Libellé préféré : céphalée post-traumatique;

Définition du MeSH : Céphalée secondaire attribuée à un traumatisme sur la tête et/ou sur le cou. [Traduction effectuée avant 2008];

Hyponyme MeSH : Céphalée cervicogénique;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

Céphalée secondaire attribuée à un traumatisme sur la tête et/ou sur le cou. [Traduction effectuée avant 2008]

N2-AUTOINDEXEE
Incidence et impact des céphalées au cours du syndrome de stress post-traumatique : étude au travers d'une population de 101 patients à l'Hôpital d'Instruction des Armées Desgenettes
http://n2t.net/ark:/47881/m61r6p22
L'état de syndrome de stress post-traumatique (ESPT) est un trouble de l'adaptation se produisant suite à l'exposition à un événement traumatisant et se manifestant par des troubles psychiques mais également par des plaintes fonctionnelles, notamment douloureuses chroniques. Toutefois peu de travaux ont porté sur l'étude des céphalées au décours d'un ESPT. Nous avons donc souhaité étudier comme objectif principal l'incidence et l'impact des céphalées dans une population souffrant d'un ESPT. Nos objectifs secondaires furent la description des types de céphalées présentées, l'influence des caractéristiques de l'ESPT, de son traitement ainsi que du profil d'humeur associé à l'ESPT sur les céphalées
2016
false
false
false
Bibliothèque de l'Université Claude Bernard Lyon1
France
français
thèse ou mémoire
personnel militaire
conférences
incidence
instruction
troubles de stress post-traumatique
à travers
céphalée post-traumatique
hôpital
a comme patient
Syndrome
mal de tête
cephalee
hôpitaux
syndrome de stress post-traumatique
syndrome d'adaptation générale
traumatisme
céphalée post-traumatique
patients
conférences
syndrome

---
N1-SUPERVISEE
Les céphalées cervicogéniques
http://revmed.ch/rms/2006/RMS-78/31513
Les céphalées cervicogéniques sont une entité nosologique reconnue récemment. Leurs critères diagnostiques sont encore discutés. Elles sont rares. Leur diagnostic est basé sur des critères anamnestiques, cliniques et radiologiques. Leur étiologie est multifactorielle. Un traumatisme cervical doit être soigneusement recherché. La physiopathologie tient compte de mécanismes neurochimiques cérébraux mis en jeu par les afférences nociceptives d'origine périphérique. Les mécanismes centraux sont modulés par des caractéristiques génétiques qui deviennent prédominantes dans les situations chroniques où s'ajoutent souvent encore des facteurs psychosociaux. Le traitement est individualisé et tient compte de la complexité physiopathologique de ces troubles. Aux médicaments peuvent s'ajouter, dans des cas choisis, des blocs anesthésiques
2006
false
N
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
céphalée
céphalée post-traumatique
céphalée post-traumatique
nocicepteurs
article de périodique

---
Courriel
17/10/2017


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.