CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : Comité éthique & cancer;

URL : http://www.ethique-cancer.fr/

GIP UNF3S : N;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N1-VALIDE
Usage du placebo dans les essais cliniques en cancérologie
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg31
http://www.ethique-cancer.fr/files/file_fields/2016/03/03/avisndeg31.pdf
Dans le contexte d’une maladie grave comme le sont les cancers, la question est de savoir quels sont les usages éthiquement acceptables du placebo au cours des essais cliniques. Elle est aussi de définir les principes et, par conséquent, les bonnes pratiques en découlant qui doivent s’appliquer dans la relation médecin/malade lorsque le premier propose au second de participer à un essai avec placebo
2016
false
false
false
Comité éthique & cancer
France
français
placebo
essais cliniques comme sujet
tumeurs
recommandation

---
N1-VALIDE
La parole de l'autre : de la neutralité de l'interprétation
Avis n 27
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg27
Dans le dessein de finir un article sur le couple et le cancer pour un hebdomadaire généraliste, une journaliste, renseignée par la Ligue contre le cancer, joint un psychologue connu pour s’occuper de personnes ayant été touchées par le cancer. Elle souhaite que le professionnel commente des récits qu’elle a recueillis auprès de femmes touchées par la maladie et qui portent sur le soutien, l’empathie ou, à l’inverse, sur l’indifférence, voire la mise à distance par le conjoint.
2015
false
false
false
false
Comité éthique & cancer
France
français
récits personnels comme sujet
journaliste
mass-médias
tumeurs
psychologie
recommandation

---
N1-VALIDE
Devoir de soins et disponibilité des moyens : problème de la transfusion sanguine
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg30
« Peut-on invoquer le principe de justice pour mener une réflexion sur l’arrêt des transfusions sanguines, ressources épuisables venant de dons, lorsqu’elles n’apportent qu’un bénéfice à très court terme à ce patient ? Peut-on invoquer la disproportion ? Quelle place dans notre réflexion sur la question du don et de la ressource épuisable ? Quels auraient pu être les mots pour ce patient ? »
2015
false
false
false
Comité éthique & cancer
France
français
recommandation
transfusion sanguine

---
N1-VALIDE
Internet dans la relation de soins en cancérologie
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg29
Le formidable développement de sites et réseaux de patients sur internet qui ciblent des personnes (les patients et leur entourage) en état de très grande vulnérabilité nous interroge sur les motivations de leurs concepteurs. Quels intérêts servent ces sites d’information et de partage ? Quel impact ont-ils sur la relation médecin-malade ? A-t-on l’assurance que les données médicales inscrites demeurent confidentielles ? L’attente du malade peut-elle être véritablement comblée par la promesse de ces sites ? Témoigner sur sa pathologie, son expérience participe-t-il d’une éventuelle éducation thérapeutique ?
2015
false
false
false
Comité éthique & cancer
France
français
Internet
information en santé des consommateurs
tumeurs
réseautage social
médias sociaux
Relations médecin-patient
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Demande d'information d'un proche : internet est-il une réponse adéquate ? Avis n 28
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg28-0
2015
false
false
false
false
Comité éthique & cancer
France
français
recommandation
Internet
information en santé des consommateurs
information en santé des consommateurs
tumeurs osseuses

---
N1-VALIDE
Quand la maladie n'est pas ou ne peut être la priorité de ceux qui en sont atteints
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg26-0
Cette saisine témoigne de la réalité d’une situation de plus en plus prégnante dans l’activité des établissements de santé : la précarité d’une proportion croissante des personnes qui fréquentent ces établissements pour y être prises en charge ... La question posée est donc de savoir si, dans certaines situations, plutôt que de prescrire un traitement considéré optimal dont on peut craindre qu’il ne soit pas suivi comme il conviendrait, il n’est pas préférable d’adapter ce dernier, par exemple en modulant les doses ou en proposant un traitement peut-être moins actif mais exposant à moins d’effets indésirables ? Cela afin que l’administration du traitement soit davantage compatible avec les conditions de vie du malade, même si c’est au prix d’un risque de perte de chance.
2014
false
false
false
false
Comité éthique & cancer
France
français
observance du traitement médicamenteux
facteurs socioéconomiques
pauvreté
précarité
traitement médicamenteux
ordonnances médicamenteuses
médecine individualisée
antinéoplasiques
tumeurs

---
N1-VALIDE
Fin de vie : non-malfaisance et respect de la volonté d'un patient jugé incohérent
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg25-0
La situation décrite dans cette saisine se situe dans le cadre général des questions liées à la fin de la vie de personnes atteintes de cancer. Elle soulève, sous un jour qui, pour n’être pas le plus fréquent n’est pas exceptionnel, la question de la confrontation entre l’autonomie du patient et la décision médicale. Habituellement, cette problématique est envisagée lorsqu’un malade demande à ce que sa vie soit abrégée, souvent pour ne plus souffrir. Dans le cas présent, l’équipe soignante est confrontée à un patient qui ne demande rien de tel et n’exprime aucun souhait d’être soulagé des souffrances qu’il endure, alors même qu’elle porte la responsabilité d’une prise en charge de ses douleurs. La tension éthique n’en est pas moins réelle car s’oppose le principe du respect de l’autonomie du patient à celui du devoir de soulager du mieux possible un patient en souffrance.
2014
false
false
false
false
Comité éthique & cancer
France
français
refus de traitement
recommandation
soins terminaux
malades en phase terminale
Préférence du patient

---
N1-VALIDE
« Désarroi d'une équipe soignante face à une patiente s'opposant à la divulgation de son état de santé auprès de ses proches »
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg23-0
Un infirmier en service d'oncologie fait face à une situation de soins qui pose dilemme au sein de son équipe soignante. Aussi, il souhaite recueillir le point de vue du Comité éthique et cancer sur un plan éthique, déontologique tout en ne négligeant pas l'aspect législatif en regard de cette situation clinique.
2013
false
false
N
false
Comité éthique & cancer
France
français
tumeurs
recommandation
révélation de la vérité
relations familiales
malades en phase terminale
Relations entre professionnels de santé et patients

---
N1-VALIDE
Le consentement de la famille face au prélèvement sur mineur à des fins d’utilisation pour un projet de recherche
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg24-0
2013
false
false
N
false
Comité éthique & cancer
France
français
recommandation
éthique de la recherche
enfant
tumeurs
consentement parental
biobanques
mineurs

---
N1-VALIDE
De l'équité d'accès et d'information aux tests génomiques : le cas du test prédictif Oncotype DX dans les cancers du sein
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg21-0
2013
false
false
false
false
Comité éthique & cancer
France
français
Équité en santé
recommandation professionnelle
tumeurs du sein
tumeurs du sein
traitement médicamenteux adjuvant
analyse génétique
information en santé des consommateurs

---
N1-VALIDE
« La loi Leonetti de 2005 permet-elle de faire face à toutes les situations des personnes en phase terminale et aux demandes des malades en fin de vie ? »
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg22-0
La loi Leonetti permet-elle à l'oncologue de satisfaire une demande de sédation terminale sans réveil de son patient qui a nommé ses limites aux traitements et aux soins ? La discussion prendra en compte les évolutions sociologiques récentes de la cancérologie française. Seront retenus : la mise en oeuvre du parcours personnalisé de soins ; les programmes d'éducation thérapeutique qui se développent ; l'organisation de la cancérologie, par exemple les soins à domicile ; l'efficacité des traitements curatifs et l'amélioration des soins palliatifs ; l'allongement de la vie des malades ; l'état du droit des patients (2002-2005).
2013
false
false
N
false
Comité éthique & cancer
France
français
malades en phase terminale
tumeurs
euthanasie
soins terminaux
soins terminaux
recommandation
droits des patients

---
N1-VALIDE
La détention carcérale conduit-elle à une perte de chance dans la prise en charge des personnes détenues atteintes de cancer ?
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg20-0
En prison, le détenu est-il réellement et toujours un sujet de droit, en effet, le dilemme entre soigner et surveiller ne génère-t-il pas un type d'exclusion ? Finalement, la détention est-elle compatible avec un risque de santé aggravé ? Quelles peuvent être les recommandations du Comité éthique et cancer ?
2012
false
false
N
false
Comité éthique & cancer
France
français
prisonniers
prisons
recommandation
tumeurs
droits des patients
disparités d'accès aux soins
accessibilité des services de santé

---
N1-VALIDE
Maintien et retour dans l'emploi : des avantages et des inconvénients pour une personne atteinte de cancer de se voir reconnue comme travailleur handicapé
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg19-0
La « reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé » (RQTH)1, accordée par la Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH), signifie que la personne peut voir son travail adapté en raison d'une réduction de ses capacités. Il s'agit donc de lui permettre de conserver un emploi ajusté à ses capacités. Seulement, le terme « handicap » est souvent associé à une stigmatisation sociale aux conséquences personnelles pouvant être néfastes.
2012
false
false
N
false
Comité éthique & cancer
France
français
recommandation
personnes handicapées
tumeurs
emploi accompagné pour les personnes handicapées
emploi

---
N1-VALIDE
Annonce de résultats d'anapathologie et de radiologie, dispositif de bonnes pratiques à suivre
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg15-0
Le service d'anapathologie d'un CHU de Guadeloupe a saisi le comité éthique et cancer, par l'intermédiaire du président du comité de Guadeloupe de la Ligue contre le cancer, concernant les modalités de transmission des résultats d'anapathologie de cancer aux patients. En tenant compte de toutes les lois en vigueur, réglementations, droits des patients, déontologie, Plans cancer, consultations dites « d'annonce », peut-on continuer à remettre en main propre aux patients, certes sous pli fermé adressé au médecin référent, un résultat sans explication sur lequel figure le diagnostic histologique d'un cancer, en avançant au patient que cela lui évite de devoir revenir au CHU
2011
false
false
N
false
Comité éthique & cancer
France
français
recommandation professionnelle
tumeurs
révélation de la vérité
tumeurs

---
N1-VALIDE
Refus de consentement aux soins d'une patiente atteinte de troubles psychiatriques
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg18-0
Une patiente âgée de 46 ans, adressée par l'hôpital de Gien pour une tumeur du massif facial (carcinome mucoépidermoïde), présente une pathologie psychiatrique mal étiquetée, ancienne, responsable d'une dégradation sociale majeure et d'une vulnérabilité certaine. Elle requiert un traitement chirurgical lourd, sous peine de l'extension d'une tumeur potentiellement très symptomatique notamment en termes de douleur. La difficulté posée par cette patiente est son consentement très aléatoire, avec une demande de soins intermittente mais un refus des traitements (tant psychiatriques que carcinologiques)
2011
false
false
N
false
Comité éthique & cancer
France
français
recommandation
personnes atteintes de troubles mentaux
troubles mentaux
consentement libre et éclairé

---
N1-VALIDE
De l'engagement moral et de la parole donnée par le médecin traitant
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg16-0
2011
false
false
N
false
Comité éthique & cancer
France
français
éthique médicale
Relations médecin-patient
confiance
recommandation
tumeurs
médecins généralistes
médecine générale

---
N1-VALIDE
De l'inéthiquité de l'annonce d'un pronostic de délai de décès
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg14-0
2011
false
false
N
false
Comité éthique & cancer
France
français
révélation de la vérité
pronostic
mort
éthique médicale
recommandation
tumeurs
faute professionnelle

---
N1-VALIDE
Lors d'une prise en charge en soins continus, la poursuite d'une chimiothérapie au bénéfice minime voire inexistant se justifie-t-elle ?
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg13-0
...ce médecin sollicite l'avis du comité sur le bien-fondé des chimiothérapies dites de « confort », dont on sait que leur bénéfice est minime, voire inexistant. Est-il licite de poursuivre de telles chimiothérapies, alors qu'elles n'améliorent pas la qualité de vie et même souvent l'amoindrissent ? N'est-il pas préférable dans ces situations d'engager des soins palliatifs exclusifs, sachant que cela suppose de dire au patient que la prise en charge n'a plus de visée curative ?
2011
false
false
N
false
Comité éthique & cancer
France
français
recommandation professionnelle
antinéoplasiques
tumeurs
traitement médicamenteux

---
N3-AUTOINDEXEE
Dans le cas d'un patient majeur protégé sous le régime de la tutelle, le tuteur peut-il consentir à un soin pour autrui
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg11-0
Le Comité éthique et cancer est saisi de la question de savoir qui doit donner son consentement à un soin médical, et a fortiori à une recherche biomédicale, et selon quelles modalités lorsque le patient est un majeur protégé sous le régime de la tutelle.
2010
false
true
false
false
Comité éthique & cancer
France
français
gestion des soins aux patients
consentement d'un tiers
tumeurs
recommandation
tuteurs légaux

---
N3-AUTOINDEXEE
Comment concilier la demande d'espoir des patients en situation métastatique (et de leurs proches) avec l'absence de résultats des traitements ?
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg9-0
Un homme de 58 ans atteint d’un cancer du poumon localement avancé est pris en charge par un nouveau médecin, alors qu’il a déjà reçu trois lignes de chimiothérapie sans efficacité et qu’il a présenté une progression cérébrale et osseuse. Une quatrième ligne de chimiothérapie est engagée, qui ne présente pas plus d’efficacité, tandis que des douleurs sternales apparaissent.
2010
false
true
false
false
Comité éthique & cancer
France
français
traitement médicamenteux
abstention thérapeutique
tumeurs
recommandation
résultat thérapeutique

---
N1-VALIDE
Est-il possible d'administrer un traitement à un enfant contre l'avis de la mère ? En cas d'opposition, quelles solutions sont envisageables ?
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg12-0
2010
false
false
N
false
Comité éthique & cancer
France
français
tumeurs
enfant
mères
recommandation
refus de traitement

---
N1-VALIDE
La violence morale ou physique exercée par un patient sur les membres d'une équipe HAD peut-elle justifier l'interruption de sa prise en charge ?
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg10-0
2010
false
false
N
false
Comité éthique & cancer
France
français
arrêt du traitement
violence
hospitalisation à domicile
relations infirmier-patient
recommandation
tumeurs

---
N1-VALIDE
Quelle information donner à une personne atteinte d'un cancer grave qui, avec les traitements, se chronicise ?
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg7-0
Les progrès thérapeutiques obtenus au cours des dernières années font que de plus en plus de patients atteints de cancers à un stade avancé bénéficient d'une vie prolongée avec la maladie, alors même qu'aucune guérison ne peut être envisagée. Il s'agit d'une situation inédite dans l'histoire de la cancérologie qui conduit à s'interroger sur les modalités d'information et d'accompagnement de ces patients par les professionnels de santé. Le comité éthique et cancer s'est intéressé à cette question et propose ici, à défaut de recommandations précises, des éléments de réflexion susceptibles d'orienter tant les équipes soignantes que les patients.
2009
false
false
N
false
Comité éthique & cancer
France
français
information en santé des consommateurs
tumeurs
recommandation professionnelle
maladie chronique

---
N3-AUTOINDEXEE
Quelles réponses apporter à une famille demandant de ne pas réveiller un patient de 80 ans atteint d'une vaste tumeur pancréatique évoluée au-dessus de toutes ressources thérapeutiques ?
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg6-0
2009
false
false
false
Comité éthique & cancer
recommandation
patients
ressources en santé
réveil anesthésique
Tumeurs du pancréas
famille
tumeurs du pancréas

---
N1-VALIDE
Quelle information sur les risques génétiques doit-on donner à la parentèle ?
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg5-0
Avec le développement de la génétique et le recours de plus en plus fréquent, dans le contexte médical, à des tests génétiques à des fins de diagnostic ou d'identification de prédispositions à des maladies graves, la question se pose de plus en plus souvent de savoir quelle information doit être donnée à la parentèle d'un patient pour lequel on dispose du résultat d'un test génétique. De surcroît, s'il y a lieu, selon quelles modalités cette information doit-elle être délivrée afin de respecter tout à la fois le patient, le secret médical mais aussi l'intérêt de la parentèle de ce patient ? L'avis du comité éthique et cancer est sollicité pour éclairer le débat sur cette question dans le contexte de la révision de la loi de bioéthique de 2004.
2009
false
false
N
false
Comité éthique & cancer
France
français
information aux parents
recommandation professionnelle
analyse génétique
prédisposition génétique à une maladie

---
N1-VALIDE
Faut-il informer un préadolescent de 14 ans dont la fertilité a été gravement altérée par un traitement qu'il a reçu à l'âge de 2 ans et qui a permis de le guérir d'un cancer ?
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg4-0
La fertilité d'un préadolescent de 14 ans a été gravement altérée par un traitement qu'il a reçu à l'âge de 2 ans et qui a permis de le guérir d'un cancer. Ses parents ont été informés de cette situation. En revanche, l'information ne lui a pas été communiquée jusqu'à présent. Ce jeune garçon va actuellement très bien ; il mène une vie sociale et scolaire normale. Il est toutefois totalement silencieux sur sa maladie et ne pose jamais aucune question sur celle-ci. L'oncologue et le médecin traitant qui le suivent sont en désaccord sur le fait de l'informer sans attendre davantage de son hypofertilité, voire d'une probable infertilité. Ils saisissent le comité éthique et cancer afin qu'il les oriente dans leur décision, qu'ils souhaitent commune.
2009
false
false
N
false
Comité éthique & cancer
France
français
recommandation professionnelle
information en santé des consommateurs
adolescent
infertilité masculine
tumeurs

---
N1-VALIDE
Quelles réponses apporter aux demandes de DPI pour une forme héréditaire de cancer ?
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg3-0
En France, le diagnostic biologique effectué à partir de cellules prélevées sur l'embryon conçu in vitro, ou diagnostic préimplantatoire (DPI), est très encadré par la loi, et sa mise en oeuvre est autorisée uniquement lorsqu'un couple présente une forte probabilité de donner naissance à un enfant atteint d'une maladie génétique d'une particulière gravité reconnue comme incurable au moment du diagnostic. Les formes héréditaires de cancer peuvent-elles remplir les critères de gravité et d'incurabilité requis par la loi ?
2009
false
false
N
false
Comité éthique & cancer
France
français
recommandation professionnelle
tumeurs
diagnostic préimplantatoire
prédisposition génétique à une maladie

---
N1-VALIDE
Prise en charge informationnelle des parents d'enfant atteint de cancer
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg2-0
Sans préjudice des positions individuelles sur la question de l'euthanasie, de l'accompagnement des personnes en fin de vie, les décisions relèvent-elles de la seule responsabilité médicale ou alors doivent-elles toujours être partagées avec les personnes elles-mêmes ou leurs familles, si les patients ne peuvent exprimer leur sentiment ?
2009
false
false
N
false
Comité éthique & cancer
France
français
information aux parents
maladie de Hodgkin
enfant
recommandation professionnelle

---
N1-VALIDE
Quand une équipe de soins palliatifs doit-elle informer les patients de leur droit à formuler des directives anticipées pour mieux les faire accepter ?
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg8-0
Dans la perspective d'un regroupement de lits identifiés en soins palliatifs au sein d'une même unité, une équipe médicale exerçant dans une clinique chirurgicale s'interroge sur les modalités les plus appropriées pour informer les patients de leur droit à formuler des directives anticipées dans l'éventualité où leur état de santé ne leur permettrait plus d'exprimer leurs volontés. La question se pose notamment pour cette équipe de savoir à quel moment de la prise en charge il convient de délivrer cette information compte tenu des répercussions psychologiques qu'elle peut avoir. Cette équipe sollicite l'avis du comité pour l'éclairer dans sa démarche.
2009
false
false
N
false
Comité éthique & cancer
France
français
information en santé des consommateurs
directives anticipées
recommandation professionnelle
soins terminaux

---
N1-VALIDE
Secret professionnel et assistance à la famille
http://www.ethique-cancer.fr/avis/avis-ndeg1-0
Georges B., soigné pour un cancer du poumon dans un établissement de la région parisienne, était âgé de 45 ans lorsque les médecins lui annoncent qu'il est en situation d'échec thérapeutique. Il leur demande alors de n'en rien dire à sa famille. Au sortir de la chambre, ceux-ci sont interpellés par l'épouse du malade, 40 ans, qui exige de connaître la vérité au motif qu'elle a trois enfants en bas âge (6, 8 et 12 ans) et que cette situation rendrait nécessaire pour elle de reprendre une activité professionnelle interrompue depuis huit ans. Cette saisine pose un réel problème éthique, celui d'une confrontation entre deux principes moraux forts : le secret professionnel garant de l'intimité des personnes et base d'une relation de confiance entre le médecin et son malade, d'une part ; l'assistance à une famille en détresse, d'autre part.
2008
false
false
N
false
Comité éthique & cancer
France
français
recommandation professionnelle
tumeurs du poumon
confidentialité
révélation de la vérité
famille

---
Courriel
01/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.