CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion




Titre : Amiodarone et thyroïde;

URL : http://rms.medhyg.ch/numero-362-page-2175.htm

Description : L'amiodarone, molécule riche en iode, entraîne une perturbation discrète du bilan thyroïdien chez la majorité des patients et une dysthyroïdie chez près de 20% d'entre eux. L'hypothyroïdie, plus souvent rencontrée dans les pays sans carence iodée, se substitue par lévothyroxine et ne nécessite pas l'arrêt de l'amiodarone. L'hyperthyroïdie, plus fréquente dans les zones de carence iodée, est de prise en charge plus complexe et motive généralement l'arrêt de l'amiodarone. On distingue l'hyperthyroïdie de type 1, induite par la surcharge iodée et traitée en premier lieu par antithyroïdiens de synthèse, et celle de type 2 résultant de l'effet cytotoxique de l'amiodarone et traitée par glucocorticoïde. Compte tenu du risque de dysthyroïdie, il est recommandé de contrôler régulièrement la thyréostimuline chez les patients traités par amiodarone.;

Année : 2012;

greenArrow Détails


Type(s) de ressource(s) :

Indexation :

Spécialité(s) : ******toxicologie
***médicaments
***cardiologie
***thérapeutique
***endocrinologie
***pharmacologie
***pharmacie

greenArrow Vous pouvez consulter :


Courriel
07/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.