CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion




Libellé préféré : administration et posologie;

Définition CISMeF : (D1-3, D3-27) /administration & dosage /admin ou /AD s'applique aux médicaments pour les présentations pharmaceutiques, les voies d'administration, la fréquence et la durée d'administration, la quantité administrée et les effets de ces différents facteurs. Voir aussi relation dose-effet médicaments;

Acronyme CISMeF : AD;

Synonyme CISMeF : posologie; doses à administrer; schéma posologique; modalités d'administration; modes d'administration; administration et dosage;

Synonyme MeSH : ad;

Abréviation : AD 66;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :

(D1-3, D3-27) /administration & dosage /admin ou /AD s'applique aux médicaments pour les présentations pharmaceutiques, les voies d'administration, la fréquence et la durée d'administration, la quantité administrée et les effets de ces différents facteurs. Voir aussi relation dose-effet médicaments

N1-SUPERVISEE
médicament par Inhalation
http://www.monenfantestmalade.ch/fiches/medicament-par-inhalation
Les médicaments sous forme de spray (aérosol) se mélangent à l’air et seront inhalés par votre enfant en quelques respirations.
false
false
false
Mon enfant est malade
Suisse
français
information patient et grand public
enfant
nourrisson
enfant d'âge préscolaire
préparations pharmaceutiques
administration par inhalation

---
N1-VALIDE
Dépistage du déficit en dihydropyrimidinedehydrogénase (DPD) et sécurisation des chimiothérapies à base de 5FU (fluorouracile ) ou de capécitabine (Xéloda )
http://www.unicancer.fr/sites/default/files/guidelines_gpco-unicancer_dpd_et_fluoropyrimidines.pdf
L’activité DPD est extrêmement variable. Cette variabilité inter-individuelle s’explique en partie par des facteurs génétiques. Ainsi, toute diminution importante de l’activité DPD va se traduire, chez un patient recevant une dose standard de fluoropyrimidine, par un surdosage pouvant entraîner des toxicités, notamment hématologiques et digestives. Si les déficits complets en DPD sont relativement rares (0,1 à 0,5% dans la population générale), les déficits partiels sont retrouvés chez 3% à 10% des patients, selon les études publiées sur des populations Caucasiennes. Le déficit en DPD d’origine génétique est, depuis 30 ans, identifié comme un facteur de risque de toxicités potentiellement mortelles chez un patient déficitaire traité par 5FU à dose standard (Tuchman 1985). Le déficit en DPD a également été associé à un risque de surtoxicités sévères ou mortelles sous capécitabine (Mercier 2007)...
2016
false
false
false
UNICANCER
France
français
déficit en dihydropyrimidine déshydrogénase
dépistage systématique
Fluorouracil
sécurité des patients
FLUOROURACILE
L01BC02 - fluorouracil
Capécitabine
L01BC06 - capécitabine
XELODA
antinéoplasiques antimétabolites
recommandation pour la pratique clinique
Fluorouracil
Fluorouracil
antinéoplasiques antimétabolites
Capécitabine
Capécitabine
déficit en dihydropyrimidine déshydrogénase
Dépistage génétique
France
continuité des soins
analyse génétique

---
N1-VALIDE
Méthotrexate par voie orale une seule prise par semaine : attention aux erreurs - Point d'information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Methotrexate-par-voie-orale-une-seule-prise-par-semaine-attention-aux-erreurs-Point-d-information
L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a été destinataire de plusieurs signalements d’erreurs médicamenteuses liées à des prises quotidiennes chez des patients ayant une prescription hebdomadaire de méthotrexate par voie orale. Ces erreurs ont pu avoir des conséquences graves, voire fatales, pour le patient. Pour éviter tout risque, il est rappelé que le jour de prise doit être mentionné sur l’ordonnance, la boîte et le feuillet patient. Les pharmaciens et personnel soignant doivent être vigilants lors de toute délivrance ou administration de méthotrexate par voie orale...
2016
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
méthotrexate
administration par voie orale
erreurs médicamenteuses
Erreur d'administration médicamenteuse
recommandation de bon usage du médicament
recommandation patients
recommandation professionnelle
avis de pharmacovigilance
polyarthrite rhumatoïde
adulte
psoriasis
leucémie-lymphome lymphoblastique à précurseurs B et T

---
N1-VALIDE
Méthotrexate par voie orale : décés liés à des erreurs de prise quotidienne au lieu d'hebdomadaire - Lettre aux professionnels de santé
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Methotrexate-par-voie-orale-deces-lies-a-des-erreurs-de-prise-quotidienne-au-lieu-d-hebdomadaire-Lettre-aux-professionnels-de-sante
La prise de méthotrexate par voie orale doit s’effectuer une seule fois par semaine et la posologie doit s’exprimer en mg/semaine et en nombre de comprimés/semaine, quelle que soit l’indication. Il est rappelé au prescripteur qu’il est nécessaire de préciser sur l’ordonnance le jour de la semaine où le médicament doit être administré. Ce jour doit être déterminé avec le patient. Les patients âgés et/ou présentant des troubles cognitifs doivent bénéficier d’une attention particulière du fait du risque plus important d’erreur de prise. Un passage à l’administration par voie sous cutanée d’une spécialité à base de méthotrexate ayant les mêmes indications que la voie orale, est à envisager chez ces patients. Mise à disposition d’un feuillet à remettre par le pharmacien d’officine aux patients lors de la délivrance de leur traitement en ville (10/11/2016). Mise à disposition d’un feuillet destiné aux EHPAD et aux établissements de santé (10/11/2016)...
2016
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
recommandation de bon usage du médicament
méthotrexate
méthotrexate
erreurs médicamenteuses
Erreur d'administration médicamenteuse
administration par voie orale
IMETH 10 mg cp séc
IMETH
NOVATREX
IMETH 2,5 mg cp
METHOTREXATE BELLON 2,5 mg cp
METHOTREXATE BELLON
NOVATREX 2,5mg cp
ordonnances médicamenteuses
brochure pédagogique pour les patients

---
N1-VALIDE
Insuffisance surrénalienne
http://www.medicalforum.ch/docs/smf/2016/46/fr/fms-02798.pdf
Dans la pratique clinique quotidienne, il est fréquent de passer à côté du diagnostic d’insuffisance surrénalienne en raison des symptômes souvent non spécifiques. En l’absence de traitement, cette maladie est potentiellement fatale. En fonction de sa cause et de son évolution (aiguë ou chronique), elle se manifeste par différents symptômes et anomalies. Cet article de revue a pour objectif de fournir un aperçu actuel et pertinent pour la pratique de la physiopathologie, des causes, du diagnostic et du traitement de l’insuffisance surrénalienne.
2016
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
revue de la littérature
insuffisance surrénale
insuffisance surrénale
insuffisance surrénale
insuffisance surrénale
signes et symptômes
insuffisance surrénale
hydrocortisone
glucocorticoïdes

---
N1-VALIDE
Rhinopharyngite aiguë et angine aiguë de l’adulte - Fiche mémo
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2722790/fr/rhinopharyngite-aigue-et-angine-aigue-de-l-adulte
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2724047/fr/fiche-memo-rhinopharyngite-aigue-et-angine-aigue-de-l-adulte
Le but de cette fiche mémo est de favoriser la prescription appropriée d’antibiotiques, afin de diminuer les résistances bactériennes pouvant conduire à des impasses thérapeutiques. Le choix de l’antibiotique, sa dose et sa posologie sont les éléments à prendre en compte pour une prescription adaptée.
2016
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
information scientifique et technique
rhinopharyngite
pharyngite
maladie aiguë
adulte
antibactériens

---
N1-VALIDE
Rhinopharyngite aiguë et angine aiguë de l’enfant
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2722754/fr/rhinopharyngite-aigue-et-angine-aigue-de-l-enfant
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2724051/fr/fiche-memo-rhinopharyngite-aigue-et-angine-aigue-de-l-enfant
Le but de cette fiche mémo est de favoriser la prescription appropriée d’antibiotiques, afin de diminuer les résistances bactériennes pouvant conduire à des impasses thérapeutiques. Le choix de l’antibiotique, sa dose et sa posologie sont les éléments à prendre en compte pour une prescription adaptée.
2016
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
information scientifique et technique
enfant
rhinopharyngite
pharyngite
maladie aiguë
antibactériens

---
N1-VALIDE
Sinusite de l'adulte
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2722806/fr/sinusite-de-l-adulte
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2724005/fr/fiche-memo-sinusite-de-l-adulte
Le but de cette fiche mémo est de favoriser la prescription appropriée d’antibiotiques, afin de diminuer les résistances bactériennes pouvant conduire à des impasses thérapeutiques. Le choix de l’antibiotique, sa dose et sa posologie sont les éléments à prendre en compte pour une prescription adaptée.
2016
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
information scientifique et technique
sinusite
adulte
antibactériens

---
N1-VALIDE
Sinusite de l'enfant
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2722824/fr/sinusite-de-l-enfant
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2724014/fr/sinusite-de-l-enfant
Le but de cette fiche mémo est de favoriser la prescription appropriée d’antibiotiques, afin de diminuer les résistances bactériennes pouvant conduire à des impasses thérapeutiques. Le choix de l’antibiotique, sa dose et sa posologie sont les éléments à prendre en compte pour une prescription adaptée.
2016
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
information scientifique et technique
sinusite
enfant
antibactériens

---
N1-VALIDE
Otite moyenne aiguë purulente de l’adulte
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2722670/fr/otite-moyenne-aigue-purulente-de-l-adulte
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2724018/fr/otite-moyenne-aigue-purulente-de-l-adulte
Le but de cette fiche mémo est de favoriser la prescription appropriée d’antibiotiques, afin de diminuer les résistances bactériennes pouvant conduire à des impasses thérapeutiques. Le choix de l’antibiotique, sa dose et sa posologie sont les éléments à prendre en compte pour une prescription adaptée
2016
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
information scientifique et technique
otite moyenne suppurée
adulte
antibactériens
maladie aiguë

---
N1-VALIDE
Otite moyenne aiguë purulente de l’enfant de plus de 3 mois
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2722749/fr/otite-moyenne-aigue-purulente-de-l-enfant-de-plus-de-3-mois
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2724055/fr/fiche-memo-otite-moyenne-aigue-purulente-de-l-enfant-de-plus-de-3-mois
Le but de cette fiche mémo est de favoriser la prescription appropriée d’antibiotiques, afin de diminuer les résistances bactériennes pouvant conduire à des impasses thérapeutiques. Le choix de l’antibiotique, sa dose et sa posologie sont les éléments à prendre en compte pour une prescription adaptée.
2016
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
information scientifique et technique
enfant
nourrisson
otite moyenne suppurée
maladie aiguë
antibactériens

---
N1-VALIDE
Cystite aiguë simple, à risque de complication ou récidivante, de la femme
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2722827/fr/cystite-aigue-simple-a-risque-de-complication-ou-recidivante-de-la-femme
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2724062/fr/fiche-memo-cystite-aigue-simple-a-risque-de-complication-ou-recidivante-de-la-femme
Le but de cette fiche mémo est de favoriser la prescription appropriée d’antibiotiques, afin de diminuer les résistances bactériennes pouvant conduire à des impasses thérapeutiques. Le choix de l’antibiotique, sa dose et sa posologie sont les éléments à prendre en compte pour une prescription adaptée.
2016
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
information patient et grand public
cystite
maladie aiguë
cystite
antibactériens
récidive

---
N1-VALIDE
Pyélonéphrite aiguë de la femme
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2722914/fr/pyelonephrite-aigue-de-la-femme
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2724070/fr/fiche-memo-pyelonephrite-aigue-de-la-femme
Le but de cette fiche mémo est de favoriser la prescription appropriée d’antibiotiques, afin de diminuer les résistances bactériennes pouvant conduire à des impasses thérapeutiques. Le choix de l’antibiotique, sa dose et sa posologie sont les éléments à prendre en compte pour une prescription adaptée.
2016
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
information scientifique et technique
pyélonéphrite
maladie aiguë
antibactériens

---
N1-VALIDE
Alerte - confusion entre produits. Posanol (posaconazole) - Formes posologiques orales non interchangeables
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/bulletin/hpiw-ivps_2016-11-fra.php#a2-2
Les comprimés à libération retardée Posanol et la suspension orale Posanol ne sont PAS interchangeables. Les concentrations plasmatiques du posaconazole à la suite de l'administration de comprimés Posanol sont généralement plus élevées que celles obtenues avec la suspension orale de posaconazole...
2016
false
false
false
Santé Canada
Canada
français
anglais
administration par voie orale
erreurs médicamenteuses
posaconazole
J02AC04 - posaconazole
avis de pharmacovigilance
Canada
antifongiques
comprimés
suspensions
préparations à action retardée
biodisponibilité
triazoles

---
N1-VALIDE
Femme enceinte : colonisation urinaire et cystite
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2722927/fr/femme-enceinte-colonisation-urinaire-et-cystite
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2724066/fr/fiche-memo-femme-enceinte-colonisation-urinaire-et-cystite
Le but de cette fiche mémo est de favoriser la prescription appropriée d’antibiotiques, afin de diminuer les résistances bactériennes pouvant conduire à des impasses thérapeutiques. Le choix de l’antibiotique, sa dose et sa posologie sont les éléments à prendre en compte pour une prescription adaptée.
2016
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
information scientifique et technique
cystite
antibactériens
maladie aiguë
grossesse

---
N1-VALIDE
Contrôle standard ou intensif de la pression artérielle en cas de risque cardiovasculaire accru chez les patients non diabétiques
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2077
Contexte L’étude Syst-Eur a clairement montré, chez les personnes âgées de plus de 65 ans, que le traitement d’une hypertension artérielle systolique isolée pour atteindre une valeur cible 150 mmHg procure un bénéfice important dans la prévention de la morbidité cardiovasculaire et de la mortalité. On ne sait pas si une valeur cible plus basse pour la pression artérielle systolique ( 120 mmHg) apporte un plus grand avantage dans une population qui présente un risque cardiovasculaire élevé et n’est pas atteinte de diabète sucré.
2016
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
article de périodique
antihypertenseurs
pression sanguine
maladies cardiovasculaires

---
N1-VALIDE
Traitement des cystites aiguës hors grossesse
http://www.omedit-centre.fr/portail/gallery_files/site/136/2953/5062/5117.pdf
2016
false
false
false
OMéDIT Centre
France
français
cystite
anti-infectieux urinaires
recommandation de bon usage du médicament

---
N1-VALIDE
Otite moyenne aiguë (OMA) chez l'enfant
http://www.inesss.qc.ca/fileadmin/doc/CDM/UsageOptimal/Guides-serieI/INESSS-Antibio1-Otite-Enfant-fr_maj-mars16.pdf
Le présent guide clinique s’adresse aux intervenants de première ligne du réseau de la santé. Il est fourni à titre indicatif et ne remplace pas le jugement du praticien. Les recommandations ont été élaborées à l’aide d’une démarche systématique, sont soutenues par la littérature scientifique ainsi que par le savoir et l’expérience de cliniciens et d’experts québécois
2016
false
false
false
CDM - Conseil Du Médicament Québec
Canada
français
otite moyenne aiguë (maladie)
antibiothérapie
maladie aiguë
nourrisson
enfant
otite moyenne
antibactériens
recommandation pour la pratique clinique

---
N1-VALIDE
Pharyngite-amygdalite chez l'enfant et l'adulte
http://www.inesss.qc.ca/fileadmin/doc/CDM/UsageOptimal/Guides-serieI/INESSS-Antibio1-PharyngiteAmygdalite-fr_maj-mars16.pdf
Le présent guide clinique s’adresse aux intervenants de première ligne du réseau de la santé. Il est fourni à titre indicatif et ne remplace pas le jugement du praticien. Les recommandations ont été élaborées à l’aide d’une démarche systématique, sont soutenues par la littérature scientifique ainsi que par le savoir et l’expérience de cliniciens et d’experts québécois
2016
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
français
antibiothérapie
enfant
adulte
pharyngite
amygdalite
antibactériens
recommandation professionnelle

---
N1-VALIDE
Contraception d'urgence (La)
http://www.cps.ca/fr/documents/position/contraception-urgence
définition, utilisation de la contraception orale d'urgence, administration et prescription, effets à court et à moyen terme, contraception d'urgence non hormonale, points de pratique clinique, discussion avec l'adolescente, références
2016
false
false
N
false
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
français
contraceptifs post-coïtaux
adolescent
contraceptifs post-coïtaux
contraceptifs post-coïtaux
dispositifs intra-utérins
anamnèse
contraception post-coïtale
recommandation
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
La pilule microprogestative
http://www.mongeneraliste.be/fichespatients/micropilule
Sa composition en progestérone pure et à faible dose, empêche la survenue d’une grossesse par: la modification de la glaire du col de l’utérus, ce qui empêche les spermatozoïdes de circuler; la modification de la paroi de l’utérus, ce qui empêche la fixation d’un éventuel oeuf fécondé.
2016
false
true
false
false
mongeneraliste.be - Société Scientifique de Médecine Générale
Belgique
contraceptifs oraux
contraceptifs oraux
information patient et grand public

---
N1-SUPERVISEE
Augmenter la dose de stéroïdes inhalés ou maintenir la dose habituelle pour traiter les crises d'asthme chez l'adulte et l'enfant
http://www.cochrane.org/fr/CD007524/augmenter-la-dose-de-steroides-inhales-ou-maintenir-la-dose-habituelle-pour-traiter-les-crises
http://www.cochrane.org/fr/CD007524
Les précédentes directives de traitement de l'asthme recommandaient de doubler la dose de corticostéroïdes inhalés (CSI) au premier signe d'une crise d'asthme dans le cadre d'un plan d'action. Nous avons recherché toutes les études évaluant si une telle augmentation est plus efficace et aussi sûre que de continuer avec la dose habituelle de CSI...
2016
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
corticothérapie
glucocorticoïdes
placebo
état de mal asthmatique
asthme
corticostéroïde inhalé
Recherche comparative sur l'efficacité
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
adulte
enfant
administration par inhalation

---
N1-SUPERVISEE
Guide posologique des antibiotiques courants chez l'enfant
http://www.inesss.qc.ca/fileadmin/doc/CDM/UsageOptimal/Guides-serieI/INESSS-Antibio1-posologique-Enfant-fr_maj-mars16.pdf
Le présent guide clinique s’adresse aux intervenants de première ligne du réseau de la santé. Il est fourni à titre indicatif et ne remplace pas le jugement du praticien. Les recommandations ont été élaborées à l’aide d’une démarche systématique, sont soutenues par la littérature scientifique ainsi que par le savoir et l’expérience de cliniciens et d’experts québécois
2016
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
français
antibiothérapie
antibactériens
enfant
infections de l'appareil respiratoire
recommandation pour la pratique clinique
tableau

---
N1-VALIDE
Recommandations AFEF sur la prise en charge des hépatites virales C
http://www.afef.asso.fr/ckfinder/userfiles/files/recommandations-textes-officiels/Recommandations_AFEF_HepatiteC_Final-02-2016.pdf
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/Recos/2015-juin-Recommandations-AFEF-Hepatite-C.pdf
Ces recommandations AFEF (Association Française pour l’Etude du Foie) sur la prise en charge des hépatites chroniques virales C ont pour but d’aider les soignants, l’ensemble des acteurs impliqués dans la prise en charge des patients, et les patients eux-mêmes à la meilleure démarche thérapeutique possible en vue de contrôler l’épidémie d’infection virale C en France
2016
false
false
true
false
AFEF - Association Française pour l'Etude du Foie
France
français
hépatite C chronique
recommandation pour la pratique clinique
indice de gravité médicale
hépatite C chronique
antiviraux
comorbidité
génotype
daclatasvir
lédipasvir
ribavirine
résultat thérapeutique
résistance virale aux médicaments
grossesse
éducation du patient comme sujet
cirrhose du foie
transplantation hépatique
récidive
insuffisance rénale
enfant
adolescent
usagers de drogues
infections à VIH
maladie aiguë
B17.1 - hépatite aiguë C
Siméprévir
Sofosbuvir
lédipasvir
association lédipasvir sofosbuvir
BMS-790052
Imidazoles
benzimidazoles
fluorènes
Uridine monophosphate
Uridine monophosphate

---
N1-VALIDE
L’ostéoporose : Prévenir les fractures (ACFA)
http://www.oiiq.org/sites/default/files/uploads/periodiques/Perspective/vol13no01/13-pratique-clinique.pdf
Après avoir lu cet article, l’infirmière saura distinguer les personnes présentant un risque élevé de fracture en raison de l’ostéoporose de celles dont le risque est faible ou modéré. Elle connaîtra les principales questions à poser, les examens à pratiquer et les outils de dépistage disponibles. Enfin, elle pourra comparer les différents traitements médicamenteux et non médicamenteux
2016
false
false
false
Perspective infirmière - OIIQ - Ordre des Infirmières et Infirmiers du Québec
Canada
français
article de périodique
fractures ostéoporotiques
cas clinique
évaluation des risques
fractures ostéoporotiques
fractures ostéoporotiques
diphosphonates
agents de maintien de la densité osseuse
adulte
absorptiométrie photonique
fractures ostéoporotiques
compléments alimentaires

---
N1-VALIDE
Recommandations quant à l’insulinothérapie chez les patients dépendants
http://www.medicalforum.ch/docs/smf/2016/02/fr/fms-02558.pdf
De nombreux diabétiques insulinodépendants ne sont plus en mesure de contrôler eux-mêmes leur taux de glucose et d’effectuer les injections d’insuline, surtout ceux d’un certain âge, en raison de défaillances physiques ou mentales. Nous recommandons un traitement effectué par une équipe interprofessionnelle (médecins, diabétologues, professionnels de santé, diététiciens.
2016
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
insulinothérapie
insuline
recommandation pour la pratique clinique
diabète
algorithme
équipe soignante
médecine générale

---
N1-VALIDE
Hypercholestérolémie familiale : Révision du diagnostic, du dépistage et du traitement
http://www.cfp.ca/content/62/1/e4.abstract.fr
Objectif : Présenter un résumé de la pathophysiologie, de l’épidémiologie, du dépistage, du diagnostic et du traitement de l’hypercholestérolémie familiale (HF).
2016
false
false
true
Le Médecin de Famille Canadien
Canada
français
article de périodique
hyperlipoprotéinémie de type II
hyperlipoprotéinémie de type II
hyperlipoprotéinémie de type II
hypolipémiants

---
N1-VALIDE
Infections après traitement par ostéosynthèse d’une fracture
http://www.medicalforum.ch/docs/smf/2016/04/fr/fms-02499.pdf
Les infections péri-implantaires figurent parmi les principales complications après le traitement par ostéosynthèse d’une fracture et requièrent une prise en charge interdisciplinaire. L’application systématique d’un algorithme de traitement permet d’obtenir des taux de guérison élevés.
2016
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
ostéosynthèse
fractures osseuses
article de périodique
infections dues aux prothèses
infection liée à un dispositif de fixation osseuse
infections dues aux prothèses
infections dues aux prothèses
infections dues aux prothèses
infections dues aux prothèses
antibactériens
antibiothérapie

---
N1-VALIDE
Note de synthèse : position de l’OMS à propos du vaccin antipaludique – janvier 2016
http://www.who.int/entity/wer/2016/wer9104/fr/index.html
http://www.who.int/entity/wer/2016/wer9104.pdf?ua=1
Le présent document est la première note de synthèse de l’OMS traitant de la vaccination antipaludique. Il porte essentiellement sur les données disponibles au sujet du seul vaccin antipalu-dique candidat ayant obtenu un avis réglementaire favorable, émis par l’Agence européenne des médicaments (EMA) en juillet 2015. Les recommandations relatives à l’utilisation éventuelle de ce vaccin contre le paludisme à Plasmodium falciparum ont été examinées par le MPAC en octobre 2015
2016
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
français
vaccins contre le paludisme
paludisme
paludisme
nourrisson
enfant
résultat thérapeutique
vaccins contre le paludisme
recommandation de santé publique

---
N1-VALIDE
FA : plus-value de l’édoxaban versus warfarine ?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2012
Contexte En prévention de la survenue d’un évènement embolique artériel (AVC, embolie pulmonaire) chez un patient présentant une fibrillation auriculaire (FA) et un risque thromboembolique accru (évalué par exemple sur un score CHADS2), nous disposons de la possibilité d’instaurer et de maintenir un traitement par anticoagulant voire par aspirine. Ce sont des médicaments anticoagulants oraux qui sont utilisés dans cette indication, soit les classiques antagonistes de la vitamine K (la warfarine étant la mieux étudiée), soit un des nouveaux anticoagulants oraux (NAOs). En plus du dabigatran (inhibiteur de la thrombine) et du rivaroxaban et de l’apixaban (anti facteur Xa), l’édoxaban (anti facteur Xa) se présente sur le marché. Quel est son intérêt versus warfarine, voire versus autres NAOs ?
2016
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
lecture critique d'article
fibrillation auriculaire
accident vasculaire cérébral
embolie pulmonaire
anticoagulants
anticoagulothérapie
administration par voie orale
édoxaban
résultat thérapeutique
warfarine
pyridines
thiazoles

---
N1-VALIDE
La prise en charge de l’otite moyenne aiguë chez les enfants de six mois et plus
http://www.cps.ca/fr/documents/position/otite-moyenne-aigue
Le présent document de principes remplace celui qui a été publié par la Société canadienne de pédiatrie (SCP) en 2009. D’après les données probantes publiées, la présente révision vise à orienter une prise de décision clinique éclairée. Les recommandations ne sont pas destinées au traitement des nourrissons de moins de six mois ou de ceux qui présentent une anomalie craniofaciale ou un trouble immunodépressif, qui se sont fait poser des drains transtympaniques ou qui contractent des otites moyennes aiguës (OMA) récurrentes.
2016
false
false
false
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
otite moyenne aiguë (maladie)
otite moyenne
otite moyenne
otite moyenne
calendrier d'administration des médicaments
nourrisson
enfant
antibactériens
recommandation pour la pratique clinique
algorithme
antibiothérapie

---
N1-SUPERVISEE
Opiacés pour la douleur chronique non liée au cancer : risque accru d’accidents de surdosage avec les dérivés à longue durée d’action
http://www.minerva-ebm.be/FR/Analysis/431
Pour les patients souffrant de douleurs chroniques non liées à un cancer, si des opiacés sont prescrits – ce qui est à éviter – mieux vaut ne pas recourir à des dérivés à longue durée d’action en raison d’un risque majoré de surdosage non intentionnel avec ou sans décès, particulièrement élevé en début de traitement.
2016
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
résumé ou synthèse en français
douleur chronique
analgésiques morphiniques
analgésiques morphiniques
surdose

---
N1-SUPERVISEE
REPEVAX
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2607065/fr/repevax
Le service médical rendu par REPEVAX reste important dans l’indication et la population recommandée : « REPEVAX est indiqué pour l'immunisation active contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite chez les sujets à partir de l'âge de 3 ans en rappel après primovaccination. »...
2016
false
true
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
avis de la commission de transparence
antibiothérapie
J07CA02 - diphtérie - coqueluche - poliomyélite - tétanos
vaccins diphtérique tétanique coquelucheux acellulaires
remboursement par l'assurance maladie
tétanos
diphtérie
poliomyélite
coqueluche
REPEVAX susp inj
vaccin antipoliomyélitique inactivé
vaccins combinés
vaccin antipoliomyélitique inactivé
rappel de vaccin
vaccins diphtérique tétanique coquelucheux acellulaires
vaccins combinés
REPEVAX
67619892
3400892911052

---
N1-SUPERVISEE
VACCIN BCG SSI
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2607082/fr/vaccin-bcg-ssi
Le service médical rendu par VACCIN BCG SSI reste important dans l’indication et la population recommandée : « Immunisation active contre la tuberculose. »...
2016
false
true
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
avis de la commission de transparence
antibiothérapie
mycobacterium bovis
vaccin BCG
VACCIN BCG SSI pdre/solv p susp inj
tuberculose
vaccins atténués
vaccination
J07AN01 - tuberculose, bactérie vivante atténuée
remboursement par l'assurance maladie
nourrisson
nouveau-né
enfant
calendrier vaccinal
VACCIN BCG SSI
61077869
3400892616018

---
N1-VALIDE
Traitement médicamenteux du cancer de la prostate métastatique
http://www.medicalforum.ch/index.php?id=43&L=1&tx_eps_article[publication]=3192&cHash=bd8398be4e97fdb4b4dc6a11b385b498
Au cours des dernières années, de nouvelles options thérapeutiques pour les hommes atteints d’un cancer de la prostate de stade avancé ont été autorisées. Avec ces modalités thérapeutiques supplémentaires, les médecins traitants se retrouvent face au défi de devoir faire un choix parmi de nombreux traitements. Sur la base des preuves disponibles, des organisations nationales et internationales ont formulé des directives et recommandations. Il n’est cependant pas rare, dans le quotidien clinique, d’être confronté à des problématiques pour lesquelles les preuves sont soit contradictoires, soit inexistantes. Afin de mettre en lumière ces situations, la première Advanced Prostate Cancer Consensus Conference (APCCC) internationale s’est tenue à Saint-Gall en mars 2015.
2016
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
médecine générale
tumeurs de la prostate
tumeurs prostatiques résistantes à la castration
antinéoplasiques
métastase tumorale
tumeurs osseuses
recommandation pour la pratique clinique
observation (surveillance clinique)

---
N1-VALIDE
Interruptions de tâche lors de l’administration des médicaments
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2618396/fr/interruptions-de-tache-lors-de-l-administration-des-medicaments
Les interruptions de tâche lors de l’administration des médicaments sont des situations banalisées qui souvent font partie du quotidien et auxquelles les professionnels se sont habitués. Pourtant un grand nombre d’entre elles sont des situations à risques d’erreurs. La prise en compte de la culture de sécurité de l’équipe, de son fonctionnement ,et de l’organisation du travail, sont autant de facteurs à prendre en compte pour permettre une prise de conscience et faire identifier les situations les plus à risque pour lesquelles des actions collectives seront mises en œuvre. Après avoir diffusé en 2013 le guide « outils de sécurisation et d’auto évaluation de l’administration des médicaments », la HAS publie cette brochure complémentaire proposant une démarche, qui intègre la prise en compte du facteur humain et organisationnel, associée à des outils clés main...
2016
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
administration d'un médicament
préparations pharmaceutiques
interruption
sécurité des patients
évaluation du processus
recommandation de bon usage du médicament
enregistrement vidéo
information patient et grand public
erreurs médicamenteuses
facteurs de risque
gestion du risque
erreurs médicamenteuses
audit médical
assurance de la qualité des soins de santé

---
N1-VALIDE
Xofigo (dichlorure de radium 223) et modification de l'étalon de référence NIST - Lettre aux professionnels de santé
Information destinée aux médecins exerçant en services de médecine nucléaire, radiophysiciens, urologues, oncologues, radiopharmaciens et pharmaciens des centres de médecine nucléaire
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Xofigo-R-dichlorure-de-radium-223-et-modification-de-l-etalon-de-reference-NIST-Lettre-aux-professionnels-de-sante
En 2015, l’Institut National des Normes et de la Technologie (NIST) a réévalué l’étalon de référence (primaire) pour le radium-223. La source étalon mise à jour est désignée par la référence « NIST-2015 ». En conséquence, la valeur numérique de l’activité radioactive (en Bq/mL) contenue dans les flacons de Xofigo et donc la posologie en Bq/kg de masse corporelle doivent être augmentées d’environ 10% : la valeur numérique de l’activité volumique passera de 1 000 kBq/mL à 1 100 kBq/mL à la date de référence la posologie affichée passera de 50 kBq/kg de masse corporelle à 55 kBq/kg de masse corporelle. Cette modification ne reflète pas un réel changement de l’activité volumique du médicament ou de la quantité d’activité administrée au patient ; elle n’aura donc pas d’impact sur la sécurité et l’efficacité de Xofigo (dichlorure de radium Ra-223). À compter du 16 avril 2016 , les flacons de Xofigo qui seront mis à disposition auront été fabriqués, contrôlés et libérés sur la base de la source étalon NIST-2015 mise à jour. Xofigo libéré sur la base de l’étalon de référence NIST mis à jour sera identifiable grâce à une vignette orange « NIST 2015 » apposée sur chaque pot en plomb. L’Information Produit de Xofigo a été mise à jour pour refléter ces modifications numériques de l’activité radioactive. Dès réception par l'établissement du premier flacon fabriqué selon la source étalon NIST-2015, les activimètres nouvellement étalonnés devront être utilisés...
2016
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
injections veineuses
XOFIGO
XOFIGO 1000 kBq/ml sol inj
dichlorure de radium (223Ra)
antinéoplasiques
calibrage
recommandation de bon usage du médicament
radioactivité
V10XX03 - dichlorure de radium 223
radium
radio-isotopes

---
N1-VALIDE
Note de synthèse de l’OMS sur les vaccins antipoliomyélitiques
http://www.who.int/entity/wer/2016/wer9112/fr/index.html
http://www.who.int/entity/wer/2016/wer9112.pdf
Cette note de synthèse actualisée sur les vaccins antipoliomyélitiques remplace la note précédente de l’OMS publiée en 2014 et résume les faits récents dans le domaine. Les recommandations de cette précédente note sur l’utilisation du vaccin antipoliomyélitique, en particulier concernant l’addition d’au moins une dose de VPI pour les pays qui utilisent exclusivement le VPO, restent valides. La nouvelle note de synthèse traite du passage à l’échelle mondiale du VPO trivalent au VPO bivalent prévu en avril 2016. Les recommandations relatives à l’utilisation des vaccins antipoliomyélitiques ont été discutées en de multiples occasions par le SAGE et en dernier lieu en octobre 2015;
2016
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
français
recommandation de santé publique
poliomyélite
vaccins antipoliomyélitiques
résultat thérapeutique

---
N1-VALIDE
Le bon usage des anti-infectieux : Endocardite infectieuse
http://cclin-sudest.chu-lyon.fr/Antennes/Auvergne/Documents&outils/Bon_Usage_antiinfectieux_5.pdf
Avant toute antibiothérapie pour une endocardite infectieuse (EI) avérée ou suspectée, il est impératif de réaliser des hémocultures...
2016
false
false
false
C CLIN Sud-Est
France
français
recommandation pour la pratique clinique
endocardite bactérienne
antibactériens
endocardite bactérienne
hémoculture
sang
endocardite bactérienne
antibactériens
prothèse valvulaire cardiaque
recommandation de bon usage du médicament
résistance bactérienne aux médicaments

---
N1-VALIDE
Thérapeutiques antiémétiques chez l'adulte associées à la chimiothérapie anticancéreuse
http://www.omedit-centre.fr/portail/gallery_files/site/136/2953/5062/5213.pdf
Les médicaments anticancéreux ont un potentiel émétisant variable, sur le plan de la sévérité des délais d’apparition et de la durée des nausées et vomissements. Les polychimiothérapies anticancéreuses rendent pratiquement systématique un traitement antiémétique. Le traitement antiémétique devra prendre en compte : 1 ) le potentiel émétisant de chaque anticancéreux 2 ) les facteurs de risque personnel du patient L’efficacité du traitement devra être évaluée au cours des différentes cures. Adapter le traitement en fonction des résultats...
2016
false
false
false
OMéDIT Centre
France
français
recommandation de bon usage du médicament
antiémétiques
antiémétiques
protocoles de polychimiothérapie antinéoplasique
antinéoplasiques
nausées et vomissements induits par la chimiothérapie
facteurs de risque
nausée
nausée
vomissement
vomissement
antiémétiques
ondansétron
prednisolone
palonosétron
évaluation des risques
aprépitant
métoclopramide
A04A - antiémétiques et antinauséeux
isoquinoléines
quinuclidines
morpholines

---
N1-VALIDE
Le folate et les anomalies du tube neural : le rôle des suppléments et des aliments enrichis
http://www.cps.ca/fr/documents/position/le-folate
La consommation d’acide folique pendant la période périconcep-tionnelle réduit considérablement le risque d’anomalie du tube neural. Il est difficile d’atteindre un taux optimal de folate à partir du seul régime alimentaire, malgré l’enrichissement de la farine, surtout que la consommation de ce produit diminue légèrement au Canada. Les effets délétères possibles des suppléments de folate ont suscité sporadiquement des inquiétudes, y compris le camouflage des symptômes de carence en vitamine B12 et une association avec le cancer, surtout colorectal. Ces deux inquiétudes ont été réfutées. La Société canadienne de pédiatrie appuie les mesures suivantes pour accroître la consommation de folate chez les femmes défavorisées en âge de procréer : encourager la consommation d’aliments riches en folate, comme les légumes-feuilles, accroître le taux d’enrichissement des aliments en folate, prendre un supplément contenant du folate et de la vitamine B12 et distribuer gratuitement des suppléments de folate. Ces recommandations concordent avec celles de la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada.
2016
false
false
false
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
français
recommandation pour la pratique clinique
anomalies du tube neural
acide folique
compléments alimentaires
acide folique
compléments alimentaires
tumeurs
administration par voie orale

---
N1-VALIDE
Guide pour l’immunisation en post-exposition : vaccination et immunoglobulines
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=548
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspr20160119_guideimmunisationpostexposition.pdf
L’objectif de ce guide est de faire le point sur les données disponibles et colliger les recommandations françaises et internationales disponibles concernant l’efficacité de la vaccination et/ou des immunoglobulines après exposition identifiée à un agent infectieux. Il propose une conduite à tenir pour l’immunisation en post-exposition à un risque infectieux. L’utilisation des anti-infectieux, antibiotiques ou antiviraux, administrés à titre préventif ou préemptif, n’est pas abordée dans ce guide.
2016
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
prophylaxie après exposition
immunoglobulines
guide
vaccin coquelucheux
nourrisson
adulte
enfant
coqueluche
vaccins antihépatite A
hépatite A
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
résultat thérapeutique
hépatite B
vaccin antihépatite B
transmission de maladie infectieuse du patient au professionnel de santé
infections à méningocoques
vaccins antiméningococciques
rage (maladie)
vaccins antirabiques
chimioprévention
rougeole
oreillons
rubéole
vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole
tétanos
anatoxine tétanique
varicelle
vaccin contre la varicelle

---
N1-VALIDE
La prise en charge et le traitement de la syphilis chez les adultes infectés par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) – Guide pour les professionnels de la santé du Québec
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001631/?&date=DESC&annee=2016&critere=annee
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001632/?&date=DESC&annee=2016&critere=annee
Ce guide pratique vise l’optimisation du diagnostic, de la prise en charge et des soins offerts aux personnes adultes vivant avec le virus de l’immunodéficience humaine et atteintes de syphilis.
2016
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
recommandation pour la pratique clinique
infections à VIH
syphilis
adulte
syphilis
syphilis
signes et symptômes
dépistage systématique
syphilis
syphilis
antibactériens

---
N1-VALIDE
Recommandations vaccinales contre les infections à papillomavirus humains chez les hommes
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=552
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=553
La grande majorité des hommes et des femmes sont infectés par les papillomavirus humains (HPV) au cours de leur vie. Concernant les hommes, l’infection anale par les HPV et ses manifestations cliniques (lésions pré-cancéreuses, cancers, condylomes anaux) sont plus fréquentes chez ceux ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) et en particulier ceux infectés par le VIH. Le HCSP a pris en compte l’efficacité et la tolérance des vaccins HPV, les aspects médico-économiques, l’absence de protection indirecte des HSH par la vaccination des femmes et l’acceptabilité de la vaccination chez les hommes
2016
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
infections à papillomavirus
recommandation de santé publique
vaccins antipapillomavirus
enfant
infections à papillomavirus
infections à papillomavirus
tumeurs de l'anus
tumeurs oto-rhino-laryngologiques
résultat thérapeutique
vaccins antipapillomavirus
Acceptation des soins par le patient
adolescent

---
N1-VALIDE
La spironolactone comme traitement adjuvant dans l’hypertension artérielle réfractaire ?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2035
Cette étude clinique randomisée croisée, placebo contrôlée, de bonne qualité méthodologique, mais sans critères de jugement forts montre les avantages à court terme (trois mois) de la spironolactone en cas d’hypertension artérielle réfractaire. Il faudrait instamment mener des études à long terme pour examiner la réduction de la mortalité et de la morbidité cardiovasculaires avec la spironolactone dans cette indication.
2016
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
lecture critique d'article
hypertension artérielle
Hypertension artérielle réfractaire
spironolactone
résultat thérapeutique
traitement médicamenteux adjuvant

---
N1-VALIDE
Pipettes et autres dispositifs d’administration des solutions buvables : 17 recommandations aux industriels pour limiter les erreurs médicamenteuses - Point d'Information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Pipettes-et-autres-dispositifs-d-administration-des-solutions-buvables-17-recommandations-aux-industriels-pour-limiter-les-erreurs-medicamenteuses-Point-d-Information
’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) poursuit les actions entreprises pour prévenir les erreurs médicamenteuses en lien avec l’utilisation des dispositifs d’administration (pipettes, compte-gouttes, cuillères-mesure ou autres) des médicaments sous forme de solutions buvables en flacons multidoses (hors produits homéopathiques). Elle publie ainsi des recommandations spécifiques à ces dispositifs à l’intention des industriels...
2016
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
solutions pharmaceutiques
erreurs médicamenteuses
Pipette
recommandation professionnelle
emballage de médicament
solutions pharmaceutiques
compte-gouttes
administration par voie orale
équipement et fournitures
Erreur de dose du médicament administré
industrie pharmaceutique

---
N1-VALIDE
Le nicotinamide (vitamine B3 ou PP) en chimioprévention du cancer cutané ?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2038
L’exposition aux rayons ultraviolets (UV) est la principale cause de carcinome basocellulaire, de carcinome spinocellulaire et de kératose actinique. L’effet de la crème solaire en prévention du carcinome spinocellulaire et de la kératose actinique a été démontré mais l’observance étant faible, il convient de rechercher d’autres moyens préventifs. Le nicotinamide (vitamine B3 ou PP) connu pour son effet protecteur contre les lésions de l’ADN causées par les rayons ultraviolets a été proposé.
2016
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
lecture critique d'article
tumeurs cutanées
kératose actinique
nicotinamide
complexe vitaminique B
vitamines
résultat thérapeutique
chimioprévention

---
N1-VALIDE
Vaccination des personnes âgées
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=559
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspr20160311_vaccinationpersonnesagees.pdf
Le risque infectieux et plus encore le risque d’infections graves augmente avec l’âge. Les personnes âgées fragiles ou dépendantes sont non seulement plus à risque de contracter une infection que les personnes âgées vigoureuses, mais aussi plus à risque de présenter des complications graves en cas d’infection. Ces éléments justifient de mettre à disposition des professionnels de santé un document pratique spécifiquement dédié à la vaccination des personnes âgées qui a pour principaux objectifs : de faire la synthèse des données épidémiologiques et immunologiques disponibles à ce jour concernant cette population ; de rappeler les recommandations vaccinales qui existent pour les personnes âgées non seulement en routine mais également dans des contextes particuliers (voyages, entrée en institution, existence de co-morbidités...) ; de faire des propositions de communication pour améliorer la couverture vaccinale chez les personnes âgées, de leur entourage et des professionnels de santé qui les prennent en charge.
2016
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
recommandation de santé publique
sujet âgé
Immunosénescence
vaccination
infections bactériennes
maladies virales
vaccins antipneumococciques
anatoxine tétanique
vaccin coquelucheux
vaccin contre le virus de l'herpes zoster
vaccins antipoliomyélitiques
vaccins antigrippaux
vaccins antihépatite A
vaccin anti-fièvre jaune
vaccins antirabiques
vaccins
vaccin diphtérique tétanique

---
N1-SUPERVISEE
Double thérapie antiplaquettaire d’une durée de 12 ou 30 mois après la pose de tuteurs pharmacoactifs - Évaluation critique de la documentation scientifique
In PHARMACTUEL, Vol. 49, No. 1, 2016
http://www.pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/1065/850
L’étude DAPT visait à quantifier les risques et les avantages d’une thérapie antiplaquettaire à base d’AAS et de thiénopyridine de longue durée, comparativement à une thérapie de six à 12 mois. Elle a démontré la supériorité de la double thérapie par rapport à l’AAS seul pour la prévention au-delà de 12 mois des thromboses de tuteurs et des infarctus du myocarde fatals, sans toutefois démontrer d’avantages sur l’incidence d’AVC et de décès cardiovasculaires. Néanmoins, cet avantage est contrebalancé par une augmentation presque équivalente du nombre de saignements modérés à graves, si on compare le nombre nécessaire à traiter et le nombre nécessaire à nuire. L’utilisation d’une double thérapie prolongée devra donc encore être soigneusement individualisée en fonction des caractéristiques des patients et de leur risque d’événements thrombotiques et hémorragiques...
2016
false
false
false
Pharmactuel - la revue internationale francophone de la pratique pharmaceutique en établissement de santé
Canada
français
calendrier d'administration des médicaments
lecture critique d'article
endoprothèses à élution de substances
association de médicaments
études multicentriques comme sujet
thrombose
acide acétylsalicylique
acide acétylsalicylique
Chlorhydrate de prasugrel
antagonistes des récepteurs purinergiques P2Y
antagonistes des récepteurs purinergiques P2Y
thiénopyridine
clopidogrel
antiagrégants plaquettaires
Pose d’endoprothèse coronaire à élution de médicament
hémorragie
Thrombose d’une endoprothèse coronaire
thiénopyridine
accident vasculaire cérébral
infarctus du myocarde
temps
antiagrégants plaquettaires
ticlopidine
ticlopidine
pyridines
pyridines

---
N1-VALIDE
Les anticoagulants pris sur des durées prolongées pour prévenir la thrombose veineuse profonde ou l'embolie pulmonaire après une prothèse de hanche ou de genou
http://www.cochrane.org/fr/CD004179/les-anticoagulants-pris-sur-des-durees-prolongees-pour-prevenir-la-thrombose-veineuse-profonde-ou
Objectifs Évaluer les effets de la thromboprophylaxie sur une durée prolongée pour la prévention de la thromboembolie veineuse (TEV) chez les patients subissant une chirurgie programmée de prothèse de la hanche ou du genou, ou de réparation d'une fracture du col du fémur.
2016
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
français
recommandation pour la pratique clinique
résumé ou synthèse en français
résultat thérapeutique
thrombose veineuse
embolie pulmonaire
anticoagulants
calendrier d'administration des médicaments
arthroplastie prothétique de hanche
prothèse de hanche
arthroplastie prothétique de genou
prothèse de genou
complications postopératoires
héparine bas poids moléculaire
vitamine K
anticoagulants
fractures du col fémoral
chimioprévention

---
N1-VALIDE
Avortement médical
http://www.jogc.com/article/S1701-2163(16)39086-7/abstract
Objectif La présente directive clinique passe en revue les données probantes traitant des paramètres entourant l’offre d’un avortement provoqué médical au premier trimestre, dont les critères d’admissibilité, le counseling, le consentement, les schémas posologiques fondés sur des données probantes et les facteurs particuliers à prendre en considération pour les cliniciens qui offrent des services d’avortement médical.
10.1016/j.jogc.2016.04.001
2016
false
false
true
SOGC - Société des Obstétriciens et Gynécologues du Canada
Canada
français
recommandation pour la pratique clinique
avortement provoqué
avortement provoqué
méthotrexate
misoprostol
avortement provoqué
abortifs
âge gestationnel
grossesse

---
N1-VALIDE
Résumé de l'examen de l'innocuité - Célécoxib (CELEBREX et génériques) - Évaluation du risque d'effets secondaires graves (troubles cardiaques et accident vasculaire cérébral (AVC)) à doses élevées relativement à d'autres médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/reviews-examens/celecoxib-fra.php
Le célécoxib est un médicament AINS utilisé pour soulager la douleur et l'inflammation associées à des maladies articulaires, comme l'arthrose, la polyarthrite rhumatoïde chez l'adulte et la spondylarthrite ankylosante. Santé Canada a entrepris un examen de l'innocuité suite à la publication d'une étudeNote de bas de page 1. L'étude indiquait que l'administration du célécoxib (à des doses quotidiennes supérieures à 200 mg) peut être lié à un risque accru d'effets secondaires graves (troubles cardiaques et AVC) de manière comparable aux risques liés à l'utilisation à doses élevées du diclofénac ( 150 mg par jour) ou de l'ibuprofène ( 2 400 mg par jour). L'examen de l'innocuité réalisé par Santé Canada a établi que les bienfaits globaux du célécoxib continuent d'être supérieurs à ses risques lorsqu'utilisé conformément aux recommandations. Cependant, à des doses supérieures à 200 mg par jour, le celecoxib peut être associé à un risque accru d'effets secondaires graves liés à des troubles cardiaques ou à des AVC, particulièrement chez les patients qui présentent des facteurs préexistants pour une maladie cardiaque ou chez ceux qui prennent le médicament pendant plus de 18 mois...
2016
false
false
false
Santé Canada
Canada
français
anglais
évaluation des risques
Célécoxib
M01AH01 - célécoxib
CELECOXIB
CELEBREX
accident vasculaire cérébral
cardiopathies
haute dose
Célécoxib
anti-inflammatoires non stéroïdiens
anti-inflammatoires non stéroïdiens
administration par voie orale
médecine factuelle
avis de pharmacovigilance
traitement médicamenteux au long cours

---
N1-VALIDE
Les caroténoïdes alimentaires en prévention de la DMLA ?
In Minerva 2016 Volume 15 Numéro 5 Page 122 - 125
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2044
Les caroténoïdes ingérés via l’alimentation peuvent-ils prévenir la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) ou en ralentir la progression chez des sujets âgés d’au moins 50 ans (sans DMLA initiale, ni diabète sucré, ni pathologie cardiovasculaire, ni cancer à l’inclusion) ?...
2016
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
néerlandais
lecture critique d'article
dégénérescence maculaire
enquêtes nutritionnelles
lutéine
Zéaxanthines
fruit
légumes
habitudes alimentaires
adulte
sujet âgé
antioxydants
évolution de la maladie
étude d'observation comme sujet

---
N1-VALIDE
Lupus Erythémateux Systémique
http://www.fai2r.org/index.php/recommandations/recommandations/lupus-erythemateux-systemique
https://gallery.mailchimp.com/4ee662ef89beb0fc6c927e39f/files/Pr%C3%A9vention_des_infections_au_cours_du_LS_chez_l_adulte_et_l_adolescent.pdf
L’objectif de ce travail était de proposer des recommandations relatives aux modalités des vaccinations, de la prévention de la pneumocystose et du dépistage du cancer du col de l’utérus dans le lupus systémique (LS) chez l’adulte et l’adolescent.
2016
false
false
true
FAI²R - Filière des maladies autoimmunes et autoinflammatoires rares
France
français
recommandation par consensus
lupus érythémateux disséminé
vaccins
vaccination
calendrier vaccinal
adulte
adolescent
sujet âgé
grossesse
maladies virales
infections bactériennes

---
N1-VALIDE
Utilisation des opioïdes forts dans la douleur chronique non cancéreuse de l'adulte
http://www.sfetd-douleur.org/sites/default/files/u3349/recommandations/recos_opioides_forts_sfetd_version_longue.compressed.pdf
L’objectif est de proposer des recommandations pour la prescription des opioïdes forts dans la douleur chronique non cancéreuse de l’adulte, utilisables à la fois en ambulatoire et en milieu hospitalier. Ces recommandations ont pour mission de répondre aux deux questions suivantes : - Quels sont les bénéfices et les indications des opioïdes forts dans les douleurs chroniques non cancéreuses ? - Quels sont les risques et les précautions à prendre lors de l’utilisation des opioïdes forts dans les douleurs chroniques non cancéreuses ?
2016
false
false
true
SFETD - Société Française d'Etude et de Traitement de la Douleur
France
français
recommandation par consensus
douleur chronique
analgésiques morphiniques
adulte
résultat thérapeutique
lombalgie
arthrose
fibromyalgie
céphalées
migraines
analgésiques morphiniques
mauvais usage des médicaments prescrits
addiction
dépendance à la morphine
évaluation des risques
névralgie

---
N1-SUPERVISEE
Analyse brève - L’effet de l’insuline glargine, prescrite par un pharmacien dans le cadre d’un programme structuré de 6 mois, persiste-t-il après un an ?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Analysis/455
Cette étude présentant de réelles limites méthodologiques n’apporte pas d’élément neuf renforçant l’indication ou la prescription banalisée d’une insuline glargine, ni d’argument nous aidant à mieux impliquer le pharmacien dans notre contexte de soins. La difficulté de trouver, au-delà d’interventions ponctuelles, des modèles de soins capables de maintenir des résultats à long terme avec des bénéfices cliniques réels pour les patients (critères de jugement forts), dans le traitement de maladies chroniques comme le diabète de type 2 reste considérable.
2016
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
lecture critique d'article
gestion des soins aux patients
résultat thérapeutique
Insuline glargine
pharmaciens

---
N1-SUPERVISEE
Analyse brève - Traitement antiagrégant double prolongé : intérêt post infarctus du myocarde ?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Analysis/454
Cette méta-analyse montre l’intérêt d’une association aspirine plus autre antiagrégant plaquettaire (ticagrélor, clopidogrel ou prasugrel) versus aspirine seule en traitement prolongé post infarctus du myocarde, traitement qui peut être envisagé chez de tels patients stabilisés et sans risque hémorragique accru.
2016
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
résumé ou synthèse en français
association de médicaments
information scientifique et technique
résultat thérapeutique
infarctus du myocarde
antiagrégants plaquettaires

---
N1-VALIDE
Directives suisses pour le traitement par propranolol des hémangiomes infantiles
http://www.swiss-paediatrics.org/sites/default/files/11-16_0.pdf
Avec une prévalence de 4–5 % (chez les nouveau- nés prématurés jusqu’à 14 %), les hémangiomes infantiles (HI) ne sont pas seulement les tumeurs vasculaires les plus fréquentes, mais les tumeurs les plus fréquentes en absolu chez le nourrisson
2016
false
false
false
SSP - Société Suisse de Pédiatrie
Suisse
français
allemand
propranolol
recommandation pour la pratique clinique
hémangiome
nouveau-né
nourrisson
propranolol
hémangiome

---
N1-VALIDE
Risque, Responsabilité et Information
Référentiel de pédiatrie
http://umvf.cerimes.fr/media/ressRadiologie/DESradiologie2016/24_05_2016/JF_Chateil/index.html
Objectifs : savoir informer la famille des risques et des avantages, connaitre les règles d'hygiène, connaitre les règles de radioprotection, règles d'analgésie, de sédation et de contention, produits de contrastes, attitude dans les situations d'urgence.
2016
false
false
false
true
3eme cycle / doctorat
UNF3S - Université Numérique Francophone des Sciences de la Santé et du Sport
France
français
matériel d'enseignement audio-visuel
information en santé des consommateurs
radiologie
radioprotection
information en santé des consommateurs
radiologie
contention physique
produits de contraste
enfant
nourrisson
adolescent

---
N1-VALIDE
Tiapride (Tiapridal et ses génériques) : Modification des indications et, pour la forme injectable, de la dose maximale journalière recommandée - Lettre aux professionnels de santé
http://www.ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Tiapride-Tiapridal-R-et-ses-generiques-Modification-des-indications-et-pour-la-forme-injectable-de-la-dose-maximale-journaliere-recommandee-Lettre-aux-professionnels-de-sante
En accord avec l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), les laboratoires commercialisant des spécialités à base de tiapride souhaitent informer les professionnels de santé de la modification des indications de ces spécialités et, pour la forme injectable, de la dose maximale journalière recommandée. Ces modifications font suite à la réévaluation par l’ANSM du rapport bénéfice/risque des spécialités contenant du tiapride sur la base des données d'efficacité et de sécurité disponibles. Le rapport bénéfice/risque reste favorable...
2016
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
chlorhydrate de tiapride
chlorhydrate de tiapride
N05AL03 - tiapride
évaluation des risques
résultat thérapeutique
recommandation de bon usage du médicament
TIAPRIDE
TIAPRIDAL
administration par voie orale
injections
évaluation de médicament
agitation psychomotrice
agressivité
Syndrome de Tourette
troubles psychotiques
TIAPRIDAL 5mg/gte sol buv
TIAPRIDAL 100 mg cp séc
TIAPRIDAL 100mg/2ml sol inj
TIAPRIDE MYLAN 100 mg cp séc
TIAPRIDE SANDOZ 100mg cp séc
adulte
enfant
neuroleptiques
neuroleptiques

---
N1-VALIDE
Différentes doses et durées d’administration des corticoïdes oraux contre les crises d'asthme
http://www.cochrane.org/fr/CD011801/differentes-doses-et-durees-dadministration-des-corticoides-oraux-contre-les-crises-dasthme
Objectifs : Évaluer l'efficacité et l'innocuité de toute dose ou durée de corticothérapie orale par rapport à une autre dose ou durée chez les adultes et les enfants souffrant d'une exacerbation de l'asthme.
2016
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
français
résumé ou synthèse en français
état de mal asthmatique
administration par voie orale
corticothérapie
adulte
enfant
prednisolone
glucocorticoïdes
dexaméthasone
résultat thérapeutique

---
N1-VALIDE
Drépanocytose : traitement par l'hydroxyurée
http://devsante.org/base-documentaire/traitements-vaccins/drepanocytose-traitement-par-lhydroxyuree
Utilisée depuis plus de 25 ans, l’hydroxyurée est le médicament efficace sur la prévention et/ou l'atténuation des crises vaso-occlusives (CVO) et des syndromes thoraciques dans la drépanocytose. En 2016, elle est cependant sous-utilisée si l’on considère son efficacité, sa tolérance et son faible coût.
2016
false
false
false
Développement et Santé
France
français
information scientifique et technique
drépanocytose
Hydroxy-urée

---
N1-VALIDE
Colchicine Opocalcium 1 mg et Colchimax : rappel des règles de bon usage pour limiter les risques de surdosages graves - Lettre aux professionnels de santé
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Colchicine-Opocalcium-R-1-mg-et-Colchimax-R-rappel-des-regles-de-bon-usage-pour-limiter-les-risques-de-surdosages-graves-Lettre-aux-professionnels-de-sante
La colchicine (Colchicine Opocalcium et Colchimax ) est notamment indiquée dans le traitement et la prévention de la crise de goutte. La colchicine est un médicament à marge thérapeutique étroite ; il est donc nécessaire d’être particulièrement vigilant au respect des indications, des contre-indications et des interactions Une mise à jour du RCP et de la notice des spécialités à base de colchicine a été effectuée avec, en particulier, un nouveau schéma posologique. Ces modifications font suite à la survenue de nouveaux cas d’effets indésirables graves, certains d’issue fatale, liés à un surdosage en colchicine. L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) rappelle aux professionnels de santé l’importance de respecter les règles de bon usage de ce médicament...
2016
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
recommandation de bon usage du médicament
avis de pharmacovigilance
colchicine
colchicine
antigoutteux
antigoutteux
COLCHICINE OPOCALCIUM
COLCHIMAX
COLCHICINE OPOCALCIUM 1mg cp
COLCHIMAX cp pellic
M04AC01 - colchicine
mauvais usage des médicaments prescrits
intoxication
surdosage de colchicine (trouble)
sujet âgé
interactions médicamenteuses

---
N1-VALIDE
Noxafil (posaconazole): comprimés et suspension buvable ne sont pas interchangeables
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Noxafil-posaconazole-comprimes-et-suspension-buvable-ne-sont-pas-interchangeables
En accord avec l'EMA et l'ANSM, les professionnels de santé sont informés que les comprimés et la suspension buvable de NOXAFIL (posaconazole) NE sont PAS interchangeables. Les posologies, les modalités de prise vis-à-vis de la nourriture et les concentrations plasmatiques obtenues différent selon la forme pharmaceutique utilisée. Il est important de suivre les recommandations posologiques spécifiques pour chaque formulation. La substitution des comprimés par la suspension buvable, et inversement, peut donc entraîner un surdosage ou un sous-dosage ainsi qu'un risque d’effets indésirables graves ou de manque d’efficacité. Aussi, les prescripteurs doivent préciser la forme et la posologie de posaconazole sur chaque prescription et les pharmaciens doivent s’assurer que la forme orale appropriée est délivrée au patient...
2016
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
administration par voie orale
comprimés
ne pas substituer
posaconazole
NOXAFIL
J02AC04 - posaconazole
NOXAFIL 100 mg cp gastrorésis
NOXAFIL 40mg/ml susp buv
suspensions
suspension buvable
recommandation de bon usage du médicament
erreurs médicamenteuses
antifongiques
triazoles

---
N1-VALIDE
Mise à disposition d’un spray nasal de naloxone auprès des usagers de drogues pour le traitement d’urgence des surdoses aux opioïdes
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Mise-a-disposition-d-un-spray-nasal-de-naloxone-aupres-des-usagers-de-drogues-pour-le-traitement-d-urgence-des-surdoses-aux-opioides
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/ATU-de-cohorte-de-Nalscue-R-0-9-mg-0-1-ml-mise-a-disposition-d-un-spray-nasal-de-naloxone-dans-le-traitement-d-urgence-des-surdosages-aux-opioides
http://ansm.sante.fr/Activites/Autorisations-temporaires-d-utilisation-ATU/ATU-de-cohorte-en-cours/Liste-des-ATU-de-cohorte-en-cours/NALSCUE-0-9-mg-0-1ml-solution-pour-pulverisation-nasale-en-recipient-unidose
L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a octroyé une autorisation temporaire d’utilisation (ATU) pour un spray nasal contenant de la naloxone. Ce médicament est destiné au traitement d’urgence des overdoses aux opioïdes dans l’attente d’une prise en charge médicale. Il est dès à présent disponible auprès des professionnels de santé impliqués dans la prise en charge des usagers de drogues. Une formation à son utilisation est un prérequis indispensable avant sa délivrance...
2016
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
pulvérisations nasales
administration par voie nasale
naloxone
traitement d'urgence
antagonistes narcotiques
V03AB15 - naloxone
recommandation de bon usage du médicament
alcaloïdes opiacés
intoxication
usagers de drogues

---
N1-VALIDE
Truvada en prophylaxie pré-exposition pour réduire le risque d’infection à VIH 1 chez les adultes à risque élevé – recommandations visant à appuyer une utilisation appropriée
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/bulletin/hpiw-ivps_2016-07-fra.php#inn
Risque de pharmacorésistance liée à une utilisation inappropriée de Truvada en PPrE : Dans le cadre d’une PPrE, Truvada ne doit être prescrit qu’à des personnes confirmées séronégatives au VIH juste avant la prise initiale et reconfirmées comme telles périodiquement (au moins tous les 3 mois) pendant l’utilisation de ce produit. Des variants du VIH‑1 présentant une pharmacorésistance peuvent émerger chez les personnes dont l’infection par le VIH‑1 n’a pas été détectée et qui prennent uniquement Truvada, car ce produit à lui seul ne constitue pas un schéma thérapeutique complet pour la prise en charge du VIH‑1. Les patients devraient être conseillés de suivre strictement le schéma posologique recommandé pour Truvada. L’efficacité de Truvada pour réduire le risque d’infection par le VIH-1 est fortement corrélée avec l’observance de ce schéma comme l’ont démontré les taux de médicaments mesurables lors d’essais cliniques...
2016
false
false
false
Santé Canada
Canada
français
anglais
recommandation de bon usage du médicament
Prophylaxie pré-exposition
infections à VIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
adulte
TRUVADA
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
Canada
administration par voie orale
J05AR03 - ténofovir disoproxil et emtricitabine
dépistage systématique
résistance virale aux médicaments
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
séronégativité VIH

---
N1-VALIDE
Hemoleven (facteur XI de coagulation humain) : information sur le bon usage pour réduire les risques d’évènements thromboemboliques - Lettre aux professionnels de santé
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Hemoleven-R-facteur-XI-de-coagulation-humain-information-sur-le-bon-usage-pour-reduire-les-risques-d-evenements-thromboemboliques-Lettre-aux-professionnels-de-sante
De rares cas d’évènements thromboemboliques artériels ou veineux, parfois d’évolution fatale, ont été rapportés chez des patients traités par Hemoleven...
2016
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
recommandation de bon usage du médicament
avis de pharmacovigilance
facteur XI
thromboembolie
facteur XI
HEMOLEVEN
HEMOLEVEN 1000UI pdre/solv p sol inj
déficit en facteur XI
hémorragie
hémorragie
facteurs de risque
continuité des soins
évaluation des risques
injections veineuses
thromboembolie
procédures de chirurgie opératoire

---
N1-SUPERVISEE
Usage de la procalcitonine pour guider l’utilisation des antibiotiques en cas de sepsis
In Pharmactuel, Vol. 49, No 2 (2016)
http://www.pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/1094
Objectif : L’objectif est de discuter de l’intérêt de la procalcitonine comme biomarqueur de l’infection bactérienne dans les situations de sepsis...
2016
false
false
false
Pharmactuel - la revue internationale francophone de la pratique pharmaceutique en établissement de santé
Canada
français
infections bactériennes
marqueurs biologiques
hospitalisation
algorithmes
infections bactériennes
dépistage systématique
procalcitonine
sepsie
antibactériens
calcitonine
Précurseurs de protéines

---
N1-VALIDE
Maladie de Pompe - Protocole national de diagnostic et de soins pour les maladies rares
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2659919/fr/maladie-de-pompe
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2659918/fr/pnds-maladie-de-pompe
L’objectif de ce protocole national de diagnostic et de soins (PNDS) est d’expliciter pour les professionnels de santé la prise en charge optimale et le parcours de soins d’un patient atteint de la Maladie de Pompe.
2016
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
Filière G2M - Groupement des maladies héréditaires du métabolisme
Filnemus - La Filière de Santé Maladies Rares Neuromusculaires
France
français
recommandation pour la pratique clinique
glycogénose de type II
médecine générale
glycogénose de type II
glycogénose de type II
nourrisson
enfant
adolescent
signes et symptômes
glycogénose de type II
adulte
diagnostic différentiel
révélation de la vérité
glycogénose de type II
alpha glucosidase acide humaine
alpha-Glucosidase
alpha glucosidase acide humaine
alpha-Glucosidase
techniques de physiothérapie
grossesse
observation (surveillance clinique)
continuité des soins

---
N1-VALIDE
Injections de morphine pour le soulagement de la douleur après arthroscopie du genou
http://www.cochrane.org/fr/CD008918/injections-de-morphine-pour-le-soulagement-de-la-douleur-apres-arthroscopie-du-genou
Objectifs Évaluer les effets relatifs sur le soulagement de la douleur et les événements indésirables de la morphine IA administrée pour le contrôle de la douleur après arthroscopie du genou par rapport à un placebo, à d'autres analgésiques (anesthésiques locaux, médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), autres opioïdes) et à d'autres voies d'administration de la morphine
2016
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
français
résumé ou synthèse en français
résultat thérapeutique
arthroscopie
articulation du genou
morphine
arthralgie
douleur postopératoire
injections articulaires
morphine
analgésiques morphiniques
analgésiques morphiniques

---
N1-VALIDE
La sédation palliative en fin de vie
http://www.cmq.org/publications-pdf/p-1-2016-08-29-fr-sedation-palliative-fin-de-vie.pdf
Même s’il s’adresse d’abord aux médecins, ce guide a pour objectifs que ce soin de dernier recours soit mieux compris de toute la population québécoise et qu’il soit utilisé le plus judicieusement possible. On y trouve l’ensemble des repères jugés essentiels : les indications, la démarche à suivre pour prendre la décision d’instaurer une sédation palliative, la médication à utiliser, la surveillance et les autres soins à assurer, ainsi que les éléments à inscrire au dossier ou à déclarer aux instances responsables.
2016
false
false
false
CMQ - Collège des Médecins du Québec
Canada
français
guide
sédation profonde
sédation consciente
malades en phase terminale
soins terminaux
consentement libre et éclairé
hypnotiques et sédatifs
algorithme
directives anticipées

---
N1-VALIDE
Traitement somatique des troubles dépressifs unipolaires: mise à jour 2016, partie 1 - Traitement aigu des épisodes dépressifs
http://www.medicalforum.ch/docs/smf/2016/35/fr/fms-02704.pdf
Ces recommandations de traitement de la Société suisse des troubles anxieux et de la dépression (SSAD) et de la Société suisse de psychiatrie biologique (SSPB) ont été élaborées conjointement avec la Société suisse de psychiatrie et psychothérapie (SSPP) suivant les lignes directrices de la «World Federation of Societies of Biological Psychiatry» (WFSBP) 2013 [1] et les recommandations S3/recommandations thérapeutiques nationales «Dépression unipolaire» de la «Deutsche Gesellschaft für Psychiatrie, Psychotherapie und Nervenheilkunde» (DGPPN) 2015. Le présent texte est une mise à jour de la version publiée en 2010
2016
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
recommandation pour la pratique clinique
algorithme
trouble dépressif
antidépresseurs
antidépresseurs
psychothérapie
trouble dépressif
sujet âgé
grossesse
allaitement maternel

---
N1-VALIDE
Y a-t-il un rôle pour les nouveaux anticoagulants oraux dans le traitement à long terme de l’embolie pulmonaire ?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2057
Question clinique Quelles sont l’efficacité et la sécurité des nouveaux anticoagulants oraux versus anticoagulation standard (héparines et antagonistes de la vitamine K) dans le traitement à long terme de l’embolie pulmonaire ?
2016
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
résumé ou synthèse en français
embolie pulmonaire
anticoagulants
résultat thérapeutique
administration par voie orale
méta-analyse

---
N1-SUPERVISEE
Vaccination
http://www.sfdermato.org/media/pdf/recommandation/vaccination-2d683482fcec86f6e2875c5322df1797.pdf
Personnes à vacciner, schéma vaccinaux et stratégie de contrôle de l'immunité, vaccination contre le virus de l'hépatite A (VHA), vaccination contre l'infection génitale à papillomavirus, vaccinaction anti-méningococcique.
2016
false
false
false
SFD - Société Française de Dermatologie
France
français
recommandation professionnelle
nouveau-né
enfant
adulte
personnel hospitalier
vaccin antihépatite B
vaccins antihépatite A
vaccins antipapillomavirus
vaccins antiméningococciques
nourrisson
médecine des voyages
toxicomanie intraveineuse
sujet immunodéprimé
population de passage et migrants
vaccination

---
N1-SUPERVISEE
De l’oxybutynine contre la sudation excessive ?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2066
Question clinique Quelle est l’efficacité, versus placebo, de l’oxybutynine pour le traitement des patients adultes atteints d’hyperhidrose localisée ou généralisée ?
2016
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
lecture critique d'article
oxybutynine
antiperspirants
résultat thérapeutique
hyperhidrose
oxybutynine
antiperspirants
acides mandéliques
acides mandéliques

---
N1-VALIDE
Prise en charge de l’anaphylaxie en médecine d’urgence.
In : Ann. Fr. Med. Urgence (2016) 6:342-364
http://www.sfmu.org/upload/consensus/rfe_anaphylaxie_sfmu2016.pdf
Ces recommandations formalisées d’experts ont été élaborées par la Société française de médecine d’urgence, avec la collaboration de la Société française d’allergologie, le Groupe francophone de réanimation et urgences pédiatriques, et le soutien de la Société pédiatrique de pneumologie et d’allergologie. Leur but est de sensibiliser les urgentistes au diagnostic précoce de cette réaction d’hypersensibilité sévère potentiellement fatale, aux particularités liées à l’âge et à l’identification de ses facteurs de risque.
2016
false
false
false
SFMU - Société Française de Médecine d'Urgence
GFRUP - Groupe Francophone de Réanimation et Urgences Pédiatriques
SFA - Société Française d'Allergologie
France
recommandation par consensus
anaphylaxie
urgences
traitement d'urgence
anaphylaxie
diagnostic différentiel
anaphylaxie
anaphylaxie
anaphylaxie
épinéphrine
enfant
signes et symptômes

---
N1-SUPERVISEE
LIPIODOL UTRA FLUIDE - oeillette (sous forme d'esters éthyliques d'acides gras iodés de l'huile d'oeillette)
Extension d'indication
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2671701/fr/lipiodol-utra-fluide
Le service médical rendu par LIPIODOL ULTRA FLUIDE est important dans la « visualisation, localisation et vectorisation au cours de la chimio-embolisation transartérielle du carcinome hépatocellulaire au stade intermédiaire, chez l'adulte ». Amélioration du service médical rendu (ASMR) IV (mineur) Prenant en compte : l’intérêt de la chimio-embolisation transartérielle dans le traitement du carcinome hépatocellulaire de stade intermédiaire et l’usage bien établi de LIPIODOL ULTRA FLUIDE dans le cadre de cette procédure, l’absence de supériorité démontrée de la chimio-embolisation transartérielle avec LIPIODOL ULTRA FLUIDE par rapport à la chimio-embolisation transartérielle avec microsphères chargées, malgré les faiblesses méthodologiques des études présentées, la Commission considère que LIPIODOL ULTRA FLUIDE, en tant qu’agent de chimio-embolisation transartérielle, apporte une amélioration du service médical rendu mineure (ASMR IV) par rapport à la chimiothérapie systémique ou aux soins de support, dans la prise en charge du carcinome hépatocellulaire de stade intermédiaire...
2016
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
huile éthiodée
LIPIODOL ULTRA-FLUIDE
LIPIODOL ULTRA-FLUIDE 480 mg d'iode/ml sol inj
V08AD01 - esters éthyliques d'acides gras iodés
produits de contraste
carcinome hépatocellulaire
adulte
chimio-embolisation transartérielle
embolisation thérapeutique

---
N1-VALIDE
Eligard , poudre et solvant pour solution injectable (acétate de leuproréline) - réévaluation des conditions de prescription et de délivrance : réalisation d’un dosage de la testostéronémie - Lettre aux professonnels de santé
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Eligard-R-poudre-et-solvant-pour-solution-injectable-acetate-de-leuproreline-reevaluation-des-conditions-de-prescription-et-de-delivrance-realisation-d-un-dosage-de-la-testosteronemie-Lettre-aux-professonnels-de-sante
Un manque d’efficacité clinique peut survenir en cas de reconstitution ou d’administration incorrecte d’Eligard . Des erreurs médicamenteuses liées à des modalités d’administration inappropriées, notamment lors de la préparation, de la reconstitution ou de l’administration d’Eligard ont été signalées. Dans ce cadre, les conditions de prescription et de délivrance d’Eligard ont été modifiées afin que la poursuite du traitement soit subordonnée à la réalisation d’un dosage de la testostéronémie (T) tous les 3 mois...
2016
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
recommandation de bon usage du médicament
erreurs médicamenteuses
ELIGARD
ELIGARD 7,5mg pdre/solv p sol inj
ELIGARD 22,5mg pdre/solv p sol inj
ELIGARD 45mg pdre/solv p sol inj
technique de reconstitution inappropriée
injections sous-cutanées
acétate de leuproréline gel dépôt
L02AE02 - leuproréline
antinéoplasiques hormonaux
Erreur d'administration médicamenteuse
ordonnances médicamenteuses
continuité des soins
Testostérone sanguine
testostérone
cancer de la prostate hormono-dépendant à un stade avancé
tumeurs de la prostate
tumeurs hormonodépendantes
leuprolide

---
N1-VALIDE
Risques de surdosage grave de la colchicine - Rappel des règles de bon usage - Point d'Information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Risques-de-surdosage-grave-de-la-colchicine-Rappel-des-regles-de-bon-usage-Point-d-Information
De nouveaux cas d’effets indésirables graves, certains d’issue fatale, liés à un surdosage en colchicine, ont été signalés à l’ANSM. Dans ce contexte, le résumé des caractéristiques du produit (RCP) et la notice ont été mis à jour et un nouveau schéma posologique a été élaboré visant à réduire la dose de charge lors d’une initiation de traitement. La dose maximale de colchicine par prise est de 1 mg et les prises doivent être réparties dans la journée. Les posologies quotidiennes doivent être dégressives : 3 mg au maximum le premier jour, 2 mg les deux jours suivants, puis 1 mg à partir du 4ème jour....
2016
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
recommandation de bon usage du médicament
avis de pharmacovigilance
colchicine
colchicine
M04AC01 - colchicine
COLCHICINE OPOCALCIUM
COLCHIMAX
COLCHICINE OPOCALCIUM 1mg cp
COLCHIMAX cp pellic
administration par voie orale
antigoutteux
antigoutteux
surdosage de colchicine (trouble)
colchicine
antigoutteux
mauvais usage des médicaments prescrits

---
N1-VALIDE
Nexplanon : risque de migration dans les vaisseaux sanguins et dans la paroi thoracique - Lettre aux professionnels de santé
http://www.ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Nexplanon-R-risque-de-migration-dans-les-vaisseaux-sanguins-et-dans-la-paroi-thoracique-Lettre-aux-professionnels-de-sante
Dix-huit cas de migration d’implants à l’étonogestrel dans les vaisseaux sanguins (y compris l’artère pulmonaire) et dans la paroi thoracique ont été rapportés. Des modifications du résumé des caractéristiques du produit de Nexplanon ont été apportées afin d’inclure des informations sur le risque de migration de l’implant...
2016
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
migration d'un corps étranger
NEXPLANON
NEXPLANON 68 mg implant
implant pharmaceutique
3-céto-désogestrel
migration d'un corps étranger
continuité des soins
gestion du risque
contraceptifs féminins
contraceptifs féminins
G03AC08 - étonogestrel
recommandation de bon usage du médicament
implant pharmaceutique
désogestrel

---
N1-VALIDE
Mélange équimolaire d’oxygène et de protoxyde d’azote (MEOPA) : ANTASOL , ENTONOX , KALINOX , OXYNOX – Rappel sur le bon usage et la sécurité d’emploi - Lettre aux professionnels de santé
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Melange-equimolaire-d-oxygene-et-de-protoxyde-d-azote-MEOPA-ANTASOL-R-ENTONOX-R-KALINOX-R-OXYNOX-R-Rappel-sur-le-bon-usage-et-la-securite-d-emploi-Lettre-aux-professionnels-de-sante
Rappel aux professionnels de santé des règles de bon usage du mélange équimolaire d’oxygène et de protoxyde d’azote (MEOPA), et des informations indispensables pour garantir la sécurité de son emploi : le MEOPA est un médicament soumis à prescription médicale. En ville, il est réservé à l’usage professionnel. Son administration doit être mentionnée dans le dossier médical du patient. avant toute utilisation, l’étiquette doit être lue avec attention pour s’assurer de la nature du gaz, des cas de confusion ayant été rapportés. la durée d’inhalation du MEOPA est liée à la durée de l’acte concerné et ne doit généralement pas dépasser 60 minutes en continu par jour. les effets indésirables liés à l’utilisation de MEOPA doivent être notifiés au réseau de pharmacovigilance et les cas d’abus ou de pharmacodépendance au réseau d’addictovigilance. les locaux dans lesquels MEOPA est fréquemment utilisé doivent impérativement disposer d’un système de récupération des gaz ou d’un système de ventilation satisfaisant pour maintenir la concentration de protoxyde d’azote dans l’air ambiant à un niveau minimum...
2016
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
recommandation de bon usage du médicament
association médicamenteuse
MEOPA
administration par inhalation
ENTONOX
KALINOX
OXYNOX
ANTASOL
KALINOX 170bar gaz p inhal
N01AX63 - protoxyde d'azote en association
ENTONOX 170 bar, gaz pour inhalation, en bouteille
ENTONOX gaz p inhal
OXYNOX 135 Gaz inh
ANTASOL 135 gaz p inhal
ANTASOL 180, gaz pour inhalation, en bouteille
sécurité des patients
MEOPA
analgésiques non narcotiques
analgésiques non narcotiques
Abus de médicaments
pharmacodépendance
troubles liés à une substance
protoxyde d'azote
composés de l'oxygène
protoxyde d'azote
composés de l'oxygène

---
N1-VALIDE
La prégabaline pour le traitement de la douleur dans la fibromyalgie de l’adulte
http://www.cochrane.org/fr/CD011790/la-pregabaline-pour-le-traitement-de-la-douleur-dans-la-fibromyalgie-de-ladulte
Objectifs Évaluer l’efficacité analgésique et les effets indésirables de la prégabaline contre la douleur dans la fibromyalgie chez l’adulte, par rapport à un placebo ou à un agent actif de comparaison
2016
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
français
résumé ou synthèse en français
fibromyalgie
Prégabaline
Prégabaline
adulte
résultat thérapeutique
analgésiques
analgésiques

---
N1-VALIDE
Remettre en cause le paracétamol comme premier choix antalgique ?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2073
Question clinique Quelles sont l’efficacité et la sécurité du paracétamol dans les lombalgies, la coxarthrose et la gonarthrose versus placebo, immédiates ( 2 semaines) et à court terme ( 2 semaines et 3 mois) ?
2016
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
acétaminophène
lecture critique d'article
analgésiques non narcotiques
lombalgie
résultat thérapeutique
gonarthrose
coxarthrose
cervicalgie
acétaminophène
analgésiques non narcotiques

---
N1-VALIDE
La pelade par plaques - Partie 2 : traitement
http://www.cfp.ca/content/61/9/e406.abstract.fr
Objectif Présenter aux médecins de famille des renseignements de base pour faire comprendre les schémas thérapeutiques et les résultats des traitements pour la pelade par plaques, de même que les aider à identifier les patients pour qui une demande de consultation en dermatologie pourrait s’imposer.
2015
false
false
false
Le Médecin de Famille Canadien
Canada
français
pelade
article de périodique
cas clinique
jeune adulte
pelade
hormones corticosurrénaliennes
minoxidil
glucocorticoïdes
dithranol
produits dermatologiques
traitement corticostéroïde
Traitement par glucocorticoïdes
corticothérapie

---
N1-VALIDE
Les enfants consomment-ils trop de sel ?
http://www.sf-pediatrie.com/sites/default/files/recommandations/article_sel_con_sfp-2014.pdf
Il existe dès le jeune âge une relation entre la consommation de sodium et le niveau de la pression artérielle, ce qui justifie de contrôler les apports sodés chez les enfants. Cependant, les besoins en sodium à cet âge ne sont pas connus de façon précise. Cet article fait le point sur les apports souhaitables de sodium en fonction de l’âge selon différents groupes d’experts, sur les niveaux d’apport observés dans les enquêtes de consommation et sur les stratégies de santé publique mises en place pour réduire la consommation de sel dans la population pédiatrique. Des recommandations pratiques sont proposées par le Comité de nutrition de la Société française de pédiatrie pour limiter la consommation de sel chez les enfants.
false
false
false
SFP - Société Française de Pédiatrie
France
chlorure de sodium alimentaire
nourrisson
enfant
recommandation de santé publique
pression artérielle
hypertension artérielle

---
N1-VALIDE
Que savoir des maladies inflammatoires du tube digestif ? - Diagnostic et traitement de la maladie de Crohn et de la colite ulcéreuse
http://www.medicalforum.ch/docs/smf/2015/40/fr/fms-02412.pdf
Les patients atteints de la maladie de Crohn ou de colite ulcéreuse souffrent souvent durant plusieurs mois avant que le diagnostic ne soit posé. La mesure de la calprotectine fécale est à même de raccourcir ce délai jusqu’à la pose du diagnostic. Le traitement vise non seulement à obtenir une amélioration des symptômes, mais également une cicatrisation de la muqueuse. Au cours de ces dernières années, plusieurs nouveaux médicaments ont obtenu une autorisation de mise sur le marché pour le traitement de la maladie de Crohn et de la colite ulcéreuse.
2015
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
maladie de Crohn
article de périodique
rectocolite hémorragique
maladie de Crohn
rectocolite hémorragique
rectocolite hémorragique
maladie de Crohn
agents gastro-intestinaux

---
N1-VALIDE
Les activités anti-cancéreuses de la vitamine D : les observations, les doutes et les certitudes
http://www.rmlg.ulg.ac.be/aboel.php?num_id=2727&langue=FR
Cette revue tente de faire le point sur les connaissances actuelles en matière de vitamine D et, en particulier, sur l’intérêt potentiel de cette molécule dans la prévention, voire la prise en charge thérapeutique de certains cancers.
2015
false
false
false
Revue Médicale de Liège
Belgique
français
article de périodique
vitamine D
carence en vitamine D
tumeurs
tumeurs

---
N1-VALIDE
Les recommandations relatives aux vaccins antigrippaux administrés aux enfants et aux adolescents pour la saison 2015-2016
http://www.cps.ca/fr/documents/position/recommandations-vaccin-contre-influenza
Le présent point de pratique est une mise à jour des recommandations antérieures sur l’utilisation du vaccin antigrippal chez les enfants, en vue de refléter les récentes recommandations du Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI)
2015
false
false
false
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
français
grippe humaine
vaccins antigrippaux
enfant
vaccins antigrippaux
recommandation de santé publique
nourrisson
adolescent
grossesse

---
N1-VALIDE
Tuberculose: prévention, latence et multirésistance
http://www.medicalforum.ch/docs/smf/2015/41/fr/fms-02425.pdf
Près d’un million de personnes dans le monde contractent chaque année une tuberculose multirésistante (multidrug-resistant tuberculosis, MDR-TB en anglais; TB-MR en français). De nouveaux cas surviennent régulièrement aussi en Suisse. Le défi principal réside dans le traitement d’une durée de presque deux ans et incluant cinq à sept médicaments aux nombreux effets indésirables.
2015
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
tuberculose
tuberculose
tuberculose
tuberculose latente
Suisse
antibiotiques antituberculeux
tuberculose
tuberculose
tuberculose multirésistante
tuberculose latente
antibiothérapie

---
N1-VALIDE
Erreur de dose de morphine lors d'une rachianesthésie
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2562221/fr/erreur-de-dose-de-morphine-lors-d-une-rachianesthesie
Le médecin anesthésiste réalise une rachianesthésie pour une hystéroscopie et une myomectomie chez une patiente de 40 ans épileptique. Le geste est réalisé avec l’aide d’une infirmière a nesthé- siste de l’établissement habituée à cette pratique. Le protocole applicable prévoit, après l’introducti on de l’aiguille, l’injection d’un dixième du contenu d’u ne am- poule de morphine de 1mg soit 0.1mg. L’infirmière anesthésiste prépare la seringue de mo r- phine et la remet à l’anesthésiste qui l’injecte. En contrôlant les ampoules vides après l’anesthésie , l’infirmière anesthésiste se rend compte qu’elle a utilisé une ampoule de morphine de 10mg au lieu de 1 mg. La patiente a donc reçu 10 fois la dose nécessaire (1mg au lieu de 0.1mg)...
2015
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
cas clinique
sécurité des patients
erreurs médicamenteuses
morphine
rachianesthésie
facteurs de risque
recommandation de bon usage du médicament

---
N1-VALIDE
Groupe d’experts pour la prise en charge des PVVIH : actualisation 2015
http://cns.sante.fr/dossiers/groupe-dexperts-pour-la-prise-en-charge-des-pvvih-actualisation-2015-2/
Dans une période où le nombre de nouvelles contaminations par le VIH ne baisse pas en Europe et en France, en particulier parmi les HSH [7-10], il apparaît indispensable d’actualiser les recommandations relatives aux indications et modalités de prescription et délivrance de la PrEP, ce d’autant qu’une demande de recommandation temporaire d’utilisation (RTU) de l’association ténofovirDF/emtricitabine en PrEP est actuellement en cours d’examen à l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM)
2015
false
false
true
CNS - Conseil National du SIDA
France
français
recommandation par consensus
Prophylaxie pré-exposition
adulte
association médicamenteuse
agents antiVIH
essais cliniques comme sujet
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil

---
N1-VALIDE
Lignes directrices simplifiées sur les lipides - Prévention et prise en charge des maladies cardiovasculaires en soins primaires
http://www.cfp.ca/content/61/10/e439.abstract.fr
http://www.cfp.ca/content/61/10/e439.full.pdf+html
Objectif Produire un guide de pratique clinique comportant une approche simplifiée à la prévention primaire des maladies cardiovasculaires (MCV), en insistant sur l’estimation du risque de MCV et la prise en charge des profils lipidiques à l’intention des cliniciens de soins primaires et leurs équipes; nous avons recherché la contribution de professionnels des soins primaires qui n’avaient que peu ou pas de conflits d’intérêts et nous nous sommes concentrés sur les données probantes de la plus haute qualité accessibles.
2015
false
false
true
Le Médecin de Famille Canadien
Canada
français
maladies cardiovasculaires
prévention primaire
évaluation des risques
recommandation par consensus
algorithme
lipides
Inhibiteurs de l'hydroxyméthylglutaryl-CoA réductase
sujet âgé
adulte
sujet âgé de 80 ans ou plus
acide acétylsalicylique
anti-inflammatoires non stéroïdiens
Inhibiteurs de l'hydroxyméthylglutaryl-CoA réductase
médecine générale

---
N1-VALIDE
Prise en charge de l’infection gonococcique chez les adultes et les jeunes - Nouvelles recommandations
http://www.cfp.ca/content/61/10/e451.abstract.fr
http://www.cfp.ca/content/61/10/e451.full.pdf+html
Les recommandations thérapeutiques des lignes directrices canadiennes sur les infections transmissibles sexuellement reposent sur une recherche documentaire de même que sur des catégories de recommandations et des niveaux de qualité de données déterminés par au moins 2 évaluateurs. Les recommandations ont été revues par des pairs et sont en instance d’approbation par le groupe de travail d’experts.
2015
false
false
true
Le Médecin de Famille Canadien
Canada
français
recommandation par consensus
gonorrhée
adulte
adolescent
enfant
A54.5 - pharyngite gonococcique
pharyngite
gonorrhée
antibactériens
techniques d'amplification d'acides nucléiques
gonorrhée
antibiothérapie

---
N1-VALIDE
Biothérapies ciblées dans le cancer du sein Mise à jour des connaissances et nouvelles données 2014-2015
http://www.jle.com/fr/revues/jpc/e-docs/biotherapies_ciblees_dans_le_cancer_du_sein_mise_a_jour_des_connaissances_et_nouvelles_donnees_2014_2015_305540/article.phtml
http://www.jle.com/fr/revues/jpc/e-docs/biotherapies_ciblees_dans_le_cancer_du_sein_mise_a_jour_des_connaissances_et_nouvelles_donnees_2014_2015_305540/article.phtml?tab=download&pj_key=doc_attach_28913
Parmi les tumeurs solides, le cancer du sein a été un modèle du bénéfice des thérapies ciblées, notamment avec le trastuzumab qui a permis d’inverser le pronostic des patientes présentant une tumeur HER-2 positive, ouvrant la voie au développement d’autres thérapeutiques anti-HER2 et d’un anticorps conjugué. Ces deux dernières années ont vu l’arrivée d’une forme pharmaceutique spécifique du trastuzumab permettant une administration par voie sous-cutanée et à dose fixe. Une seconde biothérapie ciblée a également été au cœur de toutes les attentions ces derniers temps : le bévacizumab. Les données des études IMELDA et TANIA posent les questions, et apportent des éléments de réponse, sur la séquence de traitement par rapport à la chimiothérapie et le maintien de la pression anti-angiogénique à l’aide du bévacizumab dans ce type de tumeur. Nous proposons ici une revue des données des deux dernières années sur ces deux médicaments dans cette indication.
2015
false
false
false
John Libbey Eurotext
France
français
revue de la littérature
tumeurs du sein
antinéoplasiques
résultat thérapeutique
métastase tumorale
injections sous-cutanées
Préférence du patient
Bévacizumab
Trastuzumab

---
N1-VALIDE
L’érythropoïétine humaine recombinante chez le nouveau-né : recommandations pour la pratique clinique de la Société française de néonatologie.
http://www.sf-pediatrie.com/recommandation/l%E2%80%99%C3%A9rythropo%C3%AF%C3%A9tine-humaine-recombinante-chez-le-nouveau-n%C3%A9-recommandations-pour-la
http://www.sf-pediatrie.com/sites/default/files/recommandations/recommandations_erythropoietine_sfp_2015.pdf
Objectif 1/ Évaluer le bénéfice clinique de l’érythropoïétine recombinante humaine (EPO) en termes d’épargne transfusionnelle chez le nouveau-né prématuré et les effets bénéfiques ou délétères sur les autres organes. 2/ Émettre des recommandations pour la pratique clinique.
2015
false
false
true
SFP - Société Française de Pédiatrie
France
français
recommandation pour la pratique clinique
article de périodique
époétine bêta
érythropoïétine
protéines recombinantes
prématuré
nouveau-né
transfusion sanguine
calendrier d'administration des médicaments
époétine bêta
érythropoïétine
protéines recombinantes
protéines recombinantes

---
N1-VALIDE
Consensus national sur la prescription de l'azithromycine dans la mucoviscidose
http://www.federation-crcm.org/downloads/espace_doc/Publis/Abely_2015_Azithromycine_Delphi_definitif.pdf
Aucun consensus n’est aujourd’hui établi concernant les indications du traitement par azithromycine au long cours dans la mucoviscidose ainsi que la posologie, le schéma thérapeutique et la durée. Compte tenu de l’ensemble de ces données, il est apparu qu’un consensus formalisé par les cliniciens suivant des patients au sein des centres de ressources et de compétence pour la mucoviscidose (CRCM) était souhaitable. Pour cela, nous avons appliqué la méthode Delphi qui est une technique reconnue pour colliger des opinions d’experts et pour former un consensus sur lequel baser sa pratique. La méthode facilite la participation homogène d’experts provenant de régions géographiques diverses
2015
false
false
true
SFM - Société Française de la Mucoviscidose
France
français
article de périodique
recommandation par consensus
mucoviscidose
azithromycine
antibactériens
enfant
azithromycine
antibactériens
antibiothérapie

---
N1-VALIDE
Vaccination chez les adultes immunodéprimés - Repères pour votre pratique
http://inpes.santepubliquefrance.fr/CFESBases/catalogue/detaildoc.asp?numfiche=1671
Ce document reprend pour les médecins les points importants extraits du rapport du Haut Conseil de la santé publique : Vaccination des personnes immunodéprimées ou aspléniques : recommandations. Sont détaillées ici les vaccinations des patients traités par chimiothérapie, des personnes séropositives, des patients transplantés ou en attente d’une transplantation, des patients traités par immunosuppresseurs, biothérapie et/ou corticothérapie pour une maladie auto-immune ou inflammatoire chronique, des patients greffées de cellules souches sanguines. Ne sont pas traités ici les vaccins du voyageur et les vaccinations des personnes présentant un déficit immunitaire héréditaire. Ces personnes immunodéprimées ou sans rate fonctionnelle sont particulièrement exposées aux risques d’infections sévères responsables d’une mortalité importante. La vaccination chez ces personnes présente des particularités qui justifient : • des vaccinations spécifiques pour faire face au risque accru de contracter certaines infections ; • des schémas vaccinaux particuliers pour répondre à la diminution de la réponse immune aux vaccins ; • la contre-indication des vaccins vivants atténués, en raison du risque de maladie infectieuse vaccinale...
2015
false
false
false
INPES - Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé
France
français
déficits immunitaires
sujet immunodéprimé
adulte
recommandation de santé publique
Asplénie
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
transplantation d'organe
transplantation de cellules souches hématopoïétiques
tumeurs hématologiques
maladies auto-immunes
Maladie inflammatoire
maladie chronique
vaccins
hyposplénisme
vaccins
Déficit immunitaire secondaire à la corticothérapie
neutropénie induite par la chimiothérapie
calendrier vaccinal
infection
recommandation de bon usage du médicament
chimiothérapie
traitement corticostéroïde
corticothérapie

---
N1-VALIDE
Diagnostic et prise en charge de l'asthme chez les enfants d'âge prescolaire: document de principes de la SCT et du CPS
http://www.lignesdirectricesrespiratoires.ca/2015-diagnostic-et-prise-en-charge-de-lasthme-chez-les-enfants-d%C3%A2ge-prescholaire-document-de-princip
http://www.lignesdirectricesrespiratoires.ca/2015-sct-diaporama-diagnostic-et-prise-en-charge-de-lasthme-au-pr%C3%A9scholaire
Le document a été préparé conformément aux exigences de la Société canadienne de thoracologie (SCT) à l’égard des documents de principes. Le groupe a procédé à une analyse des publications scientifiques et convenu de messages clés par consensus unanime après de longues discussions sur l’analyse des données probantes et sur les lignes directrices existante
2015
false
false
false
Lignes directrices canadiennes en santé respiratoire
Canada
français
recommandation pour la pratique clinique
enfant d'âge préscolaire
asthme
asthme
signes et symptômes respiratoires
nourrisson
algorithme
asthme
hormones corticosurrénaliennes
bronchodilatateurs
obstruction des voies aériennes
traitement corticostéroïde
corticothérapie

---
N1-VALIDE
Douleur de l'enfant – L'essentiel
http://www.pediadol.org/IMG/html/guide_essentiel-ebook.html
https://drive.google.com/file/d/0Bxgk5RAak1MyUkJmbHNLVzR2bWM/view?pli=1
http://bit.ly/1XEt8tC
Ce guide de poche permet à tout soignant de trouver rapidement les réponses à la douleur des enfants. L’essentiel des connaissances y est présenté : - l’évaluation de la douleur : les principales échelles à utiliser en fonction des circonstances, l'approche de l’enfant et de sa famille. - Les situations cliniques les plus fréquentes nécessitant une prise en charge : propositions de traitements de première intention et de recours en cas d’échec, vignettes cliniques simples de douleurs médicales, chirurgicales ou provoquées par les soins, focus sur des douleurs mal connues comme les douleurs neuropathiques. - Les antalgiques : posologies adaptées, surveillances particulières et exemples pratiques de prescription. De nombreux flashcodes permettent d’accéder à des compléments en ligne pertinents. Les recommandations de ce guide sont fondées sur la littérature et sur l’avis des experts du groupe Pédiadol. (source Sparadrap)
2015
false
false
false
Pédiadol
France
français
guide
douleur
gestion de la douleur
enfant
618.920 472 - Douleur chez les enfants
nourrisson
mesure de la douleur
échelles d'évaluation
douleur
analgésiques
douleur aigüe
douleur postopératoire
analgésiques
analgésiques
névralgie
continuité des soins
douleur chronique
mesure de la douleur
nouveau-né
analgésiques non narcotiques
analgésiques morphiniques
anti-inflammatoires non stéroïdiens
recommandation pour la pratique clinique
acétaminophène
ibuprofène
codéine
tramadol
nalbuphine
N02 - analgésiques
morphine
analgésie autocontrôlée
fentanyl
Oxycodone
antidépresseurs tricycliques
amitriptyline
anticonvulsivants
anesthésiques locaux
MEOPA
protoxyde d'azote
composés de l'oxygène

---
N1-VALIDE
Interventions pour la prévention de l'herpès labial (bouton de fièvre sur les lèvres)
http://www.cochrane.org/fr/CD010095/interventions-pour-la-prevention-de-lherpes-labial-bouton-de-fievre-sur-les-levres
Contexte : L'herpès labial (ou « bouton de fièvre ») est une maladie fréquente des lèvres causée par le virus de l'herpès (VHS), qui se retrouve partout dans le monde. Il se présente comme une éruption vésiculeuse douloureuse, formant des croûtes disgracieuses qui causent un préjudice esthétique et une détresse psychosociale. Il n'existe aucun remède et l'éruption ressurgit périodiquement. Objectifs : Évaluer les effets des interventions pour la prévention de l'herpès labial chez des patients de tous âges.
2015
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
français
herpès labial
résumé ou synthèse en français
revue de la littérature
résultat thérapeutique
aciclovir
antiviraux
prévention secondaire
récidive
administration par voie orale
calendrier d'administration des médicaments

---
N1-VALIDE
Thalidomide Celgene - Réduction de la dose initiale de thalidomide à 100 mg chez les patients âgés de plus de 75 ans - Lettre aux professionnels de santé
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Thalidomide-Celgene-Reduction-de-la-dose-initiale-de-thalidomide-a-100-mg-chez-les-patients-ages-de-plus-de-75-ans-Lettre-aux-professionnels-de-sante
Les professionnels de santé ont été informé d'une nouvelle recommandation importante concernant la réduction de la dose initiale de thalidomide, réduite à 100mg, lorsqu’il est administré en association avec le melphalan et la prednisone (MPT) chez les patients âgés de plus de 75 ans présentant un myélome multiple non traité. La dose initiale de melphalan administré en association avec le thalidomide doit être réduite chez les patients âgés de plus de 75 ans...
2015
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
recommandation de bon usage du médicament
avis de pharmacovigilance
protocoles de polychimiothérapie antinéoplasique
protocole MPT
myélome multiple
sujet âgé
sujet âgé de 80 ans ou plus
melphalan
thalidomide
prednisone
antinéoplasiques
THALIDOMIDE CELGENE 50 mg gél
THALIDOMIDE

---
N1-VALIDE
Acide acétylsalicylique à faible dose en prévention primaire des maladies cardiovasculaires - Éviter de mal interpréter les recommandations
http://www.cfp.ca/content/61/11/973.full
La prescription d’acide acétylsalicylique (AAS) à faible dose pour prévenir les maladies cardiovasculaires (MCV), notamment l’infarctus du myocarde et les accidents vasculaires cérébraux (AVC), semble être coutume lors de visites chez le médecin. L’AAS comporte des avantages considérables pour la prévention secondaire dans la majorité des cas. Selon les recommandations actuelles, la plupart des gens conviennent qu’habituellement, les avantages de l’AAS (réduction des risques d’infarctus du myocarde de 20 %) ne compensent pas les risques (augmentation légère, mais significative des hémorragies, principalement des saignements gastro-intestinaux [GI]; p 0,039) dans le cadre de la prévention primaire
2015
false
false
false
Le Médecin de Famille Canadien
Canada
français
prévention primaire
maladies cardiovasculaires
acide acétylsalicylique
acide acétylsalicylique
article de périodique

---
N1-VALIDE
Urétrites et cervicites non compliquées : stratégie diagnostique et thérapeutique de prise en charge
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2038472/fr/uretrites-et-cervicites-non-compliquees-strategie-diagnostique-et-therapeutique-de-prise-en-charge
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2569695/fr/uretrites-et-cervicites-non-compliquees-strategie-diagnostique-et-therapeutique-de-prise-en-charge-fiche-memo
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2571229/fr/uretrites-et-cervicites-non-compliquees-strategie-diagnostique-et-therapeutique-de-prise-en-charge-rapport-d-elaboration
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2038949/fr/traitement-des-uretrites-et-cervicites-non-compliquees-note-de-cadrage
Dans le contexte d’une recrudescence des gonococcies dans le monde et en France, et d’une augmentation de la résistance aux antibiotiques, l’objectif de cette fiche est de mettre à disposition des médecins des recommandations pour une juste prescription des antibiotiques dans les urétrites et cervicites non compliquées.
2015
false
false
true
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
information scientifique et technique
urétrite
cervicite
résistance bactérienne aux médicaments
antibactériens
urétrite
cervicite
ceftriaxone
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
azithromycine
neisseria gonorrhoeae
chlamydia trachomatis
urétrite
cervicite
urétrite
cervicite
antibiothérapie

---
N1-VALIDE
Utilisation de la bendamustine pour le traitement du lymphome folliculaire - Outil d’aide à la décision
http://www.inesss.qc.ca/fileadmin/doc/INESSS/Rapports/Oncologie/INESSS_Outil_aide_decision_Bendamustine.pdf
Cet outil d’aide à la décision fait état de la documentation scientifique pertinente à l’utilisation de la bendamustine en monothérapie et en combinaison avec le rituximab pour le traitement de première intention du lymphome folliculaire et de la maladie récidivante en appui aux évaluations des conseils des médecins, dentistes et pharmaciens des établissements.'
2015
false
false
true
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
français
lymphome folliculaire
antinéoplasiques
lymphome non hodgkinien indolent
revue de la littérature
association de médicaments
résultat thérapeutique
récidive tumorale locale
antinéoplasiques
lymphome folliculaire
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
recommandation de bon usage du médicament
Chlorhydrate de bendamustine
Chlorhydrate de bendamustine
Rituximab
Rituximab

---
N1-VALIDE
Prise en charge initiale d'une suspicion de diabète sucré
http://www.medicalforum.ch/docs/smf/2015/47/fr/fms-02469.pdf
Le diabète, en particulier de type 2, est une maladie en augmentation constante qui nécessite une prise en charge initiale appropriée. Le diagnostic de diabète est évoqué sur la base de symptômes et signes évocateurs tels que polyurie, polydipsie et éventuellement perte de poids, mais peut être posé sur la base d’un bilan biologique en l’absence de symptômes. Il est important de savoir quels traitements initiaux introduire en fonction de la gravité de la situation, à savoir insuline et/ou autres antidiabétiques
2015
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
diabète de type 2
diabète de type 2
hyperglycémie
diabète de type 2
hypoglycémiants
hypoglycémiants
prise en charge de la maladie

---
N1-VALIDE
Prise en charge des infections urinaires de l’enfant - Recommandations du groupe de pathologie infectieuse pédiatrique de la Société française de pédiatrie et de la Société de pathologie infectieuse de langue française
http://www.sf-pediatrie.com/sites/default/files/recommandations/infections_voies_urinaires_gpip_2015.pdf
http://www.sf-pediatrie.com/recommandation/prise-en-charge-des-infections-urinaires-de-l%E2%80%99enfant-recommandations-du-groupe-de
L’objectif de ce travail est de proposer, à partir de données réactualisées, une prise en charge optimisée des patients ayant une infection urinaire (IU) communautaire, dans le contexte de modification de l’épidémiologie de la résistance aux antibiotiques
2015
false
false
true
SFP - Société Française de Pédiatrie
France
français
recommandation pour la pratique clinique
infections urinaires
enfant
nourrisson
infections urinaires
infections urinaires
fièvre
reflux vésico-urétéral
antibactériens
anti-infectieux urinaires
antibiothérapie

---
N1-VALIDE
Que savoir de l'ostéomalacie et de la vitamine D ?
http://www.medicalforum.ch/docs/smf/2015/48/fr/fms-02478.pdf
La vitamine D ne coûte presque rien, elle aurait de multiples bénéfices en termes de prévention de maladies chroniques, et elle n’aurait pas d’effets secondaires. Face à ces spéculations, il est important de rester fidèle aux données scientifiques solides issues des essais randomisés contrôlés.
2015
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
ostéomalacie
carence en vitamine D
ostéomalacie
ostéomalacie
vitamine D
vitamine D
vitamines

---
N1-VALIDE
Traitement pour l'arrêt du tabagisme chez les personnes atteintes de BPCO
http://www.medicalforum.ch/docs/smf/2015/49/fr/fms-02482.pdf
Les conseils en matière d’arrêt du tabagisme font partie du traitement de base en cas de BPCO
2015
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
arrêt du tabac
broncho-pneumopathie chronique obstructive
recommandation pour la pratique clinique
test de Fagerström
thérapie comportementale
arrêt du tabac
tabagisme
nicotine
produits de sevrage tabagique
agonistes nicotiniques
information patient et grand public
Varénicline

---
N1-VALIDE
Prise en charge médicale des personnes vivant avec le VIH - Actualisation 2015 du rapport 2013
http://www.anrs.fr/content/download/7046/37753/file/experts-vih_actualisation2015.pdf
Les actualisations de cette année 2015, sollicitées conjointement en février par le directeur de l’Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales (ANRS) et par le Président du Conseil national du sida et des hépatites virales (CNS), se déclinent ainsi : la création d’un nouveau chapitre intitulé « Optimisation du traitement antirétroviral en situation de succès virologique » (situation communément appelée « switch ») qui se substitue au paragraphe « Optimisation du traitement antirétroviral en cas de succès virologique » du chapitre « Traitement antirétroviral de l’infection à VIH1 chez l’adulte ». Ce développement s’est imposé car il nous est apparu nécessaire de rationaliser les pratiques de changement d'un traitement antirétroviral efficace qui s’avèrent de plus en plus fréquentes , souvent hétérogènes, ne prenant pas toujours en compte le risque d’échappement virologique et souvent motivées par des objectifs non explorés par les essais thérapeutiques. De plus, les switch sont parfois effectués en négligeant les autres dispositions pouvant contribuer à l’amélioration des effets indésirables que l’on cherche à diminuer qu’il nous est donc apparu utile de rappeler ; - une courte mise au point concernant la « co-infection par le virus de l’hépatite C » pour laquelle les recommandations concernant les personnes vivant avec le VIH (PVVIH) font désormais partie de celles édictées par l’Association Française pour l’Étude du Foie (AFEF) - une actualisation des recommandations relative s à la « prise en charge de l’enfant et de l’adolescent », au « désir d’enfant » et à la « grossesse », au sujet desquelles nous nous étions engagées l’an dernier afin d’envisager dans ces contextes la notion de traitement antirétroviral universel et de tenir compte de la mise à disposition de nouvelles molécules antirétrovirales. Les nouveautés de 2015 sont surlignées au sein des textes dont la matrice initiale est celle du rapport publié en 2013...
2015
false
false
false
CNS - Conseil National du SIDA
France
français
infections à VIH
continuité des soins
recommandation de bon usage du médicament
antirétroviraux
antirétroviraux
effets secondaires indésirables des médicaments
Toxicité des médicaments
interactions médicamenteuses
grossesse
insémination
insémination artificielle
infections à VIH
Assistance médicale à la procréation
contraception
grossesse
allaitement maternel
Syndrome d'immunodéficience acquise
adulte
adolescent
enfant
séropositivité VIH
sexualité
co-infection
hépatite C
optimisation de la posologie (procédure)
antirétroviraux
résistance virale aux médicaments
infections à VIH
inhibiteur nucléosidique de la transcriptase inverse
inhibiteur non-nucléosidique de la transcriptase inverse
agents antiVIH
inhibiteurs de protéase du VIH
association médicamenteuse
thérapie antirétrovirale hautement active
hépatite B
inhibiteurs de la transcriptase inverse
inhibiteurs de l'intégrase du vih
recommandation pour la pratique clinique

---
N1-VALIDE
Gestion des Anticoagulants Oraux Directs pour la chirurgie et les actes invasifs programmés : propositions réactualisées du Groupe d’Intérêt en Hémostase Périopératoire (GIHP)
http://sfar.org/wp-content/uploads/2015/09/Reactualisation-GIHP_AOD_actes-programmes_Septembre-20151.pdf
Cette réactualisation propose de raccourcir les délais d’interruption préopératoire des AOD dans une démarche sécuritaire...
2015
false
false
false
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
France
français
hémostase chirurgicale
anticoagulants
administration par voie orale
XARELTO
B01AF01 - rivaroxaban
PRADAXA
B01AE07 - étexilate de dabigatran
ELIQUIS
B01AF02 - apixaban
apixaban
embolie et thrombose
complications postopératoires
hémorragie
période préopératoire
recommandation pour la pratique clinique
recommandation de bon usage du médicament
gestion du risque
traitement de relais de l'héparine
période postopératoire
héparine
soins préopératoires
soins postopératoires
sécurité des patients
anticoagulothérapie
Dabigatran
Rivaroxaban
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Grippe saisonnière. Recommandation de prescription des antiviraux
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=530
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspa20151112_grippesaisonnecoprescrantiviraux.pdf
Afin de faciliter la prescription de ces antiviraux par les médecins exerçant en particulier en ville et en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), le HCSP a validé un document de synthèse qui rappelle les trois stratégies de traitement - curatif, préemptif et préventif - et détaille les situations et les populations relevant de chacune de ces stratégies.
2015
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
antiviraux
grippe humaine
recommandation pour la pratique clinique
adulte
enfant
oséltamivir
grippe humaine
calendrier d'administration des médicaments

---
N1-VALIDE
Rappels de vaccination contre la fièvre jaune en Guyane
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=531
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspa20151023_vaccrappelfievrejauneguyane.pdf
Le 24 janvier 2014, le HCSP a émis un avis sur la vaccination de rappel contre la fièvre jaune en Guyane en indiquant que cet avis serait reconsidéré si le Règlement sanitaire international était modifié. En mai 2014, l’assemblée mondiale de la santé a adopté un amendement à l’annexe 7 du RSI stipulant que la durée de protection conférée par les vaccins de la fièvre jaune agréés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) était étendue à la vie entière et que la durée de validité du certificat de vaccination international devait être prolongée en conséquence. Cette décision motive la révision de l’avis du 24 janvier 2014. Le HCSP a pris notamment en considération l’épidémiologie de la fièvre jaune en Guyane et la couverture vaccinale, les arguments de l’OMS et les données disponibles relatives à durée de protection conférée par une seule dose de vaccin. Le HCSP prend acte de la décision de l’OMS et indique que la prolongation à vie de la validité du certificat international de vaccination doit s’appliquer aux ressortissants français résidant ou désirant se rendre en Guyane. Toutefois, l’administration d’une seconde dose de vaccin est recommandée pour les enfants vaccinés avant l’âge de 2 ans, les femmes primo-vaccinées en cours de grossesse, les personnes vivant avec le VIH et les personnes immunodéprimées. Cette option devrait également être considérée en cas d’évidence de circulation active du virus de la fièvre jaune chez les personnes vaccinées depuis plus de dix ans. Le HCSP ne recommande pas d’administrer plus de deux doses de vaccin excepté aux personnes immunodéprimées pour lesquelles un suivi du titre des anticorps neutralisants est nécessaire.
2015
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
vaccin anti-fièvre jaune
Guyane française
recommandation de santé publique
grossesse

---
N1-VALIDE
Infections fongiques des brûlés : revue
In : Ann Burns Fire Disasters. 2015 Mar 31; 28(1): 21–28
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4665176/
Les infections fongiques locales ou générales sont souvent d’une extrême gravité chez les brûlés. Les brûlés combinent de nombreux facteurs de risque à une immunodépression induite par la brûlure. Les infections de plaies sont le fait des genres Candida, Aspergillus et des agents de mucormycoses. Ces deux derniers cas sont à l’origine de lésions particulièrement sévères. Leur diagnostic repose sur la biopsie cutanée avec examens mycologique et anatomopathologique. Le traitement est essentiellement chirurgical, associé à une antibiothérapie adaptée. Les septicémies sont le fait de levures, essentiellement du genre Candida. Le diagnostic en est difficile dans le contexte des brûlés et repose souvent sur une forte suspicion clinique. Leur traitement repose sur les échinocandines et plus secondairement sur le fluconazole.
2015
false
false
false
PMC - PubMed Central
France
français
brûlures
mycoses
candidose invasive
antifongiques
revue de la littérature

---
N1-VALIDE
Le patient n’arrête pas de convulser : état de mal épileptique réfractaire ou super-réfractaire
http://www.medicalforum.ch/docs/smf/2015/5253/fr/fms-02534.pdf
2015
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
épilepsie réfractaire (maladie)
état de mal épileptique
état de mal épileptique
état de mal épileptique
anticonvulsivants
article de périodique

---
N1-VALIDE
Le traitement de la première poussée, un enjeu pour l’avenir du malade
In : Médecine thérapeutique / Pédiatrie Volume 18, numéro 4, Octobre-Novembre-Décembre 2015
http://www.jle.com/fr/revues/mtp/e-docs/le_traitement_de_la_premiere_poussee_un_enjeu_pour_lavenir_du_malade_306198/article.phtml
Le traitement de la première poussée de syndrome néphrotique est fondé sur l’utilisation exclusive de la prednisone ou de la prednisolone. L’objectif du traitement par prednisone à la première poussée est donc triple : obtenir la rémission rapidement, allonger au maximum possible la durée de rémission après la fin du traitement et prévenir la cortico-dépendance ou les rechutes fréquentes qui sont synonymes de morbidité thérapeutique et de durée prolongée de la maladie.
2015
false
false
false
John Libbey Eurotext
France
français
article de périodique
syndrome néphrotique
syndrome néphrotique
prednisone
glucocorticoïdes
calendrier d'administration des médicaments
récidive
relation dose-effet des médicaments
traitement corticostéroïde
Traitement par glucocorticoïdes
corticothérapie

---
N1-VALIDE
Actualités dans la prise en charge de la thrombose veineuse profonde (TVP)
http://www.amub.be/revue-medicale-bruxelles/article/actualites-dans-la-prise-en-charge-de-la-thrombose-1117
L’objectif de cet article est de fournir quelques informations utiles au médecin de première ligne pour aborder la TVP
2015
false
false
false
Revue Médicale de Bruxelles
Belgique
français
article de périodique
médecine générale
thrombose veineuse
thrombose veineuse
thrombose veineuse
anticoagulants
administration par voie orale
calendrier d'administration des médicaments
thrombose veineuse
bas de contention
anticoagulothérapie

---
N1-VALIDE
BPCO, asthme et fibrose pulmonaire
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-456-457/Pneumologie-BPCO-asthme-et-fibrose-pulmonaire
Parmi les acquisitions thérapeutiques 2014 dans le domaine de la pneumologie, il faut noter une réévaluation du rôle des corticostéroïdes inhalés dans la BPCO grâce à l’étude WISDOM et d’autres publications. Désormais, leur prescription ne devrait plus se faire automatiquement pour les patients dits «à risque» selon les catégories proposées par le consensus GOLD, mais faire plutôt l’objet d’une décision individuelle. Dans le domaine de l’asthme, deux études majeures confirment l’efficacité du mépolizumab dans le traitement de l’asthme sévère éosinophilique. Enfin, pour la fibrose pulmonaire idiopathique, l’année 2014 nous a appris que la prescription de N-acétyl-cystéine est inefficace, alors que la pirfénidone et le nintédanib sont deux nouveaux médicaments susceptibles de ralentir la progression de la maladie.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
broncho-pneumopathie chronique obstructive
hormones corticosurrénaliennes
hormones corticosurrénaliennes
Asthme éosinophilique
asthme
asthme sévère (maladie)
résultat thérapeutique
mépolizumab
asthme
fibrose pulmonaire idiopathique
traitement corticostéroïde
corticothérapie
anticorps monoclonaux humanisés

---
N1-VALIDE
Traitement de l’hyperactivité vésicale réfractaire non neurogène par la toxine botulique. Revue de la littérature
http://www.amub.be/revue-medicale-bruxelles/article/traitement-de-lhyperactivite-vesicale-refractaire--1067
L’objectif de ce travail est de revoir les données de la littérature concernant l’efficacité et la tolérance des injections intradétrusoriennes de toxine botulique pour traiter l’hyperactivité vésicale réfractaire idiopathique
2015
false
false
false
Revue Médicale de Bruxelles
Belgique
français
revue de la littérature
vessie hyperactive
toxines botuliniques
résultat thérapeutique
relation dose-effet des médicaments
calendrier d'administration des médicaments
toxines botuliniques
injections musculaires

---
N1-VALIDE
Traitement initial et préventif secondaire d’une thromboembolie veineuse symptomatique : intérêt de l’édoxaban ?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2013
Contexte En cas de thrombose veineuse profonde (TVP) proximale ou d’embolie pulmonaire (EP), c’est classiquement une héparine de bas poids moléculaire (HBPM) en SC qui était recommandée avec un relais par antagoniste de la vitamine K (AVK). Une anticoagulation par un nouvel anticoagulant oral non antagoniste de la vitamine K a été plus récemment proposée comme alternative pour le traitement aigu comme pour le traitement intermédiaire. L’édoxaban est le quatrième nouvel anticoagulant oral (NAO), après le rivaroxaban, le dabigatran et l’apixaban, à avoir été évalué pour le traitement aigu et la prévention des récidives d’une thromboembolie veineuse post thromboembolie veineuse. L’édoxaban est-il plus performant qu’un autre anticoagulant oral dans cette indication ?
2015
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
lecture critique d'article
thromboembolisme veineux
thromboembolisme veineux
résultat thérapeutique
anticoagulants
anticoagulothérapie
prévention secondaire
embolie pulmonaire
administration par voie orale
édoxaban
pyridines
thiazoles

---
N1-SUPERVISEE
Antibiothérapie de la pyélonéphrite aiguë de l’enfant
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/1132
Cette synthèse méthodique bien construite, mais incluant des études très hétérogènes et à haut risque de biais, ne montre pas de différence significative entre les différents types, modes, doses et durées d’antibiothérapie en termes d’efficacité et de toxicité dans la PNAe. En accord avec les GPC, la voie orale, plus pratique et moins coûteuse, doit être privilégiée pour une durée de 7 à 14 jours dans la PNA non compliquée de l’enfant âgé de plus d’1 mois. Ces conclusions ne peuvent pas être extrapolées à l’enfant plus jeune et/ou atteint d’un RVU sévère.
2015
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
pyélonéphrite aiguë
maladie aiguë
administration par voie orale
adolescent
résultat thérapeutique
association de médicaments
injections veineuses
lecture critique d'article
antibiothérapie
enfant
pyélonéphrite
antibactériens

---
N1-VALIDE
Quelle prise en charge pour une suspicion de thrombose veineuse profonde des membres inférieurs ?
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-460/Quelle-prise-en-charge-pour-une-suspicion-de-thrombose-veineuse-profonde-des-membres-inferieurs
La maladie thromboembolique veineuse (MTEV) est fréquente avec une incidence de 0,75-2,69/1000 personnes et de 2-7/1000 au-delà de 70 ans. La thrombose veineuse profonde (TVP) et l’embolie pulmonaire (EP) représentent deux facettes de la MTEV. La démarche diagnostique d’une TVP des membres inférieurs (MI) repose sur l’estimation de la probabilité prétest, une utilisation judicieuse des D-dimères et une échographie en fonction de la probabilité. Le traitement consiste principalement en une anticoagulation, dont la durée dépend du risque de récidive et d’hémorragie. Les nouveaux anticoagulants oraux directs et des données récentes sur le traitement interventionnel chez certains patients ont élargi le spectre thérapeutique. L’objectif de cet article est d’informer le médecin de premier recours d’une prise en charge optimale de la TVP des MI.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
thrombose veineuse
membre inférieur
algorithme
thrombose veineuse
thrombose veineuse
facteurs de risque
thrombose veineuse
anticoagulants
éducation du patient comme sujet
continuité des soins
médecine générale

---
N1-VALIDE
Exacerbation de BPCO : des corticostéroïdes pendant combien de temps ?
In Minerva 2015 Volume 14 Numéro 5 Page 55 - 56
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/1089
Chez des adultes présentant une exacerbation de BPCO, une corticothérapie systémique de courte durée (maximum 7 jours) est-elle aussi efficace et plus sûre qu’une corticothérapie systémique de durée habituelle de plus de 7 jours ?...
2015
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
néerlandais
lecture critique d'article
glucocorticoïdes
exacerbation de la bronchite chronique obstructive
broncho-pneumopathie chronique obstructive
Exacerbation de maladie
médecine factuelle
méta-analyse comme sujet
adulte
prednisolone
H02AB06 - prednisolone
H02AB04 - méthylprednisolone
méthylprednisolone
résultat thérapeutique
administration par voie orale
durée de traitement
temps
glucocorticoïdes
méthylprednisolone
prednisolone
sujet âgé
broncho-pneumopathie chronique obstructive
évolution de la maladie

---
N1-VALIDE
La chimiothérapie orale du cancer en 2014
http://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/La-chimiotherapie-orale-du-cancer-en-2014
http://www.e-cancer.fr/content/download/139220/1725139/file/La_chimioth%C3%A9rapie_orale_du_cancer_en_2014.pdf
Le médicament anticancéreux s’inscrit actuellement dans de nouveaux paradigmes. Les concepts et les pratiques évoluent rapidement et profondément en cancérologie, en lien avec le développement des connaissances scientifiques qui permettent de mieux comprendre la biologie des tumeurs et le rôle de la génétique et d’identifier de nouvelles cibles d’action.
2015
false
false
false
INCa - Institut National du Cancer
France
français
information scientifique et technique
antinéoplasiques
tumeurs
administration par voie orale

---
N1-VALIDE
Arthrite septique bactérienne communautaire chez l’adulte : du diagnostic au traitement
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-470/Arthrite-septique-bacterienne-communautaire-chez-l-adulte-du-diagnostic-au-traitement
L’arthrite septique bactérienne reste un diagnostic difficile en raison de ses manifestations cliniques et biologiques aspécifiques. La prise en charge est souvent une urgence. Après la ponction articulaire, le traitement antibiotique est souvent introduit avant le résultat microbiologique selon la suspicion du clinicien. Le drainage articulaire, soit par arthrocentèse itérative ou par drainage chirurgical, est de mise, suivi d’une antibiothérapie d’une durée et d’une forme qui restent encore à définir. Dans les suites postopératoires, une physiothérapie de mobilisation et une charge selon la douleur permettent d’éviter une ankylose de l’articulation.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
arthrite infectieuse
infections bactériennes
adulte
arthrite infectieuse
arthrite infectieuse
arthrite infectieuse
arthrite infectieuse
antibactériens

---
N1-VALIDE
Hépatite C : traitement actuel
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-471/Hepatite-C-traitement-actuel
Le traitement de l’hépatite C chronique a été révolutionné par l’introduction de nouveaux antiviraux (directly acting antivirals [DAA]). Ces inhibiteurs de protéase, de la protéine NS5A et de la polymérase peuvent être associés dans des traitements oraux hautement efficaces et bien tolérés sans interféron. Dans cet article, nous fournissons un aperçu du traitement actuel de l’hépatite C chronique avec considération particulière des DAA actuellement autorisés en Suisse.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
hépatite C chronique
antiviraux

---
N1-VALIDE
Enfant voyageur en zone tropicale : risques et prévention
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-473/Enfant-voyageur-en-zone-tropicale-risques-et-prevention
L’enfant voyage de plus en plus sous les tropiques. Par rapport à l’adulte, le risque de sévérité de la malaria et de déshydratation sur diarrhée, ainsi que le nombre d’épisodes infectieux, sont accrus. Paradoxalement, l’enfant reçoit moins de conseils prévoyage que l’adulte, et certains parents s’opposent aux vaccins. La consultation doit cibler certains sujets de prévention essentiels. Nous présentons les schémas de vaccination selon l’âge pour les fièvres jaune et typhoïde, les hépatites A et B, les encéphalites à tiques et japonaise et la rage. Nous discutons la prévention non médicamenteuse de la malaria, des accidents, du mal d’altitude, et les prescriptions d’antipaludéens, de solution de réhydratation et d’antibiotiques en réserve, en fonction du poids.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
voyage
médecine des voyages
médecine tropicale
enfant
nourrisson
vaccins
vaccination
paludisme
antipaludiques

---
N1-VALIDE
Vulvovaginite: Dépistage et prise en charge de la trichomonase, de la candidose vulvovaginale et de la vaginose bactérienne
http://www.jogc.com/article/S1701-2163(15)30317-0/abstract
Objectif Analyser les données probantes et formuler des recommandations quant au dépistage et à la prise en charge de la candidose vulvovaginale, de la trichomonase et de la vaginose bactérienne.
2015
false
false
true
SOGC - Société des Obstétriciens et Gynécologues du Canada
Canada
français
recommandation pour la pratique clinique
résumé ou synthèse en français
trichomonase
vaginose bactérienne
candidose vulvovaginale
antibactériens

---
N1-VALIDE
Utilisation des patchs d’opioïdes dans les douleurs chroniques chez les patients en rémission oncologique
In Rev Med Suisse 2015;1385-1389
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-480/Utilisation-des-patchs-d-opioides-dans-les-douleurs-chroniques-chez-les-patients-en-remission-oncologique
Aujourd’hui, les patients en rémission oncologique sont de plus en plus nombreux et un tiers présente des douleurs chroniques d’étiologies diverses.Dans l’objectif d’un plan multimodal de gestion des douleurs chroniques, les objectifs thérapeutiques, les conditions et les modalités de prescription d’opioïdes au long cours doivent être discutés. La voie transdermique peut être une alternative intéressante lorsque le traitement antalgique des douleurs modérées à fortes est équilibré. Elle permet d’obtenir notamment un confort accru chez certains patients chez qui la prise par voie orale est difficile ou la polymédication gênante. Le rapport bénéfices/risques d’une prescription d’opioïdes dans le traitement de douleurs chroniques des patients oncologiques en rémission doit être régulièrement réévalué...
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
patch transdermique
administration par voie cutanée
analgésiques morphiniques
évaluation des risques
patient en rémission
tumeurs
douleur chronique
analgésiques morphiniques
gestion de la douleur
douleur chronique

---
N1-VALIDE
La vitamine C pour la maladie de Charcot-Marie-Tooth (CMT) (neuropathie motrice et sensitive héréditaire)
http://www.cochrane.org/fr/CD011952/la-vitamine-c-pour-la-maladie-de-charcot-marie-tooth-cmt-neuropathie-motrice-et-sensitive
Quels sont les effets bénéfiques et délétères de la vitamine C (acide ascorbique) dans le traitement de la maladie de Charcot-Marie-Tooth (CMT) ?
2015
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
français
résumé ou synthèse en français
méta-analyse
maladie de Charcot-Marie-Tooth
acide ascorbique
résultat thérapeutique
adulte
enfant

---
N1-VALIDE
Étude de la supplémentation en vitamine D chez les personnes de plus de 65 ans en médecine générale - In : Geriatr Psychol Neuropsychiatr Vieil 2015 ; 13 (2) : 123-32
http://www.jle.com/fr/revues/gpn/e-docs/etude_de_la_supplementation_en_vitamine_d_chez_les_personnes_de_plus_de_65_ans_en_medecine_generale_304942/article.phtml
L’objectif principal de notre étude est d’identifier les caractéristiques de patients de plus de 65 ans bénéficiant d’une supplémentation en vitamine D par leur médecin généraliste. Nos objectifs secondaires sont d’étudier les modalités de supplémentation en vitamine D ainsi que les taux sanguins de 25OHD chez les patients supplémentés, en comparaison avec ceux des patients non supplémentés en vitamine D.
2015
false
false
false
John Libbey Eurotext
France
français
article de périodique
médecine générale
vitamine D
sujet âgé
sujet âgé de 80 ans ou plus
carence en vitamine D
vitamine D
fractures osseuses
ostéoporose

---
N1-VALIDE
Actualités et nouvelles recommandations françaises dans la prise en charge du tétanos - In : Geriatr Psychol Neuropsychiatr Vieil 2015 ; 13 (2) : 141-6
http://www.jle.com/fr/revues/gpn/e-docs/actualites_et_nouvelles_recommandations_francaises_dans_la_prise_en_charge_du_tetanos_304944/article.phtml
Le tétanos est une toxi-infection grave et potentiellement mortelle. Tous les cas surviennent chez les patients non ou mal vaccinés et principalement chez les sujets âgés qui associent différents facteurs de risques. Toute plaie ou blessure est tétanogène, en particulier les petites plaies chroniques identifiées comme principales portes d’entrée. La vaccination est centrale pour la réduction de la morbi-mortalité liée au tétanos, or le statut vaccinal est souvent incertain. On estime que la couverture vaccinale est relativement bonne mais diminue avec l’âge. Pour améliorer la couverture vaccinale, de nouvelles recommandations ont été rédigées préconisant notamment des rappels à âge fixe mais leur impact semble limité surtout chez le sujet âgé. Les tests immunochromatographiques ont démontré une réelle efficacité dans les services d’accueil des urgences. Ils ne sont pas actuellement disponibles en dehors de l’hôpital alors que les médecins traitants sont aussi confrontés à un risque important. Ces tests devraient être étudiés en population ambulatoire notamment avec des études de coût-bénéfice.
2015
false
false
false
John Libbey Eurotext
France
français
article de périodique
tétanos
sujet âgé
anatoxine tétanique
tétanos
immunochromatographie
tétanos

---
N1-VALIDE
Traitement des accès à Plasmodium falciparum
http://www.omedit-centre.fr/portail/gallery_files/site/136/2953/5062/5222.pdf
http://www.omedit-centre.fr/portail/gallery_files/site/136/2953/5062/5223.pdf
Un accès palustre est une urgence diagnostique et thérapeutique qui doit être systématiquement évoqué en présence d'une fièvre chez un sujet ayant séjourné en zone d'endémie palustre.
2015
false
true
false
OMéDIT Centre
France
français
Paludisme à Plasmodium falciparum
antipaludiques
paludisme
grossesse
adulte
enfant
nouveau-né
nourrisson
traitement d'urgence
P01B - antipaludéens
recommandation de bon usage du médicament
algorithme
paludisme à plasmodium falciparum

---
N1-SUPERVISEE
Prise unique d'ibuprofène associé à la codéine par voie orale pour le traitement de la douleur postopératoire aiguë chez l'adulte
http://www.cochrane.org/fr/CD010107/prise-unique-dibuprofene-associe-a-la-codeine-par-voie-orale-pour-le-traitement-de-la-douleur-postoperatoire-aigue-chez-ladulte
Évaluer l'efficacité analgésique et les effets indésirables d'une prise unique d'ibuprofène associé à la codéine par voie orale pour le traitement de la douleur postopératoire modérée à aiguë. Nous avons comparé l'ibuprofène associé à la codéine à un placebo et à la même dose d'ibuprofène en monothérapie.
2015
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
français
revue de la littérature
douleur postopératoire
maladie aiguë
adulte
résultat thérapeutique
codéine
ibuprofène
administration par voie orale
association de médicaments
analgésiques morphiniques
analgésiques non narcotiques
résumé ou synthèse en français

---
N1-VALIDE
Cérébrolysine pour l'accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique aigu
http://www.cochrane.org/fr/CD007026
Contexte : La cérébrolysine est un mélange de peptides et d'acides aminés de bas poids moléculaire issus du tissu cérébral du porc et possédant potentiellement des propriétés neuroprotectrices et neurotrophiques. Elle est largement utilisée dans le traitement de l'AVC ischémique aigu en Russie, en Chine et dans d'autres pays asiatiques et post-soviétiques. Objectifs : Évaluer les bénéfices et les risques de la cérébrolysine dans le traitement de l'AVC ischémique aigu.
2015
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
résultat thérapeutique
cérébrolysine
neuroprotecteurs
neuroprotecteurs
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
accident vasculaire cérébral
cérébrolysine

---
N1-VALIDE
Administration prénatale répétée de doses de corticoïdes chez les femmes présentant un risque d'accouchement prématuré afin d'améliorer les résultats en termes de santé néonatale
http://www.cochrane.org/fr/CD003935
http://www.cochrane.org/fr/CD003935/administration-prenatale-repetee-de-doses-de-corticoides-chez-les-femmes-presentant-un-risque
Cette revue montre que l’administration prénatale répétée de doses de corticoïdes à des femmes présentant toujours un risque d'accouchement prématuré après un traitement initial par corticoïdes en période prénatale contribue à la maturation pulmonaire du bébé et réduit les problèmes de santé graves au cours des premières semaines de vie.
2015
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
prématuré
nouveau-né
résultat thérapeutique
prise en charge prénatale
syndrome de détresse respiratoire du nouveau-né
calendrier d'administration des médicaments
traitement corticostéroïde
corticothérapie
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
accouchement prématuré
hormones corticosurrénaliennes

---
N1-SUPERVISEE
Durée de traitement de la bactériurie asymptomatique pendant la grossesse
http://www.cochrane.org/fr/CD000491
http://www.cochrane.org/fr/CD000491/duree-de-traitement-de-la-bacteriurie-asymptomatique-pendant-la-grossesse
Contexte : Une précédente revue systématique Cochrane a démontré que le traitement médicamenteux antibiotique de la bactériurie asymptomatique chez la femme enceinte réduisait considérablement le risque de pyélonéphrite et réduisait le risque d'accouchement prématuré. Cependant, il n'est pas établi qu'un un traitement à dose unique soit aussi efficace qu'un traitement antibiotique standard plus long. Objectifs : Évaluer les effets de différentes durées de traitement de la bactériurie asymptomatique pendant la grossesse.
2015
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
antibactériens
calendrier d'administration des médicaments
résultat thérapeutique
complications de la grossesse et maladies infectieuses
bactériurie asymptomatique au cours de la grossesse
antibiothérapie
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
bactériurie
grossesse

---
N1-SUPERVISEE
Ajout de bêta-agonistes à longue durée d'action aux corticoïdes inhalés dans le traitement contre l'asthme chronique chez l'enfant
http://www.cochrane.org/fr/CD007949
http://www.cochrane.org/fr/CD007949/ajout-dagonistes-beta-2-adrenergiques-longue-duree-daction-aux-corticoides-inhales-pour-le
Objectifs : Évaluer l'efficacité et l'innocuité de l'ajout d'un BALA à un CI chez les enfants et les adolescents souffrant d'asthme. Déterminer si le bénéfice des BALA est influencé par la gravité initiale de l'obstruction des voies respiratoires, la dose de CI à laquelle il a été ajouté ou à laquelle il a été comparé, le type de BALA utilisé, le nombre de dispositifs utilisés pour administrer un traitement combiné et la durée de l'essai.
2015
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
Asthme chronique
agonistes des récepteurs béta-2 adrénergiques
association de médicaments
adolescent
résultat thérapeutique
hormones corticosurrénaliennes
agonistes des récepteurs béta-2 adrénergiques
maladie chronique
traitement corticostéroïde
corticothérapie
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
enfant
asthme
hormones corticosurrénaliennes
administration par inhalation
asthme chez l'enfant

---
N1-VALIDE
Motilium (dompéridone) - Recommandations pour minimiser le risque cardiaque
http://ansm.sante.fr/Dossiers/Motilium-domperidone/
Les médicaments à base de dompéridone font l'objet d'une surveillance renforcée par les autorités sanitaires en raison de leurs effets indésirables cardiaques graves qui ont conduit à modifier en 2004, 2007 et 2011, leur autorisation de mise sur le marché et à mettre en garde les professionnels de santé sur leur utilisation. En 2014, à la suite de recommandations européennes visant à minimiser les risques cardiaques, l'ANSM a de nouveau informé les professionnels de santé afin qu'ils prescrivent à la dose efficace la plus faible possible et pour une durée de traitement la plus courte possible, ne devant pas dépasser généralement une semaine. Par ailleurs, les médicaments fortement dosés en dompéridone (20mg) ont été retirés du marché en 2014. Le nombre de personnes traitées a baissé de 30% entre 2012 et 2014...
2015
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
dompéridone
recommandation de bon usage du médicament
A03FA03 - dompéridone
dompéridone
dompéridone
antiémétiques
antiémétiques
antiémétiques
antagonistes de la dopamine
antagonistes de la dopamine
antagonistes de la dopamine
administration par voie orale
syndrome du QT long
évaluation des risques
évaluation de médicament
torsades de pointes
arythmie ventriculaire
troubles du rythme cardiaque
mort subite cardiaque
BIPERIDYS 20mg cp pellic séc
BIPERIDYSFLASH 20 mg cp orodispers
PERIDYS 1 mg/ml susp buv
PERIDYS 10 mg cp pellic
OROPERIDYS 10mg cp orodispers
DOMPERIDONE ALMUS 10mg cp pellic
DOMPERIDONE BIOGARAN 10mg cp pellic
DOMPERIDONE BIOGARAN 10mg cp orodispers
DOMPERIDONE ARROW 1mg/ml susp buv
DOMPERIDONE ARROW 10 mg cp orodispers
DOMPERIDONE ARROW 10mg cp pellic
DOMPERIDONE CRISTERS 10 mg cp orodispers
DOMPERIDONE EG 10mg cp orodispers
DOMPERIDONE EG 10mg cp pellic
DOMPERIDONE EG 20 mg cp pellic séc
DOMPERIDONE GERDA 10 mg cp pellic
DOMPERIDONE MYLAN 10 mg cp orodispers
DOMPERIDONE MYLAN 10 mg cp pellic
DOMPERIDONE MYLAN 20 mg cp pellic séc
DOMPERIDONE RATIOPHARM 10mg cp orodispers
DOMPERIDONE RATIOPHARM 10mg cp pellic
DOMPERIDONE RPG 10mg cp pellic
DOMPERIDONE SANDOZ 10mg cp orodispers
DOMPERIDONE SANDOZ 10mg cp pellic
DOMPERIDONE SANDOZ 20 mg cp pellic séc
DOMPERIDONE TEVA 10 mg cp orodispers
DOMPERIDONE TEVA 10mg cp pellic
DOMPERIDONE TEVA 20 mg cp pellic séc
DOMPERIDONE ZENTIVA 10 mg cp orodispers
DOMPERIDONE ZENTIVA 10 mg cp pellic
DOMPERIDONE ZENTIVA 20 mg cp pellic séc
DOMPERIDONE ZYDUS 10mg cp pellic
MOTILIUM 1 mg/ml susp buv
MOTILIUM 10mg cp pellic
retraits de médicaments pour raison de sécurité
Cardiotoxicité

---
N1-VALIDE
Hépatite B. Recommandations en cas de non-réponse à la vaccination
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=475
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspr20141107_hepBnonrepondeurs.pdf
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspa20141107_hepBnonrepondeurs.pdf
Les conditions de satisfaction de l’obligation vaccinale vis-à-vis de l’hépatite B chez les professionnels de santé ont été récemment modifiées. Il est apparu que la définition du non-répondeur à la vaccination contre l’hépatite B devait être précisée et que la possibilité d’utiliser des schémas alternatifs dans cette circonstance devait être évaluée. L’avis du HCSP et le rapport qui l’accompagne ont pour objectifs de préciser la définition de la non-réponse à la vaccination contre l’hépatite B, les personnes concernées et la conduite à tenir. Le HCSP a pris en compte notamment l’efficacité biologique et clinique du vaccin contre l’hépatite B, les vaccins disponibles en France, leur tolérance, les schémas vaccinaux possibles, ainsi que les alternatives à la vaccination.
2015
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
hépatite B
vaccin antihépatite B
rapport
recommandation de santé publique
nourrisson
nouveau-né
adolescent
enfant
adulte
échec de vaccination
algorithme

---
N1-VALIDE
Nouvelle mise en garde concernant le risque de pancréatite associé au médicament contre le cancer de la peau Zelboraf (vémurafénib)
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2015/43697a-fra.php
Des cas de pancréatite médicamenteuse ont été signalés lors de l'administration de Zelboraf, tant au pays qu'à l'étranger. Ces réactions au médicament se produisent généralement au cours des deux premières semaines d'administration de Zelboraf...
2015
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
pancréatite
avis de pharmacovigilance
ZELBORAF
vémurafénib
L01XE15 - vémurafénib
mélanome
inhibiteurs de protéines kinases
vémurafénib
adulte
inhibiteurs de protéines kinases
pancréatite aigüe dûe à une substance
RO5185426
RO5185426
indoles
sulfonamides
indoles
sulfonamides

---
N1-VALIDE
Infections complexes en médecine intensive
http://www.medicalforum.ch/docs/smf/2015/06/fr/fms-02180.pdf
L’émergence au niveau mondial de souches bactériennes résistantes aux antibiotiques menace les progrès de la médecine, et l’absence de perspectives de mise sur le marché de nouvelles molécules nous projette brutalement dans une ère postantibiotique. • Depuis une dizaine d’années, ces souches multirésistantes à l’origine d’infections souvent complexes, ne se cantonnent plus à l’hôpital, mais se disséminent également au sein de la communauté. • Face à ces bactéries difficiles à éradiquer, nous proposons les stratégies suivantes: – l’optimalisation de l’utilisation des molécules existantes en modifiant leurs modalités de prescription (perfusion prolongée, administration continue) ou leur mode d’administration (aérosols); – le recours systématique à une adaptation des posologies en fonction des dosages sériques obtenus en temps réel; – l’immunothérapie passive (sérothérapie) dirigée contre les pathogènes; – la phagothérapie.
2015
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
résistance bactérienne aux médicaments
antibactériens
antibiothérapie

---
N1-VALIDE
Haldol 5 mg/ml, solution injectable en ampoule (halopéridol) : rappel sur la sécurité d’emploi et le bon usage - Lettre aux professionnels de santé
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Haldol-R-5-mg-ml-solution-injectable-en-ampoule-haloperidol-rappel-sur-la-securite-d-emploi-et-le-bon-usage-Lettre-aux-professionnels-de-sante
En accord avec l’ANSM, Janssen souhaite vous rappeler les conditions d’utilisation de HALDOL 5 mg/ml, solution injectable en ampoule (halopéridol). La voie intraveineuse (IV) a été supprimée des modalités d’administration de la spécialité HALDOL 5 mg/ml, solution injectable en ampoule en février 2011 en raison des risques cardiaques connus associés. Cependant, depuis la suppression de la voie d’administration IV, des prescriptions et/ou des utilisations par cette voie IV persistent. L’injection d’HALDOL 5 mg/ml, solution injectable en ampoule est recommandée par voie intramusculaire (IM) uniquement, quelle que soit l’indication...
2015
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
recommandation de bon usage du médicament
halopéridol
injections musculaires
N05AD01 - halopéridol
HALDOL
HALDOL 5mg/ml sol inj
agitation psychomotrice
agressivité
vomissement
neuroleptiques
antiémétiques

---
N1-SUPERVISEE
Recommandations temporaires de l'OMS sur la vaccination antipoliomyélitique
http://www.phac-aspc.gc.ca/tmp-pmv/notices-avis/notices-avis-fra.php?id=128
Le 10 novembre 2015, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a réévalué les recommandations temporaires concernant la poliomyélite et a déclaré que la propagation internationale du poliovirus sauvage constitue toujours une urgence de santé publique de portée internationale.
2015
false
true
false
ASPC - Agence de santé publique du Canada
Canada
français
information scientifique et technique
médecine des voyages
poliomyélite
Nigeria
Guinée
Madagascar
Ukraine
Laos
Afghanistan
Pakistan
Organisation Mondiale de la Santé
vaccins antipoliomyélitiques
directives de santé publique

---
N1-SUPERVISEE
Traitement ambulatoire de la pneumonie chez l’enfant : 5 ou 10 jours d’antibiotiques ?
http://www.minerva-ebm.be/fr/analyses-en-ligne/271
Cette RCT ne montre pas de différence significative sur les critères de jugement cliniques et biochimiques entre une cure d’antibiotiques en ambulatoire avec de l’amoxicilline à raison de 80mg/kg/j en 3 prises durant 5 jours versus 10 jours chez des enfants atteints d’une pneumonie communautaire (Community-Acquired Pneumonia, CAP). Vu les limites méthodologiques, ces résultats devraient être confirmés par d’autres études.
2015
false
false
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
résumé ou synthèse en français
lecture critique d'article
infections communautaires
amoxicilline
antibiothérapie
pneumopathie infectieuse
enfant
antibactériens

---
N1-VALIDE
Recommandations de vaccination contre les méningocoques pour les personnes à risque accru d’infection invasive et d’exposition : utilisation d’un vaccin quadrivalent conjugué également lors de rappels
http://www.bag.admin.ch/themen/medizin/00682/00685/14669/index.html?lang=fr&download=NHzLpZig7t,lnp6I0NTU042l2Z6ln1ae2IZn4Z2qZpnO2Yuq2Z6gpJCMdoJ_fWym162dpYbUzd,Gpd6emK2Oz9aGodetmqaN19XI2IdvoaCVZ,s-
Une expérience toujours plus étendue concernant l’utilisation des vaccins conjugués quadrivalents contre les méningocoques (MCV-ACWY) confirme leur sécurité et une immunogénicité supérieure par comparaison aux vaccins polysaccharidiques quadrivalents (MPV-ACWY). Sur la base des données disponibles, l’OFSP et la CFV maintiennent pour les groupes à risque la recommandation d’utiliser le vaccin MCVACWY en primovaccination et, en cas de risque persistant, le recommandent également pour les rappels à la place du vaccin MPV-ACWY.
2015
false
false
false
OFSP - Office Fédéral de la Santé Publique
Suisse
français
infections à méningocoques
vaccins antiméningococciques
recommandation de santé publique
nourrisson
enfant
adolescent
antibiothérapie

---
N1-VALIDE
Parasites de l’appareil gastro-intestinal
http://www.medicalforum.ch/docs/smf/2015/11/fr/fms-02187.pdf
Cet article vise à apporter une aide à la pratique quotidienne. Quand est-il pertinent de rechercher une parasitose intestinale ? Quelles sont les données anamnestiques