CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion




Titre : Les greffes d'organes : les prélèvements sur donneurs décédés après arrêt cardiaque - Compte rendu de l'audition publique du 7 février 2013 et de la présentation des conclusions le 10 juillet 2013;

URL : http://www.assemblee-nationale.fr/14/rap-off/i1246.asp

URL : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/134000591-les-greffes-d-organes-les-prelevements-sur-donneurs-decedes-apres-arret

URL : http://www.senat.fr/notice-rapport/2012/r12-747-notice.html

Description : En France, le nombre de patients en attente d'une greffe d'organe est en augmentation, en dépit de la progression du nombre de greffes. Compte tenu de ce constat, l'audition organisée par l'OPECST a pour objet d'explorer les moyens éthiques, réglementaires et techniques visant à développer les prélèvements d'organes sur les donneurs ayant subi un arrêt. Ce prélèvement est déjà autorisé en France, quand l'arrêt cardiaque survient de façon inopinée, et à condition d'utiliser les moyens appropriés pour éviter les conséquences de l'ischémie, et en cherchant à remplir toutes les obligations réglementaires et éthiques en particulier vis-à-vis des familles. Il reste une catégorie qui pour l'instant en France n'a pas été l'objet d'avancées, mais a été utilisée dans plusieurs autres pays européens et aux États-Unis : c'est le prélèvement sur une personne décédée après un arrêt cardiaque contrôlé, qui n'est pas inopiné et survient lorsque la décision a été prise d'arrêter les mesures de réanimation jugées sans objet et sans espoir.;

Année : 2013;

Exclure de QDN : false;

greenArrow Détails


Type(s) de ressource(s) :

Indexation :

Spécialité(s) : ***cardiologie

greenArrow Vous pouvez consulter :


Courriel
02/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.