CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : administration par voie orale;

Synonyme CISMeF : per os;

Synonyme MeSH : administration de substances et de médicaments par voie orale; voie orale; administration orale; administration de médicaments et de substances par voie orale; voie d'administration orale;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
LINEZOLIDE OHE 600 mg, comprimé pelliculé (code CIS : 63513482)
Mise à disposition d'un générique de ZYVOXID
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2631822/fr/linezolide-ohre-pharma
Le service médical rendu par LINEZOLIDE OHRE PHARMA 600 mg, comprimé pelliculé est important dans les indications de l’AMM : Cette spécialité est un générique qui n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) par rapport au princeps ZYVOXID 600 mg, comprimé pelliculé...
2016
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
médicaments génériques
linézolide 600 mg comprimé (produit)
administration par voie orale
LINEZOLIDE OHRE PHARMA 600 mg, comprimé pelliculé
linézolide
LINEZOLIDE
Linézolide

---
N1-VALIDE
Pipettes et autres dispositifs d’administration des solutions buvables : 17 recommandations aux industriels pour limiter les erreurs médicamenteuses - Point d'Information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Pipettes-et-autres-dispositifs-d-administration-des-solutions-buvables-17-recommandations-aux-industriels-pour-limiter-les-erreurs-medicamenteuses-Point-d-Information
’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) poursuit les actions entreprises pour prévenir les erreurs médicamenteuses en lien avec l’utilisation des dispositifs d’administration (pipettes, compte-gouttes, cuillères-mesure ou autres) des médicaments sous forme de solutions buvables en flacons multidoses (hors produits homéopathiques). Elle publie ainsi des recommandations spécifiques à ces dispositifs à l’intention des industriels...
2016
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
solutions pharmaceutiques
erreurs médicamenteuses
Pipette
recommandation professionnelle
emballage de médicament
solutions pharmaceutiques
compte-gouttes
administration par voie orale
équipement et fournitures
Erreur de dose du médicament administré
industrie pharmaceutique

---
N1-VALIDE
Mise à disposition d'une liste nationale sur les médicaments per os concernant l'écrasement des comprimés et l'ouverture des gélules
http://sfpc.eu/fr/pratiques-professionelles/medicaments-ecrasables.html
Production d'une collaboration OMéDIT Haute Normandie - Société Française de Pharmacie Clinique (Groupe Gériatrie), cette liste nationale regroupe les données des RCP et documents transmis par les laboratoires Elle sera remise à jour annuellement...
2015
false
false
false
SFPC - Société Française de Pharmacie Clinique
France
français
recommandation professionnelle
préparations pharmaceutiques
administration par voie orale
comprimés
capsules
recommandation de bon usage du médicament
troubles de la déglutition

---
N1-VALIDE
Surveillance en vie réelle des anticoagulants oraux
http://ansm.sante.fr/S-informer/Presse-Communiques-Points-presse/Surveillance-en-vie-reelle-des-anticoagulants-oraux-Communique
Dans le cadre du plan d’actions mis en place par l’ANSM pour sécuriser l’utilisation des anticoagulants oraux, les résultats de deux études de pharmaco-épidémiologie menées par la CNAMTS et l’ANSM sont rendus publics. Ils ne montrent pas d’augmentation du risque d’événement hémorragique sévère avec les anticoagulants oraux directs[1] (AOD) comparés aux traitements de référence, les antivitamines K (AVK). De même, le passage d’un traitement par AVK à un traitement par AOD n’augmente pas le risque hémorragique sévère. Il n’est pas non plus montré d’augmentation du risque d’AVC ischémique, embolie systémique ou d’infarctus du myocarde avec les AOD comparés aux AVK. Ces études portent sur une très courte période de suivi et la surveillance renforcée doit être poursuivie...
2014
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
anticoagulants
anticoagulants
administration par voie orale
évaluation des risques
hémorragie
surveillance pharmacologique
évaluation médicament
fibrillation auriculaire
embolie pulmonaire
Thrombose veineuse profonde
thrombose veineuse
vitamine K
B01AE07 - étexilate de dabigatran
B01AF01 - rivaroxaban
thromboembolie
études de suivi
France
anticoagulothérapie
Dabigatran
Dabigatran
Rivaroxaban
Rivaroxaban

---
N1-VALIDE
Nouveaux anticoagulants, nouveaux antiplaquettaires : conduites pratiques
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/hpg/e-docs/00/04/8E/77/article.phtml
2013
false
false
false
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
anticoagulothérapie
Chlorhydrate de prasugrel
Dabigatran
Rivaroxaban
anticoagulants
administration par voie orale
clopidogrel
antagonistes des récepteurs purinergiques P2Y
antiagrégants plaquettaires
B01AC04 - clopidogrel
B01AC22 - prasugrel
EFIENT
hémorragie
Antagonistes des récepteurs purinergiques P2Y12
ticagrélor
B01AC24 - ticagrélor
BRILIQUE
procédures de chirurgie opératoire
acide acétylsalicylique
fibrillation auriculaire
embolie
thromboembolie
article de périodique
embolie pulmonaire
thrombose veineuse
procédures orthopédiques
complications postopératoires
PRADAXA
B01AE07 - étexilate de dabigatran
B01AF01 - rivaroxaban
XARELTO
apixaban
B01AF02 - apixaban
ELIQUIS
recommandation de bon usage du médicament
ticlopidine
pyridines
adénosine
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Pipettes et autres dispositifs d'administration des solutions buvables : attention aux erreurs - Point d'Information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Pipettes-et-autres-dispositifs-d-administration-des-solutions-buvables-attention-aux-erreurs-Point-d-Information/(language)/fre-FR
L'ANSM a été destinataire de nombreux signalements d'erreurs médicamenteuses en lien avec l'utilisation des dispositifs d'administration des solutions buvables de médicaments, comme les pipettes, compte-gouttes ou cuillères-mesure. Ces erreurs concernent majoritairement des enfants. Afin d'alerter les professionnels de santé et les parents de ce risque, l'ANSM lance une campagne de sensibilisation...
2013
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
administration par voie orale
solutions pharmaceutiques
erreurs médicamenteuses
avis de pharmacovigilance
recommandation patients

---
N1-SUPERVISEE
Doxycycline
DOXY - DOXYLIS - DOXYPALU - GRANUDOXY - SPANOR - TOLEXINE - VIBRAMYCINE
http://lecrat.fr/spip.php?page=article&id_article=356
La doxycycline est un antibiotique de la classe des cyclines. La doxycycline est aussi utilisée comme antipaludéen. Les cyclines se déposent sur les matrices calcifiées.
2013
false
N
CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
France
français
antibiothérapie
antipaludiques
grossesse
doxycycline
antibactériens
J01AA02 - doxycycline
doxycycline
DOXY
DOXYCYCLINE
DOXYPALU
DOXYLIS
GRANUDOXY
administration par voie orale
perfusions veineuses
SPANOR
VIBRAVEINEUSE
TOLEXINE
information sur le médicament

---
N1-VALIDE
Point sur l'utilisation des nouveaux anticoagulants oraux Pradaxa (dabigatran), Xarelto (rivaroxaban) et Eliquis (apixaban) - Communiqué
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1700943/fr/point-sur-lutilisation-des-nouveaux-anticoagulants-oraux
L'ANSM rappelle qu'à ce jour, la surveillance des NACO ne remet pas en cause le rapport bénéfice/risque de ces spécialités. Les recommandations émises par la HAS énoncent les précautions à suivre lors de la mise en place d'un traitement par NACO afin de limiter les risques hémorragiques. Celles-ci doivent être strictement respectées, en particulier chez le sujet âgé, chez l'insuffisant rénal ou chez le sujet bénéficiant de certaines co-prescriptions (AINS et antiagrégants plaquettaires). Il est également rappelé que les recommandations de sécurité d'emploi du Résumé des Caractéristiques des Produits (RCP) doivent être suivies. Ces traitements doivent être pris de manière très stricte, dans le respect de la prescription médicale et ne doivent, en aucun cas, être modifiés ou arrêtés par le patient sans avis médical...
2013
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
anticoagulothérapie
Rivaroxaban
Dabigatran
anticoagulants
administration par voie orale
PRADAXA
B01AE07 - étexilate de dabigatran
XARELTO
B01AF01 - rivaroxaban
ELIQUIS
apixaban
B01AF02 - apixaban
thromboembolie
thromboembolie
surveillance post-commercialisation des produits de santé
hémorragie
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
information sur le médicament
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Anticoagulants et nouveaux anticoagulants
Questions/Réponses
http://www.ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/f6f2d53a601a3f25c5e0eb84dff9dd28.pdf
1. Que sont les anticoagulants ? 2. Quelles sont les grandes classes d'anticoagulants utilisés en pratique clinique ? 3. Quel est le risque de la prescription d'un traitement anticoagulant ? 4. Y a-t-il plus de risques hémorragiques avec les nouveaux anticoagulants oraux ? 5. Je suis traité par un nouvel anticoagulant oral (Pradaxa*, Eliquis*, Xarelto*) dois-je faire des tests biologiques ? 6. Je suis traité par un nouvel anticoagulant oral (Pradaxa*, Eliquis*, Xarelto*), j'ai des tests d'hémostase qui sont perturbés, est-ce normal ? 7. Je suis traité par un nouvel anticoagulant oral (Pradaxa*, Eliquis*, Xarelto*), puis-je prendre d'autres médicaments sans avis médical ? 8. Je suis traité par anticoagulant, puis-je arrêter mon traitement sans avis médical ? 9. Quels sont les signes qui doivent faire craindre un surdosage en traitement anticoagulant ?
2013
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
Inhibiteurs du facteur Xa
anticoagulothérapie
Rivaroxaban
Rivaroxaban
Dabigatran
Dabigatran
anticoagulants
anticoagulants
anticoagulants
administration par voie orale
hémorragie
risque
continuité des soins
PRADAXA
ELIQUIS
XARELTO
thrombine
facteur xa
apixaban
questions réponses
brochure pédagogique pour les patients
information sur le médicament
B01AF01 - rivaroxaban
B01AF02 - apixaban
B01AE07 - étexilate de dabigatran
pyrazoles
pyridones

---
N1-SUPERVISEE
L'administration du zinc par voie orale pour le traitement de la diarrhée chez l'enfant
http://www.cochrane.org/fr/CD005436
Évaluer la supplémentation orale en zinc dans le traitement des enfants atteints de diarrhée aiguë ou persistante.
2013
false
N
Centre Cochrane Français
France
français
méta-analyse
zinc
composés du zinc
diarrhée du nourrisson
administration par voie orale
résultat thérapeutique
maladie aiguë
compléments alimentaires
diarrhée
enfant
nourrisson
résumé ou synthèse en français

---
N1-VALIDE
Suspension d'AMM des médicaments par voie orale contenant : dihydroergotamine, dihydroergocristine, dihydroergocryptine-caféine, nicergoline - Lettre aux professionnels de santé
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Suspension-d-AMM-des-medicaments-par-voie-orale-contenant-dihydroergotamine-dihydroergocristine-dihydroergocryptine-cafeine-nicergoline-Lettre-aux-professionnels-de-sante
Une évaluation européenne des médicaments contenant de la dihydroergotamine, dihydroergocristine, dihydroergocryptine-caféine et nicergoline a été réalisée par le comité des médicaments à usage humain (CHMP). Les produits dérivés ergotés indiqués dans le traitement aigu de la crise de migraine ne sont pas concernés. La survenue de cas graves de fibrose et d'ergotisme identifiés par les autorités sanitaires françaises avec ces dérivés ergotés a déclenché cette évaluation. Celle-ci a mis en évidence une efficacité limitée des quatre substances actives précitées avec des risques qui ne sont plus contrebalancés par leurs bénéfices. Ces dérivés ergotés ne doivent donc plus être utilisés et vont faire prochainement l'objet d'une suspension d'AMM et d'un rappel de lots. Une nouvelle communication de l'ANSM informera les professionnels de santé du calendrier et des modalités de ce retrait...
2013
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
retraits de médicaments pour raison de sécurité
administration par voie orale
dihydroergotamine
ergotisme
évaluation de médicament
évaluation des risques
fibrose
dihydroergocristine
association caféine dihydroergocryptine
caféine
alpha-Dihydroergocryptine
association médicamenteuse
nicergoline
C04AE - alcaloïdes de l'ergot
SEGLOR
TAMIK
IKARAN
ISKEDYL
VASOBRAL
SERMION
avis de pharmacovigilance
DIHYDROERGOTAMINE
NICERGOLINE

---
N1-VALIDE
Dabigatran, rivaroxaban et apixaban: le point sur les nouveaux anticoagulants oraux
http://www.medicalforum.ch/docs/smf/2013/48/fr/fms-01679.pdf
Les nouveaux anticoagulants oraux (NACO) permettent une anticoagulation aussi efficace que les antivitamines K, avec moins d'hémorragies intracrâniennes. L'utilisation des NACO ne nécessite pas de contrôle de routine de l'effet anticoagulant. L'utilisation des NACO modifie le TP et le PTT, mais ces tests ne sont pas utilisables pour tester le taux d'anticoagulation induit par ces molécules. Le respect des limitations d'emplois, en particulier la présence d'une insuffisance rénale ou d'une valve mécanique, est primordial. Assurer une bonne observance thérapeutique reste un enjeu aussi important que le choix d'un médicament particulier...
2013
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
anticoagulothérapie
Rivaroxaban
Dabigatran
B01AE07 - étexilate de dabigatran
anticoagulants
administration par voie orale
B01AF01 - rivaroxaban
apixaban
B01AF02 - apixaban
Observance thérapeutique
procédures de chirurgie opératoire
thromboembolisme veineux
fibrillation auriculaire
thromboembolie
insuffisance rénale
période périopératoire
hémorragie
gestion du risque
article de périodique
pyrazoles
pyridones

---
N1-SUPERVISEE
Autosurveillance et autogestion du traitement anticoagulant par voie orale
http://www.cochrane.org/fr/CD003839/autosurveillance-et-autogestion-du-traitement-anticoagulant-par-voie-orale
Contexte Les systèmes de test à domicile (parfois appelés systèmes de test au chevet du patient) ont rendu possible pour les personnes sous anticoagulants à long terme de surveiller leur temps de coagulation, mesuré par le rapport international normalisé (RIN). Les patients qui s'autotestent peuvent soit ajuster leur traitement selon un programme dose-RIN prédéterminé (autogestion), soit appeler leur centre de santé pour connaître l'ajustement approprié de la dose (autosurveillance). Plusieurs études et revues systématiques publiées ont suggéré que ces méthodes de surveillance de traitements anticoagulants peuvent être équivalentes ou même plus efficaces que la surveillance par un médecin.
2012
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
français
anticoagulothérapie
méta-analyse
anticoagulants
administration par voie orale
autosoins
évaluation technologique
thromboembolie
résumé ou synthèse en français
résultat thérapeutique

---
N1-SUPERVISEE
Vasodilatateurs oraux pour le phénomène de Raynaud primaire
http://www.cochrane.org/fr/CD006687
Évaluer les effets de différents médicaments ayant des actions vasodilatatrices sur le phénomène de Raynaud primaire.
2012
false
N
Centre Cochrane Français
France
français
méta-analyse
maladie de Raynaud
vasodilatateurs
résultat thérapeutique
résumé ou synthèse en français
administration par voie orale
C04A - vasodilatateurs périphériques

---
N1-VALIDE
Cancerdrugs
http://www.cancerdrugs.ch/
Cancerdrugs est un site web exclusivement destiné aux professions médicales. Il permet de rechercher, simplement et rapidement, des informations scientifiques sur la prise en charge du traitement oncologique oral. De plus, le site web donne également des conseils relatifs à la prévention et au traitement des effets secondaires les plus fréquents sous ce type de traitements.
false
N
Zürich
Suisse
français
antinéoplasiques
administration par voie orale
antinéoplasiques
association professionnels santé
base de données

---
N1-VALIDE
Insuline inhalée : une alternative pour les diabétiques ?
http://www.minerva-ebm.be/fr/article/606
Quelles sont l'efficacité et la sécurité de l'insuline inhalée versus insuline humaine (par voie sous-cutanée) ou versus antidiabétiques oraux chez des adultes présentant un diabète de type 1 ou de type 2 ?
false
N
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
hypoglycémiants
diabète de type 1
administration par inhalation
diabète de type 2
administration par voie orale
injections sous-cutanées
résultat thérapeutique
adulte
insuline
hypoglycémiants
hémoglobine A glycosylée
insuline
satisfaction du patient
Exubera
Exubera
lecture critique d'article

---
N1-VALIDE
Recommandations pour l'administration non conventionnelle (écrasement des comprimés, ouverture des gélules) des médicaments sous forme orale sèche
http://thot:8080/PrismaDoc/actions/redirect?method=attachment&ref=6008&datasource=ennovged&workspace=intranet
http://thot:8080/PrismaDoc/actions/redirect?method=attachment&ref=6008&datasource=ennovged&workspace=intranet
Accès réservé en Intranet CHU Rouen. Les troubles de déglutition et/ou du comportement, fréquents en Gériatrie, gênent l'administration des médicaments (comprimés/gélules). L'écrasement des médicaments peut être la seule solution pour un traitement au long cours, mais peut altérer leur efficacité. Il expose à des risques pour les malades (interactions chimiques, disparition de formes galéniques spécifiques, toxicité, sur-dosage et/ou sous-dosage, altération des propriétés pharmacologiques par le véhicule utilisé ) et pour les soignants (toxicité directe, allergie ) En l'absence de référentiel pré-existant, les recommandations présentes résultent de la réflexion consensuelle d'un groupe multi-disciplinaire, à la suite d'une enquête menée en juin 2009 sur l'ensemble des lits de gériatrie du CHU. Elles ont pour but d'améliorer les pratiques et de limiter les risques pour les malades et les soignants. Ces recommandations seront affinées en fonction des remarques et propositions faisant suite à leur mise en pratique dès juin 2010. Ce document se présente, ci-dessous, sous trois rubriques : des recommandations générales sur l'écrasement des comprimés, la liste (noms de spécialités) des formes orales sèches (comprimés et gélules) des médicaments référencés sur le CHU de Rouen, des recommandations spécifiques reprenant la liste des médicaments référencés sur l'écrasement des comprimés et l'ouverture des gélules...
2011
false
true
false
CHU de Rouen
Rouen
France
français
gériatrie
administration par voie orale
comprimés
poudres
capsules
sujet âgé
troubles de la déglutition
troubles mentaux
préparations pharmaceutiques
préparation de médicament
recommandation pour la pratique clinique
recommandation de bon usage du médicament

---
N1-SUPERVISEE
Chimiothérapies orales : mythes et réalités
http://medecine-pharmacie.univ-rouen.fr/jsp/saisie/liste_fichiergw.jsp?OBJET=DOCUMENT&CODE=1254129891687&LANGUE=0
boom des chimiothérapies orales, raisons du succès, idées reçues ?, préférence pour la voie orale, adhérence et schéma posologique, mesure de l'adhérence, population à risque : les sujets âgés, conséquences de la non-adhérence, déterminants de la non-adhérence, améliorer l'adhérence,
2009
false
N
Université de Rouen, Faculté de Médecine-Pharmacie
Rouen
France
français
observance du traitement médicamenteux
traitement médicamenteux
hématologie
oncologie médicale
administration par voie orale
tableau
cours

---
Courriel
02/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.