CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion




Titre : Angor stable;

Sous-titre : Quand faut-il faire des examens invasifs?;

URL : http://www.medicalforum.ch/docs/smf/archiv/fr/2010/2010-39/2010-39-070.pdf

Description : - L’examen invasif par cathétérisme cardiaque gauche est l’étalon-or de la confirmation du diagnostic de cardiopathie ischémique, une condition indispensable pour poser l’indication à une éventuelle revascularisation interventionnelle ou chirurgicale des coronaires et la planifier. - Chez les patients ayant un angor stable, un examen invasif est indiqué en premier lieu si un effet favorable d’une revascularisation peut être espéré. - Les patients à haut risque profitant d’une revascularisation et devant donc subir des examens invasifs peuvent être identifiés par des tests d’ischémie non invasifs (ECG d’effort, scintigraphie de perfusion du myocarde, tomographie cardiaque par résonance magnétique sous stress, échocardiographie de stress). - Chez les patients stables sans critères de haut risque, un examen invasif peut être effectué si un traitement médicamenteux ne donne pas le résultat escompté ou n’est pas toléré. - Le recours à de nouvelles techniques invasives, comme la mesure de la FFR (fractional flow reserve) et l’IVUS (échographie intravasculaire), permet de mieux identifier les sténoses hémodynamiquement importantes et aide à bien poser l’indication à une éventuelle intervention sur les coronaires et à la planifier.;

Année : 2010;

Exclure de QDN : true;

greenArrow Détails


Type(s) de ressource(s) :

Indexation :

Spécialité(s) : *************cardiologie
*********médecine et chirurgie vasculaire
****diagnostic
****pneumologie
****thérapeutique
****chirurgie
****diagnostic par imagerie
****neurologie
****chirurgie thoracique et cardiovasculaire
****douleur

greenArrow Vous pouvez consulter :


Courriel
04/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.