CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Titre : Biopsie guidée par imagerie dans le cancer broncho-pulmonaire : pourquoi, quand, comment ?;

Année de publication : 2016;

Auteurs : de Margerie-Mellon C; de Bazelaire C; de Kerviler E;

Lien DOI : 10.1016/j.jradio.2016.07.006;

Résumé : abstract-sec simple-para Devant une lésion pulmonaire suspecte de néoplasie primitive, l’obtention d’une preuve anatomo-pathologique est nécessaire afin de déterminer la stratégie thérapeutique. Des prélèvements adéquats doivent permettre un diagnostic histologique de certitude (de préférence à un diagnostic cytologique) et, dans certains cas (en particulier pour l’adénocarcinome), une analyse moléculaire. Les deux principales méthodes permettant d’obtenir des échantillons tissulaires adaptés sont la bronchoscopie souple et la biopsie guidée par tomodensitométrie (TDM). La bronchoscopie souple est une méthode intéressante pour les tumeurs proximales. La biopsie pulmonaire guidée par TDM est quant à elle plus adaptée pour les tumeurs périphériques. Il s’agit d’une procédure fiable, présentant une sensibilité de 90 % pour le diagnostic de cancer broncho-pulmonaire. Lorsqu’elle est effectuée dans un environnement sécurisé après évaluation des contre-indications, son taux de complications sévères est faible. Celles-ci se limitent principalement au pneumothorax nécessitant la mise en place d’un drain thoracique, et à l’hémoptysie. /simple-para ;

Numéro : 4;

Volume : 97;

Pagination : 385-393;

PII : S2211-5706(16)30026-1;

Mot-clés auteurs : Cancer broncho-pulmonaire; Tomodensitométrie; Biopsie pulmonaire; Biopsie guidée par imagerie;

greenArrow Détails


greenArrow Vous pouvez consulter :


Courriel
05/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.