Titre : Apparition secondaire d'un carcinome sur vessie native exclue;

Sous-titre : À propos de trois cas;

URL : http://www.urofrance.org/fileadmin/documents/data/PU/2006/PU-2006-00160603/TEXF-PU-2006-00160603.PDF

Description : Introduction: La prise en charge des malformations urologiques congénitales est parfois complexe et peut nécessiter la réalisation d’une dérivation urinaire. Le plus souvent une cystectomie de propreté est réalisée, mais parfois l'existence d'un cloaque pelvien et la morbidité d'une telle chirurgie fait laisser la vessie en place. Matériel: Nous rapportons les observations de trois patients traités par une dérivation urinaire pour une malformation congénitale sans exérèse initiale du réservoir vésical. Résultats: En l'absence de toute complication infectieuse, le diagnostic de carcinome vésical sur vessie native exclue a été porté respectivement à 3 ans, 4 ans et 38 ans, le type histologique étant un carcinome urothélial dans deux cas et un adénocarcinome vésical de type digestif. Conclusion: Le risque d’apparition secondaire d’un carcinome sur vessie exclue, lors de la prise en charge d'une malformation congénitale urologique, n'est pas négligeable. La réalisation d'une cystectomie de propreté initiale semble donc préférable. Lorsqu'il existe un cloaque pelvien rendant cette exérèse chirurgicale peu raisonnable, il nous paraît important d'éliminer de façon annuelle, par une échographie abdominale, la constitution d'un pyocyste. De même, nous préconisons la réalisation d'une cystoscopie, associée à des cytologies urinaires avec lavage, afin de dépister une dégénérescence de la muqueuse vésicale.;

Année : 2006;

Exclure de QDN : false;

UNF3S : false;

Détails


Type(s) de ressource(s) :

Indexation :

Spécialité(s) : ***oncologie
***pédagogie médicale
***étudiant
***urologie

Vous pouvez consulter :


Courriel
22/04/2018


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.