CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion




Titre : Du stent coronaire en métal au stent biodégradable;

Sous-titre : - Sang Thrombose Vaisseaux. Volume 23, Numéro 9, 465-76, Novembre 2011, Mini-revue;

URL : http://www.jle.com/fr/revues/medecine/stv/e-docs/00/04/72/22/resume.phtml

Description : La cardiologie interventionnelle a connu plusieurs évolutions majeures au cours des 30 dernières années, comme l'introduction de l'angioplastie percutanée par ballonnet gonflable, à la fin des années 1970. Quelques années plus tard, d'importantes améliorations en termes de réinterventions ont été obtenues par l'introduction des stents coronaires. Ces dispositifs intravasculaires en métal ont été, depuis, une référence en termes de prise en charge de la maladie coronarienne à risque élevé. Cependant, ils présentaient un défaut majeur : la resténose intra-stent responsable d'un taux de resténose binaire de 20 % à 6 mois. Ce phénomène a entraîné de nombreuses réinterventions et un taux important de morbidité. À l'aube du nouveau millénaire, la cardiologie interventionnelle a connu une troisième révolution : les stents actifs (DES). Ces dispositifs ont la possibilité de relarguer des molécules antiprolifératives pendant plusieurs semaines à partir d'une couche de polymère sur la surface métallique du stent;

Année : 2011;

greenArrow Détails


Type(s) de ressource(s) :

Indexation :

Spécialité(s) : ***cardiologie
***dispositifs médicaux

greenArrow Vous pouvez consulter :


Courriel
04/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.