les 5 années d'étude, 214 patients ont été admis pour intoxication aiguë. L'âge moyen était de 28,55 14,42 ans avec une prédominance (36 %) de la tranche d'âge de 21 à 30 ans et dans 60,3 % du sexe féminin. Les organophosphorés représentaient la principale cause (41,6 %). L'intoxication était suicidaire dans 86,4 % des cas. La médiane du délai de prise en charge était de 4 h [IQ: 1-10]. La durée moyenne de séjour était de 7 3 jours. Le taux de mortalité était de 22 % dont la cause principale était le choc cardiogénique (53,2 %). Les facteurs pronostiques indépendants sont: le PSS 2 (OR: 0.11 ; IC95 %: 0,049―0,237 ; p 0,001), l'intoxication à la PPD (OR: 13,95 ; IC95 %: 5,22―37,31 ; p 0,001) et l'infection nosocomiale (OR: 7,20 ; IC95 %: 1,94―6,7 ; p 0,003). Conclusion: Le PSS 2, l'intoxication à la PPD et l'infection nosocomiale sont des facteurs pronostiques indépendants.
1
7-11
25
Adulte; Epidémiologie; Intoxication; Mortalité; Pronostic; Réanimation; Toxicologie
Accès libre
Généralités. Méthodes

---
Série de cas d’intoxication aux champignons dans le département du Lot durant l’été 2011. Étude descriptive
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=27462279
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2013031
OBERLIN M
REMY V
FONTAN L
KOURIO A
ROUQUIER C
ROUSSET V
DEBREUX T
10.1051/ata/2013031
Introduction: Au cours de l'été 2011, une série de cas d'intoxication par des champignons a touché les Régions Midi-Pyrénées, Aquitaine et Rhône-Alpes. Ce sont 184 cas qui ont été déclarés aux centres anti-poison et de pharmacovigilance sur ces 3 régions, principalement dus au bolet bleuissant. Notre étude rétrospective vise à décrire la population admise pour une intoxication à ces champignons dans les services d'urgence du Lot au cours de l'été 2011, soit 58 patients sur 7 jours. Méthode: À partir des dossiers médicaux des patients, nous avons recueilli les données de l'interrogatoire (antécédents, traitements), de la symptomatologie présentée, de l'examen clinique et des examens de biologie ainsi que le devenir et la durée d'hospitalisation. Résultats: L'âge moyen des patients est de 45,6 ans avec un sex-ratio de 0,93. Les intoxiqués présentent peu de comorbidités. Les signes cliniques présentés sont en rapport avec le syndrome résinoïdien: douleurs abdominales (40,0 %), vomissements intenses (73,7 %) et diarrhées (66,6 %). Plus des trois quarts des patients (77,6 %) sont hospitalisés. Aucun facteur prédictif d'hospitalisation n'est retrouvé. Tous les patients ont eu une évolution favorable en moins de 24 h. Conclusion: Des messages d'alerte en cas de situation météorologique propice à des cueillettes dangereuses permettraient de réduire l'incidence des intoxications et de ne pas déstabiliser les services d'urgence par un afflux de victimes intoxiquées.
1
13-16
25
Champignon vénéneux; Eté; Fungi; Homme; Hospitalisation; Intoxication; Origine végétale; Santé publique; Service urgence; Syndrome
Accès libre
Toxicologie

---
Intoxication non létale par la Méthoxétamine : confirmation analytique à l’aide d’un système d’extraction en ligne Turboflow couplé à de la LC/MS/MS
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=27462280
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2013028
ABE E
RICARD F
CHARLIER P
DE LA GRANDMAISON G
ALVAREZ J
10.1051/ata/2013028
Objectif: Entièrement automatisable et couplé à la spectrométrie de masse, l'extraction en ligne est un outil alliant rapidité et sensibilité. Le but de cette étude a été de développer une méthode de dosage dans le plasma d'un analogue structural de la kétamine, la méthoxétamine (MXE), par LC/MS/MS précédée d'une extraction en ligne utilisant le système Turboflow sup /sup , Méthodes: 100 μL de plasma sont ajoutés au même volume d'une solution de travail de kétamine-d4 dans l'acétonitrile utilisé comme étalon interne (EI). Après centrifugation, 20 μL du surnageant sont injectés sur une colonne d'extraction C18 XL (50 0,5-mm). Les analytes retenus sont transférés de la colonne d'extraction vers une colonne analytique Hypersil GOLD (50 3-mm ; diamètre des particules: 3 μm) puis élués grâce à un gradient de phase mobile tampon formiate/acétonitrile. La MXE et l'EI sont ionisés grâce à une source électrospray en mode positif. Les ions parents [M H] sup /sup sont m/z 248,1 pour la MXE et m/z 242,1 pour l'EI. L'ion fils le plus abondant après fragmentation est utilisé pour la quantification, soit m/z 203,1 pour la MXE et 224,1 pour l'EI. Résultats: La justesse est comprise entre 96,8 % et 108,8 % et les CV intra- et inter-jour 8,8 % sur l'ensemble de la gamme de calibration de 2,0 ng/mL (LOQ) jusqu'à 1000,0 ng/mL. Aucun effet matrice n'a été observé. Conclusion: Le système Turboflow sup /sup couplé à la LC/MS/MS permet une quantification rapide de composés comme la MXE dans le plasma sans extraction préalable et sans effet matrice. Cette méthode a permis avec succès la confirmation analytique d'une intoxication aiguë à la MXE, montrant chez le patient une concentration plasmatique de 136,0 ng/mL.
1
17-25
25
Analyse quantitative; Chromatographie HPLC; Extraction; Homme; Intoxication; Plasma sanguin; Spectrométrie masse tandem
Accès libre
Toxicologie

---
Imprégnation par le chrome liée au matériel d’ostéosynthèse. À propos d’une observation
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=27462282
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2013026
ARAS M
PARLANTI C
GLAIZAL M
TICHADOU L
DE HARO L
10.1051/ata/2013026
Introduction: S'il a été montré que les prothèses métalliques, notamment de hanche, peuvent être impliquées dans certains cas d'imprégnation par le chrome, le matériel d'ostéosynthèse est beaucoup plus rarement considéré comme une source potentielle de ce type de relargage. Observation: Un peintre en aéronautique de 33 ans fait l'objet d'un dosage de chrome urinaire (par SAAE) par la médecine du travail qui révèle une imprégnation nettement supérieure aux autres salariés suivis (20,2 μg/g créatinine vs 1 μg/g). Les examens rénaux, ORL et respiratoires sont normaux. Le salarié est retiré de son poste jusqu'à ce que sa chromurie redevienne comparable à celle de ses collègues, mais l'imprégnation constatée persiste les mois suivants. La recherche des sources extra-professionnelles évoque l'imputabilité du matériel d'ostéosynthèse du patient. Pour la confirmer, le dosage urinaire du nickel et du molybdène, également présents dans l'alliage, est effectué et objective une imprégnation au nickel cinq mois après la fin de toute exposition professionnelle (24,5 μg/g créatinine; norme population générale 3,8 μg/g). Bien qu'asymptomatique, le patient a demandé l'explantation du matériel. Il a alors été constaté que la plaque posée sur le fémur droit était dégradée. La chromurie s'est ensuite normalisée (0,6 μg/g créatinine à 4 mois), confirmant l'étiologie et autorisant le retour au poste de travail. Conclusion: Ce cas découvert fortuitement permet de supposer que l'imprégnation par le chrome liée au matériel d'ostéosynthèse est sous-estimée. Il est important d'inciter les prescripteurs d'un dosage d'ions métalliques à rechercher systématiquement les antécédents chirurgicaux des patients.
1
33-36
25
Alliage; Biomatériau; Chrome; Etude cas; Homme; Imprégnation; Nickel; Ostéosynthèse
Accès libre
Métaux et composés minéraux divers

---
L’hémodialyse est utile en cas d’intoxication grave au baclofène
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=27462283
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2013032
D'ARANDA E
LACROIX G
COTTE J
CUNGI P
MEAUDRE E
10.1051/ata/2013032
1
37-38
25
Baclofène; Etude cas; Homme; Hémodialyse; Insuffisance rénale; Intoxication médicamenteuse; Myorelaxant; Spasmolytique
Accès libre
Intoxications médicamenteuses. Dopage
Insuffisance rénale
Réanimation: insuffisance rénale. Epuration extrarénale

---
Quelques réflexions sur la clinique du vieillir
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=27478390
https://www.cairn.info/revue-psychotherapies-2013-2-page-105.htm
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01494666
VILLA F
10.3917/psys.132.0105
Cet article est l'occasion pour l'auteur de ressaisir son chemin depuis près de trente ans face aux problématiques psychopathologiques du vieillir. Il lui permet de rappeler les déterminants théoriques de ce qu'il désigne comme la puissance du vieillir. Chacun des temps de cette élaboration a pour origine une expérience clinique concrète ou un moment de vie qui exigeaient, pour pouvoir être pleinement vécus, d'être élaborés. A chaque fois, au-delà de l'échéance factuelle, quelque chose arrivait qui contraignait à approfondir ou à revisiter les concepts, les croyances théoriques. Cette réflexion s'inscrit dans la tradition de la psychopathologie de la vie quotidienne en procédant à un certain nombre de renversements de perspective à partir de la prise en considération que la mort n'est pas la conséquence du vieillissement, mais la mise en échec du processus créatif du vieillir.
2
105-113
33
Image corporelle; Involution; Narcissisme; Personne âgée; Psychopathologie; Régression; Sénescence
01
Juin
Accès libre
Théories psychanalytiques
Gériatrie
PSYCHANALYSE
Théories psychanalytiques
PSYCHOPATHOLOGIE. PSYCHIATRIE
Gériatrie

---
Psychoendocrinologie sociale de l'ocytocine: revue d'une littérature en pleine expansion
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=27508226
http://hdl.handle.net/2078.1/136091
LANE A
LUMINET O
MIKOLAJCZAK M
L'ocytocine (OT), une hormone polypeptidique bien connue pour son implication durant l'accouchement, suscite depuis plus de deux décennies un intérêt sans cesse grandissant dans la communauté scientifique. Ces recherches ont permis de mettre en avant le rôle crucial de l'OT dans les processus psycho-sociaux. À tel point qu'elle a été élevée au rang d'hormone « pro sociale » par excellence. Mais cette réputation est-elle scientifiquement fondée ? L'OT est-elle vraiment l'hormone de l'amour décrite dans la presse populaire ? La revue de la littérature que nous avons menée vise à répondre à ces questions. Dans un premier temps, nous proposerons une revue exhaustive des différentes études menées sur l'OT. Nous fournirons dans un second temps un cadre interprétatif qui permettra de nuancer la vision que l'on se fait de l'OT à ce jour. Finalement, nous pointerons les failles présentes dans cette littérature et développerons certaines pistes de recherches pertinentes.
2
255-285
113
Accouchement; Allaitement; Article synthèse; Attachement affectif; Attirance sociale; Cohésion groupe; Comportement prosocial; Comportement social; Confiance sociale; Emotion émotivité; Etude critique; Gestation; Homme; Hormone; Ocytocine; Polypeptide; Relation mère enfant; Relation parent enfant; Sexualité
Accès libre
Hormones et comportement
Psychologie. Psychophysiologie
Hormones et comportement

---
« Le parfum ». Quand l'odeur d'un candidat affecte le recruteur... ou pas : une question de déterminabilité
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=27540104
https://www.cairn.info/revue-internationale-de-psychologie-sociale-2013-2-page-73.htm
MORCHAIN P
SCHADRON G
SAINT-BAUZEL R
BECHU G
Le recrutement s'opère par l'intermédiaire de divers outils et notamment par l'entretien, malgré sa validité problématique. En effet lors d'un entretien, un recruteur est soumis à son insu à diverses influences indésirées susceptibles d'entacher son évaluation. Or, selon l'approche de la déterminabilité sociale, de telles influences non conscientes s'exercent et peuvent avoir un impact plus ou moins important sur une personne selon la situation sociale dans laquelle cette personne est placée. La présente étude s'intéresse à l'impact du type d'odeur d'un candidat suivant le degré de déterminabilité du recruteur. Quelles en sont les conséquences sur la décision d'embauche et sur l'évaluation du candidat suivant les deux sortes de valeurs que communiquent les traits de personnalité: Désirabilité vs Utilité? Les résultats montrent en particulier que les candidats portant un parfum masculin, congruent avec leur genre et avec la situation de recrutement, ont été jugés plus utiles. Mais surtout, le candidat est davantage recruté par les participants déterminables quand il porte une fragrance typiquement masculine, alors que son odeur n'a pas d'impact sur les décisions des participants non déterminables. Ainsi, lorsque les recruteurs sont déterminables, leur degré de perméabilité aux influences situationnelles s'intensifie. Ils utilisent dès lors tout élément présent dans le contexte, ici le parfum du candidat, afin de statuer quant à leur décision d'embauche et à l'orientation de leur jugement.
2
73-99
26
Biais cognitif; Cognition sociale; Homme; Jugement; Odeur; Olfaction; Prise de décision; Recrutement personnel; Sélection professionnelle; Valeur
19
Juillet
Accès libre
Orientation. Sélection. Evaluation
Attribution, perception et cognition sociale
Psychologie. Psychophysiologie
Orientation. Sélection. Evaluation
Attributioné perception et cognition sociale

---
Education thérapeutique chez les patients pluripathologiques : propositions pour la conception de nouveaux programmes d'ETP
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=27778254
https://hal-univ-paris13.archives-ouvertes.fr/hal-01557250
D'IVERNOIS J
GAGNAYRE R
10.1051/tpe/2012016
Introduction : Le constat est fait que la maladie chronique est rarement isolée chez une personne ; la majorité des patients, d'autant plus qu'ils avancent en âge, doit vivre et faire face à plusieurs pathologies concomitantes. Il en découle pour l'éducation thérapeutique du patient (ETP) la nécessité de prendre en compte cette problématique et d'être repensée dès lors que le patient doit apprendre à gérer concomitamment plusieurs problèmes de santé. Description : Nous proposons dans le cadre de l'approche par compétences de l'ETP, une démarche d'organisation permettant de faire émerger des priorités pédagogiques. Selon cette démarche, le patient n'a pas à tout savoir mais à articuler des compétences transversales et spécifiques pour la gestion de ses maladies selon des critères rationnels (inspirés de la méthode PUIGER) qui n'excluent pas la négociation et le partage avec lui. Il en découle une adaptation importante des programmes d'ETP et des étapes qui les constituent (diagnostic éducatif, planification du programme, évaluation et dossier d'éducation). Conclusion : L'ETP pluripathologique est possible à condition d'envisager de nouveaux types de programmes dans lesquels les compétences d'autosoins et d'adaptation à la maladie que doivent apprendre les patients, soient priorisées différemment. Il en résulte une modification de la structure des programmes d'ETP et de nouvelles formations pédagogiques pour les soignants-éducateurs. [résumé éditeur].
1
201-204
5
Adaptation; Chronique; Diagnostic; Education pour la santé; Evaluation; Formation; Malade; Maladie; Organisation; Planification; Programme; Pédagogie; Savoir faire; Soins autogérés
01
Juin
tpe120021
Accès libre
Divers

---
Dosage des cyanures dans les amandes amères et les noyaux d’abricot par chromatographie en phase gazeuse à détecteur ionisation de flamme en mode i Head Space /i (HS-CPG-FID)
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=27796246
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2013034
ZEBBICHE Y
REBAI I
AZZOUZ M
ABTROUN R
REGGABI M
ALAMIR B
10.1051/ata/2013034
Introduction: La toxicité des plantes à hétérosides cyanogènes est liée à la libération du cyanure responsable de multiples altérations neurologiques, cardiaques et respiratoires. Les intoxications aux hétérosides cyanogènes, recensées au Centre Antipoison d'Alger, occupent une part non négligeable des intoxications aux plantes (6 %). Le dosage des cyanures constitue une source importante d'informations pour évaluer la toxicité des plantes qui en contiennent. C'est à ce titre que nous avons initié une étude destinée à déterminer les teneurs en cyanure dans les amandes amères et noyaux d'abricot, recueillis dans différentes régions du pays. Objectif: Évaluer les teneurs en cyanure dans des échantillons d'amandes amères et des noyaux d'abricot provenant de différentes régions d'Algérie. Méthode: Analyse des échantillons recueillis en juin et juillet après mise en œuvre d'une méthode de dosage du cyanure par chromatographie en phase gazeuse en mode Head Space à détecteur ionisation de flamme (HS-CPG-FID). Après incubation (tampon phosphate à température ambiante pendant 24 h), le cyanure est libéré par hydrolyse enzymatique endogène. La teneur en cyanure a été établie, en présence de l'acétonitrile utilisé en tant qu'étalon interne, par chromatographie avec une colonne capillaire RTX 624. Résultats: Le taux de cyanure d'hydrogène des échantillons analysés varie de 182 ppm à 4 146 ppm (moyenne 1 372 ppm) pour les amandes amères. Pour les noyaux d'abricot, les taux sont de 383 ppm à 2 774 ppm (moyenne 1 533 ppm). Conclusion: À titre indicatif, le nombre pouvant être responsable d'une intoxication mortelle par le cyanure libéré varie de 11 à 21 amandes amères (moyenne 16) et de 25 à 211 noyaux d'abricot (moyenne 99).
2
41-45
25
Abricot; Amande amère; Amande; Analyse quantitative; Chromatographie phase gazeuse; Cyanogène; Cyanure; Dosage; Détecteur ionisation flamme; Espace tête; Fruit; Hétéroside; Intoxication; Noyau; Origine végétale; Séquence nucléotide
Accès libre
Métaux et composés minéraux divers
Composés organiques divers

---
Expositions récréatives de 8 patients aux nouvelles drogues de synthèse obtenues sur Internet : à propos de 3,4-méthylènedioxypyrovalérone (MDPV) et de méthoxétamine (MXE)
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=27796247
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2013035
FÉREC S
BRETAUDEAU-DEGUIGNE M
LELIÈVRE B
BOELS D
BRUNEAU C
LEBORGNE I
HARRY P
DIQUET B
TURCANT A
10.1051/ata/2013035
3,4-méthylènedioxypyrovalérone (MDPV) et méthoxétamine (MXE) font partie des nouvelles substances dites « récréatives » facilement obtenues sur Internet. Neuf cas d'exposition à ces substances sont rapportés pour 8 patients, l'un d'entre eux ayant consommé les 2 produits. Méthodes: Plusieurs approches analytiques sont décrites par CLHP/UV-BD après extraction alcaline éventuellement suivie d'une réextraction acide, par CPG/SM après extraction alcaline et par CLHP/SM-SM après simple précipitation des protéines. Résultats: Les concentrations plasmatiques mesurées dans les prélèvements d'admission sont, pour la MDPV, égales à 45 μg/L et inférieure à la limite de quantification et, pour la MXE, comprises entre 122 et 366 μg/L sauf 1 cas inférieur à la limite de quantification. Les concentrations urinaires sont comprises entre 0,3 et 165 mg/L selon le produit et les patients. Plusieurs métabolites supposés sont mis en évidence comme la N-deséthyl-MXE et la O-déméthyl-N-deséthyl-MXE. Les symptômes décrits sont tachycardie, hypertension artérielle, agitation, convulsions et coma. Deux patients ont nécessité des soins de réanimation. L'évolution était favorable pour tous. Conclusion: Si la MDPV vient d'être classée comme stupéfiant en France, la MXE bénéficie encore d'une absence de statut. L'augmentation des données clinico-biologiques concernant cette substance doit conduire à une réflexion sur un classement futur comme stupéfiant.
2
47-56
25
Chromatographie HPLC; Classification; Consommation; Drogue récréative; Homme; Internet; Intoxication; Symptomatologie
Accès libre
Toxicomanies

---
Le désoxypipradrol, une nouvelle drogue disponible sur Internet : à propos d’un cas
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=27796248
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2013040
LELIÈVRE B
FÉREC S
BOELS D
BENNACEUR M
HARRY P
ABBARA C
DIQUET B
TURCANT A
10.1051/ata/2013040
Objectifs: Internet est une source incontrôlable de vente de drogues ou de dérivés de médicaments. Nous rapportons le cas d'un homme de 32 ans, ayant des antécédents de polytoxicomanie, qui a consommé, 3 jours avant son admission, 250 mg de désoxypipradrol (ou 2-DPMP), substance dérivée du pipradrol, médicament retiré du marché en France en raison des risques d'abus à visée récréative dont il a fait l'objet. Cliniquement, il présente des hallucinations auditives et visuelles, des propos incohérents, une anorexie, une insomnie, des céphalées et une légère mydriase. Les symptômes du patient ont duré 7 jours. Méthodes: Des analyses chromatographiques (LC-DAD, GC-MS et UPLC-MS/MS) portant sur des prélèvements effectués à l'admission (sang) et 4 jours plus tard (sang et urines) ont été réalisées. Résultats et discussion: Elles ont mis en évidence la présence uniquement de désoxypipradrol à une concentration plasmatique de 136 μg/L à l'admission (J3) et 93 μg/L à J4 ; la concentration urinaire était égale à 4 805 μg/L à J4. D'après la littérature, le désoxypipradrol est consommé par les toxicomanes à des doses comprises entre 10 et 20 mg pour ses propriétés psychostimulante et anorexigène. Ses effets durent 5 à 7 jours en moyenne. Trois cas de décès ont été décrits pour des patients ayant consommé de façon concomitante d'autres drogues et/ou de l'alcool. Conclusion: Ce cas illustre aussi l'un des problèmes auquel est confronté le toxicologue, à savoir l'identification rapide des nouvelles drogues facilement accessibles par Internet.
2
57-62
25
Analyse qualitative; Analyse quantitative; Chromatographie HPLC; Diagnostic; Drogue récréative; Dépistage; Détection; Etude cas; Homme; Internet; Intoxication médicamenteuse; Médicament; Pipradrol; Stimulant SNC
Accès libre
Intoxications médicamenteuses. Dopage

---
Intoxications au paraquat en Guyane française : utilisation persistante lors de comportements suicidaires en outre-mer
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=27796250
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2013037
KERVÉGANT M
SCHMITT C
MARTIN E
MERIGOT L
TICHADOU L
BONNET P
DE HARO L
10.1051/ata/2013037
Objectif: Le paraquat, herbicide qui a été largement employé dans le monde, est très toxique en cas d'ingestion avec atteinte hépatorénale en phase aiguë et fibrose pulmonaire retardée. De ce fait, cet herbicide a été retiré du marché européen en juillet 2007. Cependant, malgré l'interdiction, les accidents surviennent toujours: les auteurs rapportent le cas d'une intoxication collective volontaire en Guyane française survenue en 2011. Méthode: Un adolescent de 14 ans et sa mère ont développé, après une prise volontaire de paraquat, des symptômes caractéristiques de l'intoxication avec une atteinte hépatorénale chez le garçon et une défaillance multiviscérale chez sa mère. Le jeune homme a reçu un protocole immunosuppresseur pour prévenir le risque de complication pulmonaire. Résultats: L'atteinte hépatorénale du fils a été d'évolution rapidement favorable. Après 16 jours d'hospitalisation et 2 mois de surveillance, aucune séquelle n'a été décelée. Sa mère ayant ingéré une plus grande quantité d'herbicide, celle-ci est décédée en 48 h. Conclusion: Le paraquat tue encore aujourd'hui en France d'outre-mer, malgré l'interdiction de la commercialisation datant de 5 ans.
2
71-73
25
Cytolyse; Fibrose des poumons; Homme; Insuffisance rénale; Intoxication; Paraquat; Suicide; Tentative suicide
Accès libre
Toxicologie des pesticides, engrais et autres produits chimiques à usage agricole

---
Mise en évidence de prazépam dans du sang i post-mortem /i après intoxication par le paracétamol, le dextropropoxyphène et le prazépam
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=27796251
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2013042
MATHIAUX F
MAGRET B
LACHATRE G
GAULIER J
10.1051/ata/2013042
Objectif: Le prazépam est largement et rapidement métabolisé après ingestion. Sa détection dans le sang est de ce fait exceptionnelle. Nous rapportons le cas d'une polyintoxication par le prazépam, le dextropropoxyphène et le paracétamol pour laquelle une concentration significative de prazépam a été relevée dans le sang post-mortem. Méthode: Une expertise toxicologique a été réalisée par différentes techniques, incluant la chromatographie liquide avec détections par spectrophotométrie et spectrométrie de masse en tandem, et la chromatographie gazeuse avec spectrométrie de masse. Résultats: Il a été détecté dans le sang les xénobiotiques suivants: dextropropoxyphène à une concentration de 6420 μg/L, paracétamol à une concentration de 342 μg/L, prazépam à une concentration de 178 μg/L, nordazépam et oxazépam aux concentrations respectives de 2517 μg/L et 113 μg/L. Conclusion: Deux hypothèses sont proposées pour expliquer la présence de prazépam: une interaction médicamenteuse et/ou une nécrose hépatique induite par l'intoxication au paracétamol.
2
75-78
25
Analgésique; Dextropropoxyphène; Diagnostic; Détection; Etude cas; Homme; Intoxication médicamenteuse; Liquide biologique; Paracétamol; Postmortem; Prazépam; Psychotrope; Sang; Tranquillisant
Accès libre
Intoxications médicamenteuses. Dopage

---
Saturnisme infantile. Quelles valeurs actuelles pour la plombémie?
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=27796252
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2013038
SAUSSEREAU E
LE ROUX P
CESBRON A
GUYET-JOB S
MAHIEU L
GIANNAKA D
GUERBET M
GOULLÉ J
10.1051/ata/2013038
Objectifs: Lors de deux études séparées de 10 ans, que nous avons menées chez l'adulte, nous avons constaté une baisse très importante de la plombémie puisque celle-ci a été divisée par deux au cours de cette période. Elle s'explique par la baisse de l'exposition à cet élément qui a été continue, liée en partie à la suppression du plomb dans l'essence, mais aussi à la réduction du métal dans les apports alimentaires (denrées alimentaires, eau), et à la diminution de la pollution atmosphérique. Autant de facteurs qui contribuent à faire également chuter la plombémie chez l'enfant. D'autre part, à l'heure où il est envisagé de réduire le seuil actuel de la plombémie (100 μg/L) qui impose une déclaration obligatoire de saturnisme chez l'enfant de moins de 18 ans, il nous semble utile d'établir des valeurs actuelles dans une population pédiatrique. Méthodes: Quatre-vingt-dix-neuf enfants des deux sexes de moins de 18 ans sont inclus. Les dosages de plomb sont réalisés par plasma à couplage inductif relié à un détecteur de masse (ICP-MS). Résultats: Nous constatons que la plombémie médiane dans cette population pédiatrique est aujourd'hui de 10,9 μg/L. Les valeurs du 5 sup e /sup au 95 sup e /sup percentile sont comprises entre 6,1 μg/L et 23,4 μg/L. Il n'y a pas de différence significative de la plombémie en fonction de l'âge. Conclusion: Toute plombémie supérieure à 25 μg/L chez l'enfant doit être considérée comme anormale.
2
79-84
25
Concentration maximale admissible; Enfant; Intoxication; Norme; Plomb; Sang; Saturnisme
Accès libre
Métaux et composés minéraux divers

---
Distribution des esters éthyliques d’acides gras (FAEE) dans les cheveux
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=27796253
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2013036
KINTZ P
10.1051/ata/2013036
2
85-87
25
Acide gras; Alcoolisme; Analyse quantitative; Cheveu; Chronique; Distribution; Dépistage; Détection; Ester gras; Ethanol; Faux positif; Homme; Marqueur biologique; Métabolisme
Accès libre
Alcoolisme et intoxication aigue par l'éthanol

---
Profil métallique sanguin chez des volontaires sains : 10 ans après
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=28091095
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2013041
CESBRON A
SAUSSEREAU E
MAHIEU L
COULAND I
ENAULT T
GUERBET M
GOULLE J
10.1051/ata/2013041
Objectifs: Dix ans après avoir mesuré les concentrations normales d'une trentaine d'éléments métalliques dans le sang et le plasma, par plasma à couplage inductif relié à un détecteur de masse (ICP-MS), il nous a semblé utile d'évaluer l'impact des modifications éventuelles de notre environnement sur ces teneurs. Méthodes: Cent six personnels hospitaliers volontaires des deux sexes, indemnes de toute affection, sans exposition professionnelle aux métaux, non traités par du lithium ou du strontium, ne prenant pas d'oligo-élément ni de complément vitaminique, non porteurs de prothèse métallique, ont été inclus. La consommation de tabac et le port d'amalgame dentaire sont renseignés. Un dosage multiélémentaire de 26 métaux par ICP-MS (Li, Be, V, Cr, Mn, Co, Ni, Cu, Zn, As, Se, Rb, Sr, Mo, Ag, Cd, Sn, Te, Ba, W, Pt, Hg, TI, Pb, Bi et U) est effectué sur sang total et sur plasma. Résultats: Parmi les résultats notables, nous constatons que la plombémie médiane est divisée par deux, alors que les dosages ont été réalisés dans les mêmes conditions analytiques dans une cohorte similaire à celle analysée en 2003 (12,5 μg/L versus 26,3 μg/L - p 0,0001). Une concentration sanguine plus élevée de cadmium est mesurée chez les fumeurs par rapport aux non fumeurs (1,18 μg/L versus 0,27 μg/L - p 0,0001). Aucun métal et en particulier le mercure sanguin ou plasmatique n'est significativement augmenté chez les porteurs d'amalgames. Conclusion: Au cours des dix dernières années la plombémie médiane a été divisée par deux. S'agissant du métal le plus fréquemment surveillé en biologie clinique et en raison des concentrations mesurées, les dosages de plomb en routine devraient désormais être réalisés par ICP-MS.
3
89-97
25
Analyse quantitative; Etude longitudinale; Homme; Individu sain; Liquide biologique; Mesure concentration; Plasma sanguin; Plomb; Sang; Volontaire
Accès libre
Métaux et composés minéraux divers

---
Mise en place d’une méthode semi-quantitative en toxicologie clinique par UHPLC-PDA en utilisant une extraction SPE en micro-élution
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=28091096
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2013045
CHEN D
BOUCHENE S
SADEG N
10.1051/ata/2013045
Objectifs: Une méthode semi-quantitative en toxicologie clinique a été développée utilisant une extraction par micro-élution en phase solide suivie d'une analyse par un système de chromatographie liquide ultra-haute performance couplée à une spectrométrie UV-visible à barrettes de diodes (PDA) (UHPLC-PDA). Cette étude a été réalisée sur 122 molécules médicamenteuses en respectant les recommandations de la norme NF EN ISO 15189. Méthodes: Parmi différentes cartouches SPE (Solid-Phase Extraction) testées, la cartouche Strata sup /sup -X a été sélectionnée pour ses meilleurs rendements d'extraction. Un protocole d'extraction manuelle à partir de plasma sanguin a été mis en place pour 3 concentrations (0,1 mg/L, 1 mg/L et 10 mg/L) avec le méthanol comme solvant d'élution. La séparation sur UHPLC a été réalisée avec un gradient de phase mobile acétate d'ammonium 5 mM/acétonitrile (ACN) (85/15 ; V/V) à pH 3,8 0,05 et d'ACN sur une colonne BEH C18 1,7 μm, 2,1 mm 150 mm avec un débit de 0,45 mL/min. Les analytes ont été détectés par PDA (190-400 nm). Résultats: Les rendements d'extraction étaient satisfaisants de même que la précision (CV% répétabilité 6,54 %). Les CV inter-essais étaient élevés (CV 15 % pour certaines molécules) mais diminuaient lorsqu'ils étaient rapportés aux 2 étalons internes (flurazépam et prazépam). La semi-quantification s'est faite à l'aide de 2 facteurs de réponses et les LOD et LOQ ont été comparées aux valeurs thérapeutiques ou toxiques. Conclusion: La méthode décrite est simple et rapide. Les résultats ont montré la capacité de la cartouche Strata sup /sup -X à extraire des molécules appartenant à plusieurs classes pharmacologiques avec des propriétés physico-chimiques différentes.
3
99-108
25
Analyse quantitative; Elution; Extraction SPE; Intoxication médicamenteuse; Microextraction phase solide; Médicament; Méthodologie; Toxicologie
Accès libre
Intoxications médicamenteuses. Dopage
Généralités. Méthodes

---
Hypotension sévère au cours d’une intoxication par deux plantes médicinales à l’île de la Réunion : i Aphloia theiformis /i et i Rubus alceifolius /i
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=28091098
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2013046
LOPEZ J
DROUET G
DE HARO L
10.1051/ata/2013046
Les auteurs rapportent un cas d'hypotension artérielle après ingestion d'une décoction à base de deux plantes médicinales traditionnelles de l'île de la Réunion. Après avoir récolté des feuilles de Aphloia theiformis et des racines de Rubus alceifolius, un homme de 68 ans en bonne santé en a réalisé une décoction en tant que boisson rafraîchissante (l'association des extraits de ces 2 plantes n'est pas recommandée par la médecine traditionnelle locale). Après l'ingestion, il présenta une hypotension sévère nécessitant une hospitalisation et des traitements symptomatiques. Ce cas met en avant le problème de l'auto-médication par la médecine traditionnelle.
3
121-123
25
Ecorce; Etude cas; Flacourtiaceae; Homme; Hypotension artérielle; Hémodynamique; Intoxication; Médecine traditionnelle; Origine végétale; Plante médicinale; Pression artérielle; Pression sanguine; Rubus
Accès libre
Pharmacognosie. Homéopathie. Aliment santé
Toxicologie des poisons d'origine végétale

---
Intoxication au plomb par ingestion d’un remède ayurvédique d’origine vietnamienne
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=28091099
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2013043
CARIOU M
PEQUIN P
GOULLE J
CESBRON A
SCHMITT F
10.1051/ata/2013043
3
125-127
25
Ayurveda; Contamination chimique; Etude cas; Homme; Ingestion; Intoxication; Médecine traditionnelle; Médicament; Plomb; Saturnisme; Voie orale
Accès libre
Métaux et composés minéraux divers

---
21 sup e /sup Congrès Annuel de la Société Française de Toxicologie Analytique (SFTA) & 51 sup e /sup Congrès Annuel de la Société de Toxicologie Clinique (STC)
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=28091100
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2013048
Société Française de Toxicologie Analytique (SFTA)
10.1051/ata/2013048
3
129-164
25
Analyse quantitative; Congrès; Société; Toxicologie
Accès libre
Généralités. Méthodes

---
Le respect : entre sentiment et volonté
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=28112639
http://hdl.handle.net/2078.1/137509
DAGNEAUX I
Si le geste devient parfois routinier pour le soignant, il ne l'est jamais pour le soigné. Ainsi le soignant doit avoir la volonté de respecter le patient. Il s'agit donc de décider de respecter l'autre, pour parvenir à mettre en oeuvre cette intention dans la réalité du quotidien et lui donner de la consistance dans la durée. (Adapté du texte).
48
71-82
Philosophie; Relation soignant soigné
Accès libre
Divers

---
Aide au choix de substances prioritaires en santé environnementale: un processus associant un avis d'expert et une analyse multicritère participative
2014
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=28348701
https://hal-ineris.archives-ouvertes.fr/ineris-01710263
KARR G
BOUDET C
LE-GALL A
BRIGNON J
ROUIL L
RAMEL M
Identifier et hiérarchiser des substances préoccupantes est une tâche complexe, car la notion même de substance préoccupante revêt un sens différent selon les réglementations, les politiques publiques, les exercices de hiérarchisation existants ou les opinions individuelles. En termes d'actions publiques, le choix de substances prioritaires s'appuie généralement sur des ordres de substances construits sur la base d'un avis d'experts. Le processus décrit dans cet article propose de fournir, en complément, des ordres de substances basés sur des points de vue identifiés parmi d'autres acteurs de la décision: groupes de décideurs, représentants d'intérêts divers, personnes issues de la société civile, etc. Pour ce faire, le processus invite à mettre en œuvre des méthodes multicritères participatives. Ces méthodes permettent de structurer l'implication des différents acteurs, explicitent la logique sous-jacente de chaque ordre généré et s'adaptent aux données disponibles. Leur mise en œuvre auprès de parties prenantes a été réalisée dans d'autres exercices de hiérarchisation, portant sur des problématiques environnementales diverses. À notre connaissance, elle n'a pas encore été réalisée dans le cadre de la hiérarchisation de substances préoccupantes. En utilisant ce processus de hiérarchisation à l'occasion d'un choix de substances prioritaires, répondant à un objectif spécifique, les décideurs pourront éclairer et nourrir leurs réflexions en s'appuyant sur plusieurs ordres de substances, accompagnés de leur logique sous-jacente, plutôt que sur un ordre unique qui supposerait un consensus qui n'existe pas nécessairement. Ces différents ordres leur permettront, dans une certaine mesure, d'appréhender et de tenir compte de la diversité des points de vue pouvant être choisis pour répondre à l'objectif retenu. Ce processus peut s'adapter à tout type de contexte et d'objectif de hiérarchisation. Une application réalisée en 2012, pour appuyer le choix des substances prioritaires du futur Plan national santé environnement (PNSE3), permet d'illustrer chaque étape du processus dans cet article.
2
135-143
13
Aide décision; Analyse multicritère; Choix; Environnement; Expert; Participation; Priorité; Risque santé; Santé et environnement; Santé publique; Sélection
Accès libre
Aide à la décision médicale. Aide au diagnostic
Environnement. Conditions de vie
Divers

---
Découverte d’un laboratoire de conditionnement de nouveaux produits de synthèse en France
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=28476018
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2013052
LADROUE V
BESACIER F
HOLOGNE M
10.1051/ata/2013052
Cette communication rapporte les caractérisations analytiques de plusieurs produits mis en évidence suite au démantèlement d'un laboratoire de conditionnement de nouveaux produits de synthèse (NPS) en France. De la mitragynine a été identifiée dans des échantillons végétaux (kratom). Les composés 2C-C-NBOMe, 251-NBOMe, RH-34, UR-144 ainsi qu'une molécule inédite, la 2-(2,3-diméthoxyphényl)-N-(3,4,5-triméthoxybenzyl)éthanamine (appelée DMA-NBTOMe) ont été identifiés dans des échantillons sous forme de buvards, liquides ou poudres. Les données analytiques obtenues par chromatographie en phase gazeuse couplée à un spectromètre de masse à impact électronique sont présentées pour tous les composés traités. Les analyses GC-EI-MS des dérivés acétylés de la 251-NBOMe ainsi que de la DMA-NBTOMe sont également indiquées. La confirmation des structures a été obtenue par résonance magnétique nucléaire (RMN) pour les composés 2C-C-NBOMe, 251-NBOMe, RH-34 et DMA-NBTOMe.
4
175-184
25
Conditionnement; Laboratoire; Médicament; Origine végétale; Produit synthétique; Préparation illicite; Trafic illicite
Accès libre
Toxicologie

---
Œdème facial persistant après une piqûre de vive sur le cuir chevelu
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=28476019
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2013047
LOPEZ J
LEENHARDT J
DE HARO L
10.1051/ata/2013047
Si la majorité des envenimations marines observées sur les côtes européennes reste peu inquiétante, certaines peuvent nécessiter une prise en charge médicale, par exemple pour certaines piqûres de vives qui engendrent en saison estivale un nombre non négligeable de consultations auprès des centres antipoisons français. Les auteurs rapportent le cas d'un homme de 37 ans sans antécédent médical, qui a consulté aux urgences d'un hôpital varois pour une piqûre de vive au niveau du cuir chevelu après une chute la tête la première dans le sable. Cette observation a été caractérisée par une localisation inhabituelle des lésions et par un tableau clinique important avec persistance des symptômes malgré une prise en charge thérapeutique adaptée.
4
185-186
25
Cuir chevelu; Envenimation; Etude cas; Face; Homme; Oedème; Origine animale; Piqûre; Pisces
Accès libre
Toxicologie des poisons d'origine animale. Antivenins

---
Intoxication au i Datura stramonium /i chez l’enfant
2013
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=28476021
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2013051
RACHID A
BOUHDADI S
SALIMI S
DEHBI F
10.1051/ata/2013051
L'intoxication au Datura est le plus souvent volontaire à visée suicidaire ou hallucinatoire. Parfois l'intoxication est accidentelle, notamment chez les jeunes enfants. Nous rapportons dans ce travail deux cas d'intoxications accidentelles par Datura stramonium, chez deux enfants âgés de 20 mois et de 5 ans. Chez le premier enfant, le syndrome anticholinergique est peu marqué. Chez le deuxième enfant, le syndrome anticholinergique est très marqué, fait d'agitation, mydriase bilatérales et des signes pyramidaux associés à une rashes cutanée et une fièvre. L'évolution était favorable après un traitement symptomatique et surveillance.
4
191-193
25
Anticholinergique; Datura stramonium; Enfant; Etude cas; Intoxication; Origine végétale; Syndrome
Accès libre
Toxicologie des poisons d'origine végétale

---
Classification TNM du cancer bronchique
2014
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=28816627
https://dipot.ulb.ac.be/dspace/bitstream/2013/179949/1/2014RMRSCULIERGOLF.pdf
SCULIER J
10.1016/S1877-1203(14)70593-2
La classification TNM des cancers bronchiques a changé en 2009 sur la base d'une nouvelle approche méthodologique. Les différentes modifications et le nouveau système sont décrits avec les différents descripteurs et symboles utilisés. La nouvelle carte ganglionnaire lymphatique avec ses différentes stations et zones est présentée. Les rôles pronostiques et opérationnels sont discutés ainsi que les améliorations potentielles à apporter.
4
388-394
6
Cancer du poumon; Cancérologie; Classification; Français; Langage; Offre; Pathologie de l'appareil respiratoire; Pronostic; Thorax
Septembre
S1877-1203(14)70593-2
Accès libre
Tumeurs multiples. Tumeurs solides. Tumeurs chez l'enfant (généralités)
Tumeurs de l'appareil respiratoire et du médiastin
article de périodique

---
Médecins en uniforme et uniformité de la médecine : carrière et identité du médecin des armées
1999
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6221785
https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-00368698
LORIOL M
1
5-34
Armée; Militaire; Médecin; Service santé
Accès libre
Divers

---
Un nouveau mode de propagation du sida : le téléphone !
1996
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6268629
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01692986
GANGLOFF B
Les campagnes d'informations sur le sida peuvent-elles prévenir la contagion, en clarifiant les modalités de transmission, mais aussi en faisant disparaître les croyances déraisonnables à leur sujet ? Au-delà des dires de chacun, les comportements irrationnels dominent largement en situation expérimentale. (RA).
143
57-60
Comportement; Contamination; Psychologie; SIDA; Téléphone
Accès libre
Divers

---
Anciens buveurs et alcoolisme : discours de la causalité
1994
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=6343647
https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-00140255
FAINZANG S
L'objet de cet article est de s'interroger sur les conceptions étiologiques développées par les membres d'une association d'anciens buveurs (vie libre) concernant l'alcoolisme. L'examen de leurs discours, confrontés au discours doctrinal du mouvement, permet de montrer que : 1) même logique lorsqu'il y refus de s'interroger sur les causes de son alcoolisme, il y a production d'un discours étiologique ; 2) ces discours s'alignent sur les modèles culturels construits autour des catégories de sexe ; 3) l'interprétation que l'individu donne de son alcoolisme (ou celui de son conjoint) influence, sinon détermine, ses choix thérapeutique ; 4) la coexistence de ces discours avec le discours doctrinal de vie libre est possible et ne contrecarre pas l'action du mouvement pour autant que les schémas de causalité qu'ils contiennent, admettent une focalisation sur la responsabilité de l'Alcool-Sujet. (résumé d'auteur).
3
69-99
12
Alcoolisme; Anthropologie; Médecine
Accès libre
Santé publique. Hygiène

---
La perception sociale du bébé : une perspective interactionniste
2000
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=838030
http://www.persee.fr/doc/enfan_0013-7545_2000_num_53_4_3188
MUIR D
HAINS S
LEFEBVRE F
Classiquement, les études sur la perception sociale du bébé ont cherché à déterminer à quel âge les bébés différencient les personnes des objets, ou discriminent différentes expressions émotionnelles faciales et vocales. La plupart du temps les stimuli « sociaux » présentés aux bébés étaient des photos de visages, ou, plus récemment, des présentations vidéo, et l'on mesurait l'attention visuelle du bébé à ces stimuli en utilisant des paradigmes de préférence ou d'habituation. Cependant, si ces études nous renseignent sur les capacités cognitives du bébé à traiter les informations fournies par l'expérimentateur, elles ne nous fournissent pas nécessairement des éléments fiables sur la sensibilité du bébé au comportement social de l'adulte dans un contexte naturel et ce pour deux raisons. La première raison est que les stimuli utilisés sont souvent bidimensionnels et/ou statiques, et ne s'apparentent pas aux expériences antérieures du bébé. La deuxième est que les procédures expérimentales ne sont pas sociales, et ne donnent pas d'indices sur les exigences de la tâche, Notre approche, inspirée de Wallon et des théoriciens de la dynamique des systèmes vise à décrire plus fidèlement les capacités de perception sociale précoce dans des situations d'interaction dynamique en face à face avec des adultes, en introduisant des perturbations dans le comportement de l'adulte et en utilisant des mesures multiples du comportement de l'enfant Dans cet article, nous présentons des exemples de réponses à des stimulations sociales qui changent de fonction et de signification avec l'âge, illustrant ainsi l'importance de l'aspect non linéaire du développement.
4
307-328
Attention visuelle; Cognition sociale; Développement social; Emotion émotivité; Interaction sociale; Nourrisson; Perception sociale; Relation adulte enfant
Accès libre
Nouveau-né. Nourrisson
Psychologie. Psychanalyse. Psychiatrie
Psychologie. Psychophysiologie

---
Utilisations détournées du protoxyde d'azote
2000
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=884398
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2000013
BOUTRON C
MATHIEU-NOLF M
PETY N
DEVEAUX M
10.1051/ata/2000013
Le protoxyde d'azote, gaz médical utilisé de longue date en médecine pour ses propriétés anesthésiques et analgésiques, et en industrie alimentaire comme gaz propulseur, fait aujourd'hui l'objet d'une utilisation détournée qui semble se répandre en France, comme c'est déjà le cas depuis plus de vingt en Angleterre ou aux Etats-Unis. Afin de sensibiliser le corps médical, le Centre Antipoison de Lille a réalisé une synthèse sur les données de l'intoxication aiguë et chronique au protoxyde d'azote et sur sa détection et son dosage dans les milieux biologiques. La synthèse scientifique a été réalisée à partir d'une recherche bibliographique utilisant MedLine. Par ailleurs, des contacts avec une association Lilloise de ravers ont permis d'obtenir des connaissances plus pratiques sur les lieux, quantités et fréquence de cette consommation. Le protoxyde d'azote est conditionné pur sous forme liquide, ou en mélange équimoléculaire avec l'oxygène (MEOPA) sous forme gazeuse, dans des bouteilles de capacités variables selon le laboratoire. Leur couleur dépend de l'utilisation, médicale ou industrielle, à laquelle le produit est destiné. Il se présente également sous forme de petites cartouches destinées à la fabrication domestique de crème chantilly. Sous le nom de proto, il est consommé au cours de manifestations festives en extérieurs, ou privées à domicile. Les sources de gaz sont les bouteilles à usage industriel ou médical, et les cartouches. Il est fréquemment associé à des stupéfiants et à de l'alcool. Un travail de prévention est donc nécessaire, pour éviter que la fréquence de cette utilisation détournée n'augmente.
3
208-213
12
Activité récréative; Article synthèse; Azote protoxyde; Gaz; Homme; Intoxication; Toxicité; Toxicomanie; Trafic illicite
Accès libre
Toxicomanies

---
L'hémoglobine glyquée : un marqueur de choix en Toxicologie Médico-Légale
2000
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=884562
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2000014
GOULLE J
LACROIX C
BOUIGE D
10.1051/ata/2000014
Le dosage de l'hémoglobine glyquée (HbA sub 1C /sub ) est considéré comme un élément objectif du contrôle de l'équilibre glycémique du malade diabétique. Ce paramètre caractérise toute fixation non enzymatique de glucose sur l'hémoglobine. Il est le reflet de la glycémie moyenne des 60 derniers jours et complète donc utilement les mesures ponctuelles de glycémie. C'est en quelque sorte le cheveu du glucose. Nous avons étudié la conservation de l'HbA sub 1C /sub à 4 C au cours du temps avec différents anticoagulants ou conservateurs (3 mois, 6 mois, 1 an). 106 dosages ont été réalisés sur un ensemble CLHP dédié à l'analyse semi-automatique de l'hémoglobine A sub 1C /sub (Biorad). La technique a été appliquée à des cas médico-légaux. Les résultats montrent que la conservation est bonne jusqu'à 3 mois dans les échantillons prélevés sur fluorure, 6 mois dans ceux prélevés sur tube sec ou sur tube hépariné. Chez des sujets non diabétiques, les valeurs de référence obtenues sur les prélèvements médico-légaux sont identiques à celles de témoins vivants (3,5-6,25 % d'hémoglobine totale). Les résultats positifs ont tous été confirmés par l'enquête médicale. La technique a été appliquée avec succès à quatre observations médico-légales. Son augmentation permet, en cas d'acétonémie élevée d'exclure une intoxication par l'acétone ou l'isopropanol mais également de différencier l'acidocétose alcoolique ou de jeûne de l'acidocétose diabétique. L'hémoglobine glyquée constitue un marqueur de choix du diabète dont l'interprétation est valide en post-mortem.
3
214-218
12
Aspect médicolégal; Diabète; Homme; Hémoglobine A1; Liquide biologique; Marqueur biologique; Mort; Postmortem; Sang; Surveillance biologique
Accès libre
Surveillance. Traitements divers non-médicamenteux. Greffes d'îlots de langerhans

---
Décès d'un “raveur” pouvant être imputé à un nouveau produit : la 4-Méthylthioamphétamine
2000
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=885120
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2000012
GHYSEL M
DUPONT V
DESCAMPS F
LEROUX C
SALVADORE O
10.1051/ata/2000012
En avril 1999 le corps sans vie d'un homme de 26 ans, adepte des soirées raves est découvert à son domicile. Des cactus coupés sont retrouvés dans l'appartement. Le cadavre est en état de putréfaction avancée. Le médecin légiste conclut que la mort est en rapport avec un oedème pulmonaire. Le cactus coupé, a l'aspect d'un Trichocereus, Après extraction par le chloroforme en milieu alcalin et une analyse par chromatographie en phase gazeuse couplée à un spectromètre de masse (CG-SM), de la mescaline est mise en évidence dans le cactus. Le sang prélevé à l'autopsie est analysé par Espace de tête CG-DIF, ainsi que, après extraction par Toxi-Tube A, par CG-SM et par chromatographie liquide couplée à un détecteur Ultraviolet à Barrette de Diodes (CLHP/BD). Des extractions et dérivations spécifiques de la recherche des opiacés, de la cocaïne, du cannabis, de l'amphétamine et des dérivés apparentés à l'ecstasy, de la buprénorphine sont également réalisées sur ce sang. Un nouveau produit, la 4-méthylthioamphétamine, absent des bibliothèques de spectres vendues par les constructeurs est retrouvé dans ce sang. Sa quantification est réalisée par CLHP à 220 nm après extraction liquide à pH alcalin par un mélange dichlorométhane-hexane-acétate d'éthyle(50,40,10). La colonne est une C8 Symmetry de chez WATERS, la phase mobile est composée d'un mélange d'acétonitrile et de dihydrogénophosphate de sodium. Les analyses toxicologiques mettent en évidence dans le sang, de la mescaline (0,1 μg/ml) et de la 4-méthylthioamphétamine au taux de 2,11 μg/ml. L'alcoolémie est insignifiante (0,1 g/l). Les recherches d'autres produits toxiques d'origine organique sont négatives, notamment en ce qui concerne les autres produits stupéfiants ou l'éphédrine. Ce type d'intoxication serait le premier rapporté en France.
3
201-207
12
Activité récréative; Amphétamine dérivé; Détection; Etude cas; Exploration toxicologique; Hallucinogène; Homme; Liquide biologique; Mescaline; Mort; Origine végétale; Préparation illicite; Sang
Accès libre
Toxicomanies

---
Détection de surcharge en créatine par analyse RMN sup 1 /sup H des urines
2000
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=885579
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2000011
CARTIGNY B
AZAROUAL N
MILLE-HAMARD L
IMBENOTTE M
KINTZ P
VERMEERSCH G
LHERMITTE M
10.1051/ata/2000011
La créatine est un composé important du métabolisme énergétique musculaire. En effet, elle se transforme de façon réversible en phosphocréatine qui permet de maintenir la concentration en ATP Elle se retrouve dans le sang et son excrétion urinaire physiologique est faible. Une corrélation existe entre charge en créatine et performances sportives, surtout pour des efforts intenses et intermittents. Son excrétion urinaire est alors majorée. L'objectif de ce travail est de tester l'applicabilité de la spectroscopie RMN proton pour la mise en évidence et la quantification de surcharges en créatine. La limite de détection de la créatine dans l'urine est de 10 μmol/L (1,31 mg/L) et la durée de l'analyse de 10 min. Après des supplémentations relativement faibles: 2,1 g en une prise, une étude cinétique a permis la mise en évidence d'une élimination précoce, entre 1 et 6 heures après l'ingestion, avec un maximum situé vers 20 mmol/L (2,62 g/L). Les concentrations urinaires en créatinine ont aussi été déterminées par RMN sup 1 /sup H.
3
196-200
12
Analyse quantitative; Créatine; Créatinine; Dopage; Détection; Homme; Liquide biologique; Méthode analyse; Spectrométrie RMN; Sportif; Urine
Accès libre
Intoxications médicamenteuses. Dopage

---
Applications de l'électrophorèse capillaire en toxicologie clinique et médico-légale
2000
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=885580
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2000010
LABAT L
DEVEAUX M
DUBOST J
10.1051/ata/2000010
Développée depuis une vingtaine d'années, l'électrophorèse capillaire (EC) est devenue une méthode de séparation efficace pour de nombreux xénobiotiques en toxicologie clinique et médico-légale. Dans cet article, les auteurs décrivent les principes fondamentaux de l'EC ainsi que les différents couplages et détecteurs spectrométriques utilisables. Les progrès récents sont détaillés et de nombreux exemples d'applications aux analyses de routine sont présentés. Les caractéristiques de cette méthode séparative (très faible volume de l'échantillon, opérations de préparations simplifiées, faible coût d'utilisation, consommation de peu de solvants polluants, robustesse de l'instrumentation) en font un puissant outil de travail en toxicologie clinique et médico-légale.
3
179-195
12
Analyse quantitative; Article synthèse; Aspect médicolégal; Composé chimique; Electrophorèse capillaire; Exploration clinique; Séparation; Xénobiotique
Accès libre
Généralités. Méthodes

---
Quelle collaboration clinico-biologique pour la prise en charge des intoxications aiguës ?
2000
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=885803
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2000001
VINCENT F
DANEL V
10.1051/ata/2000001
A l'heure où un certain nombre de biologistes ont déjà acquis une expérience en toxicologie analytique et où d'autres, de plus en plus nombreux, souvent issus d'hôpitaux généraux, désirent étendre leur domaine d'activité à cette discipline, il semble opportun de s'interroger sur le bien fondé des analyses toxicologiques. Le nombre d'intoxications aiguës admises dans les services d'urgence est en constante augmentation et nous sommes contraints d'admettre que la demande d'analyses toxicologiques est souvent trop systématique, onéreuse, mal exploitée, et même parfois inutile. Quelle collaboration entre cliniciens et biologistes pourrait rationaliser cette activité ? Cette collaboration peut exister à deux niveaux différents : - Un niveau incontournable qui s'inscrit dans l'activité quotidienne, au moment de la prise en charge du patient ; seul le dialogue, basé sur un échange d'informations cliniques ou biologiques, permet de justifier la demande, de définir un bilan toxicologique adapté à la situation, et de choisir la méthode à mettre en oeuvre. Les résultats d'analyses doivent être commentés par le biologiste et discutés. - En dehors du cas clinique lui-même, cliniciens et biologistes doivent entamer un travail de fond et une réflexion commune qui doivent déboucher sur des bilans d'activité, des bilans d'efficacité, des protocoles de travail et des enquêtes épidémiologiques. La collaboration, souvent élargie à d'autres disciplines, doit se prolonger bien au-delà de l'intoxication lors de l'exploitation des résultats, de la diffusion de l'information, sur le réseau Internet par exemple, ou lors de la rédaction d'articles scientifiques.
4
267-273
12
Aigu; Coopération; Diagnostic; Examen laboratoire; Exploration clinique; Exploration toxicologique; Homme; Hôpital; Intoxication; Médecin; Relation interpair; Relation professionnelle; Service urgence
Accès libre
Généralités. Méthodes

---
Stratégies analytiques en toxicologie d'urgence
2000
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=886251
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2000002
CAPOLAGHI B
MOULSMA M
HOUDRET N
BAUD F
10.1051/ata/2000002
La Toxicologie d'urgence associe la notion d'exploration d'un très vaste domaine de substances chimiques à la notion d'efficacité de prise en charge thérapeutique du sujet intoxiqué. En conséquence, la stratégie analytique à adopter sera le fruit d'une collaboration clinico-biologique étroite comprenant l'approche clinique (anamnèse, signes cliniques), l'approche biologique (gazométrie, osmolalité, ionogramme, …) et la connaissance des limites et des intérêts des différentes méthodes disponibles localement. Les méthodes spectrophotométriques et immunologiques sont des méthodes de dépistage au champ d'application limité et dont l'intérêt est d'apporter rapidement une orientation sur l'origine de l'intoxication (pesticides, médicaments, substances illicites, …). Les méthodes séparatives associées à des outils de détection (spectres UV, spectres de masse) sont le complément indispensable à l'identification des molécules responsables de l'intoxication. En dernière étape, l'analyse quantitative du produit toxique identifié peut faire appel à une méthode immunologique (paracétamol, digoxine, …) ou chromatographique (méprobamate, colchicine, …).
4
274-281
12
Aigu; Analyse quantitative; Article synthèse; Diagnostic; Dépistage; Examen laboratoire; Exploration toxicologique; Homme; Identification; Intoxication; Service urgence; Toxicologie
Accès libre
Généralités. Méthodes

---
Spécificités des urgences toxicologiques pédiatriques
2000
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=893270
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2000008
LHERMITTE M
MATHIEU-NOLF M
CREMER R
VINNER E
PEUCELLE D
MURA P
LECLERC F
10.1051/ata/2000008
4
330-339
12
Article synthèse; Diagnostic; Dépistage; Enfant; Epidémiologie; Exploration toxicologique; Intoxication; Prévention
Accès libre
Généralités. Méthodes

---
Les nouvelles technologies au service de la toxicologie clinique
2000
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=893271
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2000009
LABAT L
LHERMITTE M
10.1051/ata/2000009
Depuis une dizaine d'années, l'Electrophorèse Capillaire (EC) et la spectroscopie de Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) sont entrées dans le domaine de la biologie clinique. Ces techniques peuvent être utilisées pour l'analyse de xénobiotiques dans les prélèvements biologiques. Cet article dresse le bilan actuel de l'apport de ces deux technologies pour la toxicologie clinique. Leurs intérêts respectifs dans le domaine de la toxicologie analytique, les progrès récents et des applications sont présentés. Afin de pouvoir identifier dans des conditions d'urgence les médicaments utilisés à des fins d'intoxications ou la prise de stupéfiants, l'EC et la RMN pourraient être des compléments intéressants aux méthodes chromatographiques largement utilisées.
4
340-351
12
Analyse quantitative; Composé chimique; Diagnostic; Dépistage; Détection; Electrophorèse capillaire; Homme; Intoxication; Liquide biologique; Matériel biologique; Résonance magnétique nucléaire; Spectrométrie RMN; Xénobiotique
Accès libre
Généralités. Méthodes

---
Réponses analytiques aux syndromes cholinergiques et anticholinergiques
2000
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=893273
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2000003
GOULLE J
DROY J
LEROY J
10.1051/ata/2000003
Après un rappel concernant les aspects cliniques et thérapeutiques des syndromes cholinergiques et anticholinergiques, les molécules responsables de ces deux grands syndromes sont passées en revue. Organophosphorés et carbamates anticholinestérasiques, substances cholinomimétiques et molécules cholinergiques d'origine végétale pour le premier, antidépresseurs imipraminiques, certains antihistaminiques, des antiparkinsoniens, des antalgiques antispasmodiques, des préparations ophtalmiques, des plantes, ainsi que des champignons à alcaloïdes anticholinergiques pour le second. En urgence, l'analyse toxicologique du syndrome cholinergique consiste à mesurer les cholinestérases ; la recherche et le dosage du principe actif, permettant de confirmer la nature de l'intoxication, sont la chromatographie en phase liquide et la chromatographie en phase gazeuse couplées ou non à la spectrométrie de masse. En ce qui concerne le syndrome anticholinergique, seuls les antidépresseurs imipraminiques ont fait l'objet d'une approche analytique en urgence, en raison de la fréquence et de la gravité potentielle de ces intoxications. La réponse biologique pour valider ce syndrome utilise les mêmes techniques que celles de la confirmation du syndrome cholinergique.
4
282-295
12
Analyse quantitative; Article synthèse; Diagnostic; Dépistage; Examen laboratoire; Exploration toxicologique; Homme; Intoxication; Liquide biologique; Parasympatholytique; Service urgence; Voie cholinergique
Accès libre
Réanimation. Centres anti-poison

---
Apport de l'analyste lors d'intoxications par les nouvelles drogues de synthèse
2000
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=893479
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2000007
VERSTRAETE A
DEVEAUX M
10.1051/ata/2000007
L'usage festif des nouvelles drogues de synthèse nécessite rarement le recours aux soins. Cependant la méconnaissance de la nature, de la dose et de la pureté des produits fait courir le risque d'un surdosage dramatique. Il est important de savoir reconnaître cliniquement une intoxication aiguë par les dérivés amphétaminiques regroupés sous le vocable d'ecstasy, par la kétamine ou encore par le gamma-hydroxybutyrate. L'aide de l'analyste est alors très précieuse pour confirmer la nature exacte de la ou des molécules en cause. Son apport est indispensable dans le cas de l'identification des isomères actifs ou lorsqu'il existe des métabolites communs non différenciés par l'immunoanalyse. Seule l'analyse systématique du sang et de l'urine par des méthodes chromatographiques avec identification spectrale permettra d'affirmer le diagnostic et indirectement d'avoir une meilleure connaissance des produits circulant sur le marché clandestin.
4
325-329
12
Activité récréative; Amphétamine dérivé; Amphétamine(N-méthyl-3;4-méthylènedioxy); Article synthèse; Diagnostic; Drogue illicite; Dépistage; Examen laboratoire; Exploration toxicologique; Hallucinogène; Homme; Intoxication; Kétamine; Liquide biologique; Sang; Stimulant SNC; Toxicomanie; Urine
Accès libre
Toxicomanies

---
Exploration analytique des intoxications par les pesticides
2000
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=893480
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2000006
LACASSIE E
MARQUET P
GAULIER J
DREYFUSS M
LACHATRE G
10.1051/ata/2000006
Du fait du nombre croissant d'intoxications par les pesticides, il est important de développer des méthodes performantes permettant l'identification et le dosage des molécules appartenant à l'ensemble des classes de pesticides. Dans ce but, nous avons développé une méthode de dosage originale et sensible de 61 pesticides dans les matrices biologiques. Cette méthode utilise une procédure d'extraction solide/liquide sur support polymérique (HLB and MCX) OASIS . Le couplage chromatographie en phase gazeuse/spectrométrie de masse (GC/MS) est utilisé pour les pesticides volatils (organophosphorés, organochlorés, phtalimides, uraciles) et un couplage chromatographie en phase liquide/spectrométrie de masse (LC/MS) pour les pesticides polaires et thermolabiles (carbamates, benzimidazoles). L'acquisition est réalisée en mode fragmentométrique (SIM). Les rendements d'extraction varient selon la nature des pesticides dosés, mais restent satisfaisants pour l'ensemble des pesticides. Les limites de détection (LOD) et les limites de quantification (LOQ) sont réparties entre 2,5 et 20 ng/ml et de 5 à 50 ng/ml. La linéarité a été étudiée entre les différentes LOQ et 1000 ng/ml pour tous les pesticides étudiés. Les résultats sont reproductibles et répétables, avec une bonne précision et une bonne justesse. Des exemples d'intoxication permettent de montrer l'intérêt diagnostique de ces méthodes: deux cas d'intoxication mortelle à l'endosulfan et au carbofuran; trois autres d'intoxication aiguë au parathion-éthyle, à la bifenthrine et à l'aldicarbe.
4
315-324
12
Article synthèse; Aspect médicolégal; Diagnostic; Examen laboratoire; Exploration toxicologique; Homme; Intoxication; Pesticide
Accès libre
Toxicologie des pesticides, engrais et autres produits chimiques à usage agricole

---
Réponses analytiques aux intoxications par substances végétales
2000
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=893485
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2000005
CHEZE M
GAILLARD Y
PEPIN G
10.1051/ata/2000005
Environ une quarantaine de plantes ( genre ou espèce) sont responsables de 95 % des décès publiés dans la littérature lors d'intoxication par les plantes. Bien que la plupart de ces toxiques soient mal connus, les molécules actives en cause peuvent être détectées par des méthodes analytiques telles que la chromatographie en phase gazeuse ou la chromatographie en phase liquide. Les méthodes analytiques publiées ne sont pas nombreuses et souvent peu sensibles ou peu spécifiques ou encore dédiées à quelques molécules ou métabolites. Nous avons développé une méthode générale pour la détection des principaux toxiques dans le sang total par chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse simple ou tandem. L'extraction des molécules en liquide-liquide est conduite à pH 9,5 pour l'oléandrine, le paclitaxel et certains alcaloïdes. Les alcaloïdes bases faibles nécessitent une purification acide /base supplémentaire. L'Atractyloside est isolé par précipitation des protéines à l'acétone et lavage par une phase organique. La séparation chromatographique s'effectue en phase inverse sur colonne C18 150x2 mm i.d. , 5μm d.p. au moyen de deux phases mobiles à différents pH. Un tampon formiate d'ammonium 2mM acidifié à pH 3 est utilisé pour la séparation de l'atractyloside, de l'oléandrine et du paclitaxel et certains alcaloïdes. Un tampon formiate 10 mM à pH 8,2 est utilisé pour la majorité des autres alcaloïdes. Le gradient d'élution utilise l'acétonitrile. La détection en mode positif est le mode de choix pour la majorité des alcaloïdes excepté pour l'atractyloside (mode négatif) et le paclitaxel (deux modes possibles). L'application à des cas médico-légaux est présentée ici.
4
307-314
12
Alcaloïde; Analyse quantitative; Article synthèse; Aspect médicolégal; Diagnostic; Dépistage; Examen laboratoire; Exploration toxicologique; Homme; Intoxication; Plante; Toxicité; Végétal
Accès libre
Toxicologie des poisons d'origine végétale

---
Réponse analytique à une intoxication par substances volatiles
2000
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=893568
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2000004
CIRIMELE V
KINTZ P
LUDES B
10.1051/ata/2000004
Réponse analytique à une intoxication par substances volatiles Dans notre société, de nombreux produits contiennent des proportions plus ou moins importantes de substances volatiles. On les retrouve par exemple dans les articles domestiques tels que nettoyants, colles, peintures, etc. Les substances volatiles et autres solvants organiques sont aussi largement utilisés dans le domaine industriel et les laboratoires. En milieu médical, leur utilisation s'est développée en anesthésiologie. Ces substances, lorsqu'elles sont inhalées, produisent des effets sur l'organisme similaires à ceux induits par les dépresseurs du système nerveux central. L'exposition accidentelle, chronique ou intentionnelle (toxicomanie) aux substances volatiles est donc un réel problème de santé publique. Lors d'une intoxication, les symptômes et signes cliniques observés peuvent constituer des indices facilitant la tâche du toxicologue, mais l'identification formelle du toxique ne pourra être apportée qu'après analyse des échantillons biologiques par une technique appropriée. Cet article tente de répertorier les outils analytiques pour la mise en évidence d'une intoxication par substances volatiles.
4
296-306
12
Analyse quantitative; Composé volatil; Diagnostic; Dépistage; Examen laboratoire; Exploration toxicologique; Homme; Inhalation; Intoxication; Prélèvement; Solvant
Accès libre
Généralités. Méthodes

---
Validation du dosage du chrome par ICP-MS avec cellule de collision dans les matrices biologiques et concentrations usuelles
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25331169
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2011126
GOULLE J
SAUSSEREAU E
MAHIEU L
COULANT I
PLOUGONVEN S
GUERBET M
LACROIX C
10.1051/ata/2011126
Objectif: Le dosage des éléments métalliques dans les milieux biologiques constitue un volet important de la toxicologie analytique. Leur mesure intéresse divers domaines de la pathologie humaine, qu'il s'agisse de la toxicologie clinique, de la toxicologie judiciaire ou de la toxicologie environnementale. Parmi les éléments d'intérêt figure le chrome dont l'analyse s'avère particulièrement délicate dans certains milieux biologiques comme le sang ou l'urine. La validation dans ces matrices constitue l'objectif de ce travail. Méthode: La technique fait appel à la spectrométrie par plasma induit couplée à la spectrométrie de masse (ICP-MS), méthode de choix pour le dosage des métaux. L'existence d'une interférence liée au carbone du milieu biologique (uma 12) et à l'argon du gaz vecteur (uma 40), dont la somme correspond à la masse exacte de l'isotope le plus abondant du chrome (uma 52), nécessite l'emploi d'une cellule de collision réaction (CCR). Après une simple dilution en milieu acide en présence de rhodium comme étalon interne, les concentrations sont mesurées selon la méthode des ajouts dosés pour le sang et l'urine et avec un étalonnage aqueux pour le plasma. Trente volontaires indemnes de toute affection ne prenant pas d'oligo-élément et non porteurs de prothèse ont subi un prélèvement sanguin et urinaire. Résultats: La linéarité, la répétabilité, la reproductibilité et la précision de la technique sont bonnes. Dans les milieux biologiques, les limites de détection et de quantification sont respectivement voisines de 0,1 et de 0,3 μg/L. Les concentrations normales chez les 30 sujets volontaires sont inférieures à 0,7 μg/L pour le plasma et à 1,0 μg/L pour le sang et les urines. La méthode a été appliquée avec succès à des sujets porteurs de prothèses métalliques et à un cas d'intoxication par du bichromate de potassium. Conclusion: L'ICP-MS-CCR constitue la technique de choix pour le dosage du chrome dans le sang, le plasma et l'urine.
4
211-216
23
Analyse quantitative; Chrome; Dosage; In vitro; Matériel biologique; Plasma sanguin; Sang; Spectrométrie ICP; Urine; Validation
Accès libre
Métaux et composés minéraux divers

---
Tentative de suicide par injection intraveineuse de mercure. À propos d’un cas
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25331170
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2011133
NISSE P
LABAT L
FERRARO-CROMBEZ A
ONIMUS T
OLICHON D
SAULNIER F
MATHIEU-NOLF M
10.1051/ata/2011133
Objectif: Nous rapportons le cas d'une tentative de suicide par injection intraveineuse de mercure métal. Résultats: Les emboles de mercure sont retrouvés sur les radiographies et les scanners thoraciques et abdominaux au niveau des poumons, du cœur, des reins et du foie. Le mercure est dosé par SAA et ICP-MS dans le sang, les urines et les cheveux. Discussion: Lors du suivi deux années durant, malgré des concentrations de mercure élevées dans le sang et les urines, et la persistance de dépôts mercuriels dans les tissus, aucune anomalie biologique des fonctions hépatique ou rénale ni atteinte clinique pulmonaire et neurologique ne sont détectées.
4
217-221
23
Etude cas; Homme; Mercure; Suicide; Tentative suicide; Voie intraveineuse
Accès libre
Métaux et composés minéraux divers
Suicide
PSYCHOPATHOLOGIE. PSYCHIATRIE
Suicide

---
Les familles récalcitrantes en Protection de la jeunesse.
2010
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25457029
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21761086
http://id.erudit.org/iderudit/1000553ar
Guay J
Cet article aborde les défis cliniques auxquels les thérapeutes familiaux sont confrontés en centre jeunesse. Ces défis se présentent de manières diverses. Le premier est le contexte légal qui confère un caractère coercitif et intrusif peu favorable à l’engagement dans le processus thérapeutique ; le deuxième est réussir à concilier l’alliance thérapeutique avec le mandat de contrôle et de surveillance. Le troisième défi est la prise en compte des besoins prioritaires de survie économique des familles. L’auteur présente une situation clinique qui illustre les dilemmes et les impasses que posent ces défis. En conclusion, les approches privilégiées par les thérapeutes familiaux spécialisés en protection de la jeunesse, sont définies.
2
47-59
35
Alliance thérapeutique; Conduite à tenir; Contexte; Environnement social; Etude cas; Homme; Injonction thérapeutique; Législation; Psychothérapie familiale; Santé mentale; Santé publique
1000553ar
Accès libre
Psychothérapie familiale. Thérapie systémique
PSYCHOPATHOLOGIE. PSYCHIATRIE
Psychothérapie familiale. Thérapie systémique
article de périodique
enfant
protection de l'enfance
conflit familial
thérapie familiale
humains

---
Impasses et opportunités dans le traitement des personnes souffrant d'un trouble sévère de la personnalité limite.
2010
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25457610
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21761087
http://id.erudit.org/iderudit/1000554ar
Bouchard S
Le trouble de personnalité limite (TPL) est un grave problème de santé mentale dont l’une des principales caractéristiques est de prédisposer à des difficultés relationnelles importantes. Ceci a pour conséquence d’alimenter les attitudes négatives des intervenants qui oeuvrent auprès de cette clientèle difficile et d’augmenter le risque d’impasse dans le traitement. Cet article présente six grandes stratégies qui permettent de limiter l’émergence d’un sentiment d’impasse chez les cliniciens. L’auteur présente les principaux points communs des équipes de traitement qui s’avérent efficaces dans leur travail auprès de cette clientèle. Une histoire de cas illustre que, même dans des conditions optimales, des impasses cliniques se produisent, et que ces impasses peuvent constituer une opportunité de croissance pour le patient et son psychothérapeute. En conclusion, l’auteur recommande que plus de formation sur le TPL soit offerte aux professionnels de la santé afin d’éviter la stigmatisation de cette clientèle, d’améliorer l’organisation des services offerts et d’augmenter l’efficience des traitements disponibles.
2
61-85
35
Cadre thérapeutique; Choix; Conduite à tenir; Etude cas; Femme; Homme; Modalité traitement; Mécanisme action; Personnalité borderline; Recommandation; Relation thérapeutique
1000554ar
Accès libre
Relation et cadre thérapeutique
PSYCHOPATHOLOGIE. PSYCHIATRIE
Relation et cadre thérapeutique
article de périodique
trouble de la personnalité limite
trouble de la personnalité limite
humains
échec thérapeutique

---
Nouveaux paramètres pour l'élaboration des pratiques de soutien communautaire: contribution des organismes communautaires et alternatifs au Québec.
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25458792
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21983905
http://id.erudit.org/iderudit/1005813ar
Rodriguez del Barrio L
Cet article examine l’origine et le contexte du projet d’implantation du suivi dans la communauté selon la perspective des organismes communautaires et alternatifs en santé mentale au Québec. L’auteure présente les résultats d’une recherche sur les pratiques de ces organismes qui ont développé un dispositif spécifique qui intègre les composantes essentielles du modèle de suivi communautaire. L’auteure examine six paramètres qui permettent de caractériser les dispositifs, les approches et les pratiques : 1) l’approche dans l’accompagnement ; 2) le rapport volontaire à l’organisme ; 3) la place du traitement biomédicale ; 4) la flexibilité dans la durée et l’intensité ; 5) la dimension individuelle et collective de l’accompagnement ; 6) et, la participation citoyenne.
1
35-56
36
Article synthèse; Environnement social; Homme; Modalité traitement; Organisation santé; Santé communautaire; Santé mentale; Soin intégré; Suivi du malade; Suivi intensif dans la communauté; Traitement communautaire; Trouble psychiatrique; Typologie
1005813ar
Accès libre
Organisation de la santé mentale. Systèmes de santé
PSYCHOPATHOLOGIE. PSYCHIATRIE
Organisation de la santé mentale. Systèmes de santé
article de périodique
services communautaires en santé mentale
humains
Québec

---
Réflexion sur les services aux familles dont la mère souffre d'un trouble de santé mentale (TSM).
2010
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25459611
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21761092
http://id.erudit.org/iderudit/1000559ar
Carrière M
Clément M
Tétreault S
Pépin G
Fortier M
Paquet S
Cet article présente les résultats d’une recherche réalisée entre 2004 et 2006 à Québec. Le but de la recherche est l’examen des services aux familles dont la mère souffre d’un trouble de santé mentale (TSM). Les auteurs examinent les expériences et les points de vue des parents atteints d’un TSM, des conjoints et des enfants sur les services offerts à leur famille ; ils se penchent aussi sur l’organisation, les assises et le contexte des actions et des interactions des acteurs de différents secteurs dans le champ des services aux familles dont un parent présente un TSM. Les auteurs estiment que malgré les bonnes intentions, les membres des familles dont la mère souffre d’un TSM ne bénéficient pas d’une véritable approche familiale.
2
185-208
35
Attitude; Environnement social; Homme; Milieu familial; Organisation santé; Parent; Pathologie de la mère; Santé communautaire; Santé mentale; Services sociaux; Trouble psychiatrique
1000559ar
Accès libre
Milieu familial. Histoire familiale
PSYCHOPATHOLOGIE. PSYCHIATRIE
Milieu familial. Histoire familiale
article de périodique
relations familiales
Femelle
humains
troubles mentaux
services de santé mentale
mères
Québec

---
De la crise à l'impasse dans la cure psychanalytique.
2010
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25490428
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21761084
http://id.erudit.org/iderudit/1000551ar
Bergeron D
La question des impasses dans le traitement et des stratégies utilisées et solutions offertes par le clinicien pour régler ces impasses nous amène à jeter un regard analytique sur les facteurs constituants des situations critiques rencontrées en clinique. Ce qui nous est apparu comme crucial c’est tout d’abord la nécessité de distinguer les moments de crise des moments d’impasse. Souvent, la demande d’analyse se fonde sur un moment de crise dans la vie d’une personne, une crise répétitive ou prolongée, qu’elle n’a pas pu résoudre avec les moyens usuels d’entraide amicale et de prise de conscience ou encore par les diverses thérapies accessibles. Pour d’autres, une situation d’impasse s’est présentée qui a laissé la personne comme en suspens quant à sa vie, en panne de créativité. Dans ce texte, compte tenu de la problématique psychanalytique qui est la nôtre, nous distinguerons la crise de l’impasse en les situant dans la logique de cette étape particulière et décisive d’une cure qu’est la castration. Nous identifierons les possibilités de résolution des crises ainsi que les conditions pour envisager et surmonter l’impasse de façon constructive chez un sujet, qu’il soit psychotique ou névrosé.
2
13-29
35
Castration; Crise; Cure psychanalytique; Demande thérapeutique; Etude cas; Homme; Mâle; Névrose; Psychose; Recommandation
1000551ar
Accès libre
Cure psychanalytique
PSYCHANALYSE
Cure psychanalytique
article de périodique
humains
théorie psychanalytique
psychothérapie analytique

---
Revisiter l'expérience en hôpital de jour six mois après le congé: parcours et perceptions des personnes utilisatrices.
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25490456
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21983906
http://id.erudit.org/iderudit/1005815ar
Larivière N
Boyer R
Cet article présente une étude qualitative sur l’expérience d’un suivi en hôpital de jour psychiatrique six mois après la fin du séjour ; l’étude explore l’impact de cette expérience dans la vie de personnes adultes et âgées avec des troubles mentaux. Un devis qualitatif a utilisé des entrevues individuelles semi-dirigées complétées six mois après le congé, avec 18 participants. Les résultats indiquent que l’expérience à l’hôpital de jour a apporté une amélioration significative au niveau des symptômes et de la relation à soi. La thérapie a permis d’amorcer un processus de transformation personnelle qui s’est poursuivi dans le temps. La terminaison a créé un vide chez plusieurs participants. Les enjeux durant les premiers six mois après le congé étaient la continuité de soins, le soutien social et la mise en pratique des apprentissages.
1
75-97
36
Analyse qualitative; Continuité soins; Environnement social; Expérience subjective; Homme; Hôpital jour; Santé mentale; Sortie hôpital; Soutien social; Suivi du malade; Traitement; Trouble psychiatrique; Utilisateur
1005815ar
Accès libre
Thérapie institutionnelle. Traitement hospitalier
PSYCHOPATHOLOGIE. PSYCHIATRIE
Thérapie institutionnelle. Traitement hospitalier
article de périodique
adulte
sujet âgé
soins de jour
Femelle
études de suivi
hôpitaux psychiatriques
humains
Mâle
troubles mentaux
personnes atteintes de troubles mentaux
adulte d'âge moyen
sortie du patient
jeune adulte

---
Psychothérapie des troubles de la personnalité : quand l'impasse n'est pas du côté du client.
2010
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25490460
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21761088
http://id.erudit.org/iderudit/1000555ar
Bessette M
Cet article explore la contribution du psychothérapeute aux impasses avec la clientèle avec un trouble de la personnalité, en se centrant sur le concept de triade dynamique de Masterson et sur les impasses résultant d’un échec de la régulation du contre-transfert. Plusieurs dynamiques du thérapeute, souvent lui-même issu d’une famille dysfonctionnelle, sont explorées dans les interactions possibles avec la dynamique pathologique du client. Ces dynamiques peuvent évoluer sur un continuum théorique qui va de la prédominance des défenses caractérielles à la complète résilience. Enfin, les exigences très élevées que comporte la psychothérapie des états-limite au plan de la régulation du contre-transfert, un facteur crucial pour l’efficacité et l’alliance thérapeutique, sont soulignées. L’auteure partage son expérience clinique appuyée par une recension des écrits sur la santé mentale et la vie personnelle des psychothérapeutes.
2
87-116
35
Affect affectivité; Alliance thérapeutique; Article synthèse; Attitude; Autorégulation; Homme; Milieu familial; Psychologie du soi; Psychothérapeute; Psychothérapie analytique; Résilience; Transfert contretransfert; Trouble de la personnalité
1000555ar
Accès libre
Psychothérapie individuelle
Relation et cadre thérapeutique
PSYCHOPATHOLOGIE. PSYCHIATRIE
Psychothérapie individuelle
Relation et cadre thérapeutique
article de périodique
trouble de la personnalité limite
trouble de la personnalité limite
humains
psychothérapie
échec thérapeutique

---
Questions préalables à une réflexion sur les impasses cliniques.
2010
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25490461
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21761085
http://id.erudit.org/iderudit/1000552ar
Cantin L
La définition de « l’impasse clinique » dépend non seulement du clinicien qui, pour reprendre l’argument qui nous est proposé, ferait face à son impuissance dans certaines situations données, mais elle est, cette définition, tributaire du champ théorique et clinique où s’inscrit la pratique du clinicien. Ainsi, par exemple, la pratique de la psychothérapie et celle de la psychanalyse supposent-elles des positions très différentes, voire opposées du clinicien, entraînant du côté du patient un type de difficultés et d’impasses tout à fait spécifiques. Dans le champ de la psychanalyse conçue essentiellement comme une pratique éthique, on ne peut aborder cette notion « d’impasse clinique » sans interroger avant tout la position de l’analyste, non pas tant dans son rapport à la théorie et à la technique utilisées mais bien essentiellement en questionnant le point et le lieu en lui à partir duquel il dirige le traitement. De même, pour l’analysant, ce qui peut faire impasse dans le traitement devient-il indissociable d’une prise de position éthique du sujet.
2
31-46
35
Cure psychanalytique; Définition; Ethique; Etude comparative; Homme; Psychanalyste; Résistance traitement; Sujet psychologique
1000552ar
Accès libre
Cure psychanalytique
PSYCHANALYSE
Cure psychanalytique
article de périodique
humains
théorie psychanalytique
psychothérapie analytique

---
Soutien d'intensité variable (SIV) et rétablissement: que nous apprennent les études expérimentales et quasi expérimentales ?
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25490476
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21983904
http://id.erudit.org/iderudit/1005812ar
Latimer E
Rabouin D
Comment structurer le soutien d’intensité variable (SIV) pour les personnes qui ont des troubles mentaux graves, mais qui ne requièrent pas de suivi intensif ? Pour répondre à cette question, les auteurs ont effectué une recension des études de langue anglaise publiées entre 1980 et 2010. Ils ont identifié cinq modèles principaux : le modèle de courtage, la gestion de cas clinique, le modèle de réadaptation, le modèle des forces, et la gestion de cas intensive. En tout, 11 études expérimentales et 13 quasi expérimentales pertinentes ont été répertoriées. Selon ces études, le modèle des forces, considéré comme une façon de structurer le soutien d’intensité variable, est le mieux fondé sur des données probantes, non seulement en termes de réduction du nombre d’hospitalisations, mais aussi au niveau des dimensions telles que les symptômes, la qualité de vie et le fonctionnement social. Ce modèle est aussi compatible avec le concept du rétablissement, bien que les preuves demeurent restreintes.
1
13-34
36
Article synthèse; Environnement social; Etude expérimentale; Grave; Homme; Modalité traitement; Santé mentale; Soin intégré; Traitement communautaire; Trouble psychiatrique
1005812ar
Accès libre
Traitement communautaire. Traitement ambulatoire. Soins à domicile
PSYCHOPATHOLOGIE. PSYCHIATRIE
Traitement communautaire. Traitement ambulatoire. Soins à domicile
article de périodique
revue de la littérature
prise en charge personnalisée du patient
humains
services de santé mentale
indice de gravité médicale

---
Etude immunohistochimique des facteurs de La prolifération (Ki67, PCNA) et de l'apoptose (P53) sur 40 kératokystes odontogénes
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25567962
BELTAIEF A
OMEZZINE M
SRIHA B
CHELBI M
AYACHI S
MZIOU Z
BOUGUILA J
MOATEMRI R
KHOCHTALI H
10.1051/mbcb/2011145
Introduction: le kératokyste odontogéne (KKO) est une des tumeurs odontogènes les plus fréquentes. Plusieurs travaux se sont intéressés à l'étude de cette lésion depuis sa première description afin de pouvoir comprendre son comportement biologique. Matériel et méthode: il s'agit d'une étude rétrospective immunohistochimique des marqueurs PCNA, Ki67 et P53 chez 40 patients opérés pour un KKO. Résultats: ces marqueurs sont retrouvés dans les couches suprabasales de l'épithélium de la paroi kystique. Il n'y a pas de différence statistiquement significative dans l'expression de ces marqueurs entre les différentes formes cliniques (sporadique, récurrent et syndromique), et il n'existe pas de corrélation entre ces marqueurs et la survenue d'une récidive. Conclusion: PCNA, Ki67 et P53 ne sont pas des marqueurs pour l'histopronostic des KKO.
1
17-22
18
Apoptose; Immunohistochimie; Kyste odontogène; Récidive; Stomatologie
05
Mars
mbcb110045
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Revue systématique des facteurs de risque modifiables des cancers de la muqueuse buccale
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25567963
ARRIVE E
LIGIER K
TROUILLET M
MOUNKAILA HAROUNA A
DE LA REBERDIERE M
FRICAIN J
10.1051/mbcb/2012002
Les cancers de la cavité buccale (CCB) et des lèvres occupaient, en 2008, le 16 sup ème /sup rang des cancers dans le monde. Les principaux facteurs de risque connus de ces cancers sont le tabac et l'alcool mais il existe d'autres facteurs pouvant être ciblés dans le cadre d'une prévention primaire. L'objectif de cette étude était d'identifier les facteurs de risque évitables et les facteurs protecteurs des cancers de la muqueuse buccale à travers une revue systématique de la littérature scientifique récente. Les mots clés indexés dans le MeSH « risk factors » et « mouth neoplasms » ont été appliqués dans la base de données PubMed. Les articles publiés entre le 01/01/2005 et le 01/01/2011 en anglais et en français ont été retenus s'ils traitaient de CCB et d'un ou de plusieurs facteurs de risque. Les articles s'intéressant exclusivement aux cancers des glandes salivaires ou aux facteurs de risque génétiques, de même que les articles rapportant des études transversales ou de qualité insuffisante, ont été exclus. Sur 325 références, 32 ont été retenues: 19 études cas-témoins, 8 cohortes prospectives et 5 méta-analyses ; 2 études concernaient uniquement le cancer des lèvres. Les principaux facteurs de risque mis en évidence étaient la consommation d'alcool et de tabac et leur effet synergique. Des facteurs génétiques, comme le polymorphisme du gène codant pour l'alcool déshydrogénase ont été identifiés comme cofacteurs. Le HPV 16 impliqué dans la survenue du cancer du col de l'utérus pourrait avoir un rôle oncogène sur la muqueuse buccale. Des études ont identifié des facteurs locaux (traumatisme, mauvaise hygiéne...) mais elles ne sont pas apparues suffisamment fiables méthodologiquement pour pouvoir s'appuyer sur leurs conclusions. L'exposition aux ultra-violets a été mise en cause dans la survenue du cancer des lèvres, principalement chez les sujets transplantés. Une association entre CCB et exposition professionnelle importante aux pesticides et à certains solvants a également été retrouvée. Au contraire, une alimentation riche en fruits et légumes frais, la consommation de café et les visites régulières chez le chirurgien-dentiste étaient associées à une diminution du risque de CCB. Les CCB sont accessibles à une prévention primaire, axée aujourd'hui en France sur la lutte contre le tabagisme et la consommation d'alcool, qui s'intègre dans une démarche de santé publique plus globale car ces facteurs de risque sont communs à d'autres cancers et à d'autres maladies chroniques fréquentes. Dans cette logique, le programme de vaccination contre le HPV impliqué dans le cancer du col de l'utérus et le Programme National Nutrition Santé auront peut-être un effet favorable sur l'incidence des CCB. En ce qui concerne la prévention secondaire, le dépistage des lésions précancéreuses ou de lésions invasives à un stade précoce fait l'objet de mesures dans le Plan cancer gouvernemental 2009-2013.
1
25-37
18
Article synthèse; Cancer de la cavité buccale; Cavité buccale; Facteur risque; Muqueuse; Revue bibliographique; Stomatologie; Tumeur maligne
05
Mars
mbcb120002
Accès libre
Tumeurs

---
Ulcération linguale avec dysphagie à l'origine du diagnostic d'une tuberculose pulmonaire
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25567964
D'ELBEE J
BERNARD N
VANDENHENDE M
LACOSTE D
BONNET F
MICHAUX C
MORLAT P
FRICAIN J
10.1051/mbcb/2011146
La tuberculose est une maladie contagieuse en recrudescence et sa prévalence est en France de 8,2 pour 100 000 habitants. Les manifestations buccales de la tuberculose sont rares (incidence de 1,4 %) et touchent le plus souvent la langue. Un nouveau cas d'atteinte linguale, entrainant une dysphagie à l'origine du diagnostic d'une tuberculose pulmonaire, est rapporté chez un patient de 48 ans. Les lésions buccales de tuberculose sont généralement secondaires à une localisation pulmonaire (environ 80 % des cas). L'aspect clinique le plus souvent décrit est une ulcération douloureuse avec des bords irréguliers, une base légèrement indurée et jaunâtre. Le diagnostic de tuberculose linguale doit être évoqué lorsqu'il existe une ulcération linguale dans un contexte de tuberculose déjà connue. Lorsque l'ulcération est isolée, le diagnostic de tuberculose repose sur la biopsie. Dans le cas clinique présenté, c'est le contexte général qui a orienté le diagnostic, la biopsie étant non spécifique.
1
39-43
18
Carcinome épidermoïde; Diagnostic; Dysphagie; Stomatologie; Tuberculose pulmonaire; Ulcération
05
Mars
mbcb110046
Accès libre
Bactérioses de l'appareil respiratoire
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Autres maladies. Sémiologie

---
Lésions buccales d'ecthyma gangrenosum: présentation d'un cas
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25567966
GASTON R
BORALEVI F
CAZANAVE C
FRICAIN J
10.1051/mbcb/2012003
L'ecthyma gangrenosum (EG) est une infection cutanée rare, souvent associée à une bactériémie à Pseudomonas aeruginosa (PA). Le terrain de survenue est celui des infections à PA: imunodéprimés, toxicomanes IV, patients hospitalisés... L'EG se traduit par l'apparition, dans un contexte septique systémique, de bulles hémorragiques multiples, indurées, de petite taille, entourées par un érythème marqué, qui évoluent rapidement vers des ulcérations nécrotiques avec un halo érythémateux. Dans le cas présenté, les hémocultures étant négatives, c'est l'aspect des lésions jugales et vulvaires, le contexte d'immunodépression et la présence de PA sur les prélèvements qui ont permis le diagnostic. Les lésions de l'EG doivent être connues des chirurgiens oraux afin de les traiter précocement avec une antibiothérapie adaptée et de rechercher une probable immunodéficience méconnue.
1
49-51
18
Cavité buccale; Ecthyma gangréneux; Etude cas; Homme; Lésion; Muqueuse; Stomatologie; Voie orale
05
Mars
mbcb120003
Accès libre
Dermatoses bactériennes
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Herpès palatin récurrent
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25567968
ABI NAJM S
EL HAGE M
SAMSON J
L'herpés labial récurrent, communément appelé bouton de fièvre ou feux sauvages par nos confrères nord-américains, est dû à L'herpès simplex virus de type 1 (HSV1). Il correspond à une réactivation de virus persistant à l'état latent dans le ganglion de Gasser après la primo-infection ; cette réactivation, favorisée par différents facteurs, entraine une migration centrifuge du virus qui donne généralement une lésion labiale mais qui peut aussi aboutir à une excrétion asymptomatique de virus. Ce schéma classique ne correspond pas totalement à la réalité. Quelquefois, l'herpès récidivant peut intéresser la muqueuse buccale, en particulier celle la fibro-muqueuse palatine. Il est important de connaître ces formes car le diagnostic de l'herpès récidivant reste avant tout clinique.
1
57-58
18
Herpès; Lèvre; Palais; Récidive; Stomatologie
Accès libre
Viroses avec lésions cutanées ou muqueuses et viroses oculaires
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Radioprotection: tomographie à faisceau conique pour la chirurgie orale et maxillo-faciale
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25567969
FORTIN T
10.1051/mbcb/2012001
1
60-77
18
Chirurgie; Maxillofacial; Radioprotection; Stomatologie; Tomographie; Traitement
05
Mars
mbcb120001
Accès libre
Radioprotection
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Histoire naturelle et transformation maligne du lichen plan buccal. 1 sup ère /sup partie: mise au point
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25868465
SEINTOU A
GAYDAROV N
LOMBARDI T
SAMSON J
10.1051/mbcb/2012006
Le lichen plan est une maladie cutanéo-muqueuse inflammatoire chronique, dysimmunitaire. Le lichen plan buccal constitue une affection fréquente, évoluant par poussées, qui peut toucher toute la muqueuse buccale. Après plusieurs années d'évolution, la muqueuse devient (scléro-) atrophique. Cet état (scléro-) atrophique est associé à un risque de transformation maligne. Pour essayer de comprendre le processus de transformation maligne du lichen plan buccal, il est nécessaire de bien connaître les différents aspects cliniques et histopathologiques correspondant à son histoire naturelle. À la phase tardive (lichen plan atrophique et état post-lichénien), la muqueuse buccale modifiée présente un potentiel de transformation maligne mais cette évolution éventuelle a été longtemps controversée. La revue de la littérature permet de revoir les différentes hypothèses pathogéniques proposées mais l'inflammation chronique semble constituer le facteur déterminant.
2
89-107
18
Cavité buccale; Historique; Lichen plan; Revue bibliographique; Stomatologie; Transformation maligne
03
Mai
mbcb120006
Accès libre
Psoriasis. Parapsoriasis. Lichen
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Allergènes en chirurgie bucco-dentaire
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25868466
KISSI L
YAHYA I
10.1051/mbcb/2012014
En chirurgie bucco-dentaire, le praticien, le personnel et les patients sont de plus en plus confrontés à des phénomènes d'allergie et d'intolérance. Ces phénomènes sont fréquents et leur prévalence a tendance à s'accroitre principalement à cause de La diversité et de la multiplication des produits allergisants qui sont manipulés. Les allergènes responsables ne sont pas toujours bien documentés. Parmi ces allergènes, le latex est le plus fréquemment cité dans la littérature et les réactions allergiques ont une prévalence variant entre 2,8 % à 16,9 % chez les professionnels de santé. Il serait responsable d'allergies cutanées et respiratoires de plus en plus fréquentes. Il est ainsi devenu une source de préoccupations pour les allergologues d'où l'intérêt de bien définir les allergènes responsables, les facteurs déclenchants, le pouvoir pathogène ainsi que les différentes expressions cliniques de cette allergie. Les matériaux prothétiques manipulés par le chirurgien dentiste et le prothésiste, notamment Les résines acryliques et certains matériaux d'empreinte ainsi que les métaux (nickel, cobalt, chrome, or) ont été également incriminés dans la survenue des manifestations allergiques. Le titane, métal considéré comme ayant une excellente biocompatibilité, a également fait l'objet de nombreuses publications, ces dernières années, montrant son rôle dans la survenue de réactions allergiques. Rarement, les antiseptiques utilisés en préopératoire ainsi que certains désinfectants peuvent être responsables d'intolérance ou de sensibilisation de contact. Enfin, les anesthésiques locaux sont incriminés, souvent de façon abusive, dans des manifestations considérées comme des réactions allergiques. Les réactions allergiques peuvent être banales à type d'érythème muqueux chez les patients ou à type d'urticaire, voire d'eczéma cutané chez les praticiens et Le personnel, mais elles peuvent prendre d'autres formes: oedéme de Quincke pour le latex, échec implantaire inexpliqué. La difficulté principale réside dans la recherche de l'étiologie de ces accidents allergiques. L'interrogatoire est d'une grande importance pour poser le diagnostic, pour dépister les patients à risque mais également pour mettre en œuvre les moyens de prévention ; toutes ces démarches doivent être effectuées en étroite collaboration avec l'allergologue.
2
109-118
18
Allergie; Allergène; Anesthésique local; Antiseptique; Chirurgie; Dent; Désinfectant; Latex; Métal; Prévention; Stomatologie; Titane; Traitement
03
Mai
mbcb120014
Accès libre
Antiseptiques
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Hémostase locale en chirurgie orale. 1 sup ère /sup partie: physiologie de l'hémostase
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25868467
NIZAMALDIN Y
ABI NAJM S
EL HAGE M
SAMSON J
10.1051/mbcb/2012005
L'hémostase est un processus physiologique complexe. Il n'est pas nécessaire de connaître en détail tous les mécanismes intervenant dans l'arrêt du saignement mais il est souhaitable d'en comprendre les grands principes afin d'avoir une attitude cohérente et efficace dans la prise en charge des patients ayant un trouble de l'hémostase. C'est pourquoi une mise au point sur l'hémostase paraît nécessaire avant de présenter les techniques d'hémostase locale en chirurgie bucco-dentaire.
2
119-127
18
Cavité buccale; Chirurgie; Cicatrisation; Coagulation; Fibrinolyse; Hémostase; Physiologie; Stomatologie; Thrombus; Traitement; Vaisseau sanguin
03
Mai
mbcb120005
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Exostoses buccales: revue de la littérature
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25868468
TAMBA B
SOUKEYE DIA TINE
GASSAMA BARRY B
KOUNTA A
DEBE NIANG P
BA A
DIOP M
DIALLO B
10.1051/mbcb/2012013
Les exostoses buccales sont des tumeurs osseuses bénignes des maxillaires qui se manifestent par des excroissances osseuses exophytiques. L'objectif de cette étude était d'effectuer une revue de la littérature sur ce sujet. Les données épidémiologiques, remontant pour certaines à plus d'un siècle, révèlent de grandes disparités selon les populations et les auteurs. La fréquence et la répartition des exostoses buccales diffèrent d'une population à l'autre. La susceptibilité génétique, les forces masticatoires et les parafonctions seraient des facteurs importants dans leur apparition et leur croissance. Leur exérèse permet, si nécessaire, de rétablir la fonction manducatrice.
2
129-141
18
Cavité buccale; Exostose; Mandibule; Revue bibliographique; Stomatologie
03
Mai
mbcb120013
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Intérêt de l'utilisation de l'oxygénothérapie hyperbare en prévention de l'échec implantaire chez le patient irradié
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25868469
GUNEPIN M
DERACHE F
CATHELINAUD O
BLADE J
RISSO J
BLATTEAU J
BEDRUNE B
HUGON M
RIVIERE D
10.1051/mbcb/2012007
Les patients ayant été traités pour des cancers de la sphère ORL présentent souvent des pertes de substance (osseuse et/ou dentaire), conséquences des interventions de chirurgie d'exérèse tumorale et/ou des extractions dentaires réalisées en prévention de la survenue d'une ostéoradionécrose. L'implantologie, en permettant la restauration de l'esthétique et de la fonction (mastication, phonation, etc.), peut engendrer un gain considérable pour le patient en terme de qualité de vie. Cependant, lorsqu'une radiothérapie a été réalisée, les rayonnements ionisants vont entraîner des modifications du tissu osseux pouvant diminuer considérablement le taux de survie des implants. L'oxygénothérapie hyperbare ou OHB (administration d'oxygène pure à un patient à une pression supérieure à celle du niveau de la mer) a été utilisée de façon empirique avec succès par de nombreux auteurs pour améliorer le taux de survie des implants. Cependant le manque d'essais cliniques de fort niveau de preuve ne permet pas de conclure actuellement sur l'efficacité ou sur l'inefficacité de l'OHB en implantologie. Les praticiens doivent se forger une opinion sur la base des données actuelles de la science.
2
143-153
18
Dentisterie; Echec; Homme; Intérêt; Ostéointégration; Ostéonécrose; Oxygène hyperbare; Oxygénothérapie hyperbare; Prévention; Radiothérapie; Stomatologie; Traitement; Tumeur maligne
03
Mai
mbcb120007
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Chirurgie maxillofaciale. Chirurgie dentaire. Orthodontie
Perfusions. Cathétérismes. Oxygénothérapie hyperbare

---
Gestion des déficits osseux verticaux: apport de la distraction osseuse alvéolaire par rapport aux techniques conventionnelles
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25868470
SERRAND-OBRY F
MASSOT M
VERCELLOTTI T
BADER G
10.1051/mbcb/2012010
L'aménagement des tissus péri-implantaires garantit la pérennité d'une réhabilitation prothétique et implantaire. Différentes techniques d'aménagement des tissus durs s'offrent aux praticiens comme par exemple la régénération osseuse guidée et la greffe osseuse d'apposition. Cependant, ces techniques présentent des limites pour la reconstruction des défauts verticaux. La distraction osseuse alvéolaire trouve un intérêt dans la réhabilitation de ces défauts osseux verticaux et elle apparaît alors comme une bonne alternative. La distraction osseuse alvéolaire consiste en l'élévation localisée du rebord alvéolaire par déplacement contrôlé d'un segment d'os alvéolaire. L'objectif premier est la réparation structurale de la crête alvéolaire. Le principal avantage est la simultanéité de l'augmentation du volume des tissus mous et osseux. Ce travail illustre les indications, techniques de mise en œuvre et protocoles de la distraction osseuse alvéolaire au travers de différentes situations cliniques. La piézochirurgie et la miniaturisation des distracteurs devraient faciliter l'expansion de cette technique.
2
155-160
18
Déficit; Environnement; Os alvéolaire; Ostéogenèse; Perte de substance osseuse; Stomatologie; Technique; Traitement; Volume
03
Mai
mbcb120010
Accès libre
Minéralisation, calcification
Squelette et articulations
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Myxome maxillaire géant: présentation d'un cas
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25868472
BENFADIL D
OUJILAL A
ELAYOUBI A
BOULICHE M
ESSAKALI L
KZADRI M
10.1051/mbcb/2012011
Le myxome des maxillaires est une tumeur odontogène bénigne rare. Un cas de myxome géant localisé au maxillaire droit est présenté. Les caractéristiques cliniques, radiologiques et histologiques de cette tumeur ont permis de poser le diagnostic de myxome du maxillaire. L'exérèse chirurgicale a été réalisée et l'évolution favorable sans signes de récidive ni séquelles fonctionnelles ou esthétiques. Le myxome du maxillaire se manifeste par une tuméfaction qui peut être associée à des signes de compression des organes de voisinage. L'examen tomodensitométrique permet d'évaluer l'extension, surtout osseuse, de la lésion tandis que l'imagerie par résonance magnétique permet plutôt d'évaluer l'extension globale. Le traitement est avant tout chirurgical. L'exérèse est en général conservatrice, à type d'énucléation ou de curetage.
2
167-169
18
Etude cas; Homme; Maxillaire; Myxome; Stomatologie; Tumeur odontogène
03
Mai
mbcb120011
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Pigmentation palatine due à la chloroquine persistant après plus de 50 ans ?
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25868473
MARTINELLI-KLAY C
LOMBARDI T
SAMSON J
10.1051/mbcb/2012016
Les antipaludéens de synthèse de référence - la chloroquine et l'hydroxychloroquine - ont vu leurs indications s'élargir après la découverte de leurs propriétés antiinflammatoires et immuno-modulatrices. Ils sont fréquemment utilisés pour le traitement de certaines affections dermatologiques et rhumatologiques. Ils sont le plus souvent bien tolérés mais ils comportent des effets indésirables, en particulier cutanéo-muqueux qui se traduisent principalement par une pigmentation gris bleuté ou noirâtre. Cette pigmentation peut intéresser la peau, le lit unguéal et la muqueuse buccale, le plus souvent la fibro-muqueuse palatine. Elle résulte d'une stimulation de la mélanogenèse et d'une accumulation de mélanine dans le derme ou le chorion, parfois associée à des dépôts d'hémosidérine. Normalement, la pigmentation régresse en quelques mois après l'arrêt du traitement. Nous rapportons un cas où la pigmentation palatine semble persister plus de 50 ans après l'arrêt du traitement.
2
171-172
18
Antipaludique; Antiparasitaire; Antirhumatismal; Chloroquine; Muqueuse; Palais; Pigmentation; Stomatologie
03
Mai
mbcb120016
Accès libre
Os, articulations et tissu conjonctif. Antiinflammatoires
Antiparasitaires
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Impact du recyclage des batteries de véhicules sur la santé humaine et l’environnement : étude pilote effectuée sur des femmes de Colobane et des mécaniciens de Médina
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25927668
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2012003
CABRAL M
DIEME D
TOURE A
DIOP C
JICHI F
CAZIER F
FALL M
DIOUF A
10.1051/ata/2012003
Objectif: Cette étude avait pour objectif d'étudier l'impact du recyclage des batteries sur la santé des femmes de Colobane et des mécaniciens de Médina (Dakar, Sénégal). Méthodes: Différents indicateurs biologiques d'imprégnation au plomb ont été déterminés aussi bien chez des sujets exposés que chez des sujets témoins. Ainsi, la plombémie a été évaluée par spectrophotométrie d'absorption atomique (SAA), les taux de protoporphyrine zinc érythrocytaire (PPZ) et d'acide δ aminolévulinique urinaire (AlaU) ont respectivement été déterminés par fluorimétrie et par spectrophotométrie. Le fer sérique et l'hémoglobine ont également été mesurés par spectrophotométrie. Des échantillons d'air et de sol ont été prélevés pour un dosage de plomb par ICP/MS. Résultats: Les teneurs atmosphériques de plomb à Colobane, site plus contaminé que le site de Médina, sont de 10,3 μg/m sup 3 /sup et celles du sol de 115 792 mg/kg de sol. Les résultats biologiques obtenus ont révélé une plombémie moyenne de 131,08 32,87 μ/L chez les non exposés et de 546,55 185,24 μg/L chez les exposés, sujets pour lesquels la valeur dépasse nettement la norme de 300 μg/L fixée pour les professionnels. Les taux de PPZ (12,28 7,09 μg/g Hb) et d'Ala urinaire (9,12 7,52 mg/g de créatinine) ont mis en évidence le degré d'imprégnation des mécaniciens et des femmes récupératrices de plomb. Conclusion: Dans le cadre de la lutte contre le saturnisme, qui touche souvent une population socialement défavorisée, une politique d'éradication ou de gestion du risque saturnin devraitêtre mise en œuvre, en conformité avec les textes en vigueur au niveau international.
1
1-7
24
Adulte; Automobile; Batterie; Environnement; Essai pilote; Exposition professionnelle; Femelle; Femme; Plomb; Protoporphyrine; Recyclage; Santé et environnement; Zinc
Accès libre
Métaux et composés minéraux divers
Environnement. Conditions de vie

---
L’humeur vitrée en toxicologie médico-légale : revue de la littérature et applications
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25927669
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2012004
BRUNET B
MURA P
10.1051/ata/2012004
Introduction: En toxicologie, l'humeur vitrée est utilisée depuis longtemps pour le dosage de l'éthanol. Plus récemment, d'autres drogues ou médicaments y ont été recherchés et des tentatives de corrélations entre les concentrations dans l'humeur vitrée et dans d'autres matrices ont été faites. Objectif: Cet article a pour but d'établir, en recensant la littérature existante, quelles sont les drogues ou les médicaments qu'il peut être utile de rechercher ou de doser dans l'humeur vitrée. Les articles de la littérature les plus importants sont évoqués et illustrés par des cas traités au laboratoire pour lesquels l'analyse de l'humeur vitrée s'est avérée intéressante. Méthodes: Différentes analyses ont été réalisées sur l'humeur vitrée: dosage de l'éthanol, des cannabinoïdes, des amphétamines, de la cocaïne et des opiacés ainsi qu'un screening large des médicaments. Résultats: Les amphétamines sont facilement détectables dans l'humeur vitrée avec relativement peu de variabilité dans le temps. Les opiacés diffusent mal dans l'humeur vitrée, mais le temps de présence de la 6-monoacetylmorphine y est plus long que dans le sang. La cocaïne et la benzoylecgonine sont aussi détectables dans l' humeur vitrée, au contraire des cannabinoïdes. Conclusion: L' humeur vitrée possède certains avantages par rapport à d'autres matrices alternatives en termes de stabilité et de conservation pendant la péri ode post-mortem. Mais son intérêt est limité par le peu de données disponibles. Les toxicologues devraient être encouragés à analyser l'humeur vitrée et à publier leurs résultats afin d'enrichir la littérature sur ce sujet.
1
9-15
24
Analyse quantitative; Aspect médicolégal; Corps vitré; Homme; Médicament; Revue bibliographique; Support matriciel; Toxicologie
Accès libre
Généralités. Méthodes

---
Intoxications par l’azide de sodium : à propos de 2 cas
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25927670
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2011137
GAULIER J
POUCHE L
LAMBALLAIS F
SAUSSEREAU E
TRACQUI A
GOULLE J
LACHATRE G
10.1051/ata/2011137
Objectif: L'intoxication par l'azide de sodium est rare, mais généralement mortelle: nous présentons deux cas d'intoxications fatales, objets d'analyses toxicologiques collaboratives entre 3 laboratoires de toxicologie. Méthodes: Les azotures ont été recherchés et dosés à l'aide d'une méthode de chromatographie liquide couplée à la spectrophotométrie UV à barrette de diodes après dérivation par le chlorure de benzoyle. Résultats: Des azotures ont été décelés dans différents milieux biologiques (urine, sang, contenu gastrique, poumons, cerveau, cœur...) ante, peri et post-mortem, mais l'interprétation des concentrations sanguines mesurées est délicate en raison de l'instabilité in vitro des azotures: la réalisation de prélèvements sanguins sur fluorure de sodium et la conservation des échantillons biologiques à ―20 C semble pouvoir ralentir ce phénomène. Conclusion: D'une manière générale, malgré les données de la littérature, et les concentrations de cyanures observées, il demeure difficile d'évaluer les doses d'azide de sodium prises en fonction des concentrations sanguines d'azotures mesurées.
1
17-22
24
Azide; Azoture; Chromatographie; Etude cas; Homme; Instabilité; Intoxication; Ion sodium; Mort; Sodium Azoture
Accès libre
Toxicologie

---
Amnésie antérograde consécutive à l’absorption de MDMA et d’alcool : à propos d’un cas
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25927671
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2011136
SASTRE C
CHEZE M
BAILLIF-COUNIOU V
DEVEAUX M
PEPIN G
LEONETTI G
PELISSIER-ALICOT A
10.1051/ata/2011136
Objectifs: Les auteurs rapportent un cas original d'amnésie antérograde consécutive à l'absorption concomitante d'alcool et de MDMA. Patients et méthodes: Une jeune femme de 20 ans présente, au décours d'une soirée où elle aurait consommé de l'alcool et de l'ecstasy, une amnésie antérograde totale jusqu'au lendemain matin. Le dosage de l'alcool dans le sang et l'urine est réalisé par HS-GC-FID: le dosage des amphétamines et molécules apparentées est effectué dans ces mêmes prélèvements par GC-MS et LC-MS/MS. La recherche des produits pouvant être utilisés lors d'une soumission chimique est réalisée dans les cheveux par GC-MS/MS et LC-MS/MS. Résultats: Le sang et l'urine sont prélevés 36 heures après. La recherche de l'éthanol est négative dans le sang et l'urine. La MDMA et la MDA ont été identifiées au niveau sanguin et urinaire. Dans les cheveux, la MDMA et la MDA ont été mises en évidence à des concentrations respectives de 602 et 42 pg/mg uniquement au niveau du segment correspondant à la période des faits. Conclusion: Il s'agit d'un cas original d'amnésie antérograde secondaire à l'association alcool-MDMA. Il confirme la nécessité d'étudier de façon plus approfondie les effets de l'association MDMA-alcool chez l'Homme.
1
23-27
24
Absorption; Alcool; Amnésie antérograde; Amphétamine(N-méthyl-3;4-méthylènedioxy); Boisson alcoolisée; Ethanol; Etude cas; Homme; Soumission chimique; Substance toxicomanogène; Toxicité
Accès libre
Toxicomanies
Alcoolisme et intoxication aigue par l'éthanol

---
Intoxication volontaire fatale à la metformine
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25927672
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2011135
TOURNOUD C
DIEBOLD L
KARA F
MOULSMA M
FLESCH F
10.1051/ata/2011135
1
29-31
24
Acide lactique; Etude cas; Homme; Hypoglycémiant; Intoxication; Metformine; Mort
Accès libre
Intoxications médicamenteuses. Dopage

---
Cas clinique : à propos d’une intoxication à la strychnine par la teinture mère Nux vomica
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25927673
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2011134
GICQUEL T
LEPAGE S
BAERT A
MOREL I
10.1051/ata/2011134
Introduction: Les teintures mères employées en phytothérapie et homéopathie ne sont pas dénuées de toxicité. C'est le cas de la teinture mère homéopathique de Nux vomica (Strychnos Nux vomica), qui contient plusieurs alcaloïdes indoliques dont la strychnine. Les intoxications par la strychnine sont devenues rarissimes mais restent cependant potentiellement graves. Méthode: Nous présentons le cas d'une patiente, boulimique, admise aux urgences pour des spasmes musculaires douloureux et crises hypertoniques avec blocage respiratoire, symptômes pouvant correspondre à ceux d'une intoxication à la strychnine. Afin de rechercher une éventuelle cause toxique à ces manifestations cliniques, un screening toxicologique est réalisé par extraction des échantillons biologiques sur Toxitube A sup /sup puis analyse par une méthode de chromatographie en phase liquide couplée à une détection en barrette de diodes (UPLC-DAD, Acquity, Waters). Résultats: Le screening toxicologique a mis en évidence la présence de strychnine dans l'échantillon sanguin, ce qui a été corroboré ultérieurement par la patiente qui a indiqué avoir absorbé, dans un but vomitif lors d'un accès boulimique, la totalité d'un flacon de teinture mère de Nux vomica, ce qui correspondait à une dose ingérée de 212 mg de strychnine. Aucune autre substance, toxique, médicamenteuse ou stupéfiante, n'a été détectée lors du screening initial réalisé à l'admission. La prise en charge thérapeutique de la patiente a consisté en un traitement médicamenteux symptomatique à base de diazepam et de paracétamol avec surveillance des fonctions vitales, notamment respiratoires. Le dosage de strychnine dans les prélèvements sanguins a permis de suivre l'évolution de l'intoxication au cours de l'hospitalisation. Une concentration de 3 mg/L a été déterminée en début d'hospitalisation suivie d'une décroissance à 0,5 mg/L au deuxième jour, avec évolution clinique favorable de la patiente. Conclusion: Bien que les intoxications à la strychnine soient devenues exceptionnelles de nos jours, celles-ci ne doivent pas être oubliées et doivent continuer à faire partie des recherches effectuées lors du screening toxicologique.
1
33-37
24
Aigu; Etude cas; Homme; Intoxication; Origine végétale; Psychotrope; Stimulant SNC; Strychnine
Accès libre
Intoxications médicamenteuses. Dopage

---
Intoxication mortelle à l’ i iboga /i : quantification de l’ibogaïne et de l’ibogamine dans des racines d’ i iboga /i et dans des prélèvements i post-mortem /i par CPG-SM/SM
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25927674
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2012001
MAZOYER C
CARLIER J
PEOC'H M
LEMEUR C
BOUCHER A
BEVALOT F
GUITTON J
GAILLARD Y
10.1051/ata/2012001
Objectif: Tabernanthe iboga, ou iboga est un arbuste issu des régions africaines équatoriales dont la racine est couramment consommée pour ses propriétés stimulantes et hallucinogènes. L'ibogaïne, principal alcaloïde de la plante, est à l'origine de ses effets psychotropes. Nous rapportons le cas d'un homme de 27 ans, traînant un lourd passif de toxicomane, retrouvé mort en 2006, une douzaine d'heures après l'ingestion d'une poudre de racine d'iboga dans le cadre d'un stage de désintoxication. L'ibogaïne et l'ibogamine ont été identifiés et quantifiés dans la poudre ingérée et dans les fluides biologiques prélevés lors de la levée de corps et de l'autopsie. Méthodes: L'analyse a été réalisée en chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse en tandem (CPG-SM/SM impact électronique-trappe d'ions) après une étape d'extraction liquide-liquide pour les liquides biologiques. Résultats: L'ibogaïne et l'ibogamine ont été mesurées respectivement à 0,65, 1,27, 1,71 et 53,5 μg mL sup ―1 /sup et à 0,05, 0,10, 0.12 et 4,34 μg mL sup ―1 /sup dans le sang périphérique prélevé lors de la levée de corps, le sang périphérique, les urines et le liquide gastrique issus de l'autopsie. La poudre a été titrée à 7,2 et 0,6 % pour l'ibogaïne et l'ibogamine, respectivement. Conclusion: La présence, dans tous les prélèvements biologiques, des deux molécules recherchées est cohérente avec l'absorption récente de racines de Tabernanthe iboga. La consommation conjointe d'autres dépresseurs du système nerveux central (diazépam et méthadone), mis en évidence par des analyses toxicologiques complémentaires, confirme l'hypothèse d'un décès dont l'origine serait due à une surdose mixte dont le principal toxique est l'ibogaïne.
1
39-47
24
Analyse quantitative; Chromatographie phase gazeuse; Dosage; Etude cas; Homme; Ibogaine; Intoxication; Matériau; Mort; Origine végétale; Plante; Postmortem; Prélèvement; Racine; Spectrométrie masse tandem; Spectrométrie masse; Séquence nucléotide
Accès libre
Toxicologie des poisons d'origine végétale

---
Méthoxyisoflavone et dépistage du cannabis dans les urines : mise en évidence d’une réaction croisée peu connue
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25927675
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2012002
LECOMPTE Y
PERRIN M
DAUDE B
ARPINO P
10.1051/ata/2012002
Objectif: Suite à un cas de dépistage urinaire faux positif de l'usage de cannabis, dans un contexte de consommation de méthoxyisoflavone, et afin d'objectiver une éventuelle réaction croisée, ce principe actif et ses métabolites sont recherchés dans l'échantillon d'urine. Un essai d'administration chez des volontaires sains estégalement réalisé. Méthodes: Après hydrolyse enzymatique, l'échantillon d'urine est préparé par extractions liquide-liquide en milieu acide (pH 4) et basique (pH 9). Les analyses sont effectuées par chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse (LC/MS) en mode d'ionisation par électrospray positif (ESI) et chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse (GC/MS) après dérivation par acétylation et silylation. Une solution de référence de 5-méthyl7-méthoxyisotlavone est analysée dans les mêmes conditions. L'essai d'administration est conduit chez trois volontaires sains recevant 300 mg de méthoxyisoflavone per os toutes les douze heures pendant 36 heures. Six heures après la dernière administration, un prélèvement urinaire fait l'objet d'un test de dépistage et d'une analyse par LC/MS et GC/MS. Résultats: Dans l'échantillon d'urine objet du dépistage faussement positif pour les cannabinoïdes, la 5-méthyl7-méthoxyisoflavone n'a pas été détectée. En revanche, la 5-méthyl-7-hydroxyisoflavone, métabolite de la 5-méthyl7-méthoxyisoflavone, a été identifiée. Les prélèvements d'urine des trois sujets inclus dans l'essai ont tous donné lieu à un test de dépistage positif pour les cannabinoïdes après l'administration de méthoxyisoflavone. La 5-méthyl-7-hydroxyisoflavone a également été mise en évidence dans leurs prélèvements. Conclusion: Les analyses mises en œuvre et l'essai d'administration chez des volontaires sains ont permis de confirmer l'implication de la 5-méthyl7-hydroxyisoflavone, métabolite de la 5-méthyl-7-méthoxyisoflavone, dans une réaction croisée avec un test de dépistage urinaire des cannabinoïdes.
1
49-58
24
Cannabinoïde; Cannabis; Dépistage; Etude cas; Faux positif; Homme; Liquide biologique; Réaction croisée; Substance toxicomanogène; Urine
Accès libre
Toxicomanies

---
Une série de nouveaux cas d’intoxications par le GHB ou la GBL. Dosages dans le sang, l’urine et les phanères
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26006829
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2012005
CHEZE M
HOIZEY G
DEVEAUX M
MUCKENSTURM A
VAYSSETTE F
BILLAULT F
PEPIN G
10.1051/ata/2012005
Introduction: Depuis 1999, l'acide gamma-hydroxybutyrique (GHB) est classé sur la liste I des substances vénéneuses pour la forme injectable réservée à l'usage hospitalier, et sur la liste des stupéfiants pour les formes orales. Ce classement a conduit peu à peu les utilisateurs à se tourner vers un de ses précurseurs chimiques, non classé, la gamma-butyrolactone (GBL). L'utilisation du GHB/GBL dans un but de soumission chimique comme « drogue du viol » reste relativement rare. Le principal usage détourné est en fait à but récréatif, mais la marge thérapeutique étant étroite, le surdosage est un risque certain avec risque de décès, plus particulièrement en cas d'association à l'alcool. Cas et méthodes: Les analyses toxicologiques des cas présentés ont été réalisées sur le sang périphérique prélevé sur conservateur, et lorsque disponibles, sur l'urine par chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse (CPG-SM). Les phanères disponibles (cheveux, poils pubiens, ongles) ont été analysés par chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse tandem triple quadripôle (CPG-SM/SM). Dans trois cas les analyses ont été effectuées sur des produits de saisie. Résultats et discussion: Dans 7 cas de mono-intoxication au GHB/GBL les concentrations sanguines mesurées étaient comprises entre 285 et 815 mg/L pour les cas mortels (n 4), et entre 74 et 158 mg/L pour les cas non mortels (n 3). Dans les 4 cas non mortels et avec présence de toxiques associés (alcool, MDMA, cannabis, méthadone), les concentrations sanguines de GHB étaient comprises entre 86 et 184 mg/L. L'analyse des cheveux a montré dans 2 cas des pics de concentrations de GHB sur le segment correspondant à la période des faits, respectivement 9,8 ng/mg et 9,6 ng/mg, signant une prise ponctuelle ; ces concentrations sont corrélées à la présence de GHB exogène dans le sang et l'urine contemporains des faits. Dans un cas, des concentrations de GHB de 62 ng/mg dans les poils pubiens et de 105 ng/mg dans les ongles étaient liées à une consommation régulière de GHB/GBL. Conclusion: La consommation de GHB/GBL peut être mortelle. Une consommation ponctuelle est difficilement mise en évidence par l'analyse segmentaire des cheveux, la présence d'autres éléments tels que l'analyse de l'urine ou des produits de saisie est déterminante pour conclure. Les consommations chroniques sont facilement mises en évidence dans les phanères (cheveux, poils, ongles). La preuve de consommation de GBL s'est faite grâce à l'analyse simultanée des produits saisis.
2
59-65
24
Analyse quantitative; Anesthésique général; Dosage; Homme; Intoxication; Liquide biologique; Mort; Ongle; Oxybate sodium; Phanère; Poil; Sang; Substance toxicomanogène; Urine
Accès libre
Toxicomanies

---
Analyse toxicologique avec mesure par « masse exacte ». Caractérisation de métabolites urinaires par couplage UPLC/QTOF : apports et intérêts dans le cadre de la soumission chimique
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26006833
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2012008
HUMBERT L
RICHEVAL C
10.1051/ata/2012008
Objectifs: Le métabolisme des médicaments conduit à des composés plus polaires facilitant leur élimination dans les urines. Peu de médicaments sont retrouvés inchangés dans les urines. Souvent pour mettre en évidence une soumission chimique, le toxicologue reçoit du sang et des urines prélevés plusieurs jours voire une semaine après les faits. Plus les faits seront éloignés des prélèvements, plus les chances de mettre en évidence la moindre trace d'une substance s'amenuisent. Le but de ce travail a été de mettre en place un protocole permettant d'obtenir des informations spectrales sur des métabolites de psychotropes excrétés en grande quantité dans les urines. Méthodes: Les urines de patients ayant ingéré massivement un médicament sont analysées par chromatographie liquide couplée à un spectromètre de masse hybride quadripôle-temps de vol (UPLC XEVO G2 QTOF). Le mode MS sup e /sup réalise une double acquisition simultanée: une à basse énergie d'accélération pour obtenir la masse exacte des composés, la seconde à haute énergie d'accélération pour fragmenter l'ensemble des composés. Les données sont traitées par des logiciels spécialisés dans la recherche et la caractérisation de métabolites (MetaboLynx sup /sup ) et dans l'analyse des fragments de collision (MassFragment). Résultats: Dans les urines d'un patient ayant ingéré massivement du bromazépam, il a été possible de caractériser 3 métabolites majeurs. Lors d'une ingestion massive d'alimémazine, il a été possible de caractériser 5 métabolites majeurs. Conclusion: L'élargissement de la fenêtre de détection d'un composé dans des urines est possible par la caractérisation des métabolites.
2
87-96
24
Alimémazine; Analyse quantitative; Bromazépam; Caractérisation; Couplage; Drogue illicite; Intoxication médicamenteuse; Métabolite; Soumission chimique; Urine
Accès libre
Intoxications médicamenteuses. Dopage

---
Découverte fortuite d’une intoxication aiguë par vérapamil forme à libération prolongée : intérêt du criblage toxicologique
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26006834
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2012006
MACHON C
BOURDIN G
MANCHON M
LERAY V
GUITTON J
COHEN S
10.1051/ata/2012006
Objectifs: Un patient de 29 ans a été admis en soins intensifs pour hypotension résistante et anomalies du rythme cardiaque. Le service clinique suspectant une intoxication par bisoprolol, un criblage toxicologique par chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse en tandem (LC-MS/MS) a été réalisé. Ce criblage n'a pas retrouvé de bisoprolol mais a misen évidence une intoxication par vérapamil. Afin de confirmer l'intoxication, des dosages sanguins du vérapamil et de ses principaux métabolites ont été effectués quotidiennement. Méthodes: La recherche et les dosages ont été réalisés par LC-MS/MS. Les métabolites ont été préalablement identifiés après incubation du vérapamil avec des microsomes hépatiques de souris. Résultats: Sept métabolites ont été identifiés après incubation avec les microsomes hépatiques de souris. Cinq d'entre eux ont été retrouvés dans le sérum du patient. L'évolution des taux sanguins en vérapamil a montré une croissance le 1 sup er /sup jour (1,0 mg/L à J1, 1,7 mg/L à J2 ; valeurs thérapeutiques: 0,02 à 0,25 mg/L), un plateau pendant 3 jours puis une décroissance. Les cinétiques des principaux métabolites du vérapamil (norvérapamil et N-desalkylvérapamil) étaient comparables à celle de la molécule mère. Conclusion: Le criblage toxicologique a permis de diagnostiquer l'intoxication parvérapamil dans un contexte clinique complexe. La stagnation des taux sanguins pendant 3 jours était vraisemblablement due à une intoxication avec une forme à libération prolongée du vérapamil.
2
97-102
24
Aigu; Antiarythmique; Criblage; Dépistage; Etude cas; Forme libération contrôlée; Homme; Intoxication médicamenteuse; Intoxication; Spectrométrie masse tandem; Toxicité; Toxicologie; Vérapamil
Accès libre
Intoxications médicamenteuses. Dopage

---
Intoxication volontaire au vérapamil et au bisoprolol : à propos d’un cas
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26006835
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2012007
CAMPERGUE J
NARCI C
CITTERIO-QUENTIN A
FAUCHER E
ROBERT J
ARGAUD L
MOULSMA M
10.1051/ata/2012007
Objectif: Le traitement de l'hypertension artérielle primaire fait appel à différents médicaments cardiotropes aux effets toxiques comparables. Notre travail relate, chez un patient traité pour hypertension, une double intoxication au vérapamil et au bisoprolol initialement étiquetée bisoprolol seul, lors d'un premier screening toxicologique large. Matériel et méthodes: Le diagnostic de cette intoxication a été obtenu par la répétition de recherches larges par une méthode CLHP/UV/BD. Résultats: La découverte de l'intoxication double au bisoprolol et au vérapamil a été permise grâce à deux screening toxicologiques successifs. Les concentrations toxiques de vérapamil sont apparues après la décroissance des concentrations toxiques de bisoprolol, expliquant la persistance, dans le temps, des symptômes cardiovasculaires. Cette intoxication a conduit le patient à séjourner en service de réanimation médicale pendant plusieursjours. Les concentrations de vérapamil sont restées toxiques pendant 6 jours. Conclusion: Devant l'absence de modification des signes cliniques et la présence de forme galénique à libération prolongée, la répétition d'un screening toxicologique large plutôt qu'un dosage spécifique du toxique initialement suspecté, a permis le dépistage et le suivi d'une intoxication poly-médicamenteuse à molécules cardiotropes.
2
103-108
24
Antiarythmique; Antihypertenseur; Bisoprolol; Chromatographie HPLC; Dépistage; Détection; Etude cas; Homme; Intoxication médicamenteuse; Suicide; Vérapamil
Accès libre
Intoxications médicamenteuses. Dopage
Suicide
PSYCHOPATHOLOGIE. PSYCHIATRIE
Suicide

---
Ordures ménagères et plâtre : le mauvais mélange propice à la formation d’hydrogène sulfuré
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26006836
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2012010
KINTZ P
10.1051/ata/2012010
2
109-111
24
Décharge déchet; Déchet domestique; Gaz toxique; Législation; Mixte; Mélange; Ordure ménagère; Plâtre; Produit dangereux; Stockage
Accès libre
Gaz, fumées

---
Motivations médicales et politiques d'incitations. La motivation intrinsèque contre la théorie de l'agence ?
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26041971
https://www.cairn.info/revue-journal-de-gestion-et-d-economie-medicales1-2011-8-page-351.htm
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01480862
DA SILVA N
10.3917/jgem.118.0351
Une des raisons invoquées pour expliquer les effets limités des incitations financières sur le comportement du médecin tient à l'hypothèse de substituabilité des motivations. Les motivations extrinsèques évinceraient les motivations intrinsèques (MI). Nous cherchons ici à montrer que la théorie de l'agence ne permet pas de tirer toutes les conséquences de la notion de MI ce qui rend alors encore plus difficile l'explication du crowding out effect. Dans un premier temps, il semble que le COE soit imputable à une asymétrie d'information entre la tutelle et le médecin. Mais dans un second temps, nous mettons en avant les difficultés soulevées par l'hypothèse de MI. Elle suppose en effet que l'effort ne soit pas strictement désutile et que le médecin soit capable d'un authentique désintéressement.
8
351-365
29
Incitation; Information biomédicale; Intéressement bénéfice; Motivation; Médecin
Articles originaux
01
Mai
Accès libre
Divers

---
« Ratures fécondes » ?
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26094915
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01121250
RAICHVARG D
10.1051/psyc/201233234
En rendant compte de la vie de la communauté scientifique dans sa quotidienneté, les journaux mettent en évidence, par une sorte de retour épistémologique, quelques caractéristiques de son fonctionnement: appui sur des hypothèses de travail elles-mêmes trouvant leur origine dans les dogmes en cours. Ces commentaires de l'actualité sont aussi un appel à comprendre la rectification progressive de ses hypothèses.
33
234-237
Contexte; Découverte; Homme; Hypothèse; Justification; Recherche scientifique; Vie quotidienne; Vulgarisation
06
Avril
psyc201233p234
Accès libre
Divers
PSYCHOPATHOLOGIE. PSYCHIATRIE
Divers

---
Quels sont les risques et les causes de mort subite chez le sportif ? Comment les dépister ?
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26112744
http://hdl.handle.net/2078.1/123773
SCAVEE C
LE POLAIN DE WAROUX J
NIELENS H
MARCHANDISE S
En comparaison avec les autres causes de décès des jeunes, la mort subite cardiaque (MSC) dans le sport reste un événement exceptionnel. Les moyens à mettre en œuvre pour aider le médecin à diagnostiquer la présence d'une maladie cardiaque exposant le sujet au risque de MSC ne font pas encore l'unanimité. Il s'agit d'un sujet difficile qui doit prendre en considération l'efficacité des techniques diagnostiques proposées (sensibilité et spécificité), les coûts, et même la charge émotionnelle importante que représente un bilan. La majorité des experts estime que le screening systématique des athlètes participant à des compétitions doit être imposé ; les consensus des sociétés savantes européennes et américaines vont dans ce sens. Toutefois, les tests sont relativement fiables pour exclure la majorité des maladies cardiaques mais non pour exclure le risque de MSC. Certaines formes de cardiopathies, d'origine génétique touchant les canaux ioniques restent difficiles à mettre en évidence et peuvent échapper au dépistage même si ce dernier est réalisé par un expert. Actuellement, rien n'est proposé pour les sportifs qui s'adonnent aux sports de loisirs. La MSC restera une fatalité, contre laquelle il faut continuer à lutter. Certains moyens se révèlent très efficaces, comme la mise en place de stratégies visant à lutter contre les facteurs de risque, comme l'obésité du sujet jeune, ou la promotion de l'éducation à la réanimation cardiopulmonaire et au déploiement de défibrillateurs externes dans les clubs de sport et les lieux publics.
6
259-266
131
Arrêt cardiocirculatoire; Cause; Mort subite; Médecine; Risque; Sport; Sportif
Accès libre
Generalites
Réanimation néonatale et infantile. Prématurité. Mort subite

---
Diabète de type I chez l'enfant: gestion clinique des pathologies bucco-dentaires
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26305135
DE TOVE M
BAKAYOKO-LY R
KONE K
ARTHUR N'GUESSAN K
N'CHO-OKA E
BRUCE AHLONKO K
DOSSEH D
Le diabète type I résulte de la destruction des cellules β des îlots de Langerhans du pancréas. Il peut entre autres entrainer une diminution du flux salivaire. Cette étude avait pour but de préciser les pathologies buccales induites par cette modification de la salive chez des enfants ou des adolescents présentant un diabète de type I. IL s'agit d'une étude transversale comparative réalisée sur un échantillon de 150 enfants (75 enfants diabétiques et 75 enfants non diabétiques), âgés de 6 à 15 ans, sélectionnés dans une clinique privée et au centre hospitalo-universitaire de Lomé (Togo). Le débit salivaire, la prévalence de la carie dentaire, les dents cariées, absentes ou obturées (indice CAO), la fréquence du brossage dentaire et les conditions d'hygiène bucco-dentaire des enfants ont été évaluées. La majorité des enfants vivaient dans un milieu socio-économique moyen et se brossaient les dents une à trois fois par jour. 50 enfants diabétiques avaient une hygiène buccale insuffisante avec un OHIS de 33,3 % ; la différence est statistiquement significative (p 41 10 sup ―4 /sup ). L'indice CAO mixte (tranche d'âge de 6 à 9 ans) était de 5,41, l'indice CAO moyen (tranche d'âge de 10 à 15 ans) de 6,30. Les enfants diabétiques nécessitent donc une prise en charge interdisciplinaire comportant systématiquement des chirurgiens dentistes.
3
187-192
18
Anatomopathologie; Conduite à tenir; Dentisterie; Diabète de type 1; Enfant; Pathologie dentaire; Stomatologie; Voie orale
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Maladies non tumorales
Etiopathogénie. Dépistage. Explorations. Résistance tissu cible

---
Hémostase locale en Chirurgie orale. 2 sup ème /sup partie: efficacité de la colle de fibrine
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26305136
NIZAMALDIN Y
SAMSON J
10.1051/mbcb/2012028
Après un rappel des différentes techniques d'hémostase locale en Médecine bucco-dentaire, la présentation des nombreux agents hémostatiques commercialisés et la description de l'attitude thérapeutique à observer face à un trouble de l'hémostase, on présente la technique de prise en charge des troubles de l'hémostase telle qu'elle est faite dans la Division de Stomatologie et Chirurgie orale de la Faculté de Médecine de Genève depuis plus de 30 ans. En 1985, on a en grande partie abandonné les cyanacrylates pour utiliser principalement la colle de fibrine. Quelques milliers d'extractions dentaires chez des patients ayant un trouble de l'hémostatse ont été effectuées en utilisant la colle de fibrine. Une étude rétrospective a été réalisée sur une période de 11 ans (1998-2008) ; elle a permis d'analyser 1142 de ces extractions dentaires et de confirmer l'efficacité constante de cette technique d'hémostase locale.
3
193-210
18
Adhésif; Cavité buccale; Chirurgie; Efficacité; Fibrine; Hémostase; Hémostatique; Stomatologie; Traitement
05
Septembre
mbcb120028
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Implants dentaires et valvulopathies: pour une évolution des recommandations
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26305137
MEURISSE H
MILLIEZ S
GUERET P
DRIDI S
GOGLY B
GAULTIER F
10.1051/mbcb/2012025
L'AFSSAPS a publié de nouvelles recommandations en septembre 2011 relatives à l'antibioprophylaxie en odontologie. Les patients appartenant à l'ancien groupe à risque modéré d'endocardite infectieuse (insuffisance mitrale, insuffisance aortique, rétrécissement aortique...) intègrent désormais le groupe de la population générale et devraient donc être, à ce titre, traités de façon identique. Cependant, au vu du risque de l'évolution de ces pathologies, il parait nécessaire de poser des limites au traitement implantaire afin de prévenir le risque infectieux.
3
211-213
18
Cardiopathie valvulaire; Dentisterie; Evolution; Pathologie dentaire; Recommandation; Santé bucco-dentaire; Stomatologie; Traitement
05
Septembre
mbcb120025
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Maladies de l'endocarde et de l'appareil valvulaire
Chirurgie maxillofaciale. Chirurgie dentaire. Orthodontie

---
Syndrome LEOPARD et carcinome épidermoïde labial: présentation d'un cas
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26305138
FAÏZA TABETI-BENTAHAR C
BOUZOUINA F
NOURIA TABETI-HAMZA A
Le syndrome LEOPARD est une maladie héréditaire rare décrite pour la première fois par Zeisler et Becker en 1936. En 1969, Gorlin et al. ont proposé l'acronyme LEOPARD former à partir des différentes manifestations: L pour lentigines ou taches cutanées multiples ; E pour anomalies à l'électrocardiogramme ; 0 pour hypertélorisme oculaire ; P pour sténose de l'artère pulmonaire ; A pour anomalies de l'appareil génital ; R pour retard de croissance ; D pour surdité (deafness). Le cas rapporté concerne une adolescente âgée de 13 ans, présentant un syndrome LEOPARD, qui a développé un carcinome épidermoïde labial inférieur rapidement évolutif.
3
215-219
18
Carcinome épidermoïde de la cavité buccale; Carcinome épidermoïde; Etude cas; Homme; Lèvre; Stomatologie; Syndrome LEOPARD
Accès libre
Tumeurs
Syndromes complexes

---
Améloblastome: prise en charge par le médecin dentiste
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26305139
MEDAGHRI ALAOUI O
EL BOUIHI R
YAHYA I
10.1051/mbcb/2012024
L'améloblastome est une tumeur odontogène bénigne développée à partir des débris épithéliaux de Malassez après régression de l'organe de l'émail. Il représente 30% des tumeurs bénignes de la mandibule. Cette tumeur est dite « bénigne à malignité locale » à cause de son potentiel évolutif important et de sa tendance aux récidives après traitement. Le médecin dentiste représente un maillon incontournable dans la prise en charge de ces patients. En effet, il peut intervenir à différents niveaux: d'abord pour le diagnostic de la lésion qui peut être fait de façon précoce, mais aussi pour le traitement des tumeurs de petite taille, sans omettre son rôle primordial dans la réhabilitation prothétique. La présentation de 3 cas traités récemment au Centre de consultations et de traitements dentaires de la Faculté de Médecine dentaire de Casablanca ou traités en collaboration avec le Service de Chirurgie maxillo-faciale du CHU Ibn Rochd de Casablanca, permet de préciser le rôle du médecin dentiste.
3
221-227
18
Adamantinome; Dentiste; Médecin; Stomatologie; Traitement; Tumeur bénigne; Tumeur odontogène
05
Septembre
mbcb120024
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Tumeurs

---
Diastème maxillaire médian associé à une microdontie des incisives latérales supérieures: gestion pluridisciplinaire d'un cas
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26305140
DE TOVE M
BAKAYOKO-LY R
KONE K
KOFFI N'GUESSAN A
N'CHO-OKA E
DJAHA K
Un enfant de 12 ans présentant un diastème inter-incisif maxillaire médian associé à une microdontie des incisives latérales est rapporté dans cette présentation. Une freinectomie labiale supérieure et un traitement orthodontique ont permis d'obtenir la fermeture du diastème ; le résultat thérapeutique a été stabilisé par la réalisation de prothèses coronaires pour corriger la morphologie des incisives latérales. Cette présentation montre la nécessité d'une prise en charge pluridisciplinaire si l'on cherche à obtenir le meilleur résultat.
3
229-231
18
Chirurgie; Diastème; Enfant; Incisive; Maxillaire; Microdontie; Orthodontie; Prothèse; Stomatologie; Traitement
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Histoire naturelle et transformation maligne du lichen plan buccal. 2 sup ème /sup partie: présentation de 6 cas
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26305142
SEINTOU A
GAYDAROV N
LOMBARDI T
SAMSON J
10.1051/mbcb/2012019
Après la mise au point effectuée dans la 1ère partie de cet article, la présentation de 6 cas choisis permet de confirmer le potentiel de transformation maligne du lichen plan buccal et d'en préciser les particularités. La transformation maligne, probablement favorisée par l'inflammation chronique liée au lichen, s'observe chez un faible pourcentage de patients au stade tardif de l'évolution (lichen atrophique ou état post-lichénien). La prévalence est probablement sous-estimée car ces lésions sont souvent considérées comme des leucoplasies. Cliniquement, la transformation maligne se traduit par l'apparition de plusieurs foyers cancéreux (carcinome verruqueux ou carcinome épidermoïde), plus ou moins espacés dans le temps et souvent précédés par une OIN (oral intraepithelial neoplasia).
3
235-250
18
Cavité buccale; Etude cas; Historique; Homme; Lichen plan; Stomatologie; Transformation maligne; Voie orale
05
Septembre
mbcb120019
Accès libre
Psoriasis. Parapsoriasis. Lichen
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Prise en charge des foyers infectieux bucco―dentaires
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26305143
Société Française de Chirurgie Orale
3
251-314
18
Dent; Foyer infectieux; Stomatologie
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Une lésion blanche kératosique isolée de la muqueuse buccale
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26305144
LOMBARDI T
CARREL J
SAMSON J
10.1051/mbcb/2012031
Les lésions blanches kératosiques de la muqueuse buccale sont fréquentes et comportent de nombreuses étiologies. Les kératoses réactionnelles exogènes constituent le groupe le plus important et il existe de nombreuses substances chimiques pouvant entrainer une irritation de la muqueuse donnant naissance à une kératose réactionnelle. Cette irritation peut être secondaire à un médicament ou à une autre substance, parfois parce qu'il y a un mésusage. Dans le cas rapporté, la kératose était due au Sen-Sen, un produit à base de réglisse, vendu pour rafraîchir l'haleine.
3
315-316
18
Cavité buccale; Exogène; Hyperkératose; Irritation; Kératose; Lésion; Muqueuse; Stomatologie
05
Septembre
mbcb120031
Accès libre
Dyskératoses
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Corrélation entre l'anxiété et la douleur dentaire chez l'enfant: investigations faites au Centre de consultations et de traitements odonto-stomatologiques d'Abidjan (Côte d'Ivoire)
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26647364
MESSA SAVI DE TOVE M
BAKAYOKO-LY R
ARTHUR N'GUESSAN K
KOLOMDOU K
AFFIBA E
10.1051/mbcb/2012040
L'objectif de ce travail était d'apprécier chez des enfants la corrélation existant éventuellement entre l'anxiété et la douleur dentaire. Matériel et méthode: Cette étude a été réalisée au Centre de consultations et de traitements odonto-stomatologiques d'Abidjan (Côte d'Ivoire) sur 730 enfants des deux sexes, répartis en deux tranches d'âge: 6-9 ans et 10-15 ans. Ces enfants ont été recrutés en consultation d'Odonto-Stomatologie pédiatrique. Pour chaque enfant, l'état bucco-dentaire, le revenu familial, la douleur dentaire et le niveau d'anxiété ont été notés, puis les données obtenues ont été comparées statistiquement. Résultats: Tous les enfants vivaient dans des familles ayant un faible revenu. La prévalence de l'anxiété dentaire était de 78,3 % alors que celle de la douleur dentaire était de 86,9 % pour les enfants de 10-15 ans, et respectivement de 60 % et de 56 % pour les enfants de 6-9 ans. Il y avait une association significative (P 10 sup ―8 /sup ) entre le revenu familial, l'anxiété et la douleur dentaire. Conclusion: Ce travail suggère que le revenu familial, l'anxiété et la peur de la douleur représentent des éléments à prendre en considération, dans la pratique dentaire, en particulier en dentisterie pédiatrique.
4
333-337
18
Angoisse anxiété; Consultation; Coût; Dent; Douleur; Enfant; Stomatologie; Traitement
22
Novembre
mbcb120040
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Le midazolam. 1 sup re /sup partie: pharmacologie
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26647365
DESCROIX V
ANDRE J
PONG S
10.1051/mbcb/2012029
Les benzodiazépines constituent une classe de médicaments qui regroupent un nombre important de molécules ayant des propriétés pharmacologiques communes (anxiolytiques, sédatives, hypnotiques, amnésiques, myorelaxantes et anticonvulsivantes). Il s'agit pour la plupart de molécules hautement lipophiles dont les indications thérapeutiques sont larges, allant de l'anxiolyse à l'anesthésiologie. Le midazolam, de part ses propriétés physicochimiques singulières, se démarque des autres benzodiazépines et représente à ce titre la molécule la plus étudiée et la plus utilisée en anesthésiologie, notamment pour la sédation quelle qu'en soit la profondeur. Avant d'envisager ses indications et son utilisation pour la sédation consciente en chirurgie orale, il convient de préciser ses différentes caractéristiques pharmacologiques.
4
339-345
18
Hypnotique; Midazolam; Pharmacologie; Psychotrope; Stomatologie; Sédatif; Sédation
22
Novembre
mbcb120029
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Anesthésie générale. Techniques. Complications. Curarisation. Prémédication. Préparation à l'intervention. Sédation

---
La sialométaplasie nécrosante: revue systématique de la Littérature
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26647366
AUBIES-TROUILH S
FRICAIN J
10.1051/mbcb/2012037
Objectif: Répertorier les caractéristiques épidémiologiques, étiopathogéniques, cliniques, histologiques et thérapeutiques de la sialométaplasie nécrosante (SMN). Matériel et méthodes: 204 cas répertoriés à partir d'une revue systématique de la littérature. Résultats: La SMN est une affection bénigne et rare des glandes salivaires. Classiquement, elle se développe à partir des glandes salivaires du palais dur. Survenant essentiellement chez l'adulte, la SMN se révèle le plus souvent par une ulcération palatine cratériforme, bien limitée. D'étiopathogénie incertaine, elle évolue spontanément vers la guérison. Conclusion: L'intérêt de sa connaissance réside dans le risque de confusion clinique et histologique avec certaines lésions néoplasiques pouvant conduire à des traitements radicaux délabrants.
4
347-359
18
Accessoire; Article synthèse; Glande salivaire; Revue bibliographique; Stomatologie
22
Novembre
mbcb120037
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Hémangiopéricytome - tumeur fibreuse solitaire maxillaire: à propos d'un cas
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26647367
BONTEMPS P
BRIX M
SIMON E
10.1051/mbcb/2012038
Introduction: La tumeur fibreuse solitaire (TFS) est une tumeur rare. Elle appartient à un groupe de lésions comportant de nombreux diagnostics différentiels. Par l'étude d'un cas, les auteurs souhaitent préciser les données cliniques, paracliniques et anatomopathologiques des TFS. Observation: Nous rapportons le cas d'une patiente, suivie depuis 1982 pour un hémangiopéricytome cérébral opéré à plusieurs reprises, adressée dans le service pour exophtalmie avec perte de l'acuité visuelle. Le CT-scan du massif facial retrouvait une récidive dans le maxillaire gauche, avec un envahissement de l'orbite homolatérale. L'artériographie préopératoire permettait d'en préciser la vascularisation et d'emboliser les branches de la carotide externe, et à minima celles de l'artère ophtalmique. La patiente a bénéficié d'une exérèse tumorale avec exentération de l'œil gauche. L'examen anatomopathologique a montré un profil morphologique et immunohistochimique (CD34, bcl-2, CD99) typique d'une TFS avec des signes d'agressivité histologique. Discussion: Pour ce type de tumeur, c'est l'examen anatomopathologique et immunohistochimique qui apporte le diagnostic de certitude. Il existe des critères histologiques corrélés avec un potentiel de récidive locale. L'analyse microscopique permet de déterminer le potentiel agressif de la lésion. L'embolisation de la lésion a facilité l'intervention en diminuant le risque hémorragique. Des évolutions métastatiques sont rapportées dans la littérature. Les TFS nécessitent une exérèse complète pour diminuer le risque de récidive et nécessitent une surveillance prolongée à long terme.
4
361-365
18
Etude cas; Homme; Hémangiopéricytome; Immunohistochimie; Maxillaire; Stomatologie; Tumeur fibreuse solitaire
22
Novembre
mbcb120038
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Forme fruste de fente labio-palatine: présentation d'un cas clinique
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26647368
DEVISSE M
HACQUARD A
LELIEVRE J
LANSONNEUR C
GAUVIN Y
BOISRAME-GASTRIN S
10.1051/mbcb/2012030
Les fentes labio-palatines sont les dysmorphoses buccales congénitales les plus fréquentes (1/600 naissances). Elles peuvent être associées à des syndromes polymalformatifs. Malgré une étiologie inconnue, l'hérédité serait un facteur prédominant et il existerait des facteurs prédisposants comme la toxicomanie maternelle, l'alcoolisme parental, la prise de certains médicaments pendant la grossesse. Ces fentes résultent d'une absence ou d'une insuffisance de fusion des différents bourgeons faciaux se déroulant de la 5 sup e /sup à la 7 sup e /sup semaine de vie intra-utérine, aboutissant à diverses formes de fentes plus ou moins marquées: les fentes labiales, labio-alvéolaires, palatovélaires, unilatérales ou bilatérales, complètes ou incomplètes. Les fentes labio-palatines de forme fruste, également appelées mineures ou abortives, n'ont pas d'incidence sur l'esthétique: moins visibles, elles sont moins connues. Elles se caractérisent par une luette bifide mais elles peuvent également comporter des anomalies dentaires comme par exemple des dents gémellées ; la dent la plus concernée par ces anomalies étant l'incisive latérale. Dans les formes mineures, il existe également la fente palatine sous-muqueuse qui est une sous-catégorie de fente palatine pour laquelle la plupart des individus atteints ne décrivent aucun symptôme. Elle touche le palais mou et peut entrainer une insuffisance vélo-pharyngée qui affecte la qualité et l'intelligibilité de l'élocution. Le cas rapporté évoque ces formes frustes. L'odontologiste a un rôle dans la prise en charge de ces patients d'une part pour établir un diagnostic précoce et d'autre part pour réaliser un traitement approprié permettant d'éviter des malpositions, des interférences occlusales, des rétentions provoquant des complications infectieuses. L'approche de ce type de fentes est multidisciplinaire associant chirurgien-dentiste, médecin ORL, orthodontiste.
4
367-370
18
Anomalie; Bec de lièvre; Dent; Etude cas; Forme; Homme; Lèvre; Stomatologie; Symptomatologie
22
Novembre
mbcb120030
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Maladies non tumorales

---
Le kyste osseux solitaire: à propos d'un cas clinique
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26647369
BOUZOUBAA S
MEDAGHRI ALAOUI O
YAHYA I
10.1051/mbcb/2012034
Le kyste osseux solitaire, plus communément nommé kyste osseux traumatique, constitue une affection des maxillaires peu connue. Ces multiples dénominations illustrent les propositions théoriques pour expliquer l'étiopathogénie du kyste solitaire. Ne comportant aucune membrane, il est classé parmi les pseudo-kystes intra-osseux. Il survient le plus souvent lors de la 2 sup ème /sup décennie, et atteint de façon préférentielle l'os mandibulaire. Il est généralement asymptomatique et de découverte fortuite lors d'un examen radiologique. L'exploration chirurgicale confirme le diagnostic par la découverte d'une cavité vide ou remplie d'un liquide séro-hématique. Ce travail a pour objectif d'illustrer, à travers un cas clinique, la démarche diagnostique et thérapeutique du kyste osseux solitaire.
4
371-375
18
Etude cas; Homme; Kyste osseux; Stomatologie; Traumatisme
22
Novembre
mbcb120034
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Tumeurs du muscle strié et du squelette

---
Une complication rare en implantologie: l'hématome du plancher buccal
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26647370
PESUDO M
ALPY A
L'HOMME A
COUSTY S
COURTOIS B
10.1051/mbcb/2012036
L'hématome du plancher buccal est une complication rare pouvant mettre en jeu le pronostic vital. Sa survenue exceptionnelle explique sans doute la difficulté à établir un diagnostic positif. Il peut avoir diverses causes et se traduire dans les premiers stades de sa formation par une symptomatologie proche de celle de l'œdème de Quincke. Une femme de 77 ans a présenté un hématome du plancher buccal suite à la pose de deux implants symphysaires nécessitant une hospitalisation d'urgence.
4
377-381
18
Complication; Hématome; Implant; Mandibule; Oedème angioneurotique; Plancher cavité buccale; Stomatologie
22
Novembre
mbcb120036
Accès libre
Dermatoses allergiques. Allergie aux piqûres d'insectes
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Double tératome de La cavité buccale
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26647371
MEZIANE M
EABDENBITSEN A
BOULAADAS M
ESSAKALLI L
KZADRI M
10.1051/mbcb/2012039
Les tératomes buccaux sont rares. Ils peuvent engager le pronostic vital dès la naissance par détresse respiratoire quand ils sont volumineux. De petite taille, ils ont un retentissement fonctionnel et entrainent des malformations craniofaciales d'origine mécanique. Le diagnostic anténatal et le traitement précoce améliorent le pronostic. Nous rapportons un cas original avec un tératome de la cavité buccale à double localisation: nasopharynx et plancher buccal.
4
383-385
18
Cavité buccale; Stomatologie; Tératome
22
Novembre
mbcb120039
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Mélanose essentielle ou syndrome de Laugier-Hunziker
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26647372
LOMBARDI T
COMBREMONT F
SAMSON J
10.1051/mbcb/2012046
La mélanose essentielle ou syndrome de Laugier-Hunziker représente un trouble de la pigmentation rare et acquis, d'étiologie inconnue, qui touche surtout les femmes caucasiennes d'âge moyen. Elle se traduit par des macules brunâtres, quelquefois noirâtres, de couleur homogène, bien limitées, intéressant le plus souvent la lévre inférieure et la région antérieure de la cavité buccale. Ces macules peuvent être associées des macules cutanées, génitales et à des mélanonychies longitudinales. Le cas rapporté concerne une jeune femme qui présentait une macule labiale unique, représentant sans doute la lésion initiale d'une mélanose essentielle.
4
387-388
18
Cutanéomuqueux; Idiopathique; Mélanose; Pigmentation; Stomatologie; Syndrome de Laugier-Hunziker
22
Novembre
mbcb120046
Accès libre
Troubles de la pigmentation
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Utilité de la carte conceptuelle dans le suivi éducatif de patients au sein d'un pôle de prévention et d'éducation du patient
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26698426
https://hal-univ-paris13.archives-ouvertes.fr/hal-01680922
MARCHAND C
AMORY REBEROT B
VAN DER SCHUEREN ETEVE M
PROUST N
RUELLE L
TAUPIN J
GAGNAYRE R
10.1051/tpe/2012002
Introduction : Dans le cadre du suivi éducatif à long terme des patients atteints de maladie chronique, les techniques éducatives utilisées pour analyser les besoins des patients sont peu formalisées. Objectif : Explorer l'intérêt pédagogique d'utiliser de la technique de la carte conceptuelle dans le cadre du suivi éducatif de patients porteurs de risques cardiovasculaire au sein d'un Pôle de Prévention et d'Education du Patient. Méthode : Elaboration d'une carte conceptuelle et négociation d'un contrat d'éducation au cours d'un entretien auprès de 16 patients. Résultats : Les deux tiers des besoins exprimés par les patients après la carte conceptuelle sont nouveaux par rapport aux attentes énoncées avant la carte. Les besoins exprimés par 11 patients sont totalement ou en partie identiques à ceux identifiés par les soignants au cours de l'entretien. Pour 13 patients, tous les besoins exprimés par les patients sont reliés à un domaine d'expression retrouvé dans leur carte conceptuelle. Pour 14 patients, les contrats éducatifs négociés tiennent compte de leurs besoins. Conclusion : L'étude montre que la carte conceptuelle constitue une aide à l'identification des besoins des patients et leur prise en compte dans la négociation d'un contrat d'éducation thérapeutique. Elle permet d'inscrire le suivi éducatif entre la perspective du patient et les propositions des soignants. [résumé éditeur].
1
31-40
4
Besoin; Cardiopathie; Chronique; Concept; Connaissance; Contrat; Diagnostic; Education pour la santé; Education; Entretien; Evolution; Long terme; Malade; Maladie; Négociation; Objectif; Personnel sanitaire; Pédagogie; Représentation mentale; Risque; Santé; Support
09
Juin
tpe120003
Accès libre
Divers

---
La toxicité du khat impose-t-elle une modification de la réglementation de son usage en Europe?
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26752145
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2012020
BOUVET R
HUGBART C
BAERT A
LOPEZ I
LE GUEUT M
10.1051/ata/2012020
Objectif: La consommation de khat (Catha edulis Forsk) est une pratique largement répandue dans les populations de l'est de l'Afrique. En Europe, elle concerne les migrants de première génération et leurs descendants. Le khat ne fait pas l'objet de contrôle au titre des conventions de l'ONU, lesquelles s'appuient sur une recommandation de l'OMS. Cependant, les États demeurent libres de réglementer le khat dans le cadre de leur législation nationale ; c'est le cas de la France et de certains pays européens. Cette discordance entre les réglementations interroge sur la dangerosité réelle ou supposée de cette plante. Méthodes: Nous avons utilisé le moteur de recherche bibliographique PubMed pour identifier les publications pertinentes relatives à sa toxicité. Résultats: L'usage chronique de khat est associé à des altérations de la régulation de la pression artérielle, et à une augmentation du risque d'infarctus du myocarde. Comme le cannabis, le khat peut être impliqué dans la survenue de troubles psychotiques. Le risque addictif n'est pas exclu. Chez l'animal, plusieurs études suggèrent que l'usage de khat favorise l'agressivité. Le caractère cancérogène n'est pas établi même si la génotoxicité est suspectée in vivo. Conclusion: Le risque de complications cardio-vasculaires et psychiatriques de l'usage régulier de khat, son caractère potentiellement cancérogène et la parenté chimique de la cathinone avec l'amphétamine sont autant d'arguments pour justifier l'inscription du khat sur la liste des stupéfiants réglementés.
3
113-118
24
Article synthèse; Catha edulis; Homme; Législation; Modification; Santé publique; Substance toxicomanogène; Toxicité
Accès libre
Toxicomanies

---
Détermination du polymorphisme d’acétylation de la N-acétyltransférase 2 dans la population sénégalaise par utilisation du test à la caféine
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26752146
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2012013
TOURE A
CABRAL M
DIOP C
DIENE N
FALL M
AMADOU MOCTAR DIEYE
DIOUF A
LHERMITTE M
HUMBERT L
10.1051/ata/2012013
Introduction: L'isoniazide (INH) est métabolisée par une N-acétyltransfèrase (NAT), la NAT2. Il existe de nombreux polymorphismes de la NAT2 qui peuvent être associés à des toxicités ou à des échecs thérapeutiques au cours d'un traitement par INH. Objectif: L'objectif de ce travail est de déterminer l'indice d'acétylation de la NAT2 dans la population sénégalaise afin de les répartir en acétyleurs lents et rapides. Méthodes: L'étude du profil d'acétylation a été effectuée sur des urines de 247 sujets en utilisant la caféine comme marqueur. La proportion molaire du 5-acétamino-6-formylamine-3-méthyluracile (AFMU) sur le 1-méthylxanthine (1 X) a été déterminée. La répartition de la population étudiée en phénotype lent ou rapide a été réalisée en se basant sur l'antimode 0,55. Les sujets possédant un rapport ([AFMU]/[1X]) inférieur à 0,55 sont considérés comme des acétyleurs lents et ceux dont le rapport est 0,55 sont des acétyleurs rapides. Résultats: Les résultats obtenus ont montré une ségrégation en deux modes apparents de capacité d'acétylation dans la population sénégalaise testée avec 63,8 % et 36,2 % d'acétyleurs lents et rapides respectivement. Conclusion: La réponse au traitement de maladies comme la tuberculose dépend du polymorphisme d'acétylation de la NAT2, il est donc important de connaître le phénotype de la NAT2 chez les sujets atteints de tuberculose pour éviter des effets indésirables tels que l'hépatotoxicité ou la neurotoxicité.
3
119-127
24
Acétylation; Analeptique respiratoire; Analyse quantitative; Arylamine N-acetyltransferase; Caféine; Gène; Génotype; Homme; Indice; Isoniazide; Médicament; Pharmacogénétique; Polymorphisme; Psychotrope; Stimulant SNC; Toxicité; Variabilité génétique
Accès libre
Divers (allergie médicamenteuse, mutagènes, tératogènes...)

---
Usage de stupéfiants au volant, bilan des résultats de deux laboratoires (CHRU Lille et IRCGN)
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26752147
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2012015
PERRIN M
HALART E
COSTE D
LECOMPTE Y
LHERMITTE M
10.1051/ata/2012015
Objectif: Étude rétrospective des résultats des analyses de confirmation pratiquées par deux laboratoires, étude des performances des tests de dépistage (calcul de la valeur prédictive positive), évaluation de la fiabilié diagnostique des dépistages confirmés pour l'usage de stupéfiants au volant. Matériel et méthodes: Compilation des résultats des analyses de confirmation par CPG-SM pour quatre grandes familles de stupéfiants réalisées après dépistage urinaire ou dans le fluide oral, ou en l'absence de dépistage. Résultats: La substance illicite la plus fréquemment mise en évidence chez les conducteurs dépistés est le cannabis, avec une distribution (parmi les dossiers soumis à confirmation) de 51 % au CHRU de Lille (458 confirmations pour 895 dossiers) et 87 % à l'IRCGN (679 confirmations pour 779 dossiers). Les amphétamines et dérivés se classent au deuxième rang avec 6 % de prévalence parmi les échantillons analysés par le CHRU de Lille (soit 57 dossiers sur 895), alors qu'à l'IRCGN ce sont les opiacés (15 dossiers sur 108 confirmations). Les dossiers dans lesquels de la morphine a été mise en évidence restent difficiles à interpréter en termes d'usage de stupéfiants en raison du facteur de confusion lié à l'administration à visée antalgique ou la prise d'opiacés licites. Conclusion: Les tests de dépistage urinaire ou dans le fluide oral sont aptes à repérer les conducteurs ayant fait usage de stupéfiants. Le cannabis est la substance la plus fréquemment retrouvée, ce qui est en accord avec les données disponibles sur les habitudes de consommation en population générale.
3
129-137
24
Abus de substance; Analyse quantitative; Cannabis; Conduite véhicule; Consommation; Distribution; Dépistage; Homme; Laboratoire; Salive; Santé publique; Substance toxicomanogène; Toxicomanie; Valeur prédictive
Accès libre
Toxicomanies
Toxicomanie
PSYCHOPATHOLOGIE. PSYCHIATRIE
Toxicomanie

---
Distribution des alcaloïdes dans les parties aériennes de i Retama monosperma /i (L.) Boiss. du Maroc
2012
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=26752148
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2012016
FDIL R
NAWAL EL HAMDANI
ABDELLATIF EL KIHEL
SRAIDI K
10.1051/ata/2012016
Introduction: Retama monosperma (L.) Boiss. fait partie de la famille des Fabaceae. C'est une espèce très utilisée en médecine populaire marocaine, certaines de ses propriétés biologiques et pharmacologiques ont été scientifiquement prouvées et sont probablement liées à la présence d'alcaloïdes. Matériels et méthodes: Les parties aériennes (tiges, feuilles, graines) d'un spécimen sauvage ont été récoltées dans la commune de Haouzia (El Jadida, Maroc). Les alcaloïdes ont été extraits de chaque partie de la plante par du méthanol puis analysés par chromatographie gazeuse couplée à la spectrométrie de masse. Résultats: Le contenu en alcaloïdes varie d'un organe à l'autre. Treize alcaloïdes connus ont été identifiés. La cytisine, la spartéine, l'ammodendrine et l'anagyrine sont les composés majoritaires. Le profil chimique des tiges est qualitativement très proche de celui des feuilles. Les graines ne montrent pas la même diversité en terme de structures chimiques. Conclusion: Les profils métaboliques trouvés pour les trois parties de la plante d'origine marocaine diffèrent largement de ceux reportés dans la littérature pour les espèces Retama.
3
139-143
24
Alcaloïde; Analeptique respiratoire; Antiarythmique; Cytisine; Distribution; Partie aérienne végétal; Plante médicinale; Spartéine; Séquence nucléotide
Accès libre
Pharmacognosie. Homéopathie. Aliment santé

---
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=23902036
LAURENT F
SEGAL N
MAMAN L
AUGUSTIN P
Des urgences médicales peuvent survenir lors de l'activité pratique en Médecine bucco-dentaire: les chirurgiens-dentistes doivent être capables de les prendre en charge efficacement. L'utilisation de La voie intraveineuse est depuis Longtemps proposée aux chirurgiens-dentistes en cas d'urgence médicale. Depuis 2006, les recommandations du Conseil britannique sur la Réanimation tendent à déconseiller l'utilisation de cette voie d'administration, en urgence, pour les chirurgiens-dentistes. En France, il n'existe pas de consensus sur ce sujet et la plupart des facultés dentaires françaises continuent à enseigner la voie intraveineuse pour les urgences médicales. Nous avons revu la littérature internationale sur les urgences médicales au cabinet dentaire à partir de 2006 et identifié les articles traitant de l'accès par voie intraveineuse. La moitié des publications suggèrent ou encouragent l'utilisation de cette voie. Néanmoins, la plupart des chirurgiens-dentistes ne se sentent pas suffisamment préparées pour réaliser une injection intraveineuse en urgence. En effet, cette technique nécessite une phase intensive d'apprentissage et une pratique régulière pour être réalisée efficacement et en toute sécurité. Comme cette technique est difficile à réaliser dans un contexte de stress - surtout s'il y a un manque d'entraînement -, les chirurgiens-dentistes devraient se familiariser avec les autres voies d'administration (voies intramusculaire, inhalée, sublinguale, buccale et orale) pour gérer les urgences médicales rencontrées au cabinet dentaire. Néanmoins, il serait bon d'arriver à un consensus européen sur ce sujet afin de standardiser la gestion des urgences médicales au cabinet dentaire.
1
15-18
17
Chirurgie; Dent; Dentiste; Etudiant; Injection; Pratique professionnelle; Stomatologie; Traitement; Urgence; Voie intraveineuse
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Syndrome de Cowden: mise au point (1 sup ère /sup partie)
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=23902037
HAUSER-CASAMENTI S
HAUSER F
LOMBARDI T
SAMSON J
10.1051/mbcb/2011003
Le syndrome de Cowden est une affection rare, héréditaire, à transmission autosomique dominante. Il est caractérisé par l'apparition d'hamartomes multiples principalement sur le revêtement cutaneomuqueux, dans les seins, la glande thyroïde, le tractus gastro-intestinal, l'endomètre et le cerveau. Certaines lésions ont un potentiel de transformation maligne. Ce syndrome est dû à des mutations du gène PTEN. Faute de traitement curatif, la prise en charge comprend le traitement de manifestations cliniques et surtout la surveillance pour le dépistage de toute transformation maligne. En raison de la multiplicité des organes atteints, la prise en charge doit être pluridisciplinaire. L'aspect typique des lésions buccales permet au médecin-dentiste d'aider au diagnostic précoce et de s'intégrer dans l'équipe pluridisciplinaire. Les 7 cas présentés dans ce travail ont été retrouvés dans 2 familles genevoises, ils sont suivis dans la division de Stomatologie et Chirurgie orale de l'Ecole de Médecine Dentaire de Genève.
1
19-27
17
Gène PTEN; Hamartome; Revue bibliographique; Stomatologie; Syndrome de Cowden; Transformation
21
Février
mbcb100048
Accès libre
Maladies cutanées héréditaires. Maladies cutanées congénitales. Angiomes de la peau, des muqueuses et des parties molles
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Hémangiome de la fosse infra-temporale: à propos d'un cas
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=23902038
BOUSLAMA S
MZIOU Z
OMEZZINE M
KHOCHTALI H
10.1051/mbcb/2010044
L'hémangiome caverneux touche la région cervico-faciale dans 20 % des cas. Néanmoins, la localisation infra-temporale reste rare. Les auteurs discutent les difficultés diagnostiques et thérapeutiques à travers un cas d'hémangiome caverneux de la fosse infra-temporale gauche, d'évolution progressive, chez un homme de 31 ans. Le diagnostic de malformation vasculaire a été évoqué sur l'IRM. Le traitement a consisté, après abord de la fosse infra-temporale gauche, à réaliser l'exérèse tumorale complète après ligature vasculaire. L'histologie a confirmé le diagnostic. L'abord de la fosse infra- temporale reste laborieux malgré la diversité des voies d'abord proposées dans la littérature.
1
29-32
17
Angiome; Chirurgie; Etude cas; Fosse ptérygomaxillaire; Homme; Stomatologie; Traitement
21
Février
mbcb100041
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Utilisation d'un implant pour la fermeture d'une communication bucco-sinusienne
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=23902039
BOUAZIZ F
CORCOS M
EJEIL A
10.1051/mbcb/2010048
L'avulsion d'une dent maxillaire antrale aboutit parfois, malgré toutes les précautions prises, à la formation d'une communication entre le sinus maxillaire et la cavité buccale. De nombreuses techniques ont été proposées pour fermer les communications bucco-sinusiennes. Les implants larges peuvent constituer une solution dans le cas d'une communication bucco-sinusienne de faible étendue associée à un édentement unitaire. Cette technique est simple à réaliser et permet d'anticiper la réhabilitation prothétique. Avant d'opter pour cette solution, on doit nécessairement prendre l'avis du médecin ORL.
1
33-37
17
Communication; Fermeture; Fistule; Implant; Stomatologie; Traitement
21
Février
mbcb100044
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Fistule cutanée d'origine dentaire: recherche de la dent causale
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=23902040
OUALHA L
BAGGA S
DOUKI N
FATEN BEN AMOR
SELMI J
10.1051/mbcb/2010043
Les fistules cutanées d'origine dentaire peuvent constituer un défi diagnostique. En l'absence de signes endobuccaux, l'origine dentaire n'est pas toujours évoquée d'emblée. Dans quelques cas, les examens clinique et radiologique ne permettent pas de déterminer l'étiologie et la dent causale. Faute de diagnostic correct, on est amené à réaliser un traitement inapproprié et inefficace. Les auteurs présentent un cas de fistule cutanée génienne basse, secondaire à une nécrose pulpaire de la première molaire et/ou à une péricoronarite sur la dent de sagesse. Cette double étiologie probable a prolongé le traitement et retardé la guérison. Lorsque la fistule cutanée d'origine dentaire n'est pas accompagnée de symptômes dentaires évidents et qu'il existe plusieurs dents causales éventuelles, il est parfois difficile d'identifier la dent responsable. La persistance de la fistule après le traitement initial a conduit à rechercher une autre dent causale.
1
39-43
17
Dent; Diagnostic; Face; Peau; Stomatologie
21
Février
mbcb100042
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Kyste osseux anévrysmal bimaxillaire: présentation d'un cas
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=23902041
ASSINI EYOGHO S
MILOUNDJA J
NIANG P
MBAMENDAME S
ONDO NDONG F
DIALLO B
NZOUBA L
10.1051/mbcb/2010047
Le kyste osseux anévrysmal (KOA) est une tumeur bénigne primitive ou secondaire, constituée par une cavité intra-osseuse, uni ou multiloculaire, à contenu hématique. Il peut se développer sur tous les os du squelette avec, cependant, une prédilection pour les os longs et le rachis. Le KOA touche principalement les enfants et les jeunes adultes, avec une légère prédominance féminine. Le but de la présentation de ce cas était de relever les particularités diagnostique, thérapeutique et pronostique de cette lésion qui Lyse l'os de façon agressive et qui peut simuler une tumeur. Nous rapportons un cas de KOA intéressant les deux maxillaires avec extension au sinus, découvert chez une patiente de 63 ans, survenu 10 ans après un traumatisme maxillo-facial. La patiente a bénéficié d'une exérèse large. Lévolution postopératoire a été favorable et, 9 mois après l'intervention, il n'y avait aucun signe clinique ou radiologique de récidive. Pour la pathogénie du KOA il existe trois hypothèses: origine traumatique, vasculaire ou tumorale primaire. Plusieurs examens complémentaires permettent d'évoquer le diagnostic de KOA. L'examen anatomopathologique qui peut présenter des difficultés, reste le seul examen fiable. Le traitement de choix est la résection large avec reconstruction immédiate si la stabilité osseuse est compromise. Le KOA peut être observé à tout âge et son pronostic reste globalement bon. Le bilan par imagerie est conseillé avant de réaliser une biopsie qui reste indispensable pour la confirmation du diagnostic.
1
45-50
17
Etude cas; Exérèse; Homme; Kyste anévrysmal; Kyste osseux; Maxillaire; Stomatologie; Traitement
21
Février
mbcb100043
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Tumeurs du muscle strié et du squelette

---
Bêta-thalassémie majeure: actualisation de la prise en charge en médecine bucco-dentaire
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=23902042
MILLOT S
WOIMANT H
EJEIL A
CHARRIER J
10.1051/mbcb/2011001
La β-thalassémie majeure représente un syndrome génétique qui s'accompagne d'un défaut de synthèse de l'hémoglobine et entraine une anémie sévère. Malgré des progrès importants dans la prise en charge des patients, il existe toujours de nombreuses complications dues à la maladie elle-même, aux transfusions répétées, à la surcharge en fer et à la toxicité des chélateurs du fer; elles dominent encore le pronostic vital. Toutes ces complications et/ou leurs traitements ont un impact sur la prise en charge bucco-dentaire des patients; le cas rapporté en constitue un exemple. Tout praticien peut rencontrer dans sa pratique un patient atteint d'une β-thalassémie majeure: il est indispensable de connaitre les mesures particulières qui doivent être prises lors de l'anamnèse, de l'examen clinique, des interventions chirurgicales et de la surveillance postopératoire.
1
51-54
17
Actualisation; Anatomopathologie; Antiostéoclastique; Antiostéoporotique; Bisphosphonates; Cavité buccale; Infection; Médecine; Ostéoporose; Stomatologie; Thalassémie β
21
Février
mbcb100045
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Ostéoporose. Ostéomalacie. Maladie de paget
Anémies. Hémoglobinopathies

---
Syndrome de Beckwith-Wiedemann: évolution favorable des troubles fonctionnels après glossectomie
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=23902043
JAJA Z
BOULAICH M
ALI EL AYOUBI
FAHD EL AYOUBI
KETTANI S
ESSAKALLI L
KZADRI M
10.1051/mbcb/2010049
La macroglossie est un symptôme qui peut être associé à différentes affections; elle est souvent responsable de troubles fonctionnels (déglutition, respiration, phonation), d'intensité variable. Nous rapportons l'observation d'un enfant atteint d'un syndrome de Beckwith-Wiedemann et porteur d'une volumineuse macroglossie. La résection partielle de la langue a entrainé une amélioration spectaculaire des troubles fonctionnels.
1
55-57
17
Chirurgie; Congénital; Evolution; Glossectomie; Langue; Macroglossie; Réduction; Stomatologie; Syndrome de Beckwith et Wiedemann; Traitement; Trouble fonctionnel
21
Février
mbcb100046
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Neurofibromatose type 1 avec un neurofibrome lingual
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=23902044
BENJELLOUN L
WAFAA EL WADY
CHAMI B
10.1051/mbcb/2010045
La maladie de Von Recklinghausen ou neurofibromatose de type 1 (NF1) est une maladie héréditaire fréquente, à transmission autosomique dominante; 50 % des cas environ sont dus à la forme sporadique (mutations de novo). Les manifestations les plus fréquentes sont cutanées (tâches café au lait) et neurologiques (neurofibromes cutanés), mais des manifestations buccales peuvent également être observées. Certaines manifestations présentent parfois une transformation maligne. Ceci exige un suivi à long terme de ces manifestations, et une prise en charge impliquant souvent l'intervention de différents spécialistes dont le médecin-dentiste qui devra connaitre l'attitude thérapeutique face aux patients présentant ce syndrome. Un cas d'un neurofibrome siégeant sur la face ventrale de la langue chez un patient âgé de 55 ans, atteint de la maladie de Von Recklinghausen, est présenté.
1
59-64
17
Cavité buccale; Neurofibromatose de Recklinghausen; Neurofibrome; Stomatologie
21
Février
mbcb100039
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Tumeurs du système nerveux. Phacomatoses

---
Amélogénèse imparfaite: signes d'alerte pour les pédodontistes
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=23902045
TAKTAK N
MANSOUR L
SIOUD S
1
65-67
17
Amélogenèse imparfaite; Dentiste; Enfant; Pédiatrie; Stomatologie
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Maladies non tumorales

---
Carenc en vitamine B12 faisant évoquer des aresthésies buccales médicalement inexpliquées
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=23902046
LOUP A
LOMBARDI T
SAMSON J
10.1051/mbcb/2011005
Dans les traités de Médecine, la glossite de Hunter constitue l'unique manifestation buccale de la carence en vitamine B12. En réalité, il existe bien d'autres manifestations mais, au stade initial, elles sont le plus souvent discrètes, polymorphes, intermittentes et d'installation insidieuse.
1
69-70
17
Anémie de Biermer; Cavité buccale; Cyanocobalamine; Etat nutritionnel; Glossite; Langue; Paresthésie; Stomatologie; Vitamine B; Voie orale
21
Février
mbcb100049
Accès libre
Maladies non tumorales
Système nerveux en général
Anémies. Hémoglobinopathies

---
Interprétation des concentrations de GHB mesurées dans les cheveux
2010
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=23927381
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2010026
CIRIMELE V
BAUMGARTNER M
VALLET E
DUEZ M
10.1051/ata/2010026
Objectifs: Afin de pallier la très courte demi-vie du GHB dans le sang, l'analyse de cheveux a connu, ces dernières années, un intérêt croissant pour la mise en évidence d'une exposition unique au GHB. Cet article fait le point sur les concentrations en GHB rapportées dans les cheveux chez des sujets témoins, des consommateurs réguliers de GHB et des victimes d'agression dans un contexte de soumission chimique. Méthodes: Pour son dosage, la mèche de cheveux est décontaminée par du dichlorométhane et segmentée. Après un broyage fin à l'aide de ciseaux, 5 à 30 mg sont incubés dans de la soude en présence de GHB-d sub 6 /sub utilisé en tant qu'étalon interne. Le milieu est ensuite acidifié et extrait avec de l'acétate d'éthyle. La phase organique est évaporée et l'extrait sec dérivé par silylation. Les analyses sont réalisées sur un couplage chromatographie gazeuse ― spectrométrie de masse en tandem à l'aide d'une source utilisée en mode ionisation par impact électronique. La détection est réalisée en mode MRM après collision induite. Résultats: Dans le cas de consommateurs réguliers de GHB (n 4), les concentrations en GHB variaient de 9,2 à 229,1 ng/mg, alors que les concentrations physiologiques variaient de 0,2 et 12 ng/mg (n 423) avec une prévalence de celles comprises entre 0,5 et 5 ng/mg. Dans les cas d'exposition unique (n 4), la solution réside en l'utilisation des cheveux de l'intéressé comme son propre témoin avec une augmentation significative de la concentration en GHB dans le segment couvrant la période des faits. Dans ces situations (n 4), une élévation de la concentration en GHB d'un facteur 1,7 à 4,3 a été observée par rapport aux concentrations physiologiques mesurées chez ces mêmes sujets. Conclusion: Les concentrations physiologiques de GHB varient de 0,2 et 12 ng/mg (avec une prévalence de celles comprises entre 0,5 et 5 ng/mg) et entre 9,2 et 229 ng/mg chez des consommateurs réguliers. Dans le cadre d'une exposition unique (soumission chimique), il est observé une élévation de la concentration basale de GHB de l'ordre de 170 à 430 %.
4
161-164
22
Abus sexuel; Analyse quantitative; Cheveu; Homme; Interprétation; Matériel biologique; Oxybate sodium; Soumission chimique; Substance toxicomanogène; Séquence nucléotide
Accès libre
Toxicomanies

---
Détermination des teneurs en atropine et scopolamine de différentes espèces sauvages et ornementales du genre i Datura /i
2010
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=23927383
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2010028
CHOLLET S
PAPET Y
MURA P
BRUNET B
10.1051/ata/2010028
Introduction: Le genre Datura fait partie de la famille des solanacées, vaste de plusieurs milliers d'espèces. Ce genre se caractérise par une production importante d'alcaloïdes tropaniques: hyoscyamine, atropine et scopolamine. L'objectif de cette étude est d'apprécier la dangerosité de certaines espèces ornementales par rapport aux espèces sauvages en déterminant leurs concentrations respectives en atropine et scopolamine. Méthodes: Cinq plants d'origine sauvage (Datura stramonium et inoxia) et deux plants ornementaux (Datura wrightii) ont été récoltés. Les alcaloïdes ont été extraits de chaque partie de la plante par du dichlorométhane puis analysés par chromatographie gazeuse couplée à la spectrométrie de masse. Résultats: Les concentrations en atropine et scopolamine varient selon les espèces, les parties de la plante ainsi qu'en fonction de la période de récolte. Pour les espèces sauvages, de fortes concentrations en atropine sont observées dans les feuilles et les graines de Datura stramonium. En revanche les concentrations en atropine sont faibles pour l'espèce Datura Inoxia mais cette espèce présente les plus fortes concentrations en scopolamine. Pour l'espèce ornementale Datura wrightii les concentrations en atropine retrouvées sont relativement faibles mais les concentrations en scopolamine sont plus élevées que chez Datura stramonium. Conclusion: Ces résultats montrent que les variétés ornementales de Datura peuvent être dangereuses puisque les concentrations en alcaloïdes tropaniques y sont importantes. L'ingestion d'une quantité relativement faible de feuilles de Datura wrightii pourrait entraîner l'apparition de symptômes anticholinergiques. Il semblerait donc utile d'intervenir auprès des responsables communaux pour empêcher la plantation de ces espèces dans les espaces publics.
4
173-179
22
Alcaloïde; Analyse quantitative; Atropine; Datura; Dosage; Espèce; Plante médicinale; Plante ornementale; Scopolamine; Teneur
Accès libre
Pharmacognosie. Homéopathie. Aliment santé

---
Utilisation des khôls traditionnels, une source sous-estimée de saturnisme infantile – Analyse élémentaire de dix-huit khôls traditionnels par ICP-AES et spectrométrie de fluorescence X
2010
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=23927384
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2010029
SAINTE C
GILLE S
MONTOUT P
DROGUET C
COURSIMAULT A
FARGETTE B
10.1051/ata/2010029
Objectif: En France, la principale cause de saturnisme chez l'enfant reste la peinture au plomb, interdite d'utilisation depuis 1948. L'intoxication se fait par voie digestive, par assimilation de poussières et d'écailles de peintures contaminées. Lors de diagnostic de saturnisme, les services de santé (ARS, PMI...) réalisent une enquête environnementale pour déterminer les sources potentielles d'intoxications; quinze khôls ont été saisis dans ce contexte, trois ont été achetés par nos soins. Méthode: Nous avons recherché et analysé le plomb total contenu dans dix-huit khôls traditionnels en fluorescence X à dispersion de longueurs d'onde et en ICP-AES. Pour se replacer dans le contexte d'une digestion, nous avons également travaillé sur le plomb acido-soluble présent dans les échantillons, qui donne une idée de la quantité éventuellement assimilable par l'organisme. Résultats: La majorité de ces produits cosmétiques traditionnels sont à base de galène ou sulfure de plomb. Conclusion: Outre le fait que ces produits soient non conformes à la législation, leur utilisation peut être corrélée à des plombémies élevées chez les enfants.
4
181-185
22
Analyse RX; Analyse quantitative; Analyse élémentaire; Cosmétique; Enfant; Fluorescence; Galène; Intoxication; Longueur onde; Plomb; Saturnisme; Spectrométrie ICP; Spectrométrie RX; Spectrométrie fluorescence; Teneur
Accès libre
Toxicologie des produits domestiques et cosmétiques
Métaux et composés minéraux divers

---
Interprétation des concentrations d’éthyl glucuronide dans les cheveux
2010
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=23927385
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2011001
KINTZ P
10.1051/ata/2011001
4
187-189
22
Alcoolisme; Cheveu; Chronique; Glucuroconjugué; Homme; Interprétation; Marqueur biologique
Accès libre
Alcoolisme et intoxication aigue par l'éthanol
Alcoolisme
PSYCHOPATHOLOGIE. PSYCHIATRIE
Alcoolisme

---
Évaluation de l’automate Architect sup /sup ci4100 sup TM /sup pour une utilisation en routine dans un laboratoire de pharmaco-toxicologie
2010
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=23927386
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2011003
GANDIA P
GUDER F
KORAICHI F
MENDOUSSE P
JOUSSEAUME J
HOUIN G
10.1051/ata/2011003
Objectif: Notre objectif a été d'évaluer l'Architect sup /sup ci4100 sup /sup (Abbott) et de le comparer au RXL Dimension sup /sup (Siemens), en termes de facilité d'utilisation et de performances analytiques (justesse, fidélité, limites de détection et de quantification). Méthodes: Des contrôles de qualité (CQ) ont été testés sur l'Architect ci4100 sup /sup (amikacine, digoxine, paracétamol, phénobarbital, vancomycine, éthanol, tacrolimus, benzodiazépines sériques). La justesse et la fidélité ont été calculées pour chaque niveau de CQ, avec des critères d'acceptabilité de 15 %. La comparaison entre les automates a porté sur des dosages quantitatifs (amikacine, digoxine, paracétamol, éthanol et tacrolimus). La facilité d'utilisation a porté sur les maintenances à réaliser et la convivialité de l'automate. Résultats: Pour chaque molécule, la justesse et la fidélité des résultats ont été en accord avec nos critères de validation ( 15 %). La comparaison des dosages quantitatifs entre les deux automates a montré une absence d'erreur systématique pour le paracétamol et l'éthanol, une surestimation des valeurs par l'Architect sup /sup ci4100 sup /sup en comparaison avec RXL Dimension sup /sup pour l'amikacine et le tacrolimus (erreur systématique proportionnelle respectivement de 1,315 et 1,137) et une sous-estimation pour la digoxine (erreur systématique constante de ―0.257 ng/mL). Avec l'Architect sup /sup ci4100 sup /sup , les calibrations ont été plus faciles et plus rapides mais plus fréquentes pour le phénobarbital, et les maintenances ont été plus faciles mais plus longues. L'Architect sup /sup ci4100 sup /sup est plus convivial que le RXL Dimension sup /sup . Conclusion: Notre évaluation a montré que l'Architect sup /sup ci4100 sup /sup répond aux exigences imposées par les référentiels utilisés en biologie clinique. L'Architect sup /sup ci4100 sup /sup est facile à utiliser et rapide pour une utilisation en routine dans un laboratoire de pharmaco-toxicologie.
4
191-200
22
Analyse quantitative; Appareillage; Automate; Dosage; Equipement automatisé; Evaluation; Laboratoire; Liquide biologique; Médicament; Performance; Sang; Toxicologie
Accès libre
Méthodes de contrôle
Intoxications médicamenteuses. Dopage

---
Exposition à l’argent : deux cas d’argyrie
2010
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=23927388
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2011002
GOULLE J
SAUSSEREAU E
MAHIEU L
REDON E
SCHMUTZ J
BUCHY F
GUERBET M
LACROIX C
10.1051/ata/2011002
4
207-209
22
Analyse quantitative; Argent; Argyrie; Diagnostic; Dosage; Etude cas; Exposition; Homme; Intoxication; Liquide biologique
Accès libre
Métaux et composés minéraux divers
Troubles de la pigmentation

---
Manifestations buccales des toxidermies: aspects épidémiologiques, étiologiques, cliniques et thérapeutiques du spectre Stevens-Johnson / Lyell
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24119038
AMADOU NIANG P
OUMOU NIANG S
TAMBA B
KOUNTA A
DIA TINE S
BA A
CATHERINE GASSAMA-BARRY B
THIERNO DIENG M
DIALLO B
KANE A
10.1051/mbcb/2011111
Le syndrome de Stevens-Johnson (SSJ) et le syndrome de Lyell (SL), ou nécro-épidermolyse toxique, représentent des réactions cutanées d'hypersensibilité rares, habituellement d'origine médicamenteuse, potentiellement mortelles. L'objectif de cette étude était de décrire les aspects épidémiologiques, étiologiques, cliniques et thérapeutiques du spectre SSJ-SL au Sénégal. Les dossiers de patients atteints de SSJ, de SL et du syndrome de chevauchement (SC), hospitalisés dans le Service de Dermatologie du CHU Aristide Le Dantec de Dakar, entre janvier 2001 et décembre 2006, ont été étudiés. Les dossiers de 72 patients (32 hommes et 40 femmes), âgés de 6 à 78 ans, ont été colligés. L'étiologie était médicamenteuse dans 68,1 % des cas; les antibiotiques représentaient 34,3 % des médicaments incriminés. Dans 89,5 % des cas, les premières manifestations étaient apparues entre 1 et 15 jours après la prise médicamenteuse et, dans 62 % des cas, les manifestations buccales étaient prédominantes. Au total, les lésions buccales sont observées dans 93,1 % des cas; il s'agit le plus souvent d'ulcérations touchant surtout la demi-muqueuse labiale (respectivement dans 97 % et 61,2 % de ces cas). Les atteintes buccales au cours du spectre SSJ-SL étaient fréquentes et sévères. Leur caractère souvent inaugural devrait permettre un diagnostic précoce de la maladie.
2
101-105
17
Cavité buccale; Ectodermose érosive pluriorificielle; Epidémiologie; Pathologie de la cavité buccale; Stomatologie; Syndrome de Lyell; Traitement; Ulcération
12
Mai
mbcb110011
Accès libre
Dermatoses bulleuses
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Etat bucco-dentaire des enfants du Nord-Pas de Calais atteints d'une hémopathie maligne. Conséquences dans Leur prise en charge
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24119039
MERCIER M
ROUSSET M
NELKEN B
10.1051/mbcb/2011100
Problématique: En France, le taux de mortalité par cancer dans la tranche d'âge 0-15 ans est de 1/10 000, et le décès souvent causé par des infections opportunistes. Il est donc indispensable de lutter contre le risque infectieux. L'atteinte carieuse reste une préoccupation de santé publique malgré les campagnes de prévention et touche inégalement les différentes catégories sociales. Les caries non traitées entraînent un risque infectieux dont l'impact sur la santé générale de l'enfant est bien connu. Objectif: Il a été de quantifier ce risque dans une population d'enfants admise pour la première fois en onco-hématologie. L'étude a inclus, sur un an, 84 enfants hospitalisés à l'Hôpital Jeanne de Flandres de Lille pour une hémopathie maligne. Les enfants ont bénéficié d'un bilan bucco-dentaire, complété si nécessaire par une radiographie panoramique, à leur admission dans le service et leur appartenance à une catégorie socioprofessionnelle (CSP) a été déterminée. Résultats: L'âge moyen des enfants examinés de 8 ans et 9 mois. L'indice CAO moyen de 2,86 ; il est plus élevé que dans la population générale. 51,2 % des enfants présentaient un risque infectieux d'origine dentaire. La répartition par catégories socioprofessionnelles a montré que le pourcentage de risque infectieux est plus élevé dès la CSP 4. Conclusion: Pour prévenir le risque infectieux, une prise en charge des caries sur dents temporaires et des contrôles réguliers dès le plus jeune âge chez le chirurgien-dentiste s'avèrent indispensables. Les difficultés rencontrées par les jeunes patients pour accéder aux soins nécessitent d'envisager un protocole d'organisation des soins dentaires pour les enfants atteints d'hémopathie maligne.
2
107-113
17
Carie dentaire; Enfant; Français; Hémopathie maligne; Infection; Mortalité; Nourrisson; Pronostic; Stomatologie; Tumeur maligne; Voie orale
12
Mai
mbcb110001
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Maladies non tumorales

---
Tumeurs bénignes de La cavité buccale: étude rétrospective de 209 cas
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24119040
EL KHATIB K
GUERROUANI A
HAJJI F
SABANI H
AL BOUZIDI A
RZIN A
10.1051/mbcb/2011102
Les tumeurs bénignes de la cavité buccale représentent toutes les néoformations histologiquement bénignes ou de bénignité relative se développant à partir des éléments constitutifs de la muqueuse buccale. Ces lésions sont réparties cliniquement selon leur aspect macroscopique, mais leur diagnostic reste histologique et leur classification dépend de la nature des tissus qui les composent. Leurs étiologies sont diverses et dominées par la mauvaise hygiène buccodentaire, la consommation de tabac et par certaines infections virales. Leur fréquence est élevée mais reste difficile à apprécier; près d'un tiers de la population serait concerné. En dehors d'études ciblant des populations bien spécifiques, peu de publications se sont penchées sur une étude épidémiologique dans la population générale. Ce travail a pour but d'évaluer la fréquence, la nature et les facteurs prédisposants des tumeurs bénignes de la cavité buccale dans une population aléatoire.
2
115-119
17
Cavité buccale; Epidémiologie; Etude cas; Homme; Stomatologie; Tumeur bénigne
12
Mai
mbcb110002
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Pyoderma gangrenosum (1 sup ère /sup partie): mise au point
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24119041
CHARIATTE N
LYSITSA S
LOMBARDI T
SAMSON J
10.1051/mbcb/2011106
Le pyoderma gangrenosum (PG) est une affection rare, se traduisant par une ou plusieurs ulcération(s) aseptique(s), à fond purulent, à bords surélevés et sous-minés, ayant une extension rapide et une évolution chronique. Il existe plusieurs formes cliniques mais l'aspect fait souvent évoquer une infection subaiguë ou chronique; la recherche initiale de germes est toujours négative mais il y a souvent une surinfection. Le PG qui est rattaché aux dermatoses neutrophiliques est souvent associé à des pathologies spécifiques et il évolue en général parallèlement à l'affection associée. La prise en charge du PG commence donc par le traitement de cette dernière. Pour le PG lui-même, de nombreux traitements ont été proposés mais les corticoïdes et la ciclosporine constituent en général le traitement de première intention.
2
121-131
17
Dermatose neutrophile; Pyodermite phagédénique; Revue bibliographique; Stomatologie
12
Mai
mbcb110006
Accès libre
Dermatoses diverses. Peau et pathologie générale. Généralités
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Kyste mandibulaire bilatéral vestibulaire surinfecté
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24119042
GLOCK N
MARTEAU J
FRICAIN J
10.1051/mbcb/2011104
Le kyste mandibulaire vestibulaire surinfecté est une lésion peu commune, associée aux molaires mandibulaires chez l'enfant, au moment de leur éruption. Le cas décrit concerne un enfant avec des kystes bilatéraux en relation avec 36 et 46 retenues. Les dents étaient vitales et indolores mais leur éruption était bloquée. Le CT-scan montrait des images kystiques en position vestibulaire. Il a été décidé d'extraire les dents incriminées et d'énucléer les kystes. Un examen anatomopathologique a confirmé la nature kystique des lésions. Le diagnostic de kyste mandibulaire vestibulaire surinfecté a pu être posé bien que cette dénomination soit peu adaptée en raison de l'absence d'une réelle infection.
2
133-136
17
Bilatéral; Cavité buccale; Enfant; Infection; Kyste; Mandibule; Stomatologie
12
Mai
mbcb110004
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Lymphome non hodgkinien mandibulaire primitif: présentation d'un cas
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24119043
CHÉRIFA FAÏZA TABETI-BENTAHAR
BENAOUF S
GUEDDA F
KHELIFA M
BOUZOUINA F
Les lymphomes non hodgkiniens (LNH) sont des proliférations clonales malignes du tissu lymphoïde ; ils représentent la majorité des lymphomes. Les LNH touchent surtout les ganglions lymphatiques mais ils peuvent se développer dans tous les organes. Les LNH osseux sont rares et la localisation centromandibulaire reste exceptionnelle. Un cas de LNH B diffus à grandes cellules avec des symptômes simulant une ostéite mandibulaire est rapporté.
2
137-140
17
Etude cas; Homme; Hypoesthésie; Immunohistochimie; Localisation; Lymphome non hodgkinien; Mandibule; Os; Primitif; Stomatologie
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Système nerveux en général
Leucémies. Lymphomes malins. Réticuloses malignes. Hématodermies. Splénomégalie myéloïde

---
Angio-œdème à l'énalapril: prise en charge d'un cas en Chirurgie buccale
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24119044
THIBAUT F
LIMBOUR P
CARISSAN A
FABY N
LEJEUNE S
10.1051/mbcb/2011110
L'œdème angio-neurotique (OAN), ou angio-œdème bradykinique, est une maladie rare touchant une personne sur 150 000 en France. Il est dû à un déficit en inhibiteur de la C1 estérase et comporte des formes héréditaires ou acquises; l'OAN acquis d'origine médicamenteuse toucherait ainsi 0,1 à 0,7 % des patients traités par inhibiteurs de l'enzyme de conversion. Cette atteinte peut entraîner une obstruction des voies aériennes en cas d'atteinte laryngée et aboutir à un décès par asphyxie dans 25 % des cas en l'absence de traitement. L'OAN survient spontanément ou apparaît provoqué par différents facteurs tels que les infections dentaires et les traitements chirurgicaux. Cet article décrit la prise en charge de foyers infectieux dentaires multiples chez une patiente ayant présenté des épisodes d'angio-œdème après l'instauration d'un traitement par inhibiteurs de l'enzyme de conversion.
2
141-145
17
Antihypertenseur; Cavité buccale; Chirurgie; Enalapril; Etude cas; Foyer infectieux; Homme; Inhibiteur angiotensin converting enzyme; Oedème angioneurotique; Stomatologie; Toxicité; Traitement
12
Mai
mbcb110010
Accès libre
Dermatoses allergiques. Allergie aux piqûres d'insectes
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Syndrome de Cowden: présentation de 7 cas (2 sup ème /sup partie)
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24119045
HAUSER-CASAMENTI S
HAUSER F
LOMBARDI T
SAMSON J
10.1051/mbcb/2011108
Après un premier article consacré à une revue de la littérature sur le syndrome de Cowden (Med Buccale Chir Buccale 2011;17:19-27), ce deuxième article présente 7 cas retrouvés dans deux familles genevoises et suivis dans la Division de Stomatologie et Chirurgie Orale de l'Ecole de Médecine Dentaire de Genève.
2
147-165
17
Etude cas; Gène PTEN; Hamartome; Homme; Stomatologie; Syndrome de Cowden; Transformation maligne
12
Mai
mbcb110008
Accès libre
Maladies cutanées héréditaires. Maladies cutanées congénitales. Angiomes de la peau, des muqueuses et des parties molles
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Tumeurs congénitales de la cavité buccale et fente palatine: présentation de 2 cas
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24119046
OMEZZINE M
BOUSLAMA S
NOURI S
MOATAMRI R
KHOCHTALI H
10.1051/mbcb/2011109
Plusieurs tumeurs congénitales de la cavité buccale qui se développent, entre les deux processus palatins, avant la sixième semaine de gestation empêchent l'élévation et l'horizontalisation de ceux-ci ainsi que leur fusion avec la cloison nasale. Il en résulte une fente palatine. Ces tumeurs, associées à la fente palatine, peuvent occasionner des troubles respiratoires et/ou des difficultés lors de l'alimentation. Deux cas sont présentés: l'un concerne un tératome du rhinopharynx, l'autre un hamartome de la langue; tous deux étaient associés à une fente palatine. Dans les deux cas, l'évolution a été favorable après exérèse complète de la tumeur et fermeture de la fente.
2
167-169
17
Cavité buccale; Fente palatine; Fissure congénitale; Stomatologie; Tumeur
12
Mai
mbcb110009
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Maladies non tumorales

---
Artère labiale de calibre persistant
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24119047
VAZQUEZ L
CARREL J
SAMSON J
10.1051/mbcb/2011114
L'artère labiale de calibre persistant semble être relativement fréquente mais rarement décrite, la plupart des cas seraient asymptomatiques. L'écho-Doppler couleur permet de confirmer le diagnostic sans avoir recours à un acte invasif.
2
171-172
17
Artère labiale; Couleur; Echo; Lèvre; Malformation des artères; Stomatologie; Vaisseau sanguin
12
Mai
mbcb110014
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Maladies vasculaires des membres. Pathologie de la veine cave. Maladies vasculaires diverses

---
Équilibres: Réflexions, actions et opportunités pour la promotion de l'activité physique ou sportive
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24272378
https://hal-insep.archives-ouvertes.fr/hal-01774897
NASSIF H
SEDEAUD A
SCHIPMAN J
TOUSSAINT J
L'augmentation de la sédentarité des français et la diminution de la pratique des activités physiques ou sportives (APS) favorables à la santé suscitent de nombreuses tentatives publiques et campagnes de promotion visant à favoriser la dépense énergétique. Mais si la conscience de ce déséquilibre apparaît de plus en plus clairement dans la population, le passage à l'acte est encore loin d'être réussi. C'est pourquoi se mettent en place de nombreux groupes de travail et de réflexion cherchant à élargir les champs d'action mais surtout à tirer parti de tous les environnements favorables à cette remise en forme. L'école, l'entreprise, les collectivités territoriales ou les acteurs du sport (clubs, ligues, associations) sont de plus en plus impliqués dans la participation à ce grand mouvement, qui verra, par le biais du PNNS 2011-2015, croître l'investissement dans un domaine un peu négligé jusque là: celui de l'équilibre énergétique.
46
Alimentation; Bilan; Equilibre; Exercice physique; Français; Homme; Mobilité; Nutrition; Santé; Sport
Accès libre
Alimentation. Comportement alimentaire

---
Le bisphénol A (BPA) : le prochain scandale sanitaire pourra-t-il être évité?
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24285231
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2011109
ANGER J
KINTZ P
10.1051/ata/2011109
Objectifs: Le bisphénol A (BPA) est une substance chimique de synthèse retrouvée dans les revêtements de différents récipients à usage alimentaire (boîtes de conserve, canettes, bouteilles plastique ou biberons, par exemple). Par chauffage au four à micro-ondes ou dans un lave-vaisselle, le BPA est libéré et peut migrer dans l'aliment placé au contact de l'emballage. Bien qu'il possède une faible activité œstrogénique, le BPA est suspecté d'être un « perturbateur endocrinien ». comme le fut un médicament de structure très proche: le diéthylstilboestrol ou Distilbène sup /sup , utilisé après la Seconde Guerre mondiale chez les femmes enceintes pour consolider leur grossesse et qui entraîna un certain nombre d'anomalies génitales chez leurs enfants et petits-enfants parvenus à l'âge adulte. Méthodes: Les auteurs se proposent de faire le point sur les acquits toxico-cinétiques et toxicologiques concernant le BPA, ses effets suspectés chez l'homme ainsi que les études analytiques permettant d'estimer le niveau de l'imprégnation de la population en général. Résultats: Massivement produit dans le monde et dispersé dans l'environnement depuis plusieurs années, le BPA est couramment retrouvé dans l'organisme d'une large majorité de la population, quel que soit l'âge. Les premières études de toxicité expérimentales menées chez le rat et la souris n'ont pas mis en évidence d'effets significatifs à court ou à long terme. Cependant des travaux récents montrent que le BPA peut induire une puberté précoce, des altérations de l'utérus, du vagin et de l'ovaire chez les animaux femelles tandis que, chez les mâles, on peut observer des effets sur l'appareil génital (hypotrophie testiculaire, hypertrophie prostatique... ) et sur la fertilité. Les mesures effectuées dans le sang, l'urine, le lait maternel et autres tissus indiquent que plus de 90 % des personnes vivant dans les pays occidentaux sont exposés au BPA, notamment les enfants. Dans son récent rapport rédigé en 2010, l'INSERM estime que l'homme adulte ingère en moyenne, par le biais de son alimentation. 0.03 μg de BPA/kg de poids corporel et par jour. De son côté, l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA) considère, d'après les données de la littérature, que l'exposition des nourrissons résultant à la fois du biberon et de l'emballage du lait maternisé se situerait entre 0,2 et 2 μg de BPA/kg de poids corporel et par jour, soit 10 à 100 fois plus qu'un adulte. Ces valeurs restent toutefois bien inférieures à la DJA fixée à 50 μg/kg de poids corporel et par jour en 2007 par l'Agence Européenne de Sécurité Alimentaire (EFSA). Conclusion: Comme le souligne l'INSERM, il est très difficile de transposer les résultats de toxicité expérimentale à l'homme car trop peu d'études épidémiologiques ont évalué à court et à long terme, les effets d'une exposition au BPA sur la fonction de reproduction. Ces études constituent des « signaux d'alerte » dont il serait dangereux de ne pas tenir compte à l'avenir. En vertu du principe de précaution bien cher à nos institutions et sur recommandation de l'AFSSA, le Sénat puis l'Assemblée nationale, ainsi que la CEE viennent d'interdire récemment en France la fabrication et la commercialisation des biberons contenant du BPA.
1
1-5
23
Aliment; Animal; Article synthèse; Bisphénol A; Contamination chimique; Homme; Plastifiant; Réglementation; Santé publique; Toxicité
Accès libre
Composés organiques divers

---
Expérimentation de la culture de chanvre industriel à fibres au Maroc
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24285233
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2011105
STAMBOULI H
EL BOURI A
BOUAYOUN T
EL KARNI N
NACIRI Z
JOHAR A
SAOURA A
SAIDI S
10.1051/ata/2011105
Objectif: Dans la perspective de la légalisation de la culture de chanvre à fibres au Maroc, une expérimentation de cette culture a été réalisée entre le 19/04/2010 et le 10/08/2010 dans quatre régions différentes du pays, et a concerné les trois variétés Santhica 27, Epsilon 68 et Futura 75, toutes autorisées en Europe ([Δ-9-THC] 0.2 %). Méthodes: Les essais ayant été conduits dans des régions de situations géographiques, conditions climatiques et caractéristiques pédologiques différentes des cultures européennes, il convenait alors de vérifier le comportement de ces plantes par le contrôle des rendements agronomiques et de leur teneur en Δ-9-THC. Les protocoles d'échantillonnage, de séchage et d'évaluation du taux du Δ-9-THC au sein de ces cultures, ont d'abord été réalisés d'une part conformément à la procédure B de l'Arrêté du 24 février 2004 du Règlement CE N 1177/2000, et ensuite selon une méthode simplifiée basée sur la détermination du rapport α Δ-9-THC/CBD, d'autre part. Résultats: Les meilleurs rendements en matière sèche, densité et hauteurs des plantes sont obtenus avec la variété Futura 75 dans les quatre sites, suivie de Epsilon 68 et de Santhica 27. Le contrôle des teneurs de ces cultures en Δ-9-THC a conduit à des taux moyens inférieurs à la limite autorisée puisqu'ils se situent entre 0,013 % et 0.027 % pour la variété Epsilon 68, entre 0,023 % et 0,035 % pour la variété Futura 75 et des taux quasiment nuls (non détectables par GCFID) pour la variété Santhica 27. L'analyse de cette dernière variété par GC/MS mode SIM et en LCMSMS a permis la mise en évidence de traces du Δ-9-THC. Par ailleurs, le rapport α évalué respectivement à 0,042 et 0,047 pour les deux variétés Epsilon 68 et Futura 75, est de même ordre de grandeur que les valeurs obtenues habituellement pour les cultures de chanvre à fibres et reste nettement inférieur à 0,2. Conclusion: Les résultats préliminaires obtenus par les deux procédures réglementaire et simplifiée concordent et ne révèlent aucun dépassement des valeurs limites pour les trois variétés testées bien que les conditions de culture ne soient pas rigoureusement les mêmes que celles adoptées en Europe. En outre, la photopériode qui caractérise ces régions du sud de la Méditerranée étant très favorable, elle s'est traduite par une maturité rapide des cultures qui au bout de deux mois et demi ont toutes atteint le stade de fin de floraison.
1
15-20
23
Cannabinol(6a;7;8;10a-tétrahydro); Chanvre; Fibre; Législation; Plante à fibres
Accès libre
Travail du sol. Entretien et maîtrise de la culture

---
Analyse des cannabinoïdes par spectrométrie de masse en mode tandem
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24285234
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2011104
FABRITIUS M
STAUB C
GIROUD C
10.1051/ata/2011104
Depuis quelques années, la spectrométrie de masse en tandem (MS/MS) ne cesse de gagner du terrain comme méthode d'analyse en toxicologie forensique, notamment pour le dosage des cannabinoïdes. Couplée à la chromatographie liquide (LC) ou gazeuse (GC), elle permet l'identification fiable et le dosage rapide du THC, de son précurseur acide, et de ses principaux métabolites, y compris les glucuronides. Au cours de ces dix dernières années, un nombre significatif de publications sont parues sur ce sujet. L'objectif de cet article est de passer en revue les analyses par spectrométrie de masse en tandem des cannabinoïdes dans diverses matrices biologiques.
1
21-35
23
Article synthèse; Cannabinol(6a;7;8;10a-tétrahydro); Cannabinoïde; Chromatographie; Homme; Liquide biologique; Matériel biologique; Revue bibliographique; Spectrométrie masse tandem; Spectrométrie masse; Substance toxicomanogène
Accès libre
Toxicomanies

---
Usage thérapeutique du venin d’abeille : science ou escroquerie?
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24285235
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2011009
KINTZ P
VILLAIN M
10.1051/ata/2011009
1
37-39
23
Activité biologique; Apis mellifera; Apis; Efficacité traitement; Homme; In vitro; In vivo; Innocuité; Origine animale; Traitement; Venin
Accès libre
Pharmacognosie. Homéopathie. Aliment santé
Toxicologie des poisons d'origine animale. Antivenins

---
Évaluation de la concentration de nicotine et de cotinine urinaires chez un groupe de fumeurs actifs et un groupe de “fumeurs passifs”, par chromatographie liquide haute performance (HPLC) utilisant une méthode d’extraction en phase solide (SPE)
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24285237
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2011107
ZOUANI A
MEKACHER L
LEHTIHET L
IZITI A
GUERMOUCHE H
AZZOUZ M
REGGABI M
10.1051/ata/2011107
Objectifs: Évaluation de la concentration de nicotine et de cotinine urinaires et le taux de carboxyhémoglobine (HbCO) chez un groupe de fumeurs actifs (n 22) et un groupe de « fumeurs passifs » (n 22), afin d'apprécier l'intensité de l'imprégnation tabagique. Matériels et méthodes: Évaluation de la concentration de nicotine et de cotinine urinaires par chromatographie liquide haute performance (HPLC) utilisant une méthode d'extraction en phase solide (SPE); évaluation du taux de la carboxyhémoglobine (HbCO) par spectrophotométrie UV-VIS. Résultats: Les concentrations urinaires de nicotine varient de 0,48 à 7,59 μg/mL (moyenne: 3,39 2,06 μg/mL) chez les fumeurs actifs et de 0,31 à 1,27 μg/mL (moyenne: 0,64 0.31 μg/mL) chez les « fumeurs passifs ». Les concentrations urinaires de cotinine varient de 0,99 à 9,17 μg/mL (moyenne: 4,14 2,35 μg/mL) chez les fumeurs actifs et de 0.14 à 2,58 μg/mL (moyenne: 1,25 0,79 μg/mL) chez les « fumeurs passifs ». Le taux de l' HbCO varie de 0,26 à 8,02 % (moyenne: 3 0,021 %) chez les fumeurs actifs, les « fumeurs passifs » et les témoins présentent des taux inférieurs à la limite de détection. Conclusion: La nicotine et la cotinine sont plus spécifiques de l'exposition tabagique que l'HbCO. Les concentrations de nicotine et de cotinine urinaires, retrouvés chez les « fumeurs passifs », soulignent la réalité et l'intensité de l'exposition de ces derniers, d'où la nécessité de prendre des mesures plus restrictives en matière de lutte contre le tabagisme.
1
47-52
23
Analyse quantitative; Carboxyhémoglobine; Chromatographie HPLC; Cotinine; Extraction SPE; Fumeur; Homme; Liquide biologique; Nicotine; Psychotrope; Stimulant SNC; Tabagisme passif; Tabagisme; Urine
Accès libre
Tabac, tabagisme

---
Évaluation du débit salivaire chez les personnes vivant avec le VIH sous traitement antirétroviral
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24433731
PAPA ABDOU LECOR
DIOP S
OUMAR HAROUNA SALL
FARIMATA DIENG SARR
NIANG P
KINAYA E
DIA-TINE S
DIALLO B
PAPA SALIF SOW
Introduction: Laltération de la fonction sécrétoire des glandes salivaires a souvent été associée au virus de l'immunodéficience humaine (VIH). Ces dernières années, la multithérapie associant différents antirétroviraux (ARV) est devenue la modalité de gestion de choix pour La prise en charge de l'infection à VIH. Lobjectif de cette étude était d'évaluer l'effet des médicaments antirétroviraux sur la sécrétion salivaire chez des patients vivant avec le VIH. Matériel et méthodes: Une étude transversale comparative a été réalisée sur 166 patients vivant avec le VIH (dont 94 sous ARV et 72 ARV naïfs) à la clinique des Maladies infectieuses et tropicales, au CHUN de Fann (Dakar). Le débit salivaire non stimulé et le pH salivaire ont été évalués dans les deux groupes de patients. Les données ont été statistiquement analysées et exploitées en utilisant le logiciel SPSS. Résultats: Le profil sérologique des patients était largement dominé par le VIH-1 avec 87,1 %. Dans la population de patients vivant avec le VIH et sous ARV, 7,4 % présentaient une xérostomie et 5,3 % avaient une hyposialie et seule l'association thérapeutique TDF 3TC NVP (Ténofovir Lamivudine Névirapine) était statistiquement associée à l'hyposialie. Par ailleurs, dans la population de patients vivant avec le VIH ARV naïfs, 20,8 % présentaient une xérostomie et 13,9 % une hyposialie; le taux de lymphocytes T CD4 n'était pas corrélé à l'hyposialie. Conclusion: La fonction des glandes salivaires était beaucoup plus affectée chez les patients non traités; est-ce à dire que le traitement ARV agit positivement sur la fonction sécrétoire des glandes salivaires? D'autres études plus fines et sur des cohortes plus importantes devraient être envisagées pour confirmer cette tendance.
3
177-183
17
Antiviral; Débit; Evaluation; Stomatologie; Traitement; Virus immunodéficience humaine
Accès libre
Antiviraux
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
TEP-TDM dans la prise en charge des lymphomes non hodgkiniens et des Lymphomes hodgkiniens
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24433732
GARCIA SALINAS A
ADAME OCAMPO G
ALDAPE BARRIOS B
10.1051/mbcb/2011119
La TEP-TDM représente l'examen de choix pour l'évaluation globale des patients atteints d'un cancer. Il donne une image anatomique (TDM) et moléculaire du métabolisme du glucose (TEP), précise et fiable, permettant d'évaluer l'état fonctionnel des organes et des tissus. Les lymphomes constituent un groupe hétérogène de néoplasies du tissu lymphoïde qui résultent de mutations somatiques dans les cellules progénitrices des lymphocytes. Les lymphomes non hodgkiniens (LNH) et les lymphomes hodgkiniens (LH) se traduisent par une capture importante du [ sup 18 /sup F]-fluoro-2-déoxy-D-glucose (FDG): la TEP-TDM constitue un examen complémentaire très utile, aussi bien pour le bilan initial que pour l'évaluation de la réponse du traitement. Objectif: Montrer que la TEP-TDM constitue un examen complémentaire fiable pour le bilan d'extension chez les patients atteint d'un lymphome. Résultats: Sur les 2870 patients pris en charge en 2008, 7,4 % avaient un lymphome ; 54 % de ces patients étaient des femmes, 46 % des hommes, avec un âge moyen de 41 ans. La plupart était au stade IV selon la classification de Cotswolds. Pour les aires ganglionnaires, c'est le groupe II de la classification de l'AJCC qui est le plus souvent atteint. Les régions anatomiques le plus affectées étaient par ordre décroissant la région cervicale, la thyroïde, la région submandibulaire... Conclusion: La majorité des patients se trouvent à un stade avancé et présentent des manifestations dans la région cervico-faciale. Pour remédier à cette situation et améliorer le pronostic, il faut rappeler que la réalisation d'un examen clinique, complet et systématique, permettrait d'obtenir un diagnostic plus précoce.
3
185-188
17
Glucose(2-désoxy-2-fluor); Lymphome non hodgkinien; Maladie de Hodgkin; Stomatologie; Tomodensitométrie; Tomographie par émission de positons; Tomoscintigraphie
15
Août
mbcb110019
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Leucémies. Lymphomes malins. Réticuloses malignes. Hématodermies. Splénomégalie myéloïde

---
Aspects épidémiologiques, cliniques et thérapeutiques des fentes unilatérales du palais primaire: présentation de 98 observations
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24433733
DIOP R
NIANG P
TOURE S
NDIAYE M
10.1051/mbcb/2011118
Les fentes labiales unilatérales du palais primaire (FP1) sont des malformations de la face qui se situent en avant du foramen incisif. Le but de cette étude est de préciser les aspects épidémiologiques, cliniques et thérapeutiques de ces malformations. Il s'agit d'une étude rétrospective menée dans le Service de Stomatologie du CHU Aristide Le Dantec sur une période de 66 mois (du 1 sup er /sup janvier 2004 au 30 juin 2009), où la prise en charge des FP1 s'adresse surtout à des garçons âgés de moins de 5 ans. Ce travail concerne des patients porteurs d'une FP1 unilatérale, associée ou non à une fente du palais secondaire (FP2): 98 cas dont 51 de sexe masculin et 47 de sexe féminin, âgés de 5 mois à 29 ans, ont été pris en charge. Une FP1 unilatérale était associée à une FP2 dans 14,3 % des cas. Les chéiloplasties selon la technique de Millard et les palatoplasties en V-Y ont constitué respectivement 87,5 % et 12,5 % des gestes chirurgicaux. La durée de l'hospitalisation a varié de 24 heures à 48 heures selon le type d'intervention. Une séquelle naso-labiale justifiant une révision a été observée dans 65 % des cas.
3
189-193
17
Epidémiologie; Etude cas; Fente palatine; Fissure congénitale; Homme; Palais; Stomatologie; Traitement; Unilatéral
15
Août
mbcb110018
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Maladies non tumorales

---
Traitement chirurgical des cellulites odontogènes dans le Service de Chirurgie maxillofaciale du CHU d'Antananarivo
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24433734
RANDRIAMANANTENA T
RAKOTOARISON R
D'ASSISE FENOSOA RAKOTOARIMANANA
RAZAFIMBAHOAKA T
RANDRIAMANANTENASOA H
BAM RAZAFINDRABE J
10.1051/mbcb/2011117
La cellulite odontogène constitue une complication des infections dento-parodontales. Au stade collecté, le pronostic vital du patient peut être en jeu si un traitement adéquat n'est pas entrepris rapidement. Objectif: Cette étude a pour objectif de décrire le principe du traitement chirurgical des cellulites odontogènes à Madagascar, y compris les soins postopératoires, afin d'offrir un aperçu de la chronologie des gestes dans la prise en charge. Patients et méthode: 102 patients âgés de 5 à 54 ans ont été retenus, 67 de sexe masculin et 35 de sexe féminin. Les étapes de la prise en charge constituent les paramètres étudiés. C'est une étude prospective menée dans Le Service de Chirurgie maxillo-faciale du CHU d'Antananarivo (Madagascar). Létude a été réalisée sur une période de 12 mois (janvier à décembre 2009). Résultats: Tous les patients ont bénéficié d'une préparation psychologique. Ils ont été installés sur un fauteuil dans une position déterminée par la localisation de la collection. 99 incisions pour drainage et 3 excisions de nécroses cutanées ont été effectuées. Un drainage par mèche de gaze a été pratiqué dans 50 cas et par drain de Delbet sup /sup dans 48 cas: 4 cas n'ont pas nécessité de drainage. Des soins postopératoires ont été effectués deux fois par jour. L'extraction de la dent causale représentait le traitement étiologique. 100 patients ont été guéris et 2 patients sont décédés. Chacun a son propre rôle dans la prise en charge de cette pathologie: le patient doit consulter de façon précoce et collaborer tout au long du traitement; le diagnostic doit pouvoir être fait par tout omnipraticien et le patient référé dans un service spécialisé pour le drainage. Conclusion: Les résultats obtenus permettent de conclure que la technique utilisée et le respect de la distribution des rôles offrent des résultats satisfaisants.
3
195-201
17
Cavité buccale; Cellulite; Dent; Hôpital; Stomatologie; Traitement; Université
15
Août
mbcb110017
Accès libre
Dermatoses diverses. Peau et pathologie générale. Généralités
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Intérêt de la scintigraphie au technétium 99 métastable ( sup 99m /sup Tc) pour la prise en charge des ostéonécroses liées aux bisphosphonates
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24433735
AGOSSA K
SANTUCCI J
QUERELLOU S
BOISRAME-GASTRIN S
10.1051/mbcb/2011115
Depuis 2003 et les premiers cas décrits, l'ostéonécrose des maxillaires due aux bisphosphonates est au centre des préoccupations de diverses spécialités, bien au-delà de la sphère buccale. Leur prévalence, leur physiopathologie peu connue et leur traitement difficile font de cette affection un souci constant dans la prise en charge des patients sous bisphosphonates. La précocité du diagnostic facilite grandement la thérapeutique. Dans ce sens, l'imagerie nucléaire, notamment la scintigraphie au technetium 99m, constitue une aide précieuse. Elle peut permettre le dépistage, bien avant l'apparition des premiers symptômes, faciliter la localisation topographique de l'ostéonécrose et s'intégrer dans le suivi des lésions notamment après le traitement chirurgical. Elle offre ainsi des applications à l'oncologue et au chirurgien dentiste, renforçant la prise en charge pluridisciplinaire des patients sous bisphosphonates.
3
203-209
17
Antiostéoclastique; Antiostéoporotique; Bisphosphonates; Diagnostic; Intérêt; Mâchoire; Os; Ostéonécrose; Scintigraphie; Stomatologie; Technétium 99mTc; Traitement
15
Août
mbcb110015
Accès libre
Os, articulations et tissu conjonctif. Antiinflammatoires
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Ostéopathies d'origine vasculaire

---
Carence en vitamine B12 (1 sup re /sup partie): mise au point
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24433736
LOUP-LEUCIUC A
LOUP P
LOMBARDI T
SAMSON J
10.1051/mbcb/2011127
Classiquement, la carence en vitamine B12 s'accompagne d'une anémie mégaloblastique, de manifestations neuropsychiatriques et d'une glossite de Hunter. En réalité, les manifestations sont protéiformes et chacune d'elles peut rester longtemps isolée. Les manifestations stomatologiques, souvent discrètes, peuvent précéder de plusieurs années les autres manifestations. Elles constituent parfois un signe d'appel pour le dépistage précoce de cette carence. Depuis une bonne dizaine d'années, la conception de la physiopathologie de la carence en vitamine B12 a beaucoup évolué: on a identifié le syndrome de non-dissociation de la vitamine B12 des protéines porteuses qui constitue maintenant la principale cause de carence en vitamine B12 et il a été démontré qu'on peut effectuer un traitement de la carence per os.
3
211-224
17
Anémie de Biermer; Article synthèse; Cyanocobalamine; Déficit; Etat nutritionnel; Métabolisme; Revue bibliographique; Stomatologie; Vitamine B
15
Août
mbcb110027
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Anémies. Hémoglobinopathies
Autres maladies métaboliques liées à l'alimentation (malnutrition, carences alimentaires et vitaminiques...)

---
Pyoderma gangrenosum (2 sup ème /sup partie): manifestations buccales et présentation d'un cas
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24433737
CHARIATTE N
LYSITSA S
LOMBARDI T
SAMSON J
10.1051/mbcb/2011116
Le pyoderma gangrenosum (PG) est une affection rare, se traduisant par une ou plusieurs ulcérations douloureuses, aseptiques, à fond purulent, à bords surélevés et sous-minés, à extension rapide et évolution chronique. Les atteintes buccales du PG sont rares et, dans la majorité des cas, elles sont accompagnées par des lésions cutanées. En effectuant une revue de la littérature, on a retrouvé 21 cas de PG buccal publiés entre 1961 et 2010. Les lésions buccales sont constituées initialement par des plaques érythémato-pustuleuses qui se nécrosent en leur centre, donnant naissance à une ulcération profonde. Leur taille est variable et elles peuvent intéresser toute la muqueuse buccale. Enfin, on présente un cas où c'est l'atteinte buccale douloureuse qui a conduit au diagnostic de PG.
3
225-235
17
Cavité buccale; Etude cas; Homme; Pyodermite phagédénique; Revue bibliographique; Stomatologie; Traitement
15
Août
mbcb110016
Accès libre
Dermatoses diverses. Peau et pathologie générale. Généralités
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Granulome pyogénique palatin chez une femme enceinte
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24433738
TAMBA B
SOUKÈYE DIA TINE
DÉBÉ AMADOU NIANG P
GASSAMA-BARRY B
DIATTA M
DIALLO B
10.1051/mbcb/2011126
Le granulome pyogénique ou botriomycome est une tumeur bénigne vasculaire fréquente sur la muqueuse buccale. Sa localisation palatine est rare. Les variations hormonales liées à la grossesse constituent un facteur favorisant leur développement. Le diagnostic reste anatomopathologique. Nous rapportons un cas de granulome pyogénique chez une femme de 23 ans, enceinte de neuf mois. Elle présentait une tumeur bourgeonnante palatine, pédiculée, s'accompagnant de saignements spontanés. Elle a été excisée au bistouri électrique et aucune récidive n'a été observée après un an.
3
237-239
17
Botryomycome; Femme; Gestation; Palais; Stomatologie
15
Août
mbcb110026
Accès libre
Tumeur de la peau et des parties molles. Etats précancéreux
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Lésions périphériques à cellules géantes des maxillaires
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24433739
CHBICHEB S
BENNANI A
KARIMA EL HARTI
WAFAA EL WADY
10.1051/mbcb/2011124
Le granulome périphérique à cellules géantes et la tumeur brune périphérique de l'hyperparathyroïdie représentent des lésions à cellules géantes. L'aspect clinique, radiologique et histologique de ces lésions est univoque. Le diagnostic différentiel est biologique, basé sur le dosage sérique de la parathormone. Les auteurs présentent deux cas de lésions périphériques à cellules géantes. Le premier cas est constitué par un granulome périphérique à cellules géantes à localisation maxillaire apparu 1 mois auparavant chez un homme âgé de 46 ans. Le deuxième cas par une tumeur brune périphérique mandibulaire postérieure, apparue 10 mois auparavant après une extraction dentaire chez une femme âgée de 47 ans. Les lésions périphériques à cellules géantes se manifestent cliniquement par une masse sessile ou pédiculée, de couleur rouge foncé, indolore, qui saigne facilement. Ces lésions sont parfois associées à une ostéolyse superficielle ou une destruction de l'os alvéolaire. L'examen histologique montre une lésion comportant de nombreuses cellules géantes multinucléées. Le diagnostic différentiel entre le granulome à cellules géantes et la tumeur brune repose sur le dosage sérique de la parathormone.
3
241-243
17
Cellule géante; Granulome; Hyperparathyroïdie; Lésion; Maxillaire; Mâchoire; Stomatologie
15
Août
mbcb110024
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Pathologie non tumorale. Résistance tissu cible. Tumeurs bénignes

---
Ostéome périphérique sur le procès alvéolaire maxillaire
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24433740
OMEZZINE M
OUALHA L
KHOCHTAL H
10.1051/mbcb/2011125
Les ostéomes sont des néoplasies bénignes, caractérisés par une prolifération de tissu osseux spongieux et/ou compact. Ils peuvent être solitaires ou multiples. Les ostéomes solitaires périphériques intéressent rarement les maxillaires, excepté le sinus. Seulement neuf cas d'ostéome du procès alvéolaire maxillaire ont été rapportés dans la littérature. Ils se manifestent comme une tuméfaction asymptomatique, ferme, sessile ou pédiculée. Limagerie oriente le diagnostic en montrant une image radio-opaque bien circonscrite. Nous rapportons le cas d'un ostéome volumineux pédiculé du procès alvéolaire maxillaire.
3
245-247
17
Alvéole dentaire; Maxillaire; Os; Ostéome; Stomatologie
15
Août
mbcb110025
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Une technique de chirurgie imptantaire originale: la transfixation du greffon osseux par l'implant
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24433741
MOINARD M
ESQUENET T
CHAMPAGNE J
CHARBEL EL KHOURY
LIBERSA J
PENEL G
10.1051/mbcb/2011112
Dans le contexte d'une prise en charge implantaire, l'existence d'un déficit osseux augmente la durée du traitement car elle impose classiquement deux temps chirurgicaux: le premier concerne le traitement du défaut osseux et le second la pose de l'implant. Une technique moins conventionnelle permet d'effectuer la greffe et la mise en place de l'implant dans le même temps chirurgical. Le greffon, prélevé dans la cavité buccale, vient combler le déficit osseux. La préparation du logement de l'implant intéresse le greffon et l'os alvéolaire, et l'implant est utilisé pour solidariser le greffon avec l'os alvéolaire.
3
249-252
17
Chirurgie; Déficit; Greffe; Greffon; Implant; Os; Perte de substance osseuse; Réduction; Stomatologie; Technique; Traitement
15
Août
mbcb110012
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
(Pseudo-) kyste salivaire sur Les glandes de Blandin-Nuhn
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24433742
ELSIG F
HAUSER F
LOMBARDI T
SAMSON J
10.1051/mbcb/2011128
Comme la plupart des autres glandes salivaires accessoires, les glandes de Blandin-Nuhn donnent parfois naissance à des pseudo-kystes. Ils siègent sur la partie antérieure de la face ventrale de la langue et s'observent surtout chez l'enfant et l'adulte jeune. Les glandes, regroupées mais non encapsulées, sont situées assez profondément dans les muscles de la langue et une récidive peut survenir si l'exérése n'intéresse pas la totalité des glandes.
3
253-254
17
Glande; Langue; Mucocèle; Pseudokyste; Stomatologie
15
Août
mbcb110028
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Nouveautés en toxicologie marine
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24719469
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2011117
DE HARO L
10.1051/ata/2011117
La toxicologie marine est une partie de la toxicologie clinique qui est en évolution permanente, avec de nombreuses découvertes chaque année. Cette situation n'est pas seulement due au progrès scientifique: différentes perturbations écologiques induisent de multiples modifications dans la chorologie, le comportement et/ou la toxicité des formes de vie aquatiques telles des espèces de poissons, de mollusques ou d'algues. Les humains sont de possibles victimes de ces maladies émergentes (nouvelles formes de mytilisme ou d'envenimations, intoxications par des espèces de poissons invasives, efflorescences de nouveaux micro-organismes... ). Afin de mieux comprendre les challenges qui attendent les toxicologues cliniciens, une synthèse de la littérature médicale et scientifique concernant les nouveautés en toxicologie marine est effectuée dans cet article de revue.
3
113-117
23
Article synthèse; Biogéographie; Cnidaria; Cyanobacteria; Etat actuel; Milieu marin; Nouveauté; Origine animale; Pisces; Pullulation; Revue bibliographique; Toxicologie; Toxine; Ulva lactuca
Accès libre
Pouvoir pathogène, virulence, toxines, bactériocines, pyrogènes, relations hôte-bactérie, souches diverses
Toxicologie des poisons d'origine animale. Antivenins

---
Dosage des métaux lourds dans les i Zygophyllum /i réputés antidiabétiques
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24719471
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2011119
SMATI D
HAMMICHE V
AZZOUZ M
ALAMIR B
10.1051/ata/2011119
Objectifs: Parmi les métaux lourds présents dans notre environnement, certains sont toxiques: absorbés par les plantes, ils s'accumulent dans les tissus et s'éliminent lentement; d'autres, les oligoéléments, indispensables à l'organisme, deviennent toxiques à dose forte. Dans le genre Zygophyllum, trois espèces sahariennes Z. geslini, Z. album, et Z. sp., sont employées quotidiennement en médecine traditionnelle comme antidiabétiques; cette utilisation répétée nous a incités à effectuer un dosage des métaux lourds (plomb, cadmium, fer, arsenic, manganèse, zinc, chrome, cuivre). Méthodes: - Pour chaque plante, une prise d'essai de 2 g de poudre de tige, racine, feuille, fruit, est minéralisée (méthode de Kjeldall). L'opération est effectuée deux fois. - Chaque minéralisât est analysé par injection dans le four (20 μL du minéralisât dilué au vingtième et 5 μL de modificateur de matrice). Pour chaque élément, une courbe d'étalonnage est réalisée. - La lecture s'effectue dans les conditions analytiques identiques à celles utilisées pour établir la courbe d'étalonnage. La concentration de l'échantillon est directement lue sur les courbes respectives. - Dosage par spectrophotométrie ; appareil simple (fer) ou absorption atomique (plomb, cadmium, manganèse, arsenic, nickel). Résultats: Sous forme de tableaux, ils sont exprimés en μg/g, pour les trois espèces. Conclusions: Les valeurs les plus élevées sont: le plomb, le cadmium, le manganèse et le nickel. Le taux de chrome avoisine celui de la levure de bière, considérée comme une bonne source. La valeur en zinc dans Z. geslini est importante. Le fer est faiblement représenté.
3
125-132
23
Analyse quantitative; Diabète; Dosage; Homme; Hypoglycémiant; Métal lourd; Plante médicinale; Zygophyllaceae
Accès libre
Pharmacognosie. Homéopathie. Aliment santé
Métaux et composés minéraux divers
Etiopathogénie. Dépistage. Explorations. Résistance tissu cible

---
L’effet du stress oxydant induit par l’acétate de plomb sur le système enzymatique du glutathion chez les rats
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24719473
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2011123
SAKA S
BAHI A
AOUACHERI W
10.1051/ata/2011123
Objectif: Ce travail porte sur l'étude de l'effet toxique de l'acétate de plomb sur l'activité du système de défense de glutathion chez les rats. Méthodes: Cette étude a été réalisée sur 40 rats mâles (Albinos wistar) qui ont été répartis en quatre groupes. Pendant une semaine, trois lots de rats ont été traités par une injection intrapéritonéale (ip) par trois doses différentes d'acétate de plomb (25, 50, 100 mg/kg) de poids corporel; un lot témoin a été traité (ip) uniquement par un soluté isotonique de chlorure de sodium. Résultats: L'injection des rats par l'acétate de plomb a provoqué une variation des paramètres biochimiques et biologiques exprimée notamment par une augmentation du rapport hépato-corporel, surtout chez les rats recevant des doses importantes. Les concentrations sériques en glucose, urée, créatinine, acide urique, phosphatases alcalines et amino transferases (ASAT et ALAT) ont augmenté significativement. La concentration des protéines sériques a diminué chez les rats traités par les doses élevées par rapport aux témoins. L'auto-oxydation lipidique exprimée par la concentration de malondialdéhyde (MDA) a également augmenté chez les rats traités. Enfin, les résultats obtenus mettent en évidence le potentiel détoxifiant du système enzymatique de glutathion exprimé par la diminution de la concentration de glutathion tissulaire (GSH) et l'augmentation des activités des enzymes liées au glutathion (glutathion S-transférase, glutathion peroxydase et glutathion réductase) chez tous les lots traités. Conclusion: Au regard des ces résultats, une relation étroite a été signalée entre la diminution de la concentration de GSH tissulaire et l'augmentation des activités de la GST, GPx et GR chez les rats traités par l'acétate de plomb. Ceci explique probablement le rôle du système de glutathion dans la détoxication des métabolites toxiques des polluants et donc la protection de la cellule vivante.
3
139-145
23
Acétate; Animal; Glutathion; Glutathione transferase; Mécanisme action; Plomb; Rat; Reductase; Stress oxydatif; Système enzymatique; Toxicité
Accès libre
Métaux et composés minéraux divers

---
Influence des immunosuppresseurs co-administrés au mycophénolate mofétil lors du dosage de l’acide mycophénolique par technique immuno-enzymatique
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24719474
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2011125
GANDIA P
KORAÏCHI F
KAMAR N
ROSTAING L
DU RIEU Q
LAVIT M
HOUIN G
10.1051/ata/2011125
Objectifs: Le mycophénolate mofétil (MMF) est une prodrogue de l'acide mycophénolique (AMP). Ce dernier est un immunosuppresseur dont le suivi thérapeutique pharmacologique (STP) est devenu pratique courante après des greffes rénales, hépatiques et cardiaques. L'objectif de cette étude a été de comparer deux méthodes de dosage de l'AMP (Enzyme Multiplied Immunoassay Technique: EMIT vs la chromatographie liquide couplée à un détecteur UV: CL-UV) en fonction du traitement immunosuppresseur co-administré. Méthode: Cent vingt-trois échantillons issus de 58 patients adultes transplantés rénaux ont été analysés selon les deux méthodes. Dix-huit patients ont reçu du MMF associé à la ciclosporine tandis que 40 ont reçu du MMF associé au bélatacept. Résultats: Indépendamment du traitement immunosuppresseur co-administré, les concentrations d'AMP ont été sous-estimées par la méthode EMIT par rapport à la méthode CL-UV avec un biais de -0,829 mg/mL soit une sous-estimation de 8,86 %. Une sous-estimation des concentrations d'AMP a été retrouvée dans le groupe traité par bélatacept avec un biais de -1,06 % correspondant à une sous-estimation de 9,9 %, contrairement au groupe traité par ciclosporine. Conclusion: La méthode EMIT n'est pas un outil suffisamment spécifique pourle suivi thérapeutique pharmacologique de l'acide mycophénolique dont le faible index thérapeutique ne tolère pas cette limite analytique. On lui préférera une méthode chromatographique (CL-UV ou mieux la chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse CL-SM/SM).
3
147-153
23
Acide mycophénolique; Analyse quantitative; Bélatacept; Ciclosporine; Dosage; Etude comparative; Immunodépresseur; Immunomodulateur; Inhibiteur de la calcineurine; Mycophénolate mofétil; Méthode immunoenzymatique; Méthodologie; Posologie; Technique
Accès libre
Méthodes de contrôle

---
Stratégie pharmaco-toxicologique pour évaluer la dose de cocaïne après une analyse urinaire positive
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=24719475
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2011118
KINTZ P
10.1051/ata/2011118
3
155-156
23
Analyse quantitative; Cheveu; Cocaïne; Document; Exposition; Interprétation; Liquide biologique; Stratégie; Substance toxicomanogène; Urine
Accès libre
Toxicomanies

---
Cellulites périmaxillaires: aspects étiologiques et considérations anatomo-cliniques
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25262830
DEBE AMADOU NIANG P
TAMBA B
TAMBA-FALL A
DIA-TINE S
BA A
DIOP R
KOUNTA A
MAWABAH BOUASSLO K
CATHERINE GASSAMA-BARRY B
DIALLO B
L'objectif de cette étude rétrospective était de décrire les différentes étiologies observées dans une série de cellulites périmaxillaires et d'analyser la relation entre la dent causale et l'aspect clinique, mais également de comparer les résultats obtenus avec ceux retrouvés dans la littérature. Les dossiers de patients atteints de cellulites périmaxillaires et traités dans le service de Stomatologie du CHU Aristide Le Dantec de Dakar sur une période de 47 mois ont été revus: 349 cas de cellulites périmaxillaires ont été colligés. Les infections étaient odontogènes dans la plupart des cas (92,7 %). La carie était la principale cause dentaire (79,9%). Les molaires mandibulaires ont été responsables de 74,3 % des cellulites. Au maxillaire, les 1 sup ères /sup et les 2 sup èmes /sup molaires de 34 % des cellulites géniennes postérieures hautes. A la mandibule, les 1 sup ères /sup et les 3 sup èmes /sup molaires respectivement à l'origine de 41,2 % des cellulites géniennes basses et de 44,8 % des cellulites sous-mylohyoïdiennes. Les cellulites diffuses étaient d'origine molaire mandibulaire. Les cellulites ayant pour origine la 1 sup ère /sup ou la 2 sup ème /sup molaire mandibulaire avaient 2,5 fois plus de chance d'être vestibulaires que celles ayant pour origine la 3 sup ème /sup molaire (P 0,008 ; OR 2,5). Les dents causales des cellulites sous-mylohyoïdiennes étaient les 2 sup èmes /sup et les 3 sup èmes /sup molaires mandibulaires. Ces résultats concordent avec Les données de la littérature. Cependant, chaque forme topographique doit être en nombre statistiquement significatif pour étudier au mieux les relations avec les dents causales.
4
261-266
17
Cellulite; Etiologie; Stomatologie
Accès libre
Dermatoses diverses. Peau et pathologie générale. Généralités
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Mélanomes de La cavité buccale: présentation de 3 cas
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25262832
HAÏTAMI S
YAHYA I
KINANI L
BADR L
10.1051/mbcb/2011131
Le mélanome est une tumeur qui se développe à partir des cellules pigmentaires dérivant des crêtes neurales. Les mélanomes buccaux constituent 0,4 à 8 % de l'ensemble des tumeurs mélaniques. Ils atteignent plus l'homme entre 50 et 60 ans, et se développent essentiellement sur la muqueuse palatine, la gencive, les lèvres. L'étiopathogénie demeure inconnue; il existerait cependant une prédisposition génétique mais aucun précurseur bien défini n'a été isolé. Les microtraumatismes répétés sur un naevus bénin pré-existant ont également été incriminés. L'évolution du mélanome se fait en 2 phases: d'abord horizontalement, puis verticalement. La très haute malignité, l'agressivité et le sombre pronostic de cette tumeur en font une entité dont le diagnostic précoce permet d'améliorer de façon importante le taux de survie des patients. Nous présentons 3 cas de mélanomes dont le diagnostic tardif a rendu la prise en charge difficile et le pronostic sombre.
4
271-277
17
Cavité buccale; Diagnostic; Etude cas; Homme; Mélanome malin; Pronostic; Stomatologie; Traitement; Voie orale
24
Novembre
mbcb110031
Accès libre
Tumeur de la peau et des parties molles. Etats précancéreux
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Ostéosarcome des maxillaires: présentation de deux cas
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25262833
HAJJI F
MEZIANE M
BOULAADAS M
BENHALIMA H
KZADRI M
10.1051/mbcb/2011140
L'ostéosarcome est une tumeur conjonctive maligne caractérisée par l'élaboration d'os ou de substance ostéoïde ayant un aspect tumoral malin. Il s'agit d'une tumeur maligne primitive qui touche rarement les maxillaires. L'ostéosarcome maxillo-mandibulaire est différent par ses aspects cliniques et histologiques. L'évolution est souvent grave en raison du potentiel agressif, du diagnostic souvent tardif et des difficultés rencontrées pour le traitement. La symptomatologie est comparable à celle des autres tumeurs. Radiologiquement, il se traduit par une image lytique, donnant parfois une image en feu d'herbes. L'aspect histologique n'est pas toujours spécifique. Le traitement est essentiellement chirurgical. Le pronostic de l'ostéosarcome reste sombre et dépend de plusieurs facteurs.
4
279-282
17
Etude cas; Homme; Maxillaire; Mâchoire; Os; Ostéosarcome; Radiologie; Sarcome; Stomatologie; Traitement
24
Novembre
mbcb110040
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Tumeurs du muscle strié et du squelette

---
Résumé - Tumeur brune du palais comme première manifestation d'un hyperparathyroïdisme primaire. Présentation d'un cas. La tumeur brune représente une des lésions que l'on peut observer dans
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25262835
CHAMI B
BENRACHADI L
EL OMRI N
EL QATNI M
EL WADY W
EL MOHTARIM B
La tumeur brune représente une des lésions que l'on peut observer dans l'hyperparathyroïdisme. Elle touche les os, y compris ceux de la région maxillo-faciale. Le bilan biologique permet de diagnostiquer la plupart des cas d'hyperparathyroïdisme primaire à un stade précoce ; les formes évoluées asymptomatiques sont extrêmement rares. Cet article présente un cas d'hyperparathyroïdisme primaire, chez une femme de 43 ans, où la première manifestation était constituée par une tuméfaction palatine. Le diagnostic a été évoqué à l'examen histologique et confirmé par le bilan endocrinien.
4
287-291
17
Etude cas; Homme; Hyperparathyroïdie; Lésion; Palais; Stomatologie
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Pathologie non tumorale. Résistance tissu cible. Tumeurs bénignes

---
Angine bulleuse hémorragique après des soins dentaires: présentation d'un cas
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25262836
MILIN C
FOUCHE B
10.1051/mbcb/2011130
L'angine bulleuse hémorragique constitue une affection bulleuse bénigne et méconnue de la cavité buccale et de l'oropharynx. Après une durée de vie limitée, la bulle hémorragique laisse place à une ulcération non spécifique qui peut constituer une réelle difficulté diagnostique. L'histologie est peu contributive et l'immunofluorescence négative. Le diagnostic est principalement clinique. Son étiologie et sa son pathogénie restent largement incomprises. Le seul facteur favorisant connu concerne l'utilisation d'aérosols de corticoïdes au long cours. L'évolution est le plus souvent spontanément favorable mais un cas exceptionnel d'obstruction des voies aériennes supérieures a été décrit. Des récidives apparaissent fréquemment. Un cas survenu chez une femme de 66 ans après des soins dentaires est rapporté.
4
293-296
17
Cavité buccale; Dent; Etude cas; Homme; Soin; Stomatologie; Traitement; Ulcération
24
Novembre
mbcb110030
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Carence en vitamine B12 (2 sup ème /sup partie): présentation de 13 cas découverts sur des manifestations buccales
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25262837
LOUP-LEUCIUC A
LOUP P
LOMBARDI T
SAMSON J
10.1051/mbcb/2011143
Les manifestations buccales d'une carence en vitamine B12 peuvent être isolées et constituer les premières manifestations de la carence. Initialement, elles sont discrètes, protéiformes, fugaces mais récidivantes. Il faut savoir les reconnaître à ce stade car la classique glossite de Hunter représente un stade évolutif tardif. Une meilleure connaissance de La symptomatologie stomatologique liée à cette carence permet d'effectuer un diagnostic précoce, sans attendre l'apparition des manifestations hématologiques et/ou neuropsychiatriques. Ce diagnostic précoce présente un intérêt majeur car certaines manifestations neuropsychiatriques sont rapidement irréversibles. Les manifestations stomatologiques précoces régressent en quelques jours sous traitement ; à un stade tardif, il existe une fibrose qui constitue un état cicatriciel.
4
297-313
17
Anémie de Biermer; Cavité buccale; Cyanocobalamine; Diagnostic; Déficit; Etat nutritionnel; Pathologie de la cavité buccale; Stomatologie; Vitamine B
24
Novembre
mbcb110043
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Anémies. Hémoglobinopathies
Autres maladies métaboliques liées à l'alimentation (malnutrition, carences alimentaires et vitaminiques...)

---
Complications bucco-dentaires des intubations oro-trachéales prolongées: mise au point et présentation de deux cas cliniques
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25262838
HACQUARD A
ROGEZ F
DELAHAYE L
DOVERGNE A
LELIEVRE J
BOISRAME-GASTNN S
10.1051/mbcb/2011134
Les complications bucco-dentaires des intubations oro-trachéales sont fréquentes mais aucune étude importante n'a été conduite sur le sujet. Le but de cet article est de dresser une liste non exhaustive des complications pouvant survenir au décours d'une intubation tels que l'œdème lingual - souvent qualifié de macroglossie -, l'ulcération, la nécrose ou encore les morsures ainsi que les facteurs de risque morphophysiologiques, pathologiques ou techniques qui y sont associés. Le diagnostic différentiel de ces complications est également abordé. À travers deux cas cliniques, un de macroglossie et un de morsure linguale, les mesures de protection des tissus mous buccaux sont exposées. Les patients intubés et sédatés ne contrôlent plus leurs mouvements musculaires et ils peuvent effectuer des mouvements masticatoires anarchiques induisant de graves lésions linguales, voire labiales. Des protections dentaires siliconées peuvent être réalisées et mises en place, sans étape de laboratoire, directement au lit du malade pour protéger les tissus mous et ainsi faciliter la cicatrisation et les soins d'hygiène bucco-dentaire.
4
315-321
17
Complication; Dent; Etude cas; Homme; Intubation; Langue; Macroglossie; Nécrose; Revue bibliographique; Stomatologie; Symptomatologie; Trachée
24
Novembre
mbcb110034
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Syndrome de Gougerot-Sjögren: manifestations buccales et prise en charge
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25262839
HAKKOU F
CHBICHEB S
EL WADY W
10.1051/mbcb/2011141
Le syndrome de Gougerot-Sjôgren (SGS) est une affection auto-immune touchant en premier lieu les glandes exocrines. Sa principale manifestation clinique est le syndrome sec salivaire et/ou oculaire par infiltration lymphocytaire des glandes salivaires et/ou lacrymales. Le médecin dentiste est surtout consulté pour les complications bucco-dentaires et l'inconfort buccal engendrés par les variations qualitatives et quantitatives de la salive. Il a un rôle important à jouer dans le dépistage et le diagnostic précoce de cette affection. Il participe à la prévention des complications en motivant le patient pour l'hygiène bucco-dentaire et en surveillant l'évolution de la pathologie. Le traitement a pour objectif essentiel d'améliorer le confort du malade.
4
323-330
17
Aptyalisme; Cavité buccale; Kératoconjonctivite sèche; Maladie de système; Pathologie de la cavité buccale; Stomatologie; Syndrome de Sjögren; Traitement
24
Novembre
mbcb110041
Accès libre
Sarcoidoses. Granulomatoses d'etiologie indeterminee. Maladies du tissu conjonctif. Maladies du tissu elastique. Vascularites
Pathologie de la cornée, segment antérieur et sclérotique
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Récidive tardive d'un myome mandibulaire ?
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25262840
MARTINELLI-KLÄY C
LOMBARDI T
SAMSON J
10.1051/mbcb/2011142
On utilise couramment le terme de myxome odontogène pour désigner le myxome des maxillaires, une tumeur bénigne rare qui récidive fréquemment car elle envahit les espaces médullaires. Les récidives, presque toujours dues à une exérèse incomplète, sont fréquentes et quelquefois tardives. Le myxome représente une tumeur ubiquitaire, probablement développée à partir des dérivés des crêtes neurales. Cela suffit-il à en faire une tumeur odontogène ?.
4
331-332
17
Mandibule; Maxillaire; Myxome odontogène; Récidive; Stomatologie; Tardif; Tumeur odontogène
24
Novembre
mbcb110042
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie
Tumeurs

---
Prescription des antibiotiques en pratique bucco-dentaire
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25262841
LESCLOUS P
10.1051/mbcb/2011138
4
334-346
17
Antibiotique; Dent; Prescription; Stomatologie
24
Novembre
mbcb110038
Accès libre
Voies aérodigestives supérieures, sinus de la face, glandes salivaires: maladies, sémiologie

---
Caractérisation physico-chimique et effets cytotoxiques de particules atmosphériques PM sub 2,5 /sub de la ville de Dakar (Sénégal)
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25331163
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2011132
DIEME D
CABRA M
VERDIN A
FALL M
BILLET S
CAZIER F
GARCON G
DIOUF A
SHIRALI P
10.1051/ata/2011132
Objectif: La pollution atmosphérique constitue un facteur de risque majeur pour la santé de l'homme. De nombreuses études épidémiologiques ont établi une corrélation entre l'exposition aux particules fines de diamètre aérodynamique inférieur à 2,5 μm (PM sub 2,5 /sub ) et l'apparition de pathologies respiratoires, notamment de cancers pulmonaires. Notre travail a consisté à collecter des particules sur deux sites (P sub 1 /sub et P sub 2 /sub ) de la ville de Dakar caractérisés par un trafic automobile dense. Méthode: La collecte des particules a été effectuée par un impacteur en cascade. Les analyses physico-chimiques effectuées sont: la granulométrie par microscopie électronique à balayage associée à une analyse par rayons X (MEB-EDX) ; la détermination des fractions inorganique par spectrométrie d'émission atomique couplée à un plasma inductif (ICP-AES) ; organiques (hydrocarbures aromatiques polycycliques et composés organiques volatils) par chromatographie en phase gazeuse couplée à un spectromètre de masse (GC-MS) ; enfin, ioniques par chromatographie ionique (CI). Résultats: L'exposition de cellules A549 à des concentrations croissantes de particules P sub 1 /sub et P sub 2 /sub provoque une diminution significative de l'incorporation de la bromodésoxyuridine, de l'activité de la déshydrogénase mitochondriale et une augmentation de l'activité de la lactate déshydrogénase extra-cellulaire. Ces tests ont permis de déterminer les concentrations létales pour P sub 1 /sub (CL sub 10 /sub 5,11 μg/cm sup 2 /sup et CL sub 50 /sub 25,56 μg/cm sup 2 /sup ) et P sub 2 /sub (CL sub 10 /sub 5,59 μg/cm sup 2 /sup et CL sub 50 /sub 27,97 μg/cm sup 2 /sup ). La toxicité la plus importante est observée dans les cellules exposées à la concentration maximale des particules P sub 1 /sub (48 μg/cm sup 2 /sup ). Conclusion: Ces résultats pourraient s'expliquer par les effets délétères synergiques engendrés par les fractions inorganique et organique, sources d'espèces réactives de l'oxygène potentiellement toxiques.
4
157-167
23
Caractérisation; Cytotoxicité; In vitro; Milieu urbain; Particule fine; Pollution air; Poussière atmosphérique; Propriété physicochimique; Toxicité; Ville
Accès libre
Air

---
Accident de plongée sous influence de médicaments : à propos d’un cas et revue de la littérature
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25331164
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2011131
KINTZ P
10.1051/ata/2011131
La plongée sous-marine consiste à explorer le monde aquatique équipé d'un scaphandre autonome spécifique composé d'un gilet de stabilisation, d'un masque, de palmes, d'une bouteille de plongée et d'un détendeur. Nous décrivons ci-dessous le cas d'un homme de 52 ans (1,72m-85kg), plongeur loisir « PADIAdvanced Open Water ». Durant ses vacances dans une île tropicale, et malgré plus de 300 plongées à son actif, il fait un malaise à 24 mètres de profondeur et décède pendant la remontée. L'autopsie révèle des coronaires bouchées à 70 % ainsi que de discrets signes de noyade. L'analyse toxicologique montre la présence d'alprazolam (8 ng/mL), de diphénhydramine (61 ng/mL) et d' amiodarone (4,3 mg/L) dans le sang de la victime. Bien que ces concentrations soient thérapeutiques, nous avons été requis pour déterminer si les médicaments ont pu provoquer l'arrêt cardiaque et s'ils ont pu avoir une incidence sur l'apparition d'ivresse des profondeurs. À cette occasion, une revue de la littérature sur le sujet alcool, médicaments et plongée a été entreprise.
4
169-174
23
Accident; Alcool; Boisson alcoolisée; Ethanol; Etude cas; Homme; Médicament; Plongée; Revue bibliographique; Vigilance
Accès libre
Alcoolisme et intoxication aigue par l'éthanol

---
Dosage des opiacés, de la cocaïne, des dérivés amphétaminiques et de leurs métabolites dans le sang total par SPE-UPLC/MS/MS
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25331165
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2011130
RICHEVAL C
WIART J
HUMBERT L
ORKIL A
LEGELEUX O
LHERMITTE M
10.1051/ata/2011130
Objectif: Développer une méthode de préparation d'échantillons et de quantification simultanée des opiacés, des dérivés amphétaminiques, de la cocaïne et de leurs métabolites dans le sang total par SPE-UPLC/MS-MS. Méthode: 200 μL de sang total préalablement déprotéinisés sont extraits sur cartouches Oasis sup /sup MCX (SPE). Les échantillons sont analysés sur une colonne Acquity UPLC sup /sup BEH C sub 18 /sub , 1,7 μm (2,1 x 100 mm) éluée par un gradient d'acide formique 0,1 % et d'acétonitrile. Les composés sont détectés au moyen d'un spectromètre de masse en tandem en utilisant deux transitions (MRM). Résultats: La méthode développée est sensible et linéaire de 1 à 500 ng/mL pour l'ensemble des molécules avec une précision inter et intra-séries (CV 20 %). Les limites de détection varient de 0,17 à 2,07 ng/mL selon les composés. Conclusion: Une méthode de préparation d'échantillons couplée à l'UPLC/MS-MS est développée pour identifier et quantifier simultanément trois familles de stupéfiants dans le sang total. Cette méthode rapide et sensible est une bonne alternative aux méthodes de chromatographie en phase gazeuse qui nécessitent une dérivation supplémentaire lors du prétraitement.
4
175-182
23
Amfétamine; Analyse quantitative; Cocaïne; Dosage; Dérivé de l'amphétamine; Extraction SPE; Homme; Liquide biologique; Métabolite; Opiacés; Psychotrope; Sang total; Spectrométrie masse tandem; Stimulant SNC; Substance toxicomanogène
Accès libre
Toxicomanies

---
Étude des cinétiques sanguines et cérébrales du i Δ /i 9-tétrahydrocannabinol, de ses métabolites, du cannabidiol et du cannabinol chez la souris. Application à l’homme
2011
http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=25331167
http://www.ata-journal.org/10.1051/ata/2011128
DUVERNEUIL-MAYER C
CHARLIER P
ABE E
DE LA GRANDMAISON G
GRASSIN-DELYLE S
ALVAREZ J
10.1051/ata/2011128
Objectif: Le cannabis, drogue la plus consommée dans le monde, engendre de nombreux troubles notamment comportementaux. Le cannabis contient, outre le Δ sup 9 /sup -THC habituellement étudié, du cannabidiol et du cannabinol. Les effets des cannabinoïdes semblant se poursuivre au-delà de leur présence dans le sang, un décalage de cinétique entre cerveau et sang pourrait exister pour ces molécules. Méthode: Après mise au point et validation d'une technique permettant le dosage, par CPG/SM, du Δ sup 9 /sup -THC, de ses métabolites, du cannabinol et du cannabidiol, nous avons effectué des cinétiques de ces composés dans le sang, dans les hémisphères cérébraux et dans le cervelet chez la souris. Nous avons également dosé ces composés dans le sang, les urines et sept zones de cerveau chez des patients autopsiés. Résultats: Nous avons mis en évidence la présence de cannabidiol dans le cerveau de souris alors qu'il n'est plus présent dans le sang. Une telle persistance a également été retrouvée pour le cannabidiol, mais également le THC et le cannabinol, sur des prélèvements de cerveau de personnes décédées. Conclusion: il semble que certains cannabinoïdes persistent dans le cerveau après disparition du sang. Cette persistance pourrait expliquer certains troubles spatio-temporaux durables des personnes consommatrices de cette drogue.
4
193-204
23
Animal; Cannabinol(6a;7;8;10a-tétrahydro); Cannabinol; Cannabis; Cinétique; Encéphale; Homme; Liquide biologique; Métabolite; Sang; Souris; Substance toxicomanogène; Toxicocinétique
Accès libre
Toxicomanies

---
Courriel
17/06/2018


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.