CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion




Titre : Délire postopératoire: prévention et traitement. 2e partie;

URL : http://www.medicalforum.ch/docs/smf/archiv/fr/2011/2011-21/2011-21-098.pdf

Description : - L’halopéridol, malgré l’allongement de l’intervalle QT avec risque de torsades de pointes et le fait qu’il provoque des symptômes extrapyramidaux, reste le médicament intraveineux de choix pour le traitement des formes hyperactives et mixtes du délire. - L’administration de très grandes doses d’halopéridol ( 10 mg/jour) doit toujours se faire sous contrôle ECG continu. - Les neuroleptiques atypiques comme la quétiapine et la rispéridone peuvent être utilisés par voie orale pour le traitement et la prévention des délires. - En plus du traitement médicamenteux, des mesures de prévention multimodales de la part des soignants peuvent abaisser de 30–40% l’incidence des tableaux délirants. - Chez les patients à haut risque de délire (âge, sexe masculin, démence progressive, artériosclérose généralisée, etc.) il est éventuellement possible d’avoir une influence sur le développement d’un délire grâce à une sélection ciblée des anesthésiques et sédatifs utilisés en per- et postopératoire.;

Année : 2011;

Exclure de QDN : true;

greenArrow Détails


Type(s) de ressource(s) :

Indexation :

Spécialité(s) : **********thérapeutique
*******psychiatrie
****médicaments
****neurologie
****pharmacologie
****pharmacie
***chirurgie
***médecine préventive

greenArrow Vous pouvez consulter :


Courriel
03/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.