Titre : Kyste hydatique du cordon spermatique;

URL : http://www.urofrance.org/fileadmin/documents/data/PU/2006/PU-2006-00160499/TEXF-PU-2006-00160499.PDF

Description : Le but de ce travail est de rapporter le troisième cas d’hydatidose du cordon spermatique, après revue de la littérature et d’élucider son mode de révélation particulier sous forme d’hydrocèle. La maladie hydatique sévit à l’état endémique dans certains pays ou elle pose un véritable problème de santé publique. Elle n’épargne aucun organe. Toutefois la localisation primitive au niveau du cordon spermatique demeure exceptionnelle. L’implantation de la larve hydatique serait essentiellement hématogène. Le diagnostic positif se base sur l’échographie. L’hyper éosinophilie n’est ni constante ni spécifique et ne contribue au diagnostic que lorsqu’elle est positive. Par contre la sérologie hydatique positive a une valeur diagnostique et pronostique. La résection du dôme saillant est le traitement de choix.;

Année : 2006;

Exclure de QDN : false;

UNF3S : false;

Détails


Type(s) de ressource(s) :

Indexation :

Spécialité(s) : ***infectiologie
***pédagogie médicale
***étudiant
***parasitologie
***urologie

Vous pouvez consulter :


Courriel
20/06/2018


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.