CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : blocage neuromusculaire;

Définition du MeSH : Interruption intentionnelle de la transmission à la jonction neuromusculaire par des agents externes, habituellement agents de blocage neuromusculaires. Elle est à distinguer du bloc nerveux dans lequel la conduction nerveuse est interrompue plutôt que la transmission neuromusculaire. Le blocage neuromusculaire est généralement employé pour produire un relachement musculaire lors de l'anesthésie chirurgicale et d'autres actes médicaux. Il est également souvent employé comme manipulation expérimentale dans la recherche fondamentale. Ce n'est pas à proprement parler une anesthésie mais on le regroupe ici avec des techniques anesthésiques. L'échec de la transmission neuromusculaire lié à des processus pathologiques n'est pas inclus ici. [Traduction effectuée avant 2008];

Synonyme MeSH : Bloc neuro-musculaire; Bloc neuromusculaire; Blocage neuro-musculaire;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :

Interruption intentionnelle de la transmission à la jonction neuromusculaire par des agents externes, habituellement agents de blocage neuromusculaires. Elle est à distinguer du bloc nerveux dans lequel la conduction nerveuse est interrompue plutôt que la transmission neuromusculaire. Le blocage neuromusculaire est généralement employé pour produire un relachement musculaire lors de l'anesthésie chirurgicale et d'autres actes médicaux. Il est également souvent employé comme manipulation expérimentale dans la recherche fondamentale. Ce n'est pas à proprement parler une anesthésie mais on le regroupe ici avec des techniques anesthésiques. L'échec de la transmission neuromusculaire lié à des processus pathologiques n'est pas inclus ici. [Traduction effectuée avant 2008]

N1-SUPERVISEE
La néostigmine pour annuler la paralysie musculaire chez les enfants après la chirurgie
http://www.cochrane.org/fr/CD010110/la-neostigmine-pour-annuler-la-paralysie-musculaire-chez-les-enfants-apres-la-chirurgie
Contexte : Le bloc neuromusculaire résiduel est associé à de graves complications postopératoires. Certains anesthésistes utilisent la néostigmine pour inverser le blocage neuromusculaire pour tous les patients pédiatriques en chirurgie. Cependant, l'incidence du bloc neuromusculaire résiduel peut être plus faible chez les patients pédiatriques que chez les adultes. L'utilisation de la néostigmine a également entraîné des complications, telles que des nausées et des vomissements postopératoires, une salivation excessive et la bradycardie. Par conséquent, l'intérêt d'une utilisation systématique de la néostigmine pour inverser le blocage neuromusculaire chez chaque patient pédiatrique est une question importante pour les anesthésistes pédiatriques. Objectifs : Évaluer la nécessité d'une utilisation de routine de la néostigmine dans la prévention du blocage neuromusculaire résiduel chez les patients pédiatriques suite à l'utilisation de myorelaxants
2014
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
français
revue de la littérature
blocage neuromusculaire
complications postopératoires
néostigmine
enfant
néostigmine
résultat thérapeutique
résumé ou synthèse en français

---
Courriel
08/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.