CISMeF /page/out.do?view=qdn&startDate=20-05-2017&endDate=27-05-2017&lang=fr&format=xml&oti=DOC CISMeF News fr Copyright 2013, CISMeF CISMeF http://www.chu-rouen.fr/images/logo_CISMeF.gif http://www.chu-rouen.fr/cismef CISMeF News Prophylaxie ou traitement anticipé prolongé contre le cytomégalovirus après une greffe allogénique de cellules souches hématopoïétiques : avantage du valganciclovir? http://www.pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/1071 Protocole de recherche : Il s’agit d’un essai clinique multicentrique à répartition aléatoire et à double insu, contrôlé par placebo. L’étude compare la prophylaxie du CMV par valganciclovir à la thérapie anticipée (groupe recevant un placebo), du jour 100 au jour 270 après une GCSH, avec un suivi jusqu’au jour 640... Protocole de recherche : Il s’agit d’un essai clinique multicentrique à répartition aléatoire et à double insu, contrôlé par placebo. L’étude compare la prophylaxie du CMV par valganciclovir à la thérapie anticipée (groupe recevant un placebo), du jour 100 au jour 270 après une GCSH, avec un suivi jusqu’au jour 640... Kétamine par voie orale pour le traitement du syndrome douloureux régional complexe réfractaire d’une patiente âgée de 36 ans http://www.pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/1068 Résumé du cas : Il s’agit d’une femme de 36 ans atteinte d’un syndrome douloureux régional complexe de type I au pied gauche, en contexte ambulatoire. Elle a essayé de nombreux traitements et a dû cesser les exercices de réadaptation en raison de la douleur. Après avoir consulté un médecin d’une clinique externe contre la douleur chronique, elle a commencé un traitement par kétamine par voie orale. Les douleurs ont diminué de façon importante avec la prise de kétamine et la patiente a pu recommencer un programme de réadaptation... Résumé du cas : Il s’agit d’une femme de 36 ans atteinte d’un syndrome douloureux régional complexe de type I au pied gauche, en contexte ambulatoire. Elle a essayé de nombreux traitements et a dû cesser les exercices de réadaptation en raison de la douleur. Après avoir consulté un médecin d’une clinique externe contre la douleur chronique, elle a commencé un traitement par kétamine par voie orale. Les douleurs ont diminué de façon importante avec la prise de kétamine et la patiente a pu recommencer un programme de réadaptation... Le tremblement essentiel : où en sommes-nous? http://www.pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/1109 Objectifs : Discuter des modalités de traitement du tremblement essentiel. Source des données : Une revue de la documentation scientifique portant sur la pharmacothérapie du tremblement essentiel a été effectuée en recherchant des articles à partir de Pubmed entre 1975 et 2015 à l’aide des mots-clés suivants : adult, alprazolam, atenolol, benzodiazepines, botulinum toxin, clonazepam, deep brain stimulation, diazepam, essential tremor, gabapentin, lorazepam, metoprolol, nadolol, pediatrics, pharmacotherapy, phenobarbital, primidone, propranolol, sotalol, thalamotomy, topiramate. Les lignes directrices de l’American Academy of Neurology sur les traitements du tremblement essentiel révisées en 2011 ont également été consultées... Objectifs : Discuter des modalités de traitement du tremblement essentiel. Source des données : Une revue de la documentation scientifique portant sur la pharmacothérapie du tremblement essentiel a été effectuée en recherchant des articles à partir de Pubmed entre 1975 et 2015 à l’aide des mots-clés suivants : adult, alprazolam, atenolol, benzodiazepines, botulinum toxin, clonazepam, deep brain stimulation, diazepam, essential tremor, gabapentin, lorazepam, metoprolol, nadolol, pediatrics, pharmacotherapy, phenobarbital, primidone, propranolol, sotalol, thalamotomy, topiramate. Les lignes directrices de l’American Academy of Neurology sur les traitements du tremblement essentiel révisées en 2011 ont également été consultées... Modèles d’intervention clinique du Programme de gestion thérapeutique des médicaments : utilisation d’abréviations et de symboles dangereux dans les ordonnances pharmaceutiques http://www.pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/1117 Quatre abréviations que les établissements doivent cibler en priorité ont été choisies : cc, U/UI, qd et μg. Chaque établissement a précisé ses modèles d’intervention clinique, qui pouvaient comprendre la diffusion de l’information, la rétroaction auprès du prescripteur et, ultimement, l’obligation de rédiger de nouveau les ordonnances fautives. Les abréviations de noms de médicaments ont également été étudiées. La mise en oeuvre de différents modèles d’intervention a entraîné une diminution nette de 3 à 29 % de la fréquence d’utilisation des quatre abréviations dans les ordonnances. On a également observé une diminution nette de la fréquence d’utilisation de noms de médicaments abrégés, variant de 1 à 4 % selon l’établissement. En exigeant une nouvelle ordonnance dans les 24 heures suivant la fautive, un centre hospitalier universitaire a réussi à faire passer son taux de non-conformité sous la barre des 10 %... Quatre abréviations que les établissements doivent cibler en priorité ont été choisies : cc, U/UI, qd et μg. Chaque établissement a précisé ses modèles d’intervention clinique, qui pouvaient comprendre la diffusion de l’information, la rétroaction auprès du prescripteur et, ultimement, l’obligation de rédiger de nouveau les ordonnances fautives. Les abréviations de noms de médicaments ont également été étudiées. La mise en oeuvre de différents modèles d’intervention a entraîné une diminution nette de 3 à 29 % de la fréquence d’utilisation des quatre abréviations dans les ordonnances. On a également observé une diminution nette de la fréquence d’utilisation de noms de médicaments abrégés, variant de 1 à 4 % selon l’établissement. En exigeant une nouvelle ordonnance dans les 24 heures suivant la fautive, un centre hospitalier universitaire a réussi à faire passer son taux de non-conformité sous la barre des 10 %... La sécurité cardiovasculaire de l’empagliflozine : étude EMPA-REG http://www.pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/1146 L’objectif principal étudié dans les essais cliniques portant sur de nouvelles thérapies hypoglycémiantes vise généralement la baisse du taux d’hémoglobine glyquée (HbA1c) en tant que marqueur intermédiaire. Cependant, considérant que, par le passé, certaines molécules ont été associées à des risques cardiovasculaires, la Food and Drug Administration (FDA) exige depuis 2008 des preuves que les nouveaux médicaments pour le DB2 n’entraînent pas de risques cardiovasculaires. D’un côté, pensons aux avantages de la metformine. D’un autre côté, pensons au risque d’insuffisance cardiaque associé aux thiazolidinediones et à la saxagliptine. L’étude EMPA-REG évalue donc les effets de l’empagliflozine, un agent de la classe des inhibiteurs du sodium-glucose cotransporteur 2 (SGLT2), sur la mortalité et la morbidité cardiovasculaire... L’objectif principal étudié dans les essais cliniques portant sur de nouvelles thérapies hypoglycémiantes vise généralement la baisse du taux d’hémoglobine glyquée (HbA1c) en tant que marqueur intermédiaire. Cependant, considérant que, par le passé, certaines molécules ont été associées à des risques cardiovasculaires, la Food and Drug Administration (FDA) exige depuis 2008 des preuves que les nouveaux médicaments pour le DB2 n’entraînent pas de risques cardiovasculaires. D’un côté, pensons aux avantages de la metformine. D’un autre côté, pensons au risque d’insuffisance cardiaque associé aux thiazolidinediones et à la saxagliptine. L’étude EMPA-REG évalue donc les effets de l’empagliflozine, un agent de la classe des inhibiteurs du sodium-glucose cotransporteur 2 (SGLT2), sur la mortalité et la morbidité cardiovasculaire... Étude SPRINT : Doit-on réviser à la baisse la cible de tension artérielle pour les patients à un risque cardiovasculaire élevé? http://www.pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/1144 L'’étude SPRINT découle de la volonté d’obtenir davantage de données objectives sur la cible de pression artérielle systolique à viser pour une population non diabétique, âgée d’au moins 50 ans. L’objectif principal de l’étude était donc d’évaluer si un contrôle intensif avec une valeur de pression artérielle systolique inférieure à 120 mmHg était plus efficace qu’un contrôle standard visant une pression artérielle systolique inférieure à 140 mmHg afin de réduire l’incidence des évènements cardiovasculaires graves dans cette population... L'’étude SPRINT découle de la volonté d’obtenir davantage de données objectives sur la cible de pression artérielle systolique à viser pour une population non diabétique, âgée d’au moins 50 ans. L’objectif principal de l’étude était donc d’évaluer si un contrôle intensif avec une valeur de pression artérielle systolique inférieure à 120 mmHg était plus efficace qu’un contrôle standard visant une pression artérielle systolique inférieure à 140 mmHg afin de réduire l’incidence des évènements cardiovasculaires graves dans cette population... Faut-il cesser l’aspirine avant un pontage aortocoronarien ? http://www.pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/1147 L’acide acétylsalicylique (AAS) est largement utilisé chez des patients atteints de maladie vasculaire athérosclérotique en prévention secondaire d’évènements thrombotiques. L’AAS est aussi connu pour réduire la morbidité et la mortalité suivant un pontage aortocoronarien (PAC), notamment en diminuant l’accumulation de lipides dans l’intima et en améliorant la perméabilité du greffon de la veine saphène. L’AAS permet ainsi une diminution des infarctus du myocarde (IM) et possiblement des accidents vasculaires cérébraux (AVC). Par contre, en inhibant l’agrégation plaquettaire, la poursuite de l’AAS pourrait être associée à une augmentation du risque de saignement pendant l’opération. L’étude ATACAS avait pour objectif d’évaluer si l’AAS débutée en préopératoire, l’acide tranexamique administrée durant la chirurgie, ou ces deux molécules combinées peuvent réduire la mortalité et la morbidité suivant une chirurgie élective de pontage aortocoronarien chez des sujets à risque de complications peropératoires. Il est à noter que l’analyse des résultats concernant l’acide tranexamique a été publiée ultérieurement et l’analyse de ces résultats ne fera pas partie du présent article... L’acide acétylsalicylique (AAS) est largement utilisé chez des patients atteints de maladie vasculaire athérosclérotique en prévention secondaire d’évènements thrombotiques. L’AAS est aussi connu pour réduire la morbidité et la mortalité suivant un pontage aortocoronarien (PAC), notamment en diminuant l’accumulation de lipides dans l’intima et en améliorant la perméabilité du greffon de la veine saphène. L’AAS permet ainsi une diminution des infarctus du myocarde (IM) et possiblement des accidents vasculaires cérébraux (AVC). Par contre, en inhibant l’agrégation plaquettaire, la poursuite de l’AAS pourrait être associée à une augmentation du risque de saignement pendant l’opération. L’étude ATACAS avait pour objectif d’évaluer si l’AAS débutée en préopératoire, l’acide tranexamique administrée durant la chirurgie, ou ces deux molécules combinées peuvent réduire la mortalité et la morbidité suivant une chirurgie élective de pontage aortocoronarien chez des sujets à risque de complications peropératoires. Il est à noter que l’analyse des résultats concernant l’acide tranexamique a été publiée ultérieurement et l’analyse de ces résultats ne fera pas partie du présent article... Compatibilité du citrate de caféine injectable avec plusieurs autres médicaments http://www.pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/1129 Objectif : Établir la compatibilité du citrate de caféine injectable avec 99 autres médicaments lors d’une administration en Y... Objectif : Établir la compatibilité du citrate de caféine injectable avec 99 autres médicaments lors d’une administration en Y... Ajustement posologique : pour un choix éclairé de la formule d’estimation de la fonction rénale http://www.pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/1102 Objectifs : Revoir les différentes formules d’estimation de la fonction rénale basées sur la créatinine sérique et leurs avantages et inconvénients. Résumer les données de la littérature scientifique et les avis d’experts portant sur leur utilisation pour l’ajustement posologique des médicaments... Objectifs : Revoir les différentes formules d’estimation de la fonction rénale basées sur la créatinine sérique et leurs avantages et inconvénients. Résumer les données de la littérature scientifique et les avis d’experts portant sur leur utilisation pour l’ajustement posologique des médicaments... Chlorthalidone et indapamide : effet sur la pression artérielle plus soutenu comparativement à l’hydrochlorothiazide http://www.pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/1157 L’hypertension artérielle touche environ 20 % de la population canadienne et constitue un facteur de risque majeur de maladies cardiovasculaires, qui figurent au deuxième rang des causes de mortalité au Canada. En 2016, les diurétiques thiazidiques sont l’une des cinq classes pharmacologiques recommandées par le Programme éducatif canadien sur l’hypertension (PECH) en première intention pour les patients souffrant d’hypertension systolo-diastolique4. Ils comprennent les diurétiques thiazides conventionnels (hydrochlorothiazide et bendrofluméthiazide [non commercialisés au Canada])et les diurétiques apparentés aux thiazides (chlorthalidone et indapamide), aussi appelés diurétiques « thiazide-like » dans la littérature scientifique. Toutefois, les lignes directrices du PECH émises en 2016 ne privilégient pas l’une de ces deux sous-classes par rapport à l’autre, bien que de plus en plus de données indiquent des différences entre les agents. Dans un tel contexte, les diurétiques thiazidiques ont-ils un effet comparable sur la maîtrise de la pression artérielle ?... L’hypertension artérielle touche environ 20 % de la population canadienne et constitue un facteur de risque majeur de maladies cardiovasculaires, qui figurent au deuxième rang des causes de mortalité au Canada. En 2016, les diurétiques thiazidiques sont l’une des cinq classes pharmacologiques recommandées par le Programme éducatif canadien sur l’hypertension (PECH) en première intention pour les patients souffrant d’hypertension systolo-diastolique4. Ils comprennent les diurétiques thiazides conventionnels (hydrochlorothiazide et bendrofluméthiazide [non commercialisés au Canada])et les diurétiques apparentés aux thiazides (chlorthalidone et indapamide), aussi appelés diurétiques « thiazide-like » dans la littérature scientifique. Toutefois, les lignes directrices du PECH émises en 2016 ne privilégient pas l’une de ces deux sous-classes par rapport à l’autre, bien que de plus en plus de données indiquent des différences entre les agents. Dans un tel contexte, les diurétiques thiazidiques ont-ils un effet comparable sur la maîtrise de la pression artérielle ?... Emulsion lipidique en I.V. http://www.centreantipoisons.be/professionnels-de-la-sant/articles-pour-les-v-t-rinaires/emulsion-lipidique-en-iv-eli L’administration d’une émulsion de lipides en I.V. est un traitement qui permet de soigner certaines intoxications chez les animaux avec des effets bénéfiques importants : amélioration spectaculaire de l’état clinique et diminution de la durée d’hospitalisation. De plus, c’est un traitement facile à administrer et peu coûteux. Ce traitement par émulsion lipidique est utilisé pour traiter des intoxications par des substances lipophiles responsables de symptômes sévères, surtout cardiaques. Pour les animaux, il s’agit surtout des intoxications graves par baclofen, permethrine, moxidectine et ivermectine. Habituellement, on utilise l’Intralipid 20% (Fresenius Kabi) mais d’autres marques d’émulsions de lipides ont aussi été utilisées avec succès. L’administration d’une émulsion de lipides en I.V. est un traitement qui permet de soigner certaines intoxications chez les animaux avec des effets bénéfiques importants : amélioration spectaculaire de l’état clinique et diminution de la durée d’hospitalisation. De plus, c’est un traitement facile à administrer et peu coûteux. Ce traitement par émulsion lipidique est utilisé pour traiter des intoxications par des substances lipophiles responsables de symptômes sévères, surtout cardiaques. Pour les animaux, il s’agit surtout des intoxications graves par baclofen, permethrine, moxidectine et ivermectine. Habituellement, on utilise l’Intralipid 20% (Fresenius Kabi) mais d’autres marques d’émulsions de lipides ont aussi été utilisées avec succès. Intoxication aux antilimaces à base de métaldéhyde http://www.centreantipoisons.be/professionnels-de-la-sant/articles-pour-les-v-t-rinaires/intoxication-aux-antilimaces-base-de-m-tald Cet article est destiné aux professionnels: les termes techniques utilisés peuvent ne pas être compris par tous. Le métaldéhyde est la substance active de nombreux molluscicides. La concentration est généralement de 6 %. Les chiens en mangent souvent de grandes quantités. Des intoxications sont également décrites chez les vaches, les chevaux, les oiseaux et les chats. Les premiers symptômes sont de la fièvre et des vomissements, viennent ensuite des spasmes musculaires, des convulsions et finalement le décès. Il n’y a pas d’antidote spécifique. Pour les ingestions récentes ( 1 heure) il est indiqué de faire vomir et de donner du charbon médicinal. Le traitement est symptomatique. Cet article est destiné aux professionnels: les termes techniques utilisés peuvent ne pas être compris par tous. Le métaldéhyde est la substance active de nombreux molluscicides. La concentration est généralement de 6 %. Les chiens en mangent souvent de grandes quantités. Des intoxications sont également décrites chez les vaches, les chevaux, les oiseaux et les chats. Les premiers symptômes sont de la fièvre et des vomissements, viennent ensuite des spasmes musculaires, des convulsions et finalement le décès. Il n’y a pas d’antidote spécifique. Pour les ingestions récentes ( 1 heure) il est indiqué de faire vomir et de donner du charbon médicinal. Le traitement est symptomatique. Effets indésirables et intoxication par les pyréthrinoïdes utilisés contre les ectoparasites chez le chat et le chien http://www.centreantipoisons.be/professionnels-de-la-sant/articles-pour-les-v-t-rinaires/effets-ind-sirables-et-intoxication-par-les Cet article est destiné aux professionnels: les termes techniques utilisés peuvent ne pas être compris par tous. Les signes cliniques d’une intoxication varient selon la dose, le produit utilisé, la voie d’administration et l’animal concerné. Dans la majorité des cas, ils sont mineurs. Les chats par contre, y sont particulièrement sensibles et présentent des symptômes digestifs et neuromusculaires importants en cas d’intoxication. Le traitement est symptomatique. Cet article est destiné aux professionnels: les termes techniques utilisés peuvent ne pas être compris par tous. Les signes cliniques d’une intoxication varient selon la dose, le produit utilisé, la voie d’administration et l’animal concerné. Dans la majorité des cas, ils sont mineurs. Les chats par contre, y sont particulièrement sensibles et présentent des symptômes digestifs et neuromusculaires importants en cas d’intoxication. Le traitement est symptomatique. Bois-joli (Daphne mezereum) http://www.centreantipoisons.be/nature/plantes/les-plantes-toxiques/bois-joli-daphne-mezerum Quelles parties du bois-joli sont toxiques ? Que faire après un contact avec le bois-joli ? Toutes les parties du bois-joli, mais surtout l’écorce et les baies, sont toxiques et très irritantes. L’ingestion de baies entraîne rapidement une irritation intense de la bouche, de la langue et de la gorge ainsi que des diarrhées. Quelles parties du bois-joli sont toxiques ? Que faire après un contact avec le bois-joli ? Toutes les parties du bois-joli, mais surtout l’écorce et les baies, sont toxiques et très irritantes. L’ingestion de baies entraîne rapidement une irritation intense de la bouche, de la langue et de la gorge ainsi que des diarrhées. cytise faux-ébénier, pluie d'or (Laburnum anagyroides) http://www.centreantipoisons.be/nature/plantes/les-plantes-toxiques/cytise-faux-b-nier-pluie-d-or-laburnum-anagyroides Quelles parties du Laburnum sont toxiques? Que peut-il se passer en cas d’ingestion avec Laburnum? Le cytise faux-ébénier est une plante toxique. Les gousses de cytise ressemblent un peu à des haricots. Les enfants les récoltent parfois pour jouer à la dînette et courent ainsi un risque d’intoxication à la cytisine, une toxine proche de la nicotine, présente dans toutes les parties de la plante. Quelles parties du Laburnum sont toxiques? Que peut-il se passer en cas d’ingestion avec Laburnum? Le cytise faux-ébénier est une plante toxique. Les gousses de cytise ressemblent un peu à des haricots. Les enfants les récoltent parfois pour jouer à la dînette et courent ainsi un risque d’intoxication à la cytisine, une toxine proche de la nicotine, présente dans toutes les parties de la plante. Laurier rose (Nerium oleander) http://www.centreantipoisons.be/nature/plantes/les-plantes-toxiques/laurier-rose-nerium-oleander Le laurier rose est un arbre ou un arbuste décoratif mais très toxique. La plante contient des substances qui ont un effet puissant sur le cœur. Les accidents les plus nombreux concernent l’ingestion de petits morceaux de feuilles ou de fleurs par de jeunes enfants âgés de 1,5 à 3 ans. Le laurier rose est un arbre ou un arbuste décoratif mais très toxique. La plante contient des substances qui ont un effet puissant sur le cœur. Les accidents les plus nombreux concernent l’ingestion de petits morceaux de feuilles ou de fleurs par de jeunes enfants âgés de 1,5 à 3 ans. Rhododendron ponticum http://www.centreantipoisons.be/nature/plantes/les-plantes-toxiques/rhododendron-pontique-rhododendron-ponticum Quelles parties du rhododendron sont toxiques ? Que peut-il se passer en cas d’ingestion avec rhododendron ? Rhododendron ponticum est originaire d'Europe méditerranéenne et d'Asie du sud-ouest, mais il est actuellement très abondant en Europe du Nord-Ouest pour ses qualités décoratives. La totalité de la plante, même le nectar, est toxique. Quelles parties du rhododendron sont toxiques ? Que peut-il se passer en cas d’ingestion avec rhododendron ? Rhododendron ponticum est originaire d'Europe méditerranéenne et d'Asie du sud-ouest, mais il est actuellement très abondant en Europe du Nord-Ouest pour ses qualités décoratives. La totalité de la plante, même le nectar, est toxique. Wisteria http://www.centreantipoisons.be/nature/plantes/les-plantes-toxiques/glycine-wisteria-sp Qu’es-ce qui fait que la glycine soit toxique ? Que faire lorsque vous avez ingéré de la glycine ? La glycine est une plante toxique et irritante. Ce sont les gousses et les graines qui sont le plus souvent en cause dans les accidents chez l’enfant. Le suc de la plante est irritant pour les yeux. Qu’es-ce qui fait que la glycine soit toxique ? Que faire lorsque vous avez ingéré de la glycine ? La glycine est une plante toxique et irritante. Ce sont les gousses et les graines qui sont le plus souvent en cause dans les accidents chez l’enfant. Le suc de la plante est irritant pour les yeux. Stratégies de prescription des antipsychotiques dans la schizophrénie : une revue actualisée http://www.jle.com/fr/revues/med/e-docs/strategies_de_prescription_des_antipsychotiques_dans_la_schizophrenie_une_revue_actualisee_307439/article.phtml La découverte du premier médicament antipsychotique en 1952, la chlorpromazine, par Henri Laborit, Delay et Denicker à Paris, a révolutionné la prise en charge de la schizophrénie. Depuis, de nombreux antipsychotiques ont été développés. Le traitement de référence de la schizophrénie est aujourd’hui un traitement par antipsychotique de seconde génération, si possible en monothérapie, au long cours. L’association d’antipsychotiques n’est pas recommandée en première intention, et l’association de traitements anxiolytiques et hypnotiques doit être évitée autant que possible. Le traitement antipsychotique améliore les symptômes psychotiques de la phase aiguë, et prévient l’apparition de nouveaux épisodes psychotiques. Les symptômes négatifs et cognitifs doivent faire l’objet de mesures non pharmacologiques associées... La découverte du premier médicament antipsychotique en 1952, la chlorpromazine, par Henri Laborit, Delay et Denicker à Paris, a révolutionné la prise en charge de la schizophrénie. Depuis, de nombreux antipsychotiques ont été développés. Le traitement de référence de la schizophrénie est aujourd’hui un traitement par antipsychotique de seconde génération, si possible en monothérapie, au long cours. L’association d’antipsychotiques n’est pas recommandée en première intention, et l’association de traitements anxiolytiques et hypnotiques doit être évitée autant que possible. Le traitement antipsychotique améliore les symptômes psychotiques de la phase aiguë, et prévient l’apparition de nouveaux épisodes psychotiques. Les symptômes négatifs et cognitifs doivent faire l’objet de mesures non pharmacologiques associées... Efficacité des AINS dans l’otite moyenne aiguë de l’enfant http://www.jle.com/fr/revues/med/e-docs/efficacite_des_ains_dans_lotite_moyenne_aigue_de_lenfant_307219/article.phtml Les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) associés à un antibiotique sont souvent prescrits en première intention du traitement de l’otite moyenne aiguë (OMA) mais ne font pas l’objet d’un consensus. Le but de cette revue est donc d’évaluer leur intérêt dans le traitement de l’OMA. Dans cette revue narrative menée principalement sur les bases Pubmed et Cochrane, seuls les essais contrôlés randomisés et les revues de la littérature traitant du rôle des AINS dans l’OMA chez les enfants de 6 mois à 12 ans étaient éligibles. L’objectif principal est d’évaluer l’efficacité antalgique des AINS versus paracétamol ou placebo dans cette indication. La recherche d’un effet préventif sur la survenue d’un épanchement séro-muqueux et l’évaluation du rapport bénéfices/risques des AINS dans l’OMA sont les objectifs secondaires... Les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) associés à un antibiotique sont souvent prescrits en première intention du traitement de l’otite moyenne aiguë (OMA) mais ne font pas l’objet d’un consensus. Le but de cette revue est donc d’évaluer leur intérêt dans le traitement de l’OMA. Dans cette revue narrative menée principalement sur les bases Pubmed et Cochrane, seuls les essais contrôlés randomisés et les revues de la littérature traitant du rôle des AINS dans l’OMA chez les enfants de 6 mois à 12 ans étaient éligibles. L’objectif principal est d’évaluer l’efficacité antalgique des AINS versus paracétamol ou placebo dans cette indication. La recherche d’un effet préventif sur la survenue d’un épanchement séro-muqueux et l’évaluation du rapport bénéfices/risques des AINS dans l’OMA sont les objectifs secondaires... HALDOL 2 mg/mL, solution buvable (halopéridol) - Mise à disposition d'une nouvelle seringue doseuse graduée en mg (flacon de 100 mL) : attention aux risques d'erreurs médicamenteuses - Lettre aux professionnels de santé http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/HALDOL-2-mg-mL-solution-buvable-haloperidol-Mise-a-disposition-d-une-nouvelle-seringue-doseuse-graduee-en-mg-flacon-de-100-mL-attention-aux-risques-d-erreurs-medicamenteuses-Lettre-aux-professionnels-de-sante A compter du 1er juin 2017, le flacon en polyéthylène de 195 mL avec pipette compte-gouttes, présentation destinée uniquement au marché hospitalier, est remplacé par un flacon en verre ambré de 100 mL avec seringue doseuse pour administration orale graduée en milligrammes. Pour une bonne utilisation de cette nouvelle présentation, il est important : - que les prescriptions soient réalisées en milligrammes (mg) conformément aux posologies du RCP, - de noter que 10 gouttes de solution buvable contiennent 1 milligramme d’halopéridol... A compter du 1er juin 2017, le flacon en polyéthylène de 195 mL avec pipette compte-gouttes, présentation destinée uniquement au marché hospitalier, est remplacé par un flacon en verre ambré de 100 mL avec seringue doseuse pour administration orale graduée en milligrammes. Pour une bonne utilisation de cette nouvelle présentation, il est important : - que les prescriptions soient réalisées en milligrammes (mg) conformément aux posologies du RCP, - de noter que 10 gouttes de solution buvable contiennent 1 milligramme d’halopéridol... Risques d’erreurs médicamenteuses avec les différentes formulations d’amphotéricine B injectable : Abelcet , AmBisome et Fungizone - Lettre aux professionnels de santé http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Risques-d-erreurs-medicamenteuses-avec-les-differentes-formulations-d-amphotericine-B-injectable-Abelcet-R-AmBisome-R-et-Fungizone-R-Lettre-aux-professionnels-de-sante L’amphotéricine B injectable est un antifongique disponible sous trois formulations différentes en France : une forme phospholipidique (Abelcet ), une forme liposomale (AmBisome ) et une forme non lipidique (Fungizone ). L'ANSM a été destinataire d'erreurs concernent principalement l’administration de Fungizone à la place d’AmBisome , à la posologie et au débit d’administration de ce dernier, ayant pour conséquence un surdosage en amphotéricine B, pouvant entrainer de graves atteintes cardiaques ou rénales. L'ANSM rappelle les 4 points essentiels sur le bon usage de l'amphotéricine B, notamment celui de la NON INTERCHANGEABILITE des médicaments injectables à base d'amphotéricine B... L’amphotéricine B injectable est un antifongique disponible sous trois formulations différentes en France : une forme phospholipidique (Abelcet ), une forme liposomale (AmBisome ) et une forme non lipidique (Fungizone ). L'ANSM a été destinataire d'erreurs concernent principalement l’administration de Fungizone à la place d’AmBisome , à la posologie et au débit d’administration de ce dernier, ayant pour conséquence un surdosage en amphotéricine B, pouvant entrainer de graves atteintes cardiaques ou rénales. L'ANSM rappelle les 4 points essentiels sur le bon usage de l'amphotéricine B, notamment celui de la NON INTERCHANGEABILITE des médicaments injectables à base d'amphotéricine B... Médicaments contenant de la mitomycine C : hypertension artérielle pulmonaire et maladie veino-occlusive pulmonaire - Lettre aux professionnels de santé http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Medicaments-contenant-de-la-mitomycine-C-hypertension-arterielle-pulmonaire-et-maladie-veino-occlusive-pulmonaire-Lettre-aux-professionnels-de-sante Des cas d’Hypertension Artérielle Pulmonaire (HTAP) et de Maladie Veino-Occlusive Pulmonaire (MVOP), parfois d’issue fatale, ont été rapportés chez des patients traités par mitomycine C. En cas de survenue d’une dyspnée d’effort chez un patient traité par mitomycine C, le bilan étiologique doit comporter une échographie cardiaque afin de rechercher des signes d’élévation de la Pression Artérielle Pulmonaire (PAP) systolique. En cas de suspicion d’une HTAP à l’échographie cardiaque, le diagnostic sera confirmé par cathétérisme droit. Si l’HTAP est confirmée, le patient devra être orienté vers un centre de prise en charge de cette pathologie... Des cas d’Hypertension Artérielle Pulmonaire (HTAP) et de Maladie Veino-Occlusive Pulmonaire (MVOP), parfois d’issue fatale, ont été rapportés chez des patients traités par mitomycine C. En cas de survenue d’une dyspnée d’effort chez un patient traité par mitomycine C, le bilan étiologique doit comporter une échographie cardiaque afin de rechercher des signes d’élévation de la Pression Artérielle Pulmonaire (PAP) systolique. En cas de suspicion d’une HTAP à l’échographie cardiaque, le diagnostic sera confirmé par cathétérisme droit. Si l’HTAP est confirmée, le patient devra être orienté vers un centre de prise en charge de cette pathologie... Effets de la fracturation hydraulique sur la santé publique : risques potentiels liès à l'activité sismique http://www.ccnse.ca/content/effets-de-la-fracturation-hydraulique-sur-la-sant%C3%A9-publique-risques-potentiels-li%C3%A8s-%C3%A0 La plupart des experts s’entendent pour dire que le risque de tremblements de terre causés par la fracturation hydraulique est faible. «Unesurveillance microsismique pendant les opérations peut réduire ce risque encoredavantage. Le risque sismique lié à l’injection des rejets fluides, quoique plus important, reste faible, et il est possible de le réduire au minimum par une sélection minutieuse des sites et par des mesures de surveillance et de gestion.»... La plupart des experts s’entendent pour dire que le risque de tremblements de terre causés par la fracturation hydraulique est faible. «Unesurveillance microsismique pendant les opérations peut réduire ce risque encoredavantage. Le risque sismique lié à l’injection des rejets fluides, quoique plus important, reste faible, et il est possible de le réduire au minimum par une sélection minutieuse des sites et par des mesures de surveillance et de gestion.»... Ingestion pédiatrique de détergent à lessive ensaché https://www.inspq.qc.ca/toxicologie-clinique/ingestion-pediatrique-de-detergent-lessive-ensache Depuis l’arrivée sur le marché des détergents à lessive ensachés, plusieurs enfants se sont intoxiqués en les manipulant. D’ailleurs, l’incidence de ce type d’intoxication est à la hausse en Amérique du Nord. Apparemment, certains enfants développent des symptômes mineurs digestifs ou irritatifs, alors que d’autres développent des symptômes importants pouvant même nécessiter une intubation. Étant donné que le mécanisme d’action menant à des effets graves suivant une ingestion n’est pas encore complètement compris, il est nécessaire d’axer les efforts sur la prévention auprès des fabricants de ce type de détergent, mais aussi auprès des familles qui achètent ces produits... Depuis l’arrivée sur le marché des détergents à lessive ensachés, plusieurs enfants se sont intoxiqués en les manipulant. D’ailleurs, l’incidence de ce type d’intoxication est à la hausse en Amérique du Nord. Apparemment, certains enfants développent des symptômes mineurs digestifs ou irritatifs, alors que d’autres développent des symptômes importants pouvant même nécessiter une intubation. Étant donné que le mécanisme d’action menant à des effets graves suivant une ingestion n’est pas encore complètement compris, il est nécessaire d’axer les efforts sur la prévention auprès des fabricants de ce type de détergent, mais aussi auprès des familles qui achètent ces produits... Qui faut-il prévenir lorsqu’il y a des intoxications chez les enfants? https://www.inspq.qc.ca/toxicologie-clinique/que-faut-il-prevenir-lorsqu-il-y-des-intoxications-chez-les-enfants Peu d’informations existent à propos des intoxications qui rendent nécessaire l’admission de patients dans les unités de soins intensifs pédiatriques. Au cours d’une étude, Even et collab. ont déterminé les caractéristiques démographiques des patients admis de 2008 à 2012 en raison d’une intoxication dans un centre médical universitaire urbain de la Nouvelle-Angleterre. Les principales caractéristiques des 273 admissions recensées durant cette période sont : pourcentage d’intoxications involontaires s’élevant à 54 % comparativement à celui des intoxications volontaires s’élevant à 46 %; population surtout de moins de 3 ans (44 %) ou de plus de 13 ans (45 %) et ingestion de substances multiples (31 %), notamment d’analgésiques qui étaient la substance la plus fréquemment ingérée. Quant aux médicaments les plus souvent mis en cause dans les cas d’intoxications, ils provenaient de la médication du patient lui-même ou de celle de ses proches comme un parent, un grand-parent, ou bien un frère ou une sœur plus âgé. Sur les 273 patients hospitalisés en raison d’une intoxication au cours de la période étudiée, 27 (10 %) ont dû être intubés et ont dû recevoir une ventilation mécanique. Les auteurs concluent que dans leur milieu de travail les intoxications pédiatriques sont généralement non fatales et se produisent par l’ingestion de substances plus facilement accessibles en raison de leur présence à la maison... Peu d’informations existent à propos des intoxications qui rendent nécessaire l’admission de patients dans les unités de soins intensifs pédiatriques. Au cours d’une étude, Even et collab. ont déterminé les caractéristiques démographiques des patients admis de 2008 à 2012 en raison d’une intoxication dans un centre médical universitaire urbain de la Nouvelle-Angleterre. Les principales caractéristiques des 273 admissions recensées durant cette période sont : pourcentage d’intoxications involontaires s’élevant à 54 % comparativement à celui des intoxications volontaires s’élevant à 46 %; population surtout de moins de 3 ans (44 %) ou de plus de 13 ans (45 %) et ingestion de substances multiples (31 %), notamment d’analgésiques qui étaient la substance la plus fréquemment ingérée. Quant aux médicaments les plus souvent mis en cause dans les cas d’intoxications, ils provenaient de la médication du patient lui-même ou de celle de ses proches comme un parent, un grand-parent, ou bien un frère ou une sœur plus âgé. Sur les 273 patients hospitalisés en raison d’une intoxication au cours de la période étudiée, 27 (10 %) ont dû être intubés et ont dû recevoir une ventilation mécanique. Les auteurs concluent que dans leur milieu de travail les intoxications pédiatriques sont généralement non fatales et se produisent par l’ingestion de substances plus facilement accessibles en raison de leur présence à la maison... Devant la désaffection des Français pour les vaccins, comment redresser la barre ? http://www.jle.com/fr/revues/mtp/e-docs/devant_la_desaffection_des_francais_pour_les_vaccins_comment_redresser_la_barre__308967/article.phtml Il existe en France une défiance croissante à l’égard de la vaccination, qui se traduit par une baisse progressive de la couverture vaccinale, susceptible de conséquences infectieuses graves. À la demande de la ministre de la Santé, un comité d’orientation de la concertation citoyenne sur la vaccination a été mis en place pour analyser les facteurs responsables de cette désaffection... Il existe en France une défiance croissante à l’égard de la vaccination, qui se traduit par une baisse progressive de la couverture vaccinale, susceptible de conséquences infectieuses graves. À la demande de la ministre de la Santé, un comité d’orientation de la concertation citoyenne sur la vaccination a été mis en place pour analyser les facteurs responsables de cette désaffection... Les soins palliatifs au cabinet de médecine de premier recours https://primary-hospital-care.ch/fr/article/doi/phc-f.2017.01385/ Pour satisfaire les besoins des personnes gravement malades et mourantes, il convient d’adopter une perspective percevant l’individu au moins sous ces quatre dimensions: physique, psychique, sociale et spirituelle. Afin de pouvoir apprécier à leur juste valeur ces dimensions de l’humanité, nous avons besoin de la médecine et des soins, mais également du soutien d’autres professions. A l’origine, le terme de soins palliatifs a été «créé» pour mettre en œuvre la procédure hospitalière de soins aigus. La plupart des personnes présentant des besoins palliatifs sont prises en charge par la médecine de premier recours, bénéficient de soins à domicile où séjournent dans un établissement médico-social Pour satisfaire les besoins des personnes gravement malades et mourantes, il convient d’adopter une perspective percevant l’individu au moins sous ces quatre dimensions: physique, psychique, sociale et spirituelle. Afin de pouvoir apprécier à leur juste valeur ces dimensions de l’humanité, nous avons besoin de la médecine et des soins, mais également du soutien d’autres professions. A l’origine, le terme de soins palliatifs a été «créé» pour mettre en œuvre la procédure hospitalière de soins aigus. La plupart des personnes présentant des besoins palliatifs sont prises en charge par la médecine de premier recours, bénéficient de soins à domicile où séjournent dans un établissement médico-social PROCLAIM ELITE https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2762457/fr/proclaim-elite Service attendu Suffisant Suffisant, en raison de : - l’intérêt thérapeutique dans certaines douleurs chroniques irréductibles. - l’intérêt de santé publique au vu de la gravité de la pathologie. Amélioration du service attendu IV (mineure) Par rapport aux autres systèmes implantables non rechargeables de neurostimulation médullaire inscrits sur la LPPR. Service attendu Suffisant Suffisant, en raison de : - l’intérêt thérapeutique dans certaines douleurs chroniques irréductibles. - l’intérêt de santé publique au vu de la gravité de la pathologie. Amélioration du service attendu IV (mineure) Par rapport aux autres systèmes implantables non rechargeables de neurostimulation médullaire inscrits sur la LPPR. PRODIGY MRI https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2762448/fr/prodigy-mri Service attendu Suffisant Suffisant, en raison de : - l’intérêt thérapeutique dans certaines douleurs chroniques irréductibles. - l’intérêt de santé publique au vu de la gravité de la pathologie. Amélioration du service attendu IV (mineure) Par rapport aux autres systèmes implantables rechargeables de neurostimulation médullaire inscrits sur la LPPR. Service attendu Suffisant Suffisant, en raison de : - l’intérêt thérapeutique dans certaines douleurs chroniques irréductibles. - l’intérêt de santé publique au vu de la gravité de la pathologie. Amélioration du service attendu IV (mineure) Par rapport aux autres systèmes implantables rechargeables de neurostimulation médullaire inscrits sur la LPPR. Endoscopie diagnostique et thérapeutique des cancers bronchiques http://espacecancer.sante-ra.fr/Ressources/referentiels/Endoscopie_ref2017.pdf XTEND FOOT H100 https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2768350/fr/xtend-foot-h100 Service attendu Suffisant Suffisant, en raison de : - l’intérêt des pieds à restitution d’énergie en matière de capacités locomotrices. - l’intérêt de santé publique compte tenu du retentissement sur l’activité, la participation et la qualité de vie de la personne amputée du membre inférieur. Amélioration du service attendu V (absence) Absence d’amélioration du Service Attendu (ASA de niveau V) par rapport aux autres pieds à restitution d’énergie de classe III. Service attendu Suffisant Suffisant, en raison de : - l’intérêt des pieds à restitution d’énergie en matière de capacités locomotrices. - l’intérêt de santé publique compte tenu du retentissement sur l’activité, la participation et la qualité de vie de la personne amputée du membre inférieur. Amélioration du service attendu V (absence) Absence d’amélioration du Service Attendu (ASA de niveau V) par rapport aux autres pieds à restitution d’énergie de classe III. RESORB X (gamme) et SONICPINS RX https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2768339/fr/resorb-x-gamme-et-sonicpins-rx Service attendu Suffisant Suffisant, en raison de : - L’intérêt des implants d’ostéosynthèse dans les indications revendiquées ; - l’intérêt de santé publique au vu de la gravité des complications engendrées par les craniosténoses et traumatismes craniofaciaux. Amélioration du service attendu V (absence) ASA de niveau V pour les plaques RESORB X et les rivets SONICPINS RX par rapport aux plaques et vis d’ostéosynthèse résorbables inscrites sous descriptions génériques. Service attendu Suffisant Suffisant, en raison de : - L’intérêt des implants d’ostéosynthèse dans les indications revendiquées ; - l’intérêt de santé publique au vu de la gravité des complications engendrées par les craniosténoses et traumatismes craniofaciaux. Amélioration du service attendu V (absence) ASA de niveau V pour les plaques RESORB X et les rivets SONICPINS RX par rapport aux plaques et vis d’ostéosynthèse résorbables inscrites sous descriptions génériques. Au cœur d'une opération du cœur http://www.avisdexperts.ch/videos/view/6898 Les interventions chirurgicales du cœur se modernisent constamment, suivi d'une opération à cœur ouvert assistée par un système d’échocardiographie 4D. Les interventions chirurgicales du cœur se modernisent constamment, suivi d'une opération à cœur ouvert assistée par un système d’échocardiographie 4D. EHIS - Obésité, nutrition et activité physique http://www.sante.public.lu/fr/publications/e/ehis-fact-sheet-obesite-nutrition/index.html Cette fact-sheet présente les résultats de l’Etude EHIS concernant l’obésité, la nutrition et l’activité physique au Grand-Duché de Luxembourg (GDL). Cette étude s’inscrit dans le cadre d’une enquête européenne et a été conduite en 2014 auprès de 4 004 hommes et femmes âgés de 15 ans et plus résidant au GDL. Les résultats présentés ici concernent spécifiquement la population adulte des 18 ans et plus. Cette fact-sheet présente les résultats de l’Etude EHIS concernant l’obésité, la nutrition et l’activité physique au Grand-Duché de Luxembourg (GDL). Cette étude s’inscrit dans le cadre d’une enquête européenne et a été conduite en 2014 auprès de 4 004 hommes et femmes âgés de 15 ans et plus résidant au GDL. Les résultats présentés ici concernent spécifiquement la population adulte des 18 ans et plus. Réhabilitation respiratoire en oncologie thoracique http://www.afsos.org/wp-content/uploads/2017/05/Re%CC%81habilitation-respiratoire-V05.5.pdf La vapoteuse: elle vous tue ou elle vous sauve ? http://www.avisdexperts.ch/videos/view/6912 Rencontre avec Philippe qui a troqué sa cigarette et sa pipe contre la vapoteuse. Mais est-ce que la cigarette électronique vous tue ou vous sauve? Rencontre avec Philippe qui a troqué sa cigarette et sa pipe contre la vapoteuse. Mais est-ce que la cigarette électronique vous tue ou vous sauve? La tuberculose http://social-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/article/la-tuberculose La tuberculose (TB) est une maladie infectieuse provoquée par une mycobactérie qui se transmet par voie aérienne aussi bien aux enfants qu’aux adultes. Elle touche le plus souvent les poumons mais atteint aussi parfois d’autres organes et peut évoluer vers le décès si elle n’est pas traitée. Les politiques publiques mises en œuvre pour lutter contre la tuberculose ont fait progressivement reculer la maladie en France depuis les années 70, ainsi les Centres de Lutte contre la Tuberculose organisent-ils des dépistages pour les personnes les plus à risque. Bien que la maladie soit de moins en moins fréquente, la vigilance reste de mise au regard de la multiplication des souches bactériennes résistantes aux traitements habituellement efficaces. L’obligation de vaccination par le BCG chez l’enfant et l’adolescent a été suspendue en 2007, au profit d’une recommandation forte de vaccination des enfants les plus exposés à la tuberculose. La tuberculose (TB) est une maladie infectieuse provoquée par une mycobactérie qui se transmet par voie aérienne aussi bien aux enfants qu’aux adultes. Elle touche le plus souvent les poumons mais atteint aussi parfois d’autres organes et peut évoluer vers le décès si elle n’est pas traitée. Les politiques publiques mises en œuvre pour lutter contre la tuberculose ont fait progressivement reculer la maladie en France depuis les années 70, ainsi les Centres de Lutte contre la Tuberculose organisent-ils des dépistages pour les personnes les plus à risque. Bien que la maladie soit de moins en moins fréquente, la vigilance reste de mise au regard de la multiplication des souches bactériennes résistantes aux traitements habituellement efficaces. L’obligation de vaccination par le BCG chez l’enfant et l’adolescent a été suspendue en 2007, au profit d’une recommandation forte de vaccination des enfants les plus exposés à la tuberculose. Plan d’analyse de la surveillance intégrée de la maladie de Lyme https://www.inspq.qc.ca/publications/2257 Depuis 2013, la Direction des risques biologiques et de la santé au travail de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) est mandatée par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) pour proposer des programmes de surveillance intégrée de la maladie de Lyme au Québec. Ce plan d’analyse documente les fondements de cette surveillance ainsi que les différentes publications associées. La surveillance intégrée de la maladie de Lyme repose sur l’intégration de la surveillance des cas humains et de la surveillance acarologique passive et active. Depuis 2013, la Direction des risques biologiques et de la santé au travail de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) est mandatée par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) pour proposer des programmes de surveillance intégrée de la maladie de Lyme au Québec. Ce plan d’analyse documente les fondements de cette surveillance ainsi que les différentes publications associées. La surveillance intégrée de la maladie de Lyme repose sur l’intégration de la surveillance des cas humains et de la surveillance acarologique passive et active. La cellulite est méconnue mais il ne faut pas en faire une maladie http://www.planetesante.ch/Magazine/Sante-au-quotidien/Problemes-de-peau/La-cellulite-est-meconnue-mais-il-ne-faut-pas-en-faire-une-maladie Liée à une mauvaise répartition des graisses, la peau d’orange a des causes peu claires. Contrairement à nombre d’idées reçues, la génétique pourrait jouer un rôle prépondérant. Liée à une mauvaise répartition des graisses, la peau d’orange a des causes peu claires. Contrairement à nombre d’idées reçues, la génétique pourrait jouer un rôle prépondérant. Nouvelles perspectives pour le «bon» cholestérol http://www.planetesante.ch/Magazine/Cardiovasculaire/Prevention-cardiovasculaire/Nouvelles-perspectives-pour-le-bon-cholesterol Une toute nouvelle façon d'envisager les bienfaits du «bon» cholestérol ouvre des perspectives excitantes dans la prévention des maladies cardiovasculaires. Certains régimes méditerranéens pourraient y contribuer encore plus. Une toute nouvelle façon d'envisager les bienfaits du «bon» cholestérol ouvre des perspectives excitantes dans la prévention des maladies cardiovasculaires. Certains régimes méditerranéens pourraient y contribuer encore plus. CHALLENGER 1E95 https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2769254/fr/challenger-1e95 Service attendu Suffisant Suffisant, en raison de : - l’intérêt des pieds à restitution d’énergie en matière de capacités locomotrices. - l’intérêt de santé publique compte tenu du retentissement sur l’activité, la participation et la qualité de vie de la personne amputée du membre inférieur. Amélioration du service attendu V (absence) Absence d’amélioration du Service Attendu (ASA de niveau V) par rapport aux autres pieds à restitution d’énergie de classe III. Service attendu Suffisant Suffisant, en raison de : - l’intérêt des pieds à restitution d’énergie en matière de capacités locomotrices. - l’intérêt de santé publique compte tenu du retentissement sur l’activité, la participation et la qualité de vie de la personne amputée du membre inférieur. Amélioration du service attendu V (absence) Absence d’amélioration du Service Attendu (ASA de niveau V) par rapport aux autres pieds à restitution d’énergie de classe III. Lignes de base concernant des difficultés fréquemment rencontrées en cas de trouble du langage oral ou écrit chez l’enfant http://pepite.univ-lille2.fr/notice/view/UDSL2-workflow-6689 Les lignes de base sont aujourd’hui très peu connues des orthophonistes. Au coeur des principes de la pratique basée sur les preuves, elles permettent de valider scientifiquement l’efficacité d’un traitement. Dans ce mémoire, nous essayons de mieux faire connaître cette technique et de créer trente-et-une lignes de base concernant des difficultés fréquemment rencontrées en cas de trouble du langage oral ou écrit chez l’enfant. Ces lignes de base pourront être utilisées par les praticiens qui le souhaitent. La méthodologie pour les créer est également détaillée afin de permettre à chacun de pouvoir s’approprier cette technique et constituer ses propres lignes de base Les lignes de base sont aujourd’hui très peu connues des orthophonistes. Au coeur des principes de la pratique basée sur les preuves, elles permettent de valider scientifiquement l’efficacité d’un traitement. Dans ce mémoire, nous essayons de mieux faire connaître cette technique et de créer trente-et-une lignes de base concernant des difficultés fréquemment rencontrées en cas de trouble du langage oral ou écrit chez l’enfant. Ces lignes de base pourront être utilisées par les praticiens qui le souhaitent. La méthodologie pour les créer est également détaillée afin de permettre à chacun de pouvoir s’approprier cette technique et constituer ses propres lignes de base Alimentation et santé bucco-dentaire http://thesesante.ups-tlse.fr/1694/ Les comportements alimentaires évoluent en fonction des modes de vie et de l'état de santé générale. Nous nous proposons d'étudier l'impact du facteur alimentaire sur la santé bucco-dentaire, au sein de différentes populations à risques : sportifs, diabétiques, végétariens, troubles du comportement alimentaire, femmes enceintes et jeunes enfants. Dans un deuxième temps, nous proposons une démarche préventive applicable au cabinet. Les comportements alimentaires évoluent en fonction des modes de vie et de l'état de santé générale. Nous nous proposons d'étudier l'impact du facteur alimentaire sur la santé bucco-dentaire, au sein de différentes populations à risques : sportifs, diabétiques, végétariens, troubles du comportement alimentaire, femmes enceintes et jeunes enfants. Dans un deuxième temps, nous proposons une démarche préventive applicable au cabinet. Comment améliorer l'abord de la sexualité des adolescents en consultation de médecine générale : point de vue des adolescents http://thesesante.ups-tlse.fr/1721/ Introduction : Malgré l'évolution de ces dernières années concernant l'approche de l'ES chez les adolescents, il persiste des conduites à risques. Le MG étant un des acteurs de la prévention et de l'éducation pour la santé, nous pensons qu'il peut avoir une place dans l'abord de la sexualité, ce qui pour l'instant est rarement le cas. Objectifs : identifier les améliorations possibles de la consultation de sexualité entre le MG et l'adolescent. Explorer les représentations de la sexualité des adolescents et les personnes référentes pour les aborder. Introduction : Malgré l'évolution de ces dernières années concernant l'approche de l'ES chez les adolescents, il persiste des conduites à risques. Le MG étant un des acteurs de la prévention et de l'éducation pour la santé, nous pensons qu'il peut avoir une place dans l'abord de la sexualité, ce qui pour l'instant est rarement le cas. Objectifs : identifier les améliorations possibles de la consultation de sexualité entre le MG et l'adolescent. Explorer les représentations de la sexualité des adolescents et les personnes référentes pour les aborder. Guide de pratique clinique pour les douleurs lombaires et radiculaires http://kce.fgov.be/fr/publication/report/guide-de-pratique-clinique-pour-les-douleurs-lombaires-et-radiculaires Le Centre fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) publie un guide de pratique clinique sur la prise en charge de l’un de nos principaux « maux de civilisation », le mal de dos, qu’il soit lumbago aigu ou lombalgie chronique. Pour cerner le problème sous toutes ses facettes, les chercheurs du KCE se sont entourés de 31 experts représentant les principales professions de santé concernées. L’accent est mis sur la « démédicalisation » : guérison spontanée dans la majorité des cas, importance de rester physiquement actif, inutilité des examens d’imagerie et nécessité d’identifier les personnes pour lesquelles existe un risque élevé de passage à la chronicité afin de leur proposer d’emblée une approche spécifique Le Centre fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) publie un guide de pratique clinique sur la prise en charge de l’un de nos principaux « maux de civilisation », le mal de dos, qu’il soit lumbago aigu ou lombalgie chronique. Pour cerner le problème sous toutes ses facettes, les chercheurs du KCE se sont entourés de 31 experts représentant les principales professions de santé concernées. L’accent est mis sur la « démédicalisation » : guérison spontanée dans la majorité des cas, importance de rester physiquement actif, inutilité des examens d’imagerie et nécessité d’identifier les personnes pour lesquelles existe un risque élevé de passage à la chronicité afin de leur proposer d’emblée une approche spécifique Repérage et prise en charge cliniques du syndrome d’épuisement professionnel ou burnout https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2769318/fr/reperage-et-prise-en-charge-cliniques-du-syndrome-d-epuisement-professionnel-ou-burnout Les objectifs de cette fiche mémo sont de définir le syndrome d’épuisement professionnel ou burnout, d’améliorer son repérage et sa prise en charge, ainsi que l’accompagnement des patients lors de leur retour au travail. Ces recommandations se limitent au volet clinique du thème : l’action sur le milieu et l’organisation du travail est exclue du champ de ces recommandations. Elle est néanmoins indispensable dans une démarche de prévention du burnout. Les objectifs de cette fiche mémo sont de définir le syndrome d’épuisement professionnel ou burnout, d’améliorer son repérage et sa prise en charge, ainsi que l’accompagnement des patients lors de leur retour au travail. Ces recommandations se limitent au volet clinique du thème : l’action sur le milieu et l’organisation du travail est exclue du champ de ces recommandations. Elle est néanmoins indispensable dans une démarche de prévention du burnout.