* Les méta-termes correspondent à des spécialités biologiques ou médicales concernées par un ou plusieurs mots clés (ou arborescences de mots clés), qualificatifs, ou types de ressources. D'autres termes bénéficient également de cette structure, lorsque leur thématique le justifie, exemple enseignement et éducation. Voir la liste.

Recherche Doc'CISMeF filtrée pour cette spécialité :


Libellé préféré : addictologie;

vrai Meta (CISMeF) : true;

Ressource obsolète : false;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
NICOTINELL nicotine
Inscription
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2891539/fr/nicotinell
Le service médical rendu de ces spécialités est important dans l'indication de l'AMM. Ces spécialités n’apportent pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) par rapport aux spécialités à base de nicotine déjà disponibles.
2019
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
nicotine
NICOTINELL MENTHE 1 mg, comprimé à sucer
NICOTINELL MENTHE 2 mg, comprimé à sucer
NICOTINELL TTS 14 mg/24 h, dispositif transdermique
NICOTINELL TTS 21 mg/24 h, dispositif transdermique
NICOTINELL TTS 7 mg/24 H, dispositif transdermique
produits de sevrage tabagique
N07BA01 - nicotine

---
N3-AUTOINDEXEE
BEVITINE thiamine (chlorhydrate de)
Mise à disposition d’une présentation sous plaquette thermoformée en complément de la présentation existante en tube.
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2891884/fr/bevitine
Le service médical rendu par BEVITINE 250 mg, comprimé enrobé sous plaquette thermoformée est important dans les indications de l’AMM. Cette présentation est un complément de gamme qui n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) par rapport aux présentations déjà inscrites...
2019
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
résultat thérapeutique
A11DA01 - thiamine (vit B1)
thiamine
administration par voie orale
BEVITINE 250 mg, comprimé enrobé
BEVITINE

---
N1-VALIDE
Rivastigmine
Mesures additionnelles de réduction du risque
https://www.ansm.sante.fr/Activites/Surveillance-des-medicaments/Mesures-additionnelles-de-reduction-du-risque/Liste-des-MARR-en-cours/Rivastigmine
carnet patient : il comporte les instructions d'utilisation et un tableau de suivi du traitement pour réduire le risque de mésusage et d’erreurs de dose (surdosage et effets indésirables graves, liés notamment à l’oubli du retrait de l’ancien dispositif transdermique au moment d’appliquer le nouveau, ou à l’utilisation simultanée de plusieurs dispositifs transdermiques)...
2019
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
recommandation de bon usage du médicament
recommandation patients
gestion du risque
Rivastigmine
N06DA03 - rivastigmine
EXELON
EXELON 4,6 mg/24 h, dispositif transdermique
EXELON 9,5 mg/24 h, dispositif transdermique
patch transdermique
administration par voie cutanée
RIVASTIGMINE ARROW 4,6 mg/24 heures, dispositif transdermique
RIVASTIGMINE ARROW 9,5 mg/24 heures, dispositif transdermique
RIVASTIGMINE BIOGARAN 4,6 mg/24 h, dispositif transdermique
RIVASTIGMINE BIOGARAN 9,5 mg/24 h, dispositif transdermique
RIVASTIGMINE EG 4,6 mg/24 h, dispositif transdermique
RIVASTIGMINE EG 9,5 mg/24 h, dispositif transdermique
RIVASTIGMINE MYLAN PHARMA 4,6 mg/24 heures, dispositif transdermique
RIVASTIGMINE MYLAN PHARMA 9,5 mg/24 heures, dispositif transdermique
RIVASTIGMINE SANDOZ 4,6 mg/24h, dispositif transdermique
RIVASTIGMINE SANDOZ 9,5 mg/24h, dispositif transdermique
RIVASTIGMINE TEVA 4,6 mg/24 h, dispositif transdermique
RIVASTIGMINE TEVA 9,5 mg/24 h, dispositif transdermique
RIVASTIGMINE ZENTIVA 4,6 mg/24 heures, dispositif transdermique
RIVASTIGMINE ZENTIVA 9,5 mg/24 heures, dispositif transdermique
mauvais usage des médicaments prescrits
surdose
Erreurs de médication

---
N2-AUTOINDEXEE
Les addictions au tabac et à l’alcool -
https://www.lecese.fr/sites/default/files/pdf/Avis/2019/2019_02_addictions.pdf
2019
CESE - Conseil Economique, social et environnemental
France
recommandation professionnelle
Alcooliques
alcools
Alcoolisme
alcool
Comportement toxicomaniaque
alcool éthylique
toxicomanie
tabac
alcool
Alcoolisme
addictions
nicotiana tabacum
alcoolisme
Alcoolisme
alcooliques

---
N1-VALIDE
Naloxone
Mesures additionnelles de réduction du risque
https://www.ansm.sante.fr/Activites/Surveillance-des-medicaments/Mesures-additionnelles-de-reduction-du-risque/Liste-des-MARR-en-cours/Naloxone
Diaporama pour la formation des patients, des usagers et de leur entourage. La formation est effectuée par les professionnels de santé sur les symptômes de l’overdose et l’utilisation de Nalscue. Livret et carte remis aux patients et usagers au moment de la prescription ou de la dispensation...
2019
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
naloxone
NALSCUE
NALSCUE 0,9 mg/0,1 ml, solution pour pulvérisation nasale en récipient unidose
gestion du risque
V03AB15 - naloxone
traitement d'urgence
surdosage d'opiacé
alcaloïdes opiacés
surdose
recommandation de bon usage du médicament
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
Rappel de lots de médicaments à base d’irbésartan - Point d'Information
https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Actualite/Rappel-de-lots-de-medicaments-a-base-d-irbesartan-Point-d-Information
L’ANSM a été informée par le laboratoire Arrow Génériques de l’identification de NDEA à des taux supérieurs aux limites fixées par l’agence européenne du médicament (EMA) dans des lots d’irbésartan. Un rappel des lots concernés est organisé le jeudi 10 janvier 2019. Il s’agit du premier rappel de lots de sartan, autre que le valsartan.Cette action s’inscrit dans le cadre des investigations en cours concernant le défaut de qualité de certains médicaments appartenant à la classe des sartans...
2019
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
contamination de médicaments
irbésartan
médicaments génériques
N-Éthyl-N-nitroso-éthanamine
retraits de médicaments pour raison de sécurité
avis de pharmacovigilance
assistance par téléphone
IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE
IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE ARROW GENERIQUES 150 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé
IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE ARROW GENERIQUES 300 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé
IRBESARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE ARROW GENERIQUES 300 mg/25 mg, comprimé pelliculé
dérivés du biphényle
tétrazoles

---
N1-SUPERVISEE
Teva Canada élargit par précaution le rappel de médicaments contenant du valsartan pour inclure des lots supplémentaires
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2018/67552a-fra.php
Santé Canada informe les Canadiens que, par précaution, Teva Canada a élargi son rappel volontaire pour inclure huit lots supplémentaires de produits contenant du valsartan parce qu’ils pourraient renfermer une impureté, à savoir de la N-nitrosodiméthylamine (NDMA). Le valsartan est utilisé pour le traitement de l’hypertension artérielle et de l’insuffisance cardiaque. Cette mesure s’ajoute à un premier rappel de certains produits contenant du valsartan effectué en raison de la présence de NDMA dans l’ingrédient actif (le valsardan). Le valsartan utilisé dans tous les produits rappelés a été fabriqué en Chine par Zhejiang Huahai Pharmaceuticals...
2018
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
médicaments génériques
Valsartan
avis de pharmacovigilance
retraits de médicaments pour raison de sécurité
contamination de médicaments
Canada
VALSARTAN
VALSARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE

---
N2-AUTOINDEXEE
Éducation thérapeutique du patient en addictologie : état des lieux et construction d'un programme portant sur les troubles liés à l'usage de l'alcool
http://www.sudoc.fr/229666809
L'éducation thérapeutique du patient s'est développée ces dernières années et s'est révélée être une aide complémentaire dans la prise en charge de nombreuses pathologies chroniques. En France, une trentaine de programmes d'ETP sont actuellement en cours dans le domaine de l'addictologie, dont une quinzaine qui portent sur les troubles liés à l'usage de l'alcool. Ils ne sont pas toujours structurés selon les critères de la HAS. Nous avons construit un programme structuré d'ETP en addictologie à partir des référentiels actuels et des pratiques dans les autres structures de soins
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
Éducation
Thérapeutique
Programmes
Thérapeutique
troubles liés à l'alcool
alcool
Alcoolisme
trouble
Alcoolisme
Alcoolisme
a comme patient
alcool
Thérapeutiques
alcool éthylique
Patients
éducation du patient comme sujet
éducation
programmes
thérapeutique
patients

---
N2-AUTOINDEXEE
Etat des lieux sur la connaissance des critères de mésusage de l'alcool : étude quantitative auprès de la population adulte consultant en cabinet de médecine générale
http://www.sudoc.fr/226148432
En France, l'alcool est la deuxième cause de décès évitable avec 49 000 morts par an, mais tient une place particulière auprès de la population générale de part son rôle culturel. Le médecin généraliste a lui, une place centrale dans le système de prévention. Notre étude a donc cherchée à évaluer l'état des connaissances des patients consultants en médecine générale sur le mésusage de l'alcool
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
Médecins
syndrome de Propping-Zerres
Alcoolisme
Consultation
alcool
quantitatif
adulte
alcools
médecine générale
Savoir
Alcoolisme
consultants
collecte de données
quantité
consultation
connaissance
Alcoolisme
Alcooliques
alcool
Adulte
alcoolisme
connaissance
Adulte
population
adulte
alcool éthylique
orientation vers un spécialiste
alcooliques
anodontie
région mammaire
dysplasie ectodermique
obstruction du canal lacrymal
ongles malformés
troubles de la pigmentation
anomalies morphologiques congénitales des membres

---
N2-AUTOINDEXEE
Évaluation du Service de Messagerie texte pour Arrêter le Tabac (SMAT) en 2015-2016
https://www.inspq.qc.ca/publications/2434
Il y a plus de 1,4 million de fumeurs au Québec (Statistique Canada, 2015). Pour les soutenir dans leurs efforts pour cesser de fumer, le Plan québécois d’abandon du tabagisme (PQAT) propose trois types de service en cessation tabagique : les Centre d’abandon du tabagisme (CAT), la ligne j’Arrête (une ligne téléphonique d’aide à l’abandon du tabac) et le site internet j’Arrête. Dans le but d’améliorer les services offerts, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) a confié à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) le mandat d’évaluer un quatrième type de service, soit le Service de Messagerie texte pour Arrêter le Tabac (SMAT).
2018
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
France
français
rapport
messager
Fracture de Maisonneuve
envoi de messages textuels
nicotiana tabacum
Arrêter de fumer
arrêté
Fracture de Pouteau-Colles
Tabac
tabac

---
N2-AUTOINDEXEE
Santé Canada communique aux Canadiens les plus récentes estimations des risques pour la santé des médicaments renfermant du valsartan rappelés, qui contiennent de la NDMA
https://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2018/67734a-fra.php
Santé Canada partage les résultats de son examen des effets potentiels à long terme sur la santé des médicaments renfermant du valsartan qui contenaient une impureté, à savoir la N-nitrosodiméthylamine (NDMA). Les scientifiques de Santé Canada ont évalué les données disponibles afin de déterminer le risque potentiel accru de cancer et de mettre les risques en contexte pour les Canadiens...
2018
false
false
false
France
français
brochure pédagogique pour les patients
information sur le médicament
retraits du marché de médicaments
Communication
Médicaments
Valsartan
évaluation des risques
Communication
VALSARTAN
Communications
valsartan
produits dangereux
ESTIMA
récent
commun
Canada
Risque
médicament
Commune
estimateur
communication sur la santé
risque

---
N3-AUTOINDEXEE
NIQUITIN - NIQUITIN FRUITS TROPICAUX - NIQUITINMINIS MENTHE FRAICHE - NIQUITIN MENTHE DOUCE - NIQUITIN MENTHE GLACIALE
Mise à disposition de substituts nicotiniques.
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2867504/fr/niquitin-niquitin-fruits-tropicaux-niquitinminis-menthe-fraiche-niquitin-menthe-douce-niquitin-menthe-glaciale
Service Médical Rendu (SMR). Important. Le service médical rendu par ces spécialités est important. Amélioration du service médical rendu (ASMR). V (absence). Ces spécialités sont des compléments de gamme qui n’apportent pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) par rapport aux présentations déjà inscrites.
2018
false
false
false
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
NIQUITINMINIS
fruit
mentha
NIQUITIN
fruit
Mentha

---
N3-AUTOINDEXEE
NICORETTESKIN
Mise à disposition en ville d'un substitut nicotinique.
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2867452/fr/nicoretteskin
Service Médical Rendu (SMR). Important. Amélioration du service médical rendu (ASMR). V (absence). Ces spécialités n’apportent pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) dans la stratégie du sevrage tabagique.
2018
false
false
false
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
NICORETTESKIN 10 mg/16 heures, dispositif transdermique
NICORETTESKIN 15 mg/16 heures, dispositif transdermique
NICORETTESKIN 25 mg/16 heures, dispositif transdermique
NICORETTESKIN

---
N1-VALIDE
Arrêt de commercialisation du médicament Artotec (diclofénac/misoprostol) - Point d'information
https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Arret-de-commercialisation-du-medicament-Artotec-diclofenac-misoprostol-Point-d-information
A la demande de l’ANSM, le médicament Artotec (association de l’AINS diclofénac et de misoprostol), utilisé dans les affections rhumatismales, ne sera plus commercialisé à compter du 1er octobre 2018. De nombreuses alternatives thérapeutiques sont disponibles sur le marché...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
retraits de médicaments pour raison de sécurité
ARTOTEC
utilisation hors indication
ARTOTEC 50 mg/0,2 mg, comprimé gastro-résistant
ARTOTEC 75 mg/0,2 mg, comprimé gastro-résistant
association diclofénac misoprostol
hémorragie
Interruption volontaire de grossesse par voie médicamenteuse
avortement spontané
M01AB55 - diclofénac en association
rhumatismes
avortement provoqué
diclofenac

---
N2-AUTOINDEXEE
L’automédication chez les usagers de drogues : de la constitution de savoirs expérientiels à leur confrontation aux médecins
Anthropologie & Santé
https://journals.openedition.org/anthropologiesante/3707
La dimension thérapeutique que peut revêtir la prise de drogues aux yeux des usagers reste peu explorée en sciences sociales. À partir d’une enquête qualitative, cet article étudie les pratiques d’automédication des usagers de drogues, ainsi que l’attitude des médecins généralistes à leur égard. La disponibilité des traitements de substitution aux opiacés sur le marché noir permet aux usagers de les utiliser en automédication pour soulager les symptômes de manque. Ces derniers consomment aussi divers médicaments et drogues illicites lorsqu’ils doivent faire face à des problèmes de santé courants (grippe, douleur, angoisse, par exemple). Par le biais de l’auto-expérimentation et de l’échange entre pairs, ils développent des savoirs expérientiels sur les produits et leur maniement, constitués et transmis au sein du monde des drogues. Mais ces savoirs ne sont pas toujours reconnus comme tels par les médecins, qui interprètent souvent l’automédication des usagers de drogues comme un mésusage ou une inobservance du traitement
2018
false
false
false
OpenEdition
France
français
article de périodique
Santé
automédication
médecins
état d'intoxication médicamenteuse
anthropologie médicale
Médecins
usagers de drogues
Anthropologie
Savoir
Anthropologie
santé
anthropologie

---
N2-AUTOINDEXEE
Le tabagisme chez la femme enceinte : enquête réalisée auprès de 179 femmes enceintes
http://www.sudoc.fr/230099300
L’objectif de ce travail est d’analyser au mieux les raisons de la poursuite du tabagisme gravidique, le profil des femmes enceintes fumeuses et l’exposition au tabagisme passif afin de mieux appréhender les attentes et d’établir des propositions susceptibles d’améliorer les pratiques dans ce domaine
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
collecte de données
enquêteur
accomplissement
Tabagisme
Algie pelvienne
grossesse
tabagisme
femmes enceintes
Tabagisme
Fumer du tabac
Femelle
tabagisme
insuffisance renale
Femelle

---
N2-AUTOINDEXEE
Comment cohabiter avec les toxicomanes ?
https://www.franceculture.fr/emissions/du-grain-a-moudre/comment-cohabiter-avec-les-toxicomanes
En juin dernier, la Colline du crack, porte de la Chapelle, Paris 18e, a été évacuée par la police pour la dix-septième fois en dix ans. Depuis, les crackeurs sont de retour. Comment faire face à la consommation de crack dans la rue ? Comment coexister avec les usagers de drogues ?
2018
false
false
false
France Culture
France
français
émission radiophonique
toxicomanie
Toxicomanie
Toxicomanies
utilisateur habituel de drogues
Toxicomanie
usagers de drogues
Toxicomanie
toxicomanie
cohabitation

---
N2-AUTOINDEXEE
Hépatite C : Renouvellement des stratégies en CAARUD et CSAPA - Manuel méthodologique de réduction des risques, de soutien au dépistage et d'accompagnement vers le soin
https://www.federationaddiction.fr/app/uploads/2018/05/Manuelhepatites_GRVSRESPADDFEDE.pdf
La lutte contre l’hépatite C est devenue un axe majeur de la Stratégie nationale de santé 2018-2022 du Gouvernement dont une des mesures phares est d’« intensifier les actions de prévention et de dépistage à destination des publics les plus exposés pour contribuer à l’élimination du virus de l’hépatite C en France à l’horizon 2025 ». Cette mesure repose sur trois actions principales : • renforcer l’accessibilité aux traitements par l’ouverture à de nouveaux prescripteurs en favorisant les réseaux ville-hôpital ; • renforcer le dépistage de proximité par test rapide d’orientation diagnostique (trod) dans une approche combinée du ViH, VHC, VHB ; • renforcer la prévention des actions innovantes « d’aller-vers » pour toucher les publics prioritaires et éloignés du système de santé.
2018
false
false
false
Fédération Addiction
France
français
rapport
hepatite
précis
Réduction des risques
centres de traitement de la toxicomanie
hepatite
hépatite virale c
Méthodologie
hépatite virale
Méthodologie
hépatite C
Dépistage
Méthodologie
comportement de réduction des risques
CSAPA
Hépatite
réduction manuelle
méthodes
manuels comme sujet
précis
dépistage systématique

---
N1-VALIDE
Premiers gestes en tabacologie
Un livret d’aide à la pratique pour tous les professionnels de santé
http://www.respadd.org/premier-geste-en-tabacologie/
Avec ce guide, nous mettons à disposition de tous les soignants prescripteurs un outil pratique au quotidien. Il n’a pas pour vocation à faire de vous des tabacologues aguerris ; il vous permettra d’informer et d’aider rapidement les patients fumeurs que vous allez rencontrer et vous donner les moyens d’agir en première intention grâce à cette nouvelle compétence qui vous est attribuée.
2018
false
false
false
RESPADD - Réseau de prévention des addictions
information scientifique et technique
Fumer du tabac
Arrêter de fumer
produits de sevrage tabagique

---
N2-AUTOINDEXEE
Les drogues à 17 ans : analyse régionale - Enquête ESCAPAD 2017
https://www.ofdt.fr/publications/collections/rapports/rapports-d-etudes/rapports-detudes-ofdt-parus-en-2018/les-drogues-17-ans-analyse-regionale-enquete-escapad-2017/
L’OFDT a conduit en mars 2017 le 9e exercice de l’enquête ESCAPAD (Enquête sur la santé et les consommations lors de l’appel de préparation à la Défense) centrée sur les usages de substances psychoactives licites et illicites à 17 ans. Les résultats d’ESCAPAD 2017 en métropole ont été présentés en février 2018. Ils ont révélé des baisses plus ou moins marquées selon les produits par rapport à l’enquête ESCAPAD de 2014. Les consommations à la fin de l’adolescence sont d’ailleurs parmi les plus basses enregistrées depuis le début des années 2000. Aujourd’hui, en s’appuyant sur la très grande taille d’échantillon de cette enquête (plus de 40 000 jeunes gens), l’OFDT propose une nouvelle analyse de ces données dans les 13 régions de métropole ainsi que dans quatre territoires d’outre-mer : la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique et La Réunion.
2018
false
false
false
OFDT - Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies
France
français
rapport
Drogués
Acanthome
usagers de drogues
enquêteur
dû à
état d'intoxication médicamenteuse
régional
Fracture de fatigue
collecte de données

---
N3-AUTOINDEXEE
SELINCRO nalméfène (chlorhydrate de) dihydraté
Remise à disposition de la présentation en plaquettes thermoformées standard de SELINCRO
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2872648/fr/selincro
La Commission considère que le service médical rendu par SELINCRO 18 mg, comprimé pelliculé est modéré dans l’indication de l’AMM. Cette présentation est un complément de gamme qui n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) par rapport à la présentation déjà inscrite...
2018
false
false
false
Modéré
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
SELINCRO 18 mg, comprimé pelliculé
chlorhydrate de nalméfène
N07BB05 - nalméfène
SELINCRO
nalméfène
naltrexone
naltrexone

---
N1-VALIDE
Ozurdex 700 microgrammes, implant intravitréen avec applicateur (dexaméthasone) : recommandations suite à la détection de particule de silicone sur certains implants - Lettre aux professionnels de santé
https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Ozurdex-R-700-microgrammes-implant-intravitreen-avec-applicateur-dexamethasone-recommandations-suite-a-la-detection-de-particule-de-silicone-sur-certains-implants-Lettre-aux-professionnels-de-sante
Suite à la détection de particule de silicone sur certains implants et en accord avec l’Agence européenne des médicaments (EMA) et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), le laboratoire Allergan souhaite communiquer des informations relatives à la spécialité Ozurdex 700 microgrammes, implant intravitréen avec applicateur...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
implant pharmaceutique
avis de pharmacovigilance
contamination de médicaments
OZURDEX
OZURDEX 700 microgrammes, implant intravitréen avec applicateur
observation (surveillance clinique)
retraits de médicaments pour raison de sécurité
recommandation de bon usage du médicament
dexaméthasone
implant intra-vitréen de dexaméthasone
injections intravitréennes
évaluation des risques
silicone
inflammation oculaire
maladies de l'oeil
silicone
S01BA01 - dexaméthasone

---
N1-SUPERVISEE
OROBUPRE buprénorphine (chlorhydrate de)
Inscription
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2877332/fr/orobupre
le service médical rendu par OROBUPRE est modéré dans l’indication de l’AMM : Traitement substitutif de la pharmacodépendance aux opioïdes, dans le cadre d’une prise en charge médicale, sociale et psychologique. Le traitement par Orobupré lyophilisat oral est réservé aux adultes et adolescents âgés de 15 ans ou plus, ayant accepté d’être traités pour leur dépendance aux opioïdes...
2018
false
false
false
Modéré
HAS - Haute Autorité de Santé
France
chlorhydrate de buprénorphine
administration par voie orale
résultat thérapeutique
remboursement par l'assurance maladie
troubles liés aux opiacés
adulte
adolescent
N07BC01 - buprénorphine
chlorhydrate de buprénorphine
antagonistes narcotiques
antagonistes narcotiques
gestion du risque
OROBUPRÉ 2 mg, lyophilisat oral
OROBUPRÉ 8 mg, lyophilisat oral
avis de la commission de transparence
OROBUPRÉ
buprénorphine
buprénorphine

---
N2-AUTOINDEXEE
Les interventions de renoncement au tabac chez les jeunes adultes
https://www.inspq.qc.ca/publications/2449
Depuis plus de deux décennies, la consommation de tabac est en baisse au Québec. Malgré cela, certains groupes fument encore de manière substantielle. C’est le cas des jeunes adultes âgés de 18 à 34 ans, chez qui la prévalence du tabagisme (23,7 %) est plus élevée que celle de l’ensemble de la population de 12 ans et plus (18,4 %). Cette synthèse de connaissances a permis d’évaluer l’efficacité des interventions de renoncement au tabac pour les jeunes adultes. Elle s’est également concentrée sur les facteurs pouvant exercer une influence prépondérante sur la participation des jeunes adultes dans ces interventions.
2018
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
adulte
Tabac
nicotiana tabacum
Arrêt de la consommation de tabac
Adulte
enfants majeurs
Jeune adulte
Adulte
tabac
jeune adulte

---
N2-AUTOINDEXEE
Alcool, cannabis et autres drogues - Planification des actions préventives en milieu scolaire au secondaire basée sur les meilleures pratiques
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-002175/
Ce feuillet est destiné aux intervenants des écoles secondaires qui souhaiteraient développer, améliorer ou modifier leur offre de prévention dans leur milieu en matière de consommation de cannabis et d’autres substances. Le document présente les principales questions préalables à se poser ainsi que les compétences à développer et les savoirs à prioriser auprès des élèves. Les conditions d’efficacité et les pièges à éviter sont également présentés.
2018
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
rapport
Autres
Pratique
Meilleures pratiques
Autres
Autres
planifié
alcool
alcoolisme
état d'intoxication médicamenteuse
Alcoolisme
Autres
alcool
médial
Autres
Autres
Drogués
usagers de drogues
prévention secondaire
alcools
Autres
cannabis
Alcoolisme
cannabis
Autres
Alcoolisme
Autres
établissements scolaires
Autres
Alcooliques
alcool éthylique
secondaire
Autres
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
alcooliques

---
N2-AUTOINDEXEE
Les centres de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie en 2016
https://www.ofdt.fr/publications/collections/rapports/rapports-d-etudes/rapports-detudes-ofdt-parus-en-2018/les-centres-de-soins-daccompagnement-et-de-prevention-en-addictologie-en-2016/
Les personnes ayant des problèmes d’addiction peuvent bénéficier d’une prise en charge médico/sociale dans des établissements spécialisés appelés centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA). Les CSAPA remplissent chaque année un rapport d’activité type qui permet de décrire de façon globale et homogène les caractéristiques des personnes accueillies par ce dispositif spécialisé, ainsi que l’activité de ces centres. Ce rapport de synthèse décrit de façon distincte les patients et l’activité des CSAPA ambulatoire, et des CSAPA avec hébergement. La synthèse des données figurant dans les annexes relatives aux consultations jeunes consommateurs et à l’intervention pénitentiaire du rapport type donne également quelques éléments de description des patients et de l’activité spécifiques à ces deux dispositifs.
2018
OFDT - Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies
France
rapport
central
centres de traitement de la toxicomanie
Fracture de Pouteau-Colles
Centre

---
N1-SUPERVISEE
L’ANSM octroie une autorisation de mise sur le marché pour une utilisation du baclofène dans l’alcoolo-dépendance - Communiqué
https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Communiques-Communiques-Points-presse/L-ANSM-octroie-une-autorisation-de-mise-sur-le-marche-pour-une-utilisation-du-baclofene-dans-l-alcoolo-dependance-Communique
Au regard des données disponibles, dont l’expérience clinique rapportée par les différents acteurs concernés, et compte-tenu du problème de santé publique majeur que représente l’alcoolisme, l’ANSM a décidé d’octroyer l’AMM à la spécialité BACLOCUR (baclofène) 10 mg, 20 mg et 40 mg dans l’alcoolo-dépendance, en raison de l’intérêt pour la prise en charge des patients en échec thérapeutique et donc d’un bénéfice pour la santé publique, en prévoyant un suivi renforcé dès sa commercialisation...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
agrément de médicaments
alcoolisme
baclofène
surveillance post-commercialisation des produits de santé
France
BACLOCUR
N07BB - médicaments utilisés dans la dépendance alcoolique

---
N1-SUPERVISEE
OPÉRATION PANGEA XI contre les trafics de médicaments : une problématique mondiale qui n’épargne pas la France - Communiqué
https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Communiques-Communiques-Points-presse/OPERATION-PANGEA-XI-contre-les-trafics-de-medicaments-une-problematique-mondiale-qui-n-epargne-pas-la-France-Communique
L’opération internationale « PANGEA XI » est la principale opération coordonnée au niveau international pour lutter contre les trafics de produits de santé illicites. Initiée notamment par Interpol et l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD), dans l’intérêt des patients et des consommateurs, elle se déroule simultanément dans une centaine de pays, dont la France... En France, le succès de l’opération PANGEA se confirme à nouveau cette année : plus de 466 000 produits de santé illicites et une tonne de produits en vrac ont été saisis ; 13 enquêtes judiciaires ont été ouvertes et à ce jour aucune mise en examen ou personne écrouée. Plus de 70 % des produits saisis provenaient d’Asie (principalement d’Inde et de Singapour). La majorité des saisies a eu lieu sur les grandes plates-formes aéroportuaires mais également dans le fret routier...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
contrôle des médicaments et des stupéfiants
escroquerie
Internet
législation sur les produits chimiques ou pharmaceutiques
coopération internationale
services pharmaceutiques en ligne
médicaments contrefaits
commerce
recommandation patients
détournement de médicaments sur ordonnance

---
N3-AUTOINDEXEE
Nouveaux produits de synthèse - Dix ans de recul sur la situation française
https://www.ofdt.fr/publications/collections/periodiques/lettre-tendances/nouveaux-produits-de-synthese-dix-ans-de-recul-sur-la-situation-francaise-tendances-127-octobre-2018/
Que recouvre l’appellation « Nouveaux produits de synthèse « (NPS) ? Qui les consomment ? Quelles sont les conséquences de leurs usages ? L’OFDT consacre à ces substances le numéro 127 de Tendances. Offre et dynamique du phénomène, molécules consommées, profils d’usagers, conséquences sanitaires y sont étudiés à partir d’un ensemble de sources, notamment le projet I-TREND développé avec le soutien de l’Union européenne (forums d’usagers etanalyse de l’offre sur Internet, enquête en ligne...).
2018
OFDT - Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies
France
article de périodique
drogues fabriquées clandestinement

---
N3-AUTOINDEXEE
Profils et pratiques des usagers de drogues rencontrés dans les CAARUD en 2015
https://www.ofdt.fr/publications/collections/rapports/rapports-d-etudes/rapports-detudes-ofdt-parus-en-2018/profils-et-pratiques-des-usagers-de-drogues-rencontres-dans-les-caarud-en-2015/
L’Enquête nationale dans les CAARUD (ENa-CAARUD), menée par l’OFDT à intervalles réguliers depuis 2006, renseigne sur les caractéristiques socio-démographiques, les consommations et les pratiques liées aux usages (injection, dépistage, etc.), du public accueilli dans le dispositif des CAARUD. L’édition 2015 de l’enquête, qui s’est déroulée au mois de septembre, a permis d’interroger quelque 3 130 individus dans plus de 140 CAARUD de France métropolitaine et des départements d’outre-mer (Guadeloupe, Guyane et La Réunion). Ce rapport présente les résultats de cet exercice 2015 et les met en perspective, autant que possible, avec ceux des éditions antérieures.
2018
OFDT - Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies
France
rapport
Fracture de Maisonneuve
état d'intoxication médicamenteuse
usagers de drogues
Pratique

---
N2-AUTOINDEXEE
En quoi l’entretien motivationnel peut-il favoriser la prise de conscience chez les personnes hospitalisées en soins aigus souffrant d’une dépendance alcoolique se situant dans l’âge du mitan ?
http://doc.rero.ch/record/323181?ln=fr
Introduction : L’alcool est la substance psychoactive la plus couramment consommée en Suisse. Environ 250'000 personnes seraient dépendantes à l’alcool, entraînant une multitude de conséquences tant personnelles que sociétales. Nous remarquons, de par notre pratique, que passablement de patients hospitalisés en soins aigus souffrent de dépendance à l’alcool. Ce travail de Bachelor s’intéresse à la prise en soins des personnes dépendantes à l’alcool hospitalisées dans une unité de soins aigus. Et plus précisément, nous souhaitons rechercher en quoi l’entretien motivationnel, pour les personnes alcooliques hospitalisées, peut favoriser une prise de conscience du trouble. Problématique : Notre intérêt pour le thème abordé ainsi que la question de départ sont mis en évidence dans cette partie. Le sujet de la prise en soins des dépendances hors contexte psychiatrique est selon nous peu abordé. Ce chapitre nous a permis d’ancrer notre problématique dans la discipline infirmière, puisque nos concepts sont mis en relation avec le métaparadigme infirmier et les modes de savoirs infirmiers (Carper, 2006 ; Fawcett, 2005). Par ailleurs, la problématique permet de comprendre davantage un phénomène au travers de la revue exploratoire qui a été menée. De plus, elle permet de voir en quoi le questionnement qui s’y rattache semble profitable pour la pratique infirmière. Enfin, elle donne lieu à l’apparition des concepts importants de notre sujet.
2018
RERO DOC - Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale
Suisse
thèse ou mémoire
entretien motivationnel
conscience immédiate
alcoolisme
Alcooliques
alcoolisme
Alcools
hospitalisation
Personna +
alcool
personnes
âge
Alcoolisme
Conscience
soins
Alcoolisme
dépendance alcoolique
Alcoolisme
hospitalisation
conscience
alcooliques
alcools
conscience

---
N2-AUTOINDEXEE
Étude de l'évolution du tabagisme après un conseil d'arrêt : Retour d'expérience dans un cabinet de médecine générale sur 156 fumeurs
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01900727/document
Le tabac est considéré comme la 1ère cause de décès évitables selon l’OMS. En France, on estime à 73200 le nombre de décès attribuables au tabac en 2016, sans compter les comorbidités associées. La prévalence du tabagisme en France est une des plus fortes d’Europe. Les réponses à ce problème ont tardé à apparaître, mais commencent à porter leurs fruits. Pour lutter contre le tabagisme, le médecin généraliste a un rôle primordial. C’est pourquoi, en 2014, la Haute Autorité de Santé (HAS) a mis à jour ses recommandations dans l’aide au sevrage tabagique. Nous nous sommes appropriés ces recommandations pour réaliser une étude interventionnelle avec pour objectif principal d’évaluer le taux de progression de l’étape motivationnelle selon le modèle transthéorique après un conseil d’arrêt du tabac. Les objectifs secondaires sont d’étudier le taux d’arrêt et de réduction de la consommation, d’analyser la motivation des personnes qui n’ont pas arrêté de fumer et d’évaluer un impact global. br Méthode : br Il s’agit d’une étude de type interventionnelle, prospective et uni-centrique. Nous avons interrogé les patients fumeurs réguliers, volontaires, âgés de 18 à 75 ans, adressés par leur médecin traitant à la fin de leur consultation. L’étude s’est déroulée dans un cabinet médical semi-rural situé à Bourg-Achard, commune de l’Eure (27). Les fumeurs ont été évalués entre T0 et T1 (8 semaines après) sur leur tabagisme, l’étape motivationnelle du modèle transthéorique, la motivation selon le test Q-MAT et une échelle analogique. br Résultats : br 156 fumeurs ont été inclus dans notre étude, 54 fumeurs ont changé de statut dans le modèle transthéorique dont 81% dans le sens d’une progression, IC95% [69% ; 90%]. A T1, 21 personnes (13,4%) ont arrêté de fumer et 32 personnes (20,5%) ont réduit leur consommation d’au moins la moitié. Nos résultats ont montré que le test Q-MAT était plus significatif pour présager d’un arrêt du tabac, que le modèle transthéorique. La consommation du tabac a diminué globalement de 28,4%. Nous constatons également une progression chez les personnes qui n’ont pas arrêté de fumer, que ce soit de leur dépendance ou de leur motivation. Notre intervention a permis un effet positif pour 4 patients sur 10 environ, et un patient sur 10 a estimé qu’elle l’a aidé à arrêter de fumer. br Conclusion : br Le conseil à l’arrêt du tabac est et reste une des missions importantes du médecin généraliste. Ce travail devrait inciter les médecins à s’inquiéter du statut tabagique de leurs patients et à les conseiller d’arrêter de fumer.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
collecte de données
Arrêt de la consommation de tabac
Tabagisme
tabagisme
Fumeurs
Médecins
Agnosie spatiale
tabagisme
fumeur
médecine générale
Tabagisme
Assistance

---
N1-SUPERVISEE
Évolution de la consommation de tabac à l’occasion d’une grossesse en France en 2016
In Bull Epidémiol Hebd. 2018;(35-36):694-703
http://invs.santepubliquefrance.fr/beh/2018/35-36/2018_35-36_2.html
Introduction – Le tabagisme maternel durant la grossesse est un facteur de risque modifiable majeur de morbidité maternelle et fœtale. Peu d’études se sont intéressées de manière distincte aux caractéristiques des femmes qui réduisaient leur consommation au cours de la grossesse sans pouvoir l’arrêter complétement. Les objectifs étaient de décrire les facteurs associés aux comportements d’arrêt et de réduction du tabac pendant la grossesse et leurs disparités régionales. Méthode – Les analyses reposent sur les données de l’Enquête nationale périnatale (ENP) de 2016. Il s’agit d’un échantillon représentatif des naissances pour l’année. La population d’étude était composée de 12 399 femmes majeures ayant accouché d’un enfant vivant (dont 652 dans les départements et régions d’Outre-mer). Les caractéristiques associées à une réduction de la consommation de tabac (inférieure à 50% : R 50% ou supérieure à 50% : R 50%) comparée à un arrêt ont été analysées par régression logistique multinomiale chez les fumeuses. Résultats – En 2016, 30,0% des femmes fumaient avant grossesse. Parmi elles, 45,8% ont arrêté de fumer avant le 3e trimestre, 37,2% ont divisé par 2 leur consommation (R 50%) et 16,9% ont peu diminué leur consommation (R 50%). Elles étaient 16,2% à fumer au 3e trimestre. Ces proportions variaient selon le nombre de cigarettes avant grossesse. Les caractéristiques sociodémographiques étaient moins favorables pour les femmes diminuant peu leur consommation au cours de la grossesse, et la multiparité était associée à une diminution du tabac plutôt qu’à un arrêt. Des disparités régionales étaient observées. Conclusion – Le contexte sociodémographique, la quantité de cigarettes fumées avant grossesse et la région apparaissent comme des éléments importants à prendre en compte pour identifier les femmes les plus à risque de continuer à fumer durant la grossesse.
2018
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
grossesse
Fumer du tabac
France
Arrêter de fumer
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Évolutions de la morbidité et de la mortalité liées au tabagisme chez les femmes en France métropolitaine : une situation préoccupante
In Bull Epidémiol Hebd. 2018;(35-36):683-94
http://invs.santepubliquefrance.fr/beh/2018/35-36/2018_35-36_1.html
Introduction – La prévalence du tabagisme chez les femmes est en constante augmentation depuis le début des années 1970. Cet article propose d’en décrire l’impact, en France métropolitaine, sur les évolutions récentes de la morbi-mortalité de trois pathologies très liées au tabagisme (le cancer du poumon, la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) et l’infarctus du myocarde) et sur le nombre de décès attribuables au tabagisme pour toutes les pathologies liées au tabac. Méthodes – Les données de prévalence du tabagisme sont issues d’enquêtes en population générale par quotas (1974-1991), puis du Baromètre santé (1992-2017). Les données de morbidité proviennent des données d’hospitalisation du PMSI-MCO pour l’infarctus du myocarde et les exacerbations de BPCO, et des données des registres de cancer pour les estimations de l’incidence du cancer du poumon. Les données de mortalité sont extraites de la base nationale des causes médicales de décès. Les décès attribuables au tabagisme ont été calculés en combinant des données de mortalité, des taux de décès par cancer du poumon et des risques relatifs ajustés de décès associés au tabagisme. Résultats – L’incidence du cancer du poumon a augmenté de 72% chez les femmes entre 2002 et 2012, tandis qu’elle est restée stable chez les hommes. Pour les exacerbations de BPCO, l’incidence des patients hospitalisés a doublé entre 2002 et 2015 chez les femmes et augmenté de 30% chez les hommes. Pour l’infarctus du myocarde avant 65 ans, l’incidence a augmenté de 50% entre 2002 et 2015 chez les femmes et de 16% chez les hommes. De la même manière, la mortalité par cancer du poumon et BPCO a augmenté respectivement de 71% et 3% chez les femmes et diminué de 15% et 21% chez les hommes. Les augmentations les plus importantes de la prévalence du tabagisme et de la morbi-mortalité étaient observées chez les femmes de 45 à 64 ans. Enfin, le nombre estimé de décès attribuables au tabagisme a été multiplié par deux entre 2000 et 2014 chez les femmes. Conclusion – L’augmentation de la prévalence du tabagisme chez les femmes depuis les années 1970 a des répercussions majeures sur la morbi-mortalité des pathologies liées au tabac. Il est nécessaire de poursuivre les efforts portés sur la prévention du tabagisme en France et d’explorer la possibilité d’une aide à l’arrêt individuelle en fonction du sexe.
2018
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
Fumer du tabac
Fumer du tabac
infarctus du myocarde
tumeurs du poumon
broncho-pneumopathie chronique obstructive
prévalence
article de périodique
Fumer du tabac
France
morbidité
Femelle

---
N2-AUTOINDEXEE
L’addiction de l’infirmière: revue de la littérature
http://doc.rero.ch/record/323272?ln=fr
Contexte : l’abus de substances psychoactives est un problème connu depuis le siècle dernier. Selon les études effectuées sur le sujet, la prévalence de cette consommation excessive de substances serait égale à celle de la population en général. Cependant, les infirmières souffrant du problème représentent un danger tant pour la sécurité des patients que pour leur propre sécurité. Aux Etats-Unis, deux approches sont mises en évidence. La première consiste en des sanctions disciplinaires (licenciement, jugement). La deuxième comprend l’insertion dans un programme d’aide visant à la guérison ainsi qu’à la réinsertion professionnelle des infirmières concernées. But : cette revue de la littérature a pour objectif de rechercher, dans un premier temps, les facteurs de risques reliés à l’adoption d’un comportement addictif. Puis, elle apportera des pistes d’amélioration pour une prise en charge efficace d’un professionnel de la santé souffrant d’une telle dépendance. Méthode : la recherche des articles nécessaires à l’élaboration de ce travail s’est effectuée du mois de février 2017 au mois de mars 2018 sur les bases de données suivantes : CINAHL Complete, Pubmed, OVID et Cochrane Library. Les critères d’inclusion sont les articles en français ou en anglais parus après 2012. Les études devaient être de source primaire et répondre à la question de recherche. Résultats : les résultats des six études fournissent un aperçu de la complexité de la toxicomanie. La prévalence d’une dépendance à une substance est égale à la population générale. Les différentes mesures présentées par les programmes de suivi permettent, en outre, de favoriser une réduction des risques pour les infirmières. Une approche non punitive soigne 75% de cas en plus qu’un recours à des sanctions disciplinaires. Conclusion : une meilleure formation des ICUS et des employés, la confidentialité et une approche non punitive sont essentielles à une guérison ainsi qu’à la réduction des risques que présentent les infirmières et les patients
2018
RERO DOC - Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale
Suisse
thèse ou mémoire
Comportement toxicomaniaque
toxicomanie
addictions
Addiction
Littérature
littérature de revue comme sujet

---
N2-AUTOINDEXEE
Que font les médecins généralistes devant une anémie modérée chez les patients de plus de 80 ans ?
http://www.sudoc.fr/231484496
Environ 20% des sujets de plus de 80 ans présentent une anémie modérée en ambulatoire. Majoritairement d'origine multifactorielle, elle a un impact sur leur morbi mortalité et leur qualité de vie. L'objectif de ce travail était d'évaluer la prise en charge par les médecins généralistes d'une anémie modérée entre 10 et 12 g/dl d'hémoglobine chez ces patients. Cette enquête de pratique quantitative, descriptive, observationnelle et transversale a été réalisée entre avril 2017 et février 2018. 117 réponses sur les 1 112 questionnaires envoyés par mail auprès de médecins généralistes exerçant en région Rhône Alpes ont été statistiquement analysées grâce au Logiciel R version 3.1.0. 90,6% des médecins interrogés considéraient un taux d'hémoglobine entre 10 et 12 g/dl comme une anémie et 85,5% l'exploraient chez ces patients. Devant une anémie microcytaire, 85,5% d'entre eux demandaient un bilan martial, 70,9 % un bilan inflammatoire et 53,8% une créatininémie. Devant une anémie normo ou macrocytaire, 83,8% demandaient un bilan vitaminique (B12, folates), 55,6% un bilan inflammatoire, 63,2% une créatininémie et 47,9% une TSH. Devant une anémie ferriprive, l'endoscopie digestive était demandée par 59,8% d'entre eux. Au total, les médecins interrogés suivaient globalement les recommandations officielles, bien qu'un nombre certain d'entre eux n'est pas suffisamment pris en compte cette anémie ni optimisé son exploration. Des formations complémentaires en hémato gériatrie et des recommandations sur un bilan initial à réaliser devant la découverte d'une anémie permettraient une meilleure prise en charge de ces patients
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
médecins généralistes
Adénoaméloblastome
anémie
crampe musculaire
Anémie
anemie
a comme patient
anémie
patients
Médecins
modération

---
N2-AUTOINDEXEE
Gestion du sevrage tabagique chez la femme enceinte par les professionnels de santé en Normandie
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01915354/document
Selon l'OMS, on compte dans le monde plus d'un milliard de fumeurs dont 20 % environ sont des femmes, et ce chiffre ne peut qu'augmenter. En France 36% des femmes démarrent une grossesse alors qu'elles fument au moins une cigarette par jour. Au jour de l'accouchement 21% continuent de fumer contre 15% en 1981, ce sont les fumeuses les plus dépendantes ou les moins averties. Les professionnels de santé tiennent une place centrale dans la prise en charge de ce sevrage. L'objectif principal est d'explorer les facteurs qui influencent l'implication des professionnels de santé dans le sevrage tabagique des femmes enceintes. br MATERIELS ET METHODES : br Il s'agit d'une étude observationnelle descriptive transversale par questionnaire destiné aux professionnels de santé intervenant dans la prise en charge de la femme enceinte (médecins généralistes, internes en SASPAS, gynécologues et sages- femmes). La période de l'étude s'est étendue du 1 septembre 2017 au 1 mai 2018. br RESULTATS : br Le taux de réponse de 9,4%. Les professionnels considèrent, à 79%, que la grossesse est un moment propice au sevrage. 61% des professionnels abordent le sevrage tabagique à chaque consultation. Parmi les 20 fumeurs interrogés, 6 d'entre eux considèrent que leur statut de fumeur entraîne une modification de leurs pratiques. Selon eux, ils sont plus à même à proposer un sevrage car ils connaissent les difficultés que la patiente rencontre, les bénéfices qu'elle pourra tirer d'un arrêt de la consommation, et les risques de rechute inconnu du professionnel non-fumeur. Leur implication est modifiée quelques fois par des connaissances insuffisantes un manque de temps, un manque de réceptivité de la patiente, une peur de culpabiliser la patiente. br CONCLUSION : br Certains outils efficaces dans la prise en charge du sevrage tabagique chez la femme enceinte sont encore mal connus et par conséquent peu utilisés en pratique. De nombreuses difficultés rencontrées par les médecins peuvent représenter des freins à cette prise en charge, et quelques propositions sont proposées pour améliorer les pratiques. Les médecins généralistes peuvent en continuant à mieux informer, repérer, traiter, orienter si besoin, accompagner, accroître l'efficacité de leurs actions.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
tabagisme
grossesse
Sevrage
Tabagisme
tabagisme
sevrage
santé des femmes
Arrêt de la consommation de tabac
femmes enceintes
Tabagisme
personnel de santé
Arrêter de fumer

---
N1-SUPERVISEE
Médicaments antalgiques opioïdes : ce qu'il faut savoir, ce qu'il faut faire
http://www.respadd.org/wp-content/uploads/2018/10/Livret-opioides-1.pdf
Ce livret s’attache à donner aux professionnels de santé des informations essentielles sur ces médicaments pour bien les prescrire et accompagner leur délivrance de conseils de bon usage. Savoir les prescrire implique aussi de penser et de savoir, les déprescrire en cas d’inefficacité ou d’effets indésirables. C’est un des outils qui participera à prévenir une potentielle crise des opioïdes en France tout en assurant aux patients un soulagement de leur douleur grâce à un accès large et sécurisé à ces médicaments...
2018
false
false
false
RESPADD - Réseau de prévention des addictions
France
recommandation de bon usage du médicament
douleur
Mésusage de médicament
mauvais usage des médicaments prescrits
analgésiques morphiniques
surdose
grossesse
Allaitement naturel
analgésiques morphiniques
rapport
analgésiques morphiniques

---
N3-AUTOINDEXEE
Les niveaux d’usage des drogues illicites en France en 2017
https://www.ofdt.fr/publications/collections/periodiques/lettre-tendances/les-niveaux-dusages-des-drogues-illicites-en-france-en-2017-tendances-128-novembre-2018/
L’OFDT et Santé publique France publient les résultats du volet drogues illicites du Baromètre santé 2017 qui a interrogé plus de 20 000 personnes âgées de 18 à 64 ans sur leurs usages de ces substances. Une large part de l’analyse porte sur le cannabis, produit illicite de très loin le plus expérimenté en France. Près de la moitié (45 %) des adultes en ont déjà consommé et un adulte sur 10 (11 %) est usager dans l'année. On dénombre 3,6 % d'usagers réguliers (au moins 10 usages dans le mois). L’usage quotidien concerne pour sa part 2,2 % des 18-64 ans.
2018
OFDT - Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies
France
article de périodique
France
Fracture de fatigue
usagers de drogues
France
drogue illicite
France
France
français
drogues des rues
France
Drogués

---
N3-AUTOINDEXEE
Tabagisme en Île-de-France : Constats 2016 et évolutions depuis 2005
http://www.ors-idf.org/index.php/fr/publications/167-prevention/tabac/879-tabagisme-en-ile-de-france-constats-2016-et-evolutions-depuis-2005?highlight=WzIwMTZd
Le tabagisme demeure en France la première cause de mortalité évitable. En 2016, le tabagisme quotidien concerne 26 % des Franciliens entre 15 et 75 ans. Un niveau moindre que celui du reste de la France, mais plus élevé que dans l’ensemble des pays d’Europe occidentale. À l’occasion du « mois sans tabac », qui se tient en novembre de chaque année, la publication « Tabagisme en Ile-de-France » rappelle les enjeux forts de cette question et présente les résultats issus des données du Baromètre santé 2016 de Santé publique France, sur un échantillon francilien de 4253 personnes (mettre le lien). Cette étude décrit l’usage du tabac et son évolution depuis 2005.
2018
ORS Ile-de-France
France
article de périodique
Tabagisme
tabagisme
Paris
tabagisme
français
Tabagisme
Fongémie
Ile-de-France
France
Fracture de Pouteau-Colles
France
France
France
France
Fumer du tabac
France

---
N2-AUTOINDEXEE
Parents et mésusage d’alcool des adolescents: quelle place pour le médecin généraliste dans la prévention des risques et la réduction des dommages ?
http://www.sudoc.fr/231755287
Contexte : En France, l’alcool est la première substance psychoactive en termes d’usage et de précocité d’expérimentation chez les jeunes. L’influence des parents est majeure dans l’initiation aux boissons alcoolisées et souvent banalisée. Par la multiplication des occasions de consommation au cours de la période adolescente, les jeunes français s’exposent au risque de mésusage. Objectif : Après le recueil de leurs points de vue, de leurs représentations et de leurs expériences sur ce sujet, l’objectif de l’étude sera d’analyser les attentes des parents et de dégager des perspectives d’amélioration en médecine générale dans la prévention du mésusage de l’alcool à l’adolescence. Méthode : Une étude qualitative a recueilli des données à partir de onze entretiens individuels de parents d’adolescents âgés de 11 à 18 ans, grâce à un questionnaire semi-directif. Résultats : Le mésusage de l’alcool à l’adolescence est un sujet d’inquiétude parentale, dès lors que les consommations sont excessives et intentionnelles au sein d’un groupe de pairs. Les parents se considèrent comme les principaux acteurs dans la démarche de prévention mais s’interrogent sur leurs méthodes éducatives. Ils identifient leur médecin généraliste comme un interlocuteur privilégié pour répondre à leurs interrogations, et un soutien important dans le développement de leurs compétences. Ils sont conscients d’une action nécessaire, mais qui semble difficile. Pour mieux repérer le mésusage de l’alcool à l’adolescence, les parents suggèrent d’instaurer, à l’attention de la famille, une consultation dédiée à la prévention des comportements à risque chez les jeunes. La relation de confiance et la confidentialité d’un entretien au cours d’une consultation leur sont essentielles pour faciliter l’intervention du médecin auprès du jeune. Conclusion : Les parents représentent une cible d’intervention majeure dans la prévention du risque de mésusage de l’alcool chez les adolescents. La place du médecin généraliste est stratégique auprès d’eux. Pour renforcer la prévention, l’étude montre la nécessité d’élaborer des outils et des programmes d’intervention de soutien à la parentalité en médecine générale, et d’évaluer leur impact.
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Alcoolisme
parents
médecins généralistes
Alcoolisme
réduction des dommages
comportement de réduction des risques
alcool
Alcoolisme
Alcooliques
médecine générale
alcoolisme
médecine préventive
Placement dans la parenté
Réduction des risques
parent alcoolique
rôle médical
Médecins
alcools
alcooliques
placement en famille d'accueil

---
N2-AUTOINDEXEE
Évolution du craving, de l’anxiété, de la dépression, du tabagisme et de la qualité de vie, sous baclofène versus placebo, chez les patients alcooliques de l’essai Bacloville
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01928368/document
Contexte : l’alcoolisme en France est responsable de 49 000 décès chaque année. Il existe peu de traitements pour les patients et leur efficacité est très limitée. En 2004, Olivier Ameisen relate dans un article puis dans un livre grand public la guérison de son alcoolisme grâce au baclofène. Ce traitement est alors utilisé par quelques médecins à la demande de leurs patients. Les résultats sont prometteurs, mais il manque un essai de qualité pour tester l’efficacité du baclofène. L’essai clinique Bacloville est alors réalisé pour évaluer l’efficacité du baclofène chez les patients ayant des problèmes d’alcool. Objectif : l’objectif de ce travail est d’évaluer l’évolution du craving, de l’anxiété, de la dépression, du tabagisme et de la qualité de vie, sous baclofène versus placebo, chez les patients alcooliques de l’essai Bacloville. Méthode : essai contrôlé randomisé pragmatique, prospectif, multicentrique, réalisé en ambulatoire pendant un an, en double aveugle, baclofène versus placebo, chez des patients alcooliques. Résultats : 320 patients ont été inclus, 162 dans le bras baclofène et 158 dans le bras placebo. Les patients sont principalement des hommes (70%) avec un âge médian de 47 ans. La consommation d’alcool moyenne est de 100 g/jour en semaine et 115 g/j le week end. 70% des patients inclus dans l’étude sont fumeurs et fument en moyenne 14 cigarettes par jour. Pour ces patients, on observe une différence significative du craving, à partir de M3 avec l’EVA du craving (4.1 vs 4.8/10, p 0.04) et à M12 avec l’échelle OCDS (10.6 vs 15.6, p 0.002). L’anxiété est également améliorée de façon significative à partir de M6 (22.6% de patients anxieux vs 45.2%, p 0.02). Il n’y a pas de majoration du risque de dépression avec le baclofène (16.0% de patients dépressifs vs 24.4%, p 0.38 à M12). La qualité de vie est améliorée quel que soit le bras de traitement, sans différence significative, tandis que la consommation de tabac est stable tout au long du suivi, sans différence entre les deux groupes. Conclusion : l’amélioration, parfois même la disparition, du craving dans cette étude est en accord avec les autres grandes études réalisées ces dernières années. L’absence de majoration du risque de dépression est rassurante pour la sécurité d’emploi du baclofène. Un travail est ensuite nécessaire avec les patients pour le sevrage tabagique.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
alcoolisme
baclofène
Essais
humeur anxieuse
alcools
a comme patient
BACLOFENE
anxiete
Fumer du tabac
alcool
depression
dépression
Alcooliques
Tabagisme
alcoolisme
tabagisme
dépression
trouble dépressif
Tabagisme
baclofen
placebo
tabagisme
Alcoolisme
Alcoolisme
Alcoolisme
qualité de vie
baclofène
alcool éthylique
dépression
patients
depression
anxiété
alcoolisme
alcool
anxiété
essais
alcooliques

---
N2-AUTOINDEXEE
La transparence des essais cliniques de médicaments et le règlement UE n 536/2014
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01932701/document
Les médicaments sont évalués par des essais cliniques. Mais un essai clinique ne garantit pas que le test soit adéquat. Il existe de nombreuses façons de biaiser un essai clinique. Si les résultats d’essais ont pendant longtemps été rapportés dans la littérature médicale, quelques scandales en ont montré les limites. br Les professionnels de santé ne peuvent pas lire toute la littérature. Ils se basent sur des synthèses. Mais ces synthèses peuvent être biaisées par la publication sélective des résultats les plus favorables. Ces pratiques entrainent une impression optimiste de l’efficacité et de la sécurité des traitements. br Le règlement UE n 536/2014 devrait résoudre ces failles en imposant l’enregistrement de chaque essai avant son commencement, la publication des résultats 1 an après la fin de l’essai et la publication du rapport complet de l’étude clinique 1 mois après l’obtention de l’AMM rendant ainsi publics les détails des méthodes et résultats. br Le sujet de la transparence des essais cliniques est en pleine évolution. Des outils informatiques ont été développés pour alerter lorsqu’un problème est identifié avec une étude, quantifier l’étendue du problème, auditer les pratiques, pointer du doigt les mauvais acteurs et surtout permettre de prendre en compte l’aspect transparence pour juger de la fiabilité des informations efficacité/coût lors de négociation de prix ou de remboursement. Les questions de transparence divisent l’industrie. Le secret des affaires et la protection de données de santé ont été invoqués devant le médiateur de l’UE puis la CJUE pour faire obstacle à la publication de documents. La transparence reste un sujet en maturation.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
médicaments en essais cliniques
contrôle social formel
Médicaments
Réglementations sur les médicaments
clair
médicament
contrôle des médicaments et des stupéfiants

---
N2-AUTOINDEXEE
Étude comparative de la réglementation des médicaments de thérapie innovante entre différents pays et de son impact dans leur développement clinique et leur commercialisation
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01932821/document
Les médicaments de thérapie innovante, regroupant les thérapies cellulaires et les thérapies géniques, sont une classe particulière de produits de santé, aussi bien par leur conception que par leur règlementation. Après des années de recherche et de développement clinique, plusieurs de ces thérapies sont aujourd’hui commercialisées. Ce long parcours de plus de cinquante ans a été semé d’embuches, aussi bien dues à la complexité de ces produits qu’aux effets indésirables imprévisibles, et a conduit les autorités de santé des pays les développant à l’instauration d’une règlementation plus ou moins spécifique et restrictive, dont l’ impact sur leur développement clinique reste, à ce jour, mal évalué. Le statut européen de médicament de thérapie innovante (MTI) a été fortement critiqué dès sa mise en application, et reste, dans l’esprit de nombreux professionnels de santé et chercheurs, à l’origine de la différence de progression dans le domaine des thérapies innovantes entre l’Europe et les Etats-Unis. br L’objectif de notre étude a été d’évaluer l’impact de cette différence de règlementation, aussi bien sur la recherche préclinique, sur le développement clinique que sur l’accès au marché de ces produits. br Nous avons ainsi pu montrer que si le statut est différent, la règlementation des thérapies innovantes est assez similaire entre les pays étudiés, et nous avons pu mettre en évidence d’autres pistes pouvant être responsables des écarts d’évolution dans ce nouveau et prometteur domaine de la santé, dont les barrières règlementaires à l’entrée des essais cliniques.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Pays développés
Réglementations sur les médicaments
traitement médicamenteux
Médicaments
Étude comparative
médicament
Thérapies innovantes
pays en voie de développement
marketing
collecte de données
thérapie
étude comparative
traitements en cours d'évaluation
pays développés
contrôle des médicaments et des stupéfiants

---
N1-VALIDE
Mise à jour - Rappel volontaire de médicaments Mylan-Valsartan par mesure de précaution en raison de la présence d’une impureté
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2018/68448a-fra.php
Les produits sont retirés du marché par mesure de précaution. Bien que les concentrations de NDEA détectées dans l'ingrédient pharmaceutique actif (valsartan), fabriqué par Mylan Laboratories Limited, en Inde, soient faibles, elles dépassent ce qui est considéré comme raisonnablement sûr si le médicament devait être pris durant toute la vie. Étant donné la période pendant laquelle les produits visés ont été sur le marché canadien, ce rappel est fait avec force prudence...
2018
false
false
false
France
français
Valsartan
avis de pharmacovigilance
retraits de médicaments pour raison de sécurité
contamination de médicaments
médicaments génériques
Canada

---
N1-VALIDE
Nouveau rappel de médicaments à base de valsartan : Informations pour les patients et les professionnels de santé - Point d'Information
https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Actualite/Nouveau-rappel-de-medicaments-a-base-de-valsartan-Informations-pour-les-patients-et-les-professionnels-de-sante-Point-d-Information
L’ANSM a eu connaissance d'un nouveau défaut de qualité affectant des médicaments à base de valsartan disponibles sur le marché français. Ce nouveau défaut révèle la présence possible d’une autre impureté, la NDEA (N-nitrosodiéthylamine), présente dans la substance active du valsartan et classée, tout comme la NDMA, comme probablement cancérogène chez l’homme par l’OMS. Cette dernière a été mise en évidence suite aux nombreuses investigations entreprises depuis le mois de juillet 2018 au niveau européen concernant le valsartan. C’est pourquoi, près de 400 lots de médicaments à base de valsartan, possiblement concernés par ce nouveau défaut de qualité, sont rappelés à titre de précaution le jeudi 29 novembre 2018, en France...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
recommandation de bon usage du médicament
Valsartan
Valsartan
association médicamenteuse
hydrochlorothiazide
administration par voie orale
contamination de médicaments
recommandation patients
C09CA03 - valsartan
C09DA03 - valsartan et diurétiques
retraits de médicaments pour raison de sécurité

---
N1-SUPERVISEE
REVIA
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2883463/fr/revia
Service Médical Rendu (SMR) Important le service médical rendu par REVIA reste important dans l’indication de l’AMM.
2018
false
true
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
REVIA 50 mg, comprimé pelliculé sécable
N07BB04 - naltrexone
administration par voie orale
Abstinence alcoolique
alcoolisme
résultat thérapeutique
remboursement par l'assurance maladie
chlorhydrate de naltrexone
avis de la commission de transparence
Revia
REVIA
naltrexone
naltrexone

---
N1-SUPERVISEE
ESPERAL
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2883457/fr/esperal
le service médical rendu par ESPERAL reste important dans l’indication de l’AMM : « Adjuvant dans la prévention des rechutes au cours de l'alcoolodépendance »...
2018
false
true
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
ESPERAL 500 mg, comprimé
N07BB01 - disulfiram
disulfirame
résultat thérapeutique
remboursement par l'assurance maladie
alcoolisme
récidive
avis de la commission de transparence
ESPERAL

---
N1-SUPERVISEE
AOTAL acamprosate calcique
Renouvellement d'inscription
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2883479/fr/aotal
le service médical rendu par AOTAL reste important dans l’indication de l’AMM...'
2018
false
true
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
Abstinence alcoolique
avis de la commission de transparence
taurine
substances à effet antabuse
administration par voie orale
AOTAL 333 mg, comprimé enrobé gastro-résistant
remboursement par l'assurance maladie
N07BB03 - acamprosate
acamprosate
comprimés entérosolubles
modération
méta-analyse comme sujet
résultat thérapeutique
alcoolisme
AOTAL
3400891329155

---
N1-SUPERVISEE
Joueurs excessifs: est-il possible de prédire et de prévenir les passages à l’acte suicidaire?
Indicateurs et moyens d’action
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2018.03398/
Aujourd’hui, que savons-nous sur le profil des joueurs excessifs ayant des comportements suicidaires? Sur quels indicateurs pouvons-nous nous appuyer, et quels moyens d’actions avons-nous pour détecter et prévenir un comportement suicidaire chez ces personnes?
https://doi.org/10.4414/fms.2018.03398
2018
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
jeu de hasard
Jeu pathologique
suicide
Comportement auto-agressif
article de périodique

---
N2-AUTOINDEXEE
«L’interdiction de publicité est le médicament le moins cher contre le tabagisme»
https://primary-hospital-care.ch/fr/article/doi/phc-f.2018.01837/
Selon le Monitorage suisse des addictions de 2016, presque un tiers des 15–25 ans fument. Cette proportion est significativement plus élevée que dans la population globale. Dans ce cadre, la publicité joue un rôle décisif et l’industrie du tabac cible spécifiquement les jeunes, ce qui est possible seulement car la Suisse dispose d’une loi laxiste sur les produits du tabac. Nous serons bientôt le seul pays d’Europe ne pouvant pas ratifier la convention-cadre de l’Organisation mondiale de la Santé pour la lutte antitabac de 2003.
2018
Primary and Hospital Care
Suisse
article de périodique
tabagisme
tabagisme
Tabagisme
Tabagisme
Fumer du tabac
Médicaments
préparations pharmaceutiques
publicité comme sujet
médicament

---
N2-AUTOINDEXEE
Arrêt du tabac
https://primary-hospital-care.ch/fr/article/doi/phc-f.2018.01784/
L’arrêt du tabac est très bénéfique pour la santé, surtout si l’arrêt est précoce, avec une réduction de la mortalité et un allongement de l’espérance de vie. Cesser de fumer diminue le risque de développer de multiples maladies dues au tabac et ralentit leur évolution.
2018
Primary and Hospital Care
Suisse
article de périodique
Arrêt de la consommation de tabac
Tabac
Arrêter de fumer
nicotiana tabacum
tabac

---
N1-SUPERVISEE
NICOTINELL
Mise à disposition en ville de substituts nicotiniques déjà agréés aux collectivités.
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2887780/fr/nicotinell
Le service médical rendu de ces spécialités est important. Amélioration du service médical rendu (ASMR) V (absence) Ces spécialités n’apportent pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) par rapport aux spécialités à base de nicotine déjà disponibles.
2018
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
NICOTINELL FRUIT EXOTIQUE 2 mg, gomme à mâcher médicamenteuse
NICOTINELL FRUIT 2 mg SANS SUCRE, gomme à mâcher médicamenteuse
NICOTINELL MENTHE FRAICHEUR 2 mg SANS SUCRE, gomme à mâcher médicamenteuse
NICOTINELL MENTHE FRAICHEUR 4 mg SANS SUCRE, gomme à mâcher médicamenteuse
NICOTINELL MENTHE 1 mg, comprimé à sucer
NICOTINELL MENTHE 2 mg, comprimé à sucer
NICOTINELL TTS 14 mg/24 h, dispositif transdermique
NICOTINELL TTS 21 mg/24 h, dispositif transdermique
N07BA01 - nicotine
nicotine
produits de sevrage tabagique
avis de la commission de transparence
NICOTINELL

---
N2-AUTOINDEXEE
Le médecin généraliste et l’arrêt du tabac: enquête auprès de 2506 médecins généralistes français sur leur expérience tabagique personnelle et leur pratique professionnelle
http://www.sudoc.fr/232569037
Résumé : Le tabac représente la première cause mondiale de décès évitables. En 2017, il était responsable de plus de 7 millions de décès dans le monde. Le médecin généraliste, par sa mission de prévention, se retrouve au premier plan dans la lutte contre le tabagisme. Cette étude de type quantitative descriptive transversale a été réalisée auprès des médecins généralistes français via un questionnaire s’intéressant à leur statut tabagique personnel ainsi qu’à leur pratique professionnelle habituelle en terme de prise en charge de patients tabagiques. Au total 2506 médecins généralistes français ont participé à cette étude, avec une moyenne d’âge de 50,8 ans. Les résultats confirment la baisse du pourcentage de fumeurs chez les médecins généralistes puisque 86,8 % des médecins sont soit non-fumeurs soit anciens fumeurs. Une nette majorité des médecins ayant un parcours de fumeur jugent que leur tabagisme influence leur pratique professionnelle (71,3 %). Concernant la prise en charge de patients tabagiques, alors que la majorité des médecins disent connaître les recommandations actuelles (73,6 %) et que les médecins fumeurs n’ont pas fait appel à ce genre de méthodes non reconnues par l’Haute Autorité de Santé, un peu plus de 40 % des médecins recommandent l’acupuncture, l’hypnose ou l’homéopathie. Si les substituts nicotiniques sont proposés par une très grande majorité des médecins (83 %), la Varénicline ne l’est que dans 15,7 % des cas. La cigarette électronique est proposée en revanche par 36,7 % des médecins et de façon plus importante par les médecins étant eux-mêmes en cours de sevrage ou fumeurs occasionnels. L’abord systématique de la question du tabac est en baisse par rapport aux études menées précédemment (36 %). La mission de prévention du médecin généraliste, médecin de premier recours en terme de lutte contre le tabagisme et de repérage de l’usage de cannabis peut encore être améliorée. Ainsi une revalorisation du rôle préventif, notamment en terme de lutte contre le tabagisme semble être nécessaire.
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
médecine générale
France
tabagisme
Tabagisme
France
France
Médecins
français
Fumer du tabac
Hyperthyroïdie
médecins généralistes
médecin (médecine générale)
France
tabagisme
collecte de données
pratique professionnelle
Pratique
France
enquêteur
Tabagisme

---
N2-AUTOINDEXEE
Exposition à la fumée secondaire de cannabis : questions et réponses
https://asstsas.qc.ca/publication/exposition-la-fumee-secondaire-de-cannabis-questions-et-reponses
L’entrée en vigueur de la Loi C-45 qui légalise l’usage du cannabis à des fins récréatives suscite des questionnements de la part des travailleurs de la santé. Dans certaines situations, ceux-ci peuvent être exposés à la fumée secondaire de cannabis. C’est, notamment, le cas des soignants qui effectuent des soins à domicile.
2018
false
false
false
ASSTSAS - Association pour la Santé et la Sécurité du Travail, Secteur Affaires Sociales
Canada
exposition environnementale
dronabinol
personnel de santé
article de périodique
cannabis
pollution par la fumée de tabac

---
N1-SUPERVISEE
CORTANCYL
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions.
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2888441/fr/cortancyl
Service Médical Rendu (SMR) Important Le service médical rendu par CORTANCYL reste important dans les indications de l’AMM.
2018
false
true
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
CORTANCYL 1 mg, comprimé
CORTANCYL 5 mg, comprimé sécable
CORTANCYL 20 mg, comprimé sécable
administration par voie orale
résultat thérapeutique
remboursement par l'assurance maladie
prednisone
H02AB07 - prednisone
glucocorticoïdes
anti-inflammatoires
avis de la commission de transparence
CORTANCYL

---
N2-AUTOINDEXEE
Satisfaction précoce vis-à-vis des soins ambulatoires chez des patients dépendants aux substances psychoactives de type alcool ou opiacés
http://www.sudoc.fr/232774048
CONTEXTE : Les addictions, par leur prévalence élevée, leur retentissement conséquent sur le quotidien des patients et la complexité de leur prise en charge, constituent une priorité de santé publique dans le champ des pathologies chroniques. La satisfaction vis-à-vis des soins est aujourd'hui reconnue comme un indicateur de choix de la qualité des soins. OBJECTIFS : Décrire et comparer les niveaux de la satisfaction précoce vis-à-vis des soins au 15ème jour et au 45ème jour du début de la prise en charge de patients dépendants aux substances psychoactives de type alcool et/ou opiacés et étudier les facteurs liés à la satisfaction à J45 des patients au sein de la cohorte SUBUSQOL (SUBstance Users Satisfaction and Quality Of Life). MÉTHODES : La satisfaction vis-à-vis des soins ambulatoires a été mesurée de manière précoce au 15ème jour et au 45ème jour du début de la prise en utilisant le questionnaire EQS-C explorant la satisfaction dans quatre dimensions : délai pour le rendez-vous, accueil et confort, attente, consultation avec le médecin. Les autres données recueillies à l’inclusion étaient les caractéristiques relatives au patient (socio-démographiques, cliniques et état de santé perçue) et au médecin. Les déterminants de la satisfaction à J45 ont été testés dans plusieurs modèles de régression linéaire multivariés construits avec et sans le score de satisfaction à J15. RÉSULTATS : Au sein d’un échantillon de 189 patients répondeurs au questionnaire de satisfaction vis-à-vis des soins à J15, 90 patients ont répondu aux deux temps de mesure J15 et J45. L’évolution des scores à J45 témoigne de la nature dynamique de la satisfaction dans chacune des quatre dimensions de la satisfaction, notamment dans la dimension « consultation avec le médecin » qui est fragilisée à J45, mais les écarts moyens demeurent modestes. La reproductibilité de la mesure de la satisfaction J15J45 s’avère satisfaisante. Le score de la satisfaction à J15 apparaît fortement associé au score total de satisfaction à J45 et dans chacune des dimensions. CONCLUSION : La mesure de la satisfaction précoce vis-à-vis des soins peut être recommandée à J15 du début des soins chez les patients dépendants aux substances initiant des soins en ambulatoire. Identifier les facteurs qui peuvent influencer la satisfaction offre la perspective de repérer les patients insatisfaits et à fort risque de rupture du suivi et ce, pour ajuster leur prise en charge.
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
usage abusif de drogue
virus de l'immunodéficience simienne
alcool
Alcoolisme
dépendance à plusieurs substances
a comme patient
Alcools
Soins aux patients
Satisfaction
dépendance alcoolique
Alcoolisme
dépendance à une substance
Alcooliques
dû à
psychoanaleptiques
Dépendance aux opiacés
soins ambulatoires
vis orthopédiques
patients en consultation externe
Alcoolisme
alcoolisme
alcools
soins aux patients
satisfaction personnelle
troubles liés à une substance
alcooliques
troubles liés aux opiacés

---
N2-AUTOINDEXEE
Comportement tabagique et profil psychologique des patients atteints de la maladie de Verneuil comparativement à ceux atteints de psoriasis
http://www.sudoc.fr/232799539
Introduction : Le tabagisme est l’une des comorbidités les plus fréquemment associées à l’hidradénite suppurée (HS). Il est clairement admis que le sevrage tabagique est un enjeu primordial du projet thérapeutique. Pourtant peu de patients entreprennent un sevrage effectif. Le but de notre étude est donc de déterminer si les patients atteints d’HS présentent un profil psychologique et un profil de dépendance au tabac particuliers. Les données ont été comparées à une population contrôle de patients psoriasiques relativement similaires en terme de comorbidités associées. Matériels et méthodes : Nous avons réalisé une étude-pilote monocentrique, dans le service de dermatologie du CHU de Montpellier de janvier à juillet 2018. Etaient inclus les patients atteints d’HS et de psoriasis, de plus de 18 ans et maîtrisant le français. Résultats : Les résultats de 51 patients HS et 56 patients atteints de psoriasis ont été analysés. Les patients HS sont plus souvent fumeurs que les patients psoriasiques, 70,59% versus 41%, différence significative, p 0,005. La dépendance tabagique évaluée par le test de Fagerström est globalement similaire chez les patients HS et psoriasiques, dont le score est en moyenne respectivement à 4,03 /- 2,44/10 et 3,61 /- 2,92, p 0,57. Il semble toutefois que les patients HS ont une dépendance au tabac plus importante que les psoriasiques devant le nombre inférieur de tentatives de sevrage et la durée maximale de celles-ci plus courte. Dans les deux populations, les patients attachent une relative grande importance à l’intérêt de l’arrêt du tabagisme (en moyenne 7,14 /10). Leur crainte de prendre du poids paraît modérée et est légèrement supérieure chez les patients HS, 5,75 /- 3,77/10 versus 4,83 /- 3,97/10 pour les patients psoriasiques. Le niveau de conviction des patients sur le bénéfice de l’arrêt du tabagisme pour améliorer leur pathologie respective (HS et psoriasis) est également modéré, en moyenne 5,89 /- 3,2/ et 5,61 /- 3,3/10 respectivement. La consommation de cannabis au cours des 12 derniers mois est plus importante chez les patients HS que chez les psoriasiques de manière significative (36% et 12,5% respectivement, p 0,009). Les résultats sur la qualité de vie, l’anxiété et la dépression sont globalement comparables entre la population HS et psoriasique mais les patients HS semblent présenter une anxiété de niveau élevée plus importante que les patients psoriasiques. Les patients tabagiques HS ont une dépression plus fréquente que les non tabagiques. Conclusion : Un dépistage de la consommation du tabac et du cannabis, de l’anxiété et de la dépression est nécessaire ainsi que leur prise en charge. Des consultations dédiées doivent être organisées et les patients doivent être adressés aux spécialistes si nécessaire
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
comportement
patients
psoriasis
comportement de maladie
Tabagisme
tabagisme
hidradénite suppurée
psychologie
Maladies
Psoriasis
a comme patient
psoriasis
Psychologie
Fumer du tabac
psoriasis
hidrosadénite suppurée
tabagisme
Tabagisme

---
N1-SUPERVISEE
Baclofène pour les troubles liés à la consommation d'alcool
https://www.cochrane.org/fr/CD012557/baclofene-pour-les-troubles-lies-la-consommation-dalcool
Nous avons examiné les données probantes concernant l'efficacité et l'innocuité du baclofène dans le traitement des personnes ayant des troubles liés à la consommation d'alcool, et qui sont alcooliques, afin de parvenir à l'abstinence (cesser de boire) et de la maintenir, ou de réduire leur consommation.
2018
false
false
false
Cochrane
France
troubles liés à l'alcool
baclofène
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français

---
N2-AUTOINDEXEE
État des lieux de l'évaluation de la motivation au sevrage tabagique par une revue de littérature
http://www.sudoc.fr/232894272
Première cause de mortalité évitable, le tabagisme tue en France 73 000 personnes par an. Bien que la motivation du fumeur soit déterminante dans de prise en charge et la réussite du sevrage tabagique, celleKci semble peu évaluée par les médecins généralistes. Cette étude a pour objectif de recenser les outils permettant l'évaluation de la motivation au sevrage tabagique à travers une revue de la littérature dans la base de données Medline. 85 articles ont été inclus. 8 échelles d'évaluation ont été identifiées décrites puis contextualisées au cours de consultations chez le médecin généraliste. Seules le QKMAT et EVA de motivation semblent parfaitement adaptés à la pratique des médecins généralistes francophones. Utilisés au cours de chaque consultation ils permettront une meilleure implication des médecins généralistes et une meilleure prise en charge des patients fumeurs.
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Tabagisme
Arrêt de la consommation de tabac
tabagisme
littérature de revue comme sujet
motivation
motivation
sevrage
Motivation
Arrêter de fumer
motivation diminuée
Motivation
tabagisme
Littérature
Tabagisme
Sevrage
sevrage

---
N2-AUTOINDEXEE
L’activité physique: une aide au maintien du sevrage tabagique : étude quantitative sur un échantillon de patients sélectionnés par des médecins généralistes du Nord-Pas-de-Calais
http://www.sudoc.fr/233035168
Contexte : Le Baromètre santé montre une stabilité du taux de fumeurs en France depuis 2014 alors que le nombre de tentatives d’arrêt du tabac augmente. Aucune amélioration n’a été faite dans la prise en charge du sevrage tabagique depuis 2007. En Belgique, l’activité physique est considérée comme un moyen d’aide à l’arrêt du tabac. Le but de cette étude est de décrire l’influence de l’AP sur le sevrage tabagique. Matériel et méthode : 400 médecins du Nord-Pas-De-Calais ont été tirés au sort. Une fois leur consentement obtenu, ils ont reçu 5 questionnaires à faire remplir à leurs patients. Il n’était pas nécessaire de tous les faire remplir. Les critères d’inclusion étaient : l’âge compris entre 18 et 80 ans, et avoir vécu une tentative d’arrêt dans les 3 dernières années. Les critères d’exclusion étaient : le sevrage de moins de 3 semaines, les sportifs professionnels, la poly-addiction, ou tout autre caractéristique contre-indiquant la pratique d’AP. 120 questionnaires ont été traités avec l’aide du tableur Excel, des logiciels pvalue et GMRC Shiny. Résultats : Notre étude possède un taux de réponse de 39%. 30,83% de nos patients sont sevrés depuis 2 à 3 ans, et 37,84% d’entre eux le sont avec l’aide de l’AP, p 0,01. Le sevrage est maintenu plus longtemps si les patients vivent en logement individuel avec jardin, p 0,027, Chi2. 92,50% des patients (IC95% (87,79 ; 97,21)) arrêtent pour leur santé, surtout chez les 45-54 ans. (38,74% sont âgés de 45-54 ans, versus 2,70% 18-24 ans, p 0,014.) Chez les plus jeunes, le coût du paquet est plus motivant : 80% des 18-24 ans versus 14,29% des 55-64 ans, p 0,012. L’AP la plus pratiquée est la marche à pied (37,5%, IC95% (28,84 ; 46,6%)). La plupart des patients de l’étude (37,5%) estiment leur AMJ légère. 40,83% des patients ont pratiqué l’AP pendant plus de 18 mois, et 57,14% d’entre-eux sont sevrés depuis 2 à 3 ans, versus 33,33% depuis 3 semaines, p 0,001. Les influences partagées par les patients sevrés avec l’aide de l’AP sont la diminution du stress pour 72,73%, p 0,001, Chi2. La diminution du syndrome de sevrage pour 47,73%, p 0,023, Chi2. Et la majoration de la confiance en soi pour 45,45%, p 0.01, Chi2. 85,83% des personnes interrogées, IC95% (79,59 ; 92,07) pensent que l’AP pourrait être une aide au sevrage pour tous les fumeurs. Conclusion : Notre étude montre une association entre l’AP et le sevrage tabagique. L’AP diminuerait le syndrome de manque, le stress et majorerait la confiance en soi.
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Médecins
a comme patient
Etudes générales
Tabagisme
Arrêt de la consommation de tabac
tabagisme
Etudes générales
Sevrage
Etudes générales
patients
Tabagisme
Etudes générales
tabagisme
sevrage
Nord-Pas-de-Calais
Etudes générales
Pression systolique
Etudes générales
Arrêter de fumer
études par échantillonnage
Etudes générales
médecins généralistes
sevrage
pression sanguine

---
N2-AUTOINDEXEE
Interventions non médicamenteuses pour la prévention primaire des maladies cardiovasculaires. Analyse des critères de jugements des études sélectionnées pour le projet SPICES avec une intervention contre la consommation tabagique ou une intervention visant plusieurs comportements à risque
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01963276/document
Le projet européen SPICES vise l’amélioration de la prévention primaire non médicamenteuse des maladies cardiovasculaires (MCV) auprès de populations vulnérables. En France, SPICES interviendra dans le Pays COB. Une revue de recommandations internationales de pratique clinique a permis de sélectionner les études mettant en œuvre des interventions non médicamenteuses faisables en soins primaires pour la prévention des MCV.L’objectif de ce travail était de caractériser les critères de jugements utilisés dans les études visant la consommation tabagique ou l’amélioration de multiples comportements à risque. Matériel et méthode : ils’agissait d’une étude descriptive des critères de jugements utilisés dans 149 études de la matrice SPICES. Les critères de jugements devaient être pertinents pour l’estimation du risque des MCV et pour la pratique courante des soins primaires. En raison de la temporalité du projet, les critères de jugement devaient être évalués moins de 2 ans après le début de l'intervention. Résultats : 6 critères relatifs au tabac ont été dénombrés. Le plus récurrent était la prévalence des abstinents tabagique pendant les 7 derniers jours (30 études). 5 critères biométriques ont été dénombrés, les plus récurrents étant les mesures du poids (65 études) et de la pression artérielle systolique (39 études). 10 critères biologiques ont été recensés. Le plus fréquent était le cholestérol sérique total (26 études). L’énergie quotidienne apportée par l’alimentation était le plus représenté des 14 critères diététiques (16 études). 8 critères relatifs à l’activité physique ont été retrouvés, le plus récurrent était le temps dédié à une activité physique (8 études). Conclusion : une grande hétérogénéité des critères a été relevée. Globalement, ces interventions non médicamenteuses avaient des effets modérés. Des critères pertinents, fiables et reproductibles ont été identifiés, ils pourront servir à l’évaluation des interventions menée lors du projet SPICES.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
thérapie comportementale
médicament cardiovasculaire
Maladies cardiovasculaires
prévention cardiovasculaire
Tabagisme
maladies cardiovasculaires
Fumer du tabac
Comportement à risque
comportement
tabagisme
principal
chimioprévention
prévention primaire
maladie de l'appareil circulatoire
tabagisme
agents cardiovasculaires
agents protecteurs
Maladies
Médicaments
prise de risque
Tabagisme
Maladie

---
N1-SUPERVISEE
Les jeunes et les drogues de synthèse
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000536/
Ce document présente les substances les plus fréquemment rencontrées : les amphétamines, la méthamphétamine, l’ecstasy, le GHB et la kétamine ainsi que leurs effets et les risques d’en consommer.
2018
false
true
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Québec
Canada
drogues fabriquées clandestinement
drogues fabriquées clandestinement
drogues fabriquées clandestinement
amphétamines
métamfétamine
N-Méthyl-3,4-méthylènedioxy-amphétamine
oxybate de sodium
kétamine
troubles liés à une substance
troubles liés à une substance
troubles liés à une substance
troubles liés à une substance
drogues fabriquées clandestinement
jeune adulte
brochure pédagogique pour les patients
jeunes
adolescent
usagers de drogues

---
N1-SUPERVISEE
Les programmes de contrôle du tabagisme de la famille et des soignants pour réduire l'exposition des enfants à la fumée de tabac environnementale
http://www.cochrane.org/fr/CD001746
Contexte : L'exposition des enfants à la fumée de cigarette d'autres personnes (fumée de tabac environnementale ou FTE) est associée à plusieurs critères de jugement de santé indésirables pour les enfants. Le tabagisme parental est une source courante d'exposition des enfants à la FTE. La prévention de l'exposition à la fumée de cigarette pendant l'enfance et la petite enfance présente un potentiel significatif pour améliorer la santé des enfants dans le monde. Objectifs : Déterminer l'efficacité des interventions visant à réduire l'exposition des enfants à la FTE.
2018
false
true
false
Cochrane
France
pollution par la fumée de tabac
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
enfant

---
N1-VALIDE
Spray nasal de naloxone (Nalscue) : entrée en vigueur de l’AMM le 8 janvier 2018
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Spray-nasal-de-naloxone-Nalscue-entree-en-vigueur-de-l-AMM-le-8-janvier-2018
L’AMM de la spécialité Nalscue (naloxone 0,9 mg/0,1 ml) pour le traitement d’urgence des surdosages aux opioïdes entre en vigueur le 8 janvier 2018. L’ATU de cohorte prend donc fin à cette date. Dans l’attente de la détermination de son prix et du taux de remboursement, le médicament sera disponible selon de nouvelles dispositions, dites post-ATU...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
agrément de médicaments
France
naloxone
administration par voie nasale
pulvérisations nasales
antagonistes narcotiques
traitement d'urgence
chlorhydrate de naloxone
V03AB15 - naloxone
intoxication
alcaloïdes opiacés
usagers de drogues
surdosage d'opiacé
éducation du patient comme sujet
NALSCUE
NALSCUE 0,9 mg/0,1 ml, solution pour pulvérisation nasale en récipient unidose

---
N1-VALIDE
Produits de contraste à base de gadolinium et rétention de gadolinium dans le cerveau et dans d’autres tissus : suspension des AMM de l’acide gadopentétique et du gadodiamide utilisés en intraveineux, restriction de l’AMM de l’acide gadobénique à l’imagerie du foie et modification de l’information des autres spécialités maintenues - Lettre aux professionnels de santé
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Produits-de-contraste-a-base-de-gadolinium-et-retention-de-gadolinium-dans-le-cerveau-et-dans-d-autres-tissus-suspension-des-AMM-de-l-acide-gadopentetique-et-du-gadodiamide-utilises-en-intraveineux-restriction-de-l-AMM-de-l-acide-gadobenique-a-l-imagerie-du-foie-et-modification-de-l-information-des-autres-specialites-maintenues-Lettre-aux-professionnels-de-sante
Une revue par l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) a confirmé que de faibles quantités de gadolinium sont retenues dans le tissu cérébral après l’utilisation de produits de contraste à base de gadolinium. Une rétention plus importante de gadolinium dans le cerveau a été observée avec les produits linéaires par rapport aux produits macrocycliques. À ce jour, il n’existe aucune preuve que la rétention de gadolinium dans le cerveau, quel que soit le produit de contraste, soit nocive pour les patients. Comme les risques à long terme de la rétention de gadolinium dans le tissu cérébral sont inconnus, l’EMA recommande la suspension des AMM des produits de contraste linéaires intraveineux dans l’UE, à l’exception : de l’AMM de l’acide gadobénique, qui reste disponible pour l’imagerie du foie uniquement. de l’AMM de l’acide gadopentétique, pour l’utilisation intra-articulaire uniquement (Ce médicament n’est néanmoins plus commercialisé en France depuis décembre 2016 et son AMM vient d’être abrogée pour raisons commerciales). Les AMM du produit linéaire intraveineux gadodiamide et des formulations intraveineuses de