CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : antirétroviraux;

Définition du MeSH : Agents utilisés pour traiter la RETROVIRUS, INFECTION. [Traduction effectuée avant 2008];

Synonyme CISMeF : ARV (Antirétroviraux);

Acronyme CISMeF : ARV;

Synonyme MeSH : Médicaments antirétroviraux; Antirétroviral; ARV (Antirétroviraux); Agent antirétroviral; Agents antirétroviraux; Anti-rétroviral; Anti-rétroviraux;

substance (CISMeF) : O;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :

Agents utilisés pour traiter la RETROVIRUS, INFECTION. [Traduction effectuée avant 2008]

N2-AUTOINDEXEE
La thérapie antirétrovirale pour les adultes infectés par le VIH
Guide pour les professionnels de la santé du Québec
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000733/?&date=DESC&annee=2016&critere=annee
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000734/?&date=DESC&annee=2016&critere=annee
La thérapie antirétrovirale agit efficacement contre la progression de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Elle permet de diminuer la mortalité chez les adultes infectés par le VIH et d’améliorer la qualité de vie de ces personnes. La version mise à jour du guide sur la thérapie antirétrovirale intègre les plus récentes données sur les bénéfices de cette thérapie et sur les médicaments. En effet, depuis l’édition précédente du guide, de nouveaux médicaments ont été commercialisés et de nouvelles données ont démontré l’efficacité de la thérapie antirétrovirale précoce ainsi que son utilité pour la prévention de la transmission du VIH. Les données les plus récentes utilisées pour cette mise à jour sont en date de mars 2016. Le présent guide porte sur les principales recommandations relatives au traitement des personnes adultes infectées par le VIH. Il a été rédigé sous la direction du Comité consultatif sur le VIH et le VHC par un groupe d’experts québécois, à la lumière des lignes directrices internationales, d’articles publiés dans des revues scientifiques reconnues et de résumés de conférences présentées dans le cadre des plus importants congrès sur le traitement du VIH. Il est à souligner que les tableaux des interactions médicamenteuses ne font plus partie de ce guide. On les trouve plutôt dans le Guide sur la pharmacométrie des antirétroviraux et elles sont mises à jour régulièrement. Ce Guide est disponible pour une consultation en ligne, sur le site Web du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).
2016
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
France
français
recommandation professionnelle
adulte
adulte
infection à virus de l'immunodéficience humaine
antirétroviraux
thérapeutique
thérapie
Santé
vih
personnel de santé
précis
professionnel
Québec
infections à VIH
santé
précis

---
N1-VALIDE
Prise en charge médicale des personnes vivant avec le VIH - Actualisation 2015 du rapport 2013
http://www.anrs.fr/content/download/7046/37753/file/experts-vih_actualisation2015.pdf
Les actualisations de cette année 2015, sollicitées conjointement en février par le directeur de l’Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales (ANRS) et par le Président du Conseil national du sida et des hépatites virales (CNS), se déclinent ainsi : la création d’un nouveau chapitre intitulé « Optimisation du traitement antirétroviral en situation de succès virologique » (situation communément appelée « switch ») qui se substitue au paragraphe « Optimisation du traitement antirétroviral en cas de succès virologique » du chapitre « Traitement antirétroviral de l’infection à VIH1 chez l’adulte ». Ce développement s’est imposé car il nous est apparu nécessaire de rationaliser les pratiques de changement d'un traitement antirétroviral efficace qui s’avèrent de plus en plus fréquentes , souvent hétérogènes, ne prenant pas toujours en compte le risque d’échappement virologique et souvent motivées par des objectifs non explorés par les essais thérapeutiques. De plus, les switch sont parfois effectués en négligeant les autres dispositions pouvant contribuer à l’amélioration des effets indésirables que l’on cherche à diminuer qu’il nous est donc apparu utile de rappeler ; - une courte mise au point concernant la « co-infection par le virus de l’hépatite C » pour laquelle les recommandations concernant les personnes vivant avec le VIH (PVVIH) font désormais partie de celles édictées par l’Association Française pour l’Étude du Foie (AFEF) - une actualisation des recommandations relative s à la « prise en charge de l’enfant et de l’adolescent », au « désir d’enfant » et à la « grossesse », au sujet desquelles nous nous étions engagées l’an dernier afin d’envisager dans ces contextes la notion de traitement antirétroviral universel et de tenir compte de la mise à disposition de nouvelles molécules antirétrovirales. Les nouveautés de 2015 sont surlignées au sein des textes dont la matrice initiale est celle du rapport publié en 2013...
2015
false
false
false
CNS - Conseil National du SIDA
France
français
infections à VIH
continuité des soins
recommandation de bon usage du médicament
antirétroviraux
antirétroviraux
effets secondaires indésirables des médicaments
Toxicité des médicaments
interactions médicamenteuses
grossesse
insémination
insémination artificielle
infections à VIH
Assistance médicale à la procréation
contraception
grossesse
allaitement maternel
Syndrome d'immunodéficience acquise
adulte
adolescent
enfant
séropositivité VIH
sexualité
co-infection
hépatite C
optimisation de la posologie (procédure)
antirétroviraux
résistance virale aux médicaments
infections à VIH
inhibiteur nucléosidique de la transcriptase inverse
inhibiteur non-nucléosidique de la transcriptase inverse
agents antiVIH
inhibiteurs de protéase du VIH
association médicamenteuse
thérapie antirétrovirale hautement active
hépatite B
inhibiteurs de la transcriptase inverse
inhibiteurs de l'intégrase du vih
recommandation pour la pratique clinique

---
N1-SUPERVISEE
tableau de synthèse des interactions entre traitement antirétroviral et anti-VHC
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/Recos/2015-mai-interaction-ARV-VHC.docx
2015
false
true
false
false
FFI - Fédération Française d'Infectiologie
France
français
recommandation professionnelle
tableau
interactions médicamenteuses
hépatite C
antiviraux
infections à VIH
co-infection
antirétroviraux

---
N1-SUPERVISEE
Effet d’un court traitement antirétroviral durant la primo-infection au VIH - Évaluation critique de la documentation scientifique
In Pharmactuel, volume 47 numéro 4 Octobre-Novembre-Décembre 2014
http://www.pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/308
L’objectif de cette étude visait à déterminer si l’instauration d’une thérapie ARV pour les patients présentant une primo-infection au VIH permettrait de retarder la chute des lymphocytes T CD4 (CD4) ou de repousser le moment où une thérapie ARV à long terme devrait être entreprise...
2014
false
false
false
Pharmactuel - la revue internationale francophone de la pratique pharmaceutique en établissement de santé
Canada
français
antirétroviraux
résultat thérapeutique
lecture critique d'article
infections à VIH
antirétroviraux
Infection primaire à VIH
évolution de la maladie
numération des lymphocytes CD4
études de suivi

---
N1-SUPERVISEE
Utilisation de médicaments antirétroviraux pour traiter les enfants de moins de 3 ans qui sont infectés par le VIH
http://www.cochrane.org/fr/CD004772
En l'absence de traitement antirétroviral (TAR), plus de 50 % des nourrissons infectés par le VIH connaissent une progression vers le SIDA et décèdent avant l'âge de 2 ans. Cependant le démarrage du TAR au début de la vie présente des difficultés, notamment la possibilité de résistance au médicament dans le cadre des programmes de prévention de la transmission de la mère à l'enfant (PPTME), l’insuffisance d'options médicamenteuses, le dosage incertain de certains médicaments et la toxicité à long terme.
2014
false
true
false
Centre Cochrane Français
France
nourrisson
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
enfant d'âge préscolaire
infections à VIH
antirétroviraux
résultat thérapeutique

---
N1-VALIDE
Rapport 2013 sur la prise en charge médicale des personnes vivant avec le VIH
http://www.sante.gouv.fr/rapport-2013-sur-la-prise-en-charge-medicale-des-personnes-vivant-avec-le-vih.html
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/ouvrages/9782110095633-prise-en-charge-medicale-des-personnes-vivant-avec-le-vih-rapport-2013
http://social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_Morlat_2013_Mise_en_ligne.pdf
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/134000788-prise-en-charge-medicale-des-personnes-vivant-avec-le-vih-rapport-2013
Indication du niveau de preuve, Élaboré par des experts, avec la contribution de représentants asssociatifs des personnes vivant avec le VIH, ce livre est un exemple de contribution collective à la promotion de la santé, de la qualité des soins et de la démocratie sanitaire. Les récentes évolutions thérapeutiques justifient la parution de cet ouvrage avec les recommandations de bonnes pratiques.
2013
false
O
Ministère des Affaires sociales et de la Santé
Paris
France
français
Syndrome d'immunodéficience acquise
infections à VIH
recommandation par consensus
antirétroviraux
hépatites virales humaines
tumeurs
grossesse
co-infection
enfant
adolescent
adulte
infections à VIH
prise en charge de la maladie

---
N1-VALIDE
Lignes directrices unifiées sur l'utilisation des antirétroviraux pour le traitement et la prévention de l'infection à VIH - Recommandations pour une approche de santé publique
http://www.who.int/hiv/pub/guidelines/arv2013/fr/index.html
http://www.who.int/iris/bitstream/10665/101196/1/9789242505726_fre.pdf
Indication du niveau de preuve, Les Lignes directrices unifiées sur l'utilisation des antirétroviraux pour le traitement et la prévention de l'infection à VIH donnent des orientations sur le diagnostic de l'infection à virus de l'immunodéficience humaine (VIH), sur les soins des personnes vivant avec le VIH et sur l'utilisation des antirétroviraux (ARV) pour le traitement et la prévention de l'infection à VIH.
2013
false
O
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
français
antirétroviraux
infections à VIH
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
Syndrome d'immunodéficience acquise
recommandation de santé publique
grossesse
femmes enceintes
allaitement maternel
enfant
adolescent
adulte
recommandation pour la pratique clinique

---
N1-VALIDE
Lignes directrices combinées sur l'utilisation des antirétroviraux pour le traitement et la prévention de l'infection à VIH
http://www.who.int/hiv/pub/guidelines/arv2013/short_summary/fr/index.html
http://www.who.int/iris/bitstream/10665/85324/1/WHO_HIV_2013.7_fre.pdf
Ce document est un résumé des principales caractéristiques et recommandations des nouvelles lignes directrices combinées sur l'utilisation des antirétroviraux pour le traitement et la prévention de l'infection à VIH. Ces recommandations répondent aux nouvelles données scientifiques et aux pratiques ayant vu le jour depuis 2010 et apportent des orientations sur l'utilisation des antirétroviraux tout au long du continuum de soins.
2013
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
antirétroviraux
Syndrome d'immunodéficience acquise
Syndrome d'immunodéficience acquise
infections à VIH
infections à VIH
recommandation professionnelle
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
Moment optimal pour le démarrage d'un traitement antirétroviral chez les patients atteints d'une infection par le VIH et d'une méningite cryptococcique concomitante
http://www.cochrane.org/fr/CD009012
Comparer les résultats cliniques et immunologiques en faveur d'un démarrage précoce du TAR (moins de quatre semaines après le début du traitement antifongique) à un démarrage différé du TAHA (traitement antirétroviral hautement actif) (quatre semaines ou plus après le début du traitement antifongique) chez les patients séropositifs atteints d'une méningite cryptococcique concomitante
2013
false
N
Centre Cochrane Français
France
français
méta-analyse
antirétroviraux
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
méningite cryptococcique
résultat thérapeutique
calendrier d'administration des médicaments
facteur temps
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
La thérapie antirétrovirale pour prévenir la transmission du VIH chez les couples sérodiscordants
http://www.cochrane.org/fr/CD009153
Il a été montré que les traitements antirétroviraux réduisent le risque de transmission du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) de la mère à l'enfant ; ils sont aussi largement utilisés pour la prophylaxie post-exposition parentérale et sexuelle. La transmission sexuelle peut être plus faible chez les couples dont l'un des partenaires est infecté par le VIH et l'autre pas, lorsque le partenaire infecté est sous traitement antirétroviral (TAR).
2013
false
true
false
Centre Cochrane Français
France
Séroconversion
infections à VIH
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
antirétroviraux

---
N1-VALIDE
Avis sur l'intérêt potentiel du concept de prophylaxie pré-exposition du VIH/sida (PrEP)
http://cns.sante.fr/rapports-et-avis/prevention/avis-sur-linteret-potentiel-du-concept-de-prophylaxie-pre-exposition-du-vihsida-prep/
http://cns.sante.fr/wp-content/uploads/2015/2012-01-12_avi_fr_prevention.pdf
http://cns.sante.fr/wp-content/uploads/2015/Synthese_avis_PrEP_V7.pdf
Répondant à une saisine du directeur général de la santé en date du 4 mars 2011, le Conseil national du sida entend par le présent avis, sous l'hypothèse de résultats scientifiques favorables au développement dans certaines circonstances d'une offre de PrEP, interroger l'apport potentiel et les limites de celle-ci afin d'en anticiper les implications pour l'ensemble du dispositif de prévention. Conformément à sa mission d'éclairer la décision publique, le Conseil s'est assigné le triple objectif de dresser un état des lieux précis des connaissances et des débats, d'en proposer une lecture embrassant la pluralité des enjeux et de formuler, au terme de sa réflexion, un certain nombre d'orientations préliminaires pour encadrer les usages de la PrEP en France.
2012
false
false
false
CNS - Conseil National du SIDA
France
français
recommandation pour la pratique clinique
Syndrome d'immunodéficience acquise
infections à VIH
chimioprévention
antirétroviraux

---
N1-VALIDE
Utilisation d'un traitement antirétroviral dans la prophylaxie pré-exposition (PrEP) du VIH - Point d'information
http://www.ansm.sante.fr/Infos-de-securite/Points-d-information/Utilisation-d-un-traitement-antiretroviral-dans-la-prophylaxie-pre-exposition-PrEP-du-VIH-Point-d-information
Un comité d'experts s'est réuni le 10 mai 2012 à l'Agence américaine du médicament (FDA) afin de se prononcer sur l'utilisation du Truvada (association d'emtricitabine et de ténofovir) en tant que prophylaxie pré-exposition (PrEP). Ce comité a recommandé cette extension d'indication pour le produit. La FDA devrait rendre sa décision finale d'ici le 15 juin. La prophylaxie pré-exposition (PrEP) est l'utilisation d'un traitement antirétroviral (ARV) par des personnes non infectées, en prévention de la transmission sexuelle du VIH. En France, l'ANSM est impliquée directement dans la recherche sur le sujet de la prophylaxie pré-exposition. Elle a autorisé le 26 août 2011 l'essai Ipergay avec le Truvada , dont le promoteur est l'ANRS (Agence Nationale de Recherche sur le SIDA et les hépatites virales). Au niveau européen, elle contribue à l'évaluation des dossiers d'autorisation de mise sur le marché (AMM) des antirétroviraux et coordonne la réflexion sur les déterminants du rapport bénéfice/risque de la prévention orale et topique. A ce stade, aucune demande d'AMM dans l'indication PrEP n'a été déposée par le laboratoire qui commercialise Truvada en France. Cette demande devra être déposée au niveau européen, comme c'est la règle pour tous les antirétroviraux. Dès que l'ANSM disposera de l'ensemble des données au travers de la soumission d'un dossier d'AMM européen seront disponibles, elle contribuera à leur évaluation en mobilisant son expertise interne et externe...
2012
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
chimioprévention
antirétroviraux
transmission de maladie infectieuse
infections à VIH
TRUVADA cp pellic
J05AR03 - ténofovir disoproxil et emtricitabine
agents antiVIH
États-Unis d'Amérique
administration par voie orale
TRUVADA
69481664
3400892741826

---
N1-VALIDE
Lignes directrices canadiennes en matière de planification de la grossesse en présence du VIH
http://sogc.org/wp-content/uploads/2012/09/gui278CPG1206F.pdf
http://www.jogc.com/article/S1701-2163%2816%2935275-6/abstract
Indication du niveau de preuve, Les présentes lignes directrices ont été rédigées et analysées par l'équipe canadienne de conception des lignes directrices en matière de planification de la grossesse en présence du VIH, en partenariat avec la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada, la Société canadienne de fertilité et d'andrologie et le Réseau canadien pour les essais VIH.
10.1016/S1701-2163(16)35275-6
2012
false
false
true
SOGC - Société des Obstétriciens et Gynécologues du Canada
Canada
français
grossesse
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
antirétroviraux
transmission verticale de maladie infectieuse
infertilité
fécondité
conseil
recommandation pour la pratique clinique

---
N1-VALIDE
Premières recommandations sur l'utilisation d'antirétroviraux à des fins prophylactiques pour les personnes VIH-négatives exposées à un risque élevé d'infection
http://www.who.int/mediacentre/news/notes/2012/hiv_medication_prep_20120720/fr/index.html
2012
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
antirétroviraux
prophylaxie après exposition
infections à VIH
recommandation pour la pratique clinique

---
N1-SUPERVISEE
Stratégies de surveillance optimale pour orienter le changement de schéma antirétroviral de première intention en cas d'échec du traitement chez les adultes et les adolescents vivant avec le VIH dans des environnements aux ressources limitées
http://www.cochrane.org/fr/CD008494
Objectifs : Évaluer les stratégies de surveillance les plus efficaces pour orienter le changement de schéma thérapeutique antirétroviral en cas d'échec du traitement de première intention chez les adultes et les adolescents vivant avec le VIH dans des environnements aux ressources limitées.
2011
false
true
false
Centre Cochrane Français
France
infections à VIH
facteurs socioéconomiques
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
adulte
antirétroviraux
adolescent
échec thérapeutique

---
N1-SUPERVISEE
Schémas thérapeutiques antirétroviraux chez les patients atteints du VIH ne répondant pas au traitement antirétroviral de première intention
http://www.cochrane.org/fr/CD006517
Le traitement antirétroviral hautement actif a permis de réduire la morbidité et la mortalité des patients atteints du VIH/SIDA. Dans les environnements aux ressources limitées, il est fréquent d'utiliser un schéma thérapeutique ARV de première intention combinant un inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse (INNTI) et deux inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase inverse (INTI). En cas d'échec du traitement, un traitement de deuxième intention doit être initié.
2011
false
true
false
Centre Cochrane Français
France
infections à VIH
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
antirétroviraux

---
N1-SUPERVISEE
Moment optimal pour initier le traitement antirétroviral chez les adultes infectés par le VIH asymptomatiques et vierges de tout traitement
http://www.cochrane.org/fr/CD008272
D'un point de vue consensuel, il est préférable d'initier le traitement en fonction de la numération des cellules CD4, un marqueur de l'état immunitaire, plutôt que de la charge virale, un marqueur de la multiplication virale. Chez les patients présentant des symptômes avancés, le traitement devrait être initié quelle que soit la numération des cellules CD4. Néanmoins, le moment optimal pour initier le traitement antirétroviral (TARV) au cours de l'infection par le VIH chez les patients asymptomatiques n'est pas clairement établi.
2011
false
true
false
Centre Cochrane Français
France
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
adulte
infections à VIH
antirétroviraux

---
N1-SUPERVISEE
Interventions visant à améliorer l'observance d'un traitement antirétroviral chez les enfants atteints du VIH
http://www.cochrane.org/fr/CD009513
L’obtention et le maintien de niveaux d’observance élevés des médicaments sont requis pour bénéficier pleinement d’un traitement antirétroviral (TAR), l’observance sous-optimale des enfants est encore courante dans les pays développés et en développement
2011
false
true
false
Centre Cochrane Français
France
infections à VIH
observance du traitement médicamenteux
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
antirétroviraux
enfant

---
N1-SUPERVISEE
Réalités et enjeux de la participation des femmes dans les essais cliniques sur les antirétroviraux : expérience au Sénégal
http://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00605226/fr/
De plus en plus d'essais cliniques se déroulent dans les pays du Sud. Contrairement aux pays du Nord, où dans les années 1990 les associations critiquaient l'absence de femmes dans les essais, les femmes sont quatre fois plus nombreuses que les hommes parmi les participants lors du dernier d'entre eux mené à Dakar. Cela rend particulièrement aiguë la question de la survenue de grossesses dans les essais. Ce chapitre analyse cette féminisation des participants aux essais, avec la question de savoir si celle-ci résulte des modalités d'inclusion.
2011
false
true
false
HAL Archives ouvertes
grossesse
essais cliniques comme sujet
sex-ratio
information scientifique et technique
essais cliniques comme sujet
Sénégal
antirétroviraux

---
N1-SUPERVISEE
Antirétroviraux visant à réduire le risque de transmission mère-enfant du VIH
http://www.cochrane.org/fr/CD003510
Les médicaments antirétroviraux réduisent la réplication virale et peuvent réduire la transmission mère-enfant du VIH soit en diminuant la charge virale plasmatique chez les femmes enceintes, soit à travers une prophylaxie post-exposition chez leurs nouveau-nés. Dans les pays riches, le traitement antirétroviral hautement actif (TAHA), comprenant généralement trois médicaments, a réduit les taux de transmission mère-enfant d'approximativement 1-2 %, mais le TAHA n'est pas toujours disponible dans les pays à faible et moyen revenus. Dans ces pays, des traitements variés plus simples et à coût moindre ont été offerts aux femmes enceintes ou à leurs nouveau-nés, voire aux deux.
2011
false
true
false
Centre Cochrane Français
France
infections à VIH
grossesse
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
antirétroviraux
transmission verticale de maladie infectieuse

---
N1-VALIDE
NUMEROS D'APPEL D'URGENCE EN CAS DE RUPTURE D'APPROVISIONNEMENT DES OFFICINES DE VILLE EN MEDICAMENTS ANTIRETROVIRAUX
http://www.ansm.sante.fr/content/download/36590/479169/version/1/file/rs-informationantiretroviraux-AppelUrgence.pdf
Les entreprises et organismes exploitant ou distribuant en France des médicaments antirétroviraux assurent, dans la limite de leur responsabilité respective, un approvisionnement approprié et continu des pharmacies de manière à couvrir les besoins des patients en France. Néanmoins, en cas de rupture d'approvisionnement, les entreprises exploitant ces médicaments mettent à disposition des numéros d'appel d'urgence dédiés, afin qu'un approvisionnement spécifique puisse être effectué dans les plus brefs délais. Ces plateformes d'appels sont joignables 24h/24h et 7/7j...
2011
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
assistance par téléphone
antirétroviraux
pharmacies

---
N1-VALIDE
Traitement antirétroviral de l'infection à VIH chez le nourrisson et l'enfant : vers un accès universel : recommandations pour une approche de santé publique -- mise à jour 2010
http://whqlibdoc.who.int/publications/2011/9789242599800_fre.pdf
Indication du niveau de preuve, Ces lignes directrices s'adressent principalement aux comités consultatifs sur le traitement, aux responsables de programmes nationaux de lutte contre le sida et aux autres hauts responsables impliqués dans la planification des stratégies nationales et internationales de prise en charge du VIH chez le nourrisson et l'enfant en situation de ressources limitées.
2011
false
O
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
antirétroviraux
nourrisson
enfant
adolescent
tuberculose
sciences de la nutrition de l'enfant
recommandation pour la pratique clinique
recommandation de santé publique

---
N1-VALIDE
Traitement antirétroviral de l'infection à VIH chez l'adulte et l'adolescent: recommandations pour une approche de santé publique -- mise à jour 2010
http://whqlibdoc.who.int/publications/2011/9789242599763_fre.pdf
Indication du niveau de preuve, Ces lignes directrices donnent une description des schémas thérapeutiques de première intention, des schémas thérapeutiques de deuxième intention ainsi que des schémas thérapeutiques à utiliser ultérieurement les plus puissants, les plus efficaces et les plus faisables et applicables au plus grand nombre de populations. Elles indiquent également le moment optimal pour commencer un TAR, donnent une description de meilleurs critères en vue d'un changement de TAR et introduisent le concept de schémas thérapeutiques de troisième intention. Ces lignes directrices sont principalement destinées aux commissions consultatives nationales et aux partenaires oeuvrant dans le domaine du traitement et de la prise en charge du VIH en situation de ressources limitées, et aux organisations apportant un appui technique et financier dans ce secteur.
2010
false
O
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
antirétroviraux
infections à VIH
adulte
adolescent
Syndrome d'immunodéficience acquise
recommandation de santé publique

---
N1-SUPERVISEE
Traitement antirétroviral (TARV) pour le traitement de l'infection par le VIH chez les femmes enceintes éligibles
http://www.cochrane.org/fr/CD008440
Contexte : Cette revue systématique examine le traitement antirétroviral (TARV) dans l'infection par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) chez les femmes enceintes éligibles. La transmission de la mère à l'enfant (TME) est la principale cause d'infection par le VIH chez l'enfant partout dans le monde. La TME se produit à trois étapes cruciales, pendant la grossesse et au cours de la période post-partum : période in utero, période pernatale et période d'allaitement. Les stratégies visant à réduire la TME se concentrent sur ces périodes d'exposition et incluent l'utilisation d'un TARV chez la mère et le nourrisson, une césarienne avant le déclenchement du travail ou la rupture des membranes, et l'exclusion totale de l'allaitement. Lorsque ces interventions combinées sont disponibles, le risque de TME est limité à 1-2 %. Chez les mères qui nécessitent un traitement du VIH pour leur propre santé, le TARV joue donc également un rôle significatif dans la réduction de la TME.
2010
false
true
false
Centre Cochrane Français
France
grossesse
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
antirétroviraux
infections à VIH

---
N3-AUTOINDEXEE
Promouvoir l'observance au traitement antirétroviral chez la personne adulte atteinte du VIH : le rôle infirmier
http://doc.rero.ch/record/21024
Depuis 1996, date de l’apparition des médicaments antirétroviraux (ART), l’espérance de vie des personnes atteintes du VIH a considérablement augmenté. Dès lors que l’accès aux ART est possible, les personnes touchées par le VIH doivent faire face à une maladie chronique mais aussi stigmatisante, générant de nombreux stresseurs.
2010
false
true
false
RERO DOC - Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale
Suisse
thèse ou mémoire
adulte
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
antirétroviraux
Observance thérapeutique
rôle de l'infirmier

---
N1-VALIDE
Rapport 2010 sur la prise en charge médicale des personnes infectées par le VIH sous la direction du Pr. Patrick Yéni
http://social-sante.gouv.fr/ministere/documentation-et-publications-officielles/rapports/sante/article/rapport-2010-sur-la-prise-en-charge-medicale-des-personnes-infectees-par-le-vih
Indication du niveau de preuve, ce livre apporte, sous forme de recommandations précises et techniques : une description de la situation épidémiologique en France en 2010, des actualités médicales et thérapeutiques, des orientations pour la prise en charge de la personne dans sa globalité et pour l'organisation des soins aux personnes touchées, une synthèse sur les stratégies de prévention qui s'imposent à nos sociétés après 30 années d'une épidémie non maîtrisée.
2010
false
true
true
Ministère de la Santé et des Sports - France
Paris
France
français
gestion des soins aux patients
infections à VIH
grossesse
dépistage systématique
nouveau-né
infections à VIH
infections à VIH
reproduction
antirétroviraux
continuité des soins
infections à VIH
nourrisson
enfant
adolescent
antirétroviraux
résistance virale aux médicaments
hépatites virales humaines
infections opportunistes liées au SIDA
tumeurs
guerre de corée
rapport
recommandation par consensus

---
N3-AUTOINDEXEE
Infection VIH: update 2009 pour les médecins de premier recours. 2e partie
http://www.medicalforum.ch/docs/smf/archiv/fr/2009/2009-46/2009-46-194.pdf
La clé du succès thérapeutique à long terme réside dans la motivation du patient. L’évaluation régulière de l’adhésion au traitement antirétroviral et des effets indésirables est déterminante. Le médecin de premier recours joue un rôle central. Chez un patient sous ART, il faut évaluer la présence d’éventuelles interactions médicamenteuses avant la prescription de tout traitement – en discutant avec un spécialiste ou en consultant le site www.hiv-druginter actions.org.
2009
false
true
false
Forum Médical Suisse
Suisse
infections à VIH
antirétroviraux
article de périodique
médecins de premier recours

---
N1-VALIDE
Tests de détermination du tropisme du VIH-1 dans le cadre du traitement avec un antagoniste du récepteur à chimiokines CCR5
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_865545/tests-de-determination-du-tropisme-du-vih-1-dans-le-cadre-du-traitement-avec-un-antagoniste-du-recepteur-a-chimiokines-ccr5
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_870286/rapport-tests-de-tropisme
Ce rapport évalue les tests de tropisme nécessaires dans le traitement par antagoniste du récepteur CCR5 en vue de leur inscription à la nomenclature des actes de biologie médicale (NABM
2009
false
true
false
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
165. Infections à VIH
français
Antagonistes des récepteurs CCR5
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
tropisme viral
maraviroc
cyclohexanes
triazoles
infections à VIH
antirétroviraux
inhibiteurs de fusion du VIH
phénotype
génotype
évaluation technologique
résultat thérapeutique

---
N1-VALIDE
Traitement antirétroviral de l'adulte et de l'adolescent
http://www.who.int/entity/hiv/pub/arv/art_key_mess_fr.pdf
Les recommandations révisées relatives au TAR constituent une référence en matière de meilleure pratique clinique et permettront aux pays de fixer leurs propres normes nationales en matière de traitement et de soins de l'infection à VIH.
2009
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
infections à VIH
antirétroviraux
enfant
adolescent
recommandation pour la pratique clinique

---
N3-AUTOINDEXEE
Recommandations rapides: traitement antirétroviral de l'infection à VIH chez l'adulte et l'adolescent
http://www.who.int/hiv/pub/arv/advice/fr/index.html
L’objectif de ces lignes directrices, révisées en 2009, est de donner les grandes lignes des normes de traitement de qualité pour les personnes vivant avec le VIH, en donnant des recommandations basées sur des données factuelles.
2009
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
recommandation professionnelle
recommandations comme sujet
infections à VIH
adulte
Adolescence
antirétroviraux
vih
Adolescentes
adulte
adolescent

---
N1-SUPERVISEE
Éducation et soutien des patients pour stimuler l'observance d'une thérapie antirétrovirale hautement active du VIH / SIDA
http://www.cochrane.org/fr/CD001442
Contexte : L'observance des traitements prescrits est indispensable pour tirer un profit maximal de nombreux régimes de thérapie antirétrovirale hautement active (TAHA) pour personnes vivant avec le VIH / SIDA. Objectifs : Procéder à une revue systématique de la recherche publiée sur l'efficacité d'interventions de soutien et d'éducation du patient destinées à améliorer l'observance de la TAHA.
2009
false
true
false
Centre Cochrane Français
France
observance du traitement médicamenteux
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
antirétroviraux
éducation du patient comme sujet

---
N3-AUTOINDEXEE
Anti-rétroviraux
http://www.chups.jussieu.fr/polys/pharmaco/poly/antiretroviraux.html
2006
Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie
France
cours
antirétroviraux

---
N1-SUPERVISEE
Les effets indésirables des traitements antirétroviraux sont-ils importants ?
http://www.fmoq.org/Lists/FMOQDocumentLibrary/fr/Le%20M%C3%A9decin%20du%20Qu%C3%A9bec/Archives/2000%20-%202009/065-077Baril0104.pdf
la liste des effets indésirables des antirétroviraux est très longue. Nous traiterons dans cet article de trois complications métaboliques qui représentent des aspects particulièrement importants de la prise en charge des personnes séropositives : l'hyperlipidémie, la lipodystrophie et l'acidose lactique...
2004
false
N
Le Médecin du Québec
Canada
français
article de périodique
article de périodique
article de périodique
antirétroviraux
antirétroviraux
antirétroviraux
hyperlipidémies
hyperlipidémies
hyperlipidémies
lipodystrophie associée au VIH
lipodystrophie associée au VIH
lipodystrophie associée au VIH
acidose lactique
acidose lactique
acidose lactique

---
Courriel
04/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.