Titre : Diagnostic différentiel des maladies polykystiques du rein;

URL : http://www.nephrohus.org/spip.php?article361

Description : Les maladies kystiques du rein représentent un ensemble hétérogène d’affections qui partagent en commun une structure kystique (cavités bordées d’épithélium, remplies de liquides ou de débris semi-solides à l’intérieur des reins). Les kystes peuvent être simples ou multiples, congénitaux ou acquis, survenir durant l’enfance ou chez des sujets âgés, cliniquement silencieux et asymptomatiques ou produire une insuffisance rénale. Le diagnostic différentiel de la polykystose rénale se fait essentiellement avec les affections kystiques du rein touchant de façon prédominante le cortex rénal : kystes simples multiples, polykystoses rénales autosomiques dominante et recessive, maladie de Von Hippel Lindau et sclérose tubéreuse de Bourneville. Les affections kystiques de la médullaire du rein (néphronophthise, maladie kystique de la médullaire et ectasie canaliculaire précalicielle de Cacci Ricci) surviennent dans des contextes cliniques assez différents et ne seront pas abordées ici. La gravité des complications et le pronostic de ces affections kystiques du rein est très variable si bien qu’un diagnostic précis et une prise en charge adaptée sont rigoureusement indispensables. Le diagnostic peut avoir un impact considérable en terme de conseil génétique.;

Année : 2007;

Exclure de QDN : false;

Détails


Type(s) de ressource(s) :

Indexation :

Spécialité(s) : ****enseignement et éducation
****néphrologie
****gynécologie
****urologie
***handicap
***étudiant
***génétique
*diagnostic

Vous pouvez consulter :


Courriel
07/12/2017


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.