CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion




Titre : Anémies ferriprives : de la physiopathologie à la clinique ?;

Sous-titre : Médecine thérapeutique. Volume 19, Numéro 1, 10-20, Janvier-Février-Mars 2013, Revue;

URL : http://www.jle.com/fr/revues/medecine/met/e-docs/00/04/85/78/resume.phtml

Description : La carence martiale est le déficit en oligoéléments le plus fréquent en pratique clinique. Ses principales conséquences sont la morbidité et la mortalité, principalement liées à l'anémie. Il s'accompagne aussi d'une symptomatologie plus frustre, mais ô combien pernicieuse et délétère à type de fatigue, d'un retentissement psychomoteur et cognitif, avec un impact scolaire non négligeable chez l'enfant, symptomatologie qui peut survenir en dehors de toute anémie décelable. Or, malgré ce constat, le déficit en fer garde une réputation « d'anomalie banale », souvent à l'origine d'insuffisances au niveau de la prise en charge des patients. Dans cet article, nous faisons le point, à travers une synthèse critique des données de la littérature, des différents aspects de la gestion pratique d'une carence martiale.;

Année : 2013;

greenArrow Détails


Type(s) de ressource(s) :

Indexation :

Spécialité(s) : *****médecine reproduction
****hématologie
****nutrition
****métabolisme
****physiologie
***diagnostic
***thérapeutique
*obstétrique
*gériatrie

greenArrow Vous pouvez consulter :


Courriel
02/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.