CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : catatonie;

Définition du MeSH : Trouble neuropsychiatrique caractérisé par un ou plusieurs signes essentiels suivants : immobilité, mutisme, négativisme (refus actif ou passif de suivre les ordres), maniérismes, stéréotypies, gesticulations, grimaces, écholalie, échopraxie, rigidité musculaire et stupeur ; parfois ponctués soudainement par des accès de violence, de la panique ou des hallucinations. Cet état peut être associé à des maladies psychiatriques (c-à-d schizophrénie, troubles de l'humeur) ou à des troubles organiques (Syndrome malin neuroleptiques, encéphalite, etc.). (Tiré de DSM-IV, 4th ed, 1994; APA, Thesaurus of Psychological Index Terms, 1994) [Traduction effectuée avant 2008];

Synonyme CISMeF : syndrome catatonique;

Synonyme MeSH : trouble catatonique organique; catatonie létale;

Hyponyme MeSH : Catatonie maligne; Catatonie organique; Catatonie schizophréniforme;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :

Trouble neuropsychiatrique caractérisé par un ou plusieurs signes essentiels suivants : immobilité, mutisme, négativisme (refus actif ou passif de suivre les ordres), maniérismes, stéréotypies, gesticulations, grimaces, écholalie, échopraxie, rigidité musculaire et stupeur ; parfois ponctués soudainement par des accès de violence, de la panique ou des hallucinations. Cet état peut être associé à des maladies psychiatriques (c-à-d schizophrénie, troubles de l'humeur) ou à des troubles organiques (Syndrome malin neuroleptiques, encéphalite, etc.). (Tiré de DSM-IV, 4th ed, 1994; APA, Thesaurus of Psychological Index Terms, 1994) [Traduction effectuée avant 2008]

N1-SUPERVISEE
Catatonie : approche clinique et thérapeutique
https://nantilus.univ-nantes.fr/vufind/Record/PPN194797767
La catatonie est actuellement un syndrome transnosographique intriqué dans plusieurs pathologies psychiatriques ou organiques. Sa clinique est riche et fluctuante, mais mal connue. La prise en charge thérapeutique est une urgence. La prescription de benzodiazépines, en particulier le lorazépam, est le traitement symptomatologique de première intention, efficace et facile d'utilisation. La sismothérapie est le traitement de référence en deuxième intention, et dans les cas de catatonie maligne. Les théories physiopathologiques et psychopathologiques font actuellement le lien avec une dérégulation de la réponse volontaire motrice lors d'émotions fortes. La relation entre catatonie et Syndrome Malin des Neuroleptiques fait toujours débat, mais lorsqu'ils sont prescrits trop tôt, les neuroleptiques peuvent aggraver la catatonie.
2016
false
false
false
Bibliothèque Universitaire de l'Université de Nantes
France
français
thèse ou mémoire
catatonie
catatonie
catatonie

---
N1-SUPERVISEE
Le syndrome catatonique.
http://www.amub.be/revue-medicale-bruxelles/download/290
La catatonie connaît depuis une dizaine d'année un regain intérêt avec d'une part l'apparition de critères diagnostiques dans les répertoires nosographiques psychiatriques les plus utilisés et d'autre part les possibilités de prises en charge thérapeutiques efficaces de cette entité, autrefois létale. Le syndrome catatonique se caractérise par des symptômes moteurs mais également émotionnels et comportementaux. Les étiologies possibles incluent principalement les troubles de l'humeur, et moins fréquemment la schizophrénie ainsi que de nombreuses pathologies neurologiques. La physiopathologie mettrait en cause un dysfonctionnement dopaminergique central. Le syndrome catatonique se traite par l'administration de benzodiazépines ou d'électroconvulsivothérapie
2006
false
N
Revue Médicale de Bruxelles
Belgique
français
catatonie
catatonie
catatonie
catatonie
signes et symptômes
article de périodique

---
Courriel
22/08/2017


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.