CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : dermatite phototoxique;

Définition du MeSH : Réaction de type non immunologique, induite par des produits photosensibilisants qui peut donner une dermatite parfois vésiculeuse. Elle provoque une hyper-pigmentation et une desquamation des zones cutanées exposées à la lumière. [Traduction effectuée avant 2008];

Synonyme MeSH : Dermatite de contact phototoxique; Phototoxidermatose;

Hypéronyme MeSH : Phototoxicité;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :

Réaction de type non immunologique, induite par des produits photosensibilisants qui peut donner une dermatite parfois vésiculeuse. Elle provoque une hyper-pigmentation et une desquamation des zones cutanées exposées à la lumière. [Traduction effectuée avant 2008]

N1-SUPERVISEE
Phytodermatitis
http://www.dermis.net/dermisroot/fr/13093/diagnose.htm
Réaction photo-toxique provoquée par un contact direct ou indirect ( manuporté ou aéroporté) avec un ou plusieurs constituants contenu dans une plante. Les substances provoquant une photosensibilisation et, en particulier les furocoumarines tmais aussi la renoncule et le figuier provoquent combinées aux UVA solaires des dermatites aiguës. On remarque alors des lésions striées ou érythématobulleuses de configuration étrange aux sites de contact. La dermite des pré est un exemple de phytodermatose caractéristique. L'hyperpigmentation qui s'ensuit persiste souvent durant des semaines ou des mois.
false
true
false
DermIS.net
Allemagne
dermatite phototoxique
eczéma de contact allergique
plantes
image
phytophotodermatite
diagnostic différentiel
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Dermatite photoxique de contact
http://www.dermis.net/dermisroot/fr/13578/diagnose.htm
Réaction cutanée inflammatoire, non immunologique, présente dans les régions irradiées et ressemblant à un coup de soleil. Celle-ci peut présenter des érythèmes, oedèmes et bulles. Les substances photosensibilisantes qui augmentent la réaction de la peau aux rayons UV et provoquent des réponses cutanées identiques aux coups de soleil peuvent avoir été appliqué localement ou absorbée par voie générale. Les substances photosensibilisantes ont une origine endogène (porphyrines : par exemple,) ou exogène cutanée (goudron, éosine, par exemple), gastro-intestinale ou parentérale (médicaments, Par exemple). Les médicaments provoquant ces éruptions phototoxiques comprennent les tétracyclines, les phénotiazines, la griséofulvine et la décarbazine.
false
true
false
DermIS.net
Allemagne
diagnostic différentiel
image
information scientifique et technique
dermatite phototoxique

---
N1-SUPERVISEE
Soleil et Berce géante : attention aux brûlures
http://www.centreantipoisons.be/nature/plantes/les-plantes-toxiques/berce-g-ante-et-soleil
La sève de certaines plantes contient des substances provoquant des brûlures en cas d'exposition au soleil ou aux U.V d'un banc solaire
false
N
Centre antipoison belge
Belgique
français
néerlandais
heracleum
dermatite phototoxique
coumarines
brochure pédagogique pour les patients

---
Courriel
04/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.