CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Titre : Caïn et Abel, fils prodigues de la psychanalyse ?;

Année de publication : 2011;

Auteurs : De Vleminck J;

Lien DOI : 10.1016/j.evopsy.2011.03.012;

Résumé : abstract-sec simple-para Cette contribution propose que les idées de Freud au sujet de l’agressivité sont à considérer comme pour le moins unilatérales autant que problématiques, et que le potentiel heuristique du mythe d’Œdipe à ce sujet est par conséquent limité. Elle montre comment le psychiatre hongrois Lipót Szondi essaie de remédier à cette lacune dans la psychanalyse freudienne en faisant appel au mythe de Caïn et Abel. L’analyse de ce mythe fraternel crée un espace pour une approche plus nuancée de l’agressivité humaine. Le regard différent jeté par Szondi sur l’agressivité humaine propose un nouvel apport à l’interprétation unilatérale de Freud qui est basée sur les destins du sadisme et/ou de la pulsion de mort. Cette contribution veut attirer l’attention sur l’amendement szondien de l’Œdipe freudien et veut montrer comment la psychanalyse pourrait bénéficier d’accueillir les « fils prodigues » mythiques, Caïn et Abel. /simple-para ;

Numéro : 2;

Volume : 76;

Pagination : 303-321;

PII : S0014-3855(11)00032-6;

Mot-clés auteurs : Mythe; Caïn; Abel; Agressivité; Sadisme; Pulsion de mort; Szondi L; Freud S; Complexe d’Œdipe; Psychanalyse; Étude théorique; Étude comparative;

greenArrow Détails



Indexation :

Spécialité(s) : ***psychiatrie

greenArrow Vous pouvez consulter :


Courriel
22/05/2017


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.